Vous êtes sur la page 1sur 227

MANUEL,

DF.

GYMNASTIQUE. PRATIQUE

A L'USAGE DES ÉCOLES

PAR

AIiJF. JIIKOU,

MAITRE DE GYMNASTIQUE,

l' A SU S

CHEZ DELAGRAVE & 0,

58 nui; des écoles 08.

mUEUCIIATEI.

LIBRAIRIE GENERALE

,1 0 LES SANDOZ.

1809.

PREFACE.

Eu publiant eu nouveau Manuel, nous nôus

proposons de présenter renseignement de la

Gymnastique sous un jour nouveau. Original

dans le fond comme dans la forme, notre

système a déjà rencontré l'appui et la recom­

mandation d'hommes compétents, grâce sans

doute à ce que, calculé pour les besoins des Ecoles et des Sociétés de gymnastes, il oll're à tous, instituteurs, gymnastes, élèves même, le moyen de comprendre et d'exécuter ai­ sément les divers exercices d'après un plan

donné.

Ce que nous avons cherché avant tout, c'est

un enseignement méthodique. Dans ce but,

nous avons distribué les exercices en séries

distinctes, et nous les avons coordonnés sys­

tématiquement afin d'en faciliter la recherche

et le choix. Des leçons spéciales placées à la

fin de chaque chapitre, donnent d'ailleurs les

indications nécessaires pour l'exécution des

exercices de chaque série.

Quiconque aura pris la peine de se rendre

compte des principes qui nous ont servi de

.point de départ, pourra imaginer lui-même,

à son tour, de nouvelles combinaisons ren­

trant dans les cadres donnés.

r>

PRÉFACE.

L'essentiel est que l'on suive toujours une

marche progressive, partant dus exercices

simples et faciles pour arriver .peu à peu, et

par degrés, à ceux qui exigent le plus d'ef­

forts et de science.

La même précaution devra être observée

dans l'emploi des engins, que l'on alternera

suivant un ordre systématique. Ainsi dés exer­

cices en suspension on passera aux exercices à l'appui ou au saut, et vice-versà. Nous donnons ci-dessous un aperçu de

l'ordre dans lequel on pourrait les varier :

1° Exercices libres ou préliminaires ; —

2° Saut; — 3° Ileck; — 4° Parallèles ; — 5° Bou­ cles ; •— 6° Cheval ; — 7° Echelles ; — 8° Mât horizontal; ■— 9° Javelot; — 10® Cordes et màt.

Nous n'avons point la prétention ni d'ap­

porter une réforme dans l'enseignement de

la gymnastique, ni de préconiser un système

nouveau, notre seul but est de donner des

directions tirées de l'expérience et de la pra­ tique, de ramener dans les limites du possible

une science que l'on a souvent détournée de

son but en en exagérant les difficultés, et de

mettre ainsi à la portée de tous un précieux

moyen

nique, dont l'importance est de plus en' plus

sentie dans la pédagogie moderne.

de. développement physique et hygié­

L'AUTEUR.

petit (Jxetcicei

.

KX1ÎUCÎCES Il'ORMlÉ.

15

EXERCICES D'ORDRE.

Formation des rangs pour les exercices préliminaires.

1° Sur un seul rang.

2° Sur deux rangs.

3° Sur trois rangs. 4° Sur quatre rangs.

5° Sur six, huit, dix rangs.

Le moniteur général ou celui qui remplit

ces fonctions, se placera au milieu et en face

de ceux à qui il est appelé à commander,

assez près pour se faire entendre facilement

et assez loin pour que tous les regards puis­

sent bien suivre ses mouvements.

i. Sur un seul rang.

(Ne convient que pour, une section peu nombreuse.)

Les gymnastes- se placeront de front coude

à coude , les bras retombant librement le

long du corps. On commandera : Par la

gauche (ou par la droite), ou bien encore : par la droite

et par la gauche, prenez vos distances!

If,

E.\i:Rr:ir.KS n'oiimu:.

Explication : Les gymnastes étendent leurs

bras (le chaque côté àhanteurde leurs épaules, et s'éloignent insensiblement les uns des au­

tres en se ménageant ainsi une place libre de

droite et de- gauche de toute la longueur de leurs bras;, aussitôt que chaque gymnaste a

la place nécessaire et qu'il ne touche plus que

du bout de ses doigts les doigts de. ses cama­

rades, il laisse retomber ses bras dans le rang

et observe l'immobilité.

3» Sur deux rstiigs.

Première formation.

Les gymnastes placés sur un seul rang

coude à coude, se numérotent de la droite

à la gauche par 1, 2, 3, 4, 5, etc., jusqu'au

dernier. On commandera : Hlnmcrns pairs

douv pas (ou trois ou 'quatre pas), En-avant! (ou en arrière), Marche <'4 Eloulilc distance ! Ils

se porteront aussitôt à cette distance, et les

deux rangs étendant les bras de côté en tour­ nant la tète à droite s'aligneront exactement

sur le n° 1 et sur le numéro 2.

Dcnxiènie formation.

Etant, numérotés comme ci-dessus, ils feront

une à droite! on commandera : sur i!fii\

EXERCICES D'ORDRE.

47

rangs! alors les numéros pairs exécuteront un pas de côté à droite et un pas en avant

et se trouveront à la droite des numéros im­

pairs ; il prendront ensuite la double distance dans cette position et après avoir fait front re­

prendront la double distance latéralement.

Troisième formation.

En supposant une section de 40 gymnastes

placée sur un seul rang et numérotée, on

commandera : A droite ! droite! et l'on fera

déboiter le numéro 21 derrière le numéro 20,

puis au commandement de: Deuxième sec­ tion ! — en avant — marche! les gymnas­

tes composant cette seconde section, marche­

ront jusqu'à ce que le n° 21 soit arrivé à la

hauteur du n° 1, à côte duquel il s'arrêtera;

on commandera ensuite : Double distance,

Iront, etc.

3. Sur trois rangs.

Les gymnastes seront numérotés de la

droite à la gauche par 1 , 2 et 3. On comman­

dera : Numéros 3 ! — Quatre pas en avant!

(OU en arrière) ;

numéros 3 : Deux, pas ! et

Alignement sur les numéros 1 ! OU vice

18

EXERCICES D'ORDRE.

versa, en'^ommençant par faire avancer les

numéros 1 et 2, et faire aligner en arrière

les numéros 2 et 3 sur les numéros 4.

4. Sur quatre rangs.

Première formation#

Placés sur un seul rang de front, les gym­

nastes se numéroteront par 4, 2, 3 et 4, de la droite à la gauche ; on commandera :

Numéros 4 ! — Huit pas en avant! — Bîh-

méros a! — Six pas! — Numéros 3!

Quatre pas! — Iflarclse! et au commande­

ment de : Alignement ! les numéros 4, 2 et 3, s'aligneront en hauteur sur les numéros 4.

Deuxième formation.

En numérotant de même par 4, 2, 3 et 4,

on commandera : Par sections

en ligne! —

Marche ! Explication: De suite les numéros 4, feront un à-droite et les numéros 2, 3 et 4 avançant l'épaule gauche viendront se placer

en décrivant un quart de cercle sur le front

du numéro 1 et s'aligner sur lui coude à

coude, puis au commandement de : Double

distance ! chacun étendra les bras de côté

et trouvera sa place.

EXERCICES D'ORDRE.

19

Un troisième commandement dé Front !

les replacera en face du moniteur.

5. §(ii* six, luiit ou dix rangs.

Faire numéroter par

G, 8 ou 10, et com­

mander : Par files cm avant ! — Marclie ! .

Aussitôt les n os 1 marchent droit devant eux

l'espace de 0, 8 ou 10 pas, et les n os qui les sui ­ vent en portant alternativement la jambe droite du côte droit viennent s'aligner successivement

en hauteur, en marchant derrière eux, et ainsi

jusqu'au Ge ou 8e ou 10e, qui criera halte,

lorsqu'il sera arrivé à son tour, à la place

qu'occupait le n° 1. Faisant une à-droite, ils prendront la double distance, et se replaceront de nouveau à leur première position en face

du moniteur.

Il sera facile de se rendre compte après

ces explications, de la manière de procéder

pour un plus ou moins grand nombre. 'Seu­

lement les moniteurs devront faire exécuter

ces diverses formations souvent, et les faire ré­

péter jusqu'à ce qu'elles soient devenues fa­

milières aux gymnastes, elles sont du reste

faciles et ne prendront jamais beaucoup de

temps.

