Vous êtes sur la page 1sur 21

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU

CONGO
UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU
U.O.B

Travail pratique d’histologie


LA SYNTHESE DU SYSTÈME
ENDOCRINIEN TIRE DU LIVRE
« junqueira’s basic histologie,13th
Edition »

TITULAIRE DU COUR: PROFESSEUR


YASSA PIERRE
MEMBRES DU GROUPE
Ce travail est présenté par les étudiants du GROUPE 9 qui
sont:
1.LUSHOKA CHRISTABELLA
2.LUUNDO MUKOKO PIERRE
3.MAOMBI RUGOMORA GRACE
4.MAPENZI LUKUBA GLOIRE
5.MAPWATA KEVIN
6.MASIKA KATSUVA CHARLY
7.MASILYA MUSOMBWA DEO
SYNTHESE DU SYSTEME
ENDOCRINIEN
GLANDES ENDOCRINES
1. GLANDE PITUITAIRE OU HYPOPHYSE
La glande hypophysaire a 2 grandes parties principales :
•La partie postérieure(neurohypophyse) appelée pars nervosa se développe
comme une descendance du cerveau en développement et est attachée dans
l’hypothalamus par l’infundibulum.
•L’hypophyse antérieure(adénohypophyse) comprend la grande pars distalis, la
pars tuberalis qui entourent l’infundibulum et la mince pars intermedia qui est
adjacente à la pars nervosa.
•Les vaisseaux sanguins du système porte hypothalamo-hypophysaire sont
importants dans le transfert des facteurs peptidiques de neurones hypothalamique
aux cellules de l’hypophyse antérieure où il contrôle la sécrétion de cellules.
1. GLANDE PITUITAIRE OU HYPOPHYSE
• Ce système porte comprend un plexus capillaire primaire dans
l’infundibulum et hypothalamus inférieur et un plexus secondaire
dans le pars distalis, qui est relié par des veines portes et drainant à la
veine hypophysaire.
• Les cellules endocriniennes de l’hypophyse antérieure qui peuvent
être appelées : acidophiles, basophiles ou chromophobes en fonction
de leurs propriétés de coloration générale, ces derniers manquent
des granules sécrétoires et se tachent mal.
• Les acidophiles et les basophiles peuvent être identifiés en fonction
de l’hormone hypophysaire qu’ils produisent en utilisant
l’immunohistochimie et des anticorps contre les hormones
spécifiques.
1.GLANDE PITUITAIRE OU HYPOPHYSE

• Les acidophiles sont principalement des somatotropes produisent la


somatotropine (hormone de croissance), ou de lactotrope (ou
mammotropes) produisent de la prolactine (PRL).
• Les basophiles comprennent les gonadotropes qui produisent
l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et l’hormone lutéinisante (LH) et
les thyréotropes qui produisent l’hormone stimulant la thyroïde
(TSH).
• Un troisième type de basophiles est le corticotrope synthétisant la
pro-opiomelanocortine (POMC) qui est clivé par les protéases pour
faire l’hormone adrénocorticotrope (ACTH) et l’hormone B-
lipotropine (LPH).
1. GLANDE PITUITAIRE OU HYPOPHYSE
• Le tract hypophyso-hypothalamique comprend les faisceaux d’axone
nerveux qui vont du noyau supraoptique (SON) et du noyau
paraventriculaire (PVN) dans l’hypothalamus à l’hypophyse
postérieure.
• Les neurones hypothalamiques dans le SON synthétisent l’hormone
vasopressine antidiurétique (ADH) et ceux du PVN synthétisent
l’ocytocine qui sont tous deux stockés dans une dilatation axonale
appelée corps de Herring avant d’être libérés dans les capillaires de
l’hypophyse postérieure
LA GLANDE HYPOPHYSAIRE
2. LES GLANDES SURRENALES
•Le cortex surrénal de chaque glande surrénale comprend 3 zones
concentriques, toutes histologiquement distincts mais avec des cellules
produisant des hormones stéroïdiennes et toutes drainées par le
même système des capillaires.
•La zone glomérulée la plus superficielle a des amas ronds de cellules
produisant les minéralocorticoïdes tels que des niveaux d’électrolytes
régulant l’aldostérone.
•La zone plus large et moyenne de la zone fasciculée comporte de brins
allongés de cellules produisant de glucocorticoïdes tel que les cortisols,
qui régule plusieurs aspects du métabolisme d’hydrate de
carbone(glucide).
2. LES GLANDES SURRENALES
• La zone réticulée la plus interne possède un réseau de cellules
produisant l’androgène déhydroépiandrosterone (DHEA) faible qui
est converti en testostérone chez les hommes et les femmes.
• La médullosurrénale contient des cellules chromaffines dérivées de la
crête neurale synthétisant l’épinéphrine ou la norépinephrine qui est
la réponse au stress.
LA GLANDE SURRENALE GAUCHE
3. LES ILOTS PANCREATIQUES
Les ilots pancréatiques de Langerhans sont de petites grappes de
cellules claires noyées dans les tissus exocrines, ils ont principalement
de cellules Bêta produisant de l’insuline, une cellule alpha produisant le
glucagon et des cellules sigma produisant la somatostatine.
LES ILOTS PANCREATIQUE
TABLEAU 20.5 : CELLULES, HORMONES IMPORTANTES ET
FONCTIONS D’AUTRE ORGANES
GLANDE CELLULES ENDOCRINES PRINCIPALES HORMONE PRINCIPALES FONCTIONS

