Vous êtes sur la page 1sur 24

Conception des protecteurs

selon la norme ISO 14119


Introduction

Avec la Directive Machines 2006/42/CE et les normes associées, l’Union Européenne a mis en
place une réglementation s’appliquant à la conception des machines et des installations. Cette
réglementation est considérée également sur les marchés hors de l’Union Européenne comme
référence pour la sécurité des machines et est souvent adaptée. Elle comporte entre autres des
consignes pour la conception des protecteurs mobiles (terme normatif donné aux protecteurs).

La nouvelle norme ISO 14119 «Sécurité des Machines- Dispositifs de verrouillage


associés à des protecteurs- Principes de conception et de choix» (version française:
NF ISO 14119:2013) décrit en détail le processus de surveillance de la position des protecteurs
mobiles. Cette norme remplace l’EN 1088, applicable jusqu’à présent et publiée dans le Journal
Officiel de la Commission Européenne du 11 Avril 2014 en tant que norme harmonisée de la
Directive Machines. Son statut de norme ISO la rend applicable dans le monde entier.

Sa prise en compte devrait se faire dès aujourd’hui pour la conception de nouvelles machines et
installations, la période transitoire de son entrée en vigueur expirant le 30 Avril 2015.

Cette brochure a pour objectif de fournir aux constructeurs de machines et d'installations un outil
pratique pour la conception conforme aux normes des protecteurs mobiles selon l'ISO 14119 et
d'autres réglementations applicables.

Vous trouverez, au milieu de la brochure, un poster donnant le schéma directeur à suivre pour
une conception des protecteurs sûre et conforme. La brochure donne ainsi le détail de chaque
étape du processus. Pour accéder directement à celles-ci, vous pouvez vous référer aux numéros
de pages indiqués sur le poster.

Si l'affiche résume chaque étape du processus, la brochure est conçue pour fournir le détail de
celles-ci. Ainsi vous pourrez vous référer aux chapitres voulus grâce aux numéros de pages
figurant sur l'affiche.

La collaboration entre le Groupe Schmersal et l’Institut de normalisation allemand e.V.,


«Normenausschuss NA 095 – Principes de base concernant la technique de sécurité et dispositifs
de protection, mesures de sécurité et dispositifs de verrouillage», a engendré l’interprétation de
la norme reprise dans cette brochure. De fait, cette brochure ne se substitue pas à l’étude et
interprétation de la norme.

Remarque préliminaire: la norme utilise le terme «dispositif de verrouillage» en tant que


synonyme de «dispositif de commutation de sécurité», ce qui peut porter à confusion. Dans le
jargon, on comprend par «dispositif de verrouillage», un composant dont le but est de réellement
bloquer le protecteur en position fermée et/ou verrouillée. La terminologie utilisée par les normes
pour désigner ce genre de composant est plus conformément «dispositif de verrouillage avec
blocage». Selon la définition de la norme, les dispositifs de verrouillage surveillent uniquement
la position (ouverte/fermée) du protecteur. Cette fonction peut également être réalisée par des
interrupteurs de sécurité mécaniques ou par des capteurs de sécurité sans contact.

2
Table des matières

Introduction ___________________________________________________________Page 02

1. Appréciation des risques ______________________________________________Page 04


2. Sécurité intrinsèque___________________________________________________Page 05
3. Mesures de protection techniques________________________________________Page 05
4. Définition de la fonction de sécurité_______________________________________Page 06
5. Conception du circuit de sécurité________________________________________Page 08
6. Protecteurs_________________________________________________________Page 09
7. Sélection du principe de blocage_________________________________________Page 09
8. Evaluer les motifs pour la fraude des protecteurs____________________________Page 10
9. Dispositifs de verrouillage avec et sans blocage_____________________________Page 15
10. Choix du produit____________________________________________________Page 16
11. Dispositifs de verrouillage avec blocage
et ouverture hors ou sous l'effet de l'énergie_______________________________Page 18
12. Exclusions de défauts selon ISO 13849-2 ________________________________Page 19
13. Vérification_________________________________________________________Page 20
14. Validation _________________________________________________________Page 21
15. Manuel d'utilisateur __________________________________________________Page 22
16. Liste des normes____________________________________________________Page 23

3
1. Appréciation du risque

Appréciation des risques


(sur base des limites définies et de l'utilisation
conforme de la machine)
Données Risque
d'utilisateur

Mesures de protection à prévoir par


le constructeur:

1ère étape: Conception intrinsèquement sûre

2ème étape: Mesures de protection techniques et


mesures de protection complémentaires
Spécifications
du constructeur
3ème étape: Manuel d'utilisateur Risque résiduel après
• à la machine implémentation
- Symboles d'avertissement: signaux des mesures
- Dispositifs d'alarme par le constructeur
• dans le mode d'emploi

■ La Directive Machines, mais aussi la loi nationale correspondante transcrite, exigent que
ISO 12100:
chaque constructeur de machines effectue une appréciation des risques.
Analyse des
■ L'appréciation des risques comprend l'identification des dangers ainsi que l'estimation et
risques
l'évaluation des risques.
■ L'appréciation des risques tient compte de l'ensemble du cycle de vie et de tous les modes
de fonctionnement de la machine.
■ L'ISO 12100 donne des conseils pour la mise en œuvre de l'appréciation des risques.
■ Le constructeur d'une machine sait seulement après avoir effectué l'appréciation des
risques si sa machine comporte des endroits présentant un risque de blessure ET s'il
doit prendre des mesures pour réduire ces risques.

