Vous êtes sur la page 1sur 10

M.

SUET Progression de physique-chimie en terminale S Lycée Fresnel 2018-2019

Cours
Dates Activités expérimentales Notions et contenus Compétences exigibles
DS
A 3 au 7 Chapitre 1 : Ondes et particules Rayonnements dans l’Univers • Extraire et exploiter des informa-
septembre • Absorption de rayonnements par l’atmosphère terrestre. tions sur l’absorption de rayonnements
Les ondes dans la matière par l’atmosphère terrestre et ses consé-
• Houle, ondes sismiques, ondes sonores. quences sur l’observation des sources de
• Magnitude d’un séisme sur l’échelle de Richter. rayonnements dans l’Univers.
• Niveau d’intensité sonore. • Connaître des sources de rayonne-
ment radio, infrarouge et ultraviolet.
• Extraire et exploiter des informations
sur les manifestations des ondes méca-
niques dans la matière.
• Connaître et exploiter la relation liant
le niveau d’intensité sonore à l’intensité
sonore.
B 10 au 14 Activité documentaire 1 : Rayonnements Détecteurs d’ondes (mécaniques et électromagnétiques) et de • Extraire et exploiter des informations
septembre particules (photons, particules élémentaires ou non). sur :
Caractéristiques des ondes - des sources d’ondes et de particules et
• Ondes progressives. Grandeurs physiques associées. Retard. leurs utilisations ;
- un dispositif de détection.
• Pratiquer une démarche expérimen-
tale mettant en œuvre un capteur ou un
dispositif de détection.
A 17 au 21 Chapitre 2 : Caractéristiques des ondes • Définir, pour une onde progressive si-
septembre DS 1 nusoïdale, la période, la fréquence et la
Activité expérimentale 2 : Ondes ultraso- longueur d’onde. Connaître et exploiter
nores la relation entre la période ou la fré-
quence, la longueur d’onde et la célé-
rité. • Pratiquer une démarche expéri-
mentale pour déterminer la période, la
fréquence, la longueur d’onde et la célé-
rité d’une onde progressive sinusoïdale.
B 24 au 28 Activité expérimentale 3 : Diffraction • Ondes progressives périodiques, ondes sinusoïdales. • Réaliser l’analyse spectrale d’un son
septembre • Ondes sonores et ultrasonores. musical et l’exploiter pour en caracté-
• Analyse spectrale. Hauteur et timbre. • Réaliser l’analyse spec- riser la hauteur et le timbre.
trale d’un son musical et l’exploiter pour en caractériser la hauteur
et le timbre

A 1 au 5 Activité expérimentale 4 : Schtroumpfs Propriétés des ondes • Savoir que l’importance du phéno-
octobre Chapitre 3 : Propriétés des ondes • Diffraction. mène de diffraction est liée au rapport
• Influence relative de la taille de l’ouverture ou de l’obstacle et de la longueur d’onde aux dimensions
de la longueur d’onde sur le phénomène de diffraction. de l’ouverture ou de l’obstacle.
• Cas des ondes lumineuses monochromatiques, cas de la lumière • Connaître et exploiter la relation θ =
blanche. λ/a.
• Identifier les situations physiques où
il est pertinent de prendre en compte le
phénomène de diffraction.
• Pratiquer une démarche expéri-
mentale visant à étudier ou utiliser le
phénomène de diffraction dans le cas
des ondes lumineuses.

