Vous êtes sur la page 1sur 19

1. La vie moderne présente des avantages mais aussi des désavantages.

On est entouré par


beaucoup dechoses qui peuvent nous attirer et qui réussissent � nous éloigner des choses qui
sont vraiment importantes
comme la famille, les amis, les personnes qui donnent un sens � notre vie. La communication
avec les autres
devient quelque chose de très difficile dans le vrai sens de la tradition. Les nouvelles
technologies nous
donnent la possibilité de parler beaucoup mais la communication face � face n’est plus ce
qu’elle était jadis.
On utilise des portables et l’ordinateur pour parler mais on s’éloigne de l’autre car la présence
physique de
l’autre personne n’est plus nécessaire. Les relations d’amitié ou même d’amour souffrent �
cause de ce type
de communication ou impersonnelle c’est peut-être un progrès en ce qui concerne la manière
dont on
approche l’autre. La vérité est � mi-chemin. On a besoin de nouvelles technologies mais on a
aussi besoin de
la présence de l’autre dans notre vie.
2. Saint-Exupéry, qui a gagné sa célébrité grâce a son magnifique « Petit Prince » a toujours vu
l’autre comme une continuation du soi. En fait, il n’y a pas de moi sans toi. On appartient �
une
société et � une réalité psychologique qui admettent qu’on ne peut pas vivre tous seuls, qu’on a
besoin pour survivre de continuer nous-mêmes dans les autres. Il n’y a pas de réalité intérieure
vive
sans la présence de l’autre. On se voit dans les autres, on se découvre dans leur regard, dans
leurs
actions, car l’autre n’est pas un ennemi mais un autre moi qui devient très important dans le
processus de développement spirituel de l’individu. La différence est un miroir de l’être, avec
ses
défauts et ses qualités, la manière de voir que le monde est beau seulement � cause de sa
variété
infinie.
3. La musique a toujours été une partie très importante de la vie des gens. Dès l’aube des temps,
elle
a accompagné l’homme dans les moments d’extrême joie ou dans la plus accablante tristesse.
Elle a
toujours été influencée par les préoccupations et surtout par les sentiments des gens. Il est
impossible de vivre sans musique et cette assertion est vrai surtout pour les jeunes. La chanson
contemporaine fait partie de leurs vies, les accompagne dans leurs activités et exprime leurs
craintes, leurs révoltes, leurs désirs. Les jeunes écoutent beaucoup de hip-hop ou house de nos
jours
car cette musique est représentative pour leur manière de voir la vie. Le hip-hop, par exemple,
est la
musique des quartiers pauvres, des jeunes qui ont des problèmes et qui se sentent frustrés par la
manière où la société les prend en considération. Le house est la musique des clubs, des jeunes
plus
gais et qui lassent les problèmes quotidiens � la porte et prouvent leur joie de vivre. Tous les
genres
de musique parlent de ceux qui les écoutent, ils sont un miroir de la réalité intérieure de cette
personne et une manière de se rapporter au monde.
4. L’avenir est un mystère. On ne sait pas encore dans quelle direction ira l’humanité dans in
avenir
lointain. Donc il est difficile de prévoir quels seront en détails les métiers de cet avenir. Je pense
que, quelques uns des métiers du présent continueront exister, mais les métiers de l’avenir seront
liés aux nouvelles technologies qui sont devenues extrêmement importantes dans notre vie de
chaque jour. Les ingénieurs du domaine des ordinateurs sont ceux qui reçoivent des salaires très
hauts � cause de l’importance du rôle des ordinateurs dans toutes les activités que nous faisons.
Les cosmonautes seront aussi très importants � l’avenir car la conquête de l’espace devient de
plus
en plus vitale. Le cosmonaute est un type très spécial de personne qui doit apprendre beaucoup
et
qui doit s’entraîner beaucoup pour atteindre des performances dans un domaine si intéressant et
important pur l’avenir de l’humanité.