20

, EXERCICES D'ORDTiE.

Contremareli e.

On appelle contremarche, le changement

de face d'un bataillon par lequel les soldats

qui étaient à la tête se trouvent à la queue.

Explication de ce mot et de son emploi sur une place de gymnastique. Les gymnastes, en aussi grand nombre que

possible, se placeront de front au milieu d'une

place libre et dépourvues d'engins.

Le moniteur commandera une A-droite!

et avertira la séparation des files impaires et paires à un point donné etenface delà colonne, y postera un autre moniteur ou lui-même, afin

que la séparation s'exécute convenablement et

également. Au commandement de Mnrclie !

. la colonne se mettra en mouvement et arrivé

au point fixé, le numéro 1 fera une à-droite

et le numéro 2 une à-gauche, donnant ainsi

à ceux qui les suivent l'exemple de ce qu'ils

doivent faire chacun à leur tour et jusqu'au

dernier. Les deux rangs séparés ainsi, les nu­ méros impairs à droite et les numéros pairs à.

gauche viendront se rejoindre à l'autre bout de la place, en formant soit un carré, soit un rectangle ou un cercle, et marcheront ensem-

DE LA MARCHE.

21

ble deux à deux coude à coude, pour recom­

mencer la même division de file impaire et

paire comme au début et pourront ainsi se

former en rangs, de 2, 4, 8, 16, 32 gymnas­

tes de front.

Le pas de course est ordinairement com­ mandé aussitôt que le mouvement est bien compris et que le dédoublement est au mo­

ment de s'effectuer. Ce dédoublement s'exé­

cute en faisant ouvrir les rangs au point ou

le moniteur s'était placé et en les faisant ren­

trer par file au point opposé.

ILA marche:.

La mesure que l'on donne au pas, sur les places de gymnastique et principalement dans

les locaux fermés, varie entre un pied à un

pied et demi, d'un talon à l'autre. Car la

marche proprement dite, telle qu'elle s'exerce dans les écoles militaires, ne s'exerce que

fort peu dans nos sociétés de gymnastique ; elle ne forme qu'un accompagnement me­

suré et cadencé pour les exercices préli­

minaires, elle ajoute plus d'attrait et plus de

variantes aux mouvements simples et elle donne

22

DE LA MARCHE.

plus de justesse et de mesure à l'ensemble.

Dans les locaux d'hiver où les engins ne se-

ront pas au complet et même où ils manque­

raient entièrement, une section dirigée par un ou deux moniteurs intelligents et actifs, peu­

vent les remplacer avantageusement par les

exercices préliminaires en marche tels qu'ils

seront décrits plus loin.

Les variations et les diverses combinaisons

que l'on peut en tirer en font un des élé­

ments les plus utiles et les mieux appropriés aux exercices gymnastiques.

On peut diviser la marche en trois espèces,

savoir :

La marche ordinaire ou pas de manœuvre

(115 pas à la minute, qui mesure réglemen­

tairement deux pieds et demi d'un talon à

l'autre). La marche accélérée ou course (160 pas à la minute).

La marche ou pas gymnastique.

Exercices iionr les conversions.

(Quarts de tour, Demi-tour, Trois-quarts de tour et Tour entier).

QUARTS DE TOUR : A DROITE ET A GAUCHE.

à droite, et à gauche,

Les quarts de tour,

s'exécutent au commandement de :

DE LA MARCHE.

23

A tïrolte! (ou A gauche) — lïroitc! (ou Gauche).

Au commandement de : Droite! (ou Gauche!) le gymnaste se tourne du côté indiqué, en levant la pointe du pied droit. Lorsqu'il tour­

ne à droite, il soulève le talon gauche et se sert de la pointe du pied gauche pour s'aider

dans son mouvement ; lorsqu'il tourne à gau­

che, le pied gauche ne doit pas toucher le sol

pendant le mouvement.

Après avoir tourné, le gymnaste rapporte

le pied gauche à côté du droit et sur la même

ligne.

Lorsqu'on veut ensuite faire reprendre le

Iront, 011 commande :

front !

et le gymnaste revient à la position primitive.

DEMI-TOUR.

2. Le demi-tour en arrière s'exécute au

commandement de :

I)cmi>toui'! — ïlrolte!

»

Au commandement de : Droite! le gym­

naste se retourne de la manière prescrite

pour faire une à-droite, mais en continuant

24

DE LA MARCHE,

le mouvement jusqu'à ce qu'il fasse front en

arrière.

Lorsque les gymnastes exécutent ces con­

versions correctement, on leur fait faire au

commandement de :

Iloml-à-droile ! (on Demi-à-Gauche ! lîroïtc!

(Gauche) !

des huitièmes de conversion comme exercice

préparatoire pour la marche oblique.

Exercices préparatoires pour la marche

Marche cadencée sur place et en avançant.

On commence par marquer la cadence

du pas en frappant du pied gauche.

Marche cadencée sur place.

On commande :

Frapper «lu pieil gauche ! — Sur place !

— Marclie !

Au commandement de : Marclie ! les gym­

nastes partent du pied gauche, en levant un peu le genou et reposent le pied à la même placq , en frappant le sol , aussitôt après

avoir reposé le pied gauche, ils lèvent un peu

DE LA MARCHE.

25

le pied droit et le reposent de suite, mais sans

frapper.

On continue à marcher sur place de cette manière jusqu'au commandement de : ISaite !

auquel on s'arrête.

Marche cadencée en avançant.

On commande :

En frappant (lu pleil gauche ! — En

avant ! — Marche !

Les gymnastes se mettent en marche en

frappant du pied gauché, chaque fois qu'ils

le reposent à terre.

Lorsque le pas et la cadence ont été perdus,

on cherche à les rétablir en frappant du pied

gauche de nouveau. ■

Marche cadencée sur place et en avançant

alternativement. ■

On fait faire alternativement quatre pas en

avançant et un nombre égal de pas sur place,

en frappant chaque fois le premier pas.

Plus tard on fera aussi exécuter cet exer­

cice au commandement, sansindiquerd'avance

le nombre de pas.

26

DE LA MARCHE.

Divers exercices de la marche sur

place.

1 . Marquer le pas ordinaire.

2.

»

»

»

sur la pointe des pieds.

3.

»

»

»

sur les talons.

4.

»

»

gymnastique.

Le pas gymnastique se fait toujours sur la plante des pieds, en élevant la cuisse jusqu'à

ce qu'elle soit placée horizontalement, et en

fléchissant en même temps le jarret, de ma­ nière que la jambe soit perpendiculaire.

5. Marquer le pas ordinaire, et

de tour ù droite.

On commandera : Marche ! lorsque le pied gauche se pose à terre.

6. Marquer le pas ord. et '/a lour à droite.

7.

»

»

'

7-t

»

8.

»

»

1

»

9.

»

»

ijA

gauche.

On commandera : Marche! lorsque le pied

droit se pose à terre.

10. Marquer le pas ord. et '/ 2 de tour à gauche.

11 .

»

»

5/ 4

»

12.

»

»

1

»

Ces 4 ou 8 mouvements pourront s'exécu­ ter séparément ou de suite à volonté.

DE LA MAHCIIE.

27

13. Marquer le pas ord. et frapper du pied gauche.

14. Marquer le pas ord. et frapper du pied gauche tous les trois temps

15. Le même en frappant tous les 5 temps.

16. Marquer le pas ord. et frapper du pied droit (par­

tir du pied droit).

17. Marquer le pas ord. et frapper du pied droit, tous

les 4, 6 ou 8 temps.

18. Marquer le pas ordinaire, 3 pas en frappant alter-

tivement des 2 pieds et 3 pas sans frapper.

19. Le même avec 4,

5, G, 7 pas, en alternant.

20. Marquer le pas ord. et saut des deux pieds au 3 me

temps et retomber en comptant 4.

]>es cliaiigcments de direction en

marche.

On peut aussi faire executer ces mouve­ ments sur la pointe des pieds ou sur les talons.

1. Marche en avant 1,2,3,4,5 pas et revenir en arrière

2.

»

en arrière

»

»

avant.

3.

»

en avant jusqu'au commandement de halte.

4 .

»

en arrière

»

»

»

5.

»

de côté à gauche en partant du pied gauche

6.

»

»

à droite

 

»

»

droit.

7. » oblique à gauche en avant.

8. »

»

droite (partir du pied droit)

0. » oblique en arrière à gauche.

10. »

»

»

à droite (partir du pied

droit.)