B 8 au 12 DS 2 • Interférences. • Connaître et exploiter les condi-


octobre Activité expérimentale 5 : Analyse spec- • Cas des ondes lumineuses monochromatiques, cas de la lumière tions d’interférences constructives et
trale IR et RMN blanche. Couleurs interférentielles. destructives pour des ondes monochro-
• Effet Doppler. matiques.
• Pratiquer une démarche expérimen-
tale visant à étudier quantitativement
le phénomène d’interférence dans le cas
des ondes lumineuses.
• Mettre en œuvre une démarche expé-
rimentale pour mesurer une vitesse en
utilisant l’effet Doppler.
• Exploiter l’expression du décalage
Doppler de la fréquence dans le cas des
faibles vitesses.
• Utiliser des données spectrales et
un logiciel de traitement d’images
pour illustrer l’utilisation de l’effet
Doppler comme moyen d’investigation
en astrophysique.
A 15 au 19 Chapitre 4 : Analyse spectrale Spectres UV-visible • Mettre en œuvre un protocole expéri-
octobre DS 3 • Lien entre couleur perçue et longueur d’onde au maximum d’ab- mental pour caractériser une espèce co-
Activité expérimentale 6 : Table à coussin sorption de substances organiques ou inorganiques. lorée.
d’air Spectres IR • Exploiter des spectres UV-visible.
• Identification de liaisons à l’aide du nombre d’onde correspon- • Exploiter un spectre IR pour détermi-
dant ; détermination de groupes caractéristiques. ner des groupes caractéristiques à l’aide
• Mise en évidence de la liaison hydrogène. de tables de données ou de logiciels.
Spectres RMN du proton • Associer un groupe caractéristique à
• Identification de molécules organiques à l’aide : une fonction dans le cas des alcool, aldé-
- du déplacement chimique ; hyde, cétone, acide carboxylique, ester,
- de l’intégration ; amine, amide.
- de la multiplicité du signal : règle des (n+1)-uplets. • Connaître les règles de nomenclature
de ces composés ainsi que celles des al-
canes et des alcènes.
• Relier un spectre RMN simple à une
molécule organique donnée, à l’aide de
tables de données ou de logiciels. Iden-
tifier les protons équivalents. Relier la
multiplicité du signal au nombre de voi-
sins.
• Extraire et exploiter des informations
sur différents types de spectres et sur
leurs utilisations.

B 5 au 9 Chapitre 5 : Cinématique Temps, cinématique et dynamique newtoniennes • Définir la quantité de mouvement p~


novembre Activité expérimentale 7 • Description du mouvement d’un point au cours du temps : vec- d’un point matériel.
teurs position, vitesse et accélération.
• Extraire et exploiter des informations relatives à la mesure du
temps pour justifier l’évolution de la définition de la seconde.
• Choisir un référentiel d’étude.
• Définir et reconnaître des mouvements (rectiligne uniforme, rec-
tiligne uniformément varié, circulaire uniforme, circulaire non uni-
forme) et donner dans chaque cas les caractéristiques du vecteur
accélération.

A 12 au 16 Chapitre 6 : Dynamique • Référentiel galiléen. • Connaître et exploiter les trois lois de


P→
− p
d~
novembre Activité expérimentale 8 • Lois de Newton : principe d’inertie, F = dt et principe des Newton ; les mettre en œuvre pour étu-
actions réciproques. dier des mouvements dans des champs
de pesanteur et électrostatique uni-
formes.
• Mettre en œuvre une démarche expé-
rimentale pour étudier un mouvement.
B 19 au 23 Chapitre 7 : Etude du mouvement des pla- • Conservation de la quantité de mouvement d’un système isolé. • Mettre en œuvre une démarche ex-
novembre nètes • Mouvement d’un satellite. périmentale pour interpréter un mode
• Révolution de la Terre autour du Soleil. de propulsion par réaction à l’aide d’un
• Lois de Kepler. bilan qualitatif de quantité de mouve-
ment.
• Démontrer que, dans l’approximation
des trajectoires circulaires, le mouve-
ment d’un satellite, d’une planète, est
uniforme. Établir l’expression de sa vi-
tesse et de sa période.
• Connaître les trois lois de Kepler ;
exploiter la troisième dans le cas d’un
mouvement circulaire.

