Vous êtes sur la page 1sur 7

Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

INTRODUCTION :

Bâtir a toujours été l'un des premiers soucis de l'homme et l'une de ses occupations privilégiées pour
trouver un abri où règne sécurité et confort.

Le vécu des hommes remémoré par l’histoire est riche d’exemples aussi édifiants les uns que les autres, car
tout cela à débuté par le fameux homme des cavernes, en passant par les indélébiles pyramides d’Egypte,
et de nos jours la construction connait un grand élan dans la plupart des pays à l’image de " l’unique lumière
dans le désert " : c’est l’extraordinaire tour de Burj Dubaï-Burj Khalifa, dans les Emirats Arabes Unis.
Cependant, si le métier de construire peut se ranger parmi les plus anciens métiers exercés par l’homme, il faut
reconnaître qu’il leur a fallu au cours des dernières décennies s’adapter pour tenir compte de l’évolution des
goûts et mœurs, mais surtout aux nouvelles techniques de constructions qui permettent une fiabilité maximum
de la structure vis-à-vis des aléas naturels. Une structure doit être conçue et calculer de telle manière
qu’elle reste apte à l’utilisation pour laquelle elle a été prévue, compte tenu de sa durée de vie envisagée et de
son coût.

La présente étude consiste à concevoir, modéliser et dimensionner une structure et des fondations en
béton armé d’un immeuble composé d’un rez-de-chaussée à usage de Bureau de Poste et logement fonctionnel
première étage, à la rue nationale 48 du Kouinine .

Le problème posé est de concevoir une structure respectant les règles de l’art et de la construction
avec une bonne maîtrise des coûts. Cette structure devrait répondre aux critères de fonctionnalité et d’intégration
architecturale.

Page 1 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

I. -PRESENTATION ET DESCERPTION DE L'OUVRAGE

L’étude architecturale permet de choisir la conception structurale et de calculer les différentes charges
permanentes et les charges d’exploitation. Les dimensions en plan du bâtiment sont répertories comme suit :

I.1. -Implantation de L’Ouvrage :

Page 2 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

I.2. -Usage de L’Ouvrage :


la immeuble composé d’un rez-de-chaussée à usage de Bureau de Poste(Administration) et logement
fonctionnel première étage(Habitation), à la rue nationale 48 du Kouinine.
I.3 -Dimension en élévation :

• Hauteur du RDC :………………..+3.85m

• Hauteur de première l’étage:………+3.5m

• Hauteur total du bâtiment :………. 7.85m

I.4 -Dimension en plan :

• La longueur du bâtiment à la base :……….25m

• La largeur :………………………………..20m

I.5 Ossature de l’Ouvrage :

La Structure est constituée des portiques s (poteaux-poutres) en béton armé.

I.6 -Plancher :
Les planchers sont considérés comme des diaphragmes rigides d’épaisseur relativement faible par rapport aux
autres dimensions de la structure.
Notre bâtiment comporte deux types de planchers :
- planchers à corps creux ;
- planchers à dalle pleine.
I.7 -Façade et murs de séparation :

La maçonnerie du bâtiment sera exécutée en briques creuses.

-Murs extérieurs (double cloison) : deux (2) cloisons en briques creuses de 10 cm d'épaisseur séparées par
une l’âme d’air de 5 cm.

- Murs intérieurs (simple cloison) : sont des cloisons de séparations de 15 cm d’épaisseur

I.8 Revêtements :

Les revêtements de la structure sont constitués par :

- Carrelage de 2 cm pour les halls et les escaliers.

-Céramique recouvrant tous les murs dans les salles d’eau.

-Mortier de ciment pour les murs intérieurs et crépissage des façades extérieurs.

Page 3 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

I.9 -L’acrotère :

Au niveau de la terrasse, la structure est entourée d’un acrotère conçu en béton armé de 60cm de hauteur et de 10
cm d’épaisseur. Son rôle principal est d’éviter le débordement des eaux pluviales sur les murs extérieurs, et la
protection contre l’infiltré ration des eaux pluviales.

I.10 -Les escaliers :

On a le type d’escalier droit composée deux volées, escalier en béton armé coulé sur place a paillasse adjacente
les marches seront revêtues en carrelage.

