Vous êtes sur la page 1sur 2

QCM serveur DHCP et DNS de Windows

Corrigé

1. B

Explications :
La cause la plus probable du problème est que le cache DNS de l'ordinateur de l'utilisateur
contient une entrée incorrecte concernant le site du partenaire. La commande
ipconfig/flushdns supprimera toutes les entrées du cache DNS de l'ordinateur et l'erreur ne
se reproduira pas.
 
2. B

Explications :
Pour que le serveur DHCP fonctionne au sein du domaine, il doit être autorisé dans Active
Directory. Seuls les membres du groupe Admins de l'entreprise peuvent autoriser des
serveurs dans Active Directory.
 
3. A

Explications :
Lorsque vous activez le partage de connexion Internet, un mini-serveur DHCP est créé au
niveau du serveur et il est donc indispensable de supprimer tout autre serveur DHCP sur le
réseau.

4. B

Explications :
Windows 2000 prend en charge un dns dynamique. Le serveur DHCP sous Windows 2000
peut mettre à jour automatiquement l'enregistrement DNS pour un bail donné.
 
5. B

Explications :
Les clients Windows 98 ne prennent pas en charge l'enregistrement DNS dynamique comme
les clients Windows 2000. Il faut donc configurer le serveur DHCP pour activer les mises à
jour pour les clients ne supportant pas les mises à jour dynamiques.
 
6. A
 
7. A

Explications :
Vous devez activer l'enregistrement dynamique pour le DNS sur le serveur DHCP. Le
serveur DHCP transmettra alors les informations au serveur DNS concernant toutes les
machines clientes exécutant Windows 2000 ou une version antérieure de Windows.
 
8. A

Explications :
Configurés auparavant avec des paramètres statiques, les postes clients cherchaient encore
l'ancien serveur pour les requêtes DNS. Il est maintenant indispensable de spécifier aux
postes clients de recevoir l'adresse DNS dynamiquement du serveur DHCP.
 
9. D
 
10. C
1
QCM serveur DHCP et DNS de Windows
Corrigé

Explications :
Le serveur DNS devra être configuré pour utiliser le serveur DNS du fournisseur d'accès à
Internet de l'entreprise.
 
11. D

Explications :
un enregistrement CNAME est en réalité un alias permettant de pointer sur la machine
hébergeant les ressources demandées.

 
12. D

Explications :
Les serveurs BIND-based DNS ne supportent pas les zones intégrées Active Directory. Dans
notre cas, il faut configurer l'un des serveurs pour que le type de zone soit primaire (ici ce
sera le serveur DNS maitre actuel) et les autres serveurs DNS doivent être configurés avec
une zone secondaire.
 
13. C

Explications :
Le cache local des postes clients peut encore détenir des entrées DNS erronnées. Cette
commande à pour objectif de vider le cache.
 
14. D

Explications :
Votre entreprise disposant d'un domaine Windows 2000, elle dispose également d'un
serveur DNS. Vous devez alors lui spécifier sur quel serveur pointer lorsqu'il reçoit une
requête avec "Intranet"
 
15. C

Explications :
Il suffit de configurer les serveurs WINS en tant que partenaires et les utilisateurs des 2 sites
pourront alors résoudre les noms NETBIOS.