Vous êtes sur la page 1sur 24

Thème : la CNIL dans

l’environnement béninois

EXPOSE DE DROIT DES AFFAIRES


MASTER PHORAN

PRESENTE PAR :

GHISLAIN V. AGUEH

OLIVIA AVAHOUIN
PLAN

Introduction

I. Quelques définitions

II. Les membres composants la CNIL

III. La mission de la CNIL

IV. Actualités sur la CNIL au BENIN

Conclusion
Introduction

L’utilisation des technologies de l’information et de la


communication contribue fortement au
développement d’une nation .La cyber criminalité, le
piratage, sont des phénomènes qui pillent la richesse,
freine le développement tout comme la corruption et le
vole…. Il faut alors une institution pour mettre de
l’ordre. C’est ainsi qu’a vu le jour la Commission
Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) au
Benin pour veiller sur ce qu’est la donnée personnelle.
I. Quelques définitions

 La CNIL C’est qui ?

Instituée par la loi n°2009-09 du 22 mai 2009 portant


protection des données à caractère personnel en république
du Bénin, la commission nationale de l’informatique et des
libertés (CNIL) est une autorité administrative
indépendante, dotée de la personnalité juridique et de
l’autonomie administrative et de gestion. Elle exerce une
administrative et de gestion. Elle exerce une mission de
service public et ne reçoit d’instruction d’aucune autorité
administrative ou politique.
I. Quelques définitions

 La CNIL C’est qui ?

Elle est chargée de veiller à ce que l’informatique soit


au service du citoyen et ne porte pas atteinte à l’identité
humaine, aux droits de l’homme, à la vie privé aux libertés
individuelles ou collectives.

Dans l’univers numérique , la CNIL est donc le


régulateur des données personnelles en accompagnant les
professionnels dans leur mise en conformité et aide les
particuliers à maitriser leurs données personnelles et exercer
leurs droits
I. Quelques définitions

 Qu’est ce que la donnée personnelle?

Constitue une donnée à caractère personnel toute


information relative à une personne physique identifiée ou
susceptible de l’être directement ou indirectement, par à un
numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui
sont propre (ex : nom, prénom, date de naissance, empreintes
digitales, données biométriques, etc.). Son utilisation est
règlementé de façon stricte car elle réfère à l’identité
individuelle.
I. Quelques définitions

 Qu’est ce que la donnée personnelle?

Selon le code du numérique , au Bénin , les données


conservées et traitées dans les articles 34 à 36 du code
(Article 34: Exceptions à l’effacement ou l’anonymisation
des données techniques , Article 35: Utilisation des données
techniques pour les besoins de la facturations et du paiement
et pour la commercialisations des services , Article 36
Données permettant de localiser l’équipement terminal de
l’utilisateur) portent exclusivement sur l’identification des
utilisateurs , sur les caractéristiques techniques des
communications assurées par les operateurs et sur la
localisation des équipements terminaux.
II. Les membres composants la CNIL

La CNIL est composée de onze (11) personnes physiques très


expérimentées dans des domaines de compétences bien
désignés .Les onze membres sont désignés répartis comme
suit :
 Trois (03) députés désignés par l’Assemblée Nationale
 Un (01) membre du Conseil Economique et Social élu par
ses pairs.
 Deux personnes qualifiées pour leur connaissance dans les
applications informatiques ayant au moins dix (10) ans
d’expérience, désignées par l’Assemblée Nationale
II. Les membres composants la CNIL

 Une (01) personnalité désignée en conseil des ministres


par le président de la république
 Un (01) avocat ayant au moins quinze (15) ans d’expérience
élu par ses pairs.
 Deux (02) magistrats de la cour suprême ayant au moins
quinze (15) ans d’expérience, élu par leurs pairs.
 Un membre de la chambre des comptes de la cour suprême
ayant au moins quinze (15) ans élu par ses pairs.
.
III. La mission de la CNIL

Tous les membres de la CNIL ont cinq (05) principales


missions à savoir :
1°) Informer
La CNIL informe, conseille les citoyens sur leurs droits
et les responsables les responsables des traitements sur
obligations .Elle veille aux évolutions des technologies de
l’information et de la communication puis au gouvernement
les mesures législatives propose au gouvernement les
mesures législatives ou règlementaires de natures à adopter la
protection des libertés et de la vie privée à ces évolutions
.L’avis de la CNIL est requise avant toute transmission au
parlement d’un projet de loi relatif à la protection des
données à caractère personnel.
III. La mission de la CNIL