4
2. Sécurité intrinsèque

Distances minimales Limitation de l'énergie Interruption du Déformation élastique


effective flux de force

Des mouvements dange- Les forces générées dans La génération des forces Des parties de la machine
reux sont arrêtés à une la zone dangereuse sont susceptibles d'occasionner sont volontairement de
distance, empêchant la limitées de manière fiable des blessures, est inter- conception élastique et
blessure des membres de sorte que les dommages rompue de manière fiable souple afin de pouvoir
corporels. corporels soient exclus. et sûre avant que la valeur absorber la majeure partie
limite ne soit atteinte. de l'énergie de déformation.

■ Selon la figure reprise dans l'ISO 12100, les risques sont à éliminer en premier lieu
par des mesures constructives (= sécurité intrinsèque); se référer à l'ISO 12100,
chapitre 3.20.
■ Par "sécurité intrinsèque", on comprend l'élimination des risques par des mesures
constructives.

3. Mesures de protection techniques

■ Lorsqu'il est impossible d'éliminer les risques identifiés par des mesures constructives
ou de les réduire du moins à un niveau acceptable, il faudra prévoir des mesures de
protection techniques, telles que des dispositifs de sécurité optoélectroniques, tactiles,
des commandes bimanuelles (fixation des mains à un endroit déterminé), etc. voir aussi
ISO 12100, chapitre 3.21.
■ Un exemple d'une telle mesure de protection technique est un protecteur mobile. Cette
brochure est dédiée à ce type de protecteurs.

5
4. Détermination de la fonction de sécurité

■ Le tableau 8 de la norme ISO 13849-1 définit les fonctions de sécurité pour minimaliser
le risque identifié, voir à ce sujet également ISO 12100, chapitre 3.30.
■ L'ensemble de la chaîne de sécurité doit être pris en compte lors de la conception de la
fonction de sécurité: les capteurs ("Input", dans notre cas le dispositif de verrouillage), la
logique de traitement ("Logic") et finalement les actionneurs ("Output").

Chaque fonction / circuit de sécurité se compose des sous-ensembles suivants


("sous-systèmes"):

ISO 13849-1: I nput Logic Output


Fonction de
sécurité

par exemple:

...ou...

...ou autres

6
Au moyen du graphe des risques de la norme ISO 13849-1, Annexe A, le niveau de performance
requis (=PLr) peut être déterminé pour cette fonction de sécurité.

Niveau de
perfor- S Gravité de la blessure
Risque mance S1 blessure légère (généralement réversible)
faible requis PLr S2 blessure grave (généralement irréversible,
y compris la mort)
P1 a
F Fréquence et/ou durée
F1
P2 de l'exposition au danger
S1 b
P1 F1 rare à assez fréquente et/ou courte durée
F2 P2 c d'exposition au danger
P1
F1 F2 fréquente à continue et/ou longue durée
P2 d
S2 P1 d'exposition au danger
F2 P Possibilité d'éviter le danger ou
P2 e
Point de départ de limiter le dommage
pour l'estimation de Risque P1 possible sous certaines conditions
la réduction du risque élevé P2 rarement possible

Les fonctions de sécurité pertinentes d'un protecteur mobile (voir ISO 14119, chapitre 3.2) sont: ISO 14119
Fonction de
sécurité
■ Fonction d'arrêt initiée par l'ouverture d'un protecteur mobile
■ Prévention de la mise en marche intempestive
■ Le cas échéant blocage du protecteur jusqu'à l'arrêt complet de machine dangereuse
■ Le cas échéant déblocage d'un dispositif de verrouillage.

La fonction de sécurité "déblocage d'un dispositif de verrouillage" est nouvelle. La norme part
toutefois de l'idée (selon les notes 1 et 2 du chapitre 8.4.), que le PL de la fonction de blocage
est inférieur au PL de la fonction de déblocage. Raison: "La probabilité d'une défaillance de la
fonction du blocage du protecteur au moment où une personne tente un accès est généralement
très faible." (ISO 14119; chapitre 8.4, note . 2). Malgré cela, le déblocage intempestif du dispositif
d'interverrouillage doit être intégré dans la classification de sécurité.

L'ISO 14119 tient plus particulièrement compte des caractéristiques et des exigences liées à la
technologie des capteurs ("Input") du circuit de sécurité. Cette technologie des capteurs fait partie
du dispositif de verrouillage d'un protecteur décrit dans la norme.

7
5. Conception du circuit de sécurité

Après la définition de la fonction de sécurité, il faut concevoir le circuit de sécurité correspondant.

