Vous êtes sur la page 1sur 21

Quelques témoignages du 23 mars 2011

Exposé sur le ministère de la tente


Église, nous avons quelques témoignages que nous allons lire au commencement et à la fin des
commentaires. Ce sont des témoignages du grand réveil de la manifestation de la Charité des
Sept Tonnerres. Ce sont des expressions en retour des gens disant que nous sommes dans la
partie du milieu de la tente. Donc ils veulent s’exprimer par des témoignages. A partir de
maintenant c’est comme une réunion de témoignages en continu.

Notre premier témoignage vient du Frère Timothy Redhead :

Louez-le !

Eh bien, je dois dire combien j’ai été béni d’entendre le message de mercredi soir,
(mercredi passé) : Lève-toi, resplendis, la vision de la tente partie II. Vraiment, ce n’était
pas entendre un message, mais plutôt expérimenter une visitation d’une autre
dimension. C’était surréel. C’était déconcertant. C’était un avant-goût unique de
langues de feu. Savez-vous vraiment ce qui s’est produit ? Savez-vous combien la
Parole était riche ? Ce n’était pas un chef-d’œuvre [‘masterpiece’ littéralement :
pièce de maître. Le frère fait un jeu de mots.  ] mais des pièces, des morceaux du
Maître, de grands morceaux, des morceaux divins du Maître. Formidable. Inoubliable.
Vraiment le petit livre est de retour dans la main du deuxième fils d’Adam. Nous
sommes allés à l’Ange. Nous avons pris le livre. Le livre nous a parlé dans des vagues
de gloire. Et maintenant, je parle en charabia, d’une autre planète. Parce que c’est
comme cela que je me sens. Excusez-moi. Mais c’est trop chaud ! C’est trop pour ne
pas m’identifier avec cela. (Vous devez témoigner.) - Écoutez, il dit : - Nous devons
entendre ce son à nouveau. Une fois ce n’est pas suffisant. Ça doit être digéré
pleinement ou nous le manquerons. Frère, pour moi, cette visitation en elle-même
était un point tournant pour l’Épouse. Ces voix seront une voix à la résurrection.
Messieurs, est-ce l’heure ? Y sommes-nous déjà ? Est-ce la saison pour que nos
gémissements cessent ?

Que Dieu vous bénisse Frère Coleman.

Frère Timothy Redhead.

Croyez-moi, notre frère est excité. Notre prochain témoignage vient de Frère Gabriel Atshuton
de l’Ouganda :

Chers saints, je vous salue dans le Nom de Notre Seigneur Jésus-Christ. Après les
récents services, je ne peux simplement pas me taire. Je dois rendre témoignage, par
un témoignage.  
Je ne peux simplement pas exprimer par des mots, la révélation qui se dévoile ; c’est
au-delà de l’intellect humain. Cela ne peut absolument pas être un homme. (Amen ! à
notre frère ) Merci à notre bien–aimé, pasteur Frère Ben Achut d’avoir indiqué le
fleuve de Dieu qui coule de l’Église Locale Chrétienne de New York où s’abreuvent
toutes les semences prédestinées. Je me suis demandé comment aurais-je pu
reconnaître que Michael est ici sans la connexion. Souvent j’ai entendu Frère Coleman
dire « Qui dites-vous que c’est ? » Aujourd’hui je dois faire connaître ma réponse, tu

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 1


es le Christ, le fils du Dieu Vivant, Joseph Perfection. La Colonne de Feu a revêtu la
chair et a conduit l’Èpouse en trois phases.
Dans Une fois encore, Seigneur, Frère Branham dit, citation : « Je suis un prophète selon
Malachie 4 » - à New York City.
Je n’étais pas là en 1963, je n’étais même pas né. Mais je suis heureux d’être ici
maintenant. Il va s’identifier à nouveau comme la voix de l’Archange dans la même
ville. Maintenant même du 10 novembre 1964, Jacob Grâce, Joseph Perfection, le 26
décembre 1965, le Cri du Roi est dans le camp, le 9 juin 1974, le 20 septembre 74, en
continuant jusqu’au 27 juin quand un autre tournant a été pris. Plusieurs tournants ont
été pris. Au point où le diable est complètement désorienté. Il va par là et nous allons
comme ci, puis comme ça. Et il regarde toujours là-bas, il est descendu dans les
égouts quelque part. J’aime cela. Le diable a perdu la piste. Penn Harris, 6 et 9 - une
révélation de l’affection fraternelle, Lille-France, la manifestation de l’affection
fraternelle. Le 3 octobre, Dieu a élevé l’étendard par l’Écriture sur le mur jusqu’au
temps de la vie. La mise en accusation des critiques, les explosions, ceci est purement
la pensée de Christ. Frère Branham a dit dans Les douleurs de l’enfantement, 1965 :

Moïse n’aurait pas pu apporter le message de Noé, pas plus que Jésus n’aurait pu apporter le
message de Noé. Parce que c’était un autre âge. Les anciennes semences étaient la vie, mais
elles ont servi leur but et sont parties, mortes dans la transformation de l’ancien au nouveau
où la vie se trouve. Mais qu’est-ce qui inquiétait les gens ? Ce qui les inquiète aujourd’hui ?
Nous ne bâtissons pas un mur comme nous avons commencé le message de Luther pour
descendre dans une ligne droite au message pentecôtiste ; nous tournons des coins. Nous
bâtissons un bâtiment, la Parole de Dieu est le plan. N’importe qui peut faire une ligne droite,
mais il faut un maçon pour tourner un coin. Il faut la Puissance de Dieu pour faire cela ;
amen. Il faut un oint du ciel pour être envoyé à faire cela. Cela a été ainsi dans chaque âge.

Il faut un maçon pour tourner un coin. Qui s’avance par la foi : je vous place ici. Le
reste s’en va par là, l’Épouse : un angle droit par ici. Continuons le témoignage du
frère, amen. Dans l’âge de l’Épouse, Frère Coleman, un homme de foi rugueux, un
véritable don de Dieu à l’Épouse du temps de la fin. Puisse Dieu récompenser le
ministère entier de LCL de New York - Pennsylvanie qui a reconnu ce grand don et qui
se rassemble derrière. Dieu nous a bénis avec un don de Daniel qui est capable de lire
l’Écriture sur le mur, Frère Julian Brunelle. Le diable a essayé de le mettre dans la
fosse aux lions, mais le Dieu qui a fermé les bouches des lions a donné une promesse,
qu’il ne mourrait pas mais vivrait pour voir une Église Parfaite. 2011 vraiment, l’année
de mes rachetés est venue. Une autre année du jubilé est ici. Les captifs comme moi,
s’en vont libres ! Pas étonnant que tout l’enfer est secoué. Le Septième Sceau a été
identifié à la Venue du Seigneur. Le réveil est en cours ! C’est le temps pour l’action.
Nous avons été libérés de l’incrédulité et nous pouvons dire : maintenant nous sommes
les fils de Dieu. Maintenant la foi est la substance des choses qu’on espère, l’évidence
les choses invisibles. C’est un temps glorieux pour l’Épouse. Joseph vient, les cloches
du jubilé sonnent. Le secret est révélé. La Parole est dans l’Épouse comme Elle était
dans Marie. Et elle est prête, elle est prête à donner naissance à ce fils de Dieu
Parfait. J’ai le droit de crier, j’ai le droit de sauter de joie, car ma pleine rédemption
est venue. Et si je me tais maintenant, ah ! les pierres vont crier. Pourquoi ? Parce que
le Messie est ici maintenant ! Dieu vous bénisse – Frère Gabriel

Comment pouvez-vous rester tranquilles ? Comment pouvez-vous ne pas être emballés ? Oui,
le diable va vous insulter par tous les moyens. Peu importe. Tournez-vous par ici, tournez-vous
Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 2
par là. Et ce démon ne peut pas arrêter ce que Dieu a commencé. Sarah, je vais revenir au
temps marqué. Gloire à Dieu !

