Vous êtes sur la page 1sur 16

15/02/06

Mémoires d’expertise comptable sur les IAS/IFRS


de 1999 à 2005

Mémoires 2005

Les incidences comptables de l'application des normes IFRS aux concessions de service
public
BASSO-PENSO, Stéphanie
2005, 163 p.

Cette étude propose une interprétation des normes IFRS existantes, de présenter un inventaire des
changements comptables probables (en terme de présentation et d'évaluation) suite à l'adoption de ce
corps de normes par les entreprises concessionnaires et d'apporter une lecture critique de ces
normes en soulevant leur insuffisance sur certains points spécifiques aux concessions.

Exploitant de centre de stockage de déchets ultimes d'un groupe coté, comment répondre aux
nouvelles obligations juridiques et comptables (IFRS - US GAAP / FAS 143) ? Proposition
d'une méthodologie de mise en oeuvre des nouveaux textes
BOUTON, Dominique
2005, 144 p.

La première partie de cette étude analyse d'une part le contexte réglementaire imposant des
nouvelles contraintes environnementales et d'autre part explique le fonctionnement de la nouvelle
génération de décharge de déchets (CSDU) qui en découle. Une seconde partie consiste à analyser
les incidences comptables et financières des nouvelles normes IFRS significatives pour cette activité
(IAS 16, IAS 37, ...) en suivant la chronologie du cycle de vie d'une décharge. Une dernière partie
propose une méthodologie de mise en oeuvre des normes IFRS en s'inspirant de l'expérience
américaine de mise en place du FAS 143. Des solutions en matière d'organisation comptable et
financière adaptées à ce nouveau contexte et validées par les auditeurs externes sont proposées.

Le passage aux normes IFRS : quelles opportunités pour l'amélioration du contrôle interne ?
Proposition d'une méthodologie du suivi des immobilisations corporelles dans les sociétés
foncières
CAUSSIMONT, Marie
2005, 145 p.

Cette étude propose la mise en oeuvre d'une méthodologie adaptée, notamment pour
l'accompagnement au diagnostic du système d'information, l'identification des composants et la
conception de l'information financière, dans une société foncière.

Passage aux normes IFRS du portefeuille d'une société de capital risque


CLOCHET-LEMAISTRE, Hélenn
2005, 137 p.

-1-
15/02/06

Cette étude a pour objectif de présenter les changements à venir sur la partie la plus significative du
bilan comme du compte de résultat : le portefeuille. Au-delà, il s'agit également de mesurer les
conséquences de ce bouleversement sur l'organisation de l'information financière.

La mise en place d'un projet de conversion aux normes IFRS dans l'hôtellerie : rôle et apports
de l'expert-comptable
DHAOUADI, Orhène
2005, 220 p.

Cette étude est destinée en priorité au professionnel en exercice qui, confronté à un projet de
conversion, souhaite mieux en appréhender les enjeux et les problématiques. Elle doit également
permettre de fournir de nombreux modèles et exemples concrets d'outils d'aide à la conversion
pouvant être employés en situation réelle. Il s'adresse également à tout professionnel intervenant sur
le secteur de l'hôtellerie et intéressé par les problématiques induits par les IFRS pour un groupe
hôtelier.

Parts de marché et fonds de commerce dans les comptes consolidés des groupes de grande
consommation : quel devenir dans le contexte des norme IFRS ?
LE BOURG-BATLLE, Laurence
2005, 107 p.

La première partie de ce mémoire est consacrée au cadre normatif français et international régissant
les actifs incorporels acquis dans le cadre de regroupements d'entreprises. La deuxième partie
s'attache, de manière pragmatique et détaillée tout en faisant référence aux dispositions des normes
internationales, à présenter en premier lieu les différentes natures d'actifs incorporels pouvant être
reconnus dans les normes IFRS lors d'acquisition de parts de marché dans le secteur de la grande
consommation, ainsi que les différentes méthodes d'évaluation possibles auxquelles le praticien peut
faire référence.

L'approche d'audit du commissaire aux comptes dans le cadre de la convergence avec la


norme IFRS 3
LECOMTE-CALVET, Isabelle
2005, 144 p.

Le présent mémoire se propose de dresser un état des lieux des principaux changements auxquels
une société française cotée établissant des comptes consolidés doit s'attendre dès 2005 et des
conséquences sur la mission du commissaire aux comptes.

Tableau des flux de trésorerie consolidé établi selon le référentiel IFRS : proposition de
méthodologie d'élaboration
NOEL, Amélie
2005, 178 p.

Ce mémoire est destiné en premier lieu aux experts-comptables et aux praticiens de la consolidation.
Il propose une méthodologie d'élaboration du tableau des flux de trésorerie consolidé pour les
groupes industriels et commerciaux français publiant leurs états financiers selon le référentiel IFRS.

Guide de révision et d'audit de sociétés de droit polonais : normes et mécanismes comptables,


documents financiers, incidences fiscales
REJOL, Pierre-Maxime
2005, 250 p.

Ce mémoire est un guide d'audit de sociétés polonaises. Il explique le fonctionnement juridique,

-2-
15/02/06

comptable et fiscal de ces sociétés, mais surtout de donner tous les éléments de passage du
référentiel comptable polonais au référentiel comptable français.

Analyse de la norme IAS 41 au regard de sa première application dans une société


seychelloise productrice de crevettes
SANCHO, Sébastien
2005, 122 p.

Le mémoire présente, dans un premier temps, les fondements de la norme IAS 41 " Agriculture " qui
s'articule autour de la comptabilisation des actifs biologiques et de la production agricole jusqu'au
moment de la récolte, et met en exergue les principales différences de traitement comptable de ce
type d'actifs entre le référentiel IFRS et deux autres référentiels plus anciens : les principes
comptables français et les US GAAP. Dans un second temps, la première application de la norme IAS
41 dans une société productrice de crevettes est exposée. Après avoir présenté les spécificités de la
production de crevettes, l'auteur s'attache à exposer la démarche de mise œuvre de la norme retenue
et les difficultés rencontrées dans sa mise en application, résultant aussi bien des caractéristiques de
l'activité de la société que des interprétations du contenu de la norme.