5. Tous les pays qui appartient � l’espace européen font partie d’une réalité géographique et
culturelle très riche et extrêmement généreuse. L’Europe a des racines culturelles communes et
ce
qui le caractérise en premier lieu est son respect pour sa tradition et son passé glorieux. Mais
l’Europe est aussi variété, diversité, car chaque peuple qui font partie de ce continent apporte ce
qu’il a de plus bon au patrimoine des valeurs européennes.
La culture roumaine est elle aussi une partie intégrante de la culture européenne, par les choses
magnifiques qui appartient en même temps � la grande famille de l’Europe. Des aspects liés
aux
traditions populaires ou aux repas sont extrêmement attirants pour les autres européens qui
découvrent la beauté et richesse de notre vie. Ce qui est important est de rendre fameuses les
choses
qui sont intéressantes et qui caractérisent la manière de vivre de notre peuple. Des exemples
célèbres des Roumains connus en dehors : Marin Sorescu, Nichita Stănescu, Mircea Eliade,
Eugène
Ionesco, Emil Cioran (en littérature), Constantin Brâncuşi (en sculpture) ou George Enescu (en
musique).
6. Le volontariat est une activité qui est devenue très importante de nos jours parce qu’il s’agit
de
l’implication des gens dans les problèmes de la société. Une société comme celle où on a
beaucoup
de problèmes et il est souvent difficile de trouver des solutions seulement en tant qu’institution
de
l’Etat.
Les gens doivent aussi faire tout ce qu’ils peuvent pour aider � résoudre ces problèmes
spécialement
dans les cas des hôpitaux ou des écoles spéciales où les patients ou les élèves ont besoin de
beaucoup d’attention et d’amour pour surmonter des situations difficiles.
Les jeunes gens doivent participer � des activités de volontariat car c’est ainsi qu’ils se forment
une
conscience sociale, apprennent � penser � l’autrui, � soi même comme un instrument du
bien.
Pendant des actions de volontariat, les jeunes apprennent aussi l’importance de la chaleur des
relations humaines, la valeur de l’amitié et du soin de l’autre.
Pourtant je considère que pour le moment les jeunes de notre pays ne sont pas très attirés par les
actions de volontariat car d’un côté il n’on pas le temps d’y participer et d’autre part les écoles
et
mêmes les familles ne font pas d’éducation suffisante dans l’esprit de la citoyenneté active.
7. Il y a des avantages mais aussi des désavantages en ce qui concerne l’utilisation du portable.
On
vit dans un monde qui est extrêmement rapide et où l’on a besoin de beaucoup de choses. Le
besoin
de communiquer est l’un de ces besoins qui caractérisent la vie moderne. Pour bavarder, pour
des
affaires, pour apprendre des nouvelles des personnes qui se trouvent très loin de nous, le
portable,
aussi que l’ordinateur, est devenue très nécessaire. Il y a des situations où le cellulaire peut nous
aider beaucoup. Mais il y a aussi des situations où on pourrait substituer l’usage du portable
avec la
communication face � face qui signifie présence physique, sentiments et chaleur humaine.
8. Dès l’invention de la télévision, elle est devenue l’une des parties les plus importantes de
notre
vie. Les gens trouvent impossible de vivre sans la télévision qui est en même temps source
d’information et d’amusement.
Pour les jeunes, elle signifie la musique et les jeux tandis que pour les adultes, elle est devenue
un
moyen de connaître ce qui se passe de l’autre côté du monde, de comprendre les phénomènes
économiques, sociaux et culturels des autres pays. La télévision est une modalité de voir et
apprendre travers l’expérience des autres et de former une liaison entre peuples et mentalités. Il
s’agit d’un échange d’idées et de pensées qui devient très important pour la richesse du monde

l’on vit. C’est aussi très important de mettre en vue le pouvoir des images qui ont un plus grand
impact sur les téléspectateurs qu’une nouvelle écouté � la radio.
9. Jusqu’� 1989, la seule possibilité de travail des Roumains a été celle pour les compagnies
qui
appartenaient � l’Etat. Tout le monde avait les mêmes salaires et pour tous la réalité était la
même.
Après 1989, quand les compagnies multinationales sont entrées au marché roumain, beaucoup
de
gens qui sont très qualifiés ont commencé � être intéressés � y travailler. Il y a beaucoup
d’avantages � prendre en considération : le salaire est toujours plus attractif que celui dans les
compagnies d’Etat, les possibilités de promotion sont réelles, il y a aussi la probabilité de
voyager
beaucoup et l’espace de travail est presque toujours agréable.
Il y a aussi des désavantages : on passe beaucoup de temps � travailler, le travail peut être
fatiguant
et la vie personnelle peut passer au deuxième plan. Mais les désavantages ne sont pas pris en
considération par les jeunes gens qui désirent faire partie d’une compagnie multinationale. Les
avantages sont plus puissantes et c’est � causse de toutes ces choses que plus et plus jeunes
sont
intéresses � ce type de travail.
10. Les moyens de l’audio-visuel sont devenues de plus en plus importantes de nos jours et
deviennent plus importantes que la littérature écrite. Au passé, les jeunes avaient plus de temps
pour
lire et écrire qu’aujourd’hui quand ils sont entourés par les attractions de la télévision, la radio et
surtout de l’Internet. Ceux qui sont intéresses � la littérature et l’aiment l’aimeront toujours é
toutes
les découvertes de la science et de la technologie. Les attractions de l’audio-visuel sont
seulement
des attractions superficielles en comparaison avec la vraie attraction que la littérature doit
exercer
sur les jeunes.
11. L’assertion de Paul Valéry est la présentation de l’une des théories sur l’éducation, sur la
manière où l’on reçoit l’enseignement pendant notre existence. Il s’agit du fait que la famille et
l’école ne sont pas les seules instances qui participent � notre éducation. Les membres de la
famille
et nos professeurs nous enseignent ce qu’ils savent et nous offrent des modèles de vie. Mais �
l’avis
de Paul Valéry, c’est l’expérience de milieu qui nous entoure qui laisse les plus puissantes
empreintes sur nous. L’expérience implicite, la rencontre avec les joies et les tristesses de la vie
sont
celles qui nous enseignent ce qu’on doit savoir et nous offrent les outils pour survivre dans un
monde qui est � la fois beau et dangereux.
12. L’amitié est l’un des plus importants et profonds sentiments humains. Il est impossible
d’imaginer notre vie sans les amis qui enrichessent notre existence et qui donnent un sens �
notre
existence de chaque jour. Il y a des gens qui considèrent l’amitié plus importante que l’amour
même
et il y a beaucoup d’arguments pour cette assertion.
Dès les plus jeunes âges, on sent la nécessité de se savoir entourés par des gens qui aiment les
mêmes choses que nous et qui se trouvent proche de nous dans les moments de joie et aussi de
tristesse. Sans les amis qui rendent notre vie plus belle, il est impossible de savoir vivre et de
surmonter les difficultés qui se trouvent dans notre chemin. L’amitié est une modalité de
connaître
la vie, de développer notre personnalité, de mieux connaître nous mêmes et les autres. Par le
contact
avec les autres, notre personnalité peut se définir d’une manière très profonde et pour toute la
vie.
Vivre avec les autres, sentir leurs bons sentiments dans des moments de tristesse ou de joie est
tout
ce qu’il y a de plus important dans la vie.

