Vous êtes sur la page 1sur 37
InstitutInstitut SupérieurSupérieur d’Informatiqued’Informatique etet dede MathématiquMathématiqueses dede

InstitutInstitut SupérieurSupérieur d’Informatiqued’Informatique etet dede MathématiquMathématiqueses dede MonastirMonastir

etet dede MathématiquMathématiqueses dede MonastirMonastir Transmission Optique Selma BATTI ATTIA batti_selma@yahoo.fr
Transmission Optique
Transmission Optique
Selma BATTI ATTIA batti_selma@yahoo.fr
Selma BATTI ATTIA
batti_selma@yahoo.fr

Pré-requis

Optique géométrique Traitement de signal Transmission de données

Plan du cours

Evolution des systèmes de transmission optiques Structure et type de fibre optique Perte et atténuation dans la fibre Dispersion dans la fibre

ro a ation dans la fibre

Modes de

p

p g

Évolution des systèmes de transmission optique
Évolution des systèmes de
transmission optique

Contenu

Historique Évolution des performances Architecture des systèmes

Historique

Environ 2500 ans avant notre ère : Invention duVerre

1790 : Invention du Télégraphe Optique (C. CHAPPE)

1837 : Invention du Télégraphe Électrique (S. MORSE)

du Télégraphe Optique (C. CHAPPE) 1837 : Invention du Télégraphe Électrique (S. MORSE) 6 Transmission optique
du Télégraphe Optique (C. CHAPPE) 1837 : Invention du Télégraphe Électrique (S. MORSE) 6 Transmission optique

Historique

Historique Évolution des systèmes filaires : 1876 : Invention du téléphone (G. BELL) 1889 : Premiers

Évolution des systèmes filaires :

1876 : Invention du téléphone (G. BELL) 1889 : Premiers autocommutateurs électromécaniques 1924 : Premier câble souterrain (en France), sur 500km (Paris-Strasbourg) 1950 : Réseau téléphonique mondial (manuel) 1980 : Le réseau mondial devient automatique

(manuel) 1980 : Le réseau mondial devient automatique En parallèle, les liaisons radio se développent :

En parallèle, les liaisons radio se développent :

1887 : Premières transmissions radiotélégraphiques en morse 1920 : Première liaison radiotélégraphique grand public 1945 : Premier satellite géostationnaire 1962 : Satellite Telstar (première image TV en mondovision) 1991 : Satellite TELECOM 2A (11 à15 canaux TV + 16 000 liaisons téléphoniques

Historique

Historique Apparition du câble 1956-1986 : câbles sous-marins coaxiaux analogiques 1956 :TAT-1 : 48 circuits,

Apparition du câble

1956-1986 : câbles sous-marins coaxiaux analogiques 1956 :TAT-1 : 48 circuits, répéteurs immergés tous les 10 km à l'origine 1976 : 4000 communications téléphoniques simultanées

Depuis

1986

numériques

TAT-8

(1988)

: câbles

40

000

sous-marins

à

fibres

voies

téléphoniques

optiques

simultanées

(répéteurs électroniques espacés de 100 km) ; 280Mbit/s

TAT-12

(1995)

500000

voies

téléphoniques

simultanées

(répéteurs optiques espacés de 100 km) ; 5Gbits/s

TAT 14 (2001) ; 160Gbit/s

Évolution des outils de traitement

Processeur

Date de sortie

Nb de transistors

Vitesse d’horloge

4004

1971

 

2300

 

0,1 MHz

8088

1979

 