Guide pratique d'application de la norme IAS 36 : exemple des entreprises de services


informatiques
SAIRE, Catherine
2005, 195 p.

Ce mémoire propose d'analyser et d'illustrer les différentes phases des tests de dépréciation, de la
phase de mise en œuvre à la phase de dépréciation, à travers des exemples d'entreprises de services
informatiques. Il est destiné aux entreprises et aux praticiens, commissaires aux comptes et experts-
comptables, qui travaillent ensemble vers une plus grande transparence et comparabilité des états
financiers. Ce guide pourra également être utilisé comme point de départ pour d'autres secteurs
d'activité.

Financement d'actifs spécialisés : traitements comptables en normes françaises, IAS/IFRS et


US
STAUB, Christine
2005, 125 p.

L'auteur propose un support technique à l'analyse des conséquences comptables de ce type


d'opérations, en répertoriant les modes de financements possibles, le contenu de la littérature
comptable applicable selon les référentiels français, IAS/IFRS et US GAAP, et en proposant une
approche de revue par l'auditeur.

Mémoires 2004

Passage du référentiel français au référentiel IAS/IFRS : application au cycle clients-ventes


dans une entreprise du secteur du logiciel
VERNIER, Cyril
2004, 197 p.

Cette étude propose d'établir un guide de passage aux normes IFRS. Son objectif est limité à trois
champs principaux : les sociétés du secteur du logiciel, cotées ou filiales de sociétés cotées ; le cycle

-3-
15/02/06

clients-ventes : dans ce secteur, le chiffre d'affaires est, bien souvent, un des éléments les plus
critiques et les plus complexes. C'est également l'un des indicateurs que prennent en considération
les analystes pour leurs décisions d'investissement ; le reporting de consolidation. La présentation des
états financiers ne sera pas abordée.

Les nouveaux enjeux fiscaux et comptables des foncières cotées : le régime SIIC et les normes
IFRS immobilières
VALENTIN, Bruno
2004, 251p.

Ce mémoire a pour but de proposer des pistes d'analyse et des solutions aux gestionnaires et aux
professionnels comptables en matière de compréhension, des textes et de comptabilisation de l'option
SIIC, et des normes IFRS immobilières. Il peut également aider l'auditeur externe à mieux comprendre
les risques d'audit associés au régime SIIC et aux normes IFRS à caractère immobilier. Il pourra donc
être utilisé dans le cadre d'une mission de révision légale.

La comptabilité des entreprises concessionnaires de service public à l'épreuve des normes


comptables internationales : comment traiter les difficultés soulevées par les dispositions
juridiques et comptables françaises spécifiques au contrat de concession ?
FEIST, Olivier
2004, 143 p.

Ce mémoire rappelle succinctement le cadre juridique de la délégation de service public en France,


présente le cadre comptable français en rappelant les principes généraux du guide comptable des
entreprises concessionnaires de 1975 et analyse les problématiques comptables majeures soulevées
par les particularités du régime de la concession au regard des normes internationales existantes.

Guide de conversion aux normes IFRS du patrimoine d'une société foncière cotée présentant
des comptes consolidés
NAQUET, Florence
2004, 172 p.

L'auteur explique, de manière brève et concise les principaux enjeux et problématiques auxquels
seront confrontées toutes les sociétés cotées présentant des comptes consolidés en se focalisant plus
particulièrement sur les sociétés foncières. A ce titre, il a détaillé certaines normes (IAS 38, IAS 14,
IAS 19 et IAS 36) présentant des divergences marquantes avec les règles françaises. La deuxième
partie du mémoire est consacrée à la définition de la notion de patrimoine et à la présentation de
l'enjeu essentiel de ces normes pour les sociétés foncière, c'est-à-dire le choix de la méthode de
valorisation de leur patrimoine fondée sur le modèle de la juste valeur, ou sur le modèle du coût.
Enfin, la dernière partie propose aux sociétés foncières mais aussi à toute autre société concernée
par l'application de la norme IAS 40, une méthodologie de chiffrage de l'incidence des deux options
comptables sur leurs comptes consolidés.

Comment regrouper les actifs pour réaliser un test de dépréciation selon IAS 36 ? Définition
des unités génératrices de trésorerie, proposition d'une méthodologie pratique et d'une
information financière appropriée
CHEMINOT, Anne-Sophie
2004, 144 p.

Cette étude analyse les dispositions de la norme, notamment des situations déclenchant la réalisation
d'un test de perte de valeur et la détermination d'UGT (Unité Génératrice de Trésorerie). Il analyse les
dispositions d'autres référentiels comptables (France, Etats-Unis, Canada, Grande Bretagne) sur ce
thème ainsi que la synthèse de l'expérience pratique développée et publiée par les entreprises dans

-4-
15/02/06

ces pays au cours des derniers exercices. Celle-ci permet à la fois de mettre en avant les spécificités
de la norme IAS 36 et d'illustrer l'information financière appropriée qui peut être fournie sur ce sujet.
Enfin, ce mémoire propose des grilles méthodologiques permettant de conduire l'analyse aboutissant
à la détermination des UGT adéquates ainsi qu'un modèle de notes annexes sur la dépréciation des
immobilisations.

Mise en œuvre de la comptabilité de couverture selon la norme internationale IAS 39 dans des
sociétés industrielles et commerciales : une méthodologie
COQUAZ, Régis
2004, 154 p.

La première partie de cette étude est consacrée aux principes de base de l'IAS 39 et montre pourquoi
la comptabilité de couverture a pu paraître comme un pis-aller en faisant le grand écart entre réalité
économique et un fondement de la norme : la comptabilisation des dérivés. Dans les deuxième et
troisième parties, les relations de couverture telles que définies par la norme seront plus attentivement
étudiées. La quatrième partie est consacrée au traitement de certains instruments de couverture, en
abordant les aspects relatifs à leur documentation, leur efficacité et leur évaluation.

