Vous êtes sur la page 1sur 168

3

 Éditorial
©Vincent Leloup

ALAIN
BENTÉJAC.

Un contexte
plus favorable

L’
année 2018 s’ouvre sur un contexte que l’on peut qualiier de porteur
tant au niveau national qu’international. Ce que conirment les articles
de ce numéro Perspectives : l’Asie dépasse ses performances de l’année
précédente et tire la croissance mondiale, et en Amérique du Nord l’an-
née 2017 a aussi été marquée par une forte croissance. L’Europe tire
aussi son épingle du jeu. Et comme le fait remarquer Michel Barnier, paradoxale-
ment le Brexit a renforcé l’unité de l’Union européenne.
Même si des incertitudes pèsent bien sûr sur la poursuite de cette croissance en
2018, le moment est favorable pour les entreprises françaises et il faut tout faire
pour qu’elles puissent en proiter. D’autant plus qu’avec un nouveau président de
la République qui a une image très favorable à l’étranger, l’attractivité de la France
est renforcée.
Dans ce contexte les CCE peuvent, plus que jamais, être force de proposition, à la
fois à travers les travaux menés par de multiples groupes de travail en France et à
travers le monde, et à travers les réunions au niveau régional et mondial.
Un de nos objectifs principaux pour 2018 sera aussi de renforcer la notoriété des
CCE. L’anniversaire des 120 ans de l’institution en octobre prochain, avec un ras-
semblement mondial des CCE, sera l’occasion de donner une nouvelle visibilité
à nos rélexions et à nos actions en faveur du développement international des
entreprises françaises. ■

Alain Bentéjac
Président des conseillers
du Commerce extérieur
de la France

Hors série - Entreprendre à l’international


PERSPECT I
3 Un contexte plus favorable
Services
Par Alain Bentéjac Les marchés 50 NUMÉRIQUE : CES 2018 : le
sacrement de la Blockchain ?
Par Gilbert Réveillon, CCE
Baromètre
52 FINANCE : le crowdfunding a
Produits de base le vent en poupe
Par Philippe Tisseau, CCE
28 Un rebond qui devrait
6 Les entreprises françaises se conirmer 54 TOURISME : record de
internationalisées sont Par Philippe Chalmin progression du tourisme
compétitives mondial
Par Bruno Durieux, CCE 34 PÉTROLE : renversement Par François Vellas
de tendance
Par Francis Perrin

Analyses 36 CHARBON : décroissance à Normes


l’Ouest, croissance à l’Est 58 CARBONE : prix du carbone et
Par Jean-Marie Martin-Amouroux compétitivité des entreprises
Par Paula Coussy
61 CONFORMITÉ : l’année 2018
10 INITIATIVE BRI
Qui a peur des nouvelles routes
Industries sous le signe de la
« conformité »
de la soie ? 40 AUTOMOBILE : en progression
Par Isabelle Ginet-Kauders, CCE
Par Paul Clerc-Renaud, encore et toujours
CCE Hongkong et Par Éric Champarnaud
Christophe Granier, CCE
43 AÉRONAUTIQUE :
20 L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE accélération de la demande
Une technologie stratégique Par François Vellas
Par Guy de Rougemont
47 TEXTILE : vers une
consommation plus responsable
Par Gildas Minvielle

Entreprendre à l’international - Hors série


 Sommaire

T IVES 2018 Amérique du Nord 120 INDE : une impulsion nouvelle


Le monde

Couverture : © Maxger/ISTOCKPHOTO - PHOTOS SOMMAIRE (de g. à d.) : © psdesign1/FOTOLIA - © Corbis. All Rights Reserved -
Par les CCE Inde
84 ÉTATS-UNIS : entre euphorie
et réalisme, les arbres 122 AUSTRALIE : l’Australie
grimpent-ils jusqu’au ciel ? continue de surfer sur la vague
Par John Robert Mcintyre, CCE Par Didier Guérin, CCE

Europe
Amérique latine Eurasie
66 Une période de transition 90 Croissance modérée et 126 2018 : année de toutes les
délicate incertitudes politiques opportunités pour la France
Par Michel Troubetzkoy, CCE Par Carlos Quenan Par Gilles Rémy, CCE
68 L’Union européenne est à 95 BRÉSIL : continuons à y croire
un tournant
Par Michel Barnier
Par Frédéric Junck, CCE Proche
96 ARGENTINE : en passe de et Moyen-Orient
70 ROYAUME-UNI : Brexit ou pas redevenir un pays normal 132 Une éclaricie qui pourrait
Brexit, la vie continue Par Jean-Bernard Lemire, CCE s’élargir
Par Olivier Morel, CCE
Par Jacques de Lajugie
98 CHILI : retour de la coniance et
73 ALLEMAGNE : nouveau record belles perspectives 141 ARABIE SAOUDITE : la
en vue pour la croissance Par Louis des Cars, CCE construction d’un quatrième
Par Bénédicte de Peretti, CCE
royaume
© INchendio/ISTOCKPHOTO - goh chin heng/FOTOLIA
76 ESPAGNE : « Sol y sombra » Par Jacques Bourgeois, CCE
Par Emmanuel Mielvaque, CCE Asie-Paciique
78 HONGRIE : dépasser l’image
100 La locomotive mondiale Afrique
asiatique
du pays Par Jacques Gravereau, CCE 148 L’entreprenariat : un impératif
Par Peter Bosznay, CCE à relever
108 JAPON : une plus Par Loïc Tribot La Spière et
81 SUÈDE : l’innovation
grande ouverture Henri-Nicolas Fleurance
permanente
Par les CCE Japon
Par Guillaume Lefebvre, CCE 156 ALGÉRIE : un potentiel de
112 CHINE : déis et réussites développement, mythe
Par Jacques Gravereau, CCE ou réalité ?
Par Michel Bisac, CCE
116 CORÉE DU NORD : le vrai visage
160 AFRIQUE DU SUD : on repeint
du pays
l’arc-en-ciel
Par Jacques Gravereau, CCE
Par Jérôme Boyet, CCE

Hors série - Entreprendre à l’international


6

 Baromètre CCE

Les entreprises françaises


internationalisées sont compétitives
La situation préoccupante de nos échanges extérieurs en 2017 – le
déicit est considérable et le taux de couverture des importations par les
exportations atteint un bas historique – pose à nouveau la question des
causes de la faiblesse de notre économie dans l’échange international.

Par Bruno Durieux

S
i l’on écarte une La compé- titivité prix et la compétitivité
supposée propension titivité de hors-prix. On distinguera ici
« congénitale » de la plutôt, ce que l’on pourrait
notre éco-
France au déicit exté- appeler la compétitivité in-
rieur, que rien ne justi- nomie est trinsèque de notre appareil
ie, et que des excédents passés en cause. productif, de sa compétitivité
DR

ont plusieurs fois démenti, il extrinsèque. La compétitivi-


BRUNO DURIEUX reste trois catégories de causes : té intrinsèque des entreprises
Président les termes de l’échange, la se rattache à leurs capacités
d’honneur et
administrateur du
conjoncture économique et la propres, à leurs performances
Cnccef, créateur compétitivité. Les variations propres : leur niveau technolo-
du baromètre des termes de l’échange n’ont gique, leur maîtrise des proces-
des CCE.
sans doute pas joué un rôle si- sus de production, la structure
gniicatif sur notre solde com- de leur capital et leur solidité
mercial en 2017. La conjoncture inancière, leur position dans
non plus dans la mesure où la leurs marchés, leurs perfor-
reprise économique est mon- mances managériales, leurs
diale, où la croissance en France investissements (notamment
se compare à celle de ses parte- en R&D)… Leur compétitivi-
naires commerciaux et où elle té extrinsèque est ce qu’elles
ne crée pas avec eux de déca- doivent (ou ne doivent pas)
lage conjoncturel. La demande à l’écosystème économique
adressée à la France a été sou- dans lequel elles évoluent. La
tenue en 2017, tandis que nos compétitivité extrinsèque est
exportations stagnaient. Il est déterminée par les caractéris-
probable que nos parts de mar- tiques de leur environnement
chés dans le monde ont encore politique, économique iscal,
reculé. C’est donc la compétiti- social, inancier, juridique, ré-
vité de notre économie qui est glementaire, par les infrastruc-
en cause. tures dont elles bénéicient…
Elle porte sur des paramètres
Compétitivité intrin- voisins de ceux qui déter-
sèque, compétitivité minent l’attractivité d’un pays.
extrinsèque La compétitivité prix est
De quelle compétitivité parle- partiellement dépendante des
t-on ? On distingue souvent, de paramètres de la compétitivi-
manière pertinente, la compé- té extrinsèque (coûts d’accès

Entreprendre à l’international - Hors série


7

aux infrastructures, iscalité, entreprises françaises afichent ment, l’indicateur étant dans
charges sociales, salaire mi- le meilleur jugement sur leur cette zone, le plus souvent, su-
nimum…). La compétitivité compétitivité. Supérieur de 2 périeur à la moyenne mondiale.
hors prix est assez proche de à 5 points à la moyenne mon- Le cas de l’Europe retient l’at-
la compétitivité intrinsèque, diale, cet écart positif apparaît tention : en Europe du Nord
sans toutefois se confondre tout au long de la période, ré- (Grande-Bretagne et pays nor-
avec elle. gulièrement et constamment. diques), la compétitivité est
Le baromètre des CCE permet S’agissant de l’économie sans jugée faiblement positive, net-
d’approcher indirectement et doute la plus libérale et la plus tement en retrait de la moyenne
qualitativement la part intrin- concurrentielle du monde, c’est mondiale, comme si nos entre-
sèque de la compétitivité. In- un constat encourageant. prises étaient à la peine sur ces
terrogés mensuellement depuis Très différente est la situation marchés. En Europe continen-
sept ans sur l’évolution de leur au Proche et Moyen-Orient tale (y compris la Russie), les
compétitivité, de leurs marges (PMO) où nos entreprises se performances oscillent depuis
et de leur prix, les CCE appor- jugent insufisamment com- trois ans autour d’un niveau
tent en effet, par leurs réponses, pétitives, ainsi qu’en Amérique proche de la moyenne mon-
des indications précieuses (et latine (sauf en in de période). diale, ce qui correspond à de
uniques) sur leur position Cela tient probablement au bonnes positions compétitives.
concurrentielle dans les zones contexte politique et économi- Ainsi, tout se passe comme si
géographiques où leurs entre- que particuliers de ces régions. nos entreprises étaient partout
prises opèrent. On dispose là Sur les marchés de l’Asie et de dans le monde bien armées face
d’une approximation de leur l’Océanie, où la concurrence est à la concurrence internationale,

trois régions : l’Amérique 


compétitivité intrinsèque, c’est- sévère, les entreprises françaises et n’en souffraient que dans
à-dire de leurs capacités à faire se jugent au contraire positive-
face à la compétition, indépen-
damment de l’environnement
économique national.
Évoo ! " #o$%&'&
Jugements positifs !d !(!%(d!d e("a"d!d
pour la compétitivité… (moyenne mobile 6 mois)
Le jugement porté par les
CCE sur la compétitivité de
leurs entreprises à l’interna- 25
tional est clairement positif, 20
Amérique
et ceci sur l’ensemble des sept 15 du Nord
années couvertes par l’enquête. 10 Monde

L’indicateur pour l’ensemble 5



du monde oscille entre +8 et 0  
+15, et apparaît très stable en -5
6
dé 0

tendance.1 Les dirigeants des


10

17
12

15
3

4
11

-1
-1

-1

-1

c-
c-
c-

c-
c-

c
ai





m

entreprises françaises interna-


tionalisées que sont les CCE
expriment ainsi une apprécia- 20 
tion globalement positive, peu Oc

15
sensible aux luctuations de la  
10  
conjoncture mondiale, sur leur   
1. L’indicateur est
compétitivité intrinsèque. constitué du solde des
5

L’examen par grandes régions réponses en pourcen- 0


tage des entreprises qui
géographiques fait ressortir disent que leur compéti- -5
des différences assez sensibles.
6
dé 0
10

17
12

5
3

14
11

tivité s’améliore et celles


-1
-1

-1
-1

c-
c-
c-
c-

c-

c
ai

c
c





m

qui disent qu’elle se


C’est en Amérique du Nord, détériore au cours des
États-Unis et Canada, que les trois mois passés.

Hors série - Entreprendre à l’international


8

You dream of it...


We design it
We build it
We support You

Quai de la cabaude - CS 50333 - 85109 Les Sables d’Olonne Cedex France


Entreprendre à l’international - Hors série

T: +33 (0)2 51 21 05 90 - F: +33 (0)2 51 21 20 06 - E: commercial@ocea.fr


9

 Baromètre CCE

 latine, le PMO, mais aus- Coniants


si chez nos voisins d’outre- Év/0123/4 567 89:g67 567 642:6;:3767 <:94=93767
sur leur (moyenne mobile 3 mois)
Manche et ceci, indépendam-
ment du Brexit, mais peut-être compétiti-
lié à la dépréciation de la livre. vité, les CCE
se montrent 15
... et réservés sur 10

les marges réservés 5 Asie-


Océanie
Coniants sur leur compétitivité, sur leurs 0 Monde
-5 Amérique
les CCE se montrent réservés sur marges. du Nord
-10
leurs marges. L’indicateur qui ex- -15
prime leur jugement sur celles- -20
ci1 n’a jamais été positif depuis le

16
dé 0
10

17
12

15
13

14
11
-1

c-

c-
c-
c-

c-
c-

c-

c-
ai





m
début de l’enquête. Il oscille, sans
tendance identiiable, autour
d’un niveau moyen légèrement 10 Europe
de l'Ouest
négatif (environ -5). Cette ap- 5 )*+,-.
0 de l'Est
préciation réservée devrait être
-5 Monde
précisée par des investigations -10
plus approfondies.2 Elle pourrait, -15
par exemple, exprimer simple- -20
-25
ment le désir de marges plus éle- -30
vées de la part des CCE.

16
0

10

17
12

15
13

14
11
-1

c-

c-
c-
c-

c-
c-

c-

c-
ai





m

Mais ce jugement global légère-


ment négatif est cependant in-
téressant : il renforce les vues se-
lon lesquelles les délocalisations
obéissent moins à la recherche de tôt positives. C’est aussi le cas et d’étudier plus en détail l’ac-
« superproits » qu’à la nécessité de l’Afrique : les marges y sont tivité internationale des entre-
pour une entreprise à vocation parmi les plus mauvaises de prises françaises internationa-
exportatrice et internationale, l’enquête. Est-ce la concurrence lisées. Leur chiffre d’affaires
de s’installer à proximité de ses étrangère qui, dans le cas de international est beaucoup
donneurs d’ordre étrangers, de l’Afrique, bouscule des positions plus important que le mon-
ses partenaires étrangers ou de françaises historiques, que l’on tant des exportations depuis
ses marchés de consommation. cherche cependant à préserver au le territoire français : de cinq à
Les marges se redressent avec la prix de sacriices sur les marges ? dix fois plus élevé. Comment
conjoncture. On le vériie ici : Ce point mérite d’être creusé. évoluent leurs implantations,
elles s’améliorent dans toutes leur part de marché, leur renta-
les régions du monde avec la re- 1. Il s’agit, comme
pour la compétitivité,
Mesurer le chifre bilité ? Documenter ces points
prise mondiale en cours. Mais le du solde des réponses d’afaires international est une condition pour mieux
jugement moyen sur la période en pourcentage, des Ces analyses tendraient à mettre comprendre les causes profon-
entreprises qui estiment
fait apparaître d’intéressantes que leurs marges se hors de cause la compétitivité des et réelles de notre déicit
différences entre régions. C’est sont accrues au cours intrinsèque de nos entreprises extérieur, et tenter d’apporter
des trois derniers mois
en Amérique du Nord qu’elles et celles qui estiment dans le déicit de la balance du à ce déséquilibre préoccupant,
jugent leurs marges le plus fa- qu’elles ont diminué. commerce extérieur hexagonal ; les bonnes réponses en termes
2. Comme souvent,
vorablement, zone où elles s’es- dans les enquêtes
elles en feraient plutôt porter la de politique économique. Les
timent le plus compétitives. En d’opinion, ces résultats responsabilité sur l’environne- CCE, par leurs responsabili-
revanche, en Asie-Océanie, les peuvent être afectés ment économique national, tés à l’international et leurs
d’un « biais à l’origine
marges sont jugées en général des ordonnées » : le point cause d’une compétitivité ex- participations au baromètre
moins élevées qu’en moyenne d’équilibre des marges trinsèque médiocre. de la conjoncture mondiale,
correspondrait en fait à
dans le monde, alors que les un niveau de l’indica- Il serait très souhaitable de dé- détiennent des connaissances
positions compétitives sont plu- teur inférieur à zéro. velopper ce type de recherche, inestimables en ces matières. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


10

 Analyses

©POOL / GETTY IMAGES ASIAPAC / GETTY IMAGES/AFP


INITIATIVE BRI
Qui a peur des nouvelles
routes de la soie ?
Le lancement à l’automne 2013 par Xi Jinping de l’initiative des nouvelles
routes de la soie, à Astana pour la partie terrestre et à Jakarta pour la
partie maritime, restera un point nodal de l’histoire économique et
politique du XXIe siècle. L’ampleur de ce projet concrétise les ambitions
internationales de la Chine. Quatre ans plus tard, quels premiers
enseignements peut-on tirer de ce vaste canevas censé lier les destins
économiques de trois continents ?

Par Paul Clerc-Renaud, CCE Hongkong et Christophe Granier, CCE France,


coresponsables de l’observatoire de la Chine hors les murs

ficiellement, la BRI paritaire de pilotage n’a encore


(Belt & Road Initiative, vu le jour, un forum a rassem-
ex-Obor, en manda- blé à Pékin en mai 2017 des
rin Yi Dai Yi Lu) ras- représentants gouvernemen-
semble soixante-et- taux de l’immense majorité
onze pays d’Afrique, d’Asie et des pays concernés pour un
d’Europe. Si aucune instance premier point d’étape du pro-

E>?@AB@A>C@A D FGH>?A@>I?HJ>IF - Hors série


11

jet. Les banques de développe- de technologies initialement Phases du projet BRI


ment et plusieurs institutions importées, un bond techno-
inancières nouvelles dédiées logique spectaculaire. Sur les
2013-2016 2016-2021 2021-2049
(Asian Infrastructure Invest- marchés étrangers, si l’année SOQRNTUQtNKR
MKLNONPQtNKR MNPV VR WOQUV
ment Bank, Silk Road Fund, 2016 avait permis d’engran-
Source : BBVA
etc.) ont commencé à distri- ger 8,1 milliards de dollars
buer les inancements. Lors de commandes, dont le TGV
de son récent congrès, le Parti Jakarta-Bandung, l’année 2017
communiste chinois a inscrit le est en retard sur l’objectif de Les inten- politiques, économiques et
projet dans sa charte, oficiali- 9 milliards. logistiques immédiats comme
tions écono-
sant ainsi sa pérennité et ratta- Sur les lignes lancées (exis- Gwadar au Pakistan, Djibouti
chant son pilotage au chef de tantes et nouvelles), 2017 a en- miques de en Afrique ou Le Pirée pour
l’État chinois. registré un bond spectaculaire la BRI sont l’Europe centrale.
Certains projets de l’initiative des volumes, des fréquences
évidentes :
ont été lancés et de larges por- et des destinations en matière Corridors déclarés
tions déjà achevées. La prio- de fret. CRC fait état de 3 270 ouvrir la et itinéraires
rité donnée aux réalisations trains en 2017 (plus que le total Chine sur le opportunistes
d’infrastructures (ferroviaire, recensé depuis le début du ser- Parmi les trois liaisons nord-sud,
monde et le
maritime, de télécommuni- vice China Railway Express en la méiance de l’Inde a condamné
cation et d’énergie) n’a pas 2011). Les volumes restent mo- monde à le corridor économique Chine-
empêché le gouvernement chi- destes (1 000 fois moins que le la Chine. Myanmar-Bangladesh-Inde à res-
nois d’avancer dans d’autres fret maritime) mais les échan- ter à l’état de vœu, laissant l’es-
domaines aussi divers que la ges Chine-Europe ont crû de sentiel des réalisations au cor-
communication, l’environne- 16,2 % sur la même période ridor Chine-Pakistan qui relie
ment, la haute technologie et et les temps de transit et coûts le Xinjiang au golfe d’Oman
l’espace. du fret sont en forte diminu- et l’axe Yunnan-Singapour qui
tion. Le rail présente l’avantage a surmonté les tensions nées de
Le rail intercontinen- d’être quatre fois moins cher la situation en mer de Chine
tal, colonne vertébrale que l’aérien et plus court que le du Sud. Les axes est-ouest ori-
du projet maritime (10 à 15 jours contre ginaux ont également vu leurs
La liaison ferroviaire est le pivot 30 à 40 par mer). tracés évoluer au gré de résis-
initial choisi pour développer tances locales (Turkménistan
l’initiative ; la construction de Le réseau d’infrastruc- lié au Japon dans un projet
réseaux ferrés répond parfai- tures portuaires, perle concurrent, Russie tentant
tement aux objectifs : utiliser commerciale d’arbitrer des décisions consi-
les surcapacités de l’industrie Le cluster maritime chinois dérées comme trop directe-
chinoise en matériels ferro- (opérateurs, constructeurs de ment dictées par la Chine)
viaires, acier, matériaux et ports ou de plateformes lo- et de rapprochements orches-
équipements, renforcer le rôle gistiques, compagnies mari- trés à coups de subventions
géopolitique du pays, ouvrir times) met en place un dis- massives (prêts colossaux à
de nouvelles voies de commu- positif portuaire et logistique l’Iran, cour appuyée aux pays
nication vers l’Asie et l’Europe global dans le cadre de la BRI de l’Europe de l’Est).
en désenclavant l’Ouest chinois avec l’appui inancier massif En matière maritime, la re-
et faciliter à la fois les exporta- des institutions inancières lation stratégique avec le Sri
tions chinoises et les approvi- chinoises. China Merchants et Lanka a connu quelques heurts
sionnements énergétiques ainsi Cosco contrôlent et gèrent res- et des pays de la côte orientale
que l’émergence de champions pectivement déjà vingt-neuf africaine ont été rattachés a
mondiaux. ports dans quinze pays et posteriori à l’axe Océan indien-
L’expérience acquise en Chine a quarante-trois terminaux dans Méditerranée. La liaison ma-
permis aux sociétés du secteur treize pays. La priorité est allée ritime par l’Arctique pourrait

d’accession à la BRI, et 


(CRRC et CRG) de devenir des aux ports stratégiques pré- gagner ses lettres de noblesse
leaders en effectuant, à partir sentant des dividendes géo-

Hors série - Entreprendre à l’international


Votre supply
chain* tient-elle
le rythme?
Pour GEFCO, coop«rer et grandir ensemble sont
les cl«s d’une supply chain r«active et endurante.
Nous «coutons, apprenons et dessinons des
solutions souples et intelligentes pour gagner
votre confiance. Repousser les limites et relever
les d«fis les plus exigeants, c’est la promesse de
notre r«seau global. Notre nouvelle signature
exprime notre engagement aupr∆s de nos
partenaires : aller toujours plus loin.

Nous sommes GEFCO. Partners, unlimited™**


- Cr«dit Photo : Getty Images.

*ChaÃne d’approvisionnement.
**®tre partenaires, construire un monde de possibilit«s.
13

 Analyses

Nouveau pont
continental eurasien
MOSCOU NELB
Rotterdam
Corridor économique
Chine-Mongolie-Russie
Venise Corridor économique CMREC
Chine-Asie centrale-Asie Ouroumtchi
Istanbul de l’Ouest
CCWAEC Kachgar PÉKIN
Corridor économique Xi'an
ATHÈNES TÉHÉRAN Bangladesh-Chine- Shanghai
Inde-Birmanie
BCIMEC Fuzhou
Corridor Kunming Canton
économique Gwadar Calcutta
Chine-Pakistan Hanoi
CPEC

DJIBOUTI COLOMBO
Corridor économique
NAIROBI Chine-péninsule indochinoise
SINGAPOUR CICPEC
JAKARTA

Source : Merics, Xinhua


Routes maritimes
Les six corridors économiques terrestres

 des corridors aériens sont fait pour éclaircir la situation, Au-delà des suite chronologique des étapes
en cours de développement ra- et le choix parfois considéré routes, une à atteindre dans l’esprit des
pide, contredisant l’aspect bi- comme arbitraire des escales dirigeants chinois. L’ajuste-
naire terre/mer du projet initial. d’aboutissement des routes n’a pensée poli- ment est constant et certaines
Le projet semble avoir trou- pas fait que des heureux. tique lexible craintes plus ou moins expri-
vé aujourd’hui son équilibre Pour cette raison, les autori- autour de mées par les pays concernés ont
spatial, mais certains pays res- tés chinoises ont conservé un fait l’objet d’adoucissements
tent ostracisés (Arménie) ou à lou artistique sur le périmètre trois axes : eficaces (inclusion d’une vi-
l’inverse choyés (Belarus) pour exact de l’initiative, laissant « Ouverture, sion environnementale volon-
des raisons politiques. des opportunités de rattache- Concertation, tariste contredisant l’expor-
ment ouvertes. La communi- tation, crainte de capacités de
Une pensée politique cation qui a accompagné les Partage ». production polluantes, projets
composite et débuts de l’initiative (les cinq spéciiques en faveur de petits
accommodante « tong » : coordination des po- pays enclavés, etc).
Si les intentions économiques litiques, connexion des trans- L’afichage de cette lexibilité
de la BRI sont évidentes (ou- ports, liberté du commerce, a pour objectif inal la réussite
vrir la Chine au monde et le intégration inancière, lien économique du projet qui doit
monde à la Chine), ses impli- entre les peuples) s’est afinée permettre à la Chine de fran-
cations politiques restent pour et tourne aujourd’hui autour chir un nouveau palier de sa
certains pays partenaires – et d’un leitmotiv ternaire : « Ou- 1. Cité par Zhu Jing, croissance. Dans l’immédiat,
adversaires – obscures voire verture, Concertation, Par- directeur général il est sous-tendu par l’ampleur
adjoint du département
dangereuses. Le chevauche- tage »1. Englobant l’ensemble européen du ministère des moyens inanciers néces-
ment d’alliances et de cercles du projet sur le plan des objec- des Affaires étrangères saires à son achèvement, la

ne pourra pas y pourvoir 


chinois à Paris le 29
d’inluence existants avec tifs, cette trilogie peut être éga- novembre 2017 lors du
Chine étant consciente qu’elle
l’initiative elle-même n’est pas lement considérée comme la Forum BRI.

Hors série - Entreprendre à l’international


PUBLI RÉDACTIONNEL

Les nouvelles routes de la soie passent par Marseille


et son port ouvert sur le Monde et lien historique entre l’Asie,
l’Europe et l’Afrique

Lors de son premier voyage officiel passage entre l’Asie et


en Chine, le Président Macron a indi- l’Afrique.
qué « ma volonté est que la France
et l’Europe (…) soient au rendez-vous Le territoire de Mar-
offert par la Chine ». seille Provence dis-
pose de toutes les
Le Comité PACA & Corse des Conseillers du liaisons et dessertes
Commerce Extérieur de la France, présidé nécessaire : plus grand
par Alain MEYSSONNIER, partage pleine- port de France, plus
ment cette vision et confirme sa volonté grande gare de triage
d’engagement dans le programme ferroviaire en Europe,
chinois des nouvelles routes de la Soie. grande capacité aéro-
portuaire, infrastruc- grossistes chinois du textile nouvelle-
S’appuyant sur l’expertise des CCEF du tures routières et fluviales. Grande ca- ment installés à Marseille.
Comité Chine présidé par Jean-Michel pacité aéroportuaire, 1er aéroport français
PIVETEAU qui ont constitué un groupe régional pour le Fret express,...
de travail dédié, le Comité PACA & Corse Plus récemment encore, le 9 janvier der-
n’a eu de cesse depuis plusieurs années Fort de ce constat, le mode économique nier, à l’occasion de la visite du Président
que de souligner auprès des collectivités du territoire, en partenariat avec les Macron en Chine, un accord a été signé
publiques et des entreprises de la Région CCEF, s’est réuni Marseille les 26 et 27 oc- lançant la phase finale de négociation
et de Aix-Marseille-Provence Métropole, tobre dernier en présence de représen- pour l’accueil sur le port de Marseille-
l’impérieuse nécessité de s’inscrire dans tants de l’Ambassade de Chine à Paris et Fos de l’usine européenne du chinois
ce programme. Bruno LEFEBURE, avocat, du consulat général de Chine à Marseille Quechen Silicon Chemical, le N°3 mon-
CCEF depuis 2004, installé en Chine de lon- dans le cadre du 12ème Forum franco- dial de la silice « pour les pneus verts ».
gues années et à Marseille maintenant, a chinois.
ainsi rédigé à l’attention de ses pairs et des Projet accompagné par les CCE de Chine
pouvoirs publics locaux, des notes d’infor- Le constat fut unanime : notre territoire et de la Région PACA & Corse, et notam-
mation sur le sujet depuis 2015. doit entrer dans le programme OBOR, ment Bruno Lefebure, depuis plus de
devenu BRI, traduit en français par les deux ans.
Marseille Provence est le territoire fran- routes de la Soie.
çais par excellence pour permettre à la
France de s’inscrire dans le programme Tous les intervenants ont souligné leur
des routes de la Soie et de s’ancrer ainsi souhait de pouvoir utiliser ces routes.
dans la continuité des travaux des 65
pays qui participent déjà à ce pro- Ce moment a été l’occasion pour les en-
gramme. Marseille est le lien écono- trepreneurs des deux pays d’évoquer le
mique historique entre l’Asie, l’Europe MIF68, le Marseille International Fashion
et l’Afrique. Du haut de ses 2600 années Center qui a pour ambition de devenir le
d’histoire, Marseille s’inscrit dans une premier projet marseillais labellisé « Belt
forte tradition commerciale maritime et and Road Initiative » (BRI), autrement
terrestre vers le monde entier. Marseille appelé « route de la soie ». En perspec-
a démontré qu’elle était la porte de tive la création de 700 emplois par les
15

 Analyses

 seule. L’indispensable mu- mencé et il faut le faire savoir. Au bout des routes,
tualisation des inancements Grande bénéiciaire, la Chine l’Europe est la cible
et des risques apparaît tou- continue à se préparer en in- ultime
jours en pointillé derrière les terne pour ces chantiers du Si les déclarations des respon-
décisions récentes concernant xxie siècle. La fusion récente sables chinois ménagent pru-
la BRI. des cimentiers publics CNMB demment les pays situés hors
et Sinoma pour créer la plus zone BRI (Amérique latine,
Premiers résultats grande société mondiale du Afrique occidentale, Paciique)
dans les cercles secteur a par exemple pour en annonçant des retombées
d’inluence rapprochés objectif d’implanter 100 ci- positives planétaires, la rai-
Le principal bénéficiaire des menteries le long des routes de son d’être originale du projet
investissements liés au projet l’initiative. persiste : relier l’Asie orientale
est à ce jour Singapour. Mais Toute médaille ayant son re- à l’Europe. Les réactions mi-
il faut noter que 54 % des vers, certains projets labellisés tigées de certains pays de la
investissements ont eu pour BRI ont récemment vu leur pointe occidentale du vieux
destination des pays à risque avenir compromis, les pays continent ont déterminé la
« spéculatif » dont le dévelop- bénéficiaires rejetant la partie Chine à renforcer son approche
pement devient dépendant des chinoise au motif des contre- économique vis-à-vis des pays
prêts chinois ou syndiqués. parties demandées. Le Népal de la frange orientale (groupe
Les zones proches de la Chine puis le Pakistan vont financer des seize +1) et à lancer des
ont logiquement été les pre- par d’autres moyens des pro- initiatives plus diversiiées à
mières bénéiciaires de l’ini- jets de barrages apparemment l’attention des pays dévelop-
tiative. En Asie du Sud-Est, assortis de conditions de ges- pés de l’Union européenne.
les projets d’infrastructures tion et de propriété excessives. Déjà impliqués et convaincus,
destinés au développement Dans d’autres domaines que l’Espagne, le Portugal et sur-
du commerce ont contribué ceux des infrastructures, du tout le Royaume-Uni qui voit
à un certain apaisement des commerce et des industries là une alternative inespérée à
tensions alors que les implan- connexes, la Chine profite un Brexit douloureux, ont pris
tations chinoises en mer de déjà du réseau créé. Trente une certaine avance. Terminus
Chine méridionale progres- pays de la route ont déjà adop- de plusieurs lignes ferroviaires,
sent. En Asie centrale et au- té le système de navigation par l’Allemagne et les Pays-Bas ont
delà vers l’ouest la moderni- satellite BeiDou et la route de emboîté le pas après une pé-
sation des voies ferroviaires a la soie numérique utilisant riode d’observation.
apporté une activité nouvelle. des standards chinois devrait En France, la réaction a été
L’activité ainsi amorcée est un voir le jour. Pékin avance ses lente malgré des initiatives lan-
levier de rapprochement poli- pions, organisant sous le label cées par la région Auvergne –
tique dont Pékin a besoin pour BRI des évènements culturels Rhône-Alpes. L’année 2017
développer harmonieusement et créant des établissements a marqué un tournant avec
ses relations ; le partage a com- d’enseignement dédiés. Cet un intérêt accru et une action
aspect de l’initiative est dirigé plus volontariste des respon-
vers des pays parfois éloignés sables chinois. Deux forums
Poids de la BRI dans le monde des premiers cercles. (Marseille en octobre, Paris en
Objectifs connexes, les déve- novembre) ont apporté une in-
Population 63 % loppements de l’usage inter- formation parfois manquante
national de la devise et de la et tissé des liens fondateurs
Revenu par habitant 54 %
langue chinoise sont suivis entre institutions, organismes
avec attention par les res- agricoles et commerciaux et
Source : UBS, sept. 2017

Commerce international 35 %
ponsables de Pékin. Partie cercles de rélexion. Sur le plan
intégrante du soft power, ces des réalisations concrètes, le
Produit national brut 35 %
deux facteurs doivent bénéfi- cinquième dialogue écono-

niveau tenu à Pékin début 


Investissement à l’étranger 26 % cier à terme de la BRI tout en mique et inancier de haut
contribuant à sa réussite.

Hors série - Entreprendre à l’international


16

Entreprendre à l’international - Hors série


17

 Analyses

 décembre a entériné des


projets communs, industriels LES VOIES FERROVIAIRES
et environnementaux qui
pourraient être en partie label-
lisés BRI.

Prochaines étapes,
limites et avantages
Dans l’esprit de ses promoteurs
chinois de la BRI, ce projet du
siècle, doit être jaugé à l’horizon
critique du centenaire de la
République populaire en 2049.

© ANDREA BRUCE/The New York Times-REDUX-REA


À cette date, une vitesse de croi-
sière doit avoir été atteinte pour
fournir à la Chine un réservoir
de croissance sufisant.
Les efforts déployés jusqu’à pré-
sent ont porté leurs fruits et des
circonstances externes ont favo-
risé le développement du pro-
jet ; l’accession au pouvoir de
Donald Trump aux États-Unis
KHORGOS
a créé un appel d’air laissant Gare de triage
Pékin prendre le lambeau de à la frontière du
Kazakhstan.
la libéralisation commerciale.
Les déis restant à relever sont
cependant importants :
Le TGV Jakarta-Bandung a été acté en 2016. Le projet stratégique de la ligne
• Les risques inanciers consti-
Kunming-Singapour progresse au Laos et en Thaïlande mais n’est pas acquis pour le
tuent le premier obstacle. Ils tronçon Kuala Lumpur-Singapour qui va être mis en appel d’offres dans les mois qui
sont d’ordre à la fois quantita- viennent.
tifs (les besoins de inancement
Le grand projet Eurasia reliant Berlin à Urumqi devrait être construit d’ici 2028 ;
dépassent les capacités dispo-
pour l’instant, seuls les 700 kilomètres de Moscou à Kazan ont fait l’objet d’un
nibles de pays déjà endettés, en design chinois et les 200 kilomètres de Moscou à Vladimir ont été lancés. Une ligne
particulier la Chine) et quali- reliant Harbin à Vladivostok a été approuvée.
tatifs (certains pays sont ou se-
ront insolvables). Des avancées existent dans le Caucase (tronçon BTK Azerbaïdjan-Géorgie-Turquie
de la ligne Londres-Pékin), en Turquie (Istanbul-Ankara), en Iran (Téhéran-
• L’extension territoriale et la di-
Machhad), en Europe de l’Est où le projet Belgrade-Budapest se heurte aux règles de
versité des pays de la BRI, freins concurrence de l’Union et en Afrique où la ligne Mombasa Nairobi a été inaugurée
à un approfondissement des après Djibouti-Addis-Abeba.
liens, peuvent limiter à terme
les échanges et les objectifs à Des chargeurs très divers (Decathlon, Ikea) sont en train de se convertir au rail et
les transitaires (DB Schenker, Bolloré), d’abord dubitatifs, offrent maintenant une
atteindre.
grande variété de services et de modalités (vêtements sur cintres, températures
• Le contenu logiciel des inten- contrôlées, suivi en ligne des marchandises). Le fret s’est diversiié (bois et matériels
tions de la BRI peut générer de construction de Kubota en Finlande, automobiles allemandes de Munich, biens
des tensions dans des pays ou de consommation chinois vers la Pologne, matériel de forage vers l’Ukraine). La
ensembles régionaux anxieux ligne Wuhan-Lyon est appelée à devenir pérenne.
de voir leurs normes évoluer
Des centres de transfert actifs se sont développés aux extrémités et le long des voies
fatalement vers des standards comme Khorgos à la frontière du Kazakhstan. D’autres suivent, comme en Belarus
chinois. et en Pologne. ■

géopolitique ne sont pas à  


• Les complications d’ordre

Hors série - Entreprendre à l’international


PUBLI RÉDACTIONNEL

Une nouvelle perception du monde

Grâce à ses logiciels uniques, Arkamys, PME française de haute technologie (75% du CA à
l’international) redonne au son une place aussi essentielle que l’image dans notre perception du
monde.

la captation comme à l’émission du son française assure déjà 18% d’un marché
n’existaient pas, qui s’en apercevait ? Les mondial en pleine expansion. Son am-
logiciels d’Arkamys, qui remettent nos bition, atteindre les 30% en 2020. Parmi
oreilles au cœur de nos perceptions du les marques ainsi équipées, on retrouve
monde ont changé la donne. Renault, Nissan, Hyundai, KIA, Skoda,
Peugeot, Citroën ou les chinois Rowe,
L’équilibre qu’il y a plus d’un siècle les NIO, SAIC, Dongfeng…
technologies du moment avaient rom-
pu, est aujourd’hui restauré par des Loisirs : le Live 360° une expé-
technologies nettement plus récentes. rience unique
L’impact de ces découvertes sur toutes Qu’il s’agisse de l’immersion lors d’un
PHILIPPE TOUR CEO ARKAMYS les activités humaines est énorme, à la concert Live1 ou de la diffusion de films
taille des marchés qu’elles commencent ou vidéos, Arkamys, expert de la French
à générer. Tech en spatialisation du son 360°,
propose des expériences immersives
Arkamys
L’excellence au service Automobile : plaisir et sécurité uniques. L’auditeur (ou spectateur) re-
du son Leader mondial du son, Arkamys tra- cevant les sons selon l’endroit où ils ont
L’équipe : plus de cinquante vaille principalement sur deux axes de été captés vit les scènes, de spectacle ou
passionnés du son, ingénieurs développement, le confort et la sécurité naturelle, comme s’il y était, au milieu
de développement, acousticiens, grâce à des algorithmes de spatialisation des musiciens ou des éléments qui dé-
musiciens, « oreilles d’or » du son. filent sur l’écran.
(équivalent-son des «nez » des
parfumeurs). Multiculturels, tous Dans l’automobile, son premier secteur, Arkamys, déjà actif dans les Smart-
fondus d’innovation, ils par- il œuvre à l’intérieur du véhicule pour phones, avec 45 millions de modèles
courent la planète : Paris, Shan- un plus grand confort, notamment dans en circulation : Alcatel, TCL, ZTE, entre
ghai, Séoul, Tokyo, San Francisco
la qualité de restitution de la musique, autres, voit son avenir en grand. Son
et multiplient les brevets dans
mais aussi à l’extérieur de l’habitacle, ambition: « adresser tout appareil fai-
un seul but : Improve the audio
experience.
avec la mise en place de signatures sant du son : TV, casque, barre de son,
sonores, indispensables aux véhicules robot », avec toujours la même approche
électriques devenus silencieux. Mais au- : améliorer l’expérience audio grâce aux

L es technologies du 21éme siècle, en


autorisant l’avènement des écrans et
la multiplication des illustrations, ont
delà du confort d’écoute, Arkamys amé-
liore aussi l’aide à la conduite. La spatia-
lisation des alertes, émises de l’endroit
logiciels de spatialisation.

Pour demain, au-delà du son « pro-


tellement favorisé l’image au détri- d’où provient le danger (dépassement duit physique », c’est à nos oreilles qu’il
ment du son que le visuel nous paraît inopiné, véhicule venant d’un angle s’adresse avec une personnalisation du
souvent plus riche d’informaions que mort arrière…) diminue la fatigue céré- son et de ce qui est précisément audible
l’audio. Mais cette hiérarchie est fausse. brale de l’automobiliste. Avec 43 millions pour chaque personne.
Tant que des outils plus performants à de véhicules équipés en huit ans, la PME

1
Première mondiale du 18 décembre 2017 : retransmission Live sur Facebook en son 360° et vidéo du concerto pour piano n° 27 de Mozart, avec Nicolas
Angelich, sous la direction de Yannick Nézet-Seguin.
19

 Analyses

 exclure dans un monde


en voie de réorganisation où LES VOIES PORTUAIRES
certains intérêts contraires à
ceux de la Chine peuvent coa- SRI LANKA
guler. Le dialogue quadrilatéral Port de Colombo,
un exemple
sur la sécurité1 est à ce titre une d’investissement
menace pour la BRI, bien que chinois.
l’Australie ait récemment pris
ses distances vis-à-vis de ses
alliés américain, japonais et in-
dien. Pour l’instant contrainte,
la position de la Russie peut un
jour évoluer au vu des menaces

© JOYT / ISTOCKPHOTO
que fait planer l’initiative sur
l’Union économique eurasia-
tique qui est son pré carré. Les
risques d’ordre terroriste font
l’objet d’une attention parti-
culière de la part de la Chine
dont la puissance militaire se
renforce considérablement. • Gwadar au Pakistan est le débouché de l’Ouest chinois sur la mer d’Arabie. Son
Pour les pays invités par la terminal relié à Kachgar par oléoduc est l’assurance pour la Chine contre le blocage du
Chine à rejoindre le projet, détroit de Malacca. China Overseas Ports a obtenu le contrôle du port et a sous-traité sa
rénovation. Un don chinois servira à construire hôpital et aéroport et à traiter les eaux.
l’attrait l’emporte aujourd’hui
encore sur les menaces poten- • Au Sri Lanka, China Merchants a investi dans un terminal du port de Colombo et a
tielles. À l’affût de nouveaux pris le contrôle pour quatre-vingt-dix-neuf ans du port de Hambantota en s’engageant à
moteurs de croissance, les pays moderniser les installations. Un projet chinois de rafinerie et un terminal de LPG y sont
développés comme l’Allemagne prévus.
ou la France considèrent l’ad- • La crainte pour le détroit de Malacca explique également en partie l’investissement de
hésion aux projets de la BRI et Citic dans 70 % du port birman de Kyaukpyu. Une zone industrielle et des installations
à la quasi-communauté doua- pétrolières et gazières complètent l’arrivée du pipeline relié au Yunnan.
nière qui pourraient un jour • En Afrique, l’implantation la plus stratégique est Djibouti où l’armée chinoise a installé
résulter de la BRI comme une base militaire. China Poly Petroleum y a un projet de liquéfaction, de terminal LNG
l’avantage premier de main- et de gazoduc relié au bassin de l’Ogaden. Djibouti est également le terminal du chemin
tenir la Chine et ses marchés de fer d’Addis-Abeba construit par la Chine. Une zone franche y sera gérée par China
satellites d’Asie du Sud-Est et Merchants. Au Kenya, Lamu est le débouché des gisements d’hydrocarbures du Soudan
d’Asie centrale ouverts dans du sud.
une compréhension mutuelle. • En Méditerranée, Cosco possédait déjà 65 % du terminal de Kumport près d’Istanbul
Dans les régions dont le déve- lorsqu’il a jeté son dévolu sur Le Pirée, porte d’entrée idéale pour l’Europe centrale via
loppement futur est promet- le réseau ferré Athènes-Budapest et bien placé pour prendre la première place portuaire
teur (Afrique, Moyen-Orient), en Méditerranée. Le gouvernement chinois a engagé des négociations pour le port grec
ces mêmes pays européens ont d’Elefsina et ses activités de vrac, de pétrochimie et de construction navale.
tout avantage à coopérer dans • Ailleurs en Méditerranée, la Chine a investi à Haïfa en Israël (Shanghai International
des projets communs avec la Group), Valence en Espagne (Cosco/Merchants), Cherchell en Algérie, Vado (entre
Chine plutôt que d’avancer Gênes et Nice) et dans le projet de terminal offshore des « cinq ports » de l’Adriatique
à découvert en concurrents Nord. Une concession du port de Koper en Slovénie a également été obtenue par Cosco
afirmés. ■ ce qui ouvre une autre voie par le Brenner vers l’Autriche et l’Europe centrale.
• Côté Atlantique, Ningbo s’intéresse à Sines au Portugal et Cosco qui possédait déjà
1. Le dialogue quadrilatéral de sécurité, initié 47 % du terminal Euromax de Rotterdam vient d’acquérir Zeebrugge en Belgique dont
en 2007, est un dialogue informel stratégique il veut faire un hub global stratégique. China Merchants s’intéresse au port de Klaipeda
qui rassemble l’Australie, l’Inde, les États-Unis en Lituanie, bon débouché pour la route ferroviaire. ■
et le Japon, basé sur leurs intérêts communs
dans la région indo-pacifique.

Hors série - Entreprendre à l’international


20

 Analyses
ROBOT MARIN
Un poisson
robot, basé sur
l’intelligence
artiicielle,
développé par
l’entreprise
sud-coréenne
AIRO.

© JKAZUHIRO NOGI/AFP
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE
Une technologie stratégique
En quelques années, l’intelligence artiicielle est passée du statut
de fantasme à celui d’enjeu stratégique pour les grandes puissances
mondiales. La maîtrise de cette technologie de rupture pourrait redéinir
les équilibres économiques et géopolitiques.

Par Guy de Rougemont, journaliste indépendant

I
l y a encore peu, l’intelli- chaine des voitures autonomes thodes algorithmiques (dans le
gence artiicielle (IA) était dans le paysage urbain. domaine de « l’apprentissage
aux yeux du plus grand L’augmentation exponentielle profond » en particulier) sont
nombre un ingrédient plus de la puissance de calcul des les principaux vecteurs de cette
ou moins fantasmatique processeurs et des capacités accélération.
des romans et des ilms de de stockage, la constitution Outre ses multiples aspects
science-iction. Cette percep- d’immenses bases de données sociétaux et éthiques, cette ré-
tion s’est modiiée face à l’évolu- (big data), la multiplication des volution technologique laisse
tion très rapide de la technolo- objets connectés, la sophistica- présager un bouleversement du
gie. Rares sont ceux qui doutent tion croissante des capteurs et, marché du travail, même si les
aujourd’hui de l’apparition pro- bien sûr, les progrès des mé- prévisions sur ce point varient

Entreprendre à l’international - Hors série


21

85 %
considérablement. Selon une tion de la clientèle. Le prochain du secteur. Apple arrive en se-
étude menée par des chercheurs secteur concerné sera celui des conde position avec huit acqui-
des universités d’Oxford et de transports, avec la mise en circu- sitions, devant Facebook (six),
Yale, basée sur les réponses de lation des véhicules autonomes. des Microsoft (cinq), Intel (cinq),
350 experts, l’intelligence ar- Et au rythme auquel la re- métiers qui Amazon et Twitter (quatre ac-
tiicielle pourrait remplacer cherche progresse tous azi- existeront quisitions chacun). Selon CB
l’homme dans de nombreux muts, les applications de l’IA ne en 2030 Insights, plus de trente startups
domaines d’activité au cours des peuvent que se multiplier. Les dédiées à l’IA ont été rachetées
sont encore
cinquante années à venir, pro- géants du numérique se livrent au cours du seul premier tri-
voquant un chômage structurel à une course à l’innovation, et
inconnus mestre de l’année 2017, et le
massif. D’autres analystes jugent les investissements dans les star- aujourd’hui. mouvement se poursuit.
ces prédictions irréalistes, ou as- tups spécialisées sont passés de En conséquence, les centres de
surent que les avancées techno- 415 millions de dollars en 2012 recherche des grands groupes
logiques créeront autant d’em- à 5 milliards en 2017, selon le de high tech s’étoffent à vive al-
plois qu’elles vont en détruire. cabinet d’études CB Insights. lure. Créée en 2016, la division
Selon le think tank californien La société d’analyses Tractica IA de Microsoft compte déjà
IFTF (Institute for the Future), estime de son côté que le mar- 8 000 employés. Celle de Google
85 % des métiers qui existeront ché de l’intelligence artiicielle est basée dans la Silicon Valley,
en 2030 sont encore inconnus pour les applications en entre- mais pour capter les talents
aujourd’hui. Parmi ces profes- prise s’élèvera à plus de 36 mil- où qu’ils se trouvent, elle a ou-
sions du futur : « coach de ro- liards de dollars en 2025, pour vert des antennes à New York,
bots », « détective de données », 643 millions aujourd’hui. Une Cambridge (Massachussetts),
« sherpa de magasin virtuel » troisième étude, réalisée par le Montréal, Toronto, Londres,
ou « coordinateur humain- cabinet PwC, prédit que l’intel- Zurich, et depuis peu, Pékin.
machine »… En outre, de mul- ligence artiicielle contribuera à Facebook possède trois labo-
tiples facteurs sont à prendre hauteur de 15,7 trillions de dol- ratoires dédiés à l’IA, situés en
en compte. Le vieillissement de lars à l’économie mondiale en Californie, à Paris et à Londres,
la population dans les pays in- 2030, soit plus que le Pib actuel et un quatrième s’apprête à ou-
dustrialisés, par exemple, va gé- cumulé de la Chine et de l’Inde ! vrir ses portes à Montréal. Et
nérer la création de dizaines de Perçue comme le facteur de IBM – dont les programmes
milliers d’emplois de proximité compétitivité majeur des dé- DeepBlue et Watson ont joué
qui compenseront l’impact de cennies à venir, l’IA est donc un rôle historique dans le dé-
l’IA sur le secteur de la santé. désormais un enjeu stratégique veloppement de l’IA – entend
Pour l’instant, l’intelligence ar- pour les grandes puissances bien rester dans la course. La
tiicielle est surtout employée économiques. société a annoncé l’an dernier
dans les domaines du numé- la création de laboratoires à
rique (assistants personnels, Amérique du Nord : Cambridge (en partenariat avec
chatbots, outils de traduction une longueur d’avance le prestigieux MIT), à Munich
instantanée et de reconnaissance Les grands acteurs améri- et à Montréal.
visuelle, publicités ciblées, mo- cains du numérique ont été Le Canada est en effet un
teurs de recherche), de la mé- les premiers à se lancer dans haut lieu de la recherche dans
decine (diagnostic, détection), ce nouveau champ d’innova- cette discipline, fort de la pré-
et de la inance, ilière où son tion. Après avoir fait la tour- sence de pionniers tels Geoffrey
impact est particulièrement sen- née des centres universitaires Hinton (université de Toronto
sible : la banque d’affaires new- du monde entier pour déni- et Google) et Yoshua Bengio
yorkaise Goldman Sachs em- cher les meilleurs spécialistes (université de Montréal et IBM),
ployait 600 traders sur le marché en IA, ils se sont emparés des et d’enseignants-chercheurs ré-
des actions en 2000, ils ne sont startups les plus prometteuses. putés comme Joelle Pineau
plus aujourd’hui que… deux. Google a acquis douze sociétés (université McGill et Facebook)
Et à travers l’Europe, de nom- en quatre ans, dont la société ou Richard Sutton (univer-

La métropole québécoise 


breuses institutions inancières londonienne DeepMind, consi- sité d’Alberta et DeepMind).
automatisent les tâches de ges- dérée comme un des leurons

Hors série - Entreprendre à l’international


22

TAILOR-MADE MARITIME
SOLUTIONS



LDA provides its partners and clients with tailor-made industrial


solutions and vessels.
A Century old commitment, enabled by constant innovation
and reactivity, combined with recognized Industry expertise.
Varied and adapted services: bulk transportation, port logistics and
transshipment, submarine cable and operations, seismic research,
heavy and specialized cargoes, industrial projects.
www.lda.fr

Entreprendre à l’international - Hors série


Louis Dreyfus Armateurs - Siège social 21 Quai Gallieni 92158 Suresnes Cedex - France - Tél. +33 (0)1 70 38 60 00 - Fax +33 (0)1 70 79 15 02
Société par Actions Simplifiée au capital de 51 401 070 Euros - RCS NANTERRE 652 012 311 - SIRET N° 652 012 311 00062 - N° TVA FR 32 652 012 311 - Code APE 5020 Z
23

 Analyses

 héberge aujourd’hui la mations est très peu réglementé, Le gouver- sance tout aussi ambitieuses.
plus importante communau- et les consommateurs chinois nement Eux aussi investissent massi-
té académique travaillant sur se soucient pour l’instant assez vement dans la R&D. Le géant
l’IA. Outre Facebook, Google peu de la protection de leurs chinois a du commerce en ligne Alibaba
et IBM, des multinationales données personnelles, ce qui ixé comme revendique 22 000 ingénieurs,
comme Microsoft, Samsung et laisse un champ très ouvert à et son emblématique PDG, Jack
objectif de
Thales y ont elles aussi installé l’expérimentation. Certains ob- Ma, a récemment affecté 15 mil-
des centres de recherche. servateurs remarquent que les devenir le liards de dollars à la création de
L’Amérique du Nord compte chercheurs chinois disposent leader sept laboratoires dédiés à l’IA et à
donc aujourd’hui le plus grand principalement à l’heure ac- l’informatique quantique. Cinq
mondial
nombre de spécialistes, les en- tuelle des données de leurs d’entre eux seront situés hors
treprises les plus en pointe et concitoyens, quand Google, de l’IA. de Chine (San Mateo, Seattle,
les fabricants de processeurs les Facebook ou Amazon ont des Singapour, Tel Aviv et Moscou)
plus performants (Intel, Nvidia), utilisateurs dans de très nom- pour pallier une main-d’œuvre
mais l’industrialisation de l’IA breux pays, ce qui leur permet locale insufisante. Alibaba n’est
n’en est qu’à ses débuts et les d’avoir une approche plus di- pas la seule entreprise chinoise à
positions ne sont pas acquises. versiiée. Certaines applications essaimer. Baidu, société éditrice
chinoises commencent toutefois d’un moteur de recherche sou-
Les ambitions à étendre leur rayonnement : la vent comparé à Google, emploie
chinoises messagerie instantanée WeChat, quelque 300 personnes dans son
En juillet 2017, le gouverne- surtout, revendique 70 millions centre de recherches en AI de la
ment chinois a inscrit dans un d’utilisateurs à l’international. Silicon Valley, et Tencent, l’édi-
plan national son objectif de La Chine ne se mesure pas en- teur de WeChat, a récemment
devenir le leader mondial de core à l’Amérique du Nord en ouvert un laboratoire à Seattle.
l’intelligence artiicielle. Par une matière de recherche fonda- Pour diriger ces structures, les
politique incitative, couplée à mentale, mais le nombre de pu- « Gafa » chinois n’hésitent pas
des investissements dans la blications scientiiques qu’elle à débaucher des dirigeants de
formation et les programmes produit a fortement augmenté Google ou de Microsoft, et ils
de recherches universitaires, en quelques années. En outre, se sont également lancés dans la
la Chine compte accroître son la barrière du langage avantage chasse aux startups.
poids économique dans ce do- la Chine. Ses chercheurs maî- Autant d’éléments qui, conju-
maine à 22 milliards de dollars trisent pour la plupart l’anglais gués à une puissante volonté
d’ici à 2020 puis à 59 milliards – devenu peu ou prou la langue gouvernementale, amènent les
en 2025, ain de devenir la pre- des sciences – ce qui leur permet analystes à penser que la Chine
mière puissance de l’IA au dé- de prendre connaissance des tra- pourrait remporter son pari.
but de la décennie suivante. vaux publiés à travers le monde, Une étude du cabinet PwC pré-
Aux yeux des analystes, cet ob- alors que peu de scientiiques dit que l’empire du Milieu sera
jectif n’a rien de chimérique. En nord-américains lisent le man- le pays qui obtiendra les plus
premier lieu, la Chine possède darin. Les chercheurs chinois fortes retombées économiques
un marché intérieur énorme, et sont donc mieux informés sur du développement de l’IA, avec
une population friande d’inno- l’état de la recherche en AI. des gains de productivité qui
vation technologique qui génère D’autre part, l’intensiication pourraient dépasser ceux des
à elle seule, selon The Economist, de la recherche en Chine est le États-Unis dès 2028. La Chine
presque autant de données que fait des entreprises plus que des s’impose donc déjà comme un
le reste du monde. Or, les don- universités, d’où un fort dyna- acteur essentiel de la course
nées sont le « carburant » de misme en recherche appliquée, à l’IA, loin devant les autres
base qui permet aux systèmes notamment dans des domaines pays du continent asiatique.
d’intelligence artiicielle d’ap- « monétisables » comme la re- Hongkong, avec ses universités
prendre et de se perfectionner. connaissance vocale ou visuelle. de qualité, est plus un parte-
Plus ils en analysent, plus ils Car à l’instar des États-Unis, la naire qu’un concurrent. La Co-

défaite de son héros national 


deviennent pertinents. Qui plus Chine a ses géants du numé- rée du Sud, touchée à vif par la
est, l’accès à cette masse d’infor- rique, aux stratégies de crois-

Hors série - Entreprendre à l’international


24

 Analyses

 Lee Sedol – grand maître la cause la plus probable d’une L’Europe ne génieurs en IA ou en robotique
du jeu de Go – face à un pro- troisième guerre mondiale », a-t- joue guère ont signé une lettre ouverte
gramme d’IA développé par il écrit sur son compte Twitter. en ce sens, dont des « stars »
DeepMind, a lancé un plan d’un Ces propos sensationnalistes pour l’ins- comme Yann Le Cun, Geoffrey
milliard de dollars, et le minis- lui ont été reprochés, mais de tant qu’un Hinton, Yoshua Bengio, Demis
tère de l’Industrie japonais dit nombreux analystes américains Hassabis (CEO de DeepMind),
rôle de
vouloir investir un montant sont inquiets. D’après une étude Elon Musk ou Steve Wozniak
équivalent pour booster la re- du groupe de rélexion Center spectateur. (cofondateur d’Apple). On les
cherche et les industries liées à for a New American Security, voit donc mal prêter main forte
l’IA, mais les deux pays auront publiée in novembre, la Chine au Pentagon, à tout le moins en
du mal à rattraper leur retard. serait en mesure de surpasser matière d’armement.
Le seul « dragon » en puissance à l’Amérique en matière d’in-
émerger est Singapour. De nom- telligence artiicielle militaire. L’IA en France
breuses entreprises du secteur y Un autre rapport, diffusé la Dans cette nouvelle industrie
sont déjà installées, et Alibaba va même semaine, afirme que les dominée par une douzaine de
y ouvrir un centre de recherches. États-Unis risquent de se re- grands groupes américains ou
La ville-État disposera aussi trouver en situation d’infério- chinois, l’Europe ne joue guère
bientôt du plus vaste incubateur rité non seulement vis-à-vis de pour l’instant qu’un rôle de
dédié à l’IA au monde, et son la Chine mais aussi de la Russie. spectateur, de terrain d’expéri-
gouvernement s’emploie active- Eric Schmidt, le président exé- mentation et de fournisseur de
ment à développer un écosys- cutif d’Alphabet, la maison données et de matière grise. Les
tème favorable. Singapour igure mère de Google, a lui aussi fait politiques publiques tardent à
déjà dans le peloton de tête des part de ses préoccupations. se mettre en place. En France,
publications d’articles scienti- « L’armée américaine n’est pas notamment, on en est encore
iques sur le sujet. en tête en matière d’intelligence à la production de rapports.
artificielle », a-t-il afirmé lors Le premier, commandé par
IA et armement d’une réunion du Defense In- François Hollande et intitulé
En juillet dernier, le groupe russe novation Advisory Board (le co- « France IA », a été rendu public
Kalashnikov a annoncé avoir mité consultatif en innovation en mars 2017. Selon ses auteurs,
élaboré un « module de com- du Pentagon), dont il est éga- notre principal atout réside dans
bat » entièrement automatisé lement président. Selon lui, le la qualité de la formation et de
capable, grâce à son intelligence Département de la Défense n’a la recherche, avec un réseau de
artiicielle, d’identiier des cibles pas perçu le potentiel de l’IA plus de 250 équipes regroupant
et de « prendre des décisions ». assez tôt et doit maintenant de- près de 5 300 chercheurs, et dix-
Quelques semaines plus tard, mander l’aide du secteur privé huit mastères spécialisés (soit
Vladimir Poutine déclarait que pour rattraper le temps perdu. un peu plus de 1 000 étudiants).
« celui qui deviendra le leader Outre Schmidt, le Defense Inno- De fait, la France a produit des
dans ce domaine [l’IA] domine- vation Advisory Board compte spécialistes de haut niveau dans
ra le monde ». Le président de la quelques grands noms du numé- ce domaine. Yann Le Cun, l’un
Fédération russe a poursuivi en rique comme Jeff Bezos (fonda- des pionniers de l’apprentissage
évoquant la nécessité d’un par- teur d’Amazon), Reid Hoffman profond, dirige aujourd’hui le
tage des connaissances au niveau (co-fondateur de LinkedIn) et laboratoire de recherche pari-
international, mais les réactions Marne Levine d’Instagram, mais sien de Facebook. Le centre de
n’en ont pas moins été vives, en il ne représente pas pour autant recherche européen de Google
particulier outre-Atlantique. l’ensemble de la Silicon Valley. (Zurich, 2 400 employés) est di-
Fidèle à son habitude, le pré- Une fraction importante de rigé par un autre français, l’ingé-
sident de Tesla et SpaceX, Elon son microcosme réclame en ef- nieur Emmanuel Mogenet, tan-
Musk, a réagi par une formule fet l’adoption d’une convention dis que le toulousain Luc Julia
choc : « Chine, Russie, bientôt interdisant les armes « auto- pilote le centre d’innovation de
de grandes puissances infor- nomes », au même titre que les Samsung dans la Silicon Valley,
matiques. La compétition entre armes biologiques et chimiques. après avoir participé à la créa-
États pour la supériorité en IA est Plus de 3 500 chercheurs et in- tion de Siri, le célèbre assistant

Entreprendre à l’international - Hors série


25

vocal d’Apple. Jérôme Pesenti,


quant à lui, a été un des créa-
teurs de Watson, l’IA d’IBM.
Et la jeune génération ne manque
pas non plus d’étoiles montantes,
du trentenaire – et très média-
tique – Rand Hindi (Snips) au
tout jeune Louison Dumont
(dix-neuf ans, créateur de l’avocat
virtuel « Peter »), en passant par
Morgane Barthod (Meteo*Swift)
ou Nicolas Meric (DreamQuark),
pour ne citer qu’eux.

