Vous êtes sur la page 1sur 246

CODEX

DES MEDICAMENTS
VETERINAIRES
®
DE TUNISIE
2016

Professeur Agrégé Samir BEN YOUSSEF


Docteur Mariem HAJJI
CODEX
DES MEDICAMENTS
VETERINAIRES
DE TUNISIE

AVERTISSEMENT

Le présent Codex est purement informatif, sous toutes réserves de droit et sans aucune reconnaissance préjudiciable et sans
que celui-ci n’octroie de droits à des tiers ou ne les exonère de leurs obligations. Concernant les informations sur les spécialités
autorisées, seules les monographies des médicaments
valent comme texte officiel. En matière de législation, seuls les textes publiés
dans le Journal Officiel de la République Tunisienne [29] constituent la source officielle.
Les prix des médicaments dans le présent travail sont mentionnés à titre indicatif et valables pour l’année 2015, les prix officiels
sont de la compétence du ministère du commerce en Tunisie.
A la mémoire du Docteur Mongi Djegham,
Remerciements

Les auteurs remercient particulièrement Dr Dalel KAMOUN


et Dr Mondher DHOUIB pour leur contribution à la réalisation de cet ouvrage.
CODEX
DES MEDICAMENTS VETERINAIRES
DE TUNISIE®

INTRODUCTION

I. MEDICAMENTS ANTI-INFECTIEUX 7
1. Antibiotiques 11
1.1. β lactamines 11
1.1.1. Pénicillines 11
1.1.2. Céphalosporines 17
1.1.3. Les inhibiteurs des β lactamases 20
1.2. Aminosides 21
1.3. Tétracyclines 26
1.4. Macrolides et apparentés 30
1.4.1 Macrolides 31
1.4.2. Lincosamides 35
1.4.3. Synergistines 37
1.5. Antibiotiques polypeptidiques 38
1.5.1. Polymexines 38
1.5.2. Bacitracine et thiostrepton 41
1.6. Antibiotiques divers 42
1.6.1. Acide fusidique 42
1.6.2. Rifamycines 43
1.6.3. Pleuromutilines 43
1.6.4. Antibiotiques ionophores 45
1.7. Phénicols 46
2. Antibactériens artificiels 49
2.1. Sulfamides 49
2.2. Diaminopyrimidines 52
2.3. Quinolones et fluoroquinolones 54
II. MEDICAMENTS ANTIPARASITAIRES 59
1. Endo-ectoparasiticides (Lactones macrocycliques) 59
1.1. Avermectines 59
2. Antiparasitaires externes 64
2.1. Antiparasitaires externes curatifs 64
2.1.1. Pyréthrinoïdes 64
2.1.2. Formamidines 68
2.1.3. Phénylpyrazoles 70
2.2. Antiparasitaires externes préventifs 73
2.2.1. Analogues de l’hormone juvénile 73
3. Anthelminthiques 74
3.1. Nématodicides 75
3.1.1. Macrolides antiparasitaires 75
3.1.2. Benzimidazoles 75
3.1.3. Imidazothiazoles 80
3.1.4. Tétrahydropyrimidines 82
3.1.5. Salicylanilides 84
3.1.6. Mélarsomine 86
3.1.7. Praziquantel 87
3.1.8. Nitroxinil 89
4. Anticoccidiens 90
4.1. Sulfonamides 91

i
4.2. Dérivés hétérocycliques 91
4.3. Amprolium 92
4.4. Polyéthers ionophores 93
5. Piroplasmicides 94
5.1. Imidocarbe 94
6. Autres antiparasitaires 96
6.1. Antimoniate 96
6.2 Buparvaquone 97
6.3. Thymol 97
6.4. Fluvalinate 98
III. MEDICAMENTS ANTIFONGIQUES 99
1. Griséofulvine 100
2. Azoles antifongiques 101
3. Antibiotiques polyéniques 104
IV. MEDICAMENTS ANTI-INFLAMMATOIRES 105
1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens 105
1.1. Salicylés 108
1.2. Dérivés de la pyrazolone ou pyrazoles 109
1.3. Fénamates 111
1.4. Dérivés des acides aryl- alcanoïques 113
1.5. Paracétamol 115
2. Anti-inflammatoires stéroïdiens 117
V. MEDICAMENTS DE LA REPODUCTION 121
1. Progestagènes 122
2. Hormones gonadotropes et facteurs de contrôle 124
3. Prostaglandines et analogues 128
4. Utérotoniques 130
4.1. Ocytocine 130
4.2. Ergométrine et sérotonine 132
5. Mélatonine 133
VI. MEDICAMENTS DES FONCTIONS DIGESTIVES 135
1. Antispasmodiques 135
1.1 Métamizole 135
1.2 Prifinium 136
2. Excitants de la motricité des réservoirs gastriques 137
2.1 Strychnine 137
VII. MEDICAMENTS AGISSANT SUR LE METABOLISME 139
1. Vitamines 139
1.1. Vitamine A 139
1.2. Vitamine B 139
1.3. Vitamine C 140
1.4. Vitamine E 140
1.5. Vitamine K 140
1.6. Association vitamine A + vitamine D3 + vitamine E 141
2. Minéraux et acides aminés 144
3. Produits de diététique et additifs alimentaires 146

VIII. MEDICAMENTS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 149


ET PERIPHERIQUE
1. Phénothiazines 151
1.1. Acépromazine 151
2. Anesthésiques dissociatifs 152
2.1. Kétamine 152
3. Les agonistes alpha-2-adrénergiques 155
3.1. Détomidine et médétomidine 155
4. Agents utilisés pour l’euthanasie 157
4.1. Barbituriques 157

ii
IX. MEDICAMENTS DU SYSTEME RESPIRATOIRE 158
1. Diprophylline 160
X. MEDICAMENTS DIURETIQUES 161
XI. MEDICAMENTS TOPIQUES 165
1. Médicaments de la mamelle 165
1.1. Antibiotiques à usage intra-mammaire 165
1.2. Crèmes mammaires 170
2. Médicaments à usage gynécologique 171
3. Antiseptiques 172
4. Cicatrisants 174
XII. MEDICAMENTS AGISSANT SUR L’IMMUNITE 175
A. VACCIN ANTI-RABIQUE 175
B. VACCINS POUR ANIMAUX DE LOISIR ET DE RENTE 176
1. Vaccins du cheval 176
1.1. Vaccin de la rhinopneumonie équine 176
1.2. Vaccin de la grippe équine 177
2. Vaccins des ruminants 179
2.1. Vaccination des bovins 179
2.1.1. Vaccin contre les mammites 179
2.1.2. Vaccin de la diarrhée néo-natale 180
2.1.3. Vaccin contre les maladies respiratoires IBR, PI3, BVD
et les virus BRS 181
2.1.4. Vaccin contre la brucellose 182
2.2. Vaccination des ovins 183
2.2.1. Vaccin contre la fièvre catarrhale ovine ou Bluetongue 183
2.2.2. Vaccin contre la clavelée 183
2.2.3. Vaccin contre l’entérotoxémie 184
2.3. Vaccination des ovins et caprins 185
2.3.1. Vaccin contre la brucellose 185
2.3.2. Vaccin contre les avortements 185
2.4. Vaccination des bovins, ovins et caprins 186
1.4.1. Vaccin de la fièvre aphteuse 186
1.4.2. Vaccin contre l’entérotoxémie 187
1.4.3. Vaccin contre les maladies respiratoires 187
3. Vaccins des lapins 188
3.1. Vaccin de la maladie hémorragique du lapin 188
3.2. Vaccin des toxi-infections à clostridies 189
4. Vaccins volaille 189
4.1. Maladie de Marek 189
4.2. Maladie de Newcastle 191
4.3. La bronchite infectieuse 193
4.4. La maladie de Gumboro 194
4.5. Le syndrome de chute de ponte 196
4.6. La rhinotrachéite 197
4.7. L’encéphalomyélite 198
4.8. La coccidiose 199
4.9. L’entérite hémorragique de la dinde 200
4.10. La variole 201
4.11. L’influenza aviaire 202
4.12. Infection à Reovirus 203
4.13. Infections à Coronavirus 203
4.14. Vaccins en association 204
5. Vaccins du dromadaire 205
5.1. Variole 205
C. VACCINS POUR ANIMAUX DOMESTIQUES 206
1. Vaccins du chien 206
1.1. Vaccin vivant de la parvovirose 206
1.2. Vaccin inactivé de la leptospirose 207

iii
1.3. Vaccin polyvalent CHPPI2 208
2. Vaccins du chat 209
2.1. Vaccin polyvalent RCP FeLV 209
XIII. PRODUITS DE DIAGNOSTIC 210
1. Tuberculines 210
2. Produits de diagnostic des mammites 210
3. Recherche d’anti-infectieux dans les DAOA 211

ANNEXE I 213
ANNEXE II 217
ANNEXE III 223
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

iv
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Introduction

L’objectif du Codex des Médicaments Vétérinaires de Tunisie est d’inventorier


l’arsenal thérapeutique actuellement à la disposition des médecins vétérinaires
afin de fournir un outil comparatif entre les spécialités et promouvoir l’usage
rationnel des médicaments, en procurant aux praticiens vétérinaires des
informations complétant les monographies des médicaments disposant d’une
autorisation de mise sur le marché (AMM) en Tunisie. Le Codex des Médicaments
Vétérinaires de Tunisie comporte également des produits de diététique et
d’hygiène et de diagnostic.

Les informations fournies sont basées sur les preuves scientifiques justifiant la
qualité, l’efficacité et l’innocuité des médicaments pour les animaux, le
consommateur de produits alimentaires d’origine animale et l’environnement. Les
données présentées dans le Codex des médicaments vétérinaires de Tunisie
concernent non seulement les propriétés pharmacologiques et thérapeutiques
mais également l’aspect économique. Les prix publics en Dinar Tunisien toutes
taxes comprises (DT TTC) de chaque spécialité pharmaceutique sont indiqués
(donnée essentielle pour le vétérinaire et pour l’éleveur).

Pour faciliter l’accès à des informations complètes et promouvoir une approche


comparative, les spécialités pharmaceutiques sont regroupées en différents
chapitres sur la base de leurs classes thérapeutiques, pharmacologiques,
anatomiques et chimiques. Un commentaire précède chaque chapitre afin de
donner aux vétérinaires un aperçu des avantages et des inconvénients de chacun
des groupes. Une attention toute particulière sera prêtée aux classes
pharmacologiques dominantes, à savoir aux médicaments anti-infectieux,
antiparasitaires, anti-inflammatoires et vaccins.

Dans certains cas particuliers et uniquement pour les animaux de compagnie, des
médicaments à usage humain sont présentés à titre indicatif, lorsque le principe
actif en question ne dispose pas d’une AMM vétérinaire en Tunisie, en attendant
l’évolution de la législation Tunisienne et la promulgation de l’équivalent de la loi
de la « Cascade » en vigueur en Europe.

Le Codex des Médicaments Vétérinaires de Tunisie comprend à l’heure actuelle


environ 500 « produits vétérinaires », dont 370 médicaments chimiques (159
antibiotiques et 86 antiparasitaires), 37 additifs alimentaires ainsi que 93
médicaments immunologiques (vaccins…etc.) dont 62 destinés à la volaille, 21
destinés aux ruminants et le reste répartis sur différentes espèces.

Les antibiotiques et les antiparasitaires occupent la majeure partie de l’arsenal


thérapeutique vétérinaire tunisien (respectivement 32% et 17%) suivis des
additifs alimentaires (7.5%). Les médicaments immunologiques
(vaccins…etc.) représentent (18.5%).

Les autres classes thérapeutiques (anti-inflammatoires, diurétiques,


anesthésique…etc.) sont peu représentés.

Ce qui peut parfois obliger le praticien vétérinaire au recours à des médicaments


humains (hors AMM), particulièrement en ce qui concerne la thérapeutique de

3
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

l’appareil respiratoire, appareil uro-génital, la gestion de la douleur animale et


l’ophtalmologie.

Les spécialités disposant d'une AMM pour les carnivores domestiques sont peu
nombreuses en Tunisie. Vu leur indisponibilité, les médecins vétérinaires ont
recours à l’utilisation des médicaments humains.

Certaines spécialités disposant d’une AMM ne sont hélas pas disponibles sur le
marché pour différentes raisons. Le marché des médicaments vétérinaires pour
les carnivores domestiques étant exigu, beaucoup de laboratoires ne se lancent
pas dans des demandes d'AMM pour des spécialités pourtant commercialisées en
Europe. A ce titre, aucune spécialité à base d'antibiotiques destinée aux
traitements des infections en ophtalmologie n'est disponible en Tunisie, le
vétérinaire n'a alors d'autre choix que de prescrire des médicaments humains !

Il est important de rappeler que pour la prescription d’un médicament, le


vétérinaire est amené à rédiger une ordonnance. La prescription de l’ordonnance
est un acte à ne pas négliger et qui revêt une importance particulière dans la
mesure où le vétérinaire prescripteur est le seul responsable de son contenu.

L’ordonnance doit donc obéir à certaines normes essentielles :

 L’ordonnance doit porter de façon évidente l’identité du prescripteur (Dr.


vétérinaire) et les mentions suffisantes pour pouvoir le joindre (Adresse et numéro
de téléphone). La mention de son numéro d’inscription au conseil national de
l’ordre des Médecins Vétérinaires est facultative.
 L’ordonnance doit impérativement être datée.
 L’espèce et l’animal bénéficiaires du traitement doivent figurer, et cela, si c’est
possible, par les moyens d’identification (tatouage dermique ou puce électronique).
Les mentions de la race, de l’âge et du poids peuvent se révéler nécessaires à
l’exécutant de la prescription s’il est différent du prescripteur pour lui permettre de
délivrer les médicaments en toute responsabilité.
 Chaque prescription de l’ordonnance doit clairement laisser apparaître dans sa
présentation l’inscription d’une part (qui désigne le ou les médicaments à mettre
à la disposition de la personne chargée d’appliquer le traitement), et l’instruction
d’autre part (mode d’utilisation des médicaments).
 L’ordonnance manuscrite doit être écrite avec un procédé d’écriture indélébile et
infalsifiable, rédigée de façon concise et simple, et bien entendu, lisible. Elle
doit être authentifiable par la signature de son rédacteur. Elle doit constituer pour
l’exécutant (pharmacien ou vétérinaire) et le propriétaire un message qui doit être
parfaitement compris.

La rédaction d’une ordonnance comporte 3 parties :

- L’inscription : dans cette partie, le prescripteur doit décrire avec précision le ou les
médicaments prescris nécessaires au traitement. Doivent être indiquées leurs
dénominations, la forme pharmaceutique et éventuellement la concentration
retenue si plusieurs possibilités sont offertes, ainsi que la quantité (nombre
d’unités) à délivrer. Cependant, les modalités d’inscription ne sont pas les mêmes
selon que le vétérinaire prescrit une spécialité pharmaceutique, une préparation
officinale ou une préparation magistrale.
- La souscription : il s’agit d’indications particulières du prescripteur destinées au
préparateur (en général le pharmacien) concernant la réalisation d’un médicament
extemporané. Cependant, tant l’intervention d’un pharmacien que la préparation

4
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

magistrale de médicaments étant peu courantes, cette partie est souvent absente des
prescriptions.
- L’instruction : il s’agit du mode d’emploi du ou des médicaments prescrits, destiné
au propriétaire de l’animal. Doivent figurer toutes les recommandations concernant
l’administration du médicament : la dose prescrite en volume ou en unité et par kg
de poids vif de l’animal, modalités et la fréquence d’administration, la durée du
traitement et l’éventuel temps d’attente* pour les animaux producteurs de denrées
alimentaires destinés à la consommation humaine.

*NB : Le temps d’attente est le temps à respecter entre la dernière


administration du médicament à usage vétérinaire et la collecte des
denrées alimentaires (abattage, traite...). Ce temps précise la durée
pendant laquelle les denrées alimentaires issues d’un animal traité ne
peuvent être commercialisées en vue de la consommation humaine. Ainsi
un temps d’attente égale à 0, veut dire que la denrée alimentaire
d’origine animale peut être mise à la consommation humaine 0 jours
après la fin du traitement et non pas pendant le traitement.

Pour chaque médicament destiné aux animaux producteurs de denrées


alimentaires, un temps d’attente, pour la viande, le lait, les œufs et le miel, est
inscrit dans sa monographie. Le respect de ce temps d’attente est d’une
importance majeure, étant donnée le risque lié à la présence de résidus de
médicaments sur la santé de l’homme.

Le devoir du vétérinaire est aussi de protéger la santé humaine ! Ceci passe


avant tout par le respect des bonnes pratiques vétérinaires, le respect des temps
d’attentes et la valorisation de l’importance de la communication entre vétérinaire
et propriétaires des animaux producteurs de denrées alimentaires.

COMMENTAIRE PHARMACO-THERAPEUTIQUE

Les données pharmaco-thérapeutiques présentées dans ce Codex le sont de


manière standardisée. Les rubriques prennent en compte, autant que possible,
les « Résumés des Caractéristiques des Produits » ou RCP des médicaments
vétérinaires actuellement commercialisés en Tunisie. Seules les données
essentielles sont présentées, il est en effet impossible d’intégrer toutes les
données sur chaque médicament.
Deux médicaments appartenant à un même groupe pharmaco-thérapeutique
peuvent avoir des indications différentes selon le positionnement sur le marché
choisi par le laboratoire producteur. La consultation de la monographie reste
donc essentielle. Il se peut aussi que des données de la littérature, non
mentionnées dans les monographies, soient intégrées dans les commentaires.
L’usager du Codex tiendra compte aussi du fait que l’information de certaines
rubriques ne peut pas être exhaustive. Seules les données essentielles sont ainsi
reprises dans les rubriques Interactions et Effets indésirables.

Les rubriques traitées pour chaque classe thérapeutique sont les suivantes :

- Indications : Il s’agit des indications thérapeutiques de chaque principe actif.


- Pharmacodynamie : description de l’action et des effets de la substance active.
- Pharmacocinétique : résumé du devenir d’un principe actif et de ses
métabolites le cas échéant, dans l’organisme de l’animal cible.
- Contre-indications : celles généralement énumérées dans les monographies.
- Effets indésirables : principaux effets indésirables.

5
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- Interactions : principales interactions entre les médicaments, ou entre ceux-ci


et d’autres substances d’origine alimentaire par exemple, et parfois les influences
de la substance active sur les résultats des tests de biologie et de biochimie
clinique.
- Précautions particulières/Risques pour l’homme : mesures particulières à
prendre en compte ou remarques utiles. Dans certains cas, les risques pour
l’homme liés à la manipulation, à l’ingestion accidentelle ou à l’injection du
médicament ou au contact avec l’animal traité sont signalés.

Après chaque commentaire pharmaco-thérapeutique, les spécialités disponibles


sur le marché tunisien sont indiquées par classe pharmaco-thérapeutique et par
principe actif dans des tableaux présentés selon ce qui suit :

Spécialités vétérinaires contenant 1 seul principe actif.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx

Spécialités contenant des principes actifs en association.

Prix
Nom Espèces Principe Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actif tion
DT

xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx

Spécialités contenant des vaccins.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

xxxx xxxx xxxx xxxx xxxx

Les espèces cibles sont désignées par des abréviations comme suit :

BV : Bovins - OV : Ovins - CP : Caprins - CV : Cheval - DR : Dromadaire -


VL : Volaille - CT : Chat - CN : Chien - FU : Furet - PS : Poisson - ABL :
Abeille - PC : Porc - CB : Cobaye - AS : Animaux Sauvages.

Afin de faciliter les différentes recherches dans le Codex des Médicaments


Vétérinaires de Tunisie celui-ci comporte en annexes : un index des principes
actifs majeurs, un index des médicaments par classe thérapeutique et un index
des médicaments par nom de spécialité.

6
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

I. MEDICAMENTS ANTI-INFECTIEUX

 Généralités

Le traitement des infections bactériennes fait appel à une grande diversité de


médicaments très actifs qui constituent la chimiothérapie anti-infectieuse. Les
anti-infectieux sont classiquement regroupés en fonction de leur origine en deux
catégories : des composés d'origine naturelle, produits par des microorganismes,
les antibiotiques, et des composés artificiels, les antibactériens artificiels, encore
appelés antibiomimétiques. Ils occupent une place importante dans l’arsenal
thérapeutique aussi bien en Tunisie qu’à l’échelle mondiale. À cause de leur large
disponibilité, leur coût généralement faible et de leur relative innocuité, les anti-
infectieux sont parmi les médicaments les plus mal utilisés [41].

Ces médicaments ont révolutionné le pronostic d'un certain nombre de maladies


autrefois incurables (tuberculose, brucellose…etc.) et ont largement contribué à
l'essor de l'élevage. Ils constituent la première classe de médicaments utilisés en
médecine vétérinaire avec une part de marché mondial de 30 % environ.
L’analyse des données sur les classes thérapeutiques utilisées, permet de
constater que le marché tunisien est dominé par les anti-infectieux qui
représentent en chiffre d’affaires 35 % des ventes. Leur importance tient
également au risque présenté par les antibiorésistances bactériennes suite à leur
large utilisation. Les bactéries d'une manière générale, après un contact prolongé
avec la plupart des antibiotiques, deviennent en effet moins sensibles, voire
résistantes à ces antibiotiques. Ce problème devient très préoccupant car tous les
antibiotiques, quels qu'ils soient, ont tendance, au fil des années, à perdre une
partie, voire la totalité de leur efficacité vis-à-vis de certaines bactéries, ils
subissent ainsi à la suite de leur usage massif, une véritable "usure" avec le
temps [265].

« Les antibiotiques sont en fait le seul groupe


de médicaments qui lorsqu’administrés
à quelques individus, peuvent avoir un impact
sur des populations entières »
Karl Weiss 2011
Microbiologiste et infectiologue

Les vétérinaires et les médecins partagent un arsenal thérapeutique anti-


infectieux limité à une dizaine de familles d’antibiotiques, dont l’extension vers de
nouvelles familles sera vraisemblablement limitée dans les prochaines années.
Chaque utilisation d’antibiotique contribue en effet à réduire la susceptibilité des
bactéries pathogènes et commensales [282].

Plusieurs instances au niveau international (Organisation mondiale de la santé


OMS, organisation mondiale de la santé animale OIE...) ont engagé des
réflexions sur la détermination d’antibiotiques dits "critiques", prenant en compte
des considérations épidémiologiques spécifiques et la perception de l’importance
du renforcement d’un encadrement au regard de l’usage. Ces antibiotiques
"critiques" sont considérés revêtant une importance particulière à la fois pour la

7
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

santé humaine et la santé animale. À cet effet, un groupe d’experts scientifiques


de l’OIE a élaboré des listes dans lesquelles des critères ont été sélectionnés
pour déterminer le degré d’importance des classes d’agents antimicrobiens en
médecine vétérinaire. Selon ces critères, les fluoroquinolones et les
céphalosporines doivent être considérés comme des antibiotiques de deuxième
intention, jamais de première intention, à utiliser dans un but thérapeutique,
jamais prophylactique. C’est en fonction de l’attitude responsable des praticiens
que l’usage des ces composés continuera à être autorisé à la profession
vétérinaire [242].

A l’heure actuelle, sur le plan mondial, les craintes proviennent surtout de


germes multi-résistants comme les Staphylococcus Aureus Résistant à la
Méthicilline ou SARM chez les poulets à l’engrais, les porcs et les bovins, et les
entérobactéries productrices de β lactamase à spectre étendu (ci-après : BLSE ou
ESBL en anglais), dont la présence s’accroît également chez l’homme, et qui ne
peuvent être combattus que par de rares antibiotiques de réserve.

L’antibiorésistance constitue alors un des défis médicaux majeurs du XXIème


siècle. Il existe en effet des bactéries naturellement résistantes aux antibiotiques
aux doses thérapeutiques administrées. En revanche, la résistance peut être
acquise par des bactéries préalablement sensibles. Ce phénomène de résistance
acquise repose sur divers mécanismes de sélection de souches de bactéries
résistantes, capables d'être transmise à l'homme.

L’association amoxicilline-acide clavulanique, les céphalosporines (en particulier :


les spécialités administrées par voie orale) et les fluoroquinolones sont
particulièrement générateurs de résistances bactériennes.

L’utilisation raisonnée des antibiotiques est un objectif essentiel en termes de


santé humaine et de santé animale et ce afin de lutter contre le développement
de résistances bactériennes et éviter ainsi « l’usure prématurée » des
antibiotiques. Elle repose sur un ensemble de recommandations et de mesures
pratiques (diagnostic bactériologique, antibiogramme) destinées à choisir le
médicament antibiotique le plus adapté et à empêcher et/ou à réduire la
sélection de micro-organismes résistants aux antimicrobiens chez les animaux.

L’antibiothérapie raisonnée permet de réserver l’efficacité des médicaments


antibiotiques et garantir leur utilisation rationnelle chez les animaux afin de
renforcer leur efficacité et leur innocuité, respecter l’obligation éthique et la
nécessité économique de maintenir les animaux en bonne santé, prévenir ou
limiter, dans la mesure du possible, le transfert des micro-organismes (ainsi que
leurs déterminants de résistance) au sein des populations animales, empêcher ou
restreindre le transfert des micro-organismes résistants ou des déterminants de
résistance des animaux vers l’homme, préserver l’efficacité des médicaments
antibiotiques employés en médecine humaine et prolonger dans le temps
l’efficacité de chaque substance antimicrobienne.

8
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Principes de l’approche globale de l’utilisation raisonnée des


antibiotiques

L’approche globale de l’utilisation raisonnée des antibiotiques repose sur cinq


éléments :

i. La prévention des maladies infectieuses,


ii. Le diagnostic précis et l’antibiogramme,
iii. La justification de l’antibiothérapie,
iv. Le choix correct de l’antibiotique,
v. L’utilisation appropriée.

La prévention des maladies infectieuses reste le moyen le plus efficace tant pour
la réduction de l’utilisation des antibiotiques que pour le bien être animal. Une
prophylaxie hygiénique et médicale est la clé de cette approche via le respect des
règles d’hygiène dans tous ses aspects et l’implantation d’un programme complet
de vaccination en fonction des circonstances épidémiologiques. Le respect des
techniques de l’asepsie et le respect des règles d’hygiène permet de réduire
l’utilisation des antibiotiques.
Pour établir son diagnostic, le vétérinaire s’appuie sur les signes cliniques ou
nécropsiques, les résultats des examens complémentaires mis en œuvre,
complétés nécessairement par les données épidémiologiques qu’il détient du fait
de sa connaissance approfondie de l’animal et de son environnement. L’utilisation
empirique des antibiotiques peut être remplacée par le recours au diagnostic
bactériologique (identification du pathogène) et par la réalisation de test de
sensibilité de ce dernier aux divers antibiotiques, ceci permettra d’optimiser
l’antibiothérapie et de diminuer son utilisation dans les cas de pathologies virales.
L’antibiogramme permet de mettre en évidence d’éventuels phénomènes de
résistance acquise. Il apporte de précieuses informations aux réseaux
d’épidémiosurveillance de la résistance. Il aide le prescripteur dans ses choix,
mais ne détermine pas seul le choix de l’antibiotique à utiliser. La réalisation de
l’antibiogramme permet de réduire les problèmes liés à l’antibiothérapie
probabiliste.
La collection sur l’échelle nationale de données actualisées sur les différentes
résistances bactériennes apparues, réalisées dans des laboratoires d’analyses
accrédités reste le meilleur moyen pour guider les professionnels de santé dans
leurs choix.
Avant d’entamer une antibiothérapie et même dans le cas où le diagnostic est
correct, le praticien se doit de justifier cette utilisation en s’assurant qu’il n’ya pas
d’autres alternatives, par exemple dans le cas où l’animal présente une infection
grave et que l’abattage est la meilleure solution. Ceci dans le secteur aviaire et
aquacole est impraticable, l’antibiothérapie doit être alors basée sur des résultats
d’analyse de laboratoire.
D’un point de vue clinique, le choix du principe actif repose sur 4 éléments :
l’efficacité clinique, les effets secondaires, le risque sur le développement des
résistances bactériennes et les effets indésirables sur la flore commensale de
l’animal.
Une attention particulière doit être attribuée au statut immunitaire de l’animal et
du type d’antibiotique utilisé, en effet, un antibiotique bactériostatique dépend de
l’immunité active de l’animal. Il est donc inutile de les utiliser sur dans animaux
immunodéprimés, âgés ou en période de gestation. Le spectre d’activité de

9
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

l’antibiotique est une importante composante à maitriser. Le respect de la


posologie du médicament permet de diminuer le développement de résistances.

Le respect de la posologie, l’intervalle entre deux administrations et la durée du


traitement sont essentiels pour assurer l’usage rationnel de l’antibiotique et ainsi
minimiser les échecs thérapeutiques, exploiter le potentiel maximal du
médicament et respecter les temps d’attente. Une dose inférieure à celle
recommandée, augmente l’intervalle entre deux doses, réduit la durée du
traitement, peut conduire à une recrudescence de l’infection et ainsi augmenter
le risque de sélections de germes résistants [151].

Les règles de l’utilisation raisonnée pour le vétérinaire sont :

Frapper vite : car plus la taille du foyer infectieux est faible, plus
l'antibiotique pourra les détruire rapidement et facilement et plus le
risque d'apparition d'antibiorésistances est réduit,

Frapper fort : pour réduire les risques de sélection des germes les
moins sensibles et donc de développement d'antibiorésistances. On
administre parfois pour cette raison en début de traitement, pendant les
12 ou 24 premières heures, une "dose d'attaque", c'est-à-dire une dose
double de la dose fixée ultérieurement, la "dose d'entretien". Attention
aux doses insuffisantes. Les valeurs données par les laboratoires
pharmaceutiques ne sont que des doses indicatrices. Elles doivent être
adaptées selon la sensibilité présumée du germe, selon la localisation de
l'infection, selon l'état des défenses immunitaires des animaux, enfin
selon la toxicité éventuelle de l'antibiotique. Il sera ainsi parfois
nécessaire de doubler ou tripler les doses habituelles pour le traitement
de certaines infections. On recommande traditionnellement d'administrer
des doses et d'appliquer un rythme d'administration qui assurent en
permanence des concentrations sériques au minimum égales aux
concentrations minimales inhibitrices CMI (du moins pour les
antibiotiques bactériostatiques) et si possible 4 fois supérieures pendant
la plus grande partie du traitement.

Frapper assez longtemps : pour empêcher le réveil d'une infection


incomplètement éliminée. Bien que cette notion doive être revue en
fonction des propriétés pharmacodynamiques concentration-dépendantes
ou non de l’antibiotique, il convient de respecter les posologies
recommandées par les laboratoires pharmaceutiques. Le traitement d'une
infection générale facilement accessible par l'antibiotique sera d'une
durée minimale comprise entre 3 à 7 jours. Un traitement avec un
antibiotique bactériostatique (5 à 7 jours) doit être en principe plus long
qu'avec un antibiotique bactéricide (3 à 5 jours). Dans le cas d'infections
localisées difficiles à atteindre (infection cutanée ou osseuse), les
traitements sont beaucoup plus longs encore, de 15 jours à 1 mois, voire
davantage.

Frapper juste : car l’utilisation des antibiotiques critiques doit reposer


sur des résultats de laboratoire démontrant non seulement leur efficacité
sur le pathogène isolé responsable des problèmes cliniques, mais aussi
les résistances de ce pathogène aux autres antibiotiques utilisables.

10
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1. ANTIBIOTIQUES

1.1. β lactamines

Les β lactamines sont des antibiotiques antibactériens, qui possèdent un mode


d'action commun (action bactéricide sur les bactéries en phase de multiplication),
mais qui se distinguent par leur pharmacocinétique, leur spectre d’activité et la
sensibilité aux mécanismes de résistance.
Ils sont composés d’un noyau β lactame, ont un caractère nettement acide (pKa
≈ 3 - 5) et leur toxicité est très faible.
Au fur et à mesure que la résistance s’est étendue, de nouveaux composés ont
apparus avec une stabilité accrue aux β lactamases, et des agents protecteurs
pour inhiber ces β lactamases [102] [275]. Ce sont les inhibiteurs des β
lactamases.

En médecine vétérinaire, des représentants de trois groupes sont utilisés :


pénicillines, céphalosporines, et inhibiteurs des β lactamases.

1.1.1. Pénicillines

Les pénicillines sont des β lactamines à noyau péname, de caractère liposoluble.


Ce sont des acides faibles, ce qui permet la préparation de sels alcalins (sodique)
et organiques (sel de procaïne…), mais aussi d’esters (pénéthamate) utilisés en
thérapeutique.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les indications des pénicillines sont nombreuses dans le cadre du traitement des
infections bactériennes à germes sensibles :

 La pénicilline G est utilisée pour le traitement de certaines maladies spécifiques


telles que la leptospirose (dues à des spirochètes) et le rouget du porc [286].
 Les pénicillines M sont indiquées pour le traitement des infections
staphylococciques sécrétrices ou non de βlactamases, le traitement local des
mammites streptococciques et staphylococciques des vaches laitières et le
traitement général par voie orale des staphylococcies cutanées chez le chien.
 Les pénicillines A sont indiquées pour le traitement des infections provoquées par
des bactéries à Gram + ou Gram -, le traitement général des septicémies, des
infections digestives (colibacillose, salmonellose), respiratoires et urinaires, le
traitement local des mammites à Gram + et Gram - et le traitement général des
staphylococcies cutanées (mais seulement en association avec l’acide
clavulanique).

La dose normale d'utilisation de la pénicilline G est de 15 000 à 50 000 UI.kg-1.


La dose habituelle d'utilisation des autres pénicillines est de 10 à 20 mg.kg-1.

Les pénicillines se caractérisent en général par un spectre d’activité (tableau V)


étroit sauf pour les aminopénicillines qui possèdent un spectre élargi. Les
benzylpénicillines sont, actives contre beaucoup de bactéries à Gram + aérobies
et anaérobies, y compris tous les streptocoques β hémolytiques et le genre
Clostridium, ainsi que contre certaines bactéries à Gram - (Haemophilus,
Pasteurella, Actinobacillus, Mannheimia, Fusobacterium…etc.). Elles sont
cependant sensibles aux β lactamases produites par certains staphylocoques.

11
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau V
Spectre d’activité des principaux groupes de
pénicillines en médecine vétérinaire

Pénicillines
Aminopénicillines Pénicillines M
du groupe G

Bacilles et coques à Gram + Spectre est élargi : Cette classe est


 Bactéries à Gram + :  Bactéries à Gram + : active sur les
aérobies et anaérobies aérobie et anaérobie germes couverts par
sauf staphylocoques (sauf staphylocoques les pénicillines
producteur de producteurs de β- naturelles et les
pénicillinases lactamases) : bactéries sécrétrices
 Bactéries à Gram - : Staphylococcus, de β-lactamases
Pasteurella Streptococcus, comme
 Bactéries anaérobies Corynebacterium, Staphylococcus
strictes : Clostridium, Listeria. aureus.
Fusobacterium  Bactérie à Gram - :
 Spirochètes : Leptospira E. coli, Pasteurella,
Salmonella, Proteus.

Les résistances bactériennes aux pénicillines sont essentiellement causées par la


production de β-lactamases de bactéries à Gram + ou à Gram - .
Les pénicillines G sont détruites par ces enzymes alors que les pénicillines de
semi-synthèse comme les pénicillines M sont résistantes aux β lactamases des
germes à Gram + et celles du groupe A sont résistantes aux β lactamases des
germes à Gram - .
Afin de potentialiser l'action des pénicillines en bloquant l'action de ces enzymes
de résistance, l’acide clavulanique, produit naturellement par Streptomyces
clavuligerus (inhibiteur « suicide » d'un certain nombre de β lactamases) est
parfois administré en association avec notamment l’amoxicilline.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est très spécifique à chacune de ces substances. Elle varie


d’une espèce à l’autre et est fortement influencée par l’habillage chimique du
composé et la forme galénique des médicaments. En intramusculaire, les sels de
sodium en solution aqueuse sont très rapidement résorbés et éliminés, ce qui
oblige à des ré-administrations toutes les 4 heures pour maintenir des taux
thérapeutiques efficaces. En revanche, les sels organiques confèrent des taux
plasmatiques plus faibles mais prolongés, le sel de procaïne en suspension
aqueuse permet ainsi d’espacer les administrations toutes les 8 ou 12 heures
[262].Le taux de liaison aux protéines plasmatiques est de 52% pour la
benzylpénicilline [21].

La résorption digestive est nulle pour la pénicilline G, détruite par l’acidité


gastrique mais elle est variable pour les autres pénicillines. Elle est médiocre et
varie de 20 à 50% pour l’ampicilline et excellente pour l’amoxicilline (supérieure
à 90%). La distribution des β lactamines est essentiellement extracellulaire et
étendue à l’ensemble des tissus. Les pénicillines subissent peu de
biotransformations et ne passent dans le liquide céphalorachidien que lors de
méningites (excepté pour l’ampicilline).

12
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L’élimination est surtout rénale, avec une sécrétion tubulaire active expliquant les
concentrations élevées observées dans l’urine, d’où l’intérêt des pénicillines pour
le traitement des infections urinaires à germes sensibles. Pour l’ampicilline,
l’élimination est biliaire avec un cycle entéro-hépatique de nature à augmenter la
toxicité digestive chez certaines espèces (lagomorphes, rongeurs et cheval)
[111].

Pharmacodynamie

Les pénicillines sont des antibiotiques bactéricides, temps dépendants. Leur


mécanisme d’action repose sur une analogie structurale avec la D-alanine-D-
alanine (D-Ala-D-Ala) et la fixation sur le site actif à activité transpeptidasique,
d’où inhibition de la synthèse du peptidoglycane et arrêt de la croissance
bactérienne. Cette action s’exerce uniquement sur les bactéries en phase de
multiplication, chez lesquelles la synthèse du peptidoglycane est la plus intense,
ceci oppose les pénicillines à la plupart des autres antibiotiques bactéricides.

Effets indésirables et toxiques

Les effets indésirables sur l’animal traité sont limités à une hypersensibilité, en
relation avec la formation de protéines pénicilloylées responsables d’accidents
allergiques chez des sujets déjà sensibilisés. Ces accidents se limitent en général
à des troubles bénins chez l’animal se traduisant par de l’urticaire et du prurit. La
procaïne, rentrant dans la composition de certains esters lors de la préparation
de la pénicilline G (pénicilline-procaïne), peut induire des symptômes nerveux
centraux chez le cheval, qui est particulièrement sensible à cette substance
[155]. Les pénicillines sont faiblement éliminées par le lait, ce qui peut engendrer
de la diarrhée, de la candidose ou des réactions allergiques chez les jeunes
animaux allaités.
Les résidus de pénicillines dans les denrées alimentaires jouent un rôle
déclenchant d’accidents allergiques chez le consommateur. La dose qui
déclenche cette toxicité est de 15 UI de pénicilline G.
Afin de protéger la santé du consommateur, des limites maximales de résidus
(LMRs en ppb ou μg/Kg ont été fixées dans les diverses denrées alimentaires
d’origine animale sauf pour les œufs). Elles figurent dans la note de service
742/200 du 28 mars 2006 de la DGSV et avenant du 9 mars 2010.
Les résidus de pénicillines sont également redoutés dans l’industrie laitière de
transformation (yaourt et fromages) en raison de leur effet inhibiteur des
lactobacilles et des pertes économiques considérables engendrées.

Contre-indications

L’hypersensibilité aux pénicillines est une contre-indication majeure.


Les pénicillines sont à proscrire chez le lapin, le chinchilla, le cobaye et le
hamster, car elles peuvent provoquer une dérive de la flore caecale voir des
entérocolites dysentériformes mortelles.
Chez les équidés, des précautions d’emploi doivent être mises en place lors de
l’emploi de l’ampicilline à cause des risques de désordres digestifs assez graves
qui peuvent survenir chez cette espèce.

13
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Interactions

L’association pénicillines-acide clavulanique permet de combattre les résistances


bactériennes. L’association avec d’autres antibiotiques bactéricides, comme les
aminoglycosides, est possible et permet une action synergique.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Pénicilline G en association

Tableau VI
Spécialités vétérinaires contenant de la pénicilline G en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
BENZYL-
PENICILLINE Pde. Intra- Bte. 20
MASTI-KEL BV KELA 44,578
PROCAINE, Mammaire Seringues
NEOMYCINE
BENZYL-
PENI DHS BV, OV, CP, PENICILLINE COOPHA-
Susp. inj. Fl. 100ml 9,626
COOPHAVET PC PROCAINE, VET
DHS
BENZYL-
PENISTREP- PENICILLINE
BV, OV Susp. inj. Fl. 100ml KELA 9,626
KEL PROCAINE,
DHS
BENZYL-
BV, CN, CT, PENICILLINE
SHOTA-PEN Susp. inj. Fl. 100ml VIRBAC 28,206
PC PROCAINE,
DHS

 Amoxicilline

Tableau VII
Spécialités vétérinaires contenant de l’amoxicilline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
AMOXICILLINE
VL, PC Pdre. Or. Sachet 100gr KELA 24,133
KELA 70%

AMOXIDOL Sachet 100gr 7,690


BV, VL Pdre. Or. MEDIVET
10% Sachet 500gr 35,000

AMOXIDOL
VL Pdre. Or. Sachet 100gr MEDIVET 36,615
50%
Sachet 30 gr 14,800
AMOXIDOL
VL Pdre. Or. Sachet 75 gr MEDIVET 36,615
80%
Sachet 150gr 72,140

14
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau VII (suite)


Spécialités vétérinaires contenant de l’amoxicilline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
AMOXOIL BV, OV,
Susp. inj. Fl. 100ml SYVA SA 19,599
RETARD CN, CT, CP

BIOAMOXI Sachet 100gr 21,711


VL Pdre. Or. BIOVE
50% Bte. 10Sachets 217,123

CLAMOXYL L.A OV, CN, COOPHA-


Susp. inj. Fl. 100ml 27,283
15% CT, PC VET

COFAMOX 15 COOPHA-
BV Susp. inj. Fl. 100ml 27,053
L.A VET
Bte. 10
COOPHA- 90,116
COFAMOX 20 VL Pdre. Or. sachets 100gr
VET 80,701
Bte. 1 kg
CEVA
VETRIMOXIN
BV, PC Susp. inj. Fl. 100ml SANTE 24,142
48 H
ANIMALE

 Amoxicilline en association

Tableau VIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’amoxicilline en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
GENTA- AMOXICILLINE, Susp.
BV, PC Fl. 100 ml HIPRA S.A 27.589
MOX GENTAMICINE inj.
AMOXICILLINE,
SYNULOX
ACIDE Susp. Bte. 12
INTRAMA- BV ZOETIS 55,722
CLAVULANIQUE, Huil. Applicateurs
MMAIRE
PREDNISOLONE
AMOXICILLINE,
SYNULOX
BV, OV, PC ACIDE Susp. inj Fl. 100ml ZOETIS 39,083
RTU
CLAVULANIQUE

 Ampicilline

Tableau IX
Spécialités vétérinaires contenant de l’ampicilline.

Prix
Espèces Présenta-
Nom déposé Forme Laborato. Public
cibles tion
DT
BV, OV, CP, Sachet 100 gr 7,181
AMPISOL Pdre. Or. COOPHAVET
VL, PC Bte. 10 Sachets 69,94

15
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Ampicilline en association

Tableau X
Spécialités vétérinaires contenant de l'ampicilline en association .

Prix
Nom Espèces Principes Présent
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs a-tion
DT
AMPICILLINE,
AMPIDEXA- COLISTINE, COOPHA-
BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 100ml 15,564
LONE DEXAMETHA- VET
SONE

BV, OV, CP, AMPICILLINE,


COLAMPI I Sol. inj. Fl. 100ml BIOVE 17,563
PC COLISTINE

Bte. 10
AMPICILLINE, Pdre.
DIAVET BV Sachet MEDIVET 19.600
COLISTINE Or.
70gr
Susp.
AMPICILLINE, Bte. 4
MAMIFORT BV, OV, CP Intra- SYVA SA 8,719
CLOXACILLINE Seringues
Mamm.
Susp.
MAMIFORT AMPICILLINE, Bte. 4
BV Intra- SYVA SA 11,401
SECADO CLOXACILLINE Seringues
Mamm.

 Cloxacilline
Tableau XI
Spécialités vétérinaires contenant de la cloxacilline.

Prix
Nom Espèces
Forme Présentation Labo. Public
déposé cibles
DT
DRYCLOXA Pde.Intra- Bte. 20
BV KELA 2.096
-KEL Mammaire Seringues

 Cloxacilline en association

Tableau XII
Spécialités vétérinaires contenant de la cloxacilline en association.

Nom Espèces Principes Présenta Prix


Forme Labo.
déposé cibles Actifs -tion Public

AMPICILLINE, Susp. Intra- Bte. 4


MAMIFORT BV, OV, CP SYVA SA 8,719
CLOXACILLINE Mamm. Seringues

MAMIFORT AMPICILLINE, Susp. Intra- Bte. 4


BV SYVA SA 11,401
SECADO CLOXACILLINE Mamm. Seringues

Susp.
MAMMI- CLOXACILLINE, Bte. 4
BV Hui.Intra- BIOVE 11.302
TEL COLISTINE Seringues
Mammaire

16
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.1.2. Céphalosporines

Les céphalosporines sont des β lactamines élaborées totalement ou partiellement


par des micro-organismes du genre Cephalosporium [286].
Elles sont caractérisées sur le plan chimique par la présence d'un noyau β
lactame condensé avec un cycle dihydrothiazine (noyau "céphème"). Ce sont des
composés liposolubles qui présentent comme toutes les β lactamines un
caractère nettement acide. Leur noyau est beaucoup plus stable que le noyau
"péname" des pénicillines, ce qui leur permet de mieux résister globalement à
l'action des diverses β lactamases bactériennes.
On distingue quatre générations de céphalosporines en fonction de leur
chronologie d'apparition sur le marché à laquelle correspond une activité
antibactérienne particulière [49].

Indications - spectre d’activité - résistances

Toutes les céphalosporines doivent désormais être considérées comme des


antibiotiques de deuxième intention et ne doivent pas être habituellement
employées. Elles devraient être réservées dans des cas particuliers, après échec
d’antibiothérapie plus classique.
Les céphalosporines de 3ème et 4ème génération sont à réserver autant que
possible à la médecine humaine pour éviter le développement des résistances.

Tableau XIII [216]


Principales céphalosporines utilisées en médecine humaine et vétérinaire*

Première Deuxième Troisième Quatrième


génération génération génération génération

Céfalotine Céfamandole Céfotaxime Cefquinome


Céfaloridine Céfoxitine Céfopérazone
Céfazoline Céfuroxime Ceftiofur
Céfalexine Céfalonium Aftriaxone
Céfapirine Céftazidime
Céfradine Céfovécine
Céfadroxil

*Céphalosporines utilisées en médecine vétérinaire indiquées en caractères gras.

Les céphalosporines sont indiquées pour le traitement général des septicémies,


infections respiratoires, urinaires, osseuses et cutanées. Elles sont aussi
indiquées lors d’entérites bactériennes à germes sensibles aux céphalosporines
ainsi que le traitement local des mammites à germes sensibles [78].
La céfalexine, le ceftiofur et la cefquinome sont indiqués pour le traitement
d’infections générales, respiratoires, urinaires, osseuses et cutanées
(staphylococcies cutanées). La molécule la plus employée en médecine canine
est la céfalexine. Cette molécule avec la céfazoline, la céfopérazone, le
céfalonium et le cefquinone sont aussi indiquées pour le traitement local des
mammites à germes sensibles.
Les céphalosporines possèdent a priori un spectre large, mais qui varie selon la
génération. En effet l’activité antibactérienne s’accroit de la 1ère à la 3ème
génération sur les bactéries à Gram - au détriment de l’activité sur les bactéries
à Gram +. Ainsi la première génération possède un spectre proche de celui de la

17
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

benzylpénicilline. Elle est active sur les Staphylocoques, y compris ceux


producteurs de β-lactamases, Streptocoques, Entérobactéries (colibacilles,
salmonelles, klebsielles), Pasteurelles (Pasteurella multocida), Mannhemia
haemolytica, Actinobacillus pleuropneumoniae et inactive sur Pseudomonas
aeruginosa.
La deuxième génération, possède un spectre d’activité proche de celui des
Aminopénicillines. Il est élargi à de nombreuses bactéries à Gram -
(entérobactéries) y compris les souches sécrétrices de β-lactamases et elles sont
aussi inactives sur Pseudomonas aeruginosa.
La troisième génération a une activité intrinsèque vis-à-vis des bacilles à Gram -
considérablement accrue et une grande stabilité aux β-lactamases. L’activité sur
Pseudomonas aeruginosa est variable : la céfopérazone a une bonne activité sur
cette bactérie. Elles sont inactives sur les Listeria et les entérocoques.
Les dérivés de quatrième génération possèdent une meilleure activité sur les
bactéries à Gram + que celles de la troisième génération, notamment sur les
staphylocoques et les streptocoques [31].
L’aquisition de la résistance aux céphalosporines est due à trois mécanismes ; la
modification des PBP (penicillin binding proteins) ce qui diminue leurs affinité aux
céphalosporines, l’augmentation de l’efflux et l’inactivation enzymatique par les
β-lactamases [139].
Les BLSE (Bêta-lactamase à Spectre Elargi) sont des enzymes sont capables
d’hydrolyser les céphalosporines de troisième génération [58].
Les entérocoques et Listeria monocytogenes sont naturellement résistants aux
céphalosporines. Les cas de résistance aux céphalosporines de 3ème et 4ème
génération sont de plus en plus fréquents en médecine vétérinaire. Bien que
l’usage systémique des céphalosporines ne donne que de faibles concentrations
dans le système gastro-intestinal, il ressort de certaines études que ces
concentrations sont suffisamment élevées pour la sélection d’E. Coli résistants.

Pharmacocinétique

La médiocre résorption digestive pour la plupart des céphalosporines, fait que


leur emploi se fait presqu’exclusivement par la voie parentérale quand on
recherche un effet général [31].
La distribution des céphalosporines dans l’organisme est très large (poumons, os,
liquides…), elles peuvent par conséquent être utilisées dans de nombreuses
affections. Cependant, elles ne passent pas la barrière méningée. Les
céphalosporines ont une action majoritairement extracellulaire du fait des
propriétés chimiques. Elles subissent peu de biotransformations. Leur élimination
se fait majoritairement par les urines, elle est rapide [248]. Le temps de demi-vie
des céphalosporines est en général 1 à 2 heures [139]. La céfovécine se
différencie des autres céphalosporines par sa forte liaison aux protéines et sa
longue demi-vie d’élimination rénale avec une longue durée d’action chez le
chien et le chat. Elle atteint des concentrations actives pendant 14 jours après
une seule injection d’une solution aqueuse de sel de sodium. Elle est
principalement excrétée sous sa forme active inchangée dans les urines.

Pharmacodynamie

Tout comme les pénicillines, les céphalosporines inhibent la biosynthèse de la


paroi sur les bactéries en croissance, leur noyau de base céphème est plus stable

18
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

que le noyau péname des pénicillines, il augmente leur résistance aux β


lactamases.

Effets indésirables et toxiques

Les céphalosporines sont considérées comme des médicaments sûrs d’emploi,


avec peu d’effets indésirables en relation avec la spécificité d’action de ces
antibiotiques sur la paroi bactérienne. Certains effets secondaires peuvent être
observés avec les nouvelles générations de céphalosporines telles que des
troubles hémorragiques associés à une hypoprothrombinémie et des
déformations plaquettaires.
Afin de protéger la santé du consommateur, des limites maximales de résidus
(LMRs en ppb ou μg/Kg ont été fixées dans les diverses denrées alimentaires
d’origine animale). Elles figurent dans la note de service 742/200 du 28 mars
2006 de la DGSV et avenant du 9 mars 2010.

Ainsi des LMRs définitives ont été fixées pour le cefquinome et le ceftiofur chez
les bovins et pour la céfazoline chez les bovins, ovins et caprins. Seul le
cefquinome a fait l’objet de fixation de LMR chez les équidés.

Contre-indications

Chez les carnivores, l'administration orale peut parfois provoquer des


vomissements et de la diarrhée. La toxicité de la céfalexine est très faible, mais
des réactions allergiques, parfois croisées avec les pénicillines, sont rarement
observées.

Précautions particulières

Afin de favoriser l’usage rationnel des céphalosporines, quelques restrictions et


mises en garde majeures ont été imposées au niveau mondial. Le recours à
l’antibiogramme devrait être systématiquement appliqué avant la mise en place
de ces traitements.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Céfalexine

Tableau XIV
Spécialités vétérinaires contenant de la céphalosporine de première génération .

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
RILEXINE
CEFA- Pde. Intra- Bte. 4
TRAITEMENT BV VIRBAC 15,756
LEXINE Mammaire Seringues
200mg

19
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Ceftiofur

Tableau XV
Spécialités vétérinaires contenant du ceftiofur

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

CEFTIOCYL BV, PC Susp. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 59.530

Fl. 50ml
CEVAXEL CEVA SNATE
BV, PC Susp. inj. Fl. 100ml -
RTU ANIMALE
Fl. 250ml
Fl. 100ml 65,329
EFICUR BV, PC Susp. inj. HIPRA S.A
Fl. 250ml 146,029

Pdre. Prép. Fl. 1 gr 47,343


BV, PC ZOETIS
EXCENEL Inj. Fl. 4 gr 126,239

 Céfquinome

Tableau XVI
Spécialités vétérinaires contenant de la cefquinome.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
COBACTAN 94,88
BV, PC Susp. inj. Fl. 100ml INTERVET
2,5%

COBACTAN Pde. Intra- Bte. 15 109,674


BV INTERVET
LC Mammaire Seringues

1.1.3. Les inhibiteurs des β lactamases

 Acide clavulanique

L'acide clavulanique est un inhibiteur de la majorité des β lactamases, élaboré


par Streptomyces clavuligerus. Il dérive du noyau oxapéname et possède une
activité antibactérienne intrinsèque faible mais protège l'activité de la β lactamine
qui lui est associée [139].

Indications - spectre d’activité - résistances

L’indication de l’acide clavulanique (associé à un antibiotique, généralement


l’amoxicilline) se justifie par l’extension du spectre d’activité de l’antibiotique à
des pathogènes importants comme les staphylocoques et certains germes à
Gram - producteurs de β lactamases.

L’acide clavulanique inhibe les β lactamases des staphylocoques et des Klebsiella.


Il est sans effet sur les céphalosporinases des entérobactéries (résistance
naturelle d’Enterobacter cloacae, Serratia marcescens…etc.). L’association

20
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

amoxicilline-acide clavulanique, qui est largement utilisée en thérapeutique,


possède un spectre d’activité proche de celui des céphalosporines de première et
de deuxième génération.

Pharmacocinétique

L’association d’un inhibiteur avec un antibiotique ne modifie pas la


pharmacocinétique de l’antibiotique associé.

Pharmacodynamie

L’acide clavulanique forme un substrat suicide et se lie de manière irréversible à


la βlactamase, empêchant ainsi son action ultérieure sur les β lactamines. Il s’agit
d’une inhibition compétitive irréversible.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Acide clavulanique

Tableau XVII
Spécialités vétérinaires contenant de l'acide clavulanique en association.

Nom Espèces Principes Présenta- Prix


Forme Labo.
déposé cibles Actifs tion Public

AMOXICILLINE, Susp.
SYNULOX
ACIDE Huil. Bte. 12
INTRA- BV ZOETIS 55,722
CLAVULANIQUE, Intra- Applicateurs
MAMMAIRE
PREDNISOLONE mammaire
AMOXICILLINE,
SYNULOX
BV, OV, PC ACIDE Susp. inj. Fl. 100ml ZOETIS 39,083
RTU
CLAVULANIQUE

SYNULOX AMOXICILLINE,
COMPRIME CN ACIDE Comp. Bte. 100 ZOETIS 39.959
250 MG CLAVULANIQUE

SYNULOX AMOXICILLINE,
COMPRIME CN ACIDE Comp. Bte. 10 ZOETIS 10.275
500 MG CLAVULANIQUE

1.2. Aminosides

Les aminosides ou aminocyclitols ou encore aminoglycosides sont des


hétérosides aminés, bactéricides à spectre variable possédant un noyau central
aminocyclitol.
Ils sont hydrophiles à caractère basique, ce qui permet la préparation de sels
d’acides. Ils peuvent être soit d’origine naturelle, élaborés par des souches de
Streptomyces (streptomycine, néomycine, kanamycine) ou d'Actinomyces
(gentamicine), soit obtenus par semi-synthèse.
On classe les aminosides en fonction de leur origine, de la nature et des oses qui
s'y rattachent.

21
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Parmi les composés naturels, on distingue :

- Dérivés de la streptidine : streptomycine,


- Dérivés de la désoxy-2-streptamine : néomycine, framycétine,
paromomycine, kanamycine et dérivés, apramycine, gentamicine,
sisomicine, tobramycine,

Les composés de semi-synthèse dérivent principalement de [321] :

- Streptomycine : dihydrostreptomycine (DHS),


- Kanamycine : amikacine, dibékacine,
- Sisomicine : nétilmicine.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les aminosides sont employés en thérapeutique pour le traitement curatif des


maladies infectieuses bactériennes provoquées par des germes sensibles. Ils sont
indiqués par voie parentérale principalement dans des usages généraux :
septicémies, infections pulmonaires (pasteurelloses) et urinaires (cystites
uniquement). Ils sont également employés par des voies locales appropriées
pour le traitement d'infections localisées:

- Entérites (la néomycine en particulier),


- Mammites (voie intra-mammaire avec la néomycine),
- Cystites colibacillaires,
- Infections cutanées superficielles et des otites (néomycine),
- Infections oculaires (néomycine, gentamicine),
- Otites à Pseudomonas aeruginosa (gentamicine).

La paromomycine est préconisée dans le traitement ou la prévention de la


cryptosporidiose du veau et du chevreau.
La dose habituelle d'utilisation des aminosides est de 10 à 20 mg.kg-1 P.V., celle
de la gentamicine est de 3 à 6 mg. kg-1 P.V. [155].

