Vous êtes sur la page 1sur 28

TRANSMISSIONS DE

PUISSANCE:
• les accouplements et systèmes d’engrenage

Compétence(s) :
Analyser,
Identifier les caractéristiques d’un transmetteur de puissance,
Identifier les domaines d’application,
Analyser une solution constructive.
Sommaire :

Préambule........................................................................................................................
....................................... 2

1.1 Notion de
puissance : .......................................................................................................................
.............. 2

1.2 Puissance développée par une


force :............................................................................................................ 2

1.3 Puissance développée par un


couple : ........................................................................................................... 2

1.4 Notion de
rendement : .....................................................................................................................
.............. 2

1.5 Les différentes


solutions :.........................................................................................................................
...... 3

Transmission sans changement de la nature du


mouvement................................................................................ 4 2.1 Les
engrenages ......................................................................................................................
......................... 4

2.1.1 Classification des


engrenages ................................................................................................................. 4

2
2.1.2 Profil et module d’une
dent.................................................................................................................... 4

2.1.3 Roues cylindriques à dentures


droites ................................................................................................... 5

2.1.4 Roues cylindriques à dentures


hélicoïdales............................................................................................ 6

2.1.5 Roues
coniques ...........................................................................................................................
............ 8

2.1.6 Roue et vis sans


fin ................................................................................................................................. 9

2.1.7 Différents cas de rapport de


réduction ................................................................................................ 10

2.1.8 Train
épicycloïdal .....................................................................................................................
............. 11

2.2 Transmission par poulie-


courroie................................................................................................................. 11

2.3 Transmission par


chaîne ...............................................................................................................................
14

Transmission avec changement de la nature du


mouvement ............................................................................. 15 3.1 De la
rotation en translation
continue ......................................................................................................... 15

3.1.1 Système pignon


crémaillère .................................................................................................................
15

3
3.1.2 Système vis-
écrou .................................................................................................................................
16

3.2 De la rotation en translation


alternée .......................................................................................................... 17 3.2.1
Système bielle-
manivelle ......................................................................................................................
17 3.3 De la rotation continue à la rotation
intermittente ..................................................................................... 18 3.3.1 La
croix de
malte..................................................................................................................................
. 18 3.4 De la rotation en translation
intermittente.................................................................................................. 18 3.4.1
La
came ..................................................................................................................................
............... 18

4
1. Introduction

Une chaîne d’action d’un systè me mé canique vise à transformer une é nergie
disponible pour cré er un mouvement ou un effort. L’é nergie mé canique à la
sortie de l’actionneur devra ê tre adapté e et transmise à l’effecteur afin
d’obtenir l’effet attendu.

L’analyse et l’é tude des transmetteurs de puissance est implicitement lié s à la

5
fonction gé né rique Transmettre de la chaîne d’é nergie.

Ce document est une synthè se non exhaustive des diffé rentes solutions
technologiques permettant de transmettre et adapter de l’é nergie
mé canique. Les diffé rents aspects abordé s concerneront essentiellement :

- Les arbres et accouplements,

- Les engrenages,

- Les ré ducteurs et Multiplicateurs, - Les mé canismes vis – é crou,

- Les liens flexibles,

- Les mé canismes plans à barres.

1.1 Notion de puissance :

La puissance dé finit la quantité de travail effectué par unité de temps (par
seconde) ou autrement dit le dé bit d’é nergie.

𝟏𝑾𝒂𝒕𝒕= 𝟏𝑱𝒐𝒖𝒍𝒆\1seconde

Autre unité usuelle : le cheval (cv) 1cv = 736 W

1.2 Puissance développée par une force :

La puissance instantané e P dé veloppé e par une force F dont le point


d’application A se dé place à la vitesse V sur sa trajectoire TA est é gale au
produit scalaire de F par V .

Transmission de la puissance mé canique

⃗⃗

𝑷 = 𝑭. 𝑽 = 𝑭 × 𝑽 × 𝒄𝒐𝒔𝜽

P en [Watt] ; F en [N] ; V en [m.s-1]

6
1.3 Puissance développée par un couple :

La puissance dé veloppé e par un couple C se dé plaçant à la vitesse


angulaire 𝝎 est é gale au produit de C par 𝝎.

𝑷=𝑪×𝝎

P : puissance en [W] ; C : couple en [Nm] ; 𝝎 : vitesse de rotation en [rad.s-1]

La fré quence de rotation N est souvent exprimé e en tour par minute. Il faut la
convertir en radian par seconde pour

la rendre exploitable dans les calculs grâ ce à la relation suivante :

𝝎 = (𝟐𝝅/60) ×N

1.4 Notion de rendement :

Le rendement (é ta) d’une machine est é gal au rapport de l’é nergie restitué e
sur l’é nergie fournie ou reçue.

