Vous êtes sur la page 1sur 11

2 AFFAIRES

EN COURS

CAHIER TECHNIQUE

La nature des risques


et leurs conséquences

La gravité des effets du courant sur le corps humain


est principalement fonction de son intensité et de sa
durée de passage.

L e courant électrique agit sur Ces deux facteurs sont indé-


le corps humain. pendants l’un de l’autre. Le degré
Lorsqu’il est soumis à une ten- de gravité du risque sera plus ou
sion, celui-ci réagit comme un moins important en fonction de la
Ph
récepteur classique possédant une valeur de chaque facteur.
résistance interne donnée. En pratique, on définit l’intensité
du courant à partir d’une tension,
Ic Le courant électrique dite de sécurité, normalisée à 50 V.
qui le parcourt engendre Elle tient compte du courant
Uc alors trois risques graves : maximum que peut supporter un
● Le blocage musculaire. être humain dont la résistance
C’est la tétanisation : le courant électrique interne est minimum dans
maintient contractés les muscles des conditions déterminées.
traversés. Au niveau de la cage Elle tient compte aussi de la
T thoracique, le phénomène peut durée maximale du temps de
Contact direct
entraîner un blocage respiratoire. passage du courant admissible
● La fibrillation ventriculaire. sans effet physiopathologique
N Ph L’action du courant désorganise dangereux.
complètement le rythme cardiaque.
● Les effets thermiques. La NF C 15-100 impose dans
Ils provoquent des lésions tissu- une installation des dispositifs de
laires plus ou moins graves, jusqu’à protection qui vont limiter ces
des brûlures profondes en fonction risques. Ils s’appuient sur les
de l’importance du courant. tableaux consignés dans la norme
IEC 60 479.1 qui déterminent le
Ces risques dépendent comportement du corps humain en
de deux facteurs : fonction de paramètres précis : ten-
● Le temps de passage du cou- sion, intensité, temps, environne-
T rant à travers le corps. ment (sec, mouillé, etc.), et résis-
Contact indirect ● L’intensité du courant. tance du corps humain.
AFFAIRES 3
EN COURS

Tension Impédence Courant Temps


de contact électrique passant par le de passage
corps humain maximal Quels temps de coupure
Uc (V) Zn (ohms) In (mA) Tn (s) pour quelles tensions de contact ?
50 1725 29 ≥5 Exemple : sous une tension
75 1625 46 0,60 de 230 V, le contact avec
100 1600 62 0,40
un conducteur peut produire
150 1550 97 0,28
un courant de 153 mA
230 1500 153 0,17 dans le corps humain.
300 1480 203 0,12
400 1450 276 Ce courant doit être coupé
0,07
500 1430 350 0,04 en moins de 0.17 secondes
pour éviter tout risque.

10 000
a b c1 c2 c3
5000
AC-4.1
Durée de passage du courant t en ms

AC-4.2
2000
AC-4.3
1000
Courant circulant dans le corps,
500
temps de passage du courant
AC-1 AC-2 AC-3 AC-4
200
Ces courbes donnent
100
les différentes zones des effets
50
du courant alternatif sur
20
les personnes. Elles sont issues
30 mA
10
0,1 0,5 2 10 50 200 500 2000 10 000
de la IEC 60 479 et déterminent
0,2 1 5 20 100 1000 5000 4 zones principales de risques.
Courant dans le corps ∆ en mA
Exemple : à 30mA, il n’y a habi-
tuellement pas de danger jusqu’à
Désignation 300ms.
de la zone
Effets physiologiques

zone AC-1 habituellement aucune réaction.

zone AC-2 habituellement, aucun effet physiologique dangereux.


habituellement aucun dommage organique ; probabilité de contractions
zone AC-3 musculaires et de difficultés de respiration pour des durées de passage
du courant supérieures à 2 s. Des perturbations réversibles dans la
formation et la propagation des impulsions dans le coeur, y compris la
fibrillation ventriculaire et des arrêts temporaires du coeur sans fibrillation
ventriculaire, augmentant avec l'intensité du courant et le temps.
zone AC-4 Augmentant avec l'intensité et le temps, des effets pathophysiologiques
tels qu'arrêt du coeur, arrêt de la respiration, brûlures graves peuvent
se produire en complément avec les effets de la zone 3.
zone AC-4.1 Probabilité de fibrillation ventriculaire jusqu'à environ 5 % C1- C2
zone AC-4.2 Probabilité de fibrillation ventriculaire jusqu'à environ 50 % C2- C3
zone AC-4.3 Probabilité de fibrillation ventriculaire supérieure à 50 %. Les quatre zones principales
* Pour des durées de passage de courant inférieures à 10 ms, la limite du courant traversant le corps
pour la ligne b reste constante et égale à 200 mA.
de risques