Le spectre d’activité des aminosides est large couvrant les bactéries à Gram - et
les staphylocoques, surtout les streptocoques mais inactif sur les germes
anaérobies stricts. La streptomycine est active contre le Bacille tuberculeux.
Le spectre d’activité de la spectinomycine se rapproche de celui de la
streptomycine. La Gentamycine possède un spectre élargi à Pseudomonas
aeruginosa et mycoplasma synoviae. La paromomycine agit sur les protozoaires
tels que cryptosporidium parvum, agent de la cryptosporidiose du veau et du
chevreau.

Les aminosides sont l'un des groupes d'antibiotiques chez lesquels les
antibiorésistances se développent le plus rapidement. Ces résistances sont en
effet actuellement très importantes, atteignant de 50% à 90 % pour certaines
souches bactériennes [139].
Les aminosides de semi-synthèse ont un nombre réduit d’hydroxyles par rapport
aux composés parentaux naturels d’où une meilleure résistance.

22
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les aminosides sont des antibiotiques bactéricides concentration-dépendant, qui


après pénétration à travers la paroi bactérienne, interfèrent avec la sous-unité 30
S des ribosomes pour inhiber la synthèse protéique [165].
Leur action est doubles, ils inhibent la biosynthèse des protéines bactériennes et
perturbent la perméabilité de la membrane bactérienne. La spectinomycine se
distingue des autres aminosides par un pouvoir bactériostatique empêchant
uniquement la phase d’initiation de la synthèse des protéines.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est conditionnée par le caractère hydrosoluble, basique et


l’excellente stabilité de ces composés (notamment la DHS). Leur absorption est
très faible par voie orale, mais ils peuvent être indiqués en cas d’infection
localisée du tube digestif par des bactéries à Gram - .

Après une administration parentérale, la distribution des aminosides se limite aux


fluides extracellulaires donc essentiellement plasmatiques et interstitiels. Ils
franchissent difficilement les barrières biologiques et n’atteignent que de faibles
concentrations dans le lait, les sécrétions bronchiques ou le liquide cérébrospinal.
Les biotransformations sont pratiquement nulles. Ils sont éliminés rapidement et
en nature par filtration glomérulaire et se concentrent dans le cortex rénal.

Contre-indications

Lors d’insuffisance rénale sévère, les aminosides sont contre-indiqués en raison


de leur tropisme pour le cortex rénal.
Il ne faut pas les utiliser en même temps que d’autres antibiotiques
potentiellement néphrotoxiques comme les sulfamides et les antibiotiques
polypeptidiques. La combinaison avec les diurétiques (furosémide, mannitol)
accroît leurs effets indésirables. La toxicité générale de la néomycine interdit son
emploi par voie générale.

Effets indésirables

Les aminosides sont parmi les antibiotiques dont la toxicité est relativement
élevée [320]. Selon la molécule, la toxicité est variable.
Des accidents de toxicité aiguë avec des troubles essentiellement fonctionnels
sont observés soit lors de surdosages thérapeutiques, soit surtout en cours
d’anesthésie. Ce ci est lié à leurs propriétés curarisantes en bloquant la libération
pré-synaptique de l’acétylcholine. Le chat est le plus sensible à ce type d’accident
(ne jamais dépasser 250 mg de DHS chez cette espèce).
Des accidents de toxicité chronique avec des troubles lésionnels sont observés
lors d’emploi prolongé (10 à 15 jours) par voie générale à des doses
thérapeutiques et surtout à des doses élevées tels que des accidents d’ototoxicité
et de néphrotoxicité.
La néomycine et la framycétine sont les plus néphrotoxiques parmi les
aminosides

23
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Interactions

La néphrotoxicité est potentialisée par l’emploi de furosémide et d’antibiotiques


polypeptidiques. L’association aux antibiotiques bactéricides agissant sur les
germes en phase de multiplication est synergique, notamment aux β lactamines
(pénicilline-streptomycine), mais aussi aux lincosamides (spectinomycine-
lincomycine) pour le traitement d’infections bactériennes gastro-intestinales.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Spectinomycine

Tableau XVIII
Spécialités vétérinaires contenant de la spectinomycine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV,
SPECTAM G.A CV, VL, Sol. inj. Fl. 100ml CEVA 21,097
CN, CT, PC

 Néomycine
Tableau XIX
Spécialités vétérinaires contenant de la néomycine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV,
Sachet de
NEOCINE 50 CP, VL, LP, Pdre. Or. AFRIMED 7.016
100 gr
PC

 Gentamicine
Tableau XX
Spécialités vétérinaires contenant de la gentamicine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

FORTICINE BV Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 22,365

G4 BV, CN, CT Sol. inj. Fl. 250ml VIRBAC 75,242

GENTA-Kel 05 BV Sol. inj. Fl. 100ml KELA 9,507

GENTIPRA BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 100ml HIPRA S.A 18,387

24
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Aminosides en association

Tableau XXI
Spécialités vétérinaires contenant des aminosides en association.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
LINCOMYCINE,
BV, CN,
BISEPTYL SPECTINO- Sol. inj. Fl. 100ml SYVA SA 29,782
PC
MYCINE
GENTAMICINE,
GENTAMOX BV, PC Susp. inj. Fl. 100ml HIPRA 30,243
AMOXICILLINE
LINCOCIN Sol. inj.
LINCOMYCINE, Bte. 24
INTRA BV Intra- ZOETIS 124,276
NEOMYCINE Seringues
MAMMAIRE Mammaire
LINCOMYCINE,
LINCO-
VL, PC SPECTINO- Pdre. Or. Bte. 150 gr ZOETIS 72.042
SPECTIN 100
MYCINE
LINCOMYCINE,
LINCO- BV, OV,
SPECTINO- Sol. inj. Fl. 50ml ZOETIS 27,553
SPECTIN SS PC
MYCINE
BACITRACINE,
NEOMYCINE, Susp. Huil.
Bte. 20 INTER-
MASTIJET BV PREDNI- Intra- 67,788
Injecteurs VET
SOLONE, mammaire
TETRACYCLINE
BENZY-
LPENICILLINE Pdre. Intra- Bte. 20
MASTI-KEL BV KELA 44,578
PROCAINE, Mammaire Seringues
NEOMYCINE
NEOMYCINE, Sachet
NEOVITA- OXYTETRA- 100gr 6.000
BV, VL Pdre. Or. MEDIVET
CYL CYCLINE, Sachet
VITAMINES 500gr 23.000
NEOMYCINE,
Sachet
NEOXY 20% VL OXYTETRA- Pdre. Or. AFRIMED 7.860
100gr
CYCLINE,
NEOMYCINE,
Bte. 10
NEOXYNE BV, VL, PC OXYTETRA- Pdre. Or. BIOVE 88,579
Sachets
CYCLINE
PERMETHRINE,
NYSTATINE,
Pommade VETO-
ORI-DERMYL CN, CT NEOMYCINE, Tube 10gr 8,165
Auric. QUINOL
TRIAMCINO-
LONE
BENZYL-
BV, OV, PENICILLINE COOPHA-
PENI DHS Sol. inj. Fl. 100ml
CP, PC PROCAINE, VET 9,626
DHS
BENZYL-
PENI.STREP-
PENICILLINE
KEL 40 BV, OV Sol. inj. Fl. 100ml KELA
PROCAINE, 9,626
DHS
BENZYL-
BV, CN, PENICILLINE
SHOTA-PEN Sol. inj. Fl. 100ml VIRBAC 28,206
CT, PC PROCAINE,
DHS

25
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.3. Tétracyclines

Les tétracyclines sont l'un des groupes d'antibiotiques les plus employés en
médecine vétérinaire en raison de leur large spectre d'activité, de leurs
nombreuses indications et de leur faible toxicité.
Ce sont des antibiotiques bactériostatiques d’origine naturelle produits par
Streptomyces (tétracycline, chlortétracycline, oxytétracycline) ou de semi-
synthèse (doxycycline). Elles possèdent une structure tétracyclique avec un
noyau naphtacène, un caractère amphotère à prédominance basique et une
solubilité variable selon les molécules [245].
A l’heure actuelle, avant leur utilisation, il est préférable d’établir un
antibiogramme, vu le développement important des résistances bactériennes aux
tétracyclines.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les tétracyclines sont principalement employées en élevage à des fins


thérapeutiques pour le traitement curatif des maladies infectieuses bactériennes
provoquées par des germes sensibles à Gram + et à Gram -.
Elles sont indiquées par la voie parentérale et orale, principalement dans des
usages généraux (septicémies, infections digestives et pulmonaires). Elles sont
aussi indiquées pour le traitement de maladies spécifiques comme les
mycoplasmoses et la prévention ou le traitement local des métrites de la vache
(oblets d'oxytétracycline), le traitement des mammites, malgré une perte
d’activité inévitable du fait de la chélation par le calcium du lait, ainsi qu’en
dermatologie. La doxycycline est indiquée dans l'histomonose de la dinde [78].

Leur posologie habituelle d'utilisation est de 10 à 20 mg.kg-1.

Les tétracyclines possèdent toutes un spectre d’activité similaire, large, dirigé à la


fois contre les bactéries à Gram + et à Gram -, les aérobies et les anaérobies, les
spirochètes, les mycoplasmes, les rickettsies, les Chlamydiae, Ehrlichia canis,
ainsi que quelques protozoaires [20].

Les tétracyclines ne font pas exception à l'apparition d'antibiorésistances. Leur


utilisation très large en médecine vétérinaire explique que ces résistances soient
actuellement importantes, pouvant atteindre en production animale plus de 90 %
des souches bactériennes de Salmonella enterica et d'Escherichia coli. Ces
résistances sont croisées entre les différents représentants du groupe pour les
molécules d’intérêt vétérinaire. Il s'agit surtout de résistances plasmidiques qui
entraînent soit une protection du site de fixation ribosomal par une protéine
néosynthétisée, soit un efflux actif faisant intervenir des pompes d'efflux qui
renvoient immédiatement à l'extérieur de la bactérie les tétracyclines [273].
Les mycobactéries et les genres Proteus et Pseudomonas sont naturellement
résistantes.

Pharmacodynamie

Les tétracyclines sont douées d’une activité bactériostatique, temps dépendante,


elles se fixent sur la sous-unité 30S des ribosomes pour inhiber la biosynthèse
protéique bactérienne [248].

26
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacocinétique

Les tétracyclines utilisées en médecine vétérinaire sont des substances


liposolubles, de caractère amphotère à prédominance basique. Elles sont
résorbées variablement selon les dérivés dans l'estomac et dans la partie
supérieure de l'intestin grêle [330].

La fixation se fait sur les protéines plasmatiques à raison de 30% pour


l’oxytétracycline et 90% pour la doxycycline. Les tétracyclines sont chélatées par
les ions divalents (Ca++) présents, par exemple dans les antiacides, le lait et ses
dérivés. La qualité de l’eau de boisson et les matériaux des auges et des
abreuvoirs peuvent fortement influencer leur biodisponibilité. La distribution est
large dans tous les tissus, y compris dans le milieu intracellulaire. Les
tétracyclines traversent la barrière placentaire et se fixent sur les tissus en
ossification. Les biotransformations sont faibles et l’élimination se fait
principalement en nature, sous forme inchangée, surtout par les urines,
secondairement par la bile. L’élimination de la doxycycline est indépendante de la
filtration glomérulaire, ce qui permet son utilisation en cas de troubles rénaux.
Elles subissent un cycle entéro-hépatique qui prolonge leurs ½ vies d’élimination
qui peut être à l’origine d’une dérive de la flore intestinale. Les tétracyclines sont
sécrétées dans le lait.

Contre-indications

Chez les polygastriques, l’administration Per os est contre indiquée car il y’a
dilution dans le rumen et perturbation de la microflore ruminale.
Leur emploi est à éviter chez le cheval en état de stress, car elles peuvent
induire, même par voie parentérale, une dérive de la flore intestinale et une
entérocolite dysentériforme mortelle. La voie parentérale est contre indiquée
chez les carnivores.

Effets indésirables

Les tétracyclines présentent une faible toxicité. Leur indice thérapeutique est
élevé, en général supérieur à 20. Toutefois elles peuvent être responsables d'un
certain nombre d'effets défavorables, parmi lesquels les plus importants, des
réactions d'intolérance locale et générale, des troubles digestifs principalement
chez les chevaux et des malformations dentaires. L’administration des
tétracyclines pendant la gestation peut conduire à des malformations dentaires et
squelettiques chez le fœtus.

Interactions

Les tétracyclines sont des antibiotiques bactériostatiques qui peuvent donc être
associés avec des antibiotiques bactériostatiques tels que le florfénicol, les
macrolides et les sulfamides. Elles peuvent augmenter la biodisponibilité de la
digoxine. Les tétracyclines administrées par voie orale sont chélatées par les
cations divalents, présents par exemple dans les médicaments antiacides et des
produits contenant du fer. Le bicarbonate de soude, le kaolin et la pectine
peuvent également diminuer la biodisponibilité orale des tétracyclines.

27
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Tétracycline
Tableau XXII
Spécialités vétérinaires contenant de la tétracycline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Sachet 100
TETRA 50 BV, VL Pdr. Or. MEDIVET 4.900
gr

 Oxytétracycline
Tableau XXIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’oxytétracycline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Bte. 200gr 9.000
AVIOX 50% OV, CP, VL Pdre. Or. TUNIVET
Bte. 500gr 21.745

ENGEMYCINE
BV, OV, CP Sol. inj. Fl. 100ml INTERVET 29,089
10%

FORTICLINA BV, OV,


Sol. inj. Fl. 100ml SYVA SA 9,271
RETARD CP, PC

OXY-KEL 20 BV, OV,


Sol. inj. Fl. 100ml KELA 7,101
L.A CP, PC

CEVA
OXYKEM 20%. VL Pdre. Or. Sachet 100 gr 3.860
INTERCHEM

BV, OV,
OXYMED 10% Pdre. Or. Sachet 100 gr AFRIMED 1.795
VL, LP

BV, OV,
OXYMED 50% Pdre. Or. Sachet 100 gr AFRIMED 4.735
VL, LP

OXYTETRA-
BV, PC Pdre. Or. Sachet 100 gr KELA 9,469
CYCLINE 80%

REMACYCLINE BV Sol. inj. Fl. 100ml COOPHAVET 7,339

CEVA SANTE
TENALINE LA BV, OV, CP Sol. inj. Fl. 100ml 6,509
ANIMALE

TERACYL 10% BV, OV, VL Pdre. Or. Sachet 100 gr MEDIVET 1.800

TERACYL 20% BV, OV, VL Pdre. Or. Sachet 100 gr MEDIVET 3.590

TERACYL 50% BV, OV, VL Pdre. Or. Sachet 100 gr MEDIVET 4.750

28
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau XXIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant de l’oxytétracycline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV, VL,
TERAX 10% Pdre. Or. Sachet 100 gr TIMPHARM 1.800
LP

BV, OV, VL,


TERAX 20% Pdre. Or. Sachet 100 gr TIMPHARM 3.490
LP

BV, OV, VL, Sachet 100 gr 4.650


TERAX 50% Pdre. Or. TIMPHARM
LP Sachet 400 gr 18.400

TERRAMYCINE
BV, OV, PC Sol. inj. Fl. 100ml ZOETIS 19,636
L.A

BV, OV, CP,


TETRASOLUB Pdre. Or. Bte. 1kg BIOVE 45,539
VL, LP, PC

VETRIMOXIN CEVA SANTE


BV, OV, CP Sol. inj. Fl. 100ml 27,860
L.A. ANIMALE

 Doxycycline

Tableau XXIV
Spécialités vétérinaires contenant de la doxycycline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

CYDOX 20 BV, VL Pdre. Or. Bte. 50gr MEDIVET 4.284

CYDOX 500 BV, VL Pdre. Or. Bte. 100gr MEDIVET 26.680

Bte. 200gr 52.000


DIXYNE 50% BV, VL Pdre. Or. TUNIVET
Bte. 500gr 130.000

DOXYMED
BV, VL, PC Pdre. Or. Bte. 100gr AFRIMED 25.919
50 %

DOXYVIT 500 VL Pdre. Or. Bte. 100gr CEVA 28.431

HIPRADOXI-S VL, PC Sol. Or Fl. 1l HIPRA S.A 76,857

29
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Chlortétracycline

Tableau XXV
Spécialités vétérinaires contenant de la chlortétracycline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Comp.
CENTRAUREO BV, CV Intra- Bte. 100 VIRBAC 132,963
utérin
BV, CV,OV,
PEDERIPRA Spray Fl. 270ml HIPRA S.A 11,242
CP, PC
Oblets
Bte. 20 21,328
METRICYCLIN BV Intra- KELA
Bte. 100 96,072
utérins

 Tétracyclines en association

Tableau XXVI
Spécialités vétérinaires contenant des tétracyclines en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
NEOMYCINE,
Bte. 10
NEOXYNE BV, VL, PC OXYTETRA- Pdre. Or. BIOVE 88,579
Sachets
CYCLINE
NEOMYCINE,
NEOXY Sachet AFRI-
BV, VL OXYTETRA- Pdre. Or. 7.860
20% 100gr MED
CYCLINE,
TETRACYCLINE,
Susp. Huil.
NEOMYCINE, Bte. 20 INTER-
MASTIJET BV Intra. 67,788
BACITRACINE, Injecteurs VET
mammaire
PREDNISOLONE
Sachet
OXYTETRA-
NEOVITA- 100gr MEDI- 6.000
BV, VL CYCLINE, Pdre. Or.
CYL Sachet VET 23.000
NEOMYCINE
500gr

1.4. Macrolides et apparentés

Les macrolides et apparentés (lincosamides et synergistines), forment un groupe


appelé « antibiotiques MLS » pour (macrolides-lincosamides-synergistines), ces
molécules, bien que structurellement distinctes, possèdent de nombreuses
propriétés communes justifiant leur regroupement.

Les macrolides sont des antibiotiques composés d’une lactone macrocyclique


rattachée à des oses aminés. Ils sont soit d’origine naturelle, élaborés par des
Streptomyces (érythromycine et spiramycine), soit issus d’une semi-synthèse
(tilmicosine et tulathromycine). Ce sont des antibiotiques caractérisés par une
forte liposolubilité, un caractère basique, une très bonne distribution tissulaire et
intracellulaire, due aux fonctions amines tertiaires (pka ≈ 7 à 9). Les apparentés
aux macrolides ont une structure rappelant celle des macrolides. Ils sont
liposolubles, à caractère basique et bactériostatiques.

30
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.4.1. Macrolides

Les macrolides présentent une structure hétérosidique. Selon le nombre d’atomes


de la lactone, les macrolides se différent :

- Cycle lactone à 14 atomes : érythromycine, oléandomycine,


- Cycle lactone à 15 atomes (azalides) : tulathromycine, azithromycine,
- Cycle lactone à 16 atomes : spiramycine, tylosine, josamycine,
kitasamycine ou leucomycine.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les indications des macrolides sont dictées par leur spectre d'activité étroit et par
leur possibilité de concentration dans les liquides biologiques acides (milieux
intracellulaires, lait, salive, liquide prostatique). Ils sont donc principalement
indiqués pour le traitement curatif des maladies infectieuses dues à des bactéries
à Gram + ou des mycoplasmes.

Ils sont particulièrement indiqués par voie générale dans le traitement :

- Infections pulmonaires due à des Pasteurellaceae chez les bovins,


- Mycoplasmoses respiratoires fréquentes en élevage de volaille,
- Mammites streptococciques et staphylococciques de la vache, de la brebis
et de la chèvre,
- Infections à Rhodococcus equi (rhodococcose) du poulain non sevré pour
l’érythromycine et la spiramycine,
- Infections bucco-dentaires (stomatites, glossites) chez les carnivores,
- Infections de la prostate chez les carnivores.

Leur dose habituelle d'utilisation est de 10 à 20 mg.kg-1 [155].

Leur spectre d’activité est étroit couvrant des bactéries à Gram +, tel que
Clostridium, staphylocoques, streptocoques, Corynebacterium, et les
mycoplasmes [160].
Les azalides (tulathromycine) agissent sur les bactéries à Gram - (Bordetella,
Pasteurella, Haemophilus).

Les résistances bactériennes aux macrolides peuvent être classées en trois en


fonction de leur support génétique et leur mécanisme. Il existe 3 types de
résistances : chromosomique, plasmidique et la résistance par efflux [321].
Les principales résistances bactériennes acquises aux macrolides sont
plasmidiques. L'un des principaux mécanismes biochimiques de résistance aux
macrolides consiste dans une méthylation de l'ARN ribosomal 23S qui modifie
l'affinité des macrolides pour leur cible.

NB : Ce sont des résistances croisées entre tous les macrolides et les


antibiotiques apparentés, les lincosamides et le composant B des synergistines.
On parle de résistances MLSB (macrolides-lincosamides-streptogramines). Ces
résistances concernent les staphylocoques et les streptocoques.

31
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les macrolides sont des antibiotiques bactériostatiques, temps-dépendant, se


fixant au niveau de la sous-unité 50 S, bloquant ainsi la biosynthèse protéique et
agissant en perturbant la translocation de l'ARNm et de la transpeptidation, d’où
un effet post-antibiotique (EPA) ou bactériopause.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est influencée par la liposolubilité, le caractère basique et


la stabilité satisfaisante des macrolides, qui se concentrent dans les milieux plus
acides que le plasma et atteignent des concentrations particulièrement
importantes dans les poumons mais aussi dans la bile, les fluides prostatiques,
pleuraux et péritonéaux. La spiramycine se concentre fortement dans les tissus
et peut être utilisée comme traitement alternatif aux pénicillines chez les
animaux allergiques à celles-ci. La résorption des macrolides est bonne et rapide,
aussi bien au niveau intestinal qu’au niveau des sites d’injection. Ils ont une
bonne distribution tissulaire, en particulier vers les poumons. Les
biotransformations sont modérées, surtout des réactions de
glucuronoconjugaisons. L’élimination se fait principalement par les fèces avec
une excrétion salivaire et mammaire.
Une seule injection de tulathromycine (Draxxin®) permet de maintenir des
teneurs efficaces dans les poumons pendant une quinzaine de jours chez les
bovins.

Contre-indications

L’utilisation de la tylosine chez le cheval et le lapin est une contre-indication


absolue, car il y’a un risque d’intolérances digestives mortelles.
Il est conseillé de respecter les voies d’administration recommandées lors
d’utilisation de la spiramycine et érythromycine chez le cheval.

Effets indésirables

Des réactions d'intolérances locales au point d'injection sont possibles.


Des intolérances digestives graves, voire mortelles, peuvent survenir lors
d’utilisation de l'érythromycine et de la tylosine, par suite de la perturbation de la
flore caecale à Gram +. Cette toxicité digestive chez les équidés est directement
proportionnelle aux doses administrées. Elle se manifeste par ailleurs aussi bien
par voie orale que parentérale en raison de leur élimination par la bile dans le
tractus digestif. L’érythromycine et la spiramycine sont mieux tolérées chez le
poulain non sevré que chez le poulain sevré et le cheval adulte [338].

Interactions

L’association avec des antibiotiques bactéricides sur des germes au repos tels
que les aminosides et les quinolones est possible avec un effet additif.
En raison de leur site de liaison commun aux ribosomes, macrolides,
lincosamides et phénicols sont antagonistes et subissent également une
résistance croisée [321].
Certains macrolides (érythromycine) peuvent augmenter le taux sériques de
certains médicaments par compétition au niveau du cytochrome P450.

32
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les médicaments antiacides contenant de l’aluminium ou du magnésium


diminuent l’absorption de l’érythromycine [223].

Précautions particulières (risques pour l’homme)

Les macrolides peuvent entraîner une sensibilisation par contact cutané et en cas
d’exposition oculaire. Une attention particulière est recommandée afin d’éviter
toute auto-injection accidentelle.
En cas d’auto-injection accidentelle de tilmicosine, il faut demander
immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice ou l’étiquette. Il est
conseillé d’utiliser des seringues automatiques pourvues d’un système de
protection complémentaire.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Erythromycine
Tableau XXVII
Spécialités vétérinaires contenant de l’érythromycine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Sachet
GALLIMYCINE VL Pdre. Or. CEVA 10.580
100gr

 Spiramycine
Tableau XXVIII
Spécialités vétérinaires contenant la spiramycine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
CEVA SANTE
SPIROVET BV, PC Sol. inj. Fl. 100ml 27,283
ANIMALE

SUANOVIL
BV Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 16,755
20%

 Tylvalosine
Tableau XXIX
Spécialités vétérinaires contenant la tylvalosine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

AIVLOSINE VL Pdre. Or. Sachet 25 gr MEDIVET 29.200

33
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Tylosine

Tableau XXX
Spécialités vétérinaires contenant la tylosine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Sachet
PULMOX BV, VL Pdre. Or. AFRIMED 20.330
100gr

ELI LILLY
TYLAN 200mg BV, OV, PC Sol. inj. Fl. 100ml 26,902
EXPORT S.A.

TYLAN ELANCO-ELI-
BV, VL, PC Pdr. Or. Bte. 100gr 45,07
SOLUBLE LILLY

TYLO-KEL 20% BV Sol. inj. Fl. 100ml KELA 11,638

TYLOLIDE BV, VL, PC Pdre. Or. Fl. 100gr BIOVE 27.930

TYLOSINE Sachet
VL, PC Pdre. Or. KELA 23,633
75% 100gr

TYLOSINE P CEVA
VL Granulés Bte. 4 Kg 339.200
250 INTERCHEM

Sachet CEVA
TYLOSINE T VL Pdre. Or. 26.167
100gr INTERCHEM

 Tilmicosine
Tableau XXXI
Spécialités vétérinaires contenant la tilmicosine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

TIMOL BV, VL Sol. Or Fl. 150ml TIMPHARM 45.490

ELANCO-ELI-
MICOTIL 300 BV, OV Sol. inj. Fl. 50ml 144,868
LILLY

ELANCO-ELI-
PULMOTIL AC BV, VL, PC Sol. Or Fl. 240ml 150,446
LILLY

TILMOX 25 BV, VL, PC Sol. Or Fl. 150ml AFRIMED 43,325

 Tulathromycine
Tableau XXXII
Spécialités vétérinaires contenant la tulathromycine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

DRAXXIN BV, PC Sol. inj. Fl. 50ml ZOETIS 134,500

34
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Macrolides en association

Tableau XXXIII
Spécialités vétérinaires contenant de macrolides en association.

Prix
Nom Espèces Principe Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actif tion
DT
ERYTHRO-
Sachet CEVA
VIGAL 2X VL MYCINE, Pdre. Or. 6.764
114gr INTERCHEM
VITAMINES

SPIRAMYCINE,
Sachet
PRIMAXYL BV, VL TRIMETHO- Pdre. Or. MEDIVET 12.580
100gr
PRIME

1.4.2. Lincosamides

Les lincosamides sont des antibiotiques antibactériens d'origine naturelle produits


par un micro-organisme du genre Streptomyces, possédant une structure
glycopeptidique et doués d'une activité bactériostatique. Ce sont des composés
liposolubles à caractère basique.
Elles comptent seulement 3 représentants : la lincomycine, un composé naturel,
la clindamycine et pirlimycine, dérivés de semi-synthèse.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les indications des lincosamides sont similaires à celles des macrolides :

- Infections pulmonaires à germes à Gram +, mycoplasmoses respiratoires,


- Infections bucco-dentaires (stomatites, glossites) et prostatiques chez les
carnivores,
- Infections ostéo-articulaires (staphylococcies osseuses),
- Infections cutanées staphylococciques,
- Mammites bactériennes de la vache laitière,
- Infections clostridiennes, entérite nécrotique de la volaille.

La clindamycine est particulièrement active contre les bactéries anaérobies et


agit également contre les toxoplasmes.
Les lincosamides possèdent un spectre d'activité étroit dirigé principalement sur
les bactéries à Gram +, staphylocoques, streptocoques. Des bactéries anaérobies
y sont naturellement sensibles (Bacteroides fragilis), ainsi que les mycoplasmes
[78].

Les résistances acquises se font par modification de la cible par des méthylases,
elles sont croisées avec les macrolides et les synergistines, résistances MLSB
(macrolides-lincosamides-streptogramines B). Ces résistances concernent les
staphylocoques, les streptocoques et les corynébactéries [213]. Enterococcus
faecalis est naturellement résistant.

35
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Elles sont des antibiotiques bactériostatiques qui agissent par le même


mécanisme que les synergistines et les macrolides. Les lincosamides se fixent au
niveau de la sous-unité 50S, bloquant ainsi la biosynthèse protéique et agissant
en perturbant la translocation de l'ARNm et de la transpeptidation d’où un effet
post-antibiotique ou bactériopause. La clindamycine possède un effet post
antibiotique sur S. pyogenes, S. pneumoniae et S. aureus.

Pharmacocinétique

La lincomycine et surtout la clindamycine sont bien résorbées par voie orale chez
les monogastriques. Cette résorption est cependant ralentie par la prise de
nourriture et de kaolin. L’administration intramusculaire conduit à une résorption
complète. Les lincosamides traversent bien les barrières cellulaires et atteignent
des concentrations tissulaires supérieures aux concentrations plasmatiques,
particulièrement au niveau du foie, des reins, des poumons, des os, des
articulations, du système nerveux central, de la prostate et du tissu mammaire.
Le caractère basique de ces molécules contribue à leur concentration dans ces
compartiments. Les concentrations dans le liquide céphalo-rachidien restent
faibles. La clindamycine diffuse suffisamment au niveau du tissu osseux pour
atteindre des concentrations efficaces en cas d’ostéomyélite. De plus, elle peut se
concentrer dans les macrophages. Les lincosamides sont surtout métabolisés par
le foie et éliminés dans une moindre mesure par voie rénale, sous forme active.

