Vous êtes sur la page 1sur 182

CM2

Cycle 3

le s élèves
n e tous
mpag
Français
i a c c o
Le m a n u e l q u

Guide pédagogique
avec CD-Rom
Sous la direction de
Armelle Vautrot
Professeure en ESPE

Emmanuelle Bourdon-Ros
Professeure des écoles

Christine Camus-Loir
Professeure des écoles, directrice d’école

Aurélie Chichéry
Professeure des écoles

Marc Da Silva
Professeur des écoles, maitre formateur

Élodie Foussard
Professeure des écoles, maitre formateur

Olivia Mainville
Professeure des écoles, maitre formateur

Avec la collaboration de
Odile Grumel
Inspectrice de l’Éducation nationale
Sommaire LIVRE DU MAITRE CD-ROM

Supports d’exercices
Accompagnement

Enregistrement
pédagogique,

Grille d’écoute
des exercices
corrigés
Présentation
• Conception générale de l’ouvrage p. 7
• Proposition de programmation p. 9
Principes généraux p. 11

Partie 1
Oral : J’explique pourquoi une adaptation est réussie p. 16 x
Lecture 1 : Le premier miracle p. 17 x
Unité 1

Lecture 2 : Le monde à l’envers p. 18 x


Vocabulaire lexical : Les arts p. 20 x
Écriture : Décrire un lieu p. 21
Oral : Je décris un paysage fantastique p. 22 x
Lecture 1 : De l’autre côté p. 23 x
Unité 2

Lecture 2 : Voyage au pays des lettres p. 24 x


Vocabulaire lexical : Les explorations p. 27 x
Écriture : Décrire une atmosphère p. 28
Oral : Je décris un personnage fantastique célèbre ou que j’invente p. 29 x
Lecture 1 : Le K p. 30 x
Lecture 2 : Vampires p. 32 x
Unité 3

Vocabulaire lexical : Les créatures imaginaires p. 35 x


Écriture : Décrire un personnage p. 35
Poésies : C. Norac, E. Guillevic, S. Silverstein, G. de Maupassant p. 37 x
Atelier de lecture p. 38 x
Galerie d’artistes p. 39 x
Oral : Je raconte un évènement que j’ai vécu p. 40 x
Lecture 1 : Il faut désobéir p. 41 x
Unité 4

Lecture 2 : Un étrange témoin p. 43 x


Vocabulaire lexical : Les droits et les devoirs p. 45 x
Écriture : Faire le récit d’un évènement p. 46
Oral : J’explique comment je diffuse une information p. 47 x
Lecture 1 : Faut-il croire tout ce que l’on nous dit ? p. 48 x
Unité 5

Lecture 2 : Ai Weiwei, l’artiste rebelle p. 50 x


Vocabulaire lexical : Le journalisme p. 52 x
Écriture : Exprimer une opinion p. 53
Oral : Je convaincs mes camarades d’économiser l’eau p. 54 x
Lecture 1 : « J’ai un rêve… » p. 55 x
Lecture 2 : Liberté p. 57 x
Unité 6

Vocabulaire lexical : L’eau p. 59 x


Écriture : Justifier un choix, argumenter p. 59
Poésies : A. Rimbaud, P. Éluard, R. Devos, R. Chat p. 61 x
Atelier de lecture p. 62 x
Galerie d’artistes p. 63 x
Oral : J’invente un mythe et je le raconte p. 64
Lecture 1 : Retour à Ithaque p. 65 x
Unité 7

Lecture 2 : Le deuxième voyage de Sindbad p. 67 x


Vocabulaire lexical : Les mythes et les légendes p. 69 x
Écriture : Écrire un haïku p. 70

© BORDAS/SEJER 2017 ISBN: 978-2-04-733411-9


Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou de ses ayants droit, ou ayants cause, est illicite (article L. 122-4
du Code de la propriété intellectuelle). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par l’article
L. 335-2 du Code de la propriété intellectuelle. Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise, aux termes de l’article L. 122-5, que les copies ou reproductions
strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, d’une part, et, d’autre part, que les analyses et les courtes citations dans
un but d’exemple et d’illustration.

CM2 2
LIVRE DU MAITRE CD-ROM

Supports d’exercices
Accompagnement

Enregistrement
pédagogique,

Grille d’écoute
des exercices
corrigés
Oral : Je décris mon héros préféré et j’explique pourquoi je l’aime p. 71 x
Lecture 1 : L'aventurier p. 72 x
Unité 8

Lecture 2 : La petite fille qui choisit sa vie p. 74 x


Vocabulaire lexical : Les héros du quotidien p. 76 x
Écriture : Raconter une histoire en vers p. 77
Oral : J’explique ce qui me fait rire chez quelqu’un en m’appuyant sur des exemples p. 78 x
Lecture 1 : La menace - Rien p. 79 x
Lecture 2 : La moutarde lui monte au nez p. 81 x
Unité 9

Vocabulaire lexical : Le rire p. 83


Écriture : Écrire des jeux de mots : les contrepèteries p. 83
Poésies : M. Carême, G. Jean, J. Thomassaint, G. Perec, A. Boudet p. 84 x
Atelier de lecture p. 85 x
Galerie d’artistes p. 86 x
Oral : Je décris une première expérience qui m’a intimidé(e) p. 87 x
Lecture 1 : À en perdre la tête p. 88 x
Unité 10

Lecture 2 : J’ose pas… p. 90 x


Vocabulaire lexical : Exprimer les émotions et les sentiments p. 92 x
Écriture : Présenter le décor et les personnages d’une pièce de théâtre p. 93
Oral : Je présente un acte que je trouve courageux et je défends mon point de vue p. 94 x
Lecture 1 : La femme qui a dit « non » p. 95 x
Unité 11

Lecture 2 : Tu seras un homme, mon fils p. 97 x


Vocabulaire lexical : Exprimer l’action p. 99 x
Écriture : Écrire des dialogues p. 99
Oral : J’explique pourquoi il faut parfois se montrer patient ou impatient p. 101
Lecture 1 : Quand est-ce qu’il arrive ? p. 102 x
Lecture 2 : Quand est-ce que ça commence ? p. 104 x
Unité 12

Vocabulaire lexical : Le temps p. 106 x


Écriture : Écrire des didascalies p. 106
Poésies : J. Charpentreau, B. Friot, J.-P. Siméon, E. Guillevic, F. David p. 107 x
Atelier de lecture p. 108 x
Galerie d’artistes p. 109 x
Oral : Avec un camarade, je convaincs ma classe de rejoindre notre futur club p. 110 x
Lecture 1 : Marie-Banlieue (1) p. 111 x
Lecture 2 : Marie-Banlieue (2) p. 113 x
Unité 13

Lecture 3 : Marie-Banlieue (3) p. 115 x


Lecture 4 : Marie-Banlieue (4) p. 117 x
Vocabulaire lexical : Le collège p. 119
Écriture : Veiller à la cohérence du texte p. 119
Oral : Je débats avec un camarade de ce qu’est la liberté p. 121 x
Lecture 1 : « L’âge ingrat », Je p. 122 x
Lecture 2 : Chambre p. 124 x
Lecture 3 : Lettre p. 126 x
Unité 14

Vocabulaire lexical : La liberté p. 128 x


Écriture : Mettre au point son récit p. 128
Poésies : S. Silverstein, J. Tardieu, G. de Nerval, A. Chedid p. 129 x
Atelier de lecture p. 130 x
Galerie d’artistes p. 131 x

3
Sommaire LIVRE DU MAITRE CD-ROM

Accompagnement

supplémentaires
pédagogique,

des exercices

Exercices
corrigés
Partie 2
1. Définir et reconnaitre une phrase p. 132 x
2. Distinguer les types et les formes de phrase p. 132 x
3. Phrase simple et phrase complexe p. 133 x
4. Les compléments de phrase p. 135 x
5. Le verbe dans la phrase p. 136 x
Grammaire (phrase)

6. Le groupe verbal et le complément du verbe p. 137 x


7. Les verbes d’état et l’attribut du sujet p. 139 x
8. Le groupe nominal p. 140 x
9. Enrichir un nom p. 141 x
10. Les fonctions du groupe nominal p. 143 x
11. Pronominalisation p. 144 x
12. Les pronoms personnels p. 145 x
13. L’enchainement des phrases dans un texte p. 146 x
1. Les verbes conjugués : radical, marques de temps, marques de personnes p. 148 x
2. Reconnaitre et trier les verbes p. 149 x
3. Temps simples et temps composés p. 150 x
4. Conjuguer au présent les verbes en -er p. 151 x
5. Conjuguer au présent les verbes en -ir p. 152 x
6. Conjuguer au présent les verbes en -re, en -oir, en -dre, être et avoir p. 153 x
Grammaire (verbe)

7. Conjuguer à l’imparfait les verbes en -er et en -ir p. 154 x


8. Conjuguer à l’imparfait les verbes en -re, en -oir, en -dre, être et avoir p. 155 x
9. Conjuguer au passé composé avec l’auxiliaire avoir p. 156 x
10. Conjuguer au passé composé avec l’auxiliaire être p. 157 x
11. Conjuguer au futur les verbes en -er et en -ir comme finir p. 158 x
12. Conjuguer au futur les verbes en -ir comme venir, en -re, en -oir, en -dre,
p. 159 x
être et avoir
13. Conjuguer au présent de l’impératif p. 160 x
14. Conjuguer au passé simple p. 161 x
15. Faire varier le verbe comme il faut p. 162 x

CM2 4
LIVRE DU MAITRE CD-ROM

Accompagnement

supplémentaires
pédagogique,

des exercices

Exercices
corrigés
1. Comprendre l’orthographe p. 164 x
2. Les homophones lexicaux p. 164 x
3. Les homophones grammaticaux p. 165 x
4. Mots variables et mots invariables p. 166 x
Orthographe

5. Accorder les noms en genre et en nombre : les régularités p. 167 x


6. Accorder les noms en genre et en nombre : les irrégularités p. 168 x
7. Réaliser et justifier les accords dans un groupe nominal p. 168 x
8. Le pluriel des noms composés p. 169 x
9. L’accord du participe passé p. 170 x
10. L’accord du verbe avec le sujet (1) p. 171 x
11. L’accord du verbe avec le sujet (2) p. 172 x
1. Se servir d’indices pour comprendre un mot nouveau p. 173 x
2. Chercher dans le dictionnaire p. 174 x
3. La polysémie p. 174 x
4. Le champ lexical p. 175 x
5. Les familles de mots p. 175 x
6. Les préfixes p. 176 x
Lexique

7. Les suffixes p. 177 x


8. Les différentes constructions d’un verbe p. 177 x
9. Former des mots par dérivation et par composition p. 178 x
10. Les synonymes et les antonymes p. 178 x
11. Termes génériques et termes spécifiques p. 179 x
12. Les racines grecques et latines p. 180 x
13. Les emprunts aux langues étrangères p. 181 x

5
Présentation

⦁⦁ La méthode Mots en herbe CM2 s’inscrit dans les Nou- – des supports à photocopier pour faciliter la conduite de la
veaux Programmes, obéissant ainsi notamment à leur nou- classe au quotidien (tableaux de classement en étude de la
velle logique curriculaire. langue, tableaux de synthèse en vocabulaire lexical, supports
Le niveau CM2 se situe désormais au milieu du cycle 3, de certains exercices du manuel) ;
cycle de consolidation qui se déroule sur le CM1, le CM2 – des évaluations portant sur l’ensemble des apprentissages.
et la 6e. Les niveaux CM1 et CM2 de la collection Mots en ⦁⦁ Motsen herbe CM2 est également disponible en manuel
herbe permettent ainsi de renforcer les acquis du cycle 2 et numérique vidéo-projetable (voir www.manuel-numerique.com).
amènent les élèves à l’autonomie cognitive nécessaire à l’in-
ter-degré puisque les apprentissages, en continuité du CM à
la 6e, devront aussi s’adapter au passage dans le second degré Conception générale de l’ouvrage :
et à ses exigences spécifiques : spécialisation de l’enseignant
de la discipline concernée par Mots en herbe et logistique composition des unités
nouvelle des tous jeunes collégiens. ⦁⦁ Toutesles pages proposent des activités de niveaux diffé-
⦁⦁ Mots en herbe est un livre unique de français que nous renciés. Certaines activités sont même agrémentées d’une
avons conçu comme un outil souple à destination des ensei- aide (écrite en bleu) qui aiguille les élèves en difficulté et
gnants. Il permet d’approfondir les compétences de lecture et leur permet de parvenir au résultat attendu en profitant d’un
de travailler la maitrise de la langue dans toutes ses dimen- conseil, d’un renvoi explicite à la leçon ou d’une consigne
sions grâce à une structure flexible, qui accompagne l’élève supplémentaire pour faciliter la mise en œuvre.
dans ses acquisitions et son autonomie.
⦁⦁ Le Livre du maitre suit le découpage du manuel afin d’en Les doubles pages d’oral
faciliter l’utilisation. ⦁⦁ Conformément aux Programmes 2014, les doubles pages
d’oral permettent de poursuivre l’apprentissage du langage
oral initié au cours des cycles précédents.
Des propositions de programmation
⦁⦁ Les supports sont des photos de tailles variables réparties
⦁⦁ Mots en herbe est structuré en deux parties. La première sur une pleine page et facilement exploitables. Un question-
comporte cinq périodes et quatorze unités d’enseignement naire invite les élèves à observer et à comparer ces photos.
dont le contenu s’adapte aux différents champs de compé-
⦁⦁ Les activités langagières visent à développer différentes
tences visés :
– l’oral ; compétences (décrire, raconter, argumenter, justifier…) qui
vont permettre aux élèves de s’engager dans une prise de
– la lecture ;
parole en public (devant la classe entière ou un groupe
– le vocabulaire ;
d’élèves), en prenant conscience de l’enjeu du discours, et
– l’écriture ;
plus largement de la communication. Pour préparer et struc-
– la poésie ;
turer cet oral, les élèves disposent d’indications précises et
– l’histoire des arts. d’aides systématiques en vocabulaire regroupées dans « Ma
⦁⦁ La seconde partie est consacrée à l’étude de la langue. boite de mots ! ».
⦁⦁ C’est donc une proposition d’une trentaine de semaines ⦁⦁ La pratique de l’oral nécessite aussi une pratique active
sur les trente-six que compte l’année scolaire. L’enseignant de l’écoute, reposant sur des critères précis. Il faut en effet
peut ainsi moduler sa programmation en tenant compte de apprendre à écouter les productions orales des autres pour
la vitesse de progression de ses élèves et de leurs difficultés analyser les discours produits, aider le locuteur à s’amélio-
spécifiques. Cela lui permet en outre de prendre le temps, rer et, par là même, à progresser dans ses propres produc-
en début d’année, d’entrer à son rythme dans le manuel, tions orales.
d’intégrer les différents projets propres à chaque classe ainsi
que les demandes institutionnelles et les temps d’évaluation. Les doubles pages de lecture
Voir le tableau de programmation p. 10.
⦁⦁ Les textes du manuel explorent tous les genres littéraires
(roman, BD, théâtre, poésie, documentaire, article de jour-
Un livre du maitre et un CD-Rom nal, slam, chanson…) et tous les types d’écrits (informatif,
⦁⦁ Le Livre du maitre est accompagné d’un CD-Rom dans explicatif, narratif, descriptif…). Les thèmes de ces textes
lequel l’enseignant trouvera : sont toujours en rapport avec la thématique de l’unité, elle-
– l’ensemble des textes de lecture enregistrés par des même inscrite dans la thématique plus générale de la période.
comédiens ; ⦁⦁ Tous les textes possèdent un solide appareil pédagogique :
– des exercices supplémentaires d’étude de la langue à utiliser – l’univers du texte ;
dans le cadre de la différenciation des apprentissages ; – le repérage d’indices sur la composition du texte ;

7
Présentation

– des questions de compréhension ; Les activités d’écriture sont au nombre de deux et sont
– un accompagnement à la lecture ; différenciées. On pourra traiter les deux ou les proposer à
– l’enrichissement du vocabulaire ; des élèves à besoins différents.
– des propositions de débat ; – Deux outils sont proposés pour aider à la production
– des activités d’écriture. d’écrit : « Ma boite de mots » donne du vocabulaire spécifique
⦁⦁ Lacapacité des élèves à « entrer » dans un texte est éprou- aux contraintes d’écriture proposées (des mots qui riment,
vée avant même la lecture par l’observation minutieuse de la des verbes d’action, des noms féminins…) ; le mémo « Pour
présentation du texte et des indices typographiques (taille des écrire… » retrace de manière très synthétique et pragmatique
caractères, alinéa, paragraphes, titres et intertitres, etc.). Cette l’essentiel des acquis qu’il faut réinvestir dans la production.
approche est propre à Mots en herbe et apporte un complé- – La rubrique « Clic » est ouverte aux pratiques numériques,
ment au travail classique sur la compréhension. elle permet d’introduire le numérique éducatif dans le
cas d’une discipline, le français en l’occurrence. Il s’agit
Les doubles pages d’atelier de lecture certes d’une priorité ministérielle mais aussi d’une variable
⦁⦁ En lien avec les pages de lecture, un atelier de lecture se pédagogique intéressante dont chaque enseignant pourra
trouve à la fin de chaque période. Cet atelier s’articule autour ainsi se saisir.
d’activités moins institutionnelles et plus ludiques que celles
proposées dans les leçons avec des supports et des consignes Les doubles pages de poésie
variés, voire déroutants. Ces activités constituent une nou-
velle manière de travailler la lecture, la compréhension, le Ces doubles pages sont des innovations de cette nouvelle
décodage, l’expression écrite et orale. édition de Mots en herbe.
⦁⦁ Ces pages proposent aussi une bibliographie en rapport avec ⦁⦁ La page est chapeautée d’une citation d’un auteur fran-

la période. On y présente plusieurs livres de genres variés : çais ou étranger, en lien avec la poésie. Cette citation peut
roman, poésie, théâtre… être exploitée pour des tâches peu complexes (l’apprendre
par cœur, la dictée, l’écriture) ou des tâches plus complexes
Les pages de vocabulaire lexical (identification de l’auteur par une recherche ou un travail
collaboratif, une phase de débat sur le sens et l’essence de
⦁⦁ La page de vocabulaire lexical est systématiquement liée à
cette citation).
la thématique de l’unité, comme les pages d’oral et de lecture.
⦁⦁ Plusieurstextes poétiques sont proposés, en lien avec la
⦁⦁ Ellepropose des supports variés (photos, textes…) et les
activités, variées elles aussi, visent à manipuler le vocabulaire thématique de la période. Ces pages peuvent ainsi être tra-
et à en acquérir du nouveau. vaillées de manière décrochée ou dans un travail séquentiel
à unité thématique, comme les pages d’écriture.
Les pages d’écriture ⦁⦁ Les textes se veulent de formes très variées, à la fois pour
conforter les représentations des élèves sur la poésie (rimes,
⦁⦁ Dans toutes les pages (lecture, étude de la langue), des acti-
strophes, rythmique), mais aussi pour élargir l’horizon des
vités d’écriture courtes sont proposées afin d’offrir une mani-
pulation immédiate des notions convoquées dans ces pages. élèves quant à ce genre littéraire riche et polymorphe (prose,
vers, tercets, distiques, vers libres, sujets poétiques ou tri-
⦁⦁ Des pages spécifiquement dédiées à l’écriture sont propo-
viaux…).
sées dans chaque unité. Ces pages peuvent être travaillées
de manière décrochée mais, pour l’enseignant qui souhaite ⦁⦁ Lesquestions proposées – sur la forme et le fond – per-
procéder par séquences thématiques, les textes qui y sont mettent justement d’observer ce qui classe ces textes sous
proposés se placent dans la thématique générale de l’unité, la bannière commune de la poésie et tout ce qui fait l’es-
et celle plus générale encore de la période (le sport, les sen- sence singulière de chaque support convoqué. On notera de
timents…). même un mélange savant entre textes patrimoniaux et formes
– Dans chaque unité, une page d’écriture s’appuie sur un modernes, déconstruites, fantaisistes, insolentes même.
genre et/ou un type d’écrit. ⦁⦁ La dimension oratoire est très sollicitée dans ces pages
– Des questions d’observation permettent de cerner en Poésie : lire seul, lire à plusieurs, interpréter pour mieux saisir
quelques items la spécificité du texte support proposé. Il
la substance de ces textes aux sonorités toujours éloquentes.
s’agit d’en comprendre les caractéristiques mais aussi le
Ainsi, la poésie n’est pas exploitée que comme forme d’écri-
fonctionnement. Parfois, deux supports courts permettront
de dégager des points communs et quelques différences ture, mais aussi comme art oratoire.
permettant une approche plus complexe du genre sollicité. ⦁⦁ Parfois,
une question vise à faire produire de la poésie aux
– Ensuite, des consignes amènent les élèves à produire à leur élèves : prolonger un texte, en pasticher un autre, inventer
tour en s’appuyant sur les supports analysés précédemment. un texte à forme similaire….

CM2 8
Les doubles pages d’histoire des arts ⦁⦁ En guise d’exercice de synthèse, une activité de manipulation
(« Je cherche ») permet de faire le point sur tout ce qui a été
⦁⦁ Lagalerie d’artistes fonctionne en cohérence avec la thé- vu, abordé et acquis dans cette page ou double page d’étude.
matique de la période (le sport, les sentiments…). L’histoire Cette rubrique est également une innovation de cette nouvelle
des arts peut ainsi être travaillée en lien avec le français, ce édition de Mots en herbe. Elle se veut ludique et taquine avec
qui facilite la démarche de l’enseignant parfois démuni pour bienveillance les capacités cognitives des élèves.
enseigner cette discipline.
⦁⦁ Chaque page d’étude de la langue s’achève sur une courte
⦁⦁ Les supports artistiques sont de différentes natures et de dif-
activité d’écriture, motivée par un support visuel (photo,
férentes époques, offrant ainsi une véritable ouverture cultu- illustration…). L’écriture est ainsi travaillée sous diverses
relle aux élèves : architecture, tableau, photo, sculpture… impulsions : dans les pages lecture, poésie, écriture bien
⦁⦁ Les questions amènent les élèves à découvrir les œuvres entendu, étude de la langue. Tout ce dispositif doit permettre
par l’observation et la comparaison. de lever les barrières de la production d’écrit et montrer les
⦁⦁ On leur propose un petit lexique contenant les termes précis passerelles entre cette production et tous les sous-domaines
nécessaires à l’analyse des œuvres ainsi que leur définition. de l’apprentissage du français. Lire et écrire étant aussi des
priorités ministérielles, la nouvelle édition de Mots en herbe
⦁⦁ La
rubrique « Au même moment » permet de situer les a veillé à ce que l’ensemble du manuel y soit attentif.
œuvres dans une période donnée par rapport à des événe-
⦁⦁ Les pages d’orthographe renvoient à une dictée préparée,
ments historiques et à d’autres œuvres.
en fin de manuel, qui pourra donner lieu à un entrainement
supplémentaire ou à une forme d’évaluation.
Les pages d’étude de la langue
⦁⦁ Le Livre du maître apporte des indications supplémentaires
⦁⦁ Les pages d’étude de la langue occupent la deuxième sur la mise en route de ces exercices, les difficultés que
partie du manuel. L’enseignant peut les travailler comme il le risquent de rencontrer les élèves et la manière de les aider
souhaite, de manière détachée, en fonction de sa progression à les surmonter.
et des besoins de ses élèves. Ces pages ont une construction
commune.
⦁⦁ Cette partie est divisée en quatre sous-domaines : Proposition de programmation
– la grammaire étudiant la phrase et ses constituants ; Depuis 2014, la semaine scolaire compte 24 heures, réparties
– la grammaire étudiant le fonctionnement et l’orthographe sur neuf demi-journées dont au moins cinq matinées.
du verbe ;
À l’heure où nous mettons sous presse, les écoles peuvent
– l’orthographe ; "revenir" à la semaine de 4 jours. Les enseignants concernés
– le lexique (sauf le vocabulaire lexical, abordé dans les devront donc adapter la programmation proposée p. 10 à
unités). l’emploi du temps de leur école.
⦁⦁ Toutes les pages d’étude de la langue, quel qu’en soit Il faudra donc dans ce temps déployer l’oral, la lecture, le
le sous-domaine (grammaire, orthographe, lexique), sont lexique, l’écriture, la poésie. Les pages Galerie d’artistes sont
introduites par une courte situation de recherche afin d’amener transversales et peuvent être exploitées aussi dans le cadre
les élèves, par l’observation et la réflexion, à construire des arts visuels, de l’histoire.
d’eux-mêmes la notion qui va être étudiée dans cette page,
L’année scolaire compte 36 semaines. Mots en herbe CM2
simple ou double suivant les cas. Ces situations de recherche
compte quatre périodes de trois unités et une période de deux
peuvent être faites à l’oral, de manière collaborative, afin de
unités, plus longues, soit quatorze unités. Les unités pourront
favoriser la coopération et l’échange dans la construction du
donc aisément être déployées sur une trentaine de semaines,
savoir. Il s’agit ici d’une innovation de cette nouvelle édition
ce qui laisse tout le temps nécessaire à la « mise en route »
de Mots en herbe.
de rentrée, aux périodes de révision et d’évaluation.
⦁⦁ Après la situation de recherche, l’institutionnalisation de la
L’enseignement du français occupe 8 heures par semaine
notion permet de la concevoir de manière théorique (grands en CM2.
principes) et pragmatique (des exemples variés et en nombre
suffisant). Les mots en gras insistent sur les termes clés.
⦁⦁ S’ensuit la phase d’entrainement. Les activités sont
organisées suivant des compétences (reconnaitre, distinguer,
classer, construire, utiliser…) et suivent une progression qui
permet à l’enseignant d’aborder ces notions sous l’angle de
la différenciation, au rythme de chacun de ses élèves. Des
aides ponctuelles viennent guider le travail de l’élève lorsque
cela est nécessaire.

9
Présentation

Exemple de programmation
Unité 1 : Du mot à l’image
Semaine 1 Semaine 2
Oral (1/2) Grammaire (1/4) Oral (2/2) Grammaire (3/4)
45 min 45 min 45 min 45 min
Lundi

Lundi
Lecture 1 (1/2) Orthographe (1/2) Lecture 2 (1/2) Orthographe (2/2)
1h 45 min 1h 45 min
Mardi

Mardi
Écriture (1/2) Écriture (2/2)
Mercredi

1h 1h

Lecture 2 (1/2) Grammaire (2/4) Jeudi Lecture 2 (2/2) Grammaire (4/4)


1h 45 min 1h 45 min
Jeudi

Jeudi

Vocabulaire Atelier de lecture Lexique Galerie d’artistes


Vendredi

Vendredi

1h 1h 1h 1h

Total 8 heures Total 8 heures


Part variable : remédiation, dictée Part variable : remédiation, dictée

Voir remarque p. 9.

CM2 10
Principes généraux

Comprendre « Ma boite de mots ! »


Ce vocabulaire provient directement de l’observation des
et s’exprimer à l’oral photos ; certains mots sont connus, d’autres pas. Les élèves
COMPÉTENCES TRAVAILLÉES pourront donc les réinvestir dans les autres rubriques de la
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, page. Les mots sont classés par nature, ce qui donne des
un discours, un texte lu. repères grammaticaux aux élèves.
• Parler en prenant en compte son auditoire.
• Participer à des échanges dans des situations diversifiées.
• Adopter une attitude critique par rapport au langage Je parle
produit.
Domaines du socle commun : 1, 2, 3 Avec cette rubrique, on passe de l’observation/description à
l’usage plus personnel du langage puisqu’on invite l’élève
« Au cycle 3, la progression dans la maitrise du langage oral
à se projeter dans des situations qu’il aura à choisir, décrire,
se poursuit en continuité et en interaction avec le dévelop-
raconter, expliquer, voire argumenter. L’oral est donc travaillé
pement de la lecture et de l’écriture.
dans tous ses états.
Les élèves apprennent à utiliser le langage oral pour présen-
On invitera les élèves à utiliser le vocabulaire vu ci-dessus.
ter de façon claire et ordonnée des explications, des infor-
mations ou un point de vue, interagir de façon efficace et On peut travailler cette rubrique en classe entière ou par
maitrisée dans un débat avec leurs pairs, affiner leur pensée binômes (auquel cas, on travaillera conjointement cette
en recherchant des idées ou des formulations pour préparer rubrique et la suivante).
un écrit ou une intervention orale. La maitrise du langage
oral fait l’objet d’un apprentissage explicite. »
J’écoute mes camarades
Pour travailler l’expression orale
⦁⦁ L’élève est capable : Cette rubrique vise à apprendre aux élèves à écouter l’autre
– d’écouter l’enseignant ; afin d’améliorer non seulement leur propre discours mais
– de poser des questions ; aussi celui d’autrui.
– d’exprimer son point de vue, ses sentiments ; L’analyse collective de la production permet de repérer un
– de prendre la parole devant d’autres élèves pour reformu- maximum d’erreurs pour mieux les comprendre puis les
ler, résumer, raconter, décrire, expliciter un raisonnement, corriger.
présenter des arguments. On pourra décider de laisser l’élève interrogé aller jusqu’au
⦁⦁ Dans des situations d’échanges variées, il apprend à tenir bout de sa réponse tout en notant les erreurs entendues afin
compte des points de vue des autres, à utiliser un vocabu- de les lui signaler à la fin de son exposé. En CM2, il est
laire précis appartenant au niveau de la langue courante, à possible de différer la correction des erreurs, les élèves étant
adapter ses propos en fonction de ses interlocuteurs et de capables de le comprendre.
ses objectifs.

Observons et échangeons
Lire
⦁⦁ On peut laisser quelques minutes aux élèves pour observer les
photos en leur demandant de porter une attention particulière COMPÉTENCES TRAVAILLÉES
• Lire avec fluidité.
aux éléments spécifiques. On peut imaginer un moment
• Comprendre un texte littéraire et l’interpréter.
d’échange introduit par des questions de l’enseignant, du • Comprendre des textes, des documents et des images
type : « Reconnaissez-vous ce qui est représenté sur cette et les interpréter.
photo ? », « Pourquoi ces documents ? », « Qu’a-ton voulu • Contrôler sa compréhension, être un lecteur autonome.
montrer ? ». Domaines du socle commun : 1, 5
⦁⦁ On laisse ensuite les élèves s’exprimer en veillant à ce « L’enjeu du cycle 3 est de former l’élève lecteur. Tous les
qu’ils fassent des phrases complètes, qu’ils donnent des élèves doivent, à l’issue du cycle 3, maitriser une lecture
détails, qu’ils justifient leurs réponses. On introduira si orale et silencieuse fluide et suffisamment rapide pour conti-
nécessaire les mots inconnus des élèves et attendus dans ces nuer le travail de compréhension et d’interprétation. Le tra-
réponses. On permettra au plus grand nombre de s’exprimer, vail sur le code doit donc se poursuivre pour les élèves qui
et éventuellement, on leur demandera s’ils sont d’accord ou en auraient encore besoin ainsi que l’entrainement à la lec-
s’ils pensent la même chose pour solliciter un maximum ture à haute voix et à la lecture silencieuse.
d’élèves et les impliquer dans la séance. Les situations de lecture sont nombreuses et régulières, les
⦁⦁ Onfera relire par les élèves les questions qu’on leur fera supports variés et riches tant sur le plan linguistique que sur
reformuler pour s’assurer de leur compréhension. celui des contenus. Il s’agit de confronter les élèves à des

11
Principes généraux

textes, des œuvres et des documents susceptibles de déve- ⦁⦁ Ces doubles pages portent également sur :
lopper leur bagage linguistique et en particulier leur voca- – le langage oral avec « Je débats avec les autres » pour
bulaire, de nourrir leur imagination, de susciter leur inté- argumenter, raconter, donner son avis, en lien avec le sujet
rêt et de développer leurs connaissances et leur culture. » du texte ;
Pour travailler la lecture – le langage écrit avec « J’écris » pour réinvestir le vocabulaire
lu et étudié. Deux sujets sont proposés pour permettre la
⦁⦁ Même en CM2, la lecture continue à faire l’objet d’un
différenciation. Les élèves pourront choisir le sujet qui leur
apprentissage systématique :
convient le mieux ou être guidés par l’enseignant dans ce
– automatisation de la reconnaissance des mots, lecture aisée choix. En général, la production de chaque élève permet
de mots rares, inconnus, savants parfois ; d’élaborer collectivement un court projet d’écriture.
– augmentation de la rapidité et de l’efficacité de la lecture
⦁⦁ La rubrique « Je lis à haute voix » développe les compétences
silencieuse ;
nécessaires à une lecture orale fluide : respiration, articulation,
– compréhension de phrases variées (verbales, non verbales,
liaisons, intonation, compétences travaillées également dans
complexes) ;
certaines pages Atelier de lecture.
– compréhension des écrits scolaires ;
⦁⦁ Une double page Atelier de lecture clôt chaque période. Elle
– compréhension des textes informatifs et documentaires ;
aborde la lecture de manière plus ludique et non systématique.
– compréhension de textes littéraires de plus en plus longs,
Des jeux de formes variées (observation, discrimination,
complexes et recourant à l’implicite.
répétition...) favorisent l’entrainement à la lecture orale
⦁⦁ L’élèveapprend à comprendre le sens d’un texte en en et silencieuse, tout en abordant la lecture de supports non
reformulant l’essentiel et en répondant aux questions qui textuels. Ces jeux peuvent se faire individuellement ou lors
portent dessus. d’échanges avec les pairs, en groupes ou en classe entière.
⦁⦁ Cette compréhension s’appuie sur le repérage des princi-
paux éléments du texte mais aussi sur son analyse précise. Les pages de vocabulaire lexical
Celle-ci consiste principalement en l’observation des traits
⦁⦁ Le vocabulaire est travaillé tout au long du manuel,
distinctifs qui donnent au texte sa cohérence : titre, organi-
notamment grâce à la rubrique « Ma boite de mots ! ».
sation en phrases et en paragraphes, rôle de la ponctuation
et des mots de liaison, usage des pronoms, temps verbaux, ⦁⦁ Les pages de vocabulaire lexical sont organisées en

champs lexicaux. deux temps essentiellement : l’observation qui amène à la


découverte du vocabulaire ciblé dans la page (et en cohérence
avec la thématique de l’unité), puis la manipulation à travers
Les pages de lecture
des activités variées et différenciées.
⦁⦁ Trois objectifs sont ciblés pour la lecture : la compréhension,
la lecture à haute voix et la lecture silencieuse.
⦁⦁ Letravail proposé dans les doubles pages de lecture porte
essentiellement sur la lecture littéraire. Dans un premier temps, Écrire
ce travail sera fait de préférence en collectif ou en groupe
COMPÉTENCES TRAVAILLÉES
pour être accompagné par l’enseignant et le questionnement,
• Écrire à la main de manière fluide et efficace.
l’argumentation et la prise d’indice seront privilégiés. • Écrire avec un clavier rapidement et efficacement.
Pour cibler ces objectifs, la lecture peut être magistrale. • Recourir à l’écriture pour réfléchir et pour apprendre.
⦁⦁ Ces doubles pages comprennent : • Produire des écrits variés.
• Réécrire à partir de nouvelles consignes ou faire évoluer
– « L’univers du texte », une ouverture sur la culture générale
son texte.
nécessaire à la bonne compréhension d’un texte (contexte,
• Prendre en compte les normes de l’écrit pour formuler,
humour… ) ; transcrire et réviser.
– « Avant de lire », une prise d’indices favorisant l’émergence Domaine du socle commun : 1
d’horizons d’attente ; « Au cycle 2, les élèves se sont entrainés à la maitrise des
– « Je comprends », des questions de compréhension, portant gestes de l’écriture cursive et ont été confrontés à des tâches
sur l’explicite, l’implicite et un début d’interprétation ; variées de production d’écrit. Au cycle 3, l’entrainement à
– « Je repère… », une observation guidée du texte mettant l’écriture cursive se poursuit, de manière à s’assurer que
en lumière la composition de genres littéraires, les structures, chaque élève a automatisé les gestes de l’écriture et gagne
les schémas narratifs, les figures de style… ; en rapidité et efficacité. Parallèlement, l’usage du clavier
– « J’enrichis mon vocabulaire », des questions permettant et du traitement de texte fait l’objet d’un apprentissage plus
de donner du sens en fonction du contexte avant d’ouvrir méthodique.
le dictionnaire, une compréhension plus fine du texte, une L’accent est mis sur la pratique régulière et quotidienne de
ouverture sur des champs lexicaux… ; l’écriture, seul ou à plusieurs, sur des supports variés et

CM2 12
avec des objectifs divers : l’écriture est convoquée dans les ⦁⦁ Sile travail est mené de façon individuelle, l’enseignant
apprentissages pour développer la réflexion aux différentes doit permettre aux élèves d’améliorer leur premier jet.
étapes sous forme d’écrits de travail ou de synthèse ; elle Ma boite de mots
est pratiquée en relation avec la lecture de différents genres
littéraires dans des séquences qui favorisent l’écriture créa- Présente aussi en vocabulaire lexical, « Ma boite de mots »
tive et la conduite de projets d’écriture. » fournit aux élèves des mots dont ils vont avoir besoin pour
leur activité d’écriture. Il s’agit donc d’une réserve de mots
Pour travailler l’écriture mise à la disposition des élèves.
⦁⦁ La rédaction de textes fait l’objet d’un apprentissage régu-
lier et progressif : elle est une priorité au cycle 3. Les élèves
Pour écrire…
apprennent, en respectant des consignes de composition et
de rédaction : à raconter des faits réels, à produire des écrits ⦁⦁ Cetencadré offre une rapide synthèse de ce que les élèves
à visée scolaire, à décrire, à justifier une réponse, à inven- doivent retenir quant aux spécificités du texte étudié et du
ter des histoires, à résumer des récits, à écrire un poème, à texte à produire.
écrire un dialogue…
⦁⦁ Ils sont amenés à rédiger, corriger, améliorer leur produc-
tion en utilisant le vocabulaire acquis, leurs connaissances
grammaticales et orthographiques. La poésie
⦁⦁ La page Écriture suit la thématique de l’unité pour le sup-
Domaines du socle commun : 1, 2
port choisi mais son fonctionnement est indépendant, ce qui
en permet aussi une utilisation décrochée. Les supports uti- Ces propositions s’inscrivent dans la lignée du travail mené.
lisés pour ces pages sont volontairement très variés et en Une des grandes innovations de cette nouvelle édition de Mots
lien avec le type de textes étudiés dans les pages Lecture de en herbe CM2 est l’introduction de doubles pages dédiées
l’unité. Ce focus sur un genre narratif particulier (BD, conte, à la poésie. L’approche qui en est faite se situe au carrefour
poésie, théâtre, récit, documentaire, compte-rendu…) vise à de différentes compétences.
mieux s’en approprier les codes. Le langage oral :
Le recours aux outils numériques – activités requérant une écoute attentive ;
⦁⦁ Dans les Nouveaux Programmes, le travail de l’écriture – audition de textes lus ;
favorise le recours aux outils numériques, avec l’utilisation – répétition (propre à la récitation) ;
du Tableau Numérique Interactif, du traitement de texte et – explicitation des repères pris pour comprendre, comme
de la possibilité d’alimenter le blog de la classe. l’intonation ;
⦁⦁ Dans la nouvelle édition de Mots en herbe CM2, des acti-
– jeux sur le volume de la voix, la tonalité, le débit, notam-
ment pour préparer la mise en voix de textes ;
vités liées au numérique sont proposées essentiellement dans
les pages Lecture et Écriture. – préparation d’une lecture à voix haute.
La lecture :
– découverte de textes accessibles (courts...) ;
J’observe
– variété des textes travaillés et de leur présentation ;
⦁⦁ La page s’ouvre sur un support textuel en rapport avec le – activités individuelles et collaboratives pour parvenir à la
genre (poésie, théâtre, roman…) et le type d’écrit demandé compréhension d’un texte ;
(un dialogue…). – lecture de textes de genres variés ;
⦁⦁ Les questions peuvent être traitées de manière collective. – situation de lecture à voix haute ;
Elles portent sur le sens du texte, sa forme et ses caractéris- – diversité de modalités de lecture à voix haute.
tiques. Elles constituent une étape indispensable pour com- L’écriture :
prendre comment fonctionne un texte et sont donc un préa-
– variété de formes textuelles : récits, devinettes, poèmes et
lable incontournable à la production d’écrit.
jeux poétiques… ;
– relecture à voix haute d’un texte par l’élève.
À moi d’écrire ! L’étude de la langue :
⦁⦁ Les deux activités d’écriture proposées sont de niveaux – activités concourant à la mémorisation.
différents, signalés par une ou deux étoiles. Les consignes ⦁⦁ Les doubles pages Poésie suivent les thématiques des
permettent aux élèves de produire des textes de plus en plus périodes mais n’en sont pas moins utilisables de manière
longs, de plus en plus complexes. décrochée puisque leur fonctionnement est autonome.

13
Principes généraux

⦁⦁ Chaque double page propose plusieurs textes poétiques, de Comprendre le fonctionnement


genres différents et d’époques variées. Ces textes doivent en
effet permettre l’acquisition d’une culture littéraire riche et
de la langue
éclectique, c’est pourquoi ils empruntent au patrimoine lit- COMPÉTENCES TRAVAILLÉES
téraire mais jouent aussi sur l’audace et la modernité. • Maitriser les relations entre l’oral et l’écrit.
• Acquérir la structure, le sens et l’orthographe des mots.
• Maitriser la forme des mots en lien avec la syntaxe.
• Observer le fonctionnement du verbe et l’orthographier.
• Identifier les constituants d’une phrase simple en relation
Galerie d’artistes avec son sens ; distinguer phrase simple et phrase complexe.
⦁⦁ Les pages « Galerie d’artistes » viennent clore chaque Domaines du socle commun : 1, 2
période. Elles s’inscrivent dans la thématique de la période
et ont pour vocation de permettre à l’enseignant de travail- Pour travailler l’étude de la langue
ler l’histoire des arts dans le prolongement de la littérature, ⦁⦁ C’est autour de ces compétences que le manuel Mots en
donnant ainsi un fil conducteur à la culture humaniste. herbe articule les notions et les domaines d’apprentissage
du français.
Attendus de fin de cycle :
J’observe
« En rédaction de textes dans des contextes variés, maitriser
⦁⦁ Les questions amènent les élèves à cerner, tout en n’étant les accords dans le groupe nominal (déterminant, nom, adjec-
pas spécialistes, les caractéristiques des œuvres représentées tif), entre le verbe et son sujet dans des cas simples (sujet placé
dont on remarque vite la variété de genre (peinture, sculp- avant le verbe et proche de lui, sujet composé d’un groupe
ture, architecture, photo…) et d’époque. nominal comportant au plus un adjectif ou un complément
du nom ou sujet composé de deux noms, sujet inversé sui-
⦁⦁ Pour
cela, l’élève va s’appuyer sur le thème commun aux vant le verbe), ainsi que l’accord de l’attribut avec le sujet.
œuvres et établir des comparaisons.
Raisonner pour analyser le sens des mots en contexte et en
prenant appui sur la morphologie. »
Les mots de l’art ⦁⦁ Lagrammaire englobe la conjugaison, conformément aux
Nouveaux Programmes.
⦁⦁ Cette rubrique vise à mettre des mots techniques sur les
L’élève renforce ou acquiert des connaissances sur ces notions
observations qui ont été faites au préalable. On y trouve à la
en utilisant le vocabulaire grammatical adéquat, ce que les
fois la caractérisation de chaque œuvre mais aussi des infor-
Nouveaux Programmes appellent « le métalangage appro-
mations précises sur la technique utilisée.
prié ».
⦁⦁ Dans les pages d’étude de la langue, l’élève observe à par-
Au même moment tir de situations « déclenchantes » courtes et efficaces (autant
de situations problèmes), puis analyse, comprend, assimile
⦁⦁ Afinde permettre aux élèves d’inscrire ces œuvres dans et produit en dernier lieu un petit travail écrit permettant de
une chronologie (et l’on sait à quel point l’ancrage historique réinvestir la notion apprise.
leur pose problème) et d’acquérir des repères, la consigne
NB : Il est important de constater que dans les Programmes,
propose d’associer des étiquettes mentionnant des personnes
l’étude de la langue est systématiquement liée à la pratique
qui ont marqué l’histoire (hommes politiques, artistes…) à
de l’oral et de l’écrit, inscrivant ainsi cet apprentissage non
des dates, des lieux, des œuvres…
pas seulement dans l’approche systématique mais aussi dans
l’approche pragmatique, voire culturelle.
⦁⦁ Lemanuel Mots en herbe respecte cette approche en pro-
posant des activités s’appuyant sur l’oral ou sur l’écriture au
gré des pages d’étude de la langue.

Cherchons
Ces questions visent à faire identifier les notions étudiées et
comprendre l’activité donnée.
On procède par repérage, discrimination puis manipulation
(substitution, permutation, transformation) pour amener très
vite à une réflexion plus large sur la notion envisagée.

CM2 14
Je retiens
⦁⦁ L’institutionnalisation
permet de formuler la règle de la
leçon. Elle peut être élaborée avec les élèves avant d’être
formalisée.
⦁⦁ La leçon est systématiquement étayée par des exemples.
Ainsi, l’enseignant peut décider de traiter chaque leçon sans
support textuel.

Je m’entraine
⦁⦁ Les exercices d’application sont classés suivant la compé-
tence qu’ils développent. Ainsi, l’enseignant et l’élève savent
ce qu’ils travaillent et pourquoi. Les compétences suivent en
général le déroulement de la règle vue au préalable.
⦁⦁ Les exercices comportent des niveaux différents, indiqués
par une ou deux étoiles. Cela permet de pratiquer la diffé-
renciation ou de procéder à un entrainement gradué.
⦁⦁ La différenciation est aussi facilitée par des aides en bleu :
ces aides peuvent clarifier la consigne, guider l’élève dans
sa compréhension et sa mise en œuvre, proposer un étayage
rapide mais utile.
⦁⦁ Certains de ces exercices peuvent être traités en collectif
alors que d’autres se prêtent réellement à un traitement indi-
viduel (voir dans les corrigés).
À noter : Des exercices supplémentaires figurent sur le CD-
Rom du Livre du maitre.

Je cherche
⦁⦁ Les
exercices se terminent par une petite énigme pour une
approche plus ludique de la situation.

J’écris
⦁⦁ Unecourte activité d’écriture de réinvestissement est pro-
posée en fin de leçon, le plus souvent d’après un support ico-
nographique (illustration, photo).

Dictée préparée
⦁⦁ En orthographe, il est proposé une dictée préparée en fin
de page.
⦁⦁ Cette dictée permet de retravailler les difficultés vues dans
la leçon mais elle est aussi l’occasion de revoir d’autres
notions (conjugaison, accords, ponctuation…).

15
Unité 1 Du mot à l’image Manuel, pp. 12-19

Présentation de l’unité
Cette unité débute la période intitulée « Au-delà du réel ». Cette entrée en matière s’appuie sur des textes
narratifs et va puiser dans le vécu des élèves, et notamment dans leur expérience cinématographique. En
effet, les enfants et les adolescents aiment les films dans lesquels se trouvent des créatures merveilleuses,
dans lesquels des héros parfois improbables se surpassent, comme Bilbo le Hobbit. Mais ils ignorent
souvent que ces films sont des adaptations cinématographiques de romans parfois assez anciens, comme
La Planète des singes. Les pages d’oral restent aussi dans l’univers des adaptations cinématographiques
avec celle, planétairement connue, d’Harry Potter. Les photos proposées montrent les étapes, du livre
au film, et dévoilent un peu les secrets de fabrication d’un plateau de cinéma, ce qui ne manquera pas
d’intéresser les enfants.


Oral Manuel, pp. 12-13

Photo B :
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
4. Il s’agit d’un évènement festif en l’hommage à la saga
d’Harry Potter, dont on voit un tome dans la main de la
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon femme, sur la gauche de la photo ; c’est pourquoi les spec-
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son tateurs sont « déguisés ».
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses 5. Cette photo a certainement été prise lors d’une cérémonie
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- autour de la sortie d’un tome de Harry Potter.
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- Photo C :
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) 6. Cette photo a été prise sur le plateau de tournage du film
Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban. Au centre de la photo,
OBJECTIFS on voit les acteurs en costume et les décors ; autour d’eux,
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, on distingue les techniciens : cadreurs, perchiste, script.
un discours, un texte lu. 7. Les personnages au centre de l’image sont les acteurs,
• Parler en prenant en compte son auditoire. ils se donnent la réplique. Les personnages autour sont les
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les techniciens, qui n’apparaîtront pas dans le film ; il n’est
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de donc pas nécessaire qu’ils soient en costume.
vue. 8. Ces trois photographies sont trois représentations de
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. l’œuvre de J.K. Rolling : Harry Potter. Les trois ont comme
thème Harry Potter, mais elles ne sont pas prises dans le
Présentation de la séquence même cadre. En effet, l’une est une image qui illustre la série
Comparer les différentes formes que peut prendre une même de films et qui met en relief les éléments représentatifs : le
histoire et prendre conscience qu’une œuvre littéraire peut héros, l’emblème et Poudlard. La deuxième montre les
se transformer en œuvre cinématographique. « fans » de ce personnage lors d’un événement promotionnel.
La dernière est une prise de vues du tournage d’un des opus
Observons et échangeons (45 min) de la série.

Photo A : Je parle (45 min)


1. Un premier plan constitué d’herbes hautes qui semblent
sèches, un deuxième plan qui montre deux personnages (un Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
jeune garçon, Harry Potter, et une chouette blanche, Hedwige) individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
et enfin, en arrière-plan, se découpant sur le ciel de la nuit, Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le
Poudlard, l’école des sorciers, derrière la forêt. sujet et construire un « exposé » qui répondra aux critères
2. Il règne sur cette photo une atmosphère énigmatique. Le d’évaluation (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir
personnage d’Harry Potter est mis en valeur par la lumière prendre la parole. Analyser avec le groupe la production
qui émane de lui et qui rayonne, effaçant ainsi le reste du individuelle.
décor. Harry Potter porte une chouette blanche, ce qui lui Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
donne un air grave. Cette atmosphère est renforcée par son des conseils pour s’améliorer.
visage à la fois triste et lointain.
3. La présence d’une chouette blanche, peu courante, et
celle en fond d’image d’un château peuvent renforcer la
connaissance que les élèves ont de la saga d’Harry Potter.

CM2 16
Le premier miracle
Lecture 1 Manuel, pp. 14-15
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (15 min)

Présentation du texte OBJECTIF


« Le premier miracle » est un extrait du roman de Roald Dahl, Repérer dans un texte des informations explicites.
publié en 1988, intitulé Matilda. Ce roman a par ailleurs fait
Travail collectif.
l’objet d’une adaptation au cinéma (film de et avec Danny
de Vito, sorti en 1996). 1. Vrai ou faux.
Roald Dahl est un romancier connu pour ses ouvrages de • Faux : Matilda hait la directrice (l. 1).
littérature jeunesse, né en 1916 et décédé en 1990. • Faux : C’était une sensation totalement inconnue (l. 16
et 17).
L’univers du texte
• Vrai : Elle mourait d’envie de verser le contenu, eau et tri-
• D’autres titres célèbres : James et la grosse pêche en 1961 ;
ton, sur la tête de Legourdin (l. 4 et 5).
Charlie et la chocolaterie en 1964 ; Fantastique « Maître
• Faux : Ce sont des millions de mains invisibles (l. 25).
Renard » en 1970 ; La potion magique de Georges Bouillon
• Faux : Le mouvement se fait très lentement, si lentement
en 1981 ; Sacrées sorcières en 1983.
que le mouvement était à peine perceptible (l. 39 et 30).
• Triton : dans la mythologie grecque, Triton était le fils de 2. Matilda veut renverser le verre car elle éprouve un senti-
Poséidon et d’Amphitrite ; il vivait dans le palais doré du ment de haine vis-à-vis de Mlle Legourdin. Elle frémit, elle
maitre des mers. Il avait un corps d’homme terminé par une tremble sous l’effet de l’émotion. Elle redoute la réaction
queue de poisson. de la directrice.
3. Mlle Legourdin éprouve des entiments contradictoires à
Avant de lire (10 min)
la vue du triton : ce sont horreur et fascination.
4. Mathilda éprouve une sensation extraordinaire. Une
OBJECTIF
sensation dans ses yeux, comme de l’électricité, une force
Repérer les principaux éléments du texte.
irrésistible qui se transforme en une immense énergie. Elle
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. sent une puissance, un rayonnement qui devient des millions
Guider ensuite l’observation par les questions. Ce travail de bras invisibles. Matilda décrit ici une force, une énergie.
peut être fait en collectif après un temps court de réflexion 5. Ce qui arrive dans ce roman est impossible. Les élèves le
individuelle afin de permettre à tous les élèves de se repé- savent mais aiment croire que cela pourrait arriver. C’est
rer dans le texte. Chaque réponse doit s’appuyer sur le texte un roman fantastique.
pour être argumentée. Fantastique : se dit des œuvres ou des éléments non naturels
ou non vraisemblables qui sont intégrés au récit et qui peuvent
1. Ce texte est un texte de type narratif (on pourra rapidement
recevoir une interprétation naturelle ou surnaturelle sans que
rappeler les principaux types de textes : narratif, descriptif,
le lecteur puisse en décider d’après le texte. (Grand Robert
explicatif, argumentatif, injonctif…). Il se présente sous la
de la langue française)
forme d’un roman.
2. Le mot « miracle » a plusieurs sens : c’est un fait, un
résultat étonnant, extraordinaire qui suscite l’admiration et Je découvre comment imaginer
c’est aussi un phénomène dont la cause échappe à la raison cette scène au cinéma (20 min)
et qu’on attribue au surnaturel, à une intervention divine.
L’adjectif « premier », associé ici au mot « miracle » sous- OBJECTIF
entend qu’il y en aura un deuxième, voire plus. Comprendre un texte par le repérage de ses principaux
3. On compte cinq paragraphes distincts. Un paragraphe éléments et par l’analyse précise des traits distinctifs qui
c’est une division d’un texte de prose qui se reconnait lui donnent sa cohérence.
typographiquement par un saut de ligne et éventuellement un Travail en binômes pour ce premier texte, puis mise en commun.
alinéa initial. On remarquera ici la mise en valeur des lignes
1. Les principaux temps de conjugaison utilisés dans le récit
22 et 27. La phrase « Renversez-le ! » est mise en italique,
et donc dans cet extrait sont l’imparfait et le passé simple.
cette typographie indique que cette phrase est importante et
L’imparfait est utilisé pour les descriptions, pour planter
murmurée par le personnage. On notera les tirets marquant
le décor, pour présenter les personnages ou une action qui
des paroles dites.
dure. Le passé simple est utilisé pour les actions de premier
plan, brèves, soudaines.
Lecture du texte (10 min)
2. Les mots décrivent le pouvoir de Matilda : sensation, dans
les yeux, électricité, force irrésistible, au fond des orbites,
OBJECTIF
de minuscules éclairs, des ondes lumineuses, ses globes
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. oculaires, brûlants, une immense énergie, la puissance, le
rayonnement, les mains invisibles jaillissaient de ses yeux.
Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire. Ces descriptions sont des indications pour le réalisateur ;

17 1   Du mot à l’image
il devra transmettre ces notions de puissance, de force, 2. Les yeux de Matilda : les yeux, les orbites, les globes
d’énergie et de lumière. oculaires.
3. On imagine facilement que l’on pourra filmer les yeux de 3. Le mot «  miracle  » est utilisé dans le sens d’étonnant et
Matilda en très gros plan ou le visage en gros plan. d’inattendu.
L’échelle des plans de cinéma pourra faire l’objet d’une
exploitation (cf. www.ecoles.cfwb.be). On pourra aussi comparer Je débats avec les autres
cet extrait avec l’adaptation faite au cinéma afin de vérifier nos (durée à déterminer par l’enseignant)
hypothèses.
4. Cette scène sera facilement adaptable au cinéma car OBJECTIF
on y trouve des descriptions précises, des personnages, de Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
leurs émotions, des indications de décor, des paroles, des autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue.
indications de bruit et de lumière. Toutes ces indications
permettent de visualiser les événements. 1. Il s’agira ici de faire parler les élèves sur le thème de la
haine, de ce sentiment violent qui pousse à vouloir du mal à
Je lis à haute voix (10 min) quelqu’un. Dans l’extrait proposé, on ne sait pas ce qui pro-
voque ce sentiment mais on pourra faire des hypothèses et
OBJECTIF voir si celles-ci justifient son attitude.
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
2. On pourra supposer que la peur de la directrice est le sen-
extrait de texte après préparation.
timent qui cause les réactions de Matilda. Il s’agira ici de
La consigne est lue en collectif. L’entrainement est individuel. voir quels effets peuvent entrainer la peur : de bonnes ou de
1. Un ou plusieurs élèves volontaires donnent l’exemple. Ces mauvaises réactions.
premiers essais serviront de base à une discussion construc-
tive et des propositions d’amélioration. Dans cet extrait, c’est J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
le rythme lent ou plus rapide qui donnera tout son sens au
texte et qui lui donnera de l’intensité avant la chute. Ensuite
OBJECTIFS
passage des élèves volontaires devant la classe en lecture à
• Rédiger un court texte narratif.
voix haute. Leur faire exprimer les difficultés rencontrées.
• Rédiger un court texte descriptif.
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
écrire et du type de texte choisi. Les élèves choisiront le texte
OBJECTIF 1 (quelques phrases insérant du discours direct) ou 2 (quelques
Savoir utiliser un dictionnaire papier ou numérique et phrases rédigées à la première personne du singulier pour
maîtriser quelques relations de sens entre les mots. décrire son pouvoir).

Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou


Exemples de corrigés
numérique. 1. Au moment où le verre se brisa, Mlle Legourdin se mit
Travail de recherche en binômes. à hurler. Elle ne pouvait quitter des yeux le petit animal
1. Triton : 1. Petit amphibien des eaux douces. Ils vivent près qui avançait vers elle.
des mares et des étangs. Ils hibernent enfouis ou cachés. Le – Otez cette créature de ma vue ! ordonna-t-elle.
mâle arbore de belles parures nuptiales, passagères. 2. Grand Mais personne ne bougea. La directrice sortit alors
mollusque gastéropode marin à long pied et longs tentacules précipitamment de la classe.
et dont la coquille a été utilisée comme trompette par les 2. Si j’avais le pouvoir de déplacer les objets, cela me
peuples du littoral méditerranéen (conque marine). 3. (NP) faciliterait bien la vie au quotidien. Plus besoin de porter
Divinité marine descendant du dieu Poséidon, représenté avec mon cartable, fini la corvée des courses. Plus besoin de se
un corps d’homme et une queue de poisson, dont l’attribut lever pour aller chercher ce qu’on a oublié dans la chambre.
est une conque ou son retentissant.

Le monde à l’envers
Lecture 2 Manuel, pp. 16-17
Matériel : manuel, cahier d’écriture, dictionnaire, tableau collectif.

L’univers du texte
Enregistrement du texte
• Dans sa définition de la science-fiction, Christian Grenier
retient trois critères : le décalage avec le réel, une logique et
Présentation du texte une rigueur dans l’enchainement des faits, et une ambiance
Le roman La Planète des singes est le roman le plus célèbre de ou un style réaliste qui permet de distinguer la science-fiction
l’écrivain français Pierre Boulle. Il a fait l’objet de nombreuses du merveilleux, du féerique ou du conte.
adaptations cinématographiques. • Dans le début du roman, les scientifiques de l’expédition
baptisent la planète « Soror », « sœur » en latin, car elle a
les mêmes caractéristiques que la Terre.

CM2 18
Avant de lire (5 min) Je découvre comment adapter
une histoire au cinéma (20 min)

OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte. OBJECTIF
Comprendre un texte par le repérage de ses principaux
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. éléments et par l’analyse précise des traits distinctifs qui
Guider ensuite l’observation par les questions. Ce travail lui donnent sa cohérence.
peut être fait en collectif après un temps court de réflexion
individuelle afin de permettre à tous les élèves de se repérer Oral collectif pour argumenter les réponses.
dans le texte. Chaque réponse doit s’appuyer sur le texte 1. C’est la guenon qui est décrite en premier dans cet extrait.
pour être argumentée. On peut en déduire que c’est un nouveau personnage qui
1. C’est un extrait de roman. C’est une forme narrative apparaît et qui va avoir un rôle important dans le roman.
longue (même si la longueur peut être très diverse dans la 2. Il y a plusieurs races de singes, ils sont habillés, portent
littérature). Le roman est découpé en chapitres. des blouses blanches, ils parlent et expriment des émotions
2. L’auteur est Pierre Boulle. Ce roman a été publié en 1969. sur leur faciès.
3. Un monde à l’envers où les hommes sont traités comme 3. On peut être surpris par la réaction de la guenon car on
des animaux en cage et où toutes les relations sociales sont ne s’y attendait pas. Ulysse était plein d’espoir et tout est
donc inversées. anéanti à la fin de l’extrait.
4. Le premier geste important est qu’Ulysse tend le bras vers la
guenon comme pour la saluer et qu’elle interprète cela comme
Lecture du texte (10 min) une demande. Le deuxième geste est qu’elle lui met un sucre
dans la main comme on le ferait avec un animal apprivoisé
OBJECTIF en récompense d’une action (comme au cirque, par exemple).
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
Je lis à haute voix (15 min)
Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.
OBJECTIF
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
Je comprends (20 min) extrait de texte après préparation.

La consigne est lue en collectif. L’entrainement est individuel.


OBJECTIF
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte 1. Dans ce premier extrait à préparer, on trouve des passages
des informations explicites et en inférer des nouvelles. de discours direct qui devront être lus différemment afin
de bien les différencier. Il faudra aussi y mettre un ton
Travail en binômes puis correction collective. exagérément respectueux.
1. Le narrateur se trouve dans une cage. 2. Dans ce dernier paragraphe, il sera intéressant de faire
2. Il y a des chimpanzés et des gorilles. Le mot « guenon » ressortir toute l’émotion du narrateur et sa déception finale.
désigne un singe femelle.
3. La guenon semble occuper un poste important car les J’enrichis mon vocabulaire (15 min)
gorilles s’effacent devant elle ; elle est vêtue d’une blouse
« de coupe plus élégante que celle des gorilles » ; elle tient
OBJECTIF
à la main une serviette de cuir.
Savoir utiliser un dictionnaire papier ou numérique et
4. La guenon est surprise par la prise de parole d’Ulysse et maîtriser quelques relations de sens entre les mots.
frappée de stupeur quand il lui sourit.
5. Ce qui est surprenant dans ce texte, c’est que la guenon Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou
parle, pose des questions, est habillée, porte une serviette numérique.
de cuir, en sort un cahier, sourit et réfléchit. Travail de recherche en binômes.
6. Pour entrer en contact avec la guenon, Ulysse lui parle, 1. « Simienne » : qui a rapport aux singes. « Ma noble
lui sourit et tend un bras vers elle. Il est alors plein d’espoir essence » : ces deux mots ont plusieurs sens ; la difficulté sera
car il pense qu’elle a compris « sa noble essence » et qu’elle de trouver le bon pour chacun des deux puis de les associer.
va ordonner sa libération. On pourra aussi trouver l’expression « essence noble » en
7. La guenon n’a pas compris ce que voulait Ulysse. Elle parlant de différentes espèces d’arbres. « Noble » : qui a
le traite comme un animal apprivoisé en lui tendant un de la dignité, de la grandeur ; « essence » : nature propre à
morceau de sucre. une chose, à un être, ce qui les constitue fondamentalement.