© TRISTAN REYNAUD/SIPA
Point commun entre ces poin-
tures : tous ou presque travaillent
pour des sociétés étrangères ou
sont installés hors de France. De
quoi nourrir la crainte souvent
exprimée d’une « fuite des cer-
veaux ». Le rapport pointe du
doigt l’implication insufisante
des grands groupes industriels CNAM vantes ». Plus sûrement, l’intérêt aux chercheurs comme aux en-
dans la recherche en amont. Une Cédric Villani (à croissant des fonds d’investisse- trepreneurs. Enin, la mission
gauche) lors du
carence qui s’explique notam- lancement de ment, sociétés de capital risque s’attachera à déinir « une poli-
ment par l’absence de géants du la mission sur et autres business angels français tique de la donnée adaptée aux
l’intelligence
numérique français, ou même artiicielle par le
pour l’IA devrait permettre aux enjeux de l’IA ». Sur ce point, la
européen, qui irrigueraient la Premier ministre jeunes pousses de se développer note d’étape ne relète guère les
ilière comme le font Google, Edouard Philippe. sans perdre leur indépendance. convictions exprimées par Cé-
Facebook ou leurs homologues Les récentes levées de fonds de dric Villani au début des travaux.
chinois. La recherche française « pépites » du secteur comme L’intelligence artiicielle doit être
reste majoritairement alimentée Dataiku, Snips ou Clustree en « associée à un renforcement de la
par des fonds publics. sont l’illustration. démocratie et non pas le contraire.
Il y aurait actuellement près de En septembre, Emmanuel Macron Un certain nombre d’exemples
300 startups françaises impli- a conié le pilotage d’une nou- montrent que dans certains cas
quées dans le domaine de l’IA, velle mission d’information au l’utilisation de l’IA peut avoir des
et le risque, là aussi, est de voir mathématicien Cédric Villani, effets ravageurs… notre but est de
les plus prometteuses prendre le lauréat de la prestigieuse mé- favoriser les garde-fous », avait-
large. Niland, société parisienne daille Fields. Ses conclusions se- t-il déclaré dans un entretien ac-
spécialisée dans les algorithmes ront rendues dans les semaines cordé au Monde.
de recommandations musi- à venir, mais une note d’étape Comme le consacre le Règle-
cales, a été rachetée l’an der- en a dévoilé les grands axes. ment européen sur la protec-
nier par Spotify (le leader de la Constatant que « le chemin pour tion des données, qui entre en
musique en ligne), et Regaind, faire émerger des champions na- vigueur en mai prochain, le
une startup œuvrant dans la tionaux et européens de l’IA est respect de la vie privée est une
recherche d’images, est passée étroit », Villani et son équipe notion essentielle en Europe,
dans le giron d’Apple. Le rap- préconisent de se concentrer sur plus qu’en Chine ou même aux
port France IA suggère d’en- quatre secteurs clés : la santé, le États-Unis. Entre ce principe et
visager une déiscalisation des transport, l’environnement et la la boulimie de données person-
rachats de startups en IA par les défense. La création de « lieux nelles qui sous-tend le dévelop-
grands groupes français, pour emblématiques de l’IA » est éga- pement de l’intelligence artii-
les inciter à « s’approprier plus lement envisagée, ain d’offrir cielle, trouver un juste équilibre
rapidement les technologies inno- des écosystèmes plus propices ne sera pas chose facile. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


LES MA R

Entreprendre à l’international - Hors série


A RCHÉS
PRODUITS DE BASE SERVICES
28 Un rebond qui devrait se conirmer
50 NUMÉRIQUE : CES 2018, le sacrement de

PHOTOS SOMMAIRE (de g. à d.) : ©AntonMatveev/ISTOCKPHOTO - ©Yury Gubin/ISTOCKPHOTO - ©Joel Sorrell/ISTOCKPHOTO


Par Philippe Chalmin, professeur d’histoire
la Blockchain ?
économique à l’Université de Paris-Dauphine,
Par Gilbert Réveillon, CCE, président du groupe
président de l’Observatoire des Prix et des Marges
d’expertise TIC et Économie numérique des CCE
34 PÉTROLE : renversement de tendance
52 FINANCE : le crowdfunding a le vent en poupe
Par Francis Perrin, chercheur associé à l’OCP
Par Philippe Tisseau, CCE Autriche avec la
Policy Center (Rabat) et directeur de recherche
collaboration d’Alexis Braillon
à l’IRIS (Paris)
54 TOURISME : record de progression du
36 CHARBON : décroissance à l’Ouest, tourisme mondial
croissance à l’Est Par François Vellas, Isthia,
Par Jean-Marie Martin-Amouroux Université de Toulouse Capitole

INDUSTRIES NORMES
40 AUTOMOBILE : en progression encore 58 CARBONE : prix du carbone et compétitivité
et toujours… des entreprises
Par Éric Champarnaud, C-Ways Par Paula Coussy
43 AÉRONAUTIQUE : accélération de la demande 61 CONFORMITÉ : l’année 2018 sous le signe de
Par François Vellas, Isthia, la « conformité »
Université de Toulouse I, Capitole Par Isabelle Ginet-Kauders, CCE

47 TEXTILE : vers une consommation


plus responsable
Par Gildas Minvielle, directeur de l’Observatoire
économique, Institut français de la mode

Hors série - Entreprendre à l’international


28

 Marchés Produits de base


LITHIUM
La demande est
très forte pour ce
métal rare utilisé
notamment pour
les batteries.

© hekakoskinen /ISTOCKPHOTO
PRODUITS DE BASE
Un rebond qui devrait
se conirmer
Par Philippe Chalmin, professeur d’histoire économique à l’Université de
Paris-Dauphine, président de l’Observatoire des Prix et des Marges1

Après un recul de 10 % en 2016, les prix mondiaux quotas décidés par l’Opep et ses
alliés – au premier chef la Russie –
des principales matières premières échangées dans in novembre 2016 à Vienne.
le monde ont rebondi de 15 % en 2017. Pour 2018, Cet accord était en lui-même
les principales interrogations portent sur l’évolution un petit chef-d’œuvre d’équi-
libre géopolitique puisqu’il met-
du dollar et les choix stratégiques de la Chine.
tait autour de la table des pays
en conlits ouverts, des haines

L
ancestrales et bien des faiblesses
es prix mondiaux qui peut paraître paradoxal alors politiques : l’Arabie saoudite
des principales matières que sa condamnation est renou- désormais dirigée d’une main
premières ont augmen- velée de COP en COP, toutes qui se veut de fer par le jeune
té de 15 % en 2017, de aussi peu eficaces. Parmi les prince Mohamed Bin Salman
8 % si l’on exclut de autres « stars » notons le cobalt, (MBS), l’Iran tout auréolé de sa
l’indicateur CyclOpe le pétrole le fret maritime sec (marchan- « victoire » en Syrie et de facto en
et les métaux précieux. Pour la dises solides en vrac), le palla- Irak, la Russie bien sûr devenue
plupart des produits, on reste dium et de manière plus anec- l’un des maîtres de ce « grand
loin des sommets atteints du- dotique le beurre et la vanille. jeu » dont les États-Unis de
rant le « choc » de 2007/2014. Le Au chapitre des baisses, la palme Donald Trump se sont disquali-
rebond des marchés de matières revient au cacao et au sucre, tout iés. Et puis aussi, en dehors de
premières a été plus modeste et ce qui est nécessaire pour faire 1. Derniers livres ce chaudron, des pays comme
publiés : « La France
surtout fort inégal avec de pro- du chocolat ! de François Hollande,
la Libye, le Nigeria et aussi le
fondes divergences entre l’éner- chroniques d’un quin- Venezuela, tous bien représenta-
gie et les métaux d’une part, les Tensions énergétiques quennat 2012-2017 »
Éditions François Bou-
tifs à un niveau ou à un autre de
produits agricoles d’autre part. C’est bien sûr le pétrole qui a at- rin et « Mon journal la « malédiction du pétrole ».
Au chapitre des hausses, les plus tiré sur lui les feux de l’actualité. du monde 2012-2016, L’extraordinaire est que cela
Chroniques d’un écono-
notables concernent le charbon L’année 2017 avait en effet com- miste engagé » Éditions a marché ! L’Opep a tenu ses
dans le champ de l’énergie, ce mencé avec la mise en place des François Bourin engagements, en partie quand

Entreprendre à l’international - Hors série


29

même grâce à l’effondrement du peu les énormes investissements l’année de l’éclosion de la voi-
Venezuela, les 1,2 million de réalisés dans de nouveaux trains ture électrique.
barils/jour de réduction des de liquéfaction au Qatar et en
quotas ont été respectés, tout Australie. Mais grâce au dévelop- Passions électriques
comme, avec un peu plus de pement de terminaux lottants et chinoises
lenteur, les 600 000 bj ou pres- de regazéiication de petite taille, Il a sufi de quelques études pros-
que de la Russie et de ses alliés. le gaz naturel devient une source pectives et du lancement de mo-
Fin 2017, l’accord a été prolon- d’énergie compétitive pour de dèles dits de série pour que l’on
gé alors que le cours du Brent nombreux pays importateurs fasse des véhicules électriques le
revenait au-dessus de $ 60 le dont l’équilibre énergétique et nouvel eldorado de l’industrie
baril pour la première fois de- électrique reposait jusque-là sur automobile mondiale. Il n’a pas
puis 2015. Il est vrai qu’avec des des centrales thermiques à fallu longtemps pour que ceci
prix inférieurs en 2016 à $ 50 le charbon. se traduise en demande poten-
baril pour le WTI américain, la La hausse des prix de l’énergie tielle pour un certain nombre de
production de pétrole de schiste a en tous cas soutenu les efforts métaux : du cobalt, du lithium

du cuivre pour les câblages… 


américain a marqué une légère en matière de nouveaux modes et du nickel pour les batteries,
pause en 2017 en n’augmentant de consommation et 2017 a été
« que » de 380 000 bj même si les
États-Unis, grâce à l’augmen-
tation des différentiels de prix,
sont devenus un exportateur ré-
Les prix des matières premières en 2017
(variation moyenne 2017 sur moyenne 2016)
gulier vers l’Asie.
Mais les autres sources d’éner-
+83


Charbon à coke
gie fossile ont aussi connu une Fret sec +70
Beurre Europe +70
brillante année comme pour dé- Beurre NZ +65
+42
mentir le consensus mou qui de Palladium
Charbon Europe +41
COP en COP essaie avec raison Zinc +38
Charbon Asie +34
de promouvoir le développe- GNL Asie (spot) +32
Ferrailles US +28
ment d’autres énergies. Le char- Cuivre +27
bon vapeur a ainsi terminé l’an- Minerai de fer +26
Gaz naturel Europe +24
née au-delà de $ 100 la tonne en Plomb +24
Acier (Chine) +24
Asie grâce à l’augmentation des Aluminium +23
Acier (Europe €) +23
importations chinoises. C’est Laine +23
même le charbon à coke pour la Pétrole Brent +22
+20
Caoutchouc
sidérurgie chinoise qui a connu Gaz naturel US +20
Pétrole WTI +17
la hausse la plus forte de toutes GNL Asie (contrat) +16
+15
les matières premières en 2017. CyclOpe
Coton +13
Il y a eu enin, le gaz naturel qui Porc (Brésil) +12
Étain +12
a proité quand même, surtout Huile de Coprah +11
Pâte à papier +10
en Asie, d’un report de consom- Nickel +9
mation aux dépens du charbon. Porc US +8
+8
CyclOpe (hors métaux précieux et pétrole)
Le phénomène le plus important Porc France (€) +6
Riz +5
est là le développement d’un vé- Blé Rouen (€) +4
Poudre de lait +2
ritable marché du GNL (gaz na- Or +1
turel liquéié) qui ne s’échangeait Viande de boeuf US +1
Huile de soja +1
jusqu’à présent que dans le cadre Blé +1
Huile de palme +1
de contrats à long terme. Dé- 0 Café
sormais, c’est le marché « spot » -2
0 Argent
Maïs
Source : CyclOpe

qui devient directeur dans un -2


-4
Graines de soja
Tourteau de soja
contexte de forte hausse des prix, -4 Platine
-6 Viande bovine Argentine
liés à la demande. Ceci permet- -11 Sucre
-30 Cacao
tra au moins de rentabiliser un

Hors série - Entreprendre à l’international


30

Entreprendre à l’international - Hors série


31

 Marchés Produits de base

 C’est là une des raisons de autant de grains (3,2 milliards


la reprise incontestable qui a ca- de tonnes en 2017/2018) et la Les prévisions CyclOpe
ractérisé pratiquement tous les plupart des marchés agricoles pour 2018
marchés des métaux non ferreux des céréales au sucre, des oléagi- (en % de variation 2018 sur 2017)
en 2017. neux au cacao ont été excéden- Fret sec +63 +30
Au-delà du cobalt et du lithium taires depuis deux ou trois cam- Nickel +48 +25
Palladium +15
dont les prix ont doublé sur des pagnes. Le résultat en a été une Blé Chicago +14
Cuivre
marchés étroits et devenus très baisse généralisée des prix ou Laine +10
+14

spéculatifs, la tendance haussière le maintien à des niveaux déjà Riz


Pétrole Brent
+10
+8
a été générale pour des raisons déprimés en 2016. Cela a été le Pétrole WTI +7
Or +7
plus directement liées aux fon- cas des céréales, à l’exception re- CyclOpe +6
GNL Asie
damentaux : grèves, crises poli- lative du riz, avec en particulier Argent
+6
+5
tiques et embargos, fermeture la spectaculaire augmentation Huile de soja
Café
+5
+5
de capacités par des producteurs de la production russe de blé. La Gaz naturel US +4
ZInc +4
ont joué avec en toile de fond la Mer Noire est d’ailleurs devenue Cyclope (hors métaux précieux et pétrole) +2
Aluminium +2
Chine, son appétit, mais aussi les le premier bassin d’exporta- Gaz naturel Europe +1
conséquences des mesures prises tions céréalières au monde. De Maïs
Platine
0
0
en matière d’environnement par tous les grains, seul le soja s’est -1 Cacao
-4 Charbon Asie
le gouvernement de Xi Jin Ping. maintenu à des niveaux de prix -5 Plomb
-5 Charbon Europe
Ceci a tout particulièrement af- relativement élevé : c’est grâce -5 Étain
fecté l’aluminium dont la Chine à la montée des importations

Source : CyclOpe
-7 Minerai de fer
-9 Caoutchouc
est devenue – contre toute lo- chinoises qui sur la campagne -10 Coton
-12 Sucre
gique énergétique et environ- 2017/2018 pourraient atteindre -15 Graines de soja
nementale – de loin le premier les 100 millions de tonnes. -24 Charbon à coke

producteur mondial. La Chine Mais les excédents ont aussi


applique désormais des règles touché les produits tropicaux
d’hivernage qui réduisent de comme le café et surtout le cacao. (en légère baisse) et maintenant
manière drastique les produc- Enin, cela a été aussi le cas de viande bovine.
tions d’aluminium, d’acier, de du sucre dont l’excédent en Enin, ce panorama des marchés
fonte de nickel des régions les 2017/2018 pourrait selon cer- de commodités en 2017 ne serait
plus polluées entre novembre et tains analystes atteindre 10 mil- pas complet si l’on ne mention-
mars. Pour la première fois en lions de tonnes. Au-delà du cas nait deux prix qui ont étonné les
2017, cela a été appliqué sérieu- un peu anecdotique de la vanille, observateurs : les 450 millions de
sement avec un impact direct sur la seule exception agricole a été dollars payés par un prince pé-
l’équilibre des marchés et donc en 2017, le beurre dont les prix trolier (MBS lui-même) pour le
sur les prix en Chine et à l’inter- ont – en moyenne – augmen- Salvator Mundi de Léonard de
national : cela a particulièrement té de près de 70 % provoquant Vinci vendu par un oligarque de
touché le marché de l’acier avec même une crise d’approvision- la potasse et les 222 millions de
une forte baisse des exportations nement en Europe. dollars payés pour un footbal-
chinoises. Toutefois, la Chine Cette hausse, qui ne concerne pas leur brésilien par un club inan-
reste bien la clef des marchés des l’autre grande matière première cé par du gaz naturel !
minerais et métaux. Cela a été laitière – la poudre de lait –,
encore le cas pour le minerai de est due à des évolutions des ha- Quelles perspectives
fer et le charbon à coke. bitudes alimentaires (un retour pour 2018
en grâce diététique du beurre) Rarement, le soleil aura autant
Excédents agricoles ainsi qu’à des problèmes de pro- brillé sur la scène économique
Toute autre a été la situation agri- duction en Nouvelle-Zélande. mondiale avec un consensus de
cole. Cela fait maintenant trois En général, les prix des produits croissance de l’ordre de 3,7 % et
ans que le monde n’a pas connu animaux se sont mieux com- une vision positive sur pratique-
d’accident climatique majeur. Le portés que ceux des végétaux, ment tous les pays du monde à

pour lesquels, du Venezuela à 


résultat ne s’est pas fait attendre. là aussi grâce à l’importance des la notable exception de ceux
Jamais le monde n’a produit achats chinois de viande porcine

Hors série - Entreprendre à l’international


32

 Marchés Produits de base

 l’Angola, du Congo aux pays ticulier entre l’Arabie saoudite Le climat si la nécessité de maintenir la
du Golfe, la malédiction des ma- (où le « jeune » MBS a de quoi sera bien croissance chinoise au moins
tières premières est une cruelle inquiéter) et l’Iran. Mais face autour de 6 % pour créer les 11
réalité. Remarquons seulement à cette discipline, il faut tenir sûr la va- à 12 millions d’emplois urbains
que parmi les « BRICS », le B compte de l’extraordinaire dy- riable clef nécessaires pour satisfaire les
(Brésil), le R (Russie), le I (Inde), namique des pétroles de schiste migrants ruraux. Mais d’autre
de marchés
le C (Chine) et le S (Afrique du américains aux vannes lar- part, il faut que cette croissance
Sud) n’aficheront que de bien gement ouvertes par Donald agricoles soit moins polluante et donc
modestes croissances après des Trump. Dès les premiers mois désespéré- il faut engager une démarche
récessions parmi les plus mar- de 2018, les États-Unis produi- de plus en plus volontariste de
ment à la
quées de leur histoire. ront plus de 10 millions de ba- fermeture des capacités de pro-
La seule véritable interrogation rils/jour, à des prix de revient recherche duction les plus marginales qu’il
concerne l’évolution du dollar. proches de $ 40 pour le pétrole de « mau- s’agisse de l’acier, de l’alumi-
Va-t-il poursuivre son affaiblis- de schiste, que leurs producteurs nium, de la fonte de nickel ou de
vaises »
sement non seulement contre ont déjà arbitré sur les marchés l’élevage de porcs.
l’euro (c’est déjà fait), mais à terme. À cela, il faut ajouter de nouvelles. Autant la croissance de l’éco-
contre les autres devises notam- nouvelles productions de pays nomie chinoise paraît assurée,
ment asiatiques, ou bien va-t-il comme le Canada et le Brésil. Au autant sa déclinaison ilière par
proiter des hausses de taux de total, tout ceci devrait compen- ilière est dificile à anticiper tant
la Fed anticipées en 2018 ? Cette ser, et même au-delà, les dimi- les ordres de Pékin peuvent se
question est fondamentale pour nutions de quotas de l’Opep et heurter à maintes réalités locales.
les marchés de matières pre- de ses alliés. Certes, la consom- Ceci étant Xi Jin Ping a les mains
mières dont on sait la corréla- mation mondiale va continuer à libres pour imposer sa volonté
tion inverse aux évolutions du augmenter (encore la Chine…), même aux plus récalcitrants.
dollar. On peut pencher pour un mais ceci ne sufira pas à réduire Pour le reste, il faut s’attendre en
affaiblissement mesuré du billet les excédents pesant sur le mar- 2018 à des réactions aux hausses
vert (de l’ordre de 5 % en termes ché, ce qui repousse à notre sens de prix de 2017 pour les mine-
de taux de change effectif), mais un éventuel rééquilibrage du rais et les métaux : des augmen-
le risque est là clairement à la marché à 2019 au mieux. Notre tations de production pour le
baisse notamment parce que la prévision d’un prix moyen du minerai de fer, des ouvertures
nouvelle loi iscale de Donald Brent à $ 60 implique en fait que de quelques nouvelles mines et
Trump va se traduire par une le marché repasse durablement surtout de mines qui avaient été
forte augmentation des déicits au-dessous de ce niveau. fermées. Comme par ailleurs, va
américains. Ce sera là, incon- venir le temps de l’évaluation
testablement un facteur positif L’inconnue chinoise réaliste de la demande nouvelle
pour les marchés les plus sen- Le pétrole est bien le seul mar- induite par les véhicules élec-
sibles de l’or au pétrole. Il n’est ché dont la Chine n’est qu’une triques avec des échéances pro-
pas certain par contre que ceci variable d’ajustement (c’est aus- bablement repoussées au-delà
se traduise par la poursuite du si le cas quand même pour les de 2025, un tassement des mar-
renforcement de l’euro dans la produits agricoles tropicaux). chés de la plupart des métaux
mesure où la BCE ne bougera Car pour la plupart des autres, est à anticiper, voire un réajus-
probablement pas en 2018 et où du minerai de fer à la viande tement pour les plus spéculatifs.
l’incertitude politique continue porcine, l’inconnue chinoise est
à régner en Allemagne. déterminante. Le pouvoir de Xi Climat et géopolitique
Le pétrole bien sûr mérite une Jin Ping ayant été conforté par Il reste enin, deux paramètres
attention particulière d’autant le xixe Congrès du PCC, celui-ci aléatoires que l’économiste ne
plus qu’il a démarré 2018 en a les mains libres pour forcer le maîtrise guère : le climat et la géo-
fanfare à $ 70 le baril de Brent. destin de la Chine : d’une part, il politique. Le climat sera bien sûr la
On peut estimer que le front uni y a l’expansion avec les nouvelles variable clef de marchés agricoles
de l’Opep et de la Russie tien- routes de la soie et les énormes désespérément à la recherche de
dra le choc de l’aggravation des investissements d’infrastructure « mauvaises » nouvelles et qui se
tensions géopolitiques en par- que cela implique ; il y a aus- sont mis à espérer un peu entre

Entreprendre à l’international - Hors série


33

la canicule australienne et les


grands froids nord-américains. Corrigé des prévisions CyclOpe de 2017
Les météorologues anticipent un Il est toujours un peu cruel de corriger des bien au contraire ! Pour le coton, la laine et le
nouvel épisode « La Niña », mais prévisions de marché faites un an plus tôt. caoutchouc, nous étions aussi trop pessimistes
leur propension à se tromper est Ceci étant, l’exercice 2017 est relativement et avions sous-estimé l’impact de la croissance
aussi grande que celle des écono- satisfaisant pour CyclOpe. Comme à de la demande mondiale. Pessimisme excessif
l’habitude, cependant, nos anticipations ont aussi pour les produits agricoles et notamment
mistes. En tout état de cause, il
toujours tendance à sous-évaluer la volatilité pour le soja qui, malgré l’abondance des
faudra plusieurs campagnes pour effective des marchés et donc l’importance des récoltes, a profité de la dynamique des
diminuer de manière sensible les rebonds (charbon et fret sec par exemple) tout importations chinoises. À l’inverse, la baisse
excédents accumulés. comme des chutes (cacao cette année). des prix du sucre a été plus forte avec la
La géopolitique est toute aus- Nos prévisions sur le pétrole étaient exactes réévaluation des excédents mondiaux. Quant
tout comme – avec peut-être aussi un peu de aux métaux précieux, si la divergence platine/
si complexe. L’observateur ne
chance – celles concernant le gaz naturel en palladium avait été bien anticipée, l’or s’est
peut qu’être fasciné par le Asie, l’étain ou le maïs. De manière générale, mieux comporté que nous ne le pensions.
« grand jeu » qui se déroule au le rebond des marchés des métaux a été sous- Au total, l’indicateur CyclOpe (qui ne reprend
Proche-Orient dont le pétrole estimé notamment pour le zinc, le cuivre et que les produits les plus importants) s’est
et le gaz sont à la fois l’essence l’aluminium. L’erreur la plus grande concerne apprécié de 15 % contre une prévision de
le minerai de fer : la baisse attendue des 11 %, ce qui reste relativement positif en
et l’enjeu. L’Arabie saoudite en
importations chinoises ne s’est pas réalisée termes de prévisions. ■
est paradoxalement le maillon
faible. Au-delà, que dire du chaos +83
Charbon à coke +63
vénézuélien, des risques sud- Fret sec (Baltic) +70
+48
africains et congolais et bien sûr Gaz naturel US +20
+43
des tensions coréennes. Ajoutons Gaz naturel Europe +24
+21
à cela une dernière variable, celle Pétrole Brent +22
+20
du changement technologique, Pétrole WTI +17
+18
dont la rapidité est de plus en Charbon Europe +41
+18
plus étonnante avec des consé- Gaz naturel Asie (contrats)
+16
+16
quences non négligeables tant en Zinc +15
+38

termes de demande que d’offre. Palladium +14


+42

Au total, en raisonnant à condi- Cuivre +13


+27

tions climatiques et géopolitiques Charbon Asie +13


+34

« normales » (ce qui par essence CyclOpe +15


+11
est une hypothèse d’école), les Étain +12
+11
marchés mondiaux devraient se Plomb +7
+24

tasser en 2018, du moins si on se Café 0


+6
limite à la logique des fondamen- Aluminium +6
+23

taux : mais – in fine – le physique Argent 0


+5
+9
a toujours raison ! Le mouvement Nickel +4
+5
de hausse de 2017 nous semble Riz +2
+23
avoir épuisé une bonne partie de Laine +2
+20
ses munitions à quelques excep- Caoutchouc +1
+13
tions près. L’indicateur CyclOpe Coton 0
-11 Sucre
ne s’appécierait que de 6 % en -1
Minerai de fer -1 +13
2018, une hausse pour l’essentiel
-2 Maïs
déjà acquise. -2
+1 Huile de soja
Mais, il n’empêche qu’il y aura -5
+1 Huile de palme
certainement en 2018 de nou- -7
+1 Or
velles lambées de prix sur des -8
+1 Blé Chicago
marchés parfois improbables, et -8
-4
Source : CyclOpe

-8 Platine
puis aussi des bulles qui éclate- -2
-12 Graine de soja
ront comme celle, bien probable, -4 Variation effective
-14 Tourteau de soja
de la plus éphémère des commo- -30 Cacao
Prévision réalisée
-25 en janvier 2016 (%)
dités de 2017, le bitcoin ! ■

Hors série - Entreprendre à l’international


34

 Marchés Produits de base

PÉTROLE © alantobe/ISTOCKPHOTO

Renversement de tendance
Par Francis Perrin, chercheur associé à l’OCP Policy Center (Rabat)
et directeur de recherche à l’IRIS (Paris)

Les prix du pétrole sont repartis à la hausse en 2017


après quatre années de baisse. Un changement qui
s’explique par un rééquilibrage progressif du marché.

L’
année 2017 qui vient prix avait un peu diminué avant sement a été de 28,6 % en 2017.
de s’achever a été mar- de commencer à chuter en 2014 La forte hausse des cours l’an
quée par un important ($99,1/b) et de s’effondrer en dernier illustre le rééquilibrage
renversement de ten- 2015 ($43,8/b). progressif du marché pétrolier
dance en matière de Non seulement les prix ont mondial qui était caractérisé
prix du pétrole. Après quatre augmenté en 2017 mais la par un excédent de l’offre de-
années consécutives de baisse hausse a été importante avec puis 20141. Cette situation, net-
entre 2013 et 2016 en moyenne +24 % pour le Brent par rap- tement plus favorable aux pays
annuelle, les cours de l’or noir port à sa moyenne en 2016. producteurs, est principale-
sont repartis à la hausse l’an La tendance a été la même ment la résultante de l’accrois-
dernier pour repasser légère- pour d’autres bruts à quelques sement de la demande pétro-
ment au-dessus de leur niveau nuances près. Pour le panier de lière mondiale, de la réduction
de 2015. référence de l’Opep — qui est de la production de l’Opep et,
Si l’on prend le cas du pétrole la moyenne de bruts produits pour une moindre part, d’une
Brent produit en mer du Nord, par les pays membres de cette dizaine de pays non-Opep et
l’un des principaux bruts de organisation et qui est donc de la baisse des stocks pétroliers
référence à travers le monde, plus représentatif —, le prix (brut et produits rafinés) dans
son prix est passé de $111,6 par est passé de $109,4/b en 2012 les pays de l’OCDE. L’excédent
baril en 2012 à $43,8/b en 2016 à $49,5/b en 2015 et à $40,8/b de l’offre sur la demande est à
1. Voir les éditions
avant de remonter à $54,2/b en en 2016 avant de s’établir à précédentes de cette présent assez faible et l’équilibre
2017. En 2013 ($108,6/b), le $52,4/b l’an dernier. L’accrois- publication. devrait être atteint en 2018.

Entreprendre à l’international - Hors série


35

Une demande ché, l’application des décisions marché pétrolier mondial


en hausse prises en décembre 2016 est tels que la demande, l’offre
La demande pétrolière mon- moins bonne mais le taux de et les stocks, les prix du brut
diale est surtout tirée à la hausse respect aurait été de 82 % en ont aussi été tirés à la hausse
par les pays émergents et en dé- 2017, ce qui est fort bon. Les du fait de fortes tensions po-
veloppement. Selon l’Agence In- pays Opep s’étaient engagés à litiques au Moyen-Orient.
ternationale de l’Énergie (AIE), réduire leur production de 1,2 Dans cette région, on relève
basée à Paris, cette demande au- Mb/j à compter du 1er janvier au moins deux guerres (Syrie
rait augmenté de 1,5 million de 2017 et les pays non-Opep de et Yémen), une opposition
barils par jour (Mb/j) l’an der- 560 000 b/j, soit près de 1,8 très forte et croissante entre
nier pour atteindre 97,8 Mb/j. Mb/j au total. La validité de ces l’Arabie saoudite et l’Iran et
Sur ce total, la part des pays accords de réduction de l’offre entre l’Iran et Israël, l’émer-
non-OCDE était de 50,6 Mb/j a été prolongée jusqu’à la in gence d’un axe États-Unis/
et celle des pays OCDE de 47,3 2018. Israël/Arabie saoudite contre
Mb/j. Entre 2014 et 2017, la l’Iran, des sanctions politiques
hausse de la demande pétrolière La baisse des stocks et économiques imposées par
non-Opep a été de 1,5 Mb/j OCDE se conirme le « Quartet » (Arabie saoudite,
alors que celle de la demande L’excédent de l’offre pétrolière Émirats Arabes Unis, Bahreïn
non-Opep augmentait de 3,3 sur la demande avait contribué et Égypte) à l’encontre du
Mb/j dans le même temps. à gonler les stocks dans les pays Qatar et des tensions en Irak
Cette dynamique de croissance OCDE et ceux-ci représentaient entre le gouvernement fédéral
n’est pas achevée puisque la de- en quelque sorte une épée de et le gouvernement régional
mande pourrait atteindre 100 Damoclès qui pesait sur le mar- du Kurdistan, la région du
Mb/j au quatrième trimestre ché et contribuait à déprimer Kurdistan irakien ayant massi-
2018. encore davantage les cours du vement voté en faveur de son
Dans la dernière édition de pétrole. L’augmentation de la de- indépendance, sans oublier le
son Oil Market Report (jan- mande et la réduction de l’offre conlit israélo-palestinien. Les
vier 2018), l’AIE estime que la Opep ont logiquement conduit toutes récentes manifestations
production de brut de l’Opep à une diminution des stocks. Les dans des dizaines de villes en
était de 32,35 Mb/j en 2017, stocks commerciaux détenus Iran sont venues s’ajouter à
contre 32,80 Mb/j en 2016. En par le secteur privé (par oppo- cette liste qui n’est d’ailleurs pas
décembre 2017, le chiffre cor- sition aux stocks stratégiques complètement exhaustive.
respondant était de 32,23 Mb/j. contrôlés par les États) dans les Certes, l’existence de tensions
L’organisation, qui regroupe pays OCDE auraient baissé pen- au Moyen-Orient ne constitue
14 États membres, a fort bien dant cinq mois consécutifs entre pas un scoop même si la situa-
respecté les engagements de ré- août et décembre 2017, selon tion semble s’aggraver dans la
duction de production qu’elle les données publiées dans l’Oil période récente. En 2015 et en
avait pris lors de la réunion Market Report. À la in no- 2016, les opérateurs de marché
de sa Conférence ministérielle vembre, ils étaient évalués à ne portaient pas une attention
(l’organe décisionnel au sein de 2 910 millions de barils, contre particulière à ces soubresauts
l’organisation) tenue à la in no- 3 028 Mb à la in juillet. Cette politiques en raison de l’excé-
vembre 2016 à Vienne. Sur l’en- baisse a été constatée dans dent de l’offre pétrolière mon-
semble de l’an dernier, le taux l’ensemble des zones OCDE diale sur la demande et de la su-
de respect est évalué à 95 % par (Amérique du Nord, Europe et rabondance des stocks. Avec le
l’AIE (sur les 14 pays membres, Asie). Dans la période récente, rééquilibrage progressif entre
12 sont soumis à des quotas en ces stocks avaient atteint un pic l’offre et la demande comme
matière de production, la Libye au troisième trimestre 2016. explicité ci-dessus, les traders
et le Nigeria en étant exemptés). commencent à redécouvrir la
Pour les dix pays non-Opep Le poids des géopolitique et son impact sur
— dont la Russie — qui coo- tensions politiques les cours de l’or noir, une ma-
pèrent avec l’Opep pour contri- Au-delà de l’évolution de cer- tière première éminemment
buer au rééquilibrage du mar- tains des fondamentaux du stratégique. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


36

 Marchés Produits de base

ALLEMAGNE
Un des seuls
pays européens
qui reste un gros
producteur de
charbon.

©Flip Franssen/HH-REA
CHARBON
Décroissance à l’Ouest,
croissance à l’Est
Par Jean-Marie Martin-Amouroux
www.encyclopedie-energie.org

L’économie mondiale du charbon minéral n’en est


plus à un paradoxe près. Les prix se maintiennent
malgré une baisse continue de la demande
mondiale. Cette baisse globale ne doit pas
masquer la hausse de la consommation en Asie.

D
’un côté, les prix restent ou déchargés. Plus au Nord, un
au beau ixe pour les excès de zèle des douanes de
producteurs : après leur Mongolie a provoqué la conges-
doublement en 2016, ils tion de 130 kilomètres de route
ne sont pas redescendus par des camions remplis de
en 20171. La demande des uns charbon. Plus à l’Ouest, l’acti-
et des autres est telle que, début vité du terminal charbonnier
janvier 2018, plus de 500 vra- Rosterminalugol en Russie sur
quiers font la queue devant les la Baltique a crû de 37 % en
ports australiens, indonésiens une année2.
et chinois en vue d’être chargés D’un autre côté, depuis son

Entreprendre à l’international - Hors série


37

sommet de 7 978 Mt en 2013, la tous les autres se sont enga-


demande mondiale de charbon gés sur la voie d’une moindre Évolution de la consommation de
n’a cessé de diminuer jusqu’à consommation. charbon en Europe en 2016
7 450 Mt en 2016, soit une Après la Belgique qui vient
moyenne annuelle de -2,3 % de mettre in à sa thermoélec- Finlande +21 %
Danemark +15 %
qui ne se prolongera peut-être tricité charbon, la France, qui Turquie +2 %
pas au-delà, mais qui pourrait n’extrait plus ce combustible -1 % Hongrie
se transformer en une quasi- depuis 2004, fermera, avant in -1 % Pologne
-3 % France
stagnation. Dans sa projection 2021, ses cinq dernières cen- -4 % Allemagne
de décembre 2017, l’Agence in- trales charbon. Elle sera sui- -6 % Autriche
ternationale de l’Énergie table vie, au cours des années sui- -7 % Pays-Bas
en effet sur une croissance vantes, par l’Italie, l’Autriche, la -8 % Slovaquie
-8 % Irlande
annuelle moyenne 2016-2022 Roumanie, la Suède, le Portugal -11 % Portugal
de 0,5 % 3. Loin de tendre vers et l’Irlande, ou encore l’Espagne -12 % Belgique
-14 % Italie
les 30 % de la consommation et la République tchèque. En-
-21 % Espagne
mondiale d’énergie envisagés gagée sur la même voie, le -23 % Grèce
il y quelques années, le char- Royaume-Uni vient de trans- -52 % Royaume-Uni
bon minéral aurait amorcé un former en ferme solaire le car-
recul à 26 %. Face à des ca- reau de sa mine souterraine de
pacités de production consé- Kellingley, un temps la plus tiques de l’Union européenne en
quentes, de telles perspectives grande d’Europe. La Norvège a faveur de l’eficacité énergétique,
de consommation devraient décidé d’interrompre l’extrac- de la qualité de l’environnement
annoncer une future baisse tion de deux mines sur trois et de la protection du climat. À
des prix. Elle est possible mais dans le Spitzberg, tout en reti- quoi s’est ajouté, dans le cas du
pas assurée, du moins à court rant les placements de son fonds Royaume-Uni, l’effet du Carbon
terme, tant les inconnues poli- souverain de toutes les compa- Price Support Mechanism frap-
tiques sont nombreuses. gnies ayant des intérêts dans le pant tous les combustibles d’une
charbon. Aux Pays-Bas, outre taxe de 18 livres/tonne de CO2.
Un recul encore plus la fermeture programmée de Dans ce contexte, l’Europe du
rapide que prévu en toutes les centrales charbon, le charbon se limitera de plus en
Europe occidentale port d’Amsterdam devrait deve- plus aux pays capables d’ex-
Avec, en 2016, une consomma- nir coal-free d’ici 2030. traire de leur sous-sol des com-
tion de 727 millions de tonnes L’accélération de cet abandon bustibles, principalement des
de charbon (houille et lignite), du charbon a été poussée de- lignites, susceptibles d’assurer
l’Europe occidentale, Turquie puis 2016 par plusieurs for- la compétitivité de la thermoé-
incluse, pèse désormais moins ces. La baisse des prix du gaz lectricité charbon. En tête de ces

10 %
de 10 % de la consommation naturel au voisinage de 5 dol- pays, l’Allemagne qui, en 2016,
mondiale. Cette contraction lars/MBtu4, face à une remontée a encore brûlé 230 millions de
a été accélérée par un recul de des prix du charbon vers tonnes de combustibles fossiles
8 %, beaucoup plus prononcé 100 dollars/tonne, a privé ce der- l’Europe solides, suivie de la Pologne qui
en 2016 qu’au cours des années nier de son avantage compétitif. occiden- dit vouloir passer de 137 mil-
précédentes. Seuls trois pays Cet effet prix a été d’autant plus tale, lions de tonnes en 2017 à 143
ont encore accru leur combus- puissant qu’il s’est inscrit dans Turquie en 2021. Ces vieux pays char-
tion de charbon (Danemark, un contexte d’hostilité envers le incluse, bonniers sont en train d’être re-
Finlande et Turquie) tandis que charbon, entretenu par les poli- joints par la Turquie qui afiche
pèse
sa volonté d’exploiter les 13-15
désormais
1. Les charbons vapeur (6 300 kcal/kg FOB Newcastle en Australie) terminent l’année à 97 dollars/ Gt de lignite de son sous-sol ; la
tonne, tandis que les cokéfiables avoisinent les 200 dollars. moins de Serbie, la Bosnie-Herzégovine,
2. Ces informations sont extraites de la base de données d’Enerdata SA qui est remerciée pour sa
coopération.
10 % de la le Kosovo et le Monténégro qui,
3. International Energy Agency (2017). Coal 2017 : Analysis and Forecasts to 2022. Paris : IEA/ consom- dans quelques cas avec l’assis-
OECD, Dec., 148 p. (market report series : coal) http://www.oecd-ilibrary.org/energy/market-re-

de la Chine, construisent 


port-series-coal-2017_coal_mar-2017-en mation tance technique et inancière
4. Million de British Thermal Unit. mondiale.

Hors série - Entreprendre à l’international


38

 Marchés Produits de base

 des centrales charbon et


ouvrent des mines.

Donald Trump freine


le déclin du charbon
La consommation de charbon
en Amérique du Nord a conti-
nué de décliner en 2016 : -15 %
au Mexique, -17 % au Canada
et -8 % aux États-Unis, en rai-
son d’une moindre demande
des compagnies électriques qui
ajustent leur mix énergétique.
Aux États-Unis qui repré-
sentent plus de 90 % de la

© TODDMEDAI/ISTOCKPHOTO
consommation charbonnière
du sous-continent, les 620 mil-
lions de tonnes brûlées en 2016
ont représenté le niveau le plus
bas depuis 1982. Suite à l’élec-
tion d’un nouveau président
qui lui a témoigné son appui
au cours de sa campagne élec-
torale, l’industrie charbonnière
n’a pas manqué de réagir. Dès ÉTATS-UNIS et de l’Ohio n’ont pas hésité, en déinitivement renoncé au
Les mesures
janvier 2017, les treize princi- récentes vont
mars 2017, à proposer l’abandon charbon, donc à de nouveaux
paux États charbonniers ont dans le sens des programmes fédéraux en fa- projets de centrales thermiques
exigé le retrait de la Stream Pro- d’un soutien veur de l’eficacité énergétique et charbon. Cette évolution ne
actif à l’industrie
tection Rule, adoptée par l’Ad- charbonnière du développement des sources pourrait être inléchie que par
ministration précédente. Leur du pays. d’énergies renouvelables. Si elles une forte hausse des prix du
vœu a été exaucé deux mois étaient retenues, ces proposi- gaz naturel accompagnant une
plus tard, en même temps que tions conforteraient l’annonce large diffusion des clean coal
l’abrogation du moratoire sur d’une forte réduction des crédits technologies, dont le CCS, la-
l’ouverture de nouvelles terres 2017-2018 de l’Environmental quelle est rendue très incertaine
fédérales aux compagnies mi- Protection Agency (EPA) ainsi par les âpres débats dont elle est
nières. Mais il faut aller plus que les déclarations de Scott l’objet. De là, les prévisions de
loin, ont plaidé les grandes Pruitt, son directeur, en faveur production 2016-2040 de l’EIA
compagnies charbonnières, en d’un retour à la thermoélectri- allant d’une faible croissance
tournant déinitivement le dos cité charbon. (+0,8 %), si toutes les mesures
au Clean Power Plan de Barack Intervenant dans un contexte en faveur du charbon abou-
Obama, qu’elles ont déjà fait de relèvement des prix du gaz tissent, à des régressions de
bloquer par la Cour suprême, et naturel depuis décembre 2016, -0,8 % et même -1,6 %.
en doublant, de 10 à 20 $/tonne toutes ces mesures pourraient
CO2, la taxe-crédit susceptible revitaliser l’industrie charbon- De nouveaux
de soutenir la Carbon Capture nière. Peut-on, pour autant, consommateurs autour
and Sequestration (CCS), seule imaginer un retour à un déve- de l’océan Indien
garantie de la pérennité de la loppement de l’industrie char- Les déclins charbonniers de part
thermoélectricité charbon. Ces bonnière sur longue période ? et d’autre de l’océan Atlantique
appuis au développement de Rien de moins sûr, car certains ne sont pas de mise autour de
l’industrie charbonnière ne pa- gros consommateurs de char- l’océan Indien où les besoins
raissant pas sufisants, les légis- bon tels DTE Energy (Detroit inassouvis d’acier, de ciment et
lateurs des États du Kentucky Edison) afirment qu’ils ont surtout d’électricité sont dificiles

Entreprendre à l’international - Hors série


39

à satisfaire par d’autres moyens L’évolution l’Afrique du Sud qui met en dans les régions septentrionales
que la combustion de charbon. des prix route ses deux centrales géantes très polluées comme l’Hebei et
L’Inde, avec une consomma- de Médupi et Kusile (4,8 GW les villes de Beijing ou Tianjin.
tion de près de 930 millions en 2018 et chacune). Le charbon extrait Au même moment, les mesures
de tonnes en 2017 occupe dé- au-delà pour satisfaire cette croissance de réduction des capacités de
sormais la deuxième place à de la demande le sera moins production ont, elles, dépassé
dépend
l’échelle mondiale. Les 6 % par les traditionnelles multina- toutes les espérances puisque,
annuels de sa trajectoire de- moins de tionales (AngloAmerican, Rio mi-2017, les autorités ont an-
puis une décennie sont tombés l’ofre abon- Tinto ou Glencore) que par les noncé que la réduction de moi-
à 2,5 % à partir de 2016 parce grandes compagnies chinoises tié des 800 millions de tonnes
dante en
que les besoins de charbon ne (Shenhua) ou indiennes (Adani), ixées pour in 2020 avait déjà
parviennent plus à être satis- Australie, en compétition avec des juniors été réalisée. Ces mêmes auto-
faits. En décembre 2017, plu- Indonésie entreprises locales, nées en rités n’avaient cependant pas
sieurs dizaines de centrales Afrique du Sud de la politique prévu qu’ainsi réduite l’offre
ou Russie
thermiques sont à l’arrêt par du Black Economic Empower- deviendrait déicitaire, que les
manque de combustible, tandis que de ment (BEE). bas prix domestiques de jan-
que les stocks des autres sont au l’évolution vier 2016 tripleraient, que les
plus bas et que les utilisateurs La Chine, arbitre importations bondiraient, que
des im-
captifs (sidérurgie, chimie, ci- de la trajectoire le pays redeviendrait le premier
menterie) ne sont plus approvi- portations charbonnière mondiale importateur mondial et, par-là,
sionnés correctement. En cause, chinoises. Entre la décroissance côté océan pousserait au doublement des
des chemins de fer engorgés que Atlantique et la croissance côté prix internationaux.
la multiplication des transports océan Indien, l’évolution de la L’évolution des prix en 2018 et
par camions ne parvient pas Chine reste incertaine. Après au-delà dépend donc moins de
à soulager et l’incapacité de la les diminutions de 1,3 % en l’offre abondante en Australie,
grande entreprise publique Coal 2014 puis de 3,7 % en 2015 Indonésie ou Russie que de
of India Limited (CIL) à res- et 4,7 % en 2016, la suite pa- l’évolution des importations
pecter ses objectifs de produc- raissait d’autant plus évidente chinoises. S’il se maintient ou
tion. Le gouvernement indien qu’elle s’inscrivait dans un plan même s’accroît, leur volume
s’est ixé l’objectif, pour 2022, quinquennal 2016-2020 visant s’ajoutera à celui en hausse de
d’une production nationale de une diminution de 62 à 55 % l’Asie du Sud-Est et jouera en
1,5 milliard de tonnes (Gt), de la part du charbon dans le faveur des prix des charbons
dont les deux tiers fournies par mix énergétique total. Bien vapeur et cokéiable peu éloi-
les entreprises publiques (CIL qu’ils ne soient pas encore dé- gnés des niveaux actuels. En
et Singareni) et le reste par les initivement établis, les résultats revanche, s’il diminue dès 2018
entreprises détentrices de mines de l’année 2017 semblent mar- et s’installe sur une trajectoire
captives ou les nouvelles entre- quer une rupture de tendance : de -4 %, il contribuera à une
prises charbonnières privées à l’issue des dix premiers mois détente. Cette seconde branche
dont la création est encouragée de l’année, la consommation de l’alternative a les préféren-
par une politique de libéralisa- de charbon serait en hausse de ces de ceux qui parient sur la
tion du secteur minier. 3,7 % par rapport à la même réussite de la politique chinoise
De la capacité de l’industrie période de 2016. de contraction de la demande
charbonnière indienne à pour- En cause, une demande plus charbonnière et de modernisa-
suivre avec succès de tels ob- élevée que prévue des indus- tion de l’industrie minière qui
jectifs dépend en partie l’évo- tries grosses consommatrices abaissera les prix domestiques et
lution de la demande adressée d’énergie, un passage moins dispensera d’importer. Nombre
à l’Australie, à l’Indonésie, à rapide que souhaité du parc de décisions récentes vont bien
l’Afrique du Sud et, désormais, électrique aux sources non car- dans ce sens, mais leurs premiers
à la Russie, à la Mongolie et au bonées, une impossibilité de résultats ne sont pas toujours au
Mozambique. De son côté, tous substituer rapidement et mas- rendez-vous dans une économie
les pays de l’Afrique australe sivement du gaz naturel aux et une société qui s’est considé-
tentent de suivre l’exemple de combustibles fossiles solides rablement complexiiée. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


40

 Marchés Industries
PICK-UP
Le modèle
Ford-150 est le
plus vendu aux
États-Unis.

