Vous êtes sur la page 1sur 13

Corrigés

Exercice Red01 : redressement non commandé : redressement monoalternance

u

D i

charge  
charge  

charge

 

v

La tension u est sinusoïdale alternative.

D est une diode supposée parfaite (tension de seuil nulle).

La charge est une résistance R.

1- Quel est l'état de la diode quand u > 0 ?

En déduire la relation entre v et u.

La diode conduit. v = u

2- Quel est l'état de la diode quand u < 0 ?

En déduire la tension v.

La diode est bloquée. i = 0 donc v = 0 V.

3- Tracer u et v en concordance de temps.

u

0 t
0
t
v 0 t T/2 T ˆ 4- Montrer que la valeur moyenne de la tension
v
0
t
T/2
T
ˆ
4- Montrer que la valeur moyenne de la tension v est :
<
v
> = V

On rappelle que :

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 11 / 23

<

v

> =

1

T

T

0

v(t)dt

<

=

=

T / 2

1

T

cos(

0

ˆ

v

> =

ˆ

V

V sin(

t)

T / 2

T

ˆ

V

0

 

1

T

 

t)dt

+

0

dt

T

T / 2

 

=

ˆ

V

cos(

T / 2)

cos(0)

T

5- Application numérique

La valeur efficace de la tension u est de 10 V.

R = 220

.

=

ˆ

V

cos( )

cos(0)

T

Calculer < v > et < i >. Calculer la valeur efficace de la tension v.

On rappelle que :

V = < v² > eff ˆ ˆ V U U 2 10 2 eff
V
=
<
>
eff
ˆ
ˆ
V
U
U
2
10
2
eff
<
v > =
=
=
=
= 4,5 V
<
v
>
4,5
<
i > =
=
= 20,5 mA
R
220
T
T / 2
T / 2
T
1
1
1
1
U
eff
=
v²(t)
=
v²(t)
=
u²(t)
=
u²(t)
=
V eff
T
T
T
2T
2
0
0
0
0

= 7,1V

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

=

ˆ

2 V

T

Page 12 / 23

Exercice Red02 : redressement non commandé

1-1-

Le circuit magnétique d'un transformateur permet de canaliser les lignes de champ magnétique entre le primaire et le secondaire.

1-2-

Les deux enroulements ayant le même nombre de spires, les deux tensions ont la même amplitude. De plus, elles sont en opposition de phase à cause de la convention de signe choisie pour les tensions : u 2 (t) = - u 1 (t)

1-3-

Nombre de spires d’un des enroulements du secondaire : 460 (10 / 230) = 20

2-1-

2-2-

2-3-

D 1 conduit et D 2 est bloquée.

D 2 conduit et D 1 est bloquée.

u 1 > 0 : u D1 = 0 et v = u 1 ; u D2 = u 2 - v = -2u 1 < 0 u 1 < 0 : u D2 = 0 et v = u 2 = -u 1 > 0 ; u D1 = u 1 – v = 2u 1 < 0 Loi d’Ohm : i = v/R i D1 = i quand D 1 conduit ; i D1 = 0 quand D 1 est bloquée i D2 = i quand D 2 conduit ; i D2 = 0 quand D 2 est bloquée

2-4-

2-5-

2-6-

(cf. document réponse). 2vˆ 2 10 2 < v >= = = 9,0 V <i>
(cf. document réponse).
2vˆ
2
10
2
<
v >=
=
= 9,0 V
<i> = <v>/R = 0,90 A
<i D1 > = <i>/2 = 0,45 A
<i D2 > = <i D1 > = 0,45 A
v =|u 1 |
v² =u 1 ²
donc :
Loi d’Ohm :
i eff = v eff /R = 1 A

v eff =

< i(t)² > i eff < i (t)² > = = i D1 eff =
<
i(t)²
>
i eff
< i
(t)²
> =
=
i D1 eff =
D1
2
2
i D2 eff = i D1 eff = 0,71 A
Loi de Joule : Ri eff ² = 10 watts
1
v
(cf. cours)
2RCf
A.N.
C = 10 mF

= 0,71 A

< u (t)² 1
<
u (t)²
1

> =

u

1 eff

Remarque : le lissage de la tension nécessite un condensateur de capacité importante.

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 13 / 23

Document réponse

10 V u 1 (t) t O 20 ms -10 V
10 V
u 1 (t)
t
O
20
ms
-10 V
Document réponse 10 V u 1 (t) t O 20 ms -10 V O 10 V
Document réponse 10 V u 1 (t) t O 20 ms -10 V O 10 V

O

10 V

O

O

-10 V

v(t)

u

D1 (t)

u

D2 (t)

-10 V

1 A

i(t)

O O 1 A O
O
O
1 A
O

(t)

i 1 A

D1

i D2

(t)

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 14 / 23

Exercice Red03 : redressement non commandé : Pont de Graëtz monophasé

Le montage redresseur ci-dessous est alimenté par le secondaire d'un transformateur qui fournit une tension sinusoïdale v :

230 V

50 Hz

i

D D 1 2 v u D D 4 3
D
D
1
2
v
u
D
D
4
3

charge

Les diodes sont supposées parfaites (tension de seuil nulle).