19 1   Du mot à l’image
2. Les mots désignant la guenon : « un chimpanzé femelle » ; J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
« elle » ; « la guenon » ; « madame » ; « mademoiselle » ;
« sa patronne ».
3. « J’en augurai du bien pour nos futures relations » : c’est OBJECTIF
le verbe « augurer », ici, qui peut poser problème car il est Rédiger un court texte narratif.
d’un registre littéraire ; les élèves trouveront des synonymes : La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
« pressentir », « présumer », « prévoir ». écrire et du travail autour de la cohérence du récit.

Les élèves choisiront l’exercice 1 (une proposition de choix


Je débats avec les autres est donnée et respectée, on attend l’emploi du passé simple et
(durée à déterminer par l’enseignant) de l’imparfait) ou l’exercice 2 (la question est ouverte, donc
plus difficile, et on attend une cohérence avec le début donné).
OBJECTIF Exemples de corrigés
Prendre part à un dialogue devant les autres, écouter autrui,
formuler et justifier un point de vue. 1. Ulysse regarda la guenon avec son morceau de sucre.
Une immense colère l’envahit alors. Il venait de comprendre
1. Lire la question. Laisser un temps de réflexion individuelle qu’elle le considérait comme un animal domestique. Il se
avant de lancer l’échange. L’objectif est de faire décrire la jeta alors sur la cage et sur la main du chimpanzé pour
scène telle que les élèves se l’imaginent adaptée au cinéma. faire tomber le sucre par terre.
2. Lire la question. Laisser un temps de réflexion individuelle 2. Après des années de cage et d’emprisonnement, Ulysse
avant de lancer l’échange. L’objectif est de faire réfléchir les était devenu un animal domestique. Il avait perdu tout
enfants sur l’attitude des humains vis-à-vis des animaux. souvenir de sa vie d’être humain. Il s’était mis à ressembler
aux autres prisonniers.

Les arts
Vocabulaire lexical Manuel, p. 18

Différenciation :
Étiquettes-mots de l’exercice 2 à imprimer
Grille de mots croisés de l’exercice 3 à imprimer – Demander aux élèves les plus performants de rédiger la
définition de chaque verbe.
– Proposer aux élèves en difficulté les définitions des verbes
OBJECTIF afin qu’ils puissent s’appuyer sur leur sens.
Chercher à enrichir son vocabulaire.
2. Écrit individuel, puis confrontation par deux. Trouver le
mot générique d’une catégorie permet aux élèves de construire
Présentation de la séquence le sens des mots et les concepts qui lui sont liés.
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représenta- 1. Cinéma ; 2. Littérature ; 3. Musique ; 4. Peinture ; 5. Théâtre.
tions visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès Différenciation :
à l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au – Pour les élèves les plus performants, donner les mots sans
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à aucun classement.
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). – Proposer aux élèves les plus en difficulté les titres qu’ils devront
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent placer dans la bonne colonne.
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions
3. Écrit à deux.
linguistiques.
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. A. Peinture ; B. Littérature ; C. Architecture ; 1. Bande dessinée ;
2. Photographie ; 3. Cinéma ; 4. Musique ; 5. Sculpture.
4. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
Commentaires des exercices (45 min)
connaissance des images, des expressions qui fleurissent
1. Écrit individuel. C’est un exercice d’enrichissement du dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
vocabulaire et de précision. Il s’agit de choisir le synonyme langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
qui sera le plus correct dans la phrase. élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
Les élèves recopient le poème qui est au tableau. • La bibliothécaire L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
inscrit Eliot sur sa liste. • Nawel et Zoé correspondent depuis l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
plusieurs années. • Le journaliste rédige son article rapidement « Peau de chagrin » désigne un objet qui se réduit à l’usage.
avant le bouclage. • L’entraîneur de natation note dans son
carnet les longueurs faites par les nageurs.

CM2 20
Décrire un lieu
Écriture Manuel, p. 19

* Observer le changement de forme du déterminant (de/


OBJECTIFS
• Produire des écrits variés.
des) lorsqu’il ne se trouve plus devant un adjectif antéposé.
• Utiliser un vocabulaire précis. Privée de ses adjectifs, la description est moins précise,
le lecteur doit apporter lui-même les informations pour
compléter le décor.
J’observe (45 min)

Présentation du texte À moi d’écrire ! (30 min)


Le texte est un extrait du roman Peter Pan et Wendy écrit par
Sir James Matthew Barrie (1860-1937). Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
À l’origine, il s’agissait d’une pièce de théâtre intitulée Peter Dispositif : individuel.
Pan ou le garçon qui ne voulait pas grandir (1904). Exemples de corrigés
Elle fut ensuite réécrite par l’auteur (1911) sous la forme du 1. On rappellera les éléments de la composition d’une
récit que nous connaissons actuellement. image : premier plan, arrière-plan, horizontal et vertical,
Dispositif : collectif. perspective…
Au premier plan du paysage d’énormes blocs de rochers
Réponses attendues bordent une plage de sable fin qui descend en pente douce
1. Les mots qui guident le lecteur sont : Sur le sol, au centre vers la mer. À l’endroit du rivage où les vagues viennent se
de la pièce, dans le mur, séparé du reste de la pièce. briser, se tiennent deux personnes et un cheval. Au lointain,
Ils apportent des indications de lieu et permettent de situer se dressant sur un ciel nuageux, le buste de la Statue de
les éléments du lieu les uns par rapport aux autres. la liberté semble émerger vainqueur, du sable et des flots.
2. – Les meubles et éléments du décor : tabouret, cheminée, 2. On pourra proposer cette situation d’écriture en lien
rideau, niche, mur, chandelier, mobilier. avec des paysages de Van Gogh, de Cézanne (etc.) pour
– Les parties de l’habitation : maison, pièce, appartement. les élèves en mal d’inspiration.
3. Les éléments qui font penser que le lieu décrit ici est C’est un bout de forêt pas plus grand qu’un mouchoir de
imaginaire sont les deux phrases suivantes : poche, tout au bout du chemin, à la sortie du village. On
Sur le sol, poussent des champignons trapus qui servent de y entre en rampant à quatre pattes sous un épais buisson
tabourets. Au centre de la pièce, c’est un arbre imaginaire d’aubépine, on en sort si l’on échappe au charme du sous-
qui essaie de pousser. bois couvert de fleurs chantantes. Aussitôt franchie la bar-
rière épineuse, une douce mélopée envoûte vos oreilles et
4. Voici le texte après suppression des adjectifs soulignés :
vous fait avancer toujours plus loin sous les frondaisons
Ils aiment beaucoup leur maison ; surtout Wendy. Elle est des arbres. De gigantesques papillons viennent danser sous
pourtant fort simple, composée d’une pièce. Sur le sol, vos yeux et diffusent une enivrante odeur de miel.
poussent des champignons qui servent de tabourets. Au
centre de la pièce, c’est un arbre qui essaye de pousser. […]
Il y a aussi une cheminée qui permet de sécher le linge. [...] Clic
Dans le mur, il y a une niche, guère plus grande qu’une
Sur PC il sera possible de télécharger des logiciels gratuits
cage d’oiseau. C’est l’appartement de Clochette. Personne
comme Photofiltre ou Photoscape (Windows), Paintbrush (Mac)
n’aurait pu rêver à un endroit aussi exquis. Il est séparé du
ou encore d’utiliser les outils en ligne tels Sumopaint et Pixlr.
reste de la pièce par un rideau et est aménagé avec des*
Enfin, Fotor est une application permettant de retoucher des
tapis, un chandelier et du mobilier de prix qui donne à
images sur Mac et tablette. Les élèves nommeront le paysage
l’ensemble un air.
ainsi créé. Les photomontages pourront être imprimés et
exposés ou projetés pour donner lieu à des échanges.

21 1   Du mot à l’image
Unité 2 D’autres mondes Manuel, pp. 20-27

Présentation de l’unité
Dans cette deuxième unité de la période intitulée « Au-delà du réel », les textes se diversifient puisque les
élèves vont pouvoir travailler sur un texte narratif et sur une bande dessinée. Le texte narratif peut faire
le lien avec l’unité précédente car il s’agit cette fois encore d’un roman adapté avec succès au cinéma. La
bande dessinée choisie sera sans doute une découverte pour les élèves, ce qui est important car ce genre
littéraire, connu des élèves, ne l’est souvent qu’à travers des héros récurrents (Titeuf en tête), au détriment
d’une culture plus large et variée. Les documents emmènent les élèves vers de mystérieuses contrées,
imaginaires mais émanant du réel (l’armoire, l’Atlantique), ce qui est la patte du fantastique. C’est donc
ce genre qui apparait à travers ces supports. Les pages d’oral vont dans le même sens, en jouant sur des
paysages réels aux contours étranges et en proposant, justement, une activité de description de paysage
fantastique.


Oral Manuel, pp. 20-21

4. Bien que les couleurs soient très attrayantes, cette eau ne


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
donne pas envie de s’y baigner. En effet, il ne semble pas
y avoir de vie alentour, ce qui ne manque pas d’alerter sur
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon une possible nocivité de cette eau.
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son 5. Si cette photo avait été prise sur une autre planète, au
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses regard de ce qui entoure cette étendue d’eau, il ne semble
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- pas que la vie sur cette planète fonctionnerait de la même
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et façon que sur la Terre. Peut-être même que l’eau serait là-bas
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- un poison qu’il faut absolument éviter.
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
Photo C :
OBJECTIFS 6. Cette photo représente des arbres qu’on n’a pas l’habitude
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, de voir. Le sol est très rocailleux et sec. De gros rochers
un discours, un texte lu. parsèment la colline. Ces arbres sont très particuliers
• Parler en prenant en compte son auditoire. car ils poussent sans feuilles dans la partie inférieure. Ils
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les commencent par grandir par le tronc qui se développe et
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de grossit pour atteindre sa largeur « adulte ». Puis apparaissent
vue. les branches qui se couvrent de feuilles ou de longues épines
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. vers le haut.
7. Ces photos semblent avoir été prises sur d’autres planètes,
Présentation de la séquence
et pourtant ça n’est pas le cas. L’une très humide et très
Imaginer et décrire des paysages.
verte, une autre très minérale et la dernière très sèche. La
Les trois photos choisies ont été prises sur Terre, évidemment.
vie a dû s’adapter au milieu.
Mais leur spectacle est extraordinaire et donne plus envie
de croire à un paysage fantastique. Les étudier permettra de
mettre en évidence les composantes d’un paysage fantastique. Je parle (45 min)

Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail


Observons et échangeons (45 min) en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
Photo A : construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
1. Au premier plan se trouve une forêt dense et touffue. Elle (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la parole.
est très verte et semble humide. Analyser avec le groupe la production individuelle.
2. Au deuxième plan se trouvent des collines, des roches d’où
Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
jaillissent des geysers. De la mousse s’est déposée autour
des conseils pour s’améliorer.
des roches, qui semblent très glissantes. À l’arrière-plan se
découpe l’horizon bleu.
Photo B :
3. On ne sait pas trop ce que l’on regarde, il n’y a que peu de
repères qui puissent être utilisés, d’autant que l’angle de vue
(vue de haut) rend la lecture de l’image encore plus difficile.
Ce pourrait tout aussi bien être un lac de montagne vu du
ciel qu’un élément chimique vu à travers un microscope.

CM2 22
De l’autre côté
Lecture 1 Manuel, pp. 22-23
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Les Chroniques de Narnia sont un ensemble de sept tomes
des informations explicites et en inférer des nouvelles.
publiés entre 1950 et 1956. L’extrait choisi appartient au tome
intitulé « Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » ; Travail individuel écrit, puis correction orale collective.
c’est le premier publié, et pourtant c’est le tome 2 dans l’ordre 1. Edmund entre dans l’armoire à la suite de Lucy car il veut
chronologique du récit. continuer à la taquiner.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre enfants (Peter, 2. Edmund a claqué la porte de l’armoire ; c’est stupide car
Edmund, Susan et Lucy) sont envoyés par leurs parents chez il est alors dans l’obscurité et ne peut rien voir.
un vieux professeur. Pendant une partie de cache-cache,
3. Edmund remarque que sa voix a une résonance curieuse :
Lucy découvre une armoire mystérieuse donnant accès à
elle a une résonance de plein air et non celle à laquelle on
un autre monde.
s’attend à l’intérieur d’un placard. Il commence à s’apercevoir
L’univers du texte de certains changements.
• Dans Le Monde de Narnia, les personnages découvrent 4. Quand Edmund sort de l’armoire, il se retrouve dans un
un monde enneigé où règne un hiver perpétuel. La sorcière bois enneigé dans un pays silencieux.
blanche règne sur ce monde et impose un hiver permanent 5. Edmund frissonne car il a froid. Il était en train de jouer
sans Noël. à cache-cache dans le manoir et se retrouve à l’extérieur,
• C. S. Lewis : Clive Staples Lewis est né à Belfast en 1898 dans un paysage de neige.
et mort à Oxford en 1963 ; c’était un écrivain et universitaire 6. Cette histoire n’est pas réaliste : on ne passe pas dans
irlandais connu pour ses travaux sur la littérature médiévale. un autre monde en traversant une armoire. Dans un roman
fantastique, il y a irruption du surnaturel dans la réalité. Des
Avant de lire (10 min) événements inexplicables ont lieu et il est souvent impossible
de savoir si les faits sont de l’ordre du réel ou du surnaturel.
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte. Je découvre comment décrire un lieu (20 min)

Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.


Guider ensuite l’observation par les questions. Ce travail OBJECTIF
peut être fait en collectif après un temps court de réflexion Comprendre un texte par le repérage de ses principaux
éléments et par l’analyse précise des traits distinctifs qui
individuelle afin de permettre à tous les élèves de se repé-
lui donnent sa cohérence.
rer dans le texte. Chaque réponse doit s’appuyer sur le texte
pour être argumentée. Matériel : cahier et demi-feuille blanche pour le dessin de la
question 4.
1. C’est un extrait de roman. C’est essentiellement du récit ;
on peut rapidement repérer les verbes à l’imparfait et au passé Travail individuel.
simple. 1. Lorsque Edmund sort de l’armoire, il marche vers la
2. « De l’autre côté du miroir » : c’est aussi le titre du roman lumière, émerge entre des sapins et parvient au milieu d’une
écrit par Lewis Carroll qui fait suite aux aventures d’Alice clairière dans un bois. Il voit alors la neige, le ciel bleu pâle
au pays des merveilles. Dans ce roman, Alice rêve qu’elle et le soleil qui se lève, très rouge et très lumineux.
passe de l’autre côté du miroir du salon et découvre un monde 2. Les indications de couleurs : la neige, le ciel bleu, le soleil
inversé. Dans l’extrait choisi, Edmund va lui aussi changer rouge et la forêt.
de monde, mais en passant dans l’armoire. 3. Edmund entend la neige crisser sous ses pieds. En dehors
3. Dans ce texte, on repère quatre parties, ou paragraphes, de cela, tout est silencieux.
délimitées par un espace de séparation. Chaque nouveau 4. Les indications de couleurs et la description du paysage
paragraphe marque un changement ou une évolution dans permettent d’imaginer facilement la scène dans un bois
l’histoire. enneigé.

Lecture du texte (10 min) Je lis à haute voix (15 min)

OBJECTIF OBJECTIF
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. extrait de texte après préparation.

Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire. La consigne est lue en collectif, puis l’entrainement est

23 2   D’autres mondes
individuel (passage des volontaires devant la classe). Les 1. Lire la question. Laisser un temps de réflexion et faire émerger
élèves choisiront l’exercice 1 ou 2. les connaissances littéraires ou cinématographiques des élèves.
1. Lire plusieurs fois et lentement le paragraphe, de façon à 2. Lire la question. Laisser un temps de réflexion individuelle
le maitriser parfaitement pour proposer une lecture fluide. avant de proposer un échange par groupes de quatre, mélan-
2. À la préparation du texte, il faudra ajouter lors de la mise en geant garçons et filles. Retour au collectif ensuite : chaque
voix le changement de ton lorsque Edmund appelle sa sœur. groupe présentera une synthèse de sa discussion.

J’enrichis mon vocabulaire (15 min)


J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS OBJECTIF
• Savoir utiliser un dictionnaire papier ou numérique et Rédiger un court texte narratif.
maîtriser quelques relations de sens entre les mots.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
• Étendre et structurer son vocabulaire, maîtriser quelques
écrire et du type de texte choisi.
relations de sens.
Les élèves choisiront l’exercice 1 (quelques phrases pour
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou
numérique. décrire une scène dans un univers qu’ils connaissent : la
classe) ou 2 (un texte qui fait la description d’un paysage
Travail de recherche en binômes.
fantastique).
1. « Naphtaline » : substance blanche, tirée du goudron de houille
et utilisée pour préserver les tissus des mites. « Crisser » : produire Exemples de corrigés
un crissement. Un crissement est un bruit produit par l’écrasement 1. Quand la directrice m’a fait entrer dans la classe, le
de certaines matières (la neige, le gravier crissent sous les pas), brouhaha que j’avais entendu dans le couloir s’est arrêté
le bruit aigu d’un corps qui grince (le crissement des pneus). tout de suite. Vingt-cinq enfants de mon âge se sont levés
2. Lorsqu’il est dans l’armoire, Edmund utilise ses sens pour en poussant bruyamment leur chaise et m’ont regardé avec
se repérer : la vue d’abord, car il voit les manteaux, puis l’odorat, amusement. La classe sentait bon la colle et le papier.
il sent la naphtaline, ensuite l’ouïe, il écoute le silence, puis le Elle était décorée de leurs dessins et des tableaux de
toucher, il tâtonne dans le noir. conjugaison de toutes les couleurs. Je me suis tout de suite
3. On pourrait remplacer « comme à l’accoutumée » (langage senti à mon aise.
soutenu) par « comme d’habitude ». 2. Il continua d’avancer dans la neige qui crissait. Petit à
petit, les sapins s’écartaient les uns après les autres. C’est
alors qu’il aperçut au loin une clairière blanche. Un petit
Je débats avec les autres
faon la traversa à toute allure. En le suivant du regard,
(durée à déterminer par l’enseignant)
Edmund découvrit un étrange bloc de glace. Il s’arrêta
pour l’observer : ce n’était pas un bloc de glace, mais un
OBJECTIF traineau, ou plutôt un carrosse car il lui sembla bien qu’il
Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les y avait une reine assise dedans. Il devait être arrivé dans
autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue.
un royaume féerique et gelé…

Voyage au pays des lettres
Lecture 2 Manuel, pp. 24-25
Matériel : manuel, cahier d’écriture, dictionnaire, tableau collectif.

L’univers du texte
Enregistrement du texte
• Une bande dessinée est une suite de dessins qui racontent
une histoire et qui transmettent des informations. Elle se
Présentation du texte présente sous forme de planches contenant des vignettes
(ou des cases) alignées en bandes et dans lesquelles on peut
Philémon est une série de bande dessinée imaginée par Fred
lire des bandeaux (lorsqu’il s’agit de texte narratif) ou des
(1931-2013). Philémon est un adolescent doux et rêveur qui
phylactères (bulles) pour faire dialoguer les personnages.
se retrouve embarqué dans des aventures fantastiques au
• Robinson Crusoe (Daniel Defoe – 1660-1731), par exemple,
cœur d’iles de l’océan Atlantique, formées littéralement par
est un naufragé très célèbre de la littérature classique.
les lettres « océan Atlantique ».
Premier album des aventures de Philémon, « Les naufragés
du A » raconte la première péripétie du héros dans le monde
des lettres de l’océan Atlantique.

CM2 24
Avant de lire (10 min)
4. D’après Philémon, il est impossible que cette ile soit le
« A » de « Atlantique », puisque le mot « Atlantique » n’existe
pas dans la réalité, sur l’eau, entre l’Europe et l’Amérique.
OBJECTIF 5. Non, Barthélémy habite cette ile depuis quarante ans
Repérer les principaux éléments du texte.
(planche 2, vignette 9).
Laisser les élèves observer la double page du manuel et
faire des commentaires. Les élèves sont en général familia- Je découvre la composition
risés avec la lecture de la bande dessinée (sens de lecture, d’une planche de bande dessinée (20 min)
vignettes et disposition des bulles).
Après une phase de réflexion individuelle qui permettra à OBJECTIF
tous les élèves de se repérer dans les deux planches de la Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
BD, guider collectivement l’observation par les questions en cohérence.
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et
Oral collectif pour argumenter les réponses.
soient argumentées.
1. Non, il n’y a pas de narrateur. Le texte est écrit dans des
1. Ce texte est une bande dessinée. Rappeler et faire expliciter
bulles et la description est prise en charge par le dessin.
les caractéristiques et le vocabulaire de ce type de littérature
2. Dans la vignette 2, les deux personnages sont au centre de
(planches, vignettes, bulles, dessins, sens de la lecture…).
la vignette et de dimensions équivalentes. C’est un plan large.
2. Le titre de l’extrait suggère un périple, une aventure dans Dans la vignette 9, Barthélémy est au premier plan et en
un monde imaginaire qui serait celui de l’alphabet, de la gros plan pour indiquer que c’est sur lui que doit porter
lecture ou de l’écriture. notre attention. Philémon est en retrait (à l’arrière-plan),
3. On compte vingt vignettes au total, neuf sur la planche de sa présence est secondaire.
gauche et onze sur celle de droite. On pourra appuyer les expli- 3. Le texte dans les bulles varie en taille et parfois en couleur.
cations de la question 1 par des exemples choisis : que voit-on L’auteur veut nous faire remarquer l’insistance de Barthélémy
sur la 6e vignette ? Que dit Philémon sur cette vignette ? dans ses propos et donc nous éclaire sur l’intonation à mettre
La couleur dominante est le bleu-vert. Cette couleur évoque dans la lecture.
la couleur de l’eau (celle du puits et celle qui entoure l’ile) 4. C’est en réduisant progressivement la taille du texte à
et la couleur du verre des bouteilles. Ces coloris provoquent l’intérieur même de la bulle que l’auteur nous fait comprendre
une sensation d’étrangeté presque inquiétante. que Barthélémy marmonne.
5. Il s’agit de petits dessins qui expriment un sentiment, à la
Lecture du texte (5-10 min) manière des onomatopées (« bong », « atchoum », « vlan »…).
Dans cette bulle, les dessins expriment la contrariété et l’exas-
pération de Barthélémy.
OBJECTIF
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge. Je lis à haute voix (10 min)

Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire. OBJECTIF


Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
extrait de texte après préparation.
Je comprends (20 min)
Rappeler la consigne collectivement. Chaque élève du binôme
OBJECTIF choisira le personnage qu’il souhaite interpréter, puis les
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte élèves repéreront dans quel ordre le dialogue se déroule (de
des informations explicites et en inférer des nouvelles. gauche à droite ou de bas en haut).
Faire remarquer aux binômes les signes de ponctuation dans
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. les bulles et les diverses indications que l’auteur a données
Travail de recherche en binômes. Demander aux élèves en utilisant la taille des caractères, les petits dessins, etc.
de noter sur le cahier de brouillon sur quelle vignette ils (voir la question 3 du « Je découvre… »).
s’appuient pour argumenter chaque réponse. 1 et 2. Veiller au respect de l’ordre de la prise de parole et
de l’intonation du dialogue au vu des pistes calligraphiques
1. Une bouteille consignée est une bouteille dont on a payé
fournies par l’auteur.
l’emballage (le verre) que le commerçant remboursera si
on rapporte la bouteille vide. C’est un geste écologique qui
permet la réutilisation ou le recyclage du verre. J’enrichis mon vocabulaire (15 min)
2. Barthélémy indique à Philémon qu’il vient d’arriver sur
le « A » (planche 1, vignette 7). OBJECTIFS
3. D’un point de vue « topologique », l’ile se situerait entre • Utiliser avec aisance un dictionnaire.
l’Europe et l’Amérique, au milieu de l’océan Atlantique. • Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au
Mais littéralement, d’après Barthélémy, l’ile se situe entre sens figuré.
le N et le T, au milieu de « océan atlantique », au milieu de • Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en
particulier quand il en a plusieurs), ou son niveau de langue.
l’océan Atlantique (planche 2, vignettes 3, 4, 5).

25 2   D’autres mondes
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou recevables si elles sont argumentées : que l’ile soit visible
numérique. sur une carte, que Philémon ne contrarie plus Barthélémy
Travail individuel, puis mise en commun et confrontation avec ses doutes et ses questions, etc.
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, 2. Malgré le titre de l’album, qui laisse penser que Philémon
on pourra envisager de projeter les deux planches pour est le personnage principal, les deux planches du manuel
une correction collective). « Planche » et « vignette » sont présentent Barthélémy comme le personnage clé de l’aven-
polysémiques : veiller à ce que les élèves identifient la ture : il est là depuis longtemps, il habite l’ile, connait les
définition des mots dans le contexte de la BD. lieux, sert de guide à Philémon et n’hésite pas à le contredire
1. Un phylactère : dans une bande dessinée, synonyme de et même à le houspiller. Sans ses élucubrations, Philémon
« bulle ». n’aurait pas d’interlocuteur ni de réponses à ses questions.
Une planche : page entière de BD, composée de plusieurs
bandes. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
Une vignette : image d’une bande dessinée délimitée par un
cadre (aussi appelée une case).
OBJECTIF
2. Il « déménage » signifie qu’il n’a plus toute sa tête. Rédiger des textes courts de différents types (récits,
Noter qu’il s’agit d’un usage du mot appartenant au registre descriptions) en veillant à leur cohérence, à leur précision
familier. Faire chercher aux élèves d’autres mots pour expri- et en évitant les répétitions.
mer la même chose et les faire classer selon le registre de
langue. L’exercice 1 permet de travailler la description d’une action ;
– Familier : « perdre la boussole », « perdre le nord », l’exercice 2, lui, propose de rédiger un court récit.
« péter un câble », « péter les plombs », « péter une durite »… La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
– Courant : « perdre la raison », « perdre la tête », « devenir écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
fou », « délirer », « divaguer »… Les élèves choisiront l’exercice 1 (une proposition de choix
– Soutenu : « déraisonner »… est donnée et respectée, on attend l’emploi du présent de
l’indicatif) ou l’exercice 2 (dont le sujet s’appuie plus sur
Je débats avec les autres l’imagination que sur la prise d’indices des deux planches,
(durée à déterminer par l’enseignant) et est donc plus difficile).
Exemples de corrigés
OBJECTIFS 1. Pour faire un feu, Philémon décide d’utiliser quelques
• Participer aux échanges de manière constructive : rester branches mortes d’arbres à bouteilles et de les rassembler
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, sur le rivage de l’ile. Il en fait un tas en forme de tipi, glisse
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
quelques feuilles sèches sous l’amas de branchages puis
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue devant les autres, écouter
cherche un moyen d’embraser le tout. Avec quelques débris
autrui, formuler et justifier un point de vue. de bouteilles cassées et les rayons du soleil, il espère bien
parvenir à allumer le feu.
Travail oral collectif. 2. Quand Philémon se réveille au beau milieu du jardin, à
1. Lire la question et laisser au groupe classe le temps de côté du puits, il se frotte les yeux et inspecte immédiatement
la réflexion pour trouver les éléments permettant d’étayer les alentours mais il ne reconnait pas les lieux. De grands
les réponses. immeubles entourent le jardin et des gens inconnus habitent sa
Faire émerger tous les indices donnés par l’auteur dans les maison. Où sont ses parents ? Son frère ? Son chien ? Soudain,
bulles et abordés en amont pour montrer le désespoir de tous les souvenirs de sa chute dans le puits et de son séjour
Barthélémy (taille du texte, couleur, ponctuation…). Les avec Barthélémy lui reviennent. Il se penche alors au-dessus
réponses proposées par les élèves peuvent être multiples et du puits et n’aperçoit rien d’autre que le fond sec et noir.

CM2 26
Les explorations
Vocabulaire lexical Manuel, p. 26

3. Écrit individuel. Exercice d’enrichissement du vocabulaire


Étiquettes mots de l’exercice 3 à imprimer
et de précision. Il s’agit de choisir le synonyme qui sera le
plus correct dans la phrase.
OBJECTIF Les touristes ont parcouru la ville de long en large. • Ce
Chercher à enrichir son vocabulaire. médecin a examiné toutes les blessures du patient. • La classe
de CM2 B a visité le musée d’art moderne. • L’archéologue
Présentation de la séquence a minutieusement observé les parois de la grotte. • Cet
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener orpailleur sonde le sous-sol de la région pour découvrir
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations de l’or.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à Différenciation :
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au – Demander aux élèves les plus performants de rédiger la défi-
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à nition de chaque verbe.
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). – Proposer aux élèves en difficulté les définitions des verbes
afin qu’ils puissent s’appuyer sur leur sens.
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions 4. Écrit individuel, puis confrontation par deux. Voici un
linguistiques. exercice de production d’écrit et d’identification des éléments
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. constitutifs d’un paysage.
Différenciation :
Proposer aux élèves les plus en difficulté des listes de mots
Commentaires des exercices (45 min) pouvant les aider à décrire le paysage.

1. Écrit individuel. Cet exercice permet de se familiariser 5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
avec le thème de la page. connaissance des images, des expressions qui fleurissent
A. Alpiniste ; B. Plongeur ; C. Spéléologue ; D. Biologiste ; dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
E. Astronaute. langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
2. Écrit individuel, puis par deux. Trouver le mot générique
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
d’une catégorie permet aux élèves de construire le sens des
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
mots et les concepts qui lui sont liés. Pour chaque catégorie,
« Avoir le vent en poupe » signifie « être favorisé par les
l’élève est invité à donner le nom de la catégorie.
circonstances, avoir de grandes chances de réussir ».
1. La forêt ; 2. Le désert ; 3. La montagne.
Différenciation :
– Pour les élèves les plus performants, donner les mots sans
aucun classement.
– Proposer aux élèves les plus en difficulté les trois mots géné-
riques. Orienter leur regard sur l’illustration également.

27 2   D’autres mondes
Décrire une atmosphère
Écriture Manuel, p. 27

OBJECTIFS À moi d’écrire ! (30 min)


• Produire des écrits variés.
• Utiliser un vocabulaire précis. Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
Dispositif : individuel.
Exemples de corrigés
J’observe (45 min)
1. On rappellera qu’il ne s’agit pas de faire la description
Présentation du document de la pièce dans laquelle se trouve le personnage mais de
Le support est une illustration double-page extraite de l’al- dépeindre une atmosphère liant étroitement éléments du
bum L’auberge de Nulle Part, écrit par J. Patrick Lewis et décor et ressenti du personnage. On peut mener la phase
illustré par Roberto Innocenti en 2002. L’album raconte la de préparation en collectif. La liste des éléments du décor
quête fantastique d’un artiste, l’illustrateur lui-même, en mal et celle des sensations seront ensuite affichées et viendront
d’inspiration. Au hasard des routes, sa 4L rouge l’a conduit en support pour l’écriture du texte.
à l’Auberge de Nulle part, où l’attendent des personnages La chaleur du feu qui crépite dans la cheminée me récon-
que les élèves pourraient reconnaitre : Huckleberry Finn, forte après ce long périple jusqu’à l’auberge. Deux lampes
Long John Silver, La Petite sirène, Antoine de Saint-Exu- anciennes diffusent une douce lumière tout en contraste
péry, Moby Dick, Don Quichotte, etc. avec la tempête que je viens d’affronter à l’extérieur. Cette
L’album pourra être présenté dans son intégralité en classe chambre, avec ses bouquets de roses, ses coussins moel-
pour la beauté des illustrations et les clins d’œil aux héros leux et ses confortables fauteuils est un véritable havre
de la littérature. de paix. Rassuré et réchauffé, je n’ai qu’une envie : m’as-
Dispositif : temps de réflexion individuel puis échange col- seoir et savourer tranquillement le bon repas qui m’attend.
lectif. 2. Je suis bien arrivé et je vais bien. L’auberge est posée
au milieu de nulle part, perchée sur des rochers battus par
Réponses attendues
les vents. Les orages qui éclatent tous les soirs au coucher
1. Les autres éléments pouvant être perçus par le personnage : du soleil font un spectacle de sons et lumières, d’éclairs
un éclair – des mouettes dans le ciel – l’odeur de la mer – et de tonnerre. Les vagues se fracassent violemment sur
les nuages gris – le grondement du tonnerre – les vagues la digue et entrainent le sable de la plage jusque sur le
qui se brisent sur les rochers – la lumière du soleil couchant chemin pavé. J’ai l’impression de manger du sel tant les
– le goût du sel sur les lèvres – la lumière du porche – la embruns sont puissants par ici. Les mouettes qui passent
sensation d’humidité – le vent – les pavés mouillés et le en criant dans le ciel semblent se moquer de moi, perdu au
reflet des phares… milieu de toute cette eau. Dès qu’il fera meilleur, je parti-
Pour aller plus loin dans la recherche, ces éléments rai explorer les alentours. À bientôt.
pourront être classés dans un tableau selon le sens auquel
ils correspondent (vue, odorat, ouïe, toucher, goût). En prolongement à la présentation de l’album, un débat
d’idées pourrait être initié à l’oral à partir des questions :
2. Cette question fait appel au ressenti de chaque élève, il
– Peut-on perdre son imagination ?
n’existe dont pas UNE réponse correcte attendue. L’enjeu est
– Comment nourrir son imagination ?
ici d’amener l’élève à prendre appui sur des éléments précis
de l’illustration pour expliquer sa réponse.
Ex. : À cause du bruit des vagues qui se fracassent sur les Clic
rochers et de celui de la foudre, je me sens plutôt inquiet
et effrayé. Le moteur de recherche sécurisé Kwant Junior s’adresse à un
public de 6 à 13 ans. Pour mettre en œuvre la modification
de l’illustration, il est possible d’utiliser les mêmes logiciels
ou applications que ceux proposés dans la situation d’écriture
« Décrire un lieu ».

CM2 28
Unité 3 Fantastiques créatures Manuel, pp. 28-41

Présentation de l’unité
Cette ultime unité de la période 1 repose sur les créatures fantastiques et permet donc d’aller encore plus
loin dans ce genre littéraire. Les textes sont de natures différentes. Le texte narratif est extrait d’un célèbre
roman de Dino Buzzati et c’est ainsi l’occasion d’aborder une œuvre qu’on peut qualifier de classique.
Le second texte relève du genre documentaire. La créature fantastique est ainsi présentée de deux manières
très distinctes : dans le premier texte, il règne un véritable mystère autour du K, puisque l’on ne détient pour
seules informations que des rumeurs ; dans le second cas, on dresse une sorte de carte d’identité du vampire
(son origine, ses attributs…). Les pages d’oral proposent d’autres créatures fantastiques rencontrées au
cinéma, mais à des époques très différentes puisque Peau d’âne côtoie Avatar. On notera que ces créatures
sont toutes dérivées de l’être humain. Cette caractéristique devra être notée. La Galerie d’artistes explore
le thème de l’utopie à travers les arts. C’est une manière de prolonger le travail sur le fantastique en allant
encore au-delà du réel, comme l’annonçait le titre de cette première période.


Oral Manuel, pp. 28-29

l’objet de sa souffrance. Il ne semble pas digne de confiance


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
car on a l’impression qu’il se dissimule et qu’il est solitaire. Il
doit d’abord penser à survivre. Peut-être même que ce qui le
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon torture, ce sont les mensonges et les vilenies qu’il a perpétrés.
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son Ou bien : Il semble qu’un personnage aussi vulnérable,
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses qui a autant souffert, ne supporte pas de faire du mal. Par
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- conséquent, on peut tout à fait lui faire confiance, il saura
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et montrer de la reconnaissance et de la gratitude.
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com-
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) Photo B :
3. Cette femme est grande, fine et bleue. Des lignes blanches
OBJECTIFS courent sous la peau de son visage et tracent des volutes sur
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, son front. Ses oreilles très hautes sur sa tête sont pointues ;
un discours, un texte lu. son nez aplati et son regard lointain lui donnent un air
• Parler en prenant en compte son auditoire. songeur. Ses cheveux tombent sur ses épaules et son cou est
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les autres, orné de colliers de perles. Autour d’elle la nature est au
écouter autrui et apprendre à justifier son point de vue. diapason, tout est mauve et léger. Une graine flotte
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
délicatement au-dessus de sa main et, derrière elle, de grandes
Présentation de la séquence lianes créent un mur protecteur.
Décrire un personnage fantastique pour manier les codes du 4. Ce personnage semble sympathique grâce à la douceur
surnaturel. Le portrait doit traiter de ses aspects physiques, qui émane de l’image. Les couleurs mais aussi la finesse des
moraux et comportementaux. traits du personnage rehaussent l’impression de délicatesse
et de gentillesse.
Observons et échangeons (45 min) Photo C :
Photo A : 5. Le réalisateur utilise l’imaginaire du spectateur pour lui
1. Ce personnage semble petit, gris et fatigué. Ses yeux verts faire comprendre que le personnage de droite est une fée.
remplissent son large visage et expriment une profonde tristesse. En effet, tout dans le costume de la marraine nous indique
Les rides de son front semblent indiquer que ce personnage qu’il s’agit d’une fée. La collerette préfigure les ailes des
a déjà bien vécu. Son crâne dégarni garde encore quelques fées imaginaires et les manches larges et vaporeuses nous
mèches de cheveux fins. Ses oreilles grandes et un peu pointues laissent imaginer le nombre de sorts qu’elle possède, un peu
nous indiquent qu’il n’est pas tout à fait humain. En nous à l’instar de la fumée qui jaillit d’un magicien. La blondeur
présentant son dos voûté et balafré, ce personnage accentue de ce personnage signifie aussi que c’est une bonne fée.
encore plus son aspect misérable, et la nature stérile et 6. La fée lève son index tout en penchant légèrement la tête,
minérale rehausse sa souffrance. Par ailleurs, le cadrage de elle semble donner un conseil. Il s’agit d’une relation de
cette image focalise l’attention sur son centre, où se situe le confiance puisque Peau d’âne écoute attentivement ce que
personnage, car il est le sujet unique de celle-ci. lui dit sa marraine.
2. Les couleurs grise et minérale accentuent la froideur 7. Un personnage fantastique possède des caractéristiques
du personnage et incitent le spectateur à s’en méfier. Le physiques et/ou magiques qui le rendent différent mais aussi
personnage doit être torturé, son esprit semble accaparé par parfois unique.

29 3   Fantastiques créatures
Je parle (45 min)
construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
(15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la parole.
Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail Analyser avec le groupe la production individuelle.
en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min). Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et des conseils pour s’améliorer.

Le K
Lecture 1 Manuel, pp. 30-31
Matériel : manuel, cahier d’écriture, dictionnaires, tableau collectif.

jouer sur les sonorités (cas, karma, killer…). Le K peut


Enregistrement du texte
aussi faire référence au Kraken, cette créature fantastique
scandinave, poulpe géant qui poursuit les marins et les navires.
Présentation du texte 3. Les dialogues se repèrent grâce aux tirets et aux guillemets.
Une nouvelle est un récit court en prose, parfois un récit
d’aventures.
« Le K » est une des nouvelles du recueil écrit par Dino Buzzati Lecture du texte (10 min)
(1906-1972), auteur italien.
Dans ses nouvelles, Dino Buzzati mélange souvenirs d’enfance OBJECTIF
et mondes fantastiques ou merveilleux, avec une touche de Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
suspens qui laisse le lecteur en haleine. de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
L’univers du texte
• Avant toute recherche approfondie sur Internet ou en Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.
bibliothèque, on fera appel aux connaissances littéraires
des élèves qui, à travers la lecture, mais aussi les adaptations
cinématographiques, connaissent L’Odyssée (Homère) et ses Je comprends (20 min)
sirènes, Pinocchio (Carlo Collodi) et Monstro la baleine,
Vingt-mille lieues sous les mers (Jules Verne) et le calamar OBJECTIF
géant. Aborder les passages de la Bible avec la baleine, qui Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
avale Jonas le prophète, et le Léviathan. des informations explicites et en inférer des nouvelles.
À partir de ce que les élèves savent, demander de faire une
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
recherche plus approfondie pour connaitre l’histoire dans
laquelle apparaissent ces monstres. Travail de recherche individuel. Demander aux élèves de noter
• Un monstre : leurs réponses sur le cahier de brouillon et d’indiquer les
1. Être fantastique de la mythologie populaire. Synonymes : mots ou les lignes sur lesquels ils s’appuient pour argumenter
géant, chimère, génie, troll, sirène… leurs réponses.
2. Animal, personne ou objet de très grande taille ou effrayant. 1. Vrai ou faux.
3. Personne effrayante physiquement parce que hors norme • Vrai : « Il y a une chose noire qui se montre de temps en
ou inhumaine, qui suscite la peur. temps » (l. 6).
Rappeler la racine du mot (« monstr ») qui est en rapport • Faux : « Je vais me faire bien du souci pour toi… » (l. 14).
avec le verbe « montrer ». Autrefois, le « monstre » était • Faux. « C’est le monstre que craignent tous les navigateurs
la personne que l’on montrait parce que, hors norme, elle de toutes les mers du monde » (l. 16).
suscitait curiosité et frayeur. • Faux. « Le métier de marin n’est pas fait pour toi, mon fils.
Il faut te résigner » (l. 32-33).
Avant de lire (10 min) 2. Il y a trois personnages dans cet extrait. Deux d’entre eux
(Stefano et son père) sont aisément identifiables car ils sont
OBJECTIF
présents dans les dialogues. Le troisième est le K (« une chose
Repérer les principaux éléments du texte. noire qui se montre de temps en temps », l. 6) qui, bien que
suggéré et peu visible, est au cœur et à l’origine de l’histoire.
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. 3. Lorsque le K choisit une victime, « il la suit pendant des
Guider ensuite l’observation par les questions en veillant années […] jusqu’au moment où il réussit à la dévorer »
à ce que les réponses s’appuient sur le document et soient (l. 19-20). Le K ne laisse aucun répit à sa victime (l. 28-29).
argumentées. 4. Le père décide de ramener son fils Stefano au port et ne
1. Ce texte est un extrait de nouvelle. Demander d’expliquer souhaite plus qu’il embarque sur un bateau (l. 35-36).
ce qu’est une nouvelle en littérature. Confirmer la réponse par 5. À la fin du texte, on ressent un malaise, un sentiment
l’observation, à la fin de l’extrait, des indications fournies sur d’angoisse, d’inquiétude et d’appréhension. Les mots
l’auteur et le livre dont est tiré cet extrait. Faire remarquer qui traduisent cette sensation sont : « C’était son K qui
que le titre de la nouvelle est aussi le titre du recueil. croisait lentement, de long en large, et qui l’attendait avec
2. Laisser libre cours à l’imagination des élèves, qui peuvent obstination » (l. 39-41).

CM2 30
Je découvre le fonctionnement 2. Établir au tableau une grille de lecture pour valider
d’un récit fantastique (20 min) l’intonation des lecteurs.
Exemple :
OBJECTIF J’ai perçu J’ai eu des J’ai ressenti Le K m’a
Comprendre un texte par le repérage de ses principaux l’inquiétude frissons. personnelle- paru réel.
éléments et par l’analyse précise des traits distinctifs qui du père. ment la
lui donnent sa cohérence. situation
Travail collectif. angoissante.
1. Le dialogue maintient le suspens et donne un rythme Oui
soutenu d’inquiétude grandissante au fur et à mesure de la
Non
lecture. Les dialogues sont souvent composés de phrases
exclamatives ou interrogatives. Le temps utilisé est le présent, Faire lire quelques élèves puis compléter la grille
qui a valeur de présent d’énonciation (le temps est utilisé au collectivement pour chaque lecteur. Discuter et argumenter.
moment où l’action se déroule) ou qui a valeur de présent de L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
vérité générale (le père décrit le monstre comme une réalité de comparaison.
incontestable, connue de tous).
2. Dans les parties descriptives du texte, les temps employés
sont le passé simple pour les actions courtes à la suite d’une J’enrichis mon vocabulaire (15 min)
prise de décision immédiate (ce qui donne un rythme haletant
au texte) et l’imparfait (à la fin du texte, ce qui donne une OBJECTIFS
lenteur lourde et qui entretient le suspens et l’appréhension) • Utiliser avec aisance un dictionnaire.
pour décrire l’attente et l’obstination patiente du K. • Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au
3. Le K est d’abord présenté sous son aspect légendaire : sens figuré.
« C’est le monstre que craignent […] il choisit sa victime, • Dans un texte, relever les mots d’un même domaine (par
exemple, le vocabulaire de la mer).
[…] il la suit pendant des années […] le plus étrange c’est
que personne n’a jamais pu l’apercevoir […] » (l. 15-21). Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou
Son aspect physique est ensuite décrit : « C’est un squale numérique.
effrayant » (l. 17), « Ce mufle de bison, cette gueule qui ne 1. Travail individuel, puis mise en commun et confrontation des
fait que s’ouvrir et se fermer spasmodiquement, ces dents réponses (en fonction du matériel disponible en classe, on pourra
terribles… » (l. 26-27). envisager de projeter les deux planches pour une correction
Faire remarquer aux élèves que le père de Stefano décrit le K collective). « Croiser » est polysémique : veiller à ce que les
comme s’il l’avait déjà vu et donc que l’animal monstrueux élèves identifient sa définition dans le contexte de la navigation.
était connu visuellement des hommes. La description Une poupe : l’arrière d’un navire. Un sillage : la trace d’écume
est réaliste. Puis il lui attribue un comportement qui est qu’un navire laisse derrière lui à la surface de l’eau. Un
spécifiquement humain ; enfin, il lui indique que personne squale : requin, en particulier de la famille des squalidés.
n’a jamais pu l’apercevoir. Spasmodiquement : qui se fait par à-coups brusques (adverbe).
4. Cette organisation suscite l’imaginaire et évoque la Croiser : pour un bateau, effectuer des allées et venues.
superstition. Le monstre est d’abord décrit à travers son
2. Travail en binômes puis collectif. Collecter les réponses
attitude patiente, obstinée, persévérante, ce qui contribue à
et les trier dans un tableau en fonction d’un terme générique
faire imaginer physiquement, puis il est décrit physiquement
(personne, lieu, élément ou objet…).
(mufle, gueule, dents terribles), ce qui amplifie l’aspect
inquiétant et monstrueux de la créature imaginée. Exemple :
5. Un texte « fantastique » contient une alternance et un Personnes Objets et Vocabulaire Actions Animaux
mélange d’éléments du réel et d’imaginaire, de surnaturel, éléments géogra-
ce qui est bien le cas ici. phique
du littoral
Je lis à haute voix (10 min) Capitaine, Voilier, Rivage, Débarquer, Squale.
marin, bateau, port, grève. croiser.
OBJECTIF naviga- poupe,
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un teur. longue-
extrait de texte après préparation. vue, navire,
à bord,
Travail en binômes ou collectif. sillage,
1. Rappeler la consigne collectivement. Repérer le numérotage vagues,
des lignes. Fournir si possible le texte sur support papier (ou mât.
vidéoprojeté) et demander aux élèves de surligner de couleurs
distinctes les différentes « voix ». 3. « Il ne te laissera pas un instant de répit » signifie « Il ne
Trois voix sont nécessaires : le père de Stefano, Stefano (pour te laissera jamais tranquille, jamais en paix. Il ne s’arrêtera
les dialogues) et le narrateur. pas de te tourmenter, il te poursuivra sans relâche. »

31 3   Fantastiques créatures
Je débats avec les autres J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
(durée à déterminer par l’enseignant)
OBJECTIF
OBJECTIFS Rédiger des textes courts de différents types (récits,
• Participer aux échanges de manière constructive : rester descriptions) en veillant à leur cohérence, à leur précision
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, et en évitant les répétitions.
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
respecter les règles habituelles de la communication.
écrire et du travail autour de la cohérence du récit. Pour les
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
deux exercices, on pourra proposer de rédiger sous la forme
autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue. d’une lettre ou d’un papier laissé à l’attention de ses parents.
Travail oral collectif. L’exercice 1 requiert l’utilisation du passé composé si Ste-
1. Lire la question et laisser à chacun le temps de la réflexion. fano se justifie en racontant son voyage et sa rencontre avec
Cette question ne demande pas de réponse étayée par des le K. On peut proposer aux élèves de réinvestir le vocabu-
éléments du texte, mais plutôt une réponse basée sur une laire du texte pour rédiger.
réflexion et un ressenti personnels. Donc toute réponse est L’exercice 2 est plus complexe car l’argumentation peut se
acceptable si elle est argumentée. faire au futur et/ou au conditionnel et elle se base sur l’ambi-
Exemples : « Oui, il a raison car il croit en cette légende et valence du réel et du surnaturel, de la réalité et de la croyance.
il tient tant à son fils qu’il préfère ne pas prendre le risque Exemples de corrigés
qu’il lui arrive malheur », « Non, il a tort car il faut laisser 1. Chère Maman,
les gens vivre leurs propres expériences, leur faire confiance Papa est reparti en mer en me laissant au port. Lors de notre
et ne pas transmettre ses propres peurs ou croyances ». voyage, nous avons croisé la route d’un animal effrayant.
2. Les possibilités de réponses sont multiples et dépen- Papa m’a expliqué que ce monstre dévorait les marins sur
dent du point de vue et de l’imaginaire de chacun face au lesquels il avait jeté son dévolu et qu’il ne me laisserait
« fantastique » : jamais en paix. J’ai eu très peur et je me suis résigné à ne
• Stefano obéit à son père et regrette toute sa vie de n’avoir pas être marin. Je n’irai plus jamais en mer.
jamais pu repartir en mer. 2. Chers parents,
• Stefano désobéit et se fait rattraper par le K qui le dévore. Je sais que je vais vous peiner mais j’ai décidé, malgré vos
• Stefano désobéit et ne rencontre jamais le K. mises en garde, de réaliser le rêve de ma vie : être marin.
• Stefano désobéit et croise le K toute sa vie sans que jamais Ce qui doit arriver arrivera. Je saurai me protéger de la
rien ne lui arrive. menace du K, s’il existe ! Je suis fait pour vivre en mer et ce
• Stefano désobéit et réussit à combattre et à capturer le K. n’est pas une légende qui m’arrêtera ! Je crains de regretter
toute ma vie d’avoir renoncé à mes choix à cause d’une
peur imaginaire. Et puis, s’il m’arrive quelque chose, au
moins aurai-je été au bout de mes rêves. C’est mon destin.

Vampires
Lecture 2 Manuel, pp. 32-33
Matériel : manuel, cahier d’écriture, dictionnaires, tableau collectif.

de Roman Polanski, mais aussi Nosferatu de Murnau


Enregistrement du texte
(vraisemblablement inconnu des élèves), Buffy contre les
vampires (série télévisée), Twilight (saga américaine de
Présentation du texte Stephenie Meyer).
Il s’agit ici d’un documentaire consacré aux différentes créatures
fantastiques de la littérature et de l’imaginaire occidentaux. Avant de lire (10 min)
Cette double page porte sur un thème qui captive les élèves,
les vampires, étayé de plusieurs rubriques : les croyances, la
science, l’adaptation cinématographique. OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.
L’univers du texte
• Avant toute recherche approfondie sur Internet ou en Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.
bibliothèque, on fera appel aux connaissances littéraires Guider collectivement l’observation par les questions en
des élèves à travers la lecture, de Dracula (Bram Stoker  : veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et
1847-1912) à Petit vampire, personnage de Joann Sfar, etc. soient argumentées.
• Les films de vampires sont très nombreux. Citons la série 1. Ce texte est un documentaire qui regroupe plusieurs
des Dracula, avec Christopher Lee, Le Bal des vampires, rubriques. Il renseigne sur ce qu’est un vampire dans la

CM2 32
croyance populaire, les rituels à adopter vis-à-vis des J’analyse un documentaire (20 min)
vampires, les adaptations qui ont été faites au cinéma
concernant le célèbre personnage Dracula, mais aussi ce
OBJECTIF
qu’est un vampire dans le monde animal.
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
2. La première réponse qui s’impose aux élèves sera « une
cohérence.
créature qui a des canines pointues et qui se nourrit du sang
de ses victimes ». Cette définition spontanée sera, par analogie, Oral collectif pour argumenter les réponses.
à mettre en parallèle avec la chauve-souris si certains élèves 1. Il y a 5 rubriques dans ce texte documentaire. Elles ne
choisissent de définir le vampire sous sa forme « animale ». racontent pas d’histoire mais fournissent des informations
3. Il y a 5 textes. L’habitude de la lecture et la présentation du (texte informatif) sur les vampires, les croyances, la science.
document (numérotage des lignes) induisent la réponse : ils On peut choisir de les lire dans l’ordre que l’on veut puisque
sont à lire du premier au dernier, même si les élèves pour- les sujets traités dans chacune sont indépendants les uns des
ront se rendre compte que ce n’est pas obligatoire. autres. Le titre de chaque rubrique fournit des pistes sur le
contenu du texte.
2. Seul le texte « Les vampires ont parfois du bon » décrit
Lecture du texte (5-10 min)
réellement les vampires, c’est-à-dire l’animal réel qui porte ce
nom. L’introduction décrit les vampires en tant que créatures
OBJECTIF fantastiques.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales Les autres rubriques rapportent des anecdotes, des
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge.
superstitions et des croyances sur la créature fantastique
qu’est un vampire.
Lecture individuelle pour s’approprier le documentaire.
3. Les images servent à illustrer la peur que suscitent les
vampires et toutes les histoires qui s’y rapportent, que ce
Je comprends (20 min) soit l’animal (qui n’est pas très apprécié) ou la créature
fantastique.
Faire remarquer aux élèves que l’acteur qui interprète Dra-
OBJECTIF
cula sur la photo n’est pas effrayant en lui-même mais que
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer des nouvelles. c’est son expression et la trace de sang au coin de ses lèvres
qui le rendent effrayant.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. 4. Les élèves, très documentés sur ce sujet, affineront leurs
Travail de recherche individuel. Demander aux élèves de noter connaissances en puisant dans les textes des éléments divers
leurs réponses sur le cahier de brouillon et d’indiquer les qu’ils ignoraient. Le texte « Littérature et cinéma » est pro-
textes ou les lignes sur lesquels ils s’appuient pour argumenter bablement, d’un point de vue littéraire, celui qui leur en
leurs réponses. apprendra le plus.
1. Vrai ou faux.
• Faux. On connaît des histoires de vampires dans le monde Je lis à haute voix (10 min)
entier (« Un phénomène universel », l. 8).
• Vrai. Les vampires sont des créatures cauchemardesques,
OBJECTIF
qui changent d’aspect (l. 1-2) et qui peuvent prendre l’aspect
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
d’un autre animal (l. 10-11).
extrait de texte après préparation.
• Faux (l. 31-32).
• Faux. En 1897, l’écrivain irlandais Bram Stoker publie 1. Rappeler la consigne collectivement.
Dracula (l. 22-23). Proposition : établir au tableau une grille de lecture pour
2. Les vampires fuient la lumière du jour car les rayons du valider l’intonation des lecteurs.
soleil peuvent les faire tomber en poussière (l. 3). Exemple :
3. Deux réponses sont possibles selon que l’on pense à la
créature fantastique ou à l’animal nocturne. L’intonation L’intonation J’ai ri. J’ai eu
– Une morsure de vampire tue la victime et la transforme était théâtrale. était lugubre. peur.
en vampire (l. 6).
– Une morsure de vampire provoque une plaie qui ne cicatrise Oui
pas (l. 18-19). Non
4. L’ail, l’eau bénite, les branches d’aubépine et les graines
de moutarde offriraient une protection contre les vampires Faire lire quelques élèves, puis compléter la grille
(l. 13-14). collectivement pour chaque lecteur. Discuter et argumenter.
5. À partir de la salive des chauves-souris vampires, la L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
médecine a mis au point un médicament anticoagulant (l. 20). de comparaison.

33 3   Fantastiques créatures
2. Le ton à employer est celui du commentateur de documentaire « d’accord » ou « pas d’accord ». La difficulté va résider
télévisé (type « C’est pas sorcier »). Proposer aux élèves qui lisent dans la justification de leur point de vue, qui va s’appuyer
de le faire sans que leurs camarades les voient (ils se retournent sur leurs croyances familiales, personnelles, sur la difficulté
au fond de la classe, se mettent dans un recoin…), ni ne voient de discerner le réel de la fiction dans les diverses séries
le texte, comme s’ils écoutaient un documentaire à la radio. télévisées qu’ils regardent. En ce qui concerne la chauve-
souris vampire, il s’agit d’une réalité scientifique animalière
que l’on ne peut mettre en doute.
J’enrichis mon vocabulaire (15 min)
2. Les gens aiment avoir peur, se faire peur, se créer des sen-
sations et des émotions fortes sans se mettre en danger. Cela
OBJECTIFS fait travailler notre imagination.
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Connaître et utiliser oralement le vocabulaire concernant
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille). J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire papier ou


numérique. OBJECTIF
Travail individuel, puis mise en commun et confrontation des Rédiger des textes courts de différents types (récits,
réponses (en fonction du matériel disponible en classe, on descriptions) en veillant à leur cohérence, à leur précision
et en évitant les répétitions.
pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une correction
collective). La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
1. Insister sur la construction des deux mots (préfixe, radical, écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
suffixe) et demander de trouver d’autres mots construits avec Pour l’exercice 1, on peut proposer aux élèves de s’inspirer
les mêmes éléments : livresque, chevaleresque, antipode, de la structure du texte pour rédiger le leur et d’inventer un
antiatomique, antimite, antisismique, etc. film de vampires s’ils n’en connaissent pas.
– « Cauchemardesque » (adj.) : qui produit une sensation Pour l’exercice 2, les élèves pourront s’inspirer de leurs
comparable à celle éprouvée lors d’un cauchemar. connaissances ou laisser libre cours à leur imagination sur
– « Un anticoagulant » : substance empêchant ou réduisant la le sujet.
coagulation du sang. Exemples de corrigés
2. Chauve-souris, loup, chien, bovins, étalon. 1. En 1967, le cinéaste Roman Polanski réalise Le Bal
Faire effectuer cette tâche individuellement, puis procéder à une des vampires. L’histoire, fantastique et humoristique à
correction collective. la fois, raconte comment deux chasseurs de vampires se
Faire remarquer que certains mots désignent des animaux, retrouvent dans un château en Transylvanie, la patrie de
d’autres des catégories d’animaux (bovins) et demander aux Dracula, à participer bien malgré eux à un bal de vampires.
élèves de citer d’autres bovins (vache, veau, buffle, bison…). Déguisés en vampires pour passer inaperçus, ils réussissent
« Étalon » définit un bel animal mâle reproducteur sans que soit à s’échapper après de nombreuses péripéties. Ce film, qui
nécessairement précisé de quelle catégorie d’animal il s’agit mélange frissons d’horreur et fous rires, est un film à ne
(souvent le cheval). pas manquer.
3. Il s’agit d’un beau cheval blanc de race, qui avance sans 2. LA FAMILLE D’UN VAMPIRE
crainte. Le vampire choisit son conjoint parmi ses victimes. Ainsi,
lorsqu’un vampire mord une victime et que celle-ci se
transforme en vampire, il peut choisir de l’épouser et de
Je débats avec les autres
fonder une famille. Les enfants du couple vampire sont
(durée à déterminer par l’enseignant)
des vampires. Les parents vampires sont très protecteurs
envers leurs petits. Dans les premiers mois de leur vie, ils
OBJECTIFS leur préparent des biberons de sang qu’ils ont aspiré chez
• Participer aux échanges de manière constructive : rester leurs victimes. À deux ans, les petits vampires sont sevrés,
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
leurs canines ont poussé et leurs parents leur enseignent la
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication. manière de se nourrir eux-mêmes en mordant des humains !
• Prendre part à un dialogue devant les autres, écouter
autrui, formuler et justifier un point de vue.

Travail oral collectif.


1. Lire la question et laisser les élèves exprimer leur réponse
à brûle-pourpoint. Chacun d’entre eux peut répondre par

CM2 34
Les créatures imaginaires
Vocabulaire lexical Manuel, p. 34

Un ogre : Personnage qui dévore les enfants dans les contes


Cartes d’identité de l’exercice 1 à imprimer.
et les légendes. • Un gnome : Petit génie difforme chargé de
conserver et de protéger les trésors de la terre. • Un lutin : Petit
OBJECTIF génie malicieux qui apparait la nuit et qui porte un chapeau
Chercher à enrichir son vocabulaire. pointu. • Un elfe : Petit génie qui symbolise les forces naturelles
de la forêt et qui a les oreilles pointues.
Présentation de la séquence 3. Écrit individuel. Il s’agit de montrer sa connaissance des
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener caractéristiques des créatures imaginaires.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations Les loups-garous se transforment lorsque la lune est pleine.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à • Le phénix renaît de ses cendres. • L’hippogriffe est une
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au créature mi-cheval, mi-aigle. • Les vampires ne supportent
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à pas la lumière du jour et se nourrissent de sang. • Les sirènes
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). ensorcellent les marins grâce à leur chant.
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent Différenciation :
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions Proposer aux élèves les plus en difficulté des images illustrant
linguistiques. les créatures.
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. 4. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
connaissance des images, des expressions qui fleurissent
Commentaires des exercices (45 min) dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
1. Écrit individuel. Le principe de l’exercice est de retrouver
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
les antonymes de chaque élément de la carte d’identité des
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
deux personnages : attribut, statut dans les contes, action,
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
particularité physique.
« Le talent de cet acteur est reconnu de tous, il peut jouer tous
La sorcière : balai, marâtre, jette des sorts, nez crochu. La
les rôles : c’est un monstre sacré » est la phrase dans laquelle
fée : baguette magique, marraine, exauce des vœux, nez fin.
l’expression « être un monstre sacré » est la mieux utilisée.
2. Écrit individuel. Il s’agit ici de retrouver la définition de
chaque personnage imaginaire. Demander aux élèves de
souligner ce qui leur a permis d’effectuer l’association.

Décrire un personnage
Écriture Manuel, p. 35

Le lexique peut faire obstacle à la compréhension en lecture


OBJECTIFS
• Produire des écrits variés.
autonome, l’enseignant veillera donc à expliciter les termes
• Écrire la description d’un personnage. les moins courants.
Dispositif : collectif.

Réponses attendues
J’observe (45 min)
1. Le personnage décrit est censé être « un spectre horrible ».
Présentation du document L’enseignant précisera rapidement le contexte et l’identité
Le Fantôme de Canterville, nouvelle publiée en 1887 par réelle du spectre afin que les élèves ne partent pas sur une
Oscar Wilde, raconte les malheurs d’un fantôme après le fausse piste.
rachat de son domaine par le ministre américain Otis et sa 2. La description qui est faite du spectre est uniquement
famille. Loin d’être effrayés par le spectre, les nouveaux arri- visuelle et concerne : ses cheveux – son visage – ses vêtements
vants vont lui mener la vie dure… Tout en humour grinçant, – sa taille – les accessoires qu’il porte.
ce récit se prête à merveille à une lecture feuilleton, offerte 3. Les éléments suivants seront relevés et listés lors d’une
par l’enseignant ou préparée par des élèves. relecture collective du texte :
L’extrait proposé décrit la rencontre entre le vénérable fan- immobile – monstrueux – tête chauve et brunie – visage
tôme qui hante le domaine de Canterville Chase depuis des rond, gras et blanc – un rire hideux – une grimace éternelle
siècles et les jumeaux Otis bien décidés à lui jouer les pires – des yeux – des rais de lumière écarlate – la bouche – un
tours. Le personnage dépeint dans l’extrait n’est pas le fan- large puits de feu – un vêtement hideux – neiges silencieuses
tôme lui-même mais une créature mise en scène par les – forme titanesque – sur sa poitrine – un écriteau – dans la
enfants pour l’effrayer. main droite – un glaive d’acier brillant.