© EL ALDRIDGE/ISTOCKPHOTO
AUTOMOBILE
En progression encore
et toujours…
Par Éric Champarnaud, cabinet C-Ways

Dans le sillage d’une croissance économique


mondiale au beau ixe, le marché automobile
mondial a progressé en 2017 pour une huitième
année consécutive.

A
près une hausse de ont recouvré une meilleure san-
5,9 % en 2016, les té économique et de meilleures
ventes planétaires du perspectives. Les ventes auto-
marché automobile mobiles s’y sont solidement ré-
ont afiché une nou- orientées à la hausse. Le Brésil
velle progression de 3,3 % en dont les ventes avaient fondu
2017 qui a porté les volumes à de 44 % entre 2013 et 2016 a
94,2 millions d’unités (voitures signé une progression de 9,4 %
et véhicules utilitaires légers). à 2,2 millions de ventes. Le re-
Les grands absents de la crois- tour à son maximum historique
sance 2016, la Russie et le Brésil de 3,6 millions prendra néan-

Entreprendre à l’international - Hors série


41

moins plusieurs années. Quant tures (pick-up, SUV et crosso- La hausse derrière l’Allemagne. Après un
à la Russie dont le marché vers), tandis que l’intérêt pour des taux gain de 4 % en 2017, on prévoit
s’était depuis 2012 effondré de les citadines et berlines plus néanmoins que les ventes de
50 % après la crise ukrainienne économiques continue de fai- d’intérêt véhicules en Europe gagneront
et la chute des prix du pétrole, blir. Ainsi la camionnette à pla- aux États- encore autour de 1 % en 2018, à
ses ventes ont repris de 12 % en teau Ford F-150, modèle le plus 16 millions d’unités.
Unis afecte
2017 avec 1,6 million de ventes. vendu aux États-Unis, a connu
Là encore, il faudra quelques sa meilleure année depuis 2005. les ventes. La chute du diesel
années pour retrouver les som- Ses ventes ont bondi de 9,3 %. Au-delà des chiffres de ventes
mets historiques. L’ensemble du marché devrait globales, la chute des ventes
corriger de 2 ou 3 % en 2018. diesel est un fait remarquable
États-Unis : le retour en Europe. Longtemps vanté
des grosses voitures Hausse dans l’UE sauf en raison d’un bilan énergie
Après sept années de croissance au Royaume-Uni et émissions de CO2 meilleur
ininterrompue et un record bat- Dans l’Union européenne les que celui de l’essence, le diesel
tu l’an dernier avec 17,55 mil- ventes ont poursuivi leur crois- est désormais largement mon-
lions de voitures vendues, le sance pour la quatrième année tré du doigt pour ses émissions
marché a en revanche marqué d’afilée avec, pour l’ensemble locales de particules ines et de
une pause aux États-Unis. Il des véhicules légers1, une dioxyde d’azote. Le scandale
a certes pour la troisième an- hausse de 4 % sur les onze pre- Volkswagen du dieselgate a pré-
née consécutive dépassé les miers mois de l’année. Pour les cipité le recul de cette énergie
17 millions d’unités (17,25 seules voitures particulières, la qui régresse dans toute l’Europe.
exactement), mais il afiche progression a atteint 7,9 % en En France par exemple où les
néanmoins une légère contrac- Italie (1,97 million), 7,7 % en immatriculations diesel culmi-
tion annuelle de 1,8 % pour la Espagne (1,24 million), 4,7 % naient à 73 % du marché en
première fois depuis 2009. Le en France (2,11 millions) et 2012, le taux de diésélisation est
pic du cycle a clairement été dé- 2,7 % en Allemagne (3,44 mil- désormais de 47 %.
passé et le marché va désormais lions). Seul le Royaume-Uni en La hausse des taxes sur les émis-
affronter une phase baissière. proie aux perspectives du Brexit sions polluantes et des restric-
Avec trois hausses des taux d’in- a vu ses ventes reculer de 5,7 % tions sur le commerce de voi-
térêt programmées cette année (2,54 millions). tures d’occasion de janvier 2017
par la réserve fédérale améri- La demande de voitures neuves ont pesé sur la croissance du
caine, les clients qui inancent devrait encore augmenter en premier marché mondial. Mais
majoritairement leurs achats à 2018 dans la plupart des pays de les ventes de véhicules neufs ont
crédit devront faire face à des l’Union européenne. Elle sera continué de croître à un rythme
coûts d’emprunts plus élevés portée par une hausse de l’em- modéré en Chine. Elles sont
qui pourront les dissuader de ploi et des salaires ainsi que par maintenant soutenues par la
revenir sur le marché neuf. Les une plus grande coniance des demande dans les petites villes
défauts de paiement sur des consommateurs. L’incertitude et les zones rurales des régions
prêts automobiles ont explosé relative aux futures relations centrales et celles de l’Ouest du
ces derniers mois. Pour autant, entre le Royaume-Uni et l’UE, pays, où le nombre de proprié-
les hausses de taux déjà enregis- parallèlement à une hausse de taires est encore beaucoup plus
trées en 2017 n’ont pas empê- l’inlation imputable à la fai- faible que dans les grandes villes
ché le prix moyen des véhicules blesse de la livre sterling, pour- du pays.
neufs d’atteindre 35 800 dollars, rait toutefois entraîner une
un nouveau sommet qui repré- nouvelle baisse sensible du mar- Dynamisme asiatique
sente une hausse de 2,3 % en un ché automobile britannique en Le marché de l’occasion est
an et de 12,1 % en cinq ans. Il 2018. Et cette baisse du marché aussi appelé à exploser en
est vrai que cette année encore, britannique pourrait réduire la Chine, il devrait y doubler d’ici
avec un prix des carburants croissance globale du marché à 2020, passant de 12 millions

d’unités en 2020. Du côté 


1. Voitures particulières
plutôt faible, la demande est européen car il est le deuxième et véhicules utilitaires
d’unités en 2017 à 24 millions
restée forte pour les grosses voi- plus important de la région, légers.

Hors série - Entreprendre à l’international


42

 Marchés Industries

 du neuf, après 2 % en 2017,


100
tion massive et jeune, soutient propriées pratiquées dans les
les hausses d’immatriculations les perspectives positives de usines nippones du groupe.
de véhicules neufs devraient croissance. Sur le sous-conti- Le constructeur automobile,
dépasser 3 % en 2018 dans millions de nent, une franche croissance qui a dû suspendre au Japon
l’empire du Milieu. Le marché véhicules est envisagée pour cette année sa production pendant pres-
devrait même franchir la barre vendus dans et celles qui suivront. Le mar- que trois semaines a de même
des 30 millions d’immatricu- l’année : ché qui vient de dépasser les été contraint de rappeler
lations en 2019. C’est dire si la ce cap 3 millions d’immatriculations 1,2 million de voitures ven-
dynamique planétaire restera symbolique en 2017 (+10 %) pourrait ap- dues au cours des trois der-
assurée par ce premier marché procher les 3,5 millions en 2018 nières années.
devrait être
mondial. (+15 %). Le marché automobile mon-
En matière de dynamisme,
franchi Au Japon, le marché est aus- dial va continuer de croître
l’Inde devient également un en 2020. si reparti à la hausse avec un dans des proportions non né-
gros contributeur grâce à la gain de 5,3 % et le seuil des gligeables au cours des pro-
taille de sa population qui 5 millions de voitures ven- chaines années. Avec un taux
est largement et encore sous- dues a de nouveau été dépassé. de croissance moyen de 2 %
équipée en automobile. L’enga- La croissance aurait pu être ces trois prochaines années, il
gement du gouvernement à in- plus marquée sans le recul des devrait franchir le cap sym-
vestir dans les infrastructures, volumes Nissan, conséquence bolique des 100 millions de
combiné à une demande crois- des révélations de procédures véhicules vendus sur une seule
sante provenant d’une popula- d’inspections qualité inap- année dès 2020. ■

Entreprendre à l’international - Hors série


43

SPACE X
Le marché de
l’aéronautique
sera-t-il, comme
le spatial,
transformé par
la concurrence
extérieure ?

© BRUCE WEAVER / AFP


AÉRONAUTIQUE
Accélération de
la demande
Par François Vellas, Isthia, université de Toulouse 1 Capitole

La pause prévue dans les prises de commandes des


deux grands constructeurs Airbus et Boeing n’aura
inalement pas eu lieu en 2017 alors que les carnets
de commandes sont pleins pour près de huit années
de production au rythme annuel des livraisons.

A
irbus, avec 1 109 nou- sons contre 718 pour Airbus. l’accélération de la croissance
velles commandes nettes, Cependant, l’écart se réduit du transport aérien mondial
dépasse à nouveau Boeing entre les deux constructeurs avec l’augmentation considé-
avec 912 appareils ven- d’autant plus que les réserves rable des nouveaux débouchés
dus. En termes de li- de commandes sont de 7 265 dans les pays émergents combi-
vraisons, Boeing demeure le appareils pour Airbus et seu- née avec le développement des


premier constructeur aéronau- lement de 4 688 pour Boeing. compagnies low cost en Asie du
tique mondial avec 763 livrai- Cette situation témoigne de Sud et du Sud-Est.

Hors série - Entreprendre à l’international


44

 Marchés Industries

 Cette reprise concerne un nouveau mouvement de tion industrielle dans l’Alabama.
principalement le moyen cour- concentration avec la vente du En trente-deux années passées
rier et provient de la poursuite programme CS de Bombardier chez Airbus, John Leahy, le
du succès des compagnies low à Airbus et avec les négocia- directeur commercial emblé-
cost notamment en Asie du Sud tions en cours entre le brésilien matique d’Airbus qui prend sa
et du Sud-Est qui se dotent de Embraer et Boeing. retraite, aura fait passer la part
lottes homogènes avec les nou- de l’avionneur de 18 % à plus
veaux modèles NEO d’Airbus Airbus toujours de 50 % du marché. Cepen-
et MAX de Boeing. Malgré ces premier mondial dant, malgré tous ses efforts,
succès, tout n’est pas sans pro- Avec un peu plus de 1 000 nou- John Leahy n’a pas pu concré-
blème pour les deux leaders de velles commandes nettes enre- tiser lors du Salon de Dubaï la
la construction aéronautique gistrées en 2017, Airbus est tou- commande de trente-six A380
mondiale qui sont confrontés jours le leader mondial devant auprès de son meilleur client
aux exigences de plus en plus Boeing. Ce résultat provient Emirates. Heureusement l’an-
fortes de la part de leurs clients notamment de la plus grande nonce de la commande de 36
ainsi que des États. C’est ainsi commande jamais enregistrée avions A380 par Emirates en
qu’Airbus dépend très large- par Airbus avec 430 appareils janvier a rassuré. L’A380 souffre
ment de la compagnie Emirates émanant de la compagnie in- d’un double problème, d’une
pour la pérennité de son pro- dienne low cost Indigo. Airbus part les compagnies aériennes
gramme d’A380, alors que les connaît également un très fort ont des dificultés pour le rem-
politiques commerciales plus succès aux États-Unis avec la plir en dehors de quelques lignes
protectionnistes des deux pre- commande de 100 A321 NEO à très gros traic, d’autre part le
mières puissances mondiales de la part de Delta qui s’ac- coût d’exploitation du seul qua-
que sont les États-Unis et la compagne d’une option pour driréacteur actuellement sur le
Chine inluencent de plus en 100 appareils supplémentaires. marché est supérieur, malgré
plus les exportations mondiales À ce succès américain s’ajoute sa capacité plus importante, à
de l’aéronautique en faisant la prise de commande de cin- ceux de ses concurrents B777 et
dépendre les commandes de la quante appareils par le loueur B787 et A350. Le lancement re-
délocalisation des chaînes de AerCap et témoigne du suc- poussé d’un A380 NEO réclamé
montage. Cette politique induit cès de la stratégie d’implanta- par la compagnie Emirates qui
représente la moitié des A380
vendus par Airbus ne paraît pas
susceptible de résoudre tous les
Airbus et Boeing : problèmes. En effet, ce nouvel
évolution des commandes annuelles avion risque de ruiner le mar-
ché de l’occasion qui est juste
Source : Airbus et Boeing, janvier 2018, commandes nettes déduction

naissant et de dévaloriser la
lotte des A380 tout en n’offrant
2000
Airbus pas de nouveaux avantages suf-
Boeing 1456 isants pour réduire notable-
1503 ment le coût par siège.
1419 1432
1204
1500
1203
1144
1355 1 109 Boeing renforce
1055 1044
1036 ses positions sur
1002
1000 731 912
le long courrier
777
805 833
À ces dificultés s’ajoute désor-
608 574 768
790 669 mais un problème de gouver-
361 317 668
381 nance. Le conseil d’adminis-
faite des annulations.

500 367 530


520 269
tration d’Airbus a dû se réunir
294 300 272 263 d’urgence en décembre 2017
219
0 pour résoudre le conlit entre
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Tom Enders, président exé-

Entreprendre à l’international - Hors série


45

cutif et Fabrice Brégier, direc-


teur général délégué d’Airbus
en décidant le départ immé-
Les solutions
diat de Fabrice Brégier et en qui collent
2019 celui de Tom Enders. Ce à vs attentes
conlit à la direction d’Airbus
ne semble pas avoir eu d’impact
immédiat sur les ventes mais a Une gamme
contribué à créer un climat de complète
de colles
déiance alors que pèsent sur aqueuses
Airbus les enquêtes judiciaires et Hot‑Melt
diligentées en Allemagne, en
France et au Royaume-Uni sur Sur‑mesure
les commissions occultes ver- et Innovation
pour des
sées notamment lors de l’ob- solutions
tention de contrats militaires. adhésives
Dans ces conditions, l’incerti- adaptées
tude portant sur la succession
du président exécutif devrait SEALOCK s’engage à respecter et maintenir
ISO 9001:2008 OHSAS 18001

continuer à peser sur l’avenir les plus hauts niveaux de Responsabilités


Sociétale et Environnementale au sein
du groupe, notamment en ce de tous ses processus
ISO 14001 Evaluation CAP 26000
réalisé en 2012

qui concerne le renouvellement


de la gamme des moyens cour- Adhérent

riers. À la différence du long


www.sealock.fr
courrier qui dispose d’avions CONTACTS EXPORT
www.sealock.co.uk
de nouvelles technologies avec Martin LUCE : mluce@sealock.fr
www.sealock.com.pl
Jean-Marc BARKI : jmbarki@sealock.fr
l’A350, la stratégie d’Airbus sur www.intermelt.ru
le moyen courrier s’est concen-
trée avec succès sur l’améliora-
tion des performances des appa-
reils existants avec la gamme des Vague de Pour renforcer leur dévelop-
NEO qui représentent une éco- concentrations dans pement, Airbus et Boeing
nomie de carburant de l’ordre la sous-traitance s’orientent désormais sur le
de 15 % mais ne sont pas des La dix-septième édition du marché de la maintenance et
appareils de nouvelles techno- Salon international du Bourget des services aux compagnies
logies en matériaux composites. aura été l’occasion pour Boeing aériennes qui est évalué à
La décision attendue de lancer de présenter une nouvelle ver- plus de 100 milliards de dol-
le programme de renouvelle- sion du moyen courrier le plus lars par an et qui devrait de-
ment de la gamme des A320 vendu dans le monde avec la venir un relais de croissance
est fondamentale pour espérer version MAX9 de son B737 et très important pour l’avenir.
conserver la position de leader à surtout de renforcer sa position Pour conquérir ces nouveaux
un moment où arrive la concur- dominante dans le long cour- marchés aujourd’hui détenus
rence de nouveaux construc- rier avec la version allongée principalement par les grands
teurs des pays émergents. Avec de son Dreamliner, le 787-10. sous-traitants aéronautiques
le premier vol en Chine de Cependant, malgré les succès Boeing a créé le programme
la série « C » dont l’appellation remportés en 2017, le carnet de Global Care pour le B787 et
résume à elle seule les ambi- commandes de Boeing au mo- Airbus le programme de ser-
tions chinoises de devenir le ment du salon du Bourget avec vices aux compagnies aériennes
troisième constructeur aéro- 5 704 appareils demeure infé- FHS pour l’A350.
nautique mondial après le « A » rieur de plus de 1 000 appareils Cependant, les deux grands

pris à leur propre piège. 


d’Airbus et le « B » de Boeing. à celui d’Airbus qui dépasse les constructeurs pourraient être
6 700 commandes cumulées.

Hors série - Entreprendre à l’international


46

 Marchés Industries

tique, les deux constructeurs


Airbus et Boeing vont se trouver
en concurrence avec certains
de leurs principaux partenaires
notamment les motoristes et à
terme avec les Gafa (géants de
l’Internet avec Google, Apple,
Facebook et Amazon). Les Gafa
s’intéressent en effet de plus en
plus au domaine des transports
avec les nouveaux modes de
transport autonome.
Dans ces conditions, la cons-
truction aéronautique pourrait
devenir dans les prochaines
décennies l’enjeu d’une révo-
© GILLES ROLLES/REA

ZODIAC lution technologique semblable


Opérations de
concentration à celle qui secoue actuellement
chez les le marché des lanceurs dans
équipementiers,
comme Zodiac
le domaine spatial. C’est ain-
racheté par Safran si que l’américain SpaceX, en
début 2018. seulement quatre ans, a détrô-
né Arianespace en devenant en

 La stratégie développée


2017 le premier lanceur mon-

au cours des dernières années a


les deux constructeurs ont des
dificultés à atteindre les 10 %. 50 % dial avec dix-huit tirs de sa fu-
sée Falcon 9 contre seulement
consisté à externaliser l’essentiel Avec le ralentissement des com- du onze à sa rivale européenne.
de la production en augmen- mandes de nouveaux avions programme Le but d’Elon Musk, PDG de
tant la part des sous-traitants dans les prochaines années, SpaceX est d’augmenter les tirs
de l’A350
dans les nouveaux programmes cet avantage devrait se renfor- de 50 % en 2018 pour atteindre
dans le but de limiter le risque cer au proit des principaux
est une moyenne de quarante tirs
industriel et ain de leur faire sous-traitants qui ont engagé externalisé. par an à la in de la décennie.
supporter le poids d’investis- des opérations de concentra- Ce bouleversement sur le mar-
sements de plus en plus lourds. tions. Aux États-Unis le moto- ché du spatial est basé sur le
C’est ainsi que plus de 50 % du riste UTC avec Pratt & Whitney succès de nouveaux modèles
programme de l’A350 est ex- a racheté Rockwell Collins et avec l’arrivée en 2018 de la
ternalisé et même 70 % pour en Europe Safran, en reprenant Falcon Heavy pouvant mettre
celui du B787. Le modèle écono- Zodiac leader des cabines passa- en orbite des satellites jusqu’à
mique, comme c’est le cas pour gers, s’introduit à l’intérieur un total de 54 tonnes. Face
de nombreux produits à haute des nacelles. Ces sous-traitants à cette nouvelle concurrence,
technologie, consiste à serrer comme aussi Honeywell, GE Arianespace mise sur son
les prix sur les équipements Aviation et Rolls-Royce ont dé- nouveau lanceur Ariane 6 qui
fournis pour la fabrication des sormais une taille comparable à devrait permettre de réduire
avions neufs pour dégager par celle de Boeing et Airbus et pour- les coûts de 40 % par rapport à
la suite des marges importantes raient être tentés à terme de se Ariane 5. Cette nouvelle donne
sur la vente des pièces de re- lancer dans la construction d’un en matière spatiale pourrait
change et sur les services de nouvel aéronef. préigurer une évolution sem-
maintenance. Cette stratégie blable dans le domaine de la
s’est révélée in fine extrêmement L’avenir sera-t-il construction aéronautique avec
proitable aux sous-traitants qui aux Gafa ? par exemple la diversiication
dégagent aujourd’hui des mar- Face aux nouvelles donnes du dans le domaine du transport
ges moyennes de 15 % alors que marché mondial de l’aéronau- aérien de SpaceX. ■

Entreprendre à l’international - Hors série


47

COTON
BIOLOGIQUE
Intérêt plus
marqué des
consommateurs
pour des produits
éthiques.

© PATRICK ALLARD/REA
TEXTILE
Vers une consommation
plus responsable
Gildas Minvielle, directeur de l’Observatoire économique, Institut français de la mode

La part des dépenses d’habillement a tendance


à diminuer dans le budget des ménages.
Par ailleurs les comportements évoluent avec
des consommateurs qui souhaitent une mode
plus responsable.

A
près avoir perdu plus de près de 10 % observée au cours
10 % de sa valeur de- du troisième trimestre. L’amé-
puis 2007, la consom- lioration de l’environnement
mation d’articles d’ha- économique mais également le
billement a connu en soutien de la météo ont permis
France une légère progression cette embellie. Il reste que la re-

Comment expliquer ces 


1. Source Institut
de 0,2 % en 20171, notamment prise est fragile.
français de la mode. sous l’impulsion de la hausse de

Hors série - Entreprendre à l’international


48

 Marchés Industries

 dix années de recul Consommation : La part des ces dernières années, de nou-
de la consommation d’habil- nouvelles attentes, dépenses velles marques se sont créées en
lement ? L’observation des sta- nouvelles opportunités répondant aux nouvelles exi-
tistiques sur longue période Néanmoins, la révolution nu- d’habil- gences des consommateurs et
nous enseigne qu’il existe une mérique présente de réelles op- lement en conjuguant ventes en ligne et
forte dépendance des dépenses portunités pour le secteur. Une fabrication française.
s’étiole
d’habillement à l’environnement enquête réalisée en 2017 par Le regain d’intérêt des consom-
économique général. La crise l’Institut français de la mode sur une mateurs pour le made in France,
du début des années 90, tout auprès de 1 000 consommateurs longue s’est-il traduit par un recul des
comme celle des subprimes en a montré que 30 % des per- approvisionnements en prove-
période.
2007, ont fortement impacté la sonnes sondées achetaient de nance d’Asie ?
consommation d’habillement. plus en plus leurs vêtements sur
Dans un contexte où la crois- Internet. Le développement des La part de l’Asie dans
sance économique est restée achats en ligne s’accompagne les importations reste
peu soutenue, les ménages ont en outre d’une plus grande majoritaire
été depuis 2007 fortement mis exigence des consommateurs Au cours des neuf premiers
à contribution par des impôts qui souhaitent une mode plus mois de l’année 2017, les im-
supplémentaires pour restau- responsable, respectueuse de portations d’habillement de
rer les comptes publics, ce qui l’environnement et des condi- l’Union européenne ont en-
les a conduits à effectuer des tions de travail des ouvriers qui registré une légère hausse de
arbitrages budgétaires plus ri- confectionnent les vêtements. À 1 % en valeur par rapport à la
goureux. Les dépenses d’habil- la question « qu’est-ce qui vous même période de 2016. Après la
lement des ménages ont ainsi préoccupe le plus dans les condi- croissance de 10 % observée en
représenté 3 % de l’ensemble tions de fabrication des vête- 2015, les importations se sont
de leur budget en 2016, contre ments que vous achetez ? » 56 % stabilisées. L’Asie reste néan-
5,5 % en 1990 (source Insee). des personnes interrogées lors moins largement majoritaire
Ces dépenses apparaissent en de cette enquête ont répondu dans les approvisionnements
quelque sorte prises en tenaille « Les salaires très bas et les condi- d’habillement de l’Union eu-
entre les dépenses pré-engagées tions de travail des ouvriers ». ropéenne (plus des trois quarts
(loyers et dépenses liées au loge- Cette étude a également révélé en valeur).
ment) et celles issues des nou- que 62 % des personnes inter- Au sein de l’Asie, les importa-
veaux modes de vie (loisirs et rogées achetaient de préférence tions en provenance de Chine
culture, dont équipements au- des vêtements dont l’étiquette ont connu un recul de 2,2 %,
dio et informatiques et dépenses indique une fabrication fran- tandis que les arrivées en pro-
de communication). Par ail- çaise. À la question « pourquoi venance du Bangladesh ont
leurs, d’autres dépenses de mode préférez-vous acheter des vête- bénéicié d’une croissance de
semblent avoir mieux résisté que ments fabriqués en France ? », 3,2 %. Par ailleurs, les achats
celles de vêtements au cours de 48 % des interviewés ont ré- au Cambodge (+ 6,6 %) et au
la même période. La part des pondu qu’ils ont ainsi l’assu- Vietnam (+ 4,7 %) continuent
chaussures est par exemple pas- rance qu’ils ne sont pas fabri-
sée de 1,2 % du budget des mé- qués par des enfants.
nages en 1990 à 0,8 % en 2016, L’un des enseignements de cette Consommation d’habillement
Source : OCDE, Li and Fung, prévisions FMI

tandis que la part de la maro- étude est donc que la consom- (en milliards de dollars)
quinerie est restée stable à 0,3 % mation de masse et ses taux de
entre 1990 et 2016. croissance soutenus est bel et 386 396 400
353 331
En 2017, l’accélération de la crois- bien révolue. Elle laisse peu à 269
sance française a sans conteste peu place à une nouvelle norme
constitué un facteur de soutien à de consommation dans laquelle
la consommation d’habillement. les attentes des consommateurs
La reprise de la consommation peuvent constituer des oppor- UE États-Unis Chine
d’habillement demeure néan- tunités pour les entreprises qui
2016 2025
moins fragile (+ 0,2 % en 2017). sauront les saisir. C’est ainsi que

Entreprendre à l’international - Hors série


49

de se renforcer. De nombreux
industriels chinois ont déloca-
lisé la production dans les pays
voisins pour proiter de la fai-
blesse des coûts salariaux, alors
que les salaires ont fortement
progressé en Chine. L’empire
du Milieu pilote ainsi de nom-
breuses usines de confection en
Asie et se positionne comme le
fournisseur incontournable de
tissus de toute la région. La part
de l’Asie dans les importations
d’habillement de l’Union eu-
ropéenne devrait donc s’élever
à 76 % en 2017 soit un niveau
comparable à celui de 2016.
Cela étant, une partie impor-

© BENOIT DECOUT/REA
tante des distributeurs privilé-
gie les achats tardifs et limite,
autant que possible, la prise de
risque liée aux commandes ef-
fectuées plusieurs mois avant
le démarrage de la saison. Les
approvisionnements en zone
proche permettent notamment, LE SLIP diterranéen (Turquie, Maroc, de 5 % par an depuis 2010.
en optimisant la quantité des FRANÇAIS Tunisie…) qui en 2017 de- La Chine avec son immense
Les marques
produits achetés, de limiter misent de plus en vraient être à l’origine de 18 % marché offre un potentiel de
les soldes en in de saison qui plus sur le made des importations d’habillement consommation élevé. Dans les
in France.
mettent à mal les marges des de l’Union européenne en va- prochaines années, la consom-
distributeurs. On estime qu’en- leur, soit une part identique à mation chinoise devrait pro-
viron 20 % des commandes des celle de 2016. gresser, du fait de la volonté des
grandes marques et enseignes autorités de rééquilibrer le mo-
mondiales concernent des L’Asie source dèle de croissance. Cela permet-
achats tardifs, réassorts et ac- de croissance tra, d’une part, de rendre plus
tualisations, déclenchés après le Si la mondialisation s’est tra- endogène le développement de
démarrage de la saison. duite par le transfert des acti- la Chine, en l’affranchissant de
C’est ainsi que le made in France, vités manufacturières princi- sa trop grande dépendance vis-
même si les volumes restent palement vers les pays d’Asie, à-vis des marchés occidentaux
modestes au regard des autres elle offre aux entreprises occi- et, d’autre part, d’augmenter
grandes régions de production, dentales une nouvelle source la consommation de la popu-
retrouve un certain intérêt pour de croissance à un moment où lation qui dans sa grande ma-
de nombreux distributeurs y la consommation ralentit. Ain- jorité ne fait pas encore partie
compris dans le mass market. si, les exportations françaises de la classe moyenne. Ainsi, la
Les pays de l’Est pour les pièces d’habillement (constituées de consommation chinoise d’ar-
à manches ou le Portugal pour produits fabriqués en France ticles d’habillement devrait
les vêtements maille constituent mais également issues de pro- avant 2030 dépasser le niveau
également des bassins de pro- ductions délocalisées) totalisent du marché américain et eu-
duction à même de produire plus de 9 milliards d’euros et ropéen, ce qui constituera un
des vêtements de qualité à des bénéicient d’une dynamique bouleversement majeur et un
prix intermédiaires. De même soutenue. Elles ont enregistré un enjeu de taille pour les marques
pour les pays du bassin mé- taux de croissance annuel moyen françaises. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


50

 Marchés Services
CES LAS VEGAS
Une délégation
d’une trentaine
de CCE était
présente à ce
CES 2018, en
partenariat avec
l’Euro Tech Week.

NUMÉRIQUE © JOHN LOCHER/AP/SIPA

CES 2018 : le sacrement de


la Blockchain ?
Par Gilbert Réveillon, président du groupe d’expertise TIC et Économie numérique des CCE

Une nouvelle édition du CES et du CES


Gouvernement vient ponctuer l’innovation et la
transformation numérique de nos projets qu’ils
soient professionnels, personnels ou encore
communautaires et associatifs.

N
otre article de l’année pressionnante. Mais au niveau « véhicules autonomes ». Nous
dernière mettait l’em- de notre écosystème, paradoxe ne sommes pas classés dans les
phase sur la nécessité la France n’apparaît qu’en 18e pays « innovation champion »
de prendre conscience place dans le score internatio- mais quand même dans les pays
que la quantité de nal d’innovation1, publié par la « innovation leader ».
notre représentation française CTA (l’association qui détient Parmi le top 10 des priorités
risquait de nourrir la stratégie le CES), soit en dessous de la émergeant des réseaux sociaux
de prolifération des gadgets moyenne européenne. Les cri- pendant le CES 2018, on trouve
et des egos. Cette année bon tères sont nombreux et variés en premier l’Iot2, déjà très bien
nombre d’acteurs français ont dont toujours un même pro- traité par les spécialistes du
reconnu que le nombre de star- blème identiié de longue date : hardware, en deuxième l’IA et
tups françaises n’était en rien le manque de diversité. Les ef- là nous avons quelques décen-
un signe de qualité et de perfor- fets de notre secrétaire d’État au nies de retard en termes d’in-
mance. Même si au-delà du tro- numérique, Mounir Mahjoubi, vestissement mais du talent à
phée d’être la première nation sur la « French Tech Diversité » revendre… et le numéro trois
étrangère à l’Eureka Park du sont plus qu’attendus. D’autre qu’est la blockchain sur lequel
CES avec plus de 274 startups part ce n’est pas un secret notre il est intéressant de se concen-
exposantes, la France a obtenu « tax friendliness » mérite un D trer car, à la grande surprise de
une moisson de « innovation - (jamais bon d’avoir un D)… beaucoup, la France sort et peut
awards CES 2018 » très im- et le seul A est pour la catégorie sortir encore mieux son épingle

Entreprendre à l’international - Hors série


51

du jeu… Le point le plus struc- « crowdfunding » et l’émergence des agents opérateurs bien en
turant de cette édition 2018 du des ICO où pour une fois dans la amont et les amenant à propo-
CES c’est que la blockchain de- inance et sur plus d’un trimestre ser de s’auto-réguler, sans pour
vient le système opérationnel, la France sort chef de ile en autant rentrer aussitôt dans une
en décuplant les leviers entre Europe avec des acteurs comme démarche d’accréditation. La
l’IoT et l’IA. Plusieurs aspects DomRaider et Chaineum4... crise des subprimes de 2008 à ce
de la cybersécurité en sont éga- jour en est une autre illustration
lement positivement affectés. Vers une tokénisation et l’auto-régulation des ICO
Les vainqueurs et licornes de de l’économie est un bon point de départ
demain seront ceux qui trou- Le métier de capital risqueur pour repositionner la France
veront comment disrupter leur va aussi vers la disruption avec dans le concert mondial des
propre verticale industrielle. cette tokénisation de l’écono- ICO. La valorisation actuelle
mie et des actifs associés. En des crypto-monnaies oscille
Les tendances clés du fait, un token d’usage n’est rien entre 700Bn$ et 450bn$ depuis
CES Government d’autre qu’un point de idélité, le début 2018, et cette varia-
Ce que nous apprend le CES gain que l’on peut utiliser pour tion est principalement due au
Government est encore plus réserver son siège sur un vol Air Bitcoin, une crypto-monnaie
pertinent car il s’agit de 300 France pour aller de Paris à New parfaitement spéculative. Ce
participants sélectionnés par- York sans débourser un centime n’est pas l’objet spéculatif de
mi les meilleurs fournisseurs d’euro… L’usage de ce token re- cette crypto-monnaie qui a
de technologies au monde et présente des trilliards de dollars su tirer l’ensemble des 1 400
des dizaines d’agences amé- de fonds de commerce par an crypto-monnaies vers le haut,
ricaines qui veulent satisfaire pour les compagnies aériennes c’est la technologie sous-jacente
leurs besoins actuels et futurs. et autres acteurs du tourisme. qui a permis l’émergence du bit-
C’est un espace d’échanges sur Donc on ne change pas la nature coin qui aujourd’hui nous inté-
les tendances du futur qui sont humaine, on obtient des chan- resse. On sort de l’épiphénomène
et seront structurantes bien gements de comportements en pour rentrer dans l’épaisseur du
au-delà de la dispersion et du associant des récompenses à trait qui ne va que s’ampliier.
gaspillage des gadgets. Au CES des comportements d’achats ou Un pays comme l’Estonie, très en
Gov on prend conscience de la de fréquentation et d’implica- avance sur le sujet de l’e-residence,
réalité économique et sociale tion. Un token peut tout à fait va lancer son propre token appelé
de la blockchain avec une crois- se limiter à un usage, et ne pas « estcoin ». La France se distingue
sance annuelle des engagements être associé à un titre inancier à plusieurs titres en ayant permis
contractuels du gouvernement comme une action de détention une coordination à la fois d’au-
américain en moyenne sur 5 d’un droit de vote et de proprié- torégulation des acteurs de ces
ans supérieure à 25 % et qui se 1. cf https://internatio- té d’un actionnaire. C’est tout le écosystèmes et aussi de concer-
nalscorecard.com
situe en valeur absolue autour 2. Internet des objets. débat avec la SEC, dans lequel tation en bonne intelligence avec
du milliard de dollars. 3. Une ICO (Initial Coin n’est pas tombé l’AMF en France l’AMF, la Caisse des Dépôts et
Offering) est une mé-
Ces projets de blockchain et thode de levée de fonds,
en initiant des consultations d’autres instances. ■
d’ICO3 sont la nouvelle dé- fonctionnant via l’émis-
ferlante à laquelle il convient sion d’actifs numériques
échangeables contre des
d’être préparé. Et fort heureu- cryptomonnaies durant
sement la France a su préparer la phase de démarrage *Un exemple d’autorégulation des ICO signée par plus de 60 agents
d’un projet (définition économiques européens et soutenues par le groupe d’expertise TIC et
le sandbox, le bac à sable ad- de ICO Mentor). Ces
Economie Numérique des CCE http://www.icocharter.eu
ministratif, juridique et iscal actifs numériques sont
appelés tokens (jetons,
qui lui permet de rattraper des en français). C’est
*Le label ICO Truxt est une initiative de deux acteurs leaders en
décennies de retard sur ces le- pourquoi les ICO sont Europe et en France que sont Exaegis et Chaineum, permettant de
viers, grâce notamment à la loi également appelées fournir un rapport de notation sur les risques d’investissements. Ce
« token sales » rapport, qui sera publié, aiguillera les investisseurs dans leur décision
Macron de 2016. Ne serait-ce 4. Ces acteurs ont permis
et sur la pertinence dans le périmètre d’actions envisagé par le projet.
que parce qu’elle a permis une une levée de 56 millions
d’euros en 2 mois alors Un exemple de rating http://icorating.com/project/379/DomRaider. ■
révolution dans les limited qu’ils n’en cherchaient
partnerships mais aussi pour le que 35 millions.

Hors série - Entreprendre à l’international


52

 Marchés Services

© WILDPIXEL /ISTOCKPHOTO
FINANCE
Le crowdfunding a le vent
en poupe
Par Philippe Tisseau, CCE Autriche avec la collaboration d’Alexis Braillon

En 2020, le marché du inancement participatif devrait franchir la barre


des 1 000 milliards de dollars, alors qu’il ne dépassait pas les 3 milliards
de dollars en 2012. Démocratisé depuis quelques années déjà grâce à des
sites Internet (Kickstarter.com, Indiegogo.com, KissKissBankBank.com…),
le principe du inancement participatif s’ouvre désormais aux opérations
inancières : prise de participation et prêts aux entreprises.

L
e inancement participa- Internet en vue de financer un Le inancement participatif
tif est selon la Direction projet ». Cette déinition, assez n’est pas une chose nouvelle.
générale des entreprises, large, permet de rassembler En 1875, une campagne est lan-
« un mécanisme qui per- les différents types de inance- cée pour inancer la statue de la
met de collecter les ap- ments participatifs : le don, le Liberté. Le nombre de 100 000
ports financiers – généralement inancement sans contrepar- souscripteurs est annoncé. Plus
des petits montants – d’un ties inancières, le inancement d’un siècle plus tard a été ré-
grand nombre de particuliers avec prise de participation et le alisée la première campagne
au moyen d’une plateforme sur prêt participatif. de crowdfunding en ligne. En

Entreprendre à l’international - Hors série


53

1997, le groupe de rock bri- En 1875, une caritative (don) ou de s’offrir le particuliers en quête d’inves-
tannique Marillion cherche à campagne prochain gadget (inancement tissements aux rendements at-
inancer sa tournée en contre- sans contreparties inancières), tractifs et aux risques mesurés,
partie de la précommande est lancée tout le monde peut désormais, la clé est peut-être le prêt parti-
d’un nouvel album en prépa- pour inan- en quelques clics, devenir ac- cipatif. Les promoteurs immo-
ration. Le groupe récolte alors tionnaire d’une jeune société biliers s’intéressent de plus
cer la statue
60 000 dollars auprès de 12 000 innovante (inancement avec en plus à ces plateformes qui
fans. Ce n’est qu’en 2006 que de la prise de participation) ou de- leur permettent de trouver les
le terme de crowdfunding (lit- Liberté. venir prêteur dans le cadre fonds dont ils ont besoin pour
téralement inancement par d’un projet immobilier (prêt convaincre les banques de les
Un siècle
la foule) fait son apparition et participatif). inancer. Ces dernières exigent
deux ans plus tard apparaissent plus tard, Les opérations inancières (prise un apport de 10 % à 15 % du
les premières plateformes dé- la première de participation et prêt), réser- coût total de l’opération. La ré-
diées à ces collectes de fonds. vées jusqu’alors aux banquiers munération, sous forme d’in-
campagne
Lancée en 2009, la plateforme et aux investisseurs aguerris, térêts, tourne autour des 10 %
américaine Kickstarter, spé- de crowd- s’ouvrent au grand public. Une bruts annuels, pour un engage-
cialisée dans le inancement funding en petite révolution permise grâce ment de 12 à 24 mois.
de projets sans contreparties à un nouveau cadre réglemen- En Autriche, le inancement
ligne est
inancières, a permis de lever taire en France, en place depuis participatif est déjà bien ancré
plus de 3 milliards de dollars. réalisée. le 1er octobre 2014, qui autorise dans les mœurs. De très nom-
Chaque jour, ce sont plus de les startups et les PME à lever breuses plateformes locales
1,5 million de dollars qui y jusqu’à 1 million d’euros par permettent aux Autrichiens
sont collectés. La plateforme l’intermédiaire des plateformes de inancer des projets à la
se targue d’avoir créé directe- de inancement participatif. manière de Kickstarter ou de
ment et indirectement quelque En France, la plateforme Wiseed. jeunes entreprises à la manière
300 000 emplois. com propose aux particuliers de CircleUp.
d’investir dans des startups de- Sur la plateforme Conda.com,
Un inancement puis 2009. Les entreprises sont la marque de boissons au-
participatif multiforme sélectionnées avec rigueur et les tri-chienne all i need a ainsi ré-
De très nombreuses sociétés porteurs de projets doivent non colté 200 000 euros en 2014. Elle
ont pu démarrer grâce à ces seulement convaincre les équi- renouvelle l’opération en 2017
plateformes en faisant appel pes mais aussi la communauté et arrive à convaincre cette fois-
au public pour précommander de la plateforme pour qu’une ci plus de 400 investisseurs pour
leurs produits et ainsi assurer campagne de collecte soit ou- un montant de 500 000 euros.
la réussite de leur entreprise. verte. Malgré cela, sur les dix Une situation gagnant-gagnant :
En 2012 par exemple, Eric sorties de la plateforme fran- en faisant appel aux particu-
Migicovsky lance la montre çaise, seule une a été positive. liers pour son inancement, la
connectée Pebble sur la plate- L’entreprise de biotechnologie marque gagne en visibilité tout
forme Kickstarter.com et celle- Antabio a collecté 300 000 eu- en proitant de son nouveau ré-
ci atteint en seulement deux ros et en a rapporté 522 000 eu- seau d’investisseurs qui contri-
heures l’objectif de 100 000 dol- ros à ses investisseurs. bue au succès du produit. Ces
lars de précommandes. À la Aux États-Unis, les opportuni- investissements prennent sou-
in de sa campagne, plus de tés sont bien plus nombreuses vent la forme d’emprunts su-
10 millions de dollars seront et les montants bien aussi plus bordonnés, moins compliquée
collectés (environ 85 000 mon- importants. Ainsi, la plate- à mettre en place et moins ris-
tres). La société connaîtra en- forme CircleUp.com a permis quée qu’une prise de participa-
suite des hauts et des bas et sera de inancer plus de 200 projets tion. Les investisseurs s’engagent
inalement rachetée en 2016 depuis son lancement en 2011 pour une période de deux à dix
par Fitbit pour environ 35 mil- pour un montant global de ans. Les taux sont attractifs et
lions de dollars. plus de 300 millions de dollars. peuvent varier entre 5 % et 14 %
Si au commencement il s’agis- De manière générale et no- en fonction de l’âge et de la santé
sait de soutenir une association tamment en Europe, pour les de la société. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


54

 Marchés Services

© DALIU /ONLY WORLD/ISTOCKPHOTO


TOURISME
Record de progression
du tourisme mondial
Par François Vellas, Isthia, université de Toulouse Capitole

Le tourisme mondial progresse de plus de 7 % en 2009. Il en résulte que, par rap-


port au dernier record atteint
2017 grâce notamment au redémarrage de l’Europe. en 2008, plus de 300 millions
Le baromètre de l’Organisation mondiale du de touristes supplémentaires se
Tourisme (OMT) indique qu’il a atteint un total de rendent à l’extérieur de leurs
1,3 milliard d’arrivées touristiques internationales frontières. Comme l’indique
le nouveau secrétaire général
dans le monde. de l’OMT, Zurab Pololikashvili
« Les voyages internationaux
favorisent l’emploi, la croissance

P
our ce qui concerne de 3,7 milliards comprenant PRAGUE économique et les possibilités de
L’Europe du
le transport aérien, à la fois le traic domestique Nord et
développement pour de nom-
l’Iata (Association du et le traic international. Il en l’Europe centrale breuses communautés à travers
transport aérien In- résulte que les capacités conti- attirent le monde. Mais cette source de
de plus
ternational) annonce nuent de progresser fortement en plus de prospérité doit être gérée effica-
une progression presque deux de 6,6 %. touristes. cement pour le bien des visiteurs
fois plus rapide de la demande De ce fait, 2017 aura été la hui- et des communautés d’accueil.
mondiale avec +6,3 % et un tième année consécutive de Nous devons agir pour favori-
taux d’occupation record de croissance des lux touristiques ser un tourisme durable à même
80,5 %. Le nombre de passa- internationaux depuis la crise de protéger l’environnement de
gers du transport aérien est économique et inancière de préserver le patrimoine culturel

Entreprendre à l’international - Hors série


55

des destinations et d’encourager L’Union riste a entraîné une crise du nales qui n’est pas compensée
le respect des communautés lo- européenne tourisme dans les principales par le tourisme domestique.
cales à travers le monde ». régions touristiques qui cache
à 28 cependant de nombreuses dis- Asie et Paciique :
L’Europe demeure la parités selon les régions avec résultat record
grande gagnante principale
des pertes colossales pour l’in- L’Asie et le Paciique enregis-
L’Europe conserve en 2017 son dustrie touristique parisienne, trent un résultat record avec
premier rang mondial avec une destination à hauteur de un milliard d’eu- +8 % et dépasse désormais les
progression de 8 % au-dessus touristique ros au cours des huit premiers 300 millions d’arrivées touris-
de la moyenne mondiale. La mois de l’année 2016 en com- tiques internationales. C’est la
mondiale.
progression est qualiiée « d’ex- paraison avec 2015. Cette évo- région de l’Asie du Nord-Est
traordinaire » par l’OMT avec lution affecte particulièrement avec notamment la Chine qui
une croissance de 13 % pour le tourisme de congrès alors attire le plus grand nombre de
l’Europe méridionale et mé- que la place de leader de Paris touristes internationaux en Asie.
diterranéenne. L’Espagne pro- est de plus en plus contestée par La croissance du nombre de
gresse de plus de 7 millions de Vienne, Madrid et Barcelone, touristes avec 24 millions d’ar-
touristes internationaux pour dont la progression au cours rivées supplémentaires en 2016
atteindre les 82 millions d’ar- des quinze dernières années est désormais le double de ce-
rivées, malgré les problèmes est, selon le classement ICCA, lui de l’ensemble de l’Europe.
en Catalogne au dernier tri- de 220 % pour Vienne, 225 % Cette très forte progression
mestre 2017 qui ont provoqué pour Barcelone et 250 % pour bénéicie en premier aux pays
une réduction des arrivées no- Madrid par rapport à seule- du Paciique avec +10 % pour
tamment à Barcelone. ment 96 % pour Paris. l’Océanie avec notamment
L’Union européenne à vingt- Cependant, malgré cette si- l’Australie qui est devenue une
huit demeure la principale des- tuation préoccupante, de nou- destination privilégiée des tou-
tination touristique mondiale veaux investissements tou- ristes chinois. C’est la demande
et représente plus de 40 % du ristiques de référence ont été touristique intra-régionale qui
total des arrivées touristiques inaugurés en 2016 dans les est le facteur principal du dy-
internationales dans le monde. régions avec la cité des vins de namisme du tourisme interna-
Pour l’ensemble de l’Europe, Bordeaux qui prévoit d’accueil- tional en Asie avec +9 % pour
les arrivées internationales se lir 450 000 visiteurs par an et la l’Asie du Sud-Est.
sont élevées à 620 millions, réplique de grotte Chauvet en
soit 12 millions (2 %) de plus Ardèche vieille d’une histoire Consolidation
qu’en 2015. Ce sont les régions de 36 000 ans qui permettent en Amérique
d’Europe du Nord avec +6 % et de renforcer les avantages ab- La région Amériques avec +4 %
d’Europe centrale (+4 %) qui solus touristiques de la France. consolide les résultats des deux
ont connu la plus forte progres- En Turquie, le coup d’État avor- dernières années qui ont permis
sion grâce à l’adaptation de leur té et les attentats qui ont suivis d’atteindre les 200 millions d’ar-
offre hôtelière. En revanche les ont annulé les perspectives de rivées touristiques. L’Amérique
deux principales régions euro- croissance touristique du pays du Nord domine largement.

les pays insulaires de la 


péennes, l’Europe du Sud (1 %) avec une stagnation des arri- Il convient de remarquer que
et surtout l’Europe de l’Ouest vées touristiques internatio-
(0 %) connaissent une stagna-
tion. La raison principale pro-
vient de la crise du tourisme en ARRIVÉES RECETTES
EUROPE SOUS-RÉGIONS
(en millions) (en Mds $)
France notamment à Paris et en
Europe du Sud et Méditerranée 228,6 175,9
Turquie avec les attentats qui
Europe de l’Ouest 179,6 146,8
ont affecté particulièrement les
clientèles asiatique de Chine Europe centrale et de l’Est 131,8 50,1

et du Japon et américaine des Europe du Nord 79,7 77,4


États-Unis et du Brésil. XY Z [\ 499 372,6
En France, la menace terro- Source : Organisation mondiale du Tourisme, Baromètre annexe statistiques, février 2017.

Hors série - Entreprendre à l’international


56

Entreprendre à l’international - Hors série


57

 Marchés Services

 Caraïbe attirent presque au- Évolution des arrivées touristiques dans le monde, 2000-2017
tant de touristes internationaux (en millions)

Source : Statistiques Organisation mondiale du Tourisme, janvier 2018


que l’ensemble de l’Amérique du
1500
Sud et reçoivent plus de recettes
touristiques internationales. 1 322
La croissance est plus rapide
dans les pays d’Amérique du 1 235
Sud et centrale avec +6 %. En re- 1200 1 138
vanche, les pays de la Caraïbe et 1 189
1 035
l’Amérique du Nord, qui com- 1 087
mencent à être impactés par la 935
913 983
hausse du taux de change du dol-
900 846
lar, progressent légèrement moins 908
877
que la moyenne avec +4 %. 763
700 808
681
Part réduite 680 690
de l’Afrique 600
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
L’Afrique atteint les 58 millions
de touristes ce qui ne représente
que 2 % du tourisme mon-
dial. L’Afrique subsaharienne La reprise avec non seulement Dubaï mais touristique avec Airbnb, les
grâce aux très bons résultats de également Abu Dhabi et Sharjah. chaînes hôtelières regardent
du tourisme
la République d’Afrique du du côté du Japon et des hôtels
Sud se situe désormais large- interna- Le secteur de l’éco- capsules. Réduire au maximum
ment au-dessus de l’Afrique du tional nomie collaborative la surface des chambres permet
Nord à la fois en termes d’arri- bouleverse le tourisme de diminuer considérablement
concerne
vées et de recettes touristiques d’afaires les prix et de retrouver des gains
internationales. largement La reprise du tourisme inter- de compétitivité à l’exemple des
Cependant, le tourisme pro- le tourisme national concerne largement le Pod Hotels de Manhattan et de
gresse plus rapidement que la tourisme d’affaires qui repré- Brooklyn qui recourt à l’archi-
d’afaire.
moyenne mondiale avec +8 % sente en France 48 % des nuitées tecture modulaire. Marriott a
en 2016, malgré les dificultés d’hôtels et 30 milliards de chiffre lancé son nouveau concept avec
des destinations du Maghreb. d’affaires. Cependant, les entre- la chaîne Moxy basée sur un
L’Afrique subsaharienne signe prises ont de plus en plus recours nouveau design haut de gamme
la meilleure performance mon- à une gestion directe des dé- dans lequel tout a été réduit
diale avec une progression de placements professionnels plu- sauf le lit king size. Toujours aux
+11 % grâce à la croissance de tôt que de recourir aux services États-Unis, le concept de micro
l’Afrique du Sud et des destina- des agences de voyages spéciali- hotel lifestyle avec des chambres
tions insulaires de l’île Maurice sées. Le recours aux réservations de 14 mètres carrés se développe
et des Seychelles qui bénéicient en ligne est désormais généralisé avec la nouvelle chaîne Tommie
de nouveaux investissements avec les offres des compagnies qui doit ouvrir à Hollywood et
hôteliers internationaux. low cost, d’Uber ou de Airbnb Arlo à New York. Ces nouveaux
destinées aux voyageurs profes- types d’hôtels utilisent l’espace
Bons résultats sionnels et qui correspondent à au maximum avec des bureaux
au Moyen-Orient la demande des « millennials de escamotables, des armoires sans
Le Moyen-Orient a reçu 18-35 ans ». portes mais aussi de très grandes
51,6 millions de touristes inter- fenêtres ain de donner un sen-
nationaux en 2016, malgré l’ag- Design intelligent et timent d’espace. De plus l’exi-
gravation du conlit en Syrie. réduction de la taille guïté des chambres est com-
Ces bons résultats s’expliquent des chambres d’hôtel pensée par la multiplication des
par la poursuite des perfor- Face à la concurrence des nou- espaces de convivialité : bars,
mances des Émirats arabes unis veaux acteurs de l’hébergement lounge et restaurant typés. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


58

 Marchés Normes

© CIRANO83/ISTOCKPHOTO
CARBONE
Prix du carbone et
compétitivité des entreprises
Par Paula Coussy, IFP Énergies nouvelles

Les émissions mondiales des six gaz à efet de


serre (GES) couverts par le protocole de Kyoto1 ont
augmenté de plus de 45 % entre 1990 et 2013 et
s’élèvent aujourd’hui à 54 Gt (milliards de tonnes)
de CO2 équivalent. La part des émissions de CO2
liées aux activités humaines représente plus de
66 % des émissions mondiales de GES.

