Vous êtes sur la page 1sur 20

Cours de construction métallique I

IV.2. Assemblages soudés en


construction métallique

Enseignant: Sami MONTASSAR


(email: montassar@lmsgc.enpc.fr)
1
École Nationale d’Ingénieurs de Tunis, 2008-2009
Types et terminologie

2
Soudures bout à bout

3
Exemples d’assemblages
soudés

4
Quelques anomalies

5
Gorge utile
 Il convient que la gorge utile, a, d’une soudure d’angle, soit
prise égale à la hauteur du plus grand triangle (à côtés égaux
ou inégaux) pouvant s’inscrire à l’intérieur des faces à souder
et de la surface de la soudure, mesurée perpendiculairement
au côté extérieur de ce triangle.

6
 Il convient que la gorge utile d’une soudure d’angle ne soit
pas inférieure à 3 mm.

t (mm) 4 6 7 8 10 12 14 16 18
épaisseur de la plus faible pièce à assembler

a (mm) 3 4 5 6 7 8 10 11 13

 Pour la détermination de la résistance d’une soudure


d’angle à forte pénétration, l’augmentation de la gorge peut
être prise en compte, à condition que des essais préliminaires
montrent que la pénétration nécessaire peut être
effectivement réalisée.

7
Longueur des soudures

 Il convient de prendre la longueur efficace d’une soudure


d’angle égale à la longueur sur laquelle la soudure possède
sa pleine épaisseur ⇒ Cela peut être pris comme la longueur
totale de la soudure réduite de deux fois la gorge utile a.

 Pour supporter un effort, il convient de ne pas prévoir de


soudure d’angle d’une longueur efficace inférieure à 30 mm
ou inférieure à 6 fois son épaisseur de gorge, en prenant la
plus grande de ces deux valeurs.

8
Résistance des soudures d’angle
 Les forces transmises par une longueur unitaire de soudure
sont décomposées en composants parallèles et transversaux
à l’axe longitudinal de la soudure et perpendiculaires et
transversaux au plan de sa gorge.
 Il convient de prendre l’aire de gorge de calcul Aw égale à
Aw = Σa.leff et de supposer que l’emplacement de l’aire de
gorge de calcul est concentré à la racine.

9
 Il est supposé une distribution uniforme des contraintes
dans la section de gorge de la soudure, ce qui conduit aux
contraintes normales et aux contraintes de cisaillement :
 σ⊥ : contrainte normale perpendiculaire à la gorge;
 σ// : contrainte normale parallèle à l’axe de la soudure
(n’est pas prise en considération pour la vérification de la
résistance de la soudure);
 τ⊥ : contrainte tangente (dans le plan de la gorge)
perpendiculaire à l’axe de la soudure;
 τ// : contrainte tangente (dans le plan de la gorge)
parallèle à l’axe de la soudure.

10
11
 La résistance de la soudure d’angle sera suffisante si les
deux conditions suivantes sont satisfaites :
Résistance nominale ultime

 2 ( 2 )
à la traction de la pièce
fu
 σ ⊥ + 3 τ ⊥ + τ 2
≤ assemblée la plus faible
//
βW γ MW

σ ⊥ ≤ 0,9 f u
 γ MW

Nuance d’acier γMW βW γMW.β


βW
fy (MPa) fu (MPa)
235 360 1,25 0,80 1,00
275 430 1,30 0,85 1,10
355 510 1,35 0,90 1,20

12
Cordons reliant des pièces orthogonales

Cordons frontaux

13
 N 2
σ ⊥ = aΣl 2
 2N 2 6N 2 fu
 N 2 + ≤
τ
 ⊥ = 4a 2 (Σl ) 4a 2 (Σl )
2 2
βW γ MW
 aΣl 2
τ // = 0

N N

N 2
N
N aΣl ≥ βW γ MW
fu

14
Cordons latéraux

σ ⊥ = 0 3N 2 fu
 ≤
τ ⊥ = 0 a (Σl ) βW γ MW
2 2

 N
τ // =
 aΣl
N N

N 3
aΣl ≥ βW γ MW
fu

15
Cordons obliques
σ = N sin α
 ⊥ 2aΣl N 2 sin 2 α N 2 sin 2 α N 2 cos 2 α fu
 +3 2 +3 2 ≤
2a (Σl ) 2a (Σl ) a (Σl ) βW γ MW
2 2 2
N sin α
2

τ ⊥ =
 2aΣl
 N cos α
τ // = aΣl

N 3 − sin α 2
N
α
N aΣl ≥ βW γ MW
fu

16
Exemple : cornière attachée par soudure
sur un gousset
N
d a2

L2
a1
L1

Soudage d’une ou deux Sections à assembler


cornières sur une tôle dissymétriques

N 3 b−d N 3 d
l1 ≥ βW γ MW l2 ≥ βW γ MW
2a1 f u b 2 a2 f u b 17
Cordons reliant des pièces obliques

18
Cordons frontaux

N 2 − sin θ
 Pour l’angle obtus aΣl ≥ βW γ MW
fu

N 2 + sin θ
 Pour l’angle aigu aΣl ≥ βW γ MW
fu

Cordons latéraux

N 3
aΣl ≥ βW γ MW
fu
19
Cordons obliques

N 3 − (1 + sin θ )sin 2 α
 Pour l’angle obtus aΣl ≥ βW γ MW
fu

N 3 − (1 − sin θ )sin 2 α
 Pour l’angle aigu aΣl ≥ βW γ MW
fu

20