Le circuit de sécurité doit être conçu selon les exigences du PLr (voir ISO 13849-1,
chapitre 6). Cela signifie qu'il faut tenir compte des exigences pour:

■ la structure du circuit de sécurité


Signal Surveil-
Surveillance Surveillance lance
d'entrée
Signal Signal de
d'entrée sortie
I1 L1 O1
Signal Signal de Signal de
I L O

courts-circuits
Détection des

transversaux
d'entrée sortie sortie
Surveillance

Surveillance

I L O Deuxième
voie de Surveil-
ISO 13849-1: coupure lance

Architecture TE OTE I2 L2 O2
ou canal de Signal Signal de
de sécurité signalisation d'entrée sortie

Catégories B et 1 Catégorie 2 Catégories 3 et 4

■ la durée de vie prévue des composants utilisés avant la première défaillance
dangereuse: MTTFd (ou B10d)
■ la qualité du diagnostic c'est-à-dire la qualité de la détection des défaillances
dangereuses: DCavg
■ les mesures pour éviter les défaillances de cause commune: CCF
.

Note relative à DCavg

■ Dans de nombreuses applications, les dispositifs de verrouillage sont électriquement


connectés en série. En raison de la possibilité existante que des défaillances dangereuses
éventuelles ne soient pas détectées, le DCavg doit être réduit.
■ Le rapport technique ISO/TR 24119, qui est actuellement en cours de rédaction, fournira de
plus amples informations relatives à la connexion en série des dispositifs de verrouillage et
leur influence sur le DCavg.

Pour l'instant, nous recommandons d'utiliser le DCavg suivant:

■ Câblage en série des dispositifs de verrouillage avec contacts à manoeuvre positive


d'ouverture: DCavg = 60% (ce qui permet un niveau de performance maximal de PLd )
■ Connexion en série de dispositifs de verrouillage magnétiques: DCavg en fonction de la
distance des protecteurs et leur fréquence de manoeuvre.
■ Connexion en série de dispositifs de verrouillage électroniques auto-contrôlés:
DCavg = 99% (ce qui permet un niveau de performance maximal de PLe)
■ Vous trouverez de plus amples détails relatifs à ces valeurs dans notre fiche d'information
"Evaluation de la couverture du diagnostic pour la connexion en série des interrupteurs
électromécaniques et capteurs de sécurité " sur http://series-connection.schmersal.net

8
6. Protecteurs

Les exigences de conception mécanique du protecteur sont également définies dans les normes
suivantes:

■ ISO 14120: Protecteurs


Le chapitre 6.4.4.1 reprend une note concernant la fréquence d'accès ou d'intrusion, pour
laquelle un protecteur mobile doit être utilisé. Pour une fréquence supérieure à une fois par
semaine, il faut utiliser un protecteur mobile selon la norme ISO 14119.
■ ISO 13857: Distances de sécurité empêchant les membres supérieurs et inférieurs
d'atteindre les zones dangereuses. Cette norme décrit les dimensions des membres et les ISO 14120: ISO 13857:
distances de sécurité correspondantes nécessaires par rapport aux zones dangereuses. Protecteurs Distances de
Elle prescrit, entre autre dans le chapitre 4.3, que les protecteurs ne doivent pas dépasser sécurité
une distance par rapport au sol de 180 mm pour empêcher le corps entier d'accéder à la
zone dangereuse.

7. Choix du principe de blocage


Le type de dispositif de verrouillage à utiliser, c'est-à-dire avec ou sans blocage, peut être
déterminé au moyen du graphe de la norme ISO 14119.

Début

Temps d'arrêt de l'ensemble du système ≥ temps d'accès/d'intrusion

Oui Non
ISO 14119:
Protecteurs avec dispositif d'interverrouillage Protecteurs avec dispositif de verrouillage Principe de
(voir paragraphe 5) sans dispositif de blocage (voir 5.1 à 5.6)
verrouillage

Fin

Vous trouverez de plus amples informations dans la norme ISO 13855, chapitre 9 pour
déterminer si le temps d'arrêt de l'ensemble du système ≥ temps d'accès/d'intrusion .

■D
 ans ce chapitre, la distance de sécurité par rapport à la zone dangereuse derrière le
protecteur est calculée avec une vitesse d'accès de 1600 mm/s ou une vitesse d'intrusion ISO 13855:
Vitesse d'accès
de 2000 mm/s.
■L
 a distance de sécurité dépend aussi des dimensions des parties du corps, qui peuvent et d'intrusion

accéder à la zone dangereuse par l'ouverture du protecteur. Pour cette raison, la norme
ISO 13857 doit également être prise en compte pour le calcul du temps d'arrêt.

9
8. E
 valuer les motifs de fraude des
protecteurs
Une étude a révélé que l'occurrence des accidents est souvent imputable à la fraude des
­protecteurs installés sur les machines. Pour cette raison, la norme ISO 14119 fournit des informa-
tions précises quant aux mesures à prendre pour atténuer la possibilité de fraude des dispositifs
de verrouillage.

