Vous êtes sur la page 1sur 5

Université du 20 aout 1955

Faculté de Technologie
Département de Pétrochimie et de Génie des Procédés
3emeAnnée licence Pétrochimie, Option: Raffinage
Module : Etude Préliminaire des procèdes

Correction de la Série d’exercices

Exercice N°1

Le benzène et le toluène sont deux composés miscibles en phase liquide et ayant un comportement idéal : en
phase gazeuse le mélange peut d'autre part être considéré comme un gaz parfait

1).Qu'appelle t-on mélange idéal ?

Rep: Microscopiquement la solution se comporte comme un liquide pur : les interactions entre molécules
différentes et molécules identiques sont égales. Il faut pour cela que les molécules soient assez semblables.

2). Tracer l'allure du diagramme binaire liquide vapeur isobare pour ce mélange. Localiser la courbe
de rosée, la courbe d'ébullition.

Rep: courbe a : courbe de rosée, ensemble des points où apparaît la première goutte de liquide lorsqu'on
refroidit de la vapeur.

courbe b : courbe de d'ébullition, ensemble des points où apparaît la première goutte de vapeur lorsqu'on
chauffe le liquide.

3). 2). Pourquoi doit-on préciser que l'on conduit une étude isobare de l'équilibre liquide – vapeur ?
Rep: Les températures d'ébullition dépendent de la pression (bien voire le cours du module de
distillation)

4). Par quelle procédés /ou opérations unitaires peut –on réalisés la séparation d’un telle mélange
industriellement ?

Rep: Par distillation fractionnée. Elle permet de séparer les constituants d'un mélange liquide- liquide
miscibles, possédant des températures d'ébullition différentes.

Le constituant le plus volatil distille en premier ; la séparation est d'autant plus facile que les températures
d'ébullition sont différentes.
5). Schéma du procédé de la distillation fractionnée

ExerciceN02

10

11 8

4 1
3 2

1. Alimentation des gaz à traiter (ou la charge).


2. Compresseur centrifuge.
3. Echangeur de Chaleur tubulaire.
4. Vanne de contrôle.
5. Régulateur de débit.
6. Régulateur de température.
7. Colonne à garnissage.
8. Régulateur de niveau.
9. Régulateur de pression.
10. Cyclone.
11. Régulateur de niveau.

Remarque très importante: Description des instruments de mesure

Dans un schéma tuyauterie et instrumentation, les instruments de mesures sont indiqués ainsi que leurs
caractéristiques. On trouve 3 types de capteurs :

 les indicateurs
 les enregistreurs
 les éléments de contrôle

Fig.1.Schéma de tuyauterie et d'instrumentation conforme aux normes ISA S5.1

Les instruments sont indiqués par un cercle dans lequel on trouve les renseignements sur le type de capteurs
(cf. Tableau) ainsi qu'un numéro d'identification.
ExerciceN03

Exercice N°4
Remarques très importantes (voire cours du module de distillation)

Un mélange azéotropique est un mélange qui présente, pour une composition particulière, une phase vapeur
ayant la même composition que la phase liquide avec laquelle elle est en équilibre.

Quand on distille un mélange de deux liquides, la température d'ébullition n'est pas toujours comprise entre
celles des deux constituants ; elle peut présenter un point d'ébullition supérieur au point d'ébullition des
constituants purs (azéotropisme négatif) ou un point d'ébullition inférieur au point d'ébullition des
constituants purs (azéotropisme positif). Dans l'un et l'autre des cas, la distillation fractionnée ne permet pas
de séparer les deux liquides, mais seulement l'un d'entre eux et le mélange azéotrope correspondant au point
d'ébullition maximal ou minimal.

Par exemple l'alcool à 96° (soit 96 % d'éthanol et 4 % d'eau) est un mélange azéotropique qui bout à
78,1 °C, température inférieure à celle de l'éthanol pur (Téb: 78,4 °C). En pratique, une différence de
température d'ébullition de 0,3 °C est difficile à exploiter...

Toutefois, l'on obtient un point azéotrope dans un diagramme binaire, pour des solutions liquides miscibles
non idéales. On parle alors de solutions réelles, où les interactions entre 2 constituants A1 et A2 sont de
natures différentes des interactions de type A1↔A1 ou de type A2↔A2. Par exemple, un mélange binaire
eau/éthanol.

En chimie organique et en chimie industrielle, on se sert des propriétés azéotropiques de certains solvants
avec l'eau pour pouvoir l'extraire du milieu réactionnel (azéotrope toluène/eau, benzène/eau, notamment
utilisés pour obtenir de l'éthanol absolu).

On peut citer quelques propriétés du point azéotrope :

 Sa courbe d'analyse thermique est analogue à la courbe d'analyse thermique d'un corps pur.
 La composition de l'azéotrope varie avec la pression.
 Le théorème de Gibbs-Konovalov permet de démontrer qu'en un point extremum d'un diagramme
binaire isobare ou isotherme, la fraction molaire liquide du composé A est égale à la fraction
molaire vapeur du composé A, c’est-à-dire: