Vous êtes sur la page 1sur 4

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia)

http://www.pdfmail.com

LA LECTURE SIMPLE D’UN BILAN

INTRODUCTION

Avant de se lancer dans l’analyse financière, il apparaît important de rappeler ici l’architecture
simple du bilan afin que le mode de lecture qui sera développé par la suite soit compris. En effet, le
bilan est un document qui peut se lire de différentes manières.

On définit le bilan comme étant le reflet, à un moment donné, de la situation patrimoniale d’une
entreprise. De ce point de vue, le bilan propose donc une présentation structurée des avoirs et des
dettes d'une entreprise. Autrement dit, le bilan met en parallèle, le passif d’une entreprise et ses
actifs. Mais, dans le cas ou vous êtes un créancier de cette firme, ce qui vous intéresse par dessus
tout est de savoir si la société sera en mesure de s’acquitter de ce qu’elle vous doit en temps et en
heure. Dans le cas contraire, un défaut de paiement pourra être constaté, et l’entreprise sera mise
en liquidation.

La lecture d’un bilan doit donc tenir compte du fait que les dettes d’une entreprise n’ont pas toutes
la même échéance.

1/ LE PASSIF D’UN BILAN

Le passif d’un bilan regroupe l’ensemble des dettes qu’à une entreprise envers ces différents
partenaires.

Ce qui importe ici, c’est de pouvoir estimer à quelles échéances ces dettes vont arriver à leur
terme. En effet, si un débiteur ne peut honorer ces dettes, un défaut de paiement sera constaté qui
conduira le débiteur à être mis en cessation de paiement. Autant que leur montant, le moment ou
une dette sera exigible ( lorsqu’elle arrive à échéance ) est un élément clé de toute analyse du
bilan d’une entreprise.

Bien évidemment, le soucis premier d’un entrepreneur est de connaître le montant de ces dettes à
court terme ( c’est à dire à moins d’un an ) qui seront à honorer en priorité.

Nous présentons ici les principales dettes de l’entreprise.

? Le compte courant créditeur : si votre compte 512 est créditeur, cela signifie que vous
avez un solde négatif auprès de votre établissement de crédit. Cette situation de découvert
correspond en fait à un crédit à court terme que vous a octroyé votre établissement de
crédit. Il vous faut donc le solder le plus vite possible ( en général dans le mois suivant ).

? Les dettes fournisseurs : le solde créditeur du compte 401 d’une entreprise représente
l’ensemble des dettes que celle-ci a contracté auprès de ces fournisseurs ( 404 pour les
fournisseurs d’immobilisation ). Il est en effet fréquent que dans le cadre d’un achat, le
fournisseur vous accorde un délai pour payer. Ce délai est en moyenne de 90 jours.

? Les emprunts auprès des établissements de crédit : (compte 16.) ils sont d’échéance
variable qui est déterminée lorsque l’entreprise contracte l’emprunt mais pour l’ensemble,
leur échéance est supérieure à 1 an.
Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia)
http://www.pdfmail.com

? Les capitaux de l’entreprise : (compte 10.) l’entreprise, à sa création, ou lors


d’augmentations de capital, a en échange de part de capital (actions) obtenus des moyens
financiers de la part de ses actionnaires. Hors, ceux-ci, lors par exemple de la dissolution de
la société, pourront être en droit de réclamer la restitution de ce capital. Voilà pourquoi, le
capital d’une entreprise est en fait une dette que celle-ci a contracté auprès de ces
actionnaires. Mais, cette échéance est très lointaine puisqu’elle suppose la cessation
d’activité de la part de l’entreprise. L’absence d’échéance certaines justifie que
l’entreprise ne considère pas ces apports de capitaux comme des dettes, mais comme du
capital.

En conséquence, le passif d’une entreprise se présente en terme d’exigibilité croissante de haut en


bas.

o En haut du passif, nous retrouvons les dettes dont l’échéance est la plus
éloignée dans le temps.

o Au bas du passif, nous trouvons les dettes exigibles en premier.

