Vous êtes sur la page 1sur 14

Comment vaincre la paresse

4 parties:Recadrer son espritPour commencerPasser à l'actionRester motivé


Appelez cela de la paresse, de la flemme, de l'indolence ou tout ce que
vous voudrez, mais l'idée de ne rien faire lorsque les choses doivent être
faites est bien souvent considérée comme un signe de faiblesse et de fuite.
Vous pourriez être paresseux lorsque vous n'avez pas envie de faire face à
quelque chose, comme à une corvée ennuyeuse ou une confrontation
difficile avec quelqu'un. Vous pourriez être paresseux parce que vous vous
sentez dépassé et pensez que la tâche devrait être accomplie par une
équipe entière et non par vous seulement. Et puis, il y a toutes ces fois où
vous n'avez simplement pas envie. Dans tous les cas, la plupart ne sont
pas un trait de caractère désirable.
Partie 1
Recadrer son esprit

1
Déterminez le vrai problème. Chaque fois que le monstre de la paresse
menace de prendre le dessus sur votre motivation, prenez du recul et
essayez d'évaluer ce qui se passe vraiment. La paresse est généralement
un symptôme et non un problème en soi. Quelle est la cause de votre
manque de motivation ? Êtes-vous fatigué, dépassé, effrayé, blessé ou
juste peu inspiré et bloqué ? Le problème est en général plus petit que
vous ne le pensez et vous pourrez le dépasser assez facilement.
 Quel que soit le problème qui vous empêche d'aller de l'avant, faites
de votre mieux pour le résoudre. Dans la plupart des cas, il ne s'agira que
d'un détail ou d'un problème bien précis. En trouver la cause est le seul
moyen de résoudre votre problème.

2
Concentrez-vous sur le problème lui-même. Maintenant que vous pensez
avoir trouvé la cause de votre paresse, concentrez-vous dessus. Ce ne sera
peut-être pas une solution facile, mais elle sera définitive. Songez aux
points suivants.
 Si vous êtes fatigué, commencez à prendre le temps de vous
détendre. Tout le monde a besoin de temps pour se relaxer. Si votre emploi
du temps ne le permet pas, vous devrez faire des sacrifices. Mais les
bienfaits que vous en retirerez n'en seront que meilleurs.
 Si vous êtes dépassé par les évènements, prenez du recul. Comment
pouvez-vous simplifier ce que vous avez à faire ? Pouvez-vous le diviser en
plusieurs petites tâches ? Pouvez-vous faire une liste de priorités et gérer
chaque priorité l'une après l'autre ?
 Si vous avez peur, de quoi avez-vous peur ? De toute évidence, il y a
quelque chose que vous aimeriez faire. Avez-vous peur de réussir ? De
finalement atteindre vos objectifs et d'être malheureux ? Comment pouvez-
vous comprendre que votre peur n'est pas rationnelle ?
 Si vous êtes blessé, la seule réponse pourrait bien être le temps. La
peine, le chagrin et toutes ces émotions négatives ne se dissiperont pas
sur demande. Vos blessures auront besoin de temps pour guérir. Vous
mettre moins de pression sur les épaules pour reprendre le dessus pourrait
être le déclencheur du changement que vous souhaitez.
 Si vous manquez d'inspiration, que pouvez-vous changer dans vos
habitudes ? Pouvez-vous vous exposer à un nouvel environnement ou y a-t-
il un démon mental que vous devrez conquérir ? Comment pouvez-vous
améliorer chaque journée ? Songez-y en termes de sens : musique,
nourriture, vue, sons, etc.

3
Organisez-vous. Être entouré de bazar, même s'il n'est que visuel, peut être
un frein important à notre motivation. Faites tout votre possible pour vous
organiser au mieux. Qu'il s'agisse de votre bureau, de votre voiture, de
votre maison, de votre vie, faites du rangement.
 Notre subconscient a un impact sur notre vie que nous ne prenons
souvent pas en compte. Qu'il s'agisse de couleurs déplaisantes, d'un
mauvais éclairage ou d'un manque quelconque d'équilibre dans notre
environnement, cela impacte sur notre mental. Débarrassez-vous de ces
dissuasions subtiles, mais puissantes en vous organisant au mieux.

