Vous êtes sur la page 1sur 10

FRANÇAIS 1201 – EXAMEN FINAL BLANC

Note: _________/ 200 points

I. COMPREHENSION ORALE (20 points)

A. Dictée. Complétez le texte avec les mots que vous entendez (10 points)

J’avais quatre ans, dit Nathalie, quand ma mère _________________________________


_______________________ ce bel Allemand. J’aimais beaucoup papa, mais il était faible et
résigné ; Il n’insista pas pour me garder à Moscou. Bientôt, contre mon gré, j’admirai mon
______________________. Nous restâmes trois années à Leipzig, puis ma maman dut
revenir à Moscou pour arranger quelques ____________________ . Elle appela mon père
_______________ et lui promit de ____________________________
____________________. J’étais émue de ____________________________________ où
j’avais tant joué et ________ je gardais un merveilleux souvenir.

B. Questions. Ecoutez la suite de l’histoire (10 points)

1. Quel temps faisait-il quand Nathalie est arrivée chez son père ?
__________________________________________________________
2. Qu’est-ce que son père avait acheté ?
__________________________________________________________
3. Pourquoi les cadeaux de son père n’ont-ils pas plu à la petite fille ?
___________________________________________________________
___________________________________________________________
4. Comment était le déjeuner ?
_____________________________________________________________
5. Quel a été le résultat du feu d’artifice (fireworks display) ?
______________________________________________________________
______________________________________________________________

II. VOCABULAIRE (15 points)

A. Définitions. Donnez le mot qui correspond à chaque définition. Indiquez le genre par un
article si c’est un nom. (6 points)

1
Modèle: la filière___ : domaine d’études

1. _________________ : personne qui dirige la réalisation d’un film


2. _________________ : personne qui travaille sans être payée, pour aider les autres
3. _________________ : donner un emploi à quelqu’un
4. _________________ : situation d’une personne qui n’a plus de travail
5. _________________ : le liquide rouge qui circule dans le corps humain
6. _________________ : l’enfant de votre mère et d’un homme qui n’est pas votre père

B. Synonymes. Remplacez les mots soulignés dans le texte ci-dessous par des mots moins
familiers. (5 points)

Mon frère est un cancre (1), qui sèche (2)la moitié de ses cours. Il ne bosse pas (3) pour ses
examens, il préfère pomper (4). Chaque fois que je le critique, nous nous engueulons (5),
alors maintenant, je ne dis plus rien.

_____________________________________________________________________

_____________________________________________________________________

C. Antonymes. Complétez les phrases suivantes par le contraire des mots soulignés. (4 points)

1. Excusez moi, monsieur l’agent de police, je me suis trompée de pédale et j’ai accéléré à
la place de _____________________ .
2. Dans certains pays, il y a plus de familles __________________ que de familles
traditionnelles.
3. Je dois déménager demain, parce que les nouveaux locataires _______________ ce
week-end.
4. Ma sœur cadette est plus gentille que ma sœur ________________ .

III. GRAMMAIRE (113 points)

A. Les pronoms personnels. Voilà une histoire d’amour. Mais cette histoire a beaucoup de
répétitions. Remplacez les expressions soulignées par les pronoms qui conviennent (pronoms
personnels d’objet direct, d’objet indirect, disjoints, y ou en) et placez les pronoms
correctement dans la phrase. Attention aux accords. (12 points)

Modèle: Bruno a embrassé Béatrice.


Bruno l’a embrassée.

2
Bruno aimait Béatrice, mais elle n’aimait pas Bruno. Il téléphonait souvent à Béatrice,
_____________________ ________ __________________
mais elle n’avait jamais le temps de parler à Bruno. Alors, Bruno a écrit des lettres
______________________________________________
d’amour à Béatrice, mais elle n’a pas lu ces lettres. Bruno n’était pas content.
___________________________________________
Un jour, Bruno a rencontré Brigitte dans le parc. Brigitte était très amusante et elle avait

un chien, Toufou. Bruno avait deux chiens, qui s’appelaient Blackie et Patch. Toufou a
_____________________________
beaucoup joué avec Blackie et Patch. Brigitte a caressé Blackie et Patch. Bruno
______________________________ _____________________________
a revu Brigitte plusieurs fois. Bruno a proposé d’aller au restaurant, et le samedi suivant,
__________________________
ils sont allés au restaurant. Par la fenêtre du restaurant, Bruno a vu Béatrice et
____________________
Guillaume, son meilleur ami, entrer dans un magasin de bijoux. Quand ils

sont sortis du magasin, Guillaume embrassait Béatrice et Béatrice admirait une bague à
_________________________

sa main gauche. Bruno n’est pas allé parler à Béatrice et Guillaume. Il a regardé
____________________________
tendrement Brigitte, et a proposé d’aller dans un magasin acheter un collier (collar) neuf

pour Toufou.