Soit sommairement :

Passif du bilan

Capital

101

Dettes à moyen et long terme

16

Dettes fournisseurs

401 / 404

Compte courant créditeur

512
Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia)
http://www.pdfmail.com

2/ L’ACTIF DU BILAN

Pour honorer ces dettes, l’entreprise dispose d’actifs plus ou moins liquides qui sont
regroupés dans la partie Actif du bilan.

La nature de ces actifs est très variable. Certains actifs sont constitués d’avoirs liquides
(pièces, billets, fonds déposés sur le compte d’une banque) c’est à dire d’avoir immédiatement
mobilisables par l’entreprise et d’avoir très peu liquides (un terrain, un bâtiment…) qui ont certes
de la valeur, mais ne peuvent être convertis rapidement en liquidités (nécessité de procédé à une
vente par exemple, ce qui peut prendre des mois).

Face à des dettes dont l’échéance est courte, l’entreprise doit donc disposer d’actifs liquides.

L’actif du bilan est donc structuré autour de cette notion de liquidité croissante.

? La caisse : (compte 530) est l’élément le plus liquide plus qu’il comprend les pièces et
billets détenus par la société.

? Les soldes débiteurs en banque : (compte 512) correspondent aux avoirs déposés par
l’entreprise sur ces comptes bancaires. Ces avoirs sont presque liquides. Ils sont débiteurs
car ils correspondent aux soldes envoyés par la banque dans ses relevés de compte. Or, de
l’argent reçu par la banque constitue pour cette dernière des sommes qu’elle devra
rembourser à son propriétaire (ici, l’entreprise) à un moment ou à un autre.

? Les valeur mobilières de placement : sont assez facilement transformables en liquidité par
cession sur les marchés financiers.

? Les créances clients : (compte 401) de même qu’une entreprise a bénéficié de délais de
paiement auprès de ces fournisseurs, elle a pu accorder des délais de paiement à ces
clients. Ceux-ci sont en moyenne de 90 jours. Ils représentent donc des sommes que
l’entreprise peut utiliser rapidement (notamment par le biais de l’escompte, compte 413).

? Les stocks et en-cours : sont des éléments d’actifs qui ne sont pas immédiatement
cessibles par l’entreprise. Leur liquidité est donc bien moindre que les autres éléments
d’actif vu précédemment.

? Les immobilisations : (comptes de classe 2) constituent les éléments d’actif les moins
liquides pour une entreprise, entre autre, parce qu’elles sont indispensables à son activité.
De plus, céder ce genre d’actif nécessite souvent des procédures longues et complexes.

En conséquence, l’actif d’une entreprise se présente en terme de liquidité croissante de haut en


bas.

o En haut de l’actif, nous retrouvons les éléments les moins rapidement


transformables en liquidités.

o Au bas de l’actif, nous trouvons les actifs liquides ou très facilement


mobilisables.
Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia)
http://www.pdfmail.com

Soit sommairement :

Actif du bilan

Immobilisations

2..

Stocks et en-cours

3..

Créances clients

401

Trésorerie

530 / 512 / 50.

3/ LA COMPARAISON ACTIF / PASSIF

On peut donc maintenant mettre en relation l’actif et le passif d’une entreprise.

Actif du bilan Passif du bilan

Immobilisations Capital

2.. 101

Stocks et en-cours Dettes à moyen et long terme

3.. 16

Créances clients Dettes fournisseurs

401 401 / 404

Trésorerie active Trésorerie passive

530 / 512 / 50. 512

Une lecture rapide du bilan permet donc déjà de faire une première étude de la situation
financière d’une entreprise. La mise en parallèle des éléments de l’actif et du passif nous fournit
une idée de la capacité d’une entreprise à honorer ses dettes. Si la trésorerie d’une entreprise ne
paraît pas suffisante pour faire face aux échéances les plus courtes, celle-ci a de fortes chances de
se retrouver en situation de cessation de paiement.