A 26 au 30 DS 4
novembre

B 3 au 7 Chapitre 8 : Travail et énergie Mesure du temps et oscillateur, amortissement • Pratiquer une démarche expérimen-
décembre • Travail d’une force. tale pour mettre en évidence :
• Force conservative ; énergie potentielle. - les différents paramètres influençant la
• Forces non conservatives : exemple des frottements. Énergie mé- période d’un oscillateur mécanique ;
canique. - son amortissement.
• Établir et exploiter les expressions du
travail d’une force constante (force de
pesanteur, force électrique dans le cas
d’un champ uniforme).
• Établir l’expression du travail
d’une force de frottement d ?intensité
constante dans le cas d’une trajectoire
rectiligne.

A 10 au 14 Chapitre 9 : Cinétique chimique Temps et évolution chimique : cinétique et catalyse • Mettre en œuvre une démarche expé-
décembre DS 6 • Réactions lentes, rapides ; durée d’une réaction chimique. rimentale pour suivre dans le temps une
Activité expérimentale 9 • Facteurs cinétiques. Évolution d’une quantité de matière au synthèse organique par CCM et en es-
cours du temps. timer la durée.
• Temps de demi-réaction. • Mettre en œuvre une démarche ex-
• Catalyse homogène, hétérogène et enzymatique. périmentale pour mettre en évidence
quelques paramètres influençant l’évo-
lution temporelle d’une réaction chi-
mique : concentration, température, sol-
vant.
• Déterminer un temps de demi-
réaction.
B 17 au 21 DS 5
décembre

A 7 au 11 Chapitre 10 : Les réactions acido-basiques Réaction chimique par échange de proton • Mesurer le pH d’une solution aqueuse.
janvier en solution aqueuse • Le pH : définition, mesure. • Reconnaître un acide, une base dans
Activité expérimentale 9 • Théorie de Brönsted : acides faibles, bases faibles ; notion d’équi- la théorie de Brönsted.
libre ; couple acide-base ; constante d’acidité Ka. Échelle des pKa • Utiliser les symbolismes , et dans
dans l’eau, produit ionique de l’eau ; domaines de prédominance l’écriture des réactions chimiques pour
(cas des acides carboxyliques, des amines, des acides α-aminés). rendre compte des situations observées.
• Réactions quasi-totales en faveur des produits : • Identifier l’espèce prédominante d’un
- acide fort, base forte dans l’eau ; couple acide-base connaissant le pH du
- mélange d’un acide fort et d’une base forte dans l’eau. milieu et le pKa du couple.
• Réaction entre un acide fort et une base forte : aspect thermique • Mettre en œuvre une démarche expéri-
de la réaction. Sécurité. mentale pour déterminer une constante
• Contrôle du pH : solution tampon ; rôle en milieu biologique. d’acidité.
• Calculer le pH d’une solution aqueuse
d’acide fort ou de base forte de concen-
tration usuelle.
• Mettre en évidence l’influence des
quantités de matière mises en jeu sur
l’élévation de température observée.
• Extraire et exploiter des informations
pour montrer l’importance du contrôle
du pH dans un milieu biologique.

B 14 au 18 • Pratiquer une démarche expérimen-


janvier tale pour déterminer la concentration
d’une espèce à l’aide de courbes d’éta-
lonnage en utilisant la spectrophotomé-
trie et la conductimétrie, dans le do-
maine de la santé, de l’environnement
ou du contrôle de la qualité.
A 21 au 25 Activité expérimentale 11 Dosages par titrage direct. • Établir l’équation de la réaction sup-
janvier • Réaction support de titrage ; caractère quantitatif. Équivalence port de titrage à partir d’un protocole
dans un titrage ; repérage de l’équivalence pour un titrage pH- expérimental.
métrique, conductimétrique et par utilisation d’un indicateur de • Pratiquer une démarche expérimen-
fin de réaction. tale pour déterminer la concentration
d’une espèce chimique par titrage par le
suivi d’une grandeur physique et par la
visualisation d’un changement de cou-
leur, dans le domaine de la santé, de
l’environnement ou du contrôle de la
qualité.
• Interpréter qualitativement un chan-
gement de pente dans un titrage
conductimétrique.