R (K Ω)

3 Courbe de variation
R = f (Uc, environnement)
2

1 Peau sèche Cette courbe donne les variations


Peau humide
Peau mouillée de la résistance du corps humain
Peau immergée
en fonction de la tension de contact
25 50 250 380 Uc(v)
et de l’état de la peau.
4 AFFAIRES
EN COURS

CAHIER TECHNIQUE
Les contacts directs
L’origine des contacts directs est liée à l’homme.

I l s’agit de la mise en contact raines, les établissements agricoles


d’une personne avec une partie et horticoles.
électrique d’équipement ou d’ins- Elle est fortement conseillée dans
tallation sous tension. les autres cas.
C’est par exemple quelqu’un qui
touche un câble sous tension mal- Quelle est l’incidence
encontreusement, un enfant qui intro- des “schémas de liaisons à la
duit un objet métallique dans une Terre” dit “régimes de neutre” ?
prise de courant, le contact avec un Quel que soit le régime du
prolongateur mâle / mâle ou un cor- neutre, en l’absence d’autres dis-
don d’essais non protégés. positions particulières telles que
transformateur d’isolement ou ins-
La protection des personnes tallation réalisée totalement en
contre les contacts directs suppose classe II, les dispositifs différentiels
la mise en œuvre de moyens com- 30 mA sont seuls en mesure d’as-
plémentaires, comme l’utilisation de surer la protection en cas de
la TBTS (Très Basse Tension de contacts directs.
Sécurité), les mesures d’isolation Ils sont d’ailleurs rendus obliga-
(barrières, enveloppes, coffrets fer- toires dans la plupart des pays sur
Ph Ph
ou N més, prises éclips) et les dispositifs les circuits où le risque de contacts
différentiels 10 ou 30 mA. directs est élevé, notamment au
niveau des prises de courant, car
Rappelons que la protection dif- les appareils connectés sont mani-
férentielle est obligatoire pour pulés par des non-professionnels et
toutes les prises de courant infé- non contrôlés.
rieures ou égales à 32 A, soit en Exemple : un individu branche
tête de ligne, soit sur le socle, pour une perceuse raccordée par un fil
tous les circuits des salles d’eau, partiellement dénudé sur une prise
ainsi que sur les quais des ports de de courant de 230 V, il touche ma-
plaisance, sur les installations tem- lencontreusement, directement une
poraires, les chantiers, les piscines, partie nue sous tension et prend un
les campings, les installations fo- “choc électrique”.
Ph

Dérogations

L’arrêté ministériel du 6/01/92 tion de ces matériels est incom-


admet des dérogations au para- patible avec les exigences de
graphe 532.2.6.1 de la norme continuités de service.
NF C 15-100, relatif à l’imposi- Il faut à ce moment là que :
tion de protections différentielles ● le chef d’établissement s’en-

T 30 mA sur les postes informa- gage, par écrit, à ce qu’il ne


Contacts directs tiques, dans le cas de matériel de soit jamais connecté, sur ces
classe I, fixe ou semi-fixe, installés prises non protégées, d’autres
sur des emplacements autres que appareils que ceux spécifiés.
ceux visés au II de l’article 8 du ● chacune de ces prises dispose
décret du 14/11/88, et lorsque d’un marquage distinctif.
la coupure non provoquée par un NB : ces cas dérogatoires restent
défaut d’isolement de l’alimenta- exceptionnels.
AFFAIRES 5
EN COURS

Schéma TT contact direct


L3

230 V O

L2

N
Schéma TT L1

16 A - 30 mA
L’impédance de la boucle de
défaut est importante : celle de
l’homme (environ 2000 Ω) s’ajoute
à celle de la prise de terre (50 Ω).
D’où l’équation simplifiée :
230 V/2000 Ω + 50 Ω = 112 mA.
Un interrupteur différentiel de Trajet du courant de défaut
300 mA serait inopérant, pas plus
qu’un disjoncteur 16 A protégeant
Schéma TT
la ligne contre les surcharges et
courts-circuits, puisqu’ils ne pour-
raient détecter les 112 mA de cou- Schéma IT contact direct
rant de défaut. Il faut donc installer L3

un différentiel de 30 mA. 230 V O

La personne subira un choc élec- L2

trique, mais sans risque physiopa- N

thologique dangereux : dans la L1

situation décrite, la coupure du cir- Impédance 16 A - 30 mA


2000 Ω
cuit électrique intervient en moins
de 50 ms

Schéma IT
L’impédance de la boucle de
défaut est très élevée. Aux impé-
dances précédentes, s’en rajoute une Trajet du courant de défaut

en série de 2000 Ω par exemple.