J’ai passé La tente de la rencontre en 2008 ou 2009. Cependant la Parole ne vous était pas
ouverte. Maintenant c’est en saison. Vous devriez beaucoup mieux comprendre pourquoi
Frère Branham a eu un ministère de la tente comme il explique que Moïse en a eu un, lui aussi.
Donc, nous allons directement aux extraits. Nous reviendrons après avec d’autres
commentaires, des témoignages. Puis nous aurons un extrait final qui sera diffusé ce soir.

[Extrait]

L'ange du Seigneur visite Frère Branham comme annoncé à Thomas R. Nickel.


Au début, quand l'ange du Seigneur m’est apparu pour la première fois et m’a dit
comment je devais prêcher, que je verrais une lumière, que j’entendrais une voix
parler, et que j’aurais des visions- mes frères ministres de ma propre dénomination
m’ont dit que c'était du diable. Les églises sœurs m’ont dit que ma théologie était
mauvaise, parce que les jours des visions et des miracles étaient passés. Ils ne
savaient pas que Dieu avait promis dans la Bible qu'Il visiterait la terre avec des anges,
des prophètes, des miracles, des signes et des merveilles, comme il le fait à la
jonction de chaque âge. Il y a sept différentes jonctions et nous sommes à la
dernière jonction avant le Millénium!
J'ai décidé de faire comme le Seigneur m'avait dit, et j'ai commencé à prêcher selon
Sa direction. J'ai réalisé qu'il y a trois dangers auxquels un ministre doit faire
attention : la popularité, les femmes et l'argent. Je ne craignais pas les deux
premiers, mais j'avais peur de l'argent. Ainsi, en 1946, j'ai promis au Seigneur que s’il
venait un temps où jamais je devais être stressé pour une question d'argent,
j’abandonnerai le champ missionnaire. J'ai promis de Le servir aussi longtemps que
les réunions s’auto-financeraient. Mais dans le cas contraire, j’abandonnerais pour
rentrer à la maison.
Pendant neuf ans, le Seigneur a pourvu à tous les besoins sans que j’aie un souci
d’argent. Puis, en 1955, dans chacune de mes trois plus grandes réunions, les revenus
ont tant chuté occasionnant ainsi de grands déficits.
En dernier lieu, le fils de ma femme et sa petite fille sont arrivés à la cabine où j'étais
resté. Il était environ deux heures du matin et je leur ai demandé d'aller se coucher,
puis je suis allé du côté de la montagne, je m’agenouillai et je criai à Dieu. Je devais
quitter le champ missionnaire! Trois fois de suite les réunions avaient été déficitaires.
Ce n'était pas ma promesse à Dieu. J'ai promis à Dieu que quand les réunions
commenceraient à être déficitaires que je rentrerai à la maison. Donc je devais
garder ma promesse. Quand je suis retourné à la cabine, ma femme a vu que j'avais
pleuré et m'a demandé «Billy, qu'est-ce qui se passe avec toi?» Je ne pouvais pas me
décider à lui dire que j'allais quitter le champ missionnaire des services de guérisons
divines, donc je lui dis: «Oh, ça va bien!»
Alors que nous roulions de la Californie vers l'Est, j'ai essayé de le dire à la famille en
Arizona, à nouveau au Texas, et à travers le pays, finalement je leur dis alors que nous
approchions de la maison à Jeffersonville Indiana. Billy Paul a dit: «Papa, je suis
certain que tu ne vivras pas! Il y a quelque chose dans la Bible que Paul a dit:
«Malheur à moi si je ne prêche pas l'Évangile!» J'ai dit: «Mon fils, je n'ai jamais dit que

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 3


j'allais cesser de prêcher l'Évangile, j'ai l'intention de le faire aussi longtemps que Dieu
me gardera, mais je veux quitter le champ de l'évangélisation et des guérisons!»
Billy Paul a demandé: «Tu veux abandonner ces grandes réunions outre-mer à cause de
l'argent? Dieu ne t'a pas dit de faire cela, c'est ta promesse.» J'ai répondu: «Mais un
homme d'honneur gardera sa parole! J'ai fait une promesse à Dieu et je dois la tenir!»
Le lendemain matin, ma femme et moi, nous nous sommes levés tôt, et j'étais assis au
bord du lit, tenant ma tête avec les deux mains. J'ai dit à ma femme: «Eh bien,
chérie, aujourd'hui je vais aller voir chez Jesse Mitchler et lui demander s'il veut me
redonner mon ancien emploi dans la compagnie d'électricité d'Indiana pour patrouiller
les lignes. »
Soudain, j'ai regardé dans la chambre et j'ai vu deux petits enfants venir vers moi,
tirant un petit chariot avec de veilles roues en bois. Les enfants étaient au teint foncé
et les yeux et cheveux noirs, presque nus. Ils ressemblaient à des petits enfants
mexicains. Je pouvais entendre ma femme marcher dans la pièce, je dis: «Chérie, ne
les vois-tu pas? C'est ce que je veux dire par de pauvres petits enfants!»
Alors que j'avançais plus profondément dans la dimension de la vision, je me suis
éloigné de ma femme pour aller là où j'ai rencontré Miner Arganbright. Il a dit:
«Frère Branham, les cartes de prière sont toutes données, et nous avons fait un
chemin pour que vous puissiez entrer et sortir de la réunion.» Quelqu'un était avec
Frère Arganbright, et alors que je marchais après eux, je suis entré dans l'arène, un
vaste auditoire, rempli de gens. Ils étaient de peau foncée comme les petits enfants.
C'était quelqu'un d'autre qui leur parlait à ma place. J'ai demandé à un homme à côté
de moi: «Qui est cet homme qui parle?» Il répondit: «Ils l'ont mis là-haut.» J'ai
demandé: «Qui, ils?» Alors l'homme qui parlait à ma place, a congédié l'auditoire et
tout le monde a commencé à partir.
J'ai crié: «Oh, ce n'est pas juste, où est l'appel à l'autel?» Un homme est venu vers moi
et dit: «Tout va bien, Frère Branham, nous avons prélevé l'offrande.» J'ai dit: «Depuis
quand prélever l'offrande est plus important que l'appel à l'autel?» Il y a des milliers
d'âmes qui peuvent être gagnées pour Christ, et il les congédie!» La pluie a commencé
à tomber et j'ai dit: «Maintenant regardez, il commence à pleuvoir et toutes ces âmes
sortent et ne peuvent pas revenir!» L'homme a répondu: « Oh, vous devez leur parler
cet après midi.» J'ai demandé: «A quelle heure a-t-il annoncé que je dois prêcher?» Il
répondit: «N'importe quand.» «N'importe quand?» J'ai crié: «Il n'y aura même pas une
douzaine de personnes ici!» Et alors sur mon côté droit, derrière moi, un genre de voix
tendre mais ferme a demandé: «Est-ce que notre Seigneur n'est pas resté avec douze-
quand des milliers L'ont quitté, après qu'Il ait commencé à leur dire la vérité?» J'ai vu
une main bouger devant moi, de mon côté droit, et en même temps, il m'a semblé
aller dans une dimension encore plus élevée. Je n'entendais plus Meda, ma femme,
dans la chambre. Je me tenais à côté d'un magnifique lac, je n'ai jamais vu une eau
aussi claire de ma vie.
Quand j'ai commencé dans le ministère, il y a neuf ans, j'avais vu une vision et
j'attrapais un poisson, mais le poisson avait des gros points noirs et blancs qui n'avaient
pas l'air correct. Mais là, dans cette vision j'ai vu dans cette belle eau pure, de belles
truites arc-en-ciel, et le lac était extrêmement grand. Tout autour se tenaient des
centaines et des centaines de ministres qui attrapaient des petits poissons. Dans mon
cœur j'ai dit: «Je suis aussi bon pêcheur qu'eux, ou même meilleur qu'ils le sont.» Je
voulais attraper le grand et magnifique poisson, et j'ai préparé ma ligne et l'appât.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 4