4
Surveillez votre discours. Les comportements entrainent parfois les
pensées et d'autres fois les pensées entrainent les comportements.
Couvrez vos arrières et débarrassez-vous de votre dialogue interne négatif.
Penser « Je suis tellement paresseux, je ne sers à rien », ne vous mènera
nulle part. Arrêtez tout de suite. Vous seulement avez le contrôle du
discours que vous vous répétez.
 Chaque fois que vous vous surprenez à ne pas faire de votre mieux,
tournez-le en positif : « J'ai été lent ce matin, mais il est maintenant temps
de s'y mettre. Je vais terminer tout ça cet après-midi ! » Vous serez surpris
de voir que cet élan de positivité pourrait réellement changer votre état
d'esprit.

5
Soyez attentif. Tellement d'entre nous ne prennent pas le temps de
s'arrêter pour sentir le parfum des roses. Nous expédions un bon repas
seulement pour arriver plus vite au dessert, au vin ou au lit avec un
estomac trop plein. Nous pensons toujours à ce que nous allons faire
ensuite au lieu de vivre dans l'instant présent, qui est pourtant
merveilleux. En commençant à vivre dans le présent, vous apprendrez à en
profiter.
 La prochaine fois que vous vous surprendrez à penser au passé ou au
futur, ramenez-vous au présent. Que ce soit le paysage autour de vous, la
nourriture dans votre assiette ou la musique que vous entendez, laissez le
présent vous montrer comme il est bon d'être sur Terre et de vivre. Parfois,
ralentir le train de la vie ou l'arrêter complètement peut nous donner
l'énergie de profiter au mieux de ce que nous avons.

6
Pensez aux bienfaits. Bon, vous êtes maintenant concentré sur le présent.
Concentrons-nous alors maintenant sur un présent meilleur. Qu'arriverait-il
si vous profitiez de l'instant présent ? Que se passerait-il si au lieu de
perdre votre matinée à trainer au lit vous vous leviez et faisiez du yoga,
terminiez votre travail et vous prépariez un bon petit déjeuner ?
Qu'arriverait-il si vous faisiez ça presque tous les jours pendant les 6
prochains mois ?
 Ce serait merveilleux, c'est ça ! Laissez ces idées positives prendre
le contrôle de vos pensées. Et réalisez qu'une fois que vous commencez et
développez cette habitude, tout le reste viendra plus facilement.
Partie 2
Pour commencer

1
Sautez du lit. Des recherches ont prouvé que retarder son réveil encore et
[1]
encore est mauvais pour nous . Vous pensez peut-être que rester couché
et profiter de la chaleur des couvertures vous permettra d'être plus
énergique plus tard dans la journée, mais c'est en réalité l'inverse. Vous en
serez plus fatigué pendant la journée. Alors, sautez du lit ! Votre esprit
suivra les signes que lui envoie votre corps. En sautant du lit, vous serez
tout de suite prêt à démarrer votre journée.
 Sautez littéralement si vous en avez la force. Faites circuler votre
sang. Ce pourrait bien être la dernière chose dont vous avez envie, mais si
vous y parvenez, vous serez bien plus dynamique par la suite.

