Vous êtes sur la page 1sur 53

Risques Climatiques et Naturels

Séismes

Dimensionnement sismique
d’une structure
D. Lemosse1,2
1Département Mécanique, INSA Rouen
2Laboratoire d’Optimisation et de FIabilité en

Mécanique des Structures, EA 3828


Objectifs du cours
• Modélisation pour les études sismiques
• Conception sismique avec un mode unique
• Conception sismique avec plusieurs modes
Objectifs du cours
• Modélisation pour les études sismiques
• Conception sismique avec un mode unique
• Conception sismique avec plusieurs modes
Construction d’un modèle
Modélisation discrète
L’analyse est ramenée à un système discret à N degrés de
liberté : modèle masses-ressorts équivalent ou modèle
éléments finis.
Il faut que les distributions de masses et de raideurs soient
représentatives du bâtiment.

Etudes selon les différentes directions ou combinaisons de


directions :
• Mouvements horizontaux, associés aux raideurs en flexion,
• Mouvements verticaux, associés aux raideurs en
compression.
Modèle Eléments Finis

Modélisation Robot / Autodesk


Modélisation éléments finis en dynamique

matrice de masse (généralement


choisie diagonale)
matrice de raideur
matrice d’amortissement
est le vecteur des degrés de liberté.

Généralement, n’est pas définie,


mais fournie par l’intermédiaire d’un
pour chaque mode.

On adopte souvent la forme :


Analyse modale
Modes propres
− ∙ ∙ 0 avec ≠0

Les vecteurs sont normés sur "la valeur max à 1".

Masses modales effectives


La masse mise en mouvement par le mode i dans la direction U est
Φ ∙ ∙
Φ ∙ ∙Φ
étant un vecteur de direction

La masse totale étant ∙ ∙ ∑


Propriétés des modes propres
Orthogonalité
⋅ ⋅ 0 avec ≠
⋅ ⋅ 0 avec ≠

Coefficient de Rayleigh
⋅ ⋅
⋅ ⋅
Cas d’un système continu 1D
Masse Raideur
!! " # ⋅$⋅ ⋅ %& 12 " #3 ⋅ 4 ⋅ 3 ⋅ %&
' '
$)*( 2 1 )5 1 −1
(
(
6 1 2 *( −1 1
2 1 0 0 1 −1 0 0
$)*( 1 4 1 0 )5 −1 2 −1 0
6 0 1 4 1 *( 0 −1 2 −1
0 0 1 2 0 0 −1 1
3 0 0 0
$)*( 0 6 0 0 3$)*(
/
6 0 0 6 0
0 0 0 3

Barre en vibration

1 2 3
1 2 3 4
Cas d’un système continu 1D
Le problème avec le premier degré de liberté fixé nul se
simplifie sous la forme suivante :
4 1 0 1 2 −1 0
1 4 1 1 ⟶ 7 14 −1 2 −1
0 1 2 1 0 −1 1

Les modes normés sont


0.5 1 0.5
8 0.86 0 < −0.86
1 −1 1
=8 0.03444> = 0.11254> =< 0.20424>
8 0.9504 ⋅ 7 0.0476 ⋅ 7 < 0.0019 ⋅ 7
Modèle éléments finis d’un bâtiment simple
Formes modales
Mode 1 Mode 3

Mode 2 Mode4
Modes naturels d’un bâtiment simple
Découplage des modes
⋅ ⋅ ⋅ − ⋅ AB

On définit la base modale C Φ8 , … , ΦF et on effectue le changement de base


C⋅&

On transforme le système
⋅ C ⋅ C G8 ⋅ ⋅ C ⋅ CG8 ⋅ ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ − ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ AB
On projette cette équation dans la base modale
C G8 ⋅ ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ C G8 ⋅ ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ C G8 ⋅ ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ − C G8 ⋅ ⋅ C ⋅ C G8 ⋅ AB
Ce que l’on écrit
/ ⋅& / ⋅& / ⋅& − / ⋅ HB
Avec
• / et / les matrices de masse et raideur dans la base modale, diagonales.
• / la matrice d’amortissement raideur dans la base modale, diagonale si elle est
écrite sous la forme ⋅ ⋅ .

Ce qui amène à la résolution de I systèmes d’équations différentielles découplés.