2°) Garantir le droit d’accès, d’opposition et de rectification


Elle veille à ce que les personnes accèdent efficacement
aux données contenues dans les traitements les concernant. A
cet effet, elle tient à leur disposition la liste des segments qui
ont fait l’objet d’une autorisation. Toute personne physique
justifiant de son identité peut s’opposer pour des motifs
légitimes à figurer dans un fichier. Elle peut aussi refuser,
sans se justifier, que ses données soient utilisées pour des fins
commerciales. Toute personne peut faire rectifier, actualiser,
verrouiller ou effacer des informations la concernant lorsqu’il
a été décelé des erreurs, des inexactitudes ou l’existence des
données dont la collecte, l’utilisation, la communication ou la
conservation est interdite.
III. La mission de la CNIL

3°) Recenser et contrôler les fichiers :


Elle vérifie que la loi est respectée en contrôlant les
applications informatiques. Dans ce cadre, elle reçoit et
instruit les plaintes conformément à la sa mission et à la loi.
Elle peut de sa propre initiative et dans de son programme
d’investigation se rendre dans toute entité professionnelles et
vérifier sur et sur pièces les fichiers .Elle a accès aux lieux,
locaux, enceintes, installations ou établissements servant à la
mise en œuvre d’un traitement de données à caractère
personnel. Elle veille également à la sécurité des systèmes
d’informations en s’assurant que toutes les précautions ont
été prise pour empêcher que les informations soient
déformées ou communiquées à des personnes non autorisées.
III. La mission de la CNIL

4°) Recevoir et instruire les dossiers.

La CNIL est saisie et instruit les dossiers dans les cas


principaux ;Les formalités préalables à la mise en œuvre des
traitements .Pour chaque régime de formalités, il existe un
modèle de formulaire à utiliser ainsi que ,le cas échéant ,de
formulaire à utiliser ainsi que, le cas échéant ,des annexes
destinées à compléter les informations du formulaire.
III. La mission de la CNIL

4°) Recevoir et instruire les dossiers.(suite 1)


Les dossiers de formalités préalables sont déposés au
secrétariat administratif de la CNIL et ou transmis par voie
électronique contre accusé de réception. La commission met
en œuvre sur son site internet des télé-services permettant
aux responsables de traitement d’effectuer les formalités
préalables par voie électronique contre accusé de réception.
La met en œuvre sur son site internet des télé-services
permettant aux responsables de traitement d’effectuer les
formalités préalables par voie électronique. La commission
saisie d’une d’autorisation, sauf en ce qui concerne les
traitements relatifs à la sûreté de l’Etat, la défense et la
sécurité publique.
III. La mission de la CNIL

4°) Recevoir et instruire les dossiers.(suite 2)


Les plaintes, réclamations et pétitions peuvent être
adressées à la CNIL directement à son siège par voie postale
ou par voie électronique.
Les demandes d’avis : La CNIL peut être saisie à la
demande d’organisations professionnelles ou d’institution
regroupant principalement les responsables de traitement
d’une demande d’avis sur la conformité aux dispositions de la
loi, d’un objet de règle professionnelles .Elle adopte soit un
avis de conformité, soit un avis de conformité avec demande
de modification, soit un avis de non-conformité. Elle rend son
avis sous forme de délibération dans un délai de trois (03)
mois.
III. La mission de la CNIL

5°) Sanctionner ou faire sanctionner par les juridictions


compétences
En cas de manquement à la loi, diverses sanctions
administratives, civiles et pénales peuvent être prononcées à
l’encontre du contrevenant.
 Sanction administrative :La CNIL peut prononcer, selon les
cas, un avertissement, une mise en demeure, une injonction
de cesser le traitement des données à caractère personnel,
un retrait d’autorisation un verrouillage de certaines
données ou une sanction pécuniaire
III. La mission de la CNIL

5°) Sanctionner ou faire sanctionner par les juridictions


compétences.(suite 1)
En cas d’atteintes graves ou immédiates aux droits et
libertés, la commission ou la personne dont les droits et les
libertés ont été violés, peut demander par voie de référence à
la juridiction compétente, d’ordonner le cas échéant, sous
astreinte, toute mesure nécessaire à la sauvegarde de ses
droits et libertés.
 Sanction pénales :Plusieurs manquement à la loi portant
protection des données à caractère personnel constituent
des infractions susceptibles de sanctions pénales .
III. La mission de la CNIL

