Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre III : L’affectation des résultats

La société est un contrat par lequel deux ou plusieurs personnes conviennent de mettre
quelque chose en commun en vue de partager le bénéfice qui en résulterait.
L’affectation des bénéfices doit être faîtes conformément à la législation en vigueur, aux
dispositions prévues dans les statuts et aux décisions de l’assemblée générale. Le traitement
comptable de l’affectation du bénéfice est différent selon la forme juridique de la société.
A la fin de chaque exercice (année) le résultat sera déterminé en confrontant les charges aux
produits
Résultat comptable = Produits – charges
Si P – C > 0 le résultat est un bénéfice
Si P – C < 0 le résultat est une perte
Après correction, le résultat sera distribué.

I. Définition des concepts

A. La réserve : C’est une partie du résultat non distribuée et laissée à la disposition de la


société. Elle a pour objectif de consolider la surface financière de la société et donne plus de
sécurité aux créanciers de la société.
La reprise des réserves permet :
 L’autofinancement
 De bénéficier d’un régime fiscal plus favorable
 De compenser les pertes
On distingue les réserves suivantes :
1. Les réserves obligatoires : elles comprennent :
La réserve légale : elle est constituée par les SA, SARL uniquement. La dotation annuelle est
égale à 10% du bénéfice diminué des pertes antérieures. Elle cesse d’être obligatoire lorsque
son montant atteint 20% du montant du capital.
Les réserves réglementées : elles sont consécutives à l’octroi de subvention
d’investissement. Souvent, la convention de subvention prévoit :
 La constitution par la société subventionnée d’une réserve dont le montant est
déterminé en égard à la subvention.
 Le maintien d’une telle réserve au passif du bilan pendant.
2. Les autres réserves : Les statuts prévoient généralement la constitution d’autres réserves
telles que les réserves statutaires (contractuelles) et les réserves facultatives. Les réserves
statutaires dont le mode de calcul est fixé par les statuts ; leur constitution est une
obligation statutaire.

B. Le report à nouveau : C’est une partie du bénéfice non distribuée et non affectée au
compte de réserve.
 Le report à nouveau peut antérieur peut être bénéficiaire (créditeur), dans ce cas, il
vient augmenter le bénéfice à distribuer, mais ne rentre pas dans le calcul de la
réserve légale.
 Le report à nouveau peut être déficitaire, dans ce cas, il vient en diminution du
résultat de l’exercice.

1
C. Les dividendes : Les associés perçoivent un dividende qui comprend :
 Le premier dividende appelé intérêt statutaire qui sert à la rémunération du capital
appelé libéré et non amorti. Le taux d’intérêt statutaire est au taux annuel et est
calculé au prorata temporis.
 Le second dividende ou super dividende qui correspond à un supplément de
distribution par rapport aux parts détenues par les associés.

L’écriture d’affectation du résultat ne doit être comptabilisée qu’après l’approbation du


résultat par l’assemblée générale.
En pratique, on comptabilise cette écriture à la date mentionnée sur le procès-verbal de
l’assemblée générale ordinaire annuelle approuvant les comptes de l’exercice clos et
validant la répartition du résultat.
II. L’affectation du résultat dans les SA et SARL
Le bénéfice d’une société peut être affecté à un compte de réserve (réserve légale, réserve
statutaire ou réserves diverses) ; il peut être distribué ou encore enregistrer en compte de
report à nouveau.
A. Les conditions
 La dotation annuelle des réserves légales
 Le plafond des dotations de réserves légales (20% du capital social)
 La dotation de réserves statutaires est faite si elles sont précisées par les statuts
B. Le tableau de répartition (Cas d’un résultat bénéficiaire)
Le bénéfice reparti est soumis à l’approbation de l’assemblée générale ordinaire des associés
six mois après la clôture. Cette assemblée précise également la date de mise en paiement
des dividendes dans les neuf mois qui suivent la clôture de l’exercice.
Eléments Montants Compte à débiter Compte à créditer
Résultat en instance d’affectation : Bénéfice A 1301
-
Report antérieur déficitaire B 129
Bénéfice à répartir C
-
Dotation de réserve légale D 111
Solde 1 E
+
Report antérieur bénéficiaire F 121
Solde 2 G
-
Reserve statutaire H 112
Bénéfice distribuable I
-
Intérêt statutaire (Capital libéré x T x N/1200) J 465
Solde 3 K
-
Reserve règlementée L 113
Solde 4 M
-
Autres réserves (facultatives) N 118
Solde 5 O
-
Super dividende P 465
Report à nouveau Q 121

2
C. Le journal de répartition

Comptes Intitulés Débit Crédit


1301 Résultat en instance d’affectation (N) : bénéfice A
121 Report à nouveau créditeur (antérieur) F
111 Reserve légale D
112 Reserve statutaire H
113 Reserve règlementée L
118 Reserve facultative N
121 Report à nouveau créditeur (N) Q
129 Report à nouveau débiteur (N-1) B
465 Associés, dividendes à payer J+P

Répartition du résultat
NB : En cas de perte (solde débiteur du 130) l’écriture est la suivante :

Comptes Intitulés Débit Crédit


129 Report à nouveau débiteur Perte
1309 RIA : Perte Perte

Affectation de la perte

Application : Une SA a réalisé un bénéfice de 6 000 000 FCFA. Suivant l’extrait des statuts, il
est prévu :
1. Une dotation à la réserve légale
2. Une somme nécessaire pour servir aux actions un intérêt de 5% du capital
3. Sur le surplus, une dotation d’une réserve jugée utile et qui reviendra aux actions à
titre de complément de dividende.
TAF :
1. Etablissez le tableau de répartition du bénéfice sachant que le CA a prévu une somme
de 2 700 000 au titre de la réserve de prévoyance et 200 000 pour le report à
nouveau. Le capital libéré non amorti de la société est de 20 000 000 (actions de
10 000)
2. Comptabilisez la répartition du bénéfice.

