Vous êtes sur la page 1sur 10

Travaux pratiques des réseaux informatiques locaux (RIL)

Les travaux pratiques seront s'effectuer sous le logiciel de simulation Packet Tracer (Ce
logiciel peut être téléchargé gratuitement sur le site CISCO sous condition d'inscription au
programme CCNA). Les étudiants sont censés en connaître l'usage avant le début des TP.
Quoi qu'il en soit, les TP sur Packet Tracer suivent une progression. Ces TP vous serviront
souvent de préparation au contrôle continu (tests TP) et à la rédaction d’un rapport TP, il vous
est donc conseillé de l'utiliser aussi à cet effet.

Objectif:
 Manipulation du matériel (câbles croisés ou non, hubs, switch, Routeur)
 Configuration des machines PC’s, Switchs, Routeurs (nom, adresses IP, interfaces, …)
 Utilisation d’outils standards (ipconfig, ifconfig, ping, etc.)
 Contrôler le bon fonctionnement du réseau
 Choix du matériel pour faire un réseau
 Comprendre l’adressage IP
 Paramétrer des hôtes sur un même réseau pour qu’ils communiquent entre eux
 Simuler un réseau sans fil (WIFI)
Présentation de Packet Tracer:
 Packet Tracer permet de simuler une infrastructure réseau décrite sous forme
schématique.
 Il existe deux modes de simulation : temps réel (onglet Real time) et pas à pas (Onglet
Simulation).
 Les équipements sont insérés dans la zone de simulation par glissé à l'aide de la
souris. La configuration de ces équipements est accessible par double-clic.

Matériels:
 Des cartes réseau (en général 02 cartes par machine).
 1 Switchs Cisco Catalyst 2950 (ou plus), 24 ports 10/100.
 1 Routeur Cisco 2600 (2700).
 Des câbles réseau (croisés ou non).
 Des câbles réseau RTP, des connecteurs RJ45.
TP 1 : le câble RJ45

Introduction:

Un réseau informatique est constitué par un certain nombre d’ordinateurs et d’équipements


informatiques qui sont interconnectés par des supports de transmission. Ces derniers peuvent
être des câbles métalliques, des câbles en fibre optique, ou des ondes électromagnétiques
(sans fil). Dans le cas des réseaux câblés on utilise des câbles dits à paires torsadées fabriqués
à base de cuivre car ils sont moins couteux, faciles à installer et ils présentent une faible
résistance au courant électrique.
Connecteur RJ45 :
Un connecteur normalisé (ou RJ pour Registré Jack) est une interface réseau physique
standardisée, permettant la connexion d'équipements de télécommunications ou de transfert
de données. Les connecteurs physiques que l'on retrouve parmi ces connecteurs normalisés
sont principalement des connecteurs modulaires et des connecteurs nappes miniatures à 50
broches. Le connecteur à paire torsadée le plus répandu est un module fiche et prise
modulaires 8 positions/8 contacts (8P8C), communément appelé RJ 45 connecteur .

Fig. :Connecteur RJ45 

Outils pour câbles RJ45 Ethernet :

 câble /4Tp.6 multibrin agris 100m .


 Pince à sertir pour prise .
 Pince coupante.
 Manchons gris-Dim 6 mm (sachet de 10 Pcs).
 Connecteurs 8/8 RJ 45 blindés –cat 6(sachet de 10).
Comment sertir un câble RJ45 :
 Pour un câble croisé :

Il faut intervertir les parties 1/2 et 3/6, donc on a d'un côté le même câblage que ci-dessus, et
de l'autre, le câblage suivant :

1) vert-blanc 2) vert 3) orange blanc

4) bleu 5) bleu-blanc 6) orange

7) marron-blanc 8) marron

 Pour faire un câble droit :

Il faut que les embouts soient sertis de la même façon à chaque extrémité et en respectant la
répartition des paires torsadées sur le connecteur.

En général, le code employé est :


1) orange-blanc 5) bleu-blanc

2) orange 6) vert

3) vert-blanc 7) marron-blanc

4) bleu 8) marron

Norme EIA/TIA568A : Norme EIA/TIA568B :

TP2: L’adressage IP:

Introduction:

Une adresse IP est une adresse logique employée par le protocole IP (niveau réseau)
pour localiser une machine. Une adresse IP est composée de deux parties : une partie qui
précise l'adresse d'un réseau (appelée Net-ID) et une deuxième partie (appelée HOST-ID)
qui donne l'adresse d'une machine sur ce réseau. Les adresses les plus utilisées aujourd'hui
sont les adresses de la version 4 du protocole IP. Une telle adresse est codée sur 4 octets
(32 bits). Les tailles de la partie qui désigne le réseau et celle qui désigne la machine sont
variables. Une adresse IP (version 4) est notée sous forme de quatre entiers séparés par
des points. Chaque entier corresponds à la valeur d'un octet. Une exemple d'une adresse IP
est : 10.0.1.1.