35 3   Fantastiques créatures
Lors de cette étape, il serait intéressant que les élèves dessinent Il sera certainement nécessaire de guider les élèves par de
la créature telle qu’ils se la figurent à partir des éléments listés courtes amorces afin que la description ne ressemble pas à
ci-dessus. La comparaison des dessins obtenus donnerait une liste dont les items commencent tous par : il a / il est…
l’occasion d’échanger sur la marge d’interprétation laissée L’enseignant pourra donc proposer de commencer par le
par une description plus ou moins précise ainsi que par prénom de l’élève décrit, par mon ami(e), ce garçon, ses
l’imagination de chacun. yeux sont..., elle se coiffe...
4. L’enseignant lit uniquement les deux premières phrases 2. Il est important de préciser ce qu’est un portrait moral
du texte, avec puis sans les passages soulignés. et les précautions à prendre pour ne blesser la sensibilité
Lorsque l’on supprime les expressions soulignées, la de personne par une description maladroite.
description devient moins précise, moins effrayante. La plupart du temps, il aime bien plaisanter et s’amuser.
Les comparaisons permettent au lecteur d’imaginer plus Il a plutôt bon caractère mais il ne faut quand même pas
précisément la scène. trop l’embêter car il peut se fâcher très fort ! En classe, il
est sérieux et calme sauf lorsque c’est le cours d’anglais
et qu’on apprend des chansons : il fait alors le clown et
À moi d’écrire ! (30 min)
amuse toute la classe en prenant un accent bizarre.
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction. Adaptée au théâtre et au cinéma, cette nouvelle fantaisiste
Dispositif : individuel. pourrait donner lieu en prolongement à un projet de jeu
théâtral afin de faire vivre ces personnages hauts en couleur.
Exemples de corrigés
1. Pour des raisons pratiques, ce travail d’écriture pourra,
selon le choix de l’enseignant, être mené en binômes ou Clic
être précédé d’une étape dessin ou photo qui servira ensuite
de support à l’écriture. Utilisation des mêmes outils numériques que dans les situations
Gauthier a les cheveux noirs, courts et lisses mais avec 1 et 2 : décrire un lieu et décrire une atmosphère. Les portraits
un bel épi sur le sommet du crâne. Ses yeux sont couleur numériques des élèves pourront être imprimés et constituer le
noisette et semblent rire tout le temps. Des fossettes appa- trombinoscope de la classe.
raissent sur ses joues lorsqu’il sourit. Un minuscule grain
de beauté est posé sur le lobe de son oreille droite. Il doit
porter des lunettes mais ne les met pas toujours en classe.

CM2 36
Poésie Manuel, pp. 36-37

• Observation et analyse des illustrations : Que représentent-


Enregistrement des poésies
elles ? À quel poème se rapportent-elles ? Demander aux
élèves comment ils auraient illustré ces deux poèmes.
OBJECTIFS • Lecture silencieuse des poèmes, puis lecture orale par
• Comprendre que la poésie est une autre façon de dire les élèves du poème qu’ils préfèrent.
le monde.
• Dégager quelques-uns des traits récurrents et fonda-
mentaux du langage poétique (exploration des ressources Réponses aux questions (30 min)
du langage, libertés envers la logique ordinaire, rôle des
images, référent incertain, expression d’une sensibilité par- 1. Le fil conducteur de ces poèmes est la peur. L’émotion
ticulière et d’émotions). est évoquée à des degrés divers, de l’inquiétude à la terreur.
Inspection Générale et Bataille l’abordent avec humour,
Présentation des textes Monstres avec tendresse tandis que Terreur décrit avec
La sélection proposée emprunte à diverses époques, du précision et détails les effets physiques de la terreur et de
classique avec Terreur de Guy de Maupassant, au contemporain l’épouvante. Le champ lexical de la peur y est très riche.
avec Bataille de Shel Silverstein. 2. Le poème Bataille joue avec le lecteur (ou l’auditoire) : il
Selon les compétences de lecteurs des élèves, l’enseignant crée l’attente en proposant de raconter un événement effrayant
choisira de leur confier la lecture à voix haute des poèmes ou de puis, faisant à la fois les questions et les réponses, il clôt la
la mener lui-même, ceci afin que les sons, les enjambements, discussion en laissant le lecteur sur sa faim. Il ne sait pas de
les pauses soient entendus et la musicalité des poèmes rendue. quoi (ou de qui) il était question et n’a aucun indice pour le
découvrir. De là à penser qu’il ne s’est en fait rien passé…
Découverte et mise en voix (45 min) 3. Monstres comporte seulement deux phrases qui courent
chacune sur quatre lignes. Ce poème est l’occasion d’aborder
• Livre fermé, lire les poèmes à haute voix ou faire écouter la notion d’enjambement « et sur votre poignet posent... ».
les enregistrements disponibles sur le CD-Rom. 4. Dans le poème Monstres, l’alternance de vers courts et de
• Livre ouvert, laisser quelques minutes aux élèves pour vers longs donne un rythme soutenu soulignant la rapidité
prendre connaissance des deux pages (les questions seront lues de l’action.
dans un second temps). Demander aux élèves de reformuler Dans le poème Terreur, le rythme est régulier grâce à des
le contenu des poèmes (cette partie doit être ponctuée de vers de même longueur. Ce rythme évoque un temps qui
réécoutes totales ou partielles des poèmes). dure, laissant tout le temps au lecteur de ressentir la terreur
décrite, comme s’il la vivait lui-même.
5. Le seul poème de la sélection écrit en vers libres (sans
rimes) est Monstres.

37 3   Fantastiques créatures
Atelier de lecture Manuel, pp. 38-39
Matériel : manuel, cahier d’écriture.

Support de l’exercice 6 (grille de mots croisés) J’observe et je comprends une image


(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS Travail collectif pour permettre de donner des repères de lec-


• Automatisation de la reconnaissance des mots, lecture ture d’images et favoriser les échanges.
aisée et fluide. Augmentation de la rapidité et de l’efficacité 4. • Cette image est une couverture de livre (titre, auteur,
de la lecture silencieuse. dessinateur, éditeur).
• Lire sans aide les consignes du travail scolaire. • Cette image veut illustrer un texte, voire vendre le produit
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. (donner envie de lire la bande dessinée).
• On peut lire le nom de la série, le titre, le nom de l’auteur,
du dessinateur et de l’éditeur.
J’articule (durée à déterminer par l’enseignant)
• On voit deux personnages.
1. Activité à préparer en individuel, puis lecture oralisée Il s’agit d’une sorcière et d’un homme à longues canines :
devant la classe. sans doute un vampire.
Les élèves prennent connaissance des deux textes à travailler, • Mélusine tient une chauve-souris dans sa main droite ; elle
s’essaient silencieusement dans un premier temps puis s’apprête à la plonger dans une marmite.
oralement pour mettre en relief les difficultés de prononciation. 5. • Monsieur veut lui expliquer qu’elle s’apprête à utiliser
Passage devant la classe. son père (la chauve-souris) pour concocter sa potion.
Élaborer éventuellement des variantes de lecture (en articulant • C’est un gag.
exagérément, en accentuant les mots à consonance similaire : • Même sans avoir lu la BD, on peut deviner, à la première
« un matin, en prenant un bain, j’ai mangé mon pain… », en de couverture, qu’il s’agit d’un texte humoristique.
augmentant le rythme de lecture, etc.).
Jeu (durée à déterminer par l’enseignant)
Je lis des consignes (durée à déterminer par l’enseignant)
6. Cette activité peut être faite en classe ou à la maison, seul
2. Travail individuel écrit, puis correction orale collective. ou en binômes. Éviter de donner ces activités ludiques pour
1. Réponse d. — Revenir sur la notion de « mammifère ». permettre aux plus rapides de « combler » un temps de travail,
D’autres animaux figurent dans la liste, mais ce ne sont pas les élèves plus lents n’ayant jamais accès aux activités-jeux…
des mammifères (boa, araignée). Préciser qu’il faut effectuer cette activité au crayon de papier,
2. Réponse c. — Tous les mots soulignés commencent par en capitales d’imprimerie et sans accents.
une voyelle et sont indifféremment des noms d’animaux, Imprimer la grille disponible dans le CD-Rom et préparer, à
mammifères ou non, des noms féminins et masculins (âne). partir de celle-ci, une grille autocorrective à disposition dans
la classe.
1. SPHINX ; 2. FANTOME ; 3. LICORNE ; 4. ELFE ;
Je retrouve les mots (durée à déterminer par l’enseignant) 5. SIRENE ; 6. KRAKEN ; 7. DIABLE ; 8. HOBBIT ;
3. Travail individuel, puis correction orale collective. 9. VAMPIRE ; 10. CYCLOPE.
Cet exercice est basé sur le repérage rapide d’un mot, même
incomplet, à partir d’un indice (champ lexical), et non sur la
réflexion orthographique. Laisser un temps de balayage très
bref (1 min) et demander à l’élève interrogé de lire la liste
complète sans hésiter. Écrire ensuite la correction au tableau.
a. La cuisine – la chambre – la salle de bains – le salon –
les toilettes.
b. La classe – le tableau – la maîtresse – les élèves – le
cartable.

CM2 38
Galerie d’artistes Manuel, pp. 40-41

– Pour Caterpillar : les éléments qui le composent et la


Activité « Au même moment » à imprimer
décoration en dentelle avec des éléments que l’on retrouve
dans l’architecture gothique (tour, festons, rosaces…).
OBJECTIF – Pour La Tour de Babel : tour ronde en cours de construction
Développer des compétences en culture humaniste relatives ou d’abandon, qui s’élève vers le ciel au-dessus des nuages
à la lecture d’image. (galeries, forme ronde, arcs, ogives, vue de l’extérieur et
de l’intérieur, régularité de la forme et en même temps
Présentation du thème décorations différentes des ouvertures…).
Pour illustrer le thème de l’utopie, trois œuvres de techniques ⦁ Demander ensuite aux élèves d’observer la reproduction
différentes. de la couverture de la bande dessinée en leur proposant
Informations pour l’enseignant de la décrire en réinvestissant les éléments du lexique de
⦁ Wim Delvoye, né en 1964 à Gand (Belgique), est un artiste la description utilisé dans le travail effectué avec les deux
de renommée internationale qui se considère volontiers œuvres précédentes.
comme artiste ingénieur, penseur et concepteur d’objets d’art. ⦁ On peut enfin leur demander de choisir l’œuvre qu’ils aiment
Caterpillar est le résultat de la combinaison d’un tracteur à le plus et de justifier leur choix ; puis de déterminer celle qui
chenilles et d’une église gothique. Il mélange l’histoire de est la plus utopique et là encore d’en donner les raisons.
l’art et la culture populaire. ⦁ Cette rubrique doit permettre aux élèves non seulement
⦁ Voyages en Utopie de François Schuiten (dessinateur) et de découvrir trois œuvres, mais également de poursuivre
Benoît Peeters (scénariste) est la couverture d’une série de l’acquisition d’une culture dans le domaine de l’architecture
bandes dessinées : « Les cités obscures ». Cette collection et de s’exprimer sur les liens entre la réalité et le virtuel, entre
se situe dans un univers parallèle au nôtre, mais propose ce qui est présenté et ce que les auteurs ont essayé de dire.
de nombreux passages vers le monde réel. Traduite en une On peut également leur proposer de réfléchir collectivement
dizaine de langues, cette série a reçu de nombreux prix. à la symbolique de la tour en donnant des exemples de tours
⦁ La Tour de Babel de Brueguel est l’un des trois tableaux qu’ils connaissent et en leur proposant d’en rechercher
réalisés par l’artiste sur ce thème. Deux seulement nous sont d’autres, de formes et d’époques différentes.
parvenus. La tour de Babel est un épisode de la Bible (la Genèse).
Dans la plaine de Shinéar, au sud de Bagdad, le roi Nemrod et Au même moment
son peuple avaient entrepris la construction d’une tour qui devait
atteindre les cieux. Des hommes parlant tous la même langue Il s’agit de retrouver les personnages et les inventions qui
devaient rendre ce projet possible, mais Dieu, pour punir l’orgueil appartiennent au xxie siècle ou à l’époque de la Renaissance.
humain, décida de « confondre » les langages. Il créa alors la C’est l’occasion, pour les élèves, d’effectuer individuellement
diversité des langues, ce qui empêcha les hommes de réaliser leur ou par groupes des recherches sur les personnages ou les
entreprise. On peut également comprendre cet épisode comme inventions qu’ils ne connaissent pas. On peut alors leur
une explication du développement des civilisations. demander de rédiger des fiches à proposer à leurs camarades
et de faire le lien avec la culture humaniste (Martin Luther
et Martin Luther King, par exemple).
Observons et échangeons ⦁ XXIe siècle : François Schuiten, Wim Delvoye, Martin Luther
⦁ Demander aux élèves d’observer les reproductions King, François Mitterrand, Elvis Presley, le vaccin contre la
quelques minutes pour leur permettre de reconnaître ce qui poliomyélite, le lancement du premier Spoutnik et la congé-
est représenté, puis leur demander de lire la définition de lation des aliments.
« Utopie » dans « Les mots de l’Art ». Leur laisser ensuite, ⦁ La Renaissance : Martin Luther, Brueghel l’Ancien, la
à nouveau, un moment pour comprendre et élaborer une bataille de Marignan, l’invention du télescope et l’inven-
réflexion sur le lien entre l’utopie et les œuvres reproduites. tion de l’imprimerie.
⦁ Procéder ensuite à l’observation plus précise de Caterpillar
et de La Tour de Babel pour en extraire les éléments les plus
significatifs.

39 3   Fantastiques créatures
Unité 4 C’est du vécu ! Manuel, pp. 42-49

Présentation de l’unité
Cette deuxième période s’intitule « On s’implique ! » et, d’entrée de jeu, on saisit la notion d’engagement
et de témoignage que cette thématique suppose. Ainsi, les deux supports de cette unité ont leur spécificité.
Le premier support est extrait d’un album très particulier et très adapté au cycle 3. Il mêle récit de fiction,
textes documentaires, illustrations et photos. L’auteur et l’illustrateur, bien connus (Daeninckx et Pef), ont
trouvé là un moyen efficace et supportable d’aborder la Seconde Guerre mondiale et ses horreurs avec des
enfants. Le second texte est très original car le narrateur en est… une pierre ! Cette pierre va connaitre un
destin agité, l’emmenant d’une expérience à l’autre, traversant ainsi l’Histoire, le monde, les mœurs. Les
pages d’oral investissent aussi le vécu et le témoignage à travers le personnage héroïque du pompier, des
dangers qu’il court et des exploits qu’il accomplit. Les photos sont assez spectaculaires pour susciter des
réactions et les élèves seront amenés à se recentrer sur leur expérience personnelle dans l’activité proposée.
Dans toute cette unité, le « il » mène immanquablement au « je ».


Oral Manuel, pp. 42-43

sauvent les populations lorsqu’il y a danger. Sur cette photo,


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
on les voit combattre le feu. Ils remplissent leur rôle et leur
mission de sauvegarde.
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon La photo C a dû être prise quelques semaines après le feu.
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son Il existe des zones qui ne sont pas brulées parce que le feu
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses s’est arrêté, soit de façon naturelle (pluie), soit grâce à
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- l’action des pompiers.
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et 2. Il s’agit d’un désastre car, à la suite d’un incendie, toute la
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- terre est inutilisable pendant plusieurs années, jusqu’à ce que la
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
végétation puisse repousser. De plus, le feu ravage les biens des
hommes et met leur vie en danger, ainsi que celle des animaux.
OBJECTIFS 3. Les pompiers sont des professionnels formés et entrainés
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, à la gestion des situations dangereuses. De plus, leur
un discours, un texte lu. équipement, qu’ils sont les seuls à posséder, nécessite d’en
• Parler en prenant en compte son auditoire.
connaitre les usages. Ils sont donc les personnes les plus
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de qualifiées pour réagir aux situations d’urgence et/ou pour
vue. combattre le feu.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. 4. Les habitants de la région ont dû avoir vraiment peur au
moment du feu. Aujourd’hui, ils doivent être partagés entre la
Présentation de la séquence colère et l’abattement. Comment lutter contre les incendies ?
Raconter un événement vécu par l’élève. Le but est de réaliser 5. Il existe deux niveaux de réponse. L’État doit d’abord
un témoignage : décrire l’événement chronologiquement, puis entretenir les forêts (débroussailler, entretenir les chemins
faire part de ce qu’il a ressenti quand il a vécu cet événement. d’accès, entretenir les points d’eau), organiser des patrouille
de surveillance, sensibiliser la population. Ensuite,
individuellement, il ne faut pas faire de feu en forêt pendant
Observons et échangeons (45 min) les saisons de sécheresse, ne pas jeter ses cigarettes, camper
Photos A, B et C : dans les lieux dédiés, respecter les interdictions, laisser les
1. La photo A représente un feu de forêt. Les arbres sont accès accessibles.
des pins. Seul celui au premier plan ne brûle pas encore,
les autres forment une barrière de feu. Au second plan, la Je parle (45 min)
fumée envahit l’image et, au sol, le brasier est important.
Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
Le feu a l’air de brûler depuis longtemps. En effet, les flammes
en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
sont très hautes, et de nombreux arbres sont enflammés. La
Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
forêt tout entière est embrasée.
construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
Les personnes présentes sur la photo B sont des pompiers.
(15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la parole.
On les reconnait à leur uniforme, qui est spécifique à leur
Analyser avec le groupe la production individuelle.
rôle. Ils portent un casque, une veste ignifugée, un masque
Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
et des gants qui les protègent du feu.
des conseils pour s’améliorer.
Ces pompiers tiennent une lance à eau et luttent contre les
flammes. Ils sont habilités à lutter contre les incendies et

CM2 40
Il faut désobéir
Lecture 1 Manuel, pp. 44-45
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Lecture du texte (10 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
L’extrait proposé est tiré du premier album d’une trilogie : Les
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
trois secrets d’Alexandra (« Il faut désobéir » ; « Un violon
dans la nuit » ; « Viva la liberté ! »), de Didier Daeninckx et de Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.
Pef. Dans ce livre, les auteurs abordent la vie quotidienne d’une
famille juive pendant l’Occupation à travers le récit qu’un grand-
père, enfant à cette période, en fait à sa petite-fille Alexandra. Je comprends (20 min)
L’univers du texte
• Lors d’une séance informatique, guider les élèves pour trouver OBJECTIF
le site « Le grenier de Sarah » (http://www.grenierdesarah.org/) Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
et naviguer à la recherche d’informations permettant de s’informer des informations explicites et en inférer des nouvelles.
sur cette période noire de l’histoire de l’Europe.
• Le mot « Shoah » vient de l’hébreu. Il signifie « catastrophe ». Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
Il désigne l’organisation par l’État, par le régime nazi et ses Travail de recherche collectif. Demander aux élèves
collaborateurs, de la persécution et de l’extermination de plus de d’argumenter leurs réponses en citant le texte.
six millions de Juifs en Europe. 1. Le narrateur est le grand-père d’Alexandra (voir
• Les « autorités de Vichy » désignent le régime politique dont l’introduction du texte en italiques).
le siège se situe à Vichy (Auvergne), dirigé par le maréchal Il s’appelle Bernard. À la fin du texte, un dialogue nous
Pétain, qui assure le gouvernement de la France de juillet indique que Sarah (probablement sa voisine et amie) parle
1940 à août 1944. Ce régime va collaborer avec le régime au narrateur en l’appelant par son prénom : Bernard (l. 32).
nazi durant l’occupation du pays par l’Allemagne nazie. 2. Les autres personnages présents dans le texte sont : le
père de Bernard, Sarah et ses parents, Pierre.
On sait que Bernard, Sarah et leurs familles sont juifs (l. 18)
Avant de lire (15 min)
et que Pierre est policier (l. 9).
3. Une semaine après l’anniversaire de Bernard, la guerre
OBJECTIF s’est installée à Nancy (l. 3-7), les gens ont fui et l’école a
Repérer les principaux éléments du texte. été transformée en caserne.
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- 4. Le drapeau tricolore a été remplacé par un drapeau portant
taires. Le titre, anodin et léger par lui-même, peut induire une croix gammée (l. 4). Le drapeau français a été retiré de
en erreur sur le thème abordé et contraste avec les illustra- la mairie pour indiquer que le territoire n’était plus français,
tions. Guider collectivement l’observation par les questions que le territoire était occupé par l’ennemi et que c’était lui
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document qui dirigeait le pays à présent.
et soient argumentées. 5. « Croix gammée », emblème du parti d’Hitler (l. 4), et
1. Ce texte est un témoignage historique. Demander aux élèves « soldats allemands » (l. 7).
ce qui fait que ce texte n’est ni une autobiographie car le 6. Pierre, qui est policier français, vient confisquer le poste
narrateur n’est pas l’auteur (rappeler aux élèves la construction de radio des familles juives (l. 11).
du mot : auto-bio-graphie), ni un « docufiction » (documentaire Non, Pierre n’est pas content et n’est pas fier de lui (l. 12).
qui utilise des intermèdes narratifs pour illustrer son propos), Il le fait car il en a reçu l’ordre des autorités de Vichy et, en
ni un journal intime (un auteur recueille pour lui-même sa tant que représentant de la loi, il les exécute. Il ne peut pas
vie au jour le jour). désobéir ouvertement, même si ces ordres sont contraires à
2. Il s’agit de la désobéissance civile, c’est-à-dire le refus de ses principes.
se soumettre à une loi qu’on juge injuste et néfaste, et d’agir
de manière contraire à celle-ci. Expliquer la différence entre Je découvre le fonctionnement
enfreindre la loi pour son propre compte ou par ignorance et du témoignage (15 min)
s’opposer volontairement et ouvertement à une loi car elle
est contraire à nos idées. Évoquer aussi les risques encou-
OBJECTIF
rus par ceux qui désobéissent.
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
3. L’histoire se situe pendant la Seconde Guerre mondiale. L’il- cohérence.
lustration de la page de gauche montre un casque militaire et
le canon d’une arme. La photo sur la page de droite représente Travail collectif.
Pétain, dirigeant de la France, et Hitler, de l’Allemagne nazie. 1. Le narrateur écrit son texte à la 1re personne du singulier :
L’extrait porte le même titre que celui du livre dont il est tiré : lui-même.
« Il faut désobéir ». 2. Dans les trois premiers paragraphes, on apprend qu’une

41 4   C’est du vécu !
partie de la France a été occupée par le régime nazi, que Je débats avec les autres
beaucoup de gens ont fui dès que cela s’est produit. On (durée à déterminer par l’enseignant)
apprend également que Bernard et sa famille sont juifs et
qu’on leur confisque des objets, qu’ils n’ont plus les mêmes OBJECTIFS
droits que tout le monde. On apprend enfin que les personnes • Participer aux échanges de manière constructive : rester
chargées de confisquer les objets sont des policiers français dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
auxquels on demande de collaborer avec le régime nazi. apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
3. Le narrateur explique que tous les habitants du quartier respecter les règles habituelles de la communication.
ont été rapidement convoqués au commissariat général. • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
4. L’auteur parle de Pierre de façon brève et sans détails,
comme s’il était présent contre son gré (« Monsieur Pierre Travail oral collectif.
n’avait pas l’air très fier de lui… », l. 12). Par ailleurs, Pierre 1. Lire la question et laisser aux élèves le temps de la réflexion.
n’est pas actif (l. 30). Les réponses des élèves peuvent varier en fonction de leur rapport à
5. La photographie (document historique) sert à rappeler la l’autorité de la police. Faire remarquer que, pour l’instant, Pierre est
réalité du contexte décrit dans l’album. Elle montre, par la un personnage ambigu. Tantôt il exécute les ordres sans s’expliquer,
présence des deux dirigeants français et allemand, la même s’il a l’air contraint. Tantôt il semble s’y soustraire : par
collaboration que les autorités de Vichy apportèrent au régime exemple, il semble ne pas participer à la vérification d’identité au
nazi. commissariat. Faire comprendre aux enfants qu’il y a des indices
qui annoncent que Pierre est un « personnage » positif et qu’il
Je lis à haute voix (10 min) risque vraisemblablement de désobéir.
2. Laisser quelques instants aux élèves pour réfléchir à leur
réponse et la justifier. On fera alors allusion aux circonstances
OBJECTIF
qui (ne) permettent (pas) de désobéir (certaines professions, les
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
extrait de texte après préparation.
cas de force majeure, les conflits intérieurs, etc.). Il s’agit là de
débattre sur le bien-fondé de l’obéissance et de la désobéissance,
Travail en binômes ou collectif. et des conséquences que nos choix peuvent avoir.
1. Cinq voix sont nécessaires : le père de Bernard , Pierre,
Sarah (pour les dialogues), Bernard enfant, ainsi que le J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
narrateur : Bernard âgé.
Faire repérer les différentes voix par l’ensemble de la classe. OBJECTIF
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Rédiger des textes courts de différents types (récits,
de vérification. descriptions) en veillant à leur cohérence, à leur précision
2. Insister sur la préparation et l’émotion qui doit se dégager et en évitant les répétitions.
de la lecture. On proposera qu’un élève prenne en charge La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
les paroles du père pour laisser l’élève lecteur s’approprier écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
totalement le personnage de Bernard. Pour l’exercice 1, il sera peut-être nécessaire de faire un rappel
historique sur les premières lois anti-juives et expliquer pour
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) quelles raisons les habitants du quartier ont pu être convoqués
au commissariat. On attend l’imparfait de narration, comme le
OBJECTIFS début du texte descriptif de la scène (l. 27).
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. Pour l’exercice 2, on attend un monologue de Bernard, rédigé
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. au présent.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
Exemples de corrigés
1. Dans la salle, il y avait une longue file de gens qui
1. « Une caserne » : bâtiment affecté au logement des militaires. attendaient leur tour. Certains, seuls, étaient silencieux et
« Confisquer » : prendre à quelqu’un des objets qu’on lui interdit semblaient résignés. D’autres, des hommes surtout, criaient
de posséder. « Juif » : se dit d’une personne qui professe la et protestaient. Des mamans calmaient et rassuraient des
religion judaïque. enfants qui s’accrochaient à leur jupe et qui pleuraient car
2. « Guerre » (l. 2), « croix gammée » (l. 4), « combats » ils avaient peur, ils étaient fatigués d’attendre ainsi debout et
(l. 5), « bombardements » (l. 6), « caserne » (l. 7), « soldats avaient soif. Il faisait une chaleur étouffante. L’inquiétude était
allemands » (l. 7). perceptible, tout le monde se demandait ce que cela augurait.
3. Les policiers apposent un tampon sur le papier qu’ils ont 2. Ne t’inquiète pas, Sarah ! C’est juste une formalité. Il suffit
fait signer aux adultes présents. L’adjectif « violent » dénote d’attendre son tour. Les policiers regardent tes papiers, puis
l’aspect agressif et tendu de la situation, et la peur que ce bruit ils les tamponnent et tu peux rentrer chez toi. On ne craint
récurrent peut engendrer pour les enfants. rien, on n’a rien fait de mal ! La police n’arrête que les gens
malhonnêtes. Ils doivent chercher quelqu’un et ils vérifient les
identités de tout le monde. D’ailleurs, tout le monde repart
après avoir obtenu le fameux tampon, c’est bon signe. Il nous
faut juste prendre patience et aller rejoindre nos parents.
Dans quelques heures, nous serons de retour à la maison.

CM2 42
Un étrange témoin
Lecture 2 Manuel, pp. 46-47
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.


Enregistrement du texte
Travail de recherche collectif. Demander aux élèves
d’argumenter leurs réponses en citant le texte.
Présentation du texte
1. Le narrateur est la pierre elle-même. Elle se présente dès
« Un étrange témoin » est le titre de l’extrait tiré du roman Cœur le début du texte : « C’est la pierre qui vous parle » (l. 1).
de pierre, de Philippe Dorin. 2. Quand la pierre commence son récit, elle est enfermée
Le personnage principal de ce texte, qui est aussi le narrateur de comme pièce à conviction, dans un sac en plastique, au fond
l’histoire, n’est autre que la pierre elle-même, arme d’un crime d’une armoire de la P.J. (l. 3-5). Avant, elle vivait sur une
et témoin involontaire de la nature humaine. ile déserte au milieu de l’océan (l. 6-7). La pierre regrette
L’univers du texte de ne pas avoir vécu à l’époque préhistorique et de ne pas
• Un « polar » est un mot familier pour parler d’une fiction avoir participé à la découverte du feu ni d’avoir été un outil
(roman ou film) qui relève du genre policier. pour les hommes préhistoriques (l. 7-11).
• La formation des continents date de quelques centaines 3. Un homme, abandonné sur une ile déserte par l’équipage
d’années après celle de la Terre. Les scientifiques l’évaluent d’un bateau, la saisit et la lance rageusement contre le canot
à il y a environ 4,4 milliards d’années. qui s’éloigne. Elle quitte alors son ile (l. 27).
4. Elle l’appelle Robinson (l. 34), et ce n’est sans doute
pas son vrai nom. Les marins en l’abandonnant l’ont ainsi
Avant de lire (15 min)
ironiquement baptisé pour faire référence au célèbre naufragé
du roman d’aventures Robinson Crusoë. La pierre reprend
OBJECTIF le nom qu’elle a entendu.
Repérer les principaux éléments du texte. 5. En lançant la pierre au loin pour atteindre le canot, le
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- naufragé va changer le cours de la vie de la pierre qui ne
taires. Guider collectivement l’observation par les questions peut se déplacer que sous l’action de l’homme ou d’un
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document élément extérieur. Elle va quitter l’ile et « s’envoler » vers
et soient argumentées. les continents.
1. Ce texte est un roman policier.
2. Un témoin est une personne qui a vu ou entendu quelque Je découvre une utilisation
chose, et qui peut éventuellement le certifier, le rapporter. étonnante du témoignage (20 min)
3. Il y a trois parties dans ce texte (l. 1-13, 14-22, 23-34). On
les repère grâce aux blancs qui les séparent.
OBJECTIF
Dans la première partie, la pierre se présente. Dans la deuxième, Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
elle introduit le contexte dans lequel s’est produit l’événement cohérence.
déclencheur qui a fait basculer son destin. La dernière partie
est l’action commise sur la pierre par le naufragé, action qui Travail individuel puis mise en commun.
va modifier le cours monotone de l’existence de la pierre. Laisser les élèves réfléchir puis noter sur leur cahier de
Une phrase est mise en évidence : « Envoie-nous des cartes brouillon leurs réponses aux questions. Faire justifier les
postales, Robinson ! » (l. 22). Elle se détache avant même propositions par des éléments tirés du texte.
qu’on lise le texte en entier. On comprend tout de suite qu’un 1. Par exemple : « Les regrets d’une pierre », « Quand le destin
événement dramatique est en train de se produire, qu’un homme s’en mêle » et « Un nouveau départ ».
est exilé, tel Robinson Crusoë. 2. L’auteur a personnifié la pierre et lui offre un rôle de témoin
qui confesse ce qu’il sait. Cette figure de style provoque la
curiosité et l’intérêt. On oublie très vite que c’est une pierre qui
Lecture du texte (10 min) parle, ce qui rend le récit vivant et contraste avec la lourdeur
et l’immobilité d’une pierre. Enfin, par ce procédé, l’auteur
OBJECTIF nous permet de voir les choses, les hommes et les événements,
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales d’un autre point de vue, celui d’un objet « innocent ».
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. 3. Le récit de la pierre est rédigé à la 1re personne du singulier.
Ce n’est pas plausible, mais en étant personnifié, l’objet devient
Lecture individuelle pour s’approprier le texte. « humain » et on oublie très vite que c’est une pierre qui parle.
4. À partir de la ligne 14, le texte est rédigé au présent. C’est
un présent de narration qui donne vie au texte. L’utilisation du
Je comprends (15 min)
présent donne l’impression d’être spectateur de l’événement,
d’y participer.
OBJECTIF
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer des nouvelles.

43 4   C’est du vécu !
Je lis à haute voix (10 min)
genre littéraire de l’ouvrage à travers les mots « pièces à
conviction » et « armes d’un crime ».
2. Travail en binômes, puis mise en commun collective.
OBJECTIF
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un Laisser quelques instants aux binômes pour réfléchir à leur
extrait de texte après préparation. réponse et la justifier. Les avis peuvent diverger, mais Philippe
Dorin semble nous apporter un élément de réponse à travers
Travail en binômes ou collectif. son polar et son « héros ».
1 et 2. Rappeler la consigne collectivement, puis laisser un
Demander aux élèves qui pensent qu’un objet ne peut pas
temps d’entrainement individuel. Demander aux élèves de
être le narrateur ou le personnage principal d’un roman de
justifier, pour la même « personne », de deux intonations
le citer et d’argumenter leur point de vue.
différentes : la première (l. 1 à 13), sérieuse et monotone,
exprime la résignation, la lassitude et le regret ; la seconde
(l. 29 à 34) est joyeuse, enthousiaste, pleine d’espoir et de J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
vitalité. L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra
servir de vérification. OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (récits,
descriptions) en veillant à leur cohérence, à leur précision
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) et en évitant les répétitions.

OBJECTIFS La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à


• Utiliser avec aisance un dictionnaire. écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. Avant de commencer individuellement l’exercice, mettre en
• Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au commun, oralement, toutes les idées des élèves afin que les
sens figuré.
contenus soient plus riches et variés.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. Pour l’exercice 1, on attend le présent de narration puisque
Travail individuel, puis mise en commun et confrontation le texte doit être la suite de l’histoire.
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, La pierre peut tomber dans l’eau, sur un rocher, être happée
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une par un oiseau, être avalée par un animal marin, etc.
correction collective). Pour l’exercice 2, on attend soit un monologue de la clé qui
1. « Un talisman » : objet que l’on croit doué d’un pouvoir se lamente, soit un dialogue (plus complexe) entre la clé et
magique, qui est censé porter bonheur. « P.J. » : abréviation de les autres objets du placard.
« police judiciaire », un des services de la Police nationale. « Un La clé peut avoir enfermé quelqu’un ou quelque chose ou, au
dard » : organe, parfois venimeux, porté à l’arrière du corps contraire, elle peut donner accès à un lieu inconnu, etc. Elle
de divers animaux invertébrés, comme le scorpion ou l’abeille peut rencontrer la pierre, ou une serrure, un porte-clés, etc.
(par analogie avec la douleur de la piqûre, on utilise le terme
de « dard » pour imager les rayons du soleil qui mordent, qui Exemples de corrigés
brûlent). « Une pétarade » : suite de détonations, d’explosions. 1. Et alors que je pénètre dans l’eau froide, je tombe, je tombe,
2. « Procès » (l. 1), « arme du crime » (l. 2), « P.J. » (l. 4), je tombe. Tous mes espoirs de vie palpitante s’envolent ! Rien
« dispute » (l. 18), « bref échange de coups » (l. 19-20), pour m’arrêter ! Tout est sombre et froid et je chute
« torture » (l. 26). vertigineusement jusqu’au moment où je heurte quelque chose…
3. « Avoir un cœur de pierre » ou « être un cœur de pierre » qui bouge ! Et qui me pince sauvagement ! Je suis dans un
signifie « être insensible aux autres », « être comme une pierre, casier à homards avec des homards ! Soudain, à une allure
dur et sans émotions ni sentiments ». vertigineuse, je sens que je repars dans l’autre sens. Les
homards et moi, serrés les uns contre les autres, nous remontons
vers la lumière et la chaleur. Oh ! J’ai mal au cœur !
Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant) 2. Aïe ! C’est pas possible ! Qu’est-ce qu’ils ont posé de si
lourd sur moi ? Une pierre !! Il ne manquait plus que cela !
Me voilà écrasée sous une pierre ! Voilà qu’ils mélangent les
OBJECTIFS
armes du crime et les honnêtes clés ! Je sais pas ce qu’elle a
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
fait celle-là, mais elle est lourde, et elle, elle ne révélera plus
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, rien, tandis que moi… Si « on » avait pris la peine de me
respecter les règles habituelles de la communication. regarder ATTENTIVEMENT, j’en aurais révélé, des choses…
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les Parce que j’en sais long. Je l’ai vu, moi, le grand cagoulé tout
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue. en noir, débrancher le système d’alarme et repartir par le
balcon avec toute la fortune de la duchesse dans son sac à
Travail oral collectif. dos ! Et le sac à dos , hein, le sac à dos, qui sait où il est ?
1. Lire la question et laisser aux élèves le temps de la C’est moi ! et moi seule ! Puisque sans moi, personne ne peut
réflexion. Les réponses des élèves doivent être étayées ouvrir la consigne de la gare Saint-Glinglin où il a caché son
par des éléments du texte. C’est surtout l’introduction de butin ! Ah ! si seulement on ne nous laissait pas moisir dans
l’extrait qui nous fournit les informations concernant le ce placard !

CM2 44
Les droits et les devoirs
Vocabulaire lexical Manuel, p. 48

Exercice 1 à imprimer 2. Droits Devoirs


Exercice 3 à imprimer – Étudier – Respecter la loi
– Voter – Faire preuve de civilité
OBJECTIF – Circuler librement – Payer des impôts
Chercher à enrichir son vocabulaire. – Être élu – S’instruire de 6 à 16 ans
– Avoir la protection de – Être juré
la justice – Respecter autrui
Présentation de la séquence – Travailler
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations 3. Écrit individuel. Il faut associer un mot à sa définition.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à Demander aux élèves de souligner les indices qui leur ont
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au permis l’association.
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à Le droit de vote : Le droit de choisir son président de la
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). République. • Le droit de grève : Le droit de suspendre
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent ensemble le travail pour présenter à un employeur des
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions revendications professionnelles. • Le droit de veto : Le droit,
linguistiques. pour une personne ou une partie d’un groupe, d’annuler ou
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. de bloquer une décision prise par le groupe. • Le droit de
grâce : Le droit d’annuler ou de modifier une peine, une
décision de justice. • Le droit d’accès aux soins : Le droit
Commentaires des exercices (45 min) d’être soigné, quelles que soient ses ressources.
4. Écrit individuel. Exercice du type « Qui suis-je ? ».
1. Écrit individuel. Il faut identifier la situation mise en
1. L’avocat ; 2. Le juge ; 3. Le témoin ; 4. Le policier.
scène dans la phrase afin de définir s’il s’agit d’un droit ou
d’un devoir. Différenciation :
La monarchie française était une monarchie de droit divin. – Proposer aux élèves les plus en difficulté une liste de métiers
dans laquelle se trouvent les réponses.
• Il n’accueille pas ses invités, il manque à ses devoirs. •
– Demander aux élèves d’imaginer eux-mêmes une définition-
Ce jeune homme étudie le droit à Paris, il souhaite devenir
énigme pour les métiers représentés sur les photographies.
avocat. • En tant que pompier, il est de mon devoir de porter
secours. • Dans cette affaire, le policier outrepasse ses droits. 5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
• Ce criminel est déchu de ses droits civiques. connaissance des images, des expressions qui fleurissent
dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
« Une main de fer dans un gant de velours » est une « autorité
indiscutable qui s’exerce avec douceur ».

45 4   C’est du vécu !
Faire le récit d’un évènement
Écriture Manuel, p. 49

OBJECTIFS À moi d’écrire ! (30 min)


• Écrire un texte narratif.
• Produire des écrits variés. Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
Dispositif : individuel.
Exemples de corrigés
J’observe (45 min)
1. L’élève devra se mettre dans la peau du commandant
Présentation du document de Soyouz Oleg Novitsky, resté à bord de l’ISS pendant
Le point de départ est un article de journal. L’évènement relaté la sortie extravéhiculaire de Thomas Pesquet, et de l’as-
est contemporain des élèves. Ils en ont certainement entendu tronaute de la NASA Peggy Whitson. L’enseignant insis-
parler dans les médias, voire ont travaillé en classe sur le sujet. tera sur la nécessité de décrire à la fois ce qui est factuel
et le ressenti du narrateur.
Il s’agit de la participation de Thomas Pesquet, astronaute Avant la sortie de Thomas et de Peggy, nous avons pris le
français à la mission Proxima : un séjour de six mois à bord de temps de vérifier soigneusement leur équipement : sca-
la station spatiale internationale afin d’y mener des recherches phandre et outils, afin que tout se passe pour le mieux.
scientifiques, notamment sur la physiologie humaine. Dès qu’ils ont franchi le sas, mon rythme cardiaque s’est
L’objectif de cette proposition de texte est d’amener les élèves accéléré. C’est difficile de n’être que spectateur ! Les yeux
à repérer les éléments constitutifs d’un récit d’évènement. rivés à la fois sur le hublot et les écrans de contrôle, je
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif. n’ai raté aucun de leurs gestes. Je leur ai parlé constam-
ment, même si je sais qu’ils ne m’entendaient pas… Ils ont
Réponses attendues pris leur temps et effectué chaque geste avec une infinie
1. Dans cette première question sont abordés les éléments qui précision, comme s’ils travaillaient au ralenti. J’ai retenu
caractérisent un évènement et que le récit devra comporter mon souffle quand une clé a échappé des mains de Tho-
pour être fidèle à l’événement évoqué : quoi, qui, quand, où ? mas. Heureusement que tout est solidement arrimé au sca-
L’évènement est clairement mentionné dans le titre, puis précisé phandre ! Il faut dire que dans ces condition, flottant dans
entre guillemets. Il s’agit d’« une activité extravéhiculaire » l’espace et reliés à la station par un simple fil de vie, la
(EVA). Il est explicité ensuite par « une sortie à l’extérieur moindre erreur peut être fatale...
de la station spatiale internationale ». 2. Je me souviens du jour de la naissance de mon petit
Le nom du protagoniste Thomas Pesquet est donné dès le frère comme si c’était hier. J’avais cinq ans et demi et
titre, puis repris dans chaque article. On pourra faire repérer j’étais en vacances chez mes grands-parents, à la cam-
le pronom « il » qui évite la répétition. pagne. Lorsque le téléphone a sonné pour annoncer qu’il
La date de l’évènement n’apparait pas dans le corps de était arrivé, j’ai sauté dans mes espadrilles bleues et foncé
l’article. L’information est à rechercher dans le paratexte, qui vers la voiture, comme une flèche. Mes grands-parents ont
donne la date de parution de l’article et non de l’évènement un peu freiné mon élan et m’ont obligée à prendre un repas
lui-même. rapide avant de nous mettre en route. À peine arrivée à la
Le lieu est l’espace, mentionné dans le titre puis précisé au maternité, après un rapide bonjour à mes parents, je me
fil de l’article : « ISS », puis « 400km de vide » (distance suis empressée de montrer à mon petit frère tout neuf mes
entre la Terre et l’ISS). magnifiques espadrilles bleues, toutes neuves également.
2. La plupart des verbes du premier encadré sont conjugués Devant sa totale indifférence à ce qui faisait ma joie, j’en
au passé composé « a réalisé, a été, a pris, a commenté ». ai conclu temporairement que ce n’était pas si intéressant
3. Dans la phrase « une sortie extravéhiculaire c’est ça : 400 que ça d’avoir un petit frère...
kilomètres de vide sous les pieds », le verbe est conjugué En prolongement, un recueil pourra être réalisé avec les
au présent car il donne une information générale à caractère souvenirs rédigés par les élèves de la classe. Le mettre en
scientifique. forme à la manière d’un album photo, avec de vraies pho-
« La Terre tourne autour du Soleil en 365 jours et fait un tos ou des illustrations réalisées en classe valorisera le tra-
tour sur elle-même en 24h » est un autre exemple de vérité vail de rédaction.
scientifique exprimée au présent.

Clic
Tellagami est une application gratuite fonctionnant sur
tablette. Elle est simple d’utilisation et permet d’associer un
enregistrement vocal à un personnage virtuel et un décor.
Le tout peut être publié en ligne ou sauvegardé sur tablette.
ChatterPix Kids est une autre application gratuite permettant
d’associer enregistrement sonore et images personnalisées.

CM2 46
Unité 5 À la Une Manuel, pp. 50-57

Présentation de l’unité
Cette unité continue d’informer les élèves tout en suscitant leur réflexion, afin de construire chez eux
une véritable posture de citoyen. Les supports ne sont pas cette fois fictionnels et, en cela, cette unité est
très particulière. Le premier support est un texte documentaire auquel les élèves devraient être sensibles
car il aborde la responsabilité par rapport aux médias (télévision, radio, Internet). À l’heure où les élèves
bénéficient de multiples sources d’information, il est nécessaire de les éduquer pour en faire des citoyens
attentifs et informés. Le second support est un article de presse et ce type d’écrit n’est pas encore apparu
dans le manuel. Il faudra donc mettre l’accent sur l’identification de ce genre d’écrit, très codifié dans son
organisation typographique, logique, mais aussi dans son rapport texte/image. Les pages d’oral présentent
ces différents canaux de communication et poussent les élèves à s’interroger sur la manière de diffuser une
information, ce qui semble important, étant donné la manière dont les élèves, de nos jours, recourent aux
réseaux sociaux ou aux téléphones portables pour diffuser des informations. On en profitera pour évoquer
en classe les dangers de ces canaux d’information (par exemple, en contactant une association agréée par
le ministère de l’Éducation nationale pour faire de la prévention dans l’école).


Oral Manuel, pp. 50-51

4. Ce support permet de lire des informations récentes de


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
différentes natures, de voir d’un seul coup d’œil les différents
sujets abordés et de profiter d’analyses rédigées par des
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon journalistes professionnels et expérimentés.
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
5. Ce type de lecture permet à chacun de s’informer sur les
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- actualités locales, nationales et/ou internationales.
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et Photo C :
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- 6. Ces personnes sont en train de débattre. Elles sont dans
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
un studio de la station de radio France Inter.
7. La radio est un média de proximité. Les émissions proposées
OBJECTIFS sont consacrées aux sujets d’actualité, organisent des débats
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos,
ou diffusent des reportages.
un discours, un texte lu.
• Parler en prenant en compte son auditoire. 8. Internet est un média dans lequel le lecteur peut trouver
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les autres, toutes sortes d’informations. La difficulté est de trier celles-ci, de
écouter autrui et apprendre à justifier son point de vue. définir les sources et de maîtriser la navigation de lien en lien.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. Les journaux présentent des informations récentes, parfois
• Prendre consciences des enjeux civiques de l’usage de étayées par des enquêtes documentées. L’inconvénient est
l’informatique et de l’Internet et adopter une attitude que les journaux ont souvent un point de vue partial et qu’il
critique face aux résultats obtenus.
faut apprendre à reconnaitre l’angle d’attaque des sujets.
Présentation de la séquence La radio est un média d’extrême proximité. Elle s’écoute, on
Expliquer quel serait le meilleur média pour diffuser une peut donc faire autre chose en même temps. L’inconvénient
information selon sa nature. est que l’on ne peut pas garder une trace de ce qui est dit.
9. Dans la mesure où chacun peut écrire ce qu’il veut
Observons et échangeons (45 min) sur Internet, on ne peut pas penser que c’est une source
Photo A : d’informations fiable. C’est pourquoi il faut toujours regarder
1. Cette jeune fille est en train de lire sur une tablette d’où viennent les sources : est-ce un site institutionnel, un
numérique. Elle est assise dans un parc, sur l’herbe, entourée site d’information, un blog ou un site officiel ?
d’autres personnes.
2. Sur Internet, on retrouve les journaux quotidiens ou Je parle (45 min)

hebdomadaires, la télévision, des sites d’information à Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
caractère privé, des sites officiels. La jeune fille pourra en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
y trouver des informations pour compléter ses cours ou Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
enrichir un exposé. construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
Photo B : (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la parole.
3. Ce jeune garçon est en train de lire un journal. Sans doute Analyser avec le groupe la production individuelle.
cherche-t-il à s’informer car ce type de parution transmet Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
principalement des informations concernant l’actualité. des conseils pour s’améliorer.

47 5   À la Une
Faut-il croire tout ce que l’on nous dit ?
Lecture 1 Manuel, pp. 52-53
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Lecture du texte (10 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
Cette double page est tirée d’un documentaire pour la jeunesse : de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
Communiquer à l’heure d’Internet. Chaque double page aborde
un thème ; ce documentaire traite donc de tout ce qui a trait au Lecture individuelle pour s’approprier le documentaire.
Web, ses origines, ses dangers, sa technologie, son universalité…
et à la circulation de l’information.
L’univers du texte Je comprends (20 min)
• Guider la recherche. Si la recherche se fait sur Internet lors
d’une séance informatique, mettre ce moment à profit pour OBJECTIF
inciter les élèves à la vigilance pour trier les informations, les Lire silencieusement un texte documentaire et le comprendre
sites qui s’affichent. Cela peut faire l’objet d’une comparaison (reformuler, résumer, répondre à des questions sur ce texte).
des sites et informations trouvés et d’une discussion collective
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
argumentée.
Exemples de sites : Travail de recherche collectif. Demander aux élèves
– http://eduscol.education.fr/cdi/education-medias/ d’argumenter leurs réponses en citant le texte ou à partir de
Ressources-emi/histoire-medias leurs connaissances et de leur vécu.
– http://www.universalis.fr/encyclopedie/presse-naissance- 1. La radio, la télévision, la presse écrite, le Web, la messagerie,
et-developpement-de-la-presse-ecrite/ les réseaux sociaux avec Twitter (ces trois derniers domaines
– http://www.lire-la-presse.com/presseEcrite/origine.htm recouvrent ce que l’on appelle « Internet »).
– http://www.gralon.net/articles/news-et-media/magazines/ 2. Il faut en général avoir un esprit critique vis-à-vis des
article-histoire-de-la-presse--des-premiers-journaux-a-nos- médias (« Comment savoir si une information est vraie ou
jours-1339.htm non ? »), mais Internet reste le média dont il faut se méfier
– http://fr.wikipedia.org/wiki/Presse_%C3%A9crite le plus car tout le monde peut y fournir des informations
• Invention de la télévision : 1926 ; invention de la radio : (p. 52, rubrique 3).
1895 ; invention de l’ordinateur : 1936 ; invention d’Internet : 3. Les sites légaux sont les plus fiables (p. 52, rubrique 4).
1960-1962. 4. Les œuvres appartiennent à un auteur. Pour les utiliser, il
est nécessaire d’avoir l’accord de l’auteur (p. 52, rubrique 4).
5. Ils peuvent prendre des photos ou des vidéos d’événements
Avant de lire (10 min) dont ils sont les témoins et les envoyer aux rédactions de
presse ou les diffuser sur Internet (p. 52, rubrique 3).
OBJECTIF 6. La circulation d’informations fausses, calomnieuses ou
Repérer les principaux éléments du texte. personnelles peut causer du tort à autrui. Les enfants, les
jeunes mais aussi les adultes (et parfois les nations) peuvent
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- être exposés à des malveillances qui peuvent avoir de graves
taires. Guider collectivement l’observation par les questions conséquences.
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document
et soient argumentées.
J’analyse le fonctionnement
1. Ce texte est un documentaire. Faire expliquer ce qu’est
du documentaire (20 min)
un documentaire et ce qui le différencie d’un dictionnaire
ou d’une encyclopédie.
2. Le titre et les sous-titres sont tous des phrases interrogatives. OBJECTIFS
• Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
On comprend qu’on va répondre à des questions très
cohérence.
importantes ou qui se posent souvent. Ces questions portent • Repérer dans un texte des informations explicites en
sur le crédit que l’on doit ou non apporter aux informations s’appuyant en particulier sur le titre, l’organisation (phrases,
qui nous sont données. Le titre, plus général, nous interroge paragraphes), le vocabulaire.
sur la fiabilité de ce qu’on nous dit. Les sous-titres
détaillent les sources d’information qui doivent susciter Travail collectif oral qui permettra l’appropriation et la
notre vigilance. compréhension du texte documentaire à travers les échanges.
3. La première page est composée uniquement d’informations 1. Non, ces textes ne racontent pas d’histoire, ils sont destinés
écrites organisées en rubriques. La seconde page est composée à fournir des renseignements, des informations aux lecteurs,
d’une image regroupant les différentes sources d’information en particulier aux enfants et aux adolescents.
et des légendes accompagnent le dessin. 2. Les informations principales sont présentées dans les

CM2 48
différents paragraphes et dans le chapeau. Les rubriques 2. Ce sont des mots empruntés à l’anglais (des anglicismes).
accessoires sont en marge du documentaire et dans les – Blog (journal du Web)
légendes de l’illustration, elles apportent un « plus » aux – Buzz (bourdonnement d’insecte)
textes et ont valeur d’illustration ou d’anecdote. – Twitter (« tweet » – gazouillis d’oiseau)
L’introduction est la rubrique qui fait la synthèse (le résumé) – Pure players (acteur pur – traduction littérale, publication
du document. directe)
3. La légende, page 53, fait la synthèse de tous les médias à 3. Ici, un amateur désigne une personne qui se consacre à
notre disposition. L’image (un café, une brasserie) montre bien une activité (artistique, sportive, journalistique…) pour son
le regroupement en un même lieu de toute cette technologie plaisir et sans en faire sa profession, par opposition à un
et la légende décrit chaque média illustré. « professionnel », dont c’est le métier.
4. Les réponses peuvent varier. 4. Dans le vocabulaire journalistique, « couvrir un événement »
J’ai retenu qu’il existe plusieurs médias d’information, qu’il signifie suivre un événement et en faire un reportage, le relater,
faut être vigilant et ne pas croire tout ce qui est dit ou écrit, le rapporter.
que les médias sont réglementés et qu’on ne peut pas diffuser
n’importe quelle information ni « voler » l’œuvre d’autrui
(même si la technologie me le permet). Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant)

Je lis à haute voix (10 min)


OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
OBJECTIF dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
extrait de texte après préparation. respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
Travail individuel.
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
1. Rappeler la consigne collectivement. Passage devant la
classe. Travail oral collectif.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir 1. Lire la question et laisser aux élèves le temps de la réflexion.
de vérification. Les réponses des élèves vont varier en fonction de leur vécu
2. Rappeler la consigne collectivement. Le ton doit être (Facebook) et de leurs connaissances sur le droit à l’image
convaincu et convaincant, et doit avoir l’air de prodiguer un et le respect de la vie privée (notions à rappeler). Certains
conseil, de répondre à une question. Passage devant la classe. élèves apprendront sûrement à l’occasion du débat cette
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir partie de la législation.
de vérification. 2. Laisser quelques instants aux élèves pour réfléchir à leur
réponse et la justifier. Si nécessaire, reprendre la lecture de
la rubrique 3, p. 52, pour guider le débat.
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)

OBJECTIFS
J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Utiliser des synonymes et des mots de sens contraire
dans les activités d’expression orale et écrite. OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (exposés,
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
articles) en veillant à leur cohérence, à leur précision et en
1. Les élèves peuvent chercher dans le dictionnaire ou faire évitant les répétitions.
appel à leurs connaissances. La difficulté va porter sur la mise
en forme de leurs définitions et les arguments pour exprimer Travail en binômes afin de confronter les idées avant la
les différences (durée, direct, nombre de personnes, etc.). rédaction.
– Le flash d’information relate un événement en quelques La différenciation se fait au niveau de la cohérence de l’écrit,
mots, brièvement. du respect des consignes (ne pas recopier) et de la longueur
– L’interview, plus longue, nécessite deux personnes, le du texte produit.
journaliste et la personne interviewée. Ce n’est pas la synthèse Pour les deux exercices, veiller à ce que les élèves fassent preuve
de discernement et ne recopient pas le fruit de leur recherche.
d’un événement mais les réponses directes, prises sur le vif,
de la personne que l’on interroge. Pour l’exercice 1, il sera peut-être nécessaire de faire une
– Un reportage, dont la durée peut varier, est la synthèse des recherche sur le sens exact de « blog ».
recherches et des investigations qu’un journaliste a faites sur Pour l’exercice 2, faire une recherche préalable sur la
un sujet et qu’il expose après les avoir organisées. « netiquette ».

49 5   À la Une
Exemples de corrigés les réseaux sociaux, les e-mails et tous les moyens de
1. Un blog est une sorte de site Web personnel sur lequel communication qui utilisent Internet. Il s’agit d’une charte
une personne exprime son point de vue, relate un événement, (une règle) qui regroupe les différentes attitudes à adopter
comme dans un journal de bord, et invite ses lecteurs à lui pour être un internaute respectueux des droits des autres,
répondre directement en ligne. et qui nous protège aussi des gens malveillants. Cette liste
2. QU’EST-CE QUE LA NETIQUETTE ? de règles incite à la civilité envers autrui sur Internet. En
Pour respecter la vie privée de chacun, un code de savoir- cas d’abus, ceux qui ne respectent pas la netiquette peuvent
vivre a été mis au point en ce qui concerne Internet, être sanctionnés par la loi.

Ai Weiwei, l’artiste rebelle 
Lecture 2 Manuel, pp. 54-55
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte. Je comprends (20 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Lire silencieusement un texte documentaire et le comprendre
Cette double page du manuel est un article tiré d’un magazine
(reformuler, résumer, répondre à des questions sur ce texte).
culturel bimensuel pour la jeunesse : Le Monde des Ados.
Organisé en dossiers, ce magazine traite de l’actualité, propose Travail de recherche collectif. Demander aux élèves
des pages « culture » et répond aux questions que se posent les d’argumenter leurs réponses, soit en citant le texte, soit à
adolescents. partir de leurs connaissances ou de leur vécu.
L’univers du texte 1. Il a passé trois ans de son enfance en Chine, avec ses
• Guider la recherche. La Chine est une des plus grandes parents, dans une ferme. Expliquer le terme de « ferme »
puissances du monde. Depuis 1949, elle est dirigée par le dans le contexte : camp où le gouvernement rééduquait les
Parti communiste chinois, régime politique dictatorial (pouvoir opposants politiques (l. 6-7).
exercé par un groupe d’hommes qui surveillent la pensée 2. Le père d’Ai Weiwei était un poète, opposant au régime
des citoyens). communiste chinois. Il a donc été surveillé, contrôlé et réprimé
• La place Tiananmen est une immense place au centre de pour ses idées (l. 5).
Pékin, connue pour avoir été en 1989 le centre de manifestations 3. Elles expriment ses idées sur ce qui se passe en Chine.
qui se sont terminées par l’instauration de la loi martiale Elles dénoncent des faits qu’il juge malveillants et contraires
(c’est-à-dire que le pouvoir se déclare en état de guerre et à l’intérêt du peuple (l. 23, 30-32).
instaure le droit de réprimer toute contestation) et la mort de 4. Il a publié sur Internet, via Twitter, tous les noms des
plusieurs centaines de personnes. écoliers dont l’école s’est écroulée lors du tremblement de
terre, à cause de la néglicence de l’État (l. 28-32).
Avant de lire (10 min)
5. Il est considéré comme un provocateur et un perturbateur
(l. 22-23, 33-34).
6. Il est surveillé et n’a pas le droit de quitter la Chine. Il
OBJECTIF
utilise alors Internet et Twitter pour diffuser ses idées dans
Repérer les principaux éléments du texte.
le monde entier (l. 36-38).
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- 7. L’État chinois contrôle Internet pour protéger son régime
taires. Guider collectivement l’observation par les questions dictatorial en évitant que des idées d’opposition circulent
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document parmi les citoyens.
et soient argumentées.
1. Ce texte est un article ou un dossier de magazine qui fait Je découvre le portrait journalistique (20 min)
le portrait d’un artiste chinois.
2. Oui/Non. Rien qu’au titre, on se doute qu’on va découvrir le
OBJECTIFS
portrait physique et moral d’un artiste, rebelle et perturbateur. • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
3. « Le perturbateur » et « Emprisonné ». Ces deux titres nous cohérence.
apprennent que Ai Weiwei est un artiste qui s’oppose au régime • Repérer dans un texte des informations explicites en
politique chinois et dont les œuvres sont provocatrices. Il est s’appuyant en particulier sur le titre, l’organisation (phrases,
ou a été emprisonné et surveillé par le gouvernement chinois. paragraphes), le vocabulaire.

Travail collectif oral qui permettra l’appropriation et la


Lecture du texte (10 min)
compréhension du texte documentaire à travers les échanges.
1. Un portrait est la représentation picturale, sculpturale,
OBJECTIF
musicale ou photographique d’une personne.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
À l’écrit, c’est aussi la description d’une personne destinée
à exposer ses traits physiques, son caractère, ses actions.
Lecture individuelle pour s’approprier l’article. 2. Dans l’introduction, on découvre d’abord les caractéristiques

CM2 50
physiques d’Ai Weiwei, un « vieux sage », mais cette apparence Je débats avec les autres
est trompeuse (l. 1). On découvre ensuite, sur un plan moral, (durée à déterminer par l’enseignant)
qu’il a commencé sa vie en captivité (l. 6-7).
3. Dans les autres paragraphes, on apprend des éléments de
OBJECTIFS
la jeunesse de l’artiste, puis ses actions de dénonciation et
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
de révolte à travers ses œuvres. dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
4. Le portrait (à gauche) illustre la description faite dans apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
l’introduction. Les deux autres photographies nous présentent respecter les règles habituelles de la communication.
les œuvres d’Ai Weiwei (sculptures et installations) qui sont • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
les moyens d’expression et de protestation qu’il utilise. autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
5. Ce sont des légendes.
Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser aux élèves le temps de la réflexion.
Je lis à haute voix (10 min) Orienter le débat vers le bien-fondé de s’exiler pour lutter de
l’extérieur (facilité d’exprimer sa révolte) ou, au contraire,
OBJECTIF de rester sur le lieu de la répression pour combattre de
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un l’intérieur, partager les brimades avec ses concitoyens et se
extrait de texte après préparation. grouper, organiser la révolte.
2. Laisser quelques instants aux élèves pour réfléchir à leur
Travail individuel.
réponse et la justifier. S’appuyer sur le texte pp. 44-45 du
Rappeler la consigne et « l’aide ». Relire les nombres avant manuel pour enclencher le débat. Ce débat sera une ouverture
la lecture du texte. Passage devant la classe. vers les autres moyens de défendre ses idées : discours,
Le premier paragraphe doit être lu comme un « reportage ». poèmes, manifestations, désobéissance, boycott… (textes
Le second paragraphe de la rubrique doit être lu comme la suivants du manuel).
conséquence attendue de l’action de l’artiste, puis se terminer
sur un ton combatif, non résigné.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
de vérification.
OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (article,
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) interview) en veillant à leur cohérence, à leur précision et
en évitant les répétitions.
OBJECTIFS
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
Travail en binômes afin de confronter les idées avant la
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en rédaction.
particulier quand il en a plusieurs). La différenciation se fait au niveau de la cohérence de l’écrit
• Utiliser le contexte pour comprendre un mot inconnu ; et de la longueur du texte produit.
vérifier son sens dans le dictionnaire.
Pour l’exercice 1, il sera peut-être nécessaire de rappeler ce
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. qu’est Twitter et comment cela se présente. L’impertinence
Travail en binômes, puis mise en commun et confrontation du tweet rend l’exercice difficile. En revanche, le texte peut
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, être court (nombre maximum de 140 caractères). La saisie
on pourra envisager de vidéoprojeter la double page pour du tweet dans un logiciel de traitement de texte permettra
une correction collective). Veiller à la polysémie des mots de contrôler le nombre de caractères.
et en particulier à « designer », qui n’est pas « désigner ». L’exercice 2 est difficile à cause de son contenu. Orienter les
élèves sur les lois répressives encore en vigueur en Chine
1. Un plasticien est un artiste qui se consacre aux arts
pour pouvoir nourrir la réponse d’Ai Weiwei.
plastiques. Un designer (mot anglais) est un créateur
spécialisé dans le design (l’installation, l’harmonisation Exemples de corrigés
de l’environnement humain). « Contestataire » se dit de 1. Dans Alceste à bicyclette, le personnage n’est jamais
quelqu’un qui remet en cause les règles en place dans une content. Il fait durer toutes ses décisions. Ça n’en finit
société. « Impertinent(e) » se dit de quelqu’un qui a un plus, comme le film !
comportement irrespectueux, effronté et provocateur. 2. J’aimerais que mon pays devienne un pays où la liberté
2. La liberté d’expression, c’est le droit de s’exprimer, de d’expression soit respectée, que le peuple chinois cesse
dire, de publier ce que l’on pense. d’avoir peur de penser, de dire, de faire. Je voudrais qu’il
soit libre de pratiquer la religion de son choix, le métier
3. C’est la censure (l. 40-48).
de son choix, que ses droits soient respectés. Il faudrait
4. Les opposants étaient regroupés et enfermés dans des camps que cessent la corruption et la dictature. La Chine est
où ils subissaient des brutalités, des tortures, physiques ou un pays de coutumes, une civilisation riche de traditions.
morales, pour les obliger à abandonner leurs idées et les C’est un peuple courageux et digne qui a le droit d’être
soumettre à la pensée unique du gouvernement. reconnu et considéré, mais qu’il faut aider à devenir libre
et à choisir son destin.