Contre-indications

Les lincosamides sont contre indiqués chez le cheval et les rongeurs (lapin,
lièvre) car elles peuvent provoquer chez ces espèces sensibles des entérocolites
dysentériformes.

Effets indésirables

Le principal effet indésirable des lincosamides est l’induction de diarrhée sévère,


parfois mortelle chez les herbivores. Chez la vache laitière, cette diarrhée peut
s’accompagner d’acétonémie et d’une chute de la production. Chez les
carnivores, les lincosamides sont bien tolérés.
D’autres effets toxiques moins fréquents incluent un blocage neuromusculaire
avec paralysie post-anesthésique, une dépression cardiaque après injection IV
trop rapide, des allergies et une dégénérescence hépatique modérée peuvent
être observés.

Interactions

Les lincosamides sont des antagonistes des phénicols et des macrolides. La


clindamycine peut augmenter le risque de blocage neuro-musculaire lorsqu'elle
est injectée simultanément à un aminoglycoside, la polymyxine ou la colistine
[321].
L’absorption de la lincomycine est réduite par l’administration de kaolin.
L’association des lincosmaides à la spectinomycine, élargit le spectre pour le
traitement des complications des mycoplasmoses de la volaille par des
colibacilles.

36
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Lincomycine

Tableau XXXIV
Spécialités vétérinaires contenant de lincomycine.

Nom Espèces Principes Présenta


Forme Labo.
déposé cibles Actifs -tion
LINCOMIX
VL, PC LINCOMYCINE Pdre. Or. Sac 25 kg ZOETIS
44 PREMIX

 Lincosamides en association

Tableau XXXV
Spécialités vétérinaires contenant de lincosamides en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
LINCOMYCINE,
LINCO-
VL, PC SPECTINO- Pdre. Or. Bte. 150gr ZOETIS 92,228
SPECTIN 100
MYCINE
LINCOMYCINE,
LINCO- BV, OV,
SPECTINO- Sol. inj. Fl. 50ml ZOETIS 27,553
SPECTIN SS PC
MYCINE
Sol. inj.
LINCOCIN
LINCOMYCINE, Intra- Bte. 24Ser.
INTRAMA- BV ZOETIS 124,276
NEOMYCINE Mamm- 10ml
MMAIRE
aire
LINCOMYCINE,
BV, CN, SYVA
BISEPTYL SPECTINO- Sol. inj. Fl. 100ml 29,782
PC SA
MYCINE

1.4.3. Synergistines

Les synergistines ou streptogramines sont des antibiotiques bactériostatiques


d’origine naturelle produits par des Streptomyces, de structure apparentée aux
macrolides. Ils possèdent une structure macrocyclique lactonique avec une
fonction amide incluse dans le cycle lactonique.
A l’exception de la virginiamycine non commercialisée actuellement en médecine
vétérinaire et exclusivement à usage topique, les streptogramines ne s’emploient
pas en thérapeutique.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les synergistines sont indiquées en thérapeutique pour le traitement des


dermatites staphylococciques superficielles (sous forme de crèmes cutanées).
Le spectre d’activité est étroit couvrant uniquement des bactéries à Gram + et
les pasteurelles. Les bacilles à Gram - présentent une résistance naturelle aux
synergistines, auxquelles ils sont imperméables. Il existe par ailleurs une
résistance plasmidique croisée avec les macrolides et les lincosamides, résistance
MLSB (résistance macrolides, lincomycines, streptogramines).

37
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les synergistines se fixent au niveau de la sous-unité 50 S, bloquant ainsi la


biosynthèse protéique et agissant en perturbant la translocation de l'ARNm et de
la transpeptidation d’où un effet post-antibiotique ou bactériopause. Ils
possédent un effet post antibiotique sur S. aureus.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique dépend de la très mauvaise solubilité et le caractère


basique de ces molécules. Les synergistines sont peu résorbées par voie orale,
elles diffusent dans les tissus et s'accumulent préférentiellement dans la peau et
le foie. Elles ne pénètrent toutefois pas dans le liquide céphalo-rachidien. Elles
subissent un métabolisme hépatique et sont éliminées essentiellement par voie
biliaire.

Effets indésirables

Les synergistines sont très bien tolérées. Elles causent rarement des troubles
digestifs mineurs

Interactions

Les synergistines présentent une synergie avec les antibiotiques bactéricides sur
les germes au repos : aminosides et quinolones.

1.5. Antibiotiques polypeptidiques

Les antibiotiques polypeptidiques comptent un nombre très limité de composés


utilisés en médecine vétérinaire. Ils possèdent un caractère nettement basique
(pka=10) et regroupent deux types de substances d’origine naturelle, qui
possèdent en commun une structure polypeptidique, un spectre d’activité étroit,
mais qui sont en réalité d’activité nettement différentes :

- les polymyxines (colistine...etc.),


- le groupe [bacitracine, tyrothricine et thiostrepton].

1.5.1 Polymyxines

Les polymyxines peuvent être d’origine naturelle produites par des bactéries du
genre Bacillus ou semi-synthétiques, doués d’une activité bactéricide contre les
bactéries à Gram -, ils ont une structure hétéropolaire leur conférant des
propriétes tensio-actives.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les polymyxines sont indiquées en thérapeutique pour le traitement des


infections générales (seule la colistine = polymyxine E est utilisée), les
septicémies salmonelliques et colibacillaires. La polymyxine B est indiquée pour
les infections locales telles que : les entérites, les mammites, les dermatites et les
conjonctivites…etc. Elles sont principalement employées en élevage à des fins

38
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

thérapeutiques pour le traitement curatif des maladies infectieuses bactériennes


provoquées par des germes sensibles à Gram -.

La colistine ou son dérivé, le colistineméthanesulfonate de sodium, sont les seuls


antibiotiques utilisés par voie parentérale.

Leur dose habituelle d’utilisation est de 10 mg.kg-1. Pour des raisons de toxicité
élevée, la durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours.

La colistine agit sur les bactéries à Gram - tel que les pasteurelles, Salmonella,
Escherichia coli, Klebsiella et secondairement Pseudomonas aeruginosa. Les
bactéries à Gram + sont résistantes, de même que les genres Proteus et
Serratia. Certaines souches de Pseudomonas aeruginosa peuvent être
résistantes. L’activité de la colistine vis-à-vis de ce germe est diminuée en
présence de calcium.

Pharmacodynamie

Les polymexines sont des antibiotiques bactéricides. Cet effet est dû à leur
structure hétéropolaire. Elles agissent de façon non spécifique comme les agents
tensio-actifs cationiques au niveau des membranes bactériennes en interférant
avec les phospholipides membranaires et le lipopolysaccharide (LPS) des
bactéries à Gram -, elles perturbent ainsi le fonctionnement et la perméabilité de
ces membranes.
Pharmacocinétique

La colistine est très lentement et faiblement absorbée Per os. Elle diffuse très
peu à travers les membranes biologiques et n’atteint que de faibles
concentrations dans le lait et les fluides intracellulaires. Administrée par la voie
parentérale, elle est excrétée sous forme active dans les urines.

Contre-indications

Les polymyxines sont hautement néphrotoxiques et sont à proscrire par voie


systémique chez les sujets ayant une insuffisance rénale.

Effets indésirables

Les polymyxines provoquent, comme les aminosides, un blocage


neuromusculaire. De l’apathie et des insuffisances respiratoires ont également
été décrites chez le chien et chez le veau.
Interactions

Les polymyxines possèdent un effet synergique avec les substances


antimicrobiennes qui portent atteinte à l’intégrité de la membrane plasmatique,
telles que les ßlactamines et la bacitracine.

39
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Colistine (Polymyxine E)

Tableau XXXVI
Spécialités vétérinaires contenant de la colistine seule.

Prix
Nom Espéces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV, VL, Fl. 100ml 5,682
ACTI COLI Sol. Or. BIOVE
PC Fl. 1l 33,087

AFRICOLI BV, OV, VL Sol. Or. Fl. 100ml AFRIMED 6.397

Sachet
BIOREPAS BV Pdre. Or. BIOVE 2,841
100gr

COLIJECT BV, OV, VL Sol. inj Fl. 100ml TIMPHARM 8.265

Fl. 100ml 4.000


COLITOP BV, OV, VL Sol. Or. TIMPHARM
Fl. 1l 25.000

BV, OV, VL, CEVA


COLIVET Sol. Or. 58.952
PC Fl. 1l INTERCHEM
Fl. 100ml 11,085
BV, CV, OV,
VIRGOCILLINE Sol. inj. Fl. 250ml COOPHAVET 23,058
VL, LP, PC
Bte. 10 Fl. 107,983

 Colistine en association

Tableau XXXVII
Spécialités vétérinaires contenant de la colistine en association.

Prix
Nom Espèces Principe Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actif -tion
DT
AMPICILLINE,
AMPIDEXA- BV, CV, COLISTINE, COOPHA-
Susp. inj. Fl. 100 ml 13.991
LONE PC DEXAMETHA- VET
SONE
BV, OV, COLISTINE,
COLAMPI I Susp. inj. Fl. 100 ml BIOVE 15.286
CP, PC AMPICILLINE
17.00
ENROFLOXA
Fl. 100 ml MEDIVE 0
COLIROXYL VL -CINE, Sol. Or
Fl. 1l T 130.0
COLISTINE
00
BV, OV, COLISTINE,
COLISUL- Sachet 100 COOPHA-
CP, VL, TRIMETHO- Pdre. Or. 4.683
TRIX gr VET
LP, PC PRIME
AMPICILLINE, Bte. 10
DIAVET BV Pdre. Or. MEDIVET 19.600
COLISTINE Sachet
CLOXA- Susp. Hui.
Bte. 4
MAMMITEL BV CILLINE, Intra- BIOVE 12,605
Seringues
COLISTINE Mammaire

40
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.5.2 Bacitracine et thiostrepton

Indications - spectre d’activité - résistances

La bacitracine en médecine vétérinaire est utilisée par la voie locale en


association avec d’autres antibiotiques pour le traitement de mammites
bactériennes de la vache en lactation. Elle est aussi indiquée dans l’entérocolite
épizootique du lapin.
Le thiostrepton est uniquement indiqué pour le traitement d'infections externes :
cutanées, auriculaires ou oculaires.
La dose habituelle d’utilisation de ces antibiotiques est de 10 mg.kg-1.
La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours surtout pour le thiostrepton
à cause de l’accumulation rénale.
La bacitracine agit sur les bactéries à Gram + telles que les clostridies,
staphylocoques, streptocoques et les corynebactéries.

Pharmacodynamie

La bacitracine est un antibiotique bactéricide qui agit sur les bactéries en


croissance de manière à bloquer la synthèse de la paroi bactérienne en inhibant
la synthèse du peptidoglycane.

Pharmacocinétique

Après administration par voie orale ou application locale sur la peau et les
muqueuses, la bacitracine est très peu résorbée.

Contre-indications

L’insuffisance rénale est une contre-indication en cas d’administration


parentérale. La bacitracine est néphrotoxique.
Interactions

Une synergie est observée avec les pénicillines, les aminosides et les
polymyxines.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Bacitracine

Tableau XXXVIII
Spécialités vétérinaires contenant de la bacitracine en association.

Prix
Nom Espèces Principe Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actif tion
DT
BACITRACINE,
NEOMYCINE, Susp. Huil.
MASTI- Bte. 20
BV TETRACYCLINE Intra- INTERVET 67,788
JET Injecteurs
PREDNISO- mammaire
LONE,

41
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.6. Antibiotiques divers

Un certain nombre d'antibiotiques antibactériens appartiennent à des groupes


moins importants que les précédents. Certains possèdent un intérêt majeur en
thérapeutique ou en antibiosupplémentation animale. Il s’agit de l’acide
fusidique, des ansamycines (rifamycines), des pleuromutilines et des des
polyéthers ionophores.

1.6.1 Acide fusidique

L’acide fusidique est un antibiotique bactéricide qui appartient à la famille des


fusidanines, il est d’origine naturelle produit par un Fusidium.

La structure générale de l'acide fusidique rappelle celle des stéroïdes mais sa


configuration stéréochimique est complètement différente et il est totalement
dépourvu d'effet hormonal. Cette structure stéroïdique lui confère le caractère
acide. Il est liposoluble possédant un spectre d’activité étroit et une faible
toxicité.

Indications - spectre d’activité - résistances

L’acide fusidique est indiqué chez les carnivores pour le traitement local des
infections staphylococciques cutanées superficielles, auriculaires et oculaires,
sous forme de pommades, de solutions auriculaires ou de gel ophtalmique.

Le spectre d'activité ne couvre que les bactéries à Gram + et est limité aux
staphylocoques. La sélection de souches résistantes en cours de traitement est
presque toujours observée, ce qui empêche l'usage de ce médicament en
monothérapie.

Pharmacodynamie

L'acide fusidique est lentement bactéricide. Son action s'exerce sur la synthèse
protéique et se manifeste par une inhibition de la translocation des chaînes
d'acides aminés en croissance.

Pharmacocinétique

Après son absorption, la diffusion de l’acide fusidique est humorale et tissulaire :


la moitié de l'acide fusidique se retrouve dans le compartiment périphérique, ce
qui signifie qu'environ 50 % de l'acide fusidique se répartit dans les tissus.

Il diffuse dans la plupart des tissus, même ceux mal vascularisés.


On le retrouve au niveau de la peau (graisse sous-cutanée, croûtes de brûlures),
de l'os aseptique, ou infecté, au niveau du tissu conjonctif infecté, de la
synoviale, des sécrétions hépatobiliaires, des sécrétions bronchiques, du mucus,
de l'œil (humeur aqueuse et humeur vitrée), du pus, quelle que soit l'importance
de la collection purulente ou sa localisation. La liaison aux protéines plasmatiques
est supérieure à 90 %.
L’élimination se fait principalement par la voix biliaire sous forme inactive et
métabolisée et subit un cycle entérohépatique [329].

42
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

Aucune spécialité vétérinaire à base d’acide fusidique disponible sur le marché


tunisien [172]. A titre indicatif, les spécialités à usage humain disponibles en
Tunisie sont :

 ACIDE FUSIDIQUE OPALIA 2%/ Crème.Derm. / Tb 15gr/ 4.210 DT/ OPALIA PHARMA
 AFUSIDIQUE 250mg/ Comp. / Bte. 10/ 18.580 DT/OPALIA PHARMA

1.6.2 Rifamycines

Les rifamycines sont des antibiotiques bactéricides de la famille des ansamycines.


Leur origine est naturelle, produites par Streptomyces, ou semi synthétique,
possédant une structure naphtalénique et un caractère acide, leur spectre
d’activité est étroit. Seule la rifaximine est commercialisée en médecine
vétérinaire.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les rifamycines sont des antibiotiques anti-staphylocciques. Elles sont indiquées


pour le traitement des mammites staphylococciques par la voie galactophore. La
rifampicine est utilisé en médecine humaine comme antituberculeux.

Le spectre d’activité englobe en particulier des bactéries à Gram + responsables


de mammites, en multiplication et au repos : Staphyloccus aureus, Streptococcus
agalactiae, Streptococcus dysgalactiae, Streptococcus uberis et Actynomyces
pyogenes. Les bactéries aérobies à Gram -, telles que les entérobactéries,
mycobactéries atypiques et les pseudomonas sont résistantes.

Du fait de l’utilisation des rifamycines en médecine humaine dans le traitement


de la tuberculose, leur utilisation en médecine vétérinaire est à limiter au
maximum.

Pharmacodynamie

Les rifamycines agissent directement au niveau de la transcription par interaction


avec l’ARN-polymérase, ADN dépendante. Elles empêchent ainsi la synthèse de
l’ARN messager et des protéines.

Pharmacocinétique

Le caractère acide des rifamycines a des conséquences galéniques dans la


préparation de sels de sodium. Leur distribution est de type extracellulaire.

Effets indésirables

Leur toxicité est faible.

1.6.3. Pleuromutilines

Les pleuromutilines (leur chef de file est la tiamuline) sont des antibiotiques
bactériostatiques, d’origine naturelle produits par un basidiomycète, possédant

43
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

une structure diterpénique basique. Ce sont des antibiotiques réservés à la


médecine vétérinaire.

Indications - spectre d’activité - résistances

Etant donné sa toxicité chez plusieurs espèces animales, la tiamuline n’est


utilisée que chez la volaille et le porc en thérapeutique pour le traitement
d’infections respiratoires causées par des mycoplasmes et Hemophilus.

Le spectre d’activité des pleuromutilines est étroit, il comprend les bactéries à


Gram +, mycoplasmes, Treponema hyodysenteriae, Hemophilus et
Campylobacter.

On les administre à la dose moyenne de 10 mg.kg-1.

Leur spectre d’action est comparable à celui de la tylosine, mais leur activité
contre les mycoplasmes et les bactéries anaérobies sont cependant plus élevées.
L’efficacité contre les entérobactéries est plutôt négligeable.

Pharmacodynamie

Leur action antibiotique repose sur l’inhibition de la synthèse protéique au niveau


de l’unité 50S des ribosomes.

Pharmacocinétique

Du point de vue pharmacocinétique, les pleuromutilines ont le comportement des


bases faibles liposolubles avec une distribution intracellulaire. Ils sont très
fortement métabolisés dans l’organisme. Leurs propriétés pharmacocinétiques
sont comparables à celles des macrolides.

Contre-indications

Leur toxicité est faible. Toutefois, il existe chez la volaille une contre-indication
absolue d'emploi en association avec les polyéthers ionophores sous risque
d'accidents mortels par suite d’une inhibition compétitive du cytochrome P450 qui
normalement dégrade par oxydation les antibiotiques ionophores.

Les polyéthers alors régulièrement apportés par les aliments supplémentés, pas
assez vite métabolisés, ils atteignent très rapidement des concentrations toxiques
dans l’organisme.

Interactions

Les pleuromutilines sont des antagonistes des antibiotiques ionophores


(monensin, salinomycine, narasine).

44
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Tiamuline

Tableau XXXIX
Spécialités vétérinaires contenant de la tiamuline.

Prix
Nom Espèces
Forme Présentation Labo. Public
déposé cibles
DT
TIAMVET CEVA
VL, LP, PC Granulés Bte. 5 Kg 409.500
100 INTERCHEM

TIAMYL VL Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 65.202

Fl. 100ml 6.655


TIAMFOR VL, PC Sol. Or. AFRIMED
Fl. 1l 61.940

1.6.4 Antibiotiques ionophores

Les antibiotiques ionophores constituent un ensemble d'antibiotiques


antibactériens d'origine naturelle en général produits par un Streptomyces,
caractérisé par une structure de polyéther, proporiété acide, liposoluble et doué
d'une activité antibactérienne et anticoccidienne.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les antibiotiques ionophores sont indiqués pour le traitement de la coccidiose


chez la volaille mais aussi pour des emplois zootechniques en tant qu’additifs
alimentaires [183]. Leur spectre d’activité comprend les bactéries à Gram + et
les coccidies.

Pharmacodynamie

L’activité antibiotique du monensin provient directement de ses propriétés


ionophores qui agissent sur tout le système endomembranaire [168].

Il est capable de transporter des cations monovalents et divalents de métaux à


travers les membranes lipidiques en bloquant le transport protéique
intracellulaire [217].
Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est conditionnée par la liposolubilité et le caractère acide


des antibiotiques ionophores. La résorption orale est bonne, la distribution est
extracellulaire et l’élimination est rénale.

Contre-indications

Les antibiotiques ionophores sont des antagonistes des pleuromutilines.

45
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

La toxicité des antibiotiques ionophores est élevée. Il s'agit principalement d'une


toxicité pour les fibres musculaires, une cardiotoxicité et se traduisant chez la
volaille par des paralysies musculaires des pattes et des ailes.

Le cheval est particulièrement sensible à la toxicité du monensin avec une DL50


100 fois moindre que pour les ruminants [168]. Cette toxicité est potentialisée
chez la volaille, notamment chez la dinde, lors d'utilisation simultanée de
pleuromutilines (tiamuline) qui bloquent le métabolisme des antibiotiques
ionophores par une inhibition du cytochrome P450.

Précautions particulières

Il convient de bien faire attention à ce que la volaille à qui l'on souhaite prescrire
des polyéthers ionophores n’ait pas un régime alimentaire supplémenté en la
tiamuline sous risques d'accidents mortels. Une baisse de la consommation d'eau
et d'aliment entraînant une baisse du gain de poids est constatée chez le poulet
lors d'utilisation simultanée de certains macrolides (érythromycine) ou de
sulfamides. Un mécanisme similaire, notamment pour les macrolides, semble
intervenir, mais beaucoup moins intense.

1.7. Phénicols

Les phénicols sont des antibiotiques bactériostatiques à large spectre d’origine


naturelle produits par Streptomyces ou de synthèse.
Ils sont liposolubles, possèdent un caractère neutre et leur toxicité est réduite.
Le florfénicol est le principal représentant de cette famille. Le thiamphénicol est
peu représenté.

Le chloramphénicol indiqué pour le traitement par voie générale des cystites,


ainsi que dans certaines indications locales (conjonctivites, kératites, otites
bactériennes) chez les carnivores, est interdit d’utilisation en Tunisie.
Le chloramphénicol provoque des aplasies médullaires irréversibles chez l’homme
d’où son interdiction chez l’animal.

Indications - spectre d’activité - résistances

L’usage du florfénicol est à réserver aux infections graves. Chez les bovins, à
l'exception des vaches laitières, le florfénicol est indiqué en thérapeutique pour le
traitement des infections respiratoires à Pasteurellaceae.
La dose d'utilisation du florfénicol est de 20 mg. kg-1.
Le spectre d’activité des phénicols est large couvrant les bactéries à Gram +, à
Gram -, Chlamydies, rickettsies et les mycoplasmes. Le florfénicol est un
antibiotique bactériostatique, plutôt temps-dépendant, à large spectre, qui inhibe
la biosynthèse des protéines bactériennes. Il est actif sur une grande variété de
bactéries à Gram + (streptocoques, staphylocoques, Clostridium, Fusobacterium)
et à Gram - (Pasteurella, Salmonella, Bordetella, Haemophilus, Escherichia coli,
Bacteroides) ainsi que sur les Chlamydiae [255].
Les résistances sont plasmidiques avec l’acquisition d’une acétyltransférase. Elle
confère une polyrésistance commune aux tétracyclines, aux macrolides, à la
streptomycine et aux pénicillines.

46
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L'absence du groupe alcool primaire terminal dans le florfénicol permet


d’échapper à un mécanisme de résistance ; néanmoins des bactéries (Escherichia
coli, Salmonella) ont développé des mécanismes de résistance par efflux dont
certains sont très répandus, concernant tous les phénicols, y compris le
florfénicol.

Pharmacodynamie

En étant des antibiotiques bactériostatiques, temps-dépendant, les phénicols


agissent par blocage de la biosynthèse protéique en se fixant sur la sous-unité 50
S qui provoque l’arrêt de la transpeptidation et le blocage de la libération du
polypeptide fabriqué.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est influencée par la liposolubilité, le caractère neutre et la


stabilité satisfaisante de ces molécules. Entre 17 et 20 % du florfénicol
administré se fixe aux protéines plasmatiques [263].
Le florfénicol se distribue dans tout l’organisme, y compris le système nerveux
central et l’humeur aqueuse, et traverse bien les barrières biologiques [290]. Il
est en partie métabolisé au niveau du foie et éliminé sous forme active par les
reins.

Contre-indications

La contre-indication est absolue avec le florfénicol sur les vaches laitières puisque
les LMRs sont non définies pour le lait.

Effets indésirables

La toxicité aiguë est faible, induisant des déséquilibres de la flore digestive et des
aplasies médullaires réversibles chez l’animal. Cette aplasie s’observe lors de
surdosage surtout chez le chat.
Chez l’homme lors de traitements médicaux et indépendamment de la dose, on
observe des aplasies médullaires graves irréversibles mortelles en relation
principalement avec le groupe nitré aromatique du chloramphénicol.

Interactions

Les phénicols induisent une inhibition du cytochrome P450, ce qui allonge le temps
de sommeil lors d’administration du pentobarbital surtout chez le chat.
Une association par effet additif est possible avec les quinolones et les
aminosides.

47
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Florfénicol
Tableau XL
Spécialités vétérinaires contenant du florfénicol.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
FLORVET Fl. 100 ml 8.640
VL Sol. Or AFRIMED
10 Fl. 1l 86.430

MAXIFLOR Fl. 100ml 21.600


VL Sol. Or. TUNIVET
20% Fl. 1l 172.860

MAXIFLOR Fl. 50ml 21.355


BV, PC Sol. inj. TUNIVET
30% Fl. 100ml 32.850
CEVA
Fl. 100ml 18.129
FLORKEM VL Sol. Or. SANTE
Fl. 1l 148.052
ANIMALE

FLORTIM VL Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 90.980

Fl. 100ml 14.860


MEGAFLOR VL Sol. Or. TIMPHARM
Fl. 1l 131.920

 Thiamphénicol
Tableau XLI
Spécialités vétérinaires contenant du thiamphénicol

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
CEVA
NEGEROL BV, CV, OV,
Sol. Ext. Fl. 210ml SANTE 19,982
Aérosol CP, CN, PC
ANIMALE

48
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2. ANTIBACTERIENS ARTIFICIELS

2.1. Sulfamides

Les sulfamides ou sulfonamides sont des antibiotiques organiques artificiels,


dérivés du para-amino-benzène sulfonamide. Ils sont liposolubles, à caractère
acide et possèdent un spectre d’activité large avec une activité antiparasitaire
intéressante pour quelques dérivés.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les sulfamides sont indiqués pour le traitement curatif de nombreuses maladies


infectieuses bactériennes provoquées par des germes sensibles à Gram + ou à
Gram - et parfois utilisés comme anticoccidiens.
Ils sont indiqués dans des usages généraux, septicémies, infections pulmonaires,
métrites, arthrites pododermatite (ou "fourchet" des bovins) et colibacilloses.
Certains sulfamides possèdent des indications particulières :

- La sulfaguanidine et les sulfamides mixtes sont indiqués par voie orale dans le
traitement des infections digestives (entérites bactériennes),
- Le sulfaméthizole et le sulfaméthoxazole utilisés comme antiseptiques urinaires,
- la sulfasalazine dans le traitement de la colite ulcéreuse,
- la sulfaquinoxaline dans le traitement des coccidioses.

Les doses habituelles d’emploi des sulfamides varient entre 50 et 100 mg.kg-1.
Le spectre d’activité couvre les bactéries à Gram +, à Gram -, aérobies et
anaérobies, les chlamydies, les toxoplasmes, les coccidies, les méningocoques et
les entérobactéries.

Les Pseudomonas, les mycoplasmes et les spirochètes sont naturellement


résistants. Les résistances naturelles sont chromosomiques chez les bactéries
utilisant des folates préformés, exogènes tel que les entérocoques, leptospires,
pasteurelles et rickettsies. Les résistances acquises sont assez fréquentes et
limitent leur usage clinique. Elles sont plasmidiques avec une diminution de la
perméabilité membranaire aux sulfamides ou la modification de la
dihydroptéroate synthétase.

Pharmacodynamie

Les sulfamides agissent par inhibition compétitive de l’incorporation de l’acide


para-aminobenzoïque (PABA) dans la chaîne de synthèse d’acide folique par
l’enzyme dihydroptéroate synthétase.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est conditionnée par le caractère acide et la liposolubilité


de ces molécules. La résorption Per os de la sulfaguanidine et les sulfamides
mixtes est de 5% à 10%, c’est pour cette raison qu’on les appelle les
« Sulfamides intestinaux », elle est de 70% à 90% pour les sulfonamido-
substitués. La résorption par la voie intramusculaire est satisfaisante, mais les
sels alcalins sont parfois mal tolérés vu leur pH élevé, la voie intraveineuse est
donc recommandée. La distribution se fait par fixation sur les protéines
plasmatiques surtout pour les dérivés méthoxylés avec un taux de 90%. La

49
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

liposolubilité est élevée d’où l’effet retard des sulfamides. Ils traversent la
barrière hémato-méningée et le liquide synovial. Les biotransformations sont
réduites. Suite à l’acétylation, l’activité antibactérienne est perdue,
l’hydrosolubilité est diminuée, d’où risque de précipitation des sulfamides dans
les tubules rénaux. Le chien possède un déficit naturel en acétylases et est par
conséquent moins exposé aux accidents de néphrotoxicité. L’élimination se fait
par voie rénale principalement sous forme inchangée, d’où l’intérêt des
traitements des infections urinaires. La voie biliaire est secondaire éliminant des
dérivés conjugués (sulfamides méthoxylés) avec un cycle entérohépatique. Selon
le temps d’élimination, les sulfamides se divisent en trois groupes :

- Sulfamides à élimination rapide : (3 à 6 heures) sulfadimidine


ou sulfamides urinaires,
- Sulfamides semi-retard : (6 à 10 heures) sulfaméthoxazole,
- Sulfamides retard : (10 à 24 heures) dérivés méthoxylés : sulfadoxine.