Passage aux normes internationales IFRS dans une PME : création d'un outil adapté et d'un
guide de révision pour l'expert-comptable
AMANN, Audrey
2004, 198 p.

Le présent mémoire se veut un outil concret et pratique offrant aux différents professionnels
intervenant sur ce sujet, une ressource opérationnelle pour mener à bien leurs missions. La première
partie introduit tout d'abord le sujet du passage aux normes IFRS en présentant de manière
pragmatique (sous forme de tableaux synthétiques, de schémas...) les obligations des sociétés en la
matière, le cadre réglementaire, les divergences et les convergences entre les normes internationales
et les normes françaises. Puis, les étapes à prévoir dans le projet d'adoption par une PME des
normes internationales sont décrites. Le dernier point porte sur la présentation d'un outil excel adapté
au passage des comptes sociaux français aux comptes présentés selon les normes IFRS dans ce
type de société. La deuxième partie a pour objectif de proposer une méthodologie de révision des
comptes d'une PME présentés selon les normes internationales IFRS. Basée sur l'identification des
divergences entre les normes françaises et les normes IFRS (en terme d'évaluation, de
présentation...), et des compléments d'information induits par les normes IFRS, elle propose un
programme de travail spécifique détaillé pour chaque grand poste du bilan et du compte de résultat,
pour les informations annexes, pour la première application des normes internationales... A chaque
niveau sont également listés les principaux travaux à mettre en oeuvre en vue de l'application de telle
ou telle norme. Cette partie apporte ainsi à l'expert-comptable les éléments concrets lui permettant de
mener à bien sa mission de conseil et de contrôle dans le cadre de ce passage aux normes IFRS.

La méthode de dépréciation des actifs : guide d'assistance par l'expert-comptable dans


l'application de la norme IAS 36 et du règlement CRC 2002-10 dans les comptes sociaux et
consolidés
BRUNET, alain
2004, 157 p.

La première partie de ce mémoire s'attache à mettre en évidence les difficultés auxquelles les
entreprises vont être confrontées. Ces difficultés, concernant d'abord les comptes sociaux, sont
d'abord un problème de concept et de méthode pour déterminer les valeurs des actifs susceptibles
d'être dépréciés, notamment pour la première application. La deuxième partie de ce mémoire
s'attache à systématiser la méthode dépréciation d'actifs.

-5-
15/02/06

Guide de mise en œuvre de la norme IAS 14 " Information sectorielle " lors d'un projet de
conversion au référentiel IFRS
MARTIN, Frédérique
2004, 292 p.

La première partie du mémoire a pour objectif de sensibiliser les entreprises à l'importance de


l'information sectorielle, en rappelant ses objectifs et ses limites, et en mettant en lumière les
insuffisances des pratiques actuelles des entreprises françaises. La seconde partie est consacrée à
une lecture détaillée et pratique de la norme IAS 14, en mettant l'accent de manière pratique et
pédagogique sur les principales caractéristiques de cette norme (définition des notions de secteur
d'activité et de zone géographique, critères d'identification des secteurs devant être présentés ou
regroupés, adoption de méthodes comptables sectorielles, nature des informations à fournir par
secteur...). Enfin, la troisième partie présente en détail les différentes étapes de la mise en oeuvre de
la norme IAS 14 dans le cadre d'un projet de conversion au référentiel IFRS, et propose des outils
adaptés.

Les provisions pour démantèlement des installations nucléaires au regard des référentiels
comptables français, US GAAP et IFRS
MAXIMIN, Dominique
2004, 157 p.

Dans un premier développement, il a paru essentiel de présenter le contexte industriel (cycle du


nucléaire) et réglementaire dans lequel s'inscrivent les opérations de démantèlement et les
spécificités que revêtent les obligations de démantèlement des installations nucléaires par rapport aux
engagements de remise en état de sites dans d'autres secteurs industriels. La deuxième partie de ce
mémoire est quant à elle consacrée : à l'analyse des provisions pour démantèlement selon les
principes comptables français, US GAAP et IFRS tout en mettant en lumière les principales
divergences et similitudes entre ces trois corps de normes. Cette analyse est complétée, au sein de
chaque référentiel étudié, d'un inventaire des similitudes et divergences par rapport aux provisions
pour remise en état de sites relevant d'autres secteurs industriels ; à l'étude comparative de
l'information financière et environnementale afférentes aux provisions pour démantèlement publiée
par différents groupes français et internationaux intervenant dans le secteur nucléaire. Ce mémoire a
également pour ambition de sensibiliser les professionnels et les groupes concernés à la nécessité de
suivre les évolutions de la normalisation comptable française et internationale en matière de
provisions pour démantèlement des installations nucléaires et de réfléchir en parallèle aux différents
changements nécessaires en vue du passage aux normes IFRS.

La problématique des marques : valorisation, inscription au bilan et incidences des normes


IFRS
MOLINA, Monica
2004, 147 p.

Face à tous les enjeux stratégiques que relève la marque, ce mémoire se veut être un outil de
compréhension et un guide d'accompagnement pour l'expert-comptable, afin de conseiller au mieux
les entreprises qui développent ou souhaiteraient développer une politique de marque.

Le principe de la prédominance de la réalité sur l'apparence dans l'établissement des états


financiers en normes françaises et IAS/IFRS
PETERS, Alexandra
2004, 98 p.

L'objectif de ce mémoire est de montrer les différences dans l'application du principe de la


prédominance de la réalité sur l'apparence dans les référentiels français et international (IAS/IFRS) au
travers d'illustrations, en vue de répondre aux questions suivantes : le principe de la prédominance de

-6-
15/02/06

la réalité sur l'apparence concourt-il à une meilleure information financière ? le principe de la


prédominance de la réalité sur l'apparence peut-il être appliqué dans les comptes consolidés en
principes français aux situations où il n'est pas explicitement requis par le Règlement 99-02 ou la
doctrine ? Pour ce faire, ce mémoire présente successivement : la définition et les objectifs du
principe de la prédominance de la réalité sur l'apparence ainsi que la place qu'il occupe dans les
référentiels international (IAS/IFRS), américain et anglais ; les raisons pour lesquelles il n'est pas
explicitement formulé dans la réglementation française applicable aux comptes individuels ; la prise en
compte de l'analyse économique dans les comptes consolidés.