Pour empêcher cette fraude, la norme propose une méthode définie sous forme d'un graphe:

Début

Mettre en oeuvre les mesures fondamentales (voir 7.1a)

ISO 14119:
Raisons pour Existe-il des motifs de fraude? (voir 7.1b) et annexe H
la fraude des
protecteurs
Oui

Elimination ou minimisation des motifs


de fraude par la mise en oeuvre de
mesures de conception ou d'autres
modes de fonctionnement (voir 7.1c)

Non Oui
Non

Elimination ou minimisation
Nécessité de mettre en
des raisons pour la fraude par
oeuvre des mesures de
l'application de mesures de
prévention de la "fraude
conception ou par l'utilisation
raisonnablement prévisible"
de modes de fonctionnement
selon tableau 3 (voir 7.1c)
alternatifs (voir 7.1c)

Fin

Cette méthode a pour but d'identifier les raisons possibles motivant la fraude des dispositifs de
verrouillage et de les atténuer ou éliminer. A défaut de raisons motivant la fraude, le constructeur
ne doit pas prendre d'autres mesures.

La norme ISO 14119 donne également aux concepteurs de machine une méthode leur permettant
d’identifier les raisons possibles motivant la fraude des dispositifs de verrouillage. A cet effet, elle
propose un tableau, dans lequel il faut saisir d'une part les tâches à la machine à accomplir et sa
facilitation éventuelle par l'acte de fraude d'autre part.

10
Ainsi, on voit rapidement à quel endroit et lors de quelle tâche et/ou dans quel mode de fonctionne­
ment de la machine un risque de fraude existe.

Tâche
Tâches admissible dans ces modes de fonctionnement ?

Flexibilité, par exemple pièces plus grandes b

Meilleur enchaînement des mouvements b


Plus grande liberté de mouvement b
Rapidité et productivité accrueb
Tâches réalisable snas fraude ?
Facilité / commodité accrue b
Mode de fonctionnement 4 a
Mode de fonctionnement 5a
Mode de fonctionnement 2a
Mode de fonctionnement 3a
Mode de fonctionnement 1a

Déplacements réduits b
Plus grande précision b

Effort physique réduit b

Interruptions évitées b
Meilleure audibilité b
Meilleure visibilitéb

Mise en marche initiale


Essai du programme / cycle d'essai
Modification du réglage /
ajustement / outillage
Usinage
Intervention manuelle pour retirer
les copeaux
Changement manuel de pièces
Intervention manuelle pour
rechercher des pannes
Vérification / échantillonage
aléatoire
Intervention manuelle pour
mesurage / réglage fin
Changement manuel d'outils
Maintenance / entretien
Correction des défauts machine
Nettoyage p. ex. retrait de copeaux

Tab. 2 Exemple de l'évaluation des motifs fraude des dispositifs de verrouilllage (Source: ISO 14 119, Tableau H.1).

Il est évident que ce tableau doit être adapté à l'application ou la machine en question.
Un formulaire Excel comparable peut être téléchargé sur le site suivant:
http://manipulationsanreiz.schmersal.net

11
B

Primaire zone
dangereuse

C D

Lorsque des motifs pour la fraude ont été identifiés, ils doivent en premier lieu être éliminés par
des mesures constructives, voir ISO 14119, chapitre 7.1 c. Exemples pour des mesures purement
constructives:

A) Ergonomie:
- Réglage en hauteur du pupitre de commande
- Aménagement et conception de l'afficheur et des organes de commande
- Position de l'interrupteur d'arrêt d'urgence
- Possibilité d'observation de la zone de travail
- Dimensions et position des poignées
- Efforts manuels requis pour le déplacement

B) F
 enêtre d'observation:
Structure du vitrage: les vitres en polycarbonate doivent être protégées contre les influences
chimiques et abrasives par une vitre en verre de sécurité à l'intérieur et par une vitre plastique
anti-éclats ou un film de protection anti-éclats à l'extérieur.
Fixation de la vitre: la fixation doit absorber les forces de réaction élevées du rebondissement,
permettre des grandes déformations et former en même temps une barrière hermétiquement
fermée pour protéger les faces des vitres en polycarbonate contre les influences chimiques.

C) C
 apot de protection:
Structure du capot: en structure sandwich, la couche intérieure doit être extrêmement
déformable et la couche extérieure extrêmement résistante et rigide.
Arête de fermeture principale: l'énergie cinétique et la vitesse des portes de protection
motorisées, doivent être limitées lors de la fermeture afin d'éviter toute zone d'écrasement
dangereuse à l'arête de fermeture principale. La force de fermeture effective ne doit pas
dépasser les 150 N.
Fixation du capot : guidage par galets montés dans des rails adaptés. Des éléments de
serrage empêchent la projection du capot en cas de sinistre. La partie inférieure du capot est
conçue de sorte que toute projection de copeaux ou d'agents de lubrification / refroidissement
vers l'extérieur soit empêchée.

D) S
 ystèmes de commande:
Sécurité fonctionnelle: réalisation fiable des fonctions de sécurité par les parties du système
de commande relatif à la sécurité endéans des plages de temps définies
Sécurité antifraude: les éléments de verrouillage sont montés de manière inaccessible au
moyen de vis de sécurité indémontable. Le concept de sécurité est harmonisé avec toutes les
tâches à effectuer pendant toutes les cycles de vie de la machine.