Alors, de mon côté droit, derrière moi, est venue la même voix de l'Ange du Seigneur,
qui me parle depuis que je suis un enfant. Il m'a dit: «Je vais t'enseigner comment
pêcher; mais tu dois rester tranquille, ne dis rien à ce sujet!» J'ai répondu: «Je le
ferai.» Il dit: «Concentre-toi sur ton appât.» Ce que je fis. Alors Il dit: «Maintenant,
pour attraper ces gros poissons, tu dois aller dans l'eau profonde.» J'ai lancé de toutes
mes forces et la ligne est allée de toute sa longueur. Il dit: «C'était bien!»
Comme l'hameçon s'est enfoncé au fond de l'eau claire, Il a dit: «Maintenant, tire
doucement pour attirer l'attention des petits poissons. Ensuite tire plus rapidement et
retire-leur l'appât, et le gros poisson le prendra après eux quand il aura vu que les
petits poissons le poursuive.
Souviens-toi, reste tranquille et ne parle de cela à personne! Pour le Troisième Pull,
tiens ta ligne droite, prêt à les attraper!» J'ai dit: «Je comprends.» Tous les ministres
ont commencé à venir vers moi en disant: «Frère Branham, vous savez attraper le
poisson.» Je répondis: «Oh, oui, je sais comment le faire.» Alors j'ai essayé de leur
expliquer la méthode exacte qui m'avait été dictée par l'Ange du Seigneur. Je suis
devenu si excité, essayant de montrer aux ministres comment pêcher, que j'ai tiré
l'hameçon complètement hors de l'eau, attrapant un poisson d'à peu près la grosseur
de l'appât. Il semblait que la peau du poisson était tendue serrée autour de l'appât.
Je me demandai comment j'allais arriver à l'enlever.
L'Ange du Seigneur, qui était derrière moi, est venu, sur mon côté droit, directement
en face de moi – le même que j'ai toujours vu – un homme grand, fort, la taille d'un
homme d’environ 100 kg, de grands bras, vêtu d'une robe blanche, pied nus, les
cheveux foncés. Il m'a regardé droit dans les yeux, Il a dit: «Exactement ce que je
t'avais dit de ne pas faire!» J'ai pensé: «C'est ma fin!»
Il dit: «La première fois, je t'ai dit de tirer lentement, et de rester tranquille, c'était
quand je t'ai fait connaître les maladies des gens quand ils mettaient leurs mains dans
la tienne. Le deuxième pull, quand Je t'ai dit de tirer plus vite et de rester tranquille
et de ne pas en parler, c'était quand Je t'ai donné des visions au sujet des secrets des
cœurs des gens, et alors que tu prédisais ce que Je te disais, J'ai fait ce que Je t'avais
dit. Au lieu de rester tranquille sur ces choses, tu es allé sur la plate-forme et tu as
fait une démonstration publique de ces dons Divins. Regarde ce que tu as causé:
beaucoup d'imitations charnelles!»
J'ai commencé à pleurer vraiment fort. J'ai dit: «Je suis désolé, Monsieur, d'avoir fait
cela!» Ma ligne était emmêlée autour de mes pieds. J'avais l'hameçon dans ma main
et je pleurais, j'ai commencé à tirer la ligne avec mes dents, essayant de l'arranger.
Alors Il m'a regardé très sévèrement et Il a dit: «N'emmêle pas ta ligne dans ce temps-
là!» J'ai dit: «Je vais essayer de ne plus l'emmêler, Gentil Monsieur!»
Ensuite il semblait que je montais encore dans une dimension plus élevée. La ligne que
je tenais dans les mains devint l’œillet d’une chaussure, d’un diamètre d’environ
3mm. J’essayais de mettre ce lacet de 12mm dans un de ces œillets de 3mm, et
j’avais cassé plusieurs brins du lacet. L’Ange du Seigneur était toujours debout devant
moi et il me demanda gravement, mais avec gentillesse : « Qu’essaies-tu de faire ? »
Je répondis : « J’essaie de lacer cette chaussure. » Il dit : « Tu utilises le mauvais
bout du lacet. »
J’ai regardé l’autre bout du lacet et j’ai remarqué qu’il était plus fin et entouré d’un
embout métallique qui entrerait facilement dans l’œillet. J’ai dit : « Oh, je suis
désolé, Monsieur, je n’avais pas remarqué que j’utilisais le mauvais bout. » Il dit :

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 5


« Tu ne peux pas enseigner des choses surnaturelles à des bébés sans provoquer des
comparaisons charnelles. »
Alors je me suis senti grimper dans une dimension encore plus élevée. Je me tenais
dans les airs, dans la plus grande tente que j’aie jamais vue de ma vie. J’étais au-
dessus des gens, et la plate-forme était en dessous de moi. Je venais de terminer de
prêcher et j’avais fait l’appel à l’autel. Il y avait des centaines de gens qui étaient là
les mains levées en l’air, en pleurant. J’essayais de faire descendre mes pieds là où
ils étaient, mais je restais en l’air.
Un homme d’apparence très gentille, et à l’aspect agréable, s’est avancé devant les
gens et a dit: “Chers amis, pendant que notre Frère Branham se repose un moment
après ce merveilleux appel à l’autel, nous allons former la ligne de prière à droite.”
Une ligne de prière s’est formée complètement autour de la tente, à l’intérieur,
jusque dans la rue, aussi loin que je puisse voir.
A l’intérieur de la tente, j’ai vu une toile tendue sur une hauteur d’environ 1m20, et il
y avait une porte dans cette clôture de toile. A l’intérieur de cette clôture, il y avait
une petite pièce en bois, carrée. Une dame se tenait à l’entrée de la clôture en toile,
elle prenait le nom et la carte de prière d’une dame qui était couchée, sur une civière
avec des roulettes.
J’ai entendu le bruit familier ‘swishhh’ fait par la lumière qui accompagne mon
ministère, et je L’ai vue partir de moi vers la petite pièce. L’Ange du Seigneur était
toujours debout près de moi dans les airs. Il m’a dit : « Je te rencontrerai là ! » J’ai
vu sa main indiquer la petite pièce. Il ajouta : « C’est le Troisième Pull ! » J’ai dit :
« Je ne comprends pas ceci. » Il répondit : « Là, à l’intérieur, je te rencontrerai ! »
J’observais et je vis la dame malade sortir par une porte du côté opposé de la petite
pièce. Elle n’était plus sur sa civière, elle la poussait. Une dame se tenait là pour
prendre son témoignage sur un enregistreur et demandait ce qui était arrivé dans la
petite pièce. Elle répondit : « Je ne sais pas ! » Ensuite l’homme est sorti, portant ses
béquilles. La dame lui a demandé ce qui était arrivé dans la petite pièce, et il
répondit : « Je ne sais pas ! »
L’Ange du Seigneur dit: “Ceci ne sera pas une démonstration publique! N’est-il pas
écrit dans les Ecritures de notre Seigneur, les paroles suivantes : « Quand tu pries,
entre dans ton lieu secret, et quand tu auras fermé la porte, prie ton Père qui se
trouve dans le secret ; et ton Père qui voit dans le secret te récompensera
publiquement ? » Ne soyez pas comme les hypocrites qui font une démonstration
publique mais entre dans le secret, dans ta chambre ! »
Ensuite l’Ange du Seigneur et moi sommes descendus dans la petite pièce. Ce qu’Il
m’a dit là, je devrai le garder secret le reste de ma vie !
Que Dieu vous bénisse !