7
Mmmp

Remarque : l’é nergie perdue peut l’ê tre sous forme de chaleur, de frottement,
etc.

𝜼=𝑾𝒔/We =(𝑾𝒆 −𝑾𝒑)/We =𝟏−(𝑾𝒑/We)

Cela marche aussi avec les puissances :

𝜼 = 𝑷𝒔/ 𝑷𝒆 = (𝑷𝒆 – 𝑷𝒑)/ 𝑷𝒆= 𝟏 –( 𝑷𝒑)/ 𝑷𝒆

1.5 Les différentes solutions :

Dans la suite nous verrons des solutions conservant la nature du mouvement


entre l’entré e et la sortie ainsi que quelques solutions modifiant ce
mouvement.

8
2. Arbres et accouplements

2.1. Arbres et axes - Définitions

Les arbres sont des piè ces mé caniques, de section gé né ralement circulaire.
On distingue principalement deux familles d’arbres :

- ceux qui transmettent un couple entre les é lé ments de transmission qu’ils
supportent : poulies, pignons, joints d’accouplement, ... ;

- ceux qui ne transmettent pas de couple, on les appelle alors des axes, ils
servent de support d’organes mé caniques ou bien d’axes d’articulation.

Le dimensionnement des arbres sort du cadre de ce cours. Sachons tout de

9
mê me qu’il s’effectue soit par un calcul de ré sistance des maté riaux, soit par
ré solution numé rique sur logiciel de calcul par é lé ments finis.

2.2. Accouplements - Définitions

On s’inté resse plus particuliè rement aux accouplements entre arbres aligné s.

Ces accouplements assurent la transmission de puissance entre deux arbres


de transmission aligné s ou possé dant quelques dé fauts d’alignement.

La puissance à transmettre est donné e par la formule P = C.ω (solide


tournant autour d’un axe fixe, P en Watt, C, en N.m, ω en rad/s).

Les dé fauts d’alignement peuvent ê tre de type : radial, axial, angulaire, é cart
angulaire en torsion :

Il est toutefois possible d’assurer la transmission de puissance entre deux


arbres sé cants par des joints d’accouplement appelé s joints de cardan.
Suivant la solution adopté e, cette transmission pourra ê tre homociné tique ou
non. Le joint d’accouplement est dit homociné tique, lorsqu’au cours du temps
la vitesse de rotation de sortie, reste à tout instant t, é gale à la vitesse de
rotation d’entré e.

10
Exemple : d’accouplement ré alisé avec deux joints de cardan

2.3. Accouplements permanents :

Dans le cas d’un accouplement permanent, le dé saccouplement n’est possible


qu’aprè s dé montage. On distinguera :

- Les accouplements rigides ; ils ne tolè rent pas de dé faut d’alignement.

- Les accouplements é lastiques par joints d’accouplement ; ils tolè rent


certains dé fauts d’alignement.

2.3.1. Accouplement rigide par manchon et clavettes :

Il est né cessaire de dimensionner correctement une clavette afin qu’elle


puisse transmettre le couple. Le critè re adopté est un critè re de ré sistance au
matage.

11
L’effort exercé par le moyeu sur la clavette est de la forme : F ≈ Cm . d/2

Cet effort engendre une pression de contact supposé e uniforme : P = F / S


avec S surface du 1/2 flanc.

On fait souvent l’approximation S ≈ L × b / 2 .

P doit ê tre infé rieure à la pression de matage admissible par la clavette (de
30 à 100 MPa) : P ≤ P . admissible.

2.3.2. Accouplement rigide par manchon et goupilles

12
13
14
Mm.

15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
Conclusion :

Une transmission est un dispositif mécanique permettant de


transmettre, ou convertir, un mouvement d'une pièce à une autre[1].
Cet élément de la chaine d'énergie a pour fonction l'adaptation du
couple et de la vitesse entre l'organe moteur et l'organe entraîné.

La transmission du mouvement est l'une des fonctions les plus


courantes des éléments de la mécanique générale, c'est-à-dire des
dispositifs mécaniques destinés à remplacer la main de l'homme.

Selon les mécanismes, la transmission est dimensionnée suivant des


considérations concernant :

la position d'une partie du mécanisme ;

le mouvement souhaité ;

la force, ou le couple recherché ;

la puissance.

26
27
28