B. Pronoms démonstratifs. Remplissez les blancs avec les pronoms démonstratifs (celui, celle,
etc.) qui conviennent. (8 points)

1. Les chiens de Bruno étaient aussi sympathiques que ________________ de Brigitte.


2. La main de Béatrice était ornée d’une bague, mais ____________ de Brigitte étaient plus
jolies.
3. La jupe de Brigitte était élégante, mais _____________ de Béatrice était banale.
4. Les cadeaux de Guillaume sont conventionnels, mais ____________ de Bruno sont
originaux.

C. Pronoms relatifs. Remplissez les blancs avec le pronom relatif (qui, que / qu’, dont ; ce qui,
ce que, ce dont, où, préposition + lequel, etc.) qui convient. Attention à la construction des
verbes. (7 points)

3
1. Bruno, Guillaume, Béatrice et Brigitte sont les personnages _____________ cette histoire
parle.
2. Béatrice est la femme _______________ Bruno aimait au commencement de l’histoire.
3. Béatrice est la femme _______________ n’aimait pas Bruno.
4. Bruno a rencontré Brigitte un jour _______________ il faisait beau.
5. __________________ Brigitte et Bruno ont en commun, c’est leur amour pour les
animaux.
6. Toufou est le chien avec ______________ Brigitte se promenait.
7. Brigitte a donné à Bruno _______________ il avait besoin : un amour sincère.

D. Négations. Brigitte pose des questions à Bruno sur sa relation avec Béatrice. Bruno répond
négativement à toutes ses questions. Ecrivez les réponses en utilisant une expression de
négation différente pour chaque phrase à la place de l’expression soulignée. N’utilisez pas
« ne... pas ». (10 points)

1. Brigitte : Est-ce que Béatrice était souvent gentille avec toi ?


Bruno : Non, ___________________________________________________________
2. Brigitte : Est-ce que tu avais soupçonné quelque chose à propos d’elle et de Guillaume ?
Bruno : Non, ___________________________________________________________
3. Brigitte : Est-ce que tu aimes encore Béatrice ?
Bruno : Non, ___________________________________________________________
4. Brigitte : Tu voudrais revoir Béatrice ou Guillaume? (utilisez ni)
Bruno : Non, ___________________________________________________________
5. Brigitte : Est-ce qu’il y a quelqu’un d’autre dans ta vie à part moi ?
Bruno : Non, ___________________________________________ !

E. Articles. Remplissez les blancs avec un article: le, la, l’, les, un, une, des, du, de la, de l’, de,
d’. (20 points)

Avant de prendre une décision définitive, Elizabeth veut une dernière preuve. Ce soir, c’est
elle qui fera _______ cuisine. Elle sort d’abord faire _______ courses. Elle achète _______
tomates, _______ melon et _______ bouteille _______ lait, mais pas _____ pain. Elle fera
_______ soupe au melon, et pour le plat principal, ______ viande _____ bœuf avec _______
riz et _______ légumes. Elle mettra trop _________ sel dans _______ viande. Il aime

4
_______ vin, mais il n’en est pas question pour ce soir: on boira _______ eau ou _______
lait. Et elle ne servira ni _______ gâteau ni _________ café. S’il mange tout sans critiquer,
elle saura si Cecil ressent _________ amour pour elle ou non.

F. Les verbes. Nos prochaines vacances. Mettez les verbes entre parenthèses au mode
(indicatif, subjonctif ou infinitif) et au temps qui conviennent. (8 points)

Cette année, il est possible que je ____________ (aller) en Corse avec mes amis pour
________ (faire ) du ski nautique. Il est probable qu’il ____________ (faire) très chaud et
avant de ____________ (partir) il faudra que nous _____________________(acheter) de la
crème solaire. J’espère que nous _______________ (pouvoir) manger du fromage corse.
Bien que les Corses __________________ (ne pas être ) très accueillants avec les touristes,
je crois que nous _____________ (passer) de bonnes vacances.