Contre-indications

Les sulfamides sont contre indiqués lors de pathologies hépatiques et troubles


sanguins.

Effets indésirables

Des intolérances locales au point d’injection sont observées avec les solutions de
sels alcalins à pH élevé, d’où l’utilisation en intraveineuse est recommandée. Les
accidents de néphrotoxicité sont les principaux dangers de la sulfamidothérapie
dues à leur faible solubilité et les métabolites acétylés. La précipitation dans
tubules rénaux peut causer une anurie mortelle. Ces accidents sont toujours
observés en élevage industriel de volaille, surtout en été, et lorsque les
bâtiments sont mal ventilés avec un défaut d’abreuvement. Pour cette raison, il
faut abreuver correctement les animaux et ne pas traiter plus que 7 jours.
Ces accidents sont moins fréquents avec les dérivés méthoxylés. La
néphrotoxicité des sulfamides est bien moindre chez le chien que chez les autres
espèces animales en raison d’un défaut d’acétylation hépatique et de l’absence
de formation de composés peu hydrosolubles. Des troubles nerveux sont aussi
observés lors de surdosage chez le veau ou lors d’une intraveineuse trop rapide.
Les symptômes sont une ataxie, faiblesse et collapsus généralisé. Les sulfamides
peuvent provoquer une aplasie médullaire en cas de traitement prolongé,
réversible à l’arrêt du traitement, causé par une carence en acide folique. Des
réactions d’hypersensibilité présentées par des réactions urticariennes sont
observées mais qui restent rares chez l’animal et plus fréquentes chez l’homme
(syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell) causé par les résidus
allergisants.

Interactions

L’association de sulfamides avec les diaminopyrimidines est une association


synergique telle que la sulfadoxine et triméthoprime, sulfamides et
pyriméthamine afin de lutter efficacement contre la toxoplasmose et la
coccidiose. Les sulfamides et les sels de calcium sont totalement insolubles et se
précipitent in vitro. La fréquence des perfusions de sels de calcium chez la vache
laitière pour le traitement du coma vitulaire post partum fait que ces accidents

50
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

sont fréquents. La détomidine qui est un alpha 2 agoniste, associé aux


sulfamides lors d’antibiothérapie post-chirurgicale chez le cheval, peut provoquer
un collapsus cardiovasculaire fatal.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Sulfaguanidine
Tableau XLII
Spécialités vétérinaires contenant la sulfaguanidine.

Prix
Espèces Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
cibles tion
DT
BV, CV, OV, Sachet
DIARSULFA Pdre. Or. AFRIMED 3.300
CP 100gr

VETO-ANTI- Bte. 8
BV Pdre. Or. VETOQUINOL 15,910
DIAR Sachets

 Sulfadiazine, triméthoprime
Tableau XLIII
Spécialités vétérinaires contenant de la sulfadiazine associée au triméthoprime.

Prix
Espèces Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
cibles tion
DT
OV, CP, VL, CEVA SANTE
TMP SULFA Sol. Or Bd. 1l 18.455
LP ANIMALE

TRIMAZIN 30% PC Pdre. Or. Sachet 100gr KELA 7,890

Fl. 100m 4.800


TRIMETHOZINE VL Sol. Or AFRIMED
Fl. 1l 40.000

 Sulfamides en association
Tableau XLIV
Spécialités vétérinaires contenant des sulfamides en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
CEVA
SULFADIMIDINE, Pdre.
VETACOX S VL Sach. 100gr SANTE 10.853
DIAVERIDINE Or.
ANIMALE
SULFADIMIDINE,
SULFADI-
METHOXINE, Pdre.
COCCIVIT VL Sach. 100gr MEDIVET 5.140
DIAVERIDINE, Or.
NICOTINAMIDE,
MENADIONE

51
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Sulfadimethoxine, triméthoprime

Tableau XLV
Spécialités contenant de la sulfadimethoxine associée au triméthoprime.

Prix
Espèces Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
cibles tion
DT

BIAPRIM VL Sol. Or. Fl. 1 l BIOVE -

BV, CV,
SULFACYCLINE Sol. Inj. Fl. 100ml BIOVE 9,548
OV, PC
BV, OV, CP Fl. 100ml 3.580
SULFAMAX Sol. Or. TIMPHARM
VL, LP Fl. 1l 32.904

SULTRAMYL BV, OV, CP Sol. Inj. Fl. 100ml MEDIVET 6.500

BV, OV, Fl. 100ml 3.300


TRIMETHOXINE Sol. Or. AFRIMED
CP, VL, LP Fl. 1l 30.000

TRIMEXINE VL, LP Pdre. Or. Sachet 100gr MEDIVET 3.150

TRIMEXINE Fl. 100ml 3.653


BV, VL Sol. Or. MEDIVET
LIQUIDE Fl. 1l 33.935
BV, CV,
TRISULMIX Sol. Inj. Fl. 100ml COOPHAVET 9,666
OV, CP, PC

2.2. Diaminopyrimidines

Les diaminopyrimidines sont des antibiotiques organiques artificiels, dérivés du


cycle pyrimidine, à caractère basique ayant une activité bactériostatique à
spectre large. Ils possèdent une activité anticoccidienne pour certains composés.
Les principaux représentants sont :

- Le triméthoprime (TMP),
- Le baquiloprime,
- La pyriméthamine.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les diaminopyrimidines sont employées en thérapeutique pour le traitement


curatif de nombreuses maladies infectieuses bactériennes provoquées par des
germes sensibles à Gram + ou Gram -, mais uniquement en association aux
sulfonamides antibactériens. Elles sont surtout indiquées dans des usages
généraux, septicémies, infections digestives et pulmonaires. Le triméthoprime est
de loin l'antibactérien de ce groupe le plus employé.

La dose habituelle d’utilisation est de 10 à 20 mg.kg-1

Le spectre d’activité est large couvrant les bactéries à Gram +, les bactéries à
Gram - et les coccidies. Les résistances acquises se développent rapidement d’où
l’intérêt de l’association systématique aux sulfamides.

52
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les diaminopyrimidines bloquent la transformation du dihydrofolate en


tétrahydrofolate [227].
Les sulfamides qui leurs sont associés, réalisent un bloquage séquentiel de la
synthèse des formes actives des acides foliques, en agissant sur la même voie
métabolique. Leurs effets se complètent [207].
C’est une action antibactérienne particulièrement puissante puisqu’elle inhibe à la
fois le recyclage et l’utilisation des acides foliques nouvellement formés.

Pharmacocinétique

Les résorptions orale et parentérale sont rapides et complètes. Le trimétoprime


est rapidement et presque complètement (80 à 90%) absorbé par voie orale en
raison de son pKa élevé (7,6) et de sa partie triméthoxybenzénique à caractère
hydrophobe [256].
La concentration sanguine maximale est atteinte 1 heure après administration
orale de triméthoprime chez le chien [292].
L’administration intramusculaire de triméthoprime provoque un effet « dépôt »
au site d’injection. En effet, des concentrations non négligeables persistent 12h à
24h après injection [255].

Le triméthoprime se distribue largement dans l’organisme. Sa concentration


tissulaire est supérieure à sa concentration sanguine 5 heures après
administration per os et est maximale 7 heures après, contrairement à la
sulfadiazine qui persiste plus longtemps dans la circulation sanguine et se
distribue plus lentement au compartiment tissulaire [254].

Les biotransformations sont principalement des hydroxylations et les réactions


sont importantes surtout chez les ruminants, elles sont plus limitées chez les
carnivores. L’élimination est assez rapide, principalement par la voie rénale, et
est amplifiée par l’acidification de l’urine : sa clairance double de valeur lorsque le
pH de l’urine passe de 7,8 à 6,3. Chez les herbivores la réabsorption tubulaire
passive fait que ces molécules sont davantage éliminées par voie biliaire.

Effets indésirables

Les diamynopyrimidines présentent une excellente tolérance générale chez la


plupart des espèces animales. Des limites maximales résiduelles (LMRs)
définitives ont été fixées pour le triméthoprime (50 ppb) pour les bovins, la
volaille, les équins et les poissons. Des LMRs on été fixés pour le baquiloprime
chez les animaux de rente et le lait.

Interactions

Les diamynopyrimidines sont exclusivement utilisées en association avec les


sulfonamides antibactériens due à l’effet synergique particulièrement puissant qui
confère à l’association un pouvoir bactéricide. La synergie est due à l’action à des
niveaux différents de la chaîne de biosynthèse des acides foliques.
Cette association réduit également les risques de développement des résistances.

53
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

Voir I.2.1. Tableau XLIII et Tableau XLV

 Triméthoprime en association

Tableau XLVI
Spécialités vétérinaires contenant le triméthoprime.

Prix
Principes Espèces Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
Actifs cibles tion
DT
SPIRA-
MYCINE, Sachet 100
PRIMAXYL BV, VL Sol. Or MEDIVET 12.500
TRIMETHO- gr
PRIME

2.3. Quinolones et les fluoroquinolones

Les quinolones et les fluoroquinolones sont des antibiotiques bactéricides


d’origine synthétique avec une structure hétérocyclique azotée dérivant de la
quinoléine [252].
L’introduction d’un atome de fluor dans la structure des quinolones a été à
l’origine d’une amélioration considérable de leur pénétration intracellulaire. Elle a
annoncé l’arrivée des fluoroquinolones, puissants antibiotiques capables de lutter
contre une grande variété de germes chez l'homme et l'animal. Ce groupe est
classé en 4 générations selon la chronologie d’apparition en thérapeutique :

- Première génération : Acide nalidixique, Acide oxolinique,


- Deuxième génération : Acide pipémidique, Fluméquine,
- Troisième génération : Enrofloxacine, Norfloxacine, Difloxacine, Danofloxacine,
Marbofloxacine,
- Quatrième génération : Moxifloxacine, Sitafloxacine.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les quinolones sont principalement indiquées en thérapeutique pour le


traitement d'infections bactériennes provoquées par des germes sensibles à
Gram+ ou Gram - . Ils sont indiqués pour le traitement des infections urinaires,
digestives (diarrhées néonatales du veau, de l'agneau et du porcelet), des
septicémies du veau, de l'agneau et du porcelet (quinolones de troisième
génération) et les infections broncho-pulmonaires, des “pasteurelloses” au sens
large des bovins, ovins et porcins, ainsi que des mycoplasmoses aviaires
(quinolones de seconde et troisième génération).
Ils sont aussi indiqués pour le traitement des infections cutanées (pyodermites
staphylococciques profondes).

Les doses habituelles d'utilisation des quinolones de première et seconde


génération sont de l’ordre de 10 à 15 mg.kg-1, et celles de troisième génération
entre 2 et 5 mg.kg-1.
Le spectre d’activité antibactérien dépend de la génération. La 1ère génération
possède un spectre étroit couvrant les bactéries à Gram - . La 2ème génération a
un spectre plus large, couvrant les Pseudomonas, les bactéries Cocci à Gram +,

54
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

les staphylocoques et les enterocoques. La 3ème génération avec son spectre


encore plus large agit sur les bactéries à Gram + et à Gram - telle que les
entérobactéries, Staphylocoques, les germes intra cellulaires (Mycoplasmes,
Chlamydie, Brucelles). Les bactéries anaérobies sont résistantes à toutes les
générations [167].
Les mécanismes de résistances aux fluoroquinolones sont principalement en
relation avec des modifications de la cible, des modifications de la perméabilité et
des systèmes de pompes à efflux [335].
L’acide nalixidique n’est plus utilisé en médecine vétérinaire, son emploi
provoque une résistance croisée avec d’autres quinolones et d’autres
antibiotiques tels que les céphalosporines, les tétracyclines et les phénicols.

Conformément aux recommandations de l’Agence Européenne du Médicament


(EMEA), les fluoroquinolones, doivent être réservées aux traitements de seconde
intention.

Pharmacodynamie

Les quinolones agissent par inhibition des protéines (topoisomérases) qui


stabilisent la structure tridimensionnelle de l’ADN bactérien, dont l’ADN gyrase.
Les quinolones de 2ème et 3ème génération possèdent un « Effet Post
Antibiotique ».

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est influencée par le caractère acide faible ou amphotère,


la liposolubilité et les propriétés chélatrices de ces molécules. Les quinolones sont
rapidement et complètement résorbées (80-100%) Per os chez les
monogastriques. Des concentrations sériques maximales sont atteintes 1 h après
l'ingestion.

La résorption orale diminue en présence d'aluminium ou de magnésium présents


dans les préparations anti-acides. La distribution tissulaire est large. Elles
pénètrent bien au niveau des sécrétions bronchiques, des os et des cartilages
ainsi que de la prostate.

Leur concentration élevée dans les macrophages et les neutrophiles contribue à


concentrer l’antibiotique au niveau des sites siège d’une vive réaction
inflammatoire. Elles sont partiellement métabolisées par le foie et excrétées sous
forme active par la bile et les urines. Les concentrations urinaires peuvent être
jusqu'à 10 fois supérieures à celles du plasma.

Contre-indications

L’usage des fluoroquinolones chez des animaux présentant des troubles


articulaires ou de la croissance doit se faire avec la plus grande prudence si
d’autres solutions thérapeutiques ne sont pas envisageables.

Effets indésirables

Les fluoroquinolones sont peu toxiques grâce à leur spécificité pour les
topoisomérases bactériennes, différentes des topoisomérases animales.

55
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Lors de traitement prolongé ou lors de surdosage en ces composés, une


dégénérescence des cartilages de conjugaison au niveau des articulations
supportant un fort poids peut être observée. Le risque dépend de l’âge des
animaux : l’arthropathie apparaît chez les chiots de plus de 2 semaines et de
moins de 8 mois pour les petites et moyennes races, et de moins de 12 à 18
mois pour les grandes races [224]. Des intolérances locales au point d’injection
sont observées avec les sels sodiques à pH élevé, il faut donc diviser en 2 points
d’injection. Les troubles nerveux sont les accidents les plus graves chez le veau
lors de surdosage, on observe alors des troubles neuromusculaires et
convulsions. Des troubles rénaux avec les quinolones à pKa > 6 s’observent, une
précipitation au niveau des tubules rénaux provoquant une cristallurie chez le
chien. Des réactions allergiques avec un œdème facial chez le chien peuvent être
observées. Des effets toxiques au niveau de la rétine conduisant à la cécité ont
été observés chez le chat lors de surdosages avec l’enrofloxacine.

Interactions

Les fluoroquinolones ont une action synergique avec la colistine, gentamicine et


les β lactamines. Ils ont une action antagoniste avec les tétracyclines et les
phénicols. La clairance hépatique d’autres médicaments métabolisés par le foie
(théophylline) peut être réduite par l’administration des quinolones.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Fluméquine

Tableau XLVII
Spécialités vétérinaires contenant de la fluméquine

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV, Fl. 100ml CEVA 12.655
FLUKEM 20% Sol. Or.
CP, VL Fl. 1l INTERCHEM 110.057

BV, OV, Fl. 100ml 11.000


FLUMED Sol. Or. AFRIMED 96.450
CP, VL Fl. 1l

FLUMEXYL Sachet
BV, VL Pdre. Or MEDIVET 9.700
10 % 100gr

FLUMEXYL Fl. 100ml 23.603


BV, VL Sol. Or. MEDIVET
50 % Fl. 1l 200.062

Fl. 100ml CEVA SANTE


FLUMISOL BV, VL Sol. Or. -
Fl. 1l ANIMALE

FLUQUICK BV, OV, Sachet CEVA SANTE


Pdre. Or 32.266
50% CP, VL 100gr ANIMALE

56
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Acide oxolinique

Tableau XLVIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’acide oxolinique

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

INOXYL BV, VL Sol. Or. Fl. 1l BIOVE 46,114

Sachet 100
OXINOL BV, VL Sol. Or. MEDIVET 8.665
gr

 Enrofloxacine

Tableau XLIX
Spécialités vétérinaires contenant de l’enrofloxacine

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

ENROFLOX 10 VL Sol. Or. Fl. 100ml AFRIMED 26.463

CEVA
FLOXYNE 100 VL Sol. Or. Fl. 100ml 26.951
INTERCHEM

Fl.100ml 10.007
FOLEX VL Sol. Or. TIMPHARM
Fl. 1l 90.980

FOLEX Fl. 50ml 7.800


BV Sol. inj. TIMPHARM
INJECTABLE Fl. 100ml 14.860

Fl. 50ml 9,400


OROFLOX 10% BV Sol. inj. TUNIVET
Fl. 100ml 14,860

Fl. 125ml 27,000


OROFLOX 20% VL Sol. Or. TUNIVET
Fl. 1l 172,800

Fl. 100ml 26.383


ROXYL 10% VL Sol. Or. MEDIVET
Fl. 1l 250.643

SYVAQUINOL
VL Sol. inj. Fl. 100ml SYVA SA 13,718
10%

 Danofloxacine

Tableau L
Spécialités vétérinaires contenant de la danofloxacine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
ADVOCINE
BV Sol. inj. Fl. 100ml ZOETIS 61,524
BOVINS

57
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Marbofloxacine

Tableau LI
Spécialités vétérinaires contenant de la marbofloxacine

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

FORCYL BV Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL -

MARBOCYL 2% BV, PC Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 27,092

MARBOCYL
BV, PC Sol. inj. Fl. 50ml VETOQUINOL 63,983
10%

MARBOCYL FD Pdre. Sol.


CN, CT Fl. 20ml VETOQUINOL 37,814
200mg inj.

MARBOCYL P
CN Comp. Bte. 10 VETOQUINOL 19,599
20mg

CEVA SANTE
MARBOX 10% BV Sol. inj. Fl. 100ml 107,601
ANIMALE

 Fluoroquinolones en association

Tableau LII
Spécialités vétérinaires contenant des Fluoroquinolones en association.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT

ENROFLOXACINE, Fl. 100 ml 17.000


COLIROXYL VL Sol. Or MEDIVET
COLISTINE Fl. 1l 130.000

CLOTRIMAZOLE,
Susp. VETO-
AURIZON CN MARBOFLOXACINE, Bte. 1Fl. 12,297
Auric. QUINOL
DEXAMETHASONE

58
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

II. MEDICAMENTS ANTIPARASITAIRES

Les antiparasitaires sont les médicaments du traitement préventif ou curatif des


infestations parasitaires. Ils appartiennent à des familles chimiques diverses en
raison de la diversité des parasites : unicellulaires ou pluricellulaires, arthropodes,
némathelminthes, plathelminthes…etc. Pour cette raison, les médicaments
antiparasitaires font appel à des mécanismes d’action très différents.

Leur importance est fondamentale chez les espèces de production car les
maladies parasitaires entraînent, bien plus que des mortalités, des pertes de
production, notamment des retards de croissance, et sont susceptibles de
transmettre des maladies animales (exemple : piroplasmoses à partir des tiques)
et même un certain nombre de zoonoses.

Il faut aussi noter que l’aviculture moderne en poulailler, hors sol, n’a été
permise que grâce à l’incorporation systématique d’anticoccidiens dans l’aliment
de volaille.

On constate un développement des résistances des parasites à un certain


nombre d’antiparasitaires, ces résistances qui concernent une majorité
d’antiparasitaires, bien que globalement moins problématiques que celles en
concernant les antibiotiques, obligent à mettre en place des stratégies de
traitement pour limiter leur survenue. Ces résistances sont surtout préoccupantes
pour les anticoccidiens, mais aussi pour les nématodicides chez les petits
ruminants et vis-à-vis des petits strongles chez les équidés et elles concernent
aussi les nématodes des petits ruminants et les petits strongles des chevaux.

1. Endo-ectoparasiticides (lactones macrocycliques)

Les endo-ectoparasiticides sont représentés par les macrolides antiparasitaires :


un ensemble d’antibiotiques antiparasitaires d’origine naturelle, produits par des
bactéries du genre Streptomyces, ou semi-synthétiques pour la plupart des
dérivés, regroupant les avermectines et les milbémycines. Leur structure
hétérosidique libère à l’hydrolyse une lactone macrocyclique, doués d’un spectre
d’activité antiparasitaire large, avec une action autant vis-à-vis de certains
parasites externes (insectes et acariens essentiellement) qu’internes
(nématodes), possédant, sauf exceptions, une toxicité aiguë limitée.

Les milbémycines ne possèdent pas de représentant sur le marché tunisien.

« Endectocide » est un terme commercial créé par les laboratoires pharmaceutiques,


résultat de la contraction des mots endo- et ecto-parasiticides, pour mettre en relief
l’activité simultanée sur un certain nombre de parasites externes et internes.

1.1. Avermectines

Les avermectines sont des médicaments antiparasitaires, doués d’un spectre


d’activité antiparasitaire large, vis-à-vis de parasites externes (insectes et
acariens essentiellement) et internes (nématodes) [266].

Deux avermectines sont commercialisées en Tunisie : Ivermectine et


doramectine.

59
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les avermectines sont des substances liposolubles et neutres d’où la préparation


de solutions dans des solvants organiques et ce qui explique leur affinité élevée
pour le système nerveux des insectes.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les avermectines sont employées en thérapeutique vétérinaire dans des


indications très variées. Elles sont essentiellement utilisées pour lutter contre les
nématodes et certains arthropodes chez les bovins et les carnivores domestiques.

En Europe, la première indication des avermectines est la prévention du varron


des bovins en “microdose” c.à.d. 20 μg.kg-1 au lieu de 200 μg.kg-1 (autorisation
spéciale d’utilisation Hors AMM).
Elles sont indiquées pour le traitement des maladies parasitaires externes telles
que : pulicose, phtiriose, hypodermose bovine ainsi que pour la gale des oreilles
et la démodécie avec une moindre efficacité. Elles sont aussi indiquées pour le
traitement des nématodoses digestives des bovins, ovins, porcins et carnivores
(Ascaris).
Les macrolides antiparasitaires sont utilisés pour la prévention la dirofilariose
canine : ivermectine à une dose de 6 μg.kg-1.

Les larves d’Hypoderma bovis et leurs larves L4 ainsi que les microfilaires de
Dirofilaria immitis sont particulièrement sensibles à ces substances.
L’absence de récepteurs GABA-ergiques chez les plathelminthes explique la
résistance naturelle de ces parasites aux macrolides antiparasitaires.

Les indications antiparasitaires externes et internes sont représentées dans les


tableaux LIII et LIV.

Tableau LIII
Indications antiparasitaires externes des
macrolides endectocides antiparasitaires.

Insectes Acariens
Mouches Puces Poux Tiques Gales
+++* +++* +++ +* +++*

* les cibles possibles varient beaucoup selon


les molécules et les conditions d’emploi.

Tableau LIV
Indications antiparasitaires internes des
macrolides endectocides antiparasitaires.

Némathelminthes Plathelminthes
Nématodes Dirofilaria
Ascarides digestifs et immitis Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves)
++ +++ +++ --- ---

60
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

En Europe, seuls quelques cas de résistance ont été mentionnés chez des
ruminants (Haemonchus contortus, Teladorsagia circumcincta, Cooperia
oncophora). Chez le poulain, des résistances sont suspectées chez Parascaris
equorum.

Pharmacodynamie

Les macrolides antiparasitaires interfèrent avec les canaux à chlorures


principalement glutamate-dépendants, secondairement GABA-dépendants des
synapses, provoquant leur ouverture. Ils augmentent ainsi la perméabilité des
membranes neuronales aux ions chlorures, ce qui conduit à une
hyperpolarisation.
Cette action surtout adulticide se traduit par une paralysie spastique et la mort
du parasite dans un délai de 24 heures environ.
Chez les nématodes, l’effet principal est l’inhibition du fonctionnement de la
pompe pharyngée, empêchant le parasite de se nourrir [185].

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique est influencée par la liposolubilité, le caractère neutre et la


stabilité de ces composés. Les macrolides endectocides, du fait de leur
liposolubilité, sont résorbés aussi bien par voie orale que transcutanée. Ceci
permet leur utilisation systémique dans des formes galéniques transdermiques
(solutions “spot-on”) [291].

La résorption parentérale par voie sous-cutanée est à la fois plus complète et


beaucoup plus lente que la résorption digestive, conférant des taux plasmatiques
plus durables. La biodisponibilité parentérale par voie sous-cutanée est d’environ
60 % supérieure à la biodisponibilité orale. L’effet retard obtenu allonge la durée
d’action de 4 à 5 jours par voie sous-cutanée. Vu le caractère hydrophobe de ces
molécules, elles sont prises en charge au niveau du sang par l’albumine et des
protéines de transport. Elles diffusent largement dans l’organisme, y compris
dans des tissus peu vascularisés comme la peau, ce qui permet d’atteindre les
larves localisées dans les tissus les plus profonds. Elles se concentrent dans les
tissus riches en lipides notamment le foie et le tissu adipeux. Elles franchissent la
barrière hémato-méningée mais sont immédiatement rejetées par des pompes à
efflux sauf chez les chiens des races brachycéphales. Les macrolides
endectocides subissent peu de biotransformations, ce qui concourt à leur
persistance assez longue dans l’organisme.

L’élimination est lente et se fait en majeure partie par voie biliaire avec un cycle
entéro-hépatique, ce qui contribue aussi à leur persistance dans l’organisme. Les
demi-vies plasmatiques de ces molécules sont de plusieurs jours (3 jours chez les
ruminants).

Contre-indications

L’ivermectine est contre-indiquée chez le chien à partir de 50 μg.kg-1, et d’une


manière générale chez certaines races canines comme les colleys et les races
brachycéphales. Cette sensibilité est due à une perméabilité inhabituelle de la
barrière hématoméningée par absence d’une pompe à efflux (glycoprotéine P).

61
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

Leur tolérance générale est globalement excellente avec un indice thérapeutique


compris entre 10 et 20 [266].

Lors d’utilisation hors AMM chez le chien de spécialités pharmaceutiques


injectables à base d’ivermectine prévues pour les bovins, des accidents de
toxicité graves, voire mortels sont parfois observés [261].

Les signes d’intoxication sont essentiellement des troubles nerveux d’excitation


peu spécifiques en rapport avec leur action GABA-ergique sur les cellules
nerveuses centrales, plutôt en hypo chez les bovins (prostration, ataxie, troubles
d’équilibre), plutôt d’excitations chez les carnivores (trémulations musculaires,
opisthotonos, mydriase, nystagmus, hypersalivation). En l’absence d’antidotes
spécifiques, le traitement est uniquement symptomatique (diazépam,
barbituriques) et éliminatoire.

Les accidents rapportés chez les bovins dans la prévention du varron sont
similaires aux insecticides organophosphorés. Ils sont en rapport avec la lyse
brutale des larves d’hypoderme consécutive au traitement, mais pas du tout avec
l’antiparasitaire lui-même : paralysies liées à la mort des larves d’Hypoderma
bovis dans le canal rachidien, œsophagites œdémateuses avec troubles de
régurgitation et météorisation liées à la mort des larves d’Hypoderma lineatus
localisées dans la muqueuse de l’œsophage.

Les risques pour l’environnement des macrolides antiparasitaires sont en relation


avec le spectre d’activité très large de ces molécules. Ils sont susceptibles de tuer
un certain nombre d’organismes du sol, en particulier les coléoptères
coprophages (bousiers) responsables du démarrage de la dégradation des
bouses au pâturage et très vraisemblablement d’autres êtres de la faune du sol.

Par ailleurs, les poissons et les organismes aquatiques sont très sensibles à ces
substances [276]. Il est donc recommandé d’éviter de baigner des animaux
traités dans des points d’eaux tels que lacs, étangs…etc.

Des LMRs ont été définies pour l’ivermectine, chez les bovins, les ovins et les
équins dans la viande. Seulement pour l’éprinomectine et la moxidectine, une
LMR a été fixée pour le lait.

Interactions

Les macrolides antiparasitaires sont parfois associés à des cestocides, (clorsulon,


closantel, praziquantel) pour élargir leur spectre d’activité.

L’utilisation simultanée avec des benzodiazépines augmente la toxicité de chaque


principe actif.

Précautions particulières

Il convient de prendre les mesures nécessaires pour éviter l’élimination de ces


molécules dans le milieu extérieur à cause de leur toxicité pour l’environnement.