1-1- Calculer la période, la valeur efficace et la valeur maximale de cette tension.

Période : T = 1 / f

Valeur efficace : 230 0,21 = 48,3 V Valeur maximale : 48,3 ÷ 2 = 68,3 V (tension sinusoïdale alternative)

= 1 / 50 = 20 ms

Dessiner le chronogramme v(t).

Cf. figure 1

1-2- La charge est une résistance R C = 17 . Représenter en concordance de temps la tension aux bornes de la charge u(t) et la tension v(t). Indiquer les intervalles de conduction des diodes.

Fig. 1

Fig. 2

v(t)

0

u(t)

0

de conduction des diodes. Fig. 1 Fig. 2 v(t) 0 u(t) 0 T/2 T t t
T/2 T
T/2
T

t

t

D 1 , D 3 D 2 , D 4 D 1 , D 3
D 1 , D 3
D 2 , D 4
D 1 , D 3
D 2 , D 4

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 15 / 23

1-3- Calculer la valeur moyenne < u > de u.

< u

>=

2uˆ

=

2vˆ

=

2

68,3

 

= 43,5 V

Dessiner le chronogramme i(t).

Loi d’Ohm : i(t) = u(t) / R C

i(t)

0

i(t) 0
i(t) 0
i(t) 0
i(t) 0
i(t) 0
i(t) 0

T/2

T

t

En déduire la valeur moyenne < i > du courant dans la résistance.

< i > = < u > / R C = 43,5 / 17 = 2,56 A

1-4- Calculer la puissance consommée par la résistance.

< R C i² > = R C < i² > = R C I eff ²

< i² > = < u² / R C ² > = < u² > / R C ² = < v² > / R C ² I eff = V eff / R C = 48,3 / 17 = 2,84 A

(Loi de Joule)

17 2,84² = 137 W

(u = |v| donc u² = v²)

La charge du pont est maintenant constituée par l'induit d'un moteur à courant continu à excitation indépendante, en série avec une bobine de lissage de résistance interne négligeable et d’inductance suffisante pour que le courant d'induit soit considéré comme constant :

I = 2,5 A.

2-1- On admet que les intervalles de conduction des diodes ne sont pas modifiés. En déduire la forme de la tension u et sa valeur moyenne < u >.

La tension u(t) est inchangée (par contre, ce n’est pas le cas pour le courant).

< u > = 43,5 V (Cf. 1-3)

2-2- Quelle est la relation entre les valeurs instantanées des tensions u, u L aux bornes de la bobine et u m aux bornes de l'induit du moteur ?

Loi des branches : u(t) = u m (t) + u L (t)

2-3- Justifier que < u L > = 0 V.

Car la résistance interne de la bobine est négligeable.

En déduire la valeur moyenne < u m > de u m .

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 16 / 23

< u > = < u m + u L > = < u m > + < u L >

< u m > = < u > = 43,5 V

2-4- L'induit du moteur ayant une résistance R = 1 , calculer la valeur de sa f.e.m. E.

E = < u m > - RI = 43 ,5 - 1 2,5 = 41 volts

2-5- Calculer la puissance consommée par l’induit du moteur.

< u m I > = < u m > I = 43,5 2,5 = 109 watts

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 17 / 23

Exercice Red04 : redressement non commandé : chargeur de piles

ˆ

1- Tracer v(t) : préciser la période, V et la valeur efficace V.

v(t)

ˆ V O 20 ms ˆ - V
ˆ
V
O
20 ms
ˆ
- V

t

Période : T = 1 / f

Valeur efficace : V = 220 0,06 = 13,2 V Valeur maximale : 13,2 ÷ 2 = 18,67 V (tension sinusoïdale alternative)

= 1 / 50 = 20 ms

2- Tracer en concordance de temps u R (t), i(t) et i D (t).

u

R (t)

 
u R (t)  
 

ˆ

V

V  
V  
V  
 
 
 

O

O

i(t)

i(t) 20 ms  

20 ms

 
 
 

ˆ

I

I  
I  
I  
 
 
 

O

O

i

D (t)

i D (t)

ˆ

 

I

  I    
 
  I    
 

O

 
O  

ˆ

ˆ V

I

R

=

=

116,7 mA

3- Application numérique.

<

u

R

>=

ˆ

2 V

π

IUT Nancy-Brabois

=

11,89 V

Fabrice Sincère

t

Page 18 / 23

4- En déduire < i > et < i D >.