2
Fixez-vous des objectifs réalistes. En vous fixant des objectifs hauts, mais
tout de même réalistes, vous aurez quelque chose à accomplir dans votre
journée. Choisissez des objectifs qui vous motivent réellement et qui
correspondent au mieux à vos compétences et vos talents. Faites une to-
do list de choses importantes et de plus petites et établissez lesquelles
seront prioritaires, en fonction du temps nécessaire et de l'importance que
vous leur accordez.
 Il pourrait vous être utile de tenir un journal pour y noter chaque jour
vos objectifs, ainsi que ce qui vous a aidé ou empêché d'accomplir ces
objectifs.
 Songez à créer un « vision board » pour afficher vos objectifs et vos
rêves. Faites preuve de créativité et utilisez des photos, des articles de
magazines, etc. Vous utiliserez ce tableau pour vous motiver à avancer vers
vos rêves. Chaque jour en vous réveillant, jetez un œil à votre vision board
et concentrez-vous sur vos objectifs. Cela sera un point de départ motivant
pour votre journée, qui vous poussera vers vos rêves.
 Tout le monde ne trouve pas l'approche du vision board efficace
et il existe d'autres façons de se pousser à avancer, comme tenir un
journal intime, la visualisation, se concentrer sur une seule image, parler
de ses objectifs à son entourage, participer à des forums sur Internet.

3
Faites une liste des désirs, objectifs et motivations qui vous font
avancer. Rayez de votre liste les objectifs accomplis. Garder vos objectifs
en tête vous obligera à vous concentrer dessus et, alors que vous rayez de
la liste les objectifs accomplis, les objectifs restants vous sembleront tout
de suite plus faciles à réaliser. Disposez des copies de la liste de vos
objectifs un peu partout : sur le réfrigérateur, sur votre table de chevet, à
côté de votre ordinateur, sur le miroir de votre salle de bain et même sur la
porte de votre chambre. Disposez-les partout où vous regardez ou passez
souvent.
 Plus vous rayerez d'objectifs, plus vous voudrez continuer. Vous
commencerez à apercevoir le point vers lequel vous travaillez et ce dont
vous êtes capable, vous vous en sentirez heureux et aurez envie d'aller
plus loin. En vous arrêtant en si bon chemin, vous vous sentiriez déçu par
vous-même.

4
Réévaluez régulièrement l'importance et la valeur du problème ou de
l'objectif.Une fois que vous vous êtes fixé un objectif à atteindre ou un
problème auquel faire face, vous ne serez pas miraculeusement dirigé vers
votre objectif sans effort de votre part. Une partie du succès reposera sur
votre capacité à vous souvenir quelle est l'importance de ce problème. Si
vous perdez de vue l'objectif ou la solution à un problème, il vous sera
facile de vous embourber dans des distractions et des situations sans
issue qui pourraient vous décourager et vous laisseriez la paresse
reprendre le dessus. Réévaluer régulièrement l'importance et la valeur du
problème ou de l'objectif vous aidera à rester concentré et motivé. Posez-
vous les questions suivantes.
 Est-ce quelque chose que je peux me permettre d'ignorer ou laisser
irrésolu pour plus longtemps ?
 Est-ce quelque chose qui pourrait être amélioré avec l'aide ou les
conseils de quelqu'un ?
 Est-ce que j'utilise la bonne approche pour résoudre ce problème ou
atteindre cet objectif ? Il est en effet parfois préférable de changer
d'approche si celle tentée ne semble pas fonctionner.
 Est-ce que je me montre perfectionniste ? Le perfectionnisme peut
mener à la procrastination, qui mène elle-même à ne rien faire du tout
puisque rien ne sera jamais assez bien. Le résultat final ? La paresse
s'installe puisque tout est trop difficile. Évitez de tomber dans ce cercle
vicieux en faisant constamment de votre mieux, au lieu de vous concentrer
sur la perfection.

5
Dites-vous que vous pouvez le faire. L'action change tout. Alors que vous
étiez passif et gelé, vous serez l'instant d'après en train de mettre la main
à la pâte et d'avancer, simplement parce que vous avez décidé de bouger
et de prendre des risques. Vous n'êtes pas défini par votre conduite
passée, vous êtes toujours capable de vous réinventer et de changer votre
vie. Vous devez simplement y penser et y croire.
 Si vous vous sentez coincé, essayez de vous confronter à la tâche et
de vous dire « J'ai la fâcheuse habitude de me bloquer, mais ici et
maintenant, je vais être productif ! ». Gardez votre discours au présent : le
conditionnel, le futur ou le passé ne devraient pas faire partie de votre
discours de motivation. Et évitez par-dessus tout les « si seulement » :
ceux-ci sont réservés aux gens qui ne souhaitent vraiment pas accomplir
quoi que ce soit.