B 28 janvier Chapitre 12 : Du microscopique au macro- Du macroscopique au microscopique Transferts d’énergie • Extraire et exploiter des informations
au 1er scopique : introduction à la thermodyna- entre systèmes macroscopiques sur un dispositif expérimental permet-
février mique • Notions de système et d’énergie interne. Interprétation micro- tant de visualiser les atomes et les mo-
scopique. lécules.
• Capacité thermique. • Évaluer des ordres de grandeurs rela-
• Transferts thermiques : conduction, convection, rayonnement. tifs aux domaines microscopique et ma-
Flux thermique. Résistance thermique. croscopique.
• Notion d’irréversibilité.
• Bilans d’énergie.
A 4 au 8 Chapitre 13 : Introduction à la relativité Temps et relativité restreinte • Savoir que la vitesse de la lumière
février restreinte • Invariance de la vitesse de la lumière et caractère relatif du dans le vide est la même dans tous les
temps. référentiels galiléens.
• Postulat d’Einstein. Tests expérimentaux de l’invariance de la
vitesse de la lumière.
• Notion d’événement. Temps propre. Dilatation des durées.
Preuves expérimentales.

B 11 au 15 Révisions pour le BAC BLANC


février

A 18 au 22 BAC BLANC
février

B 11 au 15 DS 9
mars
A 18 au 22 Chapitre 14 : Transferts quantiques d’éner- Transferts quantiques d’énergie • Connaître le principe de l’émission
mars gie • Émission et absorption quantiques. stimulée et les principales propriétés
• Émission stimulée et amplification d’une onde lumineuse. Oscil- du laser (directivité, monochromaticité,
lateur optique : principe du laser. concentration spatiale et temporelle de
• Transitions d’énergie : électroniques, vibratoires. l’énergie).
• Mettre en œuvre un protocole expéri-
mental utilisant un laser comme outil
d’investigation ou pour transmettre de
l’information.
• Associer un domaine spectral à la na-
ture de la transition mise en jeu.

B 25 au 29 Chapitre 15 : Introduction à la mécanique Dualité onde-particule • Savoir que la lumière présente des as-
mars quantique • Photon et onde lumineuse. pects ondulatoire et particulaire.
• Particule matérielle et onde de matière ; relation de de Broglie. • Extraire et exploiter des informations
• Interférences photon par photon, particule de matière par par- sur les ondes de matière et sur la dualité
ticule de matière. onde-particule.
• Connaître et utiliser la relation p =
h/λ.
• Identifier des situations physiques où
le caractère ondulatoire de la matière
est significatif.
• Extraire et exploiter des informations
sur les phénomènes quantiques pour
mettre en évidence leur aspect proba-
biliste.

A 1er au 5 DS 10
avril
B 8 au 12 Chapitre 16 : Transformation en chimie or- • Aspect macroscopique : • Reconnaître les groupes caractéris-
avril ganique - Modification de chaîne, modification de groupe caractéristique. tiques dans les alcool, aldéhyde, cétone,
- Grandes catégories de réactions en chimie organique : substitu- acide carboxylique, ester, amine, amide.
tion, addition, élimination. • Utiliser le nom systématique d’une es-
• Aspect microscopique : pèce chimique organique pour en déter-
- Liaison polarisée, site donneur et site accepteur de doublet d’élec- miner les groupes caractéristiques et la
trons. chaîne carbonée.
- Interaction entre des sites donneurs et accepteurs de doublet • Distinguer une modification de chaîne
d’électrons ; représentation du mouvement d’un doublet d’élec- d’une modification de groupe caracté-
trons à l’aide d’une flèche courbe lors d’une étape d’un mécanisme ristique.
réactionnel. • Déterminer la catégorie d’une ré-
action (substitution, addition, élimina-
tion) à partir de l’examen de la nature
des réactifs et des produits.
• Déterminer la polarisation des liaisons
en lien avec l’électronégativité (table
fournie).
• Identifier un site donneur, un site ac-
cepteur de doublet d’électrons.