12
Principes et mesures
Systèmes à transfert de clé (codage de niveau
sans blocage électromagnétique du protecteur
comme indiqué en 7.2 b) 1) ou 7.2 b) 2), avec ou
Dispositifs de verrouillage de type 2 et de type
Dispositif de verrouillage de type 1 (excepté

4 à codage de bas niveau ou de niveau moyen


les dispositifs de verrouillage à charnière)

Dispositifs de verrouillage de type 2 et de

­indiqué en 7.2 b) 3), avec ou sans blocage


type 4 à codage de haut niveau comme

moyen ou de haut niveau, voir Note 2)


Dispositif de verrouillage de type 1

électro­magnétique du protecteur
(à charnière uniquement)

ISO 14119:
et de type 3

Tableau 3

Montage hors de portée, voir 7.2 a) 1)


Obstacle physique / écran, voir 7.2 a) 2)
Montage en position cachée, voir 7.2 a) 3)
Surveillance de l’état ou essais cycliques, X X
voir 7.2 d) 1) i) et ii)
Fixation non détachable de l’interrupteur de position
et de l’actionneur, voir 7.2 c)
Fixation non détachable de l’interrupteur de position, M M
voir 7.2 c)
Fixation non détachable de l’actionneur, voir 7.2 c) M M M M
Dispositif de verrouillage supplémentaire et vérification R R
de la plausibilité, voir 7.2 d) 2)
X Il est obligatoire d’appliquer au moins l’une des mesures.
M mesure obligatoire
R mesure recommandée (supplémentaire)

13
Le chapitre 5 de la norme ISO 14119 décrit des exigences générales pour le montage et la
fixation des dispositifs de verrouillage, qui doivent être respectées sans plus, indépendamment
des mesures reprises dans le tableau 3 ci-dessus:

ISO 14119: Chapitre 5.2 Montage et fixation des interrupteurs de position


Fixation
Les interrupteurs de position doivent être montés de façon à être convenablement protégés contre
un changement de position. Pour ce faire, les spécifications suivantes doivent être respectées:

■ Les éléments de fixation des interrupteurs de position doivent être fiables et leur
desserrage doit nécessiter l’utilisation d’un outil;
■ Les interrupteurs de position de type 1 doivent être conçus pour garder de façon permanente
leur position après réglage (par exemple, au moyen de goupilles ou de goujons);
■ Les moyens nécessaires d’accès aux interrupteurs de position doivent être prévus en vue
de leur maintenance et de la vérification de leur bon fonctionnement. La prévention de la
fraude raisonnablement prévisible doit également être prise en compte lors de la ­conception
des moyens d’accès;
■ Le desserrage fortuit doit être empêché
■ La fraude raisonnablement prévisible de l’interrupteur de position doit être empêchée
(voir l’Article 7);
■ L’interrupteur de position doit être positionné et, si nécessaire, protégé de manière à ne
pas s’endommager sous l’effet de causes extérieures prévisibles.
■ Le déplacement résultant de l’actionnement mécanique ou l’écartement du système
d’actionnement du dispositif de proximité doit être maintenu dans les limites de
­fonctionnement de l’interrupteur de position ou du système d’actionnement telles que
spécifiées par le fabricant de l’interrupteur, afin d’assurer un bon fonctionnement et/ou
d’empêcher les surcourses.
■ Un interrupteur de position ne doit pas être utilisé comme butée mécanique, à moins
qu’il ne s’agisse de l’utilisation prévue de l’interrupteur de position telle que déclarée
par le fabricant.
■ Tout défaut d’alignement du protecteur créant un espace avant que l’interrupteur de
position n’ait changé d’état ne doit pas être suffisant pour réduire son effet d’obstacle
(pour l’accès aux zones dangereuses, voir l’ISO 13855 et l’ISO 13857).
■ Le support et la fixation des interrupteurs de position doivent avoir une rigidité suffisante
pour assurer un bon fonctionnement de l’interrupteur de position.

Chapitre 5.3 Montage et fixation des actionneurs

Les actionneurs doivent être fixés de manière à restreindre la possibilité qu’ils ne se desserrent
ou s’écartent de la position prévue par rapport au système d’actionnement, pendant toute leur
durée de vie prévue.

■L es éléments de fixation des actionneurs doivent être fiables et leur desserrage doit
nécessiter l’utilisation d’un outil;
■ Le desserrage fortuit doit être empêché.
■L ’actionneur doit être positionné et, si nécessaire, protégé de manière à ne pas
s’endommager sous l’effet de causes extérieures prévisibles.
■U n actionneur ne doit pas être utilisé comme butée mécanique, à moins qu’il ne
s’agisse de l’utilisation prévue de l’actionneur telle que déclarée par le fabricant.
■L e support et la fixation des actionneurs doivent avoir une rigidité suffisante pour
assurer un bon fonctionnement de l’actionneur

14
A notre avis, il s'ensuit de la méthode décrite ci-avant et de l'objectif de protection visé par la
norme qu'un interrupteur de position peut être fixé au moyen de vis normales à condition
qu'aucune raison pour la fraude n'existe à la machine et à condition que les tournevis ne
fassent pas partie de l'équipement normal de la machine.

9. Dispositifs de verrouillage
avec et sans blocage
La norme distingue quatre types de dispositifs de verrouillage différents:

Type 1 Type 2 Type 3 Type 4


non-codé codé non-codé codé

Le niveau de codage n'est pas important. En ce qui concerne les types, il s'agit tout d'abord de
savoir si le dispositif de verrouillage est codé ou non.