D
ans certaines régions nel que les industriels grands
du monde (Europe, consommateurs d’énergies fos-
Québec, Californie, siles doivent intégrer dans leur
Nouvelle-Zélande…), coût de production. Ce coût
1. Dioxyde de carbone, les émissions de GES environnemental s’applique à
protoxyde d’azote,
méthane, hydrofluoro- sont tarifées à un prix variant certains secteurs de l’économie
carbures, perfluorocar- de 1 à 130 euros/tonne CO2eq2. (industries de l’énergie, indus-
bures et hexafluorure
de soufre.
Ce prix carbone représente un tries manufacturières…). Il
2. CO2 équivalent. coût de production addition- prend la forme soit d’une taxe,

]^_`bc`b^f`b h ijk^_b`^l_km^li - Hors série


59

d’un crédit carbone ou d’un En 2017, couvertes par un prix carbone d’échange de quotas (sans taxe
permis d’émission négociable seules 25 % réglementé. Toutefois le vo- carbone) dont le prix moyen
selon les politiques publiques lume des émissions tarifées des enchères était de 13 euros/t
environnementales mises en des émis- depuis 2005 selon un système CO2eq en 2017.
place. sions mon- d’échange de quotas (ETS) a Le cours moyen du quota car-
été multiplié par deux, date de bone, sur le système d’échange
diales de
Une tariication va- la mise en place du premier de quotas carbone européen (EU
riable qui afecte les GES étaient ETS européen. La Chine a an- ETS), a été très faible en 2017
coûts de production couvertes noncé la mise en place de son autour de 5 à 6 euros/t CO2eq.
Dans la plupart des pays (Russie, système national d’échange de De plus, selon les pays euro-
par un prix
Moyen-Orient, Argentine, la quotas carbone en 2018. Ce péens, l’EU ETS peut être
plupart des pays d’Afrique…) carbone système d’échange de quotas également accompagné d’une
et pour des raisons historiques réglementé. représentera le plus grand sys- taxe carbone (130 euros/t CO2eq
et économiques propres, ces tème mondial et doublera les en Suède, 31 euros/t CO2eq
mêmes émissions de GES ne émissions mondiales tarifées en France, 21 euros/t CO2eq
sont pas tarifées. Pour autant, via un ETS à hauteur de 7 Gt au UK). Sur l’ensemble des
ces émissions seront comptabi- CO2eq. Les émissions de GES émissions mondiales de GES
lisées et viendront s’ajouter aux des entreprises sont assujetties réglementées, près des trois
1 000 Gt CO2eq correspondant au prix carbone en vigueur là quarts des émissions sont au-
au budget carbone mondial al- où elles sont produites. Cepen- jourd’hui couvertes par un prix
loué d’ici 2100 pour ne pas dé- dant, il existe différents prix du du carbone inférieur à 9-10
passer une hausse des tempéra- carbone en cours. euros/t CO2eq. À noter que le
tures moyennes à la surface du Ainsi, le Chili (5 euros/t CO2eq), prix carbone compatible avec
globe de plus de 2 °C. la Colombie (5 euros/t CO2eq), l’objectif de l’accord de Paris
Le commerce mondial des mar- la Colombie britannique (21 serait plutôt de l’ordre de 35-
chandises ne tient pas compte euros/t CO2eq) ou le Japon 70 euros/t CO2eq.
de ce différentiel de coût de (2 euros/t CO2eq) sont sujets Les systèmes de tariication
production imposé par la tari- uniquement à une taxe carbone (taxe et/ou ETS) ne
ication des émissions de GES carbone. La Californie, l’État s’appliquent pas à tous les

teurs économiques les plus 


lorsque les marchandises tra- de Washington, le Québec secteurs économiques. Les sec-
versent les frontières. Ainsi les et l’Ontario ont un système
prix des biens manufacturés im-
portés en Europe en provenance
de régions du monde n’impo- Contenu carbone des importations et des
sant pas de contraintes carbone, exportations de biens manufacturés
ne contiennent pas ce surcoût
16
carbone. Inversement, les prix
des biens produits en Europe 14
par exemple contiennent ce 12
OCDE en 1990
surcoût carbone à l’exportation. 10
Cette asymétrie d’engagement
8
sur la politique climatique entre
différentes régions du monde 6
UE 28
engendre mécaniquement des 4
Chine
problèmes de pertes de compé- 2 PMO Afrique
titivité industrielle et de fuites
0 Amérique latine
de carbone à l’international. 90 92 94 96 98 00 02 04 06 08 10 12 14
Approche Transfert de CO2
Systèmes d’échange
Empreinte Importation nette
de quotas (ETS) Territoire Exportation nette
En 2017, seules 25 % des émis-
sions mondiales de GES étaient Source : I4CE à partir de Global Carbon Budget, 2016

Hors série - Entreprendre à l’international


60

 Marchés Normes

 couramment concernés sions de son territoire (comme Avaient-ils une contrainte car-
par un ETS sont les secteurs de pour l’OCDE) lorsque le conte- bone ? Le contenu carbone des
la production d’énergie et de nu carbone des importations biens importés dans un pays
la production industrielle. Les de biens manufacturés est su- n’est pas assujetti à la contrainte
taxes carbone s’appliquent di- périeur à celui de ses expor- carbone locale (taxes ou quo-
rectement à la consommation tations. Inversement, si l’em- tas carbone) lorsque ceux-ci
d’énergie carbonée (charbon, preinte carbone est inférieure passent les frontières. Est-ce
pétrole et gaz naturel) et à cer- aux émissions territoriales (par que ces importations de biens
tains secteurs industriels. Les exemple, la Chine) cela signiie seraient aussi importantes si la
secteurs les moins ciblés par un que le contenu carbone de ses contrainte carbone était inté-
ETS ou une taxe carbone sont exportations est supérieur à ce- grée aux importations selon le
l’aviation (secteur qui est en lui de ses importations. prix du carbone local ? Est-ce
passe d’être réglementé au ni- que les biens manufacturés en
veau international), le secteur Pistes de rélexion Europe seraient plus compétitifs
des déchets et les transports En 2014, l’empreinte carbone si une contrainte carbone inter-
routiers. européenne (EU 28) est supé- nationale était appliquée ? Telles
Le contenu carbone des im- rieure à ses émissions territo- sont les questions à explorer
portations d’un pays ou d’une riales. Quelle a été la contrainte pour avoir une meilleure vision
région se lit via l’empreinte car- inancière carbone des pays de l’impact de la contrainte car-
bone. L’empreinte carbone d’un où ces biens ont été manufac- bone sur le commerce interna-
pays est supérieure aux émis- turés et importés en Europe ? tional de biens manufacturés. ■

npqrsurspvrs w xyzpqsrp{qz|p{x - Hors série


61

© MICROSTOCKHUB/ISTOCKPHOTO
CONFORMITÉ
L’année 2018 sous le signe de
la « conformité »
Par Isabelle Ginet-Kauders, CCE Rhône-Alpes, Osaco Group

Depuis plus d’une année, la France connaît des instaurer un instrument inter-
évolutions importantes dans le domaine de la national contraignant destiné à
prévenir les violations des droits
« Compliance », traduite « conformité ». Des humains par les multinatio-
règlementations exigeantes mais qui peuvent nales et les pénaliser en cas de
être par ailleurs une excellente opportunité manquement. 2018 devrait voir
naître la première ébauche de ce
aux portes de l’international si l’on utilise la traité international.
compliance comme outil de compétitivité *L’anti-corruption : le renforce-
notamment au sein du monde anglo-saxon. ment de l’arsenal français
En 2014, avait été créé le Parquet

L’
national inancier, chargé notam-
année 2018 représente réglementations varient en fonc- ment des enquêtes portant sur les
l’année du respect de tion de la taille et des éléments atteintes à la probité (corruption,
nouvelles réglementa- inanciers des organisations. traic d’inluence, égalité d’ac-
tions en matière de *Le devoir de vigilance : vers la cès aux marchés publics, favori-
conformité pour les or- protection des droits humains et tisme). En 2016, cela a été l’adop-
ganisations/ entreprises concer- de l’environnement tion de la loi Sapin ii, destinée en
nées. Les obligations sont La loi sur le devoir de vigilance particulier à empêcher que les
importantes et lourdes de res- s’applique à toutes les sociétés entreprises françaises ne soient
ponsabilité. De surcroît, l’appli- françaises de plus de 5 000 sala- condamnées à l’étranger (États-
cabilité de ces réglementations riés. Les entreprises concernées Unis entre autres). Ce texte a
est beaucoup plus large dans les doivent établir un plan d’action aussi créé l’Agence française an-
faits que dans les textes. visant à réduire les impacts en- ti-corruption (AFA), et introduit
En France, trois réglementations vironnementaux, sociaux et so- la convention judiciaire d’intérêt
importantes ont été élaborées : la ciétaux, liés à leur action ainsi public, ou « transaction pénale ».
loi sur le devoir de vigilance (ap- qu’à celles de leurs fournisseurs *La protection des données
plicable au 1er janvier 2018), la et iliales. personnelles :
loi Sapin ii (applicable au 1er juin Un groupe intergouvernemen- Le RGPD est un règlement euro-
2017) et le règlement général sur tal de travail a été constitué péen applicable à partir du 25 mai
la protection des données per- auprès du Conseil des droits prochain aux vingt-huit pays
sonnelles (dit « RGPD », appli- de l’homme des Nations unies membres. Il s’agit de mettre en

procédures de protection et 


cable au 25 mai 2018). et devrait parvenir à un projet place au sein des entreprises des
Les critères d’applicabilité des de traité international. Il vise à

Hors série - Entreprendre à l’international


63

 Marchés Normes

 d’accès aux données person- tissement demanderont preuve indispensables pour ce sujet :
nelles. L’une des mesures phares du respect de la réglementation. ISO 19600 : 2016 sur la comp-
est la nomination obligatoire Les grands groupes intègrent liance et ISO 37001 : 2017 sur
d’un délégué à la protection des dans leurs appels d’offres la l’anti-corruption. Les deux nor-
données - Data Protection Officer. preuve du respect de la régle- mes sont des guides de mise en
mentation comme un critère. œuvre et de suivi des process
La réglementation Sur la scène internationale, compliance et anti-corruption.
anglo-saxonne et prouver la compliance de nos en- La certiication ISO permet
l’extraterritorialité treprises n’est pas chose aisée en de se prévaloir de la qualité
Les équivalents de nos régle- particulier sur les marchés des mondialement reconnue et de
mentations sont le US Foreign États-Unis et du Royaume-Uni. saisir de nouvelles opportunités.
Corrupt Practices Act (1977) et Il existe une référence inter- À titre d’exemple, Singapour
le UK Bribery Act (2010). Le nationale dont peut se pré- a intégré directement la norme
US FCPA prône le principe de valoir toute organisation et ISO 37001 dans sa réglementa-
l’extraterritorialité : un « lien » communément acceptée sur la tion anti-corruption.
avec les États-Unis sufit à l’ap- scène internationale. Il s’agit Au-delà de sa nécessité légale,
plicabilité du FCPA et à faire des normes ISO - International la compliance devient alors un
sanctionner des entreprises Standards’ Organization. ISO en avantage compétitif et une va-
étrangères. tant qu’organisation interna- leur différenciante de l’entreprise
La France ne prévoit pas le prin- tionale a adopté deux normes sur les marchés mondiaux. ■
cipe d’extraterritorialité. En re-
vanche, la loi Sapin ii ouvre la
voie à la convention judiciaire
d’intérêt public. Ce mécanisme
judiciaire permet à une entre-
prise de pouvoir « négocier » sa
sanction. Il permet également
aux pays de se coordonner ain
qu’une entreprise ne soit pas
sanctionnée plusieurs fois pour
les mêmes faits selon plusieurs
pays. Dans tous les cas, il revien-
dra à l’entreprise de démontrer
qu’elle aura mis tous les moyens
en œuvre pour le respect des
réglementations en interne. Les
différentes autorités (Parquet et
AFA) s’attachent particulière-
ment à ce critère et apprécient la
responsabilité de l’entreprise et
sa motivation à se conformer à
la réglementation.

Les normes ISO, oppor-


tunité de compétitivité
Au-delà de l’aspect naturelle- Trust at the heart of our identities
ment contraignant des régle-
mentations, la compliance doit
être envisagée comme un ins-
trument de compétitivité. Les
établissements bancaires ainsi
que la Banque publique d’inves-

Hors série - Entreprendre à l’international


64

LE
MONDE
EUROPE

66 Une période de transition délicate 78 HONGRIE : dépasser l’image du pays


Par Michel Troubetzkoy, président d’honneur Par Peter Bosznay, président des
du comité UE des CCE, vice-président de la CCE Hongrie
Commission Europe des CCE, senior Advisor
98 SUÈDE : l’innovation permanente
Avisa Partners
Par Guillaume Lefebvre, CCE Suède,
68 L’Union européenne est à un tournant Senior Country Oicer, Crédit Agricole CIB
Par Michel Barnier, négociateur en chef chargé Nordic Region
de la conduite des négociations avec le
Royaume-Uni au titre de l’article 50 du traité
Union européenne AMÉRIQUE DU NORD
70 ROYAUME-UNI : Brexit ou pas Brexit,
la vie continue 84 ÉTATS-UNIS : entre euphorie et réalisme, les
Par Olivier Morel, président des CCE arbres grimpent-ils jusqu’au ciel ?
Royaume-Uni, avocat à la cour, Solicitor Par John Robert Mcintyre, président d’honneur
of the Senior Courts of England and Wales du comité des CCE USA Sud-Est

73 ALLEMAGNE : nouveau record en vue pour


la croissance
Par Bénédicte de Peretti, CCE Allemagne

76 ESPAGNE : « Sol y sombra »


Par Emmanuel Mielvaque, président des
CCE Espagne

Entreprendre à l’international - Hors série


65

AMÉRIQUE LATINE EURASIE


90 Croissance modérée et incertitudes politiques 126 2018, année de toutes les opportunités pour
Par Carlos Quenan, vice-président de l’Institut la France
des Amériques Par Gilles Rémy, vice-président de la commission
Eurasie des CCE, PDG de Cifal, président de la
95 BRÉSIL : continuons à y croire chambre de Commerce France-Turkménistan
Par Frédéric Junk, président des CCE Brésil

96 ARGENTINE : en passe de redevenir


PROCHE ET MOYEN-ORIENT

PHOTOS SOMMAIRE (de g. à d.) : © NI QIN/ISTOCKPHOTO - © nito100I/STOCKPHOTO - © lucky-photographer/ STOCKPHOTO


un pays normal
Par Jean-Bernard Lemire, président des CCE
Argentine 132 Une éclaircie qui pourrait s’élargir
Par Jacques de Lajugie
98 CHILI : retour de la coniance
et belles perspectives 141 ARABIE SAOUDITE : la construction d’un
Par Louis des Cars, président des CCE Chili, quatrième royaume
CEO Coface Chili Par Jacques Bourgeois, président d’honneur des
CCE Arabie saoudite

ASIE-PACIFIQUE
AFRIQUE
100 La locomotive mondiale asiatique
Par Jacques Gravereau, CCE, président 148 L’entreprenariat : un impératif à relever
d’honneur de l’Institut HEC Eurasia Par Loïc Tribot La Spière, délégué général du
Centre d’étude et de prospective stratégique et
108 JAPON : une plus grande ouverture Henri-Nicolas Fleurance, avocat fondateur du
Par le comité Japon des CCE, coordonné par Cabinet De Gaulle, Fleurance & Associés
Jean-Michel Serre, président des CCE Japon
156 ALGÉRIE : un potentiel de développement,
112 CHINE : déis et réussites mythe ou réalité ?
Par Jacques Gravereau, CCE, président Par Michel Bisac, CCE
d’honneur de l’Institut HEC Eurasia
160 AFRIQUE DU SUD : on repeint l’arc-en-ciel
116 CORÉE DU NORD : le vrai visage du pays Par Jérôme Boyet, président des CCE
Par Jacques Gravereau, CCE, président Afrique du Sud
d’honneur de l’Institut HEC Eurasia

120 INDE : une impulsion nouvelle


Par le comité Inde des CCE et le Service
économique régional

122 AUSTRALIE : l’Australie continue de surfer


sur la vague
Par Didier Guérin, CCE Sydney, Media
Convergence Asia-Paciic
et Christophe Bories

Hors série - Entreprendre à l’international


66

 Monde Europe

Une période de
transition délicate
Par Michel Troubetzkoy, président d’honneur du comité UE des CCE,
vice-président de la Commission Europe des CCE, senior Advisor Avisa Partners

monde cherchera à obtenir le


statu quo mais cela ne sera pas le
© MEATBULL/ISTOCKPHOTO

cas. (Pas de cherry picking). Ce-


pendant, d’ores et déjà trois do-
maines sont considérés comme
devant faire l’objet d’un traite-
ment spéciique, la sécurité, le
transport aérien et le nucléaire.
Le vrai test d’unité interviendra
assez rapidement lorsque cer-

L
a période qui s’an- taines industries ou régions, sou-
nonce après l’accord tenues par leur gouvernement,
trouvé le 8 décembre demanderont un traitement ESPAGNE
avec le Royaume-Uni spéciique. C’est sans doute ce
Pib 1 232
permettant d’ouvrir les que les Britanniques attendent. Pop. 46,2
négociations sur la future rela- S’agissant d’un accord mixte, les Pib/hab. 26 643
tion assortie d’une période de votes des parlements nationaux Tx croiss. Pib 2,7
transition est sans doute la par- et sub-nationaux seront d’autant Exp. B&S 33

tie la plus délicate car si, comme plus dificiles à obtenir. On l’a IDH 0,884

le souligne Michel Barnier on a vu pour le Ceta, il y a fort à pa-


vu l’Europe des vingt-sept restée rier que ce genre de problème se
unie, une négociation commer- reproduira.
ciale avec un pays qui n’appar- Dans cette affaire inédite tous les
tient plus à l’Union européenne scenarii sont envisageables, mais
comporte nécessairement des une chose est certaine cela aura
frictions. servi d’exercice de reality check
Quel que soit le résultat de cet et compte tenu des dificultés
accord, le Royaume-Uni ob- rencontrées, l’idée qui aurait pu
tiendra moins que ce qu’il a au- efleurer certains de faire comme
jourd’hui avec le marché unique. le Royaume-Uni est réduite au
Pendant plus de quarante ans le silence. Même en Autriche la coa-
Royaume-Uni, à chaque change- lition avec l’extrême droite n’a
ment de traité, n’a eu de cesse de pas inscrit la sortie de l’Europe PORTUGAL
négocier des opt out (exceptions dans son programme de gouver- Pib 203
au traité), aujourd’hui il se re- nement. Rester dans le marché Pop. 10,3
trouve dans la situation inverse unique devient une évidence. Pib/hab. 19 707

pour négocier des opt in. Espérons donc que la sortie or- Tx croiss. Pib 1
Exp. B&S 40
Les intérêts sectoriels vont iné- donnée prévaudra et que cela
IDH 0,843
vitablement se faire entendre servira à en tirer les leçons pour
car dans le fond quels que soient une refondation de l’Europe
les domaines concernés, tout le chère au président Macron. ■

Entreprendre à l’international - Hors série


67

NORVÈGE SUÈDE
Pib 392 Pib 507
Pop. 5,3 Pop. 10,1
ROYAUME-UNI Pib/hab. 49 824
Pib/hab. 73 450
Pib 2 497 Tx croiss. Pib 1,2 Tx croiss. Pib 3,1
Pop. 66 Exp. B&S 34 Exp. B&S 44
Pib/hab. 37 812 IDH 0,949 IDH 0,913
Tx croiss. Pib 1,7 DANEMARK
Exp. B&S 28 Pib 304
IDH 0,909 Pop. 5,7
Pib/hab. 52 870
Tx croiss. Pib 2,1 POLOGNE
Exp. B&S 53
Pib 483
IDH 0,925
Pop. 38
Pib/hab. 12 721
PAYS-BAS
Tx croiss. Pib 3,3
BELGIQUE Pib 763 Exp. B&S 52
Pop. 17 IDH 0,855
Pib 463
Pib/hab. 44 654
Pop. 11,3
Tx croiss. Pib 3,3
Pib/hab. 40 696
Exp. B&S 81
Tx croiss. Pib 1,7 RÉP. TCHÈQUE
IDH 0,924
Exp. B&S 85
Pib 196
IDH 0,896
Pop. 10,6
ALLEMAGNE Pib/hab. 18 534
SUISSE Pib 3 423 Tx croiss. Pib 3,2
Pop. 83 Exp. B&S 80
Pib 659
Pib/hab. 41 243 IDH 0,878
Pop. 8,4
Tx croiss. Pib 2,2
Pib/hab. 78 245
Exp. B&S 46
Tx croiss. Pib 1,3
IDH 0,926
Exp. B&S 63
IDH 0,939
HONGRIE
AUTRICHE
Pib 125 ROUMANIE
Pib 383
Pop. 9,8 Pib 190
Pop. 8,7
FRANCE Pib/hab. 12 767 Pop. 19,6
Pib/hab. 43 786
Tx croiss. Pib 3,7 Pib/hab. 9 667
Pib 2 420 Tx croiss. Pib 2,3
Exp. B&S 92 Tx croiss. Pib 4,4
Pop. 65 Exp. B&S 52
IDH 0,836 Exp. B&S 41
Pib/hab. 37 294 IDH 0,893
Tx croiss. Pib 1,9 IDH 0,802
Exp. B&S 29
IDH 0,897

ITALIE GRÈCE
Pib 193
Pib 1 807
Pop. 10,8
Pop. 60,7
Pib/hab. 17 805
Pib/hab. 29 747
Tx croiss. Pib 1,4
Tx croiss. Pib 1,4
Exp. B&S 30
Exp. B&S 30
IDH 0,866
IDH 0,887

Pib par habitant Pib par habitant Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI
supérieur à 50 000 dollars entre 20 000 et 30 000 dollars Pop. : population en millions d’habitants 2016, FMI
Pib/hab. : Pib par habitant en dollars, prévisions 2017, FMI
Pib par habitant Pib par habitant Tx croissance du Pib : prévisions 2017, Banque mondiale et OCDE, en %
entre 40 000 et 50 000 dollars entre 10 000 et 20 000 dollars Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale
IDH : indice de développement humain 2015, PNUD
Pib par habitant Pib par habitant
entre 30 000 et 40 000 dollars inférieur à 10 000 dollars

Hors série - Entreprendre à l’international


68

 Monde Europe

L’Union européenne
est à un tournant
Par Michel Barnier, négociateur en chef chargé de la conduite des négociations
avec le Royaume-Uni au titre de l’article 50 du traité Union européenne

BRUXELLES administration à Washington,


Michel Barnier une exacerbation des tensions
arrivant à une
réunion au siège géopolitiques, une intensifi-
de la Commission cation des attaques terroristes
européenne.
en Europe et la montée des
partis populistes. L’année
2017 aura aussi été marquée
par l’élection en France du
plus jeune président sous la
ve République avec un pro-
gramme et des idées résolu-
ment européennes.
Le péril national populiste
s’est globalement éloigné sans
qu’il disparaisse totalement.
© WIKTOR DABKOWSKI / DPA

La vigilance doit être de mise.


Il y a une différence entre
les conséquences du Brexit
que je suis chargé de gérer
en grande partie et les leçons
du Brexit qui intéressent tout
le monde. Il faut prendre le
temps de comprendre pour-
quoi une majorité de citoyens
Michel Barnier analyse les enjeux des britanniques ont voté ain-
négociations en cours avec le Royaume-Uni si. Je recommande de ne pas
confondre le populisme et le
et au-delà les leçons que l’Union sentiment populaire.
européenne pourrait tirer du Brexit. Le premier doit être combattu
démocratiquement. Le second
doit être entendu et traité par
les politiques publiques au ni-

L’
année 2017 aura veau le plus pertinent. Comme
permis de tourner la le disait le général de Gaulle
page d’une décennie « il faut combattre la démago-
de crises et de tem- gie par la démocratie ».
pêtes dont l’année
2016 aura été emblématique Une unité renforcée
avec la victoire du Brexit, la 2017 pourrait devenir l’an-
mise en place d’une nouvelle née où l’Union européenne

Entreprendre à l’international - Hors série


69

a compris qu’elle ne devait Il est donc l’UE, de solder les comptes Royaume-Uni le 29 mars 2019
compter que sur ses propres important entre nous et de nous mettre et le 31 décembre 2020. Il ne
forces. L’année où nous, Euro- d’accord sur les conditions faut pas oublier qu’une re-
péens, avons compris que nul que chaque nécessaires au maintien de lation commerciale avec un
ne fera pour nous ce que nous entreprise la stabilité et du dialogue en pays qui n’appartient pas
ne ferons pas nous-mêmes. analyse Irlande. à l’Union européenne com-
De cette décennie écoulée, je Sur la base de ces trois points, porte nécessairement des fric-
retiens une leçon, ce qui nous avec lucidi- le Conseil européen du tions. Il est donc important
unit, c’est-à-dire nos valeurs té son ex- 15 décembre 2017 a recon- que chaque entreprise analyse
communes et notre envie position au nu l’existence d’un « progrès avec lucidité son exposition
d’être ensemble sont plus forts suffisant » qui nous permet au Royaume-Uni et se tienne
que tout ce qui pourrait nous Royaume- d’ouvrir les discussions sur prête à s’adapter.
diviser. Uni et se une éventuelle période de Pour la première fois dans une
Paradoxalement, le Brexit tienne prête transition et sur le cadre de négociation avec un pays tiers,
parce qu’il constitue une re- notre relation future. il ne s’agira pas d’encourager
mise en cause existentielle de à s’adapter. Cette deuxième phase doit les convergences réglemen-
ce qui nous lie renforce cette néanmoins respecter des prin- taires mais de maîtriser les di-
unité. Depuis ma prise de cipes essentiels tenant à ce que vergences, ce qui est nécessaire
fonctions, je me suis rendu le Royaume-Uni deviendra, en si nous voulons maintenir des
dans chacune des capitales mars 2019, un État tiers, qui règles du jeu communes.
européennes, afin d’y ren- ne saurait être dans une situa- Cette question est aussi im-
contrer les gouvernements, tion aussi favorable qu’un État portante politiquement puis-
les parlements, mais aussi les membre. Parmi ces principes, que les futurs accords avec le
syndicats et les organisations pensons notamment à l’inté- Royaume-Uni seront très pro-
patronales. Partout, j’ai perçu grité du marché intérieur, à bablement des accords mixtes
une même prise de conscience l’indivisibilité des quatre li- qui exigent, au-delà du parle-
collective et un même esprit bertés (la libre circulation des ment européen, la ratification
de responsabilité devant la biens, des capitaux, des ser- des vingt-sept parlements na-
gravité des enjeux et des défis. vices et des personnes) qui en tionaux et sans doute de cer-
Notre devoir collectif en tant sont le fondement ou encore à tains parlements régionaux.
que citoyens engagés est d’ap- l’autonomie du processus de
porter, ensemble, des réponses décision de l’Union. Penser à l’avenir
à ces défis. de l’Union
Déinir la relation Cette unité que nous avons
Première étape future avec le réussi à bâtir autour de la né-
d’un accord Royaume-Uni gociation avec le Royaume-
C’est ce que nous faisons en Quel que soit le cadre exact Uni, nous devons aussi l’utili-
cherchant à organiser un re- de notre future relation, qui ser pour un agenda positif de
trait ordonné du Royaume- fera l’objet d’une déclaration réformes et l’établissement de
Uni, prélude nécessaire à la politique en octobre 2018, nouvelles politiques. Comme
construction d’un partenariat au moment où nous finalise- a pu le rappeler récemment la
ambitieux entre ce pays et rons notre accord de retrait, chancelière allemande Angela
l’UE. nous devrons laisser le temps Merkel, l’avenir de l’Union est
Le 8 décembre dernier, nous aux entreprises et aux admi- plus important que le Brexit.
avons trouvé avec le Royaume- nistrations publiques de s’y L’Union sous l’impulsion du
Uni un accord qui constitue préparer. C’est l’objectif de la couple franco-allemand doit
un pas important dans la di- période de transition qui a été continuer de travailler dans
rection d’un retrait ordonné demandée par le Royaume- ce but.
permettant de garantir les Uni et pour laquelle la Com- À l’aube de cette année 2018,
droits des citoyens européens mission a proposé aux États je forme des vœux de bonheur
vivant au Royaume-Uni et des membres une durée de vingt- et de santé aux lecteurs de ce
Britanniques présents dans et-un mois, entre le retrait du numéro de Perspectives. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


70

 Monde Europe

ROYAUME-UNI
Brexit ou pas Brexit,
la vie continue
Brexit matin, Brexit midi et Brexit soir : le destin du pays et crédibles sur le panorama
économique du pays à court et
est associé durablement à cet évènement existentiel, moyen terme. Deux indicateurs
le plus signiicatif depuis la Seconde Guerre mondiale. clés de la santé et des perspec-
Cela n’empêche pas les ménages britanniques de tives de l’économie britannique
consommer et les entreprises de vendre. méritent d’être examinés : la
consommation, car elle est his-
toriquement un élément mo-
LONDRES
teur de la croissance du PNB et
l’investissement des entreprises.
Il faut cependant faire un point
d’étape sur la situation politique,
qui continue de dicter le tempo.

Panorama politique tou-


jours aussi chaotique
© GIANLIGUORI /ISTOCKPHOTO

Une chose demeure inchangée


depuis le 23 juin 2016 : l’imprévi-
sibilité politique. Imprévisibilité
plutôt qu’instabilité. La Première
ministre Theresa May a été plu-
sieurs fois décrite sur le départ
depuis dix-huit mois – dernière
démission annoncée à la suite
Par Olivier Morel, président des CCE Royaume-Uni, avocat à la cour, Solicitor
d’un calcul politique catastro-
phique : les élections législatives
of the Senior Courts of England and Wales
anticipées de juin 2017, qu’elle
avait elle-même provoquées,

P
alors que la législature courait
our tenter d’aider les en- à jours régulières, il est oppor- jusqu’en 2020, et qui l’ont vu
treprises et les pouvoirs tun de faire un nouveau point perdre sa majorité au Parlement.
publics à déchiffrer d’étape, après l’accord de prin- Theresa May durera sans doute
cet imbroglio politico- cipe conclu entre l’Union eu- car elle représente le plus petit
économique, le comité ropéenne et le Royaume-Uni commun dénominateur politi-
CCE Royaume-Uni a consti- le 8 décembre 2017 sur cer- que : les pro-européens du gou-
tué un groupe de travail pour tains termes du « divorce », et à vernement et du Parti conser-
analyser l’impact prévisible l’aube de 2018, dernière année vateur craignent qu’elle ne soit
du Brexit sur l’économie et pleine de l’Union à vingt-huit. remplacée par un ultra pro-
les entreprises. Dans la lignée Le Brexit se caractérise par Brexit, et les Brexiters craignent
de notre premier rapport le la surabondance d’information l’inverse. Le Parlement actuel
23 septembre 2016, « Brexit : la supericielle et peu iable et est élu pour cinq ans, jusqu’en
drôle de guerre » et des mises l’absence de données concrètes juin 2022, mais la prochaine

Entreprendre à l’international - Hors série


71

4,2
grande échéance politique sera • face aux critiques répétées que ment suivre le vote de quitter
la conclusion des négociations le gouvernement n’avait aucune % l’UE n’a pas eu lieu. Pourquoi ?
de sortie de l’Union, et la na- idée sur la direction du pays Notre économiste m’explique
ture du « deal » sur les relations post-Brexit, David Davis, le mi-
Le que les Remainers, déprimés, ont
futures EU-RU qu’elle aura nistre pour la Sortie de l’UE, a chômage adopté une attitude « après moi
négociées. Suite à une bataille assuré au Parlement que son est à un le déluge » et les Leavers ont cé-
parlementaire homérique qui a ministère avait préparé près de plus bas lébré leur victoire, dans les deux
vu quinze députés conserva- soixante rapports sectoriels très historique, cas en consommant. La consta-
teurs voter contre le gouver- détaillés sur l’impact du Brexit ; le meilleur tation, valide pour Q3 et Q4 en
nement1, l’accord conclu avec il a été sommé à de nombreuses chifre 2016, l’est aussi pour 2017 :
l’UE devra inalement être sou- reprises de les circuler aux par- depuis • les ménages ont continué à
mis à un vote du Parlement. lementaires pour contribuer dépenser, en s’endettant si né-
1975.
Ce vote est probablement la à un débat démocratique et cessaire ; les Britanniques ont
prochaine échéance politique transparent sur ce sujet fon- un ratio dette/revenu2 dispo-
clé, qui pourrait entraîner une damental, y compris une com- nible très élevé : plus de 150 %
nouvelle crise politique. parution houleuse devant les en 2015, contre 109 % pour
Deux épisodes, déroutants pour députés de la Commission les ménages français ; ce ratio
un observateur neutre, illustrent parlementaire pour la Sortie de tendait à la baisse après la crise
la division qui persiste dans le l’Union ; après être inalement inancière et est reparti à la
pays et le désarroi au sein de arrivé à court d’excuses pour hausse depuis le référendum ; il
l’appareil de gouvernement : ne pas les publier, et avoir été a tout juste commencé à mon-
• 22 décembre 2017 : un tweet menacé d’outrage au Parlement trer des signes de retour à la
de Theresa May annonce tri- pour avoir menti aux députés, baisse in 2017 ;
omphalement le retour du les fameux rapports une fois • le chômage est à un plus bas
« précieux passeport britannique publiés se sont avérés être une historique – à 4,2 %, le meilleur
bleu » après la sortie de l’UE, compilation médiocre qu’un chiffre depuis 1975 ;
comme « expression de notre in- député a résumé ainsi : « la plu- • Noël 2017 semble également
dépendance et notre souveraineté part des informations sont sur avoir été un bon millésime
– symbole de notre appartenance Wikipedia ou identifiables avec pour certaines marques – les
à une grande et fière nation ». une brève recherche sur Google. premiers résultats de la marque
Annonce aussitôt saluée par les David Davis a clairement men- Next (vêtements), du grand
partisans du Brexit comme une ti à la Chambre [afirmant que magasin John Lewis, d’Aldi
victoire contre l’immixtion bu- cinquante-huit rapports très dé- (supermarché) ou encore de la
reaucratique de l’UE qui avait taillés étaient prêts], puis a confié chaîne discount Poundland et
1. La profondeur de la
imposé la couleur rouge foncé à ses fonctionnaires la tâche peu division des Tories se Mountain Warehouse (équipe-
(Burgundy) du document ac- enviable de créer ces rapports en mesure au fait que la ment/vêtements outdoor) sont
révolte est emmenée par
tuel ; a contrario, les quolibets deux semaines. Ils ressemblent au deux poids lourds du
très encourageants.
des pro-européens ont raillé le copier-coller d’un étudiant pani- parti : l’ancien ministre Malgré tout, les signes sont indé-
ton nationaliste et nostalgique qué qui rédige une dissertation à de la Justice et niables que la consommation
pro-européen Dominic
de l’annonce, rappelant que la dernière minute ». Grieve et Kenneth risque de marquer le pas, im-
(i) le nouveau passeport bleu Clarke, « Father of the pactée par la baisse du pouvoir
house » (député le plus
roi ne ressemble en rien à l’an- La consommation des ancien, depuis 1970), d’achat réel, avec l’effet combiné
cien passeport bleu très foncé, ménages, baromètre de baron du parti et vété- inlation (3 %, le pire score du
quasi-noir ; (ii) les pays de l’UE la santé de l’économie ran des gouvernements
Thatcher et Major des
G7) et salaires durablement en
ont le choix de la couleur du « Nous avions totalement sous- années 80 et 90. berne : en 2018, l’OCDE place
passeport, à l’initiative du pays estimé l’effet psychologique du 2. https://data.oecd.org/ le RU au trente-deuxième rang
fr/hha/dette-des-me-
membre ; (iii) le gouvernement Brexit ! » C’est ainsi qu’un éco- nages.htm (-0,7 %), contre une moyenne
devrait passer son temps sur nomiste britannique respecté 3. L’index trace les zone euro de +0,6 % ; USA
dépenses sur cartes
des sujets plus sérieux que la me coniait son mea culpa au de crédit, débit et +1,2 % ; Allemagne +0,9 % et
couleur du passeport – et de nom de sa profession : la prédic- prépayées et représente France +0,8 %.

consumer spending index »3 


un tiers des dépenses
conclure qu’« ils réarrangent les tion de catastrophe économique des consommateurs
D’ailleurs, l’indice « VISA – UK
transats sur le pont du Titanic ! » ; qui devait quasi automatique- britanniques.

Hors série - Entreprendre à l’international


72

 Monde Europe

 montre une chute de la structurantes d’investissement. décennie et la sixième meil-


consommation en décembre Toutefois, l’investissement des leure année jamais enregistrée.
pour le quatrième mois consé- entreprises devrait se stabili- La chute devrait se poursuivre
cutif, faisant de 2017 la plus ser et pourrait connaître une en 2018, entre 5 % et 7 %.
mauvaise année depuis 2012. très graduelle hausse sur un Côté écosystème de l’industrie
horizon à trois ans, mais selon numérique, dont Londres est
Investissements le Gouverneur de la Banque une des capitales mondiales,
des entreprises d’Angleterre Mark Carney, 2017 est une excellente année,
Alors que l’indice boursier clairement irrité, « si ce n’était comme en témoignent les der-
Footsie 100 continue son le Brexit, l’économie serait nières statistiques de levées de
ascension et bat record après florissante ». fonds du secteur1 : les sociétés
record, relétant en fait la Un autre indicateur tradi- basées dans le pays ont attiré
bonne santé de l’économie tionnel de la santé de l’éco- un record de 2,99 milliards de
mondiale – les indices euro- nomie, la vente de voitures livres (Md £) – près du double
péens, DAX et CAC40 entre neuves, enregistre la première de 2016, dont 2,45 Md£ pour
autres, font encore mieux – baisse depuis six ans en 2017, les seuls acteurs londoniens.
l’incertitude sur la future avec 2,5 millions de voitures Cela place le Royaume-Uni en
relation UK-EU et UK-reste immatriculées (-5,7 % sur tête des pays européens, loin
du monde continue de peser 2016). Mauvaise nouvelle tem- devant l’Allemagne (694 M. £)
sur la capacité des entre- pérée : 2017 reste la troisième et plus que la France, l’Irlande
prises d’engager des décisions meilleure année de la dernière et la Suède combinés.

Entreprendre à l’international - Hors série


73

Les entreprises
françaises doivent–
elles encore investir
ALLEMAGNE
au Royaume-Uni ?
Le Brexit est avant tout un évè-
Nouveau record
nement politique, qui entre-
tient un climat d’incertitude en vue pour
peu propice à des décisions se-
reines. Mais le volume très im-
portant des échanges commer-
la croissance
ciaux entre le Royaume-Uni MUNICH
et l’UE ne va pas cesser : à titre Siège du constructeur
d’exemple, à eux-seuls, six pays automobile BMW.

de l’UE – Allemagne, Belgique,


Espagne, France, Irlande et
Italie – ont absorbé près de
40 % des exportations du pays

© NIKADA /ISTOCKPHOTO
en 2016. C’est donc dans l’inté-
rêt des entreprises que l’épisode
politique traumatique qu’est le
Brexit laisse de nouveau la place
aux échanges commerciaux. La
transition Royaume-Uni dans
et hors de l’UE sera sans doute
compliquée, mais le commerce Même sans nouveau gouvernement, la
reprendra ses droits. machine économique allemande tourne à
S’il serait très imprudent de
minimiser les risques macroé- plein régime. 2018 démarre sous de bons
conomiques, politiques et so- auspices. L’Allemagne va devoir toutefois
ciétaux du Brexit, il faut aussi trouver des solutions aux problèmes qui
séparer le bon grain de l’ivraie :
le référendum du 23 juin 2016,
se proilent à long terme.
organisé par David Cameron Par Bénédicte de Peretti, CCE Allemagne
pour crever l’abcès trentenaire
que constituaient les anti-

L’
européens de son parti (un an passé encore, la plu- même une croissance de 2,6 %.
échec spectaculaire !), donne part des experts ont Tous les voyants de fait sont au
lieu à une crise existentielle qui été trop pessimistes. vert : les investissements sont
nourrit les réseaux sociaux et Malgré les nuages et en hausse, les carnets de com-
fournit à la presse une source les risques divers, la mandes des entreprises bien
inextinguible de travail. Et s’il locomotive allemande poussée remplis et le taux de chômage
reste très compliqué de démêler par la demande mondiale a car- poursuit sa baisse pour tomber à
le sensationnel du fondamental, buré. Porté par les exportations 5,3 %. En 2017, le nombre d’ac-
on observera qu’une croissance et la demande intérieure, le Pib tifs a atteint 44,7 millions, soit
considérée comme décevante allemand a grimpé de 2,2 % en 5 millions de plus qu’à l’arrivée
à 1,7 %, aurait fait jusqu’à ré- un an (+1,9 % en 2016). Un au pouvoir d’Angela Merkel en
cemment de nombreux envieux taux record depuis 2011 et la 2005. Le moral des entrepre-
dans d’autres pays. ■ huitième progression d’afilée. neurs est au beau ixe, l’indice de
Les économistes du coup ont coniance des industriels ayant
1. Voir rapport publié le 05/01/2017 par London tous relevé leurs prévisions pour atteint en novembre dernier son

D’après une étude du cabi- 


& Partners www.londonandpartners.com/me-
dia-centre/press-releases/2017/20180105-2017-
2018, certains, comme ceux de plus haut niveau depuis 1990.
record-year-for-london-and-uk-tech-investment. l’IFO de Munich, anticipant

Hors série - Entreprendre à l’international


74

a leading, independent Luxembourg law firm PRACTICE AREAS


committed to personalised legal services in a BONN & SCHMITT is a full service commercial law firm that practices all
global setting aspects of business law, with special expertise in:

Corporate Corporate Law - Mergers and Acquisitions -


Our attorneys are experienced practitioners in the Luxembourg legal Corporate Finance - Restructuring
environment and present a unique combination of expertise allowing us
to deliver unrivalled legal solutions in one of Europe’s leading financial Tax Corporate and International Tax Advisory -
centres. Indirect Taxes and VAT - Tax Litigation -
Estate Planning
BONN & SCHMITT has established strong working relationships with
leading law firms throughout Europe and in the international community Banking, Capital Markets Banking and Finance - Financial Services
with whom we interact closely and collaboratively to provide our clients and Regulation and Regulation - Capital Markets and
with innovative and intergrated solutions to multi-jurisdictional matters. Securities Laws
Our global client base stretches through Europe, to Russia, the U.S., Investment Management Asset Management and Services -
South America, South Africa and Asia. and Private Equity Investment Funds - Alternative Investment
Funds - Private Equity
We are the trusted legal partner of leading international financial
institutions, industrial corporations, national governments as well as Insurance and Reinsurance Regulation and Licensing -
media companies, pharmaceutical groups and food and beverage groups Insurance Policies - Linked Products -
listed on the Forbes Global 2000 list. Professional Liability Insurance
The firm regulary advises Luxembourg state, local and regulatory Dispute Resolution General and Commercial Litigation -
authorities on a wide range of legal matters. IP and Trademark Litigation -
Corporate and Financial Litigation -
BONN & SCHMITT ’s lawyers are registered with the Luxembourg Bar and Mediation and Arbitration
many are members of several international legal organisations, including
the International Bar Association, the Union Internationale des Avocats Real Estate Real Estate Acquisitions - Real Estate
and the International Fiscal Association. Investment Structures - Project Finance -
Environmental Law and Regulation
For more information, please browse through our website
(www.bonnschmitt.net) or contact us at mail@bonnschmitt.net IP and IT Intellectual Property and Trademarks -
E-commerce - E-Money - Data Protection
BONN & SCHMITT 148 Avenue de la Faïencerie
Insolvency and Local Insolvency and Reorganization -
L-1511 Luxembourg
Restructuring Cross-Border Proceedings -
BP 522 L-2015 Luxembourg
Tel.: (+352) 27 855 Realization of Security and Collateral -
Fax: (+352) 27 855 855 Refinancing and Restructuring of Debt
E-mail: mail@bonnschmitt.net
www.bonnschmitt.net Employment and Benefits Individual Employment Law - Collective
Employment Law - Participation and
Incentive Schemes - Litigation

Entreprendre à l’international - Hors série


IFLR Europe Awards 2014: Luxembourg Law Firm of the Year 2014
IFLR Europe Awards 2013: Luxembourg Law Firm of the Year 2013 • Restructuring Deal of the Year Award 2013
75

 Monde Europe

 net EY, le chiffre d’affaires 7 % à 1 100 milliards, également à doit-elle du coup se donner ? Le
des 100 plus grandes entreprises un niveau sans précédent. sujet sera un des dossiers urgents
allemandes avait, après neuf à résoudre pour le prochain gou-
mois, progressé de 7 % à un Signes de surchaufe vernement que pourrait consti-
De nom-
total de 1 250 milliards d’euros. Un optimisme que tempèrent tuer la CDU/CSU et le SPD s’ils
Leur résultat opérationnel a toutefois certains économistes breux sec- arrivent à se mettre d´accord pour
même grimpé de 21 % à quel- qui craignent la surchauffe : les teurs pros- former une coalition gouver-
que 109 milliards. Et le fameux dificultés de recrutement dans nementale. Une autre question
Mittelstand n’est pas en reste. certains secteurs provoquent pèrent, de sera également de déinir com-
« De nombreux secteurs prospè- notamment une tension de la la construc- ment employer eficacement les
rent, de la construction à l’in- production dans nombre d’en- tion à 38 milliards, soit 1,2 % du Pib
dustrie manufacturière et au treprises. Plus d’un million d’excédents publics (au niveau
commerce, ce qui explique que d’offres d’emploi non pourvues l’industrie fédéral mais aussi des Länder
l’indice IFO du climat des affaires aujourd’hui. D’après l’Institut manufactu- et des communes) ramassés en
passe de record en record », justiie der deutschen Wirtschaft (IW), rière et au 2017 ? Les élections de septembre
le chef économiste de l’institut un tiers des entreprises estiment dernier qui ont permis au Parti
de conjoncture de Munich, leurs carnets de commandes commerce. eurosceptique et anti-migrants,
Timo Wollmershäuser. L’in- « surchargés » et les deux tiers Alternative für Deutschland, de
dustrie électrotechnique et élec- d’entre elles en imputent la cause faire une entrée fracassante
tronique, devenue en 2017 avec au manque de personnel qualiié. Timo au Bundestag en devenant la
W}~~€‚ƒ„…‚€
plus d’un million de salariés la Signe de ces goulets d’étrangle- troisième force politique en
plus grosse branche industrielle ment : en novembre 2017, l’in- Allemagne (13 % des voix et
allemande en termes d’emploi, a dustrie allemande a relevé ses quatre-vingt-quatorze députés)
enregistré une hausse de quelque prix à un niveau jamais atteint ont bien montré la fracture que
2 % de son chiffre d’affaires. Mal- depuis plus de six ans. Un taux vit le pays avec une hausse des
gré la polémique autour du diesel, élevé d’utilisation des capacités inégalités qui exacerbe les ten-
les ventes d’automobiles outre- de production et un déicit de sions. Le risque de pauvreté
Rhin, premier secteur industriel main-d’œuvre qui pourraient se atteint près de 17 % de la po-
en chiffre d’affaires, ont progressé révéler à risque dans la deuxième pulation, soit trois points de
de 2,7 % à 3,44 millions d’unités moitié de l’année, selon l’Institut plus qu’en France, d’autant plus
et les constructeurs allemands für Weltwirtschaft (IfW) de Kiel grand chez les femmes que chez
afichent tous des hausses signii- prudent dans ses attentes. « Un les hommes du fait d’une forte
catives de leurs ventes. La chimie, vrai danger » acquiesce l’éco- inégalité salariale outre-Rhin
troisième branche industrielle, nomiste Phil Smith de l’Institut (21 %). D’où l’importance des
aura dépassé les 5 % de crois- IHS Markit. Et pourtant, outre solutions à apporter.
sance et devrait encore aficher une hausse des salaires de 6 %, le Pas étonnant que de nombreuses
une hausse de 2 % en 2018. syndicat de la métallurgie n’hé- voix réclament une hausse des
Pour 2018, la confédération al- site pas à revendiquer en ce début investissements publics, dont
lemande du commerce de gros d’année le droit de pouvoir tra- notamment un plan de numéri-
et de l’export (BGA) s’attend à vailler vingt-huit heures par se- sation de l’économie allemande,
ce que les exportations et les im- maine pendant deux ans pour les des investissements dans le sys-
portations allemandes atteignent 3,9 millions d’employés de la mé- tème scolaire et universitaire ou
des sommets, les entreprises de tallurgie. Une baisse du temps de encore dans les infrastructures
la première économie d’Europe travail inacceptable pour nombre de transport ou l’énergie. Car si
continuant de tirer proit des d’employeurs qui ne voient pas l’Allemagne va bien aujourd’hui,
bénéices d’une reprise aux États- comment ils honoreraient leurs avec une industrie qui représente
Unis, dans l’Union européenne et commandes, faute de personnel 27 % de son Pib, la révolution à
en Chine. Les exportations pour- qualiié en nombre sufisant. venir avec l’intelligence artiicielle
raient ainsi augmenter de 5 % à Certains pensent que l’immi- est un déi qui risque de chan-
1 300 milliards d’euros, un niveau gration pourrait compenser ce ger fortement la donne pour un
record, tandis que les importa- manque de main-d’œuvre. Quelle pays qui a du mal à recruter dans
tions sont attendues en hausse de politique migratoire l’Allemagne les services. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


76

 Monde Europe

ESPAGNE
« Sol y sombra »
L’année 2017 aura fait alterner le « sol y sombra » (soleil et ombre) sur
les terres espagnoles. En efet, le premier semestre économique fut assez
exceptionnel tirant encore largement la croissance européenne avec
pratiquement tous les secteurs économiques dans le vert. Le deuxième
semestre a vu se développer la crise catalane.

BARCELONE Volonté d’indépen-


Des pro-indépendantistes se dance de la Catalogne
manifestent pendant un match
de football le 11 janvier 2018.
Et puis est survenue la crise ca-
talane après l’été. Cela fait près
de sept ans qu’on la voyait se
former, des années de tension et
de mésentente qui aboutissent à
un déchirement sans précédent,
si profond qu’il faut remonter
au coup d’État avorté de 1981
pour voir l’Espagne si divisée.
Personne ne croyait que l’on
© LLUIS GENE / AFP

allait en arriver là et pourtant


un sentiment de tristesse et de
gâchis vient assombrir un cru
qui aurait dû être exceptionnel.
Plus de 3 000 entreprises parties
de Catalogne, des tensions so-
Emmanuel Mielvaque, président du comité Espagne des CCE ciales palpables dans les entre-
prises qui voient se cristalliser
les sentiments pro-nationalistes.

A
lors que le soleil et la min, notamment au niveau ban- Certaines familles se déchirent
chaleur ont régné cette caire, la coniance des ménages et les écoles se convertissent en
année sur la péninsule, et des entreprises est au beau lieu de polémique concernant le
la in d’année 2017 est ixe. Les investissements immo- programme d’histoire.
à l’image du résultat du biliers sont en pleine accéléra- Certains journalistes écono-
« Clasico » du 23 décembre qui a tion au point que l’on redoute miques catalans de renom
vu les Catalans du FC Barcelone à nouveau la création d’une pe- œuvrant dans de nombreuses
humilier les Madrilènes sur la tite bulle. Les grues reviennent écoles de management au ni-
pelouse du Bernabeu par trois dans le paysage et les prix ont veau mondial continuent à
buts à zéro. augmenté de 12,5 % en un an. croire possible une Catalogne
L’Espagne se redresse, la crois- Le tourisme bénéicie du choix indépendante et restant dans
sance de 3,3 % en 2016 permet des voyageurs vers une valeur l’Europe. Ce cas de igure est
d’amortir les effets des réformes pays refuge. Le secteur a en ef- juste inimaginable. Les élec-
structurelles des années passées fet connu un record absolu avec tions du 21 décembre n’ont
et même s’il reste encore du che- près de 80 millions de visiteurs. inalement apaisé les tensions

Entreprendre à l’international - Hors série


77

et les peurs que pendant la litologue Lluis Orriols, profes- tranquillement et sereinement
campagne. Le bon sens et le seur à l’université Carlos iii de leurs affaires. Certains de nos
naturel économique du mar- Madrid, la seule manière de CCE qui vivent à Barcelone
ché ont primé. Retour à la case faire bouger le rapport de force se sentent pris entre l’envie de
départ au niveau politique serait de « rompre le front séces- chercher plus de stabilité tout
puisque si coalition indépen- sionniste » en attirant la frange en continuant à vivre dans cette
dantiste il y a, le nouveau pré- de ceux qu’il appelle les « indé- ville si merveilleuse.
sident de la Generalitat devra pendantistes accidentels », c’est- En attendant, ce sentiment de
composer avec la nouvelle pre- à-dire les quelque 20 % qui ont s’être tiré une balle dans le pied
mière force élue en Catalogne, été séduits, durant les années met l’Espagne de nouveau dans
Ciudadanos après la très belle de crise, par l’argument qu’une une situation délicate alors
campagne menée par une jeune Catalogne seule serait plus pros- qu’elle allait assurément reve-
candidate Ines Arrimadas qui père qu’au sein d’une Espagne nir dans le trio de tête aux côtés
a notamment mené une lutte au bord de la faillite, explique- de la France et de l’Allemagne
féroce au Parlement catalan t-il. pour donner un nouveau soufle
contre l’ex président exilé à Il est donc fort à parier que les à l’Europe. Certains dirigeants
Bruxelles Carles Puigdemont. entreprises continueront pro- d’entreprises réclament au gou-
Après Ines Arrimadas que faire bablement de fuir une région vernement de Mariano Rajoy
des deux forces suivantes qui marquée par l’incertitude et de faire face au problème de ter-
voient un chef de ile exilé et l’instabilité politique, tout ce ritorialité et de ne plus l’éluder
l’autre en prison ? Pour le po- qui empêche de développer comme il le fait depuis cinq ans. ■

HONG KONG
FRANCFORT CHICAGO
TOKYO

Capital Export, le fonds des entreprises dynamiques tournées vers l’international,


vous présente ses voeux pour une excellente année 2018.

