Vous êtes sur la page 1sur 56

Ecris par les élèves du CM2

Ecole sans frontières


Année scolaire 2008/2009
Sommaire
Le chevalier chercheur d’or
La fille qui voulait être aimée
La rebelle
Le courageux chevalier
James Bond et le dragon
Le chevalier triste
Le cheval perdu
Le vaillant chevalier
Le pro chevalier
A la recherche du trésor
L’affaire méditerranéenne
Super Pierre
L’odyssée du chevalier Grosmuscles
Un voyage surprenant
Le chevalier chercheur d'or

Il était une fois un prince qui s'appelait Roland. Il vivait à Strasbourg une
grande ville en France entourée d'une région montagneuse.

Roland travaillait, était très riche et habitait dans un château. Roland


rencontra un vieux marin qui lui parla d'un trésor caché par des pirates.

Un jour, Roland trouva une vieille carte. Il partit donc à la recherche de ce


fameux trésor. Mais la terre se mit à trembler. Le volcan de la région s'était
réveillé. Il crachait une épaisse fumée toxique. En chemin, Roland trouva un
allié, c'était un chien qui utilisait sa ruse et son intelligence pour voler au-dessus
des volcans. Il lui dit: "viens sur mon dos" puis il le catapulta. Il faillit se casser le
genou à l’atterrissage, mais il n’en fut rien.

Soudain il vit un fossé rempli d'eau verte, un château bizarre construit sur
une colline déserte avec une tour pointue, un mur d'enceinte infranchissable, un
pont-levis encore en état de marche, une herse à l'air menaçant.
Le chevalier chercheur d'or (suite)

Une arrière-cour immense et des écuries abandonnées. Roland vit soudain


Ursula une sorcière qui se dressa devant lui! Elle était grande !
Elle voulut l'enfermer dans un des cachots de ce château bizarre. Roland
recula pour mieux préparer son attaque. Il se jeta sur son ennemi puis saisit un
bâton qui traînait sur le sol et se battu courageusement. Mais il finit par subir
une défaite, une blessure à la jambe.
La sorcière lui donna un coup de bâton à la jambe. Roland souffrait de plus
en plus.
Mais finalement Roland sortit vainqueur de cette aventure.
Il subtilisa une arme à un gardien du château ce qui lui permit de trouver le
trésor caché dans un coffre tout en haut d'une des tours.
Roland était heureux: "Hourra" criait-il
Il rentra chez lui et continua de vivre heureux et riche dans son château.

Corentin MILLIO
La fille qui voulait être aimée

Célia avait un pantalon rouge, un tee-shirt bleu, un gilet vert et des bottes
noires. Elle avait une maison verte avec cinq fenêtres. Elle était très gentille et
posée. Sa mère était encore vivante mais son père avait disparu depuis déjà un
mois.
Elle aimait qu'on l'apprécie et qu'on lui parle, qu'on la traite correctement.
Un jour elle trouva une carte qui conduisait sur le chemin de l'amour ; elle
la regarda et se mit en route. Mais sur le chemin elle rencontra un volcan qui
crachait du feu. Il fallait fuir très vite.

En route Célia trouva un allié, c'était un cheval volant qui s'appelait Floum
et qui utilisait sa force et son intelligence pour aider les gens en danger. Célia
monta sur son dos et vola par- dessus le terrible volcan. Floum devint son
nouveau compagnon. Ils attendaient tous les deux que le volcan se calme.
Depuis elle avait un nouvel ami : Floum le cheval volant.
Célia arriva devant le lieu où elle devait trouver l'amour dans un coffre qui
se trouvait tout en haut d'un escalier de la tour. Il lui suffirait d'ouvrir la petite
mallette, de mettre une des bagues à son doigt et elle trouverait l'amour et Floum
aussi. Sur le chemin elle trouva une clé, alors elle l'a mis dans sa poche et la
garda précieusement.
La fille qui voulait être aimée (suite)

Mais en montant les escaliers Célia tomba nez à nez avec un garde qui se
dressait devant elle ! Il était grand ! Et lui demanda :"Que veux- tu?" en sachant
très bien ce qu'elle voulait. Célia répondit : "Je veux qu'on m'aime et qu'on
m'écoute». Il lui répondit :"Tu n'y arriveras pas pace que je vais t'enfermer dans
le cachot !".
Célia saisit un bâton qui traînait sur le sol et se bâtit courageusement.
Mais elle finit par subir une défaite. Elle se retrouva en prison avec son
compagnon le cheval volant qui ne voulait pas l'abandonner ici. Ils étaient très
tristes et attendaient patiemment que l'on vienne les délivrer.
Elle trouva une porte fermée à clé. Puis elle réfléchit et se rappela tout
d'un coup qu'elle avait trouvé une clé sur le chemin. Elle prit la clé dans sa
poche et l'essaya Hourra, la porte s'ouvrit, et tous les deux s'aventurèrent dans
ce chemin étroit où il n'y avait pas de garde. Où pouvait-il bien conduire? On se
le demandait bien.
Au bout du chemin il y avait une grande pièce où se trouvait un coffre. La
clé l'ouvrait et elle comprit que sa clé ouvrait tout. Elle rentrât chez elle, le
respect dans la main avec floume. A son arrivée ont célébrât une grande fête
pour son courage et d’en avoir fait autant pour être libre. Depuis ce jour elle était
très joyeuse et elle se fit plein d'amis et ne quitta plus jamais son ami Floum.