51 5   À la Une
Le journalisme
Vocabulaire lexical Manuel, p. 56

monde. • Le pigiste est un journaliste qui n’appartient


Étiquettes mots de l’exercice 3 à imprimer
pas à une rédaction et qui vend ses articles à différents
journaux. • Le caricaturiste traduit avec humour les sujets
OBJECTIF d’actualité grâce à ses dessins.
Chercher à enrichir son vocabulaire.
3. Écrit individuel, puis relecture par deux. Trouver le mot
générique d’une catégorie permet aux élèves de construire le
Présentation de la séquence sens des mots et les concepts qui lui sont liés. Pour chaque
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener les catégorie, l’élève est invité à donner le nom de la catégorie
élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations visuelles et à retrouver l’intrus.
proposées dans cette page faciliteront l’accès à l’abstraction. Il 1. Chronique, éditorial, paragraphe, papier : journal. • 2.
est à noter que les mots se rapportant au vocabulaire lexical Bulletin, canard, gazette, radio : presse. • 3. Questionner,
proposé pour ce thème appartiennent à différentes classes scruter, sonder, répondre : interviewer. • 4. Chroniqueur,
grammaticales (noms, verbes, adjectifs). Les exercices qui détective, éditorialiste, pigiste : journaliste.
nécessitent des transformations préparent aux apprentissages
futurs en intégrant différentes notions linguistiques. Différenciation :
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. – Pour les élèves les plus performants, donner les mots sans
aucun classement.
– Proposer aux élèves les plus en difficulté les titres qu’ils devront
Commentaires des exercices (45 min) placer dans la bonne colonne.
1. Écrit individuel. Permettre aux élèves de construire des 4. Écrit individuel. Faire correspondre un titre et un chapeau
listes de mots ayant la même racine les aide à enrichir leur permet aux élèves d’identifier les idées principales d’un texte
vocabulaire. et de les résumer. Demander aux élèves de relever les indices
Information : informer, désinformer… • écrire : écriture, qui leur ont permis l’association.
écrivain… • lire : lecture • présentation : présenter, représenter…
Sport : « Un grand nouveau sous l’eau » • Sciences : « Les
• polémique : polémiquer • interview : interviewer • imprimer :
animaux disparus bientôt ressuscités ? » • Monde : « Un
impression, imprimerie… • corriger : correction.
pays peut-il être ruiné ? » • France : « La France grelotte ».
Différenciation :
Demander aux élèves en difficulté d’utiliser le mot choisi dans 5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
une phrase. Cette partie pourra être faite lors de la correc- connaissance des images, des expressions qui fleurissent
tion à l’oral. dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
2. Écrit individuel. Il faut associer un mot à sa définition. langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
Demander aux élèves de souligner les indices qui leur ont élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
permis l’association. L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
Le rédacteur en chef choisit la Une du journal l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
consciencieusement. • Le chroniqueur est un journaliste « Langue de bois » a pour définition : « Langage figé, coupé
spécialisé chargé d’une rubrique récurrente dans un de la réalité et qui véhicule un message stéréotypé. »
journal. • Le reporter est un journaliste qui parcourt le

CM2 52
Exprimer une opinion
Écriture Manuel, p. 57

OBJECTIFS À moi d’écrire ! (30 min)


• Écrire un texte argumentatif : exprimer une opinion et
la justifier. Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
• Appuyer son argumentation par des exemples. Dispositif : individuel.
Exemples de corrigés
J’observe (45 min) 1. La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases
attendues : une ou plusieurs raisons accompagnées d’un
Présentation du texte
ou plusieurs exemples.
Le texte proposé est issu du blog Astrapi.com qui aborde des Je me sens bien dans ma famille mais certains jours je suis
thèmes liés à l’enfance, la famille, l’école. Ces sujets sont vraiment pressée de grandir et de faire ce que je veux, quand
traités sous la forme de billets rédigés par Lucie 9 ans (alias je veux. Par exemple, lorsque je dois rester à la maison le
Lulu, héroïne du magazine). samedi après-midi pour garder mon petit frère pendant que
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif. mes parents vont faire les courses et alors que mes meil-
leures copines vont se baigner à la piscine.
Réponses attendues
Pour quelle raison ce serait à moi de rester coincée, je n’ai
1. Ce billet évoque la peur de grandir, thème annoncé dès jamais demandé à avoir un petit frère moi !
le titre, et se veut l’expression d’un sentiment personnel, du
2. J’aime bien lire ! J’ai 12 ans et j’adore lire. Lorsque j’en
ressenti d’une enfant de 9 ans.
parle avec mes amis, ils me regardent comme si j’étais une
2. En grandissant, Lulu craint de ne plus avoir autant de
extraterrestre ou que je parlais une langue inconnue. Ils ne
temps libre pour s’amuser.
comprennent pas que je préfère lire un roman d’aventure
Elle a peur également de ne plus avoir la tête légère et d’être
plutôt que jouer à un jeu vidéo, même un jeu d’aventure !
confrontée à de nombreux soucis, à la complexité de la vie.
Je crois que ce qui me plaît le plus lorsque je me plonge
3. Lulu illustre ses propos par des exemples choisis dans sa dans un roman ce sont les images que j’invente au fil des
famille. Sa grande sœur collégienne d’abord, qu’elle voit mots. Elles m’entrainent aussitôt dans un univers qui n’ap-
crouler sous le travail scolaire et les matières plus difficiles partient qu’à moi, où personne ne peut me retrouver, et
à comprendre. c’est ce que j’apprécie.
Ses parents ensuite, dont les plaintes concernant les courses, Je change de livre ? J’invente un nouvel univers et je
les factures, le travail... l’effraient et ne lui donnent pas du découvre de nouveaux personnages. J’en ai assez ? Je ferme
tout envie de grandir. le livre jusqu’à la prochaine fois… c’est infini !
4. Les indices à relever pour valider l’expression d’un avis Et vous ? Êtes-vous aussi un dévoreur de livres ?
personnel sont essentiellement des verbes et l’emploi du
pronom personnel « je ». « J’ai peur, je ne sais pas, je pense,
je me dis que, je n’ai pas hâte, je préfère, ça m’effraie. » Clic
De nombreux sites permettent de réaliser des sondages en
ligne. Parmi eux : Askabox et Doodle. La préparation du
questionnaire est en soi un travail d’écriture : formulation des
questions, choix de questions ouvertes ou fermées.

53 5   À la Une
Unité 6 Engagez-vous ! Manuel, pp. 58-71

Présentation de l’unité
Cette thématique est certes à la mode, mais elle est aussi porteuse de sens à une époque où les convictions
sont sans cesse ébranlées. Les élèves d’aujourd’hui seront les citoyens de demain et l’école a pour
responsabilité de les éduquer en ce sens. Cette éducation passe naturellement par les repères historiques
que fournissent les supports de cette unité : le documentaire, tout d’abord, revient sur la vie de Martin
Luther King et son éloge de la non-violence ; le poème très connu d’Éluard, ensuite, évoque la Seconde
Guerre mondiale et la Résistance. Il s’agit de plus, ici, du premier texte poétique proposé en lecture dans
le manuel. Il faudra donc en étudier les caractéristiques (vers irréguliers, leitmotiv, apostrophe différée
à la Liberté…). Les pages d’oral cernent une notion en trois photos : celle du gaspillage de l’eau et de
l’opposition entre les pays riches (qui gaspillent) et les pays pauvres (qui manquent d’eau). On est bien au
cœur de l’éducation à la citoyenneté, qui est le fil conducteur de toute cette période. La Galerie d’artistes
joue sur la thématique de la période en exploitant le mouvement de masse, dans la peinture et le dessin,
et à des périodes très différentes.


Oral Manuel, pp. 58-59

5. Un certain nombre d’informations nous indiquent que


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
cette photographie a certainement été prise dans un pays
d’Afrique subsaharienne. D’abord, les deux personnes (le
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
petit garçon au premier plan et la jeune fille au second plan)
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses ont la peau très foncé. Ensuite, le climat et la végétation nous
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- confirment cette hypothèse. Enfin, il s’agit vraisemblablement
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et d’un pays en voie de développement car il ne semble pas y
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- avoir de réseau de distribution d’eau courante.
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) 6. Si le village du petit garçon n’a pas l’eau courante, la vie
doit être rythmée par ces allers et retours au puits car l’eau
OBJECTIFS est nécessaire tout au long de la journée. Il n’a sans doute
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, pas beaucoup de temps pour jouer ou pour étudier.
un discours, un texte lu. Photo C :
• Parler en prenant en compte son auditoire.
7. Ces deux enfants sont en maillot de bain dans un jardin
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de
et jouent avec de l’eau.
vue. 8. Cette photographie a certainement été prise dans un pays
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. occidental. Un certain nombre d’indices nous confirment cette
• Distinguer son intérêt personnel de l’intérêt collectif. hypothèse ; la couleur des enfants, la végétation (indiquant
qu’il s’agit d’un pays riche pouvant se permettre d’entretenir
Présentation de la séquence ses espaces verts), la typologie des jouets et les vêtements
Sur le thème de l’usage raisonné de l’eau, les élèves vont des enfants.
s’entrainer à convaincre un auditoire. 9. L’utilisation de l’eau dans la photo B est vitale alors que
l’utilisation de l’eau dans la photo C est récréative.
Observons et échangeons (45 min)
10. En cuisine : consommation (thé, eau de boisson), lavage
Photo A : (nettoyer les légumes ou la vaisselle), cuisson. En hygiène :
1. Cette photo a été prise dans un pays très chaud et sec, corporelle (douche, bain, lavage des dents), domestique (le sol, le
recevant peu de précipitations. linge, la voiture…). En loisirs (piscine, arrosage des plantes…).
2. Le sol est craquelé car le manque d’eau contracte le sol en La question du gaspillage de l’eau se pose dans nos pays
surface et engendre cet aspect. On aperçoit avant l’arrière- industrialisés, en particulier pour les loisirs. Est-il judicieux
plan une sorte de flaque d’eau : il semble que nous ayons de laver sa voiture tous les dimanches, par exemple ?
affaire à un lac asséché.
3. S’il y a des gens qui vivent encore dans cette région, ils Je parle (45 min)
sont sûrement peu nombreux car les conditions de vie doivent Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
être très dures. En effet, la vie humaine a besoin d’accéder en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
à l’eau, d’abord pour notre consommation mais aussi pour Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
notre activité (culture et élevage). construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
Photo B : (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
4. L’enfant verse dans un bidon de l’eau venant du puits. Il parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
pourra ainsi transporter celle-ci jusqu’à son village. Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
des conseils pour s’améliorer.

CM2 54
« J’ai un rêve… »
Lecture 1 Manuel, pp. 60-61
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIF
Présentation du texte Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Cet extrait est tiré d’un documentaire de Brigitte Labbé. Dans ce des informations explicites et en inférer des nouvelles.
livre, premier volume de la collection « De vie en vie » destinée
aux enfants, l’auteur présente Martin Luther King, pasteur noir, Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
dont la vie et l’action ont contribué à s’interroger sur les droits Travail collectif. Demander aux élèves d’argumenter leurs
de l’homme, le racisme et la non-violence. réponses en citant le texte ou à partir des recherches effectuées
L’univers du texte dans « L’univers du texte ».
• Né en Inde, Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948), 1. Vrai ou faux.
surnommé le Mahatma (« la Grande Âme »), était un grand • Faux. Il a combattu les Anglais, alors colonisateurs de l’Inde (l. 6).
dirigeant politique et guide spirituel en Inde. Il a aidé son • Vrai. Cette information figure dans l’introduction du texte.
pays à conquérir son indépendance, dans la non-violence. • Faux et vrai. Martin Luther King prônait la non-violence,
• Martin Luther King Jr. (1929-1968), militant non violent, a il ne possède donc pas d’arme au sens propre. En revanche,
contribué toute sa vie à lutter contre la discrimination raciale et il dispose d’une arme (au sens figuré) pour faire valoir ses
la ségrégation. Son rêve d’une société juste, égalitaire, a fait de idées : la Constitution (l. 26). Insister sur l’importance d’une
lui une figure de la lutte pour la justice, l’égalité et la non- lecture fine et non d’un « balayage » du texte, qui peut être
violence. Il a organisé et dirigé des actions pour les droits civiques source d’erreur.
des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté. Il 2. Martin Luther King est un pasteur (un homme d’Église). Il
devint le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 s’adresse à ses concitoyens, chaque week-end, dans son église (l. 9).
pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale et pour 3. Comme Gandhi, il pense que la violence ne résout rien et
la paix. Modèle politique pour toute une génération, il affirmait entraine une plus grande violence (l. 7-8).
que la désobéissance civile est non seulement justifiée face à 4. Expliquer le sens de « boycotter ». Le boycott entraine
une loi injuste, mais aussi que « chacun a la responsabilité une chute des ventes et contraint le fabricant à changer sa
morale de désobéir aux lois injustes ». façon d’agir avec ses ouvriers s’il veut relancer ses ventes
(l. 11-15). C’est un moyen non violent de riposte.
5. Son but était de lutter contre le racisme et les discriminations,
Avant de lire (10 min)
de faire que la société soit juste et égalitaire. Il veut réagir
aux injustices (l. 8).
OBJECTIF 6. La Constitution est le recueil des lois d’un pays (l. 26).
Repérer les principaux éléments du texte. Changer les lois, Martin Luther King pense que c’est le seul
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. moyen efficace et durable de faire changer les états d’esprit
Le titre, anodin, peut induire en erreur sur le thème abordé. des citoyens.
Il sera explicité par les recherches. Guider collectivement
l’observation par les questions en veillant à ce que les réponses Je repère la structure d’une biographie (20 min)
s’appuient sur le document et soient argumentées.
1. Ce texte est une biographie. Il décrit et informe sur Martin OBJECTIF
Luther King, sa vie, ses opinions, ses « rêves ». Faire énoncer Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
la différence entre « biographie » et « autobiographie ». cohérence.
2. « I have a dream » (« Je fais un rêve ») est le nom d’un discours Travail en binômes avec dictionnaire, puis retour au collectif.
que prononça Martin Luther King sur les marches du Lincoln
1. Une biographie est un texte qui raconte les différents
Memorial, pendant la Marche vers Washington, pour le travail
aspects de la vie d’une personne réelle.
et la liberté le 28 août 1963. Ce message d’espoir, célèbre dans
Le narrateur d’une biographie a effectué des recherches sur
le monde entier, illustre clairement le désir de voir à l’avenir
la personne dont il décrit la vie ou bien la connait. Faire
les Noirs et les Blancs coexister en harmonie et vivre égaux.
remarquer la grande part de subjectivité d’une biographie,
3. La non-violence et l’engagement.
car le narrateur peut avoir du parti pris (bon ou mauvais)
en écrivant son texte. Les informations sont réelles, mais
Lecture du texte (10 min) traduites par les témoins ou le narrateur lui-même.
2. Le texte est écrit au présent de narration. Cela donne au
OBJECTIF
texte un rythme plus vivant, intemporel.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales 3. « Il a… » est répété au cœur de la deuxième partie (il
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. s’agit d’une anaphore). Cela rythme le texte et en renforce
le contenu. Cela fait évidemment penser à une chanson ou
Lecture individuelle pour s’approprier le texte. à un poème.

55 6   Engagez-vous !
Je lis à haute voix (10 min)
échanges. Les conflits scolaires peuvent être un bon point
de départ…
1. Lire la question et laisser aux élèves le temps de la réflexion.
OBJECTIF
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
Laisser libre cours aux échanges en accompagnant les points
extrait de texte après préparation. de vue et en dirigeant le débat avec rigueur.
2. Laisser quelques instants aux élèves pour réfléchir à leur
Travail individuel. réponse et la justifier.
Rappeler la consigne collectivement. Laisser les élèves
préparer le texte. L’intonation doit être forte, convaincante, J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
convaincue, comme s’ils prononçaient un discours.
Passage devant la classe. La gestuelle peut avoir de
l’importance. L’élève qui lit doit être debout, face au groupe, OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (fonctionnel,
voire en surélévation.
dialogue) en veillant à leur cohérence, à leur précision et
en évitant les répétitions.
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
écrire et du travail autour de la cohérence du récit mais aussi
en fonction des aptitudes à argumenter.
OBJECTIFS
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. L’exercice 1 est plus simple que le second, tant dans son
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. contenu que dans la forme du texte attendu.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. L’exercice 2 requiert une connaissance de l’écriture du
dialogue et peut-être des connaissances et des capacités à
Travail individuel, puis mise en commun et confrontation
convaincre.
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe,
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une cor- Exemples de corrigés
rection collective). 1. Nom : Monsieur X.
1. « Un boycott » (mot anglais) : fait de ne plus commercer Prénom : le donne rarement.
avec une société, un groupe, un pays, afin de réduire ses Âge : âgé.
revenus et d’exercer une pression sur lui. Profession : personnage peu sympathique.
« Une Constitution » : ensemble des textes de lois établissant les Signes particuliers : peu sympathique, monsieur X a toujours
bases du système politique. « Constitution » est polysémique : vécu comme un égoïste qui croit que tout lui est dû et qu’il
faire remarquer que le mot est, dans cette acception, écrit avec est le centre du monde. Monsieur X est fils unique. Déjà tout
une majuscule. petit, il ne voulait pas partager ses jouets, ni son goûter, ni
aider ses camarades en classe, ni donner de son temps. Un
2. Rappeler aux élèves qu’il existe diverses formes de jour, alors que son petit voisin avait perdu ses clés et ne
violence : physique, verbale, mentale. Leur demander de pouvait pas rentrer chez lui, il le laissa des heures sur le
classer les mots trouvés en fonction du type de violence. palier à attendre le retour de ses parents, préférant le laisser
« Occuper » (l. 6), « injustice » (l. 7, 10), « violence » (l. 8), seul que de lui proposer de venir jouer avec lui. Adulte, il
« agressé » (l. 19), « hors-la-loi » (l. 21), « bombes » (l. 22), est le même, mais c’est maintenant lui qui est bien seul !
« attentats » (l. 22), « menacer » (l. 23), « combattre » 2. MARTIN LUTHER KING. — Monsieur le Président,
(l. 25), « arme » (l. 26), « armée » (l. 29), « combat » (l. 33). pouvez-vous m’accorder quelques instants ?
3. Faire expliciter préalablement qui était Robin des Bois, JOHN F. KENNEDY. — Oui, mais avant je tenais à vous
le but qu’il poursuivait et les actions qu’il mettait au point féliciter pour votre discours. Nos concitoyens ont bu vos
pour y parvenir. paroles et les mentalités vont changer, j’en suis sûr ! Cela
Robin des Bois apportait son aide aux pauvres contre les prendra seulement un peu de temps.
riches qui les exploitaient. Pour cela, tous les moyens étaient MARTIN LUTHER KING. — Quand pensez-vous que vous
bons et il n’hésitait pas à user de violence pour parvenir pourrez faire changer la loi ?
à ses fins. Martin Luther King, dans sa lutte, ne peut pas JOHN F. KENNEDY. — Mon gouvernement étudie cela de
être un hors-la-loi et demander la justice et l’égalité. Il près. Dès que le texte de loi sera prêt, nous le proposerons et
veut combattre loyalement (en faisant changer les lois) et ferons en sorte qu’il soit voté. Vous avez raison, il est grand
pacifiquement (par la parole). temps que les choses évoluent et que tous nos concitoyens
soient égaux devant la loi, quels que soient leur origine,
leur sexe ou leur couleur de peau !
Je débats avec les autres MARTIN LUTHER KING. — Monsieur le Président,
(durée à déterminer par l’enseignant) j’ai confiance en vous et je sais que mes rêves, un jour,
deviendront réalité !
Travail oral collectif.
Les débats risquent de laisser les élèves indécis. Les laisser
réfléchir et trouver des situations (qu’elles leur soient proches
ou non) pour argumenter leur point de vue. Le rôle éducatif
de la famille et le vécu de chacun sont primordiaux dans ces

CM2 56
Liberté
Lecture 2 Manuel, pp. 62-63
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

Présentation du texte OBJECTIF


Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ce poème, « Liberté », le plus célèbre de Paul Éluard, est extrait
des informations explicites et en inférer des nouvelles.
du recueil Poésie et Vérité, paru clandestinement en 1942, pendant
la Seconde Guerre mondiale. Éluard est l’un des principaux Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
représentants de la poésie de la Résistance. Ce poème est un
texte qui marque le moment historique de la Résistance et qui Travail collectif. Demander aux élèves d’argumenter leurs
constitue un discours sur la liberté. réponses en citant le texte.
L’univers du texte 1. C’est l’auteur qui parle. Chaque strophe ou presque comprend
La recherche doit être guidée par l’enseignant, le mot un déterminant possessif à la 1re personne (« mon », « mes ») et
« clandestin » doit être explicité et les circonstances de la se termine par « J’écris ton nom » à la 1re personne du singulier.
diffusion du poème expliquées. 2. Ce poème est dédié à la liberté. C’est le dernier mot du
• Paul Éluard (1895-1952) est un poète français engagé qui poème, il est écrit avec une majuscule.
a marqué le xxe siècle dans les domaines de la littérature et 3. Ici, il s’agit d’une question ouverte dont la réponse peut
des arts (surréalisme, dadaïsme...) et par ses engagements varier. Oui, ce poème ressemble à une déclaration d’amour.
personnels. Il a écrit un recueil, Poésie et Vérité, dont le plus Une personne amoureuse pourrait reprendre ce poème et
célèbre poème est « Liberté », écrit en 1942 pendant remplacer le dernier mot par celui de l’être aimé. En lisant
l’occupation allemande. ce poème, on a l’impression que celui qui le dit est envoûté,
• Le poème est publié le 3 avril 1942, dans le recueil clandestin obsédé par la femme ou l’homme qu’il aime et qu’il écrit
Poésie et Vérité. Il est repris à Londres par la revue officielle son nom partout.
gaulliste La France libre et parachuté la même année à des 4. L’enfance : strophes 1, 2, 3 et 4 (nombreuses occurrences) ;
milliers d’exemplaires, par des avions britanniques de la l’adolescence : strophe 5 (« merveille des nuits ») ; la lutte
Royal Air Force, au-dessus du sol français ! pour la liberté : strophe 13 (« refuges détruits », « phares
écroulés ») ; la vieillesse : strophes 14 et 15 (« marches de la
mort », « espoir sans souvenir »).
Avant de lire (10 min)

OBJECTIF Je découvre le fonctionnement


Repérer les principaux éléments du texte. du poème (20 min)

Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.


OBJECTIF
Guider collectivement l’observation par les questions, en
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et cohérence.
soient argumentées.
1. Ce texte est un poème. On le reconnait aisément à sa Travail en binômes avec dictionnaire, puis retour au collectif.
structure. 1. Chaque strophe possède la même structure répétitive :
2. On remarque qu’il n’y a pas de titre. Le titre donné est le « Sur… Sur… Sur… J’écris ton nom ».
dernier mot du poème. Pour maintenir un certain suspens et 2. Il n’y a aucune ponctuation.
donner toute sa force et sa beauté à la chute, le poème n’an- 3. Cela rythme le texte et donne une impression d’insistance,
nonce pas son sujet. d’obstination, d’élan et de fidélité.
3. Sur le manuel, on compte 17 strophes. En réalité, le poème Les vers courts sans ponctuation scandent le texte et en
en compte 21. exacerbent la répétition, lui donnant un caractère obsessionnel.
Chaque strophe compte 4 vers (sauf la dernière qui est 4. Trois vers sur quatre ont sept syllabes et le dernier en a
constituée d’un seul mot). quatre. La chute du dernier vers de chaque strophe n’en est
Une strophe de 4 vers s’appelle un quatrain. que plus forte.
5. Les 2 dernières syllabes rompent avec la régularité des
autres. L’avant-dernière n’est pas anaphorique et la dernière
Lecture du texte (10 min)
est constituée d’un seul mot de 3 syllabes qui casse le rythme.

OBJECTIF
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.

Lecture individuelle pour s’approprier le poème.

57 6   Engagez-vous !
Je lis à haute voix (10 min)
1. Le débat peut se diriger vers les mots qui blessent et qui vont
changer le cours d’une vie (séparation, fâcheries, critiques, etc.),
les mots qui interdisent (« non ! ») et les mots qui autorisent
OBJECTIF et qui encouragent (« oui ! »). L’enseignant peut s’appuyer sur
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
les textes précédemment étudiés et les débats qui ont eu lieu
extrait de texte après préparation.
en classe (« Le K » de Buzzati, « J’ai un rêve… »).
Travail individuel. 2. Rappeler les circonstances de la publication de ce poème
1. Rappeler la consigne collectivement. Préciser que l’élève et le discours de Martin Luther King pour guider les élèves
peut choisir deux strophes non consécutives. Faire expliquer dans leur réflexion.
le choix des strophes lues.
Laisser les élèves préparer le texte. L’intonation peut varier J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
selon le ressenti du lecteur, elle peut être ferme et déterminée
ou douce et amoureuse. OBJECTIF
Passage devant la classe. L’écoute du texte sur le CD-Rom Rédiger des textes courts de différents types (poésie) en
peut servir de comparaison et être discutée au sein de la classe. veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
2. L’exercice peut mettre en relief les variantes d’intonation des répétitions.
élèves. Déterminer dès le départ que le premier lecteur lira aussi La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
les deux dernières strophes pour éviter les « cacophonies ». écrire et du travail autour du respect de la consigne.
L’exercice 1 est plus simple que le second ; il est court mais
demande à ce que la structure des vers soit respectée et les
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) syllabes comptées.
L’exercice 2, en plus des contraintes du premier, requiert de
OBJECTIFS l’imagination et est beaucoup plus long ; à noter que l’avant-
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. dernière strophe est à créer sur le modèle d’Éluard.
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine.
Exemples de corrigés
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. 1. Sur l’eau du lac Léman
Travail individuel, puis mise en commun et confrontation Sur le feu de ton regard
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, Sur une rafale de vent
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une J’écris ton nom
correction collective). 2. Sur la page de mon carnet
Veiller à ce que les élèves choisissent et relèvent la défini- Sur la table du salon
tion qui correspond au contexte. Sur la porte de ma chambre
1. « Un pupitre » : meuble d’équipement surtout scolaire, J’écris ton nom
petite table à dessus incliné sous lequel peut être ménagée Sur le bord de la fenêtre
une case. « Un genêt » : arbuste touffu, épineux ou non, à Sur le plafond du couloir
fleurs jaunes. « Une bouffée » : souffle rapide et passager Sur le clavier du piano
de l’air. « Dément(e) » : fou, dangereux. J’écris ton nom
2. « Arbres » (l. 2), « sable » et « neige » (l. 3), « pierre » Sur le miroir de l’ascenseur
(l. 7), « jungle » et « désert » (l. 13), « nids » et « genêts » Sur le bord de mon assiette
(l. 14), « champs » et « horizon » (l. 21), « ailes des oiseaux » Sur le fil du téléphone
(l. 22), « mer » (l. 26), « montagne » (l. 27), « mousse des J’écris ton nom
nuages » (l. 29), « orages » (l. 30), « pluie » (l. 31), « fruit » Et ce mot qui nous unit
(l. 37). Toi, mon ami pour la vie
Oui, je le dis, je l’écris
Pour y penser
Amitié
Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

Travail oral collectif.


Laisser les élèves réfléchir quelques instants et trouver des
situations qui leur permettront d’argumenter leurs réponses.

CM2 58
L’eau
Vocabulaire lexical Manuel, p. 64

que je baigne dans ce milieu depuis toujours.


Exercice 1 à imprimer
Schéma de l’exercice 2 à imprimer Différenciation :
Proposer aux élèves qui en ont besoin l’utilisation du dictionnaire.

OBJECTIF 2. Écrit individuel dans lequel on demande de placer les mots


Chercher à enrichir son vocabulaire. au bon endroit sur le schéma.
A. Évaporation ; B. Condensation ; C. Précipitation ;
D. Ruissellement ; E. Infiltration.
Présentation du texte
1. Cascade ; 2. Lac ; 3. Torrent ; 4. Rivière ; 5. Source ;
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener 6. Fleuve ; 7. Mer.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à 3. Écrit individuel. Il s’agit ici de montrer que l’eau est
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au une ressource indispensable à la vie et que nous l’utilisons
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à quotidiennement. Chaque mot sera employé dans le contexte.
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). Exemples de corrigés
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent 1. Le boulanger utilise l’eau pour pétrir la pâte à pain dans
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions son pétrin. Il peut ainsi préparer le féculent de base de
linguistiques. l’alimentation. 2. Le teinturier utilise l’eau qu’il mélange à
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. des poudres minérales, des pigments, pour créer de la teinture.
On peut ainsi teindre les tissus de toutes les couleurs. 3. Les
femmes utilisent l’eau d’une rivière pour faire la vaisselle.
Commentaires des exercices (45 min)
Grâce à l’eau, on peut nettoyer et rincer. 4. Le potier utilise
1. Écrit individuel. Cet exercice permet aux élèves de travailler l’eau pour assouplir la glaise et la rendre malléable. Il peut
sur le sens propre et le sens figuré des mots. L’enseignant ainsi créer des objets de toutes formes et de toutes tailles.
pourra proposer un temps de travail à deux afin que les élèves Différenciation :
confrontent leurs réponses. Lors de la correction, l’enseignant Proposer aux élèves qui en ont besoin la structure de phrase
pourra demander aux élèves de donner des exemples de suivante afin de les aider à écrire.
phrases avec les mots au sens propre, puis d’autres exemples « Le … utilise l’eau pour … . Il peut ainsi … . »
au sens figuré. 4. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
J’ai émergé juste à temps de la sieste pour être à l’heure au connaissance des images, des expressions qui fleurissent
stade. • Le match aurait pu être annulé car la pelouse était dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
détrempée. • À la mi-temps, l’entraineur a réexpliqué les langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
différentes stratégies de jeu : les joueurs se noyaient dans élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
son flot de paroles. • « Il faut mouiller son maillot », a conclu L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
plus simplement l’entraineur, pour motiver l’équipe. • Les l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
actions exceptionnelles durant ce match m’ont submergé de « Noyer le poisson » signifie « embrouiller le sens de la
bonheur. • Tout petit déjà, je me plongeais dans les magazines conversation ».
de rugby de mon père, joueur professionnel. • On peut dire

Justifier un choix, argumenter
Écriture Manuel, p. 65

OBJECTIFS J’observe (45 min)


• Écrire lisiblement et correctement un texte spontanément.
Présentation du document
• Rédiger un texte bref, cohérent, construit en paragraphes,
correctement ponctué, en respectant des consignes impo- Le point de départ est une affiche appartenant à une série
sées : récit, description, argumentation. constituant un kit de sensibilisation aux gestes écologiques.
Chaque affiche de la série met en image un geste en particulier,
destiné à économiser l’énergie.
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif.

59 6   Engagez-vous !
Réponses attendues À moi d’écrire ! (30 min)
1. Les élèves trouveront l’indication du thème abordé dans
la bannière rouge, premier élément visuel perçu dans une Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
lecture de haut en bas. Dispositif : par paires ou groupes de 4 selon l’organisation
2. L’œil du lecteur est attiré sur le message par la typographie de la classe.
et notamment la taille des caractères. Le verbe « diminuez » Exemple de corrigé
est écrit en grands caractères et en capitales d’imprimerie, 1 et 2.
alors que le reste du message est rédigé en minuscules de
petite taille et en italique.
3. Les éléments qui constituent l’affiche sont :
– la bannière identifiant la série et le numéro de l’affiche ;
– le message ;
– l’information scientifique donnée dans une bulle par le
personnage ;
– le slogan et la signature de l’organisme émetteur ;
– l’image humoristique qui met en scène un ours humanisé
(tenue de sport, marche bipède) effectuant le geste écologique
préconisé. L’humour permet de faire passer le message de
manière positive et d’atteindre plus efficacement sa cible.
Un travail de réflexion pourra être mené pour déterminer à
qui s’adresse l’affiche : public adulte et/ou enfant, et quel
élément concerne telle ou telle cible plus précisément.
L’enseignant insistera sur l’interaction, la complémentarité
entre l’image et le texte.

Clic
Rappel d’utilisation du moteur Qwant Junior, déjà utilisé dans
« Décrire une atmosphère ».

CM2 60
Poésie Manuel, pp. 66-67

Enregistrement des poésies Réponses aux questions (30 min)

1. La scène décrite jusqu’à la ligne 11 est un paisible coin


OBJECTIFS de campagne. L’enseignant fera observer le lexique : les
• Comprendre que la poésie est une autre façon de dire
verbes expriment des sensations agréables : « chante, luit,
le monde.
• Dégager quelques-uns des traits récurrents et fonda-
mousse, dort, baignant, souriant, fait un somme, berce ».
mentaux du langage poétique (exploration des ressources Les couleurs sont froides : « bleu, vert, pâle, argent » et
du langage, libertés envers la logique ordinaire, rôle des quelques expressions peuvent instiller un peu d’inquiétude
images, référent incertain, expression d’une sensibilité par- chez le lecteur attentif : « haillons d’argent, tête nue, pâle,
ticulière et d’émotions). un enfant malade, il a froid ».
Faire remarquer l’enjambement lignes 2 à 3 : « haillons
Présentation des textes d’argent », lignes 3 à 4 : « où le soleil […] luit ».
Le thème de l’engagement, de l’implication est le point 2. Le jeune soldat ne dort pas, il est mort et les deux trous
commun à ces quatre poèmes. Que le poète s’exprime à rouges dans sa poitrine sont deux blessures sanglantes.
la première personne comme dans Je hais les haies, qu’il Les indices inquiétants relevés dans la question 1 viennent
dénonce la cruauté de la guerre dans Le dormeur du val, qu’il appuyer cette découverte. Il ne respire plus : « les parfums
la tienne à distance grâce aux Mots qui font vivre ou encore ne font pas frissonner sa narine ».
qu’il exhorte le lecteur à agir comme le fait René Char, c’est 3. Laisser un temps de préparation et proposer de faire partager
toujours son opinion qu’il dévoile et partage. à la classe la lecture avec variations de rythme, d’intonation,
de portée de voix.
Découverte et mise en voix (45 min) 4. Avec une économie de mots, de sons [e] [u] [yr] et de rimes,
le poème de Raymond Devos est d’une grande efficacité. La
• Livre fermé, lire les poèmes à haute voix ou faire écouter répétition des mêmes mots et des mêmes sons fonctionne
les enregistrements disponibles sur le CD-Rom. comme un martèlement sonore appuyant le message du poème.
• Livre ouvert, laisser quelques minutes aux élèves pour 5. La question est ouverte et n’appelle pas de correction
prendre connaissance des deux pages (les questions seront lues collective. Chaque élève pourra réfléchir aux mots qui
dans un second temps). Demander aux élèves de reformuler l’inspirent et s’il le souhaite les partager avec la classe. Si
le contenu des poèmes (cette partie doit être ponctuée de les mots ne sont pas une entrée suffisamment inspirante pour
réécoutes totales ou partielles des poèmes). certains élèves, l’enseignant pourra élargir aux sons, odeurs,
• Observation et analyse des illustrations : Que représentent- images… qui font vivre.
elles ? À quel poème se rapportent-elles ? Demander aux 6. Les mots qui dénotent l’urgence de la situation sont
élèves comment ils auraient illustré ces deux poèmes. « pressé, en retard, hâte-toi ».
• Lecture silencieuse des poèmes, puis lecture orale par L’enseignant fera remarquer que le rythme du poème contribue
les élèves du poème qu’ils préfèrent. à cette impression de temps qui défile : alternance de vers
longs et courts.
L’expression « en retard sur la vie » qui ouvre et ferme le
poème accentue cet effet.
Comme si la seule lecture du poème nous faisait prendre
du retard.

61 6   Engagez-vous !
Atelier de lecture Manuel, pp. 68-69
Matériel : manuel, cahier d’écriture.

Support de l’exercice 2 (étiquettes) à imprimer. J’observe et je comprends une image


(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS Travail collectif pour permettre de donner des repères de lec-


• Automatisation de la reconnaissance des mots, lecture ture d’images et favoriser les échanges.
aisée et fluide. 3. Cette image est une photo.
• Augmentation de la rapidité et de l’efficacité de la lecture • Elle veut susciter une réaction. Elle ne se présente pas
silencieuse. comme une photo « traditionnelle ». Argumenter la réponse
• Lire sans aide les consignes du travail scolaire. par la légende sous le document. Connaissent-ils les actions
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. de l’ONG WWF ? Faire s’interroger les élèves sur la présence
de ces animaux exotiques et identiques dans un musée. Quel
Je mets le ton (durée à déterminer par l’enseignant)
message se cache derrière cette exposition ?
• Il est impossible de compter les personnages. Demander aux
Activité à préparer en binômes après un temps individuel élèves d’exprimer leur avis sur cette quantité innombrable de
de repérage. « personnages ».
1. Expliquer le terme « explicite » dans l’introduction. • Cette photo a été faite au Grand Palais, à Paris. L’informa-
Les élèves choisissent le personnage qu’ils vont interpréter tion est fournie par la légende. Expliquer aux élèves ce qu’est
puis s’entrainent à se donner la réplique en s’appuyant sur ce grand lieu parisien de la culture.
la ponctuation et les didascalies. • Il s’agit du panda. En observant la légende, faire le lien entre
Les phrases inachevées donnent un effet comique à cet extrait. WWF France (montrer leur logo) et l’animal présent sur cette
Passage devant la classe. photo (symbole de la protection et de la sauvegarde de la nature).
4. L’image donne une impression de multitude éparse, ce qui
Je reconstitue un texte est paradoxal.
(durée à déterminer par l’enseignant)
• L’auteur veut alerter l’opinion publique sur le nombre sans cesse
décroissant de cette espèce animale et sur la nécessité de proté-
Travail individuel, puis correction orale collective. ger la nature (faune et flore) et notre environnement en général.
Imprimer les étiquettes pour faciliter la manipulation.
2. C-B-A.
Jeu (durée à déterminer par l’enseignant)
Mettre en évidence les stratégies utilisées pour reconstituer
le texte (chronologie des événements). Le mot « Après » qui 5. Faire cette activité en classe et collectivement.
débute le morceau C peut induire en erreur. Expliquer que c’est L’activité travaille les inférences (« Je vous arrête et vous
« Après le film » et non « Après que la mère a dit d’éteindre ». passe les menottes »), les doubles sens (« J’ai un dos et
une couverture »), la polysémie (« Mes défenses sont
braconnées »).
Une mise en commun des arguments proposés contribuera à
aider les élèves moins bons lecteurs à appréhender les subtili-
tés de compréhension en lecture.
A. La maîtresse. B. Le policier. C. L’élève. D. L’autobus.
E. L’éléphant. F. Le père. G. Le livre.

CM2 62
Galerie d’artistes Manuel, pp. 70-71

Activité « Au même moment » à imprimer. Observons et échangeons


⦁ Il s’agit, au travers des trois œuvres, de faire réfléchir les
OBJECTIF élèves aux diverses façons de s’impliquer dans son époque, de
Développer des compétences en culture humaniste relatives porter témoignage de son temps, de participer à l’histoire de son
à la lecture d’image. époque de manière politique (tableau de David), humoristique
et critique (Sempé) ou réellement provocatrice (Dali).
Présentation du thème ⦁ Demander aux élèves d’observer les reproductions proposées
Pour illustrer le thème de l’engagement, trois œuvres de puis de les décrire l’une après l’autre. Pour le tableau de David,
techniques différentes. rappeler ou faire chercher l’événement historique raconté et
Informations pour l’enseignant orienter le regard des élèves sur le personnage principal, ce
⦁ Le Serment du Jeu de Paume de Jacques-Louis David est qu’il fait et pourquoi. Demander ensuite qui sont les autres
un célèbre tableau exposé au musée Carnavalet, qui raconte le personnages (clergé et membres du Tiers-État), pourquoi ils sont
serment que prêtèrent les députés du Tiers-État le 20 juin 1789 réunis, ce qu’ils proclament. Demander également d’observer
de ne pas se séparer avant d’avoir rédigé une Constitution. Ce la lumière du tableau : d’où vient-elle et pourquoi ?
tableau est l’un des symboles de la Révolution française, mais ⦁ Pour le dessin de Sempé, demander aux élèves de décrire
il ne fut jamais achevé. En effet, au moment de le terminer, la scène et de dire à quelles occasions ils en ont observé
en 1791, il n’était plus politiquement acceptable : certains des de semblables. Rechercher ce que le dessinateur pense des
héros de la Révolution, comme Mirabeau, en étaient devenus manifestations et justifier sa réponse par la similitude des
des ennemis. David, parlementaire engagé dans la Révolution, deux cortèges.
a conçu son tableau à la fois comme une commémoration et ⦁ Pour l’œuvre de Dali, demander aux élèves ce que l’objet
comme un outil de propagande. Il est à noter la lumière, qui leur évoque, en quoi il est imaginaire et ce qu’ils pensent
éclaire le personnage principal : elle vient des spectateurs, du de l’intention de l’artiste. Cette œuvre laisse une plus large
peuple qui doit inspirer le travail des députés. part à l’imagination.
⦁ Sauve qui peut de Sempé : Sempé est un dessinateur
humoriste français né en Gironde en 1932. Il a publié de
Au même moment
nombreux dessins dans de grands quotidiens et est l’auteur
des illustrations du Petit Nicolas. Il s’agit de retrouver les événements et les personnages que
⦁ Le Téléphone-homard de Salvador Dali : cette œuvre fait David et Dali auraient pu vivre et rencontrer. C’est l’occasion,
partie des objets paradoxaux et a été présenté à l’Exposition pour les élèves, d’effectuer individuellement ou par groupes
internationale du surréalisme de 1938. Dali propose un des recherches sur les personnages ou les événements qu’ils
homard sur un téléphone en guise d’écouteurs, rattachant ne connaissent pas. On peut leur demander de rédiger des
l’objet comestible à l’immangeable sous prétexte qu’ils font fiches à proposer à leurs camarades et de faire le lien avec
tous deux appel aux organes buccaux. Dali dira d’ailleurs ne la culture humaniste.
pas comprendre pourquoi, quand il commande un homard ⦁ David n’a pu connaitre que le premier vol d’une montgolfière
grillé, « on ne [lui] apporte pas un téléphone bien cuit, et la prise de la Bastille, mais il aurait pu rencontrer
pourquoi on met le champagne à refroidir et pas les écouteurs Louis XVI, Napoléon Ier et Victor Hugo.
de téléphone qui sont toujours si tièdes et collants, alors qu’ils ⦁ Dali, quant à lui, aurait pu assister à tous les autres
seraient tellement meilleurs dans un seau avec de la glace événements et aurait pu rencontrer (voire a rencontré) Walt
pilée » (voir les dossiers pédagogiques du Centre Pompidou). Disney, Picasso et Clemenceau.

63 6   Engagez-vous !
Unité 7 Héros mythiques Manuel, pp. 72-79

Présentation de l’unité
Cette période sur les grands hommes s’ouvre sur des figures mythiques et légendaires : Ulysse et Arthur.
Les deux textes sont narratifs mais ce sont des versions adaptées aux élèves car il ne s’agit pas de leur
faire étudier Homère ou les légendes d’Arthur en ancien français ! Dans le premier texte, le héros s’illustre
face à une multitude (les prétendants) et grâce au maniement des armes : c’est ce qui rend son exploit
encore plus remarquable. Le héros est alors ambigu, colérique, passionné, violent et aidé par des dieux.
Dans le second texte, le héros se construit davantage sur des valeurs morales et non pas sur des prouesses
guerrières. Ces valeurs peuvent et doivent faire écho chez les élèves : « Générosité et Amitié, Courtoisie,
Humanité et Esprit chevaleresque ». Les pages d’oral s’appuient sur la mythologie, mais aussi sur les
contes, notamment avec le personnage de la petite sirène. Ainsi, contes, mythes et légendes sont convoqués
dans cette unité pour élaborer les contours du héros ou de l’héroïne mythique.


Oral Manuel, pp. 72-73

Photo C :
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
5. Cette scène illustre le mythe du cheval de Troie. Les
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon Troyens étaient assiégés par les rois grecs qui, n’arrivant pas
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son à pénétrer dans l’enceinte de la cité, décidèrent de tendre
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses un piège aux habitants de Troie. Les Grecs construisirent
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- un immense cheval dans lequel ils firent entrer des soldats.
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et Lorsque les Troyens découvrirent ce drôle d’animal devant
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- les portes de la cité, ils pensèrent qu’il s’agissait d’un cadeau
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
et tirèrent la statue à l’intérieur. Une fois entrés, les soldats
grecs sortirent du cheval et purent envahir la cité.
OBJECTIFS
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, 6. Ce mythe se rapproche le plus du mythe du Sphinx, c’est
un discours, un texte lu. encore l’illustration que l’intelligence est plus efficace que
• Parler en prenant en compte son auditoire. la force pour vaincre son adversaire.
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de 7. Les mythes et les légendes sont des histoires qui ont la
vue. caractéristique commune d’être d’origine populaire. Ces
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. récits, qui font souvent intervenir le merveilleux, racontent
l’histoire de personnages, d’êtres, qui incarnent sous une
Présentation de la séquence forme symbolique les forces de la nature, le génie ou la
Expliquer à quoi servent les mythes, pour apprendre à faire condition humaine. Les légendes ont la particularité de
un exposé documenté. représenter des faits ou des personnages dont l’existence
historique est réelle (ou admise), mais qui ont été déformés ou
amplifiés par l’imagination collective, une longue tradition,
Observons et échangeons (45 min)
la partialité, les événements politiques… Les mythes donnent
Photo A : des leçons de vie aux hommes, ils permettent d’expliquer le
1. Il s’agit de la petite sirène. Elle possède un corps de femme fonctionnement de la société.
et une queue de poisson. Elle peut respirer sous l’eau ou en
dehors de l’eau.
Je parle (45 min)
2. Réponse personnelle de chaque élève.
Photo B : Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
3. Le sphinx est un animal avec une tête d’homme, un corps en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
de lion et des ailes. Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
4. Le sphinx est un animal, envoyé par les dieux pour punir construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
les hommes de leurs pêchés. Il questionnait les hommes avec (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
une énigme. Œdipe parvint à y répondre, précipitant ainsi le parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
sphinx vers la mort. L’homme est donc parvenu à « vaincre » Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
le monstre grâce à la force de son intelligence. des conseils pour s’améliorer.

CM2 64
Retour à Ithaque
Lecture 1 Manuel, pp. 74-75
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Lecture du texte (10 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
Cet extrait est tiré d’un récit qui s’inspire du célèbre mythe grec
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
L’Odyssée d’Homère. Il s’agit ici d’une réécriture.
Très curieux de mythologie, les élèves connaissent sans doute Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.
l’existence de ce long poème épique, texte fondateur de la
littérature occidentale, retranscrit en prose. Faire un rappel sur
qui était Homère, son œuvre et compléter les connaissances Je comprends (20 min)
des élèves.
L’univers du texte OBJECTIF
• Laisser les élèves exprimer leurs idées. Faire une recherche Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
collective si nécessaire. Faire remarquer la présence de la des informations explicites et en inférer des nouvelles.
majuscule et l’existence du mot sans majuscule.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
Réponses attendues : « voyage », « périple », « expédition ».
• Guider la recherche Internet. Proposer des sites si nécessaire Travail de recherche collectif. Certains élèves qui connaissent
(par exemple : http://mythologica.fr). l’histoire répondront à partir de leurs connaissances, les autres
– Athéna est à la fois la déesse de la Guerre et de la Sagesse, pourront compléter et justifier à partir d’éléments du texte.
protectrice des héros, patronne des artisans et de la cité. Elle La recherche collective sera plus constructive car elle fera
fait partie des douze Olympiens. Elle est Minerve dans la appel au savoir, à l’imagination, à la déduction et au texte.
mythologie latine. 1. Un prétendant est quelqu’un qui aspire à épouser une
– Mentor est le fils d’Alcime et l’ami de confiance d’Ulysse. certaine femme. C’est aussi quelqu’un qui revendique un
Mentor fut chargé par Ulysse de l’éducation de son fils trône auquel il prétend avoir droit. Faire remarquer que le
Télémaque lors de son absence pendant la guerre de Troie, mot a un double sens. La première définition correspond au
et de la gestion de son domaine. Le terme est devenu un contexte du récit.
terme usuel pour désigner un conseiller bienveillant et sage. La réponse n’est pas donnée dans le texte mais les élèves
– Eumée, fils du roi Ctésios de l’ile de Syria, fut capturé par vont faire des hypothèses : la beauté de Pénélope ou/et son
des pirates et vendu comme esclave à Laërte, roi d’Ithaque, royaume dont ils deviendraient les monarques peuvent justifier
dont il deviendra le porcher. Il fut ensuite l’intendant d’Ulysse. tant de prétendants.
Fidèle à son maitre, il fit tout son possible pour sauvegarder 2. Il est capable de « terrasser un taureau furieux » (l. 3).
les biens du domaine d’Ithaque. Expliquer le mot « terrasser ».
• Les élèves devront chercher par eux-mêmes à partir des 3. Oui, Pénélope se moque de ses prétendants, orgueilleux,
sites Internet ou à l’aide d’un dictionnaire (de la mythologie insolents et méprisants. Elle attend toujours le retour d’Ulysse
ou non). et espère que cette épreuve sera impossible à surmonter.
Ulysse a épousé Pénélope. Télémaque est leur fils. 4. Ils le laissent essayer car ils pensent qu’il n’a aucune
chance d’y parvenir, ni d’épouser la belle Pénélope. Ils
veulent rire à ses dépens et se moquer de lui.
Avant de lire (10 min)
5. C’est la déesse Athéna qui a changé Ulysse en mendiant
et qui lui rend son apparence réelle (l. 25). Athéna protège
OBJECTIF et aide Ulysse. Cette aide apportée à Ulysse symbolise
Repérer les principaux éléments du texte. l’aide apportée par l’Esprit à la force brutale et à la valeur
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. personnelle des Héros car Athéna est aussi considérée dans
Guider collectivement l’observation par les questions en toute la Grèce comme la déesse de la Raison et de la Sagesse.
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et 6. Athéna a pris l’apparence de Mentor car c’est un familier
soient argumentées. du palais, c’est l’ami d’Ulysse, donc sa présence n’étonne
personne. Elle scelle (ferme à clé) les portes pour empêcher
1. Ce texte est un extrait de récit. les prétendants de s’enfuir et d’échapper à la vengeance
2. Ithaque est une ile de la mer Ionienne, à l’ouest de la d’Ulysse.
Grèce continentale. Faire effectuer la recherche et situer la 7. Les prétendants, infidèles à Ulysse, ont courtisé son épouse
Grèce et Ithaque sur une carte. et convoité son trône. Ils l’ont trahi.
8. Ulysse les tue à l’aide de son arc.

65 7   Héros mythiques
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
Je découvre un héros de la mythologie (20 min)
Travail en binômes, puis mise en commun et confrontation
OBJECTIF des réponses (en fonction du matériel disponible en classe,
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une
cohérence. correction collective).
1. Des haillons désigne un vêtement en loques, des guenilles.
Travail individuel sur le cahier de brouillon. Les questions
Un aède est, dans la Grèce primitive, un poète qui chantait
permettent de répondre à partir du texte. Faire rédiger les réponses
ou qui récitait, en s’accompagnant à la lyre, des poèmes
en construisant des phrases. Justifier en citant les mots ou les
célébrant les dieux et les héros. Un trait est un projectile, tel
lignes du texte. Correction collective qui permet la mise en
que la flèche, le javelot, etc., lancé avec un arc, une arbalète
commun du vocabulaire et l’argumentation pour la question 4.
ou à la main. Veiller à la polysémie du mot « trait ».
1. Ulysse est beau et musclé (l. 25-26). 2. Faire expliciter la nuance entre la force et le combat avant
2. Ulysse est fort, habile, rusé et persévérant. Il a le sens de de commencer la recherche. « Robuste » (l. 1), « résister »
l’honneur, de la vengeance, et est un justicier impitoyable. (l. 2), « terrasser », « s’emparer » et « bander ses muscles »
Les mots du récit induisent ce portrait moral : « geste vif », (l. 3), « peser de tout son poids » (l. 4), « sans effort » (l. 20-21),
« impitoyable », « inlassablement son œuvre de mort », « muscles puissants » (l. 26).
« payé de leur vie leur trahison ». 3. « Tomber », « frappé » (l. 30), « traits meurtriers »
La scène est une scène de revanche et de vengeance (l. 31-32), « se cacher » (l. 33), « les flèches » (l. 34),
préméditée. « courageux », « s’attaquer », « armes » (l. 36), « flèches »,
3. Athéna peut changer d’apparence et changer l’apparence « javelots », « inlassablement » (l. 37), « œuvre de mort »,
des humains (l. 24-25). « projectiles », « fers » (l. 38), « blesser » (l. 39),
4. Un héros de la mythologie est un personnage courageux, « combattent » (l. 40), « bataille » (l. 41), « corps gisent »
fort et malin qui est aidé dans son action par les dieux, pour (l. 42), « payé de leur vie » (l. 43-44).
mener à bien la tâche qu’il doit effectuer. En même temps, 4. L’arc est une arme constituée d’une partie flexible, la branche,
contrairement à nos héros modernes très attachés aux notions qui se courbe lorsqu’on tend la corde pour obtenir plus de
de bien et de mal, le héros de la mythologie cède à la colère puissance. « Il est incapable de modifier sa courbure » signifie
et à la vengeance. qu’il ne parvient pas à tendre la corde pour la mettre en place.
5. Mentor (maitre et éducateur de Télémaque). Par extension,
Je lis à haute voix (10 min)
un mentor est un guide, un maitre et un modèle pour quelqu’un.

OBJECTIF Je débats avec les autres


Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un (durée à déterminer par l’enseignant)
extrait de texte après préparation.

Travail individuel. OBJECTIFS


• Participer aux échanges de manière constructive : rester
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
Demander aux élèves quel est le mot qui rompt l’intonation apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
lente, posée et forte du début de texte (« Cependant »). La respecter les règles habituelles de la communication.
dernière phrase « tombe », comme après un effort, avec le • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
ton de l’échec. Appuyer le mot « in-ca-pable ». autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
Faire lire quelques élèves. Discuter et argumenter.
Travail oral collectif.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
de comparaison. 1. Lire la question et demander aux élèves de citer quelques
2. Il s’agit du récit d’un combat meurtrier, riche en action héros. Ensuite, laisser aux élèves un court temps de réflexion
et en rebondissements. L’intonation doit être rapide mais pour déterminer si ces héros sont beaux et forts. Confronter
rythmée. Faire relever les verbes sur lesquels les élèves les réponses et les justifications.
pourront s’appuyer pour adopter la bonne intonation (« saisit », 2. Lire la question. À partir des propositions de héros faites
« tombe », « se succèdent », « courent », « s’attaquent »). précédemment, laisser les élèves expliquer leurs points de vue.
Faire lire quelques élèves. Discuter et argumenter.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
de comparaison. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIF
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) Rédiger des textes courts de différents types (discours,
récits) en veillant à leur cohérence, à leur précision et en
OBJECTIFS évitant les répétitions.
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Connaitre et utiliser oralement le vocabulaire concernant La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
écrire et du travail autour de la cohérence du récit mais aussi
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille).
en fonction des aptitudes à argumenter.

CM2 66
• Pour l’exercice 1, on attend un monologue constitué Exemples de corrigés
de questions et d’exclamations (phrases interrogatives et 1. Ulysse, toi ? Mon époux, mon roi, mon héros ! Jamais
exclamatives).Veiller à la construction de ces phrases. je n’ai douté de ton retour ! Je t’ai attendu jour après jour,
On peut aussi attendre un récit rédigé au présent de narration nuit après nuit, espérant sans relâche que ce jour viendrait.
ou au passé composé. Enfin tu es là ! Mais pourquoi ce déguisement ? Pourquoi
• Pour l’exercice 2, il s’agit de construire la suite du récit. m’avoir tenue à l’écart de tes projets ? Pourquoi n’avoir
On attend le présent de narration. jamais donné signe de vie ?
Les élèves vont adhérer à cette histoire connue de l’Odyssée 2. Un silence pesant se fait avant que retentissent clameurs
ou, au contraire, inventer une fin où Ulysse est considéré et acclamations. « Vive le roi ! Vive Ulysse notre roi ! »
comme ayant été absent trop longtemps pour reprendre sa Tous les fidèles compagnons d’Ulysse et le peuple d’Ithaque
place. Laisser le choix de la narration ou de l’invention. acclament leur héros. Ils s’approchent de lui pour lui parler,
le toucher, s’assurer qu’ils ne rêvent pas et qu’il ne s’agit
pas d’un imposteur. Télémaque embrasse son père, les yeux
pleins de larmes. Mentor et Eumée s’agenouillent devant
leur roi pour lui exprimer leur obéissance. Ulysse redevient
le roi bien-aimé et enfin retrouvé de son peuple.

Le deuxième voyage de Sindbad
Lecture 2 Manuel, pp. 76-77
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Lecture du texte (10 min)

Présentation du texte OBJECTIF


Dans la tradition des contes orientaux, Sindbad raconte à ses Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
amis ses sept voyages. C’est un commerçant au départ, puis
c’est la soif de l’aventure qui le poussera à continuer même
Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.
une fois qu’il est devenu riche. Chaque voyage est l’occasion de
rencontrer des créatures fantastiques, de découvrir des sociétés
inconnues et de vivre des aventures dangereuses.
L’univers du texte Je comprends (15 min)
Les aventures de Sindbad sont intégrées aux Mille et une
nuits que traduit et publie Antoine Galland à partir de 1701. OBJECTIF
C’est un regroupement de récits anonymes en langue arabe Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
et d’origine persane. A l’origine, les aventures de Sindbad, des informations explicites et en inférer des nouvelles.
d’Aladin et d’Ali Baba ne faisaient pas partie de l’œuvre
elle-même ; c’est Galland qui en a fait l’assemblage. Travail de recherche collectif. Certains élèves qui connaissent
Sindbad le marin, appelé Sindibad en persan, est le nom l’histoire répondront à partir de leurs connaissances, les autres
d’une fable d’origine perse qui narre les aventures d’un marin pourront compléter et justifier à partir d’éléments du texte.
originaire de Bassorah du temps de la dynastie des Abbassides La recherche collective sera plus constructive car elle fera
(de 750 à 1258). appel au savoir, à l’imagination, à la déduction et au texte.
1. Sindbad part en voyage car il a de nouveau envie de
voyager.
Avant de lire (5 min)
2. Sindbad se retrouve seul sur l’ile car il s’est endormi et
ses compagnons de voyage l’ont oublié.
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte. 3. Cette grosse et haute boule blanche qui l’attire est en
réalité l’œuf d’un oiseau extraordinaire : le rock.
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. 4. Pour quitter l’ile, Sindbad utilise son turban pour
Guider collectivement l’observation par les questions en s’accrocher à une des pattes du rock et ainsi s’envoler
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et ailleurs. Quand l’oiseau se pose, il se détache.
soient argumentées.
5. Sur cette deuxième ile, Sindbad découvre une vallée
1. Il s’agit d’un extrait de récit. (Éliminer les autres
profonde parsemée de diamants mais infestée de serpents.
propositions.)
2. Le titre de l’extrait indique que c’est le deuxième voyage, 6. Il réussit à rentrer chez lui grâce à des marchands qui
donc il y en a forcément eu un auparavant et on pourra connaissent les lieux et qui viennent chercher des diamants
supposer qu’il y en aura d’autres. grâce à une autre ruse.
Les aventures de Sindbad comportent sept voyages.

67 7   Héros mythiques
Je découvre un héros de conte persan (15 min)
3. Le rock (ou roc) est un oiseau de légende gigantesque
que l’on trouve dans les contes orientaux. C’est un rapace
géant capable de capturer des bateaux. Il est présent dans
OBJECTIF la mythologie perse.
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.

Travail de recherche par binômes, puis mise en commun et Je débats avec les autres
confrontation des réponses. (durée à déterminer par l’enseignant)

1. Sindbad est un négociant, un marchand. Il fait du commerce


et voyage en bateau. OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
2. Quand il se retrouve seul, Sindbad crie, hurle, se reproche
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
ses envies de voyage puis se résigne. apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
3. Une fois son calme retrouvé, Sindbad se met à réfléchir respecter les règles habituelles de la communication.
et à observer ce qui l’entoure. • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
4. Sindbad est un homme ingénieux, chanceux, habile,
endurant et généreux. Travail oral collectif.
5. Sindbad est généreux : il offre des diamants aux marchands 1. Lire les questions et laisser un court temps de réflexion.
qui lui viennent en aide et surtout il fait profiter de sa fortune Confronter les réponses et les justifications. Demander aux
les pauvres de la ville de Bagdad à son retour. élèves si certains ont déjà fait de grands voyages de raconter
leur expérience et ce qu’ils ont appris.
Je lis à haute voix (10 min) 2. Lire les questions et laisser un court temps de réflexion
avant de confronter les réponses et les justifications. Il s’agira
OBJECTIF ici d’une réflexion sur le partage mais aussi sur le respect
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un des différences d’autrui.
extrait de texte après préparation.