STRATÉGIE FINANCEMENT ACCOMPAGNEMENT ACQUISITIONS


INTERNATIONALE EXPORT OPÉRATIONNEL À L’ÉTRANGER

C a p i t a l E x p o r t Pa r i s WWW.CAPITAL-EXPORT.FR C a p i t a l E x p o r t Ly o n

Hors série - Entreprendre à l’international


78

 Monde Europe

HONGRIE
Dépasser l’image du pays
BUDAPEST
d’insularité avec une langue à
Le Parlement nulle autre pareille et se trouvent
isolés au centre de populations
parlant des langues slaves, ger-
manique, latine, ce qui a forgé
une conscience nationale forte.
© AURIS/ISTOCKPHOTO

Cette conscience est renforcée


par une histoire douloureuse et
qui remonte à l’occupation par
l’empire ottoman sur 150 ans,
aux relations violentes au sein
de l’empire austro-hongrois, à
l’appartenance volontaire ou
forcée au camp des perdants
Si la Hongrie n’a pas toujours bonne presse, des deux guerres mondiales,
la qualité de ses ressources humaines, ses au traumatisme des accords de
infrastructures et son intégration à l’Union Trianon à l’issue de la première
européenne en font toutefois un partenaire iable. Guerre mondiale, qui divisent
de nombreuses familles qui se
retrouvent à différents côtés des
Par Peter Bosznay, président des CCE de Hongrie
nouvelles frontières, à l’occu-
pation soviétique, à la révolte

L
a Hongrie, au début des va briguer un troisième mandat durement réprimée par les
années 90, a été le repré- consécutif, fait unique dans la forces armées soviétiques d’oc-
sentant modèle des nou- vie politique hongroise depuis tobre 1956…
veaux marchés d’Europe la chute de l’empire soviétique Les Hongrois ont un fort sen-
centrale et de l’Est. Un et dont l’issue ne semble pas timent de ierté. Leur tradi-
environnement iable, un sys- faire de doute aujourd’hui, sauf tion artistique continue, dans
tème bancaire eficace, un retournement extraordinaire. le temps et dans tous les do-
système politique et un cadre Alors, peut-on encore faire des maines a donné au monde des
juridique, une excellente image affaires, entreprendre et vivre compositeurs tels que Ferenc
du pays ont attiré la grande en Hongrie ? Pour répondre à Liszt, Béla Bartok, Zoltan
majorité des investissements cette question, il est nécessaire Kodàly, des musiciens tels que
directs étrangers dans les pays de revenir sur le passé de ce pays Cziffra, Kocsis, Eva Marton, des
d’Europe centrale et de l’Est à la situation si particulière. peintres tels que Csontvàry,
en Hongrie. Munkàcsi ou Vasarely, des
Aujourd’hui, la Hongrie fait Blessures, culture et photographes tels que André
plutôt igure de repoussoir, en iertés hongroises Kertész, Robert Capa, des
particulier dans les colonnes de La Hongrie est au centre écrivains et des poètes tels
la presse française et ce, depuis de l’Europe avec pas moins que Imre Kertész, Peter
2010 et l’avènement au pouvoir de sept frontières (Ukraine, Eszterhazy, György Konrad,
de Viktor Orban et de nom- Slovaquie, Autriche, Slovénie, Sandor Màrai, Magda Szabo,
breuses polémiques sur les ré- Croatie, Serbie, Roumanie). Les des cinéastes, Michael Curtiz,
formes engagées. Viktor Orban Hongrois ont un fort sentiment Miklos Jancso, Istvan Szabo,

Entreprendre à l’international - Hors série


79

27 %
Làzslo Nemes… Il existe éga- la Hongrie au bord de la ban- capitaux étrangers sont ainsi du-
lement une tradition scienti- queroute. Elle manque de peu de rement mis à contribution sans
ique forte avec des noms tels connaître le sort de l’Islande. Le préavis. Par ailleurs, les fonds de
que Albert Szent-Gyorgy, Jànos gouvernement hongrois fait une Le taux de pension privés sont nationalisés
Neumann, Léo Szilard, de nom- demande de prêt auprès du FMI TVA de la sans autre forme de procès et
breux prix Nobel et des inven- et de l’Union européenne de Hongrie ramènent 11 milliards d’euros
tions marquantes telles que le 20 milliards d’euros, ce qui évite est le plus dans les caisses de l’État. Le taux
stylo-bille, les allumettes, la dy- de justesse la mise en faillite du élevé de de TVA passe de 25 à 27 %, deve-
namo, Word et Excel… le Rubik’s pays. En 2009, au plus fort de l’UE. nant ainsi le plus élevé de l’Union
cube. Enin, la tradition sportive la récession, la Hongrie connaît européenne. Le gouvernement
n’est pas en reste dans un pays un taux de croissance négatif de procède également à la réduction
classé régulièrement dans les dix près de 7 % ! Fin 2010, l’écono- massive des dépenses publiques
premiers au tableau de médailles mie hongroise est au bord de (santé, éducation, culture…).
des Jeux olympiques d’été. l’asphyxie. Enin, il met en place des mesures
Au printemps 2010, le parti autorisant le remboursement pré-
Histoire économique d’opposition, Fidesz, remporte coce des dettes privées à un taux
et politique récente les élections parlementaires avec de change (FS / Forint en parti-
La crise mondiale de 2007/2008 44,5 % des voix, qui lui donnent culier) ixé arbitrairement et à
frappe la Hongrie de plein fouet une majorité des deux-tiers un taux bien inférieur à celui
et vient ampliier les déséqui- au Parlement. Cette élection du marché.
libres déjà existants. Ainsi 70 % marque également la montée
de la dette privée et 50 % de la de l’extrême droite, avec près de Patriotisme
dette publique sont libellées en 21 % des voix. Ce succès électo- économique
devises étrangères, en particulier ral donne au Premier ministre, L’économique doit se soumettre
en Franc suisse. D’où un ren- Viktor Orban, une extrême li- aux objectifs politiques et le
chérissement considérable des berté de manœuvre qui se tra- « patriotisme économique »
remboursements de prêts en rai- duit par une longue série de ré- devient le nouveau mot d’ordre.
son de l’évolution du cours de formes, la plupart controversées Deux secteurs sont distingués.
change de la monnaie suisse, qui car touchant à des éléments fon- Le secteur des services a, selon
devient une valeur refuge. Cette damentaux. Le Parlement vote le gouvernement, vocation à
évolution a des conséquences une nouvelle Constitution plu- être détenu par les Hongrois,
dramatiques sur la population et sieurs fois révisée sous la pres- au travers de l’État ou des en-
les inances publiques qui voient sion de l’UE. Une modiication trepreneurs avec une volonté de
les échéances de remboursement en profondeur des institutions remettre la main sur au moins
doubler voire tripler. et des organismes de contrôle 50 % du secteur bancaire et de
Comme beaucoup de leurs voi- de l’action du gouvernement nationaliser, avec des indem-
sins, les Hongrois se sont laissé est menée avec la réforme de la nités négociées avec les entre-
tenter par les acquisitions de justice, la réforme de la Banque prises, le secteur de l’énergie.
biens de consommation à cré- centrale, la loi sur les églises, la loi Pour ce qui concerne le secteur
dit et par des taux d’intérêt de sur les médias… industriel, conformément à la
7 à 10 % pour les emprunts en Dès son élection, le gouverne- vocation posée de pays atelier,
Franc suisse, comparés aux 18 ment Orban va prendre des les investisseurs sont accueil-
à 20 % en monnaie locale, le mesures économiques, que le lis à bras ouverts et bénéicient
Forint et le discours vendeur Premier ministre qualiie lui- d’aides considérables. Les indi-
de la plupart des banques qui même de « mesures hétéro- cateurs macro-économiques se
engrangent sur ces prêts des doxes ». Parmi elles, il faut citer redressent lentement, le pays
marges record. Le rembourse- l’introduction in 2010 de taxes sort en 2013 de la procédure de
ment de ces emprunts devient de crise avec effet rétroactif sur déicit excessif et se dégage de
une charge extrêmement lourde les secteurs bancaire, de l’éner- la tutelle du FMI en rembour-
pour de nombreux ménages gie, des télécommunications, de sant ses dettes de manière an-

avec une nouvelle majorité 


hongrois, étouffés par les dettes. la grande distribution. Ces sec- ticipée. Viktor Orban est réélu
La crise mondiale de 2008 pousse teurs détenus en majorité par des

Hors série - Entreprendre à l’international


80

 Monde Europe

 des deux-tiers des sièges au l’article 7, qui pourrait la priver mais également dans les équipe-
Parlement au printemps 2014 de son droit de vote. Cette pro- ments et matériels de transport,
pour une nouvelle législature cédure inédite a cependant peu les équipements électriques, la
de quatre ans. de chances d’aboutir. pharmacie ou l’agroalimen-
La Hongrie signe son adhésion taire. Le système éducatif reste
à l’Union européenne en 2004 Faire des afaires performant, et les universités
avec le soutien d’une très grande et investir en Hongrie scientiiques attirent de plus en
majorité de la population qui Le gouvernement hongrois fa- plus d’étudiants étrangers.
y voit l’espoir d’un développe- vorise de manière très claire, Enin, l’attrait touristique est
ment économique rapide, l’in- aux moyens d’outils iscaux ou fort. Il existe en particulier un
tégration tant attendue à un d’aides directes, les investisseurs tourisme médical et thermal
espace culturel, économique, et les entreprises industrielles, avec plus de 40 millions de vi-
politique européen sur des va- PME ou grandes entreprises. La siteurs par an, et un aéroport
leurs partagées. Hongrie présente de nombreux international à Budapest.
atouts mais doit également faire
La Hongrie dans face à des déis. Les indicateurs Déis : démographie
l’Union européenne macroéconomiques sont au et image
La Hongrie bénéicie de fonds eu- vert et la croissance est bien Le principal déi est démogra-
ropéens très importants, 29 mil- présente, plus de 3 % attendue phique avec une baisse nette de
liards d’euros pour la période en 2018. la population qui compte au-
2007-2013, 34 milliards d’eu- La Hongrie bénéicie d’une jourd’hui moins de 10 millions
ros pour la période 2014-2020. position géographique unique d’habitants, une émigration
Ces fonds contribuent à mo- en Europe, entre l’Europe oc- importante de personnes allant
derniser les infrastructures du cidentale et orientale, entre chercher des emplois très qua-
pays. Depuis 2010 cependant, l’Europe du Nord et les Balkans liiés ou pas, mieux rémunérés,
les relations avec les instances de et d’une infrastructure autorou- en Autriche, en Allemagne ou
l’Union européenne connaissent tière excellente, ce qui la met en au Royaume-Uni. Une meil-
de nombreuses tensions relatives position de carrefour européen. leure vision du cadre législatif
à la nouvelle constitution, aux C’est un pays sûr, classé vingt- à moyen terme est souhaitable,
lois sur la justice et les médias, à et-unième pays pour la sécu- ainsi que la limitation de la
la vie des entreprises, à des ques- rité des personnes et des biens corruption. Le pays connaît
tions de conformité des réformes avec un indice de 83/100 (La une montée de la pauvreté et
menées et des décisions prises France est soixante-et-unième il existe un contraste impor-
avec les valeurs européennes. La avec un indice de 64/100) selon tant entre Budapest, l’Ouest du
Hongrie reste cependant dans l’institut Safe around. Un sys- pays et les autres régions. Enin,
la moyenne des procédures en tème bancaire eficace permet comme « la perception, c’est la
manquement lancées par la de inancer investissements et réalité » l’image récente du pays
Commission européenne jusqu’à projets et d’assurer la gestion constitue également un déi im-
une période récente. inancière des entreprises. Glo- portant. Malgré cela, en un mot
Depuis 2015, de nouveaux balement, les ressources hu- comme en cent, La Hongrie, son
points de tension sont appa- maines sont de qualité, bien peuple, sa richesse culturelle, ses
rus, dont la loi sur l’université, formées, lexibles et impliquées infrastructures, sa position géo-
la loi sur les ONG mais sur-
tout la question des migrants,
la Hongrie refusant les quotas
si elles sont bien gérées.
Par ailleurs, il existe un pôle
industriel important dans le
3% graphique, en font une destina-
tion particulièrement attractive
dans cette région de l’Europe
C’est la
déterminés par l’Union euro- domaine automobile, avec des pour peu que les pays d’Europe
péenne, avec d’autres pays de constructeurs présents comme
croissance centrale et orientale attirent à
la région tels que la Pologne Audi, Mercedes, Suzuki, Opel, attendue nouveau investisseurs et entre-
ou la République tchèque. Ces des équipementiers français et les prises à la recherche de marchés
tensions valent à la Hongrie (Valéo, Michelin), japonais indicateurs et de centres de production in-
d’être aujourd’hui menacée de (Bridgestone, Asahi glass, Denso sont dustrielle, alternatives crédibles
l’application à son encontre de Corp), coréens (Hankook), au vert. aux délocalisations en Chine. ■

Entreprendre à l’international - Hors série


81

SUÈDE
L’innovation permanente
GÖTEBORG
Emmanuel Macron et le Premier ministre suédois Stefan Lofven.
PARTENARIAT
Le président de la République
et le Premier ministre suédois
ont signé le 17 novembre
dernier à Göteborg, en
© LUDOVIC MARIN/AFP

marge du Sommet social,


un « partenariat stratégique
pour l’innovation et les
solutions vertes ». Ce
partenariat se compose
d’une déclaration politique
et d’une feuille de route
opérationnelle déclinant
Le dynamisme de la Suède tient au moins autant à quatre axes de travail :
l’innovation de ses startups, qu’à la capacité de ses • les solutions vertes
pour les transports, les
grandes entreprises à se transformer. énergies propres et les villes
intelligentes,
Par Guillaume Lefebvre, CCE Suède, Senior Country Oicer, Crédit Agricole • le développement de la
CIB Nordic Region inance verte,
• la « smart industry » et les
startups,

D
• l’innovation dans le
epuis 2011, les taux de tout aussi étonnant d’entreprises
domaine de la santé et des
croissance de la zone nor- nouvelles à croissance rapide, sciences de la vie.
dique, et notamment de dont certaines deviennent des lea- Autant de thèmes sur lesquels
la Suède, surperforment ders dans leur domaine. la Suède et la France ont un
assez nettement ceux de Ainsi, le pays compte-t-il deux intérêt partagé pour saisir
la zone euro de l’ordre de 1 % au des leaders mondiaux dans le les opportunités du concert
moins chaque année. Les pers- domaine des camions (Volvo et mondial de changements
pectives pour 2018 et 2019 sont Scania), un dans le domaine de évoqué précédemment et sur
à l’avenant. Il peut être périlleux l’électronique (Ericsson), un dans lesquels leur avance constitue
un atout pour chacun des
d’essayer d’identiier une cause le domaine du papier et ses déri-
deux pays. ■
première de ce succès durable de vés (Essity, anciennement SCA),
la Suède, mais on peut sans trop se un dans le domaine de l’électro-
risquer, l’attribuer à quelques élé- ménager (Electrolux), un dans
ments phares de cette économie. l’ameublement (IKEA), l’habille- et innovantes avec Skype, King
Lorsqu’on l’observe de manière ment (H&M), les avions d’inter- (Candy Crush), Spotify, Mojang
statique, on remarque rapidement ception (Saab), la construction (Minecraft).
qu’elle est tirée par un nombre as- (Skanska), deux dans l’équipe- Au premier regard, le constat est
sez remarquable de leaders mon- ment minier (Sandvik et Atlas étonnant. On pourrait multiplier
diaux, surtout au regard d’une po- Copco). La liste n’est pas ex- les images en citant un million
pulation de l’ordre de seulement haustive, mais est en soi impres- d’entreprises pour 10 millions

tups ; ce qui en fait un véritable 


10 millions d’habitants, d’une sionnante pour ce « petit pays ». d’habitants et plus de 10 000 star-
part. D’autre part, par un nombre De même, pour les plus récentes

Hors série - Entreprendre à l’international


82

 Monde Europe

 pays d’entrepreneurs. Le mo-


dèle suédois, c’est aussi ça et on le
voit, les « paisibles » Suédois, tels
startups déjà évoquée. Cet inves-
tissement est ancien, volontaire
et pérenne et les succès d’au-
5 e stratégiques. C’est notamment
le cas de SCA (Kleenex, Lotus),
traditionnellement dans le pa-
qu’ils sont souvent considérés, jourd’hui sont le fruit de vingt- pays du pier. Ce groupe évolue vers
sont de véritables intrapreneurs cinq ans d’investissements et de monde en l’hygiène en rachetant une en-
pour les grandes entreprises et rapprochement et de coopération termes de treprise allemande du secteur et
entrepreneurs pour les startups. luide entre les organismes uni- pourcen- saisit en même temps l’occasion
À l’avenant, le Pib par habitant versitaires et les entreprises. La re- tage de son de changer de nom pour Essity.
est de 53 000 euros en Suède pour cette est éprouvée et connue. Elle Pib en R&D. Dans une industrie tout aussi
37 000 en France. stimule cette loraison de startups traditionnelle, la métallurgie
et leur moindre mortalité dans un et l’aciérie, l’exemple de SSAB,
Les causes premières microcosme porteur. Elles contri- qui est passé de l’acier de base
de ce succès buent d’ailleurs à rapidement pour les chantiers navals aux
Qu’en est-il d’un regard dyna- transformer l’environnement aciers de niche à forte valeur
mique cherchant à identiier social et sociétal. Swish, l’outil ajoutée est également éloquent.
quelques causes premières à de paiement instantané depuis le Les exemples sont nombreux
ces succès ? Quitte à évoquer les portable en est un exemple éclai- et méritent d’être connus. Ils
images symboliques des Vikings rant. Le fait est qu’il contribue à sont une illustration vivante
voyageurs, il est clair que la Suède désintermédier les organismes du « miracle » suédois, qui est
est une plateforme mondiale bancaires, eux-mêmes en trans- en réalité assez explicable par
d’exportation, mais aussi d’inté- formation. cette capacité durable à la re-
gration d’idées nouvelles, de pro- Peut-être plus étonnant encore est mise en cause des entreprises,
duction de biens et de concepts ce dont on parle moins, à savoir grandes et petites. Le cas des
(notamment le design d’ameuble- l’étonnante capacité des grandes grandes en particulier mérite
ment). Et le tout avec une langue entreprises à se renouveler. Juste intérêt en termes managériaux
nationale propre, qui cohabite quelques exemples pour illustrer sur le « modèle managérial
avec la pratique courante de l’an- le propos de ces « grands-mères » suédois ». Celui-ci est construit
glais, comme langue mondiale, innovantes et en phase avec les sur des décisions consensuelles,
par 85 % de la population. évolutions sociétales et technolo- qui lorsqu’elles sont acquises,
La Suède a intégré la globalisation giques. Volvo trucks qui investit garantissent l’adhésion au chan-
comme moteur de son dévelop- dans les camions et les bus élec- gement. Autrement dit, la source
pement, en faisant bien entendu triques, les trains de camions et de l’engagement collectif est
une extension majeure de son la conduite autonome. Volvo cars dans l’action. « Une fois qu’on
marché local. Elle tire tout au- dont la tradition d’innovation en est d’accord, on passe résolu-
tant de la diversité de ses clients matière de sécurité n’est plus à ment à l’action ».
étrangers, une énergie et des idées faire. Dans le domaine des indus-
inédites. Elles lui permettent de tries en « ique », Ericsson et la 5 G, La Suède et la France
renouveler ses entreprises « an- IP-Only, Telia, Comhem. Bien en- Oui, la Suède est un exemple
ciennes » et d’en créer également tendu, ces dernières sont investies « d’innov’action » à méditer. Les
de nouvelles. Car l’innovation dans les changements technologi- entreprises françaises qui s’y sont
procède certes de la capacité à ques. Mais il ne faut pas s’y trom- investies ne le regrettent pas.
saisir des solutions nouvelles, per, elles font aussi preuve d’une La France est un partenaire avi-
mais aussi de la double aptitude à étonnante intelligence sociale en sé de la Suède. Cet engagement
mettre de la nouveauté dans des percevant précocement à quel de la France est certes altruiste,
solutions anciennes. point chacun sera prêt à payer consécutivement à COP 21. Il
Le creuset économique et social demain pour avoir accès à l’infor- est aussi avisé sur les dévelop-
suédois et son fort investissement mation partout et rapidement. pements futurs du monde. Il
en R&D (cinquième pays du trouve parfaitement son illustra-
monde en termes de pourcentage Exploration de terres tion et son incarnation dans le
de son Pib en R&D avec 3,2 %) vierges Partenariat franco-suédois pour
sont très certainement à l’origine Et se réinventer, c’est aussi ex- l’innovation et les solutions
de la loraison et de la survie de plorer de nouveaux territoires vertes du 17 novembre 2017. ■

Entreprendre à l’international - Hors série


83

..
PUBLI-INTERVIEW
V.I.E : conquérir un
nouveau marché
Spécialisé dans les compléments alimentaires, la société ProNutri a ouvert son
marché espagnol grâce aux coaching de Business France et l’hébergement d’un
volontaire international en janvier 2016. Un véritable succès qui se conclut par une
embauche et l’envoi d’un deuxième V.I.E à San Francisco à l’automne 2017.

En Espagne, la mise en place au crédit de Business France Espagne qui,


d’un dispositif d’encadrement préalablement à l’arrivée de notre V.I.E, a
de notre V.I.E a contribué de réuni des distributeurs ain d’évaluer leur
manière décisive à notre percée intérêt pour nos produits. Ce faisant, nous
commerciale» conie Amalric Veret, gérant avons bénéicié de la crédibilité de l’Agence,
de Pronutri, une PME basée au Broc (06). et généré quasi immédiatement un chiffre
«Deux éléments ont été déterminants dans d’affaires.
notre décision de faire appel à la formule Aujourd’hui, notre entreprise connaît une
V.I.E : premièrement, l’accueil de notre V.I.E croissance de +30 % par an. Notre V.I.E
au sein des bureaux de Business France en y a évidemment contribué ! Pour nous,
Espagne; et deuxièmement, son coaching cela représente un atout compétitif pour
personnalisé sur place ain de suivre au plus promouvoir et consolider notre chiffre
près ses avancées commerciales.
Amalric VERET,
d’affaires à l’export. Avec le double avantage Directeur Général
Ce suivi par Business France nous a garanti d’être économique et d’une grande
PRONUTRI
une bonne mise en place opérationnelle, simplicité d’organisation, cette formule est
et nous rassurait. Un tuteur dédié a suivi très motivante ! Désormais, nous l’intégrons
l’avancement sur place de l’activité du V.I.E dans notre processus de recrutement RH.
de manière régulière et le volontaire, bien En effet, après une mission de 12 mois
évidemment, a continué à travailler en réussie, nous avons souhaité engager notre
liaison directe avec notre siège en France. volontaire. Une évidence puisqu’il maîtrise
Très concrètement, notre V.I.E s’occupait du
GROS PLAN
parfaitement nos technologies, notre réseau
suivi des contrats auprès de la direction des de distributeurs et évidemment le contact SUR PRONUTRI
distributeurs, et suivait les commerciaux sur commercial.
le terrain pour veiller à la mise en place de ProNutri développe,
nos produits et de nos arguments de vente. Aujourd’hui, nous partons avec les mêmes
chances conquérir le marché de la côte fabrique et distribue des
La signature de nos premiers contrats a ouest américaine ! » compléments alimentaires à
aussi été très rapide. Ce résultat est à mettre forte valeur ajoutée du fait
d’une innovation
technologique : la libération
contrôlée, encore appelée
micro-granule. Avec 40
V.I.E : UNE FORMULE GAGNANTE collaborateurs, le CA
Instituée en 2000 et gérée par Business France, le V.I.E a largement fait ses preuves : près s’élève à 7 millions d’euros
par an, dont 70% réalisés en
de 7000 entreprises – en majorité des PME (66 %) – ont déjà utilisé ce dispositif qui
France et 30% sur les
Conception : www.gayacom.fr

leur permet d’engager ou d’accélérer leur développement international en recrutant


marchés européen,
un jeune diplômé. Business France met à la disposition des entreprises un vivier riche
américain et asiatique.
de 45 000 candidats aux proils et formations très variés. Ses consultants peuvent aussi
les accompagner dans le process de recrutement et la gestion des formalités
administratives : visa et permis de travail, contrat, indemnisation, protection sociale…

Le V.I.E (Volontariat International en Entreprise), permet aux entreprises de droit français de conier
à un jeune, homme ou femme, âgé de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger allant de 6 à 24 mois.
Il est géré par Business France, l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française.
Contact : 0810 659 659 (Prix d’un appel local), infovie@businessfrance.fr, site : export.businessfrance.fr/vie
Hors série - Entreprendre à l’international
@BF_VIE - blog : vie.businessfrance.fr -
84

 Monde Amérique du Nord

ÉTATS-UNIS
Entre euphorie et réalisme : les
arbres grimpent-ils jusqu’au ciel ?
Les États-Unis sont un pays de paradoxes. Au seuil de l’année 2018, deux
constatations s’imposent : une vie politique chaotique dans une économie
qui fonctionne bien. Mais la forte croissance de 2017 pourra-t-elle se
maintenir dans un contexte tumultueux ?

au suffrage populaire. Un an
après cette victoire inattendue,
des décisions portant de fortes
implications économiques glo-
bales se conjuguent avec des in-
dicateurs d’une croissance saine,
voire même inattendue. Alors
même que du point de vue po-
litique l’année a été compliquée.
Et pourtant les élections de 2016
ont permis au parti Républicain
de conserver la majorité des
deux chambres ; de reconquérir
une inluence déterminante à
la Cour suprême, et de main-
tenir le contrôle des deux tiers
© SAUL LOEB/AFP

des postes de gouverneurs et des


parlements des États.
Selon l’OCDE, l’année 2017 fut
une année de croissance éco-
nomique marquée. Pour les
« principales économies » de
Par John Robert Mcintyre*, président d’honneur du comité la planète, on n’a pas vu, pour
des CCE USA Sud-Est la première fois depuis 2007,
d’indications de récession dans
les agrégats économiques. Aux

O
n a peine à s’en souve- DONALD TRUMP États-Unis la croissance éco-
nir mais il y a déjà plus Une élection qui nomique s’est accélérée de pair
a polarisé les
d’un an, les médias et États-Unis avec celle de l’économie mon-
sondages en 2016 s’at- mais moins diale, variant de 3,1 % en in
déstabilisante
* CCE depuis 1988, tendaient à une victoire que prévu pour d’année 2016 à 3,5 % cette an-
John Robert McIntyre
est directeur général démocrate aux États-Unis. Ce- l’économie. née, soit son plus haut point
du Centre d’économie pendant Donald Trump, portant depuis 2010. L’année 2017 fut
et de gestion interna-
tionale (GT CIBER) à
l’étendard du parti Républicain, aussi un grand millésime pour
Georgia Tech, Atlanta atteignait la présidence par le les investisseurs. Et le début de
et consultant en biais de la majorité des grands l’année semblerait le conir-
développement écono-
mique international. électeurs, malgré une minorité mer, les bourses mondiales dé-

Entreprendre à l’international - Hors série


85

CANADA
Pib 1 600
Pop. 36,7
Pib/hab. 43 611
Tx croiss. Pib 3,2
Exp. B&S 31
IDH 0,920

Pib par habitant


supérieur à 50 000 dollars

Pib par habitant


entre 40 000 et 50 000 dollars ÉTATS-UNIS
Pib par habitant Pib 19 417
entre 5 000 et 10 000 dollars
Pop. 325,7
Pib/hab. 59 609
Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI MEXIQUE Tx croiss. Pib 2,3
Pop. : population en millions d’habitants 2016, FMI
Pib/ hab. : Pib par habitant en dollars, prévisions 2017, FMI Pib 987 Exp. B&S 13
Tx croissance du Pib : prévisions 2017, Banque mondiale, en % IDH 0,920
Pop. 123,5
(source OCDE pour Canada)
Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale Pib/hab. 7 993
(États-Unis, source CEPII 2015) Tx croiss. Pib 1,8
IDH : indice de développement humain 2015, PNUD
Exp. B&S 38
IDH 0,762

marrant le cycle annuel sur les le conirment. On constate en Le chômage convient d’exprimer des doutes
chapeaux de roue, franchissant effet une croissance de l’ordre et d’examiner les risques à plus
est au plus
ainsi des seuils symboliques, ce de 4,8 % sur l’année antérieure, long terme associés à « la dis-
qui ne manque pas d’interpeller selon l’indice du Mastercard bas, le Dow sociation des marchés financiers
les experts plus sobres. SpendingPulse ; et le Purchasing Jones au et de l’économie. » La valeur des
Force est de constater que le Managers’ Index (PMI : parfois actifs, selon sa formule, est dé-
plus haut et
chômage est au plus bas (au point tenu pour plus iable que le Pib) corrélée de la situation de l’éco-
optimal et d’aucuns, tel l’éco- se maintient bien au-dessus de la la consom- nomie physique, ce qui laisserait
nomiste républicain Douglas barre de 50 points à 59,7, conir- mation présager un atterrissage rude.
Holtz-Eakin de l’American mant que le tempo de la crois- À quel horizon ? 2018 semble
a repris.
Action Forum notent que le sance pointe vers l’expansion. improbable. Le train de me-
plein-emploi a déjà été atteint) ; sures annoncées par le Président
que le Dow Jones est au plus Une réforme iscale Trump, comprenant l’ajout d’un
haut, ayant dépassé la barre des attendue plan d’infrastructure, ne s’est
25 000 points d’indice Dow et Le cercle vertueux tiendra-t- pas encore manifesté. Par contre,
pour l’indice S&P 500 la barre il ? Pour Mohamed El-Erian, la réforme massive du code
de 2 600 points ; que la consom- conseiller économique en chef iscal, approuvée à la majori-

a suscité l’optimisme des 


mation a repris, tous les indi- d’Allianz la réponse tend vers té par le Congrès américain,
cateurs des fêtes de in d’année le dubitatif. Il afirme qu’il

Hors série - Entreprendre à l’international


86

 Monde Amérique du Nord


© ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/AFP

ALENA
Une des grandes
interrogations
pour 2018
concerne la
renégociation du
traité ALENA.

 petits et des grands entre- années. De plus, le taux d’im- La pré- décision. Cette prise de position
preneurs. Beaucoup est atten- pôts sur les sociétés diminue de semble être une victoire pour les
sidence
du de cette réforme iscale qui 35 % à 21 % en 2018 de façon lobbyistes du pétrole et sources
arrive à point nommé pour permanente. Pour l’instant la Trump d’énergie non-renouvelables, qui
soutenir l’élan suscité pendant coniance dans les talents éco- représente n’auront pas à craindre des ré-
la campagne présidentielle. Le nomiques du Président tient glementations qui limiteraient
Président a donc décrit la ré- bon à un niveau relativement
une leurs possibilités au sein du
forme ainsi promulguée comme élevé autour de 45 %. cassure tant territoire américain.
un « cadeau de Noël » pour au niveau Un deuxième choix, dont les
le peuple américain. On peut, Peu de législation, détails seront à conclure début
en outre, s’attendre à un rapa- mais des décisions national 2018 et dans la continuation
triement des activités des mul- diplomatiques qu’interna- de son élan protectionniste,
tinationales à l’étranger, attirées conséquentes tional. concerne la volonté du gouver-
par des réductions signiicatives Le Président Trump a aussi fait nement Trump de renégocier
de coûts au sein du territoire d’autres choix dont les résultats les termes de l’accord commer-
américain. se matérialiseront au long de cial entre le Canada, le Mexique
Un de ses avantages majeurs l’année 2018. Donald Trump et les États-Unis et, faute d’ac-
est de permettre un système refuse le multilatéralisme et, ceptation de la part de ces pays
territorial de taxation des mul- donc, que les États-Unis sou- d’agréer à des termes renégo-
tinationales. Les dividendes de tiennent les coûts transaction- ciés, d’abroger cet accord bé-
l’étranger ne seront plus taxés nels du rôle de leader. Tout néique à l’Amérique du Nord
aux États-Unis, et de forts d’abord, la décision des États- depuis 1994.
avantages sont proposés aux Unis de se retirer des accords Alors que certains qualiieraient
entreprises, dont une taxe ex- de la COP21 se place en op- cela de tactiques de négociation
ceptionnelle de 15,5 % sur le position de la quasi-totalité fortes pour promouvoir l’éco-
rapatriement des actifs liquides, des États dans le monde. Ce nomie américaine, d’autres y
ainsi que la création d’un nou- choix s’ensuit des promesses voient une catastrophe assu-
veau plancher d’imposition de électorales annoncées en 2016, rée. L’échec du renouvellement
10 % appliqué à la base impo- dans l’idée que « les accords de des accords entraînerait, selon
sable des paiements dits « d’éro- Paris pénalisent les États-Unis Charles Uthus de l’American
sion iscale ». Ceci se fait aux au profit de pays étrangers, que Automative Policy Council
dépens de la dette publique, qui je ne représente pas », pour pa- (AAPC), « l’équivalent d’une
devrait voir une augmentation raphraser le discours de Donald taxe de dix milliards de dollars
de l’ordre de 1 500 milliards de Trump à la Maison Blanche sur l’industrie auto en Amérique. »
dollars sur les dix prochaines le jour de l’annonce de sa Face à cela, on se retrouve une

Entreprendre à l’international - Hors série


87

incertitude inquiétante qui ne autres pays, car, selon lui, « Il politique monétaire, mais plu-
sera levée qu’après d’intermi- est très difficile de concourir sur tôt à des ajustements. Formé en
nables négociations dont les les marchés avec un dollar fort sciences politiques à Princeton
conséquences pourraient effec- alors que les autres pays déva- et en droit à Georgetown, ne
tivement plomber la tendance à luent leur monnaie ». possédant pas un doctorat en
la croissance de l’économie amé- science économique, mais plu-
ricaine. Les élections générales Des changements à la tôt dix ans d’expérience dans un
au Mexique, dont le dénoue- Réserve Fédérale fonds d’investissements avant
ment est prévu à l’été 2018, Dans ce contexte, on ne de rejoindre la Fed en tant que
sont l’une des raisons pour une peut oublier le départ de gouverneur, Powell se montre
conclusion aussi tardive de né- Mme Janet Yellen, présidente comme un choix intéressant,
gociations aussi importantes. de la Réserve fédérale, et l’ar- modéré et prudent, moins at-
Luis Videgaray, le secrétaire des rivée de Jerome Powell. Nom- taché à une école de politique
Affaires étrangères du Mexique, mé à l’origine pour siéger par monétaire déinie rigidement,
a annoncé que le Traité ne Barack Obama en 2014, il va en tant que nouveau président
sera maintenu que si l’intérêt effectivement diriger l’institu- de la Banque centrale.
national du Mexique est préser- tion dans les jours qui viennent. Une autre nomination impor-
vé, et, qu’à ce stade, les condi- Powell est considéré comme tante au Conseil des gouverneurs
tions semblent ouvertement leur partageant un point de vue de la Réserve fédérale est celle de
nuire. Il faudra probablement semblable à son prédécesseur, Marvin Goodfriend, un écono-
s’attendre à ce que les conditions illustré par ses choix similaires miste de renom et professeur à
du Traité soient modiiés au long lors des votes de décisions du la Carnegie Mellon University.
des mois à venir, au risque du comité de politique monétaire On peut attendre de sa part
non-renouvellement de celui-ci, de la Fed. « Ni faucon ni co- une approche plus théorique
avec des conséquences négatives lombe », selon l’ex-président aux décisions économiques du
sur les échanges en Amérique de la Fed de Dallas Richard Conseil, et ses critiques anté-
du Nord. Fischer, Powell, conservateur, a rieures de certaines décisions
Sur le thème des échanges, nous une réputation de prudence et de la Fed vont sans doute servir
en venons à un troisième point : de modération sur le rôle des de guide pour inluencer les dé-
la luctuation du taux de change taux dans la gestion de l’éco- cisions futures du Conseil. Ces
du dollar. Donald Trump a an- nomie. Les observateurs de la deux nominations marquent la

sous l’inluence de son chef, 


noncé que « le dollar devient Réserve ne s’attendent pas à de double entrée parti républicain,
trop fort », et qu’il aimerait « une nouvelles réformes de fond en
politique de taux d’intérêt bas ».
Ceci s’est traduit par une dépré-
ciation du dollar tout au long CONSOMMATION
Les estimations
de l’année, en particulier l’eu- sont optimistes
ro/dollar commençant autour pour la croissance
en 2018.
de 1 EUR = 1,05 USD en jan-
vier 2017, atteignant un sommet
d’environ 1 EUR = 1,20 USD
en décembre 2017. Les prévi-
sionnistes anticipent un taux de
change à 1,30 USD mais cette
estimation doit être tempérée,
© PEETERV/ISTOCKPHOTO

sachant que les mêmes prévi-


sionnistes donnaient la parité
en début d’année 2017 ! Il est
clair que le président Trump
cherche à revigorer les échanges,
mais son motif primordial est
de ne pas céder de quartier aux

Hors série - Entreprendre à l’international


88

LE MAGAZINE DES CLÉS DE L’INTERNATIONAL


Abonnez-vous
et partagez l’expérience des meilleurs acteurs de l’international
sur les marchés du monde

ntreprendre
à l’international ntrepr
en
rend
re l
LA REVUE DES CONSEILLERS
à l’inter dre
ntrep rnationa
DU COMMERCE EXTÉRIEUR
DE LA FRANCE
LA REV nationa
te UE DES
l
à l’in
DU COM CON SEIL
MER CE LER S
ILL ERS FRA
NCE EXT ÉRIE
CO NSE DE LA UR DE
LA FRA
UE DES ÉRI EUR NCE
LA REV E EXT
MM ERC
DU CO

E
IFIQU
-PAC
ASIE pace
s voitéNE
Un e ime conRebond annoncé
UKRAI
Détec
nouve ter de
aux m
PLUS
marit arch
COLOMBIE
és =
Spéc
Une page
se tourne

Perspial 85 € TTC
ec tives par an*
2018

2 01 8
56
2493-59
N° 595 - 13 € - décembre 2017/janvier

€ - ISSN

E
Breuil
2017

ONTRrcq, MONDIAL DES CCE


© Fabien

RENC
mbre

e - 20

ou
as Duf
ove

Nicol Bpifrance L’Asie,IRE


Hors séri

CULA nouvEn
eau
L’analy
obre/n

DG de se de
tre en s CCE
IE CIR re
NOM cent de gravprité
- oct

eurs à
L’ÉCO tion d’aven
ir l’intern
- 13 €

ationa
lu l
Une so
N° 594

Version papier Version numérique


6 numéros + 1 hors série « Perspectives » incluant deux ans d’archives

* Tarif spécial de 45 € TTC réservé aux étudiants, professeurs et établissements d’enseignement.

 Je m’abonne /  J’offre un abonnement


un an au magazine Entreprendre à l’international (7 numéros papier + version numérique)

NOM / Prénom :
Société : Fonction :
Adresse : Code postal :
Ville : Pays : Tél. :

 J’adresse un chèque à l’ordre de CCE Communication à :


CCE Communication – 22 av. Franklin Roosevelt – BP 10406 – 75366 Paris cedex 08

OU
 Règlement à réception de facture à adresser à :
NOM / Prénom :
Société : Fonction :
Adresse : Code postal :
Ville : Pays :
Entreprendre à l’international - Hors série

L’abonnement débutera à réception du règlement - Contact : abonnements@cnccef.org


89

 Monde Amérique du Nord

 dans les décisions futures Le maintien réduction du taux de chômage, « naturel » oscillant autour de
de la Réserve fédérale. Ces no- d’une forte protectionnisme ciblé vers le 4,5 %, et, de manière générale,
minations devront faciliter Mexique et la Chine ainsi que une estimation optimiste de
les transformations de la po- croissance la renégociation de l’Accord de l’économie américaine pour
litique monétaire des États- est-elle pos- Libre-Échange Nord-Américain l’année à venir, conduite par
Unis, consolidant le pouvoir (Alena), réduction des impôts, les marchés boursiers et les
sible dans
de l’aile droite, mais avec la un contrôle accru et une ré- effets de la réforme iscale en-
lourde charge de lancer la po- un contexte duction des lux migratoires, et core mal déinis. Mais est-ce
litique monétaire dans une politique tu- un remplacement d’Obamacare, dû à une conséquence naturelle
nouvelle direction – dont les pièce législative majeure du parti d’une croissance préexistante,
multueux ?
réductions d’impôts dans un opposé. en continuation de la hausse
contexte de croissance trop Nous nous retrouvons à la in d’emplois prometteuse de 2016
lente du taux d’inlation – sans de la première année — dans la qui ralentira en 2018 ? Serait-ce
pour autant faire déraper les droite ligne d’une élection qui a plutôt les conséquences de la in
marchés ou l’économie amé- polarisé les États-Unis et dont de la période d’incertitude qui,
ricaine. En particulier, la Fed les conséquences se sont révé- historiquement, se manifeste
prévoit de nouvelles hausses lées inalement moins déstabili- autour des élections présiden-
de taux dans le but d’atteindre santes que prévues — avec des tielles ? Ou encore est-ce une
l’objectif ixé auparavant d’un indicateurs d’une croissance croissance résultant plutôt de la
taux d’inlation de 2 % (ac- stable et continue. Les craintes forte croissance globale « 3,6 %
tuellement 1,6 %). Le nouveau initiales d’une Amérique plon- cette année, soit son plus haut
patron de la Réserve poursui- gée dans un chaos politique se niveau depuis 2010 », portée
vra la réduction du bilan de sont révélées trompeuses. Mais par les secteurs énergétique, des
la Banque centrale « à 2 500 les décisions prises cette année, matériaux et de la inance, selon
ou 3 000 milliards de dollars » dont l’aboutissement n’est pas l’OCDE ?
dans les « trois ou quatre ans. » clair, peuvent contrecarrer cette Une question majeure se pose-
Plusieurs membres de la Fed croissance et effectivement de- ra avec insistance tout le long
ont fait part de leur inquiétude venir les éléments déclencheurs de l’année 2018 : la croissance
sur des risques de déséquilibre de bouleversements entre les certes, mais une forte croissance
inancier, notamment avec la États-Unis et ses partenaires. La comme on l’a vu cette année,
dépréciation actuelle du dollar mondialisation telle que nous est-elle encore possible dans
couplée à la volatilité des mar- la connaissons est construite un contexte politique tumul-
chés inanciers. Une hausse des suivant l’architecture libérale, tueux ? Le cercle vertueux peut-
taux quatre fois en 2018, allant portée par les États-Unis de- il se poursuivre tout au long
de pair avec une baisse d’impôts puis la in de la Seconde Guerre de l’année 2018 et tenir bon
de l’ordre de 1 500 milliards de mondiale. La cassure que repré- jusqu’aux élections législatives
dollars, l’économie tournant sente la présidence Trump est du « mid-term » (mi-mandat,
à plein, accroît les risques de donc un choc institutionnel, où se renouvelle l’intégralité de
« surchauffe » suivant l’estima- tant sur le plan national qu’à la Chambre des Représentants
tion de Joseph Song, écono- l’échelle internationale et dont et d’un tiers du Sénat fédéral) ?
miste chez Bank of America. les conséquences imprévisibles Les pronostics actuels donne-
sont autant de remises en cause raient le parti Démocrate majo-
À quoi faut-il de l’ordre établi. Les repères ritaire à la Chambre des Repré-
s’attendre pour qui guidaient l’action semblent sentants, avec une majorité de 9
l’année à venir ? perdus. à 12 sièges, suivant un mouve-
« Make America Great Again », Certes, les prévisions se fon- ment du pendule assez typique
rendre l’Amérique grande à nou- dant sur l’ensemble des indi- mais qui pourrait déboucher
veau, proclame Donald Trump cateurs économiques conir- vers des confrontations poli-
depuis la campagne qui l’a porté ment une nouvelle année de tiques paralysantes. ■
au pouvoir. Les promesses de la croissance économique : taux
campagne présidentielle visaient de croissance du Pib supérieur Remerciements à Nathanael
haut : 4 % de croissance du Pib, à 2 %, un taux de chômage dit Bellaiche, ICN et Georgia Tech.

Hors série - Entreprendre à l’international


90

 Monde Amérique latine

Croissance modérée et
incertitudes politiques
Le rebond modéré de la croissance en 2017 devrait se rafermir en 2018
grâce à la poursuite de la relance dans les économies les plus grandes de
l’Amérique du Sud et à un environnement international plus favorable.
Et ce, même si la normalisation progressive des politiques monétaires
des pays développés, et la hausse des taux d’intérêt qui en découlera,
pourraient modiier à terme le sens des lux inanciers internationaux.
Toutefois, les tensions, la polarisation et l’incertitude caractérisant le
cycle d’élections présidentielles et législatives à venir dans plusieurs
pays dont le Brésil et le Mexique peuvent perturber la reprise en cours.

de la demande domestique, qui a


progressé de près de 2 % en 2017
grâce à la reprise modérée tant de
la consommation que de l’inves-
tissement privé.
En termes de sous-régions, le
passage de la variation du Pib en
© STARCEVIC/ISTOCKPHOTO

territoire positif résulte du retour


de la croissance en Amérique du
Sud après deux années de réces-
sion du fait notamment de l’amé-
lioration de la conjoncture en
Argentine et au Brésil (crois-
sance de 2,9 % et de 0,9 % en
2017 après un recul de l’activité
Par Carlos Quenan, vice–président de l’Institut des Amériques de -2,2 % et de -3,5 % en 2016,
respectivement). Toutefois, le
Venezuela, aux prises avec une
Un rebond modéré soutenue ouverte en 2003 qui a COLOMBIE grave crise économique et po-
en 2017 pris in en 2013 (croissance de 2018 sera une litique, a continué à tirer vers le
année électorale.
L’économie latino-américaine a 4 % en moyenne pendant cette bas la croissance en Amérique
connu en 2017 une inlexion période), l’Amérique latine a ex- du Sud, avec une chute du Pib
conjoncturelle. Après le cycle périmenté un modeste rebond que l’on estime à 14 %. Pour
récessif 2014/2016 (net ralentis- avec une progression de l’activité leur part, le Chili, la Colombie et
sement en 2014 et recul en 2015 qui a été légèrement supérieur le Pérou, toujours caractérisés
et 2016 avec une variation du à 1 %. Cette performance de la par leur stabilité macroécono-
Pib qui a été ces deux années de région s’explique par un plus mique, ont connu un ralen-
-0,3 et -0,9 % respectivement) grand dynamisme des exporta- tissement par rapport à 2016,
consécutif à la phase d’expansion tions et surtout par une relance avec des taux de croissance se si-

Entreprendre à l’international - Hors série


91

tuant entre 1,5 et 2,5 % en 2017. COLOMBIE


Parallèlement, les économies de PANAMA
Pib 306
l’Amérique centrale demeurent Pib 59 Pop. 49,2
en termes agrégés les plus dy- Pop. 4 Pib/hab. 6 216
namiques de la région, avec une Pib/hab. 14 515 Tx croiss. Pib 2
croissance qui, en moyenne, a Tx croiss. Pib 5,2 Exp. B&S 14
Exp. B&S 45
été proche de 4 % en 2017. Le IDH 0,727
IDH 0,788
Mexique, pour sa part, a eu une
BRÉSIL
performance supérieure aux
Pib 2 141
prévisions effectuées en début
Pop. 207,6
d’année – en raison notamment Pib/hab. 10 308
des menaces et des incertitudes PÉROU
Tx croiss. Pib 0,3
découlant du discours et des Pib 207
Exp. B&S 13
Pop. 31,8
propositions de l’Administration IDH 0,754
Pib/hab. 6 506
Trump –, mais reste dans un ni-
Tx croiss. Pib 2,8
veau de croissance modérée d’un Exp. B&S 22
peu plus de 2 % par an. Les petites IDH 0,740
économies de la Caraïbe, quant à ARGENTINE
elles, ont connu, comme les an- Pib 629
nées précédentes, une piètre per- CHILI
Pop. 44
Pib/hab. 14 267
formance en 2017. La croissance
Pib 251 Tx croiss. Pib 2,7
y a été cette année pratiquement Pop. 18,3 Exp. B&S 13
nulle à la suite de leurs fragilités Pib/hab. 13 662 IDH 0,827
structurelles et des effets négatifs Tx croiss. Pib 1,5
des phénomènes climatiques su- Exp. B&S 29

bis par cette zone, surtout les ou- IDH 0,847

ragans Irma et Maria.


Néanmoins, dans toutes les
sous-régions il y a eu en 2017
Pib par habitant
des « champions » de la crois- entre 10 000 et 15 000 dollars
Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI
sance. C’est le cas de la Bolivie Pib par habitant Pop. : population en millions d’habitants 2016, FMI
et du Paraguay en Amérique du entre 5 000 et 10 000 dollars Pib/ hab. : Pib par habitant en dollars, estimation 2017 , FMI
Tx croissance du Pib : prévisions 2017, Banque mondiale, en %
Sud, avec une croissance d’envi- Pib par habitant
inférieur à 5 000 dollars
Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale
IDH : indice de développement humain 2015, source : PNUD
ron 4 %, d’Antigua et Barbuda
et de la République dominicaine
– toujours caractérisée par une
forte croissance ces dernières an- en 2015 et de 8,4 % en 2016 a re- ment une inlation de 2700 % en
nées – dans les Caraïbes et dont culé pour se situer, en rythme an- 2017) annonce une dérive vers
le Pib a progressé de près de 5 %, nuel, à 5,3 % en octobre 2017 se- l’hyperinlation en 2018.
et Panama en Amérique centrale, lon les estimations préliminaires De même, le solde budgétaire
qui fait partie du peloton de tête de la CEPAL, même si ceci en- de la région prise dans son en-
depuis plusieurs années, et qui est globe des situations très diverses semble a connu une légère amé-
le seul pays de la région montrant allant des cas de l’Équateur, de lioration contrastant avec la
un taux de croissance supérieur à Panama et de la République do- progressive détérioration consta-
5 % en 2017. minicaine, avec une hausse des tée entre 2009 et 2016. Selon les
Dans ce cadre général de reprise, prix d’un peu moins de 2 %, à données de la CEPAL, le déicit
les autres fondamentaux ont ceux de l’Argentine, toujours ca- primaire de la région est passé de
connu, en termes agrégés, une ractérisée par une forte progres- -1 % à -0,8 % du Pib alors que le
évolution plutôt satisfaisante. sion des prix à la consommation déicit global est resté au niveau
C’est le cas de l’inlation qui, (24 % en 2017), et surtout du de 2016 (-3,1 % du Pib) du fait

la dette publique de la plupart 


ayant été pour l’ensemble de la Venezuela dont l’escalade des de l’augmentation du service de
région de 6,3 % en 2014, de 7,9 % prix (des sources privées esti-

Hors série - Entreprendre à l’international


92

 Monde Amérique latine

 des pays latino-américains. 2017 grâce à un choc positif Le du taux de change et l’élimina-
Sur ce plan, la situation de la ré- du côté des exportations et à la Venezuela, tion ou la diminution des di-
gion est restée presque inchangée réaction de l’activité aux inci- verses taxes sur les exportations.
en 2017 : la dette publique rap- tations favorables à l’expansion aux prises Tout en menant à bien, à pas
portée au Pib se situe comme en de la demande domestique (po- avec une de charge, les négociations avec
2016 à 38 %, une stabilisation qui litique de réformes pro-marché les créanciers en litige avec
grave crise,
intervient après plusieurs années mise en œuvre par le gouver- l’Argentine pour pouvoir accé-
de hausse (ce ratio était à peine nement pourtant faible du a continué à der au inancement extérieur,
supérieure à 30 % en 2011) et président Temer qui créé un tirer vers le il a renforcé sa position sur
englobe une grande diversité de meilleur climat pour les inves- l’échiquier politique grâce à sa
bas la crois-
situations nationales. tissements, surtout baisse des victoire aux élections législa-
taux d’intérêt domestiques fa- sance en tives intermédiaires qui ont eu
Une croissance vorisant la relance du crédit et Amérique lieu en octobre 2017 sans pour
rafermie en 2018 … de la consommation…), devrait autant être majoritaire dans les
du Sud,
Le rebond de la croissance inter- poursuivre sur sa lancée et afi- chambres. Toutefois, l’essor des
venu en 2017 devrait se raffer- cher une croissance d’au moins avec une investissements domestiques
mir en 2018. Selon les diverses 2 % en 2018. Cette croissance chute du et étrangers se fait attendre et
prévisions l’Amérique latine et devrait aller de pair avec des dé- la reprise se base surtout sur
Pib estimée
les Caraïbes devraient croître à séquilibres externes maîtrisés : un regain de dynamisme de la
un rythme d’un peu plus de 2 % le déicit du compte courant de à 14 %. consommation privé et sur la dé-
en 2018 en raison tout d’abord la balance courante, en franche pense publique – par le truche-
d’un environnement internatio- diminution en 2017, est tombé ment des travaux publics. Alors
nal plus porteur. pour se situer à 0,4 % du Pib que le gouvernement envisage
Même si on s’inquiète des – ce qui explique la réduction des réformes visant à réduire le
facteurs structurels limitant la du déicit courant de la région déicit budgétaire et à lexibili-
croissance potentielle, tant la latino-américaine en 2017 –. Sur ser l’économie (après la réforme
Banque Mondiale que le FMI le plan des équilibres internes la des régimes de retraite et iscale
tablent sur une augmentation du situation est contrastée : l’inla- adoptées in 2017 le gouverne-
Pib mondial pouvant se rappro- tion se trouve dans le minimum ment proposera au Parlement,
cher de 4 % grâce au plus grand historique mais l’accroissement en 2018, des changements dans
dynamisme des pays développés de l’emploi va de pair avec une la réglementation du marché du
et émergents. Ceci devrait per- précarisation considérable – qui travail) on s’attend à une crois-
mettre, après un mouvement peut fragiliser la croissance – sance de plus de 3 % en 2018.
orienté plutôt vers la hausse en alors que le déicit budgétaire Toutefois, plusieurs facteurs as-
2017, une stabilisation de la de- reste proche de 8 % en 2017 car sombrissent les perspectives de
mande et des prix des matières les autorités n’ont pas réussi à l’économie argentine. À court
premières et une poursuite des renverser la trajectoire haus- terme, les dificultés à maîtriser
conditions assez favorables en sière en vigueur ces dernières l’inlation vont s’accentuer. À
matière d’accès au inancement années. Ceci soutient la pro- moyen terme, l’augmentation de
extérieur même si la normalisa- gression de la dette publique du la dette publique (le ratio dette
tion progressive des politiques Brésil qui se caractérise par le publique/Pib se situe à 53,7 se-
monétaires des pays développés ratio d’endettement le plus élevé lon la CEPAL, le deuxième de
et la hausse des taux d’intérêt qui de la région (75 % du Pib). la région après celui du Brésil),
en découlera, ainsi que d’autres Bénéiciant du rebond du Brésil, notamment extérieure, interve-
facteurs comme la réforme is- l’Argentine va connaître une nue en 2016 et 2017 et l’accu-
cale aux États-Unis, pourraient deuxième année de croissance mulation d’échéances au cours
modiier l’orientation des lux après la récession de 2016. des prochaines années pourrait
inanciers internationaux dans Le gouvernement du président devenir une source de vulnéra-
un sens défavorable à la région Mauricio Macri, élu in 2015 à bilité importante si, comme il
latino-américaine. la tête de la coalition Cambiemos est prévisible, les conditions de
Dans ce cadre, l’économie du a commencé comme prévu par l’environnement inancier inter-
Brésil, sortie de la récession en la dévaluation et la libération national changent.

