Vous êtes sur la page 1sur 13

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

Direction des Domaines de l'Etat DYARDYARDYARDYAR ALALALAL MADINAMADINAMADINAMADINA DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES
Direction des Domaines de l'Etat DYARDYARDYARDYAR ALALALAL MADINAMADINAMADINAMADINA DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES

Direction des Domaines de l'Etat

DYARDYARDYARDYAR ALALALAL MADINAMADINAMADINAMADINA

DYARDYARDYARDYAR ALALALAL MADINAMADINAMADINAMADINA DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES COLLECTIFS GERES PAR DYAR
DYARDYARDYARDYAR ALALALAL MADINAMADINAMADINAMADINA DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES COLLECTIFS GERES PAR DYAR
DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES COLLECTIFS GERES PAR DYAR AL MADINA PATRIMOINE DOMANIAL

DIAGNOSTIC TECHNIQUE DES IMMEUBLES COLLECTIFS GERES PAR DYAR AL MADINA PATRIMOINE DOMANIAL

APPEL D’OFFRES OUVERT N° 13/DTD/2015

APPEL D’OFFRES OUVERT N° 13/DTD/2015

1

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

ENTRE :

CONVENTION

La Direction des Domaines de l’Etat propriétaire, représentée par la Société DYAR AL MADINA dont le Siège Social est à Casablanca, 73 Rue Omar Slaoui, dénommée ci-après « Maître d’Ouvrage » en vertu de l’accord obtenu par lettre n° D2569/15/DDE/BOC du 04/05/2015.

E T :

D’une part,

………………………………………………………………………………………………………………, représenté par son

au Capital de ……………………………

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….i

nscrit au Registre du Commerce de ………………………., sous le N° ……………., affilié à la caisse Nationale de Sécurité

ouvert

sociale

…………………………………………………………………

Agence ……………………………………………………………

à ……………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………

,

Société ……………………………………

,

sous

le

titulaire

du

bancaire

………………,

compte

, sous le n° ……………………………………………………………………………

D’AUTRE PART

IL A ETE CONVENU ET ARRÊTE CE QUI SUIT :

2

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

ARTICLE 1 - Objet de la convention :

La présente convention passée pour le compte de la Direction des Domaines de l’Etat, a pour objet la réalisation de diagnostic technique des immeubles collectifs faisant partie du patrimoine domanial géré par Dyar Al Madina.

Le patrimoine en question objet de la présente convention, est constitué de logements collectifs dans des immeubles de différents niveaux allant du R+1 au R+5, situés dans les cités et villes ci après.

La liste du patrimoine objet de la présente convention est comme suit :

 

Nombre

 
 

Villes et Cités

 

d’immeubles

Nombre des logements

Lot N° 1 : Casablanca

 

158

4646

H.Mohammadi

 

27

1080

· Plateau

18

1090

· H.Hassani

25

812

· Bourgogne

48

385

· Aïn Chock

2

80

· Diar Salam

2

108

· Sidi Othmane

3

128

· S.Bernoussi

25

803

· Calmel

8

160

Lot N°2 : Rabat - Salé- Kénitra :

115

3141

· Rabat Ville moderne

5

35

· Rabat ICI

 

16

528

· Rabat El Mechouar

 

8

104

· Rt

Yakoub

El

mansour

6

Ouest

· Rt Yakoub El mansour Est

12

748

· Rabat Youssoufia

 

23

480

· Salé Tabriket

 

30

836

· Kénitra ICI

6

165

· Kénitra Saknia

9

245

Lot N°3: Meknès :

 

21

639

· Saramito

 

1

105

· ICI

10

446

· Ville moderne

 

5

12

· Bassatine

1

36

· El Hajeb

2

20

· Azrou

2

20

Lot N° 4: Fès-TAZA:

 

30

861

· Ville moderne

 

6

95

· Doukkarat

8

380

· Ain Kaddous

5

257

· Taza

9

65

· Sefrou

2

64

Lot N° 5 : Safi

 

3

70

3

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

 

Nombre

 

Villes et Cités

d’immeubles

Nombre des logements

Lot N°6 : Marrakech:

39

663

· Hay Mohammadi

2

103

· Jnane Afia

32

488

· ICI

5

72

Lot N° 7 : Khouribga

4

56

Lot N°8 : Tanger :

4

134

· Souani

2

72

· Beni Makada

2

62

Lot N° 9 : Mohammédia El Alia:

4

128

Lot N° 10 : OUJDA ICI

4

150

TOTAL

382

10488

ARTICLE 2 : objectif et consistance de la mission

1- OBJECTIFS

Les principaux objectifs visés par la mission de diagnostic sont les suivants :