Amélia GIMENO
La Rebelle

Il était une fois une femme connue sous le nom de Marie-Antoinette. Elle était
toujours vêtu de rose : une robe rose, un nœud rose, des chaussures roses et en
plus elle avait un chien et lui aussi était rose. Il s'appelait Paris. Marie-Antoinette
était Reine et très riche. Elle habitait dans un château magnifique de Las Vegas,
une ville située au sud d'une région de plaine. Son pays s'appelait Etats-Unis.
Elle voulait trouver l'amour. Le prince du pays voisin cherchait une épouse
pour éviter la ruine de son royaume. Elle voulait être parfaite pour le prince car elle
voulait se marier avec lui. Le jour de la rencontre, elle fut choisie en égalité avec
une autre reine qui s'appelait Morticia. Heureusement le prince choisit Marie-
Antoinette. Morticia était tellement énervée qu'elle décida d'enlever le prince et de
l'emmener dans le lieu de Bowser. Il devenait donc son otage, et en échange de
sa liberté, elle lui imposa de se marier avec elle. Faute de quoi elle le menaça de
lui trancher la tête. Marie-Antoinette décida de partir à la recherche du prince car
elle était très inquiète.
Un jour lors de ses recherches, Marie-Antoinette trouva une vieille carte. Il
fallait absolument partir pour ce lieu. Il s'agissait d'un château qui faisait partit des
lieux de Bowser. Elle décida de partir à l'instant en traversant un anneau magique
qui la transporta dans un jeu vidéo. Elle se retrouva dans le jeu vidéo de la
princesse Peach. Elle devint Paech et devait sauver les petits Toad.
La Rebelle (suite)

Elle arriva devant un lac de lave puis réussit à sauver deux Toad mais il fallait
en sauver trois pour sortir du jeu vidéo. Elle aperçut un autre petit Toad au bord
d'un lac. Elle trouva un parapluie magique, l'ouvrit et découvrit que c'était un balais
magique, elle monta dessus et s'envola pour arriver à l'autre bout du lac. Toad fut
sauver et Marie-Antoinette sortit du jeu.
Elle arriva ENFIN au château de Bowser. Elle entendit des ronflements
comme ceux du papa à Bowser, mais en fait c'était lui. Elle poussa un cri aigu et
réveilla le papa à Bowser. Il voulut lui faire du mal. Elle courut vers lui en essayant
de l'éviter mais il l'attrapa et la jeta dans un fossé. Elle était très profond mais elle
se souvenu que on lui a dit il faut agir pour réfléchir. Alors elle décida de s'assoir et
elle s'assit puis elle tomba en arrière. Elle trouva un passage secret avec des
escaliers elle les monta et en arrivant en-haut elle se trouva dans les lieux de
Bowser.
Elle monta en-haut de la tour et elle aperçu le prince avec Morticia elle avait
l'air furieuse. Elle commença à l'insulter d'avoir enlevé le prince et Marie-Antoinette
poussa Morticia dans la lave. Elle était toute joyeuse d'avoir retrouvé le prince. Ils
se marièrent et eurent beaucoup d'enfant.
Ellen CHRISTOPH
Le courageux chevalier

Il était une fois un prince qui s'appelait Jean. Son pays s'appelait la France.
Jean vivait à Strasbourg. Cette ville se trouvait au sud d'une contrée montagneuse.
Jean habitait dans une maison. Il était riche et ne travaillait pas.
Il avait des superbes chaussures magiques qui pouvaient le faire sauter à plus
de vingt-cinq mètres. Il avait un fils qui s'appelait Bob-Marley. Mais un jour son fils
disparut à la suite d'un voyage en Espagne
Jean pensait qu'il était mort depuis longtemps car cela faisait plusieurs mois
qu'il n'avait plus de nouvelles.
Un jour alors que Jean était tranquillement entrain de se promener dans la
forêt, il vu quelque chose qui brillait. Il s'approcha et découvrit une fée qui était tout
prés de lui. Il eut très peur mais au bout de quelques minutes, elle disparut. Jean
croyait qu'il avait eu des hallucinations. Puis un peu plus loin, Jean vit une faille
qui était énorme mais il ne pouvait pas sauter par-dessus, alors il enfila ses
chaussures et sauta les vingt-cinq mètres très facilement. De l’autre côté de cette
faille Jean rencontre un ennemi, il se battit à main nue contre celui-ci qui s'appelait
Jean-Jacques. Mais Jean avait besoin de son arme, un fusil à pompe pour
achever Jean-Jacques une bonne fois pour toute.
Le courageux chevalier