29

000

5

à 8 MHz

80286

1982

134 000

8

à 12 MHz

386DX

1985

275 000

16 à 33 MHz

486DX

1989

1200 000

20

à 50 MHz

Pentium

1993

3100 000

60

à 166 MHz

Pentium Pro

1995

5

500 000

150 à 200 MHz

Pentium II

1997

7

500 000

233

à 450 MHz

Pentium III

1999

9

500 000

450

à 600 MHz

Pentium IV

2000

42

000 000

1,4 à 2 GHz

Évolution des débits

Technique de transmission

Débit

Minitel

1,2 Kbit/s

Téléphone mobile

13 Kbit/s

Modem

33

Kbit/s

Numéris

64

Kbit/s

Réseaux câblé télévision

500 Kbit/s

ADSL en boucle locale

4

– 8 Mbit/s

Satellite

1 – 2 Mbit/s

MMDS et LMDS

2

– 45 Mbit/s

ATM

25

– 622 Mbit/s

Évolution des systèmes multimédias

Technique de transmission

Débit

Visiophone (médiocre)

64

Kbit/s

Disque compact

1,4 Mbit/s

Visiophone (bonne qualité)

384 Kbit/s – 1,5 Mbit/s

Télévision actuelle (MPEG2)

4 – 5 Mbit/s

Télévision Haute Définition

20

– 30 Mbit/s

Télévision actuelle

216 Mbit/s

 

Le « tout numérique » engendre des débits d’informations très élevés que les réseaux de communications doivent acheminer

Évolution du volume du trafic

Données Voix Loi de Moore 0 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 Trafic (P
Données
Voix
Loi de Moore
0
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
Trafic (P éta bits)

Évolution du trafic (Données/Voix)

Architecture des réseaux

Cœur du réseau
Cœur du
réseau
Architecture des réseaux Cœur du réseau Réseau intermédiaire Réseau d’accès 13 Transmission optique
Réseau intermédiaire
Réseau
intermédiaire
Réseau d’accès
Réseau
d’accès

Global Area Network (GAN)

Global Area Network (GAN) Longues distances (>10 000km) Gestion de la dispersion, Amplification optique -->

Longues distances (>10 000km)

Gestion de la dispersion, Amplification optique --> bande spectrale réduite

Système sous-marin

Système sous-marin 15 Transmission optique

Exemples d’utilisation

16 Transmission optique
16
Transmission optique

Wide Area Network (WAN)

Wide Area Network (WAN) Régénération du signal 17 Transmission optique

Régénération du signal

Metropolitain Area Network (MAN)

DWDM
DWDM

échelle : 20 – 200 km

Courtes longueurs :

Moins de dispersion et d’effets nonlinéaires, pas de réamplification donc plus de longueurs d’onde

Moins de dispersion et d’effets nonlinéaires, pas de réamplification donc plus de longueurs d’onde

Évolution des architectures des réseaux

Évolution des architectures des réseaux 19 Transmission optique
Structure et type de fibre optique
Structure et type de fibre optique

Contenu

Nature de la lumière Avantages de la fibre optique Structure de la fibre optique Types de fibre optique Conditions de propagation

Nature de la lumière

Première approche :

La lumière est une onde

Une onde est une perturbation qui se propage dans l'espace.

La

préfère parler de vitesse

vitesse d'une onde

est plutôt appelée célérité car on

objet qui se déplace

pour un

(projectile) . Deux phénomènes sont caractétistiques des ondes:

la diffraction et les interférences

La lumière est une onde électromagnétique (de nature électromagnétique qui a été établie par les travaux de James Maxwell) , c'est à dire un champ électrique E et un champ magnétique H qui se propagent dans l'espace.

Spectre électromagnétique

Spectre électromagnétique 23 Transmission optique

Nature de la lumière

Deuxième approche :

La lumière est un rayon

Un rayon se propage dans l'espace selon la direction d’un vecteur (en droite).

dans la

matière. Dans le vide et dans les milieux homogènes, la lumière se propage en ligne droite. Les rayons lumineux sont des segments de droite.

La

lumière peut se propager

dans le

vide

et

Célérité de la lumière

Pour la lumière, la célérité est tellement grande qu'on l'exprime en km/s que l'on doit prononcer kilomètres par seconde et noter de préférence km.s -1 .