230 V/2000 Ω + 2000 Ω + 50 Ω
Schéma IT
= 57 mA.
Même conclusion que précé-
demment. Schéma TN contact direct
L3

230 V O
Schéma TN
L2
Le raisonnement et les calculs N
sont identiques : L1
i = 230V/2000Ω + 50Ω = 112 mA
16 A - 30 mA
La solution reste toujours l’ap-
pareil différentiel de 30 mA.

Comme on peut le constater, les
dispositifs différentiels constituent
une solution curative, et non pré-
ventive, aux contacts directs des per- Trajet du courant de défaut
sonnes avec le courant électrique.

Schéma TN
6 AFFAIRES
EN COURS

CAHIER TECHNIQUE

Les contacts indirects


L’origine des contacts indirects est indépendante de la personne.
Elle est liée à un défaut interne du matériel.

Qu’est ce qu’un contact indirect ? Quelle est l’incidence


Une personne touche une masse
des régimes de neutre ?
métallique mise accidentellement
sous tension. Ce type de contact est En régime de Neutre TT
très dangereux du fait, contrairement
au contact direct, qu’il est latent. Le courant de défaut se referme
L’exemple le plus fréquent est illustré par la boucle comprenant les prises
par les défauts d’isolement d’appa- de terre du neutre et des masses.
reils ou de machines électriques. La protection doit être réalisée
Dès que le courant de défaut pro- par un différentiel dont la sensibi-
voque une élévation du potentiel de lité (I∆n) est déterminée par la résis-
la masse supérieure à 50 V, la per- tance de la prise de terre des
sonne est en danger d’électrocution. masses (Rm) et de la tension limite
Il existe plusieurs moyens de de sécurité (UL).
protection contre les contacts Le seuil de sensibilité I∆n de ce
indirects, comme le recours à la dispositif est tel que : I∆n < UL / Rm.
classe II, indépendante des régimes Dans la pratique, on utilise des dif-
de neutre et exigée par la norme férentiels de 100, 300, voire 500
NF C 15-100. mA associés à des terres inférieures
N Ph Les dispositifs de coupure auto- à 100 Ω dans des locaux secs.
matique de l’alimentation sont, eux, Lorsque la terre est mauvaise (supé-
dépendants des régimes de neutre. rieure à 100 Ω), et dans les locaux
Au préalable, rappelons que le humides (une salle de bains par
principe repose sur le fait que le cou- exemple), la sensibilité de 30 mA est
rant de défaut doit être évacué par nécessaire.
la terre, ce qui le rend aisément
détectable. En régime de Neutre IT
Par conséquent, il est impératif Le courant de premier défaut
d’installer une terre de faible impé- d’isolement est limité, par l’impé-
dance et de relier toutes les masses dance de liaison à la terre du point
T à cette terre. milieu du transformateur (2000Ω),

Contact indirect

Sensibilité I∆n
∆n R Terre
en fonction de (Ω)
différentiel UL : 50V
la résistance Rm
de la terre ≤ 30 mA > 500
100 mA 500
300 mA 167
500 mA 100
1A 50
3A 17
AFFAIRES 7
EN COURS

Schéma TT contact indirect


L3

230 V O
L2
N
L1

300 mA

Trajet du courant de défaut

Schéma TT

et à une valeur telle qu’il n’en


Schéma IT contact indirect
résulte pas de tensions de contact L3

dangereuses. 230 V O

i≈230V/2000Ω ≈100mA L2
N
(équation simplifiée)
L1
La protection ne requiert pas de
Impédance
coupure, ce qui permet de main- 230 V 2000 Ω
tenir la continuité de service.
Pas de
Au second défaut d’isolement, la danger pour
coupure automatique doit intervenir. 0v les personnes

