Vous êtes sur la page 1sur 21

Soulager
la
douleur
avec
ses
mains


Geraldinespasmofinie

A
l’attention
de
toutes
les
personnes
qui
souhaitent
apprendre
à
soulager
la
douleur
d’autrui
.



Spasmofinie@yahoo.fr

"L'être humain est une
partie du tout que nous
appelons Univers"

Albert Einstein
TOUT EST ENERGIE,
TOUT VIT,
TOUT COMMUNIQUE.

TOUT DANS L'UNIVERS EST FAIT


D'UN MEME INGREDIENT :
DES BRINS D'ENERGIE

Nous ne sommes rien d’autre que de l’énergie. Nos corps ne sont


qu’énergie. Nos pensées ne sont qu’énergie. L’énergie n’a aucune
frontière, aucune limitation dans l’espace, le temps ou la matière.
TABLE
DES
MATIERES


PRÉAMBULE


2.
LES
PORTES
ÉNERGÉTIQUES
DU
CORPS:

LES
CHAKRAS


3.
CANALISER
L’ÉNERGIE.


3.
TRANSMETTRE
L’ÉNERGIE

PRÉAMBULE


Contrairement aux idées reçues, la maladie n’est pas une fatalité. Le corps
humain est une machine merveilleuse, prévue pour vivre longtemps et en bonne
santé physique et mentale pour peu que ses besoins spécifiques soient
respectés. Il a pour cela besoin d’eau saine, d’aliments sains, d’air sain, de
suffisamment de sommeil, d’exercices et d’amour.

Les médecins d’aujourd’hui considèrent que l’on est en bonne santé, dès lors
qu’on ne souffre pas de symptômes dérangeants. Ils considèrent également
normale, l’apparition de certaines pathologies à mesure que l’ont prend de l’âge.

La formation des médecins comprend sept années de cours sur les maladies, les
symptômes et leurs remèdes, mais pas une seule heure de cours sur ce qu’est
l’état véritable de santé. L’Organisation Mondiale de la Santé, qui veille au
contenu de leur cursus, est financée par les Etats membres et également en
grande partie par les laboratoires pharmaceutiques. Raison pour laquelle, seule
la médecine dite conventionnelle est remboursée par la sécurité sociale, et les
médecines alternatives sont discréditées ou diabolisées.

Le Dr Tilden, un hygiéniste du 19ème siècle avait déjà compris qu’il n’existait


pas de maladies, mais que les pathologies résultaient d’un état de toxémie.

Tilden était obsédé par la recherche des causes de la maladie. Pour lui, la
médecine ne fait que définir les maladies par leurs symptômes. Il considère que
la maladie a pour origine l'accumulation de toxines dans l'organisme, l'apparition
de symptômes morbides n'étant que la conséquence ultime de cette
"intoxination" excessive. La production de déchets toxiques est un phénomène
naturel résultant des différentes fonctions métaboliques. Dans des conditions
idéales, ces toxines sont éliminées par nos organes émonctoires (peau,
poumons, foie, reins, intestins). Tant que l'apport de toxines reste dans les
limites des capacités de ces organes, nous faisons l'expérience d'un bon état de
santé.
Selon Tilden, divers facteurs (autant physiques -dus à l'environnement, le mode
de vie, l'alimentation-, que psychologiques -le stress- ou émotionnels)
conduisent à une perte de la capacité d'élimination de l'organisme, et en
conséquence à l'accumulation de toxines. Celles-ci, en perturbant de plus en plus
les fonctions organiques, conduisent à l'apparition de symptômes de maladie.
Tilden recommande donc une modification profonde du mode de vie, seule
susceptible selon lui de résorber l'accumulation des toxines et, par conséquent,
de retrouver de bonnes conditions de santé.

La nutrithérapie (Régime hypotoxique excluant les laitages et les aliments


dérivés du blé, la macrobiotique et les régimes respectant l’équilibre acido-
basique de l’organisme), et le jeûne sont les meilleures médecines qui existent
pour venir à bout des maladies et à les prévenir, en s’attaquant à leurs causes,
plutôt qu’en se limitant à soulager leurs conséquences. Ainsi, la plupart des
médecins et même des chercheurs contre le cancer ignorent que lorsque
l’organisme est en état de jeûne depuis quelques jours, le sang entre dans un
état d’acidose qui tue littéralement les cellules malades, dont les cellules
cancéreuses. Pratiquant moi-même le jeûne thérapeutique, je fréquente un
newsgroup de jeûneurs sur internet dont deux des membres ont guéri
spontanément d’un cancer de la vessie en quelques semaines de jeûne.

