Vous êtes sur la page 1sur 1

Le litige funéraire (suite) :

les derniers développements législatifs


et réglementaires sur le sort des cendres
Il a été évoqué dans la précédente édition des démarches des familles, sur les voies publiques, et ce moyen-
de La Veille1 un « litige funéraire » por- - de la conception et de la gestion des nant déclaration préalable à la mairie
tant sur le sort des cendres d’un défunt, cimetières, de la commune du lieu de naissance du
survenu entre ses différents ayants droits. - ainsi que du statut et de la destination défunt.3
L’analyse portait essentiellement sur les des cendres des personnes décédées
difficultés d’ordre procédural, s’agissant dont le corps a donné lieu à créma- Cf nouveaux articles L 2223-18-1 à
de la juridiction compétente pour tran- tion. L 2223-18-4 du CGCT.
cher de tels différends familiaux (cf ap-
plications combinées des articles 1061-1 Cette loi consacre le statut civil des Il n’est donc plus possible, pour les cré-
du CPC, R 221-7 et R 221-47 du COJ). cendres qui sont désormais assimilées mations intervenues postérieurement à
au corps humain (en l’occurrence, à sa l’adoption de cette loi, de partager les
S’agissant du fond, avait été évoquée dépouille). Cf. nouvel article 16-1-1 du cendres, ou d’en conserver l’urne à do-
l’application de la Loi du 15 novembre Code civil. micile.
1887 sur la liberté des funérailles, tou- A noter que la loi n’a cependant pas abro-
jours d’actualité, permettant à chacun de Elles bénéficient à ce titre de la protec- gé l’article R 2213-39 du CGCT tel que
« … régler les conditions de ses funé- tion de l’intégrité du cadavre prévue à modifié par le Décret du 12 mars 2007
railles, notamment en ce qui concerne le l’article 225-17 du Code pénal, introduit précité, prévoyant expressément que :
caractère civil ou religieux à leur donner en réaction à l’odieuse profanation du ci- « … Toutefois, si telle est la volonté ex-
et le mode de sa sépulture. » (cf article 3 metière de Carpentras survenue en 1990. primée par le défunt, soit l’urne est dé-
a1 de cette loi, repris parmi les textes non La loi du 19 décembre 2008 a donc com- posée ou inhumée dans une propriété
codifiés du Code civil). plété les dispositions de cet article 225- privée, soit les cendres sont dispersées
17 lequel vise désormais expressément en pleine nature, sans pouvoir l’être sur
Dans notre pays ne sont autorisés que les urnes cinéraires. les voies publiques. »
deux modes de sépulture : l’inhuma-
tion ou la crémation.2 Désormais également : Dès lors, faut-il résoudre cette contradic-
- dans l’attente d’une décision relative à tion de textes par application du principe
Cette matière a fait l’objet de nouveaux la destination des cendres, l’urne ciné- de la hiérarchie des normes ? Il eût tout
textes dont les plus récents sont un dé- raire sera conservée au crématorium de même été plus simple (et plus clair …)
cret n°2007-328 du 12 mars 2007, mais pendant une période qui ne peut excé- de mettre également à jour les disposi-
surtout une loi n°2008-1350 du 19 dé- der un an ; tions réglementaires correspondantes.
cembre 2008 relative à la législation - par ailleurs, les cendres seront en leur Mais pourquoi faire simple quand on
funéraire. totalité : peut faire compliqué ?
• conservées dans l’urne cinéraire,
Il s’agit d’un texte transversal affectant qui peut être inhumée dans une sé- Voilà bien assez d’encre sur les cen-
les articles de divers codes: civil, pénal, pulture ou déposée dans une case de dres me direz-vous ! Mais cette période
et principalement ceux du Code général columbarium ou scellée sur un mo- automnale de Toussaint n’était-elle pas
des collectivités territoriales (CGCT). nument funéraire à l’intérieur d’un propice à quelques réflexions et recher-
cimetière ou d’un site cinéraire, ches en Droit … cinéraire ?
La loi traite : • ou dispersées dans l’espace aména-
- du renforcement des conditions d’exerci- gé à cet effet d’un cimetière ou d’un
ce de la profession d’opérateur funéraire, site cinéraire, Agnès PROTON
- de la simplification et de la sécurisation • ou dispersées en pleine nature, sauf Avocat au Barreau de Grasse

1 Cf La Veille n°18 – Septembre 2009 : « Les litiges funéraires ou les prémisses du contentieux successoral » p 16.
2 Cf articles R. 2213-2 et suivants du Code général des collectivités territoriales. Sur la prohibition de toute autre alternative
dont la cryogénisation (procédé de conservation par congélation) : cf Conseil d’Etat, 5ème et 4ème sous-sections réunies,
6 janvier 2006, n°260307; Conseil d’Etat, 5ème et 7ème sous-sections réunies, 29 juillet 2002, n° 222180.
3 L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres seront alors inscrits sur un registre créé à cet effet.

2 N° 19 - Octobre / Novembre 2009