Spécificités de la révision des actifs immobilisés de la distribution spécialisée, notamment en


référentiel IFRS
MOITTIE, Antoine
2004, 100 p. + Annexes

Ce mémoire a pour principaux objectifs : de présenter les acteurs économiques du secteur, leur
histoire, leur organisation et les enjeux actuels auxquels sont confrontées ces sociétés ; de montrer
quels sont les traits communs de ces différents groupes, et quel est l'intérêt de les connaître,
particulièrement pour le réviseur, dans le but d'améliorer son évaluation du contrôle interne ; de
rappeler les sources du droit comptable français, et dans ce cadre, de montrer les interactions entre
leur évolution et le processus d'harmonisation comptable internationale ; de synthétiser les difficultés
propres aux actifs incorporels et corporels du secteur, et notamment relatives à la conversion des
états financiers au référentiel IFRS ; d'apporter des réponses claires, comptables et fiscales, à ces
problématiques

Analyse comparative du traitement comptable et financier selon les normes françaises et IFRS
SPALANZANI, Thomas
2004, 110 p. + Annexes

Dans le cadre de la mise en place des normes IFRS, toutes les sociétés cotées ont l'obligation d'ici à
2005 de présenter leurs comptes selon les normes internationales. On doit également s'attendre à ce
que cette obligation s'étende, dans un futur plus ou moins proche, aux autres sociétés de l'hexagone.
Dans ce cadre et au vu de l'échéance 2005, la compréhension des normes internationales s'avère
une nécessité. Dès lors, l'objectif de ce mémoire est de comparer le traitement comptable français
relatif à la mise en place des stock-options avec celui préconisé par le projet de norme IFRS évoqué
précédemment, autrement dit de donner des éléments de réponses à la question suivante : quelle
incidence sur les comptes d'une société française peut-on constater lorsque celle-ci applique la norme
IAS pour le traitement comptable des stock-options ? Notre étude débutera par une analyse des
enjeux liés aux stock-options. Une première partie permettra d'appréhender le mécanisme juridique,
fiscal et social des stock-options, ainsi que les avantages et inconvénients procurés par ces dernières.
Le but de cette partie sera d'expliquer les différentes étapes de la vie d'une option ainsi que son
incidence sur les différentes entités de la société. Ceci permettra tout d'abord, dans une seconde
partie, de mieux comprendre la manière dont les normes comptes françaises appréhendent les
différentes étapes de la vie des stock-options. Dans cette seconde partie, une analyse identique sera
ensuite effectuée sur le projet de norme IFRS. Le mémoire dans une troisième et dernière partie se
terminera alors par un comparatif entre les différentes normes, illustré par un cas pratique.

Le passage aux normes IAS / IFRS en 2005 - enjeux et problématiques de l'entreprise


industrielle et commerciale cotée et de l'expert-comptable
SALAUN, Yvon
2004, 122 p. + Annexes

L'objectif de ce mémoire est de mettre en évidence les enjeux du passage aux IAS / IFRS pour
l'entreprise cotée et de présenter les étapes d'un projet de conversion ainsi que quelques exemples
de problématiques de conversion soulevées par certaines normes en termes d'information financière,

-7-
15/02/06

d'organisation et de système. Il est également de présenter les enjeux pour la profession comptable
dans son ensemble et l'approche que l'expert-comptable et le commissaire aux comptes doivent
dérouler pour gagner les défis qui se présentent à eux.

Charges portées à l'actif en règles françaises - impact des normes IAS/IFRS (Comptes
consolidés, comptes individuels et fiscalité) : guide pratique à l'attention des experts-
comptables
ROZAN, Julie
2004, 103 p. + Annexes

La problématique de ce mémoire est d'apporter des réponses concrètes aux questions et aux
difficultés qui se posent aux entreprises lors du passage aux normes IAS/IFRS dans le domaine
particulier des actifs.

Les critères de sélection d'un progiciel de consolidation, dans le cadre du référentiel IAS / IFRS
RAUX, Magali
2004, 153 p. + Annexes

Depuis le règlement (CE) n° 1606/2002 du Parlement européen eu du conseil, du 19 juillet 2002, sur
l'application des normes comptables internationales (règlement IAS), l'information financière publiée
par les sociétés cotées est harmonisée, dans l'objectif de garantir un haut niveau de transparence et
de comparabilité des états financiers. Pour ce faire, les groupes peuvent décider de profiter des
changements induits par ces normes, pour refondre, dépoussiérer, voire reconstruire de façon
cohérente tout ou partie des processus ou des systèmes de remontée d'informations. Les progiciels
de consolidation sont les nouveaux systèmes d'informations, ce sont eux qui transmettent l'information
dans tout le groupe. Quels critères utiliser pour choisir un progiciel de consolidation ? Ils peuvent être
classés en 4 familles : les critères fonctionnels -ils sont spécifiques à chaque progiciel- ; les critères
techniques -ils sont étroitement liés au matériel sur lequel fonctionne le progiciel- ; les critères
économiques -il s'agit de la dimension économique, c'est-à-dire l'aspect financier avec la prise en
compte du coût du produit et des coûts annexes (aspect comptable, aspect fiscal) ; les critères
commerciaux -ils concernent essentiellement le fournisseur et la façon dont il est perçu. Cette
perception, parfois subjective, peut toutefois être influencée par des éléments objectifs tels que les
références, assise financière, contenu du contrat... Dès lors que tous les critères de sélection d'un
progiciel de consolidation sont définis, un recensement des progiciels existant sur le marché sera
effectué. Ensuite, l'expert-comptable se doit de conseiller son client, en lui donnant une méthode, une
procédure à suivre pour la mise en place de ce nouveau système d'information : faire un diagnostic de
l'entreprise pour définir les normes qu'elle doit mettre en place dans le cadre du référentiel IAS / IFRS
; rédiger un cahier des charges, puis l'envoyer à tous les concepteurs informatiques ; présélectionner
un petit nombre de progiciels de consolidation ; essayer la présélection ; choisir un progiciel.