62
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Ivermectine

Tableau LV
Spécialités vétérinaires contenant de l’ivermectine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Seringues
EQUIMECTYL CV Pâte. Or. MEDIVET 15.000
6,42 g
Bte. 20
EQVALAN PATE CV Pâte. Or. Seringues MERIAL 617,166
6,42 g
Fl. 50ml 24,640
EVIMEC 1% BV, OV, CP Sol. inj. TUNIVET
Fl. 100ml 47,535

IVERMECTYL Fl. 50ml 43.990


BV, OV, DR Sol. inj. MEDIVET
1% Fl. 100ml 63.292

Fl. 1l 23.500
IVERMECTYL OV Sol. Or MEDIVET
Fl. 5l 113.091

Fl. 50ml 26.990


VERMEC 1% BV, OV Sol. inj. TIMPHARM
Fl. 100ml 50.038

Fl. 50ml 24.420


IVERMED 1% BV, OV, DR Sol. inj. AFRIMED
Fl. 100ml 45.270

IVOMEC 1% BV Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 38.847

 Ivermectine en association

Tableau LVI
Spécialités vétérinaires contenant de l’ivermectine en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT

IVER- IVERMECTINE,
BV Sol. inj. Fl. 50ml MEDIVET 32.000
MECTYL F CLORSULON

1Seringue
EQVALAN IVERMECTINE, Pâte. 32,626
CV Bte 20 MERIAL
DUO PRAZIQUANTEL Or. 652,52
Seringues

VERMEC IVERMECTINE, Fl. 50ml TIM- 26.990


BV Sol. inj.
PLUS CLORSULON Fl. 100ml PHARM 54.891

IVERMECTINE,
IVOMEC D BV Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 38.847
CLORSULON

63
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Doramectine

Tableau LVII
Spécialités vétérinaires contenant de la doramectine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 50ml 58,604
DECTOMAX BV Sol. inj. ZOETIS
Fl. 200ml 215,586

2. Antiparasitaires externes

Les antiparasitaires externes regroupent des molécules utilisées principalement


dans la lutte contre les parasites externes. Ils ne sont pas strictement synonymes
d’insecticides et acaricides, puisqu’un certain nombre d’insectes sont des
parasites internes (larves d’Hypoderma, œstres).
A l’intérieur de chaque groupe, les composés sont généralement classés en
fonction de leur structure chimique.

Les antiparasitaires externes regroupent les principales familles suivantes :

- Pyréthrinoïdes (perméthrine, deltaméthrine, cyperméthrine),


- Phénylpyrazolés (fipronil),
- Formamidines (amitraz),
- Néonicotinoïdes (imidaclopride),
- Analogues de l’hormone juvénile (méthoprène).

Les antiparasitaires externes à base d’organo-phosphorés anti-cholinestérasiques


ne sont plus représentés en Tunisie suite au retrait d’AMM des spécialités à base
de diazinon.

2.1. Antiparasitaires externes curatifs

Les antiparasitaires externes curatifs sont utilisés pour le traitement des


infestations par les ectoparasites et reposent sur l’utilisation ponctuelle ou
régulière des pyréthrinoïdes, phénylpyrazoles, formamidines et néonicotinoïdes
[236].

2.1.1. Pyréthrinoïdes

On désigne sous le nom de pyréthrinoïdes un ensemble de composés organiques


artificiels dérivés de l’acide chrysanthémique, esters comprenant un noyau
cyclopropane, doués de propriétés insecticides notamment sur les mouches, les
puces et les poux et possédant une toxicité aiguë normalement réduite et une
absence de rémanence dans le milieu extérieur.

Trois molécules sont disponibles sur le marché tunisien : Perméthrine,


Cyperméthrine et Deltaméthrine.

64
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Ce sont des composés caractérisés par leur forte liposolubilité, l’absence de


volatilité et leur instabilité chimique à l’oxydation et à l’hydrolyse [161].

Indications - spectre d’activité - résistances

Les pyréthrinoïdes sont indiqués en thérapeutique pour la lutte contre les


entomoses (mouches et moustiques, puces, poux, phlébotomes, aoûtats,
varroase des abeilles) et accessoirement contre les acarioses causées par des
tiques et les gales de l’oreille (lapin) [266].

Les pyréthrinoïdes possèdent un large spectre d’activité sur les ectoparasites. Ils
sont aussi bien insecticides qu’acaricides, mais sont ciblés commercialement
surtout comme insecticides. Ils n’agissent que sur les insectes adultes ; du fait de
ce mécanisme d’action sur le système nerveux des parasites, les pyréthrinoïdes
n’ont aucune action ovicide. Leur action sur les poux et les tiques est faible, voire
médiocre sur les gales.

Les indications des pyréthrinoides sont représentées dans le tableau LVIII.

Tableau LVIII
Indications des pyréthrinoïdes.

Insectes Acariens
Mouches
Puces Poux Tiques Gales
Moustiques
+++ +++ ++ ++ +

Certaines molécules sont assez volatiles, d’où leur intérêt en tant que répulsifs
dans la lutte contre les maladies transmises par des vecteurs arthropodes volants
(moustiques ou phlébotomes) [215] [117].

Pharmacodynamie

Les pyréthrinoïdes ont une action neurotrope chez l’insecte caractérisée par une
dépolarisation des centres nerveux via une interaction avec les canaux à sodium,
les récepteurs GABA et ceux du glutamate aboutissant à un effet “knock down”.
Par action sur les neurorécepteurs sensoriels, ils provoquent un réflexe de fuite
en éloignant les insectes volants (effet répulsif) [164].

Chez l’insecte, le transit et la distribution dans l’organisme s’effectuent par


l’hémolymphe, pour laquelle les pyréthrinoïdes présentent peu d’affinité. Ils
s’accumulent particulièrement dans les zones lipophiles comme la corde nerveuse
ou les corps gras.

Pharmacocinétique

Les pyréthrinoïdes en médecine vétérinaire, sont destinés uniquement à l’usage


externe, les autres voies d’absorption sont importantes à prendre en
considération dans le cadre des intoxications. Par la voie cutanée, incapables de
traverser la peau d’où un effet de surface, ceci est mis à profit dans le traitement

65
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

antiparasitaire externe, toute la surface corporelle de l’animal étant alors traitée.


La fraction résorbée se limite au maximum à 1%. L’absorption par la voie
digestive est possible, lorsque l’animal avale son collier antiparasitaire par
exemple ou lorsqu’il se lèche le pelage traité [66]. La fraction résorbée dans ce
cas est de l’ordre de 50%. Par la voie respiratoire, lorsqu’on utilise des solutions
en spray et notamment avec la perméthrine qui est relativement assez volatile.
La fraction résorbée serait d’environ 10% [134].
Les pyréthrinoïdes passent dans le compartiment sanguin en majorité sous forme
libre et diffuse dans les tissus riches en graisse dont le système nerveux, le tissu
adipeux et le foie. Puis ils subissent un relargage progressif [337] [117].
Certains auteurs rapportent également un stockage non négligeable dans la peau
et les muscles [186].

Contre-indications

Les pyréthrinoïdes sont contre-indiqués chez le chat et surtout chez les chatons
en dessous de 6 semaines, qui sont particulièrement sensibles, vu leurs capacités
métaboliques plus faibles que celle des autres espèces. Il en est de même chez
les jeunes chiens [68].

Effets indésirables

Les pyréthrinoïdes sont réputés très peu toxiques lorsque les modalités d’usage
sont respectées. Néanmoins, ils peuvent donner lieu à des effets toxiques chez
l’hôte en cas d’ingestion orale (accidentelle). La plupart des accidents sont en
relation avec un mésusage, notamment chez le chat avec des solutions « spot-
on » prévues pour les chiens, ou de pulvérisations de bombes aérosols prévues
pour les chiens, ce qui conduit à des surdosages toxiques.

Chez les mammifères, les pyréthrinoïdes en général sont relativement peu


toxiques. Ceci s’explique par leurs propriétés biologiques et par leur
métabolisation rapide [109]. De l’hypersalivation, des vomissements, de l’ataxie,
de la diarrhée, de l’hyper- ou de l’hypothermie, des symptômes cutanés, comme
de la dépilation voire de l’érythème marqué au site d’application, sont les effets
indésirables les plus couramment observés en cas d’intoxication. Des réactions
d’hypersensibilité ne sont pas à exclure. Des fasciculations musculaires et des
convulsions peuvent apparaître. La mort survient du fait de la détresse
respiratoire.

Les poissons sont extrêmement sensibles à ces dérivés. Il est donc conseillé de
prendre toutes les précautions nécessaires lors de l’utilisation en leur présence.

Interactions

Chez le cheval, la perméthrine prolonge parfois l’action des barbituriques.


Associés aux organo-phosphorés, l’action des pyréthrinoïdes est potentialisée.
L’administration concomitante de phénothiazines peut entrainer l’apparition de
crises d’épilepsie.

66
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Cyperméthrine

Tableau LIX
Spécialités vétérinaires contenant de la cyperméthrine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
NEO-CYPOL Fl. 100ml 3.140
BV, OV, CP Emul. Ext. MEDIVET
100 EC Fl. 1l 25.780

 Deltaméthrine

Tableau LX
Spécialités vétérinaires contenant de la deltaméthrine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 100ml 4.850
DECTROL EC BV, OV Emul. Ext. MEDIVET
Fl. 1l 57.510

DECTROL Fl. 100ml 8.210


BV, OV Sol. Ext. MEDIVET
POUR ON Fl. 1l 75.100

DELTAMED CN Shampoing Fl. 200ml MEDIVET 11.000

BV, CV, Fl. 250ml 15.800


GALTOX 5% Sol. Ext. TUNIVET
OV, CP, Fl. 1l 57.500

METOX BV, OV Emul. Ext. Fl. 1l TIMPHARM 54.490

Collier
Collier 65cm 23,91
SCALIBOR CN Antiparasit INTERVET
Bte. 6 Colliers 143,455
aire
CEVA
BV, CV, Fl. 250ml 23.652
VECTOCID 50 Sol. Ext. INTER-
OV, DR, PC Fl. 1l 62.801
CHEM

 Perméthrine en association

Tableau LXI
Spécialités vétérinaires contenant de la perméthrine en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présen
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs ta-tion
DT
PERMETHRINE,
NYSTATINE, Pde. VETO-
ORIDERMYL CN, CT Tb. 10gr 8,165
NEOMYCINE, Auric. QUINOL
TRIAMCINOLONE

67
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2.1.2. Formamidines

L'amitraz est l’unique représentant des formamidines. C’est un composé artificiel,


possédant un caractère basique faible et liposoluble. Il est issu de l’industrie
phytopharmaceutique, utilisé en agriculture contre les pucerons des arbres
fruitiers. En médecine vétérinaire, l’amitraz est utilisé comme antiparasitaire du
bétail et des animaux domestiques en usage externe sous forme de préparation
topique et de collier imprégné [190].

Indications - spectre d’activité - résistances

L’amitraz est principalement indiqué chez le chien pour le traitement de la


démodécie, la gale et la lutte contre les tiques. Chez les animaux de rente, il est
indiqué dans le traitement de la gale et la lutte contre les tiques. Il est aussi
indiqué pour le traitement de la varroase de l’abeille. L’amitraz est à la fois
acaride et insecticide. Il est notamment actif contre Varroa jacobsoni (varroase
de l’abeille), les tiques et Demodex canis [106].
Les indications de l’amitraz est représenté dans le tableau LXII.

Tableau LXII
Indications de l’amitraz.

Insectes Acariens
Demodex
Mouches Puces Poux Tiques Gales
canis
--- --- --- +++ +++ +++

L’activité contre les tiques a été exploitée pour palier la chimiorésistance


développée contre les organo-phosphorés et les pyréthrinoïdes

Pharmacodynamie

L’amitraz est un alpha-2 adrénergique, agoniste des récepteurs de l’octopamine


dans la synapse excitatrice du système nerveux central des insectes. Il agit par
contact et par ingestion. Par un phénomène de compétition enzymatique,
l’amitraz inhibe la monoamine oxydase (MAO) responsable de la dégradation des
catécholamines. Il en résulte une accumulation dans l’espace synaptique de
l’octopamine d’où la perturbation de la transmission synaptique [302].
Cette neurotoxicité entraîne le détachement actif des tiques qui désincrustent
leur hypostome et rabattent leurs chélicères pour se détacher du tégument
[190].
La reproduction est également altérée, la prolificité est fortement réduite et la
plupart des œufs pondus ensuite n’éclosent pas [224].

Pharmacocinétique

L’amitraz du fait de sa liposolubilité est bien résorbé aussi bien par voie orale que
transcutanée. Sa résorption parentérale est également excellente. Il peut être
résorbé par l'organisme à travers la peau, par ingestion et par inhalation [11].

68
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

A travers la peau, le passage transcutané est de 5 à 10%. La résorption par la


voie orale est à envisager, comme tout produit à usage externe, le risque de
léchage est prépondérant. Les risques d'inhalation sont faibles, toutefois une
concentration dangereuse de particules en suspension dans l'air peut être
atteinte rapidement par pulvérisation ou par dispersion, surtout sous forme de
poudre. La molécule est hydrolysée en partie dans l’estomac et le taux de
résorption est de l’ordre de 50 à 80% [153]. Sa distribution est intracellulaire, ce
qui facilite sa pénétration également dans les cellules du parasite. L’amitraz est
rapidement converti dans le foie en 2,4-diméthylaniline, acide 4-amino-3-
méthylbenzoïque et acide 4-formamino-3-méthylbenzoïque. L’élimination se fait
essentiellement par voie urinaire [170].

Contre-indications

L’amitraz est formellement contre-indiqué chez le cheval pour lequel il présente


une toxicité majeure (occlusion du colon mortelle).
Il est également contre-indiqué chez le chat et chez certaines races canines
(chihuahuas) ainsi que dans certains états physiologiques et pathologiques
(gestation, lactation, jeunes animaux, sujets débilités). Chez les animaux
souffrant de diabète, l’action alpha-2-adrénergique de l’amitraz peut augmenter
les concentrations de glucose plasmatique.

Effets indésirables

L’amitraz ne provoque habituellement pas d’effets indésirables importants


lorsqu’il est administré de façon adéquate. Cependant, on peut noter, dans de
rares cas, de la somnolence, des vomissements, de l’hypothermie, de
l’hypotension et de la bradycardie expliqués par son action agoniste sur les
récepteurs alpha-2-adrénergiques. La plupart des intoxications surviennent lors
de l’ingestion du collier antiparasitaire imprégné d’amitraz. Les symptômes sont
alors identiques aux effets de la xylazine et de la médétomidine qui opèrent par
blocage de la libération de la noradrénaline. On observe alors progressivement
les symptômes suivants : abattement, ataxie, somnolence, hypothermie,
bradycardie, arrêt du transit et parfois dilatation gastrique, palpation abdominale
douloureuse, hypersalivation, vomissements et diarrhée possible, tremblement,
hyperglycémie, glycosurie, récupération spontanée possible en 3 à 5 jours, sauf
en cas de dépression très intense ou un collapsus cardiovasculaire suivi de la
mort de l’animal. Une exposition orale prolongée à des quantités très élevées
chez le rat a montré une diminution du taux de fécondité, des avortements, un
retard de développement osseux chez l’embryon et l’apparition de tumeurs
pulmonaires, hépatiques et des nœuds lymphatiques [163].
L’amitraz se dégrade rapidement dans un sol oxygéné. Sa ½ vie est inférieure à
1 jour, il se dégrade plus rapidement dans un milieu acide que dans un milieu
basique ou neutre. L’amitraz est légèrement toxique pour les oiseaux et les
organismes aquatiques.
Interactions

Il est déconseillé d’utiliser l’amitraz avec d’autres alpha-2-agonistes, qui


pourraient augmenter sa toxicité. L’usage simultané avec les inhibiteurs de
monoamine oxydase est aussi déconseillé.

69
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Précautions particulières

Il est recommandé de couper l’excédent de collier imprégné d’amitraz après


ajustement sur le cou de l’animal.
Pour le manipulateur, des projections accidentelles sur la peau ou dans l'œil
provoquent une irritation transitoire et modérée. Des éruptions cutanées ont été
observées chez les travailleurs d'usine de fabrication.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Amitraz

Tableau LXIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’amitraz.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

APIVAR AB Lanière Sachet 10 BIOVE 52,57

NEOTRAZ BV, OV, CP Emul. Ext Fl. 1l MEDIVET 23.900

Collier
PREVENTIC CN Antiparasit 1 collier VIRBAC 13,911
aire

TAKTIC 12,5% BV, OV, CP Sol. Ext. Bd. 1l INTERVET 52,374

2.1.3. Phénylpyrazoles

Les phénylpyrazoles constituent une famille qui regroupe un certain nombre de


composés qui ont en commun sur le plan structural un cycle benzénique
condensé avec un cycle pyrazole [119]. Ils comptent aujourd’hui deux
représentants:

- le fipronil (chef de file),


- le pyriprole.

Seul le fipronil est disponible sur le marché tunisien représenté par plusieurs
spécialités et formes pharmaceutiques. Le fipronil est un composé faiblement
soluble dans l’eau mais caractérisé par sa forte liposolubilité.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le fipronil est indiqué chez les carnivores pour le traitement des pulicoses et
autres parasites externes tels que les tiques, certains acariens responsables de
gales ou pseudo-gales et les poux broyeurs tels que Trichodectes canis.
Le fipronil possède un spectre d’activité assez large qui inclut les puces, les
tiques et les poux adultes provoquant leur mort dans les 24 heures suivant
l’exposition. Il inclut aussi les fourmis, coléoptères (coccinelles et scarabées),
termites, grillons, blattes…etc. [131].

70
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Le fipronil agit par ingestion et par contact, ce qui lui confère un effet « knock
down » rapide. Après application, il n’empêche pas immédiatement la puce de
piquer pour se nourrir, d’où un certain délai d’action pour prévenir les dermites
allergiques. Son action est surtout adulticide [332] [80].

La cible du fipronil est le récepteur GABA (acide γ-amino-butyrique) des


invertébrés. Il agit comme inhibiteur non compétitif de ce récepteur. Ainsi, il
bloque les canaux à chlorures en diminuant leur fréquence d’ouverture, ce qui
conduit à une hyperexcitation du parasite arthropode et sa mort [173].

Le mécanisme sélectif du fipronil ne s’arrête pas au récepteur GABA, mais il


inhibe également les récepteurs au glutamate qui contrôlent les canaux à
chlorures et bloqueraient leur ouverture [228].

Ces récepteurs n’étant présents que chez les invertébrés, cette propriété du
fipronil expliquerait sa grande spécificité d’action vis-à-vis des invertébrés [344].
L’effet insecticide du fipronil est moins rapide que celui produit par les
pyréthrinoïdes.

Pharmacocinétique

Après application cutanée, la molécule est peu résorbée et persiste longtemps


sur la peau, ce qui permet d’espacer les administrations d’environ 1 mois.

Lorsque la préparation utilisée est présentée sous forme de spot-on ou de spray,


la diffusion en profondeur du fipronil se limite aux couches cornées, à l’épiderme
et aux unités pilo-sébacées. La répartition radiale est excellente et couvre la
totalité de la surface corporelle [82].

Le fipronil est dégradé dans l’environnement sous l’effet des rayons lumineux
pour se transformer en fipronil désulfinyle [158].

Contre-indications

Il est déconsillé d’administrer le fipronil aux chiots et chatons âgés de moins de 8


semaines ou pesant moins de 2 kg (chien) ou de 1 kg (chat).

Effets indésirables

Les risques d’intoxication sont peu importants. En cas de léchage, une brève
période d’hypersalivation due à la nature du solvant peut être observée. Parmi
les effets indésirables extrêmement rares, des réactions cutanées transitoires
(érythème, prurit, alopécie) ont été rapportées.

Exceptionnellement, de l’hypersalivation, des symptômes neurologiques


réversibles (hyperesthésie, dépression, symptômes nerveux), des vomissements
ou des symptômes respiratoires ont été observés après utilisation.

L’utilisation du spray chez de jeunes animaux ou des animaux débilités pourrait


avoir des issues fatales par l’inhalation de l’isopropanol utilisé comme solvant.

71
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Précautions particulières

Il est important de veiller à ce que les animaux ne se lèchent pas entre eux après
le traitement. Les immersions dans l’eau (bains, nage) dans les 2 jours suivant
l’application du produit devraient être évitées.

Spécialités disponibles en Tunisie


 Fipronil
Tableau LXIV
Spécialités vétérinaires contenant du fipronil.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

Fl. 100ml 9.500


FIPROSPRAY CN, CT Spray MEDIVET
Fl. 250ml 19.500

Fl. 100ml 15,679


FRONTLINE CN, CT Spray MERIAL
Fl. 250ml 30,858

Bte.
FRONTLINE
CT Spot. On 1Pipette MERIAL 7,653
SPOT ON CHAT
0.5ml

FRONTLINE Bte.
SPOT ON CHIEN CN Spot. On 1Pipette MERIAL 9,626
S 0.67ml

FRONTLINE Bte.
SPOT ON CHIEN CN Spot. On 1Pipette MERIAL 10,85
M 1.34ml

FRONTLINE Bte.
SPOT ON CHIEN CN Spot. On 1Pipette MERIAL 11,679
L 2.68ml

FRONTLINE Bte.
SPOT ON CHIEN CN Spot. On 1Pipette MERIAL 12,757
XL 4.02ml

 Fipronil, méthoprène

Tableau LXV
Spécialités vétérinaires contenant du fipronil, méthopréne.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
FRONTLINE
Bte.
COMBO FIPRONIL,
CT, FU Spot. On 1Pipette. MERIAL 8,206
SPOT ON METHOPRENE
0.5ml
CHAT

72
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau LXV (suite)


Spécialités vétérinaires contenant du fipronil, méthopréne.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
FRONTLINE
Bte.
COMBO FIPRONIL,
CN Spot. On 1Pipette. MERIAL 10,651
SPOT ON METHOPRENE
0.67ml
CHIEN S
FRONTLINE
Bte.
COMBO FIPRONIL,
CN Spot. On 1Pipette MERIAL 11,481
SPOT ON METHOPRENE
1.34ml
CHIEN M
FRONTLINE
Bte.
COMBO FIPRONIL,
CN Spot. On 1Pipette. MERIAL 12,145
SPOT ON METHOPRENE
2.68ml
CHIEN L
FRONTLINE
Bte.
COMBO FIPRONIL,
CN Spot. On 1Pipette. MERIAL 13,988
SPOT ON METHOPRENE
4.02ml
CHIEN XL

2.2. Antiparasitaires externes préventifs

Les antiparasitaires externes préventifs préviennent la transmission des agents


pathogènes responsables de maladies vectorielles qui, dans de nombreux cas
ont une importance clinique plus grande que l’infestation parasitaire elle-même.

Les analogues de l’hormone juvénile ou régulateurs de croissance des insectes


(insect growth regulators ou IGR) font partie de ces antiparasitaires externes
préventifs et regroupent des substances diverses qui agissent sur la croissance
des insectes, plus précisément sur les stades larvaires et pour certains sur les
œufs.

2.2.1. Analogues de l’hormone juvénile

Les analogues des hormones juvéniles sont des esters méthyliques dérivés de
sesquiterpènes qui contiennent un époxyde. Ils présentent une certaine parenté
structurale avec les hormones juvéniles. Ils comptent trois représentants :

- le méthoprène,
- le pyriproxyphène,
- le fénoxycarb

Le méthoprène est une substance liposoluble très stable qui assure une
persistance dans le milieu extérieur pendant 6 mois. Il est associé au fipronil
dans plusieurs spécialités disponibles sur le marché tunisien.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les analogues de l’hormone juvénile sont surtout utilisés dans la lutte préventive
contre les puces chez les carnivores domestiques et dans les maisons contre les

73
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

acariens, les araignées, les punaises, les mites, les fourmis et les blattes. Ils n’ont
aucun effet sur les puces adultes. L’association fipronil- méthoprène est
adulticide, ovicide et larvicide. Elle est indiquée chez les chiens et les chats pour
le traitement des infestations par les puces (Ctenocephalides spp.), tiques
(Ixodes ricinus, Dermacentor variabilis, Rhipicephalus sanguineus) et/ou poux.

Les analogues de l’hormone juvénile agissent aussi bien sur les insectes que les
acariens, mais en pratique ils ne sont utilisés que vis-à-vis des puces.
Les indications des analogues des hormones juvéniles sont représentées dans le
tableau LXVI.

Tableau LXVI
Indications des analogues des hormones juvéniles.

Insectes Acariens
Puces
Mouches (formes Poux Tiques Gales
immatures)
--- +++ --- --- ---

Pharmacodynamie

Les analogues de l’hormone juvénile miment l’action des hormones juvéniles qui
interviennent dans la mue et la reproduction. Ils conduisent à des individus
mixtes présentant des caractères morphologiques communs soit aux larves et
aux pupes, soit aux larves et aux adultes. Chez l’adulte, ils perturbent la
reproduction et interrompent le cycle de reproduction.

Pharmacocinétique

Le méthoprène diffuse rapidement sur la surface corporelle. L’absorption


systémique est très faible.

Effets indésirables

Les analogues de l’hormone juvénile se caractérisent par une excellente


tolérance locale et générale en relation avec leur mécanisme d’action très
spécifique sur des cibles cellulaires absentes chez les mammifères. Le léchage du
médicament peut provoquer une salivation excessive passagère.

Spécialités disponibles en Tunisie

Voir II.2.1.3. Tableau LXV

3. Anthelminthiques

Les anthelminthiques ou antiparasitaires internes présentent une classe


thérapeutique qui sont utilisés pour la lutte contre les helminthes (vers). Ils sont
regroupés en différentes familles selon leur spectre d’activité comme suit :

74
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Nématodicides : actifs sur les vers ronds ou nématodes,


 ’’Plathelminticides’’ :
- Ténicides : actifs sur les « ténias »,
- Trématodicides : actifs sur les « douves ».

3.1. Nématodicides

Les nématodicides regroupent principalement les macrolides antiparasitaires


(avermectines), les benzimidazolés, les imidazothiazolés, les
tétrahydropyrimidines et les salicylanilides.

3.1.1. Macrolides antiparasitaires

Seules les avermectines sont disponibles en Tunisie. Voir II.1.

3.1.2. Benzimidazoles

On désigne sous le nom de benzimidazoles un ensemble de composés


organiques artificiels, dérivés du noyau benzimidazole, doués d’un spectre
d’activité anthelminthique dirigé principalement sur les nématodes
(nématodicides) et possédant une toxicité très faible. Ils constituent l’un des
principaux groupes de nématodicides développé en médecine vétérinaire à partir
des années 1960.
Les dérivés les plus importants sont le fenbendazole, le cambendazole,
l’oxibendazole, le flubendazole, l’oxfendazole, le mébendazole, l’albendazole et le
triclabendazole.
Les benzimidazoles sont des composés généralement non hydrosolubles et
faiblement liposolubles. On rattache à ces composés les pro-benzimidazoles, qui
sont des pro-drogues sans cycle benzimidazole, totalement dépourvus d’action
antiparasitaire mais qui donnent naissance dans l’organisme à des molécules
actives :

- Le fébantel est activé en fenbendazole et oxfendazole,


- Le thiophanate d’éthyle est activé en lobendazole,
- Le nétobimin est activé en albendazole,

Indications - spectre d’activité - résistances

Les benzimidazoles sont employés en thérapeutique vétérinaire principalement


dans le traitement ou la prévention des nématodoses des ruminants, équins,
porcins, volaille et carnivores domestiques. Chez les carnivores domestiques, ils
sont indiqués pour la lutte contre les ascarididés, ankylostomidés et les trichures
[47] [204].
L’albendazole et sa prodrogue, le nétobimin, sont indiqués dans la prévention et
le traitement de la douve.
Le triclabendazole est indiqué dans le traitement de la fasciolose des bovins.
Plusieurs benzimidazoles (mébendazole, flubendazole, oxfendazole) sont
annoncés avec une efficacité sur un certain nombre de cestodes des carnivores
(ténias, Dipylidium notamment, moniéziose) [191]. Cette efficacité est en réalité
limitée, voire faible, ce qui explique les doses beaucoup plus fortes proposées
dans ces indications. En cas d’infestations reconnues par des cestodes, le choix
devra se porter sur d’authentiques cestodicides (nitroscanate, praziquantel).

75
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les benzimidazoles possèdent un spectre d’activité assez large, qui se limite pour
la plupart des composés aux nématodes digestifs et respiratoires
(nématodicides). Ils ne sont pas actifs habituellement sur les ténias ni sur les
larves d’œstres. Seul l’albendazole est actif sur les vers plats (plathelminthes)
dont la petite douve (Dicrocoelium).
Les indications des benzimidazoles sont représentées dans le tableau LXVII.

Tableau LXVII
Indications des benzimidazoles.

Némathelminthes Plathelminthes
Nématodes Dirofilaria
Ascarides digestifs et immitis Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves)
+++ +++ --- (+) (+)

Certains vers, comme Haemonchus contortus et les petits strongles


(Cyathostominae) chez les chevaux ont développé des mécanismes de résistance
vis-à-vis des benzimidazoles.

Pharmacodynamie

C’est en se liant à la tubuline que les benzimidazoles inhibent la polymérisation


en microtubules et rendent ainsi impossible la physiologie cellulaire, le transport
et la constitution du fuseau mitotique des parasites. Ceci entraîne leur mort, mais
de façon plutôt lente, ce qui nécessite un temps de contact important entre le
parasite et la molécule, d’où une durée de traitement de plusieurs jours (3 à 5
jours en général). Grâce à cela, on peut aussi obtenir une activité sur les larves
en migration et sur les trichures du chien. Il est également prouvé que les
benzimidazoles peuvent inhiber la fumarate réductase et par là même, la fonction
mitochondriale, ce qui prive le parasite de son énergie et contribue également à
sa mort [1] [46].

Pharmacocinétique

Les benzimidazoles sont habituellement faiblement (biodisponibilité orale < 30


%) résorbés par voie orale (fenbendazole). La vitesse de résorption dépend
avant tout de la présentation orale [48]. La résorption est généralement rapide
chez les monogastriques (chiens, chats, chevaux) et plus lente chez les
polygastriques. Suivant les espèces, les pics plasmatiques sont atteints en 2 à 7
heures après une administration de thiabendazole ou de flubendazole, en 6 à 30
heures après administration d’albendazole, de fenbendazole d’oxfendazole,
d’oxibendazole, de parbendazole ou de thiophanate [45].

