Vous êtes sur la page 1sur 1

Festival de la Rose, un levier pour le territoire et ses produits de terroir. Entre ciel et terre se dresse cette vallée oh!

combien connue dans le monde entier pour sa beauté naturelle, ses habitants chaleureux et ses Kasbahs porteuses d'histoires à la fois glorieuses, moins glorieuses et, parfois même, très douloureuses. Entre ciel et terre, dans cette vallée aux milles et une kasbahs, pousse une rose, qu'on dit, venue d'ailleurs et à laquelle on associe mille et une vertus, et qu'on fête depuis plus d'un demi siècle lors d'un festival qui a perdu de sa pertinence et sa notoriété d'année en année malgré les efforts individuels des organisateurs. Plus que quelques mois nous sépare de cet événement annuel, cette année sera différente, nous annonce-t-on. Le mois de mai verra un premier Festival différent de ce qui se faisait donc. Il était effectivement grand temps. De ce fait, les partenaires ont entamé une réflexion sur la stratégie qui redonnerait à cet événement son rayonnement d'antan et, surtout, afin de le repositionner et améliorer sa visibilité sur le plan national et à l'international. Bref, le rendre un événement marquant de renommée internationale. Une série de rencontres sont donc envisagées et se déroulent actuellement afin de mettre sur pied un plan d'action visant l'inscription de ce Festival dans la continuité, la lisibilité qui doit être la sienne et la pertinence de toutes ses manifestations afin qu'il joue le rôle pertinent qui lui incombe; celui d'assurer la communication externe du territoire et ses produits de terroir et d'être le rendez-vous annuel des acteurs de la filière localement et à l'international. On devrait, d'ailleurs, commencer par lui donner une vraie identité visuelle, repenser ses thématiques et intra-événements, lui assurer un vrai plan de communication adéquat, un retroplanning de préparation sérieux et un timing lisible et très adéquat afin de l'installer dans les agendas internationaux des tours opétrators. Le centre Saghrou pour les Etudes et la Communication qui s'est joint à la réflexion avec ses propositions stratégiques à long terme, salue la volonté de tous les autres acteurs qui se mobilisent pour arriver à un projet commun, mutualisé et concerté. Une vision qui doit prendre en compte tous les paramètres précités et ne pas négliger les partenariats et mécanismes qui devraient se mettre en place à long terme. Ceci devrait permettre la pérennité de cette vision stratégique. Nous saluons tout particulièrement la volonté du gouverneur de Tinghir, M Lahcen Aghjdam, qui ne ménage pas ses efforts ainsi que les responsables de FIMAROSE, de l'ONDZOA, les collectivités locales qui semblent très sensibles à cette nouvelle vision et les acteurs de la société civile locale. Nous appelons le secteur privé à donner à nouveau souffle au renouveau de ce festival qui particciperait au renouveau du territoire. Pour le centre Saghrou Elhoussaine Ouhlisse saghrounews@gmail.com +33633230048
[ CSEC – kelaa Mgouna, Ave Mohamed V, kelaa Mgouna, 45200 Tinghir – saghrounews@gmail.com ]

Centres d'intérêt liés