Classes d’adresses IP

En fonction du nombre d’équipements pouvant être connectés à un réseau, les adresses IP


appartiennent à la classe A, B ou C. (il existe deux autres classes : la classe D et la classe E
que l’on verra ultérieurement). Le format d’une adresse IP selon sa classe est le suivant :

 Représentation des classes d'adresse IP :

 La classe A : commence à 1.0.0.0 et se termine à 126.255.255.255, soit un total de


256*256*256 -2 = 16777214 hôtes disponibles pour un réseau de classe A.
Quelques exemples d’adresses de classe A : 10.0.0.5 ; 124.52.14.195 ;
 La classe B : commence à 128.0.0.0 et se termine à 191.255.255.255, soit un total de
256*256 -2 = 65534 hôtes disponibles pour un réseau de classe B.
Quelques exemples d’adresses de classe B : 128.0.0.5 ; 191.52.14.195 ;
 La classe C : commence à 192.0.0.0 et se termine à 223.255.255.255, soit un total de 256 -2
= 254 hôtes disponibles pour un réseau de classe C.
Commandes à utiliser:
Ping: est le nom d'une commande informatique permettant de tester l'accessibilité d'une
autre machine à travers un réseau IP. Ping utilise une requête- ICMP request - et attend une
réponse -reply-. L'envoi est répété pour des fins statistiques : déterminer le taux de paquets
perdus et le délai moyen de réponse.

Syntaxe : C\> ping x.x.x.x (x.x.x.x c’est l’adresse IP de l’hôte à distance)


Les commandes de configuration de Routeur & switch :
Enable : mode privilège.

Configure terminal: configuration routeur, switch.


Hostname: nom de l’équipement
show ip interface brief: on peut aussi utiliser la commande (show run), pour consulter les
interfaces { fastethernet | gigabitethernet} 0/port: entrer dans le mode de configuration
d’une interface spécifique exemple : interface fastethernet 0/1.
Ip-address mask : assigne une adresse IP à une interface.
no shutdown: activer une interface.
end: retour au mode privilège.
copy running-config startup-config: sauvegarder la configuration en cours d’exécution sur
un routeur ou un switch.

TP3: Simulation de connexion d'ordinateurs à l'aide du logiciel


Cisco packet tracer
Packet Tracer :

 Est un simulateur de matériel réseau Cisco (routeurs, commutateurs). Cet outil est créé
par Cisco Système qui le fournit gratuitement aux centres de formation, étudiants et diplômés
participant, ou ayant participé, aux programmes de formation Cisco (Cisco Networking
Academy). Le but de Packet Tracer est d'offrir aux élèves et aux professeurs un outil
permettant d'apprendre les principes du réseau, tout en acquérant des compétences aux
technologies spécifiques de Cisco. Il peut être utilisé pour s’entraîner, se former, préparer les
examens de certification Cisco, mais également pour de la simulation réseau.
1. Mise en œuvre d’un réseau post à post – deux PC –:

Ouvrir Cisco packet tracer :

PC0 :

Pc1 :

2. Configuration et mise en œuvre d’un réseau à plusieurs postes (Routeur, switch,


adressage IP test avec ipconfig, ping, arp, tracert … etc.) :

Créer 3 postes « Generic », Créer 1 poste « server », Créer 1 routeur, Créer 1 Switch, vous devez
avoir:
TP4: Réalisation d’un réseau Wifi et configuration d’un point

Réalisation d’un réseau Wifi et configuration d’un point ; Vous devez faire :
- Adressage IP statique.
- Adressage IP dynamique par DHCP.
- Sécurisation du point d’accès.
Créer 2 postes « Generic », Créer 1 poste « laptop », Créer 1 routeur wifi, vous devez obtenir ;
Utiliser :
Adressage IP statique :

Configuration du routeur :

Sélectionner le mode statique et désactiver le mode DHCP

Associer Une adresse IP au routeur :

Donner un mot de passe au routeur sur la section administration

Sauvegarder la configuration

Configuration des postes :

Associer des adresses IP aux postes .

Sur desktop de chaque poste , sélectionner le Sid du réseau puis connecter.

Adressage IP dynamique par DHCP :

On suit les mêmes étapes pour l’adressage statique sauf qu’il faut activer le service DHCP
dans tous les équipements , le DHCP va attribuer des adresses IP dynamiques aux postes
Generic.

Le DHCP permet une configuration sure , fiable et centralisé, et une réduction de la gestion de
configuration surtout pour les réseaux de grande taille.

CONCLUSION :

Le logiciel de simulation Packet Tracer est important pour les étudiants électroniciens,
donc il faut Maîtriser l’utilisation de ce logiciel.