Travail individuel. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)


1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
Le paragraphe est court. L’intonation doit être sobre mais OBJECTIF
la diction claire. Rédiger des textes courts de différents types (dialogue,
2. Il s’agit de la fin du voyage. Sindbad a trouvé la solution discours) en veillant à leur cohérence, à leur précision et
pour rentrer chez lui. Les actions s’enchainent pour parvenir en évitant les répétitions.
au dénouement. Le rythme sera donc assez rapide mais le La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
texte sera lu à voix basse comme pour dévoiler un secret. écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
Pour l’exercice 1, on attend un monologue donc un texte à
la première personne.
J’enrichis mon vocabulaire (15 min)
Pour l’exercice 2, il s’agit d’un dialogue qui devra respecter
la présentation et utiliser des verbes d’énonciation.
OBJECTIFS
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. Exemples de corrigés
• Connaitre et utiliser oralement le vocabulaire concernant 1. Je me réveillai en sursaut et découvris avec stupeur que
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille).
j’étais seul.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. « Mais où êtes-vous tous passés ? Au secours ! Venez me
Travail en binômes, puis mise en commun et confrontation chercher ! hurlai-je au bord de l’eau. Je ne veux pas rester
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, seul. J’ai peur. Comment avez-vous pu m’oublier ? C’est
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une inadmissible ! Vous n’êtes qu’une bande de voleurs ! » Je
correction collective). m’effondrai sur le sable à bout de souffle.
1. L’adjectif « fabuleux » a deux sens : 2. « – Mais que faites-vous là ? au beau milieu de mes
a. étonnant, extraordinaire ; diamants ? interrogea l’homme barbu.
b. qui appartient à la légende, à l’imagination. – Je m’appelle Sindbad et je suis perdu. J’ai utilisé votre
À la ligne 24, c’est le sens b : un oiseau de légende ; alors appât de viande pour m’échapper.
qu’à la ligne 47, c’est le sens a : une idée étonnante. – Il n’est pas question que je partage mes diamants avec
2. Sindbad est un négociant, il voyage pour faire des échanges vous. Vous n’aurez rien, répondit-il.
commerciaux. Il fait du troc, c’est-à-dire des échanges d’objets – Non, non. Je ne vous prendrai rien, au contraire, je
contre d’autres objets, donc sans monnaie. Ils sont avantageux vous paierai en diamants si vous me ramenez à Bagdad,
pour lui si les objets échangés ont un prix de revente supérieur. l’implora Sindbad. ».

CM2 68
Les mythes et les légendes
Vocabulaire lexical Manuel, p. 78

• Les contes sont de courts récits imaginaires, souvent destinés


Exercice 4 à imprimer
aux enfants, pour distraire et rassurer. • Les légendes sont
des récits populaires et historiques qui font souvent appel au
OBJECTIF merveilleux. • Les romans sont des œuvres littéraires assez
Chercher à enrichir son vocabulaire. longues, qui racontent la vie ou les aventures de personnages
que l’on peut croire réels.
Présentation de la séquence Différenciation :
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener les Rappeler aux élèves qui en ont besoin la définition des mots.
élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations visuelles 3. Écrit individuel. Ce petit jeu de décodage sera l’occasion
proposées dans cette page faciliteront l’accès à l’abstraction. Il de rappeler collectivement ce qu’est L’Iliade et l’Odyssée et
est à noter que les mots se rapportant au vocabulaire lexical de quoi il est question dans chaque partie.
proposé pour ce thème appartiennent à différentes classes 4. Réponse personnelle des élèves. La correction par paires
grammaticales (noms, verbes, adjectifs). Les exercices qui permettra aux élèves de présenter leur travail et d’en véri-
nécessitent des transformations préparent aux apprentissages fier le fonctionnement
futurs en intégrant différentes notions linguistiques.
5. Écrit individuel. Il s’agit d’associer un groupe nominal
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures.
à un nom de héros et à la définition de l’expression ainsi
reconstituée. Cet exercice permet aux élèves de construire
Commentaires des exercices (30 min) des références imagées en langue orale.
Le talon d’Achille : le point faible d’une personne • La boite
1. Oral collectif. Il faut associer le personnage et le genre de Pandore : l’origine de beaucoup de malheurs • Jouer les
de texte auquel il fait référence. Cette activité se faisant à Cassandre : annoncer de mauvaises nouvelles • Les bras de
l’oral, l’enseignant pourra tout de suite faire référence aux Morphée : le sommeil très profond • La toile de Pénélope :
textes : le mythe de L’Illiade et l’Odyssée, les fables de La un travail recommencé sans cesse, sans fin.
Fontaine, les contes de Grimm, la légende du roi Arthur.
Différenciation :
C’est l’occasion de resituer le sens de chaque genre : le mythe L’enseignant pourra raconter le mythe de chacun des personnages
est une histoire métaphorique qui a valeur d’exemple moral, afin que les élèves fassent le lien entre l’expression et son origine.
la fable est un texte court mettant en scène un travers ou un
6. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
aspect précis des comportements humains, les contes sont des
connaissance des images, des expressions qui fleurissent
histoires fabuleuses destinées à mettre en scène nos peurs et
dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
nos ambitions, les légendes sont des histoires issues d’évé-
langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
nements réels mais qui ont été déformés de façon à acquérir
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
un caractère fabuleux et exemplaire pour un groupe social.
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
2. Écrit individuel. Il faut rechercher les synonymes du mot l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
« histoire ». « Se faire appeler Arthur » signifie « se faire réprimander ».
Les fables finissent par une morale ; les plus connues sont
celles de Jean de La Fontaine. • Les mythes sont des textes
fondateurs qui expliquent aux hommes les origines du monde.

69 7   Héros mythiques
Écrire un haïku
Écriture Manuel, p. 79

OBJECTIFS À moi d’écrire ! (30 min)


• Écrire un texte poétique.
• Rédiger un texte bref, cohérent, correctement ponctué, Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
en respectant des consignes imposées. Dispositif : individuel.
Exemples de corrigés
J’observe (45 min) 1. Il sera possible de constituer collectivement une liste de
personnages réels ou imaginaires et de les décrire à l’oral
Présentation du texte
afin d’aider certains élèves à entrer dans la tâche.
Le haïku est un petit poème de 17 syllabes, réparties sur 3 Petit pot de beurre
vers de respectivement 5, 7 et 5 syllabes. à travers bois et prairies
Le haïku suggère un sentiment ou une émotion plus qu’il Fuit le méchant loup
ne l’exprime, à travers une grande concision formelle et Un jeu de devinettes pourra faire suite à l’écriture : à la
généralement en lien avec un élément naturel. lecture des haïkus par des élèves volontaires, il s’agira de
Originaire du Japon, le haïku était à l’origine l’introduction deviner de quel personnage il est question.
d’un texte poétique plus long : le haïkaï. 2. La différenciation portera sur le choix de l’image de
Adopté dès le xxe siècle par des poètes occidentaux comme départ. Certains élèves préfèreront en choisir une autre qui
Charles Baudelaire, Blaise Cendrars ou encore Paul Eluard. les inspirera plus.
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif. Cimes enneigées
Réponses attendues Caressées par les nuages -
1. Chaque haïku compte trois lignes. Prendre de la hauteur
2. Chaque haïku obéit à la même règle : 5 syllabes pour la
première ligne, 7 pour la deuxième, 5 pour la troisième. Clic
3. Les haïkus ne sont pas des poèmes rimés.
L’enregistrement des haïkus pourra se faire directement sur
4. Le tiret marque une rupture dans le rythme du haïku. tablette, sur téléphone ou à l’aide d’un enregistreur numérique.
Cette rupture n’est pas toujours matérialisée par un signe Les fichiers sonores ainsi obtenus peuvent être édités et modifiés
de ponctuation mais existe la plupart du temps dans le sens avec le logiciel de traitement sonore gratuit Audacity. Le recueil
du poème. constitué permettra d’écouter à loisir les haïkus composés par
5. Les haïkus contiennent peu de verbes, voire aucun parfois. la classe.

CM2 70
Unité 8 Plus fort que tous Manuel, pp. 80-87

Présentation de l’unité
Cette unité poursuit le parcours à travers la figure du héros, mais l’ancre cette fois un petit peu plus dans le réel,
ou tout du moins le vraisemblable. Les héros ne sont plus des demi-dieux ou des constructions légendaires, mais
des individus issus de la vie quotidienne, qui se détachent du reste de leurs contemporains par des valeurs morales
hors du commun. Les deux textes sont ici narratifs, tous deux extraits de romans. Le premier est extrait d’un
roman de Jules Verne et c’est une nouvelle occasion, pour les élèves, de travailler sur une œuvre du patrimoine.
À nouveau, le héros s’illustre face à la multitude (les Tartares), mais ici apparait une autre dimension : la séduction,
sur le personnage féminin, du courage du héros. Précisément, dans le second texte se trouve aussi un personnage
féminin, mais, cette fois, il s’agit de l’héroïne elle-même. C’est une petite fille, ce qui facilitera l’identification
pour une partie des lecteurs. La thématique de ce texte rappellera aux élèves quelle chance ils ont d’être scolarisés
car cela n’a pas toujours été un droit, surtout pour les filles. Les pages d’oral confrontent les héros du réel et les
héros de la fiction. Si Arthur rappelle le texte de l’unité précédente, les héros du réel sont autant des hommes
que des femmes et véhiculent des valeurs humaines, liées à la grande Histoire. Le héros est aussi bien politique
que scientifique, ce qui doit ouvrir des perspectives pour les élèves amenés ensuite à décrire leur héros préféré.


Oral Manuel, pp. 80-81

Photo B :
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
4. Le personnage de la photo est noir de peau. Il a les cheveux
presque blancs et doit avoir une soixantaine d’années. Il
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
porte une chemise et lève le poing vers le ciel. Sa poitrine
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses
est ornée d’une cocarde aux couleurs de l’Afrique du Sud.
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- 5. Nelson Mandela est un homme politique d’Afrique du Sud
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et qui a lutté contre l’apartheid et a été emprisonné pendant
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- 27 ans. Il a été libéré en 1990 puis est devenu le 8e président
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) de son pays. Son combat contre les inégalités basées sur la
race de la population a permis aux Noirs d’Afrique du Sud de
OBJECTIFS conquérir leur liberté et l’égalité avec les Blancs.
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, Cette photographie a été prise à la fin de sa vie puisqu’il est
un discours, un texte lu. libre et semble assez âgé.
• Parler en prenant en compte son auditoire. 6. Son engagement et son renoncement montrent une personne
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les déterminée et convaincue de la justice de sa cause. C’est un
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de
engagement admirable.
vue.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. Photo C :
7. Il s’agit d’une femme astronaute. Elle porte une combinaison
Présentation de la séquence spatiale, et elle salue pendant que de nombreuses personnes
Décrire un héros et expliquer pourquoi il est son préféré l’aident à sortir de la navette spatiale. D’autres tendent vers
permet de réinvestir différents projets d’oral précédents : elle des appareils photo et des micros.
décrire un personnage (moral, physique, attitudes), présenter Elle vient surement d’effectuer une mission dans l’espace,
une anecdote, argumenter ses choix. comme nous l’indique sa tenue et son visage à la fois soulagé,
heureux et quelque peu nostalgique.
8. Cette femme doit être courageuse, intelligente, persévérante
Observons et échangeons (45 min)
et endurante.
Photo A : 9. Réponse personnelle de chaque élève.
1. Il s’agit surement du roi Arthur. Cet homme porte une veste
très épaisse en cuir, un pantalon et des bottes, cette scène Je parle (45 min)
semble se dérouler au Moyen Age. Arthur tente d’extraire
Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
l’épée, enfoncée dans la roche.
en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
2. La légende veut que celui qui parviendra à retirer l’épée de Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
la roche sera alors reconnu par tous comme étant l’héritier construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
légitime du trône. (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la parole.
3. Le visage de l’homme est concentré et solennel. Sa vie Analyser avec le groupe la production individuelle.
peut changer s’il parvient à sortir l’épée. Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
des conseils pour s’améliorer.

71 8   Plus fort que tous
L’aventurier
Lecture 1 Manuel, pp. 82-83
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Travail de recherche collectif. Les élèves répondront à partir


Enregistrement du texte
d’éléments du texte qu’ils citeront.
1. Michel Strogoff se trouve sur un bac, il traverse un fleuve
Présentation du texte qui s’appelle l’Irtyche (l. 1-3).
Cet extrait est tiré du roman Michel Strogoff, écrit en 1876 par 2. Les Tartares constituent un peuple réputé féroce, vaillant
Jules Verne (1828-1905), l’archétype du roman d’aventures et belliqueux. Les bateliers, qui ne sont pas des soldats
avec son héros humain bien supérieur aux autres personnages, entrainés au combat, craignent leur agression.
son périple, les épreuves évidemment surmontées, l’héroïne 3. Oui, Strogoff mesure immédiatement le danger (« La
qui tombe amoureuse du héros. On peut le considérer comme figure de Michel Strogoff se contracta tout à coup, et une
l’ancêtre d’autres héros moins littéraires tels que le cow-boy, exclamation lui échappa », l. 7-8), mais il ne montre pas sa
John MacLane dans la série Die Hard, voire James Bond… peur. Il encourage les bateliers pour rejoindre l’autre rive
Michel Strogoff, courrier du tsar de Russie, doit avertir le frère du rapidement et échapper aux Tartares (l. 19).
tsar, qui gouverne la Sibérie, de l’arrivée de hordes tatares menées 4. Il leur promet une récompense en argent : cinquante
par le traître Ivan Ogareff. Sur une route pleine d’obstacles et roubles (l. 20).
d’épreuves à surmonter, Michel Strogoff met trois mois pour 5. Nadia est prête à se jeter à l’eau au signal de Michel
remplir sa mission. Il est amusant de savoir que ce roman était Strogoff pour gagner la rive à la nage (l. 27-32).
une commande de l’État français à Jules Verne pour saluer la 6. Expliquer aux élèves ce qu’est un tarentass (une voiture
visite du tsar Alexandre II de Russie à Paris. à cheval qui était utilisée en Russie, de type calèche). Il faut
L’univers du texte débarquer le tarentass pour abandonner le bac, récupérer
• Guider la recherche Internet en allant dans l’onglet les montures et échapper aux Tartares qui n’ont pas de
« Images » du navigateur. chevaux (l. 38-40).
Montrer sur une carte du monde actuel où se situent ces
zones. Je découvre un héros classique
• Les Tartares, ou plus fréquemment Tatars, sont un peuple d’aventures (20 min)
turc d’Eurasie. Les Boukhariens peuplaient une partie de la
Perse, la Boukharie, actuellement l’Ouzbekistan.
OBJECTIF
Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
Avant de lire (10 min) cohérence.

Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la correction.


OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.
1. Les temps utilisés sont l’imparfait et le passé simple, pour
exprimer l’alternance des actions qui durent et des actions
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. brèves.
Guider collectivement l’observation par les questions en 2. Il est effrayé (l. 7-8) mais ne le montre pas. Courageusement,
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et il cherche des solutions pour échapper aux Tartares.
soient argumentées. 3. Il se fait protecteur, rassurant, encourageant et directif.
1. Ce texte est un extrait de roman d’aventures. 4. Il reste calme mais agit. Il ne crie pas, ne s’affole pas, il
2. Le héros est un homme : Michel est un prénom masculin. se parle intérieurement pour ne pas faire part de ses craintes
3. Le point d’exclamation revient fréquemment. Il exprime (lignes 25-26) et motive ses compagnons. Par ailleurs, il
la surprise, la peur, l’encouragement, la colère, l’action. possède une « force surhumaine » (l. 38).

Lecture du texte (10 min) Je lis à haute voix (10 min)

OBJECTIF OBJECTIF
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. extrait de texte après préparation.

Lecture individuelle pour s’approprier l’extrait qui raconte une Travail individuel.
scène d’action pas si facile à se représenter pour les enfants. 1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
L’intonation doit être celle du récit, de la narration.
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur
Je comprends (20 min)
le CD-Rom pourra servir de comparaison.
2. Préparer silencieusement la lecture. L’extrait alterne
OBJECTIF narration et discours indirect libre. L’intonation doit donc
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte être grave et posée, puis très expressive.
des informations explicites et en inférer des nouvelles.
Faire lire les élèves.

CM2 72
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Travail oral collectif.
de comparaison. 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
Confronter les réponses et les justifications. L’idée du courage
et de ce qu’est le courage va émerger. Les bateliers ne sont
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)
pas des guerriers surentrainés : est-ce que le courage dépend
de ses aptitudes ?
OBJECTIFS
2. Lire la question. Les notions de confiance et d’amitié,
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Connaitre et utiliser oralement le vocabulaire concernant
intimement liées, sont complexes à cet âge-là. Confronter
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille). les avis et les arguments.

Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.


Il sera utile d’effectuer ce travail de vocabulaire avant ou J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
après le « Je comprends », ce vocabulaire étant très spécifique
d’une période (xixe) et d’une contrée (la Russie). OBJECTIF
Travail en binômes puis mise en commun et confrontation Rédiger des textes courts de différents types (récits, discours)
des réponses en fonction du matériel disponible en classe, en veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une les répétitions.
correction collective). La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
1. Veiller à la polysémie des mots « bac » et « gaffe ». écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
Un bac est une embarcation large et plate qui permet le passage, • Inciter les élèves à reprendre les termes employés dans le
d’une rive à l’autre, d’un cours d’eau, de voyageurs, de véhicules, texte et à réinvestir le vocabulaire abordé.
etc. Une verste est une ancienne unité de mesure de distance
L’utilisation et la conjugaison du passé simple sont une
utilisée en Russie à l’époque (1 verste vaut 1,067 km). Une gaffe est
difficulté pour les deux exercices.
une perche munie d’un croc et d’une pointe, servant à accrocher
• La concordance et l’utilisation du couple imparfait/passé
quelque chose, à accoster, etc. Un tarentass est une voiture tirée
simple sont plus marquées pour l’exercice 2.
par des chevaux, très utilisée en Russie à l’époque de l’histoire.
2. « Bac », « courant » (l. 1), « rives » (l. 2), « fleuve » (l. 3, Exemples de corrigés
29), « barques », « courant » (l. 4, 23), « eau », « avirons » 1. Nadia poussa un cri.
(l. 5), « bateliers » (l. 11, 17, 22, 36), « barques » (l. 13, 21, — Michel !
33), « descendre » (l. 14), « bac » (l. 15, 36), « gaffe » (l. 18,
Mais il était déjà loin et ne l’entendit pas.
37), « rive » (l. 20, 36), « manœuvre » (l. 22), « abordage »
Soudain, elle l’aperçut qui luttait pour gagner la rive.
(l. 24), « débarquer » (l. 38).
Elle comprit tout de suite qu’elle ne pourrait pas l’aider à
3. Tsar/tzar/czar est le titre porté par les souverains de
remonter à bord. Sans réfléchir, elle se jeta à l’eau et nagea
Bulgarie et de Russie. Le titre de tsar demeura en usage en
dans sa direction en se laissant emporter par le fleuve.
Russie jusqu’en 1917.
— J’arrive, Michel ! Nage, je suis derrière toi !
2. Le bac arrivait à quelques mètres du rivage. Dans quelques
Je débats avec les autres minutes, il serait trop tard. Dans un dernier effort, Michel
(durée à déterminer par l’enseignant) Strogoff réussit à dégager l’attelage du tarentass, il enfourcha
un cheval, attrapa Nadia par la taille et la hissa à ses côtés.
OBJECTIFS Il frappait les flancs du cheval effrayé par le tumulte pour
• Participer aux échanges de manière constructive : rester le faire s’engager dans la vase de la rive. Le cheval se
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, cabra, mais dès qu’il sentit la terre ferme, il partit au galop,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, emportant Michel Strogoff et Nadia. Les Tartares étaient
respecter les règles habituelles de la communication. en train d’aborder le bac, mais c’était trop tard ! Les deux
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les cavaliers s’arrêtèrent, se retournèrent une dernière fois et
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
s’enfuirent à toute allure pour poursuivre leur mission.

73 8   Plus fort que tous


La petite fille qui choisit sa vie
Lecture 2 Manuel, pp. 84-85
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Cet extrait est tiré du roman Claudine de Lyon, de Marie-
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
Christine Helgerson (1946). Le roman raconte la vie d’une • Répondre à une question par une phrase complète à
fillette de douze ans, Claudine, qui travaille dans l’atelier de l’oral comme à l’écrit.
tissage de son père et qui rêve de pouvoir aller à l’école. Ce • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
roman historique de littérature de jeunesse se situe à la fin du approprié et précis.
xixe siècle, au moment de la promulgation des lois de Jules
Ferry sur l’enseignement obligatoire. Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du texte
L’univers du texte
qu’ils citeront.
• Guider la recherche Internet. (Exemple de site : http://www.
senat.fr/evenement/archives/scolaire.html) 1. Le gardien est surpris par l’aplomb (à faire définir) de
Jules Ferry (1832-1893) est un homme politique français. Il cette fillette seule (l. 11).
est l’auteur des lois de la IIIe République sur l’instruction 2. Claudine a le droit d’aller à l’école (l. 14).
obligatoire et gratuite. Considéré comme le promoteur de 3. Elle sait déjà lire et compter, a des notions de géographie
l’« école gratuite et obligatoire », il est devenu, plusieurs et d’histoire (l. 27 à 30). Faire relever tout ce que Claudine
décennies après sa mort, l’un des pères fondateurs de l’identité sait. Faire remarquer que tout ce qu’elle sait est lié au métier
républicaine. Un très grand nombre d’écoles portent de canut et à l’industrie de la soie et du tissage.
aujourd’hui son nom. 4. Personne n’accompagne Claudine, elle est seule. Sa mère
• La pauvreté des familles populaires du xixe siècle et travaille et son père est trop occupé par son travail (l. 22).
l’instruction non obligatoire incitaient les parents à faire Peut-être ignorent-ils tout des démarches de Claudine,
travailler les enfants (dans les usines, dans les mines, comme d’ailleurs !
domestiques) pour contribuer à améliorer le quotidien des 5. Claudine fait preuve d’une grande maturité (elle demande
familles. un entretien avec un directeur d’école, elle fait la révérence,
« Ce bout de fille n’a pas l’air intimidé […] yeux noirs
luisants »…) et d’une grande détermination (« Est-ce que
Avant de lire (10 min)
je peux voir le directeur de l’école ? », « Je veux venir à
l’école », « j’y ai droit », « Vous ne regretterez pas de m’avoir
OBJECTIF comme élève »). Elle discute d’égale à égal avec les adultes.
Repérer les principaux éléments du texte. 6. Non, ses parents ne sont pas d’accord (introduction).
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. Claudine fait comprendre au directeur que son père signera
Guider collectivement l’observation par les questions en les papiers d’inscription, ayant lu le journal du 29 mars 1882
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et (dans lequel apparait le texte sur l’instruction obligatoire
soient argumentées. et gratuite), comme s’il était d’accord. En fait, elle pense
pouvoir le convaincre en lui faisant valoir qu’il y a une loi
1. Ce texte est un extrait de roman historique. lui donnant des droits (l. 24 et 37).
2. Une petite fille peut réussir à convaincre les adultes grâce à
des arguments bien choisis. Elle peut aussi s’enfuir et devenir
Je découvre une héroïne de roman (20 min)
une enfant des rues qui ne subit plus la loi des adultes. Elle
peut, enfin, s’appuyer sur la loi pour faire respecter ses
droits et influer sur le choix de la vie qu’elle souhaite vivre. OBJECTIFS
3. L’histoire se situe en 1882 (à fin du XIXe siècle), au moment • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
où sont votées les lois de Jules Ferry rendant l’instruction cohérence.
• Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte,
laïque obligatoire.
mieux le comprendre.

Lecture du texte (10 min) Travail individuel silencieux, puis retour au collectif pour
la synthèse.
OBJECTIF 1. Un héros est un personnage qui se caractérise par son
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales courage et par les actions qu’il réalise. Un héros est aussi
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. le personnage principal d’une histoire.
2. Oui, Claudine correspond à cette définition. Elle fait
Lecture individuelle pour s’approprier l’extrait. preuve de courage en osant se présenter seule devant un
personnage important de l’école et en faisant valoir ses
droits à l’instruction, qui lui permettront d’échapper à sa
condition d’ouvrière.

CM2 74
3. Claudine est courageuse, déterminée, autonome. Je débats avec les autres
4. Claudine veut aller à l’école pour s’instruire et pour (durée à déterminer par l’enseignant)
échapper à sa condition d’ouvrière. Elle sait que l’école lui
permettra d’obtenir l’instruction nécessaire et les diplômes
OBJECTIFS
qui lui permettront de faire ce qu’elle veut plus tard.
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
Pour les élèves de la classe, cette détermination à aller à dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
l’école les surprendra peut-être. Engager le débat et faire apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
allusion aux Droits de l’Enfant : tout dépend des conditions respecter les règles habituelles de la communication.
et du milieu de vie de l’enfant. Dans certaines parties du • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
monde, les enfants sont obligés de travailler et de se soumettre autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
à des tâches harassantes ou dégradantes et ils rêvent d’aller à
l’école et d’être protégés (des associations œuvrent dans ce Travail oral collectif.
sens). Dans nos pays, les enfants rechignent à aller à l’école 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
(leur faire dire pourquoi). Confronter les réponses et les justifications. Les idées (le
dilemme, d’ailleurs) de désobéissance à ses parents et de
droits de l’enfant vont émerger. Opposer les droits d’un
Je lis à haute voix (10 min) individu et le caprice.
2. Lire la question. Confronter les idées et les arguments.
OBJECTIF Rappeler les diverses notions étudiées dans les lectures
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un précédentes (boycott, vote de lois…).
extrait de texte après préparation.

Travail individuel. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)


1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
L’intonation doit être narrative, sauf lorsque Claudine prend OBJECTIF
la parole : elle doit alors être polie mais assurée. Rédiger des textes courts de différents types (discours) en
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
le CD-Rom pourra servir de comparaison. répétitions.
2. Travail par groupes de trois. La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
Préparer silencieusement la lecture. L’intonation doit être écrire et du travail autour de la cohérence du texte.
polie et déterminée pour Claudine, surprise et sérieuse pour Dans les deux exercices, on attend un monologue. Le futur
le directeur et narrative pour le narrateur. sera privilégié.
Faire lire les élèves. L’écoute du texte enregistré sur le
CD-Rom pourra servir de comparaison. Exemples de corrigés
1. Papa, je veux aller à l’école. Voilà le dossier d’inscription
que tu dois signer. Tu verras, je serai une bonne élève.
J’enrichis mon vocabulaire (10 min) L’école me permettra d’apprendre tout ce qui est nécessaire
pour avoir un bon métier qui fera vivre ma famille sans que
OBJECTIFS mes enfants ne soient obligés de travailler. Je lirai des livres,
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. je connaitrai les sciences, je saurai calculer mais aussi
• Connaitre et utiliser oralement le vocabulaire concernant dessiner, chanter. Et puis je t’aiderai toujours à l’atelier…
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille). 2. — Papa, je suis allée m’inscrire à l’école et tu dois signer
le dossier d’inscription.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
— Comment ?! Tu m’as désobéi ! Quelle entêtée tu fais !
Travail individuel, puis mise en commun (en fonction
Rien ne te fera renoncer. Mais comme je te comprends…
du matériel disponible en classe, on pourra envisager de
L’école t’ouvrira les portes du monde et de la liberté. Tu
vidéoprojeter les pages pour une correction collective).
seras peut-être médecin, institutrice ou journaliste. Tu ne
1. Un canut est un ouvrier qui travaillait dans les manufactures connaitras pas la misère, comme nous, à t’épuiser douze
de soie de la ville de Lyon. L’aplomb est une forme de heures par jour dans un atelier sombre et poussiéreux pour
confiance en soi que rien ne déconcerte (veiller à la polysémie quelques sous. Tu ne seras pas obligée de demander à tes
du mot « aplomb »). enfants de travailler pour survivre. Tu seras une dame,
2. Claudine est désignée par « ce bout de fille » (l. 16), instruite, respectée et reconnue. Mais nous, Claudine, sans ton
« mademoiselle » (l. 25, 26 et 33), « cette fille-là » (l. 32). aide, sans tes mains, sans tes yeux, sans toi, que deviendrons-
3. Les parents ont pris connaissance des nouvelles lois de nous à l’atelier ?
Jules Ferry en lisant le journal daté du jour de la promulgation
de la loi. Désormais, ils sont au courant des dispositions de
l’État concernant l’obligation scolaire.

75 8   Plus fort que tous


Les héros du quotidien
Vocabulaire lexical Manuel, p. 86

Différenciation :
Exercice 4 à imprimer
Souligner la racine de chacun des mots avec les élèves qui en
ont besoin.
OBJECTIF 3. Artisans Soigneur Fonctionnaire
Chercher à enrichir son vocabulaire. Boulanger Sage femme Policière
Bouchère Chirurgienne Pompier
Présentation de la séquence Fleuriste Infirmier Enseignant
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener 4. Écrit individuel. Il s’agit d’associer un mot et sa définition.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations Preux : valeureux, courageux. • Mémorable : qui mérite que
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à l’on s’en souvienne. • Bénévole : qui consacre son temps libre
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au au bien de la collectivité, sans contrepartie. • Engagé : qui
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à défend, par conviction, une cause. • Matinal : qui se lève tôt
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). le matin.
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent
Différenciation :
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions
– Pour les élèves les plus à l’aise, prolonger l’activité en leur
linguistiques. proposant des dérivés de ces mots.
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. – Proposer aux élèves qui en ont besoin d’utiliser ces mots
dans des phrases.
5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
Commentaires des exercices (45 min)
connaissance des images, des expressions qui fleurissent
1. Écrit individuel. Exercice de type « Qui suis-je ? ». dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
1. Le pompier (photo C). • 2. Le médecin (photo D). • 3. langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
L’auxiliaire de vie (photo A). élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
Différenciation : l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
Demander aux élèves d’imaginer une devinette eux-mêmes.
« D’arrache-pied » signifie « faire quelque chose en
2. Écrit individuel. Il faut chercher, à partir de la racine fournissant un effort intense ».
d’un mot, un mot de la même famille. Une contrainte
supplémentaire réside dans la nature précise du mot à trouver.
Sauver • défendre • soigner • encourager • valoriser.

CM2 76
Raconter une histoire en vers
Écriture Manuel, p. 87

OBJECTIFS À moi d’écrire ! (30 min)


• Écrire un texte narratif et poétique.
• Rédiger un texte bref, cohérent, construit en paragraphes, Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
correctement ponctué, en respectant des consignes impo- Dispositif : individuel.
sées : récit, description, poésie.
Exemples de corrigés
1. Cet exercice peut être effectué oralement et collective-
J’observe (45 min) ment dans un premier temps. La mise en voix facilitera la
Présentation des textes recherche des rimes. Chaque élève pourra ensuite réaliser
Six contes traditionnels détournés avec humour par l’écrivain l’exercice par écrit.
gallois, Roald Dahl. Il revisite ainsi l’intrigue de Blanche-Neige Le soir même la jeune fille
et les sept nains, de Boucle d’Or, des Trois Petits cochons, de arriva en stop au palais
Cendrillon, Jack et le haricot géant, et du Petit Chaperon Rouge. et sans être vue s’y faufile
Les contes à la mode Roald Dahl sont également rédigés en profitant de l’obscurité.
vers et se terminent tous de manière fort inattendue. Le roi est dans son bureau
Dispositif : temps de réflexion individuel puis échange collectif. La reine est dans son boudoir
mangeant du miel et du pain noir
Réponses attendues Les laquais sont tous endormis
1. L’histoire racontée est un détournement du conte Le Petit Blanche-Neige avance en catimini
Chaperon Rouge. Contrairement au conte de départ, écrit 2. La différenciation portera sur le nombre de lignes à écrire.
en prose, ce texte est rédigé en rimes. Lors d’une première étape, il sera utile de constituer col-
2. Les rimes sont suivies (ou plates) : grand-mère/tonnerre, lectivement un répertoire de mots qui riment. Les élèves
attends/dents. qui le souhaitent pourront s’y référer au moment d’écrire.
L’enseignant explicitera les autres dispositions pouvant être Le début du texte est en rimes suivies (ou plates). L’ensei-
rencontrées. gnant imposera éventuellement la même disposition pour
Les rimes croisées la suite du texte à écrire. On pourra également compter le
Maître Corbeau, sur un arbre perché, (A) nombre de syllabes par vers et choisir de poursuivre ainsi
Tenait en son bec un fromage. (B) ou non.
Maître Renard, par l’odeur alléché, (A) Il avance, il chemine, il enrage, il fulmine,
Lui tint à peu près ce langage : (B) d’un saut preste et agile il évite des racines.
Jean de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard, 1668. Il amène avec lui des monstres oubliés,
créatures fantastiques de contrées reculées.
Les rimes embrassées
Les unes sautent, nagent ou bien rampent au sol,
Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant (A)
d’autres, d’un battement d’ailes, reprennent leur envol.
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime, (B)
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même (B)
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend. (A) Clic
Paul Verlaine, Poèmes Saturniens, 1866.
Les élèves saisiront leurs récits sur traitement de texte. Ils
3. Les verbes « déclara » et « dit » sont des verbes de parole,
utiliseront notamment la fonction « retour à la ligne » et
les verbes « sourit, sortit, visa, étendit » sont des verbes
pourront aller plus loin dans la mise en forme, en utilisant
d’action. Tous contribuent à faire progresser le récit et à le
différentes polices et couleurs pour mettre les rimes en évidence.
rendre vivant.
Le correcteur orthographique sera utilisé tout en expliquant
qu’il peut « oublier » des erreurs et que rien ne remplace la
relecture (autonome ou par les pairs).

77 8   Plus fort que tous
Unité 9 Drôles de héros Manuel, pp. 88-101

Présentation de l’unité
Cette unité prend le contrepoint des deux unités précédentes en proposant des anti-héros, dont un très célèbre :
Gaston Lagaffe. En effet, les textes proposés sont variés : d’une part, deux aventures de Nasreddine et, d’autre
part, une planche de bande dessinée. Nasreddine est un personnage récurrent de la littérature orientale : on le
rencontre enfant ou adulte, dans des situations de son quotidien qui l’amènent à réfléchir et à devenir plus sage.
Comme un Aristote de l’absurde, il amène le lecteur à reconsidérer son point de vue sur différentes situations
quotidiennes. Les textes choisis sont très courts, à l’instar d’une nouvelle, d’une fable, par exemple. C’est donc
l’occasion pour les élèves de lire des textes dans leur intégralité. La bande dessinée apparait de nouveau dans
cette unité et les élèves pourront ainsi approfondir son étude. Les anti-héros proposés dans les pages d’oral
sont aussi variés et savoureux : de Charlot à l’écureuil affamé de L’Âge de glace. L’activité proposée insiste
sur l’humour lié à la condition d’anti-héros et c’est aussi ce qu’il faudra faire apparaitre dans les documents
de lecture. La page Galerie d’artistes présente le héros dans différents arts : la sculpture et le cinéma muet.
Cela permettra aux élèves de découvrir différents domaines artistiques et différentes représentations du héros,
loin de ce qu’ils connaissent à la télé ou sur leurs tablettes. Les deux représentations de David, en particulier,
feront bien comprendre la différence de posture entre le héros et l’anti-héros.


Oral Manuel, pp. 88-89

4. Il nous fait rire par ses gestes et son allure outrée et parce
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
qu’il ne comprend pas pourquoi le ballon ne s’envole pas.
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon Photo B :
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son 5. Cette photo montre deux personnages. Le premier entre dans
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses la cabane où le second est caché derrière la porte avec un fusil.
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- Apparemment, un personnage est à la poursuite de l’autre.
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et 6. Charlot est caché derrière la porte, il est petit mais ne
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com-
semble aucunement apeuré par l’autre personnage, qui est
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
beaucoup plus grand. Sa détermination et son manque de
lucidité tournent donc la situation à la dérision.
OBJECTIFS 7. Le personnage de Charlot n’est pas déguisé comme le
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos,
clown de la photo A. En revanche, son visage est très expressif.
un discours, un texte lu.
• Parler en prenant en compte son auditoire. Photo C :
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les 8. Un écureuil très attaché à son gland se retrouve séparé
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de de celui-ci et le voit s’éloigner petit à petit de lui. Cette
vue. situation est drôle car ce personnage passe tout son temps
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
à courir après ce gland. Il se retrouve toujours dans des
• Manifester le respect des autres dans son langage et son
attitude. situations incroyables qui lui font perdre son trésor quand
il parvient à le saisir.
Présentation de la séquence 9. Les clowns nous permettent de nous moquer de nos défauts,
Expliquer son point de vue en donnant des exemples : ce projet de nous-mêmes. Par leurs gags, ils critiquent la société et
complète le précédent. Dans celui-ci, les enfants s’expriment nous aident à prendre conscience de nos travers.
sur une notion abstraite : le rire. 10. Aujourd’hui, nous connaissons des comiques qui racontent
des histoires sur eux-mêmes et sur la société, ils font des
spectacles appelés des « one-man show », par exemple.
Observons et échangeons (45 min)

Photo A :
Je parle (45 min)

1. Il s’agit d’un clown. Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
2. Il est maquillé pour mettre en valeur ses expressions et en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
il est déguisé pour montrer aux spectateurs qu’il n’est pas Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
sérieux et que l’on peut rire de lui et avec lui. construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
3. Sur cette photo, le clown vient de lâcher le ballon qu’il (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
tenait. Mais le spectateur a bien vu que le clown marchait parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
sur la corde et que le ballon ne s’envolera jamais, sans que Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
le clown comprenne pourquoi. des conseils pour s’améliorer.

CM2 78
La menace ; Rien
Lecture 1 Manuel, pp. 90-91
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (15 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ces deux contes sont tirés du recueil Sagesses et malices de
des informations explicites et en inférer des nouvelles.
Nasreddine, le fou qui était sage, de Jihad Darwiche (1951). Ce • Répondre à une question par une phrase complète, à
recueil présente les histoires facétieuses et comiques du célèbre l’oral comme à l’écrit.
personnage de la culture musulmane Nasreddine, histoires qui • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
prêtent autant à rire qu’à réfléchir. approprié et précis.
L’univers du texte
Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
• Guider la recherche Internet. Nasr Eddin Hodja est un
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du texte
personnage mythique de la culture musulmane, ingénu et
qu’ils citeront.
faux naïf prodiguant des enseignements tantôt absurdes tantôt
ingénieux. 1. Nasreddine s’est fait voler son âme. Quand il s’en aperçoit,
• On retrouve Nasr Eddin Hodja de l’Afrique du Nord à la il reste très sérieux et il monte sur une terrasse crier aux
Chine, en passant par l’Égypte, la Syrie, la Turquie. Son nom voleurs qu’il fera la même chose que son père avait faite
peut changer : les Afghans et les Iraniens l’appellent Mollah avant lui dans la même situation.
Nasr Eddin, les Turcs, Nasr Eddin Hodja, on trouvera aussi 2. La menace de Nasreddine parvient aux voleurs par le
Ch’ha, Goha, Djeha, Srulek, ou encore Effendi… Il est parfois bouche à oreille.
prêtre, rabbin ou mollah, mais les histoires sont semblables. 3. Nasreddine menace les voleurs mais il ne dit pas ce qu’il
On retrouve aussi la même figure littéraire chez les habitants fera. Il utilise la ruse : la peur est causée par le non-dit.
de Chelm, appelés « les sages (et non pas fous) de Chelm » 4. Mustapha indique à Ali qu’il ne lui donnera rien en échange
dans la culture yiddish. de son aide. Aucun argent, aucun objet, aucun remerciement.
5. Ils décident d’aller voir Nasreddine pour lui exposer la
situation et lui demander conseil. Ils espèrent qu’il trouvera
Avant de lire (5 min) une solution et saura les départager dans leur conflit.
6. Nasreddine résout le conflit par l’absurde. Il joue sur le
OBJECTIF sens du mot « rien » et renvoie Ali à ses responsabilités :
Repérer les principaux éléments du texte. il a quand même accepté de recevoir « rien » en échange
(l. 5), alors de quoi se plaint-il ?
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.
Guider collectivement l’observation par les questions en
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et Je découvre un héros de fable (20 min)

soient argumentées.
1. Ces textes sont des fables. OBJECTIFS
• Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
2. Le titre le plus surprenant est celui de la page 91, « Rien ». Le cohérence.
mot évoque le néant, le vide, l’absence de tout et donc suscite un • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
questionnement sur le contenu de la fable et le sens du mot « rien ». approprié et précis.
3. Dans le texte « Rien », on remarque tout de suite un grand
Travail individuel silencieux, puis retour au collectif pour
nombre de tirets qui indiquent un échange soutenu de paroles.
la synthèse.
Alors que dans le texte « La menace », on a tout d’abord une
grande partie de narration, puis un dialogue. 1. Non, il n’y a aucune description des personnages (âge,
taille, physique, moral). On peut les imaginer comme on le
veut et le texte ne nous dit pas quoi penser d’eux.
Lecture du texte (10 min)
2. Nasreddine n’est pas un héros qui fait preuve de courage et
il ne réalise pas des actions extraordinaires. C’est un héros qui
OBJECTIF agit par la réflexion et avec les mots. (Dans le premier texte,
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales Nasreddine est le personnage principal ; c’est à lui qu’arrive
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. l’aventure. Dans le second texte, il est un personnage essentiel
mais ne participe pas à l’aventure, il fait office de sage auprès
Lecture individuelle pour s’approprier les deux extraits. duquel on vient chercher conseil : il est un adjuvant.)
3. Nasreddine sert à exposer le ridicule, l’injustice ou la
mauvaise foi d’une situation qu’il résout par l’absurde.
4. Nasreddine veut faire comprendre qu’il y a une solution
à tout problème et que, souvent, ce problème est créé par
la bêtise humaine.

79 9   Drôles de héros
5. La deuxième phrase de chaque texte, c’est la chute de la Je débats avec les autres
nouvelle. Elle clôt l’histoire et ouvre la porte à la réflexion (durée à déterminer par l’enseignant)
personnelle. Elle est à la fois drôle et pleine de bon sens.
6. Oui, ces textes sont drôles mais ils sont aussi ironiques. OBJECTIFS
Ils parlent du quotidien et de la bêtise humaine. • Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
Je lis à haute voix (10 min)
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
OBJECTIF autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
extrait de texte après préparation. Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
Travail individuel. Confronter les réponses et les justifications.
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation de texte Nasreddine réagit à la suite du vol de son âne. Il menace
jusqu’à la ligne 7. L’intonation doit être narrative sauf lorsque ses voleurs mais on ne sait pas de quoi. C’est la peur des
Nasreddine se met à crier. Le ton doit alors monter, l’élève représailles qui les fait réagir et rapporter le bien volé. Il
doit crier la menace qu’il profère. retrouve son âne grâce à la ruse et à la menace. Celle-ci
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur aurait très bien pu ne pas fonctionner ? La menace n’est pas
le CD-Rom pourra servir de comparaison. la solution à tous les problèmes.
2. Travail par groupes de trois. 2. Lire la question. Confronter les idées et les arguments.
Préparer silencieusement la lecture. On rappellera qu’il Rappeler les diverses notions étudiées dans les lectures
faut repérer les passages narratifs à laisser de côté. Chaque précédentes (non-violence, choix d’une arme de défense
lecteur repère son rôle. Le ton d’Ali est celui de la mauvaise autre que les coups…). L’indifférence, l’humour peuvent
foi, celui de Mustapha doit montrer de la colère et celui de être une réaction efficace.
Nasreddine doit être moqueur et espiègle.
Faire lire les élèves. L’écoute du texte enregistré sur le
CD-Rom pourra servir de comparaison. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIF
J’enrichis mon vocabulaire (10 min) Rédiger des textes courts de différents types (discours) en
veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
répétitions.
OBJECTIFS
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
• Connaitre et utiliser oralement le vocabulaire concernant écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
la construction des mots (radical, préfixe, suffixe, famille). L’exercice 1 requiert un monologue ou un dialogue qui sera
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. rédigé au passé composé, puisqu’il s’agit d’un événement
Travail en binômes : à l’oral pour les questions 1 et 2 et à du passé achevé et sous la forme de phrases déclaratives et
l’écrit avec dictionnaire pour la question 3 (la définition du exclamatives.
mot « rien » est très difficile). Mise en commun (en fonction L’exercice 2 requiert l’emploi du passé simple, s’il s’agit
du matériel disponible en classe, on pourra envisager de d’une narration de la suite de l’histoire, ou du présent, s’il
vidéoprojeter les pages pour une correction collective). s’agit d’une tirade ou d’un dialogue.
1. « La menace se propagea vite » : la menace se répandit Exemples de corrigés
dans toute la ville ou bien la menace se diffusa vite. 1. – Quoi ? Comment ? Tu nous a menti ! Nous avons cru
2. Une « contrepartie » est ce que l’on reçoit en échange que tu allais nous battre.
d’un don, d’un service rendu, etc. – Eh oui ! C’est bien ce que j’ai voulu vous faire croire.
3. Étymologiquement, le mot « rien » est issu du latin « rem » La prochaine fois, réfléchissez.
ou « res », qui signifie paradoxalement pour nous une « chose ». – Nous ne sommes pas prêts de recommencer !
Le « rien », c’est le néant, nulle chose, le zéro, le vide, 2. Ali, rageur, comprit qu’on s’était moqué de lui et que sa
l’absence (« Je n’ai rien compris »). Mais c’est aussi le peu malhonnêteté avait été déjouée. Il essaya bien de protester,
de chose, une bagatelle (« Un rien l’habille »). mais les deux autres riaient tellement qu’il fut pris d’un accès
« Rien », lorsqu’il est pronom indéfini, est le contraire de « tout » de colère. Il saisit le livre et le jeta à la face de Mustapha qui
(« Il ne m’aide en rien »). cessa de rire. Les deux hommes commencèrent à se battre
Essayer de faire remplacer le mot « rien » du texte par sa sous les yeux de Nasreddine, amusé. Enfin, le calme revint. Ali
définition. tourna les talons et rentra chez lui en jurant que plus jamais il
ne s’adresserait à ce sage si rusé. Mustapha repartit aussi. La
femme de Nasreddine demanda alors quels étaient ces bruits.
Et Nasreddine de dire : « Ça ? Ce n’était rien ! »

CM2 80
La moutarde lui monte au nez
Lecture 2 Manuel, pp. 92-93
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Lecture du texte (10 min)

Présentation du texte OBJECTIF


Il s’agit d’un extrait de la très célèbre pièce d’Edmond Rostand Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.
Cyrano de Bergerac. C’est une comédie héroïque en cinq actes.
La scène se passe en 1640 à l’hôtel de Bourgogne où Cyrano
Lecture individuelle pour s’approprier l’extrait.
empêche de jouer l’acteur qui lui déplait.
L’univers du texte
• Le théâtre est un art connu depuis l’Antiquité. Au Moyen- Je comprends (20 min)
Age, les mascarades parcourent les villes et les villages. Le
théâtre est itinérant, les troupes se déplacent et montent leurs OBJECTIF
tréteaux et leurs planches. À la Renaissance, le théâtre est Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
toujours populaire. Richelieu fait bâtir une scène dans le des informations explicites et en inférer des nouvelles.
palais Cardinal. C’est alors que nait la règle des trois unités.
L’unité de temps évite de faire des scènes nocturnes (problème Travail de recherche en binômes par écrit sous la forme de
d’éclairage), l’unité de lieu supprime les problèmes de prise de notes, puis mise en commun collective. Les élèves
changement de décor et l’unité d’action où toute péripétie répondront à partir d’éléments du texte qu’ils citeront.
est reléguée dans la coulisse et donne toute son importance 1. La particularité physique de Cyrano, c’est son nez.
au discours. 2. Cyrano met « le fâcheux » mal à l’aise en anticipant
• En France, les métiers du théâtre sont longtemps réservés d’éventuelles remarques sur son nez, en les explicitant lui-
aux hommes. C’est en 1603 qu’une femme obtient le droit même.
de monter sur scène. En 1641, un édit royal de Louis XIII 3. La réplique « Votre grâce se trompe… » est interprétée
est le précurseur du statut de comédien. Les comédiens sont par Cyrano comme une comparaison entre son nez et une
encore longtemps excommuniés et l’inhumation en terre trompe d’éléphant.
sainte pose problème. Ainsi, Jean-Baptiste Poquelin, dit 4. Les répliques du fâcheux sont très courtes, souvent un seul
Molière (1622-1675), subira des humiliations tout au long mot ou un début de phrase. Cyrano lui coupe sans arrêt la
de sa vie. parole, il ne le laisse pas s’expliquer, il domine le dialogue.
5. Finalement, le fâcheux appelle au secours. Il appelle la
Avant de lire (10 min) garde pour se sortir de ce mauvais pas.
6. Après avoir souffleté « le fâcheux », Cyrano lui met un
coup de pied aux fesses et celui-ci se sauve.
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.
Cyrano prévient alors « les badauds » que quiconque se
moquerait de son nez subirait le même sort et pourrait même
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. recevoir un coup d’épée en duel s’il est noble.
Guider collectivement l’observation par les questions en
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et
soient argumentées. Je découvre un héros de théâtre (20 min)

1. Il s’agit d’une scène de théâtre.


2. « La moutarde lui monte au nez » : c’est une expression OBJECTIF
familière signifiant que quelqu’un commence à se fâcher. On Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
notera ici le jeu de mots avec le nez de Cyrano (observer
l’illustration). Travail individuel silencieux, puis retour au collectif pour
3. On peut observer une alternance de tirades longues et la correction.
d’autres très courtes. Le texte est écrit en alexandrins (12
1. Quand on observe la fin de chaque ligne, on ne trouve
pieds) mais un vers peut être coupé sur plusieurs ligne, voire
pas les rimes au premier abord. Un vers peut être réparti
entre plusieurs acteurs.
sur plusieurs lignes. Le repérage peut s’avérer difficile (ex. :
Les didascalies en italique sont des indications de gestes
« selon », l. 2, rime avec « long », l. 5).
(« montrant son épée », l. 6), de mouvements (« reculant »,
2. On compte douze pieds, ce sont des alexandrins.
l. 17 ; « se sauvant », l. 69), d’énonciation (« balbutiant »,
l. 47). 3. Ici, les vers donnent l’impression de ressembler à de la
prose car les alexandrins ne sont pas sur une seule ligne
d’écriture. L’auteur a coupé les vers pour s’adapter à
l’exigence du dialogue pour le rendre vivant et naturel. Les
échanges de répliques brèves donnent à la scène un rythme
rapide, alerte dans un souci de réalisme et de vraisemblance.

81 9   Drôles de héros
4. C’est le regard du fâcheux qui déclenche la colère de Je débats avec les autres
Cyrano (« Ou dites-moi pourquoi vous regardez mon nez », (durée à déterminer par l’enseignant)
l. 14), il en profite aussitôt pour laisser exploser sa colère
et assurer le spectacle. OBJECTIFS
5. Cyrano fait à la fois preuve de courage, d’imagination et • Participer aux échanges de manière constructive : rester
d’autodérision pour se moquer de son nez et mettre de son dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
côté les spectateurs. apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
Je lis à haute voix (10 min) autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

OBJECTIF
Travail oral collectif.
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un 1. Lire la proposition et laisser un court temps de réflexion.
extrait de texte après préparation. Confronter les réponses et les justifications.
Thèmes à développer : la perception du regard et le
Travail par binômes. déclenchement de la colère ou d’une dispute.
Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. 1. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. La
Chaque élève choisit son personnage. On pourra ensuite moquerie est un sujet sensible pour les enfants. Les amener
inverser les rôles. Repérage du texte à lire. à réfléchir sur l’autodérision mais aussi sur ce qui fait rire
1. Cyrano parle fort, il est en colère. Le texte est difficile, soi mais pas les autres. Respect de la personne.
il demande une bonne diction. Les élèves devront le répéter
lentement afin de pouvoir le maitriser.
2. Les tirades sont brèves, les deux élèves lisant devront J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
enchainer rapidement le dialogue. Cyrano interrompt sans
arrêt le fâcheux. Il ne doit pas y avoir d’hésitation, de OBJECTIF
« blancs ». Rédiger des textes courts de différents types en veillant à
leur cohérence, à leur précision et en évitant les répétitions.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
J’enrichis mon vocabulaire (10 min) écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
Il s’agit de produire deux textes courts.
OBJECTIFS L’exercice 1 fait appel à la présentation d’un texte de théâtre
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. et à l’écriture cohérente d’une réponse à Cyrano.
• Maitriser quelques relations de sens entre les mots (pour L’exercice 2 est un exercice d’imagination où on décrira le
un mot donné, fournir un ou plusieurs mots de la même
personnage de Cyrano.
famille).
Exemples de corrigés
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
1. LE DUC DE CANDALE : Comment osez-vous, cher ami, vous
Travail en binômes, puis correction collective.
comporter ainsi dans mon théâtre ?
1. Un fâcheux : personne gênante, importune. De nos jours,
CYRANO : C’est cet homme qui m’a provoqué !
on utilise « fâcheux » comme adjectif ; se dit de quelque
LE DUC DE CANDALE : Je crois, Monsieur, que c’est vous qui
chose qui entraine des conséquences ennuyeuses (ex. une
vous êtes moqué de lui !
initiative fâcheuse).
CYRANO : Moi ?
Mots de la même famille : fâché, se fâcher, fâcherie.
LE DUC DE CANDALE : Oui, vous qui maniez si bien le verbe !
2. Avoir le bras long : avoir de l’influence.
Vous êtes connu de tous ici.
3. Souffleter : donner un soufflet à quelqu’un, une gifle. C’est
CYRANO : Mais…
du vocabulaire littéraire, un soufflet est un coup du plat ou
LE DUC DE CANDALE : Tellement connu que personne n’ose
du revers de la main, donc un affront, un outrage.
ici vous contredire. Sortez de chez moi maintenant et n’y
revenez plus !
2. Lorsque Cyrano pénétrait dans une pièce, personne
ne pouvait s’empêcher de le regarder. Ce qui frappait en
premier, c’était son nez. Un immense nez au milieu de son
visage que pourtant il n’essayait pas de camoufler. Il en
accentuait encore l’effet, portant un très grand chapeau
à larges bords surmontés d’une plume blanche. Ses longs
cheveux noirs et bouclés lui encadraient le visage, le rendant
encore plus fin. Il avait, par ailleurs, l’habitude de porter
des vêtements de couleur rouge vif, avec d’immenses bottes
noires comme un mousquetaire.

CM2 82
Le rire
Vocabulaire lexical Manuel, p. 94

Blague : histoire racontée pour faire rire. • Facétie :


OBJECTIF
Chercher à enrichir son vocabulaire.
plaisanterie bouffonne. • Farce : acte destiné à faire rire
aux dépens de quelqu’un. • Canular : acte destiné à tromper
quelqu’un, à l’embobiner.
Présentation de la séquence
Différenciation :
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener Proposer aux élèves qui en ont besoin de s’aider du dictionnaire.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations
4. Écrit individuel. Il faut associer une expression imagée
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à
et sa définition.
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au
Être pince-sans-rire : être capable de plaisanter sans en
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à
montrer les signes sur son visage. • Avoir un fou rire : être
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs).
incapable de contrôler son rire, souvent dans une situation
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent
dans laquelle il ne faudrait pas rire. • Rire jaune : s’obliger
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions
à rire pour faire bonne figure. Bien souvent, il s’agit de
linguistiques.
rire à ses propres dépens. • Rire au nez de quelqu’un : se
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures.
moquer ouvertement de quelqu’un. • Rire sous cape : rire
discrètement sans que cela ne se voie.
Commentaires des exercices (45 min) Différenciation :
– Proposer aux élèves les plus performants d’inventer des
1. Écrit individuel. Trier les mots selon qu’ils appartiennent à phrases avec ces expressions.
une catégorie ou à une autre permet aux élèves de construire – Proposer aux élèves qui en ont besoin d’utiliser les phrases
le concept lié à la constitution du groupe. créées par leurs camarades pour retrouver le sens de chaque
• Personnage qui fait rire : clown, pitre, saltimbanque, expression.
guignol, bouffon, auguste, farceur. 5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
• Personnage qui ne fait pas rire : triste, rabat-joie, bonnet connaissance des images, des expressions qui fleurissent
de nuit, pleurnichard, trouble-fête. dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
2. Oral collectif. Ce jeu de devinettes permet d’associer un langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
mot à une représentation. élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
1. Arlequin ; 2. Auguste ; 3. Charlot ; 4. Clown blanc ; L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
5. Guignol. l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
« Rire comme une baleine » signifie « rire en faisant
3. Écrit individuel. Il faut retrouver un mot donné à partir énormément de bruit ».
de sa définition.

Écrire des jeux de mots : les contrepèteries
Écriture Manuel, p. 95

À manipuler avec précaution et humour…


OBJECTIFS
• Produire des écrits variés.
La lecture à voix haute est incontournable afin de faire jouer
• Écrire en suivant un procédé linguistique ludique. le principe des contrepèteries. Elle pourra être collective, sans
commentaire particulier afin de laisser les élèves réfléchir au
procédé utilisé.
J’observe (45 min) L’échange collectif qui suivra permettra de remarquer que :
1. Ces expressions sont différentes mais se ressemblent à la fois.
Présentation des textes 2. Elles ont toutes un sens, même s’il est très différent entre
Une contrepèterie est une permutation de lettres ou de sons à les deux phrases et parfois un peu bizarre.
l’intérieur d’un groupe de mots, donnant à celui-ci un nouveau 3. Les initiales de chaque mot sont inversées.
sens, généralement grivois. Attention donc à certaines inversions 4. Le même procédé est appliqué aux autres phrases mais il
de sons qui pourraient donner des expressions embarrassantes n’est pas le seul possible : on peut inverser une syllabe, une
dans un contexte scolaire ! lettre...

83 9   Drôles de héros
À moi d’écrire ! (30 min) Clic

Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction. Cette situation reprend, au choix de l’enseignant (ou des élèves),
Dispositif : individuel ou en binôme. les outils traitement de texte et enregistrement sonore afin de
partager les contrepèteries créées.
Exemples de corrigés
1. le singe dans le lac – l’élan aime les myrtilles – de belles
autos – un pain de glace – des grosses bises – l’eau des
mares – Paris gare de Lyon – le dentiste joue avec les dents
2. Quel champ de coton ! Quel temps de cochon !

Poésie Manuel, pp. 96-97

Enregistrement des poésies Réponses aux questions (30 min)

1. Le poème « Le Général » utilise plusieurs procédés qu’il


OBJECTIFS faudra faire repérer aux élèves : les allographes, les sigles
• Comprendre que la poésie est une autre façon de dire et les abréviations.
le monde. Pour ce faire, le travail commencera par une lecture silencieuse
• Dégager quelques-uns des traits récurrents et fonda-
afin d’identifier ce que l’on voit : des mots et des lettres écrits
mentaux du langage poétique (exploration des ressources
du langage, libertés envers la logique ordinaire, rôle des
en majuscules, certaines séparées par des points, d’autres pas.
images, référent incertain, expression d’une sensibilité par- L’enseignant lira ensuite le poème à voix haute et engagera
ticulière et d’émotions). les échanges sur ce que les élèves auront entendu.
Certaines lettres lues successivement forment des mots, ce
sont des allographes : H.I hachis ; H.E.T achetée ; H.E.V
Présentation des textes
achevées.
Héros extraordinaires ou héros du quotidien ? Ces quatre
D’autres sont des sigles : BHV initiales de Bazar de l’Hôtel
poèmes dressent le portrait d’hommes, grands par leur
de Ville (grand magasin).
courage, leur générosité ou leur singularité. Ces héros sont
tous masculins et l’enseignant pourra le faire remarquer aux D’autres enfin des abréviations : H.S pour hors service et
élèves tout en les mettant au défi de trouver des poèmes H pour heure.
figurant des héroïnes. Ces textes ne sont pas si nombreux… Le sens du poème aura certainement besoin d’être discuté : le
Général n’ayant pu régler sa montre sur le temps des guerres
achevées, celles-ci risquent malheureusement de perdurer.
Découverte et mise en voix (45 min) 2. Les rimes de forme ABAB sont appelées rimes croisées.
Comme elles ont chaque fois un seul son en commun, on dit
• Livre fermé, lire les poèmes à haute voix ou faire écouter
que ce sont des rimes pauvres : cœur - ailleurs / sourire - dire.
les enregistrements disponibles sur le CD-Rom.
Lorsque les mots ont deux sons en commun, on parle de
• Livre ouvert, laisser quelques minutes aux élèves pour rimes suffisantes : la cigale ayant chanté tout l’été.
prendre connaissance des deux pages (les questions seront lues Avec trois sons en commun ou plus, les rimes sont dites
dans un second temps). Demander aux élèves de reformuler riches :
le contenu des poèmes (cette partie doit être ponctuée de La fourmi n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut
réécoutes totales ou partielles des poèmes).
Que faisiez-vous au temps chaud ?
• Observation et analyse des illustrations : Que représentent- Dit-elle à cette emprunteuse
elles ? À quel poème se rapportent-elles ? Demander aux
3. Les procédés utilisés dans « Il offrait du cœur » et « Le
élèves comment ils auraient illustré ces deux poèmes.
Général » ont été observés dans les questions 1 et 2. Le
• Lecture silencieuse des poèmes, puis lecture orale par procédé employé dans « Fichtre » est celui de l’allitération,
les élèves du poème qu’ils préfèrent. c’est-à-dire la répétition d’une même consonne en attaque
ou en cours de mot. Les élèves l’identifieront au cours d’une
lecture à voix haute.
Au contraire, une lecture silencieuse permettra de remarquer
la présence à saturation de la lettre a dans chaque mot du
poème « What a man ».

CM2 84
Dans un deuxième temps, la lecture à voix haute donnera à 4. Chaque élève répondra à cette question selon son vécu et sa
entendre cette accumulation de a (assonances) ainsi que les sensibilité. Si certains personnages de ces poèmes semblent
nombreuses onomatopées qui ponctuent le poème (« Ah la totalement imaginaires aux adultes que nous sommes,
la ! Splatch ! »). quelques réponses d’élèves peuvent surprendre l’enseignant...
Il ne sera pas nécessaire d’expliciter le sens du poème dans le
détail. Le repérage du procédé d’écriture et la compréhension
globale sont suffisants pour savourer le poème. Faire
remarquer, dans le paratexte, le nom de l’auteur écrit selon
la même contrainte.

Atelier de lecture Manuel, pp. 98-99


Matériel : manuel, cahier d’écriture.

Support de l’exercice 5 (tableau) J’observe et je comprends une image


(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS Travail collectif pour permettre de donner des repères de lecture


• Automatisation de la reconnaissance des mots, lecture d’images et favoriser les échanges.
aisée et fluide. Augmentation de la rapidité et de l’efficacité 3. • Une affiche de cinéma (on peut d’ailleurs lire le titre et
de la lecture silencieuse. la date de sortie).
• Lire sans aide les consignes du travail scolaire. • Cette image veut avant tout attirer le spectateur. Elle informe
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. également que 1) Le deuxième épisode de Spiderman sort au
cinéma et que 2) le film sort le 14 juillet.
• Il n’y a qu’un seul personnage sur l’affiche.
Je déchiffre (durée à déterminer par l’enseignant)
• Oui, il y a du texte, il s’agit du titre du film et de la date de
1. Activité à préparer en individuel, puis lecture oralisée sortie dans les salles de cinéma. Il sert à informer le public de
devant la classe. la date à laquelle il pourra voir ce nouveau film Spiderman 2.
Le texte est long et la lecture oralisée requiert une articulation • Premier plan : Spiderman qui semble sortir de l’affiche. Plan
qui est difficile à tenir à la longue. moyen : le titre et la date de sortie. Arrière-plan : une grande ville
Proposer une ligne à chaque élève dans un premier temps ou pleine de buildings au coucher du soleil, comme en or (New York).
demander à deux élèves de lire chacun une ligne sur deux. 4. • Les couleurs dominantes sont le jaune et le rouge. Une
Passage devant la classe. Un élève volontaire peut s’essayer seule zone de bleu intense avec le pantalon du héros.
à la lecture complète du texte sans bafouiller ni « manger » • Le personnage en gros plan et la main tendue vers nous donnent
les mots. une atmosphère à la fois envoûtante, attirante mais aussi dan-
gereuse.
Je comprends un énoncé
(durée à déterminer par l’enseignant) Jeu (durée à déterminer par l’enseignant)

2. Figure 2. 5. Cette activité peut être faite en classe ou à la maison, seul ou


Lors de la correction collective, faire justifier le choix de en binômes. Éviter de donner ces activités ludiques aux seuls
la réponse et expliquer pourquoi les deux autres figures ne élèves plus rapides pour « combler » un temps de travail, les
peuvent pas correspondre à cet énoncé (le rayon du cercle élèves plus lents n’ayant jamais accès aux activités-jeux.
de la figure 1 n’est pas le segment [OA] et ABCD n’est pas Préciser qu’il faut effectuer cette activité au crayon noir, bien lire
un carré dans la figure 3). les indications une par une. Il s’agit d’un problème de logique
dont la résolution n’est pas numérique mais basée sur la lecture
des informations.
Préparer une grille autocorrective à mettre à la disposition de
la classe, à l’aide du tableau à imprimer.
Demander à ce que la solution soit rédigée sous la forme de
phrases : Sarah mange l’orange. Sophie aura la brioche. Hugo
veut la pomme. Kevin choisira le pain au chocolat et Inès le
pain aux raisins.