Quand Jean finit de battre Jean-Jacques, il alla dans sa maison qui se trouvait
dans les nuages pour reprendre des forces et se détendre un peu. Ensuite il
redescendit pour voir s’il y avait encore des ennemies à combattre. Pour être sur
qu’il n’y avait plus de méchant autour de lui, il alla se promener dans la forêt, quand
il fut arrivé au milieu de celle-ci, il vu un ours qui se rapprochait de lui de plus en
plus vite.
Jean avait très peur. L'ours arriva devant Jean et lui sauta dessus. Cet horrible
ours lui cassa la jambe. Mais Jean réussi malgré cela à l’achever.
Quelques années plus tard, Jean avait vieilli, et compris que tuer ne servait à
rien. Il regrettait tous les crimes qu’il avait commis parce qu’il avait de la peine
d’avoir perdu son fils, même si cela était parfois nécessaire.
Un jour un écrivain qui avait entendu parler de Jean, il décida de publier son
histoire dans le journal. Jean en fut informé et était très content et fou de joie d’avoir
pris cette décision.
Maéva WEBER
James bond et le dragon

Il était une fois un homme connu sous le nom de James bond. Il vivait à
Cavalaire une grande ville de France entourée d'une région dense en forêts.
James bond habitait une cabane. Il était sans fortune et ne travaillait pas.
Il lui manquait à manger et à boire parce qu’il n'avait plus de travail.
Il décida donc de partir à la rencontre de travail, il avait entendu parler d'un pays
où tout le monde pouvait trouver du travail et à manger.

Mais pour aller dans ce pays il fallait traverser une forêt où habitait un
énorme dragon. Celui-ci détestait être dérangé.
James Bond continuait son chemin à la rechercher de cet endroit, mais sans le
savoir il se trouvait plus qu'à un kilomètre de la maison du dragon.

Le dragon crachait des flammes énormes qui barraient la route à James


bond. Ce dragon détestait les humains.
James bond et le dragon (suite)

James bond sortit la mitraillette qu'il avait emmenée et sans réfléchir tua le
dragon. Très heureux il continua sa route.
Au bout de quelques heures, James bond arriva dans une clairière où il
rencontra un ours qui chercha à la dévorer tout cru. Mais James bond réussi à
battre l'ours et finalement il sortit victorieux de ce combat.
James bond trouva enfin ce pays où effectivement, le travail et la nourriture se
trouvaient très facilement.
James Bond était heureux. De plus il fut reçu par le maire car il avait
débarrassé le pays de ce vilain dragon.
Il fut reçu à l'hôtel de ville pour recevoir une médaille et se faire féliciter.
On organisa un gigantesque festin en son honneur. Une grande
manifestation de joie fut organisée.
Il connut un grand bonheur et continua à travailler toute sa vie.

Enrick SAILLARD et Virginia JOHO


Le chevalier triste

Il était une fois un homme surnommé Vincent. Il était habillé d'un


pantalon des années 80, torse-nue et des chaussures brillantes.
Vincent était triste parce qu'il n'avait rien à manger depuis plusieurs
semaines et ne retrouvait plus le chemin pour rentrer chez lui et enfin se
nourrir. Il habitait un magnifique château dans lequel se trouvait plein de
nourriture.
Il décida alors de chasser un animal. Mais soudain un éboulement de gros
blocs de pierres arrêta la progression de Vincent au moment où il voulait
commencer à chasser. Vincent reçu un rocher sur la tête et perdu
connaissance.
Quand il se réveilla avec un énorme mal à la tête, Vincent découvrit à
ses côtés un troll. Il se présenta comme un allié et proposa à Vincent d'utiliser
ses pouvoirs magiques pour l'aider à retrouver son château.
Au bout d'un moment Vincent arriva dans un château bizarre construit
sur une colline déserte. Il décida avec son ami de troll de rentrer dans le
château.
Le chevalier triste (suite)

Une fois à l'intérieur Batista boum, un grand animal, se jeta sur Vincent. Il
voulait les agresser et les dévorer tout cru.
Batista boum poussa Vincent dans un trou avec une force phénoménale
mais grâce au troll, Vincent ressortit du trou et tua Batista boum.
Malheureusement Vincent perdu l'équilibre et retomba dans le trou en emmenant
dans sa chute son allié le troll.
Finalement Vincent sortit vainqueur de cette aventure car il avait subtilisé la
clé magique à son ennemi qui lui permis de ressortir de cet énorme trou. Cette clé
allait lui permettre de retrouver rapidement son château.
Une fois sortit, il planta la clé vingt fois dans le corps du grand et féroce
BATISTA BOOOOOOOOM qui mourut rapidement.
Vincent fut heureux car il venait de tuer le monstre le plus redouté de la
région.
Il fut mis à l'honneur. Il eut même sa photo dans le journal local.
Tout le monde était content, les journalistes l'interviewèrent et toutes ses
petits et petites fans l'avaient en poster dans leur chambre.

