Vous êtes sur la page 1sur 2

La Motivation personnelle

Bonjour,

Connaissez-vous vraiment ce qu’est la Motivation personnelle? Et quel est le rôle qu’elle occupe
dans votre vie ?

Premièrement, il existe trois principales formes de Motivation :

La Motivation par la carotte

Vous avez déjà vu l’image d’un âne qui marche avec une carotte suspendue devant lui ? Cet âne
pourra marcher toute une journée dans l’espoir d’avoir cette carotte. De même, vous pouvez faire
de l’action dans l’espoir de vous mériter une « carotte » ou un « bonbon ». Cependant, au premier
obstacle que vous rencontrerez, l’idée d’abandonner viendra déjà à votre esprit. Ce n’est alors
qu’une Motivation à court terme.

La Motivation par la Peur

La Motivation par la Peur est lorsque quelqu’un vous dit : « Je te suggère fortement d’avoir terminé
ce projet pour la semaine prochaine, sinon… ». Encore là, vous pourrez faire de l’action dans cette
atmosphère de crainte, mais vous ne pourrez pas vivre dans une telle ambiance toute votre vie, tout
comme un enfant ne donnera pas bien longtemps de bonnes notes scolaires, si sa seule motivation
est générée par la peur de se faire enlever des droits ou encore d’être puni s’il ne « performe » pas.
Donc, tout comme la motivation par la carotte, la motivation par la Peur n’est efficace qu’à court
terme et peut-être à moyen terme, mais sûrement pas à long terme.

Maintenant la troisième forme de Motivation :

La Motivation qui provient de l’intérieur

Pour vous expliquer cette dernière, je vais vous raconter une anecdote. À 5 ans, j’avais un rêve.
Quel était ce rêve ? À quoi peut bien rêver un jeune de 5 ans ? Pour ma part, je désirais une
bicyclette. Pas n’importe laquelle ! Une bicyclette de marque « Maraudeur », équipée d’un siège «
banane » et de poignées « Mustang ». Ça rappelle sûrement des souvenirs à plusieurs d’entre vous.

Qu’ai-je donc alors fait ? J’ai choisi la méthode facile : Je suis allé expliquer mon rêve à mon père,
tout en prenant bien soin de souligner que tous mes amis en avaient déjà une. En réalité, il n’y en
avait qu’un seul qui en possédait une. Mon père m’a donc écouté calmement. Lorsque j’eus
terminé, il m’a alors dit : « Tu sais Paul, tu n’es pas le seul enfant de la famille. Alors, si nous
désirons, ta mère et moi, vous donner à chacun des cadeaux pour vos anniversaires ainsi qu’à Noël,
et si nous voulons avoir des activités familiales intéressantes pour chacun, je ne peux pas t’offrir
cette bicyclette maintenant, d’autant plus que tu en as déjà une ». Il avait raison, et nous étions
alors 9 enfants à la maison.

Il a alors ajouté : « Aimerais-tu si nous n’avions que 2 ou 3 enfants ? » Dans ma tête de petit gars,
ça a répondu « Wow ! Bien sûr ! Je pourrais avoir ainsi davantage de cadeaux et plus d’activités !
J’aurais aussi enfin mon Maraudeur ! » Alors je lui ai répondu : « Oui ! J’aimerais ça ! ». Alors
mon père, avec un sourire en coin, me dit : « C’est drôle et bizarre du même coup… car tu ne serais
pas là : tu es le huitième ! »

Ouf ! Ce jour-là, j’ai compris deux choses. Premièrement, que mes parents avaient des priorités et
qu’ils les suivaient, même si je suis certain qu’ils auraient aimé m’offrir cette bicyclette.
Deuxièmement, que si je désirais obtenir quelque chose ou atteindre un objectif dans ma vie, je
devrais le faire par moi-même ! C'est vrai que parfois nous pouvons recevoir de l’aide de quelqu’un
d’autre, mais ne pas s’y fier ou attendre cette aide. Le lendemain de cette discussion avec mon
père, je suis devenu camelot pour le journal « Le Soleil ». Depuis, j’ai toujours soit eu ma propre
entreprise ou travaillé comme travailleur autonome. C’était mon choix. Travailler pour un
employeur est tout aussi bon.

Une autre chose que j’ai découvert au fil des ans, c’est que la Motivation qui provient de l’intérieur
est de l’Auto-Motivation. C’est le fait de se motiver par soi-même, non pas en faisant tout seul,
mais en décidant soi-même de lire sur des sujets qui nous inspirent, ou encore de s’inscrire soi-
même à une Formation, et aussi de faire ses propres choix de vie et de carrière, selon nos propres
valeurs et principes.

Vous savez, si nous demandons aux gens « Pourquoi allez-vous travailler ce matin ? », une trop
grande majorité répondra : « Eh bien… parce qu’il faut bien aller travailler dans la vie ! Parce que
j’ai des responsabilités et que je dois payer mes factures mensuelles ! etc… ». Et trop peu
répondront : « Je me rends au travail ce matin parce que j’ai besoin de ce travail car je m’accomplis
par lui et à travers lui. J’apprends à être meilleur et je suis fier de moi chaque soir, car je sens que
j’ai grandi et qu’ainsi, j’ai aidé d’autres personnes à grandir ». Ces derniers n’ont pas de difficulté à
se lever chaque matin. Ils bondissent hors de leur lit car ils ont hâte de se rendre au travail.

Et vous ?

Centres d'intérêt liés