On peut lire leur témoignage ici :


http://jeanclaude.gruau.free.fr/cadre_conf_2.htm

Mais nous vivons, hélas dans un monde dominé par l’argent et la corruption où
on préfère créer des services d’oncologie et des centres de soins palliatifs plutôt
que des centres de jeûne.

Aussi, pour guérir vraiment des maladies, y compris des plus sérieuses et pour
les prévenir, je n’aurais que trois livres à recommander :

1 - Jeûner pour sa santé, de Nicole BOUDREAU (biologiste et spécialiste du


jeûne ayant jeûné à plusieurs reprises et supervisé plus de 6000 jeuneurs au
cours de sa carrière.) Edition qébecor.
2 – Tumeur et cancers, de Herbert SHELTON (Hygiéniste qui a supervisé
plus de 30 000 jeuneurs au cours de sa carrière.) Edition Courrier du Livre.

3 – L’alimentation ou la 3ème médecine, du Dr Jean Seignalet Edition


François-Xavier de Guibert. Pendant 20 ans, ce Monsieur a suivit et soigné
gracieusement plus de 2000 patients au CHU de Montpellier et les a guéri de plus
de 110 pathologies par la correction alimentaire. C’est grâce aux travaux de cet
homme que je suis sortie de 15 ans d’errance médicale pour venir à bout de la
spasmophilie. Pour en savoir plus, visiter mon site : www.spasmofinie.org et
www.seignalet.fr
A la lumière de ce qui précède, on pourrait alors se demander quel est l’intérêt
d’apprendre à soigner avec le magnétisme. En réalité, mes découvertes sur la
nutrithérapie, le jeûne et les travaux de Shelton m’ont fait comprendre que le
magnétisme ne guérissait pas plus que la médecine. Tout comme elle, elle
soulage les symptômes, mais pas ce qui les ont causé. Toutefois, et c’est là que
demeure son intérêt, elle le fait sans effets secondaires, de manière souvent
immédiate, gratuite et à la portée de tous ! Mais aussi longtemps que les causes
de la maladie (toxémie) ne sont pas identifiées et que l’on y remédie pas, ces
soins devront presque toujours se répéter. Par exemple, les soins par
magnétisme peuvent soulager des douleurs arthritiques mais le patient devra
revenir régulièrement s’il ne soigne pas les réelles causes de son arthrite.
Souvent, il sera convaincu, comme l’est sans doute son médecin, que son
arthrite est une des nombreuses conséquences de l’âge qui s’avance, alors qu’il
lui suffirait d’effectuer un jeûne thérapeutique et d’adopter une rectification
alimentaire en supprimant les laitages et le gluten pour qu’il en soit débarrassé
définitivement. Il en va de même pour les maladies héréditaires ou celles dites
psychosomatiques. J’insiste donc bien sur le fait que les soins énergétiques
soulagent les souffrances, mais ne sauraient en aucun cas prétendre les guérir,
car il ne peut y avoir de guérison aussi longtemps que l’on n’a pas résolu les
causes du mal.
1.
LES
PORTES
ÉNERGÉTIQUES
DU
CORPS:

LES
CHAKRAS


Les chakras ou Centres d'Energie sont situés dans le Corps d'Energie qui entoure
l'être humain appelée " Aura " mais rattachés au Corps Ethèrique.
Le mot Chakra signifie en Sanskrit " Roue d'Energie ou Roue Tournante ".

Ces chakras sont localisés sur le Canal énergétique appelé Kundalini, situé le
long de la colonne vertébrale, qui fait le lien entre la Terre et le Ciel. On parle en
général des sept principaux Chakras. Mais il y en a bien plus que cela.

Le corps est doté de sept Chakras principaux allant de bas en haut, dont chacun
a une fonction spécifique, mais qui sont reliés les uns aux autres et superposés
le long de l'arbre de la colonne vertébrale, du bas du dos jusqu'au sommet de la
tête. Ils sont des centres de transformation de l'énergie venant de l'extérieur.
Ce sont les centres énergétiques de notre corps

Les sept chakras sont des points précis du corps par lesquels les échanges
énergétiques ont lieu. Chaque chakra est situé à proximité d'un ou plusieurs
organes principaux du corps. Le système de chakra fonctionne comme une unité
avec un flux énergétique qui devrait être en équilibre.
Les chakras sont les capteurs d'énergie dont l'homme a besoin pour vivre, ils
transmettent cette énergie par l'intermédiaire des nadis et des méridiens
d'acupuncture aux différentes parties du corps physique.