Etienne CHOUIK
Mon cheval perdu

Marine était une fille pas comme les autres, elle aimait bien s'habiller
comme ça lui plaisait, sa maison était une ferme en Virginie, elle avait 10 ans,
Marine avait un caractère très doux et très gentille. Marine avait un cheval et y
tenait beaucoup parce que c’était la seule chose que ses parents avaient pu lui
offrir. Il s'appelait Quack, il était pie bai brun et vivait avec elle à la ferme dans son
box. Marine avait décidé de lui rendre visite.
Arrivé devant son box, Marine se rendit compte que QUACK avait disparut.
Marine pleura de toutes ses larmes et se mit à chercher Quack partout. Elle ne le
trouvait pas mais elle vit une carte dans le poulailler de la ferme. Marine eut du mal
à lire car les poules lui sautaient dessus.
Quand Marine réussi enfin à la lire, elle vit qu’il y avait indiqué l’endroit où se
trouvait Quack. Elle découvrit aussi que Quack se trouvait très très loin. Elle
décida donc de partir à sa recherche. Des kilomètres plus loin un volcan jusqu'ici
inactif, se mit en éruption et empêcha Marine de poursuivre sa route.
Marine trouva un petit sac de poudre pratiquement au sommet du volcan.
Elle courut jusqu'à atteindre la poudre magique, l'attrapa et redescendit
rapidement. Ensuite elle utilisa la poudre pour son intelligence et réussit à
contourner le volcan sans se faire toucher par la lave.
Marine trouva une île merveilleuse perdue dans une mer bleue.
Mon cheval perdu (suite)

Marine vit soudain un pirate du nom de Barbosa se dresser devant elle!


Il était grand et voulut l'agresser. En position d’attaque : écartant les jambes
levant les bras au ciel près à l'attaquer, sauta sur elle, l'écrasant, Marine eut
peur mais pris son courage à deux mains et le poussa pour se relever et
continua la bataille.
Mais au final le pirate Barbosa lança un énorme caillou sur la tête de
Marine qui tomba dans les pommes.
Quelque temps après Marine se réveilla avec une énorme bosse sur la
tête. Elle avait mal mais elle voulait absolument retrouver Quack.
Elle continua sa quête, mais au bout d'un certain temps, épuisée, elle ne
voulait plus marcher. car cela faisait trois jours qu'elle continuait sa route
Soudain Marine vit une cabane, elle s'en approcha et comme par magie
Quack se trouvait-là.
Marine était très heureuse : elle l'embrassa
Ils retournèrent à la ferme et vécurent heureux pour toujours.

Camille ZIRONE
Le vaillant chevalier

Il était une fois un chevalier du nom de Rabie. Son pays était la France.
Rabie vivait à Marseille. Cette ville se trouvait au sud d'une contrée dense en
forêts. Rabie habitait dans un palais. Il était riche et exerçait le métier de
chasseur de dragon. Il était triste parce qu’il était seul. Il souhaitait rencontrer
une belle et gentille princesse et l’épouser.

Un jour en revenant du travail, Rabie trouva un plan tracé à la main. Très


curieux, il partit aussitôt pour ce lieu. Il prépara sa valise pour un nouveau
monde.

Un horrible dragon barra la route à Rabie. L’horrible dragon crachait des


flammes de six mètres de haut. Rabie trouva un allié, c'était un dinosaure
magique qui utilisait toute sa force pour le vaincre et l’horrible dragon fut battu.
Le vaillant chevalier (suite)

Rabie arriva sur une échelle interminable. Une fois arrivé en haut de
l'échelle, il trouva un magnifique palais.

Mais une créature voulait du mal à Rabie, son nom était Grand requin
blanc, il se jeta sur Rabie. Il voulu le dévorer mais Rabie attrapa son arme et
se jeta sur son ennemi. Mais il finit par subir une défaite : une grave blessure
à la jambe, malgré cela le requin fut vaincu.

Finalement Rabie sortit vainqueur de cette aventure. Il subtilisa la clé à son


ennemi. Il rentra dans son palais et trouva une magnifique jeune fille qui
s'appelait Marie-Antoinette. Rabie était heureux car il avait enfin trouvé l'être
cher. Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

Lucie GEIST et Maximilien BOHN


Le pro chevalier
Il était une fois un prince connu sous le nom d'Alexandre. Il habitait dans
un château. Il était riche et n'exerçait pas de métier. Son pays s'appelait
l'Angleterre. Il vivait à Moonville. Cette ville se trouvait à l'est d'une contrée dense
en forêts. Alexandre souhaitait enfin retrouver sa princesse partit depuis de
longues années. Elle avait été enlevée peu de temps après leur mariage et depuis
ce temps-là, Alexandre n'avait plus jamais revu sa princesse.

Il désespérait de trouver la solution à son problème, quand une jolie fée lui
indiqua l'endroit où se trouvait l'objet de sa quête. Il faudrait partir pour ce lieu: il
s'agissait d'une île. Malheureusement l'île se trouvait très très loin du château.
Alexandre ne voulait pas refuser, alors il choisit une date pour partir. Mais, un
horrible dragon empêcha Alexandre de poursuivre sa route. Alexandre ne se laissa
pas faire !! Il sortit son épée puis il se battit avec le dragon.
Le dragon crachait du feu, Alexandre lança son épée et toucha le cœur du
dragon. Puis le dragon donna un gros coup de queue et Alexandre tomba.

Il se rattrapa à une branche mais celle-ci craqua…Puis la fée arriva et lança


une potion magique à Alexandre qui retomba sur ses jambes sans blessure.
Alexandre la remercia. Ensuite il arriva dans une île merveilleuse perdue dans une
mer bleue.
Le pro chevalier (suite)

Soudain Alexandre vit une sorcière.