< i > = < u R > / R = 74,3 mA

< i D > = < i > / 2 = 37,2 mA

Calculer les valeurs efficaces I et I D .

I = < i² > I = V / R = 82,5 mA < i²
I =
< i²
>
I = V / R = 82,5 mA
<
>
I
I
=
<
i
²
>
=
=
D
D
2
2

=

58,3 mA

5- Calculer la puissance consommée par la résistance.

RI² = 1,089 W

6- Justifier l’allure de la tension u R (t).

i > 0 u R > 2,4 V

on retrouve l’allure de la tension de la question 2.

i = 0 : u R = 2,4 V

7- Tracer i(t) en concordance de temps.

i > 0 :

i

=

u

R

2,4

R

i(t)

ˆ I O t 20 ms
ˆ
I
O
t
20 ms

ˆ

ˆ I V

=

2,4

R

<

=

101,7 mA

ˆ

u

2

V

8- On admet que :

En déduire < i >. Application numérique.

R

>

.

 

π

=

59,3 mA

<

u

R

>

2,4

<

i

>=

R

9- Quelle est la puissance consommée par une pile ?

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 19 / 23

P = < E i > = E < i > = 71 mW

10- Quelle est la durée de charge (en heures) ?

500 / 59,3 = 8,5 heures

11- En pratique, la durée de charge est plus longue (14 heures). Proposer une explication.

Il faut tenir compte du rendement de la conversion énergie électrique en énergie

chimique (ici 60 %).

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 20 / 23

Exercice Red05 : redressement commandé : redressement monoalternance

1-

2-

3-

4-

U eff = 330/÷2 = 233 volts

v = u quand le thyristor est conducteur.

v = Ri = 0 quand le thyristor est bloqué.

<

v

>=

330

2

(1

+

cos 60 )

∞ =

80 volts

Loi des branches :

Loi d’Ohm :

u Th = u – v i = v/R

= 80 volts Loi des branches : Loi d’Ohm : u T h = u –

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 21 / 23

Exercice Red06 : redressement commandé : pont mixte monophasé

Un pont mixte monophasé alimente un moteur à courant continu à excitation indépendante et constante.

Il délivre une tension u de valeur moyenne < u > = 169 V, l'angle de retard à l'amorçage des

thyristors étant réglé à 45°. Le courant dans le moteur est parfaitement lissé par une bobine de résistance interne

r

. Son intensité I est égale à 25 A. La vitesse de rotation du moteur est de 1800 tours par minute.

= 0,1

v

~

circuit de commande I des thyristors i i G1 G2 Th 1 Th 2 u
circuit de
commande
I
des thyristors
i
i
G1
G2
Th 1
Th 2
u
D
D
1
2

bobine de

lissage

M
M

1- Le pont est alimenté avec une tension sinusoïdale v de fréquence 50 Hz. Représenter en concordance de temps la tension u(t) et la tension v(t). Préciser les intervalles de conduction de chaque thyristor et de chaque diode sur une période.

v(t)

0

u(t)

0

t (rad) t
t
(rad)
t
= /4 Th 1 Th 2 Th 1 Th 2 D 2 D 1 D
= /4
Th 1
Th 2
Th 1
Th 2
D 2
D 1
D 2
D 1

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 22 / 23

2- Calculer la valeur efficace de la tension v.

<

u

>=

d’où

(1

=

+

cos

)

169

1

+

cos45

Valeur efficace :

=

311 V

V =

vˆ uˆ 311 = = 2 2 2
311
=
=
2
2
2

= 220 V

3- La résistance de l’induit du moteur est R = 0,4 . Calculer la f.e.m. du moteur.

E = < u > - (r + R)I =169 – (0,1+0,4) 25 = 156,5 V

En déduire la puissance électromagnétique P em du moteur.

EI = 156,5 25 = 3,91 kW

Calculer la puissance absorbée par l'induit du moteur.

<u>I – rI² = 4,16 kW Autre méthode : P em + RI² = 4,16 kW

4- La charge du moteur variant, le moment T em de son couple électromagnétique est doublé.

Que devient la f.e.m. du moteur ?

L’excitation du moteur est constante donc le couple électromagnétique est proportionnel au courant d’induit.

I = 2 25 = 50 A

E = < u > - (r + R)I = 169 – (0,1+0,4) 50 = 144 V

En déduire la vitesse de rotation. Commentaire ?

L’excitation du moteur étant constante, la vitesse de rotation est proportionnelle à la fem.

1800 144 / 156,5 = 1660 tr/min Pour une charge doublée, la vitesse de rotation chute de 8 %. La vitesse de rotation est peu sensible à la charge.

IUT Nancy-Brabois

Fabrice Sincère

Page 23 / 23