28

DE LA MARCHE.

Dans les marches de côté et obliques, le pas ne sera pas trop allongé afin que le haut du

corps ne reçoive pas le contre- coup

flexions ou d'extentions trop fortes.

de

Le corps devra toujours conserver une po­

sition verticale, aisée et les mains seront tou­

jours autant que possible placées sur les han­

ches ou le long des cuisses ou derrière le dos

en croisant les bras, afin que la poitrine soit toujours en avant, et les épaules effacées en

arrière.

11. Marche en avant et changer le pas gauche. Marcher en avant et changer le pas droit.

Le changement de pas droit consiste à avan­

cer aussitôt le pied gauche et à ramener

derrière le pied droit, le changement de pas

gauche, à avancer et à frapper du pied droit

et à ramener le gauche immédiatement der­

rière. Ce changement de pas a ainsi la durée

de deux pas ordinaires.

12. Marche en avant et changement de pas continu.

13.

»

»

»

alternatif (Schotlish)

14.

»

»

un quart de tour à droite.

y>

i

»

un quart de tour à gauche.

15.

»

»

demi-tour à

»

»

demi-tour à gauche.

DE LA COU USE.

2!)

16. Marche en avant et trois-quarts de tour à droite.

 

»

»

»

gauche.

17.

»

»

et un tour à droite.

»

»

»

gauche.

18.

»

et alterner avec la marche sur place.

19. Marche de 3 ou 4pasen avantet 3 ou 4 pas sur place

20

»

sur la pointe des pieds.

21

»

sur les talons.

Combiner cesdeuxderniersexercices avec les précédents.

La marche accélérée peut s'exercer de la

même manière que l'a marche ordinaire et les exercices décrits pour l'un servent aussi pour

l'autre.

Il sera utile aussi de faire alterner le pas

ordinaire, avec le pas accéléré, en comptant

un certain nombre de pas en marche ordi­ naire et ce même nombre en pas accéléré.

On y joindra aussi et dans le même sens la marche au pas gymnastique, soit en la fai­

sant alterner avec les différents exercices dé­

crits ci-dessus, soit d'une autre, manière.

Ile la couvse.

La course que l'on entend ici est un pas

un peu plus rapide que la marche accélérée;

ce n'est donc pas encore la course de vélo­ cité avec laquelle on pourrait la confondre.

30

DE LA COURSE.

Elle compte, comme on l'a dit plus haut, 1G0

pas à la minute.

On emploie cette course pour exécuter les mouvements qui ont déjà servi à la marche

ordinaire et accélérée, et les rangs doubles ou simples, de front ou par files sont faculta­ tifs. Si l'exercice de la course précédait les

exercices aux engins, comme cela arrive fré­ quemment, il ne faudrait pas la faire durer

trop longtemps afin de ne pas fatiguer outre

mesure les travailleurs, car elle éprouve beau­ coup et pourrait porter atteinte à la santé de

quelques-uns.

1. Course sur place et avec les conversions de la

marche (page 26).

2.

»

en avançant.

3.

»

en reculant.

4.

»

en levant les pieds en avant.

5.

-

»

en

levant les pieds en arrière.

6.

»

gymnastique (toujours sur la plante

7.

«

des pieds). avecohstacles:commepierres,murs,

bancs, piquets, cordeaux, perches, fossés, etc., placés en travers du

chemin.

DE LA COURSE.

3i

8. Course en serpentant et en faisant des zigzags.

» en faisant demi-tour ; changer la tôle

de la colonne.

Dans la description des exercices libres, il sera fait des renvois pour les mouvements qui peuvent s'exécuter en même temps que la

marche et la course, car devant présenter les séries d'exercice dans un ordre méthodique,

il serait bien difficile d'arriver au but si on vou­

lait dès l'entrée entreprendre de combiner

tous les exercices à la fois.

32

EXERCICES LIBRES.

EXERCICES LIBRES.

Les exercices libres sont chargés de prépa­

rer le corps et les membres aux exercices plus

violents qui suivront. Il est de la plus haute importance de les faire exécuter régulière­

ment et de leur donner la plus grande place

dans l'enseignement de la gymnastique. On commencera par faire exécuter des mouvements simples et faciles et on augmen­

tera petit à petit leur intensité ; les comman­

dements en seront bien accentués et bien me­

surés, ils ne seront ni trop rapides ni trop

lents et ils enlèveront le mouvement par leur énergie.

Les exercices indiqués ci-après, seront clas­

sés d'une manière aussi simple que possible. On les comprendra comme mouvements fon- '

damentaux, c'est à dire en mouvements com­

plets, tel par exemple qu'une extension et une

flexion, sans qu'il soit question d'y faire subir une foule de composés ou de demi-mouve­

ments.

EXERCICES LIBRES.

33

Los exercices libres se divisent en trois

parties, savoir :

Les exercices des bras.

» des jambes.

» du tronc.

Ces exercices consistent en extensions, en

flexions, en rotations, et en tractions.

Le mouvement d'extension est l'action par laquelle on tend ou l'on étend un membre ou le corps dans toute sa longueur.

Celui de flexion, est l'opposé de celui d'ex­

tension, c'est-à-dire que l'on ramène par la

contraction le membre qui était étendu.

Celui de rotation, signifie l'action du mou-

' vement circulaire d'un membre tournant sur lui-même.

Celui de traction, consiste à faire ployer un

membre sur un autre, en lui faisant vaincre

une résistance.

Tout ensemble d'exercices réguliers cons­

tituent des séries, et tout système d'exercices

comporte une position primitive de laquelle

partent les différents mouvements.

3

34

EXERCICES LIBRES.

La position peut représenter, en tant que nous avons l'habitude de le comprendre ainsi,

une quantité d'attitudes diverses qui forment la base ou le point de départ d'un exercice

indiqué. Cette position se modifie au gré de celui qui fait exécuter et produit un effet immédia­

tement en rapport avec la cause.

Les positions des exercices libres ou préli­ minaires, sont nombreuses, nous citerons seu­ lement les principales.

Position (les exercices libres.

l r" position. Pieds serrés, (pointes et talons).

2 me

»

» à moitié ouverts, (station naturelle)

3rae

»

»

ouverts entièrement, pointe et ta­

lons sur une même ligne.

Position sur une jambe.

Position élevée sur les pointes des pieds.

» écartée, decôté,enavant,enarrièreetcroisée.

i>

fléchie, sur la pointe des pieds, sur la plante

et le talon.

» assise à terre et accroupie.

» à genoux.

» couchée, sur le ventre et sur le dos.

» renversée sur la tête.

» station renversée sur les mains (hochstand).

«

EXERCICES DES BRAS.

35

Les mouvements comprenant les exercices

s'exécutent :

1° Sur place.

2° En marchant.

3° En courant. 4° En sautillant.

5° En sautant.

6° En tournant.

Exercices des brns.

Position des bras étendus en avant ; mains

fermées.

Première position, les ongles en dedans.

Deuxième

»

»

en dessous.

Troisième

»

»

en dessus.

Quatrième

»

»

en dehors.

Position des bras le long du corps, les

mains ouvertes.

Première position les ongles en dehors.

Deuxième

»

»

en avant.

Troisième

»

»

en arrière.

Quatrième

»

»

en dedans.

(Voyez pour la manière de commander les

exercices libres à la première leçon de la page 55.)

36

EXERCICES DES BRAS.

Elévation des bras tendus à hauteur des épaules.

» en avant.

y>

de côté.

» en arrière.

» oblique en avant.

Les bras le long du

corps et lesmainsou-

verles.

Elévation des bras tendus depuis les épaules en haut.

 

»

en avant.

»

de côté.

»

en arrière.

'

»

oblique en avant.

Elévation des bras tendus de bas en haut en un mou­

vement.

des bras tendus de bas en haut en deux

mouvements.

Balancement des bras tendus de haut en bas en avant.

y>

»

»

»

d'avant en arrière.

Ouvrir les bras tendus en avant, à hauteur des épaules.

»

».

en arrière.

»

»

en avant et en arrière.

»

»

oblique en haut et en avant et

toucher des mains en avant èt

en arrière.

Rotation latérale des bras, ou tourner les bras en

cercle, soit en l r « ou en 2 me position.

En 4 mouvements.

»

»

2

1

s

»

Rotation des avant-bras en dedans.

EXERCICES DES BRAS.

37

Rotation des avant-bras par dessus la tête.

» des poignets en dedans et en dehors.

Mouvements des coudes, en avant et en arrière, mains

sur les hanches.

