Vous êtes sur la page 1sur 41

1

Virtualisation des postes


de travail
PRESENTE PAR : MAME CHEIKH IBRA NIANG
MASTER 2 RESEAUX ET SYSTEMES INFORMATIQUES

Professeur :M. Souare TEL : +221773499801


Année académique : 2016/2017
 Introduction
 La virtualisation 2
 La problématique de la gestion des postes de travail
 Pourquoi virtualiser les postes de travail ?
 Les solutions de virtualisation
 La solution VMWARE Horizon View
 Les composants
 VMWARE ESXI
 VCENTER SERVER
 VIEW CONNECTION SERVER
 Application
 Topologie
 Déploiement
 Conclusion
Introduction 3

 Le terme virtualisation a longtemps été associé quasi exclusivement


aux serveurs. En effet, certaines problématiques telles que
consolidation et écologie ont conduit et conduisent encore les
entreprises à virtualiser tout ou partie de leurs serveurs. Depuis
quelques, c’est la virtualisation du poste de travail qui suscite de plus
en plus l’attention. De prime abord on pourrait se demander pourquoi
virtualiser les postes de travail, quels avantages sont à attendre, quels
challenges sont à relever ?
La virtualisation 4
La virtualisation est le processus qui consiste à faire tourner (simuler) un ou plusieurs systèmes d’exploitations voir applications sur
une ou plusieurs machines ou serveurs physiques appelées hôtes.

Pour sa réalisation, on utilise le plus souvent des « HYPERVISEURS ». On en a principalement deux catégories :

 L’ HYPERVISEUR DE TYPE 1 qui est un système d’Exploitation dédié à la création de VM (Virtual Machine). C’ est un
système qui s’installe directement sur la couche matérielle du serveur. Ces systèmes sont allégés de manière à se « concentrer »
sur la gestion des systèmes d’exploitation invités c’est-à-dire ceux utilisés par les machines virtuelles qu’ils contiennent. Ceci
permet de libérer le plus de ressources possible pour les machines virtuelles. Toutefois, il est possible d’exécuter uniquement un
hyperviseur à la fois sur un serveur.

 L’ HYPERVISEUR DE TYPE 2 qui constitue un émulateur qui va simuler la création de machines ou serveurs virtuels internes.
C’est un logiciel qui s’installe et s’exécute sur un système d’exploitation déjà en place. De ce fait, plus de ressources sont
utilisées étant donné qu’on fait tourner l’hyperviseur et le système d’exploitation qui le supporte, il y a donc moins de ressources
disponible pour les machines virtuelles
La problématique de la gestion des postes de travail
5

 Administration
La gestion et l’administration des postes de travail physiques sont délicates, en particulier lorsqu’ils sont géographiquement dispersés
dans plusieurs sites ou agences, et en l’absence de technicien support sur site
 Déploiement
Le déploiement de PCs physiques nécessite le plus souvent la création d’autant de « masters » que de modèles matériels, multiplié par
le nombre de systèmes d’exploitation ou de versions de systèmes d’exploitation.
 Sécurité et protection
Mais le plus gros challenge reste sans doute la sécurisation et la protection des données. En effet, il est très compliqué de mettre en
place des stratégies de sauvegarde pour des PCs physiques, d’autant plus lorsque ceux-ci sont mobiles. Dans ce dernier cas des
données importantes sortent de l’entreprise, il est alors indispensable de les protéger, de sorte qu’elles ne soient pas accessibles en cas
de perte ou de vol du matériel. De même, lors de la mise en place d’un PRA (Plan de Reprise d’Activité), un certain nombres de
composantes sont à défnir, parmi lesquels le PSI (Plan de Secours Informatique) destiné à redémarrer les systèmes d’information le
plus rapidement possible avec un minimum de perte de données, mais également le PRU (Plan de Repli Utilisateurs), dont le but est
de fournir aux utilisateurs tout ce qui leur est nécessaire afn de reprendre leurs activités. Ce PRU s’avère délicat et coûteux à mettre en
place avec un modèle complètement physique.
Pourquoi virtualiser les postes de travail ?
6

 Si l’on considère la création de postes de travail dans des machines


virtuelles, elles-mêmes exécutées sur des serveurs ESX, le premier
avantage est que les postes de travail vont utiliser des ressources de
type serveur : des processeurs avec architecture adaptée aux serveurs,
embarquant des technologies d’assistance matérielle à la virtualisation
de plus en plus avancées, de la RAM avec correction d’erreur, des
cartes réseaux Gigabit Ethernet le plus souvent pour des serveurs ESX
et du stockage SCSI. De telles ressources mises à disposition ne sont
pas comparables avec celles d’un poste en local
Pourquoi virtualiser les postes de travail ?
7
La virtualisation des postes de travail permet aux administrateurs systèmes et réseaux
de gérer beaucoup plus facilement les postes de travail de l'entreprise et de répondre
avec flexibilité aux demandes des utilisateurs . Cette technique sert aussi à faire
fonctionner concomitamment deux systèmes d'exploitations sur le même matériel (par
exemple un pour l'entreprise et l'autre pour des besoins personnels).
Les solutions de virtualisation 8

payantes Open source


La solution VMWARE Horizon View 9

VMware View est le nom commercial de Virtualisation des postes de travail


développé par VMware. Ses deux premières versions (2.0.0 et 2.1.0) ont été
vendues sous le nom de VMware VDM, mais avec la sortie 3.0.0 en 2008,
VMware Inc. a changé le nom de «VMware View» qui est devenu "Horizon"
avec le lancement d'Horizon 6 en Avril 2014. VMware View fournit des
fonctionnalités de bureau à distance pour les utilisateurs à l'aide de la technologie
de virtualisation de VMware. Un système d'exploitation de bureau
clientfonctionne dans un environnement virtuel sur un serveur
Les composants de VMWARE View 10