5°) Sanctionner ou faire sanctionner par les juridictions


compétences.(suite 2)

Exemples : le fait d’entraver l’action de la CNIL ou de


procéder à des traitements sans les formalités préalables
requises ;ces infractions sont punies d’une peine
d’emprisonnement de (05) à dix (10) et d’une amende de dix
millions (10.000.000) à cinquante millions (50.000.000) de
francs CFA ou de l’une des peines .
IV. Actualités sur la CNIL au BENIN

Au Bénin, la CNIL désormais APDP (Autorité de


protection des données personnelles ) est présidé par Mr
Amouda Abou Seydou. Les réseaux sociaux deviennent de
plus en plus des plateformes d’invectives, de blagues
incessantes et d’atteintes à la pudeur. Aujourd’hui, une
stratégie de communication passe inévitablement par
l’utilisation des réseaux sociaux. Le monde devient de plus en
plus hyper connecté. C’est de nouveaux outils pour garder
contact avec ses amis sans oublier cependant que ces réseaux
peuvent être source d’ennuis. Au Bénin, toutes les couches
sociales sont impactées par l’essor des réseaux sociaux. De la
ménagère au Cadre supérieur en passant par les élèves, les
étudiants, les fonctionnaires, les ouvriers, les politiciens etc.
tous disposent de ces moyens de communication.
IV. Actualités sur la CNIL au BENIN

Mais leur utilisation conduit incontestablement à


certaines dérives dont les solutions juridiques ne sont pas
toujours évidentes. Avec la promulgation du code du
numérique L’APDP procède donc à une vaste campagne de
sensibilisation et d’éducation des populations sur l’utilisation
responsable de ces réseaux sociaux. Nous procédons aussi au
contrôle du traitement des données à caractère personnel
qu’elle protège. Tout citoyen peut la saisir pour atteinte à sa
vie privée. La Cnil désormais l’APDP après promulgation du
code du numérique par le Président de la République, dispose
des textes qui punissent toutes formes de dérapages sur les
réseaux sociaux.
IV. Actualités sur la CNIL au BENIN

Constituent des manquements graves la collecte


déloyale des données personnelles ; la communication à un
tiers non autorisé des données personnelles (photos, vidéos,
numéros de téléphone, etc.) ; la collecte des données
sensibles, des données relatives à des infractions ou à un
numéro national d’identification sans respecter les conditions
légales. Aussi, le fait de procéder à la collecte et à l’utilisation
des données personnelles ayant pour conséquence de
provoquer une atteinte aux droits fondamentaux ou à
l’intimité de la vie privée physique concernée est un
manquement grave, puni par la loi.
IV. Actualités sur la CNIL au BENIN

Il en est de même du fait d’empêcher les services de


l’APDP d’effectuer une mission de contrôle sur place ou de
faire preuve d’obstruction lors de la réalisation d’une telle
mission. Le tribunal peut ordonner l’effacement de tout ou
partie des données à caractère personnel faisant l’objet du
traitement ayant donné lieu à l’infraction.
Conclusion

En réalité, il s’agit notamment pour les gouvernants


d’appliquer les lois, au risque de limiter la liberté
d’expression, pour les fournisseurs Internet de protéger la vie
privée et d’élaborer les normes d’un environnement en ligne,
et pour les utilisateurs de savoir comment protéger leur vie
privée et leur liberté d’expression.
D’une manière pratique, pour les utilisateurs, il est
indispensable d’éviter de s’exposer sur les réseaux sociaux en
publiant des informations sur sa vie privée. Il faut protéger
ses données personnelles en sécurisant les moyens de
communication (ordinateur, téléphone portable, tablette,
etc.) à travers des codes d’accès complexes.
Conclusion

Il est aussi important de limiter la fréquentation des


sites à des sites responsables et instructifs, de privilégier les
sites sécurisés https et de paramétrer ses comptes sur les
réseaux sociaux. Il faut aussi se rassurer de la moralité de son
interlocuteur à l’autre bout de la ligne avant de se dévoiler,
limiter au maximum les informations à communiquer et juger
de la pertinence des informations personnelles à fournir. Il
faut développer le réflexe de supprimer les cookies et les
historiques de connexion.