Vous êtes sur la page 1sur 13

Ecole National

N
Polytechnique De
C
Constantine
2017/2018

La variation de vitesse
des moteurs asynchrones
Commande scalaire
Prépare par :
BENNIA ILYAS
BRIK MED AMINE
Sommaire
Introduction : ..................................................................................................................... 3
La variation de vitesse des moteurs asynchrones (commande scalaire) .......................... 4
Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones ............................................................... 5
Action sur la tension d’alimentation ................................................................................. 5
Action sur le glissement (rotor bobiné)............................................................................. 6
Action sur la fréquence de stator ...................................................................................... 7
Cycloconvertisseur : .......................................................................................................... 7
Convertisseur à onde de courant : .................................................................................... 8
Convertisseur à onde de tension:...................................................................................... 9
Principe de la commande M.L.I : ..................................................................................... 10
Courant dans le convertisseur en utilisant la commande M.L.I : .................................... 10
Commande scalaire ......................................................................................................... 11
Alimentation en tension de la machine .......................................................................... 11
Conclusion ....................................................................................................................... 12
Bibliographie.................................................................................................................... 13

Page 2
Introduction : Le réglage de la vitesse de rotation du moteur
asynchrone peut être obtenu par :

Action sur le nombre de paires de pôles

• machines à bobinage primaire unique (couplage d'enroulements


du type Dahlander)
• machines à plusieurs bobinages primaires (machines
à enroulements séparés)

Action sur la fréquence de la tension d'alimentation statorique

• convertisseurs de fréquence électromécaniques (gros alternateur


pilotant plusieurs moteurs asynchrones tournant à la même
vitesse)
• convertisseurs statiques (onduleurs de courant, de tension, M.L.I,
contrôle vectoriel de flux, cycloconvertisseurs)

Action sur le glissement

• action sur la tension d'alimentation statorique


(autotransformateur, gradateur)
• rhéostat de glissement au rotor
• cascade de récupération (cascade hyposynchrone)

Page 3
La variation de vitesse des moteurs asynchrones (commande
scalaire)
L expression du vitesse

La caractéristique mécanique

Fig1 : Allure de la caractéristique mécanique

L’expression du couple max correspondant à un glissement max

Page 4
est ………..1

avec

Réglage de la vitesse des moteurs asynchrones


Les différents procédés envisageables consistent à mettre à profit les
modifications de la caractéristique couple-vitesse résultant de la
variation des paramètres intervenant dans l’expression de C(g).

D’après l’expression(1) du couple moteur, les paramètres sur lesquels on


peut agir pour modifier La caractéristique mécanique sont:

• La tension d’alimentation Vs ;

• La résistance rotorique R’r;

• La pulsation ωs.

Action sur la tension d’alimentation


Le procédé le plus simple pour faire varier le couple du moteur
asynchrone consiste à alimenter la machine à fréquence constante mais
à faire varier la valeur de la tension à ses bornes.
Le couple varie comme le carré de la tension Vs et en particulier le
couple max, en revanche, le glissement gM ne dépend pas de Vs.
Partant de la caractéristique à tension nominale, la seule variation
possible est une diminution de la tension Vs Pour des valeurs
décroissantes de cette dernière, on obtient les courbes de la figure 2
représentée ci-après

Page 5
Fig2 :Modification des caractéristiques mécaniques par la tension d’alimentation

Pour régler la vitesse lorsqu’on utilise ce procédé, on place entre le


réseau et le moteur un gradateur
pour chacune des phases

Fig3 :Moteur asynchrone associé à un gradateur triphasé

Action sur le glissement (rotor bobiné)

Fig4 : caractéristiques mécaniques avec différents résistance rotorique

Page 6
En modifiant la résistance rotorique, on agit sur le glissement tout en
conservant un couple maximal constant d’après l équation 1

Action sur la fréquence de stator

Cycloconvertisseur :
C'est un convertisseur de fréquence, dont la fréquence de sortie est
faible devant celle du réseau d'alimentation (1/3 maximum)
Le montage complet nécessite 36 thyristor pour une machine
triphasée
Etude simplifiée pour une phase du moteur :

Fig5 :Cycloconvertisseur avec les angles d’amorçage

Page 7
Convertisseur à onde de courant :