 VMWARE ESXI :
Chaque hôte VMware ESX du déploiement de Vmware View héberge les machines virtuelles
destinées aux postes de travail virtuels Vmware View
 VCENTER SERVER :
Comme nous l’avons dit précédemment, vCenter Server est l’outil central d’administration de
l’infrastructure virtuelle. Son rôle est de superviser et d’administrer toutes les activités des
serveurs hôtes ESXi et des VM. vCenter Server 5.5 est capable d’administrer jusqu’à 1000
serveurs hôtes et 10000 VM en fonctionnement par instance vCenter
 VMWARE VIEW CONNECTION SERVER:
il agit en tant que courtier des connexions de clients. Il authentifie et dirige les demandes
entrantes des postes de travail des utilisateurs. View Connection Server est parfois appelé
VMware View Manager, mais View Connection Server est l’appellation la plus couramment
utilisée.
Application 11

 Topologie
INSTALLATION de VMWARE ESXI 12
On installe d’abords le VMWARE ESXI 6.0. ensuite on spécifie les informations IP du
serveur et les options DNS(facultatif)
INSTALLATION de VCENTER SERVER 13
Apres le serveur ESXI, on installe le vcenter server sur un serveur avec un OS
windows 2008 Server R2 intégré au domaine SIEGE avec 8 Go de RAM et 2
processeurs.
Après installation on accède à l’interface web par l’adresse IP
https://192.168.43.5 14
Voici l’interface de gestion VSPHERE WEB CLIENT
15
Il faudra ajouter l’hote ESXI sur le centre de données sur VSPHERE WEB CLIENT. Pour ce
faire on crée un centre de donnée et on ajoute l’hote en suivant les etapes.Pour montrer la 16
diversité des applications de VMWARE, nous avons fait cette étape avec le VSPHERE Client
Une fois connecté, on créé le centre de donnés
On donne l’adresse IP et les informations d’identification, esnuite on 17
nous montre le résumé de l’hote
On attribue la licence et on spécifie si on veut activer le mode
verouillage
18
On spécifie l’emplacement des machines virtuelles, c’est-à-dire le
centre de donnée. Pour nous c’est LAB1, ensuite c’est terminé 19
Il faudra patienter pendant l’ajout de l’hote
20
INSTALLATION DU VMWARE VIEW 21
CONNECTION SERVER
Il sera installé sur un serveur avec OS windows 2008 server R2, intégré a
notre domaine SIEGE. Après installation, on y accède avec l’adresse
http://192.168.43.15
Pour acceder à l’interface d’administration on va sur 22
http://192.1698.43.15/admin
 Une fois dans l’interface d’administration, on va ajouter le VCENTER
SERVER dans le serveur de connexion VIEW 23
On accepte le certificat qui a été autogénéré par le serveur
24
On choisit de ne pas utiliser View Composer et on spécifie les
informations de stockage
25
La configuration de l’ajout du serveur est terminée
26
On peut voir notre serveur VCENTER au sein de la section VCENTER
Server sur la configuration View 27
Il faudra importer les machines virtuelles qui sont dans l’hyperviseur ESXi
qui est géré par le serveur VCENTER qui, est ajouté sur le serveur de
connexion View 28
On choisir pool de poste de travail manuel puis machines virtuelles
vcenter 29
On choisit le serveur VCENTER à utiliser et on spécifie les informations de
la machine virtuelle 30
On chosit la machine virtuelle, puis on clique sur le bouton ajouter
31
On spécifie les options de stockage puis on clique sur terminer
32
On peut voir notre machine virtuelle ajoutée au pool de postes de
travail 33
Une fois la machine virtuaelle ajoutée, on ajoute une autorisation de
poste de travail 34
On recherche d’abords l’utilisateur dans l’annuaire AD de siege.lan, on
selectionne l’utilisateur puis la machine virtuelle. Une fois cela fait, 35
cliquez sur termier
À la fin on peut avoir la machine l’utilisateur autorisé
36
Pour accéder à la machine virtuelle, on peut utiliser le VMWARE
HORIZON HTML ACCES sur le 37
https://192.168.43.15/portal/webclient/index.html
Ou installe l ’application VMWARE Horizon Client sur une machine

Une clé de licence est obligatoire pour le serveur de connexion View, Sans ca la connexion ne passe pas
Il est aussi possible d’acceder à son VDI depuis un SmartPhone ou une
Tablette 38

SMARTPHONE TABLETTE
39
CONCLUSION 40

Le retour sur investissement d’acquisition d’une solution de virtualisation de poste


de travail devient de plus en plus évident. Economie de stockage, centralisation,
sécurité, mobilité, productivité sont autant de critères indispensables à prendre en
compte.
Ce projet nous a permis de comprendre les aspects liés à la virtualisation d’une
manière générale, et à la virtualisation des postes de travail plus spécifiquement.
Les difficultés rencontrés sont liés au problème de ressources, vu que nous avons
effectué un déploiement du coté datacenter. Et rien que le mot datacenter sous
entends une quantité de ressources importante.
Les ouvertures par rapport au projet seront de définir une politique de sécurité
visant à gérer la connexion au datacenter autant pour les administrateurs que
pour les utilisateurs, mais aussi pour défifinir une politique d’accès a distance pour
les utilisateurs nommades . Il sera aussi lieu d’intégrer la virtualisation des
applications avec la solution ThinApp proposé par VMWARE
41

END