La norme définit les niveaux de codage suivants (voir chapitre 3.13.1 à 3.13.3):

bas: variantes de code: 1 … 9


moyen: variantes de code: 10 … 1 000
haut: variantes de code: > 1.000

Cette possibilité est indépendante de la fonction de blocage du dispositif de verrouillage.

15
10. Choix du produit

Le choix du produit approprié dépend évidemment toujours de l'application ou des conditions


d'utilisation réelles, telles que:

■ Température
■ Humidité
■ Encrassements
■ Chocs / vibrations
■ Atmosphères explosibles
■ Forces de blocages requises

Les Annexes A-F de la norme donnent de plus amples détails ainsi que des instructions
d'utilisation pour les différents types.

Le choix d'un produit dépend aussi du PLr requis (voir dessus, page 7). Ainsi, les normes
ISO 14119/ ISO 14119 et ISO 13849-2 prescrivent une redondance des interrupteurs du type 1 ou type 2 si le
ISO 13849-2: PLr requis = PL e (voir ISO 14119 chapitre 8.2 et ISO 13849-2, Tableau D.8).
Redondance

1121 1222

1121 1222
IEC
60947-5-3:
Norme produit
Capteurs
de sécurité Lorsqu'un capteur de sécurité (de type 3 ou type 4) a été choisi, permettant d'atteindre PL e
avec un seul capteur - au lieu de deux - tel qu'il est décrit ci-avant -, il faut veiller à ce que
celui-ci réponde aussi aux exigences de la norme produit IEC 60947-5-3
(voir ISO 14119 chapitre 5.4).

16
(3) GY S11 S12 PK (4)
(1) GN S21 S22 YE (2)
(5) WH S31 S32 BN (6)

Lorsqu'en raison du temps d'arrêt décrit ci-avant, un dispositif de verrouillage avec blocage est
requis, il faut observer plus particulièrement l'Annexe I de la norme. Elle contient des indications
quant aux forces maximales statiques autorisées à exercer sur les dispositifs de verrouillage
avec blocage. Puisqu'il s'agit seulement d'une annexe informative à titre d'exemple, les valeurs
indiquées dans cette annexe donnent uniquement un ordre de grandeur des forces à attendre.
La norme ne peut ni veut "prescrire" les forces de retenue réelles requises pour une application
réelle. A cet effet, il faudra consulter le constructeur de la machine ou une norme type C
(voir également chapitre 6.2.2 note 2).

Lorsqu'il faut utiliser un dispositif de verrouillage avec blocage, il faut également prévoir la
­possibilité de débloquer le dispositif de verrouillage de manière manuelle, afin d'effectuer par
exemple des travaux d'installation, de maintenance et de réparation.

Ces types de déblocage sont définis au chapitres 3.25 à chapitre 3.27 de la norme ISO 14119:

■ Déblocage d'urgence: ■ Déblocage auxiliaire: ■D


 éblocage de secours:
installé à l'extérieur de la déverrouillage manuel pendant installé à l'intérieur de la zone
zone dangereuse, en cas les travaux de réglage, mais dangereuse, pour pouvoir
d'urgence pas en cas d'urgence quitter la zone dangereuse
en cas de danger

17
11. O
 uverture hors l'effet de l'énergie /
Ouverture sous l'effet de l'énergie
En fonction du fait que le blocage ou le déblocage du protecteur est réalisé sous l'effet de
l'énergie, on distingue:

■ Ouverture sous l'effet de l'énergie: blocage mécanique, déblocage sous l'effet de l'énergie
(= p.ex. de la tension électrique) (voir A)
■ Ouverture hors l'effet de l'énergie: l'énergie sert à bloquer le protecteur, déblocage par
coupure de l'énergie (= p.ex. de la tension électrique) (voir B et D)

Pour des raisons de sécurité, l'ouverture sous l'effet de l'énergie est recommandée. Toutefois,
l'ouverture hors l'effet de l'énergie peut également être utilisée, moyennant une évaluation ­soigneuse
des risques. En conséquence, les interverrouillages avec ouverture sous l'effet de l'énergie sont
souvent utilisés pour la protection de personnes et les interverrouillages avec ouverture hors l'effet de
l'énergie pour la protection du processus (voir aussi chapitre 3.28 et chapitre 3.29).

Blocage sous l'effet


Bloqué
d'un ressort

A)
Déblocage sous l'effet
Débloqué
de l'énergie

Blocage sous l'effet


Bloqué
de l'énergie
B)

Déblocage sous l'effet


Débloqué
d'un ressort

Blocage sous l'effet


Bloqué
de l'énergie
C)

Déblocage sous l'effet


Débloqué
de l'énergie

D) Blocage sous l'effet


Bloqué
de l'énergie

18
12. Exclusions de défauts

Dans le domaine de la sécurité homme-machine, la fonction correcte de la chaîne de sécurité


doit être garantie. Il est donc extrêmement important que des défauts éventuels, susceptibles
d'entraîner une perte de la sécurité, soient exclus.