13. La francophonie est une communauté internationale qui a en commun l’usage du Français.
L’Organisation Internationale de la Francophonie est une institution fondée sur le partage d’une
langue et de valeurs communes. Elle rassemble 55 Etats et gouvernements membres et a admis
13
observateurs. Elle conduit des actions dans les domaines de la politique internationale et de la
coopération multilatérale. Les membres sont les DOM et TOM de la France, la France
Métropolitaine, les pays ou le Français est langue officielle ou les pays où le Français s’utilise
dans
la rue ou les écoles : Belgique, Suisse, Maghreb, Côte d’Ivoire, Canada ou les pays où le
Français
est langue privilégiée, comme Guadeloupe, Martinique, Guyenne Française, l’Ile de Réunion, la
Nouvelle Calédonie, la Polynésie Française, Cambodge, Laos, Viêt Nam.
14. L’amitié et la communication sont deux des concepts les plus importants du monde moderne
mais cela ne signifie pas qu’ils n’étaient pas importants dès l’aube de l’humanité. Il est vital de
nous rendre compte du fait que sans la communication un sentiment si profond comme l’amitié
ne
peut pas survivre. Il est essentiel pour les gens qui ont des sentiments profonds l’un pour l’autre
de
maintenir des relations qui sont basées sur une communication très étroite. Au moment où la
communication disparaît, il est très difficile de continuer une relation comme l’amitié qui se
nourrit
de communication et de chaleur humaine.
15. Les technologies d’information et de communication sont parmi les plus grandes
découvertes du
XXème siècle. On ne pourrait pas vivre sans tous les aspects de notre vie qui sont liés aux
technologies de communication. La télé, la radio et surtout l’Internet sont entrés dans notre vie
d’une manière très brutale, mais on doit reconnaître qu’il serait impossible pour nous d’imaginer
notre vie sans eux. L’Internet, par exemple, est la plus importante source d ‘information utilisée
� ce
moment dans le monde et � l’avenir son rôle sera de plus en plus important. Ce qui est
essentiel en
ce qui concerne ces moyens de communication et d’information est le fait qu’ils nous donnent
un
sentiment de liberté d’expression, un espace de présenter nos idées et nos sentiments, une
tribune où
le langage est libre et véritable.
16. La jeunesse et en principal l’adolescence sont deux des plus difficiles périodes dans la vie
d’une
personne. Elles sont des périodes où l’être humain se trouve face � face avec des changements
très
profonds, des périodes où le jeune commence � se connaître, � se découvrir, et aussi �
découvrir le
monde qui l’entoure. Il y a beaucoup de tentations pour l’adolescent ou pour le jeune homme ou
jeune femme qui se trouve au commencement de son existence sociale. Considérée comme la
plus
belle période dans la vie d’une personne, la jeunesse est aussi la plus dangereuse car pendant les
années de la jeunesse, l’être humain considère que tout le monde lui appartient et que tout lui est
permis. Jusqu’au moment où il se rend compte du fait que ce n’est pas vrai, il peut faire des
erreurs
qui peuvent lui affecter la vie. C’est � cause de cela que les jeunes doivent être aidés et guidés
par
les adultes qui ont une plus grande expérience de vie.
17. Le proverbe se réfère au fait que, au moment où on fait du bien il vaut mieux ne pas le dire

tout le monde car, faire du bien ne signifie pas le montrer � tout le monde. Le bien doit être
discret,
caché par la personne qui le fait parce que la plus grande récompense du bien est le sentiment
qui te
reste dans le coeur, celui d’avoir aidé une personne qui en avait besoin. Les grands bénéfices
faites
par les personnes très riches du monde ne sont presque jamais connus par la presse et le
publique.