Entreprendre à l’international - Hors série


93

Bien entendu, les perspectives de Mexique à la mi-2018 consti-


croissance en 2018 seront aussi tueront l’un des moments forts
affectées par l’évolution de l’éco- du cycle électoral régional qui
nomie mexicaine, la deuxième a commencé en novembre-
de la région. Elle est toujours aux décembre 2017 avec les élections
prises avec de persistantes difi- au Honduras – victoire dans
cultés structurelles (la faiblesse un duel très serré du président
de la productivité et du taux d’in- sortant de droite, Juan Orlando
vestissement, le haut degré d’ex- Hernandez, contestée par l’op-
clusion sociale qui, associé avec position de gauche qui dénonce
un taux d’informalité parmi les une fraude – et au Chili – où le
plus élevés de la région, affecte candidat de centre-droit et an-
négativement le dynamisme du cien président Sebastian Piñera
marché intérieur, le risque poli- s’est imposé largement au deu-

© MARCELLOLAND/ISTOCKPHOTO
tique associé au narcotraic et à xième tour face au candidat du
la violence…). À cela s’ajoutent centre-gauche.
des problèmes conjoncturels tels Entre in 2017 et décembre 2018,
que la hausse de l’endettement de huit pays de la région seront en
l’État ces dernières années même effet passés par les urnes pour
si le ratio dette publique/Pib a élire les plus hautes autorités de
connu une légère baisse en 2017 l’État. Plus important encore,
et surtout l’accélération de l’inla- ces élections concerneront une
tion, qui a été de 6,4 % en 2017 bonne partie des pays les plus
– en moyenne – contre 3,4 % en grands ou les plus peuplés de
2016. Toutefois, en 2018 la crois- l’Amérique latine : la Colombie, L’économie poste de ministre des inances
sance devrait être un peu plus le Venezuela et surtout le Brésil alors qu’il a été il y a quelques
du Brésil est
dynamique – tout en se situant et le Mexique – ce qui arrive tous années ministre, aussi, de l’an-
toujours entre 2 % et 3 % – grâce les douze ans – qui, à eux deux, sortie de la cien président Calderon du
à un environnement internatio- concentrent plus de la moitié de récession Parti d’Action National (PAN,
nal porteur même si les doutes la population et environ 60 % de droite). Ce parti aura comme
en 2017.
concernant l’avenir de l’Accord du Pib de la région. candidat son ancien président
de libre-échange de l’Amérique Dans le cas du Mexique, carac- Anaya et vise, du moins partiel-
du Nord, l’ALENA, peuvent af- térisé par un système électoral à lement, le même électorat que
fecter négativement l’activité éco- un seul tour qui peut permettre le PRI même si son principal
nomique. Mais les conséquences d’élire un président ne disposant allié dans le front Por Mexico al
des positions protectionnistes pas de majorité parlementaire Frente, le Parti Révolutionnaire
des États-Unis sur l’avenir des pour gouverner et affaibli d’em- Démocratique (PRD, de centre
échanges extérieurs du Mexique – blée par un taux de rejet élevé, le gauche), qui est certes en perte
qui doit miser sur une progressive panorama électoral est clair pour de vitesse, pourrait lui appor-
diversiication de ses partenaires ce qui est des candidats des prin- ter des voix à gauche. Toutefois,
commerciaux – n’est pas la seule cipaux partis même si des can- le favori des sondages demeure
source d’inquiétude pouvant didats indépendants pourraient, Lopez Obrador, le leader du
affecter l’économie de ce pays. s’ils se présentent, troubler le jeu. Mouvement de Régéneration
L’autre facteur d’incertitude a Le Parti révolutionnaire institu- Nationale (Morena), qui se
trait au rendez-vous électoral que tionnel (PRI) du président Peña présente pour la troisième fois
ce pays va vivre en 2018. Nieto, dont la popularité est très consécutive à la présidence avec
basse du fait notamment de l’ab- un discours de gauche, très cri-
… accompagnée sence de résultats probants sur le tique à l’égard de la corruption
d’une incertitude plan socio-économique, cherche caractérisant le système poli-
politique élevée à ratisser large dans l’électorat tique et d’extrême fermeté vis-

nistes et de rejet des migrants 


Les élections présidentielle et de centre droit avec son candidat à-vis des positions protection-
législative qui se tiendront au Meade, qui a démissionné de son

Hors série - Entreprendre à l’international


94

Le comité des CCEF de Colombie est engagé dans l’attractivité de


la Colombie; la France, premier employeur étranger en Colombie

● Xavier Pinot (SAINT GOBAIN) ● Laurent Charpin (Service Economique de l’ambassade de France en Colombie)
● Jean Claude Bessudo (AVIATUR) ● Gauier Mignot (Ambassadeur de France en Colombie)
● Saniago Arroyo (SETEC) ● Patrice Tauzia (MP Colombia BV)
● Jean Luc Audureau (VINCI GRANDS PROJETS) ● Alexandre Toulemonde (TXT SA)
● Bruno Pareni (AIRBUS) ● Roberto Diez (Business France)
● Alberto Preciado (Alberto Preciado & Asociados - Abogados) ● Thomas Marx (Service Economique de l’ambassade de France pays Nord Andins)
● Jean Claude Federak (Omexom) ● Gregoire Toulemonde (Lefebre y Mesa Subastas)
● Madeleine Langand Derocles (AXA Colpatria) ● Joel Doglioni (Transpack)
● Jean Hugues Chailley (AGRO y FINANZAS SAS)
Entreprendre à l’international - Hors série

www.cnccef.org
95

 Monde Amérique latine

 mexicains de l’Administra- un processus électoral inédit de la reprise perceptibles en


tion Trump. L’éventualité de sa qui s’annonce très incertain, 2018, et à l’instar de ce qui s’est
victoire n’est pas vue d’un bon tendu et conlictuel. produit dans d’autres régions
œil par une bonne partie des Mais au-delà du cas du Brésil, du monde, une déiance crois-
milieux d’affaires. où la corruption touche l’en- sante de l’opinion publique à
Au Brésil l’ex-président Lula, le semble du personnel politique, l’égard des élites politiques. Les
candidat du Parti des Travail- à travers notamment les scan- tensions, la polarisation et l’in-
leurs (PT) et d’autres forces de dales Petrobras et Odebrecht, certitude caractérisant ce cycle
gauche pour le premier tour le cycle électoral en cours en électoral décisif pour l’avenir
de l’élection présidentielle qui Amérique latine sera fortement politique de la région peuvent
aura lieu le 7 octobre 2018, est inluencé par les affaires qui ont perturber le rebond en cours
le favori des sondages grâce au secoué la plupart des pays de la alors que la plupart des pays de
soutien des secteurs les plus dé- région. Ceci et les effets sociaux la région ont toujours du mal à
favorisés de la population qui négatifs d’une « demie-décen- mettre en place des politiques
ont bénéicié des programmes nie perdue » après plusieurs économiques à même de favo-
sociaux qu’il a mis en place années de croissance négative riser la diversiication produc-
entre 2003 et 2010. Or la parti- ou très molle alimentent, mal- tive et le renforcement de la
cipation de Lula à cette élection gré les signes de renforcement croissance sur le long terme. ■
est compromise car, en conir-
mant un jugement précédent, la
cour d’appel de Porto Alegre l’a
déclaré coupable de corruption LE BRÉSIL : continuons à y croire
le 24 janvier 2018. Cette accusa-
tion, qui intervient dans le cli- Par Frédéric Junck, président des CCE Brésil
mat dégradé par la grave crise Croire et travailler
politico-institutionnelle qui a Grâce au travail mené en profondeur par de puissants procureurs, le Brésil fait un
donné lieu à la destitution en assainissement complet des maux publics et privés du pays. Nous voyons déjà de bons
2016, à travers une procédure résultats à l’horizon, bien qu’il reste encore beaucoup à faire. C’est pourquoi vous pouvez
d’impeachment, de la présidente croire que l’ «hygiénisation» du système continuera.
en exercice Dilma Rousseff – ac- Confiance et dignité
cusée de maquiller les comptes Aujourd’hui, les Brésiliens sont à la recherche de leur dignité perdue. Ce sont sans doute
publics – et à la formation d’un ces mêmes Brésiliens qui montreront leur insatisfaction lors des prochaines élections de
nouveau gouvernement autour 2018. Le résultat des urnes apportera la coniance en un avenir meilleur.
du vice-président Michel Temer, Balance et gestion
lui-même accusé de faits de Il n’y a pas de résultat positif dans le public ou le privé, s’il n’y a pas un équilibre dans les
corruption comme d’autres comptes. Il faut rechercher une gestion professionnelle eficace qui garantisse un résultat
dirigeants politiques, est reje- durable et pas épisodique. Cette nouvelle gestion émerge au Brésil avec de nouvelles
tée par Lula qui clame son in- pensées et apporte de l’espoir aux Brésiliens.
nocence. En outre, lui-même Transparence et stabilité
et ses partisans dénoncent la Nous vivons dans un pays où les gens savent que la stabilité viendra avec la pratique de la
célérité inhabituelle de la jus- transparence que cela soit dans les relations de la vie personnelle, dans la vie professionnelle
tice qui a décidé de prononcer ou dans la vie publique. Aucun de ces secteurs/aspects ne peut être laissé de côté.
une peine de prison de 12 ans Courage et réalisation
et demi qui ne pourra pas être Cela n’a jamais manqué dans ce pays. Les Brésiliens ont le courage de lutter pour ce qui
appliquée que lorsque tous les est juste et ce qu’ils ont toujours cru être juste. Un meilleur Brésil pour tous les Brésiliens,
recours seront épuisés. Ces re- qu’ils soient hommes d’affaires, ouvriers et même dirigeants, pourquoi pas?
cours, que Lula pense utiliser Admiration et respect
tout en dénonçant une tentative Le respect et l’admiration sont gagnés, non achetés. Les nouvelles forces politiques qui
de coup d’État déguisé, peuvent émergent se rendent compte qu’il n’y aura pas d’autre moyen de gagner les élections si ce
rallonger la procédure de plu- n’est celui de présenter un vrai programme. Nous sommes sur le point de sauver ce qui est
sieurs mois et vont constituer vital pour le Brésil et pour la vie de tous les Brésiliens: l’ordre et le progrès. ■
un ingrédient important dans

Hors série - Entreprendre à l’international


96

 Monde Amérique latine

ARGENTINE
En passe de redevenir
un pays normal
BUENOS AIRES
Quartier de
La Boca.

© DIEGOGRANDI /ISTOCKPHOTO
Entre projets de réformes, volonté gouvernementale
de réduire la pression iscale et d’augmenter la
productivité, l’année 2018 sera décisive pour le
pays. Quant au risque populiste, il semble avoir été
totalement écarté par le président Macri.

Par Jean-Bernard Lemire, président des CCE Argentine

A
lors que la victoire élections de mi-mandat (oc-
de Mauricio Macri tobre 2017) viennent de mettre
aux élections prési- un terme « déinitif » à l’uto-
dentielles 2015 a per- pie hégémonique et malsaine
mis à l’Argentine de de Cristina Kirchner. Mauricio
tourner de justesse le dos à la Macri a donc toutes les chan-
tentation populiste qui me- ces de devenir le premier prési-
naçait de la transformer en dent non péroniste à terminer
un nouveau Venezuela, les son mandat depuis la première

Entreprendre à l’international - Hors série


97

DAKAR 2018
La quarantième
édition du rallye
Dakar est arrivée
le 20 janvier à
Cordoba.

© FLORENT GOODEN / DPPI


élection de Peron en 1955. Les Les déis Au niveau macroéconomique, notamment réduire la taille de
pronostics sont très favorables pour des progrès ont été enregistrés l’État et le nombre de fonction-
pour qu’il puisse briguer un au niveau de l’inlation (24 % en naires, et remettre en chantier
deuxième mandat. l’Argentine 2017) et du déicit public (4,2 % la législation du travail. Une
L’Argentine conirme ainsi sa restent en- du Pib) même si leurs niveaux réforme de la iscalité et du sys-
vocation à redevenir un pays tiers : forte restent élevés et l’économie est tème des retraites sera mise en
« normal » même si certains sortie de la récession, avec une œuvre dès le début 2018 et une
secteurs de la gauche radicale pression croissance de l’ordre de 3 % en réforme du droit du travail de-
et les supporters de l’ancienne iscale, 2017. Par ailleurs, l’Argentine vrait suivre.
présidente sont prêts à tout pour devrait en principe intégrer pro- La surévaluation du peso ar-
faible pro-
mettre les bâtons dans les roues chainement les rangs de l’OCDE. gentin devrait a priori perdurer
de ce retour à la normalité qui ductivité et tant que l’Argentine continuera
impliquerait pour eux une mort surévalua- Réformes de la iscali- à inancer son déicit iscal par
politique. Les troubles de la in té et des systèmes de une augmentation de sa dette
tion chro-
de l’année 2017 à l’occasion du retraites en projet externe impliquant d’énormes
vote de la réforme prévisionnelle nique de Mais les déis pour l’Argentine lux entrants de devises. L’année
en sont une illustration. la monnaie restent entiers : la forte pression 2018 sera une année décisive
Pour les investisseurs étran- iscale, la faible productivité et pour l’avenir des politiques me-
locale.
gers, de nouvelles opportunités la surévaluation chronique de nées par le gouvernement. Face
s’ouvrent, notamment dans le la monnaie locale conspirent à un péronisme divisé mais nos-
domaine des énergies renouve- contre la compétitivité des pro- talgique de l’exercice du pou-
lables et des infrastructures de duits « made in Argentina ». voir, les équipes de Mauricio
transport où le gouvernement a Le gouvernement a afiché son Macri devront démontrer, grâce
lancé un programme d’investis- intention de s’attaquer aux à une présence parlementaire
sement de 26 milliards de dol- deux premiers facteurs, ce qui renforcée, leur capacité à trans-
lars où il invite le secteur privé ne sera pas chose facile car cela former les structures archaïques
à participer sous un régime de implique de bousculer des pans de ce pays et a le projeter vers
PPP (partenariat public-privé). entiers de l’organisation sociale, l’avenir. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


98

 Monde Amérique latine

CHILI
Retour de la coniance
et belles perspectives
Le Chili a enregistré un signiicatif ralentissement
de sa croissance avec 1,5 % en 2017. Il faut rappeler
que la croissance entre 2010 et 2013, était en
moyenne de 5,4 %. Pour 2018, les projections font
état d’une reprise de la croissance entre 3 % et
3,5 % et surtout d’une reprise des investissements
en raison du retour de la coniance.

SANTIAGO
DU CHILI
La capitale
du pays est
entourée par
les sommets
enneigés
des Andes.

© TIFONIMAGES/ISTOCKPHOTO

Par Louis des Cars, CEO Coface Chili, président des CCE Chili

P
lusieurs facteurs ex- quatre ans. Le lendemain de
pliquent cette récupé- l’élection, la bourse chilienne
ration de l’économie a augmenté de 7 % et a totali-
chilienne. En premier sé une croissance de plus 33 %
lieu, les dernières en 2017, anticipant la réélection
élections présidentielles en dé- de Sebastian Piñera (conformé-
cembre 2017 se sont traduites ment à la constitution chilienne,
par l’élection du conservateur le nouveau Président prendra
libéral Sebastian Piñera qui ses fonctions en mars 2018). Il
avait déjà été président il y a faut préciser que sous la pré-

Entreprendre à l’international - Hors série


99

sidence de Michelle Bachelet RESSOURCES


s’était instauré un climat de dé- Chuquicamata,
plus grande mine
iance vis-à-vis du pouvoir en de cuivre à ciel
place, en raison principalement ouvert du monde.
de réformes mal menées dans le
domaine du droit du travail, du
droit iscal et de l’éducation. De
ce fait, les investissements aussi
bien étrangers que nationaux
étaient tombés au plus bas. En
second lieu, cette restauration
de la coniance après l’élection

© ROCCOMONTOYA /ISTOCKPHOTO
a eu un effet immédiat avec
un changement du climat des
affaires, le retour de l’enthou-
siasme qui va se traduire par la
reprise tant des investissements
étrangers que ceux des propres
Chiliens. En troisième lieu, les
résultats de l’élection prési-
dentielle se conjuguent avec la
reprise des prix des matières
premières liés à la reprise syn- L’industrie vestissements. Contrairement à mières réserves au niveau mon-
chronisée de l’économie mon- automobile de nombreux pays d’Amérique dial, ce qui lui permet d’aug-
diale. Ainsi les prix du cuivre et latine, il a démontré sa résilience menter progressivement et de
du lithium ont fortement aug- s’oriente face à des chocs externes (baisse façon soutenue ses revenus.
menté en 2017. Cette hausse du vers le tout des prix des matières premières
prix du cuivre a bien évidem-
électrique, entre 2013 et 2016) et à des dif- Large ouverture
ment un impact signiicatif sur icultés internes sous la prési- Le Chili est un des pays les
l’économie chilienne, puisque d’où la dence de Michelle Bachelet avec plus ouverts au monde pour le
le cuivre représente 50 % des hausse des un niveau particulièrement bas commerce international. Il est
exportations chiliennes, le Chili de la croissance, lié en partie à le Singapour de la région. C’est
prix du
étant le premier producteur une forte baisse des investisse- le pays qui a signé le plus d’ac-
mondial. cuivre et du ments. La vision est positive sur cords de libre-échange dans le
lithium qui le long terme. Il existe de nom- monde. Cinquante-sept traités
Vision positive sur le breux secteurs porteurs comme de libre commerce ont été si-
bénéicie
long terme les infrastructures, l’énergie, gnés avec l’Union européenne,
Le Chili reste le meilleur risque au Chili. le transport, l’agroalimentaire, les États-Unis mais aussi la
pays d’Amérique latine, en ter- l’environnement, l’hôtellerie, le Chine, le Japon… Cela permet
mes macro-économique. Le secteur inancier et les produits au Chili de constituer une plate-
système inancier est solide et de grande consommation. forme commerciale idéale entre
sain. Dans l’échelle d’évaluation Les politiques de lutte contre le l’Amérique latine et l’Asie, et
des risques pays de la Coface, le réchauffement climatique qui représente une porte d’entrée
Chili se situe dans la catégorie conduisent en matière d’éner- privilégiée sur les États-Unis.
A3 (la meilleure note dans le ba- gie à s’orienter vers des éner- De plus, il convient de no-
rème Coface est A1). Il convient gies propres favorisent des pays ter que le Chili fait partie de
de noter que la Coface considère comme le Chili. Ainsi à titre l’Alliance du Paciique (Chili,
que le climat des affaires se situe d’exemple, le fait que l’industrie Colombie, Pérou et Mexique)
dans la catégorie A2 qui est une automobile s’oriente vers le tout qui est constituée par les pays
excellente notation. électrique favorise la hausse des les plus en pointe de la région et
Le Chili continue d’offrir de cours du cuivre et du lithium. permet donc de bien proiter de
nombreuses opportunités d’in- Le Chili dispose des toutes pre- ces différents marchés. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


100

 Monde Asie-Paciique

La locomotive
mondiale asiatique
Dans une conjoncture de reprise économique
mondiale générale, l’Asie dépasse ses performances
des années précédentes et continue, encore plus
qu’auparavant, à tirer le mouvement global, avec
5,1% de croissance moyenne en 2017 alors que la
moyenne mondiale est de 3,6%.

PAKISTAN
Pib 284
Pop. 197
Pib/hab. 1 468
Croissance 2017 5,3
Export B&S 9
IDH 0,550

INDE
Pib 2 455
© NIKADA/ISTOCKPHOTO

Pop. 1 326
Pib/hab. 1 850
Croissance 2017 6,7
Export B&S 19
IDH 0,624

Par Jacques Gravereau, CCE, président d’honneur de l’Institut HEC Eurasia

L
a Chine afiche une liards de dollars. Sa croissance
puissance économique s’est élevée au niveau remar-
égale à elle seule à la quable de +6,9 % en 2017. Elle
moitié de l’ensemble devrait enregistrer des perfor-
de l’Asie (du Pakistan mances proches en 2018, ce Pib par habitant
au Japon). Elle justiie donc qui témoigne d’une excellente supérieur à 35 000 dollars

naturellement toute l’atten- maîtrise de la politique éco- Pib par habitant


entre 20 000 et 35 000 dollars
tion, surtout au lendemain de nomique sous la houlette du
Pib par habitant
la reconduction triomphale de Premier ministre Li Keqiang. entre 5 000 et 10 000 dollars
Xi Jinping au pouvoir suprême Pib par habitant

à grande vitesse, avec une 


à l’automne 2017. Son Pib est L’Asean continue à progresser inférieur à 5 000 dollars

passé aujourd’hui à 11 900 mil-

Entreprendre à l’international - Hors série


101

CORÉE DU SUD
Pib 17 410
CHINE Pop. 51
Pib/hab. 34 368
Pib 11 795
Croissance 2017 3
Pop. 1 391
Export B&S 42
Pib/hab. 8 480
IDH 0,901
Croissance 2017 6,9
Export B&S 20
IDH 0,738

BANGLADESH
Pib 249
Pop. 163,1
Pib/hab. 1 524 HONGKONG JAPON
Croissance 2017 7,1 Pib 332 Pib 4 841
Export B&S 17 Pop. 7,4 Pop. 126,4
IDH 0,579 Pib/hab. 44 751 Pib/hab. 38 281
Croissance 2017 3,5 Croissance 2017 1,5
Export B&S 187 Export B&S 18
THAÏLANDE
IDH 0,917 IDH 0,903
Pib 433 TAÏWAN
Pop. 69 Pib 567
Pib/hab. 6 265 Pop. 23,5
Croissance 2017 3,8 VIETNAM Pib/hab. 24 027
Export B&S 69 Croissance 2017 2,1
Pib 216
IDH 0,740 Export B&S NC
Pop. 93,6
Pib/hab. 2 305
MALAISIE Croissance 2017 6,8
Export B&S 94
Pib 309
Pop. 32,1
IDH 0,683 PHILIPPINES
Pib/hab. 9 623 Pib 330
Croissance 2017 5,4 Pop. 106,3
Export B&S 67 CAMBODGE Pib/hab. 3 102
IDH 0,789 Croissance 2017 6,6
Pib 20
Export B&S 28
Pop. 16
IDH 0,682
Pib/hab. 1 308
Croissance 2017 6,9
Export B&S 61
SINGAPOUR IDH 0,563
Pib 292
Pop. 5,7
Pib/hab. 51 431
Croissance 2017 2,5
Export B&S 172
IDH 0,925
INDONÉSIE AUSTRALIE
Pib 1 020 Pib 1 360
Pop. 261,9 Pop. 24,6
Pib/hab. 3 895 Pib/hab. 55 215
Croissance 2017 5,2 Croissance 2017 2,7
Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI Export B&S 19 Export B&S 19
Pop. : population en millions d’habitants 2016, FMI IDH 0,689 IDH 0,939
Pib/ hab. : Pib par habitant en dollars, prévisions 2017, FMI
Croissance 2017 : croissance du Pib en %, FMI (source OCDE pour l’Australie)
(source OCDE pour Corée du Sud et Australie, source : ministère du Commerce et
de l’Industrie pour Singapour, ministère de l’Économie pour Taiwan, FMI pour Hongkong)
Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale
IDH : indice de développement humain 2015, PNUD

Hors série - Entreprendre à l’international


102

 Monde Asie-Paciique

 croissance moyenne de la croissance du tourisme et les proite pour pousser son avan-
5 % en 2017, supérieure de 0,6 investissements en infrastruc- tage sur tous les plans, écono-
points par rapport à l’année tures, malgré une consomma- mique et politique.
précédente. Seuls Singapour tion intérieure encore atone.
(2,5 %, mais en progression Les prévisions globales sont Les Philippines ont généré
de 1,3 point) et Bruneï contri- bonnes. La population pri- une croissance de 6,6 %, ti-
buent à contraindre ce score vilégie la croissance écono- rée par une consommation
remarquable, sinon la perfor- mique et accordera sa légiti- très dynamique et la reprise
mance serait de 5,4 %. mité au gouvernement actuel d’investissements étrangers.
là-dessus. La vie politique est La Chine a notamment pro-
La Thaïlande a célébré en 2017 plate, à la suite de la loi mar- mis 24 milliards de dollars au
le deuil de son roi Rama ix, qui tiale décrétée par le général cours des prochaines années.
a culminé avec les cérémonies Prayut Chan-Ocha en 2014, Les exportations, notamment
grandioses de sa crémation in lequel a tout de même promis électroniques, se portent bien.
octobre. Son ils Vajiralongkorn des élections libres, sans doute Dix millions de Philippin(e)s
devrait être couronné en 2018, in 2018, mais encore dans travaillent à l’étranger et leurs
mais son impopularité rend le les limbes. L’isolement actuel virements à domicile repré-
paysage morose. Sur le front de la Thaïlande vis-à-vis de sentent 33 milliards de dollars
économique, on a assisté à une l’Occident, à cause de son ab- (10 % du Pib). Les fondamen-
nette reprise, avec une crois- sence passagère de démocra- taux économiques sont ro-
sance de l’ordre de 3,8 % tirée tie, renforce l’inluence de la bustes. La population est jeune
par le rebond des exportations, Chine, qui n’en a cure et qui en et généralement anglophone.

Entreprendre à l’international - Hors série


103

© ASIANDREAM /ISTOCKPHOTO
La lune de miel soudaine entre s’est révélée déterminante sur JAKARTA mais la remontée des cours
le Président Rodrigo Duterte et le terrain. Elle est donc loin La consommation des matières premières mon-
dans les grandes
Pékin, dès sa prise de fonction d’être enterrée, par-delà les dé- villes est un
diales a également contribué
en 2016, avait mis sous le bois- clarations à l’emporte-pièce de des piliers de la à la bonne santé de grand pays
seau le règlement du conten- M. Duterte. Ce denier a conti- croissance. agricole et minier. Les remous
tieux sur l’île de Scarborough nué à accorder à sa police et à politiques de 2017 sentent leur
par la Cour internationale son armée un permis de tuer ferment islamiste. Le brillant
d’arbitrage de l’ONU, dans le- les traiquants de drogue ou maire chrétien (et chinois) de
quel la Chine avait été fustigée supposés tels, et l’on estime ces Jakarta, Ahok, ayant cité une
sans appel. Mais l’année 2017 exécutions extra-judiciaires à sourate du Coran à mauvais es-
a été moins simple, lorsque les 7 000 personnes en dix-huit cient, d’après ses détracteurs, a
Chinois ont annoncé unilaté- mois, au grand dam des démo- été condamné à deux ans d’em-
ralement qu’ils construiraient crates philippins authentiques, prisonnement pour blasphème
une grande station météo sur qui ont été muselés. en pleine campagne électorale
cette même île. La guérilla is- pour son renouvellement. Cet
lamique sanglante déclenchée L’Indonésie poursuit à son immense pays de 258 millions
par la branche locale de Daech rythme de 5,2 %, en pro- d’habitants à majorité écra-
sur la grande île de Mindanao gression par rapport à l’an- sante musulmane est traversé
a été réprimée à grand-peine, née précédente, et vient de depuis longtemps par des ten-
avec le concours massif des dépasser le seuil symbolique tations extrémistes islamiques,
forces spéciales américaines, des 1 000 milliards de dollars jusqu’ici contenues sous le
pour venir à bout de quatre de Pib. Rappelons qu’elle est boisseau, mais qui n’hésitent
mois de siège sanglant de la membre du G20. Les fonda- pas à s’exprimer de manière
ville de Marawi. L’alliance mentaux macro-économiques virulente de temps à autre.
stratégique historique avec sont bons. La consommation Peut-être plus intéressant : le

immiscé dans le débat sur 


les États-Unis, un temps dé- des grandes villes est le prin- timide Président Jokowi s’est
noncée de façon tonitruante, cipal pilier de la croissance,

Hors série - Entreprendre à l’international


105

 Monde Asie-Paciique

© GNOMEANDI /ISTOCKPHOTO
 la suzeraineté en mer de VIETNAM l’accord de libre-échange entre le de la minorité Rohingya, dans
De bonnes
Chine, en annonçant un ren- performances
Vietnam et l’Union européenne. l’ouest du pays. Un million de
forcement sans précédent de la économiques. Rohingyas musulmans habite
marine militaire indonésienne, La Birmanie n’a pas tant at- en Birmanie depuis des géné-
ce qui peut faire sens pour les tiré l’attention par ses perfor- rations. Mais l’État central ne
intérêts à long terme de son mances économiques robustes les a jamais considérés comme
pays, qui est le plus grand ar- (7,2 % de croissance, mais sur des citoyens normaux, même
chipel du monde. un Pib par habitant encore dans ce pays qui est une mo-
modeste de 1 300 dollars), que saïque d’ethnies différentes.
Le Vietnam enregistre ses par les exactions extrêmes de L’escalade de la violence est at-
meilleurs scores économiques l’armée birmane à l’encontre tisée par les prêches enlammés
de la décennie, avec 6,8 % de
croissance en 2017. Ses ex- BIRMANIE
portations ont progressé de Les violences
20 % et dégagent un excédent ont obligé
de nombreux
commercial de 3 milliards de citoyens de la
dollars. Le groupe sud-coréen minorité Rohingya
à fuir le pays.
Samsung est à lui seul respon-
sable de 23 % desdites expor-
© MICHAŁ FIAŁKOWSKI /ISTOCKPHOTO

tations. Les investissements


étrangers, principalement dans
les industries de main-d’œuvre,
ont atteint 16 milliards de dol-
lars l’an dernier. Les marchés
d’actions ont bondi de 48 %,
et les prêts bancaires de 19 %.
La grande question à suivre en
2018, qui nous concerne direc-
tement, sera la ratiication de

Hors série - Entreprendre à l’international


PUBLI RÉDACTIONNEL
106

PROPRIETE INTELLECTUELLE EN ASEAN : Une Zone riche


d’évolutions à aborder avec le soutien de l’INPI

D
epuis quelques années, les plans (marques internationales) dans ces pays. startups, les PME, les Grands Comptes,
d’actions et les réformes légales se présents ou souhaitant venir sur la
multiplient en matière de Propriété Ces initiatives des pays de l’ASEAN visent zone (information, appui institutionnel,
Intellectuelle (PI), en voici quelques illus- non seulement à rassurer les investis- contentieux, etc.) sans oublier la veille de
trations. seurs étrangers mais ont pour but éga- la législation et des pratiques relatives à
lement d’inciter les entreprises locales à la PI dans la zone. Il travaille sous l’égide
Singapour, avec un IP Hub Master Plan, s’approprier et utiliser les outils juridiques de l’INPI et du Service Economique de
plan décennal lancé en 2013, revu cette à disposition. Une étape indispensable au l’Ambassade en coopération avec les CCEF,
année, veut devenir le Hub de la PI en développement économique de ces pays Business France, Bpifrance, les Chambres
Asie grâce notamment à son environne- sur le long terme. Dans cet environne- de Commerce et les autres acteurs de l’in-
ment des affaires fort appréciable pour les ment complexe et non homogène, il est ternational afin d’être toujours au plus
entreprises. Mais les autres pays ne sont recommandé aux entreprises françaises près des entreprises.
pas en reste. La Thaïlande a lancé une de se faire accompagner par un spécialiste
feuille de route en matière de PI sur 20 ans conseil en Propriété Industrielle, avocat L’INPI propose parallèlement en France
à l’été 2016 dans le cadre de la Politique spécialisé qui pourra avec l’appui de son des accompagnements spécifiques pour
4.0 du pays. L’Indonésie a tout comme réseau de collaborateurs ou confrères aider les entreprises à mieux appréhender
le Vietnam entamé des discussions pour locaux aider l’entreprise à mener à bien les outils et les stratégies de PI au service
définir un plan national stratégique en ses projets en ASEAN. de leur politique globale de dévelop-
matière de PI à court terme. pement. L’une des clefs pour mettre en
De façon tout aussi incontournable, l’INPI place des pratiques adéquates est l’anti-
En matière de lutte anti-contrefaçon, on assure son soutien depuis Singapour aux cipation et la connaissance de ces outils
peut noter en Thaïlande la dernière loi sur entreprises qui souhaitent développer et des règles associées. Ceci est d’autant
les Douanes prévoyant explicitement des une activité sur la zone. plus vrai lorsque l’entreprise opère sur
amendes pour les produits contrefaisants des marchés étrangers. Les Conseillers
en transit ou en transbordement. Les dif- Le Conseiller INPI articule ses missions au- Régionaux sont là pour l’aider.
férents efforts du pays pour renforcer la tour de 3 axes : la coopération sur le plan
lutte anti-contrefaçon ont été reconnus technique avec les administrations char- Par Stéphanie Leparmentier, Conseillère
dernièrement par les Etats-Unis. Cette re- gées de la délivrance et de la protection Régionale en PI pour l’Asie du Sud-Est,
connaissance s’est traduite par une sortie des droits de PI et de la lutte anti-contre- expert INPI, Ambassade de France à
récente du pays de leur liste dite « Priority façon dans les pays de la zone couverte, Singapour
Watch List » et un nouveau classement l’accompagnement et le suivi des acteurs
dans un niveau inférieur, dit « Watch économiques français, notamment les
List » au côté du Vietnam. En Indonésie,
la récente réforme sur les Douanes, pré-
voit notamment un registre de droits de
PI pour lutter plus efficacement contre
la contrefaçon. La Birmanie, de son côté,
devrait disposer d’une « vraie » loi sur les
Marques courant 2018.

Enfin, les entreprises françaises peuvent


plus facilement envisager des dépôts de
marques en Thaïlande et en Indonésie
depuis quelques semaines grâce à l’en-
trée en vigueur du Système de Madrid

Mondial des CCE, octobre 2017


107

 Monde Asie-Paciique

© SEAN PAVONE/ISTOCKPHOTO
 de moines bouddhistes en TAIPEI sa galerie d’anciens célèbres en excédent massif (+60 mil-
vue, dont on attendrait censé- Taïwan est la en guise de protestation. La liards) sur les importations.
sixième économie
ment des vertus de compassion. de la zone question reste entière en 2018, Elle est membre de l’OMC.
Elle se nourrit de massacres et avec un climat tant les autorités birmanes Son premier client est la Chine
d’afaires très
de viols à grande échelle per- favorable. campent sur leurs positions continentale, mais les ventes à
pétrés en toute impunité par en refusant tout ce qui pour- l’Asean ont bondi de 20 % en
les soldats de l’armée oficielle rait apparaître comme de l’in- 2017. Après deux ans de crois-
birmane, qui ont provoqué la gérence, même des Nations sance décevante, celle-ci s’est
fuite de 600 000 réfugiés, au unies. S’il y en a certains que reprise et on attend 2,5 % en
bas mot, vers le Bangladesh cette situation n’émeut pas, ce 2018, ce qui est solide pour
voisin. Même la visite sur place sont les Chinois, qui terminent un pays dont le Pib par habi-
du Pape François à l’automne au Nord du pays l’aménage- tant s’élève à 24 000 dollars.
dernier n’a pas pu calmer les ment massif du port en eaux Les relations politiques avec
esprits. Aung San Suu Kyi, prix profondes de Kyaukphyu, futur Pékin ne sont pas au beau ixe
Nobel de la paix bien connue, terminal du pipe-line achemi- depuis la prise de fonction de
dirige de fait le pays depuis nant le pétrole et le gaz interna- la Présidente Tsaï Ing-Wen en
2016, bien que la présence tionaux vers le Yunnan, premier mai 2016, laquelle a refusé d’ad-
persistante des généraux ame- pas stratégique du contourne- hérer au « consensus de 1992 »,
nuise ses marges. Le silence as- ment du détroit de Malacca. dont l’esprit d’ouverture et de
sourdissant de Madame Aung détente avait été encouragé
San sur les Rohingyas ternit Taïwan n’est plus très souvent par son prédécesseur du Parti
l’image de madone que nous sur les radars. C’est dommage. Kuo Min Tang, le Président Ma
avions admirée et révèle sa C’est la sixième économie de la Ying-Jeou. La vindicte verbale
posture de nationaliste issue zone, juste derrière les monstres de Pékin à l’encontre des velléi-
de l’ethnie Bamar au pouvoir, asiatiques. Le climat des affaires tés de sa « province » chinoise
dans laquelle elle rejoint son y est très favorable. La liberté s’est durcie, mais au quotidien
père héros de l’indépendance, d’expression y est garantie. Ses le statu quo demeure la règle,
le général Aung San. L’univer- exportations (287 milliards de comme en témoigne l’accrois-
sité d’Oxford, son alma ma- dollars) sont très supérieures à sement des touristes étrangers
ter, a décroché son portrait de n’importe quel pays de l’Asean, vers l’île. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


108

 Monde Asie-Paciique

JAPON
Une plus grande ouverture
La croissance un peu lente de l’économie japonaise ne doit
pas faire oublier le niveau très avancé de ce pays, qui compte
des entreprises performantes dans des secteurs technologiques,
de consommation haut de gamme ou encore des créneaux
porteurs comme la santé pour les seniors. Le Japon airme
aussi ces dernières années sa vocation touristique.

par la Banque du Japon d’une


politique monétaire très ac-
commodante. Cette croissance
molle devrait se poursuivre
jusqu’au troisième trimestre
2019, date à laquelle nous anti-
cipons une deuxième augmen-
tation du taux de TVA (cette
fois-ci de 8 % à 10 %) qui de-
© PEETER VIISIMAA /ISTOCKPHOTO

vrait peser sur la demande.


Sur le plan monétaire, la
Banque du Japon a poursuivi
en 2017 sa politique de Quanti-
tative and Qualitative Monetary
Easing with Yield Control Curve
introduite en septembre 2016
et qui lui permet de contrôler
à la fois les taux à court terme
Par le comité Japon des CCE, coordonné par Jean-Michel Serre, et ceux à dix ans. Cette poli-
président des CCE Japon
tique a eu pour conséquence
de réduire les achats annuels de
bons du Trésor japonais par la

L’
année 2017 a été mar- CONSOMMATION Banque du Japon de 80 trillions
quée par les élections Une dynamique de yens par an à environ 50-60
plus forte grâce
législatives qui ont aux jeunes et aux
trillions de yens. Toutefois, cela
consolidé la majorité touristes. ne devrait pas représenter un
du Premier ministre changement de stratégie pour
Shinzo Abe. La croissance la Banque du Japon dont l’ob-
économique, certes lente (en- jectif principal reste un taux
viron 0,9 % pour le Pib réel), d’inlation à 2 %. Les prévisions
s’est poursuivie en 2017 grâce tablent sur une progression très
à la politique de soutien du lente de l’inlation qui pourrait
gouvernement et au maintien atteindre 1,1 % in 2019.

Entreprendre à l’international - Hors série


109

Il faudra aussi suivre le résul- regroupant des produits, des lidation avec différents parte-
tat des négociations salariales services, des technologies et nariats, capitalistiques ou non.
au printemps 2018. L’objectif des innovations répondant aux
du Premier ministre est une besoins de mobilité. De nom- Conirmation de la
revalorisation de 3 % incluant breuses initiatives telles que vocation touristique
l’ancienneté, ce qui est bien celles prises par Softbank (SB- Le Japon devrait accueillir
au-dessus des augmentations Drive) ou DeNA pour les véhi- vingt-huit millions de visiteurs
accordées ces dernières années. cules autonomes ou bien NTT- internationaux en 2017, soit un
Enin on peut s’attendre à la DoCoMo-CarShare pour la chiffre en croissance de 19 %.
très probable réélection en sep- location de voitures montrent Après deux années dificiles, les
tembre 2018 de Shinzo Abe à la l’avidité avec laquelle des ac- Japonais ont été 6 % de plus à
tête du Parti libéral démocrate teurs non-automobiles essaient voyager vers l’étranger notam-
(LDP) pour un troisième man- de pénétrer ce nouveau marché ment vers l’Europe (+11 %) et
dat de trois ans. En l’absence de la mobilité, où les places ne la France (+30 %). Cette nou-
d’alternative crédible, cette ré- sont pas encore prises. Même velle dynamique constitue une
élection semble assurée. La si le Japon continue à soutenir situation favorable pour les en-
question est de savoir si Shinzo les initiatives pour développer treprises françaises du secteur :
Abe concentrera par la suite son des voitures à pile à combus- compagnies aériennes qui aug-
action sur les réformes écono- tible à l’horizon 2020 pour les mentent leur offre (+18 % pour
miques ou constitutionnelles. Jeux olympiques, l’infrastruc- Air France en 2018), aéroports
Les évolutions à prévoir pour ture de distribution d’hydro- qui voient leur traic augmenter
le Japon peuvent aussi se per- gène reste très insufisante. dans un contexte de privatisa-
cevoir à travers l’analyse de Cependant un consortium de tion des aéroports de province,
quelques secteurs clés pour son onze compagnies vient d’être hôtels dont la demande reste
économie comme l’automo- créé pour accélérer son déve- très élevée ; et bien entendu
bile, le luxe, la santé ou encore loppement. D’autre part, des tous les acteurs spécialistes de
le tourisme. restrictions de circulation et la gestion d’évènements inter-
des exigences de zéro émission nationaux avec en perspective
Un appétit pour dans certaines villes ou pays la Coupe du monde de rugby et
la technologie obligent les grands construc- les JO. Enin, cette nouvelle vo-
L’industrie automobile ja- teurs à focaliser leurs efforts de cation touristique est une réelle
ponaise entre graduellement recherche sur des architectures opportunité pour l’ingénierie
dans une phase de transition de propulsion électrique à bat- touristique française. Son ex-
vers une industrie de mobilité. terie. Malgré cette tendance périence d’un tourisme réparti
Cette transformation repose et l’amélioration continue de sur le territoire et de l’accueil
sur quatre piliers : Connected, la technologie des batteries, d’une grande diversité de seg-
Autonomous, Shared et Electric certains constructeurs comme ments de clientèle seront des
(connecté, autonome, partagé Mazda continuent de miser sur clés pour atteindre l’objectif de
et électrique) pour répondre le développement de moteurs à quarante millions de visiteurs
aux impératifs de la société, combustion interne plus efi- internationaux en 2020 !
notamment le vieillissement caces et moins polluants. En 2018 un marché à suivre
de la population, l’évolution À court terme, le marché auto- de près sera bien sûr celui des
des besoins de mobilité dans mobile japonais reste atone, ré- grands évènements sportifs.
un contexte d’urbanisation et sultat d’une démographie sous 2019 Coupe du monde de rug-
des infrastructures de trans- pression et d’une économie à by au Japon, 2020 Jeux olym-
port très développées, ainsi que faible croissance. Néanmoins, piques et paralympiques de
les réglementations en matière l’appétit pour la technologie Tokyo-2023 Coupe du monde
de réduction des émissions continue de stimuler l’intérêt de rugby en France, 2024 Jeux
polluantes. pour certains produits. L’en- olympiques et paralympiques
Les différents acteurs de l’in- semble de l’industrie automo- de Paris : heureuse conjonction

le couple Japon-France dans 


dustrie japonaise s’associent bile continue dans ce contexte évènementielle qui va inscrire
ain de proposer un écosystème son processus de lente conso-

Hors série - Entreprendre à l’international


110

 Monde Asie-Paciique

 l’histoire du sport et de son quipements sportifs, des géants de visiteurs étrangers attendus.
économie. Organiser deux des comme GL Events aux startups Cela sans compter les entre-
trois plus gros évènements spor- innovantes, sont déjà, dans prises déjà bien implantées qui,
tifs mondiaux en moins d’un an leur grande majorité, déjà pré- des équipements industriels
présente tant pour le Japon que sentes au Japon et commencent aux produits alimentaires et
pour la France des déis inédits : à engranger des contrats tels luxueux, voient en 2019 et 2020
toute l’attention du monde en- Natural Grass qui réalisera la de belles opportunités d’affaires
tier se concentrera sur un seul pelouse du stade de Kamaishi ; mais aussi une répétition utile
pays où seront expérimentées celles liées au tourisme et à pour 2023 et 2024.
en situation réelle toutes les der- l’évènementiel y arrivent pour
nières technologies. bénéicier des énormes marchés Dynamisme pour
Les entreprises françaises d’é- que vont générer les millions le luxe
Le Japon est le deuxième mar-
ché mondial du luxe1, et connaît
une très forte dynamique de-
2018 « année des noces puis plusieurs années, avec une
franco-japonaises » croissance de 4 % en 2017 tirée
notamment par les cosmétiques
et le luxe d’expérience. Il de-
vrait continuer d’être porteur
en 2018 grâce à trois effets. Tout
d’abord, les effets continus des
Abenomics (politique de re-
© ANSONMIAO/ISTOCKPHOTO

lance de la consommation, ef-


fet richesse lié à la dynamique
boursière) qui stimulent la
consommation, notamment au-
près des jeunes plus dépensiers
et épicuriens que leurs aînés, et
des seniors qui disposent d’une
épargne importante. Ensuite,
2018 célèbre le 160e anniversaire de l’établissement des relations l’expansion massive et conti-
diplomatiques entre la France et le Japon. Le 9 octobre 1858 les nue du tourisme, notamment
deux pays signaient à Edo le premier traité de Paix, d’amitié et chinois. Ce tourisme, promu
de commerce. Napoléon iii avait dépêché pour ce faire le baron par le gouvernement, est stimu-
Jean-Baptiste Gros. lé par l’attrait de la culture japo-
2018 célèbre aussi le centenaire de la chambre de Commerce naise, un taux de change du yen
et d’Industrie française du Japon, fondée par une poignée plus favorable et la perspective
d’entrepreneurs français résidants au Japon. Ils avaient déjà des JO. Enin, l’accélération des
compris l’importance de l’Archipel pour l’économie de l’Hexagone. rénovations de grands maga-
La plus ancienne des chambres étrangères du Japon, aujourd’hui sins dans les centres villes ou les
rebaptisée chambre de Commerce et d’Industrie France-Japon, est
« station building » et d’innova-
devenue la première chambre européenne avec près de
tions de formats de distribution
600 membres.
(e-commerce, Ginza 6 ouvert
2018 célèbre en France le 150e anniversaire du début de l’ère 1.Plus d’information en 2016, parfumeries spéciali-
Meiji. Le Japon organise sa plus grande manifestation culturelle à est disponible dans
sées avec service semi-assisté).
l’étranger sous le titre « Japonismes 2018 ». Plus de 300 évènements l’étude du luxe conduit
par le comité Luxe des Dans ce contexte, les maisons
inancés en partie par le gouvernement japonais s’enchaîneront du CCE Japon :
mois de juillet à in février 2019 dans la capitale mais aussi dans
françaises historiques comme
https://www.cce-japon.
toute la France. 2018 célèbre ce mariage d’exception entre deux pays org/publications/ les nouvelles marques de niche
unis par leur sensibilité pour l’histoire, l’industrie, la culture, les À lire aussi la brochure continueront d’afirmer leur
« Japon : Affaires ou ne
arts, l’innovation, la tradition, sans oublier la gastronomie. ■ pas faire ! Spécial secteur leadership car elles offrent des
agroalimentaire ». produits de qualité, une ex-

Entreprendre à l’international - Hors série


111

périence unique et innovante environnement d’affaires plus tion favorisée, le marché des
et un vrai savoir-faire, qui sont dificile. Ainsi une politique produits d’auto-consommation
très recherchés par la clientèle de révision des prix de plus en (compléments alimentaires, pro-
japonaise (la plus exigeante plus drastique et une volonté duits anti-âge et autres) pour-
au monde). de favoriser la consommation raient représenter des oppor-
de médicaments génériques tunités dans un segment en
Et la santé (de 65 % en ce moment à 80 % croissance.
Les personnes âgées de à l’horizon 2020), obligera les Cependant, le gouvernement
soixante-cinq ans ou plus, re- fabricants de médicaments à japonais considère le secteur
présentent aujourd’hui 26 % revoir leurs stratégies de ventes de la santé en général comme
de la population totale du et pourrait avoir également des l’un des secteurs importants de
Japon. C’est le taux le plus implications importantes dans sa « nouvelle stratégie de crois-
élevé dans le monde et pour le développement de produits sance ». Il envisage la création
cette raison, la réduction des innovants. Ce secteur de la san- d’un modèle de société basée
frais médicaux devient un pro- té semble rentrer dans un cycle sur une longévité saine qui
blème urgent au Japon. Troi- plutôt déprimé pour les cinq devrait contribuer à la créa-
sième plus grand marché phar- ans à venir, affectant les taux tion d’une société dite « sustai-
maceutique dans le monde, le de croissance. Même si avec nable super aged society » et qui
Japon reste un marché clé dans des consommateurs japonais pourrait également être expor-
la vente de médicaments. Tou- toujours de plus en plus tée vers d’autres pays confron-
tefois, les compagnies pharma- concernés par leur santé et tés à de semblables problèmes
ceutiques devront affronter un une politique de préven- démographiques. ■

Hors série - Entreprendre à l’international


112

 Monde Asie-Paciique

CHINE
Déis et réussites
La forte croissance chinoise, 6,9% en 2017, se
centre désormais sur la qualité plutôt que la
quantité, avec des priorités nouvelles.

CHINE
La reconnaissance
faciale alliée au
Big Data envahit
le quotidien des
Chinois.

© WANG CHUAN / IMAGINECHINA/AFP


Par Jacques Gravereau, CCE, président d’honneur de l’Institut HEC Eurasia

L
es priorités viennent Concrètement, la lutte contre
d’être ixées par Xi Jinping l’endettement excessif (250 %
lui-même in décembre du Pib pour les entreprises
avec le slogan des « trois non-inancières en 2017) passe
batailles clés » : contre le par un renforcement des régle-
risque inancier, la pauvreté et la mentations qui avaient déjà été
pollution. La méthode privilégie mises en place l’année dernière.
une centralisation encore plus Mais cela se mène « aux carac-
poussée par Pékin des décisions téristiques chinoises » : l’objectif
et du contrôle, où la marge de n’est pas tant de réduire en soi le
manœuvre des cadres provin- taux global d’endettement que de
ciaux se voit considérablement resserrer le ratio de dette/capital
réduite. Ils sont priés d’obéir. De des entreprises d’État, lesquelles
même la qualité de la croissance avaient laissé déraper leurs émis-
est-elle désormais privilégiée par sions d’obligations à des niveaux
rapport à sa quantité. insoutenables de leverage, ainsi

Entreprendre à l’international - Hors série


113

que d’assécher progressivement du tout premier groupe éner- de slogans, de banderoles et


le niveau des prêts inter-bancaires gétique mondial. La fermeture même de sbires oficiels détrui-
risqués, notamment en direction drastique de centrales à char- sant les poêles individuels. Mais
du très vaste secteur mal maî- bon polluantes s’est doublée le bât blesse des deux bouts.
trisable du shadow banking, qui de la construction de centrales Sur le plan macroéconomique,
continue à être une source de modernes « supercritiques » ou la brusque demande supplé-
crise inancière potentiellement « ultra-supercritiques », qui dès mentaire de gaz provoque des
grave. En revanche, le secteur aujourd’hui dament le pion à goulets d’étranglement sévères
clé de l’immobilier (15 % du Pib leurs homologues occidentales. que l’approvisionnement nor-
chinois) continuera à faire l’objet Cette politique volontariste a mal du pays ne peut satisfaire.
de toutes les attentions. Son tas- aussi d’importants dommages Pour les ménages modestes, la
sement relatif actuel nécessitera collatéraux sociaux, quand on rupture est si brutale que plu-
la poursuite de plans de relance sait que 4 millions d’employés sieurs millions de foyers en sont
récurrents — sans que le nom de ces secteurs lourds ont été réduits à geler chez eux dans
soit prononcé — au rythme ha- licenciés au cours des trois der- le glacial hiver du Nord de la
bituel assez court du cycle de la nières années. Chine. Les oficiels un peu trop
construction (dix-huit mois), et enthousiastes viennent d’être
pour des montants considérables. Des avancées contre priés d’aménager la transition
la pollution avec un peu plus d’humanité,
Réduction drastique Pour en inir avec des années face aux véhémentes protesta-
dans les industries de laxisme, la lutte contre la tions sur Internet.
lourdes pollution est devenue le nou- Dans le même esprit, on en-
À cette première restriction veau mantra. Après « l’airpo- courage vigoureusement l’achat
inancière s’en ajoutent deux calypse » des deux derniers de voitures électriques, dans
autres, qui forment le slogan hivers, Pékin et Tianjin ont un marché automobile local
du San Qu (trois réductions) : mis brutalement le fer dans la qui a encore battu des records
réductions des stocks et des plaie. Les principales cimente- (24 millions de véhicules ven-
surcapacités, que la déinition ries et les quatre gigantesques dus en 2017, contre 17 aux
oficielle, parfois mal com- centrales à charbon proches États-Unis). La Chine à elle seule
prise, appelle « réforme de la de Pékin ont été purement et pèse déjà 52 % du marché mon-
politique de l’offre ». Il s’agit simplement fermées sur ordre dial. En 2019, la Chine produi-
de réductions drastiques des gouvernemental quasi-militaire, ra 815 000 voitures électriques,
surcapacités dans les industries où l’on a tordu le bras aux se- contre 600 000 dans le reste du
lourdes peu rentables, mises en crétaires locaux du Parti et aux monde. Après l’engouement
place en 2016 sur un planning grandes sociétés d’État. La ré- récent pour les SUV, la mode
de trois à cinq ans. Les objec- duction des émissions nocives chinoise se porte maintenant
tifs en ont été chiffrés à une a été spectaculaire, avec en 2017 sur l’électrique, bien que les im-
contraction de la production trois fois moins d’épisodes matriculations ne représentent
de 140 millions de tonnes pour critiques que lors des années encore que 1,5 % du marché.
l’acier (sur 620) et de 800 mil- précédentes. Mais il y a encore Elle est en train d’y acquérir
lions de tonnes pour le charbon très loin pour que les citadins une sérieuse longueur d’avance,
(sur 4,3 milliards). Fin 2017, le respirent un air pur, car on a quelles que soient les avancées
gouvernement a annoncé que ixé le seuil oficiel d’émissions de Tesla. Ce secteur est foison-
ces réductions avaient déjà at- à 60 µg/m3 de particules ines nant : 200 entreprises chinoises
teint 82 % des objectifs pour alors que la cote d’alerte de ont annoncé s’y intéresser de
l’acier et 55 % pour le charbon. l’OMS est de 25 µg/m3. Dans près. Mais il dépend encore
Dans le même temps, une res- ce même élan, on a enjoint aux étroitement des subventions
tructuration massive du secteur millions de foyers citadins, un publiques. Un coup de rabot
a eu lieu, avec notamment la peu partout en Chine, d’aban- de 20 %, en janvier 2017, dans
méga-fusion récente du char- donner leurs briquettes tra- lesdites subventions a provoqué

une année très compliquée. 


bonnier Shenhua et de l’élec- ditionnelles de charbon pour la panique et le leader BYD a eu
tricien Guodian, qui accouche passer au gaz, à grands coups

Hors série - Entreprendre à l’international


54

Entreprendre à l’international - août-septembre 2016 - n° 587


115

 Monde Asie-Paciique

 Le « score national par caméra et logiciel (on est internationale. L’impunité des
de coniance » prié de se placer bien au centre hackeurs de tout poil sera
D’autres réussites fulgurantes de la lunette !), ses soixante bientôt derrière nous.
sont issues des derniers déve- centimètres de papier-toilette
loppements technologiques. réglementaires, pas un de plus ! La force du Parti
Alibaba, le roi de la vente en Mais Big Brother sait tout de Retour enin sur la politique.
ligne fondé par Jack Ma, a vous. Le climat de répression Le dix-neuvième congrès du
maintenant une capitalisa- croissante de l’internet et des Parti communiste chinois a
tion boursière de 500 mil- réseaux sociaux, servi par tout sufisamment été commenté
liards de dollars qui tangente l’éventail de ce genre de techno- pour que l’on n’y revienne pas.
celle d’Amazon, tout en res- logies, s’est encore alourdi. Et Une seule notation au-delà du
tant (pour l’instant) à l’inté- vous n’avez encore rien vu. Le sacre de Xi Jinping, admis au
rieur des frontières chinoises. gouvernement a planiié depuis Panthéon comme « Dirigeant
WeChat (Weixin en chinois), 2014 la montée en puissance central » et dont la pensée
du groupe Tencent dirigé d’un « système de mérite so- a été gravée dans le marbre
par Pony Ma, truste massive- cial », qui sera étendu à chaque de la charte du Parti, de son
ment le marché de l’internet citoyen en 2020. Les données vivant, comme Mao Zedong.
très au-delà des réseaux so- personnelles les plus ines se- Pour la première fois entre au
ciaux, avec un nombre d’ap- ront recueillies, avec l’implica- Comité central du bureau po-
plications intelligentes que les tion active des grandes sociétés litique un idéologue pur jus,
non-Chinois ne soupçonnent de l’internet, pour attribuer qui n’a jamais eu de respon-
pas. Tout le monde, par exemple, à chacun un « score national sabilité de secrétaire de Parti
paye désormais par WeChat ses de coniance » selon ses com- provincial : Wang Huning (aca-
achats avec son smartphone, portements, ses appétences, sa démique shanghaïen et franco-
pour lequel les marques chi- réputation, ses fréquentations phone conirmé), et ressemble
noises se bousculent (Xiaomi, bonnes ou mauvaises, avec un beaucoup à l’idéologue en
Huawei, OnePlus, Oppo). La système de récompenses et de chef de l’ère Brejnev, Mikhaïl
reconnaissance faciale alliée aux punitions s’étendant jusqu’au Souslov. C’est un signe qui ne
Big Data envahit le quotidien, domaine professionnel ou à la trompe pas : le Parti aura tou-
avec de nouveaux logiciels so- liberté de voyage. Va s’ouvrir jours raison quoiqu’il arrive.
phistiqués qui émergent chaque bientôt un juteux marché : le Aux marches de la Chine, la
semaine. Son application mar- « marché noir de la réputa- Corée du Nord a alimenté la
chande est testée dans de nou- tion », où l’on pourra rache- chronique en 2017 (Cf. article
velles supérettes, où le client est ter des points de réputation, p. 116). Plus au sud, Pékin a
automatiquement reconnu et comme on peut déjà rajouter géré un peu plus discrètement
ses achats débités directement artiiciellement des likes à son ses gesticulations sur les îlots
sans qu’il ait rencontré igure compte Facebook. de la mer de Chine méridio-
humaine. Élevons le débat scientiique. nale, après son bétonnage to-
Les mêmes technologies ont La Chine a réussi en sep- nitruant de plusieurs atolls l’an
des dérivées plus contestables, tembre 2017 la première com- passé. Mais elle a dans le même
car la sécurité publique s’en munication véritablement in- temps enfoncé plusieurs coins
est emparée. Tant qu’il s’agit violable par cryptage quan- dans l’unité de façade des pays
de fustiger Monsieur Wang qui tique, entre l’Autriche et la de l’Asean, ain d’étouffer leurs
a traversé malgré le signal Chine, dont la tête pensante, revendications sur des eaux où
rouge, nommément désigné Pan Jianwen, peut être com- ils se proclament également
sur l’écran géant du carre- parée à Graham Bell, qui avait suzerains. Ce dossier ressorti-
four et puni automatique- réalisé le premier appel télé- ra bientôt dans l’actualité, car
ment d’une amende, le citoyen phonique de l’histoire en 1876. la Chine pratique la politique
moyen le tolère. Même chose Le professeur Pan partage la du cliquet d’horlogerie : le
tant qu’il s’agit de distribuer gloire de cette avancée avec ses cliquet avance plus ou moins
à l’usager d’une toilette pu- collègues autrichiens dans une vite, mais il ne revient jamais
blique, après l’avoir identiié belle collaboration scientiique en arrière. ■

Hors série - †‡ˆ‰Š‹‰Š‡Œ‰Š  Ž‡ˆŠ‰‡‘ˆ’‡‘Ž


116

 Monde Asie-Paciique

CORÉE DU NORD
Le vrai visage du pays
Des lots d’articles ont disséqué les gesticulations
de la Corée du Nord en 2017, mais au-delà des
commentaires redondants dans le feu de l’actualité,
il est utile de rappeler deux ou trois choses, parfois
contre-intuitives, sur la Corée du Nord.