Evaluer l’état de conservation du génie civil des ouvrages,

Apprécier l’étendue et l’ampleur des désordres affectant les ouvrages,

Définir les causes fondamentales des désordres,

Apprécier l’impact des désordres sur la pérennité des ouvrages et leur exploitation dans les conditions

normales d’usage et de sécurité,

Définir les principes de solutions permettant de réparer valablement d’une façon optimale la structure et

les installations défectueuses (plomberie, électricité, étanchéité…)

Proposition de recommandations à prendre en compte dans le choix de la solution optimale qui tente de

réconcilier entre le technique, le financier et l’exploitation.

L’estimation des travaux de remise en état ventilée par lot, par immeuble et par cité.

2- GENERALITES

Il s’agit d’une campagne d’évaluation basée sur une évaluation visuelle de l’état de conservation des

immeubles.

Cette phase permettra le recueil de données jugées nécessaires pour évaluer l’état général de conservation du

génie civil des ouvrages et des lots techniques.

Le rapport relatif à cette phase sera matérialisé par des fiches signalétiques sur lesquelles seront consignées les

informations suivantes :

Identité de l’ouvrage,

Dossier de documentation sur l’ouvrage (conception, construction, utilisation et entretien…etc)

4

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

Constat des lots techniques dans les parties communes (assainissement, plomberie, électricité, étanchéité, façades

Relevé des données sur la structure et le gros œuvre, aussi bien à l’intérieur des appartements que dans les parties communes

Constat technique comprenant:

- inventaire des désordres,

- origine des désordres,

- enquête sur l’historique de la structure et l’apparition des désordres,

Conclusions et suggestions

- avis technique sur l’état global de conservation du génie civil,

- proposition de solutions de réparation et d’entretien courant dans le cas où l’ouvrage ne présente pas de désordres préjudiciables à la stabilité ou dans le cas où l’étendue et l’ampleur des désordres sont limitées,

- estimation financière des projets de réparation et de remise en état pour arrêter les budgets de planification.

3- CONSISTANCE

Le diagnostic sera mené par une équipe d’ingénieurs et de techniciens pluridisciplinaires sous la supervision d’un expert spécialiste en matière d’expertise des bâtiments (CVs des membres de l’équipe, copies certifiés des diplômes et pages du dernier bordereau CNSS comprenant lesdits noms à mettre à la disposition de Dyar Al Madina).

Elle s’articulera en général sur les prestations suivantes :

3-1- Gros œuvres et structure (parties communes et intérieur des appartements) :

Superstructure Il sera effectué dans le cadre de ce diagnostic à des visites détaillées des ouvrages faisant l’objet de la présente convention. Il sera procédé au relevé qualitatif des désordres et des anomalies éventuelles affectant les différents éléments structuraux : poteaux, poutres, dalles, dallages, voiles, tels que fissurations, éclatements de béton, corrosion des armatures, affaissement …etc. Toutes les dégradations relevées (fissures, micro fissures, absences de béton d’enrobage, armatures apparentes, éclatement du béton, érosion de surface du béton, armatures apparentes et leur niveau de corrosion) seront inventoriées sur le rapport de diagnostic Fondations Pour s’assurer de la bonne tenue et la stabilité de la construction ainsi que de la protection des fondations les visites techniques intégreront des inspections de l’environnement du bâtiment (trottoirs périphérique, caniveau, regards, protection des fondations, soutènements,…etc.) et

5

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

examineront toutes les anomalies sur la superstructure pouvant être liées à des interactions sol

structure.

Le rapport de diagnostic comprend :

les résultats des investigations, les explications des processus de dégradation et les conclusions du

diagnostic avec la formulation de recommandations et proposition des mesures de réparation et

de confortement adaptés.

l’établissement d’une évaluation financière des travaux de remise en état par nature d’ouvrage,

par immeuble et par cité.

3-2- Etanchéités terrasses :

Le programme prévisionnel pour le diagnostic de l’étanchéité s’articule autour des points suivants :

Visite technique détaillée de l’ensemble du bâtiment en vue de relever les anomalies et les

dégradations ou défaillance du système d’étanchéité des terrasses,

Relevé l’ensemble des points singuliers du système d’étanchéité appliqué en vue d’évaluer son degré

de défaillance,

Relevé de l’état de la protection, du béton des acrotères et gades corps, des supports d’antennes, des

édicules et enfin l’étanchéité et ses relevés, les crapaudines. Une visite des appartements du dernier

niveau est indispensable pour détecter les éventuelles fuites et les dégradations des bétons des

planchers des terrasses.