Toucher les coudes devant, les bras à l'équerre.

Extension des bras depuis la poitrine et flexion, mains

fermées.

»

» en

avant. Position l re, 2», 3".

» en haut.

)>

»

»

»

»

» de côté.

»

»

»

»

»

» en bas.

»

»

»

»

»

» en arrière.

»

»

»

»

»

» depuis les épaules. Posit. l re,2°, 3e.

»

» sous les épaules.

»

»

»

»

»

» obliquement.

»

»

»

»

»

» simultanée des bras du côté gauche et du

côté droit.

Coups du bras ou de poings depuis la poitrine.

»

,

» de côté.

Position l re, 2«, 3e.

> en bas.

»

*

»

»

»

»

» »

en arrière.

»

»

»

»

» »

en croisant.

»

»

»

»

Coups de pointe depuis la poitrine.

(Simuler le coup que l'on porterait avec une épée.)

Coups de pointe en avant.

Position 4re, 2», 3«.

» de côté.

»

»

»

»

» en arrière.

»

»

»

»

» oblique.

»

J>

»

»

38

EXERCICES COMPOSÉS.

Coups de sabre. '

(Simuler le coup que l'on porterait avec un sabre.)

Coups de sabre en avant, de haut en bas.

» de côté, de gauche à droite et vice-

versd.

» en arrière, de haut en lias et vice-

versû.

Quelques exercices composes «les liras

d'après les mouvements précédents.

1. Elévation alternative du bras gauche et droit, en avant.

2. Même exercice avec élévation latérale.

3. Elévation en avant des deux bras et re­

descendre par les côtés du corps.

4 Rotation alternative des bras par dessus

la tête, d'avant en arrière.

5. Extension des bras en avant, les ouvrir

de chaque côté, et position poings sur la poitrine. (Mouvement de natation.)

C. Même exercice avec extension en haut.

7. Extension alternative du bras gauche et

droit, en avant.

Même exercice, de côté, en haut et en

bas, etc.

8. Deux mouvements d'extension et de

flexion simultanées des bras.

EXERCICES DES JAMBES.

39

En avant et en haut.

9. Trois mouvements, en avant, en haut et

de côté.

10. Quatre mouvements, en avant, en haut,

de côté et en bas.

Extension en haut, et abaissement latéral

des bras tendus jusqu'aux cuisses.

'Jl.

12. Balancement alternatif des bras.

13. Mouvement de natation des bras, avec les

mains étendues et un quart de tour à

droite, ensuite demi tour, etc.

Tous les exercices de ces deux séries peu­

vent se combiner simultanément avec la mar­

che. Voyez pour celala deuxième leçon, page 59.

Ëscrcices des Jambes.

(Voyez pour la position à la rubrique : Position (les exercices préliminaires).

Elévation du genou gauche et droit.

»

en avant.

»

de côté.

»

en arrière.

»

oblique.

Cette élévation se fait jusqu'aux hanches. Lancer les jambes ; gauche et droite.

))

en avant.

40

EXERCICES DES JAMBES.

Lancer les jambes de côté.

» en arrière.

» en croisant; c'est-à-dire en les fai­

sant passer l'une devant l'autre.

» obliquement (en avant et en ar­

rière).

Cet exercice de lancer la jambe se l'ait jus­ qu'à la hauteur des hanches.

Lancer les genoux à la poitrine.

» en avant.

» de côté.

» obliquement. -

Lancer les jambes jusqu'à la hauteur de la

tête.

» en avant.

» de côté.

» en arrière.

» obliquement.

» en croisant.

Coups de pied.

»

en avant.

»

de côté.

»

en arrière.

»

obliques.

»

croisés.

Lancer circulairement les jambes.

EXERCICES COMPOSÉS DES JAMBES.

41

Lancer en avant.

» de côté.

>'

en arrière.

» obliquement. Balancement des jambes.

» d'avant en arrière.

» d'arrière en avant.

■a

du côté gauche au côté droit.

Quelques exercices composés «les jam ­ bes, d'après les mouvements jirccé-

dents.

1

.

Lever la jambe en avant jusqu'à l'équerre, la por­ ter de côté, puis cri arrière, et redescendre en po­

sition, mains sur les hanches.

2. Lancer la jambe en avant, et simultanément faire un quart de tour à gauche ou à droite.

3. Toucher du genou ou élévation du genou, et exten­

sion de la jambe en avant, ou de côté ou en ar­

rière.

4. Fléchir sur

les jarrets, cl lancement de la jambe en

avant ou de côté, ou en arrière en se relevant.

5. Fléchir sur les jarrets, et lancement du genou à la

poitrine en se relevant.

6. Elévation de la jambe à un pied du sol, et lance­

ment jusqu'à hauteur de la tête.

42

FLEXION D1CS JARRETS.

7. Balancement de la jambe d'arrière en avant, et

lancement (*) circulaire latéral d'avant en arrière.

8.

Elévation du genou à la poitrine, sans élan.

9.

Sautillement sur un pied en balançant l'autre jambe, en avant et en arrière, ou de côté.

10.

Lancer les jambes en avant, oblique en avant, de

côté, oblique en arrière, en croisant et en arrière.

Ou bien : En avant et en arrière; de côté à gauche

et de côté à droite en croisant ; oblique ù gauche en avant et oblique à droite en arrière (on com­ mence avec la jambe gauche.) Voyez la deuxième

leçon, page 62.

Flexion «les jarrets.

Dans les (rois positions des pieds; fermés, à moitié

ouverts et ouverts entièrement.

a) Sur les pointes des pieds. b) Sur la plante et le talon.

genoux fermés et ouv».

\ . Flexion sur une seule jambe

2. Flexion sur les deux jambes.

3. Flexion sur les jambes écartées de côté.

4.

»

»

»

enavantetcnarrièi'o

5.

»

» obliquement.

G.

»

»

»

et croisées.

(*) On trouvera quelquefois des termes qui ne sont pas

ilans le Dictionnaire de l'Académie, .mais nous sommes

obligés de nous former une terminologie en rapport avec,

nos besoins.

FLEXION DES JARRETS.

43

7. Se fondre ou développement pour les mouvements 'l'escrime avec une jambe fléchie cl l'autre

tendue.

En avant.

De côté.

Obliquement., en avant et en arrière.

En arriére.

En croisant.

Flexions par rangs.

8.

Les numéros pairs fléchissent, et au commande­

ment de : deux! ils se relèvent, et en même -

temps les nos impairs fléchissent à leur tour.

0.

Numérotés en hauteur sur quatre rangs, le pre­

mier et le troisième rang fléchissent. Au comman­

dement de : tiens! ils se relèvent, et le second et le

quatrième rang fléchissent à leur tour, et ainsi de

suite en alternant et en comptant : un! — deux!

10. Flexions des jarrets en faisant un quart de tour û

gauche (et à droite), et en se relevant reprendre la position. Commander : Jtf os pairs! un quart de tour à gauche! — X 08 impairs, un

quart de tour » droite! — Un ! — Re­

levez! — lieux!

Même exercice en faisant demi-tour. (Faire pivoter

sur le talon gauche.)

Se fendre ou flexions des jarrets pour les mouve­

ments d'escrime, par Nos pairs et impairs, comme

ci-dessus.

11 .

il

MARCHES EN FLEXION DES JARRETS.

La position des bras el des mains accompagnent cha­

que mouvement, soit étendus en avant, ou de côté, ou

en haut, soit sur les hanches, soit pendus naturelle­

ment, soit croisés derrière le dos.

Quelques mardi es eu flexion îles

jarrets.

Cet exercice n'est pas des plus faciles à exécuter, aussi faudra-t-il que le moniteur y mette toute son attention et s'y prépare lui-

même avant de les faire exercer en masse.

1. Fléchir tous les 4 temps, et compter 5,

6 en se relevant.

2. Marquer le pas en demi ilexion des jar­

rets.

3. Marquer G, 8, 10 pas, fléchir et se re ­

lever pour marcher autant de pas en po­

sition.

Marcher et avancer 4, 6 ou 8 pas, llé-

chir, se relever, et marcher en arrière

en position d'autant de pas. 5. Marche pyrrhique ou demi progression en avant, en se fendant obliquement à

4.

gauche et en ramenant le pied droit à côté du gauche, se refendre de nouveau

MARCHES EN FLEXION DES JARRETS. 45

obliquement à droite en ramenant le pied gauche à côté du droit et ainsi de suite; cet exercice se fait principalement lors­

qu'on est placé

un.

file par file ou un par

6. En marquant le pas, se fendre en ar­

rière.