L’échange d’insultes digne d’un


combat de coqs entre Donald
Trump et Kim Jong-Un a en-
core pimenté le débat. Les réu-
nions désormais rituelles du
Conseil de sécurité de l’ONU
ont renforcé sur le papier les
sanctions contre celui que les
Chinois qualiient de « petit
frère dévoyé ».
Les dirigeants de la Corée du
Nord (CDN) ne sont pas irra-
tionnels : ils poursuivent une
© TARZAN9280 /ISTOCKPHOTO

politique dûment planiiée,


bien sûr dans leur logique à
PYONGYANG, eux. La CDN ne renoncera ja-
Très peu de
voitures dans
mais à ses capacités nucléaires,
les rues mais car elle se sent encerclée (voyez
les vélos sont la géographie), et désormais af-
désormais
nombreux. franchie de son statut de vassale
de l’empire du Milieu qui avait
été son destin constant pendant
Par Jacques Gravereau, CCE, président d’honneur de l’Institut HEC Eurasia
mille ans d’histoire, et plus ré-
cemment d’obligée de l’Union
soviétique. Le régime n’est pas

L
es lancements de mis- en train de s’effondrer, quitte à
siles balistiques survo- réprimer toute velléité et à res-
lant la mer du Japon ter étanche aux inluences exté-
et l’île japonaise de rieures, sur lesquelles d’ailleurs
Hokkaïdo, ses essais les hauts échelons du pouvoir
nucléaires de plus en plus puis- sont parfaitement informés, à
sants, quand ce ne fut pas l’as- commencer par Kim Jong-Un
sassinat du frère du leader, Kim lui-même, fervent internaute.
Jong-Nam, le 13 février à l’aé- Le fait d’avoir à son actif plu-
roport de Kuala Lumpur ont été sieurs années d’études dans un
au cœur de l’actualité en 2017. pensionnat suisse huppé lors-

“”•–—˜–—”™–— š ›œ”•—–”ž•Ÿ”ž› - Hors série


117

qu’il était adolescent (il com- une seule récolte par an), peu Jilin
prend le français et l’anglais) mécanisée, très dépendante des Changchun
n’a pas adouci les mœurs du phénomènes naturels comme Yanji
« jeune dirigeant » une fois la sécheresse ou les inonda- CHINE
arrivé au pouvoir. On pense tions. Une grande famine a fait
Shenyang Chongjin
à Bachar Al-Assad, ophtalmo- de l’ordre de trois millions de Fuxin
logiste londonien dans une morts en 1997, et s’est repro- Hyesan
première vie. duite à un degré moindre en Sijung Kanggye
2015. Une aide alimentaire in- CORÉE
Un grand écart ternationale est active, mais on Sinuiju Pyongsong DU NORD
ville/campagne a peu de moyens pour tracer sa Hamhung
L’économie de la CDN est sous destination inale.
PYONGYANG
Wonsan MER
contraintes, mais elle n’est pas 63 % de la population vit en ville Nampo
Sariwon Kaesong DU JAPON
en perdition. Des estimations et travaille principalement dans MER Chunchon
JAUNE
récentes et convergentes et des les services divers et dans l’in-
observations in situ de voya- dustrie. La capitale Pyongyang
Inchon SÉOUL
geurs étrangers (il y en a plus rassemble trois millions d’habi- CORÉE
qu’on ne le pense) permettent tants et l’on trouve de grandes DU SUD Taegu
d’avoir quelques idées. Le Pib cités supérieures à 600 000 ha-
nord-coréen serait de 28 mil- bitants sur la côte Est du pays
Pusan
liards de dollars, ce qui, avec (Chongjin, Wonsan, Hamhung) L’économie Loxley Paciic) et il y a environ
une population qui approche ou à l’Ouest (le port de Nampo). 10 000 internautes, uniquement
de la CDN
les 25 millions d’habitants, La vie quotidienne de cette po- dans les sphères gouvernemen-
donne un Pib par habitant de pulation urbaine a beaucoup est sous tales. Il y a une soixantaine de
1 100 dollars (équivalent de la changé dans les cinq dernières contraintes, sites web nord-coréens. Seize
Birmanie ou du Cameroun ; années, notamment grâce à grandes tours peintes en cou-
mais elle
Corée du Sud : 27 500 dollars). une libéralisation rampante et leurs pastel ont été érigées au
Ce chiffre moyen masque des oficieuse où de petits marchés n’est pas en centre de Pyongyang. Un grand
différences béantes entre le ni- libres ont peu à peu émergé dans perdition. mall commercial s’y est ou-
veau de vie dans la capitale et le un paysage jusqu’alors dominé vert récemment. La fameuse
reste du pays. Après des années par les bons d’achat en nature tour de l’hôtel Ryugyong (300
de régression ou de stagnation, attribués par les unités de tra- mètres de haut) était la risée
la croissance du Pib aurait été vail. On estime que la moitié de de la ville, car sa carcasse non
proche de 4 % l’an dernier. l’économie dans les villes est au- terminée rouillait depuis vingt
La population est éduquée, avec jourd’hui aux mains du secteur ans. Elle a été enin complétée
une alphabétisation proche « privé », mais elle est encore par une façade de verre grâce au
de 100 %. Elle ne manque pas parcimonieuse. même groupe Orascom1. Mais
de jeunes : 35 % ont moins de La nomenklatura consomme elle n’est toujours pas opéra-
vingt-quatre ans. Il y a un cli- des cosmétiques occidentaux, tionnelle. On voit aujourd’hui
vage entretenu entre la ville et comme elle l’a toujours fait, partout des milliers de vélos, de
la campagne, car la population dans des magasins spéciaux marques chinoises, là où il n’y
est divisée en huit classes plus où l’on paye cash en euros (le en avait pas un seul il y a en-
ou moins « politiquement sû- dollar est banni). Près de trois core cinq ans. Plus surprenant,
res », où seules les trois classes millions de téléphones por- des centaines de voitures (Audi,
« supérieures » sont autori- tables sont aujourd’hui en cir- Toyota) ont fait leur appari-
sées à habiter en ville, dont culation, avec un opérateur tion, ainsi que six compagnies
celle du premier rang, la haute unique, Koryolink (JV avec le de taxis, malgré un contexte de
nomenklatura. 37 % de la po- groupe égyptien Orascom)… pénurie d’essence. Ces voitures
pulation est coninée dans parfaitement équipé en sys- ne sont pas « privées », mais
l’agriculture, laquelle est large- tèmes d’écoutes. L’internet re- 1. Via une JV locale qui propriété sur le papier d’entre-

les Donju (riches « maîtres 


lui a coûté 155 millions
ment une agriculture de sub- pose sur le fournisseur d’accès de dollars et dont il s’est
prises oficielles avec lesquelles
sistance (un excellent riz, mais Star (JV avec le Thaïlandais fait expulser ensuite !

Hors série -  ¡¢£¤¥£¤¡¦£¤ § ¨©ª¡¢¤£¡«¢ª¬¡«¨


118

 Monde Asie-Paciique

 de l’argent ») organisent Les pro- à l’Érythrée, ainsi que… des sta- jours su s’adapter en se serrant
des passe-droits en graissant vocations tues en bronze à la gloire d’auto- la ceinture.
certaines pattes. Ce qui indique crates divers (Mugabe et autres) On a semblé découvrir en 2017
qu’il y aurait une corruption de la CDN ou bien encore des dessins ani- que la CDN aurait fait un bond
étendue dans ce pays censément mettent la més sous-traités à des petites technologique subit dans le
vertueux. mains fort habiles. S’ajoutent domaine des fusées et des arse-
patience
La politique oficielle du à ces recettes les revenus, inté- naux nucléaires. Cette montée
« Byungjin » prône le dévelop- du grand gralement rapatriés, de quelque en puissance était en réalité
pement simultané de l’éco- voisin chi- 150 000 ouvriers nord-coréens continue et planiiée de main de
nomie et de la puissance mi- loués par leur État, esclaves mo- maître depuis vingt ans. Elle re-
nois à rude
litaire. Elle n’a pas aboli le dernes embauchés par la Russie, posait au départ sur des techno-
dogme du « Songun » (l’armée épreuve. la Chine ou la Mongolie, spécia- logies russes (missiles SCUD et
d’abord) inscrit dans la consti- lement dans le bâtiment, où les autres), et bénéiciait d’experts
tution, qui donne priorité ab- ouvriers nord-coréens sont les soviétiques. Mais une formation
solue à l’armée. Celle-ci est un seuls à pouvoir travailler l’hiver autochtone de haut niveau a su
État dans l’État, qui consomme par -30°. Des sociétés écrans se substituer à l’apport russe
de l’ordre de 6 milliards de très agiles, avec la participation de scientiiques qualiiés (qui
dollars par an (Corée du Sud : active de certaines banques du continue d’ailleurs sous le man-
36 milliards) et dispose d’un Nord-Est chinois, permettent teau). Dans les technologies
million d’hommes, de 4 000 de gérer ces devises, malgré les sensibles, un réseau sophistiqué
chars et de 800 avions. Le ser- sanctions internationales. d’approvisionnement a été mis
vice militaire obligatoire est Le commerce avec la Chine en place grâce au Pakistan,
de dix ans. L’armée gère éga- passe essentiellement sur le et – on le sait beaucoup moins –
lement ses propres entreprises grand pont ferroviaire et rou- par le truchement de l’Égypte,
et ses propres magasins, qui tier de Dandong, au nord-ouest qui a constamment aidé la
vont jusqu’à vendre des pou- du pays, et aussi par le nord-est, CDN, y compris pour ses tests
lets rôtis ou des petits pains en direction du port de Rason. de missiles en Égypte, sous
aux citadins dans la principale N’oublions pas que la Chine Sadate puis Moubarak.
avenue de Pyongyang ! Elle est et la CDN ont ensemble 1 416
choyée, mais la moindre défail- kilomètres de frontière. Dans Une situation
lance ou le moindre soupçon l’autre sens, la CDN achète à la hautement volatile
peuvent directement mener Chine 500 000 tonnes de pétrole Les provocations de la CDN
ses généraux au goulag ou au brut (elle possède une vieille mettent la patience du grand
peloton, comme on en a vu des rafinerie), ainsi que des objets voisin chinois à rude épreuve.
exemples récents. de consommation divers ou des Sous Kim Jong-Il (décédé en
équipements de transport, pour 2011) une certaine détente
Quels liens avec environ 3,5 milliards de dollars avait semblé se faire jour, avec
la Chine ? au total. La Chine s’est engagée trois voyages du « cher leader »
Les échanges extérieurs de la depuis un an auprès des Nations où les Chinois lui avaient fait
CDN sont limités mais pas nuls. Unies à ne plus acheter de char- visiter les leurons de la réus-
Ce sont principalement sur eux bon nord-coréen. Le dixième site chinoise, à commencer par
que se focalisent les sanctions train de sanctions onusiennes Shanghai. Sous le règne du ils,
internationales. Les exporta- rend contraignante à compter le « jeune leader » Kim Jong Un,
tions de la CDN sont de l’ordre de janvier 2018 la limitation aucun voyage n’a encore eu lieu,
de 3 milliards de dollars par an, des exportations de toute na- et les émissaires de bonne vo-
principalement du charbon, ture à la CDN, mais leur chif- lonté ont été sèchement débou-
des vêtements, des crustacés, du frage (pas plus de 4 millions tés. Ce dernier s’ingénie à titil-
lithium et du marbre, destinés à de barils de pétrole brut par an) ler systématiquement Pékin,
90 % à la Chine, mais aussi des est proche du tonnage constaté encore plus que Washington.
missiles ou des équipements actuellement. C’est un signal Tous les essais nucléaires ou ba-
de communication militaires fort, mais on doute de son im- listiques nord-coréens des trois
destinés à la RD du Congo ou pact réel sur ce pays qui a tou- dernières années ont en effet

­®¯°±²°±®³°± ´ µ¶·®¯±°®¸¯·¹®¸µ - Hors série


119

été déclenchés le jour même MISSILE


d’évènements hautement sym- Le leader
boliques pour les Chinois : le nord-coréen
Kim Jong Un
jour du quarantième anniver- observant un
saire du décès de Mao, le jour test de missiles
en mai 2017.
de l’ouverture du sommet des
« nouvelles routes de la soie » à
Pekin en mars 2017, le jour de
la visite de Rex Tillerson à Pékin
en mai, le jour du sommet des
Brics à Xiamen en septembre,
et ainsi de suite. C’est pour les
Chinois une « perte de face »

© STR / KCNA VIA KNS / AFP


qui se paiera un jour. Le dernier
essai nucléaire de septembre,
qualiié de première bombe
H nord-coréenne, a été gigan-
tesque – probablement une
grosse bombe A en réalité – et
suivi de dommages collatéraux
très importants, où une mon-
tagne aux marches directes de la La montée resserrer sur les capacités opéra- Pékin. Dire que la situation dans
Chine s’est ouverte de fractures tionnelles de l’armée de la CDN. le nord-est asiatique est volatile
en puis-
béantes irradiées. Sans compter Mêmes engagements de la part est une litote. Le pire scénario
deux cent militaires nord-co- sance des Chinois et des Russes pour serait le déclenchement d’une
réens piégés dans les grottes nucléaire expulser les ouvriers nord-co- guerre catastrophique à la suite
jouxtant l’explosion et carboni- réens (curieusement, la position d’un accident non-intentionnel.
était en
sés à jamais. de la Mongolie, qui héberge En avril 2017, un missile balis-
La Chine a joué le jeu des Nations réalité – fort mal – 30 000 de ces ou- tique Hwasong-12 a eu un pro-
Unies et a voté à chaque fois sans continue vriers, est beaucoup plus loue). blème de moteur et s’est écrasé
barguigner les rafales de sanc- La Chine n’ira certainement pas sur la ville nord-coréenne de
et planiiée
tions économiques prônées par beaucoup plus loin. Parce qu’elle Tokchon, à quarante kilomètres
les Américains au conseil de sé- depuis ne le peut sans doute pas, encore du site de lancement. Si cela ad-
curité. Les applique–t-elle ? Les vingt ans. que l’on ignore l’implantation venait un peu plus loin, sur le Ja-
sanctions américaines ont ciblé réelle des services secrets chi- pon par exemple, quelles seraient
avec précision des banques et des nois en CDN, et parce qu’elle ne les réactions en chaîne ? La CDN
sociétés de commerce chinoises le souhaite pas. Car la moindre a mis un bémol à ses menaces à
engagées dans des transactions déstabilisation du régime nord- l’occasion des Jeux olympiques
avec Pyongyang. Pékin a com- coréen ouvrirait, à ses yeux, un d’hiver de Pyeongchang. Mais
mencé à rendre effective son an- boulevard à une présence stra- surtout, malgré ses rodomon-
nulation d’achats de charbon à la tégique accrue des États-Unis à tades guerrières, l’énorme puis-
Corée du Nord. Mais les traics ses frontières du nord-est. Ce qui sance militaire de l’Amérique et
plus modestes sur le grand pont est l’exact contraire du but re- la diagonale du fou des postures
de Dandong continuent comme cherché. Donald Trump, par ses de Donald Trump la font ré-
à l’accoutumée. Les ventes par foucades brouillonnes et bruyan- léchir à deux fois sur la pour-
la Chine de pétrole devraient tes, est pour Pékin une partie suite de son escalade. L’option
suivre, pour lesquelles elle s’ap- du problème nord-coréen plus la plus optimiste pourrait voir
prête à serrer progressivement la qu’un partenaire pour réguler Kim Jong Un, enin rassuré sur
vis de -15 % par an, ce qui pour les excès de son turbulent voisin. son statut de puissance respec-
le coup est vraiment stratégique Le fait que Washington attise ses tée, s’ouvrir au monde de façon
pour Pyongyang. Si la Chine ne se alliés de Séoul et de Tokyo com- moins virulente. Ce n’est qu’une
dédie pas, le nœud coulant va se plique la situation aux yeux de hypothèse. ■

Hors série - º»¼½¾¿½¾»À½¾ Á ÂÃÄ»¼¾½»Å¼ÄÆ»ÅÂ


120

 Monde Asie-Paciique

INDE
Une impulsion nouvelle
NARENDRA MODI jamais vu) au rapprochement
ambassadeur avec les États-Unis (l’arrivée
controversé mais
charismatique de Donald Trump au pouvoir
de la croissance a eu des effets essentiellement
économique
indienne.
positifs pour l’Inde) ou à la dy-
namique impulsée au dévelop-
pement des énergies nouvelles,
la place du pays sur la scène
mondiale a pris une ampleur
sans précédent.
© PRAKASH SINGH/AFP

Croissance : une mise


à l’épreuve pour
l’instant réussie
La croissance économique,
portée par le dynamisme de la
consommation intérieure et
mise en valeur par le ralentisse-
L’année 2017 aura été, pour l’Inde, ment chinois, s’est établie, sur
le dernier exercice budgétaire
mouvementée mais surtout positive. clos (avril 2016-mars 2017), à
Croissance dynamique et vent de 7,1 % en termes réels, soit un
modernisation ont permis la montée en rythme nettement supérieur à
la moyenne des pays émergents
puissance du pays. (4,1 % selon le FMI). L’Inde
Par le Comité Inde des CCE et le Service économique régional
afiche toutefois des signes de
ralentissement sur les quatre
derniers trimestres (de 7,9 % au

L
’année 2017 a d’abord dérée comme une étape indis- Un regain T2 2016 à 5,7 % au T2 2017). En
été celle de la crois- pensable au développement du dépit de ces alertes, la croissance
d’ardeur du
sance avec l’arrivée de pays dans les années à venir. remonte à 7,4 % in 2017 (FMI).
l’Inde en pole position 2017 restera également l’année commerce Après deux années moroses
mondiale mais on s’en du renforcement de l’image extérieur et marquées par la chute du
souviendra aussi comme étant internationale de l’Inde, por- cours des matières premières
des IDE.
celle de l’uniication iscale du tée par Narendra Modi, am- et l’atonie de la demande mon-
pays, avec le remplacement de bassadeur controversé mais diale, le secteur externe indien
dix-sept taxes régionales par charismatique de la croissance a renoué depuis le deuxième
une TVA unique, la GST. Mal- économique indienne. Son ef- semestre 2016 avec une dyna-
gré une mise en place dificile fort de promotion aura porté mique haussière. Sur l’exercice
qui aura sans doute coûté au ses fruits : du bond sans précé- budgétaire 2016-2017 (avril-
gouvernement Modi quelques dent dans le classement Banque mars), le montant des échanges
points de croissance, cette ré- mondiale « Ease of doing extérieurs a marqué une hausse
forme est unanimement consi- Business 2017 » (+30 places, du de 5,3 %. Les exportations ont

ÇÈÉÊËÌÊËÈÍÊË Î ÏÐÑÈÉËÊÈÒÉÑÓÈÒÏ - Hors série


121

+30
ainsi progressé de 7,9 % tandis monde, devrait marquer un lé- Énergies nouvelles :
que les importations afichaient ger coup d’arrêt en 2016 du fait, un dynamisme certain
une progression plus modérée essentiellement, d’une accéléra- L’engagement de Narendra Modi
(+3,5 %). tion des désinvestissements et En un an dans le développement des éner-
Depuis plus de dix ans, la Chine rapatriements de capitaux, elle l’Inde a gies renouvelables est visible sur
apparaît comme le principal n’en apparaît pas moins inscrite gagné de nombreux fronts : mise en
fournisseur de l’Inde. Ce pays, dans la dynamique globale de trente avant dans le programme des
dont provenaient 16 % des im- renforcement de l’attractivi- places Smart Cities, forte présence à la
portations enregistrées l’année té poursuivie par les pouvoirs dans le COP21, hébergement du siège
dernière, a par ailleurs été le qua- publics. Celle-ci n’apparaît ce- de l’Alliance solaire internatio-
classement
trième client indien à l’export. pendant pas sans ambiguïtés nale… les signes se multiplient.
Les États-Unis sont toutefois alors que la contribution des
Doing La capacité installée en éner-
demeurés, pour la quatrième IDE à l’économie indienne de- Business de gies renouvelables (solaire, éo-
année consécutive, le premier meure encore très en-deçà de la Banque lien, petit hydro et biomasse)
client de l’Inde (15,3 % des son potentiel. mondiale. est passée de 39 GW in 2015
exportations) devant les Émi- à 50 GW in décembre 2016.
rats arabes unis (11,3 %). Les Droit des afaires : un Fin août 2017, elle a atteint 59
échanges commerciaux entre la vent de modernisation GW. Le secteur renouvelable
France et l’Inde, traditionnelle- Des grandes réformes structu- représente ainsi aujourd’hui
ment excédentaires en faveur de relles introduites ces dernières 18 % de la capacité électrique
cette dernière, se sont progressi- années, la mise en œuvre d’un installée, et un tiers de la capa-
vement rééquilibrés depuis deux Code des faillites est probable- cité électrique installée en Inde
ans ; le déicit français au titre des ment celle qui a jusqu’à présent provient désormais de sources
échanges de biens est ainsi passé reçu le moins d’attention. Elle d’énergie non fossiles. L’éolien
de 2,6 milliards d’euros en 2014 constitue pourtant, quelques représente la principale source
à 760 millions d’euros en 2016 et mois après l’institution des pre- d’énergie renouvelable du pays
475 millions d’euros sur les neuf miers tribunaux de commerce et (55 % de la capacité totale d’ori-
premiers mois. La France a été le spécialisés et la réforme des pro- gine renouvelable). Si la part de
vingtième fournisseur et le sei- cédures d’arbitrage, une étape l’énergie solaire demeure faible
zième client de l’Inde au cours importante dans le mouvement (24 % des ENR), sa progression

sant de 4,9 GW in 2015 à 


du dernier exercice, durant le- de modernisation de la justice a été impressionnante, pas-
quel le ministère du Commerce commerciale et l’amélioration
indien fait état, pour la première du climat des affaires. À travers
fois depuis 2009-2010, d’un cette réforme, qui dote l’Inde,
excédent français vis-à-vis de sur le papier, de l’un des meil- ÉNERGIES
NOUVELLES
l’Inde. La France apparaît enin leurs régimes d’insolvabilité au
comme le cinquième ou sixième monde, le gouvernement entend
investisseur G20 en Inde avec un accélérer la fermeture des socié-
stock de 5,75 milliards d’euros tés en faillite et assurer un meil-
selon la Banque de France. leur recouvrement des dettes
Les lux d’IDE marquent en Inde pour les créanciers. L’Inde es-
une nette montée en puissance père ainsi luidiier le fonction-
au cours des dernières années. nement du marché du crédit,
Ils ont atteint, en 2015, un pic rééquilibrer les rapports entre
historique de 44 milliards de débiteurs et créditeurs et en-
© BREMECR/ISTOCKPHOTO

dollars en termes nets qui main- courager le développement des


tient l’Inde dans les dix premiers marchés obligataires. La bonne
récipiendaires d’IDE au niveau mise en œuvre de la réforme, qui
mondial. pourrait nécessiter quatre à cinq
Si cette tendance, qui contraste ans, rendra cependant nécessaire
avec l’orientation à la baisse des le renforcement des capacités du
IDE indiens dans le reste du système judiciaire.

Hors série - ÔÕÖ×ØÙ×ØÕÚ×Ø Û ÜÝÞÕÖØ×ÕßÖÞàÕßÜ


122

 Monde Asie-Paciique

 9 GW in 2016, et à 14 GW
en août 2017. La biomasse re-
présente 14 % des ENR (avec 8
AUSTRALIE
GW) et la petite hydro-électri-
cité1 représente 4 GW.
L’Australie continue
La montée en puissance de
l’Inde est aujourd’hui indiscu-
de surfer sur la vague
table, en dépit des dificultés
qu’elle rencontre. Si le bilan du

© MYFANWYJANEWEBB/ISTOCKPHOTO
gouvernement Modi est mitigé
à plus d’un titre, il faut lui re-
connaître un talent certain pour
les relations publiques et – sur-
tout – pour la politique, talents
dont il aura besoin pour faire
face à l’échéance électorale de
2019. S’il réussit à tenir en laisse
les franges les plus extrêmes du
BJP – parti religieux hindou –
pour maintenir le cap sur la
croissance économique et à gar- Avec des performances plus liées à
der le contrôle exclusif du parle-
une conjoncture favorable qu’à une
ment, il se pourrait qu’il arrive à
transformer les essais marqués capacité à réformer son économie,
durant ce premier terme et à du- l’atmosphère économique en Australie
rablement inscrire la croissance est au beau ixe.
indienne dans une dynamique
de long terme dont l’Inde a, plus Par Didier Guérin, CCE Sydney, Media Convergence
que jamais, besoin. ■
Asia-Paciic, et Christophe Bories
1. Installations inférieures à 25 MW

L’
Australie entre dans sa des entreprises australiennes a
27e année de croissance été à son meilleur niveau depuis
ininterrompue, qui de- la crise inancière mondiale en
QUELQUES vrait se poursuivre au- 2008, touchant presque tous les
CHIFFRES tour de 2,5 % pour l’an- secteurs à l’exception de la grande
Les principaux née budgétaire 2017/2018. Malgré distribution. Le principal index
partenaires de l’Inde : un troisième trimestre d’expan- de la bourse de Sydney (S&P/
Chine, États-Unis, sion négative en 2016 (le seul ASX 200) a connu une hausse de
EAU, Arabie saoudite, depuis 2011), l’Australie a connu 11,8 %. Cependant, la consom-
Allemagne, Singapour, une croissance de 2 % sur l’année mation des ménages a connu
Royaume-Uni (pour budgétaire 2016/2017 et l’acquis sa plus faible croissance depuis
2008/2009 la France est au de croissance est déjà de 2,1 % sur 2008, suite à la faible hausse des
quinzième rang) les trois premiers trimestres 2017. salaires et à la forte augmentation
Exportations françaises Dans un pays de 24 millions d’ha- des prix de l’énergie. Ce décalage
vers l’Inde : 4,57milliards bitants, 403 000 emplois ont été entre l’optimisme des entreprises
d’euros en 2016 créés en 2017, plus des deux tiers et le pessimisme des consom-
Importations françaises à temps plein, et le chômage s’éta- mateurs semble néanmoins se
depuis l’Inde : 5,08 blit à 5,5 % proche de son plus bas résorber. En effet, début 2018, la
milliards d’euros en 2016 depuis cinq ans. coniance des consommateurs a
En 2017, l’augmentation des atteint son taux le plus élevé de-
Source : Direction générale du Trésor
résultats et des investissements puis quatre ans, laissant espérer

áâãäåæäåâçäå è éêëâãåäâìãëíâìé - Hors série


123

un rebond de la consommation d’envisager le retour à l’équilibre ne dispose pas d’un système de


des ménages soutenant la crois- budgétaire pour l’année budgé- taxation moderne. Le pays est
sance en 2018. taire 2020/2021 avec un excédent toujours sous-taxé et mal taxé
Tout comme le taux de chômage, de 10 milliards AUD. avec une imposition directe do-
les taux d’intérêt demeurent bas. minante. La TVA locale (Good
Les taux d’emprunts immobiliers Un coût de la vie élevé and Service Tax) instaurée il y
sont même tombés à leur plus Cependant, l’économie aus- a dix-huit ans, possède un taux
bas niveau depuis 62 ans. tralienne n’est pas à l’abri de unique à 10 % et ne couvre pas
plusieurs champs d’inquiétude. les produits alimentaires frais,
L’atout des richesses Le coût de la vie demeure élevé les services inanciers, ceux de
naturelles et l’endettement des ménages la santé, de l’éducation et l’im-
Grâce à la demande chinoise, les est tiré par les prix démesurés de mobilier. Ainsi plus de 53 % de
recettes d’exportation liées aux l’immobilier, surtout à Sydney la consommation échappe à
ressources minières et énergé- et à Melbourne, légèrement in- cette taxe.
tiques se sont maintenues à un férieurs à ceux de Londres. Ce- Concernant l’impôt sur les so-
niveau plus élevé que prévu. En pendant, le marché de l’immo- ciétés, il demeure ixé à 30 %,
particulier, la hausse des prix bilier connaît une baisse depuis même si le gouvernement
du minerai de fer et du char- quelques mois, notamment à Turnbull a réussi à « arracher »
bon (pour lesquels l’Australie Sydney - la ville la plus chère du au Sénat – où il n’a pas la ma-
demeure le premier exportateur pays avec un prix médian des lo- jorité – une modeste réduction
mondial) a entraîné une hausse gements atteignant 895 000 dol- à 25 % d’ici à 2027 pour les
des prévisions de recettes à un lars australiens – qui a connu entreprises avec un chiffre d’af-
montant record de 214 milliards une baisse de 2,1 % au quatrième faires inférieur à 50 millions de
de dollars australiens pour l’an- trimestre 2017, après avoir at- dollars australiens. La nouvelle
née iscale en cours qui se ter- teint un glissement annuel re- baisse (à 21 %) de la iscalité
mine au 30 juin prochain. Les cord de +17,1 % mi-2017. Alors des entreprises aux États-Unis
exportateurs de gaz naturel que la stagnation des salaires a ne sera pas sans conséquences
jouissent d’une demande accrue, été une préoccupation en 2017, sur l’Australie, qui demeure un
après une croissance de 11,6 % les économistes s’accordent pays importateur de capital,
de la consommation mondiale pour estimer qu’une réaccélé- dont elle a besoin pour soutenir
en 2017. Suite à de larges investis- ration devrait se produire cette ses investissements.
sements en grands projets extrac- année, même si cette situation Le Premier ministre Malcolm
tifs, l’Australie augmente rapide- risque d’affecter la compétitivi- Turnbull est soucieux de baisser
ment sa capacité de production té des entreprises australiennes le taux d’imposition de toutes les
de gaz naturel et d’exportation contraintes de payer des salaires sociétés à 25 % sur une période
de GNL. Cet accroissement de- bien supérieurs à ceux des pays de dix ans. Son gouvernement ne
vrait continuer l’année prochaine concurrents. dispose pas du capital politique
et en 2020. Autre sujet d’inquiétude le mon- nécessaire pour réformer le pays.
Il existe un proverbe récent à tant de la dette australienne. Avec Les prochaines élections législa-
Canberra selon lequel : « quand un Pib de l’ordre de 1 720 mil- tives qui auront lieu au plus tôt
la Chine va bien, le budget va liards dollars australiens, la dette le 4 août 2018 et au plus tard – et
bien ». La conjoncture écono- publique brute atteint 768,7 mil- le plus probable – au début 2019
mique favorable a permis une liards, soit 44,7 % du Pib. Certes, risquent d’écarter toute initiative
augmentation des recettes is- il s’agit d’un chiffre réduit en de réforme ambitieuse.
cales plus forte que les prévisions. comparaison internationale, mais L’Australie semble ainsi de-
Cela a entraîné une stabilisation qui est considéré en Australie voir continuer à vivre avec son
du déicit budgétaire à 33,2 mil- comme « unacceptably high ». éternel paradoxe du Lucky
liards de dollars australiens, soit Country, se réformant lente-
4,4 milliards de mieux que pré- Questions sur ment mais proitant de ses im-
vu (1,9 % du PNB). Il s’agit du la iscalité menses richesses naturelles et
plus faible déicit depuis 2013. Le La iscalité continue d’être un de la bonne santé économique
ministre des Finances continue point faible de l’Australie qui de ses clients. ■

Hors série - îïðñòóñòïôñò õ ö÷øïðòñïùðøúïùö


PUBLI RÉDACTIONNEL

L’Australie, point d’ancrage en APAC

Très souvent vu comme la passerelle entre l’Asie et les pays de l’Ouest, l’Australie est la base idéale
pour s’implanter dans la zone Asie-Paciique. Lointaine des contrées européennes, l’Australie est
néanmoins idéalement située. A seulement 8h de Singapour et 14h du Golfe Persique, le pays est à
égale distance avec l’Europe des pays du BRIC. Sa géographie est donc une force qui lui permet de
partager les mêmes fuseaux horaires que 60% de la population mondiale, critère non négligeable et
atout de taille à l’heure de la mondialisation.

Damien Richard
1er investisseur du pays. Ce lien n’a Et ceci n’est que le début. Que ce soit
Expatrié en Australie depuis 6 de cesse de se renforcer notamment dans les secteurs de pointes, l’agro-
ans, son expertise du marché avec l’accord de libre-échange éco- business ou encore la construction
français couplée à celle du nomique qui vient d’être signé le d’infrastructure (notamment du
marché australien fait de Damien 17 juin 2017 abolissant les droits de transport ferroviaire), les opportuni-
l’allié incontournable en termes douanes entre les deux pays dans les tés sont bien réelles pour les entre-
d’implantation “Down Under”. services et les marchandises. L’an- prises Françaises !
crage de l’Australie dans le paysage
Asie-Pacifique est donc bien entre- LES SECTEURS PORTEURS
Polyglot Group pris et laisse présager des opportu- L’Australie est de par sa taille, 14 fois
Polyglot Group est une agence nités durables. plus grande que la France et 2 fois
globale d’origine Australienne
Ce développement rapide et constant plus grande que l’Europe. Cepen-
qui accompagne les entreprises
s’explique aussi par la combinaison dant, sa population est dérisoire en
de toutes tailles et industries
à s’internationaliser et à se d’une demande forte et d’un pou- comparaison de son territoire. En
développer de façon durable. voir d’achat élevé. Car en plus d’être effet, on compte seulement 3 habi-
Depuis plus de 20 ans, Polyglot friands des savoir-faire Français, les tants au km2 en Australie pour 105
Group offre des solutions à la Australiens ont la 5ème place mon- en France. L’espace, notamment les
carte et personnalisées au besoin diale en termes de pouvoir d’achat richesses naturelles du pays sont
de chaque entreprise. Avec un et ce taux a augmenté de 43% en 15 donc à utiliser, et les opportunités ne
rayonnement international et ans. Bien que la majorité des habi- manquent pas.
un réseau de partenaires dans
tants australiens sont d’origine euro- Face au déclin de l’âge d’or minier,
le monde entier, Polyglot Group
péenne (92% de la population), la l’économie Australienne est à un
est le partenaire ultime en
matière d’expansion durable à
part des habitants d’origines asia- tournant majeur de son histoire et
l’international. tiques ne cessent d’augmenter et doit trouver de nouveaux moteurs de
atteint aujourd’hui 7% contre seule- croissance.
ment 4% quelques années en arrière Dans un premier temps, les secteurs
LES FORCES DU MARCHÉ (source: Australian Bureau of Statis- de pointes comme la défense, l’élec-
AUSTRALIEN tics - ABS). Ceci facilite l’implanta- tronique, la biotech ou les télécoms
Avec une croissance ininterrompue tion de produits et services de par constituent des perspectives de niche
depuis plus de 26 ans qui se poursuit, la similarité culturelle d’une part pour le marché local ainsi que pour le
le dynamisme du secteur Australien et représente un marché test idéal marché asiatique. Le développement
n’est plus à démontrer. en vue de s’immiscer sur le marché de l’économie numérique étant une
La croissance de son voisin Chinois asiatique d’autre part. Il n’est donc priorité pour l’Australie.
est un des facteurs explicatifs. En pas surprenant que les exportations Le secteur agricole et agro business
effet, la Chine est le 1er partenaire Françaises vers l’Australie s’élevaient a également son rôle à jouer compte
commercial de l’Australie et aussi le à plus de 2.23 Mds d’euros en 2016. tenu des richesses locales inexploi-
tées du territoire et des secteurs prise faite et l’Australian Business
porteurs que sont le développement Number (ABN - équivalent du numé-
durable, les énergies renouvelables ro siret) demandée, l’entreprise peut
et l’environnement. commencer son activité de façon ins-
Enfin, le dernier mais pas des tantanée.
moindres : le secteur touristique. En
croissance de 9% comparé à l’année VISAS : UNE ÉTAPE À NE PAS
2016, le tourisme est une des indus- NÉGLIGER
tries motrices en Australie qui de- Si l’attractivité économique et les
mande à être développée. atouts de l’Australie en termes de
L’attractivité du marché Australien création d’entreprise ne sont pas à
n’est donc plus à questionner et la discuter, le pays est toutefois très
communauté Française, qui est la plus régulé en matière d’immigration. Il
importante dans la région APAC (hors est donc essentiel de s’informer sur
Nouvelle-Calédonie et Dom-Tom) est ce sujet au préalable.
là pour vous épauler. Les conseils Les 2 principaux visas permettant
notamment en termes de différences de créer son entreprise en Austra-
culturelles peuvent s’avérer très pré- lie sont le Business Innovation and
cieux tout comme ceux concernant la Investment (subclass 188) et le Skil-
création d’entreprise. led - Independent (subclass 175).
Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre,
LA CRÉATION D’ENTREPRISE : UNE leur condition d’obtention est très
DÉMARCHE SIMPLE ET RAPIDE réglementée et requiert des points
Classée 7éme meilleur pays au monde spécifiques tels qu’un bilan de com-
pour la facilité de création d’entre- pétence.
prise, l’Australie est la cible à privilé- Si toutefois vous optez pour l’im-
gier lorsqu’il s’agit d’intégrer le mar- plantation d’une filiale de société
ché Asie-Pacifique existante, votre organisation devrait
pouvoir prétendre à l’obtention d’un
Qu’il s’agisse d’un bureau de repré-
visa travail pour ses salariés expatriés
sentation, d’une branche ou encore
en fonction de leurs compétences
d’une filiale, créer une structure en
(subclass 457).
Australie requiert seulement 3 pro-
“The Lucky country” comme cer-
cédures contre 4.8 dans les pays de
tain aiment l’appeler est donc riche
l’OCDE soit plus de 3 fois moins de
d’opportunités pour les entreprises
temps (2.5 jours en Australie contre
souhaitant poursuivre leur croissance
8.30 jours dans les pays de l’OCDE)
internationale. Sa robustesse et l’ou-
(source Doing business).
verture de son économie combinée à
Parmi les 5 types d’entreprise exis-
une concurrence encore assez limitée
tantes en Australie, la forme de dans de nombreux segments de son
société la plus répandue en est la industrie en font une cible de choix !
“Propriety Limited” (équivalent de la
SARL). Pour cette forme précisément,
aucun capital minimum n’est requis
et la responsabilité des associés est
limitée au montant des apports.
Une fois le numéro de taxation fiscal
demandé, la déclaration de l’entre-
126

 Monde Eurasie

2018 : année de toutes les


opportunités pour la France

© ADAM NURKIEWICZ / LAUREL PHOTO SERVICES


ACHGABAT
Ouverture des 5e jeux
de sports en salle en
septembre 2017.

L’année 2017 aura été une année de reprise pour la région Asie centrale/
Caucase. Après une phase morose sur le plan économique, la croissance
est repartie, tirée par la hausse du prix des hydrocarbures. Dans la majorité
des pays de la région, cette croissance dépasse la moyenne mondiale.
De zone enclavée, la région passe au statut de corridor des échanges
Europe-Asie au cœur des routes de la soie. La coopération interrégionale,
paradoxalement si faible depuis l’indépendance de ces États, proite
aujourd’hui de l’impulsion de la Chine et d’une nouvelle vision de dirigeants
arrivés au pouvoir au cours des deux dernières décennies.

Gilles Rémy, vice-président de la commission Eurasie des CCE, PDG de Cifal


Groupe, président de la chambre de Commerce France-Turkménistan

L
es échanges diploma- la reprise des vols entre plusieurs
tiques et économiques in- capitales. Ce qui peut paraître
tra régionaux ont connu banal d’un point de vue euro-
une dynamique nouvelle péen n’était pourtant pas évident
au cours de l’année écou- dans une région où chacun de
lée avec, comme traduction ces États nouvellement indé-
concrète pour les populations, pendants a privilégié jusqu’alors

ûüýþÿEþÿü þÿ  üýÿþüýü - Hors série


127

Pib par habitant


supérieur à 10 000 dollars
RUSSIE
Pib par habitant
Pib 1 560 entre 5 000 et 10 000 dollars
Pop. 143,3 Pib par habitant
Pib/hab. 10 885 inférieur à 5 000 dollars

Tx croiss. Pib 1,3 Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI
Export B&S 26 Pop. : Population en millions d’habitants 2016, FMI
Pib/ hab. : Pib par habitant en dollars, prévisions 2017, FMI
IDH 0,804 Tx croissance du Pib : prévisions 2017, Banque mondiale, en %
Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale
IDH : indice de développement humain 2015, PNUD

UKRAINE
Pib 96 KAZAKHSTAN
Pop. 42,4 Pib 158
Pib/hab. 2 261 Pop. 18
Tx croiss. Pib 2 Pib/hab. 8 667
Export B&S 50 Tx croiss. Pib 2,4
IDH 0,743 Export B&S 33
IDH 0,794

OUZBÉKISTAN
GÉORGIE Pib 68 KIRGHIZISTAN
Pib 14 Pop. 31,7 Pib 7
Pop. 3,7 Pib/hab. 2 154 Pop. 6,1
Pib/hab. 3 715 Tx croiss. Pib 7,6 Pib/hab. 1 166
Tx croiss. Pib 3,5 Export B&S 21 Tx croiss. Pib 3,4
Export B&S 44 IDH 0,701 Export B&S 37
IDH 0,769 IDH 0,664

ARMÉNIE AZERBAÏDJAN TURKMÉNISTAN TADJIKISTAN


Pib 11 Pib 39 Pib 7
Pib 42
Pop. 3 Pop. 9,6 Pop. 8,8
Pop. 5,5
Pib/hab. 3 591 Pib/hab. 4 032 Pib/hab. 819
Pib/hab. 7 645
Tx croiss. Pib 2,7 Tx croiss. Pib -1,4 Tx croiss. Pib 5,5
Tx croiss. Pib 6,3
Export B&S 33 Export B&S 47 Export B&S NC
Export B&S NC
IDH 0,743 IDH 0,759 IDH 0,627
IDH 0,691

l’afirmation de sa souveraineté. ploitation commune éventuelle ses grands voisins asiatiques et


Il est signiicatif que le nouveau des champs de Kyapaz/Serdar, européens. Prise au sens large,
président ouzbek Mirziyoyev ait ainsi que l’élaboration d’un pro- la région eurasiatique constitue
réservé à Achgabat sa première jet de corridor gazier transcas- un super continent qui compte
visite à l’étranger après son élec- pien. On soulignera aussi le dé- les deux tiers de la population
tion. Dans le même sens, le pré- veloppement des échanges avec mondiale et 60 % de la pro-
sident turkmène Gourbangouly les pays de la région hors CEI duction. Aujourd’hui, 90 % des
Berdymoukhamedov a ensuite comme la Chine, l’Afghanistan, marchandises de la Chine vers
rencontré son homologue azer- le Pakistan, l’Inde et même l’Europe sont encore transpor-
baïdjanais Aliyev à Bakou en le Moyen-Orient, illustration tées par bateau via le canal de
août dernier. Au cours de cette d’une diplomatie économique Suez (quarante-huit jours en
réunion, les deux chefs d’État à la fois diversiiée et équilibrée. moyenne) ; le reste par air, sans
ont approché leurs positions sur Cette coopération s’inscrit de- bénéice pour l’Asie centrale.
plusieurs sujets sensibles qui pe- puis plusieurs années dans Mais la situation évolue très ra-
saient sur les relations entre les une dynamique d’intégration pidement. Le choix de privilégier

seulement à une exigence de 


deux pays : limitation des eaux régionale plus large qui relie les voies terrestres n’obéit pas
territoriales de la Caspienne, ex- l’Asie centrale et le Caucase à

Hors série - 


 
 
128

 Monde Eurasie

 rationalisation économique, De zone nérer une production de richesse de l’axe ferroviaire nord-sud et
il répond à une vision géopoli- enclavée, de 21 000 milliards de dollars. développement du port d’Alat
tique impulsée par la Chine vi- Pour accélérer les investisse- au Sud de Bakou. Avec le lan-
sant à édiier un ensemble régio- la région ments dans les infrastructures, cement prochain de la phase ii
nal eurasiatique d’échanges et passe au les autorités chinoises ont créé de Shah Deniz et le début du
de coopération entre l’Europe, un fonds de 40 milliards de dol- développement d’Absheron, le
statut de
l’Asie et le Moyen-Orient dont lars dédié directement au pro- retour à une croissance forte et
la région Asie centrale/Caucase corridor des jet et qui s’ajoute à 50 milliards durable est assuré. Les indus-
constitue le cœur. Cet espace échanges de dollars d’investissements triels français, soutenus par des
en formation doit contribuer déjà réalisés dans la région. inancements Coface et AFD
Europe/
au développement économique Deux projets majeurs lient déjà sont actifs dans la réalisation
régional et à la stabilité des ré- Asie. l’Asie centrale à la Chine. L’oléo- de ces projets avec Total, Engie,
gions périphériques : le Xinjiang duc entre le Kazakhstan et la Thales ou encore Alstom dont la
chinois, l’Afghanistan et le Chine réalisé entre 2001 et 2009 première des quarante locomo-
Pakistan, mais aussi la Sibérie. avec une capacité de 20 millions tives commandées par Azerbaïd-
On assiste à la mise en place ac- de tonnes de brut par an. Le se- jan Railways est sortie de l’usine
célérée d’infrastructures majeu- cond est le gazoduc qui fournit de Belfort en octobre 2017.
res (voies ferrées, routes, plate- du gaz turkmène à la Chine Le Turkménistan a aussi choisi
formes multimodales, pipelines) avec un objectif de 80 milliards de développer ses infrastruc-
avec trois directions principales : de mètres cubes par an en 2020. tures de transport en particu-
• le corridor nord qui lie l’Europe D’ores et déjà, le Turkménistan lier vers l’Iran et l’Afghanistan.
et le Paciique par l’Allemagne, fournit plus du tiers des besoins De la même façon, le port de
la Pologne, la Biélorussie, la en gaz importé de la Chine. À Turkmenbachy sur la Caspienne
Russie, le Kazakhstan, la Mongolie ce stade, on passe déjà d’une est en cours de profonde moder-
et la Chine ; relation de dépendance à une nisation. Les cinquièmes Jeux
• le corridor sud qui va de l’Europe relation d’interdépendance. asiatiques des sports en salle
au Sud-Est asiatique, connectant la et des arts martiaux en sep-
Turquie, l’Iran, le Pakistan, l’Inde ; L’airmation sur la tembre 2017 à Achgabat ont
• le corridor nord-sud qui lie scène internationale mobilisé une part signiicative
l’Europe du Nord au golfe per- Si la région Asie centrale/ des inances du pays, mais ont
sique, via la Russie, la Géorgie, Caucase compte huit pays issus assuré au Turkménistan un
l’Azerbaïdjan et l’Iran. de l’Union soviétique, il en est rayonnement inédit dans la
quatre qui représentent un enjeu région. La croissance se main-
La Chine à l’avant- signiicatif en termes de marché tiendra à un niveau élevé en
poste de l’intégration pour la France : l’Azerbaïdjan, le 2018, à hauteur de 6,3 %, un
eurasiatique Kazakhstan, le Turkménistan et taux comparable à celui de 2017.
Dans cette intégration régio- l’Ouzbékistan. L’Azerbaïdjan, à Plus que tout autre pays, le
nale en gestation, la Chine est à l’image des pays pétroliers, sort Turkménistan prend une part
l’avant-poste. Le projet « Nou- de deux années dificiles sur le essentielle, et insufisamment
velle route de la soie » lancé par plan économique et inancier. appréhendée en Europe, à la
Xi Jinping en 2013, détermine Après une récession de 3,8 % stabilité régionale, à travers
une large part de la nouvelle en 2016, la croissance écono- notamment le projet TAPI.
organisation logistique régio- mique a atteint à peine 0,2 % Ce gazoduc Turkménistan-
nale. La Chine s’appuie sur une en 2017, mais sera de 1,5 % en Afghanistan-Pakistan-Inde, pré-
vision à long terme et une ca- 2018. L’Azerbaïdjan a joué un vu pour être opérationnel en
pacité d’investissement qui lui rôle essentiel dans le dévelop- 2020, acheminera chaque an-
donne le leadership dans la ré- pement des corridors : inan- née pendant trente ans, 33 mil-
gion y compris sur le Japon et la cement et approvisionnement liards de mètres cubes de gaz
Corée pourtant très actifs écono- des gazoducs TANAP et TAP en provenance du gisement de
miquement. Le gouvernement vers les marchés européens, Galkynysh, soit l’équivalent des
chinois estime que son initiative construction de la voie ferrée trois quarts de la consomma-
« One Belt, One Road » peut gé- Bakou-Tbilissi-Kars, promotion tion française de gaz. Ce projet

    - Hors série


129

aussi ambitieux que coûteux,


fait l’objet d’un soutien total et
sans faille des autorités turk-
mènes qui ont un besoin impé-
rieux de diversiier leurs clients.
Il doit également favoriser la sta-
bilisation du lanc sud de l’Asie
centrale et en premier lieu de
l’Afghanistan, en associant au-
tour d’un intérêt commun des
États aux relations traditionnel-

© OZBALCI /ISTOCKPHOTO
lement dificiles. Financé dans
sa phase initiale par la Banque
asiatique de développement et la
Banque islamique, le projet n’est
pas dans les radars français et eu-
ropéens. Pourtant, outre les op-
portunités pour nos entreprises
parapétrolières, ce projet est à
ce jour le seul exemple de coo- OUZBÉKISTAN tion du président Mirziyoyev elle n’a en revanche ni vision
pération proitable aux popula- Un marché à en décembre 2016, un vent de ni intérêt marqué pour l’Asie
Tachkent, la
tions des quatre pays concernés. croissance renouveau semble soufler et centrale, si ce n’est, depuis
Quant à la première économie économique de ce laisse présager d’encourageantes vingt-cinq ans, d’exprimer le
pays a été de 6 %
de la région, le Kazakhstan, en 2017. perspectives pour l’année 2018. souci qu’elle ne réintègre pas
après deux années de quasi- La convertibilité de la monnaie l’orbite russe. Concernant les
stagnation (1,1 % de croissance nationale, le Sum, le prolonge- principaux pays européens,
en 2016), elle a retrouvé un ment de la durée du visa touris- leur implication est limitée. La
rythme de croissance honorable tique à un mois sont autant de Grande-Bretagne, si présente
qui devrait atteindre près de 4 % signes prouvant la volonté d’ou- historiquement, est aux abonnés
en 2017 et 3,5 % en 2018. L’ex- verture des nouvelles autorités absents de la diplomatie, toute
ploitation longtemps retardée ouzbèkes. Tenant compte des concentrée qu’elle est à gérer le
du champ géant de Kashagan a changements en cours, la France Brexit. L’Allemagne d’Angela
déjà donné cette année des effets montre son intérêt pour ce pays Merkel, notre compétiteur eu-
appréciables. L’exposition inter- le plus peuplé de la région dont ropéen principal, n’a que peu
nationale d’Astana consacrée la croissance économique se d’empathie pour ces pays qu’elle
à l’énergie du futur, avec cinq maintient à un haut niveau (6 % a placés dans la case des pays au-
millions de visiteurs, s’est avérée en 2017, 5,4 % en 2018). L’AFD toritaires. L’Italie, très active éco-
un vrai succès malgré l’enclave- inance désormais de nombreux nomiquement, n’a pas le poids
ment d’Astana. Sur un pavillon projets dont le montant cumu- diplomatique que ces pays at-
national unanimement salué, la lé pourrait l’année prochaine y tendent d’une relation bilatérale
France a pu y présenter son offre dépasser le montant de ses prêts stratégique. La France est donc
dans plusieurs domaines d’in- dans les autres pays de la région. objectivement le pays européen
novation : la ville durable et les Il reste que notre relation éco- le mieux placé pour développer
énergies renouvelables notam- nomique bilatérale manque de une présence à la fois diploma-
ment. Le Kazakhstan s’afirme projets majeurs, à la hauteur du tique et économique conforme
aussi sur le plan politique et potentiel entre nos deux pays. à nos intérêts fondamentaux.
diplomatique en accueillant les Dans le Caucase, nous avons
négociations à Astana du proces- Quelle ambition pour la établi un dialogue de qualité
sus de désescalade en Syrie asso- France dans la région ? avec l’Arménie et la Géorgie sa-
ciant les puissances régionales et Si l’Union européenne a été re- chant que ces marchés sont très

de leur poids économique. 


les parties prenantes du conlit. lativement active en termes di- limités en raison de la modestie
En Ouzbékistan, après l’élec- plomatiques dans le Caucase,

Hors série - !"#$%&$%"'$% ( )*+"#%$",#+-",)


130

 Monde Eurasie

 L’Azerbaïdjan est incontes- puis plus de vingt-cinq ans. Une zone frontières et à la lutte contre
tablement l’enjeu essentiel de En Ouzbékistan, le pays le clé pour le djihadisme. Pays laïques de
la période à venir. Le centième plus peuplé de la région, l’ar- culture musulmane, ils pro-
anniversaire de la première rivée d’un nouveau président la lutte tègent une liberté religieuse,
République que la France dont la visite est attendue en contre le quasi inexistante dans le monde
avait fortement soutenue en France devrait permettre de arabo-musulman. Leur position
terrorisme.
1918, pourrait être l’occasion refonder et nourrir nos rela- géographique est devenue stra-
d’un nouveau départ de la tions économiques. Enin, le tégique dans l’équilibre mon-
relation bilatérale, concréti- Turkménistan présente plu- dial. Cette région riche nous
sé par une coopération stra- sieurs atouts. Pays doté d’un offre un marché au potentiel
tégique dans la construction statut unique de neutralité de développement d’autant plus
navale avec Naval Group. permanente, son président est intéressant que ses besoins cor-
En Asie centrale, les investisse- clairement demandeur d’une respondent à nos savoir-faire.
ments de Total dans Kashagan relation particulière et au plus Si elle le veut, la France peut
et d’Areva dans l’uranium au haut niveau avec la France. devenir leur ancrage occiden-
Kazakhstan placent déinitive- Le président Macron a fait tal et leur premier partenaire
ment notre coopération avec de la lutte contre le terrorisme politique et économique euro-
ce pays dans le cadre d’une la priorité diplomatique de péen. Elle en a les atouts. L’élec-
priorité stratégique, même si la France. La victoire se joue tion d’un jeune président fran-
pèsent des interrogations sur aussi en Asie centrale. Tous çais ouvert et pragmatique n’est
la succession du président ces pays consacrent des moyens pas le moindre. Tout se jouera
Nazarbaïev au pouvoir de- importants au contrôle de leurs en 2018. ■

Merci nous contacter /


CLAMAGERAN EXPOSITIONS Please contact us:
Salons en France / Shows in France
TEL: (+33) 01 57 25 11 35
FAX: (+33) 01 45 30 28 81
EMAIL: Paris@clamageran.com
TEL: (+33) 01 48 63 32 53
FAX: (+33) 01 48 63 32 38
EMAIL: Villepinte@clamageran.com

Salons en Europe & Monde /


Shows in Europe & Worldwide
TRANSPORT - DOUANE - MANUTENTION TEL: (+33) 01 48 63 32 35 -
POUR VOS SALONS - CONGRES - EVENEMENTS FAX: (+33) 01 48 63 23 05
EMAIL: Export@clamageran.com
EN FRANCE - EUROPE - MONDE
www.clamageran.com
TRANSPORT - CUSTOMS BROKERAGE -
ON SITE HANDLING ASSISTANCE
FOR YOUR SHOWS - CONGRESSES - EVENTS
IN FRANCE - EUROPE - WORLDWIDE
Clamageran Expositions is a member of various trade associations including: and certified :
Clamageran Expositions est membre de plusieurs associations professionnelles Internationales : certification :

./012312/412 5 678/021/908:/96 - Hors série


We imagine
your future
WE ENSURE
YOUR SUCCESS
IN THE NETWORK IN THE PIPELINE
4,200+ HOTELS 950 HOTELS
603,000+ ROOMS 173,000 ROOMS
For 50 years, AccorHotels has developed
a unique know-how in boosting hotel’s
performance. Discover our powerful
brands, our performing services and
development contacts on
accorhotels.group/hoteldevelopment
132

 Monde Proche et Moyen-Orient

Une éclaircie
qui pourrait s’élargir

© VALENTINRUSSANOV/ISTOCKPHOTO
En faisant le bilan de l’année 2016 il y a un peu
plus d’un an, on pouvait espérer que l’année 2017
soit à la fois diférente et moins agitée. Tout en
étant conscient des limites de l’exercice visant à
faire le tri entre l’essentiel et l’accessoire, on peut
retenir de l’année qui vient de s’achever plusieurs
éléments marquants.

