Vous êtes sur la page 1sur 1

MARS 2015

44
L'INVITÉ

« On va encore bricoler
sur les retraites »

l Nouveau patron de la CGPME, François Asselin défend bec et ongles la position de son organisation sur la
représentativité syndicale dans les TPE. Il s’inquiète aussi pour les négociations sur les retraites complémentaires.
FRANÇOIS ASSELIN François Asselin, le gouvernement a-t’il eu raison venir. Unir les deux caisses mutualiserait le risque D’ailleurs, dans une toute petite entreprise, quand
de recourir au 49-3 pour faire passer la Loi et lisserait l’insolvabilité. Ce n’est pas la solution. Il le dialogue manque, la sanction est immédiate :
PRÉSIDENT NATIONAL DE Macron ? faut soit baisser les pensions, soit retarder le l’entreprise meurt. Avez-vous déjà vu un artisan
LA CGPME Ce n’est pas très glorieux, mais le gouvernement déclenchement de la complémentaire à 100 %. On plombier ne pas dépanner ses clients en raison
(CONFÉDÉRATION avait-il beaucoup d’autres solutions ? Si jamais il pourrait imaginer qu’un cadre parte à 62 ans et tou- d’une grève dans sa petite entreprise artisanale ?
GÉNÉRALE DES PETITES ET abdiquait, l’aveu d’échec était terrible. Au final, che sa complémentaire (NDLR : cela représente Certes, tout n’est pas parfait dans les TPE. Dès que
MOYENNES ENTREPRISES) c’est un aveu d’échec vis-à-vis de la majorité. Mais jusqu’à 60 % des revenus) entre 65 et 67 ans. Les deux personnes ont un chemin commun, le conflit
en attendant, il fallait absolument que le gouverne- syndicats de salariés, veulent augmenter les cotisa- est susceptible de naître. Mais c’est le boulot des
PARCOURS ment marque sa volonté de réformer. tions. Mais les problèmes de compétitivité sont branches, de l’interprofession, de la CGPME, de for-
P-dg de l’entreprise déjà énormes en France. Au final, on va bien trou- mer, au besoin, les chefs d’entreprises si certaines
familiale Asselin basée à Sur le fond, cette loi va-t-elle réellement changer ver une solution… Mais je sens que l’on va encore améliorations doivent être apportées. Le meilleur
Thouars (Deux-Sèvres) les choses en France ? bricoler. Or, il faudrait, en toute sincérité, dire aux dialogue, c’est un management de qualité.
spécialisée dans la L’effet psychologique de cette loi est intéressant. Français qu’un départ à la retraite à 65 ans est
restauration de Car c’est une loi plutôt réformatrice. Mais, c’est nécessaire s’ils veulent conserver un niveau de À propos de management justement, comment
monuments historiques aussi une loi fourre-tout touchant tous les domai- retraite compatible avec le niveau actuel des cotisa- allez-vous gérer votre entreprise maintenant que
(140 salariés) nes avec plus ou moins de profondeur. Qui trop tions. vous êtes président national de la CGPME ?
Vice-président de la embrasse mal étreint. On est parti avec des gran- Par ailleurs, il serait juste de mettre les régimes Je n’ai pas attendu le 20 janvier au matin (NDLR :
Fédération du Bâtiment de des envolées, et à l’arrivée, cette loi ne changera spécifiques sur la table. Car pendant que certains date de l’élection) pour me poser la question.
2008 à 2015. En charge de pas le visage économique du pays. Depuis fort longtemps, une organisation décentrali-
bénéficient de largesses, d’autres peinent à trou-
la commission
ver des solutions sans douleurs. sée est en place dans mon entreprise. Mon comité
« marchés » et du conseil
national de la
Croyez-vous tout de même à un retour en arrière directeur « tient bien la boutique ». Mon DG et mes
sous-traitance du gouvernement sur des sujets emblématiques Autre sujet, le dialogue social et la simplification salariés m’ont tous encouragé. Mais ça n’est pas
Président de la FFB des comme les 35 heures ? des instances représentatives du personnel. Le facile ! La journée à la CGPME est assez longue et,
Deux-Sèvres de 2001 à La volonté du gouvernement de réformer la France gouvernement s’arqueboute sur l’idée de créer quand elle est terminée, je commence celle de
2006. semble intacte malgré l’opposition des frondeurs. des commissions paritaires régionales dans les chef d’entreprise.
Élu président régional de C’est un peu surprenant et assez positif. Le gouver- TPE. Quelle est votre analyse ?
la CGPME du nement est décidé à avancer coûte que coûte. Il n’a C’est une idée portée depuis longtemps par la Enfin, une question plus personnelle : On vous
Poitou-Charentes en 2011. pas peur d’en découdre. Il faut encourager cette CFDT et d’autres syndicats. Elle vise à obtenir, sur présente souvent comme un patron « catho ».
Président de la CGPME attitude ! le tapis vert, une représentativité qu’une action Qu’est-ce que cela veut dire ?
des Deux-Sèvres de 2009 naturelle de terrain ne leur permet plus d’obtenir. Ce que l’on attend d’un patron, c’est d’abord qu’il
à 2011. Une réforme importante se prépare, celle des La CGPME s’est trouvée très isolée dans cette affai- soit compétent. Peu importe qu’il soit blanc, noir,
retraites complémentaires. Pensez-vous qu’un re. Le gouvernement considère que le Medef et l’U- gris, « catho » ou musulman. On lui demande de
compromis sera possible entre les syndicats de PA ont déjà accepté le principe. Et que la CGPME, l’exemplarité et de l’engagement. Or, le fait que je
salariés et patronaux, alors que leurs vues sont toute seule, ne pourra pas renverser la table des sois catholique n’est peut-être pas incohérent avec
diamétralement opposées ? négociations. Donc il fait plaisir aux uns sans trop l’engagement d’une partie de mon temps pour le
Nous en sommes à la énième négociation… À partir brusquer les autres. À la CGPME, on passe pour bien commun. C’est mon côté un peu « scout »…
du moment où le gouvernement ne veut pas remet- des empêcheurs de tourner en rond. Or, en créant On peut choisir d’être acteur de sa vie dans son
tre en cause l’âge du départ à la retraite à 62 ans, des commissions paritaires régionales, on passe pays. Et j’essaie d’être cohérent avec ce que je
l’équation est impossible à résoudre pour éviter la complètement à côté de l’objectif de moderniser le crois. On verra bien… Mais je vais essayer de faire
catastrophe. Dans moins de deux ans, le reverse- dialogue social. On méconnaît totalement la réalité de mon mieux, ça, c’est sûr.
ment des pensions par l’Agirc deviendra probléma- du terrain. Ce n’est pas parce qu’une loi vous impo-
tique. L’Arrco sera concernée dans les dix ans à sera de dialoguer que le dialogue existera. Propos recueillis par Armelle Gegaden

LE JOURNAL DES ENTREPRISES

Centres d'intérêt liés