7 . En marchant 4, G, 8 pas, se fendre 4, G,

8 fois de suite.

8. En marchant sur place 5, 6, 7, 8 pas,

saut en avant et tomber dans la, flexion,

se relever et continuer.

Dans les mouvements d'écart des jambes, les bras accompagneront simultanément cha­

que flexion et extension des jambes. Les mouvements d'escrime de la série des bras, coups de pointe et coups de sabre sont ainsi

déjà trouvés pour se combiner ensemble.

Par exemple à l'exercice 5, marche pyr- rhique, les bras s'étendront horizontalement de chaque côté du corps lors de la flexion des jambes, et se refermeront sur la poitrine lors

de l'extension.

46

POSITIONS B'ESCRIMË.

Positions lî'fscrlmp.

SE FENDRE.

Se fendre en avant de la jambe gauche.

Au commandement de : Fendez-vous en

avant de la jambe gauche ! — Un! —

Deux !

Au commandement de : Un ! on se fend de

la jambe gauche par un mouvement rapide et on porte le pied gauche à environ trois pieds directement en avant, en pliant le genou de manière qu'il dépasse légèrement la pointe du pied, la jambe droite tendue, le genou

rentré et le pied à angle droit avec le gauche. Se fendre ensuite de la jambe droite.

Trois ! — Quatre !

Se fendre de côté à gauche, et ensuite à

Se fendre en arrière avec demi-tour à gau­

che, et ensuite à droite. ,

On peut aussi le faire exécuter dans les di­ rections obliques et changer de jambes à

chaque fois.

On peut enfin se fendre en lançant en même temps un poing dans la direction dans

POSITIONS D'ESCRIME.

47

laquelle on se fend, et l'autre poing dans la

direction opposée.'

Lorsque la section sera placée sur quatre

rangs ou même sur deux, on pourra com­

mander :

Premier et troisième rangs, fendez*

vous «le coté ii gauclte !

Second et quatrième rang-, fenilez»

vous de coté à droite ! — Un !

Ou bien encore : Premier rang fendez-

vous en arrière à gaucliel Second rang,

fendez-vous en avant de la jambe gau­

che ! Un ! — Sîelevese-vous ! Deux !

Et en faisant numéroter la section placée

sur quatre rangs en hauteur ou par files, on

commandera :

Numéros pairs! fendez-vous à gauche!

— Numéros impairs! fendez-vous à

droite ! Un ! — Meïevez-vous ! Deux !

Et 'ensuite de la droite :

Passe à droite ! Un !

Au commandement de : Un ! porter le pied

droit à droite aussi loin que possible, jusqu'à

cé qu'il soit presque sur la même ligne que

le pied gauche, qui pivote en même temps

48

EXERCICES DU TRONC.

sur le talon et fait un demi-à-gauche. Tendre les jarrets sans les roidir.

Au commandement de : Deux.! revenir

dans la position primitive.

Même exercice pour la gauche ; ainsi que

pour les rangs numérotés pour la position

d'escrime.

Exercices «lu tronc.

Flexions dans les diverses positions des

exercices libres (page 34.)

1. Flexion du corps en avant.

2. »

de côté, en tournant le

haut du corps à gau­

che et à droite.

3. »

latéralement.

4. »

en arrière.

5.

»

oblique en avant et en

6. »

arrière.

en avant, et toucher

le sol avec le bout des

doigts, sans plier les

jarrets, ou flexion for­

cée des reins.

EXERCICES DU TRONC.

49

7. Flexions du corps, le même, jarrets demi

fléchis ou flexion libre.

en avant, dans la po­

8. »

9. »

sition écartée.

oblique, dans la posi­

tion écartée.

40.

»

de côté, dans

la posi­

 

tion écartée.

44.

»

oblique en arrière,

42. »

dans la position écar­

tée.

face en arrière, dans

la position écartée.

Exécuter cette série de flexions alternati­

vement et simultanément.

43. Rotation-flexion du tronc de gauche à

»

»

»

droite.

de droite à

gauche.

Torsions du tronc sur les hanches.

De gauche à droite.

De droite à gauche. Position des bras : Les bras pouvant ac­

compagner les mouvements, sont : Etendus

4

50

EXERCICES DES PIEDS.

en haut. Etendus horizontalement en avant,

ou de côté, ou fléchis sur les hanches, ou

croisés derrière le dos, ou retombant le iong

des cuisses.

Exercices îles pieds.

Elévation continue et alternative :

i

à' moitié ouverts,

fermés.

ouverts entièrement,

2. Sur la pointe du pied gauche.

»

»

droit.

Sur les talons et sur les pointes des pieds.

4. Ecart et rapprochement graduel, en pas­

3.

sant par les trois positions, et

puyant alternativement sur les pointes

en ap­

des pieds et ensuite sur les talons.

5. Changements dans les trois positions.

De la première à la seconde ; de la se­

conde à la troisième et vice-versà, et en

intervertissant.

SAUTS.

51

Sauts.

Position des bras : mains sur les hanches. -

1 . Saut à pieds joints, genoux en avant.

»

»

»

en arrière.

»

»

»

à gauche.

j>

»

»

à droite.

En retombant à terre, il faut plier sur les jarrets et

appuyer le poids du corps sur la plante du pied, pour

amortir la secousse.

2. Saut à jambes écartées, en partant de la position des pieds joints.

» de côté.

»

» pied gauche en avant.

»

»

» croisées l'une devant l'autre.

» » droit

»

3 . Saut alternatif en écartant et en fermant les jambes.

»

»

de côté.

»

»

en avant.

»

»

oblique.

t>

»

en croisant.

4. Saut croisé d'une jambe et position.

» deux fois croisé avant, de retomber et position.

5. Saut en faisant un quart de tour à gauche.

» un demi tour

»

»

» trois quart de tour »

»

» un tour

»

»

52

SAUTS.

Mêmes sauts avec les quarts de tour à droite.

6. Mêmes sauts en écartant les jambes.

7. Saut et grande flexion sur les jarrets.

8. Saut en avant.

9. Saut, en arrière.

10

Saut de côté à gauché ou à droite.

11 .

Saut en avant et un quart de tour d gauche.

» un quart

»

à droite.

» un demi

»

»

» trois quarts

»

»

>i

un tour

»

12. Saut en arrière et un quart de tour à gauche.

» un quart

s>

à droite.

» un demi

»

à gauche.

» trois quarts »

»

» un tour

»

Pour ces derniers sauts, la position des mains sur le:

hanches ne sera pas exigée, les bras libres aidant puis­ samment l'élan pour le saut en tournant; 13. Saut sur un pied en alternant.

14.

»

continu.

15. Sauter deux fois sur place et une fois en avant.

EXERCICES LIBRES ARRANGÉS PAR LEÇONS. 53

EXERCICES LIBRES

ARRANGÉS PAR LEÇONS.

Voici trois séx-ies d'exercices libres qui

pourront donner une idée de la combinaison méthodique des mouvements pour cette bran­

che; le moniteur pourra commencer par la première, et la faire exécuter à sa section

d'après les commandements qui y sont in­ diqués.

Il y a toujours deux espèces de comman­

dements : les commandements d'avertisse­

ment et les commandements d'exécution. Les

premiers sont destinés à avertir les gymnastes

du ou des mouvements qu'ils vont avoir à

faire; il faudra donc les prononcer lentement

et distinctement. Les seconds sont d'une

forme plus brève et devront être donnés

d'une voix bien accentuée. Il faut aussi lais­

ser entre les deux commandements une pause

suffisante, afin de ne pas surprendre brus-

54 EXERCICES LIBRES ARRANGÉS PAR LEÇONS.

quement par le second. Dans le texte, cette

pause est marquée par un trait (—). Le moniteur est en outre chargé d'exécuter

et de démontrer lui-même les mouvements;

et il fera aussi commander à tour de rôle les

gymnastes qui sont sous ses ordres.

Tous les exercices doivent être exécutés en

mesure, et pour cela il faut des commande­

ments distincts et animés.

Les mouvements qui peuvent être exécutés

par la droite ou par la gauche doivent tou­

jours l'être des deux manières, et ceci est

très important à observer.

Quant à la durée générale des exercices

libres, elle peut varier entre un quart d'heure .