18. ---
19. Je crois que dans la Roumanie de nos jours et dans la Roumanie de l’avenir, le bac deviendra
de
plus en plus important. Il a la valeur d’un symbole, une porte d’entrée dans la vie de la maturité
sans lequel il est très difficile de continuer les études et de continuer la vie professionnelle
comme il
faut. Avec ce diplôme, le jeune homme ou la jeune femme peut commencer � faire partie de la
société et se créer un avenir professionnel.
20. Viitorul tau profesional…
21. Facuta la nr 10 (acelasi lucru)
22. Parmi les grands risques qui menacent l’humanité au début de millénaire, comme la famine
dans
les pays de tiers monde, le HIV, le cancer, le térrorisme, les guerres religieuses, on peut parler
du
danger du stress, de l’avancement de la technologie � un tel point que les sentiments humains
deviennent moins importants, des problèmes liés � la protection de l’environnement. Les plus
grands risques sont liés � la pollution et au manque de soin en ce qui concerne les aspects de la
nature. Dans un monde où on ne se rend pas compte de l’importance de la protection de
l’environnement, il est difficile de nous imaginer un avenir pour notre planète. C’est � cause de
cela
que les grands pays du monde ont commencé � chercher des solutions au problème de la
dégradation de l’environnement.
23. L’assertion d’Emil Cioran se réfère au fait que l’espace géographique n’est pas celui qui
offre
les limites culturelles et linguistiques d’un peuple. Le pays est du point de vue géographique un
territoire habité par un peuple qui parle la même langue. Mais la langue est plus importante que
le
territoire du pays car elle est vive, pleine des empreintes sociales et individuelles de ce peuple.
L’importance de la langue est très visible quand on se trouve a l’étranger et on entend la langue
de
son peuple parle l� où on ne s’y attendait pas. La langue te donne le sentiment extraordinaire
de
familiarité, de déj� -vu, de quelque chose de connu, d’imperceptiblement perçu, quelque chose
qu’on connaît et on comprend et qu’on aime.
La langue devient ta famille, les poésies que tu aimes, la musique qui te plait, ta réalité, ton
pays,
toi-même.
24. Les innovations technologiques de nos temps nous aident beaucoup dans tous les aspects de
nos vies
mais elles sont aussi entrées d’une manière brutale dans nos habitudes quotidiennes. Elles
influencent notre
manière de penser, la modalité de connaître et comprendre le monde qui nous entoure. La
technologie est un
partie intégrante de nos vies, l’un des aspects les plus importants de la modernité. Il est
impossible
d’imaginer nos vies sans toutes les choses qui ont été découvertes, mais, en même temps, on est
bouleversé
par la force de la technologie qui nous entoure. Pour les adolescents, les influences peuvent être
plus
profondes et peuvent changer leur vie pour toujours, car ils sont très jeunes et souvent très naïfs.
25. Mondialisation et globalisation.La distinction entre ces deux termes est propre � la langue
française. Le
mot anglais original est « globalization », repris par la plupart des autres langues. En Anglais les
différentes
approches globalisation/mondialisation sont explorées par différents courants de pensées. Le
terme

anglophone « globalization » couvre largement le même débat que la différence sémantique


francophone.
Comme dans le monde francophone, différentes personnes donneront différents sens aux termes,
mettant
l’accent sur la dimension économique, culturelle ou politique, en fonction de leur appartenance,
consciente
ou non, � tel ou tel courant de pensée.
D’un point de vue étymologique, monde (univers) et globe sont suffisamment proches pour que
mondialisation et globalisation soient synonymes dans leur emploi initial en langue française
(1964 pour le
premier, 1965 pour le second).
Toutefois, la proximité de "globalisation" avec l’anglais et la particularité de mondialisation ont
amené une
divergence sémantique.
En français, le terme "globalisation" désigne l’extension supposée du raisonnement économique
� toutes les
activités humaines et évoque sa limitation au globe terrestre. Par contre le terme
"mondialisation" désigne
l’extension planétaire des échanges qu’ils soient culturels, politiques, économiques ou autres.
Dans ce cadre
l’expression monde peut désigner en outre l’espace proche de la terre, accessible par des
moyens
aéronautiques ou spatiaux (satellites), ou prendre des significations propres � chaque culture
(le monde
chinois, etc.). En revanche l’expression "globalisation financière" s’est imposée pour désigner la
constitution
d’un marché mondial intégré des capitaux. Par ailleurs, les problèmes d’environnement se
posent désormais �
l’échelle mondiale, par exemple la déforestation ou la pollution due au développement des
transports.
La différence sémantique peut s’envisager sous un autre angle. Certains voient dans le terme
globalisation la
simple transposition du terme anglais en français, globalisation étant synonyme de
mondialisation. D’autres
voient une différence de nature entre les deux termes et considèrent la globalisation comme une
étape après
la mondialisation, qui la dépasserait et consisterait en une dissolution des identités nationales et
l’abolition
des frontières au sein des réseaux d’échange mondiaux.
Régine Pernaud affirme : »La qualité de la vie , la beauté du monde , ou pour tout dire la survie
de

la plančte dépendent des femmes ». Qu’est-ce que vous en pensez ? Donnez un point de vue

argumenté.

La qualité de la vie sociale dépend premičrement de ceux qui peuvent prendre des décisions

importantes et peuvent produire des biens matériels. Il y a encore tant de pays oů le plein

épanouissement des femmes n’est pas favorisé et par conséquent elles ne participent pas au

processus de décision. On sait aussi que les femmes et les filles constituent la majorité des
pauvres
de la terre. En Afrique, oů les stéréotypes et les traditions patriarcales sapent l’égalité des
chances

des femmes dans l’éducation, dans le travail et dans la vie politique il y a une inégalité des
hommes

et des femmes męme face ŕ l’accčs ŕ l’eau. C’est une situation lourde de coséquences sur les

aspects essentiels de leur vie qui vont leur permettre de se développer. Dans de tels conditions

comment dire que la qualité de la vie dépend des femmes ?

Dans une société civilisée, par leur sensibilité et leur sens du beau, les femmes ont toujours

augmenté la qualité de la vie en tant que mčres ŕ la maison ou comme participantes ŕ la vie
sociale .

En général dans chaque famille, la femme apporte le calme du foyer, assure une ambiance
familiale

affective. C’est essentiellement aux femmes que revient en premier lieu le rôle d’élever les
enfants,

de cuisiner, de s’occuper du lavage .

Les femmes sont des personnes audacieuses qui fourmillent d’idées et qui sont positives dans
leur

démarche. Nombre d’entre elles sont engagées au sein des associations humanitaires pour mettre

leurs compétences au service de ceux qui sont nés dans des pays et des conditions oů la vie et la

survie est une lutte quotidienne.Voilŕ, par exemple, les objectifs des féministes du Brésil, ŕ côté
de

Terre des Hommes Suisse, sont destinés ŕ accélérer l’atténuation de la pauvreté et de la faim au

profit du développement économique.