6
Repassez vos vêtements. Disons que vous êtes assis dans le canapé, à
fixer votre ordinateur et des feuilles de calcul que vous espérez s'écrire
d'elles-mêmes. Laissez tomber. Faites à la place quelque chose de facile,
comme repasser vos vêtements. Vous sortirez le fer, vous sortirez la
planche, vous sortirez vos chemises et 5 minutes plus tard vous vous direz
« Pourquoi je perds mon temps à repasser mes vêtements ? » Vous
reposerez votre fer, serez réveillé par cette petite activité et vous vous
mettrez à faire ce que vous vouliez réellement faire.
 Et les autres avantages ? Vous aurez une chemise repassée.
 Évidemment, vous n'avez pas à choisir le repassage. Ce pourrait
même être prendre une douche. Le simple fait de se lever et de faire
quelque chose est parfois le plus important. En faisant quelque chose de
facile, vous vous mettez en route et toutes les activités suivantes vous
semblent alors plus faciles.

7
Faites du sport. Les bienfaits du sport sont innombrables, mais l'un des
[2]
plus importants est de se sentir en permanence plus énergique . Faire de
l'exercice fera circuler votre sang, accélèrera votre métabolisme et
apportera de l'énergie à votre corps pour le restant de la journée. Si vous
avez du mal à démarrer votre journée le matin, commencez par 15 minutes
d'exercice. Vous vous sentirez plus énergique tout au long de la journée.
 A-t-on besoin de mentionner que c'est également très bon pour la
santé ? Et lorsque nous sommes en bonne santé, nous nous sentons mieux
de façon générale. Si vous ne faites pas de sport (surtout de l'endurance,
mais de la musculation aussi), faites l'effort d'intégrer une pratique
sportive dans votre emploi du temps. Fixez-vous pour objectif de faire 150
minutes d'exercice par semaine, tout ce que vous avez la force de faire,
[3]
faites-le .
 Et tant qu'on y est, mangez équilibré. La malbouffe n'apporte pas à
votre corps les nutriments dont il a besoin pour être actif. Un corps qui
manque d'énergie peut être la cause de votre état de paresse et d'apathie.
Si vous êtes inquiet quant à votre apport en nutriments et à votre niveau
d'énergie, consultez un médecin pour faire un bilan.

8
Habillez-vous en conséquence. Parfois, nous manquons de motivation dans
la vie. Nous nous contentons de notre travail, de notre situation, de nos
relations et nous moisissons dans notre petit monde, tout en sachant que
nous devrions faire des efforts pour évoluer. La façon la plus facile de se
mettre sur la voie du changement ? S'habiller différemment.
 Que vous soyez livreur de pizza et aimeriez être homme d'affaires ou
passez vos journées avachi dans votre canapé en rêvant de courir le
Marathon de Paris, changer de tenue pourrait changer votre
comportement. Si vous ne le croyez pas, pensez-y de cette façon :
comment vous adressez-vous à un homme en costume ? Après un certain
temps, cet homme en costume se met à vivre dans un monde où l'on
s'adresse à lui comme à un homme en costume. Alors, enfilez une tenue de
sport et vous vous demanderez bientôt pourquoi vous n'êtes pas en train
de faire du sport.
Partie 3
Passer à l'action