La célérité de la lumière dans le vide est une constante fondamentale de la Physique, elle vaut:

c = 299 792 458 km s -1

,

. C est souvent arrondie à c = 300 000 km.s -1 . Elle est indépendante de la couleur de la lumière. L'année-lumière (a.l.) est la distance parcourue par la lumière en une année:

une année-lumière = 9,460.10 12 km ou 9 460 milliards de kilomètres

Indice de réfraction

L'indice de réfraction n est un nombre positif, sans unité et toujours supérieur à 1 puisque v < c. Plus n est grand, plus le milieu est qualifié de réfringent. Le diamant est le milieu le plus réfringent.

Milieu

n

Vide

1

Air

1,000293 (dans des C.N.T.P on arrondit souvent à 1)

Eau

1,33

Verre

1,5

Diamant

2,41

Avantages de la fibre optique

Pertes très faibles

En fonction du type de fibre, l'atténuation du signal peut

atteindre environ 0,2 dB/km pour une longueur d'onde de 1,55 µm, et d'environ 0,35 dB/km à 1,3 µm, ce qui correspond à une diminution de la puissance de 50% après 15 et 8,6 km respectivement. Cela permet de réaliser des communications optiques sur des distances supérieures à 100 km sans

. En diminuant ainsi le nombre

amplification intermédiaire

d'amplificateurs intermédiaires, on augmente la fiabilité du système et on réduit les coûts de maintenance.

Bande passante très grande

Grâce aux fibres optiques, on peut transmettre des signaux digitaux à 5 Tb/s sur des distances de 1500 km (1 Tb/s = 10 bit/seconde).

12

Avantages de la fibre optique

Immunité au bruit

Les fibres optiques sont des isolants. La transmission dans la fibre ne sera donc pas perturbée par des signaux électromagnétiques externes. Il n'est donc pas nécessaire de prévoir un blindage électromagnétique coûteux. Cela représente un avantage particulièrement important dans les environnements industriels où les perturbations électromagnétiques sont fréquentes .

Absence de rayonnement vers l'extérieur

La lumière est confinée à l'intérieur de la fibre optique.

Il n'est pas possible de détecter le signal entre l'émetteur et le récepteur. Cela est particulièrement important pour garantir la confidentialité de la communication. De plus, par son caractère isolant, la fibre optique ne rayonne pas d'ondes électromagnétiques et ne crée donc pas de perturbations électromagnétiques dans son voisinage.

Avantages de la fibre optique

Absence de diaphonie

Pour la même raison, le problème de la diaphonie (passage du signal d'un câble à un câble voisin), bien connu des communications par câble en cuivre, n'existe pas dans les câbles de fibres optiques.

Isolation électrique

Comme les fibres optiques sont isolantes, le contact accidentel entre deux fibres ne provoque pas de court- circuit et donc pas de dégâts à l'électronique associé. Par ailleurs, il n'y a aucun risque d'étincelle, comme cela peut arriver avec les câbles en cuivre en cas de contact accidentel. Les fibres optiques peuvent donc être installées sans risque dans les atmosphères inflammables.

Avantages de la fibre optique

Résistance aux températures élevées et aux produits corrosifs

Les fibres de verre résistent mieux aux produits corrosifs que le

cuivre. De plus, les fibres en verre peuvent supporter des températures proches de 800°C, ce qui permet de résister au feu plus longtemps que les câbles en cuivre. Toutefois, d'autres parties du système de communication restent sensibles aux températures élevées (le revêtement protecteur en plastique, les connecteurs

optiques, l'émetteur et le récepteur,

)

Poids et dimensions réduites

Le poids très faible des fibres par rapport à un câble en cuivre de la même capacité leur donne un avantage économique lors de l'installation. De plus, elles conviennent particulièrement bien aux installations soumises à des contraintes de poids ou de volume sévères, telles que les avions, les bateaux,

Structure de la fibre optique

Structure de la fibre optique Gaine mécanique Coeur de la fibre Gaine Axe de révolution (O,z)
Gaine mécanique
Gaine mécanique

Coeur de la fibre

Gaine

Axe de révolution (O,z)

Structure de la fibre optique Gaine mécanique Coeur de la fibre Gaine Axe de révolution (O,z)

Type de fibre optique

Fibre multi-modes

A saut d’indice A gradient d’indice
A saut d’indice
A gradient d’indice

Indice de réfraction dans le cœur n1 constant

L’indice du cœur diminue suivant une loi parabolique depuis l’axe jusqu’à l’interface cœur gaine. La diminution de l'indice fait que la lumière se propage plus vite, ce qui réduit la dispersion intermodale.