3-3- Lots techniques (parties communes)

Le programme de diagnostic des lots techniques s’articule autour des points suivants :

Diagnostic de l’installation électrique depuis le coffret réseau de branchements jusqu’aux compteurs des

abonnés y compris les services généraux.

Diagnostic visuel de l’état du réseau sous dallage et seront relevées toutes les fuites et les affaissements

des dallages ou toute autre anomalie pouvant affecter la structure de l’immeuble ou être à l’origine de

perturbation de l’assise de la structure en fondation.

Diagnostic de la plomberie depuis la colonne montante jusqu’à l’entrée de l’appartement en passant par la nourrice pour ce qui concerne l’alimentation. Pour les évacuations, il y a lieu de relever et localiser les dégradations et les chutes d’évacuation qui devront faire l’objet de réparations en indiquant leurs diamètres.

Le diagnostic doit être mené de façon précise, immeuble par immeuble, dans un souci de maintien de la

stabilité de la structure de l’immeuble, d’assurer les conditions d’hygiène sanitaire et de sécurité des usagers,

en décrivant l’état des ouvrages et les prescriptions pour remédier aux anomalies et dégradations.

Par ailleurs, il y a lieu de préciser l’origine des anomalies et dégradations qui peuvent être liées à:

6

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

L’usure,

Le vieillissement,

L’environnement,

La non conformité par rapport aux normes,

Le vandalisme,

Transformations éventuelles

Les malfaçons des interventions antérieures ou de construction à l’origine,

Le manque d’entretien accélérant l’usure,

La conjugaison de plusieurs facteurs sus- cités,

Les prescriptions doivent être faites dans un souci d’optimisation des travaux à effectuer en recommandant soit :

la remise en état partielle des ouvrages tout en maintenant les parties non encore dégradées et qui

peuvent être fonctionnelles pour une durée supérieure à 5 ans. la reprise totale de l’ouvrage au cas où :

o

l’ensemble des constituants sont dans un état de dégradation tellement avancé et nécessitant sa reprise totale,

o

la durée de vie restante des constituants de l’ouvrage est inférieure à 5 ans.

3-4- Les façades,

Le diagnostic sera porté particulièrement sur les fissures, les décollements d’enduits, les ouvrages en béton dégradés (balcons, encorbellements, embrasures, acrotères…etc.), les soubassements, les fenêtres, les grilles métalliques, portes métalliques sur façade faisant partie des communs, les joints, la peinture et enfin les transformations éventuelles.

EXPERTISE DETAILLEE Une expertise détaillée sera recommandée dans les cas suivants:

ouvrage présentant des désordres préjudiciables à la stabilité de l’édifice, et à la sécurité des usagers

la compagne d’évaluation n’a pu rassembler l’ensemble de données et d’information nécessaires pour

statuer sur l’état de conservation de l’édifice, état d’installation électrique nécessitant des investigations instrumentales ou détaillées

Cette étape sera programmée en commun accord avec DYAR AL MADINA, et ce, après la remise du rapport du diagnostic préliminaire. La présente convention ne couvre pas la partie financière des prestations de l’expertise détaillée éventuelle.

7

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

Elle est axée sur une évaluation détaillée comportant en générale les activités citées ci-après et qui peuvent

être révisées en fonction de chaque cas et en fonction des recommandations du rapport du diagnostic

préliminaire.

Dans le cas des expertises structurelles elle portera sur l’un ou l’ensemble des points suivants :

reconnaissances structurelles en vue de relever les désordres affectant les différents éléments

structuraux : poteaux, poutres, dalles, dallages, voiles, tels que fissurations, éclatements de béton,

reconstitution des plans de coffrages des ouvrages concernés par l’expertise,

corrosion des armatures…etc.

reconnaissances instrumentales en vue de déterminer les caractéristiques physico-chimiques des

matériaux en place,

auscultations et essais sur matériaux en place et ce pour apprécier leur état et leurs performances

l’étude éventuelle d’activité de corrosion dans les zones dégradées et les zones réputées saines,

vérification ponctuelles par le calcul des éléments de la structure affectés par les désordres (fissuration,

corrosion…)

expertises géotechniques

Cependant, le responsable de l’équipe chargée du diagnostic n’hésitera pas à demander les renseignements

nécessaires auprès des habitants locataires sur les dysfonctionnements des installations et les anomalies à

l’intérieur des logements telles les fissures, les décollements, affaissements de dallage aux RDC, fuites….etc.