Objectifs du cours
• Modélisation pour les études sismiques
• Conception sismique avec un mode unique
• Conception sismique avec plusieurs modes
Système à 1 degré de liberté
Dans le cas d’un bâtiment décrit par un système à 1 degré de liberté, le spectre fournit
directement les informations de dimensionnement. Selon deux stratégies :

Utilisation d’un spectre d’accélération


Le couple J, fournit la valeur de l’accélération de référence KL M . On a alors
U
T
N O ⋅ POQR S ⋅ ⋅ POQR
UV

Utilisation d’un spectre de déplacement


Le couple J, fournit la valeur de l’accélération de référence L M.
On a alors
U
UV
N S ⋅ WOQR O ⋅ ⋅ WOQR
T

Rem : si on travaille en pseudo spectre, les deux méthodes sont équivalentes


Etude sismique d’un pont
Description de la situation
Etude sismique d’un pont
Spectre de chargement
Etude sismique d’un pont
Contraintes sismiques
Bâtiment avec mode principal
1
8
0.62

=8 1.74>

J8 0.58X

8 0.95 ⋅

12.6J
Accélération effective
Force inertielle équivalente
La force horizontale à la base du bâtiment est
estimée par la formule suivante :
Y ) J8 ⋅
Avec les termes :
• le coefficient ) J8 est l’accélération effective
fournie par l’utilisation du spectre,
• est la masse totale du bâtiment.
Distribution des forces
Le bâtiment à analyser doit être décomposé sous la forme de masses
concentrées par hauteur. Les distributions de masses ainsi que les
distributions de raideurs conditionnent cette décomposition. La
modélisation
doit être effectuée selon chaque direction.
Les forces appliquées à chaque étage (associées aux masses) sont
estimée par la distribution des forces d’inerties suivante
Z
Z⋅ ⋅[ − ⋅ ⋅
Pour définir ces forces, il existe deux possibilités :
• les déplacements sont supposés
>] L]
linéaires suivant la hauteur \ , ce
qui amène à Y⋅∑ >] L]
,
L] ^]
• la forme modale du premier mode est utilisée : Y⋅∑ L] ^]

la forme modale est fournie par Φ
Distribution des forces
z
Déplacements linéaires
>

L M
L M
\<
_
` cdef \
⋅ ⋅ ⋅\ \8
ab _ H
` cdef
∑ Y ⋅ ⋅∑ ⋅\
ab _

z
Forme modale Φ
\<
⋅Φ ⋅ \
` \8
⋅ ⋅ ⋅
ab
`
∑ Y ⋅ ⋅∑ ⋅
ab
Etude du batiment
1
8
0.62

1
8 ⋅ [B ⋅
1 0.62
0.62 ⋅ [B ⋅

0.62
⋅ [B ⋅
1 0.62
0.38 ⋅ [B ⋅
Contraintes sismiques
Contraintes dues au 1er mode
Objectifs du cours
• Modélisation pour les études sismiques
• Conception sismique avec un mode unique
• Conception sismique avec plusieurs modes
Sélection des modes
On considère comme énergétiquement
significatifs les modes

Φ tels que ∑ 0.9 ⋅ ou > 0.05 ⋅

On va ainsi définir l’ensemble des modes à


prendre en compte pour le dimensionnement.
Amplification modale
Chaque mode = Φ produit une accélération
= ⋅Φ
A chacun de ces modes on associe une accélération effective
par l’utilisation du spectre de réponse sismique
2h
) J =)
La participation en déformée de chaque mode est alors
proportionnelle à la masse mise en mouvement par le mode
en question

Le déplacement sismique modale est alors


= ⋅) J ⋅Φ
Etude du bâtiment

Mode 1 2
J X 0.58 0.22
= 4> 1.7 4.5
8 1 -0.62
0.62 1
Accélération effectives des modes
Combinaisons
Le calcul fourni le déplacement maximum associé à chaque mode.
Cependant il n’y a aucune notion de temps qui peut induire le couplage entre les
différents modes.
Or, plusieurs modes étant activés lors d’un séisme, il faut prendre en compte le cumul
des effets.

Sum of Absolute Value SAV - stratégie pessimiste


Il s’agit de l’enveloppe large des effets du seisme où l’on suppose la pire des
combinaisons
i

Soit on sait quelle combinaison faire, soit on les fait toutes et on choisi la pire.

Square Root of Sum of Square SRSS - stratégie raisonnable


Si les modes sont considérés indépendant (écart > 10%), ils se produisent
indépendamment, seul les mouvements principaux sont pris en compte (sous forme
de composante).