Męme si les femmes aussi bien que les hommes apportent une contribution fondamentale au

développement agricole et rural, dans les pays en développement, les femmes jouent un rôle de
plus

en plus crucial. Les agricultrices assurent la moitié de la production vivričre mondiale et, dans la

plupart des pays en développement, produisent de 60 ŕ 80 pour cent des besoins alimentaires des

ménages. Elles jouent un rôle important dans les domaines de la pęche et de la foresterie et

représentent une main-d’oeuvre précieuse pour l’agriculture de rapport. Elle sont également
chargées de l’achat de la nourriture pour leurs familles . La «féminisation de l’agriculture» a fait

peser une lourde charge sur la capacité des femmes de produire, de fournir et de préparer les

aliments au regard de difficultés sociales, économiques et culturelles déjŕ considérables.

En dépit de leur rôle essentiel pour la sécurité alimentaire mondiale, les apports des femmes sont

souvent sous-estimés ou passés sous silence dans les stratégies de développement - elles
demeurent

les partenaires «invisibles» du développement. Avec un accčs égalitaire aux opportunités et aux

ressources, les femmes, comme les hommes, se sont révélées des partenaires efficaces,
dynamiques

et indispensables du développement. Leur responsabilisation - moyennant l’échange de

connaissances et d’informations - est cruciale pour améliorer les conditions de vie en milieu rural
et

réaliser les objectifs de développement.

Toutefois, les femmes rurales sont des partenaires clés pour la résolution des problčmes majeurs
de

développement qui se poseront durant ce sičcle et au prochain sičcle, y compris le besoin de


gérer

l’environnement d’une maničre durable, l’explosion de la croissance démographique et

l’urbanisation, la sécurité alimentaire, les besoins en matičre de santé, éducation et


alphabétisation

et l’élimination de la pauvreté.

Les femmes sont des agents économiques importants, męme si elles ne sont généralement pas

perçues comme telles; il n’est pas souvent tenu compte de leur travail, ce qui fait que leur
potentiel

de développement est ignoré de maničre flagrante. Les femmes rurales contribuent fortement ŕ la

protection de l’environnement car elles vivent et travaillent en contact étroit avec l’écosystčme,

elles connaissent ŕ fond la biodiversité locale et peuvent aider ŕ préserver les ressources
naturelles

pour l’avenir en pratiquant une agriculture, une foresterie et une pęche durables.

Les femmes sont également des agents du développement humain; elles peuvent améliorer la
qualité de la vie au sein des communautés du monde en développement en les aidant ŕ réduire les

taux de mortalité maternelle et infantile, en améliorant la nutrition de la famille et en assurant

l’approvisionnement en eau potable et l’hygične. Elles enseignent ŕ leurs filles de bonnes


pratiques

sanitaires et autres travaux ménagers, complétant ainsi l’éducation. Avec un accčs égalitaire aux

opportunités et aux ressources, les femmes, comme les hommes, se sont révélées des partenaires

efficaces, dynamiques et indispensables du développement. Leur responsabilisation - moyennant

l’échange de connaissances et d’informations - est cruciale pour améliorer les conditions de vie
en

milieu rural et réaliser les objectifs de développement.

Ayant la capacité d’identifier plus rapidement que les hommes les menaces et les tensions, les

femmes sont aussi indispensables, dans la diplomatie « face ŕ face » qui est souvent une partie

intégrante de la diplomatie officielle. Conscientes du fait que la qualité de la vie dépend non

seulement de la croissance économique mais de la paix aussi, dans les zones de conflit, les
femmes

jouent un rôle de catalyseur dans cet effort de paix. En Bosnie, des ONG ayant ŕ leur tęte des

femmes ont complété les efforts des Nations Unies dans le rčglement des conflits et des
processus

de réconciliation nationale. Elles y ont joué un rôle de catalyseur dans l’effort de paix.

Quant ŕ la survie de la plančte, celle-ci dépend des femmes et des hommes ŕ la fois, de tous les

habitants de la Terre, particuličrement des grands acteurs économiques qui privatisent ŕ outrance

sans penser ŕ la gestion correcte des ressources naturelles, aux catrastophes climatiques ou

écologiques causés par la pollution.

Dans l’histoire de l’humanité il y a eu beaucoup de femmes célčbres qui apportčrent leur

contribution ŕ améliorer et ŕ rendre plus belle la vie. Marie Curie, la premičre femme ŕ obtenir
deux

Prix Nobel, par la découverte du radium, cette femme extraordinairement brillante a ouvert la
porte

aux femmes dans le domaine scientifique, réservé alors exclusivement aux hommes. Le 1er aoűt
1914, la France est envahie par les Allemands. Marie comprend tout de suite qu’il faut utiliser
les

progrčs de la science, et en particulier les rayons X, pour soigner les blessés, mais elle pense
qu’il

vaut mieux examiner ceux-ci sur le front plutôt qu’ en milieu hospitalier.

Elle est nommée directrice du service radiologique de la Croix Rouge.

Plusieurs voitures radiologiques entrent en service. Des milliers de blessés ont ainsi été secourus.

Sarah Bernhardt fut la plus grande actrice du XIXe sičcle. Débordante de talent, les plus grands

écrivains lui écrivirent des rôles ŕ la mesure de son talent.