4- Documents à fournir :

Le titulaire devra fournir, en trois (03) exemplaires, un rapport de diagnostic par immeuble.

Les fiches signalétiques et les rapports de diagnostic seront fournis sur supports :

Papier (Avec illustrations photographiques en couleur).

Magnétique (CD) .

Les documents à fournir sont les suivants :

1)

Rapport de diagnostic pour chaque immeuble,

2)

Un rapport de synthèse par cité

3)

Un rapport de synthèse par ville

4)

Une compilation sous forme d’un fichier croisé dynamique excel.

Une classification est à adopter pour les immeubles ainsi que les priorités des prestations à réaliser avec pour une échelle de graduations au maximum pour chacune d’elles (5 maxi pour l’état des immeubles allant du meilleur état au plus alarmant ; et 5 maxi pour les priorités en commençant avec le plus urgent).

Par ailleurs, les travaux à réaliser devront être codifiés par lot spécifique et sous lot de manière à faciliter l’exploitation des données ainsi que leur suivi avec le temps.

ARTICLE 3 Textes réglementaires :

8

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

Le titulaire est soumis aux textes réglementaires en vigueur, notamment :

- décret n°2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013) fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à leur contrôle

- Le décret n° 2-01-2332 du 22 rabii I 1423 (4 juin 2002) approuvant le cahier des clauses administratives et générales applicables aux marchés de services portant sur les prestations d’études et de maîtrise d’œuvre passés pour le compte de l’Etat ( CCAG-EMO).

Ainsi que tous les textes réglementaires en vigueur en la matière à la date de l’acte d’engagement.

ARTICLE 4 Textes spéciaux :

-

Le

administratifs.

devis

général

d’architecture

(D.G.A.)

réglant

les

conditions

d’exécution

des

bâtiments

Le titulaire ne pourra en aucun cas exciper de sa méconnaissance les documents précités pour tenter de se soustraire aux obligations qui y sont contenues. Si le cahier des prescriptions spéciales déroge à une prescription des documents ci-dessus, le titulaire se conforme aux termes du présent cahier.

ARTICLE 5 Délai global de la mission :

9 Mois, à partir de la date de l’ordre de service de

commencer la mission. Les délais inhérents de la non disponibilité des bâtiments, et ceux consommés

par la validation des rapports seront déduits de ce délai de 12 mois. à partir de la date de la notification de l’ordre de service de commencement des travaux par le maître d’ouvrage.

Le délai de réalisation de la mission est fixé à

ARTICLE 6 Pénalités :

Au cas où les études ne seraient pas terminées dans les délais précités et sans qu’il soit besoin d’une mise en demeure préalable, il sera appliqué au titulaire les mesures prévues au C.C.A.G.

ARTICLE 7 CAUTIONNEMENT DEFINITIF :

Il ne sera pas fixé de cautionnement définitif au titre de la présente convention.

ARTICLE 8 FRAIS DE TIMBRES ET D’ENREGISTREMENT :

Les frais de timbres et d’enregistrement des différentes pièces du marché sont à la charge du titulaire.

ARTICLE 9 - DOMICILIATION DU TITULAIRE :

Le titulaire fait élection de domicile à l’adresse figurant dans ce marché.

ARTICLE 10 - ASSURANCES :

Il se fera application strictement de l’article 26 du C.C.A.G.

9

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

ARTICLE 11 SOUS-TRAITANCE :

-

-

Dans le cas de sous-traitance, le titulaire doit se conformer au décret n°2-12-349 du 8 Joumada Ier 1434 (20 mars 2013).

ARTICLE 12 RESILIATION :

Les cas de résiliation sont ceux énoncés par le C.C.A.G.

ARTICLE 13 OBLIGATION ET RESPONSABILITES DU LABORATOIRE :

Le titulaire remplit sa mission suivant les règlements en vigueur et les directives du Maître de l’Ouvrage dont il est tenu de défendre les intérêts légitimes.

Tous les documents relatifs au projet seront la propriété du Maître de l’Ouvrage et doivent lui être retournés. En aucun cas, le Laboratoire ne devra se servir de ces documents pour un autre usage.

ARTICLE 14 MOYENS

Le Titulaire proposera au Maître d’Ouvrage lors de la remise de son offre les moyens humains et matériels suffisants pour assurer les missions qui lui sont confiées dans les meilleures conditions de travail et dans le respect scrupuleux des délais pour lesquels il sera engagé.