1
Commencez. Il y a un début à tout, même s'il ne s'agit que de retirer les
agrafes des papiers que vous devez classer ou gratter le givre de votre
parebrise pour pouvoir prendre l'autoroute. Surpasser l'inertie initiale
naturellement ressentie par la plupart d'entre nous face à des situations
ou des tâches difficiles vous permettra de vous mettre sur la bonne voie.
Vous verrez également petit à petit comment avancer vers votre objectif.
Manger votre éléphant bouchée après bouchée vous permettra de prendre
de l'élan et vous gagnerez suffisamment de confiance en vous pour rester
motivé et trouver les choses moins intimidantes.
 Attendre de la vie qu'elle soit facile n'est pas réaliste, la vie est
souvent difficile et parfois même, très difficile. Mais la vie est
merveilleuse, surprenante, excitante et pleine d'espoirs. En étant
paresseux, vous vous excluez des possibilités que vous offre la vie, ce qui
est un comportement autodestructeur. En améliorant votre attitude envers
les aléas de la vie et en apprenant à tolérer les choses qui impactent sur
vous, vous développerez votre détermination et vous deviendrez plus
constructif. Dès que quelque chose vous semble insurmontable, difficile et
indésirable, attaquez immédiatement cette tâche. N'y réfléchissez pas à
deux fois, ne vous trouvez pas d'excuse, ne l'évitez pas : plongez-vous dans
cette tâche.

2
Prenez votre temps. Il est important de diviser le travail en plusieurs
étapes. Plus les étapes seront petites, plus elles seront accessibles et plus
elles vous sembleront faisables. En recherchant activement un moyen de
réaliser une tâche ou d'atteindre un but qui vous demande de faire preuve
de contrôle et de maitrise de vous, vous vous sentirez capable et non
menacé. Bien souvent, la paresse nait du sentiment d'être dépassé par les
évènements. Vous abandonnez alors avant même d'avoir commencé, car le
désordre mental face auquel vous vous trouvez vous semble trop
important. Le secret est alors de faire confiance au pouvoir des petites
choses.
 Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas alterner les tâches, vous
le pouvez et la diversité est essentielle pour maintenir votre intérêt. Cela
signifie que vous devrez faire chaque petite tâche séparément, en les
séparant de façon claire, au lieu de fouiner à droite à gauche en même
temps. Lorsque vous passez d'une tâche à l'autre, arrêtez-vous à un point
de rupture, afin qu'il vous soit ensuite facile de reprendre votre travail
lorsque vous revenez à cette tâche.
 On dit souvent que les gens qui se plaignent de n'avoir pas
suffisamment de temps, le perdent de façon bête, comme faire plusieurs
choses à la fois. Lorsqu'il est contraint de faire plusieurs choses en peu de
temps, le cerveau humain ne fonctionne pas efficacement. En d'autres
termes, le multitasking mine nos capacités intellectuelles. Libérez-vous en
faisant ce que vous avez à faire en ordre, sans culpabilité.

3
Apprenez à vous motiver par le discours. Vous serez votre propre coach,
votre propre source d'inspiration. Passez à l'action en vous répétant des
choses motivantes et en affirmant vos actions. Répétez-vous par exemple
« Je veux le faire et je le fais maintenant ! » et « Je ferai une pause
lorsque j'aurai terminé cela, et cette pause sera bien méritée ». Si besoin,
dites-vous ces choses à voix haute. En donnant de la voix à vos actions,
vous vous sentirez motivé.
 Vous réciter un mantra valorisant tout au long de la journée pourrait
vous aider à rester motivé. Répétez-vous par exemple « Je peux le faire, je
peux le faire ». Vous pouvez également visualiser certaines activités
comme si elles étaient accomplies et anticiper ainsi le sentiment de
réussite que vous ressentirez.