Le défaut phase/masse dégé-


nère en court-circuit équivalent à un
défaut phase/phase. Le dispositif Trajet du courant de défaut
de protection contre les courts
Schéma IT avec un 1 er défaut d’isolement
-circuits (disjoncteur) va donc le
repérer et l’éliminer instantanément.
Schéma IT contact indirect avec 2e défaut d'isolement
La protection contre les contacts L3

indirects est assurée par les dis- 230 V O

joncteurs en régime IT. Les diffé- L2


N
rentiels sont inutiles (N.B. : le pôle L1
de neutre doit aussi être protégé).
Impédance
2000 Ω
En régime de neutre TN
La particularité du régime TN est 1er défaut 2e défaut
(idem
de disposer d’un conducteur neutre précédent)

et d’un conducteur de terre distri-


bués. En TNC, ces deux conduc-
teurs sont confondus (P.E.N.), en Trajet du courant de défaut
TNS ils sont séparés P.E. et Neutre.
Schéma IT avec un 2 ème défaut d’isolement
Le courant de défaut se referme
alors par le conducteur neutre et Schéma TN contact indirect
devient un courant de court-circuit L3
phase/neutre. 230 V O T.N.C
La protection est assurée par le L2

disjoncteur et rend inutile un dis- N


L1
positif différentiel. En régime de
neutre TN, il convient toutefois de
s’assurer de la bonne coordination T.N.S
entre les calibres et les longueurs
de ligne. Si ces dernières sont trop
importantes, l’installation d’un dis-
positif de protection différentiel est Trajet du courant de défaut
nécessaire.
Schéma TN avec un 2 ème défaut d’isolement
8 AFFAIRES
EN COURS

CAHIER TECHNIQUE

Protection différentielle
Principes de fonctionnement

Un différentiel mesure en permanence la différence entre


la valeur du courant d’entrée et de sortie. Si cette valeur
n’est pas nulle, cela signifie qu’il y a une fuite. Lorsque la
valeur de cette fuite atteint le niveau de réglage du
différentiel, il déclenche et coupe le circuit.

L a protection différentielle somme vectorielle cesse d'être nulle.


fait appel à un dispositif similaire à Au-delà d’un certain seuil I∆n, le
un transformateur, le tore. différentiel interrompt aussitôt le
Ce dispositif magnétique est courant. Ceci grâce à un relais sen-
conçu pour vérifier en permanence sible qui mémorise l’information
que la somme vectorielle des cou- (seuil prédéterminé) et donne
rants parcourant le circuit à proté- l’ordre d’ouverture des contacts.
ger est nulle. Cet ordre est exécuté par la méca-
En cas de courant de fuite, donc nique du différentiel.
de situation d'électrisation, d'électro- La fonction différentielle peut être
cution ou de défaut d'isolation, cette associée soit à un interrupteur soit
à un disjoncteur.

Tore magnétique

Relais sensible

Disjoncteur phase + neutre différentiel


AFFAIRES 9
EN COURS

N L

N L
N L

2 1
2 1
2 1

Le relais sensible
L'ensemble est constitué d'une
bobine aimantée qui maintient, en
l'absence de courant de défaut,
une palette en position fermée.
Cette palette est fixée sur un axe.
Elle subit l'effort d'un ressort.
En l'absence d'excitation de la
bobine par un courant, l'aimant
permanent oppose un effort de fer-
meture de la palette supérieur à
l'effort du ressort.
Schéma 1 Schéma 2 En cas d'excitation de la bobine
En l'absence de défaut En présence d'un défaut (schéma 2) 1 + 2 non nul et supé-
2 =- 1 2 =-( 1 - ) rieur au seuil prédéterminé, le flux
1 + 2 =0 1 + 2 = 1 - 1 + = magnétique induit rend l'effort de
fermeture de la palette quasi nul.
La valeur vectorielle du courant Soit un courant I en entrée (phase). L'effort généré par le ressort prend
d'entrée (phase) est égale à celle Il y a courant de fuite, d'une valeur alors le dessus : la palette s'ouvre
du courant de sortie (neutre). Aucun vectorielle . En sortie, le courant et un percuteur déverrouille la
flux magnétique n'est créé au est mesuré - . mécanique qui ouvre les contacts
niveau du tore, donc aucun cou- Cette différence de courant du dispositif de protection. Le circuit
rant. La bobine du relais sensible - ( - ) provoque une analyse est ouvert.
n'est pas excitée. Les contacts res- vectorielle par le tore, par création
tent fermés. L'équipement fonc- d'un flux magnétique qui lui-même
tionne normalement. génère un courant qui va exciter la
bobine du relais sensible, qui agit
sur la mécanique et ouvre les
contacts du dispositif de protection.
10 AFFAIRES
EN COURS

CAHIER TECHNIQUE
La sélectivité différentielle
Le but de la sélectivité différentielle est de ne couper,
en cas de défaut à la terre, que le circuit sur lequel se situe ce défaut
et d'éviter la mise hors circuit de toute l'installation.