G. Les temps du passé. Compléter ce résumé du film l ‘Auberge espagnole en mettant les
verbes au passé composé, à l’imparfait ou à l’infinitif passé. (12 points)

Xavier, le héros, ____________ (partir) en Espagne pour apprendre l’espagnol grâce au


programme d’échange européen Erasmus. Quand ______________ (arriver), il
_____________ (ne pas avoir) de logement . Mais après quelques semaines, il
____________________ (trouver) un appartement avec 6 autres colocataires et pendant un
an ils ______________ (vivre) ensemble. Progressivement, ils _________________
(devenir) amis. Sa petite amie lui _____________(manquer) mais il __________(être)
heureux. Après ________________ (rester) un an en Espagne, il _________________
(rentrer) en France. Il __________________ (travailler) pendant un jour au ministère des
finances mais il a compris que ce qu’il ________________ (vouloir) réellement, c’était
écrire.

H. Les phrases hypothétiques. Mettez les verbes entre parenthèses au temps qui convient. (6
points)

1. Crois-tu qu’il ___________ (venir) me voir si je l’invitais?


2. Si nous allons en Floride, nous _________ (faire) de la plongée et du ski nautique.
3. Si je _____________ (savoir) qu’il buvait autant , je ne l’aurais pas invité !
4. Nous ___________ (voir) la plage sur les quais de la Seine si nous allons à Paris cet été.

5
5. Qu’_______________- vous (acheter) si vous gagniez au loto ?
6. Nous __________________(devoir) marcher ou louer des bicyclettes si nous étions allés
en vacances sur Belle Ile.

I. Questions. (20 points)

Vous connaissez tous l’histoire du Petit Chaperon Rouge (Little Red Riding Hood). Sa
maman lui avait donné des bonnes choses à manger dans un panier, et lui avait dit de tout
apporter à sa grand-mère malade, qui habitait de l’autre côté de la forêt. Elle lui avait aussi
interdit de parler aux gens qu’elle rencontrerait, mais malheureusement, la petite fille n’était
pas très obéissante. Dans la forêt, elle a rencontré le loup...

Imaginez 10 questions différentes que le loup a posées au Petit Chaperon Rouge. Utilisez au
moins 3 questions avec l’inversion, et les mots interrogatifs suivants : quand, comment,
où, pourquoi, combien, qu’est-ce que, qui est-ce que, qu’est-ce qui, qui est-ce qui,
préposition + quel (le)(s).

_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________
_______________________________________________________________________

J. Les comparatifs et les superlatifs. Ecrivez les phrases suivant les indications. (10 points)

1. Le Petit Chaperon Rouge court / (-) vite / le loup.


_______________________________________________________
2. Pour le loup, le Petit Chaperon Rouge est la petite fille / (++) délicieuse / monde.
___________________________________________________________________
3. La petite fille s’est comportée /(+) stupidement / sa grand mère.
____________________________________________________________________
4. Le bûcheron (woodcutter) a / (=) courage / les princes charmants d’autres contes de fées.

6
_____________________________________________________________________
5. Pour moi, cette histoire illustre / (+++) bien / les dangers que courent les petites filles
naïves.
________________________________________________________________________

IV. COMPREHENSION ECRITE (22 points)

Voici la fin de l’histoire que vous avez entendue dans la première partie de l’examen.

Quand le soir ma gouvernante vint me chercher, elle me trouva en larmes. J’étais bien
jeune, mais je sentais avec force les nuances de sentiments. je savais que mon père m’aimait,
qu’il avait fait de son mieux et qu’il n’avait pas réussi. Je le plaignais, et en même temps,
j’avais un peu honte de lui.
Au moment du départ, il me dit que c’était l’usage en Russie de donner à ses amis, pour
Noël, des cartes décorées, qu’il en avait acheté une pour moi et qu’il espérait qu’elle me
plairait. Quand je pense aujourd’hui à cette carte, je sais qu’elle était affreuse. Mais à ce
moment-là j’aimai cette neige pailletée, faite de borate de soude, ces étoiles rouges collées
derrière une feuille transparente bleu de nuit et ce traineau qui, mobile sur une charnière de
carton semblait galoper hors de la carte. Je remerciai papa, je l’embrassai et nous nous
séparâmes.
Ma gouvernante me ramena jusqu’à l’hôtel où étaient ma mère et son mari, Heinrich. Ils
s’habillaient pour dîner chez des amis. Ils me demandèrent si je m’étais amusée. Je dis sur
un ton de défi que j’avais passé une journée admirable. Puis, sans doute comme preuve de la
magnificence de mon papa, je leur fis voir ma carte postale.
Ma mère la prit et, tout de suite, éclata de rire en disant : « Quelle horreur ! ». Heinrich,
qui me regardait, se pencha vers elle, le visage fâché: « Allons, dit-il à voix basse, allons...
pas devant cette petite. » Il prit la carte des mains de ma mère, admira en souriant les
paillettes de neige, fit jouer le traîneau sur sa charnière et dit: « C’est la plus belle carte que
j’aie jamais vue. »
J’avais sept ans, mais je savais qu’il mentait, qu’il jugeait comme maman cette carte
affreuse, qu’ils avaient raison tous les deux et que Heinrich voulait, par pitié, protéger mon
pauvre papa.
Je déchirai la carte et c’est depuis ce jour que j’ai détesté Heinrich.
(Légèrement adapté de « La carte postale », d’André Maurois)

