Vous êtes sur la page 1sur 12
SEQUENCE II Objectifs de la séquence - Observer et analyser I'évolution des échanges extérieurs du Maroc. - Dégager les perspectives. Paragraphe 1: Constat et analyse 1- Présentation : L'économie marocaine Document 1 Solde commercial et taux de couverture ;4 des importations par les exportations 7 8 i f i 2 z 3 = 19% 199619971998 1999-2000 2001222003 20042005 Bi inonstions Wh sold commer Bi txponations sm am am Taurdecowvetire Source: Données publiées par Office des Changes et traitées parla DEPF ‘Source; Revue El Maliyan°39; Travail & faire : 1. Formulez une phrase pour exprimer I'évolution : . des importations b. du taux de couverture 2. Commentez I'évolution du solde commercial. 1. a. les importations augmentent de maniére continue durant la période observée, soit de 1995 & 2005. |e taux de couverture connait une évolution plus ou moins iméguliére mais avec une tendance & la baisse durant la période observée, soit entre 1995 et 2005. 2.le solde commercial est déficitaire, ils'agit d'un déficit chronique qui a tendance 4 s'aggraver, notamment depuis 2003. Une telle Evolution est essentiellement expliquée par Ia forte augmentation des importations qui dépassent les exportations qui n’augmentent que faiblement. Document 2 : 6% Taux d’ouverture de économie 1995 1995 1997 1998-1999 20002001 2002-2003. 004-2005 Bi tauccexporations i Taux de pénétration Bavrdourertue ‘Source : Option cide Travail @ faire : 1. Exprimez, 4 l'aide du dictionnaire d'économie, les trois taux par des rapports. 2. Donnez la lecture des chiffres suivants tirés du graphe : a. taux d'exportations pour 2004 : 19.8%. b, taux de pénétration pour 2000 : 30,8%. c. taux d'ouverture pour 1995 : 51.2%. 3. Interprétez 'évolution des différents taux. 1. Taux d'exportations : (Exportations / P..B) * 100 Taux de pénétration : ( importations/ Marché intérieur] * 100 (Marché intérieur = production nationale + importations ~ exportations) Taux d’ouverture : ((Exportations + importations) / P..8) * 100 2.* 19,8% : le Maroc a exporté 20% & peu prés des richesses créées localement en 2004 + 30,8% : les besoins du marché intérieur ont été couverts & hauteur de 31% par des importations en 2000. * 51.2% : les échanges commerciaux représentent 51% des richesses créées lacalement en 1995. 3."le taux d'exportation reste faible, ce qui ilustre la contribution limitée des exportations 4 Ia formation du Pi.B. *Ie taux de pénétration est plus élevé que le taux d’exportation, il a tendance & augmenter mais cette évolution est surtout due & l'augmentation des importations. le taux d'ouverture est aussi en progression mais cette évolution est plus le foit des importations que celle des exportations. Do: 3 |: Structure des importations (M) et des exportations (X) (en %) Postes: 80-89 90-95 96-04 ™ x ™ x ™ x Alimentation, boissons et tabacs 13,2 24 A 10,7 21,2 10.9 20,2 | Energie ef lubrifiants 20) 31 133 2 14: 23 Produits bruts 13,5 TO. TT A 98 Demiproduits 21.8 . 23.4 220 Zt 22.2 | Biens equipement 208 a A 53 K [-Biens de consommation 10.2 220 179 38,1 23.2 38.4 Total 100.0 100,0 100,0 100.0 100.0 100.0 ‘Source: Rapport annue de fa Direction dela Potiique Economique Généale- Année 2006. Travail & faire : 1. Donnez la signification des chiffres en gras. 2. Représentez graphiquement les données de la période 1996-04, 3. Commentez les données du tableau. 1* Les importations d'aiimentation, boissons et tabacs représentent 11% & peu prés des importations durant la période: 96:04; * Les exportations de biens de consommation représentent 38% a peu prés des exportations durant la période 90-95. 2. Deux graphes circulaires, deux graphes 4 une seule barre ou un graphe 4 plusieurs barres. 3. Les exportations marocaines restent concentrées sur les produits 4 faible valeur ajoutée ; en effet les exportations de produits alimentaires, de demi-produits et de biens de consommation représentent 69,3% durant la période 80- 89, 81,3% durant la période 90-95 et 80,8% durant la période 96-04. Les importations, quant 4 elles, sont concentrées sur des produits plus élaborés, & plus forte valeur ajoutée, qui représentent 42,4%, 47,8% et 43,7% respectivement pour les trois périodes ; sans oublier le poids des importations de pétrole. Le Maroc reste dépendant de |'évolution de certains marchés et des pays développés en matiére de technologie. ‘Document 4: Données morocaines : -1986 : Adhésion au GATT. - 1994: Réunion de la Conférence ministérielle de 'OMC en avril Marrakech -1996 : Signature d'un accord d’association avec I'Union Eurogpenne. = 2002 : Abandon de la notion de prix de référence en douane. = 2004 : Signature d'un accord de libre- echange avec les Etats -Unis. ‘Source : Challenge Hebdo du 19 au 25 novembre 2005 Document 5 (Les importations et les exportations de biens et services sont libres sous réserve des limites prévues par la présente loi et par toute autre législation en vigueur lorsqu'll s'agit de sauvegarder la moralité, la sécurité et ordre publics, la santé des personnes ou de protéger la faune et la tore, le patrimoine historique. archéologique et artistique national ou de préserver la position financiére extérieure du pays.» Article premier de Ia loi n°3-96 relative au commerce extérieur promulguée par le Dahir du 12 février 1997 . ‘Source + Bulletin Officiel n° 4482 du 15.05.1997. Travail & faire : Montrez, l'aide des documeents 3, 4 et 5, que le Maroc s'est engagé dans une logique d'ouverture. Les engagements du Maroc danse cadre d' accords de libre-échange, I'adhésion du pays au GATT devenu I'OMC & partir de 1995, ainsi que la libéralisation du commerce extérieur sont autant d'indicateurs qui ilustrent Ia logique d'ouverture adoptée par le Maroc. Dyoccsmenss