Vous êtes sur la page 1sur 29

Étude de conception d’un

système de production de
biogaz
Présenté par : Chebbi Khaireddine
Ben Ammar Zouhair
Daoued Youssef
plan
I. Introduction
II. L’entreprise et la problématique
III. Cadre théorique
IV. La recherche de solution
V. Conclusion
I. Introduction
II. L’entreprise et la problématique

Description de l’entreprise :
La Ferme du Centaure est une petite entreprise familiale située à Laverlochère,
Québec. Elle a vu le jour en 1997 grâce au fondateur Pierre Rivard « Ingénieur
agricole » qui étudie présentement au doctorat en sciences de l’environnement à
l’Université du Québec.
Problématique :
À travers ce projet, l’objectif est de traiter le fumier dégagé par les chevaux de la
ferme à partir d’un système de digestion anaérobie comme technique de
traitement des fumiers. Cette technique permettra de récupérer le méthane du
digesteur pour l’utiliser comme source d’énergie renouvelable.
Pour mieux illustrer le procédé du début à la fin, les étapes
nécessaires pour parvenir à la biométhanisation sont
présentées dans la figure ci dessous:

Central de
Gas
cogénération

Problématique Habitation

Description du procédé : Lisier Digesteur Chaleur

Elevage

Substrat
fertile
Les principaux aspects environnementaux importants
liés à la gestion des effluents d’élevage sont les
émissions de GES (Gaz à effet de serre), les émissions
d’ammoniac, les problèmes d’odeurs et enfin le lessivage
des nitrates.

Problématique Le fumier d'animaux d'élevage contient diverses


Effet de fumier sur substances susceptibles de nuire à l'environnement
l’environnement
comme il produit une grande quantité de méthane et de
dioxyde de carbone.
Émission annuelles de gaz à effet de serre
Processus Centrales
industriels énergitiques
17% 21%

Elimination et
Transport traitement des
14% déchets
4%

Production Conbustion de
agricole biomasse et
13% exploitation des
terres
Extraction et Résidences 10%
distribution des commerces et
énergies fossiles autres
11% 10%
Selon l’association québécoise du biogaz, la
digestion anaérobique des matières organiques au
Québec aurait le potentiel de générer plus de 1,500
MW d’énergie thermique ou 500 MW d’énergie
électrique, ce qui correspond à l’équivalent
Problématique énergétique de plus de 7 millions de barils de
La biométhanisation au pétrole brut par an
Québec
• Évaluation de la quantité de matière organique à
traiter, de son aptitude à être méthanisée, et de ses
caractéristiques de méthanisation.

• Évaluation de la rentabilité du procédé.

• Choix d'un traitement des digestats.

Problématique • Dimensionnement du digesteur et des


équipements annexes
Le démarche à suivre :
• Calcul de la charge de chauffage nécessaire pour
chauffer l’écurie.

• Choix final de l'installation.

• Étude du cout de l’installation.


III. Cadre théorique
• La digestion anaérobie et les différentes techniques de méthanisation :

 La digestion anaérobie est une nouvelle technologie biologique naturelle se déroulant dans
un digesteur où la matière organique se transforme par la conversion microbienne des
matières organiques en méthane dans l’absence de l’oxygène.

 Un digesteur est un réacteur chimique formé d’une cuve chauffée où se déroule la


fermentation des déchets de matière organique comme le lisier, fumier, déchets agro-
alimentaire etc.
Il existe dans le marché deux types de digesteurs :

Continu : Discontinu :

• Traite un substrat qui n’excède pas • Favorable pour les résidus riches en MS.
15% de matière sèche (MS) dans le
• Nécessite deux ou plusieurs digesteurs.
digesteur.
• Ne peut être chargé qu’en une seule
• Dispose d’une seule cuve.
fois.
• Production régulière de gaz.
• Nécessite trop de maintenances.
• Facilité de travail lors du chargement
et le vidange du substrat • Peu couteux.
Biomasse (fumier, lisier, déchets
organique…)

• La biochimie Matière organique complexe


de la (Carbohydrate)
méthanisation:
Hydrolyse et acidogènes

Matuères organiques solubilisées (sucres, acides


gras, CO2…)

Acétogénése
 La voie acétoclastique où
Acétates et hydrogène, dioxyde de carbone l’acide est transformé en
méthane :
CH3COOH → CH4 + CO2
Méthanogenése
 La voie hydrogénophile où
le mélange CO2/H2 est
utilisée comme:
Substrat 2H2 + CO2 → CH4 + O2
BIOGAZ gigéré :
DIGESTAT
• Paramètres influençant la digestion anaérobie :

Plusieurs conditions s’appliquent pour la digestion anaérobie dont les micro-


organismes responsables des phases métabolique.