Chacun de ces chakras gouverne une glande principale et une partie du corps. Il
est donc important de connaître le chakra concerné par un problème
physiologique ou psychologique afin de lui apporter l'énergie nécessaire pour
augmenter les chances de guérison. Les voici vus sous différents angles : Assis,
debout, de profil, de face ou de dos.


 
 


 
 

CHAKRA
 LOCALISATION
&
FONCTION
 ORGANES

/
GLANDES



 
 


 
 

7
 En
haut
de
la
tête.

 Cerveau,
cervelet,
thiroïde,

C’est
le
généraliste
régissant
tout
le
corps.
 hypophyse,
muscles,
squelette.



 
 

6
 Au
milieu
du
front.
C’est
le
“
3ème
oeil”.

Il
gère
le
mental,
l’inconscient,
le
6ème

Pas
d’organe
ou
de
glande.


sens.



 
 

5
 Au
niveau
du
cou.


Le
spécialiste
de
l’appareil
respiratoire.

Larynx,
trachée
artère,

poumons,
peau,
sinus,
pharynx.



 
 

4
 Entre
les
omoplates,
au
niveau
des

seins.

Coeur,
vaisseaux
sanguins,

artères.


Le
spécialiste
du
coeur.



 
 

3
 Au
niveau
du
nombril.

Le
spécialiste
de
l’appareil
digestif.

Oesophage,
Estomac,
Foie,

Vésicule
biliaire,
Pancréas,



 Intestins
(de
la
bouche
à

l’anus),
Reins,
Rate.



 
 

2
 Au
niveau
du
pubis.

Le
spécialiste
de
l’appareil
génital.

Testicules,
Prostate,
Pénis,

Ovaire,
Vulve,
Utérus,
Vagin.



 
 

1
 A
l’opposé
du
chakra
7.

La
base
de
l’énergie
vitale
et
de
l’instinct.

Pas
d’organe
ou
de
glande.




 

CHAKRA
 MALADIES


 


 


 Système
nerveux:

Stress,
insomnie,
paralysie,
trouble
de
l’équilibre,


7
 maux
de
tête,
fatigue
des
yeux,
rhumatisme,
calcification,

décalcification,
douleurs
articulaire,
musculaire,
hyperactivité,
apathie.



 


 

6
 Mental
et
inconscient:
Cauchemars,
angoisse,
déprime,
dépression

nerveuse,
envies
suicidaires,
obsessions,
phobies,
crises
de
panique,


TOC,
boulimie,
anorexie,
schizophrénie,
dépendances



 


 

Affections
O.R.L.
:
toux,
asthme,
grippe,
affections
cutanées,
allergies,

5
 rhume
des
foins,
démangeaisons,
brûlures.


 



 


 

4
 Affection
cardio­vasculaire,
hypertension,
excès
de
cholestérol,

extrasystoles,
arythmie,
rétention
d’eau.




 


 

3
 Affection
cutanée
d’origine
digestives,
indigestion,
constipation

diarrhée,
gastrite,
colite,
gastro­entérite,



calcul
biliaires,
calcul
rénaux





 


 

2
 Douleurs
menstruelles,
frigidité,
stérilités,
impuissance,
manque
ou

excès
d’énergie
sexuelle,
incontinence.






 

1
 Troubles
liés
à
l’instinct:
dépendance,
autoritarisme,
possessivité,

perversion,
cruauté.




2.
CANALISER
L’ÉNERGIE.

Pour soulager une douleur, une brûlure, un problème physique etc, il faut
apporter de l’énergie à l’organe ou l’endroit concerné. L’énergie agit comme un
antidouleur, un anti-inflamatoire, un calmant, la plupart du temps immédiat. On
m’a enseigné deux moyens de transmettre cette énergie à des personnes en
souffrance : par l’imposition des mains ou par la pensée. Mais qu’il s’agisse de la
première ou la seconde méthode, l’énergie doit, dans un premier temps être
canalisée au niveau des mains, telle une boule de lumière que nous dirigerons
ensuite vers les chakras ou le point de douleur local, selon les besoins.