Pourquoi les gens sont si ballottés? William Branham, 1er janvier 1956

31 Alors Il m’emmena et je vis une immense tente. Je n’avais jamais vu de tente


pareille! Elle était remplie et entourée de gens. Et je sortis vers... C’était comme
si je me tenais au-dessus des gens, regardant en bas, où je venais de faire un
appel à l’autel; et des centaines et des centaines de personnes

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 6


pleuraient et se réjouissaient après avoir accepté le Seigneur Jésus comme leur
Sauveur.

32 Je regardai et j’entendis un homme se lever et dire: «Appelez la ligne de


prière.» Et les gens commencèrent à se mettre en file de ce côté-ci, sur ma
gauche, tandis que je regardais vers l’estrade, et la ligne de prière se forma
jusque dans la rue. Je remarquai à ma gauche (ce qui aurait été ma droite, si

j’avais été sur l’estrade), une petite construction en bois. Et je vis cette Lumière
que l’on a tous en photo, vous savez, qui est toujours dans les réunions; je vis
donc cette Lumière me quitter, aller vers cette construction et y entrer. Et une
Voix me dit: «Je te rencontrerai là-dedans; ce sera le troisième

Pull.» Je dis: «Pourquoi?»

33 Il dit: «Eh bien, ce ne sera pas une démonstration publique comme les autres.»
Et je revins à moi-même.

Qu’est-ce qu’une vision? William Branham, 8 avril 1956

124 Et alors, quand Il a dit ça, au même moment, j’ai senti que je m’élevais plus
haut, très haut. Et quand on m’a déposé, là j’étais sous une immense tente, et je
me trouvais au-dessus. Je n’avais jamais vu une tente pareille!

125 Et je venais de faire un appel à l’autel, semble-t-il, en bas, à l’autel. Et


pendant que j’étais en bas, j’ai regardé, et il y avait des centaines de gens
debout autour de l’autel, qui pleuraient, parce qu’ils avaient accepté le Seigneur
Jésus. Et ils pleuraient bruyamment. Et j’ai dit : “Oh, ça, c’est beaucoup mieux.”

126 Et un monsieur très gentil s’est avancé sur l’estrade, il a dit : “Pendant que
Frère Branham se repose pendant quelques instants,” il a dit, “nous allons
former la ligne de prière.” Il a dit : “Que toutes les personnes qui ont des cartes
de prière, à partir de tel numéro, viennent se placer sur la droite.” Eh bien, j’ai
remarqué que cette ligne de prière, semble-t-il qu’elle faisait le tour de la tente,
continuait à l’extérieur, et descendait la rue. Toute une ligne de prière!

127 Et j’ai jeté un coup d’oeil, ça se trouvait à ma gauche à ce moment-là; et ce


serait à ma droite, si j’étais debout sur l’estrade, ce serait de ce côté-là. Il y
avait une toile tendue là. Et, derrière cette toile, il y avait une petite
construction carrée, d’environ douze pieds [trois mètres soixante-cinq] de large

par vingt pieds [six mètres] de long, quelque chose comme ça. Eh bien, j’étais là
à regarder ça.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 7


128 Et j’ai vu qu’ils faisaient venir une dame qui était sur une civière. Et il y
avait là une dame qui notait son nom et tout, avec... sur une—sur une feuille. Et
alors, quelqu’un est venu la chercher, et l’a fait passer à l’intérieur. Et l’homme
qui venait après, lui, il avait des béquilles. Je les vois passer à

l’intérieur de cette petite construction.

129 Et à l’extérieur, la dame est ressortie en criant à tue-tête, en poussant sa


civière. Et la...

130 Alors une autre dame, qui était de l’autre côté, une femme qui semblait avoir
les cheveux plutôt bruns, a dit : “Qu’est-ce qui s’est passé?”

131 Elle a dit : “Je ne sais vraiment pas.” Elle a dit : “Je ne pourrais pas vous
dire ce qui s’est passé.” Elle a dit : “Ça fait vingt ans que je suis paralysée. Et,
regardez, je—je me sens comme si je—je—je n’avais jamais été malade.”

132 Et juste à ce moment-là, voilà l’homme qui sort, en bondissant et en sautant,


ses—ses béquilles à la main. Et je—j’ai regardé ça. Et juste à ce moment-là...

133 Maintenant, voici quelque chose. Soyez très attentifs. Il y a une différence
entre l’Ange du Seigneur et cette Lumière. En effet, j’ai entendu quelque chose
qui se déplaçait, comme Cela le fait quand Cela vient ici sur l’estrade, le soir, ça
faisait comme “wouhh, wouhh, wouhh!”, et c’était comme

un Feu qui se déplaçait en battant l’air, une longue flammèche qui dansait.

Cela m’a quitté, et C’est descendu, est passé juste au-dessus de cet auditoire, est
allé se placer au-dessus de cette petite construction, et s’est posé dessus. Et
alors, à ce moment-là, Celui qui se tenait près de moi, derrière moi, la même
Voix, la Voix de l’Ange, Il a dit : “Je te rencontrerai là-dedans. Et ceci est le
Troisième Pull, mais personne n’en saura rien.”

134 Et j’ai dit : “Eh bien, je ne comprends pas. Pourquoi là-dedans? Pourquoi
ça?” Il a dit : “Ce ne sera pas une démonstration publique, cette fois.”

135 Et j’ai dit : “Entrer comme ça, dans cette chambre, ça, je ne comprends
pas.”

136 Et Il a dit : “N’a-t-il pas été écrit par notre Seigneur : ‘Quand tu pries, ne
sois pas comme les hypocrites, qui aiment à se faire entendre devant les hommes.
Mais entre dans la chambre et prie le Père, qui voit dans le secret; et Celui qui
voit dans le secret te récompensera’?” C’est parfaitement conforme à l’Écriture.
Ça l’est chaque fois. Et j’ai dit : “Je comprends.”

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 8


137 Ensuite Il m’a emmené dans ce lieu, et m’a déposé dans cette pièce où je me
trouvais. Et là Il m’a dit quoi faire pour la troisième fois.

La tente de la rencontre, Joseph Coleman, 31 juillet 1966 (extrait)

Alors il s’est avancé dans son Troisième Pull, et c’est là où nous sommes
maintenant même. Maintenant, nous ne savions pas qu’il y a eu toute sorte de
confusion autour du Troisième Pull de Frère Branham. Il a quitté la terre et beaucoup
se sont moqués de lui, l’on ridiculisé et ont en rit, c’est les Ecritures. Ils ont fait de
même avec Jésus-Christ. Il était le sacrifice, le sacrifice de Malachie 4. Le Sacrifice de
la Parole sur lequel vous posez vos mains pour vous identifier avec Lui. Amen. Parfait !
Nous voyons alors qu’il devait avancer dans un Troisième Pull.

Maintenant aux alentours de 1956, Dieu lui a donné une vision. Et il se trouve
que j’ai écouté la cassette. C’était dans l’église de Frère Mattson Bose à Chicago.
« L’Eglise de Philadelphie », en 1956. Lorsque Frère Branham a expliqué à tous les
Pentecôtistes au sujet du Troisième Pull qui s’en venait. Remarquez maintenant, il a
dit que le signe n’a jamais été ce que les gens pensaient qu’il était. Dieu envoie un
signe pour attirer l’attention vers la Parole. Mais qu’est-il arrivé ? Les brebis
entendent la Voix, la Parole du Signe. Et les chercheurs de signes regardent au signe.

Cela arrive tout le temps. Ainsi donc, les dénominations ont vu le signe et ils
ont été guéris, mais les brebis ont entendu la Voix et elles ont été sauvées. Amen.
Vous voyez ce que je veux dire à présent ? Alors dans le second, les Pentecôtistes qui
étaient attachés dans différentes dénominations et ainsi de suite, ils ont entendu la
Voix, les brebis l’ont entendue. Elles sont sorties de là.