A 15 au 19 Chapitre 18 : Stratégie de synthèse orga- Stratégie de la synthèse organique • Extraire et exploiter des informa-
avril nique • Protocole de synthèse organique : tions :
- identification des réactifs, du solvant, du catalyseur, des pro- - sur l’utilisation de réactifs chimiosé-
duits ; lectifs,
- détermination des quantités des espèces mises en jeu, du réactif - sur la protection d’une fonction dans
limitant ; le cas de la synthèse peptidique,
- choix des paramètres expérimentaux : température, solvant, du- pour mettre en évidence le caractère sé-
rée de la réaction, pH ; lectif ou non d’une réaction.
- choix du montage, de la technique de purification, de l’analyse • Pratiquer une démarche expérimen-
du produit ; tale pour synthétiser une molécule orga-
- calcul d’un rendement ; nique d’intérêt biologique à partir d’un
- aspects liés à la sécurité ; protocole.
- coûts. Sélectivité en chimie organique • Identifier des réactifs et des produits
• Composé polyfonctionnel : réactif chimiosélectif, protection de à l’aide de spectres et de tables fournis
fonctions. • Pratiquer une démarche expérimen-
Contrôle de la qualité par dosage tale pour déterminer la concentration
• Dosages par étalonnage : d’une espèce à l’aide de courbes d’éta-
- spectrophotométrie ; loi de Beer-Lambert ; lonnage en utilisant la spectrophotomé-
- conductimétrie ; explication qualitative de la loi de Kohlrausch, trie et la conductimétrie, dans le do-
par analogie avec la loi de Beer-Lambert. maine de la santé, de l’environnement
ou du contrôle de la qualité.
B 6 au 10 mai DS 11 Chaîne de transmission d’informations Images numé- • Associer un tableau de nombres à une
Chapitre 17 : Transmettre et stocker l’in- riques image numérique.
formation • Caractéristiques d’une image numérique : pixellisation, codage • Mettre en œuvre un protocole expéri-
RVB et niveaux de gris. Signal analogique et signal numérique mental utilisant un capteur (caméra ou
• Conversion d’un signal analogique en signal numérique. Échan- appareil photo numériques par exemple)
tillonnage ; quantification ; numérisation. identifier les éléments pour étudier un phénomène optique.
d’une chaîne de transmission d’informations. Reconnaître des signaux de nature ana-
• Recueillir et exploiter des informations concernant des éléments logique et des signaux de nature numé-
de chaînes de transmission d’informations et leur évolution rique.
récente. • Mettre en œuvre un protocole expé-
rimental utilisant un échantillonneur-
bloqueur et/ou un convertisseur analo-
gique numérique (CAN) pour étudier
l’influence des différents paramètres sur
la numérisation d’un signal (d’origine
sonore par exemple).

A 13 au 17 Chapitre 18 : Procédés physiques de transmission Exploiter des informations pour compa-


mai • Propagation libre et propagation guidée. Transmission : rer les différents types de transmission.
- par câble ; • Caractériser une transmission numé-
- par fibre optique : notion de mode ; rique par son débit binaire.
- transmission hertzienne. Débit binaire. Atténuations. • Évaluer l’affaiblissement d’un signal à
Stockage optique l’aide du coefficient d’atténuation.
• Écriture et lecture des données sur un disque optique. Capacités • Mettre en œuvre un dispositif de
de stockage. transmission de données (câble, fibre
optique).
• Expliquer le principe de la lecture par
une approche interférentielle.
• Relier la capacité de stockage et son
évolution au phénomène de diffraction.
B 20 au 24 DS 12
mai

A 27 au 29 REVISIONS REVISIONS REVISIONS


mai

B 3 au 7 juin

A 11 au 14
juin
B 17 au 21
juin

A 24 au 28
juin

B 2 au 5
juillet