à une demi-heure, et pour la durée do cha­

cun des exercices, entre 6 à 40 répétitions

successives. Pour les premiers temps, il ne

sera pas nécessaire de rechercher un en­

semble parfait et irréprochable, car de cette

manière on arriverait à lasser les travailleurs sans même arriver à un résultat réellement

satisfaisant.

Une recommandation essentielle que nous ferons encore, c'est de ne pas trop compli-

PREMIÈRE LEÇON.

55

quer les mouvements, et de se contenter d'exercices simples d'un, de deux, de trois

mouvements, car c'est de prime abôrd une

condition d'ensemble. Puis comme a dit le

célèbre Ling : « Dans l'ordre physique comme

dans l'ordre moral, les choses simples sont les plus difficiles à saisir, et c'est pourquoi

on ne saurait trop y apporter toute son at­

tention.

Première leçon*

1

.

Elévation du bras gauche en avant, en

alternant avec le droit! — Comptez un!

pour élever; deux! pour abaisser. Les

mains ouvertes et en 2 me position.

2. Ouvrir les bras tendus en avant ! —

Comptez : un! pour ouvrir; deux! pour

fermer. Les mains sont ouvertes, la

paume en bas.

3. Elévation latérale des bras, en deux mou­

vements! — Comptez : un! pour élever; deux! pour abaisser. Les mains sont en 4re position, la paume en dedans.

4. Même exercice en quatre mouvements !

— Comptez : un ! et élévation à hauteur des épaules; deux! haute élévation; trois!

50

PREMIÈRE LEÇON.

5.

G.

abaissement à la hauteur des épaules ; quatre \ position. Extension des bras en avant depuis la

poitrine ! — Comptez : un ! deux !

Môme exercice en haut et de côté ! —

Comptez: un ! deuxl troisl quatrel

7. Rotation des bras en quatre mouvements !

— Comptez : un ! à hauteur des épaules ;

deux ! en haut; trois ! à hauteur des

épaules en arrière; quatrel position. En

l rc ou '2 me .

8. Elévation du genou gauche et droit alter­

nativement! —Comptez : uni deuxl troisl

quatrel La pointe du pied basse et en

dehors, le genou s'élève à hauteur de la

hanche. Les mains sont sur les hanches.

9. Lancer la jambe gauche en avant et de

côté! — Comptez : uni deuxl troisl qua­

trel La jambe doit être bien tendue et

doit s'élever jusqu'à l'équerre.

10. Même exercice pour la jambe droite !

11. Flexion des jarrets en quatre mouve-

vements ! — Comptez : un ! demi-flexion ;

deuxl grande flexion; troisl demi flexion; quatrel position. Les mains sont sur les

PREMIÈRE LEÇON.

Jkr

hanches ou les bras sont éten-Qïïs en

avant.

Au premier commandement les Utkms se v

lèvent, et au dernier ils reposent^t$ri$L>v'

12. Flexion latérale alternative sur'MÛiti,

jambe ! — En - commençant par la gauche. Comptez : un ! écarter la jambe gauche et poser le pied à environ deux pieds et

demi du droit, tout en fléchissant forte­

ment le genou; deux\ position; trois!

écart à droite et flexion sur le jarret

droit; quatre !

position. Les bras sont

étendus de côté, à hauteur des épaules.

13. Môme exercice en avant!

14. Flexion du corps en avant en quatre

mouvements! — Jarrets tendus. Comp­

tez : uni demi flexion, les bras et le haut

du corps arrivent dans la position hori­

zontale; deux ! position; trois ! grande

flexion. Le bout des doigts touche les pointes des pieds; quatrel position. 15. Flexion libre, du corps, jambe gauche en

avant ! — Comptez : un ! pour cette

flexion, la jambe peut-être légèrement

fléchie; deitxl position.

58 PREMIÈRE LEÇON.

16. Ensuite avec la jambe droite : troisl pour

la flexion quatre ! position. Les bras ac­

compagnant aussi comme ci-dessus.

17. Flexion latérale alternative du corps ! —

18.

Comptez : un ! le

haut du corps se pen­

che à gauche, les bras tendus de côté à

hauteur des épaules; deux! position; troisl flexion à droite; quatre! position.

Les jambes restent tendues et les talons sont joint.

Saut sur place en levant les genoux en avant et ensuite en arrière ! Comptez :

uni pour le saut en ayant et deux] pour

retomber; trois! pour le saut en arrière

et quatre! pour retomber.

19. Course continue sur place! — Comman­

dez : Marche! un!

nécessaire de lever les pieds trop haut.

deux! Il n'est pas

20. Course autour de la place de gymnasti­ que (100 pas à la minute) sur la plante des pieds, les poings sur les côtés de la

poitrine ou les mains sur les hanches.

Le moniteur se place à la tête de la

section et la conduit dans toutes les di­

rections, soit en serpentant soit en zig-

DEUXIÈME LEÇON.

59

zags; soit en commandant des demi-

tours ; soit en marquant le pas de course

sur place; ou en la faisant sauter sur un

seul pied, etc.

Deuxième leçon.

Cette leçon suit, par sa gradation et la com­

binaison des exercices, la première série énon­

cée plus haut. Aussitôt donc que la première sera exécutée d'une manière satisfaisante, on pourra sans difficulté passer à celle-ci, qui

n'a de changé et d'augmenté que les exerci­

ces de la marche. La marche dans les nou­

velles théories pour les écoles militaires, n'est

plus comprise dans les manœuvres que comme

pas accéléré (115 pas à la minute), aussi faut-il

maintenant se mettre à la hauteur de cette

introduction et la faire exercer dans ce sens.

Cependant on ne prendra pas à la lettre dans

les commencements cette méthode qui est un peu rapide pour nos exercices, mais on la

diminuera et on ne l'amènera à ce niveau que

petit à petit, et après les essais nécessaires.

1. Marche cadencée sur place et frapper du

pied gauche! — Commandez : Marche!

<)û

DEUXIÈME LEÇON.

et un! deux! pour marquer la cadence.

Au commandement d'avertissement tout

le poids du corps se porte sur la jambe

droite, et au commandement de Marche!

le pied gauche se lève et le genou fléchit

légèrement, puis se repose à terre en

frappant dans toute sa longueur, puis aussitôt après avoir reposé le pied gau­ che, le pied droit se lève et se repose

de suite sans frapper.

On continue à marcher sur place de cette manière, jusqu'au commandement

de : Halle!

2. Un quart de tour à gauche! — Gauche!

Cette conversion s'exécute pendant la

marche cadencée sur place, et l'on com­ mandera le quart de tour à gauche lors­

que le pied droit s'abaisse et que le pied

gauche se relève.

3. Demi-tour à gauche en deux temps! —

Commandez: Marche ! un! deux ! le pre­

mier temps le premier quart de tour, etc.

4. Trois-quarts de tour à gauche! en trois

temps! — Marchel uni deux\ trois !

5. Un tour à gauche en quatre temps! —

Marchel Mêmes conversions à droite.

DEUXIÈME LEÇOX.

61

G. Marche cadencée sur place (ou en avan ­

çant), avec élévation des bras! — Marchel

uni deuxl

Au commandement de : Marche ! et de un !

le pied gauche se lève, ainsi que les bras.

7. Rotation des bras en quatre mouvements

aussi en marche cadencée ou en avan­

çant. Même commandement que n° 6. 8. Extension et llexion des bras depuis la poitrine! En avant, en haut, de côté, et

en bas! — Marchel Comptez jusqu'à huit.

Comme n° 6.

9. Balancement des bras d'avant en arrière

(ou de haut en bas)! Comme n° 6.

10. Marche cadencée sur place et élévation

du genou gauche! tous les deux temps!

(ou tous les quatre ou six, etc.) — Mar­

chel Au commandement de : Marche !

et de un ! le genou se lève jusqu'à la po­

sition horizontale.

11. Le même avec lancement de jambes en

avant et de côté !

En place repos !

12. Elévation de la jambe gauche jusqu'à la po­ sition horizontale, porter cette jambe du côté gauche! Posit. mains sur les hanches.

62 DEUXIÈME LEÇON.

Le même pour la jambe droite.

Comptez : un ! deux ! trois !

13.

Flexion simultanée des jarrets et du tronc!

Comptez : un ! deuxl trois !

Au commandement de : un! flexion des

jarrets, bras étendus en avant; de : deux!

tension des jarrets le corps fléchi en avant, et toucher les pointes des pieds avec le bout des doigts; de : trois! élé­

vation du corps et des bras.

Le même en commençant par la flexion

du corps.

44.