32 Transmission optique
32
Transmission optique

Type de fibre optique

Fibre mono-mode (à saut d’indice)

Sélection d’un seul mode de propagation se propageant au voisinage de l’axe

saut d’indice) Sélection d’un seul mode de propagation se propageant au voisinage de l’axe 33 Transmission

Type de fibre optique

La fibre multi-modes :

A été la première utilisée. Est facile à utiliser (gros coeur ~ tolérances élevées) Limitation intrinsèque de bande passante. Réservée aux courtes distances : réseaux informatiques.

La fibre mono-mode :

A une bande passante pratiquement infinie (en théorie) Requiert des composants chers et des tolérances faibles. Est devenue la solution universelle des systèmes de télécommunications.

Conditions de propagation : Trajectoires

Cas de la fibre multi-modes à saut d’indice : rayon méridien coeur

multi-modes à saut d’indice : rayon méridien coeur 2.a B (o,z) A 0 gaine 2.b On

2.a

multi-modes à saut d’indice : rayon méridien coeur 2.a B (o,z) A 0 gaine 2.b On
multi-modes à saut d’indice : rayon méridien coeur 2.a B (o,z) A 0 gaine 2.b On
B (o,z) A 0
B
(o,z)
A
0

gaine

2.b

On considère une fibre optique rectiligne, d’axe de révolution (o,z), composée d’un cœur de rayon a et d’une gaine extérieure de rayon b. Dans ce modèle cylindrique, nous considérons les plans méridiens passant par (o,z) et dans ces plans des rayons lumineux. A l’exception des rayons parallèles à (o,z), tous interceptent cet axe. Le paramètre important est l’angle , que chacun de ces rayons forme avec l’axe (o,z). On se donne un rayon méridien formant un angle avec (o,z). Soit l’angle que forme le rayon avec la normale à l’interface, supposée plane au point d’intersection B. On a

= 2
=
2

Conditions de propagation : Ouverture numérique

Si est suffisamment petit, c'est-à-dire est suffisamment grand, il existe non seulement un rayon réfléchi R 1 dans le cœur, mais aussi un rayon réfracté dans la gaine R 2 . Il y a donc de l’énergie transmise à travers l’interface qui peut être perdue pour le guidage.

Par contre si

n 2

≥≥≥≥

arcsin

====

il n’y a pas de rayon réfracté :

c

n 1

toute la puissance est réfléchie et conservée dans le cœur.

La condition de guidage dans le cœur est donc, pour les rayons

n 2

arccos n

1

méridiens :

====

c

2 n 2 n 1 2 2 n 1
2
n
2 n
1
2
2
n
1

On appelle Ouverture Numérique, Lorsque l’écart relatif est faible on peut supposer que

.

====

n

1

O N

avec

n

1

n

2

n

1

et

2.

====

2

n

1

n

2

2

n

2

1

O N

.

====

n

1

2
2

Conditions de propagation : Angle d’acceptance

Angle d’incidence maximal à l’entrée de la fibre, soit l’ouverture du cône d’acceptance

de la fibre, soit l’ouverture du cône d’acceptance cône d’acceptance C coeur ACC Rayons réfractés dans

cône d’acceptance

C coeur ACC
C
coeur
ACC

Rayons réfractés dans la gaine (jaune), énergie perdue

Rayons de gaine Les rayons à l’intérieur du cône d’acceptance sont guidés par Réflexion Totale
Rayons de gaine
Les rayons à l’intérieur du cône d’acceptance
sont guidés par Réflexion Totale
coeur
37
Transmission optique