Vous êtes sur la page 1sur 2

Université de Lomé Année académique: 2020-2021

Département de Mathématiques
TD de MTH101 N◦ 2: Matrices

1. Pour toute matrice A ∈ Mn (K), on appelle trace de A, notée tr(A), la somme des éléments diagonaux de
A.
(a) Montrer que tr est une forme linéaire de Mn (K).
(b) Montrer que pour toutes matrices A, B ∈ Mn (K): tr(AB) = tr(BA).
(c) Soient X et Y deux matrices de Mn (K) représentant le même endomorphisme de Kn par rapport à
des bases différentes. Montrer que tr(X) = tr(Y ).
2. Ecrire les matrices des applications linéaires dans les bases canoniques:

(a) f : R2 → R3 , (x, y) 7→ (x + y, x − y, 2x).


(b) g : R4 → R2 , (x, y, z, t) 7→ (x + y + 2z − t, x − y − z + 2t).
(c) h : R3 → R3 , (x, y, z) 7→ [(m + 2)x − y + z, −x + (m + 2)y + z, x − y + (m + 2)z].
3. Calculer
 les inversesdes matrices
 suivnates:   √ 
1 2 −3 2 2 3 √1 − 3 0
M = 0 1 2 , N =  1 −1 0 , L =  3 1 0 .
0 0 1 −1 2 0 0 0 3
 
2 −2 1
4. Soit M la matrice  2 −3 2 
−1 2 0
Calculer (M − I3 )(M + 3I3 ), en déduire que M est inversible et calculer M −1 . En déduire qu’il existe
deux suites (uk )k∈N et (vk )k∈N uniques telles que : ∀k ∈ N, M k = uk I3 + vk M . On exprimera uk et vk ,
puis M k explicitements en fonction de k pour tout k ∈ N.
5. Dans l’espace vectoriel R3 muni de la base canonique
 B = (e1
, e2 , e3 ), on considère l’endomorphisme u
2 1 0
dont la matrice M par rapport à B est: M =  −3 −1 1 .
1 0 −1
Calculer M 2 et vérifier que M 3 = 0 puis calculer (I − M )(I + M + M 2 ). En déduire que I − M est
inversible et préciser son inverse. Quelle est la dimension du noyau de u?
Quel est le rang de u? On pose e01 = u2 (e3 ), e02 = u(e3 ), e03 = e3 . Montrer que la famille B 0 = (e01 , e02 , e03 )
est une base de R3 .
Donner la matrice P de passage de B à B 0 , Calculer P 2 et en déduire P −1 . Donner la matrice M 0 de u
dans la base B 0 .
   
 a b c 
6. Soit E = Mabc =  c a b  , a, b, c ∈ R
b c a
 
Trouver trois matrices I, J et K telles que Mabc = aI + bJ + cK. Calculer JK et J −1 . On considère les
éléments H = M111 et L = M011 . Calculer H n , n ∈ N∗ . On pose Ln = xn I + yn L. Calculer Ln+1 et
écrire xn+1 et yn+1 en fonction de xn et yn . En déduire L2 et L3 .

7. A et B sont deux matrices. I désigne la matrice identité. Parmi les affirmations suivantes, dire lesquelles
sont vraies:
(a) Si le produit AB existe, alors le produit BA existe
(b) Si la somme A + B existe, alors le prdoduit AB existe
(c) Si le produit AB existe alors le produit B T AT existe
(d) Si la somme A + B existe alors le produit AB T existe
(e) Si rg(A) = 2 alors rg(A2 ) = 2
(f) Si rg(A2 ) = 2 alors rg(A) = 2
 
0 2 −1 1
8. Soit la matrice B = . Indiquer le rang de cette matrice
0 −1 −1 0

1
(a) 1
(b) 2
(c) 4
(d) 8

9. Soient E = R2 muni sa base canonique B et f un endomorphisme de E. Dire si chacune des propositions


suivantes est vraie ou fausse.
 
0 0 1
(a) La matrice A =  1 0 0  est inversible.
0 1 0
 
0 0 1
(b) La matrice de f par rapport à B donnée par Mf =  1 0 0  permet d’affirmer que f est un
0 1 0
isomorphisme.
(c) Le vecteur v = (−1, 1, −1) est dans le noyau de f .
(d) Le vecteur v = (−1, 1, −1) est dans l’image de f .

10. Soit E un espace vectoriel muni d’une base B = (e1 , e2 , e3 ). On définit les vecteurs v1 = e1 + e2 + e3 ,
v2 = e1 −e3 et v3 = e2 +e3 et f l’endomorphisme de E tel que: f (e1 ) = 2e1 −3e2 +e3 , f (e2 ) = −e1 +e2 −3e3
et f (e3 ) = e1 − e3 . Dans les questions suivantes indiquer les propositions vraies ou fausses.
Q1 ) La matrice de f par rapport à B est:
       
2 −3 1 2 −2 1 2 −1 1 1 1 0
A :  −1 1 −3  B :  −1 1 −3  C :  −3 1 0  D: 1 0 1 .
1 0 −1 1 −1 0 1 −3 −1 1 −1 1
Q2 ) L’image par f de v1 a pour coordonnées:
A : t (2, −2, −3) B : t (2, −3, −2) C : t (0, −3, 0)
Q3 ) La matrice de passage de B à {v1 , v2 , v3 } est :
       
1 1 1 1 −1 1 2 −1 1 1 1 0
A :  1 0 −1  B: 0 1 −1  C :  −3 1 0  D: 1 0 1 
0 1 1 −1 2 −1 1 −3 −1 1 −1 1
11. Quelles sont les définitions correctes?
A : Une matrice est dite carrée si chacun de ses coefficients est un carré.
B: La matrice inverse de la matrice A = (aij )16i6n est définie si chacun des aij est non nul; c’est la
  16j6p
1
matrice .
aij 16i6n
16j6p
 
0 1 0
12. Soit M la matrice  0 0 1 . Que vaut M 2018 ?
1 0 0
       
0 1 0 0 0 1 1 0 1 0 0 1
A =  0 0 1  B =  1 0 0  C =  0 1 0  D =  0 1 0 
1 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0
 
1 0 0
E= 0 0 1 .
0 1 0