Avec l’habitude, cette “boule” se forme spontanément en quelques secondes, dès
lors que nous sollicitons cette énergie. Néanmoins, pour ceux qui ne l’ont jamais
fait, un exercice de méditation et de visualisation s’impose. Voici la procédure à
suivre.

1) Se trouver un endroit tranquille où s’assoir en lotus ou en tailleur, mais de


manière à garder le dos droit et le chakra 1 au sol. Idéalement dans la nature,
plage, parc, jardin. Sinon, chez soi, mais au calme.

2) Respirer profondément et faire le vide dans son esprit. Oublier ses


préoccupations le temps de l’exercice.

3) Si on se trouve chez soi, à l’interieur de son habitation, on se concentre et


on s’imagine dehors, assis à même la terre ou le sable ou l’herbe.

4) Concentrer ses pensées sur son chakra 1 (celui situé entre l’anus et le
sexe, au niveau du coxys). Sentir son contact avec le sol. Visualiser
mentalement, le coxys qui se prolonge comme une racine dans le sol,
profondément, toujours plus bas, et sentir l’énergie de la terre monter dans cette
racine jusqu’à notre coxys et monter plus haut encore dans notre colonne
vertébrale jusqu’à notre chakra 4 au niveau de la poitrine. Sentir l’énergie
monter et descendre dans la colonne et se familiariser avec elle. Sentir la
fraicheur de la terre et l’enracinement. On se sent solide. Garder cette
sensation.

5) Visualiser un entonnoir au niveau du chakra 7, au sommet de notre crâne.


Une concentration d’énergie venue du ciel, que nous visualiserons de couleur
dorée au jaune, ou orange ou blanche, est aspirée par l’entonoir et pénètre dans
notre crâne. Elle descend le long de la colonne vertébrale comme par un
ascenceur jusqu’au chakra 1 et remonte et redescend avec une sensation de
chaleur.

6) Se concentrer sur la sensation de chaud de l’énergie venue d’en haut et la


sensation de fraîcheur de l’énergie venue de la terre.

7) Sentir l’énergie d’en haut se diffuser dans nos bras, jusque dans nos
mains, jusqu’à sentir des piccotements et/ou de la chaleur dans nos paumes.



8) Une fois que l’on commence à sentir les picotements dans les paumes et
les bouts des doigts, rapprocher les mains à dix centimètres l’une de l’autre et
sentir la chaleur s’accumuler. Visualiser l’énergie que l’on sent voyager d’une
paume à l’autre, jusqu’à ce que l’on obtienne une « boule de lumière. »

9) Les deux mains doivent sentir une résistance de la part de l’énergie que se
concentre dans cette boule. Quand on en est là, il faut jouer avec cette boule.
Ecarter doucement les mains tout en continuant à visualiser l’énergie d’en haut,
pénétrer notre crâne et descendre vers la poitrine pour couler le long de nos bras
jusqu’à nos mains, venant grossir cette boule à mesure que nos paumes
s’écartent pour former une boule de plus en plus grosse.


Répéter l’exercice aussi souvent que nécessaire jusqu’à ce qu’on parvienne à
obtenir la boule d’énergie relativement rapidement. Une fois que l’on parvient à
ce stade, il n’est plus nécessaire de passer par tout le processus de visualisation,
assis par terre, car nous pourrons sur commande, ressentir « l’enracinement » à
l’énergie de la terre et la connexion à l’énergie du ciel, parce que nous en auront
fait l’expérience.
3.
TRANSMETTRE
L’ÉNERGIE.

Une fois que nous avons pris l’habitude de collecter l’énergie entre nos mains,
nous pouvons nous exercer écarter nos mains pour grossir cette boule d’énergie
comme un ballon de rugby et puis comme un faisceau de lumière. Exerçons-nous
à faire circuler cette énergie d’une main à l’autre en mettant une bouteille d’eau
entre l’espace de nos bras, de manière à ce que l’énergie traverse la bouteille.
L’énergie ne s’encombre pas de la matière. Elle agît sur tout ce qu’elle traverse.
En procédant de la sorte, vous magnétisez l’eau, ce qui la libère de ses toxines.
L’eau est alors capable de fournir plus efficacement l’oxygène aux cellules.
N’hésitez pas à en boire ou à en donner à vos animaux ou à vos plantes !