I.11 -Infrastructure :

C’est la partie d’interaction sol-structure e, qui forme un ensemble rigide assurant l’encastrement de la structure
dans le terrain ainsi que la transmission des efforts apportés par la superstructure au bon sol. Pour notre projet
les fondations sont Choi sites conformément au rapport du sol

II. –Règlements et Normes Utilises :


1. Règlements
– DTR.B-C2.2 charge permanents et charge exploitations.
– DTR.B-C2331 règles de calculs des fondations superficielles.
– DTR.B-C2.41 règles de conception et calculs des structures on béton armée CBA93.
– DTR.B-C2.48 règles parasismique algérienne RPA2003
– DTR.C.2.47 règles neiges et vents RNV1999
2. Normes :
– NA778 : béton classification des environnements agressifs.
– NA16002 : béton spécification, performance, production et conformité.
III. –Hypothèse de Calculs et Caractéristique de matériaux :

Les caractéristiques mécaniques des matériaux utilisés dans la construction seront conformes aux règles
techniques de conception et de calcul des ouvrages en béton armé (CBA 93).
1. Béton :

Le béton est un matériau cons titubé par mélange hétérogène de matériaux inertes appelés granulats (sable et
gravier) avec du ciment et de l’eau. Il est caractérisé de point de vue, par sa résistance mécanique à la
compression à 28 jours.

Cette résistance varie en fonction de la granulométrie, le dosage en ciment, la quantité d’eau de gâchage et l’âge
du béton.

Page 4 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

– Caractéristiques du béton :

• Facile à le fabriquer et à sa mise en œuvre sur chantier.

• Bonne résistance aux actions climatiques.

• Bonne résistance à la compression.

• Faible résistance à la traction.

– Ciment :

Le choix du dosage et la classe du ciment doivent être choisis en fonction de la nature et l’importance de
l’ouvrage à construire, il doit tenir compte des exigences suivantes :

• Résistance mécanique.

• Imperméabilité à l’eau.

Pour notre ouvrage, on utilisera le ciment portland composé (CPJ42.5).

– Granulats :

Le béton est constitué de deux types de granulats.

• Sable de dimension inférieure à 5 mm.

• gravier de dimension inférieur à 25mm (8/15 et 15/25)

– Eau de gâchage :

L’eau utilisée doit être propre, et ne doit pas contenir des matières organiques qui influent sur le béton.

- Résistance caractéristique à la compression :

Pour l’établissement de cet étude, nous avons opté pour un béton qui est défini par une valeur de sa résistance à
la compression à l’âge de 28 jours, dite valeur caractéristique requise (ou spécifiée). Celle-ci, notée fc28, est
choisie égale à 25 MPa.

- Résistance caractéristique à la traction :

La résistance caractéristique à la traction du béton à j jours, notée ftj, est conventionnellement définie par la
relation:

– Ftj = 0,6 + 0,06.fcj


– ft28= 2.1 MPA

Page 5 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

2. Acier :
L’acier utilisé en béton armé se distingue du reste des aciers par sa forme géométrique et sa nuance ; l’acier
du béton armé est sous forme de barre circulaire d’une longueur très considérable par rapport à son diamètre.
Sa surface externe (surface de contact avec le béton) présente deux types distincts : une surface lisse et une
surface rugueuse, chacune ayant sa propre utilité .

– L’acier choisi pour les armatures longitudinales est un acier à haute adhérence (HA) de nuance
FeE500.
– L’acier choisi pour les armatures transversales est un acier à ronds lisses (RL) de nuance FeE235.

3. Sol :

IV -Pré dimensionnement des Eléments des Structure et Evaluation des


Charges :

Le pré dimensionnement des éléments résistants est une étape régie par des lois empiriques issues de
l’expérience. Cette étape représente le point de départ et la base de la justification à la résistance, la stabilité et la
durabilité de l’ouvrage. Pour ce faire, nous commençons le pré-dimensionnement du sommet vers la base :

– Les planchers ;
– Les poutres ;
– Les poteaux ;

1. Planchers en corps creux :


a. Résistance au feu :
– e = 7cm pour une heure de coupe-feu.
– e = 11cm pour deux heures de coupe-feu.
– e = 17.5 cm pour quatre heures de coupe-feu.
L’épaisseur choisie assure une bonne résistance au feu.
b. Isolation Phonique :
Le confort et l’isolation phonique exigent une épaisseur minimale de : e ≥13cm (vérifiée)

c. Condition de Déformation :

D’après les règles CBA93, la hauteur du plancher doit satisfaire la condition suivante :

𝑙
e≥
22.5

Avec

l: la grande portée du panneau considéré selon le sens des poutrelles.

Page 6 sur 7
Etude d'un Bâtiment R+1 (Bureau de Poste plus logement fonctionnel)

Dans notre cas, on a l= 5

5
𝑒≥ = 0.22𝑚
22.5

Donc on prend e = 22 cm, soit un plancher (16+6).

2. POUTRE :

Page 7 sur 7