4
Demandez de l'aide lorsque vous en avez besoin. Beaucoup de gens
semblent penser qu'il n'est pas bon de demander de l'aide aux autres. Que
cette croyance se soit développée suite à une mauvaise expérience
passée, une éducation rigide ou un environnement de travail extrêmement
compétitif, ce n'est pas une attitude saine vis-à-vis de la vie. Nous sommes
des êtres sociables et partager les expériences et s'aider les uns les
autres fait partie de notre existence. Passer du moi au nous demande un
peu d'entrainement, mais c'est très important pour évoluer et arrêter de se
battre seul.
 Parfois, avoir quelqu'un d'autre qui nous tient responsable de nos
actions est juste la motivation dont nous avons besoin. Si vous avez du mal
à perdre du poids, trouvez un partenaire de sport ! Cette personne vous
motivera bien davantage que vous ne pourriez vous motiver vous-même.
 Veillez à vous entourer de gens qui vous soutiennent et vous
motivent. Lorsque tout ce que nous connaissons est des relations
pesantes, il est facile de comprendre d'où vient notre paresse. Trouvez
votre cercle d'amis qui vous aideront à vous sentir bien et demandez-leur
de vous soutenir.

5
Soyez honnête avec vous-même. Levez-vous du canapé jusqu'à ce que ce
soit l'heure de faire une pause. Et même si vous vous asseyez un moment,
fixez-vous une heure à laquelle vous retournerez à votre tâche ou autre
activité, comme lire un livre de cours, faire une lessive ou écrire à un ami,
etc. L'autodiscipline implique de faire ce que vous avez à faire, lorsque
vous devez le faire, que vous en ayez envie ou non. Qu'importe quand vous
commencez votre entrainement, cela restera la leçon la plus difficile à
apprendre. Trouvez un équilibre sain entre être indulgent et stricte avec
vous-même et faites passer le travail avant le plaisir.
 Les récompenses sont plus agréables lorsque vous devez les
attendre et lorsqu'elles sont méritées. Ne vous autorisez pas à regarder la
télé pendant 2 heures après 10 minutes de travail. Résistez. Vous vous
sentirez mieux sur le long terme.

6
Complimentez-vous à chaque étape du chemin. Avant d'appliquer ce point
avec arrogance, souvenez-vous que ce n'est pas un concours de vanité, il
ne s'agit que de maintenir votre motivation. Dès que vous terminez une
étape ou atteignez un petit objectif, trouvez un moyen de vous encourager.
Accomplir une tâche ou un effort vous sera alors chaque fois très agréable.
 Célébrez vos réussites en vous répétant que vous avez bien travaillé.
Dites-vous quelque chose comme « Bien joué ! Continu comme ça et tu
arriveras bientôt à la fin ! ». Puisque les grands succès sont faits de
l'accumulation de petits succès (chaque petit succès est héroïque),
reconnaissez vos efforts.
Partie 4
Rester motivé

1
Apprenez à vous récompenser pour les très petites choses que vous
réalisez ou tentez de réaliser. Les récompenses adouciront les tâches et
vous aideront à poursuivre vos efforts. Si vous parvenez à faire quelque
chose que vous ne parveniez pas à faire la veille ou que vous redoutiez
beaucoup, vous méritez une belle récompense. En vous récompensant à
chaque petite réussite du chemin, vous renforcez en vous l'idée que vous
êtes sur la bonne voie. Choisissez des récompenses simples, mais
efficaces, comme une pause prolongée, un film, vous faire plaisir avec un
bon dessert (de temps en temps) ou des choses similaires. Laissez les
grosses récompenses pour l'objectif final. En utilisant ce système de
récompense, vous entrainerez votre esprit à rechercher activement à
travailler pour cette récompense.
 Les pauses sont à la fois une récompense et une nécessité. Ne
confondez pas le besoin de prendre régulièrement de courtes pauses pour
souffler et nourrir votre créativité avec de la paresse.
 Évidemment, le contraire de la récompense est la punition. Les gens
répondent mieux aux stimulations positives et il est préférable de s'en
tenir aux récompenses. Vous punir pour n'avoir pas atteint vos objectifs se
retournera contre vous, en confirmant vos croyances que vous êtes
paresseux et bon à rien. C'est absolument inutile.