 La nature du substrat : fumier de chevaux

 La température : La production du méthane se déroule à différentes


températures entre 15 et 55°C, dépendamment du type de digesteurs.
Trois plages de température sont définit autour d’une valeur optimale relative :
* La fermentation psychrophile : 15 - 25°C
* La fermentation mésophile : 30 - 35 °C
* La fermentation thermophile : 50 - 55 °C
 Le pH : Il faut maintenir le pH dans une zone voisine entre 6.5 et 8 dans le
digesteur sans oublier les lisiers et les autres substrats dont le pH est compris
entre 6.5 et 7.5 dans les digesteurs.

 L’absence d’oxygène : La production du méthane se produit uniquement dans


un milieu anaérobie en absence d’oxygène pour permettre aux bactéries
méthanogènes de se développer.

 Le rapport C/N : Représente la proportion de carbone utilisé par les bactéries


par rapport à l’azote pour la constitution des structures cellulaires. Le rapport
ne doit jamais être supérieur à 35 avec un optimum à 30, ainsi les bactéries
utiliseront 30 fois plus de carbone que d’azote.
 Le temps de rétention TRH :
- La quantité de méthane produite est plus grande lorsque le temps de
rétention est plus grand.
- La production de biogaz se fait plus rapidement lorsque la température est
élevée.
- Le taux de matière sèche MS : plus le fumier est riche en eau et en particules
fines, plus la digestion se passe rapidement.
- La nature et la composition du substrat (fumier de cheval dans le cas du
projet)

 Les matières toxiques : les bactéries méthanigènes exigent de faibles quantités


de phosphore et de micro éléments tels que le molybdène, le fer, le nickel, le
cobalt et le sélénium. Elles sont inhibées par des concentrations élevées en
métaux lourds.
L’agitation : Est nécessaire pour les raisons suivantes :

 Évite la formation d’une couche de masse solidifiée à


la surface qui risque d’empêcher au biogaz de
s’échapper.
 Facilite le transfert des bulles de biogaz.
 Favorise la dégradation de la matière organique MO
par les bactéries.
 Assurer le transfert de chaleur.
 Caractéristique du fumier de cheval

Type Fumier total Urine Quantité de Volume de fumier Volume de Productivité


d’animal dégagé/jour dégagé/ jour paille solide/litière fumier moyenne de
consommé/jour produit/jour solide/litière gaz
produit/an
Cheval 25,5 Kg 5 Kg 5 Kg 0,04 m3 (1,42 pi3) 14,7 m3 (519 0,5m3/kg °
(454Kg) pi3) MS

 Caractéristiques chimiques du fumier de cheval

Type Phosphore Potassium Azote N tot pH Rapport


d’animal P2 O5 [Kg/t] K2 O [Kg/t] [Kg/t] Carbone/Azote
(C/N)
Chevaux 2.4 12 5 7,2 30/1
IV.LA RECHERCHE DE SOLUTION
• Solutions préliminaires du digesteur anaérobie :

Digestion anaérobie psychrophile en deux phases :


oLe démarrage de ce principe de digestion se fait en
mélangeant le liquide avec du fumier transporté
directement de l’écurie vers le digesteur principal
par la chaine d’écureur.
oUn mélangeur placé dans le digesteur principal
permettra de broyer pendant une longue durée (50
jours) le liquide avec le fumier jusqu’à ce que ces
derniers soient homogènes et contiennent les mêmes
composants permettant la production du biogaz.
• Solutions préliminaires du digesteur anaérobie :

Digesteur sous-terrain :
o Cette installation procède à une digestion
continue donc une production régulière suite à
l’introduction du fumier entreposé par les chevaux
quotidiennement.
o La période de méthanisation peut durer entre 20
jours et 30 jours dans le digesteur comme le
réservoir ne peut pas avoir un grand volume de
stockage, le digestat est ensuite pompé dans la
fosse de l’écurie.
• Solutions préliminaires du digesteur anaérobie :

Digesteur avec évacuateur souterrain :


o Cet évacuateur sera conçu pour être relié
directement vers le digesteur, permettant à partir
d’une pompe de transporter le fumier de la chaine
de nettoyeur vers le digesteur à travers une large
conduite.
o Le système de digestion choisi dans cette solution
est un digesteur en continu, permet ainsi une
production régulière de biogaz.
Solution Avantages Inconvénients

 beaucoup d’espace occupé.