La norme centrale traitant les défauts éventuels des composants d'une chaîne de sécurité,
est l'ISO 13849-2.

Les annexes de cette norme sous forme de tableaux décrivent les défauts et les exclusions
possibles en utilisant certaines techniques. Un exemple: la non-ouverture d'un contact électro­
mécanique peut être exclue par l'emploi d'un interrupteur avec des contacts à manoeuvre
positive d'ouverture. ISO 13849-2:
Exclusions
Il est donc conseiller de se familiariser avec les tableaux applicables de la norme (notamment de défauts
ceux repris dans l'Annexe D: Outils de validation pour les systèmes électriques) et documenter
les exclusions des défauts éventuels.

19
13. Vérification

La vérification sert de preuve que les composants sélectionnés et leur interconnexion ont
une ­capacité suffisante à résister contre les défauts systématiques et aléatoires susceptibles
d'entraîner la perte de la fonction de sécurité. Ceci est réalisé en déterminant le PL, qui doit
impérativement aussi prendre en compte les blocs logiques et les actionneurs correspondants.
La norme ISO 13849-1 décrit cette méthode de calcul.

Calcul de la fonction de sécurité

Input Logic Output

ISO 13849-1: Architecture = Catégorie 3 DC = 99% Architecture = Catégorie 4


Vérification B10d = 2.000.000 (EN ISO 13849-1) CCF = 80 points B10d = 2.000.000 (EN ISO 13849-1)
F = 1/h PFHd = 5,0x109/h F = 1/h
MTTFd = 2.283 a MTTFd = 2.283 a
MTTFd > 100 a = élevé MTTFd > 100 a = élevé
DC = 90% = faible DC = 60% = faible
CCF = 80 points > 65 CCF = 80 points > 65

PL d + PL e + PL e

Evaluation selon le Tableau 11 de l'ISO 13849-1


PLatteint = PLd = PLr

SISTEMA, un logiciel gratuit mis à disposition par l'organisme allemand BIA,


est un outil pratique pour effectuer ces calculs par ordinateur.
Le logiciel peut être téléchargé sous: http://sistema.schmersal.net

De nombreux fabricants de dispositifs de sécurité fournissent les données


de leurs composants sous forme de bibliothèques SISTEMA.
Vous trouverez la bibliothèque Schmersal sur le site : www.schmersal.net

Vous trouverez de plus amples informations ainsi que des exemples de calcul dans:

1) Notre brochure intitulée "Informations de base spécifiques sur la norme EN ISO 13849-1:2006"
http://iso13849-en.schmersal.net
2) R
 apport BIA sur 13849-1
http://bia-en.schmersal.net
3) L
 es "livres de cuisine" SISTEMA:
1) 2) 3) http://sistema-book.schmersal.net

20
14. Validation

Malgré toutes les précautions prises, une vérification finale de toutes les conditions spécifiques
et de tous les paramètres est recommandée, voir ISO 13849-1, figure 3. La procédure
de validation à appliquer est décrite dans la norme ISO 13849-2. Celle-ci propose la
méthode suivante:

Considérations pour la conception Marche Listes des défauts

Documents Critères pour l'exclusion


de défauts

Plan de validation Principes de validation

Analyse
ISO 13849-2:
Validation

Spécifications des Non


fonctions de sécurité Analyse suffisante? Contrôle

Fonctions de sécurité

PL et catégories: Oui
• Détermination de la Oui
Non Contrôle OK?
catégorie
Catégorie 2, 3, 4
• MTTF, DC, CCF
• défauts systématiques
• Logiciel Oui
Non
• Vérification du PL pour
les SRP/CS
• Combinaison de SRP/CS Contrôle des fonctions de sécurité Modifications apportées
dans des conditions de défaut à la conception
Exigences environnementales

Exigences relatives à
l'entretien
Rapport de validation
Spécification technique /
information pour l'utilisateur

Toutes les fonctions de Non


sécurité ont été validées?

Oui

Fin

21
Il faut donc faire une analyse théorique d'une part, mais aussi - en fonction de la complexité
de la machine - tester la fonction de sécurité en pratique d'autre part.

Pour l'essai pratique d'un circuit de sécurité à deux canaux, on peut, par exemple, couper
­consciemment un canal pour tester la réaction du système.

La documentation des résultats (rapport de validation) est également un élément important.

15. Information pour l'utilisateur


L'utilisateur doit être informé sur les risques résiduels minimaux qui persistent au protecteur
malgré toutes les mesures de protection (p.ex. en certains modes de fonctionnement, tels
que la maintenance et le mode de réglage).

Ceci est réalisé de deux manières différentes: sur le protecteur d'une part et dans le mode
d'emploi de la machine d'autre part.

Il convient de souligner encore une fois clairement que ceci est la dernière possibilité de réduire
les risques, qui ne doit être utilisée que si les mesures constructives inhérentes (voir page 5
de cette brochure) et les mesures de protection techniques (lisez: le verrouillage du protecteur)
sont épuisées.
ISO 12100:
IEC 82079-1 Vous trouverez de plus amples informations pour rédiger un mode d'emploi conforme aux à
Mode d'emploi
l'ISO 12100 chapitre 6.4 ainsi qu'à l‘IEC 82079-1.