2
Notez chaque semaine vos objectifs à accomplir. Une liste hebdomadaire
d'objectifs vous aidera à rester concentré et motivé. En avançant, il est
inévitable que vos objectifs évoluent. Vous remarquerez également les
moyens les plus efficaces de les atteindre. Alors que vos objectifs
prennent forme, votre liste devrait évoluer.
 Disposez cette liste un peu partout. Mettez-la en fond d'écran de
votre ordinateur. Pour cela, écrivez simplement la liste, faites une capture
d'écran et faites-en votre fond d'écran. Fixez-vous des objectifs quotidiens,
mensuels et même annuels afin de regarder chaque jour sous un angle
différent.

3
Réalisez que la vie ne consiste pas à compter les couts et les
bénéfices. Pour profiter des bénéfices, il y a généralement un prix à payer.
La douleur du cout est généralement émotionnelle, souvent physique et
parfois psychique. Cette douleur implique souvent un sentiment de solitude
ou d'abandon et l'impression que les autres ne sont pas confrontés aux
mêmes challenges (ils ont généralement leurs propres challenges, que
vous ne connaissez pas). Cette souffrance peut vous mener à éviter la
réalité, à vous distraire et à rechercher la sécurité dans votre zone de
confort. Pour apprendre à sortir de votre zone de confort, vous devrez faire
[4]
face à la douleur avant de pouvoir atteindre vos objectifs .
 Évaluez si le bénéfice potentiel vaut la peine du cout à payer. Si cela
en vaut la peine (et la plupart du temps, cela en vaut la peine), puisez dans
votre maturité en constante évolution le courage, l'endurance et la
discipline nécessaires pour atteindre vos brillants objectifs. Personne
n'atteint quoi que ce soit sans effort et sans sacrifice.

4
Sachez que le travail en vaut la peine. La plupart des experts, des
professionnels et des génies admettront facilement que la plupart de leurs
réussites sont dues à 99 % d'effort et à 1 % de talent. Le talent sans
discipline mène peu de gens vers la réussite : la réussite académique,
l'autonomie financière, le sport, les performances artistiques et les
relations demandent des efforts et du travail constants et consistants, qui
épuiseront émotionnellement et physiquement même les meilleurs d'entre
nous. Votre volonté de survivre et de vous épanouir devra se transcrire en
une volonté de travailler et de souffrir lorsque cela est nécessaire et utile.
 Vous ne serez jamais un grand homme d'affaires, un grand coureur, un
grand cuisinier ou même bon dans votre travail du jour au lendemain. Vous
allez connaitre de nombreux échecs et c'est tout à fait normal. Cela
signifie que vous avancez.

5
Restez sur le bon chemin. Vous connaitrez des moments difficiles et après
une récompense, vous pourriez manquer de motivation pour retourner à
votre travail. Dans ces moments-là, vous devrez puiser en vous et vous
souvenir de votre objectif. Profitez de vos moments de motivation et
attaquez-vous à un nouvel objectif dès que vous en avez terminé avec votre
récompense.
 Plus vous repousserez le moment où vous devrez vous remettre au
travail après avoir terminé une tâche, plus il vous sera difficile de vous y
remettre. Souvenez-vous de ce que vous ressentez lorsque vous êtes
absorbé dans votre travail et à quel point il est agréable d'atteindre ses
objectifs. Et plus tôt vous vous remettrez au travail, plus vous aurez
d'assurance et plus tôt ces sentiments de motivation reprendront le
dessus.

6
Ne laissez pas tomber. Trouver votre motivation est une chose. Mais la
conserver lorsque les choses deviennent difficiles en est une autre, surtout
lorsque vous rencontrez des problèmes imprévus. Réalisez que les
obstacles sont inévitables et que vous devrez redoubler d'efforts. Au lieu
de laisser ces obstacles vous démotiver, voyez-les pour ce qu'ils sont et
refusez de vous laisser abattre. Vous n'êtes pas seul et rester concentré
sur votre travail est le meilleur moyen de rebondir.
 Souvenez-vous à quel point vous voulez atteindre votre objectif ou
accomplir votre tâche, recherchez de l'aide lorsque nécessaire, prenez
conscience de ce que vous avez déjà accompli et refusez d'abandonner.
Vous pouvez le faire !
Conseils
 Entourez-vous de gens qui vous tirent vers le haut, que ce soit par les
médias, la technologie ou autrement. L'amour, le soutien et les encouragements
des autres vous motiveront à aller de l'avant.