Elles sont sorties de là, elles sont allées au-delà de ce camp et sont allées à
l’extérieur, là où était le sacrifice. Amen ? Parce qu’elles avaient entendues la Voix du
Signe. Maintenant nous en arrivons au Troisième Pull. Et il s’est trouvé que j’ai
entendu cette cassette et il disait comment Dieu lui avait parlé en 1956. Je crois que
Frère Arganbright des Hommes d’Affaires du plein Evangile en Californie, Frère
Branham avait seize mille dollars de déficit dans le champ missionnaire. Mais Dieu a
permis tout cela pour l’appeler hors du champ. Et alors, le cœur brisé il s’en est
retourné reprendre du travail, et cela avait déconcerté. Cela a déconcerté un grand

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 9


nombre de gens, qu’il reparte travailler. Et il a fait ainsi jusqu’à ce que Dieu lui donne
une vision.

Remarquez maintenant, dans cette vision, aujourd’hui les amis nous essayons
de vous expliquer qu’il y a des gens partout dans ce pays qui ne comprennent pas, qui
n’ont pas compris le ministère de Frère Branham. Et le Seigneur m’a montré, je crois,
ce qui s’est produit là. Juste comme il a dit, ces gens qui le suivaient pour le signe, le
premier signe, sont partis, et le second signe. Ils le suivaient pour cela. Alors Dieu
devait avoir un groupe de gens qui le suivraient pour le Troisième Signe. Et Il les a eus,
voyez-vous ? Ainsi, c’est ce qui est sur la bande.

Dieu lui a parlé et il a également eu une vision, lorsqu’il pêchait, et ces


pêcheurs, c’étaient des prédicateurs, « Oui monsieur ! Alléluia, Frère Branham, vous
pouvez le faire. » Vous voyez ce que je veux dire maintenant ? Essayant d’obtenir le
secret que Dieu lui avait donné. Essayer de l’obtenir de lui, voyez-vous ? Et ainsi, qu’a-
t-il fait ? Il a commencé à expliquer le second pull à tout le monde, et a provoqué une
bande d’imitateurs charnels.

Un homme ici, par là-bas à Détroit, il a érigé une tente et Dieu a balayé toute la
chose. A. A. Allen. C’est juste, il l’a balayé et l’a mis en pièces. Ainsi, les amis, ce genre
de ministres sont sortis avec toutes sortes de signes, des boules de feu, du sang sur la
tête, c’est exact, ils avaient toutes sortes de signes. Dieu a donné à Son Prophète un
signe pour les manifester. Ils ne sont pas venus avec la Parole. Amen. Aucune Parole
derrière le signe. Voyez-vous ? C’est en ordre. Dieu lui a parlé en lui disant : « Dans
ton premier Pull, tu as mis ta main sur les gens et tu leur a dit tous leurs problèmes.
Dans ton second pull, tu connaissais les secrets des cœurs. » Maintenant n’importe
quel homme de Dieu sait qu’un prophète vous dira les choses qui vont arriver. Voyez-
vous ? C’est le signe d’un Prophète.

C’est pourquoi cela n’a pas besoin d’interprétation. Dieu est Son propre
interprète. Il est sorti et a dit les secrets des cœurs autour du monde. Un prophète,
manifesté devant tout le monde. Très bien, remarquez maintenant, Il a dit : « Dans
ton second Pull tu as essayé d’expliquer à tout le monde et cela a produit un tas
d’imitateurs charnels. » Alors Il lui a donné une vision. Et il a dit que dans cette vision,
il fut élevé haut dans le ciel et cela était…ce sont ses mots. Et se tenant au-dessus
d’une grande tente. Maintenant dans la tente il a fait un appel à l’autel. Il semble que
Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 10
des centaines sont venus en pleurant, acceptant le Seigneur Jésus et alors il a appelé
une ligne de prière et il a eu une longue ligne de prière. Et la Voix a dit : « regarde à ta
gauche ». Et là, un peu plus haut dans la tente, il a regardé à sa gauche et à vu un
petit édifice.

Remarquez maintenant, alors il a dit qu’il a regardé à nouveau. Il y avait là une


toile tendue. Derrière la toile il y avait un édifice rectangulaire d’à peu près 4m sur 6m.
Remarquez, dans ce petit édifice, derrière cette toile, une femme sur une civière et un
homme sans bras. Ils sont passés par là et sont ressortis de l’autre côté étant guéris.
Voyez-vous ? Ainsi vous commencez maintenant à voir comment ce ministère de la
tente a commencé en 1956. C’était dans cette petite pièce. Et une personne leur a
posé la question. Ils disaient : « Je ne sais pas ce qui est arrivé. Je suis entré, j’en suis
sorti guéri et je ne peux l’expliquer. » « Je suis entré dans cette petite pièce et j’en
suis sorti guéri. » Et alors, le Prophète a dit qu’il y avait une différence entre l’Ange du
Seigneur et cette Lumière. Car la Lumière a quitté Frère Branham et est allée se tenir
au sommet de ce petit édifice puis s’est établie au sommet de ce petit édifice. Elle était
comme du Feu.

Maintenant la Voix a parlé là où il se tenait disant : « Je te rencontrerai là. »


Voyez-vous ? La Voix a dit : « Je te rencontrerai là. » Et la Voix a dit : « Ceci est le
Troisième Pull, mais personne n’en saura rien. » Voyez-vous ? Frère Branham a dit :
« Je ne comprends pas. » Pourquoi là-dedans ? Il a dit : « Ce ne sera pas une
démonstration publique, cette fois-ci ». Amen ? Frère Branham a dit : « Je ne
comprends pas au sujet d’aller dans cette chambre comme cela. » Maintenant une
chambre est une pièce privée. Amen ? Il a dit, maintenant c’est Dieu qui parle, Sa
Voix. 

«  N’est-ce pas écrit par notre Seigneur ? » Matthieu 6:6. Laissez-moi le lire,
les Écritures. Mathieu 6 :6. Remarquez maintenant comment Dieu va confirmer son
Troisième Pull par la Parole de Dieu. Par la Parole, par la Parole de Dieu.

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là
dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te récompensera publiquement

C’était l’Ecriture qu’Il a donné au Prophète pour cette petite pièce, en secret, amen.
« Lorsque tu pries, ne soit pas comme les hypocrites, qui aiment être entendus des

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 11


hommes. » Il faisait référence au fait de faire une démonstration publique de cela.
Voyez-vous ? Mais entrez dans la chambre secrète. Et Frère Branham a dit : « C’est
parfaitement dans les Ecritures, à chaque fois. »

Frère Branham a dit : « Je comprends. » Alors Il m’a pris dans cet endroit et
m’a fait entrer dans cette pièce où je me suis trouvé. Remarquez maintenant, dans la
vision Frère Branham a été pris dans cette petite pièce. Voyez-vous ? Alors il dit :
« Dans la pièce, Il m’a dit quoi faire la troisième fois. »

En d’autres mots, Dieu lui a parlé et lui a dit comment s’occuper des gens la
troisième fois. Car la deuxième fois, il leur a tout dit ou a essayé de l’expliquer. Mais,
la troisième fois, Il lui a dit : « Ne le leur dis pas, parle-leur en paraboles. Parce que tu
seras confirmé en tant que prophète. »

Nous voyons alors que Son Prophète, à partir de 1956, il y a eu un tas de gens
qui sont sortis du désert et ont commencé à entendre parler d’une tente. Pourrais-je
travailler dedans Frère Branham ? Puis-je faire ceci ici Frère Branham ? » Voyez-
vous ? Et pendant ce temps-là, il prêchait la Parole de Dieu. Et ces gens ont suivi
jusque dans le désert s’attendant à être dans cette Tente, et ils y sont toujours. Au
même moment il a prêché la Parole en saison et hors de saison partout. Mais
remarquez les amis, alors Il était dans son Troisième Pull lorsqu’il a fait l’appel à
l’autel pour l’Epouse. Le Troisième Pull.