• Le convertisseur R fait varier la valeur moyenne de la tension


Ur
• Le convertisseur O change la fréquence de la tension
statorique
• Les condensateurs assurent le blocage forcé des thyristors
• Les diodes évitent la décharge des condensateurs dans les
phases du moteur

• Une petite inductance (non représentée) en série avec chaque


thyristor limite les di/dt
• Le courant circulant dans l’inductance L est fortement lissé
• L’inversion de la séquence de commande des thyristors permet
l’inversion du sens de rotation du moteur.
• Le freinage par récupération a lieu lorsque la fréquence de rotation
du moteur est supérieure à la fréquence de synchronisme : O
fonctionne alors en redresseur et R en onduleur assisté.

Page 8
Convertisseur à onde de tension:

• Le filtre L-C associes au pont redresseur à diodes constitue une


source de tension.
• L’onduleur à transistors génère une succession d’impulsions de
tension, de largeurs variables (M.L.I).
• Le moteur, inductif par nature, lisse le courant, ce dernier est
pratiquement sinusoïdal.

Page 9
Principe de la commande M.L.I :

Une onde modulatrice sinusoïdale U, de fréquence Fu est comparée à


une onde triangulaire V de fréquence Fv la sortie du comparateur
permet, le pilotage d’une phase de la machine.

Les autres phases sont pilotées par des ensembles identiques, déphases
de 120°

Pour éliminer les harmoniques de rang pair et de rang 3, le rapport de


modulation m=Fv/Fu est impair, multiple de 3 et de l’ordre de la
centaine (dans l’exemple ci-dessous m=9)

Courant dans le convertisseur en utilisant la commande


M.L.I :
Le courant, filtré par l’inductance de l’enroulement est quasi-
sinusoïdal.Allure des courants et tensions (onduleur monophasé) pour
des rapports de modulation différents :

Page 10
Commande scalaire
Le principe de la commande scalaire d’un moteur asynchrone
est donc de garder le flux constant dans
la machine et de régler la fréquence (pulsation) d’alimentation
statorique. Plusieurs commandes Scalaires peuvent être
envisagées selon que l’on agit sur le courant ou sur la tension.
Elles dépendent Surtout de la topologie de l’actionneur utilisé
(onduleur de tension ou de courant).

Alimentation en tension de la machine


Dans ce cas, la machine est alimentée par un onduleur de tension à MLI.
La valeur efficace des
tensions statoriques Vs doit être réglée de façon à maintenir le flux
constant dans la machine

Pour maintenir le flux Фs constant, il faut que la fréquence


d’alimentation statorique réponde à la

relation : Фs=Vs/Ws

Cette relation n’est pas valable pour les faibles valeurs de la pulsation ws
et une correction est nécessaire pour tenir compte du terme Rs.Is
représentant la chute de tension dans les enroulements. On y remédie
en réalisant une compensation par augmentation de l’amplitude des
tensions statoriques aux faibles valeurs de ws.
D’autre part, en régime de survitesse, l’augmentation de la pulsation ne
peut pas être accompagné par une augmentation de la valeur de la
tension au delà de sa valeur nominale ; le flux Фs est alors diminué
(défluxage).

Page 11
Fig6 : Fonctionnement à couple constant et à puissance constant sous tension nominal

la caractéristique mécanique

Conclusion : La commande U/f a les avantages suivants :

• facilité d'adaptation du variateur de vitesse au moteur.


• supporte aisément les variations de charge dans toute la plage de
vitesses.
• le couple moteur reste plus ou moins constant en fonction de la
vitesse.

et les inconvénients suivant

• plage de régulation de la vitesse limitée à 1/20.


• à faible vitesse, pas de compensation par rapport au glissement et
à la gestion de la charge.

Page 12
Bibliographie

DOCUMENTS INTERNET

• Energie+ «Les variateurs de vitesse»


• Mr. BOUDRIES Zoubir «COURS COMMANDE DES MACHINES
ELECTRIQUES. »
• Mathematique spéciale TSI la Rochelle«Le moteur
asynchrone »

Cours
• Prof A.BENTOUNSI «machines asynchrones ».

Page 13