Il est conseillé d'administrer les benzimidazoles au moment du repas chez les


carnivores afin d'augmenter le temps de passage dans l'estomac, favoriser la
mise en solution du vermifuge et donc son absorption intestinale.
La fraction résorbée diffuse assez largement dans l’organisme, notamment dans
les poumons. Ils franchissent la barrière placentaire. Généralement, les

76
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

concentrations plasmatiques ne sont jamais supérieures à 1 % de la dose


administrée au regard des formulations orales [271].
Certains benzimidazoles subissent des biotransformations importantes. Les pro-
drogues sont activées par cyclisation, le fébantel en fenbendazole et de là par
oxydation en oxfendazole, le thiophanate d’éthyle en lobendazole et le nétobimin
en albendazole. Ils subissent des oxydations, notamment des sulfoxydations des
composés soufrés tels que fenbendazole ou albendazole convertis
respectivement en fenbendazole-sulfoxyde et albendazole-sulfoxyde encore
actifs, eux-mêmes convertis en sulfones très faiblement actives ; ils subissent par
ailleurs des hydroxylations des cycles aromatiques. L’élimination est urinaire et
biliaire sous forme de conjugués.

Ils subissent à la fois un cycle gastro-entérique (sécrétion dans l’abomasum)


important et un cycle entéro-hépatique qui contribuent au maintien de teneurs
élevées dans l’intestin et dans le reste de l’organisme. Leurs demi-vies
d’élimination chez les ruminants sont assez longues, de l’ordre de 2 à 3 jours.

Effets indésirables

La toxicité aiguë des benzimidazoles est très faible avec un indice thérapeutique
compris entre 20 et 30. Leur tolérance générale est habituellement très bonne.
Cependant plusieurs représentants possèdent des propriétés embryotoxiques et
tératogènes qui ont été reconnues chez le mouton au départ pour le
cambendazole. C’est le cas de l’oxfendazole et de l’albendazole [272].

Il semble que les éventuels effets tératogènes et embryotoxiques des


benzimidazoles soient liés directement à leur mode d’action d’inhibiteur de la
polymérisation de la tubuline en microtubules (les microtubules intervenant dans
la formation du fuseau mitotique de la cellule en division) [202].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Albendazole

Tableau LXVIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’albendazole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 1l 8.036
ALBAZOL 2,5% BV, OV, CP Susp. Or. TUNIVET
Bd 5l 39.036

ALBENZOLE BV, OV,


Susp. Or. Fl. 1l KELA 10,651
2,5% CP, DR
Fl. 100 ml 2.100
ANTHELBEN S BV, OV, CP Susp. Or Fl. 1l MEDIVET 16.212
Fl. 5l 74.814
Fl. 100 ml 1.000
ANTHELBEN S BV, OV,
Susp. Or Fl. 1l MEDIVET 7.500
2.5% CP, DR
Fl. 5l 38.000

77
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau LXVIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant de l’albendazole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl 125ml 2.700
DALBEN 1,9 OV, CP Susp. Or. Bd. 1l CEVA 21.487
Bd. 5l 97.310
VALBAZEN
BV, OV, CP Bolus Bte. 48 ZOETIS 40,043
BOLUS

 Albendazole, oligo-éléments : Se, Co, Zn

Tableau LXIX
Spécialités vétérinaires contenant de l’albendazole, oligo-éléments : Se, Co, Zn.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
DALBEN
BV, OV, CP, Susp. Or. Fl. 1l CEVA 33.080
OLIGOS 2,5%

 Fendendazole

Tableau LXX
Spécialités vétérinaires contenant du fendendazole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV,
FENZOL 2,5% Susp. Or. Fl. 1l CEVA 25.052
CP,

PARA-FEN Fl. 200ml 4.880


BV, OV, CP Susp. Or. AFRIMED
2,5% Bd. 1l 18.195
Fl. 100ml 2.320
PARAZOL 2,5% BV, OV, CP Susp. Or. Fl. 1l TIMPHARM 18.196
Bd. 5l 86.430
PARAZOL
BV, OV, CP Comp. Bte. 48 TIMPHARM 14.000
BOLUS 250mg

VERMICUR
OV, CP Bolus Bte. 48 MEDIVET 15.400
BOLS
Fl. 100ml 2.400
VERMICUR
BV, OV, CP Susp. Or. Fl. 1l MEDIVET 20.000
2,5%
Bd. 5l 97.400

78
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Flubendazole

Tableau LXXI
Spécialités vétérinaires contenant du flubendazolel.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
JANSSEN
FLUBENOL 5% VL, PC Pdre. Or. Bte. 600gr ANIMAL 47,268
HEALTH

 Oxfendazole

Tableau LXXII
Spécialités vétérinaires contenant de l’oxfendazole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 100 ml 2.370
OXYFEN BV, OV, CP Susp. Or. Fl. 1l MEDIVET 20.970
Bd. 5l 101.840
Fl. 20ml 3.200
OXYVER CN Susp. Or. Fl. 50ml MEDIVET 5.800
Fl. 100ml 10.000

 Triclabendazole

Tableau LXXIII
Spécialités vétérinaires contenant du triclabendazole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 1l 33.300
Triclazole 5% OV, CP Susp. Or. MEDIVET
Fl. 5l 157.500

Triclazole Fl. 1l 40.500


BV Susp. Or. MEDIVET
10% Fl. 5l 193.500

79
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3.1.3. Imidazothiazoles

Les imidazothiazoles ont un seul représentant en Tunisie : le lévamisole.


Il s’agit d’une base faible liposoluble, le plus souvent sous forme de sel, de
chlorhydrate, ce qui permet la préparation de solutions aqueuses injectables.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le lévamisole a pour indication majeure la lutte contre les nématodoses des


ruminants et de la volaille. Il est aussi indiqué chez les carnivores pour le
traitement des infestations par les ascaris (Toxocara canis, Toxocara cati,
Toxascaris leonina) et les ankylostomes (Ankylostoma caninum, Ankylostoma
tubaeforme, Uncinaria stenocephala). Il est souvent associé à la niclosamide pour
élargir le spectre d’activité à des cestodes : Taenia hydatigena, T. taeniaeformis,
Dipylidium caninum [234].

Les indications du lévamisole sont représentées dans le tableau LXXIV.

Tableau LXXIV
Indications du lévamisole.

Némathelminthes Plathelminthes
Nématodes Dirofilaria
Ascarides digestifs et immitis Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves)
+++ +++ --- --- ---

L’emploi large du lévamisole a conduit au développement de résistances chez les


nématodes.

Pharmacodynamie

Le lévamisole est une substance cholinomimétique, agoniste cholinergique


nicotinique, il provoque une paralysie musculaire contracturante à l’origine de la
mort rapide mais pas immédiate du parasite. Cette action est complétée par une
stimulation du péristaltisme provoquée par les effets cholinomimétiques du
lévamisole sur le tractus digestif de l’hôte.

Pharmacocinétique

Le lévamisole possède la distribution des bases faibles liposolubles. La résorption


digestive des formes traditionnelles est rapide et complète avec des pics de
concentrations entre 2 et 6 heures. La résorption intramusculaire des solutions
injectables de chlorhydrate est encore plus rapide (pics de concentrations atteints
en 1 heure environ). Celle des formulations pour on ou des formulations à
libération ruminale programmée est au contraire progressive conférant un effet
prolongé important. Le lévamisole diffuse ensuite vers les tissus
préférentiellement. Sa diffusion est excellente, notamment dans le mucus
bronchique [258].

80
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L’excrétion des métabolites se fait par voie urinaire et par voie fécale, le pic de
concentration urinaire étant obtenu six heures après administration du
médicament, tandis que l’élimination dans les fèces peut durer pendant 8 jours.

Contre-indications

Il est important de souligner que la chèvre, le chat, le chien et le cheval sont


sensibles aux effets indésirables du lévamisole. Il est préférable de ne pas traiter
les animaux affaiblis ou souffrant de pathologies rénales ou hépatiques avec du
lévamisole.

Ne pas administrer en association avec des inhibiteurs des cholinestérases


(certains insecticides par exemple), ni aux phénothiazines, ni à la procaïne ni à
tout autre agent spécifique inhibant la transmission neuromusculaire.

Effets indésirables

L’indice thérapeutique du lévamisole est de 2, ce qui est très faible. Les effets
indésirables observés en cas de surdosage sont : hypersalivation, tremblements,
vomissements et parfois convulsions. Les antidotes spécifiques sont l’atropine ou
le glycopyrrolate que l’on injecte de préférence par voie sous-cutanée ou
intramusculaire jusqu’à disparition des signes d’hypersécrétion, à des doses
élevées d’atropine entre 0,2 et 0,5 mg/kg [137].
La tolérance locale des solutions injectables de lévamisole est par ailleurs
médiocre en raison du pH acide des solutions (sel d’acide fort et de base faible).
Ceci doit conduire à des précautions d’asepsie particulières sous risque de
nécroses ou d’abcès musculaires. Ceci fait aussi préférer la voie intra-péritonéale
chez les bovins à la voie intramusculaire.

Interactions

La pipérazine antagonise l’action du lévamisole.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Lévamisole

Tableau LXXV
Spécialités vétérinaires contenant du lévamisole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BIAMINTHIC BV, OV,
Sol. Or. Fl. 1l BIOVE 21,981
5% PC, VL

POLYVERMYL VL Comp. Bte. 50 BIOVE -

THELMIZOLE
VL, PC Pdre. Or. Sach. 100gr VIRBAC 10,258
20%.

81
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Lévamisole en association

Tableau LXXVI
Spécialités vétérinaires contenant du lévamisole en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
LEVA-
MISOLE,
BIAVERM CN, CT Comp. Bte. 12 BIOVE 8,995
NICLO-
SAMIDE

3.1.4. Tétrahydropyrimidines

Les tétrahydropyrimidines comptent 2 composés actuellement commercialisés en


Tunisie, le pyrantel et l’oxantel.

Indications - spectre d’activité - résistances

Les tétrahydropyrimidines sont indiquées chez les carnivores domestiques pour le


traitement des infestations parasitaires dues aux ascaridés (Toxocara canis,
Toxascaris leonina) et aux ankylostomidés (Ankylostoma caninum, Ankylostoma
braziliensis, Ankylostoma tubaeforme, Uncinaria stenocephala).

Les tétrahydropyrimidines sont actives essentiellement sur les nématodes


digestifs et pulmonaires (Dictyocaulus). Le pyrantel n’est pas actifs sur Trichuris.
L’oxantel est la seule molécule active sur les trichures.
Les indications des tétrahydropyrimidines sont représentées dans le tableau
LXXVII.

Tableau LXXVII
Indications des tétrahydropyrimidines.

Némathelminthes Plathelminthes
Nématodes Dirofilaria
Ascarides digestifs et immitis Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves)
+++ +++ --- (+) ---

Les tétrahydropyrimidines présentent une excellente alternative aux


benzimidazoles pour prévenir les résistances parasitaires et sont actives sur les
nématodes devenus résistants aux benzimidazolés mais partagent une résistance
croisée avec les imidazothiazolés.

Pharmacodynamie

Les tétrahydropyrimidines sont comme les imidazothiazoles des


cholinomimétiques. Ce sont en effet des agonistes de l’acétylcholine sur les

82
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

récepteurs nicotiniques (effet “nicotine-like”) ; ce sont des agents dépolarisants


qui provoquent une paralysie musculaire spastique et la mort du parasite.

Pharmacocinétique

Les tétrahydropyrimidines ont la distribution des bases faibles liposolubles. La


résorption orale du tartrate hydrosoluble est rapide. La dissolution du pamoate
limitée et très lente dans le milieu aqueux digestif, préalable à toute résorption,
fait que la molécule est très faiblement résorbée et reste essentiellement dans le
tube digestif, le pamoate confère ainsi des concentrations plus élevées dans les
parties distales du tractus digestif (colon).

La résorption du pyrantel donne des pics de concentration au bout de 2 à 3


heures chez le chien. Elles subissent des biotransformations intenses et leurs
métabolites sont éliminés surtout par voie urinaire. La moitié du composé
parental est éliminée par voie fécale.

Effets indésirables

Les tétrahydropyrimidines présentent une excellente tolérance locale et générale.


Leur indice thérapeutique est supérieur à 20. Il convient d’éviter leur
administration aux animaux en très mauvais état général. La toxicité de ces
molécules est faible étant qu’elles sont très peu absorbées au niveau digestif. La
toxicité aiguë est rare et elle s’agit principalement de vomissements, de
tremblements et de douleur.

Interactions

Les tétrahydropyrimidines ne doivent pas être associées aux imidazothiazolés


(lévamisole) en raison de leur mécanisme d’action commun qui risque d’entraîner
des effets toxiques, de même qu’aux organophosphorés anti-cholinestérasiques.
Il existe par ailleurs un antagonisme pharmacologique avec la pipérazine.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Pyrantel, oxantel en association avec le praziquantel

Tableau LXXVIII
Spécialités vétérinaires contenant pyrantel, oxantel et praziquantel.

Prix
Nom Espèces Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles -tion
DT

DOLPAC 10 CN Comp. Bte. 60 VETOQUINOL 172,853

DOLPAC 25 CN Comp. Bte. 3 VETOQUINOL 23,135

83
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3.1.5. Salicylanilides

Les salicylanilides sont des phénols complexes, chlorés et parfois nitrés qui
résultent de la condensation entre l'acide salicylique et l'aniline.
Ce sont des substances principalement liposolubles employées sous forme de
base. Ils comptent aujourd'hui trois molécules employées en médecine
vétérinaire : le niclosamide, l'oxyclozanide et le closantel.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le niclosamide est uniquement indiqué dans les cestodoses digestives des


carnivores domestiques. Son efficacité est cependant limitée vis-à-vis de
Dipylidium caninum. L'oxyclozanide et le closantel ont pour indication majeure le
traitement de la fasciolose des ruminants (Fasciola hepatica, Fasciola gigantica).
Ils ne sont actifs que sur les stades adultes. L'oxyclozanide est également indiqué
dans le téniasis des ruminants (moniéziose des petits ruminants). Le closantel est
indiqué dans le traitement de l'hypodermose bovine, dans l'œstrose ovine à tous
les stades larvaires, ainsi que dans les strongyloses dues à des nématodes
hématophages (Haemonchus, Chabertia).

Le mécanisme d'action non spécifique du closantel le rend actif aussi bien sur les
vers digestifs (cestodes et nématodes) que les trématodes ou encore les insectes
(larves d'œstres, larves d'hypoderme).

Les indications des salicylanilides sont représentées dans le tableau LXXIX.

Tableau LXXIX
Indications des salicylanilides.

Némathelminthes Plathelminthes
Nématodes Dirofilaria
Ascarides digestifs et immitis Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves)
+++* +++* --- +++ +++

* action très variable selon la molécule

Pharmacodynamie

Les salicylanilides perturbent le gradient de protons entre les différents


compartiments des mitochondries du parasite, ce gradient étant à l’origine de
l’énergie cellulaire. Ils agissent comme des ionophores membranaires. En
découplant la phosphorylation oxydative des mitochondries, les cellules sont
privées de leur source énergétique, l’adénosine triphosphate ATP.

Pharmacocinétique

La résorption digestive du niclosamide est pratiquement nulle. Celle des autres


molécules est satisfaisante. Après résorption dans la circulation générale, les
salicylanilides sont très fortement fixées aux protéines plasmatiques. Le closantel
est fixé à plus de 99 %. Il est ensuite peu métabolisé. L'oxyclozanide et le

84
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

closantel sont éliminés surtout par voie biliaire et se retrouvent par ailleurs dans
le lait. Leur élimination est lente. La demi-vie du closantel et du rafoxanide est
d'environ 2 semaines, celle de l'oxyclozanide d'une semaine.

Effets indésirables

La tolérance digestive du niclosamide n'est pas très bonne chez les animaux de
compagnie. Il provoque parfois de la diarrhée et des vomissements.
L'oxyclozanide et le closantel possèdent en revanche une assez bonne tolérance
générale. La toxicité du closantel est peu élevée aux doses recommandées mais
peut néanmoins apparaître lors de surdosage et, lors d’utilisation chez des
animaux gestants, stressés, en mauvaise condition ou fortement infestés.

Plusieurs auteurs ont rapporté une atteinte oculaire chez les ovins et les caprins.
Elle s'exprime par une cécité lors de surdosage. L'étude anatomopathologique
révèle une modification spongiforme importante de l'appareil oculaire et une
dégénérescence de la couche externe de la rétine.

Interactions

Les salicylanilides sont souvent associés à des nématodicides (lévamisole,


tétramisole, oxibendazole, mébendazole, pyrantel) pour élargir le spectre
d'activité.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Closantel

Tableau LXXX
Spécialités vétérinaires contenant du closantel.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
CEVANTHEL CEVA
BV, OV Susp. Or. Fl. 1l 22.824
5% INTERCHEM

 Oxyclozanide

Tableau LXXXI
Spécialités vétérinaires contenant de l’oxyclozanide.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
DOUVISTOME CEVA
BV, OV Susp. or. Fl. 1l 49,572
34mg/ml INTERCHEM

85
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Niclosamide

Tableau LXXXII
Spécialités vétérinaires contenant du niclosamide en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
LEVA-
MISOLE,
BIAVERM CN, CT Comp. Bte. 12 BIOVE 7.869
NICLO-
SAMIDE

3.1.6. Mélarsomine

La mélarsomine est un organo-arsenical pentavalent. On l’utilise sous forme de


dichlorhydrate, ce qui permet la préparation d’une solution aqueuse injectable.

Indications - spectre d’activité - résistances

La mélarsomine est la seule molécule commercialisée pour le traitement curatif


des trypanosomoses aiguës, subaiguës et chroniques à trypanosoma evansi des
dromadaires ou communément appelées Surra. La dose recommandée chez le
dromadaire est de 0,25 mg.kg-1 [44].

Elle peut aussi être utilisée pour le traitement curatif de la dirofilariose cardiaque
du chien. C’est l’une des rares molécules actives sur les macrofilaires. Son
efficacité est de 92 à 98% contre D. immitis adulte [249].

Pharmacodynamie

La mélarsomine agit en désactivant le système enzymatique du parasite, ce qui


aboutit à sa mort. En effet, une réaction chimique se produit entre la molécule et
les sulfo-enzymes du parasite, ce qui les empêche d’agir et perturbe tout le
métabolisme parasitaire [3].

Pharmacocinétique

La mélarsomine est bien résorbée après administration parentérale. La


concentration plasmatique maximale est obtenue dans les 10 minutes qui suivent
l’injection et la demi-vie est d’environ 3 heures. Après administration, elle est
rapidement distribuée à tous les tissus de l’organisme. La molécule et ses
métabolites sont éliminés dans les fèces, sauf pour les métabolites acides qui
sont excrétés dans l’urine. Aucune bioaccumulation n’a pu être mise en évidence.

Effets indésirables

Dès l’administration de doses équivalant à deux fois et demie la dose


recommandée, des symptômes comme des vomissements, ptyalisme, œdème et
embolies pulmonaires apparaissent. Ils peuvent conduire à la mort de l’animal.

La DL50 est de 9 mg.kg-1 chez le chien, l’index thérapeutique est de 4.

86
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Mélarsomine

Tableau LXXXIII
Spécialités vétérinaires contenant de la mélarsomine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Pdre.
CYMELARSAN DR Bte. 1 Dose MERIAL -
lyoph.

3.1.7. Praziquantel

Le praziquantel est une pyrazino-isoquinoléine basique liposoluble. Il est préparé


sous forme de solution organique injectable dans du propylène glycol.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le praziquantel est indiqué dans le traitement des cestodoses. Son intérêt vient
du fait qu'il détruit en une seule prise les formes adultes et immatures de toutes
les espèces de cestodes.

Le praziquantel a un spectre d'activité étroit, exclusivement dirigé contre les


cestodes. Le praziquantel est associé au pyrantel et au fébantel, ce qui élargit le
spectre avec une action complète sur les vers des carnivores en une seule
administration. Il est surtout actif sur les formes adultes. Il agit sur les formes
larvaires, mais seulement à triple dose et après de multiples administrations.

Les indications du praziquantel sont représentées dans le tableau LXXXIV.

Tableau LXXXIV
Indications du praziquantel

Némathelminthes Insectes Plathelminthes


Nématodes Dirofilaria larves
Ascarides digestifs et immitis Gastrophiles Cestodes Trématodes
pulmonaires (larves) Oestres
--- --- --- --- +++ ---*

* L’action sur les trématodes est très variable et nécessite


généralement de fortes doses. En médecine humaine,
le praziquantel est très utilisé dans le traitement
des schistosomes (bilharzioses) (Biltricide®).

Pharmacodynamie

Le praziquantel provoque une contraction tétanique immédiate des cestodes qui


ne peuvent plus continuer de se fixer sur la muqueuse digestive.

87
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Il bloque en ouverture les canaux calciques voltages-dépendants par fixation sur


la sous-unité ß. Il s’ensuit une accumulation d'ions calcium dans le parasite. Cet
effet est suivi de la lyse du tégument des cestodes, d'où leur mort et leur
élimination.

Pharmacocinétique

Le praziquantel est rapidement résorbé chez les carnivores conférant des pics de
concentrations plasmatiques entre 30 minutes et 2 heures après son ingestion. Il
diffuse largement dans l'organisme.

Sa résorption est assez complète (75 %) malgré un effet de premier passage


hépatique. Sa distribution est très large. Il franchit la barrière hématoméningée.

Il subit des biotransformations hépatiques et s'élimine surtout par voie urinaire.


Cette élimination est assez rapide avec une demi-vie d'élimination plasmatique de
3 heures environ.

Il est probablement en partie éliminé par les sécrétions digestives, ce qui pourrait
expliquer son excellente action sur les larves d'Echinococcus granulosus
présentes dans la muqueuse intestinale.

Effets indésirables

La tolérance locale et générale du praziquantel est excellente avec un indice


thérapeutique de l'ordre de 40.

Il peut cependant provoquer une anorexie, des vomissements, de la diarrhée et


une léthargie passagère chez le chien. Ces manifestations sont souvent
transitoires et dépendent de la dose. Elles apparaissent un peu plus
fréquemment lors d’administrations parentérales.

D’autres effets indésirables encore plus rares, peuvent aussi être observés
comme de la fièvre, du prurit, des douleurs articulaires ou musculaires.
L’injection sous-cutanée peut être douloureuse.

Interactions

La demi-vie du praziquantel peut être augmentée lors de maladies hépatiques et


d’administration simultanée avec des substances inhibant l’activité du cytochrome
P450 comme la cimétidine. Les inducteurs du cytochrome ont l’effet inverse.

88
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Praziquantel en association

Tableau LXXXV
Spécialités vétérinaires contenant du praziquantel en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
IVERMECTINE, Bte. 20
EQVALAN
CV PRAZI- Pâte Or. Seringue MERIAL 652,52
DUO
QUANTEL 7,74gr
OXANTEL,
DOLPAC PYRANTEL, VETO-
CN Comp. Bte. 60 172,853
10 PRAZI- QUINOL
QUANTEL
OXANTEL,
DOLPAC PYRANTEL, VETO-
CN Comp. Bte. 3 23,135
25 PRAZI- QUINOL
QUANTEL

3.1.8. Nitroxinil

Le nitroxinil est un halogénophénol nitré et cyané. C'est un acide faible dont on


prépare un sel, le sel de méglumine, hydrosoluble, qui permet la préparation
d'une solution aqueuse injectable.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le nitroxinil a pour indication majeure le traitement de la fasciolose des


ruminants (Fasciola hepatica, Fasciola gigantica) et le traitement de certains
nématodes digestifs (Oesophagostomum, Bunostomum, Haemonchus). Il est
aussi proposé dans la lutte contre certains vers du chien peu sensibles à
beaucoup d’antiparasitaires traditionnels (Ankylostoma, Uncinaria). Cet usage est
cependant largement supplanté par les antiparasitaires actuels. Le nitroxinil est
indiqué également dans l'oestrose ovine et la syngamose du faisan.

Pharmacodynamie

Le nitroxinil comme tous les halogénophénols, est un découpleur de la


phosphorylation oxydative mitochondriale aérobie qui perturbe ainsi le
métabolisme énergétique du parasite.

Pharmacocinétique

Le nitroxinil possède une résorption parentérale assez rapide et complète. Sa


résorption digestive est satisfaisante chez les monogastriques (carnivores) et la
volaille. Chez les ruminants, le nitroxinil, comme tous les composés nitro-
aromatiques, est réduit par les nitro-réductases de la flore ruminale et inactivé en
amine primaire aromatique correspondante. Il n'est donc pas utilisable par voie
orale chez les ruminants. Sa fixation aux protéines plasmatiques est intense

89
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

(supérieure à 95 %) de telle sorte que les douves ingèrent probablement le


nitroxinil avec leur repas de sang.

Sa distribution est large dans l'organisme car comme toute substance liposoluble,
il franchit facilement les membranes biologiques. Sa sécrétion biliaire lui permet
d'atteindre des concentrations actives contre un certain nombre de parasites
digestifs présents essentiellement dans la partie distale de l'intestin grêle
(Bunostomum) ou dans le gros intestin (Oesophagostomum).

Effets indésirables

Le nitroxinil possède une assez bonne tolérance générale. Sa tolérance locale


après injection sous-cutanée est médiocre, un œdème ainsi qu'une coloration
jaune au point d'injection est possible.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Nitroxinil

Tableau LXXXVI
Spécialités vétérinaires contenant du nitroxinil.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

DOVENIX BV, OV Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 20,174

4. Anticoccidiens

On regroupe sous le terme d'anticoccidiens des substances appartenant à des


familles chimiques diverses et douées d'une activité anti-protozoaire dirigée
principalement contre les coccidies. Ces substances sont le plus souvent appelées
"coccidiostatiques" car la plupart d'entre elles ne font que bloquer la
multiplication des coccidies en inhibant leur développement à différents stades
du cycle du parasite. Les agents qui tuent véritablement les coccidies "coccicides"
sont très peu nombreux.

L'importance de ces substances est liée à l'importance des coccidioses animales,


infestations parasitaires majeures en élevage de volaille. Le coût des coccidioses
représente à peu près le quart des pertes parasitaires et de 7 à 8 % des pertes
globales d'élevage.

Bien que leurs mécanismes d'action cellulaire ne soient pas toujours parfaitement
connus, on regroupe ces anticoccidiens en sept groupes en fonction de leur
mécanisme d'action :

- Les inhibiteurs de la biosynthèse des acides foliques : sulfonamides anti-bactériens


et diaminopyrimidines,
- Les analogues des bases puriques et pyrimidiques : dérivés hétérocycliques,
- Les antagonistes de la vitamine B1 : amprolium,
- Les perturbateurs membranaires : antibiotiques ionophores.

90
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Un certain nombre de composés (sulfonamides, diaminopyrimidines,


antibiotiques ionophores) sont également doués de propriétés antibactériennes,
agissant par des mécanismes identiques sur les bactéries et sur les coccidies.

4.1. Sulfonamides et diaminopyrimidines

Les sulfonamides (sulfamides) antibactériens sont des composés liposolubles, à


caractère acide et possèdent un spectre d’activité large avec une activité
antiparasitaire intéressante pour certains dérivés. Voir I.2.1. et I.2.2.

4.2. Dérivés hétérocycliques

Les trois principaux représentants des dérivés hétérocycliques sont le clazuril, le


diclazuril et le toltrazuril. Seul le toltrazuril est disponible sur le marché tunisien.

Indications - spectre d’activité - résistances

Le toltrazuril est utilisé comme anticoccidien chez la volaille, les bovins et les
ovins. Il est actif contre différents stades intracellulaires du cycle d’Eimeria et
Isospora et agit contre les différents stades intracellulaires du parasite.

Il est aussi actif contre Hepatozoon, Isospora, Sarcocystis, Toxoplasma et tous


stades intra-cellulaires des coccidies. Il peut être un traitement alternatif contre
les coccidies des carnivores, l’infection à Hepatozoon et le traitement de la
toxoplasmose chez le chat en phase d’excrétion [258].

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action du toltrazuril est mal connu.

Pharmacocinétique

Après administration orale, la résorption du toltrazuril est de 50 % chez la


volaille. Il est ensuite métabolisé dans le foie sous forme de dérivé toltrazuril
sulfone (ponazuril).
Chez les autres espèces, le toltrazuril est résorbé lentement.
L’excrétion est lente et se fait surtout par les fèces. Sa demi-vie d’élimination est
d’environ 3 jours.

Effets indésirables

En général, l’usage du toltrazuril est sûr.

Précautions particulières

Le toltrazuril est persistant dans le milieu extérieur (½ vie > 1 an). Il est toxique
pour les plantes. Afin de prévenir tout effet indésirable sur les plantes et une
contamination possible des nappes phréatiques, le lisier des veaux traités ne doit
pas être épandu dans les champs sans dilution préalable avec le lisier de vaches
non traitées. Le lisier de veaux traités doit être dilué avec au moins 3 fois le
poids de lisier de vaches adultes avant épandage dans les champs [67].