Le commissaire aux comptes et les enjeux de l'application de la norme comptable


internationale IAS 14 "information sectorielle" - proposition d'outils pour la réalisation de sa
mission
VINATY, Solange
2004, 144 p. + Annexes

Les récents scandales financiers ayant ébranlé la confiance dans les marchés financiers,le défi actuel
des acteurs de la communication financière est de restaurer cette confiance en assurant une plus
grande transparence et en communiquant les déterminants de la valeur. Dans cette perspective, les
états financiers doivent devenir plus compréhensibles d'un point de vue économique et comptable
d'une entreprise à l'autre. Ainsi, le référentiel des normes comptables internationales " universelles ",
IFRS, a été adopté par l'Union Européenne imposant aux groupes cotés européens et donc français
de présenter leurs comptes consolidés conformément aux IFRS dès les exercices ouverts le 1er
janvier 2005. Au cours de l'exercice 2004, les groupes cotés devront étudier, au plus tard, les options

-8-
15/02/06

stratégiques à prendre dans le cadre du passage aux IFRS. Ainsi, IAS 14 -information sectorielle- est
une des normes internationales requérant une étude approfondie de la sectorisation de l'activité de
l'entreprise et de son système d'information. Les groupes cotés éprouvent actuellement de réelles
difficultés de mise en œuvre de cette norme. Une attention particulière doit être portée à IAS 14,
d'autant plus qu'elle répond aux besoins du marché en servant la transparence et en traduisant la
performance des entreprises. Parallèlement, le contrôle légal intègre également les évolutions de
l'environnement économique par la standardisation internationale des normes d'audit et la
promulgation de lois telles Sarbanes-Oxley aux Etats-Unis et la loi de sécurité financière en France.
Les diligences des commissaires aux comptes évoluent donc pour crédibiliser les places financières
mondiales. Dès 2004, le commissaire aux comptes sera confronté, à la fois, à un nouvel
environnement dont il convient de maîtriser les rouages, et aux difficultés de mise en œuvre de la
norme IAS 14 -information sectorielle. Il apparaît nécessaire de proposer au commissaire aux
comptes un guide de contrôle de l'application d'IAS 14 intégrant les données environnementales de sa
mission. L'information sectorielle sollicitée par le marché sera d'autant plus un déterminant, crédible,
de la valeur des entreprises qu'elle sera certifiée par le commissaire aux comptes. L'auditeur légal
apparaît comme un acteur essentiel du regain de la confiance dans les marchés financiers. Les délais
d'intervention imposés aux commissaires aux comptes sont de plus en plus courts. Dans l'organisation
de sa mission, l'auditeur légal renforce donc ses contrôles " a priori ". Au vu de la complexité de la
mise en œuvre d'IAS 14, ces travaux doivent également intégrer l'analyse du système d'information et
de contrôle interne de l'entreprise. Enfin, ces travaux comprennent également l'analyse et le suivi des
diligences effectuées par l'ensemble des auditeurs des sociétés constituant le groupe audité. Pour
mener à bien son intervention intérimaire, le commissaire aux comptes doit asseoir ses travaux sur un
ensemble de programmes de travail. Ce mémoire propose de fournir ces outils au commissaire aux
comptes. Enfin, le commissaire aux comptes exprime son opinion au vu des conclusions de ses
contrôles intérimaires et finaux et conformément aux nouvelles dispositions de la loi de sécurité
financière. Ce mémoire propose de fournir des outils pour guider le commissaire aux comptes dans la
construction de l'expression de son opinion. L'opinion des commissaires aux comptes sur l'information
financière publiée est perçue aujourd'hui comme insuffisante au regard de la nécessité de renforcer la
confiance dans les marchés financiers. L'information permanente certifiée sinon attestée est requise.
Cependant, sa mise en œuvre apparaît difficile. Enfin, s'il apparaît compréhensible que l'opinion
formulée par l'auditeur légal porte sur l'ensemble des catégories d'informations diffusées, la rédaction
d'une opinion " idéale " pour l'utilisateur des états financiers demeure aujourd'hui une utopie.

Les normes IAS / IFRS et la valorisation des travaux en cours : incidences sur les informations
financières et attitude du commissaire aux comptes. Application pratique
EZIN, Eugène
2004, 115 p. + Annexes

La méthode à l'avancement, déjà reconnue comme méthode préférentielle par les instances ordinales
françaises, devient la seule règle applicable pour les contrats à long terme suite à l'entrée en vigueur
des normes IAS / IFRS. Les entreprises concernées par ces dispositions doivent se conformer à ces
nouvelles règles dès 2005 voire 2004. L'exigence des marchés financiers et la nécessité de
communiquer dans un langage universel, accentuent cette marche forcée vers les IAS / IFRS. Le
consensus international s'est, en effet, affirmé autour de cette méthode qui est reconnue comme celle
qui traduit le mieux la réalité économique des opérations et permet aux lecteurs de se faire une
meilleure idée de la situation économique des sociétés. Malgré la possibilité, sur le plan doctrinal,
pour les entreprises françaises d'appliquer encore la méthode à l'achèvement -qui, au vue des
évolutions actuelles, disparaîtra complètement suite à une récriture du code de commerce- la prise en
compte du résultat à l'avancement est devenue la seule façon possible de présenter leurs comptes.
Le résultat à l'avancement dégagé sur un contrat à long terme est déterminé grâce au degré
d'exécution des travaux appliqué au résultat à terminaison de celui-ci. L'application de la norme IAS /
IFRS n° 11 suppose donc que l'entreprise dispose des capacités de déterminer et d'actualiser, de
façon fiable, les résultats à terminaison de ses contrats, notamment, à la date de changement de
référentiel. Pour atteindre cet objectif, l'entreprise doit procéder à une complète reconfiguration de son
organisation avec, notamment, une évolution de ses outils de gestion et une implication plus accrue
du personnel. La réussite de cette tâche complexe dépend, pour beaucoup, de la pédagogie de