 Lorsque vous vous sentez paresseux, buvez de l'eau froide. L'eau stimule le
cerveau et la volonté de bouger et de faire les choses.

 Lorsque vous vous demandez si vous devriez faire quelque chose, dites-vous
« Je vais faire ce que j'ai à faire, pour pouvoir ensuite faire ce que j'ai envie de
faire ».
 Essayez la technique 20/10. Dédiez 20 minutes à l'accomplissement d'une
tâche (nettoyer, étudier, etc.), suivi d'une pause de 10 minutes. Vous pouvez
préférer 45/15 ou commencer par 10/5.

 Pratiquer la méditation peut vous aider à réduire votre paresse en


améliorant votre vigilance et votre conscience du moment présent. Vous vous
concentrez sur votre respiration, votre posture et vos cinq sens, ainsi que sur
votre capacité à contrôler et à concentrer votre esprit, vos émotions et votre
niveau d'énergie positive.

 Si vous ne travaillez pas ou ne devez pas partir tôt le matin, réglez tout de
même votre réveil à une heure raisonnable, disons 7 heures. Douchez-vous,
habillez-vous et rendez-vous présentable avant de sortir de votre chambre.
Habillez-vous toujours comme si vous aviez prévu de sortir de la maison, ne
passez pas la journée en pyjama. Faites votre lit afin de ne pas succomber à
l'envie de retourner vous coucher et que votre chambre ne paraisse pas négligée.

 Évitez le sucre et les autres aliments contenant du sirop de maïs, car ils
peuvent amener votre corps à métaboliser le sucre plutôt que les graisses. Les
sucres de synthèse (sans fibres) peuvent vous donner un coup de fouet
momentané, mais lorsque le niveau de sucre de votre sang retombe, vous vous
sentirez fatigué et affamé. Les mauvais aliments peuvent être à l'origine de votre
paresse.

 Envisagez de vous débarrasser de votre télévision. Le sacrifice en vaut la


peine : vous disposerez tout à coup de tellement plus de temps pour faire des
choses excitantes, sans compter l'absence de tentation de rester vautré à
regarder la télé.

 Lorsque vous allumez la télé pour regarder une série au lieu de terminer un
projet scolaire ou une corvée, dites-vous simplement « Ai-je envie de regarder la
télé par plaisir ou pour éviter de me confronter à mon travail ? » Pour surmonter
votre paresse et la procrastination, sachez différencier ces deux motivations et
apprenez à les dépasser.
 Posez votre réveil à l'autre bout de la chambre. Quand il va sonner, vous
devrez vous lever pour l'arrêter...

Avertissements
 Si les suggestions ci-dessus ne vous aident pas à augmenter votre niveau
d'activité ou à vous donner de l'énergie, à vous défaire d'une mauvaise estime de
vous ou de votre sentiment d'être dépassé par les évènements, vous souffrez
peut-être de dépression. Consultez immédiatement un médecin.

 Tout le monde fait face à un manque de motivation à un moment ou à un


autre, généralement à cause d'une situation déprimante (comme une mort, une
perte d'emploi, etc.) et la plupart des gens surmontent ces mauvaises passes en
un temps raisonnable. Mais si vous ne trouvez pas de cause à votre problème et
que vous ne parvenez pas à le surmonter, demandez l'avis d'un professionnel afin
de déterminer s'il n'est pas dû à un autre problème de santé nécessitant des
soins appropriés.

 Assurez-vous que vous ne soyez pas anémique et ne souffrez pas d'un autre
problème de santé qui compromettrait votre plan d'action. Fixez-vous des
objectifs réalistes par rapport à votre condition physique et persistez.