85 9   Drôles de héros
Place des grands hommes 
Galerie d’artistes Manuel, pp. 100-101

Activité « Au même moment » à imprimer Observons et échangeons


⦁ Laisser quelques minutes aux élèves pour observer les
OBJECTIF œuvres reproduites et traiter les quatre premières questions.
Développer des compétences en culture humaniste relatives Faire retrouver ou raconter l’histoire de David et Goliath si
à la lecture d’image. les élèves ne la connaissent pas et leur faire remarquer les
différences et les ressemblances entre les deux œuvres : la taille
Présentation du thème et l’expression des têtes des deux David et des deux Goliath
Pour illustrer le thème des héros et des anti-héros, trois œuvres (opposition entre jeunesse/vieillesse, sérénité/interrogation),
de techniques ou d’époques différentes. la posture de vainqueur dans l’œuvre de Séchas démentie par
les yeux de Goliath, la tenue vestimentaire des personnages
Informations pour l’enseignant représentés… le traitement classique (statuaire antique) et
⦁ David vainqueur de Goliath de Francqueville : la statue, moderne (personnage de BD) de ce récit biblique.
présentée au musée du Louvre et réalisée autour de 1598, ⦁ La photographie extraite du film de Chaplin fera l’objet d’un
est l’œuvre d’un sculpteur français qui se rendit en Italie, à traitement à part, ainsi que les questions qui s’y rapportent. Là
Florence, où il travailla dans l’atelier d’un célèbre sculpteur. encore, pour faciliter la compréhension de la photo, après en
Rappelé en France par Henri IV, il devint le sculpteur officiel avoir fait une description, il parait nécessaire que les élèves
de Louis XIII. Cette sculpture montre le sujet classique de connaissent le thème du film pour pouvoir imaginer une histoire
la victoire de David contre Goliath. autour de la photographie.
Le combat de David contre Goliath est un récit biblique qui
⦁ En prolongement de ce travail, l’enseignant peut proposer
raconte comment le géant Goliath défia l’armée d’Israël de
aux élèves de visionner le film de Chaplin. Il peut également
trouver un homme suffisamment fort pour gagner un duel dont
demander aux élèves de citer ou de rechercher des héros
l’issue déterminerait le peuple vainqueur. Cette provocation
cinématographiques contemporains ou plus anciens et de
fut répétée pendant 40 jours. Finalement, David, jeune berger
décrire leur caractère.
agréé par Dieu, releva le défi lancé par Goliath. Après avoir
déclaré qu’il venait avec l’appui de Dieu, David lui jeta une
pierre avec sa fronde. Celle-ci s’enfonça dans le front de Au même moment
Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et acheva
⦁ Cette rubrique propose de s’attarder sur les principaux
le géant en lui coupant la tête.
festivals de cinéma dont les élèves ont sans doute eu
⦁ Le David d’Alain Séchas est une sculpture monumentale connaissance par les médias.
réalisée en 1998. Elle s’inscrit dans l’ensemble des sculptures ⦁ La Mostra de Venise (Italie) a vu le jour en 1932 et décerne
en résine peinte mettant en scène le Chat. Alain Séchas, né
chaque année le Lion d’or.
en 1955 près de Paris, est un artiste contemporain français. ⦁ L’Academy Awards de Los Angeles (États-Unis) se déroule
Il vit et travaille à Paris. Ses personnages sont inspirés de
depuis 1929 et décerne des Oscars.
la bande dessinée (chats et martiens). Il réinterprète avec ⦁ La Berlinale de Berlin (Allemagne) est née en 1951 et
humour les représentations classiques.
décerne l’Ours d’or.
⦁ Le Kid de Charlie Chaplin : ce film est une réussite, entre ⦁ Le Festival international du film se déroule à Cannes
la comédie et la grande émotion. L’histoire est celle d’un (France) depuis 1946 et décerne la Palme d’or.
enfant abandonné par sa mère et recueilli par Charlot. Âgé À cette occasion, on peut faire remarquer aux élèves ou leur
de cinq ou six ans, il forme avec Chaplin une redoutable demander de chercher dans leur région les festivals de cinéma
équipe. En effet, l’enfant casse les vitres à coups de pierres qui s’y déroulent : festival du film fantastique, du cinéma
et son père adoptif, vitrier, les répare. Charlot déjoue toutes américain ou d’animation…
les tentatives des services sociaux qui veulent placer l’enfant.
Il finira par retrouver la mère de cet enfant, devenue, entre-
temps, chanteuse d’opéra. Le film sort en février 1921 et
c’est un triomphe immédiat, peut-être même le plus grand
triomphe de toute la carrière de Chaplin.

CM2 86
Unité 10 Il n’y a pas à en rougir Manuel, pp. 102-109

Présentation de l’unité
Cette période s’annonce intimiste et personnelle puisqu’elle traite des émotions et du grand « Je ». On sait
combien les enfants peuvent être pudiques : les supports choisis durant cette période sont de nature à évoquer
ce que l’on peut ressentir sans heurter ni gêner les élèves. Ainsi, dans cette première unité, un texte dramatique,
en forme de monologue, évoque le sentiment amoureux sous couvert de distanciation (c’est Rosemarie qui
aime Hubert, et non la narratrice). Comme dans Cyrano (qui pourrait d’ailleurs partiellement être étudié
dans cette période), les mots d’amour sont soufflés par quelqu’un d’autre ; mais dans le cas de Rosemarie,
cela se soldera par un échec. Le deuxième texte proposé est un texte documentaire, extrait d’une sorte de
dictionnaire, qui traite de la timidité de manière presque clinique (définition, manifestations…). Les pages
d’oral montrent différentes situations où peut s’exprimer la timidité : un spectacle en public, une déclaration
d’amour, un jeu collectif. On retrouve donc les thématiques abordées dans les pages de lecture. Cette unité
s’ancre dans le monde de l’enfance et permet aux élèves à la fois de s’identifier et de prendre de la distance
car ils verront d’autres qu’eux dans des situations embarrassantes.


Oral Manuel, pp. 102-103

Ce petit garçon sait ce que la petite fille souhaite lui offrir,


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
sinon il ne serait pas aussi gêné. Il est intimidé, mais sans
doute aussi heureux qu’elle lui porte cette attention.
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son Photo B :
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses 3. Cette ballerine regarde la salle de spectacle devant laquelle
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- elle va se produire, et les spectateurs qui s’installent. Elle
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et doit vouloir apprécier leur nombre et vérifier si sa famille
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- est présente.
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
4. Elle doit avoir le trac.
5. Oui ou non : les élèves devront développer leurs arguments.
OBJECTIFS
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, Photo C :
un discours, un texte lu. 6. Au premier plan, une fillette semble triste, alors qu’au
• Parler en prenant en compte son auditoire. second plan un groupe de trois enfants joue au ballon.
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les 7. Elle est peut-être timide et n’ose pas rejoindre le groupe.
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de 8. On peut ressentir de la timidité face aux sentiments que
vue. l’on porte à une autre personne ou bien dans une situation
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
où l’on sait que tout le monde va nous regarder ou encore
• Partager et réguler des émotions, des sentiments dans
des situations et à propos d’objets diversifiés.
lorsque l’on ne connait pas les personnes qui nous entourent.
Réponse personnelle.
Présentation de la séquence
Décrire une situation intimidante : sur un sujet également Je parle (45 min)

abstrait, l’élève est invité à aller plus loin puisqu’il compare Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
son point de vue à différentes étapes de sa vie. en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10
min). Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur
le sujet et construire un « exposé » qui répondra aux critères
Observons et échangeons (45 min)
d’évaluation (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir
Photo A : prendre la parole. Analyser avec le groupe la production
1. La petite fille cache une carte avec un cœur qu’elle compte individuelle.
offrir au petit garçon. Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
des conseils pour s’améliorer.
2. Le petit garçon est intimidé, un large sourire étire sa
bouche, il n’ose pas regarder la petite fille et détourne les
yeux. Il a caché ses mains dans ses poches comme pour ne
pas avoir à les tendre pour recevoir son cadeau.

87 10   Il n’y a pas à en rougir
À en perdre la tête
Lecture 1 Manuel, pp. 104-105
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ce texte est extrait de la pièce de théâtre Le Journal de Grosse
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
Patate, de Dominique Richard, comédien et metteur en scène. • Dégager le thème d’un texte.
Dans son journal intime, une fillette gourmande et boulotte, • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
surnommée « Grosse Patate », raconte son quotidien, ses amitiés, approprié et précis.
ses joies et ses chagrins. Un personnage sombre intervient de
temps en temps pour assumer la part d’ombre du personnage. Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du
L’univers du texte
texte, qu’ils citeront.
• Guider la recherche Internet.
Le terme « théâtre » vient du grec « theatron » et signifie 1. C’est le personnage qui raconte sa propre vie qui parle,
« le lieu où l’on regarde ». Le théâtre est ainsi avant tout un qui écrit le texte. On le comprend dès les deux premières
espace de spectacle. Dans l’Antiquité grecque, les pièces de lignes : « JOURNAL / Dans ma classe… » (l. 1-2).
théâtre étaient jouées par un seul comédien homme, quels 2. Il y a trois personnages dans ces extraits : le narrateur,
que soient le nombre de personnages et leur sexe. Rosemarie et Hubert.
• Un journal peut désigner : un écrit où l’on relate des faits 3. Sur scène, il n’y a qu’un personnage, le narrateur, « Grosse
de sa vie quotidienne ; une publication quotidienne présentant Patate », qui raconte sa vie.
des informations ou des opinions ; l’ensemble du personnel 4. Rosemarie est la meilleure amie de Grosse Patate, elle est
et des locaux qui abritent une entreprise de presse. jolie, mince, mais surtout timide (l. 3 et 13).
La distinction du sens se fait souvent par le complément du 5. Lorsqu’elle doit répondre, elle est impressionnée, n’ose
nom ou l’adjectif qui suit (journal de bord, journal de classe, pas parler, les mots se bousculent dans sa tête, elle en oublie
journal mensuel, journal satirique, journal intime…). ce qu’elle veut dire (l. 14-17).
6. Rosemarie sourit tout le temps pour se donner une
contenance, pour cacher sa timidité, mais Grosse Patate
Avant de lire (10 min)
pense aussi que c’est parce qu’elle veut qu’on l’aime (l. 26).
7. Oui et non. Alors que Grosse Patate connait bien son
OBJECTIF amie et sa timidité, elle s’imagine que Rosemarie a raté sa
Repérer les principaux éléments du texte. déclaration parce qu’elle n’a pas de mémoire (l. 31).
Travail oral collectif. 8. Plus que de la tendresse, on éprouve de la pitié pour
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. Rosemarie qu’on imagine rater de belles occasions. On
Guider collectivement l’observation par les questions en a envie d’être indulgent et de l’aider à vaincre sa timidité
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et (« Pauvre Rosemarie ! », l. 40).
soient argumentées. 9. Grosse Patate dit avec humour que cette déclaration ratée
lui servira, plus tard, « quand [elle tombera] amoureuse de
1. Ce texte est un extrait de journal intime. Avec ce seul
Hubert » (l. 41).
extrait, les élèves ne peuvent pas savoir qu’il s’agit aussi
d’une pièce de théâtre.
Je découvre la description
2. On peut perdre la tête par profusion d’idées, par amour,
d’un sentiment (20 min)
par peur, à cause de la vieillesse, après un accident.
3. Deux énumérations sont mises en valeur : la première
concerne les produits de beauté (l. 9-12), la seconde concerne OBJECTIFS
les formules de politesse (l. 21-25). • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
• Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient
Lecture du texte (10 min) (termes afférents aux actions, sensations et jugements).

Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la


OBJECTIF
correction.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. 1. Rosemarie est « coquette, toute menue, jolie ». Elle a
un regard « coquin », de « longs cils noirs » et une peau
Lecture individuelle pour s’approprier les deux extraits. « transparente » (l. 3-5). Elle sourit tout le temps (l. 6).
« Elle sent délicieusement bon » (l. 7).
2. Rosemarie veut qu’on l’aime (l. 26). C’est peut-être ça
qui la rend timide.
3. Côté comportement : elle ne parle pas beaucoup, sourit
tout le temps, bafouille et parle en murmurant (l. 13-20).

CM2 88
4. Rosemarie demande à Grosse Patate de lui préparer une Je débats avec les autres
déclaration d’amour pour Hubert. (durée à déterminer par l’enseignant)
5. Elle pleure car, malgré l’aide de Grosse Patate, elle a
raté sa déclaration d’amour à Hubert. Elle oublie les mots, OBJECTIFS
bafouille, mélange tout et finit par improviser (l. 35-39). • Participer aux échanges de manière constructive : rester
6. Certes, Grosse Patate ne comprend pas toujours ce qui se dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
passe chez son amie (« Rosemarie n’a aucune mémoire », l. 31 ; apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
« Je ne voyais pas le rapport », l. 39), mais ça n’empêche pas le respecter les règles habituelles de la communication.
lecteur de comprendre ce que Grosse Patate ne comprend pas. • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

Je lis à haute voix (10 min) Travail oral collectif.


1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
OBJECTIF Confronter les réponses et les arguments. L’exemple du
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte peut servir de base de départ au débat. On traitera de
extrait de texte après préparation. l’intimité, du personnel et du « prêt-à-utiliser ».
2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments.
1. Travail individuel. Revenir sur le rôle d’un journal intime (fixer pour se souvenir
Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. d’une époque, confident, moyen d’exprimer une souffrance),
L’intonation doit être chuchotée et indulgente. son aspect personnel et privé et à qui il sert (personne qui a
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur du chagrin, personne seule, personne qui a envie de raconter
le CD-Rom pourra servir de comparaison. sa vie, personne qui veut laisser son empreinte).
2. Travail individuel.
Préparer silencieusement la lecture. Le ton demandé, excédé,
n’est pas celui de Grosse Patate, amical. C’est donc une J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
vraie interprétation de comédien qui est attendue. Faire lire
les élèves. OBJECTIF
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Rédiger des textes courts de différents types (description,
de comparaison. récit) en veillant à leur cohérence, à leur précision et en
évitant les répétitions.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
J’enrichis mon vocabulaire (10 min) écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
L’exercice 1 est une description physique et morale qui se
OBJECTIFS fera au présent.
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. L’exercice 2 requiert l’emploi du passé composé puisqu’il
• Maitriser quelques relations de sens entre les mots
s’agit de la narration d’un fait terminé.
(identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au
sens figuré). Exemples de corrigés
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
1. Grosse Patate est une fille rondelette et dodue. Ce qu’elle
Travail écrit en binômes avec dictionnaire, puis mise en aime par-dessus tout, c’est manger. Sa gourmandise est
commun (en fonction du matériel disponible en classe, légendaire. Mais Grosse Patate est bien dans sa peau malgré
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une son poids. Elle est vive et pétillante. Elle est généreuse et
correction collective). c’est une bonne camarade, toujours prête à consoler, à
aider ou à encourager ses amis. Comme toutes les petites
1. « Énigmatique » désigne ce qui est difficile à comprendre, filles de son âge, elle rêve d’avoir des amis, un amoureux
à interpréter, mystérieux comme une énigme. « Hydratant(e) » et d’avoir une vie de petite fille comme les autres.
est un adjectif qui signifie « qui fournit de l’eau » ; on le 2. Hubert m’a raconté la déclaration ratée de Rosemarie.
rencontre dans la plupart des produits de cosmétique. Apparemment, il n’a jamais compris que c’était une
2. Le gruyère, fromage plein de trous, est utilisé par analogie déclaration ! Il jouait dans la cour et elle s’est plantée
pour exprimer que l’information passe à travers les trous et subitement devant lui. Elle a commencé à lui parler, tout
que Rosemarie ne retient pas ce qu’on lui dit. Dans le même bas et très vite. Il ne comprenait rien. Alors il s’est approché
ordre d’idées, on dit aussi « avoir la tête comme une passoire ». d’elle pour mieux entendre, et là, elle s’est mise à bafouiller,
à bredouiller, à dire des phrases bizarres, peut-être même
des mots qui n’existent pas. Une histoire de chat… Il pensa
qu’elle racontait une blague, alors, gentiment, il a rigolé.
C’est là qu’elle s’est mise à pleurer. C’était à n’y rien
comprendre. Alors il est reparti jouer.

89 10   Il n’y a pas à en rougir


J’ose pas…
Lecture 2 Manuel, pp. 106-107
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Travail de recherche en binômes, puis mise en commun


Enregistrement du texte
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du
texte, qu’ils citeront.
Présentation du texte 1. Vrai ou faux.
Ce texte est un extrait du Dico des filles, 2006, de Marianne • Faux (l. 2).
Dupuy-Sauze et Dominique-Alice Rouyer. Ce dictionnaire • Faux (l. 4).
s’adresse aux adolescentes et répond aux questions qu’elles se
• Vrai (l. 21).
posent sur la vie. Le texte du manuel traite de la timidité, de ses
• Faux (l. 15-16).
origines, de ses symptômes et de ses conséquences.
2. Le texte parle essentiellement des filles. Le mot « fille »
L’univers du texte est cité et l’auteur utilise aussi les pronoms « elle » et
• Un dictionnaire est organisé selon l’ordre alphabétique. « elles » pour citer des exemples.
Une encyclopédie se présente sous forme de rubriques 3. L’élève timide qui est interrogé a peur, en raison de son
thématiques. Le Dico des filles doit être organisé en rubriques manque d’assurance, de ne pas connaitre la réponse, de mal
qui traitent de l’actualité, de la mode, des problèmes de s’exprimer, d’être l’objet de moqueries, de se faire gronder par
société, de vie pratique, etc., qui s’enchainent dans l’ordre l’enseignant et, surtout, d’être au centre de l’attention de tous.
alphabétique.
4. Oui (l. 17). L’adolescence est une période de la vie où les
Se procurer (en bibliothèque) un exemplaire du Dico des
métamorphoses physiques font qu’un enfant perd ses repères
filles pour valider les hypothèses.
et parfois sa confiance en lui.
• Guider la recherche Internet. La timidité est un manque
5. « La timidité, dehors ! » : ce titre de rubrique est comme
d’assurance, de hardiesse dans ses rapports avec autrui.
une incantation, il donne confiance. Il invite les timides à
laisser ce sentiment derrière eux. Il faut avoir confiance en soi.
Avant de lire (10 min) 6. Pour apprendre à vaincre sa timidité, on pourra prendre
des cours de diction, de théâtre, de yoga ou de relaxation.
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.

Travail oral collectif. Je découvre le fonctionnement


Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. du documentaire (20 min)
Guider collectivement l’observation par les questions en
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et OBJECTIF
soient argumentées. Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
1. Ce texte est un documentaire. cohérence.
2. « J’ose pas » relève du registre familier. Il manque une Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
partie de la négation : « n’ ». correction.
3. Il y a cinq rubriques. Chacune est repérable par un
titre différent. Les titres des quatre premières sont mis en 1. Les rubriques sont toutes écrites au présent. C’est le
valeur par une couleur rose et des signes en forme d’étoile. présent de vérité générale.
La cinquième rubrique est mise en valeur par un fond de 2. Chaque rubrique apporte des informations différentes
couleur orangé et un encadré. Cette rubrique sera donc à part. sur le même thème. Elles sont comme des petites briques
complémentaires.
3. Comme le titre du livre l’indique, cet ouvrage est globalement
Lecture du texte (10 min)
destiné aux filles. Il traite des sujets qui les intéressent plus
particulièrement (copines, shopping, cheveux…) et d’autres
OBJECTIF plus « sérieux » (confiance, égalité, parents, respect). Ici,
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales l’article sur la timidité s’adresse à tous les lecteurs de
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. documentaires jeunesse.
4. Non, ce texte ne ressemble pas à un article de dictionnaire,
Lecture individuelle pour s’approprier le documentaire.
qui serait plus court et moins détaillé. Ici, le texte ressemble
vraiment à un article d’encyclopédie.
Je comprends (20 min)

Je lis à haute voix (10 min)


OBJECTIFS
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles. OBJECTIF
• Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
mieux le comprendre. extrait de texte après préparation.

CM2 90
1. Travail individuel. Travail oral collectif.
Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
L’intonation doit être assurée, magistrale. Confronter les réponses et les justifications.
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur Faire appel au caractère de certains garçons pour argumenter
le CD-Rom pourra servir de comparaison. la réponse négative.
2. Travail individuel. 2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments.
Préparer silencieusement la lecture. Le débit de lecture devra Revenir sur le texte précédent « À en perdre la tête », et
être assez lent, il s’agit d’explications. L’intonation se veut s’appuyer sur le personnage de Rosemarie pour guider le débat.
rassurante. Faire lire quelques élèves. 3. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Confronter les idées et les propositions. Partir d’expériences
de comparaison. personnelles des élèves, de leurs difficultés, de leur vécu.

J’enrichis mon vocabulaire (10 min) J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS OBJECTIF
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. Rédiger des textes courts de différents types (article) en
• Repérer les effets de choix formels (emploi de certains veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
mots, utilisation d’un niveau de langue). répétitions.
• Maîtriser quelques relations de sens entre les mots
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
(identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au
écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
sens figuré).
L’exercice 1 est basé sur l’imagination, tout en étant rédigé
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. à la manière d’un document scientifique.
Travail écrit en binômes avec dictionnaire. Mise en commun L’exercice 2 profitera du débat n° 3.
(en fonction du matériel disponible en classe, on pourra
envisager de vidéoprojeter les pages pour une correction Exemples de corrigés
collective). 1. POURQUOI LES TIMIDES DEVIENNENT-ILS
VERTS ?
1. Veiller à la polysémie des mots « aisance » et « converger ».
La timidité est une maladie génétique. Les personnes
L’aisance est une manière aisée, naturelle, d’accomplir une
timides ne sont pas arrivées à maturité et leur sang n’a
action. Converger, c’est quand plusieurs personnes, idées…
pas encore changé de couleur. Lorsque quelqu’un a vaincu
se dirigent vers un même point. Le mutisme est l’attitude
sa timidité, son sang devient rouge et il n’a plus aucun
de quelqu’un qui reste silencieux. « Exacerbé(e) » se dit de
symptôme de timidité. En revanche, tant qu’une personne
quelque chose rendu plus aigu, plus douloureux.
est timide, son visage, sous le coup de l’émotion, prend
2. Un oncle « bourru » : c’est un homme peu aimable, une
la couleur verte de son sang à cause des petits vaisseaux
personne renfrognée. Ici, c’est une personne de la famille
sanguins qui se dilatent.
qui impressionne surtout les enfants.
2. Pour lutter contre la timidité, l’idéal est de faire du
3. « Se sentir gauche » signifie « se sentir maladroit,
théâtre. Lorsqu’on fait du théâtre, on joue un personnage, on
malhabile, emprunté ». Cette sensation correspond à ce
n’est plus soi-même, donc ce n’est pas nous qui sommes au
que ressent un timide.
centre de l’attention mais le personnage que l’on représente.
Au bout de quelques répliques, on oublie qui l’on est. Les
Je débats avec les autres spectateurs regardent le spectacle dans son ensemble et
(durée à déterminer par l’enseignant) sont pris par l’histoire. C’est important aussi de jouer
avec des camarades qui vont nous donner la réplique et
OBJECTIFS nous permettre d’oublier que tout le monde nous regarde
• Participer aux échanges de manière constructive : rester et nous écoute.
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

91 10   Il n’y a pas à en rougir


Exprimer les émotions et les sentiments
Vocabulaire lexical Manuel, p. 108

3. Écrit individuel pour se constituer des familles de mots.


Exercice 1 à imprimer
Timidité : timide, intimider • crainte : craintif, craindre •
peur : peureux, apeurer • inquiétude : inquiet, inquiéter •
OBJECTIF émotion : émotif, émouvoir • effroi : effrayant, effrayer.
Chercher à enrichir son vocabulaire.
Différenciation :
Proposer aux élèves qui en ont besoin de souligner la racine
Présentation de la séquence des mots.
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener 4. Écrit individuel. Classer des expressions pour affiner leur
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations compréhension.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à • La peur : se faire un sang d’encre • avoir le sang qui se
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au glace dans les veines.
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à • La méchanceté : être mauvais comme une teigne.
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). • Le bonheur : être comme un poisson dans l’eau • être aux
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent anges • être léger comme un oiseau.
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions • La faiblesse : avoir du jus de navet dans les veines.
linguistiques. Différenciation :
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. Proposer aux élèves qui en ont besoin d’utiliser le dictionnaire.
5. Écrit individuel. Cet exercice propose aux élèves de repérer
Commentaires des exercices (45 min) une représentation mentale de certains sentiments.
A. La colère ; B. La joie ; C. La peur ; D. La tristesse.
1. À réaliser à deux, par écrit. Il s’agit de travailler quatre
6. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
émotions.
connaissance des images, des expressions qui fleurissent
• La joie : plein de félicité – guilleret – réjoui – fou de joie –
dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
bienheureux.
langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
• La tristesse : sombre – morose – peine – en avoir gros sur
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
le cœur – comme une âme en peine.
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
• La peur : apeuré – sueurs froides – se ronger les sangs.
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
• Le dégoût : dégoûté – écœuré – soulever le cœur – révulsé –
« Avoir le cœur qui bat la chamade » signifie « avoir le cœur
le cœur au bord des lèvres.
qui s’emballe sous le coup d’une émotion forte ».
2. Le bonheur La peur
– Bienêtre – Effroi
– Béatitude – Frayeur
– Bonheur – Crainte
– Satisfaction – Épouvante
– Contentement – Angoisse
– Joie – Peur
– Félicité – Inquiétude
– Ravissement – Terreur

CM2 92
Présenter le décor et les personnages 
Écriture d’une pièce de théâtre
Manuel, p. 109

Exemples de corrigés
OBJECTIFS
• Écrire un texte descriptif. 1. La leçon d’Eugène Ionesco est une pièce en un acte (1951)
• Rédiger un texte bref, cohérent, correctement ponctué, mettant en scène trois personnages : un vieux professeur,
en respectant des consignes imposées. son élève souffrant d’un mal de dents et la bonne. L’élève,
souffrante, manque de concentration et met à rude épreuve
les nerfs de son professeur. Celui-ci tente de lui inculquer
J’observe (45 min) quelques notions d’arithmétique et de langues étrangères.
Présentation du texte Les deux personnages en présence sont le professeur et
Sept farces pour écoliers est un recueil de sept comédies écrites sa jeune élève.
en 1992 par Pierre Gripari, également auteur des Contes de la La scène se déroule dans une salle d’étude, contenant une
rue Broca et des Contes de la Folie-Méricourt. Ces saynètes grande bibliothèque chargée de livres, une mappemonde
ont été écrites à la demande d’instituteurs qui souhaitaient posée sur une console. Au mur, sont fixés une carte géo-
pouvoir les travailler et les jouer en classe. graphique et un grand tableau noir. Au moment du lever
La fausse gourde ou l’entretien d’embauche d’une secrétaire de rideau, la jeune élève est assise à son bureau, sur lequel
peut-être moins bête qu’elle n’en a l’air. sont posées une ardoise et des craies, de trois-quarts face
Chien et bébé ou les considérations existentielles d’un chien au public. Son professeur fait les cent pas derrière elle, les
et d’un bébé. mains croisées dans le dos.
Deux téléphones ou l’absurdité de deux conversations 2. La convocation
téléphoniques croisées. Trois personnages sont présents : la directrice de l’école,
Goulu et son âme où le diable et un ange s’affrontent autour Farah et Ulysse.
de l’âme d’un bon vivant. La scène se déroule dans le bureau de la directrice. Celle-ci
Cent ans de cuisine française ou la Belle au bois dormant est assise derrière son bureau, ses lunettes sur le nez pour
raconté depuis les cuisines. accentuer sa mine sévère. Les personnages se tiennent de
Le marchand de fessées ou la vie compliquée d’un marchand profil par rapport au public.
de fessées dans un pays où les enfants sont devenus trop sages. Les deux élèves convoqués se tiennent debout devant le
Dans La télé farceuse, la télé et Ursule la petite fille ont décidé bureau, les mains dans le dos et légèrement voûtés, l’air
de jouer un tour aux adultes. peu fier.
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif. Le tic-tac de la pendule rythme le silence qui règne au
Réponses attendues moment du lever de rideau.
1. Les indications de placement sur scène sont : LA DIRECTRICE, d’un ton cassant : Vous savez pourquoi vous
– côté jardin et côté cour ; êtes ici ?
– dans un fauteuil ; FARAH, après avoir jeté un regard hésitant à Ulysse : Oui,
– par terre au milieu du plateau ; Madame, nous n’avons pas été sages.
– à genoux derrière un panneau. LA DIRECTRICE, se tournant vers Ulysse : Jeune homme, peux-
2. Les autres informations données sont : tu préciser en quoi vous n’avez pas été sages ?
– le nombre de personnages présents (4) ; ULYSSE, plongeant encore plus le menton sur sa poitrine :
– leur « qualité » : Papa, Maman, Ursule, la présentatrice TV ; Oui, Madame, je pourrais…
– l’action qu’ils effectuent au moment du lever de rideau LA DIRECTRICE, impatiente : Eh bien, fais-le ! Je voudrais
(lit un livre, lit le journal, regarde la télé). t’entendre le dire.
3. Aucune information n’est donnée quant au caractère des ULYSSE, la tête dans les épaules : J’aimerais mieux pas
personnages car il se dessinera à travers le jeu des acteurs, leurs Madame...
actes et leurs paroles (voir séance « Écrire des didascalies »). En prolongement, le matériel et les éléments de décor
4. Les verbes sont conjugués pour la plupart au présent : ils seront rassemblés ou fabriqués et la saynète imaginée sera
dressent un tableau figé, visible au moment du lever du rideau. jouée devant la classe afin de concrétiser la mise en scène.
Les deux verbes au futur expriment des actions qui vont avoir
lieu dès que le jeu lui-même aura débuté.
Clic
Afin de réaliser l’affiche de présentation de la pièce de théâtre,
À moi d’écrire ! (30 min) les élèves pourront utiliser le logiciel de montage photo en
ligne Canva. Facile d’utilisation, il permet (après inscription)
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
de réaliser des visuels associant image et texte. Les élèves
Dispositif : individuel.
pourront agencer des éléments proposés par le logiciel ou
importer leurs propres supports.

93 10   Il n’y a pas à en rougir
Unité 11 Cœurs de lions Manuel, pp. 110-117

Présentation de l’unité
Cette unité continue d’explorer le domaine, vaste, des émotions et porte cette fois l’attention sur le courage.
Les supports de cette unité sont à nouveau variés. Le premier texte est extrait d’une biographie consacrée à
Rosa Parks et a une particularité qui devrait dérouter, puis amuser les élèves : c’est le sourire de l’héroïne
qui raconte son histoire. On pourra aussi lier la lecture de ce texte à la période 2, « On s’implique ! ». Le
courage dont il est question, ici, est un courage politique, doublement remarquable car c’est une femme
qui défie le système. Le second texte est le poème le plus connu de Kipling. Si le premier texte montrait le
courage au féminin, le second dévoile les conseils d’un père à son fils pour devenir un homme respectable :
avoir le courage de ses convictions, ne pas avoir peur du regard des autres, avoir le courage de reconstruire
et d’avancer, avoir le courage de vivre ses rêves sans toutefois y être soumis, etc. Le courage s’illustre sous
différentes facettes dans les pages d’oral : le courage de l’exploit sportif, le courage politique, le courage de
défendre l’opprimé. Ces situations pourront faire écho chez les élèves et leur permettre ainsi de répondre à
la consigne de l’activité, reposant sur « un acte que je trouve courageux ».


Oral Manuel, pp. 110-111

Photo B :
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
4. On voit quatre chars en file indienne devant un homme seul
au milieu de la rue.
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
5. Les chars sont des engins militaires qui servent à percer les
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses lignes adverses. Ils sont généralement utilisés en situation de guerre.
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- 6. Cet homme est devant les chars pour les empêcher de passer,
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et il constitue un barrage. C’est un étudiant qui manifestait
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- contre le pouvoir chinois. Les chars devaient disperser la
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) manifestation. Cet étudiant a voulu conquérir sa liberté de
manifester et repousser les chars par sa seule présence.
OBJECTIFS 7. La photo n’est pas de grande qualité, elle est peu nette et
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos, le grain est gros. On dirait qu’elle a été grossie après avoir
un discours, un texte lu. été prise. Le photographe n’avait pas le droit de prendre cette
• Parler en prenant en compte son auditoire. photo et pourtant il en a eu le courage : il a désobéi pour
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les permettre au monde de savoir ce qui s’est passé sur cette place.
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de 8. Les deux photos montrent une personne qui ne recule pas
vue.
devant le danger.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
Photo C :
Présentation de la séquence 9. Ces enfants chahutent. Les deux garçons aux extrémités
Présenter son point de vue et le défendre : retour sur un projet de la photo semblent énervés.
argumentatif. Les élèves pourront confronter leur vision La petite fille au centre semble séparer les deux autres pour
morale de différentes formes de courage. qu’ils ne se battent pas. Elle risque d’être entrainée dans la
bagarre et de recevoir un coup.
10. Réponse personnelle.
Observons et échangeons (45 min)
11. Le courage est un trait de caractère qui permet de
Photo A : surmonter la peur des conséquences de ses actions.
1. Cet homme marche en équilibre sur un fil tendu entre
deux montagnes. C’est très dangereux car il ne semble pas Je parle (45 min)
y avoir de filin de protection, il pourrait tomber et mourir Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
en s’écrasant sur le sol. en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
2. Réponse personnelle indiquant la peur, le désir d’effectuer Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
un exploit, le courage, la volonté. construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
3. Peu de personnes sont capables de réaliser cet exploit, (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
car non seulement il faut savoir marcher sur un fil, mais en parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
plus il faut surmonter la peur de mourir. Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
des conseils pour s’améliorer.

CM2 94
La femme qui a dit « non »
Lecture 1 Manuel, pp. 112-113
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Cet extrait est tiré d’une biographie d’Éric Simard (1962),
des informations explicites et en inférer des nouvelles.
La Femme noire qui refusa de se soumettre. Rosa Parks, une • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
couturière noire américaine, est une figure emblématique de la approprié et précis.
lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis.
Ce texte et le thème abordé sont à rapprocher de ceux des Travail de recherche collectif. Les élèves répondront à partir
pages 60-61 du manuel sur Martin Luther King. d’éléments du texte, qu’ils citeront.
L’univers du texte 1. Vrai ou faux.
• Guider la recherche Internet. • Vrai (l. 5). Ils se sont rencontrés douze ans plus tôt et il
Rosa Parks (1913-2005) a vécu aux États-Unis au temps des l’avait déjà malmenée.
lois de ségrégation raciale. Elle a été parmi les premières • Faux (l. 10).
femmes noires à oser contrevenir à la loi en refusant de céder • Vrai (l. 37).
sa place dans un autobus à cause de la couleur de sa peau. 2. Elle s’est assise dans la rangée centrale réservée aux
De cet acte de courage est parti le grand mouvement de Noirs (l. 7).
Martin Luther King pour faire changer la Constitution. On 3. Des passagers blancs sont montés et il manquait une
lui donne le surnom de « Mère du mouvement des droits place dans la zone pour les Blancs. Le chauffeur ne voulait
civiques ». pas laisser un passager blanc debout alors que des Noirs
• Jusqu’en 1960, la Constitution américaine prônait la étaient assis.
suprématie des personnes blanches sur les personnes de 4. Les autres passagers noirs ne l’ont pas aidée car le
couleur. Les Noirs n’avaient pas les mêmes droits que les chauffeur les menaçait.
autres citoyens et n’avaient pas accès aux mêmes lieux. Les 5. On éprouve un sentiment de révolte et d’injustice.
deux communautés n’avaient pas le droit de se mélanger.
Les Blancs avaient des endroits qui leur étaient exclusivement
réservés (dans les transports, par exemple). Je découvre un portrait du courage (15-20 min)

OBJECTIFS
Avant de lire (10 min)
• Observer les traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
OBJECTIF • Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.
Repérer les principaux éléments du texte.
Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. correction.
Guider ensuite l’observation par les questions en veillant 1. Les trois passagers noirs ont cédé sous la menace. Ils
à ce que les réponses s’appuient sur le document et soient ont eu peur des conséquences que leur refus aurait pu avoir
argumentées. (prison, procès, amende). Par ailleurs, ils sont sans cesse mal
1. Ce texte est une biographie. considérés par l’État américain et peut-être que, ce jour-là,
2. On imagine une femme courageuse, brave et audacieuse. ils n’avaient pas envie de se battre.
3. Le texte commence par une date, comme un article de 2. Rosa Parks est lasse, elle, de se soumettre à cette loi
journal qui relate un fait réel. raciste et injuste (l. 13).
3. Elle venge ses ancêtres et tout le peuple noir américain
en général (l. 27).
Lecture du texte (10 min) 4. Le courage de Rosa Parks est d’autant plus éclatant qu’elle
ne savait même pas ce qu’elle risquait en se rebellant et
OBJECTIF qu’elle a osé le faire, devant tout le monde, indépendamment
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales des conséquences, pour l’honneur de toute une communauté.
de la littérature jeunesse adaptée à son âge.

Lecture individuelle pour s’approprier l’histoire.

95 11   Cœurs de lions
Je lis à haute voix (10 min)
Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
OBJECTIF Confronter les réponses et les arguments. Le texte en lui-
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un même apporte une réponse au questionnement. S’appuyer
extrait de texte après préparation. dessus et amener les élèves à comprendre le rôle d’une loi,
qui elle protège et qui elle dérange.
Travail individuel.
2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. Sont-
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
ils lâches ? Sont-ils résignés ? Ne voient-ils plus l’injustice ?
Débat sur les différentes interprétations proposées.
La désobéissance et le courage, notions déjà abordées dans
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur
le manuel, serviront de point d’appui pour guider le débat.
le CD-Rom pourra servir de comparaison.
2. Préparer silencieusement la lecture. L’intonation doit être
calme, posée, détachée. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
Faire lire les élèves.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
de comparaison. OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (récit, discours)
en veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant
J’enrichis mon vocabulaire (15 min) les répétitions.

OBJECTIFS La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à


écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon L’exercice 1, plus simple, relatera les pensées de Rosa Parks.
escient (émotions, sentiments, devoirs, droits). On attend qu’il soit rédigé au passé composé et à l’imparfait,
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. comme dans le texte.
Travail en binômes puis mise en commun et confrontation L’exercice 2 est basé moins sur la narration que sur
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, l’argumentation. Il est plus complexe car il fait appel à la
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une défense et à la justification de la désobéissance.
correction collective).
1. Malmené(e) signifie « bousculé », « brutalisé », « rudoyé ». Exemples de corrigés
Une vexation est une action, parole ou situation qui inflige une 1. Sur le chemin du retour, Rosa s’est bien gardée de
blessure d’amour-propre à quelqu’un ; c’est une humiliation. reprendre le bus. Elle est rentrée à pied pour respirer
Une persécution est une action (parfois une mesure officielle) l’air frais et vif de la nuit, et réfléchir à son acte et à ses
violente et arbitraire à l’égard d’une communauté ethnique conséquences. Elle avait soudain peur, peur d’aller en
ou religieuse. prison, peur de ne plus revoir sa famille. En ouvrant la
2. « Malmenée » (l. 4), « menaces » (l. 12), « soumettre » porte de son appartement, elle s’est dit que le procès serait
(l. 13), « révolte » (l. 14), « faire arrêter » (l. 15), difficile et que peu de gens auraient le courage de venir la
« brutaliser », « frapper » (l. 21), « vexation », « humiliation » soutenir. Et puis le juge serait blanc ! Malgré cela, elle ne
(l. 24), « persécutions » (l. 30), « terrorisée » (l. 38). regrettait rien. Elle était lasse de cette situation injuste et
3. « Des chaînes se brisaient du fond des siècles » signifie que sentait que son emprisonnement serait peut-être le début
par son acte de bravoure, Rosa libère toute une communauté de la liberté pour tout un peuple.
des entraves qu’elle supporte depuis très longtemps. Faire
2. Monsieur le Juge, au nom des lois de ce pays, je sais que
un rappel sur l’esclavage.
j’ai commis une infraction en refusant d’obéir au chauffeur.
Mais Monsieur le Juge, je n’ai pas enfreint la loi, j’étais
Je débats avec les autres bien assise à la place qui nous est attribuée. Certes, il n’y
(durée à déterminer par l’enseignant) avait plus de place à l’avant du bus, mais le chauffeur nous
a demandé de nous lever et de laisser notre place, juste à
OBJECTIFS cause de la couleur de notre peau ! Il nous a menacés et il
• Participer aux échanges de manière constructive : rester est allé jusqu’à appeler la police pour nous forcer à quitter
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, notre place. Ce serait un si grand délit ? Dans ce bus, il
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, n’y avait que des êtres humains, Monsieur le Juge, pas des
respecter les règles habituelles de la communication. Noirs et des Blancs, pas des êtres supérieurs aux autres !
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les En tant qu’être humain, j’ai autant droit à une place dans
autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue.
l’autobus dont j’ai payé un ticket que n’importe qui d’autre !

CM2 96
Tu seras un homme, mon fils
Lecture 2 Manuel, pp. 114-115
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIF
Présentation du texte
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ce poème a été écrit (en anglais) en 1910 par Rudyard Kipling
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
et traduit en 1918. C’est le poème le plus connu de Rudyard
Kipling. Il l’a écrit pour son fils unique, John, alors âgé de douze Travail de recherche collectif. Les élèves répondront à partir
ans. Ce poème eut un écho particulier quand il partit pour la d’éléments du texte, qu’ils citeront.
guerre : lors du premier conflit mondial, Kipling le lui dédicaça 1. C’est le poète lui-même qui parle à son fils. On le sait, à
à nouveau, pour le galvaniser. Son fils périt en 1915 au combat. la fin, en lisant le dernier vers (« mon fils »). Il donne à son
L’univers du texte fils des conseils ou plutôt des pistes à suivre pour vivre en
• Guider la recherche Internet. harmonie avec soi-même et devenir adulte.
Rudyard Kipling (1865-1936) est un écrivain britannique. 2. Si tout est détruit, si la vie s’effondre, il faut rebâtir, aller
Ses ouvrages pour la jeunesse ont connu le succès dès leur de l’avant, sans s’apitoyer sur son sort (v. 1-2).
parution, notamment Le Livre de la jungle (1894), Le Second Si quelqu’un nous hait, il ne faut pas le haïr à son tour
Livre de la jungle (1895) et Histoires comme ça (1902). (v. 7), mais il faut savoir se défendre, ne pas se laisser marcher
• Les élèves connaissent tous Le Livre de la jungle à travers sur les pieds (v. 8).
l’adaptation cinématographique (dessin animé) de Walt Si quelqu’un dit de nous des mensonges, si on nous calomnie,
Disney. Ce sera l’occasion de leur rappeler que bon nombre il ne faut pas en faire autant (v. 12-13).
des films de Disney sont inspirés de textes d’auteurs de la 3. – Kipling conseille d’aimer ses amis comme s’ils étaient
littérature classique. des frères, mais sans qu’il soit impossible de vivre sans eux
(v. 15-16).
Avant de lire (10 min) – Il conseille d’apprendre en observant puis en réfléchissant,
en restant ouvert d’esprit (v. 17-18).
OBJECTIF – Il conseille de rêver sans jamais prendre ses rêves pour
Repérer les principaux éléments du texte. des réalités (v. 19).
– Il conseille de garder courage même si tout le monde autour
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. de soi baisse les bras (v. 25 à 27).
Guider collectivement l’observation par les questions en 4. Kipling conseille l’équilibre en toute chose. Il faut chercher
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et à posséder de grandes qualités, mais jamais aller dans l’excès,
soient argumentées. ni l’exclusivité ni la passion.
1. Ce texte est un poème (on remarque les vers, les strophes Un homme doit être persévérant, accessible, tolérant,
et les rimes). indépendant, réfléchi, actif, exigeant, lucide, ne pas être
2. Kipling s’adresse à son fils (titre et dernier vers du poème). rancunier, être responsable, humble et avant tout courageux.
3. Le poème compte huit strophes de quatre vers chacune. Faire trouver ces adjectifs en s’appuyant sur les strophes une
Rappeler aux élèves le nom d’une strophe de quatre vers : par une. Trouver des synonymes ou des expressions de même
un quatrain (rencontré dans le poème Liberté, d’Éluard, sens pour aider les élèves à comprendre le sens de ces mots.
pp. 62-63 du manuel).
Je découvre le fonctionnement du poème (20 min)
Lecture du texte (10 min)
OBJECTIFS
OBJECTIF • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales cohérence.
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. • Dégager le thème d’un texte.

Lecture individuelle pour s’approprier ce poème assez dif- Travail individuel écrit, puis retour au collectif.
ficile si on se laisse déborder par les nombreuses figures Rappeler les découvertes faites grâce au poème d’Éluard
de style. Recommander aux élèves de se laisser porter par pour guider les élèves dans leurs réponses.
la musicalité, qui leur donnera des clés d’interprétation, et 1. Il s’agit du mot « Si », qui introduit un exemple de
d’être attentifs au dernier vers. comportement à atteindre. Il sert à introduire un conseil
Le questionnement vise à éclaircir le sens et la portée de (tout en laissant une liberté à celui à qui il est destiné). En
chaque strophe. outre, il sert à rythmer le poème.
2. Les trois premiers vers comptent douze pieds (alexandrins),
le dernier en compte huit (octosyllabe). Les vers riment sous la
forme A-B-A-B.

97 11   Cœurs de lions
3. En effet, les autres strophes sont construites de la même sur ces mots : Triomphe, Défaite, Rois, Dieux, Chance,
manière. Seule la dernière strophe est composée différemment Victoire, Rois et Gloire. Ces mots ont une majuscule car ils
car elle ne commence pas par « Si ». Elle est la synthèse, la sont personnifiés par l’auteur, c’est-à-dire qu’il leur donne
réponse à toutes les situations exposées dans le poème. Elle un rôle de vrais personnages.
est construite avec le même nombre de pieds dans chaque 3. Courageux(euse), courageusement, encourager, encoura-
vers (à noter : la rime n’est pas aussi équilibrée que dans gement, décourager, découragement.
les autres strophes : « soumis » ≠ « fils »).
4. Kipling a écrit ce texte pour guider son fils vers l’âge adulte, Je débats avec les autres
pour lui inculquer des valeurs morales fortes. Il l’a aussi écrit pour (durée à déterminer par l’enseignant)
l’encourager à partir au front de la Première Guerre mondiale.
Ce poème nous laisse deux sortes de sentiments : d’abord celui OBJECTIFS
que Kipling était un grand humaniste, respectueux des autres, • Participer aux échanges de manière constructive : rester
pacifique, tolérant et qu’il avait beaucoup réfléchi au sens de la dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
vie. Dans un second temps, forts de nos connaissances sur la apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
Première Guerre mondiale, on peut penser que cette façon de respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
galvaniser les valeurs morales humaines au service du conflit a
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.
conduit à un immense gâchis.
5. Le traducteur a réussi à traduire le texte en conservant Travail oral collectif.
l’idée, le sens, mais aussi en recréant la versification et la rime. 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
Confronter les réponses et les arguments. On ne peut se passer
Je lis à haute voix (10 min) des conseils de personne, ni adulte ni autre. Faire réfléchir
sur ce que l’on fait des conseils que l’on reçoit.
OBJECTIF 2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. Faire
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un réfléchir sur l’éducation que tout parent souhaite donner à son
extrait de texte après préparation. enfant, sur les valeurs qu’il veut transmettre. Aborder l’idée de
l’ambition, de la réussite, du bonheur, du succès et du respect
Travail individuel.
de soi. Kipling semble exiger beaucoup de son fils, mais ce
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. sont des conseils qui servent avant tout à donner des repères.
Débat sur le choix de la strophe et les différentes intonations
proposées. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
Faire lire quelques élèves. L’écoute du texte enregistré sur
le CD-Rom pourra servir de comparaison. OBJECTIF
2. Préparer silencieusement la lecture. Faire lire les élèves. Rédiger des textes courts de différents types (poèmes) en veillant
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir à leur cohérence, à leur précision et en évitant les répétitions.
de comparaison. La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) L’exercice 1 fait appel à l’imagination, mais doit aussi respecter
la versification imposée par l’auteur. Veiller à la construction
OBJECTIFS correcte de la phrase négative et à l’emploi des locutions
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. négatives.
• Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon L’exercice 2 est basé sur l’imagination. Sa difficulté réside
escient.
dans sa longueur et dans le respect de la versification.
• Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits). Exemples de corrigés
• Maitriser quelques relations concernant la forme et le 1. Si tu ne penses plus étudier à l’école
sens des mots. Et si tu ne peux pas grandir tout seul au monde
• Construire ou compléter des familles de mots. Si tu n’as plus la force de demander de l’aide
• Pour un mot donné, fournir un ou plusieurs mots de la Alors reviens dans notre ronde.
même famille en vérifiant qu’il(s) existe(nt).
2. Si un jour en chemin tu croises une grande douleur
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. Si tu penses pouvoir soulager la misère
Travail en binômes puis mise en commun et confrontation Donner de ton temps, de ta personne, de la douceur
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, Sans jamais attendre un grand cœur.
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une Si tu soignes sans réserve, si tu panses les plaies
correction collective). Si tu penses à autrui, que tu écoutes ton cœur
1. Un gueux est un individu vulgaire, méprisable. Un sot est une Sans te décourager, sans renoncer jamais
personne qui manque d’intelligence, de jugement. Sceptique se dit Sans abandonner ton bonheur.
de quelqu’un qui a tendance à tout mettre en doute. Pédant se dit Si tu crois plus que tout que la vie n’a pas de prix
de quelqu’un qui fait étalage de sa culture (souvent superficielle). Si tu ne crains ni les cris, ni les pleurs d’une mère
2. Tous les mots qui débutent un vers ont une majuscule. Mais Tu sauras guérir son fils, sa fille, son mari
on remarque une utilisation moins classique de la majuscule Tu seras docteur, ma fille.

CM2 98
Exprimer l’action
Vocabulaire lexical Manuel, p. 116

– Proposer aux élèves qui en ont besoin d’utiliser les phrases


Exercice 3 à imprimer
créées par leurs camarades pour retrouver le sens de chaque
expression.
OBJECTIF 2. Écrit individuel. Exercice du type « Qui suis-je ? ».
Chercher à enrichir son vocabulaire.
1. Le kayakiste de haut niveau (photo B). 2. Un médecin
sans frontières (photo D). 3. Un casque bleu (photo A).
Présentation de la séquence 4. Un mineur (photo C).
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener
3. Écrit individuel. Il faut associer une expression imagée
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations
et sa définition.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au S’armer de courage : utiliser l’énergie et l’ardeur comme
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à armes. • Courage, fuyons ! : avoir la force morale de
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). reconnaitre son incapacité à faire face et préférer partir.
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent • Ne pas briller par son courage : ne pas faire preuve de
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions bonne volonté, d’ardeur, être facilement découragé. • Avoir
linguistiques. le courage de ses opinions : détermination qui permet de
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. maintenir ses convictions, quelles que soient les idées des
autres. • Se donner du courage : s’encourager, se remonter
le moral. • Père courage : se dit de quelqu’un qui affronte
Commentaires des exercices (45 min) toutes les difficultés sans se plaindre.
1. Écrit individuel. Il faut associer une définition et une 4. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
expression. connaissance des images, des expressions qui fleurissent
Agir tout son content : faire en sorte d’obtenir ce que l’on dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
désire. • Agir en pleine lumière : faire les choses au vu de langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
tous. • Agir à sa guise : faire ce que l’on veut. • Agir comme élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
une furie : réagir vivement, de façon excessive. L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
Différenciation :
– Proposer aux élèves les plus performants d’inventer des « De but en blanc » signifie « dire ou faire les choses
phrases avec ces expressions. brusquement, sans préparation ».

Écrire des dialogues
Écriture Manuel, p. 99

Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif.


OBJECTIFS
• Écrire un dialogue.
Le dialogue peut être lu par les élèves en distribuant les rôles :
• Rédiger un texte bref, cohérent, correctement ponctué, le narrateur, Tomek et Icham.
en respectant des consignes imposées. Réponses attendues 
1. Le premier personnage qui s’exprime dans cet extrait est
Tomek, le jeune garçon. Il s’adresse à Icham l’écrivain public
J’observe (45 min) en l’interpelant ainsi « Dis-moi, grand-père Icham ». Chaque
Présentation du texte changement de personnage est marqué par l’emploi d’un tiret
La Rivière à l’envers est un roman d’aventure en deux tomes en début de ligne.
(Tomek et Hannah) écrit par Jean Claude Mourlevat. Il raconte 2. Seul l’extrait est étudié, pas le paratexte.
la quête de Tomek (puis celle d’Hannah) à travers des paysages Tomek
fantastiques, pour retrouver la source de la rivière Qjar, qui mon petit Tomek
coule à l’envers et dont l’eau empêche de mourir. Un voyage son jeune ami
initiatique prenant mêlant poésie et magie, personnages insolites lui
et mondes imaginaires. tu

99 11   Cœurs de lions
Icham – Elle coule jusqu’aux plus hautes montagnes que tu aper-
grand-père Icham çois là-bas, dans le lointain, dit Icham tout en pointant des
le vieil homme sommets enneigés.
il Le jeune garçon suivit des yeux l’index du vieillard.
je – J’aimerais y aller, longer ses rives de la source à ces
Ces termes donnent des informations sur l’âge de chacun des montagnes et découvrir son secret, murmura-t-il, rêveur.
personnages : jeune, vieil, grand-père, mon petit. Tu m’y accompagnerais, Grand-Père ?
Attention à l’interprétation qui consisterait à faire de Icham Icham secoua la tête, l’air résigné.
le grand-père biologique de Tomek, ce qui n’est pas le cas, – Non, hélas mon ami, je suis bien trop âgé pour cette aven-
Tomek étant orphelin. L’expression « Grand-père » renvoie ture. Si tel est ton but, tu devras y aller seul j’en ai peur...
à l’âge d’Icham. 2. – Maman, Papa ! Grande nouvelle ! hurla Anna en
3. Verbes associés : entrant dans la cuisine.
– à ICHAM Ses parents, assis tranquillement devant un café, sursau-
dis-moi tèrent, surpris par l’irruption sonore de leur fille et lui
répondit (lentement) demandèrent :
continua – Que se passe-t-il Anna ? Pourquoi tant d’excitation ?
articula – Ah, vous aimeriez bien savoir, n’est-ce pas ? leur répon-
commença à expliquer dit Anna, d’un ton espiègle. Petits curieux, va !
– à TOMEK Les parents d’Anna, interloqués devant leur fille habituel-
s’exclama lement si calme et réservée :
bredouilla – Oui, évidemment nous voulons savoir ce qui te met dans
fit un tel état ! Apparemment, c’est plutôt une bonne nou-
Les verbes concernant Icham montrent qu’il prend le temps velle… n’est-ce pas ?
d’expliquer calmement, qu’il cherche à se faire comprendre. – Plutôt, oui ! s’exclama Anna en applaudissant. Nous
Les verbes liés à Tomek, au contraire, témoignent de son avons reçu nos livrets scolaires aujourd’hui : je passe en
impétuosité, de sa curiosité, du fait qu’il veut aller vite à la 6e mais surtout, surtout, j’ai appris… continua-t-elle pour
réponse. prolonger le suspense.
– Surtout quoi ? entonnèrent en chœur ses parents, bouil-
lant d’impatience.
À moi d’écrire ! (30 min) – Surtout Léa, ma meilleure amie sera dans le même col-
lège que moi ! Ses parents ont changé d’avis, ils ne veulent
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
plus l’envoyer à l’autre bout de la ville ! Je suis heureuse,
Dispositif : individuel.
heureuse...
Exemples de corrigés En prolongement, la lecture intégrale des deux tomes du
1. – Comment ça, elle sort de l’océan ? Comment c’est roman peut être envisagée, l’enseignant prenant en charge
possible ? le pressa Tomek. certains chapitres selon le niveau de lecture de ses élèves.
– Je ne connais pas l’explication à ce phénomène, mon gar-
çon, expliqua Icham. Je ne peux parler que de ce que j’ai Clic
vu : un courant formidable qui part de l’océan et entraine
les bateaux vers l’intérieur des terres. Afin de mettre en images et en mouvement les dialogues
– Et jusqu’où remonte-t-elle ? rédigés par les élèves, l’enseignant pourra utiliser le logiciel
d’animation Flipboom Doodle. Celui-ci permet de créer
facilement des animations courtes à partir de dessins réalisés
par les élèves ou de modèles à colorier et animer. Le logiciel
est disponible sous Windows et Mac, et fonctionne également
sur tablette (avec moins de fonctionnalités).

CM2 100
Unité 12 Minute, papillon ! Manuel, pp. 118-131

Présentation de l’unité
Cette unité est particulièrement originale et pertinente car elle traite de l’impatience. Si l’impatience est bien
l’apanage des enfants, elle est souvent difficile à illustrer, surtout dans des textes. Ainsi, ceux qui sont proposés
dans l’unité sont très variés. Le premier réunit à la fois la didascalie initiale et la scène d’exposition d’une
pièce de Labiche et c’est encore une fois l’occasion pour les élèves d’aborder un classique de la littérature,
qui plus est du théâtre. Le second texte relève aussi de la littérature patrimoniale puisque l’auteur en est
Prévert, mais il s’agit cette fois d’un conte reposant sur une situation comique, absurde, et sur un jeu de
mots autour de « chameau ». L’impatience se manifeste d’autres manières dans les photos proposées dans
les pages d’oral : un enfant veut vider sa tirelire, un homme s’énerve dans les embouteillages ou encore des
enfants ont faim. Ces situations s’appuient sur le quotidien et le vécu des élèves (qui n’a jamais entendu ses
parents pester au volant de la voiture ?). C’est donc en s’appuyant sur leur vécu aussi que les élèves traiteront
l’activité proposée.
La Galerie d’artistes propose une dernière synthèse de l’expression des émotions qui ont été découvertes :
qu’attend ou que regrette la femme de Hopper ? Vaut-il la peine de mourir pour ses idées et pour la liberté ?
Pourquoi pleurer ?


Oral Manuel, pp. 118-119

2. Soit les personnes autour de lui sont dans le même état


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
d’énervement et le mouvement de ce personnage sera suivi,
soit ils ne sont pas encore aussi énervés et probablement le
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
regarderont-ils mi-amusés mi-gênés.
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses Photo B :
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- 3. Ce petit garçon s’apprête à casser sa tirelire pour récupérer
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et ses économies.
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- 4. Tous les deux sont impatients. Contrairement au personnage
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
de la photo A, le petit garçon semble heureux. Un large sourire
et des yeux gourmands montrent la joie et la promesse d’un
OBJECTIFS achat à venir.
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos,
un discours, un texte lu. Photo C :
• Parler en prenant en compte son auditoire. 5. Les enfants, couverts à la main, regards tendus vers la
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les cuisine sans doute, attendent impatiemment qu’on apporte
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de les plats sur la table.
vue. 6. Cette scène pourrait être rapprochée de la photo B.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
L’attitude des personnages est positive, ils ont l’air heureux.
7. Réponse personnelle.
Présentation de la séquence
Critiquer un point de vue : dans ce projet tout à fait particulier,
les élèves apprennent à contre-argumenter. Je parle (45 min)
Il serait intéressant de faire tirer au hasard un papier pour
déterminer si l’élève critique la patience ou bien l’impatience. Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
Observons et échangeons (45 min) construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
Photo A : (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
1. L’homme s’énerve parce qu’il est dans un embouteillage
Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves des
et que les voitures sont immobilisées.
conseils pour s’améliorer.

101 12   Minute, papillon !
Quand est-ce qu’il arrive ?
Lecture 1 Manuel, pp. 120-121
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Travail de recherche collectif. Les élèves répondront à partir


Enregistrement du texte
d’éléments du texte, qu’ils citeront.
1. L’encadré correspond à la distribution, c’est-à-dire la liste
Présentation du texte complète des personnages de la pièce.
Cet extrait est la scène d’exposition de la pièce de théâtre 2. Dans la première scène, Majorin, un facteur et l’employé
Le Voyage de Monsieur Perrichon, comédie en quatre actes du Chemin de Fer interviennent. La didascalie d’introduction
d’Eugène Labiche (1815-1888). Cette pièce est un vaudeville. nous informe que sont également présents sur scène des
La scène du manuel est la première de l’acte I. Elle se passe à voyageurs et un commissionnaire.
la Gare de Lyon, à Paris. Monsieur Perrichon, carrossier très
3. Les indications de décor sont destinées au metteur en scène.
aisé, emmène sa femme et sa fille en voyage. Majorin, employé
4. Les indications en italiques sont destinées au metteur en
désargenté et ami de Monsieur Perrichon, les attend à la gare
scène, aux acteurs et/ou au lecteur de la pièce.
pour lui emprunter de l’argent.
5. Majorin vient attendre Monsieur Perrichon avant que
L’univers du texte celui-ci parte pour la Suisse, dans le but de lui emprunter
• Guider la recherche Internet. Par exemple : www.gares-en- de l’argent (l. 9, 14-16).
mouvement.com. Les trains au départ de la Gare de Lyon
6. Il y a onze points d’exclamation et onze points de suspension
desservent en majeure partie les régions du centre-est et du
dans cette réplique. Ils sont des indications de l’impatience,
sud-est de la France.
de l’agacement et de l’énervement de Majorin. Ils informent
• Une didascalie, dans une pièce de théâtre ou le scénario
aussi sur son intonation.
d’un film, est une indication rédigée par l’auteur à destination
7. Oui. Il s’adresse à un facteur qui passe (l. 18, 19, 22) et
des acteurs ou du metteur en scène, sur l’action, le jeu ou la
à l’employé du Chemin de Fer qui est au guichet (l. 23, 26).
mise en scène. Elle permet de donner des informations,
notamment, sur le comportement, l’humeur ou encore la 8. Non, l’affiche n’est pas sur la scène. Majorin sort de scène
tenue vestimentaire d’un personnage. quand il doit la consulter (l. 25, 27-28).