-9-
15/02/06

l'équipe de direction de l'entreprise. La comptabilité analytique et la gestion budgétaire sont au


nombre des outils indispensables à mettre en oeuvre, par l'entreprise, pour assurer un suivi régulier et
rigoureux des prévisions et de l'exécution des chantiers. L'ensemble du système de gestion doit, dans
tous les cas, être capable de mesurer l'avancement des contrats à partir du rapport entre les coûts
engagés et les coûts à terminaison pour chaque contrat. La méthode à l'avancement nécessite une
implication plus importante des responsables d'affaires dans la gestion et le traitement des
informations sur les chantiers. Ces derniers étaient habitués à raisonner dans la méthode à
l'achèvement. La gymnastique intellectuelle constituée par le changement de logique de réflexion ne
se fera donc pas sans poser quelques problèmes d'adaptation ; ce qui augmente d'autant les risques
pour le commissaire aux comptes. Une bonne anticipation s'impose de ce fait aux entreprises
concernées par l'application des normes IAS / IFRS afin de maîtriser tous ces risques. Les diligences
à mettre en oeuvre par le commissaire aux comptes dépassent, dès lors, le simple cadre d'un
changement comptable dont les contours sont bien définis par les dispositions ordinales. Il doit, en
effet, identifier tous les risques inhérents au passage aux normes IAS / IFRS grâce à un suivi régulier
et constant de l'entreprise tout au long du processus. Aussi, pendant la phase intérimaire de sa
mission, doit-il s'assurer que les moyens organisationnels mis en place par l'entreprise, garantiront
des informations fiables et que les retraitements effectués seront exhaustifs. L'analyse de l'impact du
facteur humain, sur la réussite ou l'échec de ce processus, doit lui permettre de déterminer le niveau
d'implication du personnel. Nous avons donc élaboré, dans ce mémoire, une démarche d'appréciation
et de motivation du personne qui peut servir de toile de fond au commissaire aux comptes dans ses
recommandations à ses clients. Enfin, il doit également vérifier le calcul et la bonne comptabilisation
de l'impact du changement de référentiel. Il peut s'appuyer sur la méthodologie suggérée dans ce
travail pour conduire cette mission. Les obligations du commissaire aux comptes sont multiples en cas
de changement de référentiel comptable. Pour l'application de la norme n° 11, il doit exprimer son
opinion sur le traitement effectué par l'entreprise après avoir analyse le bilan, le compte de résultat,
l'annexe et le rapport de gestion. Un exemple de commentaire à insérer par le commissaire aux
comptes, dans son rapport général, sur le changement de méthode figure à la fin de ce travail. Les
réflexions et suggestions contenues dans ce mémoire pourront donner aux professionnels
commissaires aux comptes des axes d'orientation de leurs missions pour la certification des premiers
comptes établis selon les normes IAS / IFRS.

Audit légal d'un fonds de capital-investissement : la conformité des pratiques professionnelles


recommandées par l'association européenne du capital-investissement (EVCA) avec le
référentiel comptable international IFRS
DROIN, Rodolphe
2004, 122 p. + Annexes

L'activité du capital investissement est souvent décrite comme une activité de médiation entre
l'entrepreneur et l'investisseur. Le premier étant le porteur d'un projet de création, de développement
ou de reprise d'entreprises qui se trouve confronté à une question essentielle : avec quel argent va-t-il
financer son projet ? Le second, s'il est parfois une personne privée qui possède sa propre structure
d'investissement, est plus souvent représenté par un établissement responsable du rendement de
ressources à long terme qui lui ont été confiées. Son objectif principal est de bénéficier d'une
rentabilité supérieure à celles des placements classiques. Cet objectif traduit indirectement son
acceptation d'une part de risque plus importante. Néanmoins cette acceptation d'un risque supérieur,
inhérent au capital-investissement, ne signifie pas pour autant que l'investisseur soit prêt à confier
directement ou indirectement ses ressources à n'importe quel fonds. Les investisseurs ont en effet
des besoins spécifiques en information, dont le principal est la clarté et la fiabilité de la juste valeur de
leur investissement, qui, ôtée de la valeur d'achat leur fournit une idée de la plus ou moins value
latente susceptible d'être réalisé. Pour augmenter ses chances de séduire les investisseurs, le fonds
doit être en mesure de leur présenter ses performances. Or, celles-ci ne sont réellement pertinentes
que si elles s'appuient sur des méthodes connues et reconnues par les acteurs du marché, mais aussi
si elles sont imployées ou recommandées par la majeure partie de ces acteurs afin d'être mises en
comparaison. L'objectif d'un fonds de capital-investissement européen est d'attirer les investisseurs
internationaux et donc de présenter des informations susceptibles de satisfaire l'ensemble des
investisseurs quelle que soit leur origine géographique et économique (institutionnels ou privés). Or, la

- 10 -
15/02/06

réalisation d'un marché unique européen des capitaux a rendu nécessaire l'adoption d'un référentiel
comptable commun pour les groupes de sociétés dont les titres sont inscrits sur un marché
réglementé. Ce référentiel doit permettre de disposer d'une information financière favorisant la
comparaison des entreprises entre elles, quel que soit leur pays d'établissement. Pour satisfaire ce
besoin, la Commission européenne et le Parlement européen ont décidé de retenir les normes
comptables internationales développées par l'International Accounting Standard Board (IASB) : les
"International Financial Reporting Standards" (IFRS). Les IFRS seront applicables à partir du 1er
janvier 2005 aux comptes consolidés des sociétés cotées et leurs objectifs peuvent être résumés ainsi
: harmoniser au niveau international les réglementations, les normes comptables et les procédures
liées à la préparation et à la présentation des états financiers, afin de satisfaire aux besoins de la
plupart des utilisateurs, en leur fournissant une information utile pour prendre des décisions
économiques selon le concept de l'image fidèle. Cette définition semble, à priori, apporter beaucoup
d'avantages pour un fonds de capital-investissement d'envergure européenne, et le choix délibéré
d'appliquer les IFRS, s'il n'est pas coté, traduit sa volonté de privilégier la pertinence et la fiabilité de
ses états financiers pour les investisseurs. Avant la montée en puissance des normes comptables
internationales en Europe, la présentation des comptes annuels était principalement régie par les lois
du pays où l'entité était juridiquement enregistrée. Les exigences minimales de certains référentiels
nationaux peuvent néanmoins être assez éloignés des besoins en informations des investisseurs, tant
qualitatifs que quantitatifs. C'est pour cette raison que l'Association Européenne du Capital-
Investissement (EVCA) a publié, dès les années 90, des recommandations professionnelles sur la
présentation, les méthodes et l'évaluation des investissements.