La sorcière s'appelait Grabouilla, elle se dressa devant lui ! Elle était petite !
Elle voulut l'enfermer. Mais Alexandre ne se laissa pas faire!! Il lui demanda
sympathiquement de parler, il lui expliqua ce qu'il s'était passé, et lui demanda
de libérer sa princesse!! Non !! Affirma-t-elle.
Alors Alexandre saisit une épée qui traînait sur le sol et se battit
courageusement. Mais il finit par subir une défaite: une grave blessure.
Grabouilla lui donna un gros coup de baguette magique mais Alexandre
essaya de s'accrocher à quelque chose, mais il tomba! Finalement Alexandre
sortit vainqueur de cette aventure. Le maléfice qui pesait sur ce lieu était
achevé. Il aperçu une petite cabane, il entra. Et chercha sa bien aimé !! Sa
princesse l'appelait. Alexandre lui répondit :" Ne t'inquiètes pas, je vais te sortir
de là."
C'est bon ça va tu n'as pas mal ?? Elle lui répondit : "Non ça va aller."
-Viens on sort de la !! Rassura Alexandre
- On va s'en sortir maintenant, tout est fini !
- On rentre au château et plus personne ne pourra nous séparer.

Fanny SUTTER
A la recherche du trésor

Il était une fois un chevalier nommé Laugan, il était habillé d'une armure
et d'une cape. Sa maison était en bois. Tous les jours il mangeait des pâtes. Il
était sympathique mais quand il croisait des pirates, il devenait furieux et sévère.
Laugan avait un cheval blanc qui courait très vite. Il vivait en Amérique du
Nord.
Une nuit des voleurs s'introduisirent chez Laugan et lui volèrent un trésor
qu'il devait redonner à son ami qui attendait ce trésor depuis déjà trois
semaines.
Mais il devait rendre ce trésor dans les quinze jours.
L'informateur dit à Laugan que son trésor se trouvait dans un village près
de statut de la Liberté.
Mais en se rendant vers la statue, une faille dans le rocher le bloqua.
Laugan prit son élan et sauta pour arriver de l'autre côté de la falaise! Il réussit.
A la recherche du trésor (suite)

En chemin il trouva un allié, c'était une arme intelligente qui ne loupait


jamais sa cible lorsqu'elle tirait.
Laugan arriva dans un groupe de maisons très serrées aux grands toits
rouges. Les cloches de l'église sonnèrent, tous les gens du village étaient à
l'église. Il toqua à toutes les maisons mais personne ne répondit.
Puis il chercha dans le village et croisa un pirate. Ce pirate s'avait qu'il y
avait un héros qui cherchait un trésor. Laugan commença à se bagarrer.
Mais il fut battu, le pirate avait mis Laugan en prison. Il attendait que le
pirate parte. Laugan avait dans sa poche une pince coupante, il coupa les
barreaux et sortit de la prison.
Il alla discrètement vers le pirate et l'assomma puis prit le trésor et s'en alla
vite chez lui.
Laugan était enfin dans sa maison avec son trésor qu'il allait enfin pouvoir
rendre. Il était très content.
Laugan se précipita alors chez son copain et lui rendit le trésor.

Florian BRENDER
L'affaire méditerranéenne
Duc du Verdin était un homme très triste. Il n'avait pas de femme.
Il était habillé d'un pull rouge, un pantalon bleu et d'une cape en or. Il vivait dans
un château au bord de la mer. Duc du Verdin était très gentil et attentif aux
autres.
Sans sa femme de ses rêves il n'était rien. Il rêvait d'avoir une femme très
docile et très attentive. Il aurait aimé avoir des enfants. Un jour Duc du Verdin
rencontra une belle princesse. Elle s'appelait Nadia. Elle était comme il l'imaginait.
Elle était belle, souriante, attentive et très gentille. Il décida de se marier sans plus
attendre. Le Duc lança l'annonce. La princesse était ravissante. Pendant
plusieurs heures le duc se prépara. Il se vêtit d'un bel ensemble doré, une cape
en or et une épée en argent. Le mariage fut célébré et ils eurent beaucoup
d'enfants.
Un jour le duc se promenait dans le jardin avec sa femme et ses enfants. Tout
d'un coup il ne vit plus sa femme. Il devait absolument la retrouver car il devait se
rendre à un dîner royal avec sa femme. Il la chercha pendant des heures. Il
appela sa femme :" Nadia, où êtes-vous ?" Aucune réponse ne lui vint en retour. Il
se rendit dans son bureau. Il chercha la carte du monde. Mais stupeur il ne la
trouva pas. Passé par-dessus la falaise il continua sa recherche. La nuit
commençait à tomber. Il fallait absolument qu'il trouve un refuge pour la nuit.
Le duc marcha, marcha encore et encore. Enfin il arriva dans une clairière qui
donnait sur la mer. Il marcha, marcha longtemps pour atteindre un long escalier.
L'affaire méditerranéenne (suite 1)

