Vous êtes sur la page 1sur 1

et donc : Indice de plasticité : (IP )

C’est l’indice permettant de mesurer l’étendue du do-


W = Ws + Ww (13)
maine plastique défini par :
V = Vs + Vv = Vs + Va + Vw (14)
IP = ωL − ωP (25)
Dans ce qui suit, on définira des paramètres essentiels ca-
ractérisant le sol, qui ne dépendent que de la répartition
Limite de retrait : (ωr )
des phases entre elles dans le volume qu’elles occupent
simultanément : C’est la teneur en eau qui caractérise la disparition de
Ww l’eau adsorbée et s’accompagne évidemment d’un arrêt
Teneur en eau massique : ω = × 100% (15) de changement de volume.
Ws
Vw
Teneur en eau volumique : ωv = × 100% (16) Indice de consistance : (Ic )
Vs
Vv - Limite de retrait : (
On définit aussi
r) l’indice de consistance comme suit :
Porosité : n = (17) C’est la teneur en eau qui caractérise la disparition de l’eau adsorbée et s’accompagne
V évidemment d’une diminution de volume. ω −ω L
Vv Ic = (26)
Indice des vides : e = (18) - Indice de consistance : (Ic) IP
Vs L  
On définit aussi l’indice de consistance comme suit c I 
On remarque que l’indice de consistance Ip est d’autant
Les poids volumiques des différentes phases : On remarque
plus élevé queque
l’indicelade teneur
consistance est
en d’autant
eau plus
tendélevé vers
que la teneur en eau tendde
la limite
vers la limite de plasticité.
W plasticité (figure 2) :
En conclusion :
Poids volumique (total) du sol.γ =
V
(19)
Ws
Poids volumique spécifique des grains solides.γs =
Vs
(20)

Figure 1.5 : Relations entre limites d’Atterberg et état du sol


γw : Poids volumique de l’eau(≈ 9.81KN/m3 ). (21) Tableau 1.3 : Classification des sols

Ws Figure 2 Sol
– Relations
Indice de entre
plasticité limites
Limite ded’Atterberg
liquidité et état
Poids volumique spécifique du sol sec.γd = (22) du sol. Sable - -
V Limon 5 <Ip< 25 20 < wL < 60
γ 0 : Poids volumique déjaugé . (23) Argile >15÷20 > 15.&.#,(%-.++/#("++'(+

(γ 0 = γ −γw lorsque le sol est complètement immergé 5‐ Amélioration de quelques caractéristiques du sol par compactage
dans l’eau : sol saturé)
Le compactage consiste en une augmentation du poids volumique sec d , ce qui équivaut une
diminution de l’indice des vides e.

Vw
Degré de saturation : Sr = × 100% (24)
Vv
a)
  

)
 
)

Les limites d’Atterbeg


Limite de liquidité : (ωL ) .3

   


  ) 

La teneur en eau ωL pour la quelle une rainure de


l’ordre de 1cm pratiquée dans une coupelle se ferme, 11

suite à des chocs répétés pour un nombre de coups don-


nés (ωL c’est la teneur en eau en % qui correspond à une
fermeture de la rainure après 25 chocs, cette limite de
liquidité correspond à une résistance à un cissaillement
conventionnel) b)  

Limite de plasticité : (ωP )


Figure 3 – a) Classification des particules solides d’un
C’est la teneur en eau qui définit le point de passage sol, b) Essai Equivalent de sable.
de l’état solide sans retrait à l’état plastique. La déter-
mination de ωP pour laquelle un rouleau de sol se fissure
(cette limite de plasticité correspond à une résistance à
la traction conventionnelle)