Lancement de la jambe gauche, flexion sur les deux jarrets et position' — Comp­ tez : uni deux\ pour le lancement de la

jambe; troisl et quatre ! pour la flexion

des jarrets.

Même exercice avec la jambe droite.

15. Lancement de la jambe de côté, flexion du corps ! position mains sur les han­

ches ! — Comptez : un ! deux ! pour le

lancement delà jambe, et trois! quatre l

pour la flexion du corps. Avec la jambe

droite jusqu'à huit\

DEUXIÈME LEÇON.

63

16. Se fendre en avant de la jambe gauche

et ensuite de la jambe droite !

Comptez: uni deux ! troisl

quatrel

En même temps lancer les poings dans

chaque direction des jambes.

17. Ouvrir les bras étendus en avant et demi-

tour à gauche, et ensuite demi-tour à droite! — Comptez: un ! deuxl — troisl

quatre !

Au commandement de : un! de suite ou­

vrir les bras en faisant le demi-tour, et à deux! refermer les bras en reprenant la position de front.

18. Saut avec un quart de tour à gauche !

»

demi-tour

»

»

trois-quarts »

»

»

un tour

»

Mêmes exercices à droite.

Avec les pieds joints ou avec les jambes

écartées.

19. Marche accélérée autour de la place :

Dans la flexion des jambes et en posi­

tion, en alternant avec un nombre de pas déterminé (soit 8, ou 12, ou 16.)

64 TROISIEME LEÇON.

20. Marches de front! en avant! obliques!

en arrière!

Sur deux, trois ou quatre rangs.

Pour la marche oblique, au commande­

ment de : Marchel chaque gymnaste fait un

demi-à-droite (ou demi-à-gauche) et marche

droit devant lui dans cette nouvelle direction

en jetant de temps en temps un coup d'œil

sur la ligne des épaules de ceux qui sont à

sa droite (ou à sa gauche) et en réglant son

pas de manière à ce que son épaule reste

toujours derrière celle de l'homme qui est à côté de lui. On prend donc ainsi la direction

générale du côté vers lequel on oblique. On

continue à marcher de cette manière jusqu'au

commandement de : En avant \ ou do Halte !

Pour la marche en arrière, la longueur du

pas n'est que d'un pied.

Troisième leçon.

1. Extension des bras en haut avec éléva­

tion simultanée du genou gauche et en­ suite du droit! — Comptez : un\ deux !

trois ! quatre !

L'explication de l'exercice se trouve ren­

fermée dans le commandement. Il en est

de même pour ceux qui suivent.

TROISIÈME LEÇON.

65

2. Extension et flexion des bras : En avant et de côté avec le lancement simultané

des jambes en avant et de côté. Comptez jusqu'à huit.

3. Lancement circulaire des jambes et ro­

tation des bras!

Comptez jusqu'à quatre.

4. Balancement des bras et des jambes !

Comptez jusqu'à six.

5. Lancement latéral des bras et saut écarté !

Revenir en position ordinaire, les bras

en bas.

La différence qu'il y a entre le lancement et l'élévation est que le premier se fait

plus rapidement que le second.

6. Equerre de la jambe gauche en avant, bras étendus en avant; porter cette jambe

du côté gauche et en même temps ou­ vrir les bras; porter encore la jambe en

arrière en refermant les bras en avant et

position.

Même exercice à droite.

Comptez jusqu'à huit pour les deux.

7. Position accroupie sur les pointes des

pieds; allonger la jambe gauche en avant

66 TROISIÈME LEÇON.

et la ramener en position, l'étendre du côté gauche et la ramener, l'étendre en

arrière et revenir en position.

Même exercice du côté droit.

Comptez jusqu'à douze pour les deux.

8. Tomber sur les mains en avant (fléchir légèrement sur les bras) et se relever en portant les pieds près des mains dans la

position accroupie.

Même exercice en ramenant les pieds

entre les mains avec les jarrets tendus.

Comptez jusqu'à trois.

9. Position à genoux, élan des bras d'ar­

rière en avant, et saut sur les pieds à la

station.

Poser le genou gauche le premier, puis

le droit.

Comptez jusqu'à trois.

10. Jambe à l'équerre et flexion sur l'autre

jusqu'au siège sur un talon. Se relever

sans élan.

Comptez jusqu'à huit, pour les deux

jambes.

14.* Elévation de la jambe tendue en arrière,

corps incliné horizontalement en avant et

flexion sur l'autre jambe. Les bras sont

TROISIÈME LEÇON.

67

étendus en avant ! — Comptez lentement :

un ! deux !

12. Saut en écartant les jambes de côté et en

frappant des mains au-dessus de la tête !

— Comptez : un\ deux\

13. Flexion alternative de rangs! Sur quatre

rangs !

Premier et troisième rangs ! grande flexion sur les jarrets! uni

Second et quatrième rangs! deuxl

Au commandement de : deux ! le premier et le troisième rang se relèvent.

Les mains sont placées sur les hanches.

Même exercice pour les flexions du corps. Même exercice pour se fendre. (Voyez :

Positions d'escrime, page 46.)

44. Coup du bras gauche et droit, deux fois

écarter les jambes et position! Comptez jusqu'à huit. ;

68

RECK.

RECK.

(OU BARRE FIXE.)

par sa

construction et qui n'offre pas une grande

variété d'exercices faciles aux élèves faibles

ou de force médiocre ; cependant il a toujours été et sera toujours l'appareil préféré par les

gymnastes forts et hardis, car il offre de nom­

breux exercices brillants à ceux qui sont ar­

rivés à un haut point de développement mus­

culaire; mais par contre s'il en flatte quel­ ques-uns, il a rebuté nombre d'autres jeunes gens qui se sont souvent découragés mal à

propos, faute de n'avoir pu arriver, malgré

une louable persévérance, à réaliser le désir

de tenir aussi un certain rang parmi leurs

camarades.

Cependant il ne faudrait pas prendre au

pied de la lettre ces quelques appréciations, qui sont toutes personnelles, car si le reck

offre généralement des exercices difficiles et

quelquefois dangereux, d'un autre côté il en

Le reck est un engin très simple

RECK.

69

offre dont on peut faire son profit et qui ne

laisseront pas que d'avoir aussi leur grande

importance dans un moment donné.

Pour faciliter le choix de ces exercices, on

marquera avec un astérisque (*) ceux qui pré­

sentent quelque danger.

Observations pour ce qui concerne

généralement les exercices du reck.

Tous les exercices soit d'élan, soit de force proprement dite, combinés ou non combinés,

doivent tous réunir un ensemble de mouve­

ments harmonieux.

Il faut que la grâce et l'élégance prédo­

mine toujours en tout et partout ; que les ef­

forts brusques et pénibles en soient bannis

ou en tous cas dissimulés.

Que les exercices composés de plusieurs

mouvements soient liés les uns aux autres

par une combinaison facile et agréable à

saisir.

Ne jamais s'arrêter brusquement et par se­

cousse, il faut toujours laisser se terminer un

mouvement commencé.

Travailler lentement, avec facilité et ai-

70

EXERCICES AU RECK.

sance. Cette facilité et cette aisance, étant le

produit de l'équilibre parfait des forces du corps et d'une juste proportion de ses parties,

doit se manifester dans chaque mouvement.

Que jamais le corps ne soit complètement tendu et raide, mais qu'il présente des lignes

arrondies et des courbes gracieuses. Que les bras, les jambes et les pieds ne

présentent jamais non plus des lignes brisées

et anguleuses.

Que lorsqu'on se retire de l'engin, on le

fasse sans retomber lourdement ou dans une

position anormale.

La solution de tous ces principes ne rési­

dant que dans l'harmonie de toutes les par­

ties du corps, et cette harmonie n'étant que

le résultat d'une étude et d'un travail sou­

tenu, doit par conséquent n'avoir de base et

de fondement que dans l'expression d'une

gymnastique saine, rationnelle et continue.

Exercices au recb.

Ces exercices se divisent en deux classes :

1° Les exercices élémentaires ou fonda­

mentaux ;

EXERCICES AU RECIC.

71

2° Les exercices d'une plus grande diffi­

culté d'exécution et composés.

Les exercices élémentaires pourront être

exécutés par plusieurs gymnastes, à 2 ou 3

recks simultanément, et commandés par un

moniteur. Ces exercices précéderont toujours

les exercices composés.

Leur durée ne devra pas être de plus de

la moitié du temps affecté aux exercices du

reck en général. On divisera les gymnastes en autant de

rangs qu'il y aura de recks.

