Vous êtes sur la page 1sur 11

La IVe République et la décolonisation (1946-

1958)
• Vietnam, occupé par les Japonais pendant la guerre, a profité de la libération pour
proclamer son indépendance en 1945, France refuse
• Hô Chi Minh, dirigeant communiste des forces vietnamiennes - résistance dans le nord,
avec l’appui de l’Union Soviétique dans un premier temps, puis de la Chine à partir de 1949
• huit longues années de guérilla - la « sale guerre », l’armée française s’enlise dans la jungle
indochinoise sans enregistrer de victoire décisive.
• 1954 - bataille meurtrière de Diên Biên Phu précipite la fin du conflit
• l’armée française, assaillie pendant plusieurs mois par les troupes ennemies capitule le 7 mai
La IVe République et la décolonisation (1946-
1958)
• chute immédiate du gouvernement en métropole
• Le socialiste Mendès France, le nouveau président du Conseil, partisan de la
paix en Indochine et de la décolonisation, forme un gouvernement où figure
déjà François Mitterrand
• l’indépendance du Laos et du Cambodge
• Partage du Vietnam en deux zones, au nord et au sud du 17e parallèle
• L'Indochine disparaît
La IVe République et la décolonisation (1946-
1958)
• la guerre commence en Algérie
• Maroc et la Tunisie - indépendance de la France sans conflit en 1956
• la plupart des colonies d’Afrique noire - indépendance dans les années qui
suivent
• Première conquête de la France au XIXe siècle, l’Algérie - liens humains et
économiques profonds avec la métropole et le gouvernement français n’est
pas prêt à les rompre
La IVe République et la décolonisation (1946-
1958)
• le 1er novembre 1954 – début de la guerre
• la France réagit à des attentats meurtriers, réprime durement un mouvement
insurrectionnel du Front de Libération National (FLN) algérien
• Mendès France, pro-indépendantiste, - forcé à démissionner en février 1955
• 1956 - les socialistes - gouvernement conduit par Guy Mollet
• politique de pacification et de négociations avec l’Algérie
• l’armée française en Algérie, commandée à partir de 1957 par le général Massu -
accusée de torturer les opposants ou de les faire disparaître - mécontentement de
l’opinion publique
La IVe République et la décolonisation (1946-
1958)
• mai 1957 - une série de gouvernements se succèdent à Paris sans parvenir à
régler la crise algérienne
• mai 1958 - les Français d’Algérie, l’armée française du général Massu et les
autorités policières locales - former un pouvoir insurrectionnel contre la
République
• l’investiture du général de Gaulle, une nouvelle constitution pour la France
• 3 juin - de Gaulle reçoit les pleins pouvoirs de René Coty, dernier président
de la IVe République
La Ve République (1958 - )
• général de Gaulle à la tête du gouvernement - une nouvelle constitution qui
donne un pouvoir sans précédent au président de la République
• le chef de l’Etat
- mandat de sept ans (septennat)
- responsable devant le Parlement, nomme le premier ministre
- dissoudre l’Assemblée nationale
- consulter la nation par référendum
La Ve
République (1958 - )
• La nouvelle constitution de la Ve République –
acceptée à une large majorité par les Français
(septembre 1958 )
• de Gaulle - président de la République le 21 décembre
• premier ministre Michel Debré – mesures:
- redressement de l’économie (réduction des dépenses
de l’Etat, dévaluation du franc de 17% -
favoriser les exportations et relancer la production)
« nouveau franc » - janvier 1960
La Ve République (1958 - )
• L’Algérie - centre des préoccupations du premier gouvernement de la Ve République
• De Gaulle - au pouvoir grâce aux forces hostiles à l’indépendance algérienne règle la
« question algérienne »
• de Gaulle fait des offres au FLN - « paix des braves » en 1959 - radicalisation du
mouvement indépendantiste
• « l’autodétermination » (1960) - les protestations des « pieds noirs » (résidents
français d’Algérie)
• avril 1961- putsch militaire à Alger soutenu par l’O.A.S. (Organisation de l’Armée
Secrète militant pour « l’Algérie française ») - l’affrontement avec la métropole
La Ve République (1958 - )

• L’opinion publique française- favorable au règlement pacifique du conflit algérien


• attentats du FLN et de l’OAS se multiplient - les immeubles (la Bourse, le Quai
d’Orsay), les personnes (André Malraux, François Mitterrand)
• des manifestations-organisées par les partis de gauche -réprimées par la police
• personnalités du monde intellectuel-Jean-Paul Sartre, en faveur de l’indépendance
• janvier 1962, Paris - la police tire sur la foule, huit morts
La Ve République (1958 - )
• De Gaulle - négociations secrètes avec le FLN - 18 mars 1962 - Accords d’Evian
• l’indépendance de l’Algérie - le peuple algérien devra la décider quelques mois plus
tard par référendum
• Les conséquences - 800.000 Français fuient
l’Algérie, se réfugient en France
• dizaines de milliers de « harkis » (les auxiliaires
musulmans de l’armée française) à qui on ne permet pas
de quitter l’Algérie, massacrés par le FLN
La Ve République (1958 - )
• -OAS-désespérée et décapitée par les arrestations massives - attentats de représailles,
exécutions sommaires dans la capitale algérienne, tentatives d’assassiner le général de
Gaulle
• L’indépendance de l’Algérie - gagnée dans la terreur
• la dernière guerre française - terminée, après huit ans de conflit
• Le général de Gaulle - libérateur de la France en 1944, libère à nouveau le pays en
1962 de son passé colonial
• Charles de Gaulle préfère s’appuyer directement sur la nation que sur les partis