Il alla dans sa chambre mais en vain. Il avait besoin à tout prix de cette carte du
monde pour retrouver sa femme. Il traversa terre, mer, air et feu mais en vain. Il
se rendit à Ajaccio où il trouva la carte du monde dans la maison de Napoléon.
Mais tout d'un coup il entendit un gros BOUUM. Il se précipita dans la cour. Il se
rendit compte qu'il n'y avait rien de spécial. Il partit de la maison. Le duc marcha,
marcha. Il arriva à la frontière de la Corse. Mais stupeur, la falaise était coupée en
deux morceaux. Il dit: " Alors c'était ça le grand BOUUM« . Maintenant, comment
allait-il pouvoir traverser la falaise ?
Sur son chemin, le duc rencontra un petit chien. Il lui dit :"Bonjour toi." Et le
chien lui répondit:" bonjour monsieur". Le duc fit un bon en arrière.
-Mais tu parles?
-Oui je parle dit moi ce que désires?
-J'aimerai traverser cette falaise.
- C'est possible mais tu devras d'abord répondre à ma question.
- Je t'écoute.
- Quel est le plus grand entre nous deux ?
- Le duc répondit: c'est toi.
- Le chien lui dit "bravo !, c'est moi le plus grand pas en taille mais en force. Allez
passe sur moi et bonne chance pour la suite.
L'affaire méditerranéenne (suite 2)

Le duc marcha, marcha encore et encore. Enfin il arriva dans une clairière qui
donnait sur la mer. Il marcha, marcha longtemps pour atteindre un long escalier.
Le duc grimpa l'escalier et arriva devant une petite maisonnette. Il entra et se dit:
"Je vais passer la nuit dans cette petite maison. Il s'installa sur un tout petit lit. Le
duc se réveilla en sursaut car il avait fait des cauchemars. Il avait rêvé de sa
femme et de ses enfants qui étaient restés au château avec la cuisinière.
Le jour se leva et le duc reprit sa route. Il arriva dans une clairière remplit de
sapins. Mais tout d'un coup il se rendit compte qu'il avait oublié la carte du monde
dans la maisonnette. Mais il était déjà trop avancé. Le duc se dit: "Il faudrait que je
trouve une deuxième carte du monde. Mais où vais-je bien pouvoir la trouver. Tout
d'un coup il se souvint du trésor de Racam le Rouge. Dans le coffre se trouvait une
carte du monde. Il fallait qu'il marche jusqu'à la mer. Il marchait jour et nuit pour
essayer de rejoindre la mer .Le duc ne perdait pas espoir. Il savait qu'il marchait
dans la bonne direction. Enfin, le 152eme jour, il arriva à la mer. Le duc courut
vers la mer, mais il s'arrêta net. Comment allait-il faire pour respirer sous l'eau? Il
marcha le long de la plage en espérant pouvoir trouver un vieux scaphandre.
Le duc vit un tronc de bois flotter .Il le souleva et vit un vieux scaphandre. Le duc
le prit et plongea dans la mer. Il nageait, nageait. Et enfin il vit le trésor. Il ouvrit le
coffre et trouva la carte du monde. Le duc remonta à la surface et continua sa
route.
L'affaire méditerranéenne (suite 3)

Sur son chemin il vit un requin allongé sur la plage. Celui-ci lui recommanda :"
Ne va pas plus loin". Mais tu parles reprit le duc. Oui, reprit le requin, je parle. Aide-
moi à me relever. Le duc l'aida à se relever et continua sa route. Il marcha, marcha.
La nuit tombait. Il se coucha sur le sable et s'endormit. Le lendemain matin le duc se
réveilla au fond d'un ravin. Il pensait qu'il ne pourrait plus jamais sortir de là. Il
pensait à sa femme et ses enfants. Tout d'un coup une corde vain en son secours. Il
grimpa et regarda autour de lui. Il ne vit personne. Il continua sa route. Le duc
marchait quand tout d'un coup il se rendit compte qu'il n'avançait plus. Le duc était
prit dans les sables mouvants. Comment allait-il s'en sortir. Il vit une petite corde, il
tira, tira de toutes ses forces et sortit des sables mouvants. Le duc arriva dans une
clairière. Un cri striant le sortit de ses pensées. Il regarda autour de lui. Au loin il vit
sa femme qui était prisonnière des mains d'un pirate. Il voulait la tuer. Le duc
s'approcha document du pirate et lui planta son épée dans le dos. Le pirate se
releva et donna un gros coup de pied dans le ventre du duc. Le duc tomba à terre et
perdit connaissance. Sa femme essaya de le relever. Mais rien à faire. Le duc était
évanoui. Le duc ne se réveilla pas avant le lendemain. Le 153eme jour ils arrivèrent
enfin au château. Ils embrassèrent leurs enfants qu'ils n'avaient pas vus depuis des
jours. Le duc était partit depuis maintenant 305 jours.
Ils racontèrent leur long périple à leurs enfants. Le jour J était venu. Le duc et
Nadia se remarièrent et vécurent heureux toute leur vie.

Léna ANZIANI
Super Pierre

Pierre était habillé avec un pantalon, des chaussettes, des baskets, un tee-
shirt et un gilet sans manche. Il avait une grande maison avec une grande
piscine, un jaccuzi, un parc pour lui tout seul. Il habitait en Italie en plein millieu
d'une forêt, il allait chasser tout seul dans la forêt, il avait un cerisier, des
fraisiers, des framboisiers etc...