Ainsi nous découvrons alors qu’il a dit que cela devait être un secret. Il a dit que
ce devait être un secret. Il a dit : « Maintenant amis chrétiens, lorsque je quitterai ce
monde, je garderai cela dans mon sein. » Maintenant soit il dit un mensonge, ou
certains hommes que nous connaissons, au sujet de ceci et cela, et que ce doit être ceci
ici, quelqu’un a dit un mensonge. Moi je crois le Prophète. Vous voyez ce que je veux
dire maintenant ?

Car Dieu a dit au Prophète, ne le leur dis pas. Et le Prophète a dit : « Je
l’emporterai dans ma tombe, dans mon sein, je ne dirai pas le secret. » Vous voyez ce
que je veux dire maintenant ? Et l’Ecriture dans Apocalypse 8 nous dit : « Lorsqu’Il
ouvrit le Septième Sceau (ce qui est Christ) il y eu dans le ciel un silence.» Rien ! Ainsi
nous voyons que ce Ministère, parce que l’Ange lui a parlé, a été frappé de mutisme.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 12


Ils ne le croient pas. Ils suivent pour découvrir : « Avez-vous dit : Ainsi dit le Seigneur,
cette fois-ci Frère Branham ? » « Etait-ce ‘Ainsi dit le Seigneur’ ? » Il venait tout juste
de terminer de prêcher la Parole de Dieu. Ainsi, à présent les amis, nous voyons que ce
doit être dans la Parole.

Et nous voyons dans Deutéronome, êtes-vous toujours avec moi ? Amen. Nous
voyons là dans Deutéronome 33, remarquez maintenant. Qu’est-ce… Nombre 33…33
heu…Exode 33. Désolé.

Moïse prit la tente (Cette tente, le tabernacle.) et la dressa hors du camp à quelque
distance; il l'appela tente d'assignation; et tous ceux qui consultaient l'Éternel allaient
vers la tente d'assignation, qui était hors du camp.

Lorsque Moïse se rendait à la tente, tout le peuple se levait; chacun se tenait à l'entrée
de sa tente, et suivait des yeux Moïse, jusqu'à ce qu'il fût entré dans la tente.

    Et lorsque Moïse était entré dans la tente, la colonne de nuée descendait et
s'arrêtait à l'entrée de la tente, et l'Éternel parlait avec Moïse.

Maintenant je vous ai juste parlé de cette vision. L’avez-vous saisi ? Parce que
j’espère que vous l’avez saisi. Ce doit être dans la Parole. Maintenant, je veux vous
dire quelque chose. Ce tabernacle ici, n’est pas le Tabernacle du témoignage dans le
désert. Parce que ce Tabernacle, Aaron le souverain sacrificateur, avec ses beaux
vêtements, y entrait. Et c’est en différents compartiments.

C’était le tabernacle de Moïse où il rencontrait Dieu dans le secret. Me


comprenez-vous ? Avez-vous saisi cela ? J’espère que vous l’avez saisi. Ainsi donc
Moïse avait un lieu secret, un Tabernacle, une Tente où Dieu, la Colonne de Feu, il est
dit ici que la Colonne de Feu descendait –amen– et se tenait à l’entrée du Tabernacle
et le Seigneur parlait avec Moïse.

Tout le peuple voyait la colonne de nuée qui s'arrêtait à l'entrée de la tente, tout le
peuple se levait et se prosternait à l'entrée de sa tente.

    L'Éternel parlait avec Moïse face à face, comme un homme parle à son ami. Puis
Moïse retournait au camp; mais son jeune serviteur, Josué, fils de Nun, – un jeune
homme – ne sortait pas du milieu de la tente.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 13


Et il y a été même dans ce Troisième Pull. Josué, le Saint-Esprit, les amis. Le
Saint-Esprit dans son Troisième Pull explique ce Ministère. Et cela a été juste dans ce
tabernacle, avec Son Prophète.  Parce que le Saint-Esprit, c’est vous, la Parole de Dieu,
et Il vous a mis dedans, le Tabernacle. Saisissez-vous ceci ? Le Saint-Esprit, Gloire au
Seigneur, amen.

Le Saint-Esprit, c’est dans les Ecritures, Josué, et nous sommes Christ, la Parole. C’est
pourquoi la Parole est entrée avec Moïse est restée là. Et la Colonne de Feu est
descendue et est entrée. Dans le Troisième Pull de Frère Branham, la différence était
que dans son second Pull l’Ange du Seigneur se tenait au dessus de lui, dans une
Colonne de Feu, mais dans le Troisième Pull, Elle est allée dans l’édifice, dans le
Tabernacle, dans le corps et S’est voilée au monde, mais S’est dévoilée à l’Epouse.

Moïse lorsqu’il est descendu de la montagne, il resplendissait de la Gloire de


Dieu. Il devait se voiler à Israël. Il devait se voiler. C’est exact. Et c’est pourquoi, le
Prophète était voilé pour le monde. Le Sacrifice a quitté le Trône de Miséricorde et est
venu sur la terre à Jeffersonville, Indiana et là le Septième Sceau a été ouvert, et le
Sacrifice fut dévoilé à l’Epouse de Jésus-Christ.

Nous avons dû quitter nos camps, nous devions aller au-delà des camps, amen.
Tous ces camps baptistes, méthodistes et pentecôtistes, nous les avons quittés en
1963. Et Josué, la Parole, est entrée à l’intérieur et y est toujours à présent. Et Josué
nous y a emmenés aussi, amen. Mais pas un homme dont nous avons un papier.
« Ainsi dit le Seigneur ». Un certain Frère en Indiana est censé être Josué. Nous en
parlerons peut-être mercredi.

Mais de toute manière, nous savons que Josué est un type du Saint-Esprit,
amen. La Parole de Dieu. Il a aussi dit : « le Troisième Pull ne m’affaiblira jamais ».
L’avez-vous saisi ? Cela ne m’affaiblira pas. Vous voyez quand le prophète de Dieu,
lorsque vous tirez sur le don, cela l’aurait affaiblit. Et il se tiendrait et devrait être
porté, à cause de la vertu qui sortait de lui.

Mais lorsque Dieu lui montrait ceci ou cela, ça ne l’affaiblissait jamais. C’est la
manière dont il l’a expliqué. Vous voyez ce que je veux dire maintenant. Eh bien son
Troisième Pull ne serait jamais une démonstration publique où il s’affaiblirait et

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 14


chancellerait comme ceci du fait que l’on tire de lui. Il aurait la Parole qui n’affaiblit
jamais et il parlerait la Parole.

Et il imposerait simplement les mains, prononcerait la Parole et les gens


seraient guéris. Parce qu’il m’a téléphoné l’été dernier, a prié pour Sœur Lawson là,
sa mâchoire a été restaurée. Un cancer dans la mâchoire. Elle est juste là dans la
congrégation, ici. Il a simplement prononcé la Parole, rien n’est sorti de lui, Dieu l’a
fait Lui-même. Amen ? C’est le Troisième Pull, les amis. Me saisissez-vous ? Eh bien
pensez à combien Dieu vous a bénis de savoir qu’Il vous a appelés dans son ministère,
qu’Il a envoyé un Prophète avec trois Pulls.

Le premier Pull, ils avaient un signe, le second Pull la Colonne de Feu, le signe
de la résurrection pour le monde. Mais le Troisième Pull était un signe aussi. Un
Prophète est un signe. Vous voyez ce que je veux dire maintenant. Mais dans le
Troisième Pull, le Messager Prophète et le Message sont devenus un. Le Message est
Dieu et le Prophète est le Messager. Mais dans le Troisième Pull Dieu descend dans le
Prophète, alors vous voyez la Parole du Seigneur. Malachie 4, voilà ce que c’était, la
pleine promesse. Amen. Alors ce Messager, Message, un, devient un signe pour le
monde. Lorsqu’ils voient un Prophète se lever sur la scène avec un message,
réprimandant et taillant en pièces, le Jugement s’en vient. Amen.