 Introduction de l’oxygène.
 Coût de fabrication élevé
Analyse  Rendement énergétique
 Demande un entretien
régulier.
comparative entre Digesteur à deux phases très élevé.  Production irrégulière du
 Simple Conception. biogaz.
les solutions du  Technologie déjà existante.  Encombrement du fumier
dégagé par les chevaux
digesteur dans l’écurie pendant que
le digesteur est en marche.
Le tableau ci-dessous représente  Consommation d’énergie
l’analyse comparative entre les élevée.
trois solutions :

 Introduction quotidienne  Complexité de conception.


du fumier  Complexité d’installation.
 Moins d’espace occupé.  Complexité d’entretien..
Digesteur sous-terrain  Coût faible d’installation  Fragile.
 Système efficace.  Production moyenne de
 Production régulière du biogaz.
biogaz.  Peut compromettre à la
stabilité de l’écurie.
Solution Avantages Inconvénients

 Introduction quotidienne
du fumier.
 Simplicité de conception.
 
Analyse Digesteur avec
Production régulière du
biogaz. 
Coût de fabrication élevé.
Demande un entretien
comparative entre évacuateur souterrains 

Moins d’espace occupé.
Technologie déjà 
régulier.
Production moyenne de
les solutions du 
existante.
Système efficace.
biogaz.

digesteur  Absence de l’oxygène


dans le milieu anaérobie.
Le tableau ci-dessous représente  Entretien moyen.
l’analyse comparative entre les
trois solutions :

Conclusion :
Après cette analyse, il est facile de différentier entre les trois solutions
proposées. La solution III du digesteur avec évacuateur souterrain parait la plus
avantageuse parmi toutes les autres solutions avec son introduction
quotidienne du fumier, tandis que la solution II du digesteur sous-terrain parait
la moins réalisable vu sa complexité d’installation et d’entretien.
• Propositions pour le système de chauffage :

Système de chauffage à air pulsé :

o Le système de chauffage à air pulsé est un appareil


considéré parmi les plus efficaces offerts sur le
marché, avec un rendement saisonnier de l’ordre de
89 % à 97 %.
o Ce système contient un brûleur à gaz qui permet de
libérer la chaleur avant d’être évacuée à l’extérieur
par la conduite de raccordement et par la cheminée.
o Ce principe crée un échange thermique de l’air
circulé à l’intérieur du système ce qui permet
d’économiser jusqu’à 38 % de combustible de plus
par rapport à un générateur d’air chaud ordinaire.
• Propositions pour le système de chauffage :

Système de chauffage hydronique « à eau chaude »:

o Ce système de chauffage est basé sur la circulation


d’eau chaude dans des radiateurs, ce qui va dégager
par la suite de la chaleur pour le chauffage.
o Le rendement saisonnier de ce système est
semblable à celui des générateurs d’air chaud
ordinaires d’environ 60 %.
• Propositions pour le système de chauffage :

Les cogénérateurs :

o La cogénération est une technique de production


simultanée de l’énergie électrique et thermique.
o Le cogénérateur est constitué d’un moteur
alimenté au diesel ou au gaz naturel, il est couplé
avec un générateur électrique (alternateur) qui
transforme l’énergie mécanique en électricité.
o Cette technologie est très utilisée dans le
domaine de la biomasse permettant ainsi de
convertir le biogaz en énergie électrique et
thermique qui sont respectivement de 60 % et 30
%, le 10 % restant de cette énergie est perdue.
Proposition Avantages Inconvénients

 Économique (énergie, prix).


Système de chauffage  Haut rendement.  Entretien moyen.
à air pulsé  Moins d’espace occupé.  Puissance moyenne.

Comparaison
des propositions  Lent (contrôle des
poussières).
du système de  Économique (énergie, prix).
 Risque de créer une
surface dure causant
chauffage Système de chauffage
hydronique


Technologie déjà existante.
Simple.
des problèmes lors de
l’échantillonnage.
 Agis contre la structure
Le tableau ci-dessous représente
du camion, risque de
la comparaison entre les trois
bris à long terme.
propositions du système de
 Risque d’émission de
chauffage :
poussières importante si
mal contrôlé.

 Production électrique.  Cout d’installation très


 Production thermique. élevé.
Cogénérateur  Efficace.  Entretien élevé.
 Rendement énergétiques  Bruyant
élevé.
Comparaison
des propositions
Conclusion :
du système de L’étude des avantages et des contraintes de chaque proposition du système de
chauffage chauffage permet de les différentier toutes les trois, les une par rapport à l’autre.
la comparaison entre les trois Il est clair que le système le plus avantageux a été d’opter pour le cogénérateur
propositions du système de
chauffage : puisqu’il a la capacité de produire de l’énergie thermique ainsi que l’énergie
électrique, par contre son prix reste moins abordable par rapport aux autres
propositions connues pour leurs hauts rendements thermiques.
V. Conclusion
Merci pour votre
attention