Par Jacques de Lajugie1

C
omme on pouvait s’y DUBAI venu au tout début du mois
Émirat réputé
attendre, l’année 2017 pour son
de décembre 2016 entre l’es-
a été marquée par une shopping de sentiel des pays producteurs,
reprise du marché in- luxe et son y compris la Russie. Dans
architecture
1. Les appréciations et ternational des hydro- ultra moderne. ce contexte, le prix moyen

té dans des proportions 


les analyses contenues
dans cet article n’enga- carbures, partiellement due à de l’Opec Basket a augmen-
gent que leur auteur. l’application de l’accord inter-

;<=>?@>?<A>? B CDF<=?><G=FH<GC - Hors série


133

TURQUIE
Pib 794
Pop. 80,7
Pib/hab. 9 826
Tx croiss. Pib 3,5
Export B&S 22 IRAN
IDH 0,767 Pib 368
Pop. 81,4
Pib/hab. 4 525
Tx croiss. Pib 4
Export B&S NC
LIBAN
IDH 0,774
Pib 54
Pop. 4,6
Pib/hab. 11 615
Tx croiss. Pib 2,5
Export B&S 55
IDH 0,763
KOWEIT
Pib 127
Pop. 4,3
Pib/hab. 29 240
Tx croiss. Pib 3,6 BAHREIN
ISRAËL Export B&S NC
Pib 34
Pib 340 IDH 0,800
Pop. 1,3
Pop. 8,6 Pib/hab. 25 494
Pib/hab. 39 125 Tx croiss. Pib 1,9
Tx croiss. Pib 3 Export B&S NC
Export B&S 30 IDH 0,824
ÉGYPTE IDH 0,899

Pib 332
Pop. 92,2
Pib/hab. 3 684 QATAR E.A.U.
Tx croiss. Pib 4,3 Pib 174 Pib 407
Export B&S 10 ARABIE S.
Pop. 2,6 Pop. 10,1
IDH 0,691 Pib 707 Pib/hab. 64 446 Pib/hab. 40 162
Pop. 32,3 Tx croiss. Pib 3,2 Tx croiss. Pib 2
Pib/hab. 21 847 Export B&S 48 Export B&S 104
Tx croiss. Pib 0,6 IDH 0,856 IDH 0,840
Exp. B&S 31
IDH 0,847

OMAN
Pib par habitant
supérieur à 45 000 dollars Pib 71
Pop. 4
Pib par habitant
entre 30 000 et 45 000 dollars Pib/hab. 17 485
Tx croiss. Pib 0,9
Pib par habitant
Export B&S 56
entre 20 000 et 30 000 dollars
Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI IDH 0,796
Pib par habitant Pop. : population en millions d’habitants 2016, FMI
entre 10 000 et 20 000 dollars Pib/hab. : Pib par habitant en dollars 2016, FMI
Tx croissance du Pib prévisions 2017, Banque mondiale en % (source OCDE pour Israël)
Pib par habitant Export de biens et services : en % du Pib 2016, Banque mondiale
inférieur à 10 000 dollars IDH : indice de développement humain 2015, source PNUD

Hors série - IJKLMNLMJOLM P QRSJKMLJTKSUJTQ


134

LA BANQUE
DELUBAC & CIE,
une banque indépendante, familiale et
spécialisée au service des entreprises
et des particuliers depuis près d’un siècle.
Créée en 1924, la Banque Delubac & Cie n’a cessé
depuis plus de 90 ans de se réinventer au service
de ses clients et des besoins de l’économie.
Société en commandite simple, ses associés
gérants dirigeants sont responsables sur leurs
biens personnels. C’est un gage de sécurité dans
l’exercice d’un métier qui repose sur la coniance.

La Banque Delubac & Cie BANQUE DE GESTION D’ÉPARGNE


ofre des solutions sur-mesure BANQUE DES ENTREPRISES
aux entreprises et aux particuliers
autour de 5 branches d’afaires
BANQUE D’AFFAIRES
spécialisées : BANQUE DES ADMINISTRATEURS DE BIENS
BANQUE JUDICIAIRE
www.point-exclamation.com / © Banque Delubac & Cie

VWXYZ[YZW\YZ
PARIS 10,]rue
^_`WXZYWaX`bWa^ - Hors
Roquépine - 75008 série
Paris - 01 44 95 86 20 Siège Social 16, place Saléon Terras - 07160 Le Cheylard - 04 75 29 02 99 www.delubac.fr
135

 Monde Proche et Moyen-Orient

BAHREIN
est une étape
importante
sur les routes
commerciales,
et ce depuis
l’Antiquité.

© FRANKVANDENBERGH/ISTOCKPHOTO
 voisines de 30 %, passant celui des producteurs de pé- peut le constater à Bahreïn et
de 40,70 dollars en 2016 à trole de schiste aux États- à Oman.
52,50 dollars en 2017. Il s’est Unis) à reprendre des travaux
établi à près de 67 dollars au de forage ou à en accélérer le Recul de Daech
cours de la première moitié du rythme augmente dès lors que Même si l’année 2017 n’a mal-
mois de janvier. le prix du baril se situe dans heureusement pas permis de
une zone comprise entre 60 et mettre un terme aux conflits
Reprise du marché 70 dollars. D’autre part parce meurtriers qui déchirent la
des hydrocarbures que le niveau atteint par le région, que ce soit en Sy-
qui proite aux prix d’équilibre1 dans les pays rie (où la guerre a fait plus
producteurs du Golfe est tel qu’un prix de 343 000 victimes depuis
C’est évidemment une bonne moyen du baril compris entre le mois de mars 2011) ou au
nouvelle pour les pays pro- 50 et 60 dollars n’est pas suf- Yémen (où la guerre civile a
ducteurs dans la région, no- fisant pour que tous soient en fait près de 9 000 victimes et
tamment ceux dont la situa- mesure de résorber leurs dé- plus de 50 000 blessés depuis
tion financière était la plus ficits « jumeaux », comme on le mois de mars 2015), Daech
tendue, l’Irak entre autres. Elle n’en a pas moins perdu l’es-
n’en a pas moins une double sentiel des positions qu’il avait
limite. D’une part parce que 1. Prix du baril permettant d’équilibrer les acquises dans le courant de

(comme l’atteste la chute 


comptes publics (Fiscal Breakeven Oil Price)
l’intérêt des producteurs po- et la balance courante (External Breakeven
l’été 2014, que ce soit en Irak
tentiels (à commencer par Oil Price).

Hors série - cdefghfgdifg j klmdegfdnemodnk


136

pqrstustqvst w xyzqrtsq{rz|q{x - Hors série


137

 Monde Proche et Moyen-Orient

 de Mossoul) ou en Syrie La région la guérilla et, plus encore, sur teurs potentiels et dont le Pib
(comme en témoigne la chute reste un celui du terrorisme, comme est évalué à 2 800 milliards de
de Raqqa). C’est une excellente on vient malheureusement de dollars. Ensuite parce que les
nouvelle, même si les résultats marché qui le constater à Bagdad. pays de la région ont enregis-
qui ont été engrangés récem- compte 320 tré en 2017 et vont enregis-
ment ne signent ni la défaite millions de Des ajustements trer en 2018 une croissance
définitive, ni la capitulation engagés positive, la seule exception
en bonne et due forme, ni la consomma- Si incertaine que soit encore à la règle étant celle des pays
disparition de Daech. D’une teurs la situation sécuritaire dans en situation de conflit (Syrie,
part parce que la perte de son une partie des pays de la ré- Yémen). D’après la prévision
potentiels.
emprise territoriale, la fin de gion et bien que la cohérence la plus récente des services
ses ambitions institutionnelles du Conseil de coopération du FMI, le taux de croissance
et, par voie de conséquence, des États arabes du Golfe moyen de la zone Afrique du
la dispersion de ses effectifs (CCEAG) soit pour le moins Nord/Moyen-Orient passerait
n’épuisent pas sa capacité de fragilisée depuis le tout dé- ainsi de 2,2 % en 2017 à 3,2 %

Enfin parce que les ajus- 


nuisance. D’autre part parce but de l’été 20171, il y a encore en 2018.
que les « cellules dormantes » et il y aura des opportuni-
que Daech a constituées et les tés à saisir au Moyen-Orient.
soutiens dont il dispose encore D’abord parce que la région
1. Par la crise ouverte entre le Qatar d’une part,
lui permettent de rester pré- reste un marché qui compte Bahreïn, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes
sent à la fois sur le terrain de 320 millions de consomma- unis d’autre part.

Hors série - }~€‚€~ƒ€ „ …†‡~€~ˆ‡‰~ˆ…


LE COMITÉ DES CCEF DE
BAHRAIN EST ENGAGÉ
DANS LA CROISSANCE ET
LA DIVERSIFICATION

Le Comité des CCEF de Bahrain

Amane Advisors Christophe Guillet JTPC Services Jean De Tinguy


APTTECS Herve Chauvin Medmark Robert Kikano
Axa Vincent Pluchet National Bank of Bahrain Jean Christophe Durand
BNP Paribas Jacques Michel Sixco Benoit Vadani
Michel Hamenthienne
SULB Pascal Genest
Carrefour Etienne Cavaciuti
Technal Jean Marc Luvisutto
Jerome Akel
Unanime Architectes Didier Garcin
DDB Bahrain Francois Bourgoin
Investcorp Tristan De Boysson

www.cnccef.org
139

 Monde Proche et Moyen-Orient

MOSSOUL
Les habitants
reviennent
après la chute
de Daech.
© IVOR PRICKETT/THE NEW YORK TIMES-REDUX-REA

 tements qui s’imposaient et l’actualité du problème pa-


d’autant plus qu’ils avaient été lestinien, les incertitudes qui
trop longtemps différés ont pèsent sur l’accord nucléaire
ini par être engagés (même avec l’Iran et la volatilité qui
s’ils l’ont été inégalement) à la caractérise encore la situation
fois dans les pays exportateurs au Liban, il reste à espérer que
d’hydrocarbures (comme on l’éclaircie observée à certains
le constate dans des pays aussi égards en 2017 perdurera et
différents que l’Arabie saoudite s’élargira en 2018. C’est en
et l’Irak) ou dans les pays tout cas ce qu’on peut et doit
importateurs d’hydrocarbures souhaiter. ■
(comme l’attestent les exemples
de la Jordanie et, plus encore,
celui de l’Égypte dont la situa-
tion n’a aujourd’hui plus rien
à voir avec ce qu’elle était à la
in de l’automne 2016). Le fait
© TOM DULAT / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP
qu’une bonne partie des pays de
la région aient été en mesure de
solliciter avec un plein succès le
marché international des capi-
taux ou, plus simplement, d’y
faire leur retour (ce qui a été le
cas de l’Égypte et de l’Irak) peut
être considéré comme révéla-
teur à cet égard.

Quelques
incertitudes
Même si les choses sont loin MUSÉE
Le Louvre
d’être stabilisées au Moyen- d’Abu Dhabi a
Orient, comme l’attestent tout été inauguré en
novembre 2017.
à la fois la persistance, l’acuité

Hors série - Š‹ŒŽŽ‹Ž ‘ ’“”‹ŒŽ‹•Œ”–‹•’


140

The knowledge we build


is knowledge we share

L E A D I N G PA R T N E R F O R L U X U R Y
ACROSS THE MIDDLE EAST W W W. C H A L H O U B G R O U P. C O M
—˜™š›œš›˜š› ž Ÿ ¡˜™›š˜¢™¡£˜¢Ÿ - Hors série
141

 Monde Proche et Moyen-Orient

ARABIE SAOUDITE
La construction d’un
quatrième royaume
RIYADH
se trouve sur
un plateau
désertique au
centre du pays.
© SWEETMANGO /ISTOCKPHOTO

L’année 2018 devrait être marquée par le rajeunissement des élites, la


libération des mœurs et l’entrée dans l’ère post-pétrole. Le roi Salman
Ben Abdelaziz Al-Saoud continuera de tenir fermement les rênes
du pouvoir. Son jeune prince héritier lui sert d’orilamme dans un
pays où les moins de trente-cinq ans représentent plus des deux tiers
de la population.

Par Jacques Bourgeois, CCE Arabie saoudite

N
’en déplaise aux mé- pays où les moins de trente-
dias, ce pays est un cinq ans, dont il fait partie,
royaume. Il est donc sont plus de 70 %. De bouclier
dirigé par Salman ben pour un père de quatre-vingt-
Abdelaziz Al-Saoud et deux ans bien décidé à ré-
non par son fils Mohammed, gner et que ni la lucidité ni la

jusqu’à présent abandonné. 


qui lui sert d’oriflamme et de mobilité géographique n’ont
bouclier. D’oriflamme dans un

Hors série - ¤¥¦§¨©§¨¥ª§¨ « ¬­®¥¦¨§¥¯¦®°¥¯¬


142

Le comité des CCE EAU c’est :


● plus de 50 membres avec une majorité de responsable
régionaux sur l’Afrique, le Moyen Orient et l’Asie
● un grand prix VIE depuis presque dix ans
● un grand prix PME
● et une première mondiale dans tout le réseau :
le parrainage par les CCE de VIE présents dans le
pays ( près de 200)

BEYLIER Benoit, Société : GL Event Middle-East LAURENTI Jean‐Pierre, Societé : Ateeq International
BOUIN Xavier, Société : Tan Services LE GUENNEC Anne (Vice Président), Societé : Enova
CAIA Charles, Societé : Ponticelli LEBEL Claude, Societé : CMA CGM GULF
CAMBOLIVE Fabrice, Societé : Renault LECOQ Michèle (Secrétaire Générale), Societé : MLP Consulting FZE
CHALHOUB Patrick, Societé : Chalhoub Group LORTAL Philippe, Societé : Bollore Logistics
CHARPENTIER Cedric, Societé : Axa-Gulf MARIE Laurent, Societé : Trouvay & Cauvin
COHU Eric, Societé : BNP Parisbas MATTEI Claire, Societé : Millicom International Cellular
COLLEUIL Alexandre (Vice Président), Societé : Bloombox MECELLEM Adelane, Societé : Axa-Gulf
DAIX Roger, Societé : Thales NATALI Patrick, Societé : Safran
De RICAUD Raphael, Societé : Rothschild NUSEIBEH Hatem, Societé : Total
GIARD Matthieu, Societé : Air Liquide PETIT Olivier, Societé : Egis
GIRAUD Jean‐Pierre, Societé : Honoraire PIAT Michel, Societé : MBDA Systems
GRANET Olivier, Societé : Accor ROCHE Gilles, Societé : Air France - KLM
HARRIS Françoise, Societé : Harris & Co RYCX Jean‐François (Trésorier), Societé : RYCX Legal Consultants
HASHIM Marina, Societé : EDF SABBAGH Martin, Societé : JC-Decaux Middle-East
HIJAZI Sylvain, Societé : Archirodon SALLOUM Samir, Societé : Salloum & Partners LLC
HOBEILAH Nicolas, Societé : Legrand SCHEUER Jean‐Paul, Societé : Sanofi
HOUARI Mikail (Président), Societé : Airbus SEGUILLON Jérôme, Societé : Edge Technology Business
JAOUEN Isabelle, Societé : Dellisse Industries SOUNDARDJEE Richad, Societé : Société Générale
KASSIS Marc, Societé : Simstream THOUVENEL Jean‐Luc, Societé : Naval Group
KERVREN Yves (Vice Président), Societé : TechnipFMC VILLAIN Jean‐Paul, Societé : ADIA
LADEGAILLERIE Franck, Societé : Assystem WITEK Franck, Societé : Winenergies Consulting
±²³´µ¶´µ²·´µ ¸ ¹º»²³µ´²¼³»½²¼¹ - Hors série
www.cnccef.org
143

 Monde Proche et Moyen-Orient

 Un redoutable tandem. Le (ils du roi, ministre d’État de en vie et sauta par-dessus leurs
premier choisit la route, tient 1998 à 2015) Salman pâtit en- ambitions dès son intronisa-
le guidon, maîtrise les freins, suite de la volonté d’Abdallah tion pour livrer contre toute
simule parfois l’absence, pour de récupérer pour son compte, attente la position de prince
voir… Le second pédale, puis pour son ils Miteb, la ges- héritier à Muqrin, le plus
communique et s’expose aux tion des clientèles tribales. Et il jeune d’entre eux. Puis, après
regards. faillit perdre tout espoir de ré- avoir défrayé celui qui n’était
Mais pourquoi Mohammed gner quand Nayef fut nommé que le fils d’une esclave yé-
et pas son aîné, Sultan, né en prince héritier. Leurs relations ménite, il « accepta » sans état
1956, le premier astronaute n’étaient pas bonnes. Mais d’âme sa démission quatre
du monde arabe, très connu Nayef mourut en 2012, Salman mois plus tard. Mohammed
à l’étranger ? La destinée de fut nommé à sa place et devint ben Nayef – cinquante-huit
cet aîné fut en fait scellée lors roi au décès de son demi-frère ans et présentant l’avantage de
du divorce de sa mère… C’est Abdallah, le 23 janvier 2015. ne pas avoir de fils – fut ravi
donc une autre épouse de la Sa traversée du désert était de le remplacer. Le vieux roi
tribu des Ajman, qui a engen- inie. Il n’oubliera jamais cette ne faisait que paver la route à
dré l’heureux élu, Mohammed période dificile. sa progéniture.
(1985), mais aussi Turki Le 20 juin 2017, soit le 26 du
(1987), président du SRMG, Intrigues de palais mois de Ramadan, « la nuit

Nayef fut convoqué par le 


Khaled (1988), pilote de F15, Il s’employa d’abord à disqua- du Destin », Mohammed ben
et Nayef, Bandar, Rakan, plus lifier ceux de ses frères encore
jeunes encore. En cas d’acci-
dent, de décès impromptu, la
relève serait donc assurée…
Mohammed ben Salman est
devenu prince héritier en
juin 2017. Doté d’une grande
mémoire il connaît bien les
histoires de famille, les affaires
tribales et se rappelle tou-
jours de ce qu’on lui a fait…
comme son père, bien connu
pour prendre des décisions
frontales, rapides, et pour ne
revenir pratiquement jamais
en arrière.
Pendant le règne du roi Fahd
dont il était le favori, Salman
fut le principal tuteur du clan
des Al-Saoud et le gestionnaire
attentif des relations avec les
tribus. Gouverneur de la pro-
vince de Riyad pendant cin-
quante-cinq ans, entre 1955
et 2011, il traversa pourtant
une période dificile dès 1995,
date de l’embolie cérébrale de
Fahd, et ceci jusqu’à la mort
du Prince Nayef. D’abord
marginalisé sous la régence
d’Abdallah par l’activisme ef-
fréné d’Abdelaziz ben Fahd

Hors série - ¾¿ÀÁÂÃÁ¿ÄÁ ŠÆÇÈ¿ÀÂÁ¿ÉÀÈÊ¿ÉÆ


145

 Monde Proche et Moyen-Orient

© STR/AFP
 Roi qui le it arrêter. Puis le Sur un plats. Le Roi le sait, qui jour et nés. Plus de 3 000 personnes
conseil d’allégeance accepta de fond de nuit veille au grain. furent ensuite mises en exa-
le remplacer par Mohammed men et leurs comptes ban-
ben Salman (trente-deux ans). patriotisme Arrestations caires gelés.
Par décret royal, la Loi de émergeant, historiques Miteb ben Abdallah ben
succession fut amendée ain À Riyad, dans la nuit du 4 no- Abdelaziz Al-Saoud, ministre
le souverain
que les petits-ils d’Abdelaziz vembre 2017, un missile Scud de la Garde nationale, faisait
soient éligibles. Simultané- a su faire de longue portée, de concep- partie des personnes arrê-
ment Abdelaziz ben Saoud ben adhérer tion iranienne et provenant tées. La dernière force armée
Nayef (trente-trois ans) fut du Yémen, se dirigea vers l’aé- – 100 000 hommes, très bien
les jeunes
nommé à la tête d’un ministère roport. Il fut détruit par les équipés, avec une réserve
de l’Intérieur réduit à la por- Saoudiens à Patriot de l’armée saoudienne. tribale de 50 000 bédouins –
tion congrue et ceci à la place un nouveau Dans les heures qui suivirent non encore contrôlée par
de son oncle Mohammed. s’accumulèrent des nouvelles Mohammed ben Salman, était
projet de
Salman avait donc choisi son inattendues. Dans les ports et décapitée. Dans le même
neveu pour être le cheval de société. aéroports du pays, les départs temps, le pouvoir religieux
Troie de son ils. Si Mohammed des avions et yachts privés des fut recadré. Plus de quatre-
ben Nayef avait décliné la pro- personnes les plus inluentes vingt-deux dignitaires furent
position, arguant qu’il avait du Royaume furent interdits. emprisonnés, des imams, des
encore d’autres oncles à servir, À l’hôtel Ritz Carlton, onze membres de la police reli-
peut-être serait-il resté dans la princes, des dizaines d’anciens gieuse, des clercs ayant inancé


ligne successorale . Mais l’his- ministres et fonctionnaires, Daesh, Al-Qaïda ou émis des
toire ne repasse jamais les des businessmen furent inter- prêches non conformes.

Hors série - ËÌÍÎÏÐÎÏÌÑÎÏ Ò ÓÔÕÌÍÏÎÌÖÍÕ×ÌÖÓ


147

 Monde Proche et Moyen-Orient

© GIUSEPPE CACACE/AFP
OPÉRATION
ANTI-CORRUPTION
Plusieurs princes et
dignitaires ont été
retenus au Ritz Carlton
en novembre dernier.

 En deux ans, tout en osant l’État et des ministères, saoudi- pouvoir contre la corruption.
prendre des initiatives fortes sation accélérée, retour à la so- Ce dernier ils d’Abdelaziz vient
lors de deux nuits historiques, le ciété plus libérale d’avant 1979, de construire les bases de ce
Roi Salman a donc patiemment projets futuristes, rêve spatial, qui pourrait devenir à l’issue
placé ses pions sur l’échiquier ouverture du champ des loisirs : de son règne, le quatrième État
saoudien, mettant inalement cinémas, théâtres, concerts…) des Al-Saoud1, celui des pe-
mat ses opposants putatifs : le obtenant plus habilement que tits-ils d’Abdelaziz. Un État en
conseil d’allégeance – miroir son prédécesseur l’aval de la rupture profonde par rapport
de la famille royale – l’a sui- majorité de ses sujets féminins au précédent qui pourrait être
vi à 91 % ; les oulémas ont été (relâchement du carcan social, marqué par le rajeunissement
recadrés ; la Défense nationale, permis de conduire des voitures de ses cadres, par une libération
la Garde royale sont restées – et des camions ! – rejet des accrue des mœurs, par l’entrée
sous contrôle ; le ministère de idées religieuses extrémistes, dans une ère d’après-pétrole et
l’Intérieur a été décapité, puis affaiblissement de la police des de relux de l’extrémisme. Tou-
fractionné ; les ministères clés mœurs…). Des illes et des jours un Royaume, mais déjà
et les Affaires étrangères ont été épouses qui avaient été trop une monarchie moins absolue,
retirés aux princes… La Garde longtemps marginalisées et ré- évoluant pas à pas du tribalisme
Nationale a été enlevée au clan duites à l’ennui. Dans un pays vers le patriotisme, le berceau
Abdallah après plus d’un de- où il n’y a pas de trottoirs, la rue d’une puissance régionale qui
mi-siècle de domination. ne risque donc pas de gronder à en continuant à se débrider
Sur un fond de patriotisme court terme, d’autant que très aura à éviter de sombrer dans
émergeant, le souverain a su faire nombreux sont ceux qui dans un nationalisme incongru. ■
adhérer les jeunes Saoudiens le peuple et parmi les jeunes
à un nouveau projet de société princes apprécient le discours 1. Lire : Arabie saoudite, l’incontournable,
(sauts de génération à la tête de et la pratique musclée du Jacques-Jocelyn Paul, Riveneuve

Hors série - ØÙÚÛÜÝÛÜÙÞÛÜ ß àáâÙÚÜÛÙãÚâäÙãà


148

 Monde Afrique

L’entreprenariat :
un impératif à relever
L’Afrique fait l’objet, depuis quelques années, de toutes les attentions.
Elle attire et il y a lieu de s’en réjouir tant elle présente de nombreux
atouts naturels mais aussi humains. Les richesses minières, hydrauliques,
les capacités énergétiques fossiles ou renouvelables, les ressources
agricoles — la terre africaine est extrêmement fertile, elle s’adapte à
toutes les cultures et toutes les semences — contribuent à faire de ce
continent un véritable Eldorado.

© MARTHE VAN DER WOLF/DPA/AFP


Par Loïc Tribot La Spière, Délégué général du Centre d’étude et de prospective stratégique
et Henri-Nicolas Fleurance, avocat fondateur du Cabinet De Gaulle, Fleurance & Associés

C
ertains États ont fait ADDIS-ABEBA en Éthiopie, au Gabon et des
Tramway.
de l’entreprenariat en projets stratégiques notamment
Afrique un axe privi- avec Djibouti. Néanmoins, un
légié de leur dévelop- certain nombre de points in-
pement, un véritable terpellent car ils pourraient se
levier de croissance. C’est le cas révéler être de véritables freins
de la Chine, dont plus d’un mil- à la dynamique engagée.
lion des ressortissants se sont
installés depuis quelques an- Disparités régionales
nées sur ce continent, et qui a su L’Afrique est un large terri-

immenses, une terre de 


initier des projets économiques toire dont les disparités sont
de grande ampleur en Algérie,

åæçèéêèéæëèé ì íîïæçéèæðçïñæðí - Hors série


149

ALGÉRIE TUNISIE
Pib 174 Pib 40
Pop. 41,5 Pop. 11,3
Pib/hab. 4 187 Pib/hab. 3 553
MAROC
Tx croiss. Pib 1,8 Tx croiss. Pib 2,3
Pib 106 Exp. B&S 24 Exp. B&S 40
Pop. 34,1 IDH 0,745 IDH 0,725
Pib/hab. 3 092
Tx croiss. Pib 3,8
Exp. B&S 35 MALI TCHAD
IDH 0,647
Pib 14 Pib 10
Pop. 17,4 Pop. 12
Pib/hab. 825 Pib/hab. 790
Tx croiss. Pib 5,3 Tx croiss. Pib 0,2
SÉNÉGAL
Exp. B&S 21 Exp. B&S 30
Pib 15 IDH 0,442 IDH 0,396
ÉTHIOPIE
Pop. 15,8 Pib 78
Pib/hab. 973 Pop. 92
Tx croiss. Pib 6,7
NIGÉRIA Pib/hab. 845
Exp. B&S 29 Pib 400 Tx croiss. Pib 8,3
IDH 0,494 BURKINA FASO Pop. 188 Exp. B&S 8
RD CONGO
Pib 12 Pib/hab. 2 123 IDH 0,448
Tx croiss. Pib 1,2 Pib 41
Pop. 19
Exp. B&S NC Pop. 86,6
Pib/hab. 647
IDH 0,527 Pib/hab. 474
Tx croiss. Pib 6,1
Tx croiss. Pib 4,7
Exp. B&S 25
Exp. B&S 25
IDH 0,402
IDH 0,435
CÔTE D’IVOIRE
Pib 37 CAMEROUN KENYA
Pop. 25 Pib 29 Pib 75
Pib/hab. 1 477 Pop. 24,3 Pop. 46,7
Tx croiss. Pib 6,8 Pib/hab. 1 217 GABON Pib/hab. 1 607
Exp. B&S 33 Tx croiss. Pib 3,9 Tx croiss. Pib 5,5
Pib 14
IDH 0,474 Exp. B&S 23 Exp. B&S 15
Pop. 2
IDH 0,518 IDH 0,555
Pib/hab. 7 448
Tx croiss. Pib 1.3
Exp. B&S 41 TANZANIE
IDH 0,697
Pib par habitant Pib 51
supérieur à 10 000 dollars
Pop. 49,6
Pib par habitant Pib/hab. 1 032
entre 5 000 et 10 000 dollars
Tx croiss. Pib 7,2
Pib par habitant Exp. B&S 18
entre 2 000 et 5 000 dollars
IDH 0,531
Pib par habitant
inférieur à 2 000 dollars

Pib : Pib en milliards de dollars, estimation 2017, FMI


Pop. : population en millions d’habitants, 2016, FMI
Pib/ hab. : en dollars 2016, FMI
Tx croissance annuel du Pib : prévisions 2017, Banque mondiale AFR. DU SUD
Export de biens et services : en % du Pib 2016, source Banque mondiale
IDH : indice de développement humain 2015, source PNUD Pib 317
Pop. 56,8
Pib/hab. 5 588
Tx croiss. Pib 0,6
Exp. B&S 30
IDH 0,666

Hors série - òóôõö÷õöóøõö ù úûüóôöõóýôüþóýú


ÿE E  E E 
E  - Hors série
151

 Monde Afrique

 contrastes où se côtoient


des pays riches et d’autres très
pauvres et dont les écarts ne
vont cesser de se creuser. Plus
les inégalités de revenus sont
fortes, plus la croissance est
faible, ce qui n’est pas sans inci-
dence sur la formation, la santé,
l’accès à l’emploi et la capacité
à entreprendre.
La sécurité demeure un point
incontournable pour assurer
un développement économique
pérenne. Constatons qu’elle

© 1001SLIDE /ISTOCKPHOTO
reste à préserver ou à recon-
quérir dans un certain nombre
d’États du continent malgré de
réelles évolutions constatées.
Chacune des cinq grandes ré-
gions qui la composent est
confrontée à l’heure actuelle à
des menaces, des tensions. Les
réponses apportées varient en TANZANIE tiers de la population afri- autour de dix villes à taille in-
fonction des contextes écono- Terres arables. caine vivront en ville avec des termédiaire), au Maroc (avec
miques et culturels, du niveau conséquences signiicatives en des programmes d’améliora-
d’organisation politique et des matière d’infrastructures (lo- tion des habitats et de réfection
capacités militaires avec des ré- gements, transports, sécurité) des sites, notamment à Fès, à
sultats extrêmement contrastés. et aussi en matière alimentaire Tanger) ou en Éthiopie (avec
et bien sûr sanitaire. Le pire le développement de transport
Croissance démogra- scénario imaginable serait que public de masse, notamment le
phique sans précédent certains États se résument à tramway d’Addis-Abeba).
Par ailleurs, la pression socio- un, deux voire trois grandes
démographique et les priori- villes : que l’Afrique ne soit plus Réservoir d’avenir
tés se ressentent différemment qu’une collection de mégapoles. La jeunesse est l’une des très
suivant que l’on se trouve au Dans son dernier rapport grandes richesses de l’Afrique
Bénin, Gabon ou Soudan du concernant l’Afrique, le Centre (70 % a moins de 30 ans et
Sud. L’Afrique connaît une de développement de l’OCDE dans certaines régions le ra-
croissance démographique sans souligne que les villes d’Afrique tio peut dépasser les 80 %). La
précédent et représente plus du grossissent très rapidement jeunesse est un potentiel mais
quart de la population mon- mais créent relativement peu également une ardente obliga-
diale. Selon les prévisions de d’emplois « décents » et que, tion à l’action, à l’éducation, à
l’OCDE, elle pourrait passer de globalement, les populations la formation (il y aura environ
1,5 milliard en 2030 à 4,3 mil- souffrent aujourd’hui des in- 700 millions de jeunes Africains
liards en 2100. Dans ce contexte, convénients de l’urbanisation à scolariser dans les quinze pro-
les villes africaines sont vouées sans en tirer tous les bénéices chaines années), à la création
à connaître une croissance espérés. d’emploi, au partage des res-
exponentielle. Aujourd’hui des Soulignons cependant des ponsabilités, une obligation à
mégapoles comme Lagos ou contre-exemples de politiques agir différemment dès à présent.
Kinshasa concentrent une gran- urbaines, volontaristes, concer- C’est à travers ce formidable
de part de la population et la tées, menées en Afrique, no- réservoir d’avenir qu’il faut

ain de relever le déi de 


tendance ne paraît pas faiblir. tamment au Rwanda (avec une repenser le système éducatif
À ce rythme, en 2050, les deux stratégie de développement

Hors série -        


152

LE GROUPE SNCF EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

SNCF est l’un des premiers groupes mondiaux de transport de voyageurs et de logistique
marchande avec 31,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 dont 33% à l’international, dans
120 pays.

A travers ses filiales, le groupe propose une offre adaptée aux besoins actuels de l’Afrique en
matière de mobilité :
• la conception et la modernisation des infrastructures ferroviaires ;
• l’entretien des parcs ferroviaires ;
• la conception et l’exploitation des gares ;
• la conception ou l’exploitation des transports collectifs en site propre urbain et des
axes ferroviaires à haut débit ;
• l’apport de solutions intégrées sur la chaine logistique ;
• ou encore la formation des personnels et l’assistance aux décideurs.

Dans le domaine de la logistique, SNCF Logistics (Geodis), est


opérateur dans 11 pays du continent avec des implantations
principales en Afrique du Sud, Cameroun et Tchad, employant plus
de 400 personnes. Le groupe intervient principalement dans les
activités de freight forwarding et de logistique industrielle dans les
secteurs pétroliers, miniers et énergétiques.

Systra, groupe de conseil et d’ingénierie, leader mondial


de la conception des infrastructures de transports a
réalisé de nombreuses études sur le continent pour des
projets de réhabilitation de chemins de fer nationaux ou
des infrastructures nouvelles. Systra intervient aujourd’hui
en assistance à maitrise d’ouvrage au Sénégal sur le
projet du TER de Dakar ou encore en Ethiopie pour la
construction de la nouvelle ligne ferroviaire Awash -
Kombolcha - Hara Gebeya.

Pour tout contact :

Frédéric BARDENET, conseiller diplomatique & directeur développement Afrique

frederic.bardenet@sncf.fr / +33185078182

Campus  !"#"$#
Etoiles - Hors
– Secrétariat série
Général Groupe – 2 place aux Etoiles
CS 70001 – 93633 LA PLAINE SAINT-DENIS cedex - France
153

 Monde Afrique

 l’emploi qui passera par la challenge de l’Afrique. En l’oc- Les villes d’infrastructures routières, éner-
formation, la diversiication de currence, le premier déi à rele- d’Afrique gétiques, aériennes ain de faci-
l’économie, l’industrialisation, ver est celui de l’éducation et de liter les échanges et développer
et le développement du secteur la formation : réduire l’inéqua- grossis- l’activité économique.
tertiaire. Mettre l’homme en tion du système éducatif à la sent très
situation de comprendre, c’est réalité du quotidien, revoir les
rapidement
Dynamique nécessaire
nécessaire, mais le mettre en matières étudiées, promouvoir de diversiication
capacité d’entreprendre, c’est plus systématiquement l’ensei- mais créent et d’entreprenariat
encore mieux. À cet égard, il gnement professionnel, repen- relative- Veiller à ce que les politiques et
sera intéressant de suivre les ex- ser les méthodes d’enseigne- les administrations se mettent
ment peu
périences menées au Maroc, au ment, veiller à l’adaptation et à au service d’une vraie dyna-
Kenya, au Ghana, en Éthiopie. l’actualisation des compétences d’emplois mique de diversiication et
du corps enseignant, inciter les décents. d’entreprenariat est une né-
Les déis de jeunes diplômés à tenter l’initia- cessité. Globalement, les éco-
l’économie tive entrepreneuriale. Dévelop- nomies africaines restent trop
Constatons globalement que per les échanges intra-africains dépendantes des matières pre-
les structures existantes et la est aussi une priorité. Ils repré- mières et bien sûr de la varia-
faible diversiication du tissu sentent 12 % en Afrique (à titre tion de leurs cours. Les entités
économique ne permettent pas de comparaison, les échanges qui gèrent ces activités créent
de relever pleinement le déi intra-européens sont d’environ peu d’emplois et n’offrent pas

à une population jeune et 


de l’emploi. Relever le déi de 60 %). De même que poursuivre des proils de carrière sufisants
l’économie est et reste le grand les efforts déployés en matière

Hors série - %&'()*()&+() , -./&')(&0'/1&0-


154

G U I N E E CO N A K R Y

Les Entreprises françaises sont à votre disposition pour


vous accompagner dans vos investissements en Guinée

Sont aussi présents sur la photo :


Mr L’ambassadeur de France Jean-Marc GROSGURIN, Mr le Premier Conseiller de l’ambassade de France
Mr Laurent FAVIER, Mr Lognara TRAORE Mission Economique

Agro industrie SOBRAGUI (Groupe CASTEL) ARISKY AZOUG


Produits pharmaceuiques LABOREX (CFAO) FREDERIC BRECHAT
Transports aériens AIR France HENRY LEDOUX remplacé par LAURENT ESNAULT
Logisique transports BAL (BOLLORE) BERNARD DE BUOR et MARC GERARD (absent)
Mines SMB FREDERIC BOUZIGUES
Automobiles CFAO JEAN-MARC JUILLIEN
BTP SOGEA SATOM LIONEL EXPERT
Gaz industriels SOGEDI CHARLY PERNOUD
Banques SOCIETE GENERALE MARC LEGUEVAQUES
Hôtellerie HOTEL NOOM JEAN-FRANCOIS REMY
Impression - Communicaion - Évènemeniel LA CARTERIE CONCEPT SYLVIE PASSEBON
Telecoms ORANGE BRELOTTE BA
Santé CLINIQUE A PARE NABIL SAAD
Audit experise BIVAC, VERITAS OLIVIER LEDERER
Pétrolier TOTAL CHEICK OMAR DIALLO
234567563856 9 :;<34653=4<>3=: - Hors série
155

 Monde Afrique

 dynamique. Il conviendra signiicatif mené par la bourse auront aussi à mener des po-
notamment d’accompagner et de Casablanca au cours de ces litiques foncières innovantes,
de soutenir la création d’en- quinze dernières années. Ef- qui sécurisent les agricul-
treprises mais aussi de suivre le fectivement, en quinze ans, la teurs, accompagnent et recon-
développement de ces activités bourse de Casablanca a en- naissent les éleveurs notam-
ain de les faire passer du stade registré 43 introductions en ment au Sahel et à renforcer
de PME au stade d’ETI et d’of- bourses et le marché a permis la ilière agro-industrielle. En-
frir un cadre juridique et iscal ainsi aux entreprises de lever viron 60 % des terres arables
beaucoup plus prévisible. Par- environ 9 milliards d’euros. non exploitées se trouvent en
mi les autres déis à relever, il Dans les années à venir, les Afrique. La ilière agro-in-
faudra veiller à une meilleure dirigeants africains devront dustrielle représente 15 % du
circulation inancière et à une construire les fondements Pib africain. Cependant, elle
mise en place de politique de d’une économie plus formelle n’est portée que par quelques
crédits ambitieuse. Saluons, à ain de créer des conditions États comme l’Afrique du Sud,
cet égard, le rôle joué par les plus favorables à un dévelop- la Côte d’Ivoire, l’Égypte, le
grandes bourses africaines et pement harmonieux et pé- Kenya, le Maroc, la Tanzanie,
par les grands réseaux ban- renne. L’économie informelle la Zambie, qui transforment
caires répartis dans plusieurs peut représenter plus de 80 % localement un tiers de leurs ex-
États. Il conviendra aussi de du Pib dans certains États. portations agricoles. Et bien sûr,
faciliter l’accès des entreprises Plus de 85 % de la population ils ont à construire, dès à
africaines au marché boursier. subsaharienne est exclue du présent, le fondement d’une
Soulignons, à cet égard, le rôle système inancier formel. Ils économie digitale… ■

Hors série - ?@ABCDBC@FBC G HIJ@ACB@KAJL@KH


156

 Monde Afrique

ALGÉRIE
Un potentiel de développement,
mythe ou réalité ?

ALGER
La corniche.
© GUIDE D ALGER

Depuis une dizaine d’années, l’Algérie est portée par un vent de


libéralisation de l’économie et un désir airmé de l’État algérien
d’attirer les investisseurs étrangers. Malgré certains blocages politiques,
juridiques et économiques, ce pays garde toujours aujourd’hui un
potentiel extraordinaire de développement. Avec une population de plus
de 40 millions d’habitants dont 70 % ont moins de trente ans, les marges
de progression sont énormes.

Par Michel Bisac, président des CCE Algérie

F
orbes et Control Risks place et même l’Iran (100e) et Un potentiel de
viennent de classer l’Égypte (101e) sont en meil- développement qui se
l’Algérie parmi les leure position. Les facteurs rete- transformera en succès
trente derniers pays nus dans cette étude sont entre La loi de juillet 2009 sur le 51/49
(sur 154) dans le autres, l’innovation, les taxes, la (obligation d’avoir un parte-
monde où il fera bon investir technologie, la corruption, les naire algérien majoritaire) et la
en 2018. Son voisin marocain se risques politiques, la qualité de baisse des tarifs du pétrole à par-
place à la cinquante-cinquième vie, le droit de propriété. tir de l’été 2014 ont quelque peu

MNOPQRPQNSPQ T UVWNOQPNXOWYNXU - Hors série


157

refroidi les ardeurs. L’Algérie L’Algérie a


se cherche, et a enin compris compris que UN MODÈLE ÉCONOMIQUE
que le travail, la diversiication
de l’économie, la production na- la diversii- FONDÉ SUR LE SECTEUR DES
tionale étaient des valeurs fon- cation de HYDROCARBURES
damentales pour ne plus avoir
l’économie En matière d’hydrocarbures, le pays est :
les yeux rivés sur un cours luc-
tuant du baril de pétrole. L’ère permet • 18e producteur mondial de pétrole brut et 15e exportateur
• 11e producteur mondial de gaz naturel et 8e exportateur
des marchands et des proits de ne plus doté de réserves importantes en hydrocarbures de schiste et un
rapides est terminée et l’impor-
avoir les potentiel majeur en énergies renouvelables.
tation sans valeur ajoutée ne
restera pas éternellement le mo- yeux rivés Le secteur des hydrocarbures représente :
dèle économique national. Un sur un cours • 19 % du Pib en valeur (30 % en 2014)
seul mot d’ordre aujourd’hui : • 95 % des recettes d’exportations mais 2 % de l’emploi.
luctuant
restaurer les équilibres budgé-
taires tout en préservant les ré- du baril de Le secteur des hydrocarbures finance :
serves de change. • le budget de l’État, à hauteur de 40 %
pétrole. • les importations du pays, dont l’intensité au Pib s’établit à 26 %
• la croissance hors hydrocarbures via les programmes
Des réformes d’investissements publics
chaotiques • les transferts sociaux (26,5 % du Pib).
Des mesures incitatives à la subs-
titution aux importations dans
de nombreux secteurs (agricul-
DE NOUVELLES CONTRAINTES
ture, agroalimentaire, secteur À SURMONTER D’ICI 2019
minier, matériaux de construc-
Effets de l’ajustement budgétaire après un déicit de 13,7 %
tion, pétrochimie, pharmacie, en 2016, qui s’articule autour d’une réduction des dépenses
plasturgie, construction métal- d’équipement (-28 % en 2017) et une progression de la iscalité
lique, textile, automobile, élec- ordinaire. Le inancement monétaire du déicit comporte des
troménager, électronique,….) risques inlationnistes.
sont prises mais, au coup par • Une contrainte extérieure qui reste importante :
coup, sans une vision globale - une balance courante en déicit (18 milliards de dollars en
et provoquant parfois des blo- prévision en 2017)
cages directs de l’économie. - une baisse des réserves de change (94 milliards de dollars en
prévision à in 2017)
Ces mesures font souvent l’ob-
- une dépréciation du dinar face au dollar de 20 % en 2015 et de
jet d’ajustements, d’ordres et 3,2 % en 2016
de contre-ordres, empêchant
toute planiication et visibilité
à moyen terme (ne parlons pas
FACTEURS POSITIFS
du long terme) compliquant • Des réserves de change à un niveau confortable (94 milliards
ainsi l’établissement des bu- de dollars en prévision pour in 2017), qui représentent
siness plans dont nos entreprises environ vingt mois d’importations.
ont besoin pour se développer. • Une faible dette publique (17,3 % prévu en 2017) et un faible
En 2017, le pays a connu trois endettement extérieur (2,7 % prévu en 2017).
Premiers ministres successifs • Un niveau d’investissement public qui devrait demeurer élevé
(Sellal, Tebboune, Ouyahia) et (12 % du Pib chaque année jusqu’en 2019).
• Un niveau d’infrastructures développé par rapport
la perspective des élections pré-
aux voisins (routes, raccordements électricité et gaz,
sidentielles de 2019 ne rassure
assainissement).
pas les investisseurs avec la suc- • Un secteur privé dynamique (agroalimentaire, BTP, santé). ■
cession du Président Abdelaziz
Boutelika ou la possibilité d’un Source : FMI, (*) prévisions

L’assèchement des liquidités 


cinquième mandat.

Hors série - Z[\]^_]^[`]^ a bcd[\^][e\df[eb


158

ghijkljkhmjk n opqhikjhriqshro - Hors série


159

 Monde Afrique

ALGER est réelle. Une fois la phase d'ap- Les besoins sont énormes dans
Le port. prentissage dépassée, ceux qui tous les domaines et plus parti-
auront fait le pari de la réussite culièrement dans les secteurs de
des réformes entreprises auront l’agriculture, de l’agroalimen-
et garderont une avance certaine taire, de l’industrie (tous secteurs)
et des avantages concurrentiels et bien entendu du numérique
dificiles à rattraper. Pour les et des énergies renouvelables.
PME, il faut aussi proiter de L’Algérie est un pays d’une ap-
cette période de redressement proche compliquée qu’il convient
car le pays a besoin de savoir- peut-être de déconseiller aux pri-
faire dans tous les domaines. Et mo exportateurs.
même si cela reste compliqué, Toutefois, les opportunités sont
c’est le moment de trouver des nombreuses, à condition de sa-
© GUIDE D ALGER

partenaires algériens sérieux, voir identiier les projets et les


grâce à une sphère privée qui re- partenaires et surtout de se faire
gorge d’entrepreneurs de talent, accompagner. Patience, persé-
désireux d’investir et de déve- vérance, choix du bon parte-
lopper l’économie de leur pays. naire, accompagnement de qua-


Ces partenaires existent, l’argent lité sont les clés du succès dans
est aussi un autre facteur aussi et la main-d’œuvre est as- ce pays qui ne demande qu’à
d’inquiétude avec un allonge- sez bon marché et de plus en transformer son potentiel en
ment des délais de paiement plus qualiiée et volontaire. réussite éclatante. ■
mettant en grande dificulté les
entreprises peu soutenues par
un système bancaire, qui devient
Froid Industriel & traitement d'air
de plus en plus frileux pendant
que le commerce informel re-
présenterait presque 50 % de
l’économie. Le recours au i-
nancement non conventionnel
(autrement dit la planche à bil-
lets) pose aussi de nombreux
questionnements sur les dérives
possibles en termes d’inlation et
de dévaluation d’une monnaie Conception, installation et service d’équipements
déjà en forte baisse : 140 sur le de froid industriel et de traitement d’air pour les
marché oficiel et plus de 200 industries agroalimentaires et pharmaceutiques.
sur le marché parallèle. Vu de
l’extérieur, ces réformes parais- Optimisation énergétique pour les solutions de :
sent bien chaotiques et l’insé-
curité politique bien réelle. Les - Refroidissement rapide et conservation
états-majors des grands groupes - Congélation et surgélation IQF
se posent donc des questions - Traitement des ambiances
légitimes sur le bien-fondé de - Salles blanches
leurs investissements et pour-
raient remettre en question leurs Fluides naturels.
priorités.
22 Boulevard Maréchal Leclerc Tel : 33 4 77 50 41 99
Le bon moment pour 42230 Roche La Molière France Fax : 33 4 77 50 43 22
prendre position Email : nabid@abnec.com Web : www.abnec.com

Alger Casablanca Tunis


Le pays se réforme à marche for-
cée et la volonté de changement

Hors série - tuvwxywxuzwx { |}~uvxwuv~€u|


160

 Monde Afrique

AFRIQUE DU SUD
On repeint l’arc-en-ciel
CIRYL
RAMAPHOSA
Président de
l’ANC depuis
décembre 2017.

© GLYN KIRK / AFP


L’African National Congress vient de porter à sa tête Cyril Ramaphosa que
nombreux voyaient comme le successeur de Mandela dès 1999. Est-ce que
ce changement de leadership permettra à l’ANC de retrouver le supplément
d’âme qui lui a fait défaut pendant les années Zuma et de donner au pays
un nouvel élan pour réduire enin les inégalités et reprendre le chemin de la
croissance réelle dont il a besoin ?

Par Jérôme Boyet, président du comité Afrique du Sud des CCE

L
es milieux d’affaires Changement de
et les agences de no- paradigme politique
tation ont tendance à Jacob Zuma, igure historique
répondre positivement en exil et président de l’ANC
à cette interrogation. depuis le congrès de Polokwane
2018 pourrait voir l’économie en 2007 a cédé sa place à Cyril
sud-africaine enin dépasser ses Ramaphosa lors du congrès de
prévisions de croissance. décembre 2017. Pour rappel,

‚ƒ„…†„…‚‡„… ˆ ‰Š‹‚ƒ…„‚Œƒ‹‚Œ‰ - Hors série


161

l’ANC est le parti au pouvoir 1. Stat SA : Poverty faible et ne permet pas la réduc- correctement qu’un nombre
Trends in South Africa
depuis l’élection de Nelson report 2017 – Individu
tion des inégalités, reparties à trop faible de jeunes pour réel-
Mandela en 1994. Jacob Zuma vivant avec moins la hausse ces dernières années. lement impacter la situation de
reste formellement le président de 992 ZAR / mois À titre indicatif, on peut utile- l’emploi2.
(65 euros).
de la République d’Afrique du 2. L’État dépense ment rappeler que 55 % de la Enin, il n’y a plus dans la « born
Sud. L’arrivée de Ramaphosa l’équivalent de 6 % du population vit en dessous du free generation3 » de sentiment
Pib dans son système
est perçue par les observateurs éducatif mais moins de seuil de pauvreté1. Cette pau- de gratitude vis-à-vis des aînés
comme marquant la in des 15 % d’une classe d’âge vreté affecte particulièrement qui ont lutté contre le régime de
entre à l’université.
années Zuma, caractérisées par 3. Born Free Genera-
les jeunes de moins de vingt- l’apartheid. Il est urgent pour le
de nombreux scandales de cor- tion : personnes nées quatre ans, en lien direct avec pays d’intégrer ces jeunes dans
ruption et un népotisme avéré après 1994 (fin du leur faible niveau d’éducation. l’économie réelle qui est plus
régime d’apartheid).
et décomplexé. L’espoir d’un L’éducation, problème sous- une économie développée avec
retour à une ANC plus proche jacent à beaucoup d’autres de nombreux exclus qu’une
des valeurs de Nelson Mandela devra être remise dans une lo- économie en développement
se formalise. Cependant, cette gique d’eficacité et de qualité comme le martèle le gouverne-
élection a laissé des fractures pour tous permettant aux gé- ment. Élevés dans les idéaux de
profondes au sein du parti au nérations futures de se battre justice sociale post-apartheid,
pouvoir et le nouveau leader à armes égales avec les autres ils s’impatientent de la lenteur
devra, avant toute initiative, nations et les émergents conti- de la transformation du pays et

richesses après vingt-cinq 


rassembler en interne. Issu de nentaux. L’éducation coûte de la faible redistribution des
l’action syndicale et de la lutte cher à la société et ne forme
contre l’apartheid, Cyril Rama-
phosa est vu comme libéral par
les milieux d’affaires du fait no-
tamment de sa réussite écono-
mique lors des vingt dernières
années.
Le premier test de Ramaphosa
sera sa capacité à surmonter les
divisions internes et à prendre
rapidement la présidence du
pays (le président sud-afri-
cain n’est pas élu en son nom
propre. Il est le représentant du
parti élu à la présidence du pays
et pourrait donc changer avant
la in de son mandat prévu à
la mi-2019). Au-delà de la po-
sition formelle, ce changement
de personne rendra sa capacité
d’action au gouvernement.

Des enjeux bien réels


Après environ huit ans d’inac-
tions, les principaux chantiers
« sociaux » du gouvernement
devraient être centrés sur la
lutte contre le chômage, l’édu-
cation et un meilleur partage
des richesses. La croissance de-
vra être redynamisée. Depuis
2011, celle-ci s’avère plutôt

Hors série - Ž‘’“‘’”‘’ • –—˜’‘™˜š™–


HAROPA
P R E M I E R
SYSTÈME
PORTUAIRE
F R A N Ç A I S

LE HAVRE UNIS POUR UN MEILLEUR SERVICE


> 1er Port du range nord-européen touché à l’import et dernier à l’export

ROUEN > 600 ports connectés dans le monde


> Connexions multimodales de premier plan

PARIS > Procédures de dédouanement simplifiées


> 57 terminaux maritimes et fluviaux accessibles 24h/7j

@ H a ro pa po rt s www.haropa-solutions.com
Contacts : +33 (0)2 32 74 72 06 c u s t o m e r. s e r v i c e @ h a r o p a p o r t s . c o m

CCE-haropa.indd 1 07/01/2016 11:11


163

 Monde Afrique

© RAPIDEYE/ISTOCKPHOTO
© BEN 1183/ISTOCKPHOTO

 ans de règne ANC. Les iné- pour ses capacités de négocia- CAPETOWN au mieux de la coniance re-
L’Afrique du Sud
galités restent fortes entre une teur. La situation dont il hérite est une terre de
trouvée dans le pays mais aussi
population urbaine riche et au sein de l’ANC et du gouver- contraste entre dans la région. L’embellie sur les
majoritairement blanche et les nement étant complexe et sa une population matières premières et les renou-
urbaine riche et
campagnes, noires et pauvres. base de support étroite, il sera majoritairement veaux politiques au Zimbabwe
contraint de négocier pour ré- blanche et les et en Angola devraient impacter
campagnes,
Pourquoi s’intéresser former le pays. Les annonces et noires et pauvres. positivement l’activité sud-afri-
à l’Afrique du Sud les actes ne seront donc pas for- caine, favorisée par sa capaci-
en 2018 ? cément toujours en adéquation té productive, sans équivalent
Tout d’abord, il ne faut pas prima facie et le jeu politique dans la zone.
sur-réagir au jeu politique. sera complexe et permanent. L’élection du nouveau président
Malgré les dificultés évoquées Il devient donc indispensable de l’ANC ouvre également une
plus haut, l’Afrique du Sud dans ce contexte pour les en- nouvelle période dynamique
reste le pays le plus industriali- treprises présentes en Afrique économiquement et stable po-
sé du continent et une des trois du Sud, ou voulant y investir, de litiquement. Après des années
plus grosses économies. Ain rester au plus près de l’actualité. Zuma chaotiques et les chan-
de maintenir cette position, Encore une fois, les actions plus gements tragiques de gouver-
le gouvernement doit agir en que les paroles ou promesses nement, on devrait assister à
2018 et montrer des résultats seront à analyser. une normalisation de l’action
tangibles sur ses objectifs so- Par ailleurs, il faut proiter gouvernementale propice à
ciaux notamment. Le statu quo d’une sérénité retrouvée. Ces une amélioration du climat
favoriserait l’érosion de l’élec- réformes impacteront l’envi- des affaires. Cyril Ramaphosa
torat ANC à la veille des élec- ronnement des affaires et de a été le grand organisateur de
tions présidentielles de 2019. nouvelles lois devraient faire la revue stratégique conduite
On rappellera que les dernières leur apparition ain de favori- en 2015 par l’Afrique du Sud et
élections municipales ont été ser l’emploi formel. En consé- connue sous le nom de Natio-
globalement perdues par le quence, des ajustements seront nal Development Plan (NDP).

tions proposées devront être 


pouvoir en place. sans doute nécessaires pour que Même si quelques-unes des ac-
Cyril Ramaphosa est réputé les entreprises puissent proiter

Hors série - ›œžŸ žŸœ¡žŸ ¢ £¤¥œŸžœ¦¥§œ¦£

11:11
L’intégrité au
cœur de notre
métier