5 i5
Combinaisons
Complete Quadratic Combination CQC
Dans le cas de modes couplés, il faut prendre en
compte les risques de superposition des effets.
5 iij ⋅ 5 ⋅ 5

avec
klb 8mn n o/b a] !
j , et s
8Gn b b mqlb 8mn b n ar !t
Combinaisons des forces
Combinaison des contraintes
Combinaison des contraintes
Contraintes du 1er mode
Combinaison des contraintes
Contraintes du 2nd mode
Combinaison des contraintes résultantes
Combinaison des forces
Combinaison des forces
Contraintes résultantes
Cas d’application simple
Un bâtiment de 3 étages simplifié sous la forme
d’un système à 3 degrés de liberté.
uw –Chaque étage a la même masse ,
0 0
0 0
uU 0 0
–Le rez de chaussé a une raideur 10 fois
supérieure à celle des autres étages.
uv 11Z −Z 0
−Z 2Z −Z
0 −Z Z
Analyse modale
Mode 1 Mode 2 Mode 3
Masse modale effective 69 % 5% 26 %
Fréquence 0.4 Hz 1.1 Hz 2.2 Hz
Période 2.43 s 0.91 s 0.45 s
Classe de séisme
Séisme de type I, classe de sol C
• ) 1.15
• Jx = 0.2
• Jy 0.6
• J/ 2.0
On obtient les amplifications de calcul
• Mode 3 en zone 2 : )( 0.45 2.875 ⋅ ABz
• Mode 2 en zone 3 : )( 0.91 1.895 ⋅ ABz
• Mode 1 en zone 4 : )( 2.43 0.584 ⋅ ABz
Participation modale
L’influence du séisme associée à chaque mode
est caractérisée par
⋅ )( J ⋅ Φ
Combinaison SAV
On évalue les combinaisons résultant des
sommes vectorielles des modes :
{|' = 8 } } <
Combinaison SRSS
Bâtiment 2étages
Système sur 2 étages

Mode 1 Mode 2 Mode 3

Mode 1 Mode 2 Mode 3 Mode 4


M Eff 70 % 21 % 0.6 % 7.7 %
Freq 0.43 Hz 1.08 Hz 1.50 Hz 2.07 Hz
Période 2.31 s 0.93 s 0.67 s 0.48 s

Mode 4
Plusieurs masses par étage
Méthode simplifié de la norme
Il s’agit d’une stratégie normative permettant d’obtenir
rapidement une évaluation des efforts engendrés par un
séisme sur un bâtiment.
C’est une méthode dédiée aux études préliminaires de
dimensionnement.

Le caractère simplifié de la méthode induit un cadre strict


d’utilisation. Il faut ainsi définir :
• Les bâtiments étudiables,
• Les caractéristiques dimensionnelles,
• les hypothèses d’application des efforts.
Type de batiments
Bâtiments à haute fréquence (a) et faiblement élancés ou
vérifiant les critères de régularité en élévation (b).
Les deux hypothèses ont pour motivation :
• (a) éviter les superpositions de modes, pour cela on se
limite à des bâtiments « raides » tels que J8 < 4Jy ,
• (b) solliciter l’ensemble de la structure simultanément,
ce qui revient à limiter le temps de propagation d’onde,
soit en étudiant des bâtiments de faible hauteur
(<40m), soit en étudiant des bâtiments réguliers de
façon à avoir une vitesse de propagation d’onde
constante.
Fondamentale de vibration
Le premier mode est généralement associé au maximum
d’énergie cinétique.
Sur les bâtiments vérifiant les hypothèses précédentes, la
période de ce mode peut être estimée par la relation suivante
:
J8 ≃ ⋅ 4</q
Dans cette formule, on fait intervenir les coefficients suivants :
• caractérise la raideur de la structure, qui dans le cadre
de structure génie civil (béton armé) est estimée à 0.05, ce
coefficient peut atteindre 0.085 pour des portiques en
acier.
• 4 représente la hauteur du bâtiment en .

Rem : on peut estimer la période par J8 ≃ 2 ⋅ √%, où % serait la déformation de


flexion du bâtiment sous une gravité appliquée horizontalement.
Effort tranchant
La force horizontale à la base du bâtiment est estimée par la
formule :
Y = ) J8 ⋅ ⋅s

Avec les termes :


• Le coefficient ) J8 est l’accélération effective fournie par
l’utilisation du spectre,
• est la masse totale du bâtiment,
• s est un coefficient de correction de taille, égal à 0.85 si le
bâtiment a plus de deux étages ou si J8 ≤ 2J! (associé au
fait que la masse modale du premier mode est inférieure
de 15% à la masse totale), égal à 1 sinon.