ARTICLE 15 CONDUITE DES TRAVAUX

Le titulaire devra disposer pendant toute la durée de la mission d’un responsable de travaux qualifié. Celui-ci sera l’interlocuteur du maître d’ouvrage, et représentera le titulaire aussi bien dans les réunions à la Direction des domaines de l’Etat, celles à Dyar Al Madina ou dans les réunions de chantier. Il aura la faculté de prendre les décisions pour le compte du titulaire.

ARTICLE 16 MODE DE REGLEMENT DES TRAVAUX

Le règlement des prestations réalisées sera effectué sur la base des attachements présentés par le titulaire et vérifiés par le maître d’ouvrage. Le règlement de tout attachement est subordonné à la présentation par le LPEE de tous les documents relatifs aux immeubles des cités diagnostiqués. En cas de document manquant ou incomplet l’attachement ne sera pas validé par le maître d’ouvrage.

10

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

Les prestations seront réglées sur les travaux réellement exécutés en application des prix unitaires du détail estimatif aux quantités réellement réalisées.

Le règlement sera alors effectué qu’après réception et approbation des rapports de diagnostic par Dyar Al Madina.

Il reste entendu que les prix sont fermes et non révisables.

ARTICLE 17 - APPROBATION DE LA CONVENTION :

La présente convention ne sera valable et définitive qu’après son visa par Dyar Al Madina et son approbation par le Directeur Général de DYAR AL MADINA représentant le Directeur des Domaine de l’Etat.

ARTICLE 18 - LITIGES :

Tout litige pouvant survenir entre le titulaire et le Maître d’Ouvrage et ne pouvant être réglé à l’amiable, sera soumis aux Tribunaux de Casablanca.

ARTICLE 19 - OBLIGATIONS DU MAITRE D’OUVRAGE :

La Maitre d’ouvrage (Dyar Al Madina) procédera au suivi des travaux de diagnostic, l’accompagnement lors des visites des lieux, la facilité d’accès aux lieux, (informer et sensibiliser les occupants de la mission confiée au titulaire), le règlement des prestations réalisées par le titulaire dans le cadre de la présente convention, la réception des rapports de diagnostic, la désignation des priorités d’intervention du titulaire selon un planning établi en commun accord.

11

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

BORDEREAU DES PRIX- DETAIL ESTIMATIF

 

Villes et Cités

quantité

Prix Unit (HT)

Prix Total

 

(HT)

Lot N° 1 : Casablanca

 

158

 

-

H.Mohammadi

 

27

 

-

· Plateau

18

-

· H.Hassani

25

-

· Bourgogne

48

-

· Aïn Chock

2

-

· Diar Salam

2

-

· Sidi Othmane

3

-

· S.Bernoussi

25

-

· Calmel

8

-

Lot N°2 : Rabat - Salé- Kénitra :

115

 

-

· Rabat Ville moderne

5

 

-

· Rabat ICI

 

16

-

· Rabat El Mechouar

 

8

-

· Rt

Yakoub

El

mansour

6

Ouest

-

· Rt Yakoub El mansour Est

12

-

· Rabat Youssoufia

 

23

-

· Salé Tabriket

 

30

-

· Kénitra ICI

6

-

· Kénitra Saknia

9

-

Lot N°3: Meknès :

 

21

 

-

· Saramito

 

1

 

-

· ICI

10

-

· Ville moderne

 

5

-

· Bassatine

1

-

· El Hajeb

2

-

· Azrou

2

-

Lot N° 4: Fès-TAZA:

 

30

 

-

· Ville moderne

 

6

 

-

· Doukkarat

8

-

· Ain Kaddous

5

-

· Taza

9

-

· Sefrou

2

-

Lot N° 5 : Safi

 

3

 

-

Lot N°6 : Marrakech:

 

39

 

-

· Hay Mohammadi

 

2

 

-

· Jnane Afia

 

32

-

· ICI

5

-

Lot N° 7 : Khouribga

 

4

 

-

Lot N°8 : Tanger :

 

4

 

-

· Souani

 

2

 

-

· Beni Makada

2

-

Lot N° 9 : Mohammédia El Alia:

4

 

-

Lot N° 10 : OUJDA ICI

 

4

   

TOTAL HT

       

TVA

20%

   

TOTAL TTC

 

12

Diagnostic technique des immeubles collectifs en 2016

LU ET ACCEPTE

Arrêté le montant total à la somme de ………………………………………………………

(……………………………………………………………………………………………………………………… toutes taxes comprises)

Casablanca le……………………………

Le titulaire

dirhams

Visé par le Directeur Général de DYAR AL MADINA (Représentant le Directeur des Domaines de l’Etat)

Casablanca le………………………………….

13