Un jour Pierre aperçu le facteur qui apportait un coli. Pierre alla ouvrir au
facteur. Il lui dit : " Vous êtes bien monsieur Super Pierre ? "."Oui monsieur"
répondit Pierre. Le facteur demanda: "Vous avez reçu un coli."Quand le facteur
fut partit Pierre ouvrit le coli. Et là, surprise ! Il trouva une énorme somme
d'argent. Il y avait aussi une lettre qui disait: "COUCOU C'EST MOI APOLLINE,
TU ME MANQUES BEAUCOUP". Pierre avait une amie dont il était amoureux.
Deux mois plus tard Pierre alla à la boîte aux lettres et ouvrit une lettre qui
contenait un bout de parchemin qui montrait le pays où habitait Apolline. Comme
il n'avait pas reçu de nouvelles d'Apolline qui habitait en Australie depuis
longtemps, il comprit qu'elle avait disparu.
Super Pierre (suite)

Pierre prit alors un billet d'avion et partit en Australie .Quand il fut arrivé il y avait
des annonces un peu partout qui disait" UNE FILLE A ETE ENLEVEE SAMEDI
DERNIER». Pierre avait une idée en tête, aller dans la montagne car c'étai
sûrement là que les kidnappeurs avaient caché Apolline. Arrivé dans la
montagne il rencontra un homme qui tenait un sac poubelle bien rempli.
L'homme s'approcha, sortit son épée mais heureusement un homme passa et
demanda: «Que se passe t-il ?" - "Mais rien" répondit l’homme avec le sac dans
la main. L’homme qui venait d'arriver demanda : "Qu'avez-vous dans ce sac ?
L'homme ne répondit pas.
Enfin l'homme avec le sac reprit sa marche vers le sommet de la montagne.
Quand l'homme fut en haut de la montagne il creusa un trou puis il déposa le
sac et commença à reboucher le trou quand soudain Pierre apparue derrière
l'homme. Pierre lui demanda ce qu'il faisait et il lui répondit : « rien, je regardais
le paysage ».
L'homme partit et Pierre creusa là où l'homme avait enterré le sac poubelle.
Trente minutes plus tard Pierre aperçu le sac poubelle et le sortit du trou. Il ouvrit
le sac et découvrit Apolline qui était ligotée et avait un bout de scotch sur la
bouche.
Super Pierre (suite 2)

Alors Pierre la délivra et enleva le scotch. Ils descendirent la montagne et


prirent une boisson chaude.
Ensuite ils allèrent en ville et Pierre revue l'homme qui avait déposé
Apolline dans la neige.
Alors Il alla à une cabine téléphonique et appela la police qui arriva en cinq
minutes.

Pierre leur raconta alors toute l’histoire et leur expliqua que l’homme se
trouvait toujours dans la vieille maison grise.
Pierre attendait un démineur pendant que les policiers ressortaient de la
maison les mains vides, l’homme avait disparu.

Quand les policiers furent partis, Pierre fut agressé par l'homme que les
policiers avaient cherché dans la petite maison grise. L'agression ne dura pas
plus de 45 secondes. Pierre eut très peur car Apolline n'était plus là, elle était
partie s'acheter une bonne glace.
Super Pierre (suite 3)

Le lendemain Pierre fut encore une fois assommé par le même homme qui
avait enterré Apolline. Quand Elle sortit de la maison elle vit Pierre affalé sur le
sol. Elle traina Pierre jusque dans la maison et lui apporta une tisane.

Quelques instants plus tard Pierre se réveilla et bu la tisane.

Puis il partit avec Apolline et alla à la recherche de l’homme.

Deux heures plus tard ils trouvèrent enfin l’homme, l'attachèrent et


l'emmenèrent à la police.

Dix ans plus tard Pierre et Apolline se marièrent. Ils eurent trois enfants et
vécurent ensemble jusqu'à leur mort.

Pierre NOUAUX
L'odyssée du chevalier Grosmuscles

David Grosmuscle avait une armure en acier et un château fort.


Il était très gentil mais il pouvait être très agressif. Il voulait s'enrichir pour
faire une nouvelle guerre contre le chevalier de Morlange mais il n'avait pas
assez d'argent.
Un autre chevalier important lui donna une carte au trésor vieille de trois
siècles.
Malheureusement le voyage était très dangereux : il devait affronter un
dragon furieux puis traverser une forêt hostile.
David n'était pas inquiet : il était plus fort.
Il allait faire de la chair à pâté du dragon et il tuerait tous les ennemis qu'il
verrait.
Il eut fait à peine cinquante kilomètres qu'il croisa le dragon.
Il prit son épée et trancha la tête du dragon. Mais le dragon lui avait brulé la
jambe.
L'odyssée du chevalier Grosmuscles (suite)

Malgré tout il continua son chemin. Après trois semaines de route, il trouva
enfin la forêt. Il n'avait pas remarqué que des bandits le suivaient depuis déjà
trois jours.
Au bout d'un moment, il sentit une présence étrange et se rendit compte
du danger. Il sortit son épée et étripa les bandits. Dans la bataille, il avait été
blessé, transpercé par une flèche.
Heureusement une personne arriva à la rescousse et elle tua le reste de
bandits. Elle sauva David et lui indiqua l'emplacement du trésor. Depuis ce jour,
ils devinrent les meilleurs amis.
La nouvelle se rependit dans toute la région et David devint le chevalier
le plus intelligent et le plus fort.

