Vous êtes sur la page 1sur 4

Année Scolaire : 2010-2011

www.tunisiamaths.com

wajdoud09@yahoo.fr

Épreuve : Mathématiques

Proposé par : Jemai Wajdi

4 éme Sciences Expérimentales

Thèmes abordés :

1- Géométrie Dans l’espace.


2- Suite Réelle.
3- Nombres Complexes.
4- Calcule de volume.

Ce sujet comporte 5 exercices et un QCM

[1]
QCM :
2 2
1- Si ∫ f ( t )dt = ∫ g ( t )dt alors : f ( t ) = g ( t ) pour tous t ∈ [ −2, 2] Vrai Faux
−2 −2

 1  1   
2- Soit les points : A  − , 0 , 0  ; B  , 0 , 0  et M ( x, y,z ) alors MA ∧ MB est de coordonnées :
 2  2 
 0 0  y
     
 −z  z  −z 
 y  y  0
     
1
3- Soit la suite ( un ) définie par : u1 = 1 et ∀n ≥ 1;un +1 = n
+ un2 alors :
2
 2   1 n   2   1 n   2  1 
n

un = 2 1 +  2   un = 2 1 −  2   un = 2  −1 +   


            2 
  
lim n →+∞ un = 2 lim n →+∞ un = 2 lim n →+∞un = − 2

Exercice 1 :

( )
 
Le plan est rapporté à un repère orthonormé O,u,v

Soient les points A et B d’affixes respectives zA = i et zB = −i et f l’application de P \ {0} vers


z2 − 1
P qui a pour tout point M d’affixe z associe le point M’ d’affixe z’ tel que : z'=
2z

1-
a- Déterminer les points fixes par f.
b- Montrer que z’ est imaginaire si et seulement si M’, A et B sont alignés.
z' + i  z + i 
2

c- Montrer que z' ≠ i alors =  .


z' − i  z − i 
( ) ( )
   
d- Montrer que M ' A,M ' B ≡ 2 MA,MB ( 2π )
e- En déduire l’ensemble des points M d’affixe z tel que z’ est imaginaire.
2- Soit m ∈ℂ et l’équation ( E ) : z 2 − (1 + i )( m + 1) z + i ( m 2 + 1) = 0
a- Résoudre dans ℂ , l’équation ( E ) . On note z1 et z2 ces solutions.
b- Soient N1 et N2 deux points d’affixes respectives z1 et z2 .Démontrer que
 z2 − (1 + i ) = z1 − (1 + i )

∀m ∈ ℂ;   z2 − (1 + i )  π (Discuter les cas où m = 1 et m ≠ 1 )
 arg   ≡ ( 2π )
  z1 − (1 + i )  2
c- En déduire la nature du triangle I N1 N2.

[2]
Exercice 2 :
1
 1 −
I- Soit g la fonction numérique définie sur l'intervalle ]0,+∞[ par : g ( x ) = 1 +  e x
 x
1- Étudier les variations de g.
2- En déduire que, pour tout réel x strictement positif, on a : 0 < g ( x ) < 1
f ( x ) = xln ( − x ) si x < 0

  − 
1
II- Soit f la fonction numérique définie sur IR par : f ( x ) = x  2 − e x  si x < 0
  
f ( 0 ) = 0

1-
a- Montrer que f est continue en 0.
b- Étudier la dérivabilité de f à droite et à gauche en 0.
c- Montrer que, pour x > 0 , on a : f ' ( x ) = 2 − g ( x )
2- Étudier les variations de f.
3- Soit (C) la courbe représentative de f dans un plan rapporté orthonormé (unité : 2cm).
a- Montrer que la courbe (C) admet une asymptote oblique D dont on donnera une équation
cartésienne.
b- Montrer que la droite D est tangente à la courbe (C) en un point I d'abscisse négative que l'on
déterminera.
c- Étudier la position de la courbe (C) par rapport à son asymptote D pour x ≥ 0 .
4-
a- Tracer la courbe (C).
b- Tracer, dans le même repère, la courbe (C') symétrique de (C) par rapport à la droite des
abscisses.
III- Soit α un réel de l'intervalle ]−1,0[ et A (α ) l'aire en cm2 de la partie du plan limitée par les
courbes (C), (C') et les droites d'équations respectives x = α et x = -1.
α

∫ f ( x ) dx .En déduire, en cm , l'aire A (α ) .


2
1- Calculer
−1

2- En déduire limα →0 A (α )

Exercice 3 :

3 + 4U n2
Soit U la suite réelle définie par U 0 = 0 et pour tous n ∈ ℕ U n +1 = .
6 + U n2

1-
3 + 4U n2 21
a- Vérifier que pour tous n ∈ ℕ : = 4−
6 +Un2
6 + U n2
b- Montrer que pour tous n ∈ ℕ 0 ≤ U n < 1 .
c- Étudier la monotonie de U, en déduire qu’elle est convergente.
2-

[3]
2
a- Montrer que pour tous n ∈ ℕ on a : 0 < 1 − U n +1 ≤ (1 − U n ) .
2+ 2
n
 2 
b- En déduire que pour tous n ∈ ℕ ; 1 −   ≤ U n < 1 puis calculer lim n →+∞U n .
2+ 2 
3-
1 − U n2
a- Montrer que la suite définie sur ℕ par Vn = est une suite géométrique.
3 + U n2
b- Exprimer Vn en fonction de n, en déduire U n en fonction n.

Exercice 4 :

( )

Le plan est rapporté orthonormé O,i, j (unité : 2cm). On note (ζ ) la courbe de la fonction f

 π π
définie sur  − ,  par f ( x ) = tan 2 x . on considère W le domaine plan délimité par (ζ ) , l’axe
 2 2
π
des abscisses et les droites d’équations x = 0 et x = et f le solide de révolution obtenu par
4
rotation de W autour de l’axe des abscisses.

1- Étudier f et tracer (ζ ) et W .
π
4
2- Calculer ∫ f ( x ) dx .
0
π π
4 4
1
3- Montrer que : ∫ f ( x ) dx + ∫ f ( x ) dx =
2 3
.En déduire le volume V du solide f en cm
0 0
3

Exercice 5 :

( )
 
L'espace E étant rapporté à un repère orthonormé O,i, j,k

On considère les points A (–1, –1, 1) et B (–1, 2, – 2) soit le plan (P) dont une équation
cartésienne est : x + y + z – 2 = 0.

1- Montrer que la droite (AB) est parallèle au plan (P).


2- Soit a un réel et Sa l'ensemble des points M(x, y, z) de E tels que :
x 2 + y 2 + z 2 + 2 x − 2ay + 2az + a 2 + a = 0
a- Montrer que, pour tout réel a, Sa est une sphère de centre Ia (–1, a, –a) et de rayon.
b- Montrer que, quand a varie dans IR, Ia décrit la droite (AB).
3- Étudier, suivant les valeurs de a, les positions relatives de Sa et du plan (P).
4- Soit I le milieu de [AB] et I1−a le centre de la sphère S1− a .
a- Montrer que I est le milieu du segment [ I a , I1−a ] .
b- En déduire que les sphères Sa et S1− a sont symétriques par rapport au point I.

[4]