A. Vrai ou faux? Justifiez votre réponse (12 points)

1. Quand la gouvernante est venue chercher Nathalie, la petite fille souriait bravement.
V F Justification: _________________________________________________
2. Nathalie était triste pour son père et aussi embarrassée.
V F Justification: _________________________________________________
3. Quand son père lui a donné la carte, Nathalie l’a trouvée belle.
V F Justification: _________________________________________________
4. La carte de Noël représentait une scène religieuse.

7
V F Justification: _________________________________________________
5. Heinrich n’a pas aimé la carte.
V F Justification: _________________________________________________
6. La petite fille n’a pas compris les intentions de Heinrich.
V F Justification: _________________________________________________

B. Comment expliquez-vous les sentiments de Nathalie pour Heinrich à la fin de l’histoire?


( 4 points)

____________________________________________________________________

____________________________________________________________________

____________________________________________________________________

____________________________________________________________________

C. Réécrivez les phrases suivantes au passé composé. (6 points)

1. le soir ma gouvernante vint me chercher


_____________________________________________________

2. je leur fis voir ma carte postale


_____________________________________________________
3. Ma mère la prit
______________________________________________________

V. COMPOSITION (30 points)

Choisissez un des sujets au choix.

 Si vous n’étiez pas rentré (e) à Columbia, qu’est-ce que vous auriez fait? Où seriez vous
maintenant, et comment votre vie serait-elle différente? Employez au moins 5 phrases
hypothétiques.

 Quand vous étiez petit(e), vous aimiez les contes de fées et les histoires fantastiques.
Vous imaginiez que vous étiez le héros d’histoires extraordinaires (comme Harry Potter
ou Aragorn). Racontez une histoire que vous avez imaginée. Employez des passés
composés, des imparfaits, et au moins un plus-que-parfait.

_______________________________________________________________________

______________________________________________________________________

8
_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

_______________________________________________________________________

9
Français 1201 – Examen final blanc

FEUILLE DU PROFESSEUR

I. Compréhension orale (20 points)

A. Dictée. Complétez le texte avec les mots que vous entendez (10 points)

J’avais quatre ans, dit Nathalie, quand ma mère a quitté mon père pour épouser ce bel
Allemand. J’aimais beaucoup papa, mais il était faible et résigné ; Il n’insista pas pour me
garder à Moscou. Bientôt, contre mon gré, j’admirai mon beau-père. Nous restâmes trois
années à Leipzig, puis ma maman dut revenir à Moscou pour arranger quelques affaires. Elle
appela mon père au téléphone et lui promit de m'envoyer passer une journée chez lui.
J’étais émue de retrouver cette maison où j’avais tant joué et dont je gardais un
merveilleux souvenir.

B. Lecture
Je ne fus pas déçue. Le suisse devant la porte, la grande cour pleine de neige
ressemblaient aux images de ma mémoire. Quant à mon père, il avait fait des efforts
immenses pour que ma journée fût parfaite. Il avait acheté des jouets neufs, commandé un
merveilleux déjeuner et préparé pour la nuit tombante un petit feu d'artifice dans le jardin.
Papa était un homme très bon, mais infiniment maladroit. Tout ce qu'il avait organisé avec
tant d'amour échoua. Les jouets neufs me firent regretter mes vieux jouets, que je réclamai et
qu'il ne put pas retrouver. Le beau déjeuner, mal préparé par des domestiques que ne
surveillait plus aucune femme, me rendit malade. Une des fusées du feu d'artifice tomba sur
le toit, dans la cheminée de mon ancienne chambre et mit le feu à un tapis. Pour éteindre ce
commencement d'incendie, tout le monde dans la maison dut faire la chaîne avec des seaux
d'eau, et mon père se brûla une main, de sorte que ce jour qu'il avait voulu si gai me laissa le
souvenir de flammes terrifiantes et de l'odeur triste de la fumée et des pansements.

10