Dans les cas très fréquents de Les courbes


dispositifs différentiels en cascade de fonctionnement
avec circuits terminaux protégés en différentiel
30 mA, il est fortement conseillé de Ce sont les courbes qui donnent
placer en amont de ceux-ci des les temps de déclenchement en
dispositifs différentiels à déclenche- fonction de l’intensité du courant de
ment très légèrement retardés. défaut. Elles permettent de vérifier
Seul le dispositif le plus en aval que le temps de réaction du dispo-
se déclenche. La continuité du ser- sitif différentiel amont est supérieur
vice est assurée. La protection est au temps d'ouverture du dispositif
plus fine, car le risque est sectorisé. différentiel aval.
Le champ d'intervention pour le
dépannage est limité et connu. 10

On préservera ainsi la continuité t(s)


5
de service sur tous les circuits sains
A en cas de défaut sur l'un des cir-
Dispositif 2
différentiel amont cuits terminaux, quel que soit le
300 mA S-Hpi
courant de défaut. 1 b

0,5
Les paramètres concernés
∆n 0,03 A

∆n ,03 A

Deux paramètres sont à prendre


∆1 1 A

∆3 1 A
0,1
B en compte : la sensibilité et le
Dispositif 0,1
différentiel aval temps de déclenchement.
30 mA Hpi
Dans la pratique, le dispositif 0,05

Exemple de sélectivité amont devra avoir une sensibilité


à 2 niveaux au moins 2 fois moindre et un 0,02

temps de coupure plus long que le 0,01


0,01 0,05 0,1 0,5 1 5 10 50100 300
dispositif aval.
Exemple pour un courant de 1
t(s)
Dispositif
différentiel 1A défaut 1A :
retard 300 ms
● dispositif aval : 30 mA Instan- 0,5

tané (déclenchement en 20 ms)


● dispositif amont : 300 mA sélec-

Dispositif
tif (déclenchement en 80 ms)
différentiel 300 mA
Type S
De fait, pour que la sélectivité 0,1

soit totalement assurée entre un dif- 1A type S


férentiel amont et un différentiel 0,05 300mA type S
Dispositif aval, les deux conditions suivantes 10 mA 30 mA 300 mA
différentiel 30 mA 30 mA type Hpi
instantané doivent être réunies :
● I∆n de A ≥ 2 x I∆n de B, et Instantané

Exemple de sélectivité ● Temps de déclenchement A >


à 3 niveaux temps de déclenchement B 0,01
10 1 10 2 10 3 10 4
10 0
I (mA)

Attention ! Un retard supérieur Courbes de fonctionnement différentiel DPX


et DX. Pour avoir une bonne sélectivité
à une seconde n'est pas autorisé.
différentielle, les courbes des dispositifs
amont et aval ne doivent jamais se couper.
AFFAIRES 11
EN COURS

Comment choisir
son dispositif différentiel ?
Il faut d'abord déterminer le besoin, à deux niveaux :
● le besoin de protection contre les contacts directs ou indirects,

● le besoin d'assurer ou non une protection contre les surcharges ou courts-circuits.

Il existe 2 types de différentiels : liers, par exemple si les courants NOUVEAU !


