Vous êtes sur la page 1sur 21

Type de

Modalité Stimulus
récepteur

Vision Lumière Photorécepteur

Audition Ondes de
Mécanorécepteur
équilibration pression
Gustation et
Chimique Chémorécepteur
Olfaction

Mécanique Mécanorécepteur
Somesthésie Thermique Thermorécepteur
Chimique Chémorécepteur
!"#"$%"&!'(#&%)*"'(

+,-./01(23-/(34(-5678998(
:31(;<=>/3?41(4@.31(;3(AB/31(13?1<CD31(

NB. Échelle
conservée entre
les différentes
fibres
Transduction du message sensoriel

!"#$%&'()'*+,-$,*'.-/-0.1(
'12'-%.1//13(415%-$,*'.-/-0.1(
6-2+7-221//1(883((
)3(95'1%(1:(;3(8<=1%:3(
>1%<#22()#%.'(?(@-//1+7-2(
;A:,-B1'(
!!"#$%&'#&'()*+,&+-*,./

Effet de la variation d’intensité d’une stimulation sur l’amplitude des


potentiels récepteurs.
L’enregistrement de l’activité électrique d’une fibre nerveuse montre qu’’il
existe une relation entre l’intensité du stimulus et la fréquence des PA. La
réponse du récepteur va dépendre de l’intensité du stimulus. Le point
d’origine de la courbe est un caractère important puisqu’il correspond à la
plus petite intensité du stimulus capable de produire une réponse, c’est le
stimulus seuil qui va déclencher au niveau du récepteur une décharge de
PA.
!"#$%&'(&)*&)*#(+,"-&)&')./'(0/')*&)123'4&'534#)*%)
506%1%5)7/%")8)'&%"/'&5)*/'4)1&5)5&%315)5/'4)*39#"&'45)
Fréquence des réponses

Neurone à seuil bas

Neurone à
seuil moyen
nerveuses

Neurone à
seuil élevé

Intensité du stimulus
Traitement des stimulations et codage de l’information
'''!"#$%&'#&'($'#01.&/

E?43/-FCG?(E?43?1<4>H;I/>3(

Le seuil de perception d’un stimulus est d’autant plus bas que la durée de la
stimulation est longue.
!"#$%&'()'*+,-$,*'.-/-0.1('12'-%.1//13(415%-$,*'.-/-0.1(6-2+7-221//1(883((
)3(95'1%(1:(;3(8<=1%:3(
>1%<#22()#%.'(?(@-//1+7-2(;A:,-B1'(

Les récepteurs phasiques répondent par une bouffée de PA au début et à la


fin de la stimulation (réponse « onoff») (a).

Les récepteurs de type tonique, l’arrêt de la stimulation est marqué par une
inhibition du récepteur (b).
Aspects temporels de la sensation
Adaptation

Stimulus olfactif
(odeur d’œuf pourri)

Adaptation =
habituation

L’intensité du stimulus sensoriel est perçue de façon


subjective : la perception s’atténue avec le temps.
Après un certain temps la sensibilité initiale est partiellement
récupérée.
stimulation

0 1 2 3 4 5 Temps (s)

Cellule 1 2#$3,$,*"+'1$3*#&'/
435$-*60&'"0'#7+$8*60&9
/
Cellule 1 2#$3,$,*"+'(&+,&/
4,"+*60&9/

Début du Fin du
choc choc
:'+3;30/')1,4#",1&)

Phénomène dans lequel des neurones interconnectés inhibent


les neurones voisins.
Les voies sensorielles provenant de territoires voisins sont
réciproquement inhibitrices l’une sur l’autre:
INHIBITION LATERALE
Champ récepteurs et Convergence

L’information
provenant des
récepteurs à la
périphérie d’un
site de
stimulation est
inhibée,
alors que
l’information
provenant du
centre est
accentuée

Chaque cellule sensorielle possède un champ récepteur


Convergence - Contraste
!!"#$%&'(%)'*&!$+&+#%,-!.-(!/*'-(!(-&(*#'-,,-(0
Organisation hiérarchique sur la base de la spécificité et
de la complexité des fonctions considérées

CORTEX SENSORIEL SECONDAIRE


CORTEX SENSORIEL PRIMAIRE

NOYAUX THALAMIQUES

RECEPTEURS

Modèles des années 1960


DG<3(53K?<1F-53!

+-?1(5-(DG<3(53K?<1F-537(531(-SG?31(;31(
K>F-?GT(34(./G./<GT/>F3.43I/1(3?4/3?4(
.-/(5-(/-F<?3(;G/1-53(;3(5-(U"6(V(F3(
?<D3-I7(5L-SG?3(;G??3(?-<11-?F3(W(I?(
-SG?3(FG55-4>/-53(MI<(.GI//-(.-/CF<.3/(
-IS(/>X3S31(1.<?-IS7(34(D-(D3/1(53(BI5B3(
/-FQ<;<3?(GY(<5(J3/-(1@?-.13(-D3F(I?(
?3I/G?3(;I(80(G/;/3(MI<(/3KG?43(
PI1MIL-I(4Q-5-KI1(.-/(5-(DG<3(
53K?<1F-53(K>;<-536((
+I(4Q-5-KI17(I?(?3I/G?3(;3(Z0(G/;/3(
>K3/R3(34(13(;</<R3(D3/1(53(FG/43S(
1GK-4G13?1G/<356((

:-(DG<3(53K?<1F-53!!
DG<3(1.<?G4Q-5-K<MI3!

4/-?1.G/43(5L<?JG/K-CG?(MI<(?3(
/3MI<0/3(.-1(I?3(4/-?1K<11<G?(-I11<(
/-.<;3(34(./>F<13[(3553(4/-?1.G/43(5-(
;GI53I/7(53(FQ-I;(34(53(J/G<;7(34(531(
13?1-CG?1(13SI355316((
#GKK3(.GI/(5-(DG<3(53K?<1F-537(531(
AB/31(13?1G/<35531(;3(5-(DG<3(
1.<?G4Q-5-K<MI3(3?4/3(;-?1(5-(U"(.-/(
5-(FG/?3(;G/1-53(34(.3ID3?4(J-</3(
FG??3S<G?(-D3F(I?(?3I/G?3(;3(80(
G/;/36(#3(?3I/G?3(;>FI113/-(D3/1(531(
/>R<G?1(D3?4/-53(34(5-4>/-53(;3(5L-I4/3(
FG4>(;3(5-(U"(.I<1(/3KG?4/-(PI1MIL-IS(
?G@-IS(4Q-5-K<MI316(\<?-53K3?47(I?(
?3I/G?3(;3(Z0(G/;/3(/35<3(
5L<?JG/K-CG?(-I(FG/43S(13?1G/<35(

:-(DG<3(1.<?GT4Q-5-K<MI36!!
Organisation somatotopique de la représentation de la surface du corps
au niveau du cortex

La quantité de tissu cortical réservée à la sensibilité de chaque partie du corps


correspond à la surface du gyrus occupée par le schéma de cette partie du corps.
C12&'1(B5(<1''#01('12'-%.1/(1:('#(+-2B5+7-2(
D5'E5F#5(+-%:1G(+A%A=%#/3(