Mémoires 2003

Le traitement des immobilisations par composants. Les impacts des normes IAS-IFRS et du
règlement CRC 2002-10 sur les postes d'actifs immobilisés - illustration avec la
comptabilisation des actifs par composants
ROSSI, Frédéric
2003, 132 p. + Annexes

Ce mémoire a pour objectif de donner à chaque entité les moyens de définir qu’elle sera pour elle
l’ampleur des changements induits par l’approche par composants, puis de proposer des méthodes
permettant de gérer à la fois la première mise en œuvre de ces nouvelles règles, mais également leur
application quotidienne.

L'adoption des normes IAS dans les comptes consolidés français : appliquer pour la première
fois la norme internationale IAS 22 - Regroupements d'entreprises
TIGNON, Vincent
2003, 135 p. + Annexes

Ce mémoire décline les étapes successives que rencontre une société française lors de l'adoption des
normes IFRS dans ces comptes consolidés et plus spécifiquement lors de la mise en place de la
norme IAS 22. La compréhension de la norme et une analyse approfondie permet de relever les
principales problématiques liées à la comptabilisation des regroupements d'entreprises : la nature des
différentes regroupements d'entreprises, le traitement de l'écart d'acquisition positif ou négatif dégagé
lors d'une acquisition.

L'application des normes IAS/IFRS dans le secteur viti-vinicole


LOUSTAUNAU, Yannick
2003, 111 p. + Annexes

- 11 -
15/02/06

Même si les exploitations viticoles sont encore à 75% des entreprises individuelles, même si les 25%
restantes sont surtout constituées de sociétés familiales, la tendance à l'absorption ou au rachat par
des groupes cotés est exponentielle. C'est pourquoi les normes IFRS s'appliqueront dans les
comptabilités viticoles bordelaises.
Ce mémoire émet des propositions de solutions techniques face aux principales difficultés recensées.

Le traitement comptable des impôts différés selon la norme IAS 12 : difficultés d'application,
solutions adoptées par différents groupes et opportunités
LASSALLE, Fabrice
2003, 107 p. + Annexes

Si l'approche bilantielle préconisée par la norme IAS 12 s'avère difficile à mettre en pratique, de
nombreux groupes ont trouvé une solution alternative consistant à identifier les différences
temporelles à partir des déclarations fiscales, puis du résultat consolidé et enfin du bilan consolidé.
Par ailleurs, la diversité et la complexité des régimes fiscaux applicables au sein d'un groupe
constituent l'obstacle majeur de l'application de cette norme. Il oblige à décentraliser le calcul des
impôts différés, à développer un outil de collecte de l'information efficace et à optimiser l'utilisation des
ressources du groupe.

Piloter la conversion aux normes IAS/IFRS d'une société française, filiale d'un groupe étranger
GOUJON, Anne
2003, 115 p. + Annexes

Le seul fait de passer d'une comptabilité française, basée sur des dispositions juridiques et fiscales, à
une information financière répondant aux besoins des investisseurs mobilise l'entreprise au-delà de la
seule direction financière puisque tous les acteurs sont impliqués.
Comme tout grand projet, le passage aux normes IFRS est articulé autour de quatre grandes phases :
- le diagnostic
- la planification
- la mise en œuvre
- le suivi.

La dépréciation ou sortie d'actifs à long terme dans le contexte du passage aux normes IAS
ESTRADE, Blaise
2003, 187 p. + Annexes

Ce mémoire présente de manière pragmatique et illustrée un panorama des principaux effets et des
conséquences de l'application des nouvelles règles en matière de dépréciation ou de sortie des actifs
à long terme, qui doivent être appréhendés par les entreprises et leurs auditeurs.
Il indique ensuite la démarche d'audit du commissaire aux comptes (comportement du professionnel,
formation des collaborateurs, adaptation des programmes de travail, etc.).

Horizon 2005 : L'impact des normes IFRS sur les états financiers ; analyse du cas d'un groupe
français coté sur l'Euronext
PRORIOL, Raphaëlle
2003, 116 p. + Annexes

A partir de l’exemple d’un groupe français dont la société mère est cotée sur le marché paneuropéen,
ce mémoire montre l’impact sur les comptes consolidés de l’adoption de normes IFRS.

Les marges arrières dans la grande distribution : impact du passage au référentiel IAS/IFRS
pour les distributeurs et les industriels des produits de grande consommation

- 12 -
15/02/06

MACARD, Olivier
2003, 134 p. + Annexes

Ce mémoire apporte un éclairage sur le traitement des marges arrières dans le référentiel IFRS.

-Le contexte économique de la négociation commerciale


-Les marges arrières : prestations de services ou dégradation tarifaire ?
-L'impact du passage aux IFRS

Stock-options : une valeur, un coût. Le traitement comptable proposé par l'IASB.


HAYAT, Dan
2003, 140 p. + Annexes

Ce mémoire analyse la nature des stock-options et tente d’en comprendre les objectifs afin d’identifier
les coûts engendrés et supportés par les sociétés. Il met en exergue les disparités et insuffisances du
droit comptable actuel. Enfin, il présente et analyse l’exposé sondage « ED 2 Share-based payment »
publié par l’IASB.