Les mouvements qui composent les séries

d'exercices, sont des mouvements en suspen­

sion et à l'appui, ainsi que de ces deux posi­

tions combinées ensemble.

La suspension est ou tendue ou fléchie, ainsi que l'appui.

Suspensions.

l re prise. Suspension transversale, ongles

en dedans.

*2me

»

»

latérale ,

ongles en

 

avant.

3 me

»

»

latérale ,

ongles en

arriére.

72

SUSPENSION.

4 me prise. Suspension latérale, mains ren ­

versées en dehors

ongles en arrière.

Première série d'exercices dérivant de

ces positions.

1 . Lever un genou à l'équerre, en avant.

2.

»

»

»

de. côté.

Alternativement et ensemble.

3. Lever une jambe tendue à l'équerre, en

avant.

4. » une jambe tendue à l'équerre, de

côté.

5.

»

une jambe tendue à l'équerre,

obliquement.

6. une jambe tendue à l'équerre, et porter la jambe de côté, en ar­

»

 

rière, et position.

7. les deuï jambes à l'équerre, avec

»

 

élan.

8.

»

les deux jambes à l'équerre, sans

élan et écart. -

9. Lancer les jambes dans les positions ci-

dessus.

10. Lever une jambe tendue jusqu'au reck,

avec et sans élan.

les deux jambes tendues ou flé­

11. »

chies, jusqu'au reck.

SAUT A LA SUSPENSION.

73

42. Lever les jambes et toucher le reck avec

les genoux.

13. » les jambes et toucher le reck avec

les cuisses.

Saut à la suspension.

Il n'est pas iuutile d'indiquer la manière

de bien saisir le reck, car on reconnaîtra

presque toujours à ce seul mouvement si un

gymnaste est exercé ou s'il ne l'est pas.

du

reck, on fléchira légèrement sur les jarrets en

appuyant sur la pointe des pieds et portant en même temps les bras en arrière, on lan­

cera les bras depuis -cette position directe­

ment en avant et en haut, en se repoussant avec les pointes des pieds et en saisissant la barre des deux mains; on contiendra par un

effort des reins le balancement du corps; les

jambes prendront une position verticale, les

pointes des pieds s'abaisseront et le corps

bien allongé, sans raideur, les reins légère­

ment cambrés et les mains écartées et pla­

cées à la largeur des épaules, assureront la

Placé à environ i ou 2 pieds en- arrière

74

EXERCICES EN SUSPENSION-FLEXION.

prise en faisant passer les pouces dessous la

barre.

Exercices en suspension-flexion.

4. Enlever le corps par la force des bras. Demi flexion et ensuite grande flexion;

descendre de la même manière.

Même exei'cice avec la

l re et 3e prise.

2. Enlever le corps dans la l re position des

mains jusqu'à ce que l'épaule gauchç touche le reck. Et ensuite avec l'épaule

droite. Alternativement ou successive­

ment.

3. Enlever le corps en commençant par la

2 me prise, et redescendre; saisir avec la l re prise et redescendre et ressaisir avec

la 3 me prise pour finir.

4. Enlever le corps d'une seule main en

3 me prjse, en saisissant le poignet de

l'autre main.

5. Enlever le corps et rester dans cette po­

sition en lâchant alternativement une

main.

Avec les trois premières prises, combiner

avec ces flexions des bras, les flexions

EXERCICES EN SUSPENSION-FLEXION. 75

des jambes, par exemple : Equerre des

jambes et ilexion des bras. Elévation des

genoux et flexion des bras. Elévation des

genoux jusqu'au reclc.

6. Enlever le corps et lâcher d'une main

pour redescendre.

7. Suspension par les poignets et flexion

8. «

des bras.

par les coudes. Gauche et

droit.

9. De la suspension simple arriver dans la

suspension au fond des bras, c'est-à-dire :

En passant depuis les mains aux poi­

gnets , des poignets aux coudes , des

coudes au fond des bras, et aussi :

En un seul mouvement, bras étendus en

avant.

10. Changement de prise des mains, passer

en sautant de la 2 mc à la 3 me prise.

11. Suspension-flexion et appui au fond d'un

bras en> étendant l'autre de côté. Chan­

gement sur l'autre.

12. Suspension-flexion et s'établir sur les

avant-bras. Alternativement et ensemble.

76

EXERCICES A L'APPUI.

43. Monter à l'appui sur les avant-bras, 4 fois

àgauclieet4fois à droite.

Monter à l'appui sur les deux bras.

Exercices à l'usinai.

1er position. Appui à bras tendus, une main

de chaque côté de la barre.

 

»

Appui à bras tendus, ongles en

 

arrière.

3 me

»

Appui à bras tendus, ongles en

avant.

Flexions à Vappui en avant, 2 me prise

des mains.

1 . Demi-flexion et extension ou appui tendu.

2. Flexion entière et extension.

3. Demi-llexion, grande flexion, demi-flexion, extension, et appui tendu.

4. Appui fléchi de côté sur un seul bras.

5. Appui en avant sur les deux bras, 2 me prise; et appui fléchi en arrière,

l re, 2e et 3e prise.

Exercices pour monter à l'appui depuis la suspension.

6. S'enlever à l'appui fléchi sur un bras, le

coude élevé, l re ou 2 me

prise.

EXERCICES A L'APPUI .

77

7. S'enlever à l'appui sur l'avant-bras, al­

longé sur la barre.

8.

»

»

tendu sur un bras,

 

I e et. 2e prise.

9.

»

»

tendu sur les deux

 

bras dans les 3 posit.

10.

»

»

dans les positions ci- dessus, avec élan et

 

sans élan, en balan­

çant et sans balancer.

11.

»

»

fléchi sur le bras

droit, faire demi-tour

en pivotant en ar­

rière sur ce bras et

reprendre la barre

avec la main gauche.

12. Commencer ce même exercice à un bout

du reclc pour finir à l'autre, en chan­

geant alternativement déposition.

13. Depuis le siège marcher à l'appui sur le

reck, les jambes entre les bras et les ge­

noux fléchis.

14. Marcher à l'appui les jambes tendues de

chaque côté du reck. En avant et en ar­

rière.

78

EXERCICES AVEC RENVERSEMENT.

15.

Marcher par saccades dans les mêmes

, 16.

positions. Depuis le siège descendre en avant et re­

monter; par la demi-flexion et par la

grande flexion.

17.

Depuis le siège se mettre en équilibre

18.

sur les reins et lâcher les mains.

Depuis le siège descendre en avant à

l'appui sur les bras étendus de côté. Et

dans les coudes. Et dans la 4e prise en

suspension. 19. Balancer à l'appui sur les avant-bras.

Exercices en suspension avec ren­

versement.

1. Enlever les jambes fléchies au milieu des

bras, dans les 3 po­

sitions.

2.

»

»

tendues et toucher le

 

reck.

3.

»

»

et les passer au mi­ lieu des bras pour

 

prendre la position

verticale.

4.

»

»

écartées.

EXERCICES AVEC RENVERSEMENT.

79

5. Enlever les jambes et en faire passer une

G. »

»

entre les bras.

tendues et flexion des

bras.

7. Suspension par les jarrets. Et par un seul.

8.

»

par

les talons.

»

9.

»

par les pointes des pieds.

10. Enlever les jambes, les passer entre les

bras et lâcher les mains, avec ou sans élan.

Le même, et revenir.

11. Enlever les jambes, les passer entre les bras, lâcher une m^in et reprendre avec cette main lorsque le corps aura tourné

sur lui-même.

Même exercice de l'autre côté.

12. Passer rapidement les jambes entre les

bras et lâcher les mains.

13*. Enlever les jambes en les écartant, et lâcher aussitôt les mains pour retomb.er

sur les pieds dessous le reck. (Culbute

périlleuse en dessous).

14. Marche dans la position renversée laté­

rale jambes tendues ou fléchies.

15. Le même dans la position transversale,

jambes écartées.

80

EXERCICES AVEC RENVERSEMENT.

16. Marche latérale renversée par saccades, jambes jointes.

17. Le même dans la position transversale,

jambes écartée.

18. Enlever les jambes pour monter sur le

jarret droit et crocher la jambe droite.

.19.

»

»

pour monter sur le

 

jarret gauche et cro­ cher la jambe gauche.

20.

«

»

pour monter

sur les

deux jarrets en de­

dans des mains et en dehors avec l'élan du balancer.

21. Monter sur le jarret avec l'aide d'une

seule main.

22. en appuyant sur la cuisse.

»

23.