Vous êtes sur la page 1sur 2

Les mémoires

1. Généralités
La mémoire est composée de circuits intégrés permettant de mémoriser des mots binaires qui sont très
souvent des octets. Un microprocesseur travaille avec cette mémoire, il a besoin de beaucoup d'octets. Pour
sélectionner un octet parmi tous les autres, il faut affecter à chaque octet une adresse. Cette adresse est
véhiculée par le bus d'adresses.
Dans l'exemple, on dispose de 4 lignes 0000
d'adresses, soit 24 sélections possibles, 0001

Décodeur 4 parmi 16
0010
donc 16 mémoires. Sur cette mémoire, on 0011
A3
trouvera 8 liaisons pour les données, 0100
reliées au bus de données. Chaque case A2 0101
0110
mémoire stocke 8 bits donc 1 octet. A1 0111
A0 1000
C'est une mémoire de 16 1001
1010
octets ou 128 bits, Il reste 2 à 5 1011
liaisons (bus de contrôle) Bus d'adresses
1100
1101
permettant un contrôle sur 1110
cette mémoire, en l'isolant du 1111

bus de données (CS) ou en


permettant aux données de CS
rentrer dans la mémoire (WR: Bus de contrôle Contrôle
écriture) ou de sortir (RD: R/W
lecture).
Bus de données

2. Classement matériel des mémoires


On peut matériellement classer les mémoires en trois grandes familles: ROM, PROM, RAM.

Mémoire ROM (Read Only Memory)


La mémoire ROM est une mémoire morte à lecture seule. Son contenu est enregistré une fois pour toutes
par le fabriquant et ne peut plus jamais être modifié.
Commentaires oraux
Les coûts fixes de fabrication d'une telle mémoire sont importants et nécessitent une commande
importante de plusieurs milliers d'unités. On peut comparer la ROM a un livre imprimé qui peut être lu
autant de fois qu'on le souhaite mais qui ne peut pas être modifié.

Mémoire PROM (Programmable Read Only Memory)


La mémoire PROM est une mémoire à lecture seule, vierge à l'achat et programmable une seule fois par
l'utilisateur qui est le concepteur du système à microprocesseur.
Commentaires oraux
On peut comparer la PROM à un cahier sur lequel l'utilisateur inscrit à l'encre le programme.

La mémoire PROM comprend deux familles de mémoire: EPROM et EEPROM.


Mémoire EPROM (Erase Programmable Read Only Memory)
La mémoire EPROM est à lecture seule dans le système. Elle est vierge à l'achat, programmable par
l'utilisateur mais éventuellement effaçable en totalité dans un effaceur d'EPROM par exposition aux
rayons ultra-violets pendant une durée d'environ une demi-heure.
Commentaires oraux
Cet effacement est donc relativement long et doit être obligatoirement fait hors site.
Mémoire EEPROM (Electrically Erasable Programmable Read Only Memory)
La mémoire EEPROM est de même type qu'une mémoire EPROM mais effaçable électriquement en
appliquant une tension sur certaines broches.
Commentaires oraux
L'effacement dans ce cas est beaucoup plus rapide (quelques secondes) et peut être fait avec le

cours_05.sdw avril 2002 1/2 Cours Informatique


Les mémoires
composant monté dans le système.

Mémoire RAM (Random Access Memory)


La mémoire RAM est une mémoire vive dans laquelle l'utilisateur peut écrire et lire à volonté. Cette
mémoire perd son contenu en cas de coupure d'alimentation.
Commentaires oraux
Une pile de sauvegarde électrique est quelquefois associée à ce type de mémoire pour éviter un
effacement intempestif dû à une coupure d'alimentation du système.

3. Classement logiciel des mémoires


On peut aussi classer les mémoires par leur utilisation ou leur contenu: mémoire programme et mémoire
données.

Mémoire programme
La mémoire programme contient la liste ordonnée des instructions à traiter par le processeur, c'est à-dire le
programme. Elle sauvegarde les informations nécessaires au fonctionnement général du système dans un
programme spécial appelé moniteur. Celui ci permet la gestion des différents périphériques et mémoires
ainsi que les informations de transfert et de traitements des données. Dans un système à microprocesseur la
mémoire programme est en général de type ROM ou PROM.

Mémoire données
La mémoire données sauvegarde les entrées en provenance des périphériques d'entrées (capteurs, boutons
de pupitre, claviers, souris, lecteur de disque, ... ), les résultats intermédiaires de calcul du processeur, les
données de sortie en partance vers les périphériques de sorties (préactionneurs, voyants, afficheurs, écran
vidéo, enregistreur de disque, ... ).
La mémoire données est obligatoirement une mémoire de type RAM puisque la lecture et l'écriture y sont
nécessaires en permanence.

cours_05.sdw avril 2002 2/2 Cours Informatique