22
16. Liste de normes

Directive Machines  irective Machines du Parlement et du Conseil Européen du


D
2006/42/CE 17 mai 2006 relative aux machines et à titre d'amendement de la
Directive 95/16/CE
ISO 12100:2010 Principes généraux de conception -- Appréciation du risque et
réduction du risque
ISO 13849-1:2006 Sécurité des machines -- Parties des systèmes de commande
relatives à la sécurité -- Partie 1: Principes généraux de conception
ISO 13849-2:2012 Sécurité des machines -- Parties des systèmes de commande
relatives à la sécurité -- Partie 2: Validation
ISO 13855:2010 Sécurité des machines -- Positionnement des moyens de protection
par rapport à la vitesse d'approche des parties du corps
ISO 13857:2008 Sécurité des machines -- Distances de sécurité empêchant les
membres supérieurs et inférieurs d'atteindre les zones dangereuses
ISO 14119:2013 Sécurité des machines -- Dispositifs de verrouillage associés à des
protecteurs -- Principes de conception et de choix
ISO/DIS 14120:2013 Sécurité des machines -- Protecteurs -- Prescriptions générales pour
la conception et la construction des protecteurs fixes et mobiles
ISO/DTR 24119 Safety of machinery — Evaluation of fault masking serial connection
of guard interlocking devices with potential free contacts (en cours)
IEC 60947-5-1:2003 Appareillage à basse tension – Partie 5-1:Appareils et éléments
de commutation pour circuits de commande – Appareils
électromécaniques pour circuits de commande
IEC 60947-5-3:2013 Appareillage à basse tension -- Partie 5-3: Appareils et éléments de
commutation pour circuit de commande - Prescriptions pour dispositifs
de détection de proximité à comportement défini dans des conditions
de défaut (PDDB)
IEC 82079-1:2012 Établissement des mode d'emploi-- Structure, contenu et présentation
-- Partie 1: Principes généraux et exigences détaillées

Nous espérons que cette brochure vous a fourni des informations utiles pour une conception
conforme aux normes de vos dispositifs de protection. Bien que nous ayons soigneusement
rédigé cette brochure et cette affiche, nous déclinons toute responsabilité en ce qui concerne
son contenu. Nous attirons votre attention sur le fait que la normalisation au niveau européen et
international est en constante évolution pour intégrer les progrès technologiques d'une part et
pour adapter les normes et directives aux nouvelles technologies d'autre part.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter. Si vous souhaitez de plus amples
informations, nous vous recommandons de consulter notre programme de formation et de
séminaire à jour sur le site Internet www.technicum.schmersal.com. Nos collaborateurs sont
bien-sûr toujours à votre entière disposition pour répondre à toutes vos questions.

23
Le Groupe Schmersal
Depuis de nombreuses années déjà, le Groupe Schmersal conçoit et développe des produits
dédiés à la sécurité hommes/machines. Le Groupe Schmersal offre le plus vaste programme
de dispositifs de commutation mécanique et sans contact pour la protection de l‘homme et de la
machine. Plus de 1500 collaborateurs, présents dans 50 pays dans le monde développent en
collaboration étroite avec leurs clients les solutions et technologies de sécurité machines pour
aller vers un monde industriel plus sûr.

Pour un environnement de travail encore plus sûr, les ingénieurs du Groupe Schmersal
développent chaque jour de nouveaux dispositifs et systèmes adaptés aux applications les plus
diverses, qui répondent aux exigences spécifiques des différentes branches. Les nouveaux
concepts de sécurité exigent de nouvelles solutions et il convient d‘intégrer des principes de dé-
tection novateurs, mais aussi de préparer le terrain pour de nouvelles méthodes de transmission
des données et leur évaluation. Les normes et directives de plus en plus contraignantes exigent
aussi une nouvelle façon de penser de la part des constructeurs et des utilisateurs des machines.

Voilà les nouveaux défis pour le Groupe Schmersal, partenaire incontournable de l’industrie et
de ses constructeurs de machines.

Gammes de produits Branches Services Compétences

Commutation et surveillance de sécurité ■ Ascenseurs et ■ Conseil concernant ■ Sécurité des machines


■ Surveillance de protecteurs-Interrupteurs escaliers roulants les applications ■ Automatisation
de sécurité ■ Emballage ■ Evaluation de la ■ Protection antidéflagrante
■ Organes de commande avec fonction ■ Agroalimentaire conformité CE ■ Conception hygiénique
de sécurité ■ Machines-outils ■ Appréciation du risque
■ Dispositifs de protection tactiles ■ Industrie lourde selon la Directive Machines
■ Dispositifs de protection optoélectroniques ■ Mesures du temps d‘inertie
■ Formations
Modules de sécurité
■ Modules de sécurité
■ Automates programmables de sécurité
■ Systèmes de bus de sécurité

Automatisation
■ Détecteurs de position
■ Organes de commande et de signalisation

Les données et spécifications reprises dans cette brochure ont été soigneuse-
ment vérifiées. Sous réserve de modifications techniques et errata.

www.schmersal.com

*103008192#
x.000 / L+W / 09.2014 / Teile-Nr. 103008192 / FR / Ausgabe 01