Se présentant au Sénat de la circonscription de New York, Hillary Rodham Clinton est la


premičre

First Lady ŕ y ętre élue. La mairie de New York et au loin, ŕ l’horizon de 2008, peut-ętre la
Maison

Blanche…. Coco Chanel, la grande styliste française, par l’exquise beauté de ses collections et
son

célčbre parfum, a révollutionné l’allure des femmes en élevant la qualité de leur vie.

Ce ne sont que quelques arguments ŕ l’appui du rôle important de la femme dans la vie de notre

société.Si les femmes ne peuvent pas résoudre tous les problčmes de la plančte, elles peuvent
avoir

des contributions plus efficaces que celles des hommes ŕ rendre notre vie meilleure.
1 La publicité a des fonctions commerciales et économiques, informatives, linguistiques.

Commerciales. La fonction premičre de la publicité est de faire vendre et acheter. Notons bien
que

la pub n’a aucune idéologie, hors de faciliter la vente dans la société de consommation.

Les valeurs toujours positives sont la féminité, l’authenticité, la beauté, l’élégance, le plaisir, la

sécurité, la gaîté, la jeunesse, les loisirs … Les valeurs toujours négatives sont le gaspillage, la

laideur, les contraintes, la fatigue, l’artificiel … Par contre n’existent pas les valeurs de bonté,

charité, autorité, sacrifice … Au lieu de montrer que l’on partage avec joie un cornet de glace ou

une barre chocolatée, la pub présente ŕ la place la compétition, le vol, la moquerie …

Informatives. L’introduction de la publicité dans les moyens d’information (journaux, revues,


radios, TV) a provoqué une totale révolution : on ne vend plus des informations ŕ des lecteurs,
mais

des lecteurs ŕ des annonceurs. Aucun article ne peut contredire une publicité car le journal est

vendu aux annonceurs. Le Mythe de la publicité est « Tout le monde, il est beau, tout le monde,
il

est gentil ». Pour vendre ŕ tout le monde, il ne faut fâcher personne.

Les procédés utilisés par la pub sont souvent pervers et, pour ne pas ętre leurs victimes et garder

notre liberté, il faut apprendre ŕ la lire. Ses belles promesses peuvent ętre des pičges comme c’est
le

cas des enfants qui vivent la pub comme une BD.. Les héros des Cartoons sont souvent
d’anciennes

publicités (Popeye, Mickey, Donald …).C’est la jeunesse, dčs son âge le plus tendre, qui est

devenue la cible favorite des publicitaires. Les professionnels de la vente savent comment faire

passer une idée simple et forte. L’esprit des enfants leur appartient il n’est que de voir l’intéręt

passionné des trčs jeunes téléspectateurs pour les spots de publicité.

. La pub. utilise la suggestion psychologique, la répétition. On couvre les murs d’affiches

immenses, on accapare les pages des journaux, des magazines ou des revues de luxe, on offre des

programmes coűteux ŕ la radio, ŕ la télé.Des milliards se dépensent chaque année en publicité


dans

la presse, la radio, la télévision et sur les murs mais une bonne partie de cet argent grčve

considérablement le prix de vente de l’article ou du produit.

Décidément, la publicité est moins faite pour l’homme intelligent, qui sait bien établir tout seul
ses

priorités sans avoir besoin d’une aide extérieure. Sur celui qui a un niveau inférieur de culture, la

pub a un effet pervers parce qu’il ne sait pas lire un texte publicitaire. Lire une image (une
affiche

comme un tableau), c’est pourtant une question de liberté. Il faudrait échapper ŕ ses leurres, ses

roueries et ses perversités. L’utilisation d’adjectifs de couleurs montre la volonté de s’éloigner


du

descriptif pour nous faire ręver ŕ fin de mieux nous vendre un objet invendable. Le «
publireportage
», ou article d’une page, est en fait un faux reportage, mais une vraie publicité

mensongčre déguisée en article objectif (bien des revues ont l’honnęteté de nous en avertir en

marquant dans un coin « publi-reportage »).

Les publicitaires semblent estimer que le grand public est incapable de comprendre un argument

technique et qu’une image enfantine suffit (Mettez un tigre dans votre moteur, ou une puce dans

votre machine ŕ laver. Cuisinez d’or avec Astra). Ils utilisent pour infantiliser les lecteurs des

procédés comme des hyperboles ( Monsieur Propre. Mamouth écrase les prix), des allitérations

(Pilules Pink pour personnes pâles. I like Ike, 12 fois douce. Seb c’est bien. Simca 1000, mille
fois

mieux). L’argument miracle semble ętre l’humour, l’astuce, le jeu de mot, le clin d’oeil : on

plaisante pour créer une connivence et vendre l’objet (Sans beurre la vie n’a pas de sel. Cela me

remue la petite cuillčre), on fait usage du calembour (C’est Shell que j’aime. 7 jour sur 7 le Set
de

Pantčne. Vivez sans foie, vivez 100 fois mieux avec Saint-Yorre). Aprčs chaque élection, pour
bien

faire rire le public, les matelas Simons s’affichent pour les candidats qui se sont fait étendre.

Les publicités sont trčs aimées des enfants qui la vivent

lire une image (une affiche comme un tableau), c’est pourtant une question de liberté. Il faudrait

échapper ŕ ses leurres, ses roueries et ses perversités.

La pub pręche le mépris, la désobéissance, l’insolence etc. tout le contraire des valeurs
familiales. «

Aujourd’hui les enfants décident, Carrefour. Tu peux tout avoir ŕ coup de points, Coca-Cola.