III. Affectation du résultat dans la SNC


Cette affectation est faite selon les dispositions statutaires. Il n’existe aucune dotation de
réserve légale. Si la société n’a pas opté pour le régime de l’impôt sur les sociétés, les
différents associés sont imposés chacun à l’impôt sur le revenu en ce qui concerne sa cote
part du bénéfice lui revenant de droit.
La rémunération des gérants associés est inscrite au crédit du compte 46 Apporteurs,
Associés et Groupes et ne représente pas un salaire. Par contre la rémunération des gérants
non associés est un salaire et est inscrite dans le compte 66 charges de personnel.

3
A. Tableau de répartition
Eléments Montants Compte à débiter Compte à créditer
Résultat en instance d’affectation A 1301

Report antérieur B
Bénéfice à répartir C
-
Prélèvement des gérants associés D 46 (12 mois)
Solde 1 E
-
Reserve statutaire F 112
Bénéfice distribuable G
-
Intérêt statutaire H 465
Solde 2 I
-
Autres réserves J 113 et 118
Solde 3 K
-
Super dividende L 465
Report à nouveau M 121

B. Enregistrement de la rémunération des gérants associés


Pour le premier mois
Comptes Intitulés Débit Crédit
46 Apporteurs, Associés et Groupes
5 Trésorerie
ou
462 Associés compte courant
Pour les autres mois, l’enregistrement est identique.
La rémunération des gérants associés est un élément du résultat et non une charge.
C. Résultat déficitaire
Comptes Intitulés Débit Crédit
129 Report à nouveau débiteur Perte
1309 RIA : Perte Perte

Affectation de la perte
Application
Une SNC au capital de 60 000 000 de 10 000 F reparti entre 3 associés Diarra (50%) Traoré
(30%) et Sangaré (20%). Le bénéfice réalisé en 2010 est de 18 000 000. La rémunération
mensuelle de chaque associée est de 300 000 F. La société n’est pas assujettie au régime de
l’impôt sur les sociétés (IS). Les statuts prévoient la répartition du bénéfice comme suite :
Intérêt statutaire 5% du capital
Réserves statutaire 20% du reliquat après intérêt statutaire
Le solde est distribué entre les associés proportionnellement aux apports à titre de super
dividende.
TAF
1. Ecriture de la rémunération mensuelle non prélevée des associés
2. Tableau de répartition du bénéfice et écriture
3. Détermination des revenus à déclarer au fisc par la société pour chaque associé.

4
1. Ecriture de la rémunération mensuelle
Comptes Intitulés Débit Crédit
Fin du mois
46.1 Apporteurs, Associés et Groupes 300 000
46.2 Apporteurs, Associés et Groupes 300 000
46.3 Apporteurs, Associés et Groupes 300 000
462.1 Associé, Diarra compte courant 300 000
462.2 Associé, Traoré compte courant 300 000
462.3 Associé, Sangaré compte courant 300 000
Rémunération mensuelle des gérants associés

2. Tableau de répartition du bénéfice et écriture


Bénéfice de l’exercice 18 000 000
- -
Prélèvement annuel des gérants (900 000 x 12) 10 800 000
Bénéfice à répartir 7 200 000
Intérêt statutaire
Diarra (60 000 000 x 0,5 x 0,05) - 1 500 000
Traoré (60 000 000 x 0,3 x 0,05) - 900 000
Sangaré (60 00 000 x 0,2 x 0,05) - 600 000
Solde 1 4 200 000
Réserve statutaire : Diarra (4 200 000 x 0,2 x 0,5) -420 000
Traoré (4 200 000 x 0,2 x 0,3) -252 000
Sangaré (4 200 000 x 0,2 x 0,2) -168 000
Soldes 2 3 360 000
Super dividende : Diarra (3 360 000 x 0,5) - 1 680 000
Traoré (3 360 000 x 0,3) -1 008 000
Sangaré (3 360 000 x 0,2) -672 000
Solde 3 0

Comptes Intitulés Débit Crédit


131 Résultat net 18 000 000
46.1 Apporteurs, Associés et Groupes (300 000x12) 3 600 000
46.2 Apporteurs, Associés et Groupes (300 000x12) 3 600 000
46.3 Apporteurs, Associés et Groupes (300 000x12) 3 600 000
465.1 Diarra, dividende à payer (1 500 000+1 680 000) 3 180 000
465.2 Traoré, dividende à payer (900 000+1 008 000) 1 908 000
465.3 Sangaré, dividende à payer (600 000+ 672 000) 1 272 000
112 Réserves statutaire 840 000

Associés Prélèvements Dividendes Réserves statutaires Total


Diarra 3 600 000 3 180 000 420 000 7 200 000
Traoré 3 600 000 1 908 000 252 000 5 760 000
Sangaré 3 600 000 1 272 000 168 000 5 040 000
Totaux 10 800 000 6 360 000 840 000 18 000 000