Avant de lire (10 min) Je découvre une scène d’exposition (10 min)

OBJECTIF OBJECTIFS
Repérer les principaux éléments du texte. • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. cohérence.
Guider collectivement l’observation par les questions en • Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
soient argumentées. correction.
1. Ce texte est une scène de théâtre. 1. C’est écrit au début du texte : « Acte Premier » (l. 1) et
2. Il s’agit d’une phrase interrogative. « Scène Première » (l. 5).
3. On repère trois parties : la distribution (un encadré avec les
2. La longue réplique de Majorin sert à « planter le décor », à
noms des personnages), la didascalie initiale (la description
introduire l’histoire et à présenter les personnages principaux
de la scène, pour ce premier acte, des décors, du placement
de la pièce.
des personnages), le texte de la scène 1.
3. Il arpente la scène de long en large, fait les cent pas, fait
des allers-retours, piétine, change brutalement de direction.
Lecture du texte (10 min) 4. Majorin est sur le devant de la scène (non précisé dans les
didascalies). L’employé du Chemin de Fer est au fond à droite,
derrière son guichet. Le facteur n’entre pas tout de suite en
OBJECTIF
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
scène. L’angle proposé par l’illustration ne permet pas de
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. voir le côté gauche de la scène, censé montrer des bancs et
des commerces. Sinon, l’illustration reflète les informations
Lecture individuelle pour s’approprier l’extrait. de mise en scène fournies par l’auteur.

Je comprends (20 min) Je lis à haute voix (10 min)

OBJECTIF OBJECTIF
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
des informations explicites et en inférer de nouvelles. extrait de texte après préparation.

CM2 102
Travail individuel. 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation silencieuse Confronter les réponses et les arguments. Faire justifier par des
du texte. Il faut trois voix. On ne doit pas lire les didascalies, éléments du texte la jalousie de Majorin (les mots, l’intonation).
mais les prendre en compte. 2. Lire la question. Faire expliciter la notion de « patience » et
2. Préparer silencieusement la lecture. L’intonation doit être préciser ce que l’on entend par « ce que l’on veut ». Confronter
impatiente, rapide, exaspérée, énervée. Attention à ne pas lire les avis et les arguments.
les didascalies. Faire lire les élèves. Comparer les différentes
interprétations des élèves.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

de comparaison.
OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (théâtre) en
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)
veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
répétitions.

OBJECTIFS La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à


• Utiliser avec aisance un dictionnaire. écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en L’exercice 1 est un dialogue. Faire énoncer l’état d’esprit
particulier quand il en a plusieurs). des deux employés et faire relire les didascalies du texte.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. L’exercice 2 est une description de décor. Rappeler que le
Travail en binômes puis mise en commun et confrontation texte demandé peut servir de didascalie pour le lecteur.
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, Exemples de corrigés
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une 1. LE FACTEUR, entre ses dents. Manant, manant ! Manant
correction collective). toi-même ! Pour qui il se prend, celui-là ?
1. Un commissionnaire est une personne dont la profession est L’EMPLOYÉ, il se rapproche du facteur. Vous aussi, il vous
de faire les commissions de quelqu’un d’autre ; c’est un coursier. a malmené ? Je ne suis pas près d’aider un voyageur si
L’amertume est un ressentiment causé par le regret ou la malpoli ! Il n’a qu’à être plus aimable !
déception. Attention à la polysémie du mot. LE FACTEUR. C’est bien vrai ! Vous avez eu raison de
Un carrossier est un professionnel de la fabrication, de la vente l’envoyer promener, il n’a qu’à les trouver tout seul, les
et de la réparation des voitures hippomobiles. Attention au risque horaires !
d’anachronisme, la pièce se passe au milieu du xixe siècle, L’EMPLOYÉ. Surtout que c’est l’affiche de l’an dernier !
il ne s’agit donc pas de carrosserie d’automobiles (réexpliquer (Il rit.) Il peut toujours chercher à quelle heure part le train
« auto-mobile » et « hippo-mobile », les mots ayant déjà été vus d’aujourd’hui !
dans le texte de Jules Verne, pp. 82-83 du manuel). 2. Majorin se dirige vers le mur de gauche. Une grande
Une rente est un revenu régulier qui n’est pas obtenu par le affiche à la couleur passée est accrochée à hauteur
travail. d’homme, protégée derrière une vitre sale. Sous l’affiche,
Un manant désigne un homme grossier, un rustre, dans le une corbeille à papiers déborde. Des détritus jonchent le
langage soutenu (c’est souvent une injure). Attention à la sol. À droite de l’affiche, les toilettes pour hommes d’où
polysémie du mot. sortent des voyageurs pressés de s’éloigner de ce lieu sale
2. Majorin est indigné. La Suisse est, à cette époque-là, une et malodorant. À gauche, l’entrée principale de la gare.
destination de luxe qui ne correspond pas au métier peu
prestigieux de carrossier. Il est envieux.

Je débats avec les autres


(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

Travail oral collectif.

103 12   Minute, papillon !


Quand est-ce que ça commence ?
Lecture 2 Manuel, pp. 122-123
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

ailleurs, il est assez inhabituel de qualifier une conférence


Enregistrement du texte
de « merveilleuse ».
5. Non. La conférence n’est pas intéressante. Le conférencier
Présentation du texte se répète et explique des choses connues de tous (l. 25-35).
Ce texte est un des huit textes du recueil Contes pour enfants 6. « Il remuait » (l. 21), « le jeune dromadaire avait de
pas sages, de Jacques Prévert (1900-1977). À travers ces contes, plus en plus envie de pleurer, de s’en aller… » (l. 23-24),
Prévert raconte les aventures d’animaux confrontés aux humains. « le jeune dromadaire en eut assez et, se précipitant sur
Il adopte le point de vue des animaux pour mettre en évidence l’estrade, il mordit le conférencier » (l. 36-37).
les défauts humains. 7. Ce n’est pas du tout ce qu’il avait imaginé. Il s’ennuie.
L’univers du texte Il a chaud, sa bosse le gêne, il est mal assis (l. 8-6, 18-21).
Guider la recherche Internet.
Jacques Prévert est un poète et scénariste français. Il est
Je découvre le fonctionnement du conte (20 min)
l’auteur du recueil de poèmes Paroles et devient un poète
populaire grâce à son langage familier et à ses jeux sur les
mots. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma et a OBJECTIFS
collaboré aux dialogues du célèbre film d’animation Le Roi • Observer les traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
et l’oiseau (1980).
• Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au
Parmi ses poèmes célèbres dans les écoles : « Le cancre », sens figuré.
« Chanson des escargots qui vont à l’enterrement », « En • Saisir l’atmosphère ou le ton d’un texte descriptif,
sortant de l’école », « Pour faire le portrait d’un oiseau ». narratif ou poétique, en s’appuyant en particulier sur son
vocabulaire.

Avant de lire (10 min) Travail écrit en binômes, puis retour au collectif pour la
correction.
OBJECTIF 1. C’est un narrateur extérieur à l’histoire qui raconte.
Repérer les principaux éléments du texte. 2. Ce n’est pas ce qu’il s’attendait à voir. Il pensait assister
à un concert (peut-être de rock, qui sait ?) et il se retrouve
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.
dans une salle de conférence avec un sujet peu divertissant.
Guider collectivement l’observation par les questions en
De plus, la conférence est inintéressante, le conférencier
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et
n’est pas captivant, il se répète.
soient argumentées.
3. Quand le conférencier répète pour la deuxième fois les
1. Ce texte est un conte. mêmes propos sans intérêt, le jeune dromadaire perd patience,
2. Ce recueil est écrit pour les enfants pas sages. s’exaspère et ne se maitrise plus.
3. Les premiers mots du texte, « Un jour », font penser au 4. « Chameau » est à prendre au sens figuré. En langage
début d’un conte classique (« Un jour… », « Il était une familier, désigne une personne méchante, acariâtre et
fois… »). désagréable. Ici, l’auteur fait un jeu de mots en traitant le
dromadaire de « Chameau ! ».
Je comprends (20 min)
5. L’auteur fait un jeu de mots. La salle insulte l’animal en
criant « sale chameau ». L’auteur nous ramène alors tout
de suite au sens propre du mot : l’animal est un dromadaire
OBJECTIF et il n’est pas sale.
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
Je lis à haute voix (10 min)
Travail de recherche collectif. Les élèves répondront à partir
d’éléments du texte, qu’ils citeront.
OBJECTIF
1. Vrai ou faux. Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
• Faux (l. 1). extrait de texte après préparation.
• Faux (l. 12-13).
• Faux et Vrai. Il souffre de la chaleur et sa bosse le gêne Travail individuel.
(l. 18-19). 1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation silencieuse
2. Le dromadaire a mal dormi car il était excité et impatient du texte. L’intonation doit être enjouée, enthousiaste. Faire lire
d’aller écouter une conférence avec ses parents (l. 6). les élèves. Comparer les différentes interprétations des élèves.
3. Il s’attendait à ce qu’il y ait de la musique. Il s’ennuie (l. 8). L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
4. Il a confondu « conférence » et « concert » : « Oh, oh, de comparaison.
il va entendre une conférence, c’est merveilleux » (l. 4-5). 2. Préparer silencieusement la lecture. L’intonation doit être
On écoute un concert et on assiste à une conférence. Par sérieuse, posée, magistrale.

CM2 104
Faire lire les élèves. Comparer les différentes interprétations 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
des élèves. Confronter les réponses et les arguments. Faire justifier par des
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir situations vécues par les élèves (à l’école ou à l’extérieur). Faire
de comparaison. préciser ce qu’on attend d’une conférence, d’un conférencier.
2. Lire la question. Faire expliciter les notions de « patience »,
d’« impatience » et de « maitrise ». Confronter les propositions.
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) S’appuyer sur des situations vécues ou sur des astuces propres
aux élèves pour « ronger leur frein ».
OBJECTIFS
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
• Pour un mot donné, fournir un ou plusieurs mots de la J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
même famille en vérifiant qu’il(s) existe(nt).
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en OBJECTIF
particulier quand il en a plusieurs). Rédiger des textes courts de différents types (récit) en
veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
répétitions.
Travail en binômes puis mise en commun et confrontation
des réponses (en fonction du matériel disponible en classe, La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
on pourra envisager de vidéoprojeter les pages pour une écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
correction collective). L’exercice 1 est un récit dont le ton doit être enthousiaste
1. Une conférence est un exposé fait devant un public et portant et impatient.
sur des sujets d’ordre littéraire, artistique, scientifique, etc. Pour l’exercice 2, on pourra proposer d’écrire une réplique
Veiller à la polysémie du mot. Un calepin est un petit carnet comme dans une scène de théâtre.
sur lequel on inscrit des notes. Une estrade est une petite scène,
un plancher surélevé, destiné à recevoir des sièges, un meuble, Exemples de corrigés
une tribune, etc. 1. Ce matin, c’est la rentrée ! Les vacances, c’était bien, mais
2. Un conte est un récit, en général assez court, de faits mes camarades m’ont manqué. Comme je suis content de les
imaginaires. Ils ont une portée souvent symbolique. revoir ! Dans vingt minutes, je les retrouverai dans la cour de
3. Conteur, raconter, racontar… récréation. Je ne quitte pas la pendule des yeux ! J’ai essayé de
téléphoner à Samia pour lui proposer qu’on parte ensemble,
mais c’était occupé. Sans doute sa grande sœur qui racontait
Je débats avec les autres ses vacances ! Bon, tant pis, je pars tout de suite ! Ils sont
(durée à déterminer par l’enseignant) peut-être devant la porte de l’école à m’attendre.
2. LE JEUNE DROMADAIRE (sur un ton irrité). Vous n’allez
OBJECTIFS pas me croire ! La conférence était nulle ! On ne m’y reprendra
• Participer aux échanges de manière constructive : rester plus ! Il faisait une chaleur étouffante, on était mal assis et
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, serrés. Pas la moindre musique, aucune ambiance ! Et ma mère
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, qui me pinçait tout le temps pour m’empêcher de gesticuler !
respecter les règles habituelles de la communication.
Le conférencier, tout seul sur son estrade, répétait sans cesse
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue. la même chose ! Une bosse, deux bosses, deux bosses, une
bosse… À la fin, il m’a insulté ! (Il rit.) Bon, enfin ça, c’était
Travail oral collectif. après que je l’ai mordu !

105 12   Minute, papillon !


Le temps
Vocabulaire lexical Manuel, p. 124

Les autres expressions parlent de la météo : un sale temps •


Exercice 2 à imprimer
amener le beau temps • sortir par tous les temps.
2. Écrit individuel. Il s’agit d’associer une expression à sa
OBJECTIF définition.
Chercher à enrichir son vocabulaire. Être de son temps : vivre dans son époque, être moderne • Avoir
du bon temps : s’amuser • Manquer de temps : ne pas pouvoir
Présentation de la séquence faire ou finir ce que l’on avait prévu • Tuer le temps : s’occuper,
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener faute de mieux, en attendant un événement précis • Les temps
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations sont durs : reconnaitre la difficulté de l’époque.
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à 3. Écrit individuel. Il faut remplacer un verbe par l’un de ses
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au synonymes plus précis.
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à Nous espérons beaucoup de cette rencontre. • Je patiente
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). depuis longtemps et le bus ne semble pas être à l’heure. • Le
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent dîner est prêt. • Je ne puis rester plus longtemps. • J’avais
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions tout prévu, sauf ça !
linguistiques. 4. Collectif ou individuel. Il faut associer une expression
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. imagée à une représentation, ce qui permet beaucoup de
commentaires.
A4 • B2 • C1 • D3.
Commentaires des exercices (45 min)
5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
1. Écrit individuel. Il faut trier les expressions selon leur sens. connaissance des images, des expressions qui fleurissent
Le temps est polysémique et évoque soit la temporalité, soit dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
le climat. Cette polysémie peut être source de difficulté de langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
compréhension pour les élèves. élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
Arriver à temps • avoir le temps • être hors du temps • être L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
témoin de son temps • le temps joue contre lui • faire un l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
bon temps. « À la saint-glinglin » signifie « jamais ».

Écrire des didascalies
Écriture Manuel, p. 106

d’élaborer une image précise du jeu scénique.


OBJECTIFS
• Écrire un texte descriptif. Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif.
• Rédiger un texte bref, cohérent, correctement ponctué, Réponses attendues 
en respectant des consignes imposées. 1. Les personnages en place dans cette scène sont Monsieur
Follavoine et Rose, la bonne.
J’observe (45 min)
Monsieur est en train d’effectuer une recherche sur les iles
Hébrides dans le dictionnaire et parle seul lorsque Rose
Présentation du texte l’interrompt pour lui annoncer que Madame demande à le
On purge bébé est une pièce en un acte et onze scènes écrite voir. Elle ne peut se déplacer et attend que Monsieur vienne,
par Georges Feydeau et jouée pour la première fois en 1910. ce qu’il refuse.
La scène présentée ici est la scène d’ouverture. Assis à son 2. Seules les paroles sont à savoir par cœur par les comédiens
bureau dans son cabinet de travail, Follavoine cherche dans puisqu’ils devront les dire en jouant. Elles sont écrites
le dictionnaire les iles Hébrides aux entrées « Zhébrides » ou normalement, sans effet de caractères.
« Ebrides » et s’étonne de ne pas les trouver. 3. Les mots écrits en capitales sont les noms des personnages.
Les didascalies sont nombreuses et permettent dans un premier Les informations écrites en italiques donnent des indications
temps au lecteur, puis au metteur en scène et aux acteurs, sur la manière dont chaque personnage devra être joué.

CM2 106
4. Déplacement Gestes Intonation 2. Les élèves pourront travailler à deux sur le principe du
ou expressions tutorat afin de faciliter l’entrée dans la tâche des élèves les
– Rose qui – Sans relever la – Avec humeur moins à l’aise à l’écrit.
parait tête – avec brusquerie MADAME, debout devant son miroir essaie différentes robes
– arrivant du – se replongeant – avec indifférence en prévision de la réception du soir : La verte ou la bleue ?
pan coupé de dans son Ah, Rose, vous voici ! Monsieur arrive-t-il enfin ?
gauche dictionnaire ROSE, l’air désespéré : Non, Madame, Monsieur est bien
– qui est trop occupé, il ne souhaite pas se déplacer.
descendue MADAME, avec impatience : Que fait-il donc de si important
jusqu’au milieu qu’il ne puisse venir m’aider à choisir ma robe ?
de la scène ROSE, soupirant bruyamment : Il travaille, Madame, il étu-
– elle fait mine die la géographie me semble-t-il.
de remonter (Madame empoigne ses robes et traverse la pièce d’un
pas décidé.) Puisqu’il ne vient pas jusqu’ici, c’est moi qui
vais jusqu’à lui, il n’aura pas le choix ! (Elle se retourne
À moi d’écrire ! (30 min) avant de franchir la porte) Venez, Rose, un peu de renfort
me sera utile !
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction.
Dispositif : individuel.
Clic
Exemples de corrigés
Le film sera réalisé à l’aide d’une caméra numérique, d’une
1. Les réponses sont relativement ouvertes, le critère de
tablette ou d’un appareil photo. Sans difficulté technique
réussite étant la cohérence de sens entre les dires des per-
particulière, cette séance sera l’occasion de travailler les grandes
sonnages et les didascalies proposées.
notions de la prise de vue :
FOLLAVOINE, levant les mains avec énervement : D’abord, – les champs : champ et hors-champ, profondeur de champ ;
quoi ? Qu’est-ce qu’elle me veut ? – les plans : du plan général ou plan d’ensemble au très gros
ROSE, haussant les épaules avec une moue dubitative : Je plan ;
ne sais pas, Monsieur. – les vues : frontale, de 3/4, de profil, de dos ;
FOLLAVOINE : Eh bien, allez lui demander ! – les cadrages : l’angle plat, la plongée et la contre-plongée.
ROSE : Oui, Monsieur. (Elle sort de la pièce en singeant Le film réalisé pourra être présenté aux autres classes et aux
une révérence.) parents.

Poésie Manuel, pp. 126-127

Enregistrement des poésies Découverte et mise en voix (45 min)

• Livre fermé, lire les poèmes à haute voix ou faire écouter


OBJECTIFS les enregistrements disponibles sur le CD-Rom.
• Comprendre que la poésie est une autre façon de dire
• Livre ouvert, laisser quelques minutes aux élèves pour
le monde.
• Dégager quelques-uns des traits récurrents et fonda-
prendre connaissance des deux pages (les questions seront lues
mentaux du langage poétique (exploration des ressources dans un second temps). Demander aux élèves de reformuler
du langage, libertés envers la logique ordinaire, rôle des le contenu des poèmes (cette partie doit être ponctuée de
images, référent incertain, expression d’une sensibilité par- réécoutes totales ou partielles des poèmes).
ticulière et d’émotions). • Observation et analyse des illustrations : Que représentent-
elles ? À quel poème se rapportent-elles ? Demander aux
Présentation des textes élèves comment ils auraient illustré ces deux poèmes.
Cette sélection de poèmes constitue un infime aperçu du vaste
registre des ressentis que la poésie met en mots, en images • Lecture silencieuse des poèmes, puis lecture orale par
et en sons. Comme tous les domaines artistiques, la poésie les élèves du poème qu’ils préfèrent.
entre en résonance avec l’universalité des émotions et des
sentiments humains.

107 12   Minute, papillon !
Réponses aux questions (30 min)
3. Jean-Pierre Siméon et Eugène Guillevic semblent s’adresser
directement au lecteur. L’emploi des pronoms personnels « tu,
1. La question 1 pourra être abordée après une première t’, toi » et des déterminants possessifs « ton, tes » en atteste.
lecture silencieuse. Les verbes à l’impératif sonnent comme des conseils que les
poètes donneraient à un ami : « ne perds jamais, laisse-toi,
On identifiera la colère dans « La Chevauchée », l’impatience,
fouille, va, regarde, démêle, rêve ».
la tristesse, l’égarement dans L’orange des rêves, la timidité
dans le poème de Bernard Friot, l’introspection, la réflexion, 4. Le mot « rêve » est commun aux deux poèmes : « L’orange
l’expression de soi dans « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? ». des rêves » et « Qu’est-ce qu’il t’arrive ? ». Pour les deux
Cette question pourra être l’occasion d’expliciter la différence poètes, les rêves sont de précieux alliés et doivent être
entre émotions et sentiments. Les émotions sont des réactions entretenus avec soin.
spontanées à une sollicitation, sont généralement de courte 5. Pour information, le mot « émotion » vient du latin
durée et peuvent entrainer des réactions physiques. Les « motio » qui signifie mouvement. Quels sont les mots qui
sentiments sont des constructions mentales, des états affectifs mettent en mouvement le cœur, les oreilles, les yeux des
plus durables qui découlent parfois d’une émotion et évoluent élèves ? Quels mots les bousculent, les amusent, les attristent,
dans le temps. plaisent à leurs oreilles ou à leurs yeux ? Il s’agit d’une
question ouverte, chaque élève répondra (ou non) selon sa
2. Voici quelques expressions construites avec le verbe perdre sensibilité. S’il le souhaite, l’élève explicitera sa réponse.
qui pourraient être ajoutées au poème ou encore illustrées
en jouant sur le sens propre et le sens figuré : perdre pied 6. Les nombreuses phrases inachevées, les non-dits suggérés
– perdre la face – perdre du terrain – perdre le contact – par les points de suspension évoquent les hésitations d’une
perdre son latin – perdre la bataille – perdre connaissance personne timide qui peine à trouver les mots pour exprimer
– perdre la mémoire – perdre l’équilibre – perdre du poids ses sentiments.
– perdre le fil – perdre le contrôle – perdre la tête. Le poème « Le timide » de Jacques Charpentreau joue du
même procédé.

Atelier de lecture Manuel, pp. 128-129


Matériel : manuel, cahier d’écriture.

Support de l’exercice 5 à imprimer Je comprends (durée à déterminer par l’enseignant)

Travail oral en binômes, puis correction orale collective.


OBJECTIFS 2. Lire la consigne et l’expliquer.
• Automatisation de la reconnaissance des mots, lecture a) Point commun : tous les mots possèdent le son et la graphie
aisée et fluide.
[fl]. Le groupe à ajouter est « une pantoufle ».
• Augmentation de la rapidité et de l’efficacité de la lecture
silencieuse.
b) Point commun : tous les mots possèdent le son [k]. Le
• Lire sans aide les consignes du travail scolaire. groupe à ajouter est « un décor ».
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. c) Points communs : tous les mots possèdent le son [u]
et désignent des animaux. Le groupe à ajouter est « une
grenouille ».
Je déclame haut et fort d) Points communs : tous les mots possèdent la lettre « a » et
(durée à déterminer par l’enseignant) sont des phénomènes météorologiques. Le groupe à ajouter est
« un orage ».
Activité à préparer individuellement, puis lecture oralisée
devant la classe.
1. Les élèves prennent connaissance du texte à travailler J’observe et je comprends une image
(durée à déterminer par l’enseignant)
silencieusement dans un premier temps, puis oralement pour
mettre en relief les difficultés de prononciation et déchiffrer Travail collectif pour permettre de donner des repères de lecture
les mots difficiles, inusités et inconnus. d’images et favoriser les échanges.
Faire repérer les mots qui expriment un bruit (rigoler, exulte, 3. • C’est un tableau, une peinture, de Pablo Picasso.
exalte, crie, ronfle, tambours…). • Ce tableau veut exprimer un sentiment (la peur, l’horreur).
Passage devant la classe. • Guernica. Guernica est une ville du pays basque espagnol
(Espagne) qui a été atrocement bombardée lors de la guerre
d’Espagne, en 1937.
• Le tableau mesure 3,50 m de large sur 7,80 m de long. C’est
un immense tableau (monumental).

CM2 108
• Le personnage central est un homme ou une femme au sol, Jeu (durée à déterminer par l’enseignant)
allongé sur le dos, piétiné par un cheval. Il tient un poignard
brisé à la main. 5. Cette activité peut être faite en classe ou à la maison, seul ou
4. L’atmosphère de cette image est bouleversante : des en binômes. Éviter de donner ces activités ludiques aux seuls
animaux (taureau, cheval) piétinent des hommes, des femmes élèves plus rapides pour « combler » un temps de travail, les
et des enfants ; d’autres hommes sont avalés par les flammes. élèves plus lents n’ayant alors jamais accès aux activités-jeux.
Au centre du tableau, on voit une lampe tenue par la main Préciser qu’il faut effectuer cette activité au crayon noir.
d’une femme. Cette petite lampe pourrait être un flambeau, Préparer une grille autocorrective à mettre à la disposition de la
symbole d’espoir, ou au contraire ce personnage représenterait classe, à l’aide du support d’exercice à imprimer.
les pays européens qui sont restés témoins du drame et ne • Mot mystère : sentiment.
sont pas intervenus. • Anagrammes, colonne de gauche, puis colonne de droite :
Cette œuvre veut montrer non seulement l’horreur d’un timidité, courage, impatience, amitié, persévérance, optimisme.
bombardement, l’injustice et l’inhumanité de la guerre
d’Espagne qui massacre des civils, mais aussi la lâcheté des
gouvernements qui ne sont pas intervenus.


Galerie d’artistes Manuel, pp. 130-131

⦁ La photographie de Capa est l’occasion d’observer comme au


Activité « Au même moment » à imprimer
travers d’un appareil photo : se poser la question de l’endroit
où se tient le photographe, à quel moment il a pris le cliché
OBJECTIF et ce qu’il a voulu dire.
Développer des compétences en culture humaniste relatives L’enseignant peut également se reporter à la polémique autour
à la lecture d’image. de la photo (photo posée et non prise sur le vif) ou amener
les élèves à s’interroger sur le rôle des photographies dans
Présentation du thème l’actualité à partir de l’observation de certains journaux ou
Pour illustrer le thème des émotions, trois œuvres de magazines. On peut également, à l’occasion de l’observation
techniques différentes. de cette photographie, leur faire découvrir ou redécouvrir
Guernica (ce qui sera l’occasion de revenir sur la guerre
Informations pour l’enseignant civile espagnole).
⦁ Mort d’un combattant républicain… : Capra prit cette
⦁ Pour l’œuvre de Hopper, demander aux élèves de décrire la
fameuse photographie du milicien espagnol frappé par
peinture, d’indiquer où et à quel moment de la journée et de
une balle près de Cordoue. Bien qu’elle soit hautement
l’année se déroule cette scène à partir de l’ambiance et de la
controversée, elle est à l’origine du mythe Capra. C’est
tenue vestimentaire du personnage, de son attitude, et ainsi
l’une des images les plus importantes de l’histoire de la
d’illustrer la phrase de Wim Wenders (cinéaste).
photographie.
⦁ Ce travail de description peut également être réalisé pour
⦁ Automat de Hopper (« Cafétéria », en français) : cette
les sculptures de Mazzoni en étudiant les traits du visage et
peinture met en scène une femme qui regarde sa tasse de
ce qu’ils expriment.
café, seule à une table, dans une cafétéria de bureaux, tard
dans la nuit. Les artistes citent souvent le travail comme un
exemple de l’aliénation urbaine. Au même moment
⦁Détail d’un groupe de statues représentant les Lamentations ⦁ Il s’agit de relier chacun des artistes à l’événement, au
autour du Christ mort (terre cuite, conservé au musée personnage et à l’œuvre qui leur sont contemporains.
municipal de Padoue) de Guido Mazzoni, qui est un peintre et ⦁ Hopper et Capa peuvent être reliés aux mêmes événements,
un sculpteur italien de la Renaissance. Parmi ses œuvres, on personnages et œuvres. En effet ils ont vécu à la même
peut admirer deux statues équestres de Louis XIII exposées époque : la révolution russe, le débarquement allié en
au château de Blois. Normandie, la naissance du jazz à La Nouvelle-Orléans,
Winston Churchill, Henri Cartier-Bresson, Salvador Dali,
Guernica de Picasso, la tour Eiffel et Psychose d’Alfred
Observons et échangeons
Hitchcock.
⦁ L’objet du questionnement est d’attirer l’attention des ⦁ Par déduction, Guido Mazzoni peut être relié à la découverte
élèves sur quelques-unes des différentes manières d’exprimer de l’Amérique, au rattachement du duché de Bretagne à la
des émotions au travers de trois disciplines artistiques : la France, à Vasco de Gama, à Charles VII et à La Joconde de
photographie, la peinture et la sculpture. Léonard de Vinci.

109 12   Minute, papillon !
Unité 13 Dans la cour des grands Manuel, pp. 132-143

Présentation de l’unité
Cette période, qui assure la transition entre le primaire et le secondaire, est un peu particulière car elle ne
contient que deux unités, plus longues que les précédentes. Chaque unité propose plusieurs textes issus de
la même œuvre. Dans cette unité 13, ce sont plusieurs extraits d’un même roman récent. L’héroïne est aussi
narratrice puisque le roman est écrit sous la forme d’un journal, donc à la première personne. L’identification
est ainsi plus facile. Il y est question des états d’âme d’une enfant en train de grandir qui doit s’adapter à deux
bouleversements : l’entrée en sixième et l’arrivée dans une ville inconnue après la séparation de ses parents.
Les pages d’oral campent un peu le décor de ce que racontent les extraits du roman puisqu’on voit différentes
photos de différents lieux du collège. Les élèves de fin de CM2 sont donc ici en quelque sorte en immersion.


Oral Manuel, pp. 132-133

3. Les personnes présentes dans la cour sont les professeurs


J’écoute mes camarades : grille d’écoute
et peut-être quelques parents. Les adolescents sont sur le
point de rentrer en classe. Ils sont rangés dans la cour,
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
devant les portes.
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses Photo B :
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- 4. Cette photo a été prise dans les couloirs d’un collège. Les
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et
adolescents sont des collégiens. Ils sont assis ensemble et
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com-
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015)
attendent la reprise des cours ou l’arrivée de leur professeur.
5. Au collège, on change de professeur à chaque cours. Les
cours durent 50 minutes et les récréations sont plus courtes
OBJECTIFS
qu’en primaire. Les repas de la cantine ont lieu dans un self
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos,
et chacun doit porter son plateau, puis le ranger. À la fin de
un discours, un texte lu.
• Parler en prenant en compte son auditoire. la journée, il n’y a ni étude, ni garderie.
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les Photo C :
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de 6. Les collégiens sont en train de travailler avec leur
vue.
professeur. Ils sont en petit groupe et réfléchissent.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes.
7. Réponse personnelle.
Présentation de la séquence
Convaincre à deux : en cette fin d’année, les élèves sont Je parle (45 min)
maintenant prêts à réinvestir toutes les compétences acquises
en expression orale dans des projets plus spectaculaires et Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail
collaboratifs. en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
Observons et échangeons (45 min) (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
Photo A : parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
1. Cette photo a été prise dans la cour d’un collège. Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
2. Elle a sûrement été prise le jour de la rentrée car il y a des conseils pour s’améliorer.
beaucoup d’adultes dans la cour.

CM2 110
Marie-Banlieue 
Lecture 1 Manuel, pp. 134-135
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

1. Marie est dans sa chambre, située dans les combles


Enregistrement du texte
aménagés (grenier transformé en chambre). Le hublot est
l’œil-de-bœuf (fenêtre ronde) de la soupente (l. 1-4).
Présentation du texte 2. Sa mère ne monte que pour passer l’aspirateur (l. 4).
Ce texte est extrait du roman Marie-Banlieue, de Martine 3. La mère de Marie trouve qu’elle met beaucoup de temps
Delerm (1950), auteur de livres de littérature jeunesse et ancien à faire ses devoirs à la maison (l. 11).
professeur de français. L’unité 13 propose un très long extrait 4. Après avoir fini ses devoirs, Marie rêve... (l. 15). C’est pour
réparti en quatre séquences. Les élèves pourront bénéficier des cela qu’il semble à sa mère qu’elle y consacre beaucoup de temps.
avantages de la lecture suivie. 5. Exemples d’hypothèses :
L’histoire est racontée par Marie, une fillette de onze ans qui – Marie est moins triste car elle commence à s’habituer à sa
quitte la banlieue pour habiter un village de Normandie. Marie nouvelle vie et à ses camarades, surtout Margot.
confie ses peurs, ses doutes, son quotidien à son journal intime. – Elle est moins triste car c’est bientôt Noël et les vacances.
L’univers du texte – Elle est moins triste avec les vacances de Noël, son père lui
• Guider la recherche Internet. Une banlieue est l’ensemble écrira peut-être ou viendra la voir ou elle ira le voir en Suède.
des villes qui entourent un centre urbain, une ville principale. 6. Elle aimerait recevoir une lettre de son père pour que la
• Proposer des cartes de diverses échelles (Paris et sa banlieue, vie soit parfaite (l. 26).
la France, l’Europe), dans un atlas par exemple. 7. Faire expliciter le sens de « solitaire » et « introvertie ».
Marie reste à l’écart car elle se sent différente et ne s’est pas
encore intégrée à sa nouvelle classe (l. 41). Elle est solitaire
Avant de lire (10 min) et peut-être un peu rêveuse, introvertie.

OBJECTIF
Je découvre un narrateur en « je » (10 min)
Repérer les principaux éléments du texte.

Travail oral collectif. OBJECTIFS


Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
taires. Guider collectivement l’observation par les questions cohérence.
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document • Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon
et soient argumentées. escient.
• Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
1. Ce texte est un extrait de journal intime (introduction). abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
2. Marie-Banlieue est composé de deux mots accolés (un
prénom et un nom commun). Le mot Banlieue a une majus- Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
cule car il est utilisé comme nom propre pour surnommer correction.
la fillette, en désignant d’où elle vient. 1. Ce texte est rédigé à la 1re personne du singulier. C’est
3. Le premier mot est « Je ». Il y est quatre fois et désigne une autobiographie (voir les textes étudiés précédemment,
Marie. La cinquième fois, il désigne sa mère (l. 5), mais dans dont Cœur de Pierre et Le Journal de Grosse Patate).
le cadre d’un discours direct. 2. Lignes 21 à 23 :
Marie Margot
Lecture du texte (10 min) Nuit, brune, mélancolique, Jour, blonde, bavarde,
lourde. joyeuse, légère.
OBJECTIF 3. Non, il n’y a pas de description physique précise, ni morale
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales d’ailleurs. Marie ne se connait sans doute pas encore assez
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. bien. C’est à travers ses confidences que le lecteur déduit les
traits de caractère de Marie, peut-être mieux qu’elle-même.
Lecture individuelle pour s’approprier ce premier extrait. Elle est rêveuse (l. 15), elle voudrait ressembler à Margot (l. 25),
elle est généralement triste (l. 26), elle n’est pas une excellente élève
Je comprends (20 min) (l. 32-36), elle peut se mettre en colère mais préfère abandonner
(l. 39-40), elle se sent différente des autres (l. 41), elle est solitaire
et s’isole (l. 41-42), elle est consciente de se mettre en retrait mais
OBJECTIF
ne parvient pas à lutter contre cette mélancolie (l. 46).
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles. 4. Marie nous raconte ses difficultés d’adaptation dans sa
nouvelle vie (au collège avec ses nouveaux camarades, dans
Travail de recherche en binômes, puis mise en commun sa nouvelle maison et sans son papa). Elle le raconte comme
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du elle le ferait à l’oral, en parlant avec quelqu’un, à bâtons
texte, qu’ils citeront. rompus, au fur et à mesure que les idées lui viennent.

111 13   Dans la cour des grands
Je lis à haute voix (10 min) Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
OBJECTIF Confronter les réponses et les arguments. Demander aux
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un élèves s’ils ont un surnom (sans obliger à le révéler), qui le
extrait de texte après préparation. leur a donné et s’ils en sont contents. Guider le débat pour
savoir dans quels cas il est amusant de donner un surnom et
1. Travail individuel. dans quels cas cela peut être discriminatoire.
Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. 2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. Il
L’intonation doit être celle de la confidence, de l’intimité. s’agit d’un thème que les élèves connaissent bien et dont la
Faire lire quelques élèves. réponse est question de goût et d’aptitude au travail scolaire.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Faire émerger les enjeux de « ne pas faire traîner ses devoirs »,
de comparaison. particulièrement au collège où la dose de travail est importante.
2. Travail individuel.
Préparer silencieusement la lecture. Le ton est celui de la
narration personnelle avec un brin de tristesse. La dernière J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
phrase, prononcée par la mère, doit être surprise, étonnée,
un peu dubitative. Faire lire les élèves. OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (récit,
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
description, portrait) en veillant à leur cohérence, à leur
de comparaison. précision et en évitant les répétitions.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
L’exercice 1 est une narration qui se fera au présent et dont
OBJECTIFS le sujet sera la 1re personne du singulier. Le style différera
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. selon les enfants : informatif pour certains, plus personnel
• Savoir utiliser un dictionnaire papier ou numérique. pour d’autres.
• Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au L’exercice 2 requiert aussi l’emploi du présent, mais la
sens figuré. difficulté réside dans l’alternance de la description des deux
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine.
personnages, l’emploi d’adjectifs synonymes ou contraires.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
Exemples de corrigés
Travail en individuel écrit avec dictionnaire. Mise en commun 1. Lorsque l’école est finie, je rentre seul(e) à la maison. J’ai
(en fonction du matériel disponible en classe, on pourra envisager ma clé car il n’y a personne chez moi, mes parents rentrent
de vidéoprojeter les pages pour une correction collective). du travail vers dix-neuf heures. Maman me laisse toujours
1. Une échelle de meunier est un escalier droit et raide qui n’a mon goûter sur la table de la cuisine, avec un petit mot et,
pas de contremarches. Elle permettait au meunier de monter chaque soir, c’est une surprise que j’attends avec impatience.
dans son moulin. Un nid d’aigle (au sens figuré) est un endroit Je commence par lire le petit message, un rébus, une charade,
situé en hauteur et difficilement accessible. une devinette qui se termine toujours par : « À tout à l’heure,
2. Devoirs, maths, anglais, résultats de contrôles, musique, détends-toi mais n’oublie pas de faire tes devoirs. »
gym, la moyenne, orthographe, histoire, rédaction, salle 130, Je mange mon goûter tout en consultant mon cahier de
en 212 et 213… textes.
3. Pour cette recherche, utiliser Internet ou un dictionnaire des 2. Pablo et moi sommes comme les deux doigts de la main,
noms propres. enfin comme le pouce et l’auriculaire ! Nous sommes petits
Enköping, Uppsala et Västeras sont trois villes suédoises. tous les deux, mais autant je suis rond comme un pouce,
Uppsala, Upsal en français, est située au nord de Stockholm, autant il est maigre et chétif comme le petit doigt. Pourtant
en Uppland, et est célèbre pour son université. Västeras est la nous avons un point commun, la gourmandise ! À nous deux,
cinquième plus grande ville de Suède. nous sommes capables d’engloutir des tonnes de sucreries.
Pablo est blond et pâle. Il est discret, d’une timidité maladive
et il n’y a que moi qui connaisse son appétit d’ogre ! Moi,
Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant)
je suis roux avec plein de taches de rousseur, je suis gai et
bruyant. Souvent, je suis obligé de le défendre contre les
moqueries des autres. Avec ma langue bien pendue, je le
OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
protège des railleries, je lui sers de grand frère ! Pablo,
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, c’est mon meilleur ami.
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

CM2 112
Marie-Banlieue 
Lecture 2 Manuel, pp. 136-137
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

1. On a appris que Marie est une fillette qui a déménagé et


Enregistrement du texte
changé de collège et de camarades. Elle se languit de son
père, absent. Elle est très solitaire, rêvasse beaucoup. Elle
Présentation du texte s’est fait une amie, Margot, qui est l’opposé d’elle-même.
Ce texte est la suite de « Lecture 1 ». L’unité 13 propose un très 2. Par la fenêtre de la cantine, Marie aperçoit une forêt avec
long extrait réparti en quatre séquences. Les élèves pourront des bouleaux et des sapins. Ce paysage lui fait penser à ce
bénéficier des avantages de la lecture suivie. qu’elle imagine de la Suède.
L’histoire est racontée par Marie, une fillette de onze ans qui 3. Marie se sent nulle, elle ne se sent pas à la hauteur, elle
quitte la banlieue pour habiter un village de Normandie. Marie se dévalorise.
confie ses peurs, ses doutes, son quotidien à son journal intime. 4. Marie trouve désespérant que Mozart ait pu écrire un opéra
L’univers du texte à onze ans (l. 56-57). Elle se sent incapable, en musique, de
• Guider la recherche Internet. Wolfgang Amadeus Mozart faire ce qu’on demande à des enfants de son âge, alors elle
(né à Salzbourg en 1756 et mort à Vienne en 1791) était un trouve incroyable que Mozart ait pu être aussi doué.
compositeur. Il a laissé une œuvre importante qui embrasse 5. Il y a eu un incident pendant la récréation : Kévin s’est
tous les genres musicaux de son époque. Selon le témoignage battu. Les élèves ont un cours de morale pour débattre de
de ses contemporains, il était, au piano comme au violon, la violence (l. 65-69).
un virtuose. Jean-François Champollion (1790-1832) était 6. Marie fait une collection de phrases (l. 73). Sa collection
un égyptologue français. Déchiffreur des hiéroglyphes, il est de phrases lui sert à réfléchir, elle les note, les relit puis
considéré comme le père de l’égyptologie. réfléchit à leur sens.
• Proposer une carte du monde (planisphère), un globe ou
un atlas.
J’analyse le problème du narrateur (15 min)

Avant de lire (10 min)


OBJECTIFS
• Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
OBJECTIF cohérence.
Repérer les principaux éléments du texte. • Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon
escient.
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- • Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
taires. Guider collectivement l’observation par les questions abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
et soient argumentées. approprié et précis.
1. Ce texte est un extrait de journal intime.
Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
2. Non, l’histoire n’est pas terminée. L’indication « à suivre »
correction.
l’atteste.
1. « La violence, c’est jamais qu’un manque de vocabulaire »
(l. 72), dont l’auteur est Gilles Vigneault, poète et chanteur
Lecture du texte (10 min) québécois. « Commence-le dès aujourd’hui » (l. 74), dont on
ne connait pas l’auteur.
OBJECTIF 2. La première citation incite à la réflexion sur la violence, le
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales thème est donné et la réflexion orientée. On peut y répondre
de la littérature jeunesse adaptée à son âge. par oui ou non, c’est une suggestion fermée.
La seconde citation laisse le lecteur libre d’imaginer ce qu’est
Lecture individuelle pour s’approprier ce deuxième extrait. le « le » (« Commence-le… »), d’autant plus qu’on ne connait
ni l’auteur, ni le contexte. La réflexion est ouverte et laisse
Je comprends (20 min)
une grande part à l’hypothèse et à la réflexion.
3. Le bilan de Marie est « très négatif » ; elle est « nulle »
(l. 77). Sa préoccupation est son avenir, son manque d’envie
OBJECTIF
et de motivation. Elle se sent nulle en tout et ne sait pas vers
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
quelle voie se diriger.
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
4. Nous avons appris que Marie manque d’assurance et
Travail de recherche en binômes, puis mise en commun de confiance en elle. Ce qu’on pouvait prendre pour de la
collective. Les élèves répondront si possible à partir d’éléments mélancolie ou de la timidité se révèle plus inquiétant. Elle se
du texte, qu’ils citeront. dévalorise et pense qu’elle est mauvaise dans tous les domaines.

113 13   Dans la cour des grands
Je lis à haute voix (10 min) Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
OBJECTIF Confronter les réponses et les arguments. Guider en posant
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un des questions : « Qu’exprime-t-on en frappant l’autre ? N’y
extrait de texte après préparation. a-t-il pas un autre moyen d’exprimer le même sentiment ?
Comment ? Pourquoi en arrive-t-on à frapper ? »
Travail individuel. 2. Lire la question. Il est difficile à cet âge-là de trancher. Laisser
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. un temps de réflexion. Confronter les avis et les arguments,
L’intonation doit être descriptive mais admirative et dubitative. qui risquent d’être indécis et mitigés.
Faire lire quelques élèves. 3. Lire la question. Les réponses, argumentées, convergeront
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir sans doute vers une réponse collégiale négative. Guider le
de comparaison. débat pour expliquer pourquoi.
2. Préparer silencieusement la lecture. L’intonation doit être
descriptive, un peu désabusée et fataliste. Faire lire les élèves.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
de comparaison.
OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (récit,
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) description, portrait) en veillant à leur cohérence, à leur
précision et en évitant les répétitions.
OBJECTIFS
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine.
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en L’exercice 1 est une rédaction qui se fera au présent. La dif-
particulier quand il en a plusieurs). ficulté repose sur l’imaginaire de l’élève et sa capacité à se
vanter. On peut repartir des lignes 60-64 pour composer un
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
texte par opposition.
Travail écrit en binômes avec dictionnaire. Mise en commun (en
fonction du matériel disponible en classe, on pourra envisager Pour l’exercice 2, on peut laisser l’élève narrer le cours
de vidéoprojeter les pages pour une correction collective). de musique tel qu’il l’imagine ou qu’il aimerait qu’il soit.
On attend le présent (texte plus vivant), plutôt que le futur.
1. « Convoiter » signifie « désirer à tout prix une chose qui L’exercice est difficile car le sujet repose sur un lieu et une
appartient à autrui ». « Se rétracter » est à prendre au sens pratique que les élèves ne connaissent pas.
figuré ; c’est « rétrécir sous l’effet d’une tension, se réduire,
se ratatiner » (attention à la polysémie de ce verbe). Exemples de corrigés
« S’amenuiser » est aussi à prendre au sens figuré : c’est 1. Brillantissime ! Je suis brillantissime, géniale, en un mot
« devenir plus faible, plus mince, plus petit, moins important ». ex-tra-or-di-naire ! Rien ne m’arrête et tout me réussit. Pas une
« Oreille », ici, désigne la capacité à reconnaitre des sons, des balle ne m’échappe au tennis, personne ne rivalise de vitesse
notes, des mélodies (on dit « avoir de l’oreille »). avec moi à la course, aucune piste noire ne me freine ! Sans
2. « Désespérant » (l. 57) ; « incapable » (l. 60) ; « nullissime » parler de mes dons à l’école ! Aucune lettre n’est une inconnue
(l. 60) ; « horriblement faux » (l. 61) ; « couinements » (l. 62) ; pour moi, aucun calcul que je ne sache effectuer, et l’orthographe,
« négatif » et « nulle » (l. 77). un jeu d’enfant ! Aucun ornithorynque, chrysanthème, phylactère
3. L’ouverture d’un opéra, c’est le morceau de musique qui et autres barbaries de la langue ne résistent à mon stylo. Je
débute un opéra et qui doit préparer l’auditeur à ce qu’il va suis tout simplement brillantissime !
entendre. C’est l’introduction musicale qui explique l’opéra 2. La cloche a sonné et je cherche la salle 210 qui doit être au
en lui-même. deuxième étage. Lorsque j’arrive devant la salle, mes camarades
sont déjà rangés, attendant que le professeur nous autorise à
entrer. La porte s’ouvre et une petite dame, vieillotte, ridée
Je débats avec les autres
comme une pomme, apparait et nous regarde par-dessus ses
(durée à déterminer par l’enseignant)
lunettes comme si elle nous comptait.
Nous entrons en silence… Ça ne va pas swinguer beaucoup
OBJECTIFS
avec une sorcière pareille ! Nous nous asseyons. Le professeur,
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, tout en se dirigeant vers la chaine hi-fi, nous invite à nous
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, lever pour chanter.
respecter les règles habituelles de la communication. « Cette année, nous travaillerons avec votre professeur
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les d’anglais » nous dit la prof de musique, quand soudain
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue. retentissent les premières notes d’un tube d’Adèle, Rolling
in the Deep, que nous connaissons tous. Je crois que je vais
aimer le cours de musique !

CM2 114
Marie-Banlieue 
Lecture 3 Manuel, pp. 138-139
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

1. Marie fait part dans son journal intime de ses doutes et de


Enregistrement du texte
ses incertitudes sur elle-même. Elle se sent nulle et ne sait pas
comment trouver un centre d’intérêt, un chemin. On apprend
Présentation du texte que Marie est indécise sur son avenir et le sens de sa vie et
Ce texte est la suite de « Lecture 2 ». L’unité 13 propose un très qu’elle manque de confiance en elle. Elle manque de repères.
long extrait réparti en quatre séquences. Les élèves pourront 2. La classe de Marie va mettre en scène les Fables de La
bénéficier des avantages de la lecture suivie. Fontaine (l. 90).
L’histoire est racontée par Marie, une fillette de onze ans qui 3. Pendant l’heure de cantine, dès que le professeur, madame
quitte la banlieue pour habiter un village de Normandie. Marie Viallard, traverse la salle, les élèves comprennent que c’est
confie ses peurs, ses doutes, son quotidien à son journal intime. le moment de la répétition (l. 100).
L’univers du texte 4. Marie ne voit pas madame Viallard, pourtant assise au pied
• Guider la recherche Internet. Paul Marie Verlaine est un de l’estrade, parce qu’elle est éblouie par les projecteurs qui
poète français (1844-1896). Figure de poète maudit, Verlaine éclairent la scène. Marie est en pleine lumière tandis que le
est, à son époque, reconnu comme un maitre par les jeunes professeur est dans l’obscurité.
poètes du moment. Maurice Carême (1899-1978) est un 5. Marie doit insister sur le mot « courez » (l. 112).
écrivain et un poète belge. Maurice Alphonse Jacques 6. Lorsque la sonnerie retentit, la « bulle » claque, la répétition
Fombeure (1906-1981) est un écrivain et un poète français. s’arrête et le collège redevient vivant car tous les élèves
• En fonction des ouvrages et des anthologies disponibles en circulent dans les couloirs pour rejoindre leur classe (l. 115).
classe et à l’école, faire rechercher les élèves sur place, en 7. La mère de Marie intervient pour lui dire de fermer la porte.
bibliothèque ou sur Internet. Elle semble dérangée par l’activité de Marie. La mère de Marie
semble ne pas être concernée par les activités et les doutes de
sa fille. Elle la déprécie en ne s’intéressant pas à ce qu’elle fait
Avant de lire (10 min) et n’encourage pas ses efforts et ses réussites (p. 135, l. 36).

OBJECTIFS
• Repérer les principaux éléments du texte.
Je découvre le destin d’un personnage (20 min)

• Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte,


mieux le comprendre. OBJECTIFS
• Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
Travail oral collectif. cohérence.
Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- • Comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon
taires. Guider collectivement l’observation par les questions escient.
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document • Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
et soient argumentées. abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
1. Ce texte est un extrait de journal intime. Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
2. Les mots écrits en italiques désignent le nom d’œuvres correction.
(littéraire : les Fables, et musicale : La Java bleue).
1. « Le théâtre : est-ce ma vie ? » (l. 98) et « Et maintenant,
cherche ta vie » (l. 129).
Lecture du texte (10 min) 2. Marie prend goût au théâtre et aux répétitions avec madame
Viallard (l. 99). Son professeur, en la guidant, en la valorisant,
OBJECTIF en lui proposant des activités de français variées, la réconcilie
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales avec le français, avec la poésie et avec elle-même (l. 122-125).
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge. 3. Elle ne se trouve pas encore assez bien, même dans une
activité qui la passionne complètement et dans laquelle elle
Lecture individuelle pour s’approprier ce troisième extrait. s’investit vraiment : « c’est désolant ! » (l. 121).
4. On ressent de l’enthousiasme, un peu d’étonnement.
5. Le sens de la phrase « Cherche ta vie… », suivie de points de
Je comprends (20 min)
suspension, laisse une ouverture au texte. On sent que c’est le
début d’une réflexion sur soi qui peut et qui va déboucher sur
OBJECTIF une vocation, sur le tournant de la vie de Marie.
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
Je lis à haute voix (10 min)
Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du OBJECTIF
texte, qu’ils citeront. Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
extrait de texte après préparation.

115 13   Dans la cour des grands
Travail individuel. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du
texte. L’intonation doit être enthousiaste, contente. Faire OBJECTIF
lire quelques élèves. Rédiger des textes courts de différents types en veillant à
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir leur cohérence, à leur précision et en évitant les répétitions.
de comparaison.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
2. Préparer silencieusement la lecture. Le ton est heureux, écrire et du travail autour de la cohérence du récit. Par leur
intime et privilégié. Faire lire les élèves. différence marquée, les deux exercices sont intéressants pour
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir tous les élèves, au-delà de leurs aptitudes scolaires.
de comparaison. L’exercice 1, comme avec le professeur du texte, peut
permettre aux élèves de se sentir « pris en compte ». Proposer
aux élèves d’écrire trois phrases de leur propre création ou
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)
trois phrases qu’ils relèvent dans des écrits de leur choix
(BD, roman, exercice, chanson, poème, dialogue de film,
OBJECTIFS courrier, etc.).
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. L’exercice 2 permet une véritable analyse de personnage.
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine.
Exemples de corrigés
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire.
1. « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour
Travail écrit en binômes avec dictionnaire. Mise en commun (en
être heureux… » (Walt Disney, Le Livre de la jungle, d’après
fonction du matériel disponible en classe, on pourra envisager
Rudyard Kipling)
de vidéoprojeter les pages pour une correction collective).
« Et les deux enfants se riaient l’un à l’autre fraternellement,
1. « Famélique » se dit de celui qui a faim, qui est privé de avec des dents d’une égale blancheur. » (Baudelaire, Le
nourriture et qui est maigre. « Désolant » se dit de quelque chose Spleen de Paris)
ou quelqu’un qui inspire de la tristesse, navrant, consternant, « Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes
affligeant. Un enfant précoce est un enfant qui a des activités et seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours et
des aptitudes qui ne sont pas de son âge. Il est en avance, dans toujours leur donner des explications. » (Saint-Exupéry, Le
la pensée et dans la réflexion, par rapport à sa classe d’âge. Petit Prince)
2. « Salle de théâtre », « une estrade », « des rideaux rouges », « Sur le tableau noir du malheur il dessine le visage du
« une réserve de costumes », « mettre en scène », « le rôle », bonheur. » (Prévert, Paroles, « Le Cancre »)
« la représentation », « des projecteurs », « la voix », 2. Indomptable et rebelle, Marie est une jeune fille qui ne se
« le corps » (l. 87-108). laisse pas apprivoiser facilement. Elle ne veut pas se plier à
3. Madame Viallard donne des indications scéniques à Marie. la routine du quotidien scolaire et abandonner tous ses rêves
Elle l’incite à jouer le loup de façon plus horrifiée, le loup doit au profit d’une réussite scolaire qui ferait plaisir aux adultes
avoir l’air d’être apeuré, terrifié, estomaqué. mais à travers laquelle elle ne trouverait pas sa place. Elle
préfère, comme le loup de la fable, faire son chemin toute
Je débats avec les autres seule, se faire sa propre opinion des événements qu’elle vit
(durée à déterminer par l’enseignant) et agir en conséquence, quitte à être moins caressée dans
le sens du poil que les élèves plus dociles.
OBJECTIFS Comme le loup, elle ne renonce pas à sa liberté, celle de
• Participer aux échanges de manière constructive : rester penser et de s’exprimer, mais cela lui complique l’existence
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, au quotidien et lui fait traverser des périodes de tristesse
apporter des arguments, mobiliser des connaissances, et de doute.
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

Travail oral collectif.


1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
Confronter les réponses et les arguments. S’appuyer sur le
vécu des élèves. Interroger sur le rapport entre le théâtre et la
réussite scolaire. Faire émerger tous les avantages du théâtre
dans l’épanouissement personnel (assurance, confiance, plaisir,
collectivité…) et scolaire (culture, familiarisation avec les
textes, capacité à parler en public…).
2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments.
S’appuyer sur le vécu des élèves. Faire émerger qui ou quoi
peut être à l’origine de cette réconciliation (un camarade, un
professeur, une activité nouvelle, une bonne note…).

CM2 116
Marie-Banlieue 
Lecture 4 Manuel, pp. 140-141
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

2. Il neige et les élèves sont distraits. Ils regardent la neige


Enregistrement du texte
au lieu de se concentrer sur la leçon de grammaire (l. 135).
« C’est trop beau, tant pis pour la grammaire ! » finit par
Présentation du texte concéder madame Viallard (l. 138).
Ce texte est la suite de « Lecture 3 » et le dernier extrait de 3. Après avoir observé, en silence, par la fenêtre ouverte, la
Marie-Banlieue. L’unité 13 propose un très long extrait réparti en neige tomber, le professeur leur propose de rédiger un texte
quatre séquences. Les élèves pourront bénéficier des avantages à propos de la neige (l. 146).
de la lecture suivie. 4. Elle n’encourage pas Marie et ne la félicite pas pour la
L’histoire est racontée par Marie, une fillette de onze ans qui bonne note obtenue. Elle déprécie le résultat de Marie et
quitte la banlieue pour habiter un village de Normandie. Marie dénigre la façon de noter du professeur (l. 152-160).
confie ses peurs, ses doutes, son quotidien à son journal intime. 5. Marie claque la porte car elle est déçue par la réaction de
L’univers du texte sa mère. Elle se réfugie dans sa chambre et décide de reco-
Guider la recherche Internet. Lancer une requête sur Dalarna pier sa rédaction et de l’envoyer à son père (l. 161-163).
Sverige dans le moteur de recherche : vont apparaitre sur la 6. Elle recopie sa propre phrase, celle qu’elle a écrite dans
même page de résultats toutes les expressions recherchées. sa rédaction : « Il neige en Suède, tous les matins, une valse
Même dans une langue étrangère, les enfants pourront déduire lente de mélancolie blanche » (l. 163-164).
que les deux noms désignent la même province suédoise, 7. Elle se promet d’écrire tous les « excellent » et les « très
l’un en suédois et l’autre en français : Dalécarlie, Suède. bien » qu’elle obtiendra en classe dorénavant (l. 176-177).
C’est une attitude positive car Marie commence à prendre
Avant de lire (10 min)
confiance en elle et à considérer la valeur de ses capacités.
8. Marie a découvert qu’elle aimait les mots (l. 178) et qu’elle
était capable d’être bonne dans ce qu’elle aimait.
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.

Laisser les élèves observer le texte et faire des commen- J’ai compris le fonctionnement
taires. Guider collectivement l’observation par les questions du journal intime (20 min)
en veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document
et soient argumentées. OBJECTIFS
1. Ce texte est un extrait de journal intime. • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
2. On découvre enfin les références du texte : l’auteur est Martine
• Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.
Delerm. Le titre du livre est Marie-Banlieue. Il a été édité par • Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte,
Gallimard Jeunesse en 2009, dans la collection « Hors piste ». mieux le comprendre.

Travail individuel écrit, puis retour au collectif.


Lecture du texte (10 min)
1. Exemple de réponse : un journal intime est un écrit dans
lequel on raconte son quotidien, ses joies, ses peines, ses doutes,
OBJECTIF
ses interrogations. Il sert à réfléchir sur soi-même, sur les autres
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales
et sur soi parmi les autres (famille, amis, société, etc.).
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge.
2. En général, il est rédigé à la 1re personne du singulier : « je ».
Lecture individuelle pour s’approprier ce dernier extrait. 3. Le passé composé est utilisé pour narrer des événements
passés achevés et le présent est utilisé pour exprimer les
sentiments au moment où on les décrit ou pour raconter des
Je comprends (20 min)
événements passés de manière plus vivante.
4. Oui. C’est en écrivant qu’elle se découvre ce goût pour les
OBJECTIF
mots, pour l’écriture. Faire expliciter à l’oral lors de la correction.
Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles. 5. Le personnage de Marie évolue. De solitaire et repliée sur
elle-même, on la sent plus assurée, plus déterminée, plus forte
Travail de recherche en binômes, puis mise en commun et plus confiante en l’avenir à la fin du texte.
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du Le personnage de sa mère n’évolue pas, elle parait toujours
texte, qu’ils citeront. aussi décalée, distante, maladroite et préoccupée par autre
1. Après une adaptation difficile dans son nouvel chose que le bien-être de sa fille.
environnement, Marie a trouvé un centre d’intérêt à travers Le personnage du père est toujours absent et idéalisé par Marie.
les représentations de théâtre qu’a mises en place madame On apprend ici qu’il est sans doute chanteur ou musicien
Viallard, le professeur de français de la classe. Elle semble (l. 162). On ne le connait qu’à travers ce qu’elle écrit et le
reprendre un peu confiance en elle. chagrin que suscitent son absence et son éloignement.

117 13   Dans la cour des grands
6. Le narrateur est le personnage principal, Marie. L’auteur Travail oral collectif.
est Martine Delerm. Dans les biographies à la 1re personne, on 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
ne peut s’empêcher de soupçonner que l’auteur se confond avec Confronter les réponses et les arguments. Partir du vécu des
le narrateur. Une rapide enquête sur sa vie montre plutôt qu’elle élèves, de ceux qui rédigent un journal intime, de ceux qui
se confond aussi avec le personnage de madame Viallard. n’en rédigent pas.
2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments.
Je lis à haute voix (10 min)
Rappeler les textes lus précédemment (Martin Luther King,
Éluard, etc.) pour guider le débat.
On peut aimer les mots pour leur sens, pour leur force, pour
OBJECTIF leur association, pour leur sonorité…
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un
extrait de texte après préparation.

1. Travail individuel. J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)

Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.


OBJECTIF
L’intonation doit être émerveillée et chuchotée, feutrée,
Rédiger des textes courts de différents types (récit,
intime. Faire lire quelques élèves.
description) en veillant à leur cohérence, à leur précision
2. Travail en binômes. et en évitant les répétitions.
Préparer silencieusement la lecture après que chaque élève
a choisi son personnage. L’intonation de la mère doit être La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
agacée et dédaigneuse, tout en restant distante. L’intonation
de Marie doit être énervée, sur la défensive et insolente Proposer aux élèves de réinvestir les mots et les comparai-
(comme une adolescente incomprise). Faire lire les élèves. sons du texte pour l’exercice 1. Selon le lieu où ils habitent,
les guider vers une description urbaine ou rurale.
Pour l’exercice 2, laisser aux élèves la liberté d’une lettre
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) encourageante, empreinte de fierté ou, au contraire, une
lettre distante et égoïste de la part du père de Marie. Orale-
OBJECTIFS ment, leur demander pourquoi ils ont orienté leur texte de
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. telle manière plutôt que de telle autre.
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en Exemples de corrigés
particulier quand il en a plusieurs).
1. D’habitude le matin, lorsque je me lève, j’entends le
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine.
bruit de la rue qui se réveille. Ce jour-là, rien ! J’ouvre mes
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. volets. Le silence et la blancheur pénètrent dans ma chambre.
Travail écrit en binômes avec dictionnaire. Mise en commun (en Dehors, tout est blanc et assourdi. De gros flocons, telles
fonction du matériel disponible en classe, on pourra envisager des plumes de duvet, virevoltent, tourbillonnent comme des
de vidéoprojeter les pages pour une correction collective). papillons avant de venir se poser délicatement sur l’obstacle
1. Attention, les deux mots sont polysémiques. Une rédaction est qui les empêche de poursuivre leur chemin. Quelques traces
un exercice qui a pour objectif d’apprendre aux élèves à rédiger, de pas sur le trottoir et des bruits étouffés sont les seules
à écrire un texte d’invention ou non. Le délayage caractérise preuves que c’est un jour ordinaire. Dans quelques minutes,
une façon de s’exprimer d’une manière diffuse, en noyant ses les enfants se précipiteront dans cet épais tapis blanc pour
idées dans un flot de paroles ou de mots. profiter des joies de la neige.
2. « Gros flocons », « avalanche de blancheur » (l. 135), « toque 2. Ma petite Marie,
de fourrure blanche » (l. 143), « plumes » (l. 144), « confetti », J’ai bien reçu ta lettre et le magnifique texte qui
« douceur », « duvet » (l. 145), « valse lente de mélancolie l’accompagnait. Quelle poésie, quelle douce description
blanche » (l. 164). de la neige ! Dans ton devoir, on entend le silence, on ressent
3. Le professeur a annoté la copie de Marie avec le mot le froid, on se sent tout petit au milieu de cette immensité
« excellent » écrit en marge. Il est écrit en petit, comparé à la blanche. Ta rédaction est lumineuse comme le paysage que
taille de la feuille, mais Marie est si fière, si contente qu’elle ne tu décris. Je comprends pourquoi madame Viallard a tant
voit que ce mot, comme s’il clignotait, qu’il sortait de la feuille. apprécié ton texte et l’a gratifié du mot « excellent ».
Lorsque tu viendras ici, en Suède, tu découvriras de
beaux paysages sauvages et enneigés et je suis sûr que tu
Je débats avec les autres reconnaitras ton texte !
(durée à déterminer par l’enseignant) Je suis si fier de toi. Il me tarde de te voir. Je te remercie
encore pour cette jolie rédaction et pour avoir pensé à me
OBJECTIFS l’envoyer. Je ne doute pas de ton talent et que tu écriras
• Participer aux échanges de manière constructive : rester d’autres textes, tous plus beaux les uns que les autres.
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, Ton papa qui t’aime
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

CM2 118
Le collège
Vocabulaire lexical Manuel, p. 142

2. Écrit individuel. Cet exercice d’association pourra être


OBJECTIF
Chercher à enrichir son vocabulaire.
proposé après une visite de l’établissement dans lequel les
élèves seront scolarisés l’année à venir.
1. Le surveillant • 2. Le CPE • 3. L’infirmier • 4. Le professeur
Présentation de la séquence • 5. Le principal.
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener
3. Écrit individuel.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à 4. Écrit individuel. Retrouver la discipline permet de valider
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au la compréhension du groupe complet.
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à Mathématiques • Histoire-géographie • Sciences et vie de
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). la terre.
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent 5. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions connaissance des images, des expressions qui fleurissent
linguistiques. dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
Commentaires des exercices (45 min)
l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
1. Écrit individuel. Retrouver un mot générique permet de « Être à bonne école » signifie « vivre dans un milieu qui
valider la compréhension du groupe de mots complet. nous influence ».
Matériel • Véhicule • Sac • Chaussures.