Griffez, Jean ». Elle ridiculise les personnes âgées qui se font des croche-pieds pour un bonbon,
qui

sont toujours gourmandes, dépassées, pas au courant, stupides, en retard, etc. « Un pull
Woolmark

en machine ŕ laver, mais c’est écrit sur l’étiquette maman ! ».

Varianta 11 Le décrochage scolaire


Le décrochage scolaire est l’expression ultime de l’échec scolaire puisqu’il s’agit de la sortie
d’un

cursus avant l’obtention du diplôme. Toute personne raisonnable partage l’opinion d’Anne Fohr
sur

le « décrochage scolaire » parce que ce phénomčne va engendrer une véritable crise de

l’enseignement.

Vu les graves conséquences du décrochage scolaire sur la vie sociale des jeunes, les parents,
l’école

et les décrocheurs auraient bien des raisons pour s’en inquiéter. Pour ce qui est des parents,

plusieurs chercheurs soulignent l’importance de l’engagement parental dans la vie scolaire du


jeune.

L’implication du parent dans le programme d’intervention est irréfutable puisqu’elle favorise

l’intégration des apprentissages dans le milieu familial. De cette maničre, le parent s’informe sur
le

vécu scolaire de son enfant et se responsabilise par rapport ŕ l’intervention sous tous ces aspects
(les

soins ŕ donner, la supervision …)

Voilŕ quelques conséquences du décrochage qui méritent d’ętre rappelées : mauvaises conditions
de

travail, augmentation du taux de chômage, augmentation des risques de consommation de


drogue,

problčmes familiaux (disputes, problčmes de couple), isolement, diminution des salaires et des

perspectives d’emploi, ainsi qu’un manque d’avancement social, conflits avec la justice,

augmentation de la délinquance, augmentation des risques de devenir itinérant, dépressions et

problčmes de santé. Les décrocheurs sont considérés comme un handicap majeur de l’économie
des

pays développés car ils ont un statut précaire, toutes sortes de difficultés ŕ s’intégrer dans un

collectif de travail oů ils sont accueillis avec méfiance. Ŕ un moment donné, ils voudront obtenir
le

diplôme, mais ils auront des difficultés ŕ retourner ŕ l’ école. Brűler les étapes,c’est grave.
Chaque
âge a ses problčmes qui exigent leur résolution au moment convenable. Les laisser pour plus
tard,

c’est un grand risque parce que la vie n’a pas le temps d’attendre.

Les causes pouvant entraîner le décrochage scolaire sont également des motifs d’inquiétude. La

cause la plus souvent exprimée pour les jeunes filles qui décrochent est la grossesse ou le
mariage,

ce qui prouve une faible éducation pour la vie de famille.

Chez les garçons, la principale raison évoquée est celle des problčmes de comportement. Voici

quelles seraient les causes du décrochage : l’attraction pour le marché du travail : les jeunes qui
ont

un emploi préfčrent parfois décrocher et avoir une source de revenu ; importance accordée au

présent , manque d’ambition, préférence d’avoir un salaire dčs maintenant, désir de promotion

sociale ; la situation économique des familles : ŕ une extrémité de la hiérarchie sociale (les
riches),

le taux d’abandon est trčs faible, ŕ l’autre extrémité, (les pauvres) la situation est alarmante ; les

pratiques éducatives des parents (niveau socio-culturel, héritage culturel) ; les problčmes
familiaux :

le taux de décrochage scolaire correspond au taux de familles troublées, désassorties, divisées, de

mčres seules et de pčres absents. Aussi le manque d’intéręt et d’encouragement des parents peut-
il

entraîner l’abandon des études.

Parmi les variables d’ordre individuel, les difficultés d’apprentissage et les troubles du

comportement constituent des facteurs personnels les plus déterminants du décrochage scolaire.
En

effet, l’élčve en trouble du comportement montre un déficit important dans sa capacité


d’adaptation

ŕ l’école. Selon la plupart des études, les jeunes décrocheurs participent moins aux activités

scolaires, portent peu d’attention en classe, passent moins de temps ŕ faire leurs devoirs, ont des

problčmes d’absentéisme et le travail rémunéré, ils le valorisent plus que les études, comparés
aux

autres élčves.
La majorité des études montre que les garçons sont plus nombreux ŕ décrocher de l’école. Les

chiffres reflčtent un taux d’accčs aux diplômes plus bas chez les garçons qui tend ŕ se maintenir
de

génération en génération. Les jeunes filles ŕ risque de décrochage scolaire présentent davant
18 Pensez-vous que dans notre civilisation le non-respect de la nature soit lié au progrčs
technique

? Justifiez votre point de vue ŕ l’aide des arguments et des exemples précis. Rédaction (15 ŕ 20

lignes)

Les humains font partie du monde vivant oů chaque organisme, tel un musicien dans un
orchestre, joue son rôle afin que la symphonie de la vie — la vie animale comme la vie humaine
— soit

possible et agréable. Malheureusement, les humains font preuve d’un manque de coopération
avec

la nature et de non-respect de la nature. Contrairement aux animaux, principalement mus par

l’instinct, l’homme agit sous l’influence de l’avidité et de l’égoďsme.

Certains, au moyen de la technique moderne, soumettent la nature ŕ l’emprise de la rationalité

marchande et la détruisent par la privatisation ŕ outrance tout en épuisant ses ressources


naturelles.