type AC et type A. Ils peuvent être de défaut sont susceptibles de ne Version H.P.I.
déclinés en version "S" (sélectif), pas être purement sinusoïdaux
H.P.I. (Haute Protection Immunitaire, (ponts redresseurs, etc.) Elle est recommandée pour les
voire Φ. HPI), ou instantanée. installations avec ordinateurs, impri-
Ils sont conformes aux normes Version S (type AC ou A) mantes et autres appareils infor-
internationales CEI 61008 et CEI Le déclenchement est retardé matiques.
61009 ainsi qu'aux normes euro- pour permettre la sélectivité avec Le nouveau différentiel Hpi,
péennes EN 61008 et EN 61009. d'autres différentiels en aval. grâce à son immunité vis-à-vis des
phénomènes transitoires, est parti-
Type AC culièrement adapté aux installations
Il est sensible aux courants alter- alimentant des ordinateurs.
natifs résiduels. On l'utilise dans les Le matériel informatique crée un
cas "standards". courant de fuite permanent sur le
conducteur de protection. Une
Type A toute petite surintensité transitoire
Il est sensible aux courants rési- (quelques mA) aura pour consé-
duels alternatifs et aux courants quence de faire déclencher intem-
résiduels à composante continue. pestivement les différentiels.
On l'utilise dans les cas particu- Les Hpi permettent de ne pas
déclencher dans ce cas.
Cette version évite de multiplier
les divisions de circuits au sein
d'une installation, et donc réduit le
nombre de protections différen-
tielles pour un certain nombre
d'applications. Résultats : un coût
inférieur d'installation, de matériels,
et une continuité de service opti-
male des protections différentielles.
En conclusion, le seul moyen
d'éviter les déclenchements en cas
de courant transitoire d'intensité
supérieure au seuil de déclenche-
ment consiste à utiliser les différen-
tiels immunisés Hpi. De plus la
sécurité grâce au nouveau diffé-
rentiel Hpi est augmentée car
déclinée en type A et fonctionne à
des températures jusqu’à -25°c.
DX réf. 07863 DXHpi réf. 08567
● Si nous sommes à un niveau de
courant de fuite permanent
important, mais inférieur au seuil
de déclenchement (par exemple
30% du seuil), et que de petites
12 AFFAIRES
EN COURS

CAHIER TECHNIQUE
surintensités (par exemple 8 mA) sur- A noter que l'utilisation du Hpi peut assurer le sectionnement d'une
viennent, deux solutions existent : 30mA évite le recours à la déro- installation.L'interrupteur différentiel
- subdiviser les circuits, gation (voir p. 5) et n'engage plus se réfère aux normes IEC 61 008
- utiliser un Hpi. la responsabilité du chef de l'éta- et EN 61 008.
blissement.
● Si l'intensité du courant de fuite Le disjoncteur différentiel
transitoire est suffisante pour Disjoncteur différentiel Il comprend 3 fonctions: détection
faire déclencher à elle seule le dif- ou interrupteur différentiel ? du courant de défaut, mesure et cou-
férentiel (elle peut être de 50 A), Vous choisirez un interrupteur pure, protection contre les surcharges
alors le Hpi est l'unique solution. différentiel si vous n'avez pas besoin et les courts-circuits. Il assure aussi le
d'assurer une protection contre les sectionnement d'une installation.
● Enfin, si les courants de fuite per- surcharges et courts-circuits. Attention Le disjoncteur différentiel se réfère
manents sont suffisants à eux cependant : un interrupteur diffé- aux normes IEC 61009-1 et EN
seuls pour faire déclencher le rentiel doit impérativement être asso- 61009.
différentiel (par exemple 20 cié à un dispositif de protection des Il existe sous la forme monobloc,
mA), il faut diviser les circuits, et lignes : disjoncteur ou coupe-circuit. et sous la forme bloc différentiel
utiliser des versions Hpi pour ne Vous choisirez un disjoncteur si ces (ajouté au moment de l'installation).
pas multiplier les subdivisions protections ne sont pas assurées.
(cette fois-ci pour éviter les La fonction "test"
déclenchements intempestifs dus L'interrupteur différentiel Un différentiel est un dispositif de
aux phénomènes transitoires). Il comprend 2 fonctions : détec- sécurité. A ce titre, la fonction "test" lui
tion du courant de défaut, mesure est imposée par les normes. Tous les
et coupure. En outre, cet appareil appareils Legrand en sont équipés.

S
UX P R O D U IT
NOUVEA

Disjoncteurs différentiels monoblocs tétrapolaires. L'organisation à la rangée


4 modules seulement au lieu de 7 jusqu’à 32A Interrupteur différentiel à raccordement
Encombrement réduit. direct par peigne en amont.
Ils facilitent l'organisation et le câblage des tableaux L'ensemble monobloc diminue les risques
sans modification de l’enveloppe.
de court-circuit et le montage est plus
En rénovation il peut remplacer : rapide, plus propre et plus économique.
- Un interrupteur différentiel tetrapolaire (4 modules).
- Un disjoncteur tétrapolaire (4 modules)
ou un interrupteur/sectionneur tétrapolaire (4 modules).