Vous êtes sur la page 1sur 6

5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

≡ Menu

Comptes rendus sur la littérature ancienne et moderne de toutes les nations

Blaga, « Poèmes »
Compte rendu par Yoto Yotov • Fait le 15.XI.2011 • Dans la catégorie Grands chefs-d’œuvre

Il s’agit des « Poèmes » (« Poeme ») de Lucian Blaga, poète, dramaturge et philosophe rou-
main, dont l’œuvre sublime se résume en un vers : « Je crois que l’éternité est née au vil-
lage » *. Pour l’auteur de « L’Âme du village » (« Sufletul satului »), la campagne est une sorte
de centre du monde, d’où partent les vastes horizons de la création poétique et artistique. Les
regards des villageois sondent l’univers, en se perdant dans l’infini. L’homme de la ville, au
contraire, vit « dans le fragment, la relativité, le concret mécanique, dans une tristesse
constante, et dans une superficialité lucide ». Cet éloge de la création villageoise, vue
comme valeur suprême, est doublé de l’angoisse devant le mystère de ce que Blaga appelle
« le Grand Anonyme » (« Marele Anonim »), c’est-à-dire Dieu. Vis-à-vis de cette angoisse, la
réponse qu’il formule, en s’inspirant des romantiques allemands, passe par le sacrifice de l’in-
dividualité en tant qu’individualité, au profit d’une spiritualité collective et anonyme. Puisque
les grandes questions du monde restent sans réponse, la sagesse serait de se taire et de se
fondre avec la terre dans les sillons de l’éternité :
https://www.notesdumontroyal.com/note/204 1/6
5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

« Regarde, c’est le soir », dit Blaga.


« L’âme du village palpite près de nous
Comme une odeur timide d’herbe coupée,
Comme une chute de fumée des avant-toits de
paille… » **

Voici
un pas- « Je crois que
sage l’éternité est née
qui
don-
au village »
nera
une idée du style des « Poèmes » :
« Ma pensée et l’éternité se ressemblent…

éd. Minerva, Bucarest


Souvent un bruit sourd me fait tressaillir.
Seraient-ce les pas alertes de ma bien-aimée,
Ou est-elle morte aussi
Depuis des centaines, des milliers d’années ?

Serait-ce [ses] pas mignons et babillards,


Ou peut-être est-ce l’automne sur la terre
Et des fruits mûrs s’abattent juteux, lourds,
Sur ma tombe,
Se détachant d’un arbre issu de mon corps ? » ***

https://www.notesdumontroyal.com/note/204 2/6
5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

Consultez ce e bibliographie succincte en langue française


Alexandru Călinescu, « Littérature roumaine » dans « Histoire littéraire de l’Europe mé-
diane » (éd. L’Harmattan, coll. Aujourd’hui l’Europe, Paris-Montréal), p. 245-282

Constantin Ciopraga, « La Personnalité de la littérature roumaine : synthèse critique » (éd.


Junimea, Iași)

Paul Miclău, « Blaga (Lucian) » dans « Dictionnaire universel des littératures » (éd. Presses
universitaires de France, Paris).

* En roumain « Eu cred că veșnicia s-a născut la sat ». ◊ *** p. 103. ◊

** Dans Constantin Ciopraga, « La Personnalité de la litté-


rature roumaine ». ◊

Carte du globe

https://www.notesdumontroyal.com/note/204 3/6
5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

Mots-clefs

Lucian Blaga (4) poésie (255) roumain (8) Roumanie (8) Veturia Drăgănescu-Vericeanu (2)

village (6)

Œuvres analogues

Blaga, « Les Différentielles divines »

https://www.notesdumontroyal.com/note/204 4/6
5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

Blaga, « Manole, Maître bâtisseur : drame en cinq actes »

Blaga, « Poèmes choisis »

« Ballades et Chants populaires de la Roumanie »

« Les Doinas : poésies moldaves »

Code QR

https://www.notesdumontroyal.com/note/204 5/6
5/8/2019 Blaga, « Poèmes »

EX POSÉ GRA TUIT SUR LA LIT TÉ RA TURE • FAIT À MONT RÉAL, CA NADA
© 2010-2019 NOTES DU MONT ROYAL • MENTIONS LÉGALES •

https://www.notesdumontroyal.com/note/204 6/6