Veiller à la cohérence du texte
Écriture Manuel, p. 87

Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif.


OBJECTIFS
• Écrire un texte narratif. Réponses attendues 
• Éviter les répétitions.
• Veiller à la cohérence des temps et des personnages. 1. L’histoire est racontée par un narrateur interne, l’ami de
Kamo. Le pronom personnel « je » ou « j’ » est employé («
j’eus toutes les peines du monde »), ainsi que les pronoms
J’observe (45 min) possessifs « mon père, mon cahier de textes, mon fort ».

Présentation du texte 2. Les mots soulignés sont des indicateurs de temps (cet après-
midi-là, tard dans la soirée, finalement) et des mots de liaison
Kamo l’Agence Babel est un roman de Daniel Pennac, publié
(et, mais). Tous font progresser le récit dans le déroulement
en 1992. Kamo doit apprendre l’anglais, sa mère lui laisse trois
chronologique et logique des actions.
mois pour progresser et lui propose de choisir un correspondant
dans la liste de l’Agence multilingue Babel. Le narrateur, 3. Les verbes du récit sont conjugués au passé simple (Kamo
meilleur ami de Kamo, enquête pour découvrir qui se cache ne reparut pas, il me téléphona, j’eus), à l’imparfait (mon
derrière cette mystérieuse agence Babel et qui est Cathy, cahier de textes n’était pas, il venait, ça le prenait parfois, je
l’étrange correspondante que Kamo a choisie ? n’avais pas), au plus que parfait (je ne l’avais pas vue).
Dans l’extrait présenté ici, Kamo fait appel à son ami pour 4. Quelques verbes sont conjugués au présent : les verbes du
l’aider à la traduction d’une lettre qu’il veut envoyer à Cathy dialogue (Kamo a besoin de moi, c’est toi ? Kamo est dans
et dans laquelle il se confie. sa chambre, il travaille son anglais).

119 13   Dans la cour des grands
À moi d’écrire ! (30 min)
Son air mystérieux au téléphone et son attitude étrange ce
soir m’intriguaient au plus haut point.
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction. J’allais enfin savoir ce qu’il tramait.
Dispositif : individuel. – Regarde ce que j’ai trouvé ce matin, glissé dans une
poche de mon sac à dos.
Exemples de corrigés Il me montrait avec excitation une clé USB qu’il avait
1. Seule la narration sera concernée par le changement de connectée à son ordinateur.
temps. Le discours direct reste au présent. Connaissant Kamo, je savais qu’il avait déjà exploré tout
La mère de Kamo m’ouvre. Je ne l’ai pas vue depuis long- le contenu de la clé et qu’il avait hâte de m’en parler.
temps. Elle me parait fatiguée mais son regard sourit. – Alors ? Il y a quoi dessus ?
– Ah, c’est toi ? Entre. Kamo est dans sa chambre. Je crois En prolongement, on pourra faire rédiger la lettre que Kamo
qu’il travaille son anglais. souhaite envoyer à Cathy, sa correspondante.
Faire observer que le plus que parfait devient, avec la
concordance des temps, du passé composé.
Clic
2. – Bonsoir Madame, désolé pour le dérangement. Je ne
reste pas longtemps, c’est promis ! Les élèves saisiront leurs textes de départ sur traitement de
Je montai aussitôt à l’étage et frappai à la porte de la texte. Le correcteur orthographique sera une fois encore utilisé,
chambre de Kamo. tout en rappelant les réserves concernant les erreurs qu’il ne
Un grognement m’accueillit. corrige pas, notamment celles qui relèvent de la cohérence
– Kamo, c’est moi ! du texte : emploi de mots de liaison pour une progression
– Entre ! Et ne regarde pas le bazar. logique, cohérence des temps... Cette tâche revient donc aux
Effectivement je dus faire un gros effort pour enjamber les élèves qui pourront garder trace des améliorations successives
piles de vêtements qui jonchaient le sol de sa chambre. apportées au texte, grâce à une couleur d’écriture différente
Kamo était assis à son bureau et ne se retourna même pour chaque relecture.
pas à mon arrivée. D’un geste de la main, il me fit signe
d’approcher.

CM2 120
Unité 14 Ados… mais pas trop ! Manuel, pp. 144-159

Présentation de l’unité
Cette unité clôt le manuel et met le doigt sur toute l’ambivalence de cette fin de CM2 : c’est la fin du primaire,
la fin d’une période décisive de la vie, et c’est aussi le début du secondaire et d’une nouvelle tranche de vie
qui va tourner autour de l’adolescence. À ce moment précis de leur vie, les élèves sont à mi-chemin entre
l’enfance et l’adolescence. On sait qu’il existe des livres pour tout : il en existe aussi pour passer ce cap à
la fois terrifiant et excitant. Les nouvelles de Friot font partie de ces livres. Elles ont le mérite d’être assez
courtes pour offrir la possibilité d’une lecture multiple. Là aussi, on retrouve les préoccupations propres à
cet âge : les doutes, l’égocentrisme, la confusion des sentiments, les relations avec les parents, la fratrie, les
grands-parents. Les photos des pages d’oral montrent aussi ce chemin vers l’adolescence, et de manière très
positive : c’est l’autonomie grandissante qui est mise en valeur (se retrouver entre amis, communiquer via
les réseaux sociaux, partager des loisirs à l’abri du regard des parents). La Galerie d’artistes explore aussi le
monde de l’enfance, qui n’est traité que depuis peu de temps par les artistes. Les œuvres proposées illustrent
l’enfance sous des angles très différents : le manga, qui est proche de l’univers esthétique des enfants, et les
effigies, qui communiquent une sensation angoissante face à l’enfance, peut-être passée ou sur le point de l’être.


Oral Manuel, pp. 144-145

Photo B :
J’écoute mes camarades : grille d’écoute
3. Ces jeunes sont à un concert. Ils chantent, dansent et crient
leur joie. Ils sont enthousiastes, exaltés et heureux.
« L’élève parle, communique, argumente à l’oral de façon
claire et organisée ; il adapte son niveau de langue et son
4. Il n’y a aucun parent. Ces jeunes ont certainement dû
discours à la situation, il écoute et prend en compte ses demander l’autorisation à leurs parents, ils ont dû expliquer
interlocuteurs. […] Expression de la sensibilité et des opi- avec qui ils allaient au concert, ils ont également dû promettre
nions, respect des autres ; l’élève exprime ses sentiments et de ne pas faire n’importe quoi (boire ou fumer), ils ont peut-
ses émotions en utilisant un vocabulaire précis. » (Socle com- être même obtenu cette autorisation de sortie en échange d’une
mun de connaissances, de compétences et de culture 2015) « bonne action » (promettre une bonne note, aider à faire le
ménage pendant un mois, etc.).
OBJECTIFS
Photo C :
• Écouter pour comprendre un message oral, un propos,
5. Ces jeunes sont sur le quai d’un fleuve, ils semblent passer
un discours, un texte lu.
• Parler en prenant en compte son auditoire. du bon temps ensemble. Ils se promènent et jouent avec des
• Prendre part à un débat, prendre la parole devant les ballons de baudruche.
autres, écouter autrui et apprendre à justifier son point de 6. Cette scène pourrait se dérouler un samedi ou un dimanche
vue. ou encore une fin d’après-midi, après le collège, en semaine.
• L’engagement ; Pouvoir expliquer ses choix et ses actes. Sans doute en fin d’année.
• Reconnaitre les principes et les valeurs de la République
et de l’Union européenne.
Je parle (45 min)

Présentation de la séquence Présenter le projet d’oral (5 min). Donner un temps de travail


Débattre avec un camarade : en cette fin d’année, les élèves sont en individuel afin que chacun s’approprie le sujet (7 à 10 min).
maintenant prêts à réinvestir toutes les compétences acquises Puis, par groupes de 4 ou 5, poursuivre la réflexion sur le sujet et
en expression orale dans des projets plus spectaculaires et construire un « exposé » qui répondra aux critères d’évaluation
collaboratifs. (15 min). Ensuite, proposer aux élèves de venir prendre la
parole. Analyser avec le groupe la production individuelle.
Pour aller plus loin, l’enseignant pourra donner aux élèves
Observons et échangeons (45 min)
des conseils pour s’améliorer.
Photo A :
1. Ces jeunes filles sont sans doute en train de se prendre en
photo avec leur téléphone portable. Elles sont à l’extérieur,
peut-être dans un parc.
2. Réponse personnelle.

121 14   Ados… mais pas trop !
« L’âge ingrat », Je
Lecture 1 Manuel, pp. 146-147
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ce texte, « Je », est la première des nombreuses « histoires
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
pressées » du recueil Pressé ? Pas si pressé !, écrit par Bernard • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
Friot (enseignant et écrivain français né en 1951). approprié et précis.
Les « histoires pressées » sont de petites histoires très courtes, • Prendre la parole en respectant le niveau de langue
drôles, critiques ou sensibles, qui rassemblent des pensées prises adapté.
au quotidien, des petites aventures de tous les jours.
L’unité 14 propose les quatre premières nouvelles du recueil Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
de Bernard Friot. collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du
texte, qu’ils citeront.
L’univers du texte
Guider la recherche Internet. La préadolescence est la période 1. Lucas a douze ans (l. 1). Il est probablement en sixième.
entre l’enfance et l’adolescence. 2. La première partie est un portrait, un autoportrait. Il
pourrait être extrait d’un journal intime.
3. Il la qualifie d’« enquiquinante » (l. 6).
Avant de lire (10 min) 4. Il trouve que Sarah a des yeux verts qui se remarquent
(l. 16). Expliquer le sens de « remarquable ».
OBJECTIFS 5. Il compare les yeux de Sarah à des choux de Bruxelles
• Repérer les principaux éléments du texte. à cause de leur couleur (l. 16). Ce n’est pas très poétique
• Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions comme comparaison, mais ce n’est pas une critique.
abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits). 6. Non, Lucas n’est pas un bon joueur de football, il est
• S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire meilleur en « défense » qu’en « attaque » où il est une
approprié et précis.
« catastrophe ». Il a d’ailleurs marqué un but contre son
• Prendre la parole en respectant le niveau de langue
adapté.
camp (l. 17-21).
7. Lucas a lacéré le T-shirt de sa sœur avec un cutter pour
Travail oral collectif. se venger d’elle (elle lui aurait chipé ses lunettes de soleil
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. dernier cri, des Bong, l. 22-26).
Guider collectivement l’observation par les questions en 8. Elle voulait qu’il descende les poubelles (l. 30). Devant sa
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et nonchalance, elle compare la fiabilité de Lucas à celle de son
soient argumentées. père dont elle est séparée et qui a quitté la maison (l. 31).
1. Ce texte est une nouvelle. Justifier cette réponse par 9. Lucas parle des propos que lui tient sa mère régulièrement
élimination (ce n’est pas une biographie car le narrateur est (la rengaine, les ordres et les reproches qu’entendent les
aussi le personnage de l’histoire, ce n’est pas un roman car adolescents de la part des adultes), comme un refrain qu’on
l’histoire est courte). Ce texte ressemble à une page de journal entend sans cesse.
intime. Ces hypothèses seront vérifiées après la lecture du texte.
2. L’âge ingrat est le moment où les enfants passent de
l’enfance à l’adolescence, où ils sont en conflit avec toutes Je découvre un autoportrait (20 min)

les personnes qui ont une quelconque autorité sur eux


(parents, enseignants, etc.). Les relations n’étant pas toujours OBJECTIFS
harmonieuses et les attitudes des préadolescents parfois • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
agressives, on parle d’âge « ingrat ». Il faut prendre ces cohérence.
clins d’œil avec humour. • Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit.
3. Le titre de l’histoire est « Je » et le premier mot du texte est Travail individuel écrit, puis retour au collectif pour la
« Moi ». Cela semble indiquer que le personnage va parler de lui- correction.
même, qu’il va se présenter et qu’il est au centre de tout. Rappeler
1. Lucas cherche à parler de lui, de sa famille et de sa vie de
le sens et l’étymologie de « égoïste » et de « égocentrique ».
la façon la plus efficace et la plus agréable. Il cherche un style
avant de commencer à raconter les petites histoires de sa vie.
Lecture du texte (10 min) 2. Il essaye de construire son portrait en se dépeignant lui-
même, puis à travers ce que pensent de lui sa sœur, sa mère,
OBJECTIF sa camarade Sarah et son entraineur de football.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales 3. Dans le 1er paragraphe, il utilise la 1re personne du
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge. singulier : « je ». Dans le 2e paragraphe, il utilise la
3e personne du singulier, « il », en parlant à la place de
Lecture individuelle pour s’approprier cette première nouvelle. Sarah, de son entraineur et de sa sœur. Ensuite, dans le

CM2 122
3e paragraphe, il essaye la 2e personne du singulier, « tu », Travail oral collectif.
comme s’il était sa mère s’adressant à lui. 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
4. En fin de compte, il va choisir le « je » (l. 37). Confronter les réponses et les arguments.
5. La dernière ligne s’adresse au lecteur que Lucas vouvoie. Pour guider le débat, amener les élèves à se demander s’ils se
C’est lui aussi qui parle dans la note. mettent toujours au centre de l’attention et des discussions, s’ils
6. C’est une bonne introduction car c’est la présentation du ramènent souvent tout à eux ou, au contraire, s’ils observent
personnage principal. On le découvre physiquement, mais le comportement des autres, le jugent et se comparent.
aussi moralement, et on apprend quelles sont ses relations 2. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
avec son entourage. Il nous offre également une présentation Confronter les réponses et les arguments. Partir du vécu familial
pas banale du narrateur qui cherche sa « voix ». des élèves, des relations de leurs ainés avec leurs parents, de
leurs propres relations avec leurs ainés et avec leurs parents.
Je lis à haute voix (10 min)
J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
OBJECTIF
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un OBJECTIF
extrait de texte après préparation. Rédiger des textes courts de différents types (description,
portrait) en veillant à leur cohérence, à leur précision et en
Travail individuel. évitant les répétitions.
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
L’intonation doit être excédée, exaspérée, vengeresse et écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
ulcérée. Faire lire quelques élèves.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir L’exercice 1 est un autoportrait qui se fera au présent et à la
de comparaison. 1re personne du singulier.
2. Préparer silencieusement la lecture. Il y a trois intonations L’exercice 2 est un portrait qui se fera au présent et à la 3e
à prendre : celle de Sarah, un peu sotte, celle de Lucas, personne du singulier. L’exercice est plus difficile car il faut
espiègle et ironique et celle de l’entraineur, consternée et exprimer le point de vue de quelqu’un d’autre sur soi-même.
fataliste. Faire lire les élèves. Exemples de corrigés
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir 1. Moi, c’est Youri. Je suis un garnement de huit ans, haut
de comparaison. comme trois pommes, vingt-cinq kilos tout mouillé ! Mes
copains m’appellent Gagarine, comme le cosmonaute russe, à
cause de mon prénom ! Ça tombe bien parce que ma passion,
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)
c’est l’espace ! Pas le cosmos, non, l’espace, la place, quoi !
Je suis assez remuant, pétillant et sportif, toujours à m’agiter,
OBJECTIFS à courir, à grimper… Je ne tiens pas en place ! Une vraie
• Utiliser avec aisance un dictionnaire.
tornade ! À côté de mes frères et sœurs, je fais figure de vilain
• Repérer les effets de choix formels (emploi de certains
mots, utilisation d’un niveau de langue).
petit canard tant ils sont calmes et tranquilles.
2. Le professeur principal lors de la réunion de parents.
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire. Anna est une élève agréable et studieuse, mais en classe,
Travail individuel écrit avec dictionnaire. Mise en commun elle manque de confiance en elle. Pourtant elle est très
pour une correction collective. appréciée de ses camarades et a beaucoup d’amis car elle
1. « Dernier cri » signifie « à la dernière mode ». est généreuse et n’hésite pas à venir en aide à ceux qui lui
2. « Elle me casse les pieds » (l. 4), « enquiquinante » (l. 6), en demandent. Pendant les cours, elle ne bavarde jamais et
« super mignon(ne) » (l. 13, 15), « c’est même pas vrai » (l. 20-21), reste attentive, mais elle ne participe pas assez. Elle est si
« j’en ai marre de lui » (l. 22), « il est malade », « il va le effacée qu’on l’oublierait presque ! Pourtant ses devoirs sont
payer » (l. 23), « elle m’a piqué… » (l. 25), « tu es sourd ou d’une grande qualité et toujours justes. En revanche, en sport,
quoi ? » (l. 30), « ce foutoir » (l. 32), « on peut couper le son » Anna se révèle. Elle est une sportive accomplie, dégourdie,
(l. 34). audacieuse. Elle court, elle saute, elle attrape la balle, la
renvoie. C’est un feu follet, ce n’est plus la même Anna !
Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

123 14   Ados… mais pas trop !


Chambre
Lecture 2 Manuel, pp. 148-149
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Enregistrement du texte Je comprends (20 min)

OBJECTIFS
Présentation du texte
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
Ce texte, « Chambre », est la deuxième nouvelle de Pressé ? des informations explicites et en inférer de nouvelles.
Pas si pressé !, écrit par Bernard Friot. • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
Les « histoires pressées » sont de petites histoires très courtes, approprié et précis.
drôles, critiques ou sensibles, qui rassemblent des pensées prises
au quotidien, des petites aventures de tous les jours. Travail de recherche en binômes, puis mise en commun
L’unité 14 propose les quatre premières nouvelles du recueil collective. Les élèves répondront si possible à partir d’éléments
de Bernard Friot. du texte, qu’ils citeront.
L’univers du texte 1. Lucas est puni. Il est enfermé dans sa chambre et doit
• Guider la recherche Internet. « Fringue(s) » est utilisé dans la ranger.
le langage familier pour désigner les vêtements. Il vient de 2. Sa mère l’a menacé de le priver de sortie pendant un mois
l’ancien français « fringuer » (« gambader »). On le retrouve s’il ne la rangeait pas en une heure (l. 6-7).
dans « fringant ». 3. La première chose qu’il retrouve est un CD de Boulli
• Proposer une carte de France ou un atlas. Sochaux est une Boulla (l. 8-10).
commune française, située dans le département du Doubs et 4. Le tiroir à CD est vide (l. 11).
la région Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les 5. Il retrouve ensuite les lunettes de ski Bong, celles qu’il a
Sochaliens et les Sochaliennes. accusé sa sœur Élodie de lui avoir « piquées » (l. 16). Il ne
Sochaux est célèbre à cause de l’implantation d’une usine de s’étend pas sur son erreur et range les lunettes à leur place
la société des Automobiles Peugeot qui deviendra le plus grand dans le placard (l. 17).
site industriel de France. Elle est avant tout renommée pour son 6. Comme il ne le retrouve pas tout de suite, il soupçonne sa
club de football, champion de France de nombreuses années. mère de l’avoir jeté pour l’embêter (l. 22). Comme pour les
lunettes Bong, c’est forcément la faute de quelqu’un d’autre.
7. Il attribue le désordre ambiant à sa mère (l. 28-29).
Avant de lire (10 min) 8. Une chaussure est dans son lit, sous la couette, et l’autre
est sous le lit (l. 32-33).
OBJECTIFS 9. Oui, mais bien malgré lui ! En voulant tout saccager, il a
• Repérer les principaux éléments du texte. fait des trouvailles, ce qui a eu pour finalité de remettre les
• S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire choses à leur place ; la chambre est donc en partie rangée
approprié et précis. (l. 38-39).
• Prendre la parole en respectant le niveau de langue
adapté.
Je découvre l’expression
Travail oral collectif. de la mauvaise foi (20 min)
Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires.
Guider collectivement l’observation par les questions en
OBJECTIFS
veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et
• Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
soient argumentées. cohérence.
1. Il s’agit d’une nouvelle « autobiographique ». • Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
2. « Chambre ». La mère de Lucas l’a qualifiée de « foutoir » abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
dans le texte précédent.
Travail écrit en binômes, puis retour au collectif.
3. « Marre » est répété quatre fois. Cette répétition exprime
l’agacement et l’exaspération du narrateur. Veiller à ce que 1. Au début du texte, Lucas est excédé, furieux contre sa
les élèves qui répondent « ras le bol » sachent à quel registre mère. Il ne veut pas obéir (l. 1-8). Puis il retrouve des objets
de langue attribuer leur réponse. ou des vêtements qu’il cherchait depuis longtemps et il est
content. De temps en temps, sa rage contre sa mère revient
car il est de mauvaise foi. À la fin du texte, il ne comprend
Lecture du texte (10 min) pas la réaction de sa mère, qui le félicite d’avoir si bien
rangé, et pense qu’elle est folle.
OBJECTIF 2. Non, il ne change pas d’attitude, il s’obstine dans sa
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales mauvaise foi, qu’il s’agisse du désordre, des accusations
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge. qu’il porte à l’encontre de sa sœur et de sa mère qui sont
forcément responsables si des objets disparaissent, si sa
Lecture individuelle pour s’approprier cette deuxième chambre est mal rangée, etc., car il agit sous le coup de la
nouvelle. colère, sans réfléchir, et ne veut pas avoir tort.

CM2 124
3. Lucas considère que ranger est un travail, une tâche qui Travail oral collectif.
ne lui incombe pas (l. 28-30). 1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
4. L’auteur fait un jeu de mots. La mère trouve que la chambre Confronter les réponses et les arguments. Faire émerger les
est rangée et Lucas pense que sa mère est « dérangée » différentes éducations qui sont en vigueur dans les familles
(l. 40-41). et amener les élèves à exprimer leur propre opinion. Le
5. Lucas a rangé involontairement sa chambre en jetant positionnement des filles et des garçons sur la question doit
ses affaires par terre puis en les ramassant, tout content de être accompagné ; la chambre est un espace personnel ou que
retrouver ce qu’il avait perdu. Il n’a pas l’impression d’avoir l’on partage et pour lequel l’entretien revient à celui/ceux qui
rangé car il ne voulait pas obéir à sa mère. Lucas est un l’occupe(nt), quels qu’ils soient.
jeune adolescent fier et en colère contre sa famille, et sans 2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. Laisser
doute l’autorité de manière générale. les élèves exprimer leur avis et leur demander d’argumenter
leur réponse (vengeance, mépris, indifférence, pardon…).
Je lis à haute voix (10 min)
J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
OBJECTIF
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un OBJECTIF
extrait de texte après préparation. Rédiger des textes courts de différents types (récit,
description) en veillant à leur cohérence, à leur précision
Travail individuel. et en évitant les répétitions.
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte.
La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à
L’intonation doit être colérique (l. 7-8), puis agréablement écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
surprise (jusqu’à la fin). Faire lire quelques élèves.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir L’exercice 1 est une narration qui se fera au passé composé.
de comparaison. L’exercice 2 peut être la description que la mère de Lucas
2. Travail individuel. en fait à une amie ; dans ce cas, il s’agit d’une narration qui
Préparer silencieusement la lecture. Le ton de Lucas sera au présent ou à l’imparfait. Elle peut aussi s’adresser
est bougon, maussade et exagéré. Celui de sa mère est directement à Lucas ; dans ce cas, on attend des phrases
encourageant et légèrement ironique. Faire lire les élèves. exclamatives et interrogatives.
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir Exemples de corrigés
de comparaison. 1. Où est-il passé ? Je suis certain de l’avoir laissé sur ma
table de nuit ! Sûr ! C’est mon frère qui l’a pris et qui le
lit tranquillement dans un coin ou qui l’a caché pour me
J’enrichis mon vocabulaire (20 min) mettre en rage ! Comme c’est un fayot, il va bien rire et
tout rapporter aux parents. Je l’ai peut-être glissé dans mon
OBJECTIFS cartable avec mes manuels de classe ? Ou alors, je l’ai mis
• Utiliser avec aisance un dictionnaire. sur l’étagère avec mes BD ? Bon, respirons et réfléchissons…
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. Oh mais qu’est-ce qui dépasse de la corbeille ? Oui, c’est
• Utiliser le dictionnaire pour vérifier le sens d’un mot (en
lui, c’est mon journal intime ! Il a dû tomber de la pile qui
particulier quand il en a plusieurs), son orthographe ou son
était sur la table de nuit directement dans la poubelle ! Ouf !
niveau de langue.
2. Écoute Lucas, ce n’est plus possible ! Je ne peux même
Matériel : dictionnaire (pour la question 3). plus ouvrir la porte en entier, elle est bloquée par… ta crosse
Travail oral en binômes. Mise en commun pour une correction de hockey !!!
collective. Ahhhhhh ! Quel fouillis ! Une chatte n’y retrouverait pas ses
1. « Chewing-gums », « T-shirt », « super-shoot », « foot ». petits ! Des vêtements de sport sales, en boule, par terre, une
2. « Désordre » appartient au registre courant et « foutoir » serviette de toilette humide dans ton cartable ! Des chaussettes
appartient au registre familier. Ils désignent la même chose. sur le bureau, des chaussures pleines de terre sur ton lit, et
3. « Chaos », par exemple. l’armoire et la commode ouvertes et vides ! Qu’est-ce que
c’est que cette pile d’illustrés sur la moquette ? Et ces disques
qui ne sont pas rangés dans leur boite ? Depuis combien de
Je débats avec les autres temps n’as-tu pas vidé ta corbeille à papier ? Elle déborde de
(durée à déterminer par l’enseignant)
cannettes vides, de feuilles froissées, de chewing-gums ! Tiens,
la télécommande de la télévision qu’on cherchait partout !
OBJECTIFS Mais… mais… c’est mon téléphone portable ! Ahhhhhhh !
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

125 14   Ados… mais pas trop !


Lettre
Lecture 3 Manuel, pp. 150-151
Matériel : manuel, cahier d’écriture, tableau collectif.

Travail de recherche en binômes, puis mise en commun


Enregistrement du texte
collective. Les élèves répondront à partir d’éléments du
texte, qu’ils citeront.
Présentation du texte 1. Lucas doit écrire à sa grand-mère pour la remercier de
Ce texte, « Lettre », est une autre nouvelle de Pressé ? Pas si l’argent qu’elle lui a envoyé pour son anniversaire (l. 4).
pressé !, écrit par Bernard Friot. 2. Lucas propose de lui téléphoner (l. 9). Si elle avait un
Les « histoires pressées » sont de petites histoires très courtes, téléphone portable (et lui aussi), il lui aurait même envoyé
drôles, critiques ou sensibles, qui rassemblent des pensées prises un SMS (l. 12).
au quotidien, des petites aventures de tous les jours. 3. Il choisit le format carte postale car c’est plus facile à
L’unité 14 propose les quatre premières nouvelles du recueil remplir, il y a moins de place pour écrire (l. 15-16).
de Bernard Friot. 4. Lucas fait du remplissage sur sa carte postale et donne
L’univers du texte des nouvelles de ses deux sœurs. S’il avait eu trois frères, il
• Guider la recherche Internet. SMS est l’acronyme de « Short aurait davantage rempli sa carte.
Message Service », le service de messagerie, grâce auquel on 5. Il signe en écrivant très gros (l. 39).
peut transmettre de courts messages textuels par téléphone. On 6. Lucas s’aperçoit qu’en réalité il avait plein de choses à
parle aussi de « texto ». dire à sa grand-mère (l. 42-47).
• Par exemple : http://www.lemuseedutimbre.com/histoire/ 7. Il n’a écrit que des banalités dénuées de sens et de sincérité,
timbre.htm. alors qu’il avait des tas de choses importantes, personnelles
et affectueuses à dire et à demander à sa grand-mère, qui
Avant de lire (10 min) témoignaient d’une vraie relation.
8. Finalement, Lucas téléphonera à sa grand-mère en plus
de l’envoi de sa carte postale (l. 48).
OBJECTIF
Repérer les principaux éléments du texte.

Travail oral collectif. Je découvre un nouveau portrait


Laisser les élèves observer le texte et faire des commentaires. de l’adolescence (20 min)

Guider collectivement l’observation par les questions en


veillant à ce que les réponses s’appuient sur le document et OBJECTIFS
soient argumentées. • Observer des traits distinctifs qui donnent au texte sa
cohérence.
1. Ce texte est une nouvelle. • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
2. « Lettre » a deux sens principaux : approprié et précis.
– chacun des signes graphiques dont l’ensemble constitue • Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions
un alphabet ; abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
– écrit sur une feuille de papier, adressé personnellement
à quelqu’un et destiné à être mis sous enveloppe pour être Travail oral en binômes, puis retour au collectif pour la
envoyé par la Poste. correction.
3. Oui, certains mots sont en capitales d’imprimerie (« SMS », 1. Lucas ne sait pas quoi dire ni écrire à sa grand-mère et
l. 12), d’autres sont écrits en italiques (l. 29) et d’autres encore il n’est pas sûr de son orthographe.
en italiques et gras (« beaucoup », l. 23). 2. Il choisit un support limité (la carte postale) pour en écrire
le moins possible.
3. Il n’a pas de remords, mais regrette d’avoir fermé trop
Lecture du texte (10 min) précipitamment l’enveloppe car il s’aperçoit qu’il a des
choses à demander à sa grand-mère (l. 42-47).
OBJECTIF 4. Une fois de plus, Lucas ne veut pas avoir tort.
Lire seul des textes du patrimoine et des œuvres intégrales 5. Lucas est un adolescent égocentrique, qui n’a pas envie
de la littérature de jeunesse adaptée à son âge. de faire d’efforts, qui ne pense qu’à lui et à ses désirs. Il ne
pense pas au plaisir que fera sa carte à sa grand-mère. De
Lecture individuelle pour s’approprier ce troisième extrait. plus, tout ce qu’il a oublié de lui écrire ne concerne que
des choses qu’il veut obtenir pour lui-même. Il n’a pas l’air
Je comprends (20 min) d’avoir changé depuis la dernière nouvelle.

OBJECTIFS
• Comprendre des textes littéraires, repérer dans un texte
des informations explicites et en inférer de nouvelles.
• S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire
approprié et précis.

CM2 126
Je lis à haute voix (10 min)
Travail oral collectif.
1. Lire la question et laisser un court temps de réflexion.
OBJECTIF Confronter les réponses et les arguments. Pour guider le
Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un débat, faire émerger le statut du destinataire (camarade, frère
extrait de texte après préparation. ou sœur, amis âgés ou non, famille, collègues, enseignants…),
l’éloignement géographique de ce dernier ou la proximité
Travail individuel. relationnelle ou non.
1. Rappeler la consigne collectivement. Préparation du texte. 2. Lire la question. Confronter les avis et les arguments. Laisser
L’intonation doit être résignée et blasée. les élèves exprimer leur réponse en fonction de leur goût et
Faire lire quelques élèves. de leur aptitude à écrire, de leur imagination. Évoquer aussi
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir la teneur de la contrainte (certains thèmes ou certains types
de comparaison. d’écrit inspirent plus que d’autres).
2. Préparer silencieusement la lecture. L’intonation est posée,
un peu impertinente. Faire lire les élèves.
J’écris (durée à déterminer par l’enseignant)
L’écoute du texte enregistré sur le CD-Rom pourra servir
de comparaison.
OBJECTIF
Rédiger des textes courts de différents types (courrier) en
veillant à leur cohérence, à leur précision et en évitant les
J’enrichis mon vocabulaire (20 min)
répétitions.

OBJECTIFS La différenciation se fait au niveau du nombre de phrases à


• Utiliser avec aisance un dictionnaire. écrire et du travail autour de la cohérence du récit.
• Savoir utiliser un dictionnaire papier ou numérique. Exercice 1 : la notion de télégramme, moyen peu utilisé
• Dans un texte, relever les mots d’un même domaine. de nos jours, doit être expliquée, dans sa forme et dans ses
• Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions contraintes (style dépouillé car on payait le nombre de mots
abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits). envoyés, un peu comme un texto). Le texte sera très court
Matériel : cahier de brouillon et dictionnaire (ou Internet). et ira à l’essentiel.
Travail écrit en binômes. Mise en commun pour une correction Exercice 2 : le texte sera court, rédigé au présent.
collective. Exemples de corrigés
1. Les élèves devront « résumer » la recette et non la recopier. 1. Ai bien reçu ta carte. Impatiente de te voir pour les
« L’estouffade de veau sous la mère » est une recette à base de vacances. Allons bien nous aussi.
veau nourri exclusivement du lait maternel, que l’on fait cuire Prenez soin de vous. À bientôt. Bises. Mamie.
à couvert, à l’étouffée et à petit feu. 2. Saint-Malo, 27/07/2017
2. « Enveloppe » (l. 6, 40), « timbre » (l. 7, 40), « lettre » Chers parents,
(l. 11), « écrire » (l. 13), « carte postale » (l. 15), « signature » Nous sommes à Saint-Malo pour la journée. Nous visitons
(l. 39), « adresse » (l. 40). les remparts et nous finirons par un pique-nique et une
3. « Il paraît que ça ne se fait pas » fait allusion à un reproche baignade sur la grande plage de la ville. Il fait très beau et
qu’a dû lui faire sa mère quand il a rechigné à écrire et qu’il je m’amuse bien avec les copains. Le temps passe vite ! Nous
a proposé de téléphoner. Les convenances, à l’égard des gens allons à la pêche à pied, nous faisons des promenades à vélo
plus âgés que nous, demandent à ce qu’on leur réponde par le et des excursions dans la région. Le Mont Saint-Michel est
moyen par lequel ils nous ont écrit. magnifique mais il faut marcher beaucoup pour y arriver !
À très bientôt. Je vous embrasse.
Bilou
Je débats avec les autres
(durée à déterminer par l’enseignant)

OBJECTIFS
• Participer aux échanges de manière constructive : rester
dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres,
apporter des arguments, mobiliser des connaissances,
respecter les règles habituelles de la communication.
• Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les
autres, écouter autrui, formuler et justifier son point de vue.

127 14   Ados… mais pas trop !


La liberté
Vocabulaire lexical Manuel, p. 152

• Liberté : émancipation – indépendance.


Exercice 5 à imprimer
• Égalité : parité – uniformité – équilibre.
• Fraternité : solidarité – sororité – amitié.
OBJECTIF 4. Écrit individuel. Il faut classer les mots selon leur racine.
Chercher à enrichir son vocabulaire. « Liberté » et « livre » ont un radical proche.
• Famille de « livre » : livresque – libellé – libraire – livret.
Présentation de la séquence • Famille de « liberté » : libre – libération – libérateur –
La séance s’articule autour d’une thématique afin d’amener liberticide.
les élèves à utiliser un vocabulaire précis. Les représentations 5. Écrit individuel. On associe une expression avec une
visuelles proposées dans cette page faciliteront l’accès à définition.
l’abstraction. Il est à noter que les mots se rapportant au Liberté d’expression : droit d’exprimer ses idées sans craindre
vocabulaire lexical proposé pour ce thème appartiennent à d’être agressé ou censuré • Liberté de conscience : liberté de
différentes classes grammaticales (noms, verbes, adjectifs). choisir sa religion ou de ne pas en avoir • Libre arbitre : liberté
Les exercices qui nécessitent des transformations préparent de suivre sa volonté, de faire le choix que l’on veut • Liberté
aux apprentissages futurs en intégrant différentes notions de la presse : liberté qui permet aux journaux de publier ce
linguistiques. qu’ils souhaitent • Liberté de culte : liberté de pratiquer sa
Ce champ lexical permet de s’ouvrir à d’autres cultures. religion, quelle qu’elle soit.
6. Écrit individuel. Même type d’exercice que l’exercice 5, mais
appliqué à un emblème : il faut associer les caractéristiques
Commentaires des exercices (45 min)
de la statue de la Liberté à leur signification.
1. Écrit individuel. Néanmoins, trouver un adjectif et un verbe La couronne à sept pointes : symbolise les sept continents •
de la même famille que les mots proposés peut s’organiser La torche : symbolise les Lumières (la connaissance) • Les
collectivement (demander le plus de mots possible de la tablettes : symbolisent les textes de lois, la loi.
même famille). 7. Écrit individuel, puis discussion en groupe classe. La
Liberté : libérateur, libérer • Initiative : initiatique, initier • connaissance des images, des expressions qui fleurissent
Éducation : éducatif, éduquer • Maturité : mûr, mûrir. dans la langue orale sont autant d’indicateurs de niveau de
2. Écrit individuel. Il s’agit d’associer un mot à son contraire. langue. Connaitre l’origine et le sens de celles-ci permet aux
Certains mots sont assez proches. élèves de mieux comprendre la langue et de mieux l’utiliser.
Autonomie ≠ Contrainte • Évasion ≠ Détention • Permission L’enseignant veillera à proposer aux élèves de s’exprimer sur
≠ Interdiction • Indépendance ≠ Dépendance. l’expression et de l’utiliser dans un exemple.
3. Écrit individuel. Il faut classer les mots selon que leur sens « Prendre la clé des champs » signifie « partir, s’enfuir,
se rapproche de « liberté », d’« égalité » ou de « fraternité ». s’évader, se sauver, prendre sa liberté ».

Mettre au point son récit
Écriture Manuel, p. 153

À travers l’histoire d’un bébé poussin adopté par Zorbas, un


OBJECTIFS
• Écrire un texte narratif.
chat qui parle, Luis Sepulveda aborde des thèmes forts et
• Éviter les répétitions. variés : l’amitié, la solidarité, l’acceptation de la différence
• Veiller à la cohérence des temps et des personnages. ou encore l’écologie…
Dispositif : temps de réflexion individuel, puis échange collectif.
J’observe (45 min) Réponses attendues 
Présentation du texte 1. Zorbas est tour à tour désigné par son prénom, par les
Le point de départ est un extrait du roman Histoire d’une pronoms personnels « il » et « tu », puis par le groupe nominal
mouette et du chat qui lui apprit à voler publié en 2004 par « chat fou ».
Luis Sepulveda, auteur chilien (texte traduit de l’espagnol par 2. L’emploi des différents pronoms et du groupe nominal
Anne-Marie Métailié). permet d’éviter la répétition du prénom.

CM2 128
3. Dans la phrase « Dès qu’il l’entendit ouvrir la porte », « l’ » 2. Zorbas donna de légers coups de pattes, toutes griffes
désigne l’ami de la famille venu nourrir le chat. On aurait pu rangées, pour faire avancer le poussin vers l’extrémité du
écrire « Dès que Zorbas entendit l’ami de la famille ouvrir la balcon.
porte ». – Tu vois, petit oiseau, ce balcon est comme une piste de
L’enseignant pourra faire remarquer la place du pronom devant décollage pour les avions sur laquelle tu pourras prendre
le verbe et celle du groupe nominal après le verbe. Faire ton élan. Tu vas courir le plus vite possible, battre des ailes
également distinguer le « l’ » pronom, et le « l’ » article défini, à toute allure et tu y arriveras, tu voleras… Commençons
tous deux élidés devant une voyelle (l’entendit et l’ami). par l’entraînement à la course ! Je te montre !
4. Les cris de protestation proviennent du poussin que Zorbas Le matou se plaça en bout de balcon, prit son élan et par-
cache sous le pot de fleurs afin que l’humain ne le découvre courut la longueur en trois bonds aussi aériens que le lui
pas. « Il retourna un pot de fleurs vide sur le poussin et s’assit permettait son embonpoint. Le poussin plein de bonne
dessus ». volonté l’imita mais n’alla pas plus loin que la moitié du
balcon où il s’arrêta, épuisé.
– Zorbas, c’est trop dur, trop fatigant ! Mes pattes sont
À moi d’écrire ! (30 min) trop courtes et j’ai faim, très faim !
Le chat grand noir et gros poussa un soupir résigné. Son
Matériel : cahier de brouillon/cahier de rédaction. protégé n’était pas encore prêt et la priorité immédiate
Dispositif : individuel. était de lui trouver de la nourriture. Mais que mange un
Exemples de corrigés poussin de mouette ?
En prolongement, ne pas se priver d’une lecture intégrale
1. En collectif et à l’oral, l’enseignant pourra faire évo-
du roman et pourquoi pas de visionner le dessin animé qui
quer les différentes réactions possibles de chacun des per-
en est l’adaptation.
sonnages. Il reviendra également sur les temps employés
dans l’extrait afin de garder une cohérence pour la suite
(essentiellement le passé simple pour les actions et le pré- Clic
sent pour les dialogues).
– Montre-moi un peu ce que tu caches sous ce pot de fleurs, Le moteur de recherche Qwant Junior sera une nouvelle
gros chat ! Tu n’agis pas ainsi d’habitude. fois utilisé par les élèves. Ils auront accès à une dizaine de
L’humain sortit sur le balcon, souleva avec peine le chat couvertures différentes pour le roman de Luis Sepùlveda.
grand noir et gros, puis retourna le pot. Au-delà du seul dénombrement, l’enseignant peut proposer
À la vue du poussin qui piaillait de plus belle, il eut un d’enregistrer ces images puis de les comparer, afin d’en
léger sursaut. observer les différences et les évolutions selon les périodes
– Mais que se passe-t-il ici ? Comment ce poussin s’est- et les éditeurs.
il retrouvé coincé sous ce pot ? Que pensais-tu lui faire,
vilain chat ?
Zorbas tremblait de tous ses poils… L’humain le posa
brusquement et prit délicatement le poussin dans le creux
de sa main.
– N’aie pas peur, petit poussin, je vais m’occuper de toi...

Poésie Manuel, pp. 154-155

– L’enfance vécue :
Enregistrement des poésies
• L’écolière, Maurice Carême,
• Le petit monde des enfants, Alice Cluchier ;
OBJECTIFS – Le temps qui passe et la vieillesse :
• Comprendre que la poésie est une autre façon de dire
le monde.
• Le miroir et la petite fille, Michel Luneau.
• Dégager quelques-uns des traits récurrents et fonda-
mentaux du langage poétique (exploration des ressources
du langage, libertés envers la logique ordinaire, rôle des Découverte et mise en voix (45 min)
images, référent incertain, expression d’une sensibilité par-
ticulière et d’émotions). • Livre fermé, lire les poèmes à haute voix ou faire écouter
les enregistrements disponibles sur le CD-Rom.
Présentation des textes • Livre ouvert, laisser quelques minutes aux élèves pour
Les poèmes de cette sélection ont trait à l’enfance : enfance prendre connaissance des deux pages (les questions seront lues
passée et nostalgie, dits d’enfant, enfance et temps qui passe. dans un second temps). Demander aux élèves de reformuler
L’anthologie pourra être complétée par l’enseignant avec le contenu des poèmes (cette partie doit être ponctuée de
notamment, selon le thème : réécoutes totales ou partielles des poèmes).

129 14   Ados… mais pas trop !
• Observation et analyse des illustrations : Que représentent- 3. L’enseignant proposera de procéder par étapes afin d’étayer
elles ? À quel poème se rapportent-elles ? Demander aux l’écriture du calligramme : choix de l’objet, écriture d’un
élèves comment ils auraient illustré ces deux poèmes. court texte qui l’évoque, dessin de l’objet, puis organisation
• Lecture silencieuse des poèmes, puis lecture orale par du texte en superposition au dessin.
les élèves du poème qu’ils préfèrent. Mon pouce ne me quittait jamais
fidèle au poste, partout je l’emmenais
souvent en douce, il me réconfortait
Réponses aux questions (30 min) et grâce à lui, en paix je m’endormais.
1. Le poème « Poursuite du chemin » semble écrit par un 4. Dans le poème de Jean Tardieu, la vie humaine est ramenée
enfant qui s’adresse à son grand-père : je, moi, grand-père, à l’échelle d’une journée, ce qui en souligne la brièveté.
ta main. Dans le poème « L’enfance », Gérard de Nerval Le matin, des enfants
évoque avec nostalgie ses jeunes années. Il écrit également Une heure après, des gens
à la première personne : « mon enfance, ma douce existence, Une heure après, des vieillards tremblants
mon esprit, mon cœur, mes caresses enfantines ». Le lexique 5. Andrée Chédid joue avec l’emploi des temps pour suggérer
évoque les sensations positives de l’enfance en contraste le passage du temps.
avec l’âge adulte associé à « la noirceur, [aux] épines, [aux] Aujourd’hui, c’est le grand-père qui tient la main de l’enfant
aigreurs, [à la] peine, [à] tous les maux sortis des enfers ». et le guide (emploi du présent). Plus tard, lorsque l’enfant
Le temps des verbes est le passé des souvenirs. sera devenu grand, ce sera à lui de prendre la main du vieil
2. Le calligramme « Jeanne la flemme » suggère l’eau qui homme pour l’aider et le rassurer (emploi du futur).
coule lentement, comme goutte à goutte. La rupture dans le rythme et l’écriture du poème fonctionne
La répétition du mot « flemme », puis de « attend » renforce comme une ellipse temporelle, l’espace laissé entre les mots
l’évocation de l’immobilité parfaite de Jeanne qui ne bouge matérialisant l’accélération du temps passé :
pas le petit doigt pour obtenir ce qu’elle souhaite. « Plus tard plus tard ».

Atelier de lecture Manuel, pp. 156-157


Matériel : manuel, cahier d’écriture, grille de mots mêlés.

Recommencer la lecture et comparer. Est-ce que la compré-


Support de l’exercice 5 à imprimer (mots mêlés)
hension aide à la lecture ?

OBJECTIFS Je lis plus vite (durée à déterminer par l’enseignant)


• Automatisation de la reconnaissance des mots, lecture
aisée et fluide. Travail de groupe (correction orale au sein du groupe).
• Augmentation de la rapidité et de l’efficacité de la lecture Préparer une grille corrective.
silencieuse. Proposer cette activité comme un jeu à jouer à trois élèves :
• Lire sans aide les consignes du travail scolaire. chacun choisit trois mots, puis exécute la consigne en temps
limité et chronométré. Les trois élèves s’autocorrigent.
Je lis (durée à déterminer par l’enseignant) 2. Maison : 3 fois (A5-D5-C11) ; bouche : 1 fois (D4) ;
raquette : 1 fois (C5) ; roue : 1 fois (B9) ; voiture : 1 fois
Activité à préparer individuellement, puis lecture oralisée (A8) ; pomme : 2 fois (C4-D11) ; plage : 2 fois (D6-B10) ;
devant la classe. laver : 2 fois (D3-B7) ; action : 2 fois (B5-D7).
1. Les élèves prennent connaissance des deux textes à travailler. Demander aux élèves quelle est leur méthode de lecture
– « Onomatopées » (horizontale, verticale, aléatoire…).
Les élèves s’essaient silencieusement dans un premier temps,
puis oralement, à mettre en relief les difficultés de prononciation J’observe et je comprends une image
(succession d’onomatopées et de virelangues, difficultés de (durée à déterminer par l’enseignant)
sens, de vocabulaire et de syntaxe). Passage devant la classe. Travail collectif pour permettre de donner des repères de lecture
Élaborer éventuellement des variantes de lecture (en articulant d’images et favoriser les échanges.
exagérément, en accentuant les onomatopées, en augmentant 3. • Cette image est une affiche de film (texte sous l’image qui
le rythme de lecture, etc.). indique le nom des acteurs, l’auteur de la musique).
– « Anagrammes » • Cette image veut montrer une scène de vie et attirer le spectateur.
Ce texte est très difficile car il requiert d’occulter totalement • On voit trois personnages (en gros plan) et plusieurs personnages
le sens pour être lu sans être compris, comme une langue répartis sur l’affiche (arrière-plan et sur les clichés photos du
étrangère. Préparation silencieuse de la prononciation des premier plan). Ce sont des lycéennes ou des collégiennes.
mots. Passage devant la classe. • Au premier plan : on voit quatre vignettes qui rappellent des
Faire « traduire » collectivement le texte. photos. Au deuxième plan : on voit trois jeunes filles. À l’arrière-

CM2 130
plan : on distingue d’autres élèves vêtues toutes de la même Préciser que les mots peuvent se lire de haut en bas, de bas en
façon, et une grille. haut, de droite à gauche, de gauche à droite et en diagonale
• En 1963 (précisé en haut de l’affiche). dans les deux sens.
• Tous les personnages portent des blouses. Préparer une grille autocorrective à la disposition de la classe,
4. • De cette image se dégage une atmosphère nostalgique de à l’aide du support d’exercice à imprimer.
jeunesse, d’école, de rentrée des classes.
C J K M F G P C G R
• Le « diabolo menthe » est une boisson (mélange de limonade
P O U I W J H G A U
et de sirop de menthe) qui évoque la période de la jeunesse.
V U L H I A M R R E
F L Z L N Q S A C H
Jeu (durée à déterminer par l’enseignant)
E N K G E T S N O N
5. Cette activité peut être faite en classe ou à la maison, seul R E E R N G M D N O
ou en binômes. Éviter de donner ces activités ludiques aux W R F E T W E I E B
seuls élèves plus rapides pour « combler » un temps de travail, E T R E B U P R I S
les élèves plus lents n’ayant jamais accès aux activités-jeux.
L A G A M I T I E R
Privilégier les binômes constitués d’un lecteur meilleur que
l’autre qui se répartissent les mots à trouver. P Z S J Y U Y E H O

Qu’ils sont grands, ces petits ! 
Galerie d’artistes Manuel, pp. 158-159

⦁ White Ghost de Yoshitomo Nara : artiste japonais né en


Activité « Au même moment » à imprimer
1959, ses œuvres représentent des enfants ou des animaux
associés à la culture populaire, en particulier au manga et à
OBJECTIF l’animation.
Développer des compétences en culture humaniste relatives ⦁ Jean-Michel Folon : cette aquarelle est l’une de ses
à la lecture d’image. illustrations les plus connues.

Présentation du thème Observons et échangeons


Pour illustrer le thème de la fin de l’enfance, trois œuvres
contemporaines pour permettre aux élèves de comprendre ⦁ Laisser quelques minutes aux élèves pour observer les
le lien que font les artistes entre le monde dans lequel ils reproductions.
vivent et l’art ; comment ils se saisissent de ce qui fait leur ⦁ Leur demander de décrire chacune d’elles en utilisant les mots

actualité pour en tirer leur propre représentation du monde. proposés dans la rubrique « Les mots de l’Art » ou d’autres
mots utilisés dans l’année (composition, sculpture, aquarelle,
Informations pour l’enseignant entassement, collection…).
⦁ Histoire de petites effigies est une installation réalisée en 1990. ⦁ Puis répondre à l’ensemble des questions en insistant, lors
Elle est constituée d’un tas de peluches auxquelles l’artiste a de la dernière, sur les justifications.
ajouté des habits d’enfants encadrés. Chaque peluche porte
autour de son cou, encadrée de noir, la photo d’un morceau de
Au même moment
corps : oreille, nez, doigts de pied, main… Les peluches de
souris, d’ours, de lapins aux couleurs passées ont été trouvées ⦁ Il s’agit de relier l’année de naissance de chaque artiste
au marché aux puces et sont chargées des souvenirs heureux et à un événement et à une œuvre qui a eu lieu et a paru la
malheureux de l’enfance. Chacune d’entre elles personnifie même année.
une passion ou un sentiment humain. L’artiste leur attribue un ⦁ 1943 : arrestation de Jean Moulin, Le Petit Prince d’Antoine
sobriquet : « souris-honte », « grenouille-envie », « éléphant- de Saint-Exupéry et la sortie de l’album d’Hergé, Tintin et
orgueil ». Les habits sont fixés sur le mur, dans un principe le secret de la Licorne.
d’accrochage jouant sur la répétition et le morcellement. Leur ⦁ 1934 : première rencontre entre Hitler et Mussolini à Venise
disposition semble correspondre à un ordre précis. Ainsi et sortie des Contes du chat perché de Marcel Aymé.
présentées, elles font référence aux murs d’ex-voto. L’assemblage ⦁ 1959 : scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans, entrée en
de figures et d’images de bouts de corps évoque aussi les poupées vigueur du Marché Commun et sortie de l’album de « Spirou
vaudou, la magie et prend une dimension inquiétante. et Fantasio » : Les pirates du silence.

131 14   Ados… mais pas trop !
Partie 2 Grammaire Manuel, p. 162

La phrase et les constituants de la phrase

2 Ce deuxième exercice revient sur les notions de sujet


1. Définir et reconnaitre une phrase et de prédicat en les faisant relever aux élèves. On peut les
Manuel, p. 162 mettre par équipes de deux.
a. Le lac est rempli de poissons argentés. / b. Les arbres
perdent leurs feuilles en hiver. / c. Nous dégustons une tarte
Exercices supplémentaires aux myrtilles. / d. Paul fait une randonnée en montagne.
3 ✱✱ Ce troisième exercice les amène à construire des
phrases. On peut le proposer de manière orale par équipes
COMPÉTENCE TRAVAILLÉE
de deux, où chacun devra faire une proposition et la faire
Identifier les constituants d’une phrase simple en relation
avec son sens. valider par son camarade.
Exemple de corrigé : La fête commence. / L’avion décolle. /
Les élèves jouent au football. / Mes grands-parents viennent
OBJECTIFS
ce week-end. / L’ouverture du musée a lieu ce samedi.
• Reconnaitre une phrase.
• Reconnaitre les éléments d’une phrase : thème et prédicat.
• Construire des phrases simples. Je cherche
4 Exercice qui peut être donné aux élèves les plus rapides.
SÉANCE 1 : Solution : Je suis « le chef du troupeau ».
Découverte de la notion (15 min)
Les élèves ont déjà abordé la notion de phrase au CE2 et au J’écris
CM1. Il s’agit de réactiver leurs connaissances en insistant
5 Cette situation d’écriture peut être donnée par petits
sur l’obligation de la présence de la majuscule, de la ponc-
groupes avec les solutions trouvées mises en débat de manière
tuation et du sens. Cette leçon doit amener les élèves à la
à bien repérer quel est le sujet, quel est le prédicat de chaque
construction et à l’emploi pertinent de phrases simples avec,
phrase. On peut aussi imaginer leur donner des bandes de
pour finalité, une meilleure compréhension des textes lus et
couleur, une pour le sujet, une pour le prédicat et afficher
une bonne utilisation de la langue orale.
ainsi toutes les solutions possibles au tableau.
Exemple de corrigé : Le carnaval verra tous les élèves dégui-
Cherchons sés en animaux. / La fête de fin d’année se déroulera dans
Cet extrait utilise des morceaux de phrases à assembler. On la cour de l’école. / Les élèves de CM2 iront voir un spec-
pourra préciser que les morceaux bleus sont à associer, puis tacle au mois de décembre.
les roses ensemble.
Réponses attendues
1. Le loto des écoles aura lieu le dernier vendredi de
novembre. 2. Distinguer les types
2. Le loto se déroulera dans la salle des fêtes. et les formes de phrase
Manuel, p. 163
SÉANCE 2 :
Mise en pratique de la notion (30 min)
Exercices supplémentaires
Je m’entraine
COMPÉTENCE TRAVAILLÉE
1 ✱Ce premier exercice doit permettre aux élèves d’énon- • Identifier les constituants d’une phrase simple en rela-
cer les caractéristiques d’une phrase : majuscule, ponctua- tion avec son sens.
tion et sens. Il peut être utile d’afficher chaque phrase et de
la mettre en débat de manière collective, avec correction par OBJECTIFS
un élève ou une équipe. • Identifier et construire les phrases affirmatives et les
le miroir s’est brisé : pas de majuscule ni de ponctuation. / phrases négatives.
Qu’en penses-tu : une majuscule mais pas de signe de ponc- • Construire des phrases simples déclaratives, injonctives,
tuation à la fin. Il manque le point d’interrogation. / Le sable exclamatives, interrogatives.
du désert a recouvert les tentes : pas de signe de ponctua-
tion à la fin. / Le est né bébé en avril. : cette suite de mots SÉANCE 1 :
n’est pas une phrase car elle n’a pas de sens. Les mots sont Découverte de la notion (15 min)
dans le désordre. « Le bébé est né en avril. »/ tu ne dois pas Les élèves ont déjà abordé les types et formes de phrase au
oublier de prendre rendez-vous. : pas de majuscule. CE2 et au CM1. Il s’agit de réactiver leurs connaissances en

CM2 132
insistant sur l’intention. Cette leçon doit amener les élèves passer oralement quelques élèves qui devront dire les phrases
à la construction et à l’emploi pertinent de phrases simples avec la bonne intonation.
avec, pour finalité, une meilleure compréhension des textes Réponses attendues
lus et une bonne utilisation de la langue orale. Tu ouvres le coffre aux trésors.
➜ exclamative = Tu ouvres le coffre aux trésors !
Cherchons ➜ injonctive = Ouvre le coffre aux trésors.
➜ interrogative = Est-ce que tu ouvres le coffre aux trésors ?
Cet exercice propose quatre phrases de types différents
(injonctive, exclamative, déclarative, interrogative). Il est
proposé aux élèves de les distinguer à partir de leur ponc- Je cherche
tuation et de leur intention.
4 Cette situation de recherche est faite pour que les élèves
Réponses attendues
se rendent comptent que parfois le verbe donne l’intention et
1.  Les phrases se terminent chacune par un point diffé-
peut changer le sens sans qu’on ait besoin de la forme néga-
rent parce qu’elles n’expriment pas la même intention :
tive. Il sera judicieux de mettre les élèves par deux ou trois
un ordre, une exclamation, une déclaration, une question.
et d’insister sur le fait qu’on veut obtenir le même sens avec
2. Il n’a pas posé une question car il donne un ordre, parce une forme affirmative.
que sa demande attendait une réponse urgente.
Réponses attendues
Les quatre phrases ne sont pas proposées à la forme néga-
Nous n’y arriverons peut-être pas. = Nous échouerons
tive. On pourra rappeler la structure de négation en deman-
peut-être.
dant aux élèves de transformer les phrases affirmatives en
phrases négatives. Je n’ai pas pensé à prendre les clés. = J’ai oublié de
prendre les clés.

SÉANCE 2 : J’écris
Mise en pratique de la notion (30 min)
Cette situation d’écriture pourra être travaillée par petits
Je m’entraine groupes et les réponses lues oralement collectivement.
Exemple de corrigé : Nous souhaitons avoir des jeux pour
1 ✱Cet exercice propose quatre phrases de types diffé- la cour de l’école. Installez-nous un toboggan. Pouvez-vous
rents (injonctive, exclamative, déclarative, interrogative). Il nous donner des cordes à sauter ? Un terrain de foot, ce
est proposé aux élèves de les distinguer à partir de leur ponc- serait trop chouette !
tuation et de leur intention.
Réponses attendues
1. Pour réactiver les connaissances des élèves, cet exercice
propose de relier chaque phrase à son intention.
3. Phrase simple
Je n’aime pas Exprimer son émotion
le football.
⦁ ⦁
(exclamative).
et phrase complexe
Manuel, pp. 164-165
Mets ton Poser une question
⦁ ⦁
manteau. (interrogative).

Énoncer une information Exercices supplémentaires


As-tu faim ? ⦁ ⦁
(déclarative).
Donner un ordre
Quel match ! ⦁ ⦁ COMPÉTENCE TRAVAILLÉE
(injonctive).
• Identifier les constituants d’une phrase simple en rela-
2 ✱Cet exercice donne quatre phrases de quatre types dif- tion avec son sens.
férents (on pourra le préciser aux élèves), puis ils doivent les
mettre à la forme négative. On pourra les mettre par deux OBJECTIFS
pour favoriser le débat. On pourra aussi, au moment de la • Comprendre la distinction entre phrase simple et phrase
mise en commun, faire remarquer que la forme négative ne complexe.
modifie pas le type de phrase. • Écrire des phrases complexes.
Réponses attendues
Ferme cette fenêtre. = injonctive ➜ Ne ferme pas cette SÉANCE 1 :
fenêtre. / Il fait froid. = déclarative ➜ Il ne fait pas froid. / Découverte de la notion (15 min)
On gèle ! = exclamative ➜ On ne gèle pas. / As-tu mis le
Les élèves ont déjà abordé les notions de phrase simple et
chauffage ? = interrogative ➜ N’as-tu pas mis le chauffage ?
phrase complexe au CM1. Il s’agit de réactiver leurs connais-
3 Cet exercice pourra être donné aux élèves ou aux
✱✱ sances. Cette leçon doit amener les élèves à la construction
groupes les plus rapides. On peut aussi envisager de faire et à l’emploi pertinent de phrases complexes avec, pour fina-
lité, une meilleure compréhension des textes lus et une bonne
utilisation de la langue orale.

133   Grammaire (phrase) 
d. Le vent est violent : des bourrasques font perdre l’équi-
Cherchons libre. = 2 propositions séparées par « : »
Cet exercice a pour objectif d’attirer l’attention des élèves e. As-tu du linge à laver que je lance une machine ? = 2 pro-
sur quatre phrases dont trois sont complexes, en insistant positions séparées par « que ».
sur le nombre de verbes conjugués dans une phrase et en 4 ✱On pourra faire travailler les élèves par groupes de
faisant remarquer ce qui sépare les propositions. On pourra deux sur cet exercice et confronter ensuite les réponses des
ainsi rappeler que, dans une phrase complexe, il y a autant groupes pour vérifier les solutions.
de propositions que de verbes conjugués et que dès l’instant – Deux propositions séparées par un signe de ponctuation :
où il y a plus d’un verbe conjugué, on est face à une phrase « Ils sont surnommés les "oiseaux-mouches" : ce sont les
complexe. On devra aussi montrer aux élèves que ce qui seuls oiseaux à savoir voler en marche arrière. »
sépare les propositions est soit un signe de ponctuation, soit – Deux propositions séparées par un mot de liaison : « Le
un mot de liaison. pinson est un oiseau migrateur qui niche dans l’est des États-
Réponses attendues Unis et au Québec. » ou « De taille minuscule, il a un vol très
rapide et il passe de fleur en fleur pour trouver du nectar. »
1. On compte deux verbes conjugués par phrase, sauf dans
« La musique retentit. », où il n’y en a qu’un. 5 ✱✱Cet exercice pourra être donné en réinvestissement
2. Dans les trois phrases qui ont deux verbes conjugués, les du précédent ou aux plus rapides, selon le groupe classe.
parties sont séparées par des mots de liaison (« quand », a. La tempête est si violente / qu’elle emporte