Vous pouvez aussi tenter l’expérience sur des fruits, pour voir l’effet que cela fait
de jour en jour. Voici une expérience que j’ai trouvé sur le blog d’un sourcier qui
a magnétisé une mandarine : Il a magnétisé la mandarine A et pas la mandarine
B qu’il a acheté le même jour.

Après 10 jours, magnétisée environ 2 à 3 minutes pendant 5 jours. La


clémentine B est à moitié gâtée (voire pourrie, vu que ça coule et qu'il y a des
moucherons) et la clémentine A n'a pas encore perdu ses feuilles, n'a pas une
trace de moisissure mais a par contre perdu en volume.
Après 19 jours , la mandarine B a pourri avec moucherons et odeur
nauséabonde. La clémentine A garde toujours un doux parfum et a toujours ses
feuilles. Elle a réduit énormément et se momifie de plus en plus. Par contre de
petites tâches brunes apparaissent.

Presque un mois plus tard. Des tâches sont apparues sur la clémentine A, elle a
toujours un doux parfum. Bien qu'elle soit diminuée par l'évaporation de son
eau. La clémentine B est par contre habitée d'une odeur de pourriture. Elle a
fermenté et perdu moins d'eau.

Ce que vos mains peuvent opérer sur les fruits ou l’eau, elles peuvent également
l’opérer sur le corps humain. Soit en dirigeant l’énergie sur localement pour une
douleur locale, soit sur les chakras correspondants aux organes affectés par une
douleur ou une maladie. Exemple : si la personne souffre d’un mal d’estomac,
nous magnétiserons le chakra correspondant au système digestif : le chakra 3,
en imposant les mains de part et d’autre de la personne au niveau du chakra 3
avant et arrière. L’énergie traverse le corps mais aussi les vêtements. De ce fait,
la personne ne doit pas se déshabiller.

Autre exemple, si la personne souffre de douleurs menstruelles, il conviendra de


magnétiser le chakra correspondant aux organes sexuels, c’est à dire, le chakra
2.

Si la personne souffre d’un mal de tête, magnétisez, le chakra 7 d’une main, et


l’endroit où cela lui fait le plus mal, de l’autre main.

A mesure que l’énergie la traversera, la personne ressentira une chaleur ou des


picotements et la douleur disparaîtra d’elle-même assez rapidement. Souvent en
quelques minutes.

Quand la douleur est passée, il est conseillé de se frapper dans les mains et de
les secouer pour arrêter de flux d’énergie.

Quand vous aurez pris l’habitude de magnétiser les personnes en leur présence
physique, vous pourrez en faire tout autant sans vous trouver en face d’elles.

Pour peu que vous puissiez visualiser la personne, vous la représenter


mentalement, parce que vous la connaissez déjà ou parce que vous possédez sa
photo, il vous suffira de vous l’imaginer près de vous pour transmettre l’énergie
que vous aurez récolté entre vos mains aux chakras correspondants aux zones à
énergiser sur la représentation mentale que vous vous ferez de cette personne.
Où qu’elle se trouve, et pour peu qu’elle ait consenti à recevoir cette
énergie, elle commencera à sentir de la chaleur ou des picotements à l’endroit
magnétisé par vous, à distance et sa douleur s’évanouira peu à peu.

Pour les pathologies plus sévères, je ne crois pas en la guérison définitive aussi
longtemps que l’on ne traite pas le problème de fond qui se trouve souvent au
niveau de l’hygiène de vie. Je prétends, et cela est ma conviction profonde que le
magnétisme peut offrir une aide, mais pas la solution, car la douleur est souvent
un symptôme qui doit attirer notre attention sur un problème plus sérieux ou en
passe de le devenir.

Voilà, à travers ces quelques pages, j’ai tenu à vous transmettre ce que je
connaissais sur ce sujet. Les techniques des praticiens peuvent varier mais le
principe reste le même parce que tout est énergie dans l’univers et que nous
faisons partie de cette énergie ; nous sommes tous interconnecté et
interdépendant. Nous sommes UN. Le jour où l’humanité aura compris cela, nous
cesserons de nous voir différents les uns des autres et nous cesserons de nous
faire du mal, car le mal que nous faisons aux autres, y compris la nature, l’eau,
les animaux, c’est à nous que nous le faisons.

Je vous souhaite de belles expériences !