Vous êtes sur la page 1sur 1

IPNS - Ne pas jeter sur la voie publique

Lettre ouverte de la liste « Vivre ensemble à Saint Michel de Lanès» aux colistiers du maire sortant

Se taire, c’est cautionner !

Le mercredi 19 mars 2014

Il y a 3 semaines, le maire sortant et candidat à sa réélection a pris un arrêté grotesque et tota- lement contraire à la tradition républicaine, pour nous intimider alors que nous avions décidé de discuter avec les habitants de notre village à côté de l’épicerie.

D’autres actes d’intimidation plus insidieux ont suivi cet arrêté, comme ces courriers envoyés par le maire sortant à certains de nos colistiers ou soutiens connus de notre liste, afin de leur faire des tracasseries sur des sujets divers : objets entreposés sur la voie publique, ou livraisons de bois

autant de pec-

de chauffage ayant entraîné le blocage d’une rue durant une heure le week-end

cadilles habituellement tolérées à Saint Michel, et pour lesquelles Monsieur Leguevaques ne nous

avait pas habitués à manifester un tel zèle procédurier.

Mais surtout, à l’approche du 1er tour des élections municipales, le seuil de l’indignité a été de nouveau franchi, et bien plus gravement encore. Lundi 17 mars au soir, la page Facebook de notre liste (https://www.facebook.com/saintmichelensemble) a été subitement inondée de mes- sages violents et calomnieux, à la limite de la diffamation. Ils visaient à faire croire aux lecteurs de cette page que notre liste serait conduite par une formation politique d’extrême droite, qui avancerait masquée dans cette élection.

Les auteurs de ces messages se sont présentés comme des électeurs de Saint Michel favorables au maire sortant. Il n’en est rien. Un rapide examen de leurs profils nous a permis de constater qu’ils résident en réalité quasiment tous à Castelnaudary, et qu’ils sont tous proches des amis politiques de Monsieur Leguevaques (UMP de l’Aude). Nous en concluons qu’il s’agit là d’une campagne

et nous rappelons que c’est aux Saint

de dénigrement sciemment orchestrée et coordonnée

Michelais de choisir leur équipe municipale, pas aux Chauriens.

Les propos qui ont été tenus sont totalement mensongers et profondément offensants pour les candidats de notre liste, dont certains, en tant que descendants d’ancêtres morts en déporta- tion, savent bien à quelle barbarie peuvent mener les extrémismes. Nous osons espérer que cette attaque sur internet est un événement isolé, et qu’elle n’est pas relayée auprès des habitants de notre village.

Nous connaissons bien certains d’entre vous, colistiers du maire sortant. Nous savons votre attachement à des valeurs humanistes et à une campagne électorale menée dans le respect mu- tuel.

C’est pourquoi nous vous posons la question sans détour : avez-vous été informés de ces initiatives ? Avez-vous été associés à la décision de les prendre ?

La fébrilité de certains face à l’existence de notre liste ne justifie pas tout. Nous ne pouvons pas croire que vous êtes parties prenantes de manœuvres aussi minables. Pour notre part nous avons toujours fait la différence entre la confrontation de deux visions de la gestion communale, qui est normale dans le cadre d’une élection, et les attaques de caniveau.

Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces pratiques, vous devez le dire aux Saint Miche- lais ! Car garder le silence reviendrait à cautionner.

Les candidats de la liste « Vivre ensemble à Saint Michel de Lanès »