Edouard PELTIER
Un voyage surprenant

Il était une fois un jeune garçon qui s'appelait Nick. Il avait dix-sept ans et
c’était un garçon très intelligent. Il était déjà à l'université. Son père était
chercheur et sa mère professeur. Nick n’avait pas vraiment d’amis, ses seuls
amis étaient les livres.

Tous les soirs Nick allait à la bibliothèque, il avait presque lu tous les livres,
mais ce soir là, il voulut lire un livre qui parlait d'aventures. Quand il attrapa le livre
il le fit tomber et quand il voulu le ramasser une carte tomba de la reliure, il la
regarda et sur cette carte il y avait écrit un message mais celui-ci n'était pas écrit
dans sa langue alors il alla voir un professeur qui pu lire les mots des anciennes
langues. Quand le professeur lu le message il expliqua à Nick que le message
racontait qu'il y avait un monde inconnu.

En dessous de ce message il y avait écrit : « trouve l'œil de verre et regarde


au Nord-Ouest pour reconnaître l'endroit, tu verras une forêt noire et au dessus
de cette forêt noire, il y aura une Aurore Boréal, suit cette Aurore Boréal et
avance de 20 pas ».
Un voyage surprenant (suite)

Alors Nick chercha toute la nuit ce que pouvait être l'œil de verre. Pendant la
nuit il voulut se détresser et alla voir les étoiles au télescope, quand il regarda les
étoiles, il tourna le télescope au Nord-Ouest et vit la forêt noire et au-dessus
l'Aurore Boréal, l'œil de verre était donc le télescope, il alla faire les vingt pas et vit
une rivière, celle-ci permettait de parler le langage des animaux

A côté de cette rivière il y avait un mot : « un félin te dira ce que tu dois trouver et
ce que tu dois faire ». Nick chercha comment parler aux félins. Il se retourna et vit
la rivière et se rappela du mot, il but de l'eau et vit le félin. Il demanda au félin ce
qu’il devait faire, le félin lui répondit :
- TU DOIS TROUVER TROIS PIERRES ET LES RÉUNIR A UN CERTAIN
ENDROIT, VA SUR CET ARBRE ET DIT : « Océan Pacifique ».

Quand Nick dit « Océan Pacifique » l'arbre s'ouvrit, une pierre sortie et un
autre mot disait : « Va là où le bleu y est toujours. Nick était à côté de la mer, celle-
ci est toujours bleue ! Nick attendait un indice, quand tout d’un coup le sable forma
un corps et dit : « Va dans l'océan pacifique » Puis une pierre jaune et verte se
posa dans sa main. Nick alla sous l'océan pacifique et vit une bulle d'air mais ne
voyait pas ce qui avait à l'intérieur.
Un voyage surprenant (suite 2)

Il vit un troisième message qui disait : « Trois coups de balles de tennis, trois
coups de foot, un coup de base-ball et pose les trois pierres sur la bulle ».
Alors Nick qui n'avait pas le matériel mis à part les trois pierres ne savait pas
trop quoi faire. Il se retourna et entendit son frère dire : « je me balade avec mes
affaires de sport ».
Son frère, lui, avait tout compris, il sortit sa raquette sa balle de tennis, son
ballon de foot et son bâton. Alors son frère donna trois coups de balles de tennis,
trois coups de ballon de foot et un coup de base-ball. Un trou dans la bulle d'air
se forma et ils entrèrent dans la bulle. A l’intérieur de cette bulle il y avait un
monde avec de la brume.
Des sirènes qui nageaient dans les airs, il y avait des soldats à tête de
poisson et le chef avec une tête de crabe et tous les êtres de ce monde avaient
une tête de gentil poisson et une queue de sirène.

Mais tous ces êtres regardaient Nick. Son frère avait l’air terroriser alors
Nick demanda pourquoi ils les regardaient comme ça, et le chef lui parla de la
prophétie disant qu’un jour il y aurait deux êtres humains qui viendraient les
sauver des requins qui détruisent leur monde. Le chef précisa aussi qu’il n’aimait
pas les endroits jolis. Nick demanda à quel moment ils ne sortaient plus. Le chef
répondit qu’ils faisaient une sieste après seize heures.
Un voyage surprenant (suite 3)

Nick annonça alors à tout le monde ce qu’ils allaient feraient le lendemain


matin :
Demain à partir de seize heures mon frère ouvrira la bulle et alors nous
prendrons plein de chose qui étaient dans cette bulle. Nous le mettrons dans leur
monde et nous nettoierons aussi leur monde. Le lendemain matin à seize heures,
ils sortirent tous et se rendirent d’un monde très laid à un monde magnifique.
Quand les requins furent réveillés ils avaient tellement mal aux yeux qu’ils
s’enfuirent et ne revinrent plus jamais.

Quand Nick et son frère voulurent rentrer chez eux ils ne pouvaient plus sortir.
Ils allèrent voir le chef des soldats mais il ne put les l’aider. Il leur conseilla d’aller
voir le roi car celui-ci avait des pouvoirs et pouvait les aider. Le roi prit alors son
trident prononça une phrase et une lumière scintillante éclaira la bulle. Tout d’un
coup la bulle éclata et les poissons sirènes sortirent. Nick et son frère devinrent les
plus gentils frères du monde.
Maintenant Nick ne sera plus jamais seul avec ses livres mais sera entouré de
son frère et de ses copains.
Thalia CLAIN