Mon Dieu, quel exposé du ministère de la tente du Troisième Pull !

Frère, dans cette pièce, je te dirai comment prendre soin des gens. Et tous, à l’extérieur disant :
‘Qu’est-ce que c’est ?’ Non, ce ne sera pas une démonstration publique. Mais c’est là à
l’intérieur que Moïse a rencontré Dieu. C’est là à l’intérieur que Dieu descend.

L’opprobre pour la Parole, William Branham, le 23 décembre 62, page 24 :

Les hommes sont toujours les mêmes, et je ne sais pas si c’est enregistré ou pas, mais si c’est
enregistré je désire que vous m’écoutiez, vous, sur bande  : « Ne le manquez pas mais étudiez-
le ; les hommes sont comme ils l’ont toujours été, ils louent Dieu pour ce qu’il a fait,
regardant vers le futur à ce qu’Il fera mais ignorent ce qu’Il a fait et ce qu’Il est en train de
faire. L’homme loue Dieu pour ce qu’Il a fait, il regarde en avant à ce qu’Il va faire mais il
ignore ce que Dieu est en train de faire. Et là, il manque toute la chose. J’espère qu’ils
comprennent, voyez-vous ? Il ignore ce qu’il est en train de faire. Il sait ce qu’Il a fait et
connaît les promesses de ce qu’Il fera, mais manque de voir ce qu’Il est en train de faire.

Comme nous l'avons dit plus tôt, nous avons quelques témoignages additionnels qui rendent
témoignage que le réveil de la Charité des Sept Tonnerres est en cours, que l'Épouse élue sait
qu'elle est dans une visitation de la résurrection de 40 jours par Elohim pour confirmer la partie
médiane de la tente. Notre premier témoignage vient d'un email qui a été envoyé par
Frère Nigel Allum. Le voici:
Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 15
Frères et sœurs, j’aimerais remercier chacun d’entre vous pour vos formidables
témoignages et inspirations. Ils ont tous été une formidable bénédiction et un
encouragement pour moi, de façon réelle et personnelle, Dieu vous bénisse tous !
Quel temps historique dans lequel nous vivons. Je pensais aux commentaires de
mercredi dernier 16 mars, et j’étais étonné mais pas franchement surpris que
l’Écriture sur le mur disait maintenant à l’Apôtre de Dieu, Frère Coleman : tout le ciel
chante maintenant le grand Médecin. Car le grand Médecin vient à l’intérieur de vous,
même en vous pour votre nouveau ministère.
Voici le Seigneur a fait prêcher Son Serviteur cinq messages en 1982 à Porto Rico, les
trois premiers représentant la justification, la sanctification le sang et le Baptême du
Saint-Esprit.
Puis ce quatrième message représentant la Parole. Il y avait la guérison de Frère
Arvello, comme un signe de la Parole Parlée. Après les vingt-huit années suivantes,
vingt-huit ans plus tard Elohim visite Son Serviteur, Frère Coleman entre dans son
nouveau ministère par la Foi. Et est absolument identifié et confirmé par un autre
signe, la guérison Parole Parlée de Frère Julian. Le Saint-Esprit a la période de trente-
six jours commençant le 20 mars, avec le message de l’adoption « Comme mon Père
m’a envoyé, ainsi moi aussi je vous envoie » Alors c’était prophétie qui allait sortir
dans le temps de l’Adoption. Aujourd’hui, est-ce que ça pourrait être l’histoire ? Eh
bien, il a déjà dit : tout le ciel chante le grand Médecin. Car le grand Médecin entre à
l’intérieur de vous, même en vous pour votre nouveau ministère.
Comme je pensais à toute chose, j’ai commencé à voir un type naturel, il y a une
compagnie qui manufacture des équipements pour l’extérieur, et qui s’appelle
Coleman, une des choses qu’ils fabriquaient (je ne sais pas s’ils le font toujours)
c’étaient des lampes à l’huile Coleman. Quand il fait sombre partout, vous pouvez
mettre le feu à la mèche, et elle tire l’huile, là il fait assez claire pour marcher dans
la lumière. Une autre caractéristique de cette lampe, c’est que la mèche était
ajustable. Selon que vous le désirez, vous pouvez commencer avec une petite
flamme, disons la première phase mais quand le Ministère de Jésus-Christ devait
commencer à reprendre et prophétiser, la mèche de cette lampe à l’huile Coleman
devait ajuster pour que la flamme soit plus haute, et que la flamme soit plus chaude,
pour la deuxième phase, je crois que cette lampe a donné une lumière continue
pendant quarante-sept ans, la lumière sortant de deux portes ouvertes à New York
City. Et maintenant que nous sommes sur la Troisième Phase, pour moi il semble que
la lampe à huilte Coleman brille de tout son brillant. Et tous les petits insectes qui se
cachent dans les ténèbres, se sont dispersés, ils ne peuvent pas supporter la lumière
de cette lampe Coleman. Et savez-vous quel autre équipement de plein air, la
compagnie Coleman fabrique ? Des tentes. Ils fabriquent des tentes. Et l’Écriture sur
le mur, de cinq apparitions puissantes de Joseph, entre le 27 mars et le 24 avril,
même cinq apparitions d’Élohim dans une manifestation, Élohim retournant au temps
de la vie dans la tente, dans cette partie du milieu, se pourrait-il qu’Élohim retourne
recouvert par une tente nommée Coleman, une tente Coleman, pas une fabriquée de
nylon, ou de plastique mais une faite de peau, Joseph Perfection, même Joseph
Perfection Joseph Coleman. Je dis oui ! Continuons tous à prier pour notre Pasteur,
Frère Joseph Coleman comme nous nous préparons à recevoir le premier fils mûr
adopté depuis Malachie 4.
Que le Seigneur vous bénisse richement. Frère Nigel Allum.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 16


Merci Frère Nigel. Notre prochain témoignage vient en réponse à celui-ci, c'est de Frère Godwin
Salins de Bombay.

Témoignage de Frère Godwin SALINS de Mumbay :