La réforme comptable de l'IAS 39 et ses impacts sur les comptes consolidés de groupes
européens cotés
DUMAS, Sophie
2003, 129 p. + Annexes

Après avoir replacé la réforme liée à l’IAS 39 dans son contexte, ce mémoire compare la législation
française et la norme IAS 39, puis analyse les apports et impacts de cette nouvelle norme. Enfin, cette
nouvelle réforme est appliquée à un groupe coté en fonction des types de couvertures contractées.

-Présentation de la réforme de l'IAS 39 et ses apports par rapport à la législation française


-Application de l'IAS 39 au risque de change et ses impacts sur les diligences des commissaires aux
comptes

L'adoption du référentiel IFRS par les sociétés cotées du secteur de la grande distribution.
Comment traiter les principales difficultés liées à la reconnaissance et à l'évaluation des actifs
incorporels et des goodwill ?
BOUQUET, Anne-marie
2003, 110 p. + Annexes

Ce mémoire a pour objectif de comprendre les règles autorisant les groupes français du secteur de la
grande distribution à reconnaître des parts de marché et des emplacements commerciaux. Il compare
ces règles avec celles en vigueur dans les autres pays européens, les IFRS et les US GAAP. Il
présente, en outre, les projets de normes IFRS, et plus particulièrement le test de perte de valeur de
goodwill et identifie les principales difficultés de mise en œuvre de ces normes pour les groupes du
secteur de la grande distribution. Enfin, ce mémoire propose une méthodologie à l’attention des
groupes de ce secteur.

Mémoires 2002
Le passage aux normes IFRS appliqué à la consolidation et au reporting de sociétés filiales
américaines
ENOS, Richard
2002, 114 p. + Annexes

- 13 -
15/02/06

Le mémoire étudie la préparation du passage aux normes IFRS et présente synthétiquement les
acteurs de la normalisation internationale. Il aborde ensuite les problèmes posés par la normalisation
internationale dans le cadre du reporting et compare brièvement les principales normes IFRS avec les
normes françaises et américaines.

Instruments dérivés et opérations de couverture : "analyse des nouvelles normes comptables


""IAS 39"" et ""FAS 133"""
ZRIBI, Jacques
2002, 166 p. + annexes

Ce mémoire a pour sujet le traitement comptable des instruments dérivés et des opérations de
couverture selon les normes « IAS 39 » et « FAS 133 ». Il rappelle le contexte économique et
financier dans lequel les nouvelles règles sont nées et dresse un état des lieux des textes comptables
en vigueur avant leur apparition, notamment en France. Enfin, il décrit les nouveaux traitements
comptables à appliquer pour les instruments dérivés et analyse les conséquences de la mise en
œuvre de ces nouvelles normes tant pour les entreprises que pour les experts-comptables.

Proposition de méthodologie d'audit des engagements de retraite dans le cadre du passage


aux normes IAS
JEANNE, Stéphanie
2002, 129 p. + Annexes

Ce mémoire analyse les règles d’évaluation et de comptabilisation des principes comptables IAS en
matière d’engagement de retraite. Il propose en outre, une méthodologie d’audit des engagements de
retraite dans le cadre du passage aux normes IAS.

L'adoption du référentiel IAS par les sociétés françaises du secteur de l'énergie : comment
traiter les principales difficultés liées à la valorisation et à la présentation de leurs
immobilisations corporelles
DEYGAS, Patrick
2002, 121 p. + Annexes

Ce mémoire présente le référentiel IAS et les principales caractéristiques des sociétés du secteur de
l’énergie et analyse les principales difficultés liées à l’absence de normes spécifiques à ce secteur.
Enfin, il fait le point sur les divergences entre les normes publiées et la réglementation comptable
française en matière de valorisation, de dépréciation et de présentation des immobilisations
corporelles.

Mémoires 2001
Guide de première application des normes IAS
ANDERNACK, Isabelle
Novembre 2001, 170 pages

Guide de 1ère application des normes IAS sur un groupe industriel et commercial coté – contexte,
principales divergences entre les règles comptables françaises et les normes comptables
internationales, difficultés comptables et gestion de la transition.

Comptes consolidés : méthodologie de passage aux normes IAS

- 14 -
15/02/06

PAOLI, Simon
Novembre 2001, 116 pages

Méthodologie de passage aux normes comptables internationales (IAS)

Eléments pour la conduite du projet d’adoption des normes IAS


WILLIAME, David
Novembre 2001, 114 pages plus annexes

Cas pratiques d’application de la norme IAS 37 « Provisions , passifs éventuels et actifs éventuels.

La proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil


BATT, Marie-Christine
Novembre 2001, 199 pages

La proposition du Règlement européen sur l’application des IAS pour les sociétés européennes
cotées dès 2005 : les raisons du choix des normes IAS, les enjeux pour les entreprises françaises et
les étapes pratiques de la gestion du changement du référentiel comptable

Les problématiques de la norme comptable internationale IAS 39


BRAUD, Olivier
Novembre 2001, 135 pages

Résumé : Application dans une entreprise française de la comptabilisation à leur « juste valeur » des
instruments financiers.

Réussir le passage des comptes consolidés aux normes IAS


JASZEWSKA, Wioletta
Novembre 2001, 156 pages

Note : Non autorisation de diffusion - Consultation exclusive à la Bibliotique – www.bibliotique.com

Proposition d’outils pour la mise en place du processus s’inscrivant dans la démarche qualité.

Instruments financiers des entreprises industrielles et commerciales


REGENT, Sophie
Mai 2001, 200 pages

Intérêts et conséquences pratiques de l’application en France des textes comptables internationaux


(IAS, US, JWG)

Mémoires 2000 – 1999


La norme IAS 36 : la dépréciation des actifs
BRIAND, Hélène

- 15 -
15/02/06

Mai 2000, 99 pages

Application aux secteurs du tourisme et des télécommunications de la norme IAS 36 – analyse


critique.

La nouvelle méthodologie des comptes consolidés


SALIGNON, Gilles
Novembre 1999, 122 pages

Quelles nouveautés et quelles divergences par rapport au référentiel international IAS.

- 16 -