Glande surrénale : cortex Cellule de la zone glomérulée Minéralocorticoïdes Stimuler la réabsorption rénale de l’eau et de Na+ et la sécrétion de K+ pour maintenir l’équilibre salin et hydrique.

Cellules de la zone fasciculée Influence du métabolisme de glucides, supprimer les activités cellulaires immunitaires.
Glucocorticoïdes

Cellules de la zone réticulée Précurseur de testostérone ou œstrogène

Faible androgène

Glande surrénale : médullaire Cellules chromatines Epinéphrine Augmente le rythme cardiaque et resserre les vaisseaux.

Norépinephrine Dilate les vaisseaux et augmente la libération des glucoses.

Glandes ilots pancréatiques Cellules alpha Glucagon Augmente la glycémie

Cellules beta Insuline Diminue la glycémie

Cellules sigma Somatostatine Inhibe la sécrétion de l’insuline, glucagon, somatotropine.

Cellules PP Polypeptide pancreatique Inhibe la sécrétion des enzymes pancréatiques et HCO3-

Glande thyroïdienne Cellules folliculaires Hormone thyroïdienne (T3 et T4) Augmente le taux métabolique
Calcitonine
Cellules parafolliculaires ou cellules C Abaisse le taux de Ca2+ dans le sang en inhibant l’activité des ostéoclastes.

Glandes parathyroïdiennes Cellules chefs Hormone parathyroïdienne (PTH) Augmente le taux de Ca2+ dans le sang en stimulant l’activité des ostéoclastes.

Glandes pinéales Pinealocytes Mélatonine Régule les rythmes circadiens


4. GLANDE THYROIDE
• La glande thyroïde se compose principalement des follicules
composés d’épithélium simple de thyrocytes entourant une lumière
avec thyroglobuline.
• La thyroglobuline est une grande glycoprotéine dans laquelle les
résidus de tyrosine sont iodés en tant que précurseurs des hormones
thyroïdiennes thyroxine et triiodothyronine, qui sont libérées lorsque
le précurseur est dégradé.
• Les follicules thyroïdiens contiennent également quelques cellules
plus petites et plus pales appelés cellules parafolliculaires ou cellules
C, qui produisent les polypeptides hormones calcitonines.
LA GLANDE THYROIDE
5. GLANDES PARATHYROIDIENNES
Les glandes parathyroïdiennes sur le côté postérieur de glandes
thyroïdiennes se trouvent 4 petites glandes parathyroïdiennes
constituées chacune principalement de cellules principales secrétant
de l’hormone parathyroïdienne (PTH) qui augmentent le taux sanguin
de Ca2+..
LA GLANDE PARATHYROIDE
6. GLANDE PINEALE
• La glande pinéale se développe à partir du neuroectoderme
embryonnaire, reste attaché au cerveau et contient des neurones
modifiés appelées pinealocytes qui sécrètent l’aminé mélatonine.
• Les repères pinéaux sont les concrétions appelées corpora amylacea
(sable cérébrale) ; connexions neurales de la rétine aux pinealocytes
permettent la sécrétion diurne de la mélatonine et de rythmes dans
les activités physiologiques.
GLANDE PINEALE
MERCI POUR VOTRE ATTENTION