Votre email est une véritable bénédiction pour moi, en fait les témoignages par email,
de tous les frères et sœurs en Christ, les saints de Dieu, la famille de Dieu, sont une
bénédiction continuelle qui coule pour l’Épouse de Jésus-Christ. Que Dieu vous bénisse
tous ! Moi aussi je me joins à toi, Frère, pour dire que mercredi soir dernier, les
commentaires du 16 mars, furent une formidable bénédiction pour moi. Je veux dire
que c’était directement du trône de Dieu. Oui, je crois que comme Dieu Lui-même a
confirmé le nouveau ministère de Frère Coleman par la guérison instantanée Parole
Parlée de Frère Julian comme un signe, Il nous a montré par l’Ecriture sur le mur que
tout le ciel chante le grand Médecin. Car le grand Médecin entre en toi, ton nouveau
ministère ! Donc je dis amen, amen, et amen à cela, ainsi en sera-t-il. Maintenant le
27 mars qui est un 9, et le 24 avril qui est un 6, ces vingt-neuf jours qui est un onze, la
grâce - cinq pour les ouvriers de la onzième heure. Juste au temps du jugement. Cinq
apparitions d’Elohim entre 6 et 9 et du 28 mars, vingt-huit jours, le temps de la vie.
Elohim, retournant dans la tente au temps de la vie en cette partie du milieu qui est la
voix de l’Archange. Elohim devant être voilé, voilé en frère Coleman dans ces cinq
apparitions. Entre 9 et 6. Du 27 mars au 24 avril, c’est une promesse. Sarah, Je
reviendrai à toi au temps de la vie. Et tu auras un fils. C’est une promesse. C’est
inconditionnel. Donc, nous nous attendons à un grand événement puissant surnaturel,
les mathématiques de Dieu s’accordent si parfaitement, c’est imbattable. Amen.
Comme Sœur Anne Ciccone l’a écrit dans son email le 19, le 27 mars est le premier
des cinq apparitions et le 27 juin 2010, le message était Elohim retournant dans la
puissance au temps de la vie pour la Dynamique sur la Mécanique . C’était le 27 juin 2010.
Quand cette dernière valeur nutritive a été placée à l’intérieur. Mais maintenant, 9
mois plus tard. Elohim, retourne dans la partie du milieu de la tente, dans une
manifestation. Se pourrait-il, se pourrait-il que le 27 juin, un bébé de la manifestation
de la Charité, des sept Tonnerres  a été conçu ? Maintenant, le 27 mars, nous pouvons
avoir la manifestation alors qu’un fils adopté s’avance dans la partie du milieu de la
tente pour libérer, libérer, libérer ! Serait-ce possible ? Et je dis amen ! – Frère – cela
me place dans une telle expectative, Sarah, Je reviendrai à toi et tu auras un fils, - je
dis amen. Et frère Nigel dit : J’étais époustouflé par ton exemple du type naturel de
l’équipement de camping : des ‘Lampes à huile Coleman’ avec une mèche ajustable et
l’huile dans la lampe, et elle peut être ajustée, pour la première phase, pour la
deuxième phase. Cette lampe a donné une lumière constante pendant 47 ans. Chaque
démon de l’enfer a essayé de l’éteindre, mais ils n’ont pas pu. La lumière sortant par
deux portes ouvertes à New York City. Et maintenant sur la troisième phase, elle est
pleinement ajustée et la ‘Lampe Coleman’ brille d’une lumière plus brillante que
jamais et tous les petits insectes qui se cachent sous le couvert des ténèbres se sont
dispersés et vont continuer à se disperser. Seule l’Épouse de Christ peut ajuster la
mèche. Je crois qu’elle est la mèche en elle-même, pour recevoir la lumière, une
portion pour elle en chaque saison parce qu’elle est plongée dans l’huile du Saint
Esprit, elle est là. Et c’est pour cela qu’elle reçoit la lumière de la ‘Lampe à huile
Coleman’ qui est connectée à Elohim tout le temps. Amen, gloire à Dieu. Et les autres
équipements de camping que fait ‘Coleman’ sont les ‘Tentes Coleman’, tu as écrit, tu
as demandé… les Écritures sur le mur ont parlé des cinq puissantes apparitions de
Joseph Coleman entre le 27 mars et 24 avril, Elohim, cinq apparitions dans une

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 17


manifestation, Elohim retournant au temps de la vie dans la tente dans cette partie du
milieu. Se pourrait-il qu’Elohim retourne, recouvert d’une tente nommée Coleman,
une tente Coleman ? Pas une qui est fabriquée en nylon, en plastique mais en peau,
Joseph Coleman, Joseph Perfection ? Je dis oui, ainsi soit-il ! Cher Pasteur Frère
Joseph Coleman, nous prions continuellement pour vous, votre précieuse épouse et
votre famille alors que nous nous préparons à recevoir ce premier fils mûr, mature.
Que Dieu vous bénisse richement ! ‘Nous marchons dans la lumière, une si belle
lumière - nous marchons où les rosées de la Grâce étincellent. Brille autour de nous le
jour et la nuit, Jésus Lumière du monde’. –
Frère Godwin Salins

Témoignage final de Soeur Elisabeth. Citation:

Après le service de mercredi, j'ai écouté cette bande et j'ai envie de partager cette
citation avec les sujets appelés qui savent que Michaël est ici. Je restaurerai dit le
Seigneur, Frère Coleman, 17/10/1982. Citation:

Le cri devait durer environ l'espace d'une demi heure pour appeler les sujets.
Comprenez-vous? La Charité, c'est Michaël pour vous délivrer, pour restaurer tout ce
qui est à vous et Satan, là quelque part va le faire. Michaël pour restaurer. Je
m'attarde pour vous dire ceci : Michaël c'est la Charité qui a commencé le jubilé en
faisant s’accomplir les promesses de Dieu dans votre vie. Donc Michaël, la Charité, a
sonné la trompette du jubilé. Frère Coleman dit dans cette citation, les signes, les
prodiges, les miracles, le Saint-Esprit vous restaure à la condition première, comme au
jour de la Pentecôte. Il ramène vos enfants égarés à la maison. Qu'est-ce que c'est ici?
C'est la partie médiane de la tente. C'est la partie du milieu de la tente. La Charité,
Michaël ici pour délivrer. Le diable ne peut plus retenir ces enfants plus longtemps.
C'est impossible. C'est la partie du milieu de la tente. La ligne se formant à droite. Le
merveilleux appel à l'autel. Oh! J'ai dit quelque chose là. Ici, vous priez pour les
malades et ils sont guéris. Et ici, vous parlez la Parole et ils sont guéris, comme le dos
de Frère Arvela. Dans la tente, c'est l'eau. Dans la tente, c'est la Parole. Dans la tente,
c'est le Sang. Dans la tente, c'est l'Esprit. La Parole parlée, signes, prodiges, miracles
sont déjà dans la tente, symbolisés en février. Fin de la citation.

Que Dieu vous bénisse Sœur Elisabeth Hess !

Tout ce dont vous avez besoin se trouve dans la tente. Il y a l'eau, il y a le Sang, il y a l'Esprit.
Amen, amen, amen. Gloire à Dieu.

Donc je ne peux entendre personne de négatif, rien. Je suis concentré sur cette tente, dans la
partie du milieu. Et ça ne sera pas une démonstration publique. Vous n'avez pas à prouver quoi
que ce soit à personne. Cela parlera de soi. Si vous vous souvenez, une des Écritures a dit que je

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 18


devais vous amener dans les Sept Sceaux. Le Seigneur m'a parlé cette semaine que tous
devraient lire ou entendre les bandes des Sept Sceaux incluant Dieu dans la simplicité d'ici à
Pâques, le 24 avril. Il dit : ne venez pas ici sans l’onction de la Parole sur vous. Les Sept Sceaux
vont vous oindre. Mais si vous ne faites que vous attarder, dormant, en ne faisant rien, vous
n'aurez pas l'onction. Mais les Sept Sceaux, les entendre et les lire jusqu'à Pâques vont vous
oindre, cela sera facile pour le Saint-Esprit de vous révéler tout ce qu'Il a pour vous.

Donc Église, je vous demande de faire cela. Et si vous avez besoin de directives, où les trouver, il
y a un site web, je crois qui s'appelle messagehub [http://www.messagehub.info]. Nous
pourrons vous donner cette information après le service. Si vous avez un ordinateur vous
pouvez l'entendre et le parcourir en même temps et c'est gratuit. Messagehub.

Église, la vidéo de ce soir le ministère de la tente de l'Épouse sur la Troisième Phase, prêché
avant le message la manifestation de la Vertu Puissance pour le service du 1er mars 1986 à
Guayama, Porto Rico. C'est strictement... ce n'est pas le message, c'est le début. Que Dieu vous
bénisse. Ce soir nous avons reçu un don de l'apôtre de Dieu, une vue panoramique
merveilleuse du ministère de la tente, le Troisième Pull ; et Frère Coleman nous vous saluons ce
soir !

Le témoignage du ministère de la tente de l'Épouse sur la Troisième Phase.

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 19


Armoiries de San Juan, Porto Rico

PORTO RICO, LE PAYS DE L’AGNEAU

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 20


Pour écouter les Sept Sceaux en français : http://williambranham.free.fr/

Commentaires de Frère Coleman du mercredi 23 mars 2011 page 21