(La nature, berceau de l’humanité, est polluée). N’eűt été le progrčs technique, toutes les
activités

humaines n’auraient pas été une source de pollution. L’homme confie ŕ la nature, le soin de
digérer

les matičres inutiles produites par sa technique.

(Le non-respect de la nature, se manifeste de plusieurs façons). Tant de déchets radioactifs


déposés

dans la nature, déchets spéciaux non biodégradables, toxiques ou dangereux en raison de leurs

caractéristiques physico-chimiques( solvants, acides, produits chimiques de laboratoire, produits


de

nettoyage domestiques, etc, ) dépôts de déchets anciennement accumulés, dépôts d’ordures,

décharges sauvages constituent un risque de contamination des eaux et des sols, une menace de

l’équilibre naturel. La déforestation et l’exploitation anarchique des terres ne seraient pas


possibles
sans les outillages modernes. L’urbanisation, la modernité industrielle et la croissance
économique

sont les grandes sources de pollution du milieu naturel. Elles ont des effets indésirables sur le
plan

écologique.( Chaque année plusieurs espčces animales et végétales sont menacées de


disparition).

Les techniques modernes utilisées dans les conflits militaires– armes chimiques, biologiques,

bactériologiques, atomiques – ont des effets désastrueux produisant des déséquilibres


écologiques.

Vu toutes ces preuves de non-respect de la nature, beaucoup s’inquičtent pour l’avenir de la


plančte.

Varianta 72 L’histoire de la pelote basque

On peut dire qu’au Pays Basque, il n’y a pas de festivités sans partie de pelote. Cette tradition
date

dčs les premičres années du XVIč sičcle .

La pelote basque est issue du jeu de paume (sport national français au XVIe sičcle). Quand la

pratique du jeu de paume se perdit au début du XVIIe sičcle, il survécut au Pays basque (d’oů le

nom de Pelote basque) et de nombreux jeux dérivés se développčrent. Aujourd’hui de


nombreuses

villes et villages du Sud –Ouest ont leur fronton.

Le véritable premier match fut joué en 1875. En ces temps-lŕ, les balles pouvaient atteindre le

kilogramme. Les joueurs ŕ main nue soufraient souvent d’hématomes. En 1857, le jeune
Gantchiki

Dithurbide ŕgé de 14 ans eut l’idée d’utiliser un panier de forme allongée et peu profond
employé

habituellement pour les fruits et légumes et appelé “chistera”. Peu aprčs, l’invention de la balle
en

caoutchouc révolutionna la pelote et comme beaucoup d’autres sports de raquettes comme par

exemple le tennis. Puis la pelote connut de nouveaux changements comme l’apparition de


nouveaux

jeux particuličrement les jeux indirects. Le joueur Basque Chiquito d’Eibar s’exporta en
Argentine
pour apprendre la technique du chistera aux Argentins.

L’Amérique du Sud, la Californie, la Floride, la Havane et Cuba sont les régions oů la Cesta
Punta

(grand chistéra) a pris le dessus. En plus de ces pays, il y a aussi des pratiquants de pelote basque
en

Irlande, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Indonésie, aux Philippines, en Egypte et au Maroc.


La

fédération française de pelote basque fut fondée en 1921. Les premiers championnats du monde
se

déroulčrent ŕ San Sebastien (pays Basque Espagnol) en 1952. Aux Jeux Olympiques, la pelote a

figuré 3 fois en sport de démonstration : 1924, 1968, 1992.

Varianta 72 L’histoire de la pelote basque

On peut dire qu’au Pays Basque, il n’y a pas de festivités sans partie de pelote. Cette tradition
date

dčs les premičres années du XVIč sičcle .

La pelote basque est issue du jeu de paume (sport national français au XVIe sičcle). Quand la

pratique du jeu de paume se perdit au début du XVIIe sičcle, il survécut au Pays basque (d’oů le

nom de Pelote basque) et de nombreux jeux dérivés se développčrent. Aujourd’hui de


nombreuses

villes et villages du Sud –Ouest ont leur fronton.

Le véritable premier match fut joué en 1875. En ces temps-lŕ, les balles pouvaient atteindre le

kilogramme. Les joueurs ŕ main nue soufraient souvent d’hématomes. En 1857, le jeune
Gantchiki

Dithurbide ŕgé de 14 ans eut l’idée d’utiliser un panier de forme allongée et peu profond
employé

habituellement pour les fruits et légumes et appelé “chistera”. Peu aprčs, l’invention de la balle
en

caoutchouc révolutionna la pelote et comme beaucoup d’autres sports de raquettes comme par

exemple le tennis. Puis la pelote connut de nouveaux changements comme l’apparition de


nouveaux
jeux particuličrement les jeux indirects. Le joueur Basque Chiquito d’Eibar s’exporta en
Argentine

pour apprendre la technique du chistera aux Argentins.

L’Amérique du Sud, la Californie, la Floride, la Havane et Cuba sont les régions oů la Cesta
Punta

(grand chistéra) a pris le dessus. En plus de ces pays, il y a aussi des pratiquants de pelote basque
en

Irlande, en Belgique, en Suisse, en Italie, en Indonésie, aux Philippines, en Egypte et au Maroc.


La

fédération française de pelote basque fut fondée en 1921. Les premiers championnats du monde
se

déroulčrent ŕ San Sebastien (pays Basque Espagnol) en 1952. Aux Jeux Olympiques, la pelote a

figuré 3 fois en sport de démonstration : 1924, 1968, 1992.