91
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Toltrazuril

Tableau LXXXVII
Spécialités vétérinaires contenant du toltrazuril.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

TIMCOX 2.5% VL Sol. Or. Fl. 1L TIMPHARM 69.750

CEVAZURIL Fl. 100ml CEVA 11.557


VL Sol. Or.
2,5% Fl. 1L INTERCHEM 90.808

4.3. Amprolium

L'amprolium est un analogue de la vitamine B1 utilisé comme coccidiostatique.

Indications - spectre d’activité - résistances

L'amprolium est indiqué à la fois en prévention et dans le traitement des


coccidioses de la volaille et des ruminants. Son spectre d'activité anticoccidien est
plutôt étroit, principalement sur Eimeria tenella et Eimeria Acervulina, son activité
est très faible sur E. maxima, E. necatrix et E. brunetti [258].

Les résistances coccidiennes sont nombreuses, c'est pourquoi il est rarement


utilisé seul.

Pharmacodynamie

L'amprolium agit comme un antagoniste de la thiamine, coenzyme important


dans le métabolisme énergétique des coccidies.

Il inhibe le transport intracellulaire de la thiamine. Il est actif sur la 1ère


génération de schizontes dans les cellules intestinales (3ème jour du cycle). Il
peut aussi bloquer les stages sexués (gamétocytes) (6ème jour du cycle) et la
sporulation des ookystes.

Pharmacocinétique

L’amprolium est faiblement absorbé après administration orale chez les poules et
les dindes. Il est éliminé principalement par les fèces.

Effets indésirables

Sa tolérance générale est bonne chez la volaille et les ruminants.

92
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Amprolium

Tableau LXXXVIII
Spécialités vétérinaires contenant de l’amprolium.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, OV, Fl. 100ml 3.000
AVIPROL 12% Sol. Or. TUNIVET
CP, VL Fl. 1l 25.000

COCCIMED BV, OV,


Sol. Or. Fl. 1l AFRIMED 26.500
12% CP, VL
Sachet 120gr
6.537
COCCIPROL BV, OV, VL Pdre. Or. Bte. 10 MEDIVET
10.600
Sachets 30gr
Fl. 100ml 3.300
COCCIPROL
BV, OV, VL Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 27.000
LIQUIDE 12%
Bd. 5l 125.000
EMERIUM CEVA
BV, VL Sol. Or. Fl. 1l 26.826
12% INTERCHEM

EMERIUM BV, OV,


Pdre. or. Sachet 30gr CEVA 1.740
20% CP, VL

Fl. 100ml 2.880


FINICOX VL Sol. Or. TIMPHARM
Fl. 1l 24.260

4.4. Polyéthers ionophores

Les polyéthers ionophores sont des antibiotiques acides doués de remarquables


propriétés anticoccidiennes. Les principaux représentants sont le monensin, la
salinomycine, le lasalocide, la maduramycine, le narasin, et l'avilamycine. Ils sont
employés en tant qu’additis alimentaires.

En Tunisie, le monensin, la salinomycine, le lasalocide et le narasin ; sont


autorisés comme additifs aux aliment de bétail sous les codes respectifs : E757,
E763, E766, E765, par arrêté conjoint du ministre de l’agriculture et des
ressources hydrauliques et du ministre de la santé publique du 27 décembre
2006, fixant la liste des additifs aux aliments de bétail, leur teneur et les
modalités de leur utilisation.

Indications - spectre d’activité - résistances

Ils sont employés uniquement pour la prévention des coccidioses. Leur très faible
indice thérapeutique, en relation avec leur mécanisme d'action peu spécifique à
l’origine d’une toxicité élevée interdit leur emploi à titre curatif. Ils sont utilisés
pour les poulets d’engraissement, dindons et poulettes destinées à la ponte, leur
utilisation est interdite 5 à 9 jours avant l’abattage selon les dérivés.

Ils ont un spectre anticoccidien large, étant actifs sur la plupart des coccidies de
la volaille. Ils présentent l'énorme avantage sur la plupart des autres groupes

93
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

d'anticoccidiens d'une quasi-absence de résistances coccidiennes. Cette


particularité est liée à leur mécanisme d'action particulier. Pour cette unique
raison, ils ont révolutionné la prévention de la coccidiose, prenant très vite après
leur apparition 90 % du marché des anticoccidiens préventifs.

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action s’explique par la formation de pores intra-membranaires.


Ils ont la particularité de s'intercaler dans les membranes bactériennes et de
permettre le transport d'ions sodium et potassium au travers des membranes.

Ils entraînent des troubles de perméabilité ionique membranaire et de l'équilibre


ionique à l'intérieur de la coccidie. Il en résulte un effet létal coccicide dirigé
surtout sur les stades des deux premiers jours du cycle, tous les sporozoïtes et
trophozoïtes.

Interactions

L’association avec les pleuromutilines (tiamuline) est formellement contre


indiquée.

5. Piroplasmicides

On regroupe sous le nom de piroplasmicides un ensemble de composés


organiques artificiels, doués d'une activité antiparasitaire principalement dirigée
contre les piroplasmes (Piroplasma, Babesia), utilisés dans le traitement ou la
prévention des piroplasmoses et babésioses animales, infestations parasitaires du
chien et des bovins et doués d'une toxicité non négligeable.

Les piroplasmicides se limitent aujourd'hui aux diamidines aromatiques. Elles


possèdent une structure symétrique constituée de deux groupes amidines libres
ou inclus dans un hétérocycle (imidocarbe), chacun porté par un noyau phényle.

5.1. Imidocarbe

Les diamidines aromatiques sont des composés liposolubles nettement basiques.


Ceci permet la préparation de sels hydrosolubles : dipropionate (imidocarbe),
iséthionate (phénamidine) ou méthanesulfonate (pentamidine).

Le pH des solutions est souvent éloigné de la neutralité et explique le caractère


souvent irritant de certaines solutions. Leur principal représentant est
l’imidocarbe.

Indications - spectre d’activité - résistances

L’imidocarbe est indiqué dans le traitement des babésioses canines et bovines.


Chez le chien, il est indiqué pour le traitement des infections à Babesia canis et
les infections à Ehrlichia canis. L'imidocarbe est par ailleurs utilisable en
prévention. Il est à l'origine d'un effet protecteur pendant environ deux mois.
Le spectre d’activité de l’imidocarbe est très spécifique, couvrant les
piroplasmes, Piroplasma et Babesia.

94
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Le mécanisme d'action est mal connu. Après une pénétration active dans le
parasite par des transporteurs protéiques de bases puriques, il pourrait se
comporter comme un inhibiteur des topo-isomérases de type II, bloquant ainsi la
réplication de l'ADN, il pourrait également interférer avec la synthèse des
polyamines par le parasite.

Pharmacocinétique

La résorption parentérale des solutions aqueuses est rapide et complète. Les pics
de concentrations sont atteints en une demi-heure environ. L’imidocarbe du fait
de son pKa se trouve en majeure partie dans l'organisme sous forme ionisée.
Il possède, comme toutes les bases faibles liposolubles, une distribution
intracellulaire, subissant le phénomène de piégeage ionique intracellulaire. Les
concentrations tissulaires chez les ruminants sont environ 6 fois plus élevées que
les concentrations plasmatiques. Les concentrations les plus élevées sont
atteintes dans le foie et le rein. Il se concentre par le même mécanisme dans les
cellules parasitaires.
L’imidocarbe subit des biotransformations limitées dans l'organisme. Il est éliminé
plus lentement de l'organisme ; sa demi-vie d'élimination est d'environ 4 heures
avec une élimination de 80 % de la dose en 8 heures environ, les 20 % restants
s'éliminent de l'organisme lentement, lui conférant l'avantage de propriétés
piroplasmicides préventives qui se maintiennent pendant deux mois environ.

Effets indésirables

L'imidocarbe est la molécule la mieux tolérée chez le chien parmi les


piroplasmicides. L'indice thérapeutique de l'imidocarbe est de l'ordre de 10 chez
les bovins. Les signes de l'intoxication par l'imidocarbe lors de surdosage sont
imputés à un effet anti-cholinestérasiques (signes muscariniques et nicotiniques).
Chez le chien, après administration unique, les effets indésirables sont assez
bénins : vomissements, hypersalivation et abattement.

Des cas graves, mortels sont connus avec des signes variés, notamment
nerveux. Ils peuvent se manifester en cas de répétition des injections, du fait
d’une élimination assez lente de l’organisme (demi-vie biologique : plus de 8
jours chez le chien).

Chez le chien, certaines réactions anaphylactiques sont possibles. Leur origine est
mal connue, la lyse des Babesia pourrait en être à l'origine.

95
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Imidocarbe

Tableau LXXXIX
Spécialités vétérinaires contenant de l’imidocarbe.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

CARBESIA BV, CN Sol. inj. Fl. 10ml INTERVET 29,014

6. Autres antiparasitaires

6.1. Antimoniate

L’antimoniate est un dérivé organique pentavalent de l'antimoine (élément


chimique semi-métallique de symbole Sb = stibium). Il est employé sous forme
de sel de méglumine, ce qui permet la préparation d'une solution aqueuse
injectable. Aucune spécialité vétérinaire n’est disponible sur le marché tunisien.

Indications - spectre d’activité - résistances

L’antimoniate est un leishmanicide, il est indiqué chez le chien pour le traitement


de la leishmaniose, une infestation parasitaire classique du pourtour
méditerranéen.

Pharmacodynamie

Le mécanisme d'action de l'antimoniate est mal connu. Après activation par


réduction en dérivé trivalent, par ses propriétés thioloprives, il bloquerait des
enzymes de la glycolyse (phosphofructokinase) du parasite ainsi que certaines
enzymes du cycle de Krebs. Le parasite se trouve ainsi privé d'énergie.

Pharmacocinétique

L'antimoniate ne se fixe pas sur les globules rouges, mais est transporté dans le
plasma sanguin. Il est en partie activé en dérivé trivalent correspondant, son
métabolite actif. Il se concentre fortement dans le foie et la rate. Son élimination
surtout rénale est rapide.

Effets indésirables

L'antimoniate est moyennement toléré chez le chien ; néanmoins, les injections


intramusculaires sont assez douloureuses. De plus, en début de traitement on
peut observer une hyperthermie, une asthénie et des troubles gastro-intestinaux.

96
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

Aucune spécialité vétérinaire à base d’antimoniate n’est disponible sur le marché


tunisien. A titre indicatif, les spécialités à usage humain disponibles en Tunisie
sont :

 GLUCANTIME 1.500 GR/ Sol. inj. / Bte. 5/ 19.885 DT / ML AVENTIS

6.2 Buparvaquone

La buparvaquone est une hydroxynaphtoquinone de seconde génération dérivé


de la parvaquone. Elle est indiquée pour le traitement des theilérioses chez les
bovins causées par différentes espèces de theileria : T. parva, T. sergenti et T.
annulata [124]. Elle est également préconisée dans le traitement des
trypanosomiases bovines.

Son mécanisme d’action n’est pas élucidé, mais est très spécifique. D’ailleurs son
spectre contre les protozoaires est très étroit. Mais ceci explique son excellente
tolérance générale. Elle est recommandée à la dose de 2,5 mg/kg.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Buparvaquone

Tableau XC
Spécialités vétérinaires contenant de la buparvaquone.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

BUTACOF 5 BV Sol. inj. Fl. 50ml COOPHAVET -

TELDEX BV Sol. inj. Fl. 40ml MEDIVET 83.000

6.3. Thymol

Le thymol est un phénol monoterpénique, dérivé du cymène. Il est légèrement


soluble dans l’eau et très soluble dans les alcools et autres solvants organiques.

Il est indiqué pour le traitement de la varroase de l’abeille due à Varroa


destructor. Le thymol possède une action acaricide. Toutefois, son mode d'action
n'est pas parfaitement connu. Il agit par action directe sur les acariens par
inhalation et contact. La dénaturation des protéines est un des modes d'action
probable chez l'acarien.

Lors de températures élevées (> 30 °C) pendant le traitement, on peut constater


une perturbation légère de la colonie ainsi qu’une légère mortalité du couvain et

97
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

des abeilles. Un surdosage provoque une mortalité plus élevée (> 20 abeilles
devant le trou de vol) [17].

L’efficacité peut varier entre les colonies en fonction des conditions


environnementales (température, ré-infestations etc.). C’est pourquoi le
médicament ci-après doit être utilisé dans le cadre d’un programme de lutte
intégrée au cours duquel la chute des varroas doit être régulièrement observée.
Les colonies qui ont un taux de chute de varroas de plus d’un individu par jour
deux semaines après le dernier traitement, doivent subir un traitement
supplémentaire en hiver ou au printemps avec une autre substance active contre
les varroas.
Ne pas utiliser le thymol en même temps que d’autres produits acaricides.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Thymol

Tableau XCI
Spécialités vétérinaires contenant le thymol.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Bte. 10
Gel pour VITA EUROPE
APIGUARD ABL barquettes 68,786
ruche LIMITED
de 50 g

6.4. Tau-fluvalinate

Le tau-fluvalinate est un acaricide de synthèse, appartenant à la classe des


cyano-pyréthrénoïdes. Stable et liposoluble, il agit par contact et entraine une
dépolarisation rapide des membranes axonales. Chez le parasite Varroa
destructor, l'absorption de la molécule est rapide et la mort est due à
l'hyperexcitabilité et l'épuisement nerveux [18].

Le produit disponible en Tunisie (APISTAN®) nécessite une simple mise en place


de 2 lanières verticalement entre les cadres 3-4 et 7-8 du corps de ruche (ruche
de 10 cadres). Pour les nucléi et les ruchettes, une seule lanière est suffisante, à
insérer entre les cadres, au cœur du nid à couvain. Les lanières doivent être
laissées dans la colonie pendant 6 à 8 semaines.

A la fin du traitement, retirer impérativement les lanières pour éviter l'apparition


de résistance et de résidus dans la cire [199].

Son mode d'action, assure une libération constante et durable de la substance


active qui élimine les varroas fixés sur les abeilles ainsi que ceux issus des oeufs
pondus dans les cellules du couvain.

L'efficacité obtenue permet l'élimination complète pour la saison, des varroas


présents dans la ruche.

98
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Tau-fluvalinate

Tableau XCII
Spécialités vétérinaires contenant le fluvalinate.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Lanière
APISTAN ABL Bte. 10 SWARM S.A. 56,835
pour ruche

III. MEDICAMENTS ANTIFONGIQUES

Les mycètes, appelés plus communément « champignons » constituent un règne


à part entière. Ce sont des eucaryotes ; leur paroi contient des macromolécules
comme la chitine et des ß-glycanes. La membrane plasmique contient des
stérols, de l’ergostérol en particulier. Leur mode de nutrition est hétérotrophe.
Par ailleurs, ils se nourrissent par absorption de nutriments présents dans leur
environnement et leur reproduction, sexuée ou asexuée, est assurée par des
spores. Les mycètes sont incriminés dans plusieurs pathologies animales.

Teignes ou dermatophytoses

Les teignes ou dermatophytoses sont des mycoses cutanées superficielles,


contagieuses dues à la multiplication de champignons kératinophiles et
kératinolytiques dans les tissus kératinisés, la couche cornée de l’épiderme et les
phanères. Les dermatophytoses revêtent une importance particulière :

- il s’agit des mycoses les plus fréquentes chez le chat, le chien, les bovins,
le cheval, les rongeurs et lagomorphes,
- elles représentent un enjeu important en termes de santé publique : en
effet, la majorité des teignes animales sont des zoonoses et 50 % des
teignes humaines sont d’origine animale.

Candidoses

Les candidoses sont des mycoses cosmopolites causées par des levures
commensales des muqueuses de l’homme et de l’animal.
C’est chez la volaille que l’importance de l’affection est la plus grande par son
impact économique. En effet, même si l’affection est non contagieuse, la
mortalité peut être très élevée en particulier chez les oiseaux élevés en bande qui
cumulent des facteurs de risque : usage inapproprié d’antibiotiques, jeune âge,
maladies intercurrentes.

Chez les carnivores domestiques, la localisation bucco-pharyngée prédomine


avec un enduit caséo-crémeux ou des membranes blanchâtres donnant le nom
de « muguet » à cette forme clinique bénigne. D’autres localisations, en
particulier muqueuse (appareil génital bas) peuvent être rencontrées.

99
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Chez les bovins, le genre Candida est responsable de métrites, d’endométrites et


parfois d’avortements beaucoup plus rares que les avortements aspergillaires.

Infections à Malassezia spp.

Malassezia pachydermatis est une levure commensale de la peau et des


muqueuses du chien. Son rôle étiologique dans les otites externes et les dermites
chez le chien a longtemps été contesté et a été difficile à établir. Elle est
considéré comme responsable d’otites externes chez le chien. Elle est aussi
responsable d’une mycose cutanée du chien prenant la forme d’une dermatite
chronique, prurigineuse et séborrhéique, affectant particulièrement les zones de
plis.

Aspergilloses

Il existe de nombreuses espèces dans le genre Aspergillus mais Aspergillus


fumigatus est responsable de la très grande majorité des aspergilloses des
animaux domestiques. Aspergillus flavus, Aspergillus nidulans et Aspergillus niger
sont secondaires. Ce sont des champignons saprophytes, opportunistes,
cosmopolites. Si le contact avec ce filamenteux est très fréquent et inévitable, la
mycose est en revanche exceptionnelle.
Les antimycosiques des composés naturels (antibiotiques) ou artificiels, de
structures chimiques diverses, destinés à la lutte contre les champignons grâce à
une activité fongicide ou fongistatique.
Les médicaments antimycosiques se distinguent habituellement nettement des
autres substances antibactériennes du fait de particularités biologiques des
champignons à l'origine de mécanismes d'action spécifiques.
Les antimycosiques possèdent en règle générale une diffusion médiocre dans
l'organisme ; ceci est d'autant plus gênant qu'un certain nombre d'infections
fongiques ont des localisations internes profondes et sont donc difficilement
accessibles. De plus, beaucoup présentent une toxicité élevée, ce qui interdit leur
emploi par voie générale.

1. Griséofulvine

La griséofulvine est un antibiotique fongistatique produit par Penicillium


griseofulvum. Elle est insoluble dans l’eau mais soluble dans l’éthanol et les
solvants organiques.

Indications - spectre d’activité - résistances

La griséofulvine est indiquée chez les équins, les chiens et les chats pour le
traitement curatif et préventif des teignes dues à Trichophyton spp. et
à Microsporum [104].
Le spectre d'activité de la griséofulvine est limité aux dermatophytes
(microsporum, epidermophyton et trichophyton).
Les posologies recommandées sont comprises entre 10 et 20 mg.kg-1 par jour
chez les carnivores domestiques, les chevaux et les chinchillas. Néanmoins, de
nombreuses études préconisent une dose de 25 mg.kg-1 deux fois par jour pour
les chiens et les chats en association avec la réalisation bihebdomadaire de
shampooings [2].

100
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action de la griséofulvine est mal connu. Elle inhiberait les


mitoses par interaction avec les microtubules ce qui entraîne le blocage de la
division en métaphase. Elle interfère aussi probablement avec les microtubules
cytoplasmiques en interagissant avec la tubuline.

Pharmacocinétique

L’absorption orale de la griséofulvine est fortement conditionnée par la


présentation galénique, en particulier par la taille des particules : l’absorption de
la forme micronisée varie entre 25 et 70 % selon les individus et est améliorée
par la prise concomitante d’un repas riche en graisses. La forme ultra-micronisée,
par l’augmentation de la surface de contact, permet une absorption digestive
plus complète. Sa concentration plasmatique devient maximale entre 4 à 6
heures. La griséofulvine a une bonne diffusion tissulaire et se concentre
électivement dans les tissus kératinisés : la couche cornée, les poils et les griffes.
Dans le stratum corneum, elle se lie aux kératinocytes jeunes (affinité pour la
kératine nouvellement formée). Sa demi-vie élevée lui permet de rester liée à ces
cellules au cours de leur maturation et de leur remontée vers la surface de
l’épiderme. Le métabolisme est essentiellement hépatique et les métabolites sont
éliminés par la voie biliaire.

Effets indésirables

Chez les chiens et les chats, des troubles gastro-intestinaux peuvent être parfois
observés, ainsi que des insuffisances hépatiques dans de très rares cas.
En cas de surdosage, une toxicité hépatique peut être observée et de rares cas
de neurotoxicité ont été décrits chez le chat. La griséofulvine est tératogène chez
le chat et probablement chez le chien. Une dose de 35 mg.Kg-1 chez le chat et
pendant le premier tiers de la gestation peut favoriser l’apparition de fente
palatine, malformations au niveau du squelette et du cerveau chez les chatons.
.
Précautions particulières

Ne pas administrer chez les femelles gestantes. A utiliser avec précaution chez
les chats lors d'infection par le virus de l'immunodéficience féline (FIV) en raison
d'une possible neutropénie iatrogène.

Spécialités disponibles en Tunisie

Aucune spécialité vétérinaire à base de griséofulvine n’est disponible sur le


marché tunisien. A titre indicatif, les spécialités à usage humain disponibles en
Tunisie sont :

 GRISEOFULVINE 125 MG / Comp. / Bte. 30 / 1.500 DT / SIPHAT


 GRISEOFULVINE 250 MG / Comp. / Bte. 30 / 3.010 DT / SIPHAT

2. Azoles antifongiques

L'apparition des azoles antifongiques, le groupe majeur d’antifongiques, a


révolutionné le traitement des infections mycosiques profondes en raison de leur

101
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

remarquable efficacité, de leur faible toxicité et pour certains, de leur utilisation


possible par voie orale.
La plupart dérive de l'imidazole par la substitution de l'atome d'hydrogène porté
par l'un des azotes hétérocycliques par une chaîne latérale.
Ils comptent plusieurs représentants utilisés en médecine vétérinaire : le
miconazole, l'énilconazole, le kétoconazole, le parconazole, le clotrimazole…etc.
Le chef de file est l’itraconazole, commercialisé en médecine vétérinaire.

Indications - spectre d’activité - résistance

Les azoles antifongiques sont indiqués pour le traitement des dermatophytes et


dermatomycoses provoquées par Microsporum et Trichophyton spp., les mycoses
superficielles ou profondes provoquées par des levures telles que Candida,
Cryptococcus et Malassezia et le traitement des mycoses systémiques telles que
l’histoplasmose.

Le spectre d’activité comprend les dermatophytes (Microsporum et


Trichophyton), les agents des teignes, les genres Candida et Aspergillus (sauf
miconazole et kétoconazole), Malassezia (Malassezia pachydermatis) et le genre
Aspergillus (itraconazole). Ils détruisent également les spores fongiques.
L’itraconazole se distingue par une activité particulièrement puissante sur les
champignons qui permet son utilisation à des doses inférieures à celles des
autres composés de la famille. L’emploi du fluconazole peut entraîner le
remplacement de l’espèce endogène sensible, Candida albicans, par une espèce
résistante du même genre. Ce phénomène est particulièrement observé chez les
individus immunodéprimés.
Chez Cryptococcus neoformans, une résistance hétérogène au fluconazole est
décrite. Candida krusei posséde une résistance naturelle au fluconazole.

Pharmacodynamie

Les azoles antifongiques perturbent la synthèse de l’ergostérol en inhibant une


enzyme dépendant du cytochrome P450 : la 14-α-déméthylase (CYP51). La liaison
du noyau azolé à l’hème empêche la formation du complexe Fe³+O-. L’inhibition
de la déméthylation du lanostérol interrompt la biosynthèse de l’ergostérol et
entraîne l’accumulation de 14-α-méthylstérols dans la membrane plasmique
fongique.

Pharmacocinétique

Ces antifongiques présentent pour la plupart une médiocre liposolubilité qui


empêche leur résorption orale. Ils sont pour cette raison principalement utilisés
par voie externe sous forme de pommades dermatologiques.
Le kétoconazole et l’itraconazole font exception : leur résorption orale est
excellente ; aussi le kétoconazole est employé aussi bien par voie locale qu'orale
pour le traitement des dermatomycoses dues à des champignons des genres
Microsporum et Trichophyton (teignes). La biodisponibilité orale de l’itraconazole
est excellente (70-80 %). Le kétoconazole, après déméthylation et
glucuronoconjuguaison, conduit à la formation de métabolites inactifs qui sont
essentiellement éliminés par voie biliaire (20 % sous forme inchangée). Chez le
chien, 13 % de la dose administrée est excrétée dans les urines, et seulement 2
à 4 % est éliminée sous forme inchangée et active dans les urines. Le faible

102
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

pouvoir de glycuronoconjugaison du chat rend l’élimination du kétoconazole plus


lente dans cette espèce chez qui les effets secondaires sont plus fréquents.
L’excrétion se fait principalement par la bile et le tractus gastro-intestinal, un
petit pourcentage est excrété par l’urine.
Le kétoconazole se lie majoritairement à la fraction albumine des protéines
plasmatiques.

Contre-indications

Les lésions hépatiques sont une contre indication.

Effets indésirables

Le kétoconazole et l’itraconazole doivent être utilisés avec précaution dans un


contexte d’insuffisance hépatique. Par ailleurs, ils inhibent à un certain degré
également les cytochromes P450 des mammifères, d’où une interférence certaine
lors d’emploi prolongé ou à fortes doses avec un certain nombre de dosages
biochimiques (cortisol, stéroïdes hormonaux), ainsi que des interactions
médicamenteuses possibles (digoxine).

Interactions

Les azoles antifongiques ne doivent pas être administrés simultanément (au


moins 2 heures d’intervalle) avec des antiacides, des antagonistes H2, des
inhibiteurs de la pompe à protons et/ou des antihistaminiques, qui diminuent
l’absorption du kétoconazole. Ils ne doivent pas être administrés en même
temps que les antibiotiques ionophores, notamment en volaille, car l’inhibition
des cytochromes P450 des mammifères peut limiter la dégradation des ionophores
et, de là, provoquer des accidents mortels par accumulation des ionophores dans
l’organisme. Cette action inhibitrice induit aussi l’inhibition de la synthèse des
stéroïdes. Le kétoconazole inhiberait la glycoprotéine P, ce qui peut augmenter la
toxicité des lactones macrocycliques telles que l’ivermectine.

Précautions particulières

Le kétoconazole est administré de préférence pendant le repas. Son utilisation


est déconseillée chez les animaux avant l’âge du sevrage.

Spécialités disponibles en Tunisie

A titre indicatif, les spécialités à usage humain disponibles en Tunisie sont :

KETOCONAZOLE

 DERMATIN 20MG/ Shampooing / FL. 120 ML /9.402 DT / ACTAVIS


 KETODERM 2% / Crème Dermique / Tube 15 GR / 5.100 DT / PHARMAGHREB

CLOTRIMAZOLE

 CAMYSTEN 1% / Crème Dermique / Tube 30 GR / 3.885 DT /OPALIA PHARMA


ITRACONAZOLE

 ITRA GYN 100 MG / Gélule / Bte 4 / 20.000 DT / OPALIA PHARMA


 ITRACONAZOL-CIMEX 100MG / Gélule / Bte 4 / 16.095 DT / ACINO PHARMA

103
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3. Antibiotiques polyéniques

Ils comptent trois représentants importants : l'amphotéricine B, la nystatine et la


natamycine (encore dénommée pimaricine). La nystatine est un antifongique
amphotère à caractère acide prédominant du fait de la présence dans sa
structure d'oses aminés et d'une fonction carboxylique. C’est un hétéroside aminé
d'origine naturelle, produits par des micro-organismes du genre Streptomyces,
de structure hétérosidique libérant à l'hydrolyse une lactone macrocyclique,
acide, doués d'une activité antifongique vis-à-vis de Candida et pour
l’amphotéricine B vis-à-vis d'Aspergillus.

Indications - spectre d’activité - résistance

La nystatine est indiquée pour le traitement local des candidoses externes


cutanéo-muqueuses externes et digestives.

Pharmacodynamie

La nystatine altère la perméabilité des membranes des champignons. Son


principal mécanisme d'action est en relation avec la formation de complexes
insolubles avec les stérols de la paroi des champignons.

Pharmacocinétique

Sa résorption orale est pratiquement nulle, ce qui empêche son usage par cette
voie pour le traitement d'infections mycosiques générales.

Effets indésirables

Son mécanisme d’action assez peu spécifique sur les membranes cellulaires aussi
bien des champignons que des mammifères explique sa forte toxicité par voie
générale, surtout une néphrotoxicité, cette toxicité limite son intérêt au
traitement des mycoses externes.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Nystatine en association

Tableau XCIII
Spécialités vétérinaires contenant de la nystatine.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
PERMETHRINE,
ORIDER NYSTATINE, Pommade. VETO-
CN, CT Tube 10gr 8,165
-MYL NEOMYCINE, Auric. QUINOL
TRIAMCINOLONE

A titre indicatif, la spécialité à usage humain disponible en Tunisie est :

 NYSTATINE / Pommade Dermique / Tube 25 gr / 2.787 DT / SIPHAT

104
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

IV. MEDICAMENTS ANTI-INFLAMMATOIRES

Les anti-inflammatoires disponibles sur le marché vétérinaire se scindent en deux


groupes distincts : les anti-inflammatoires stéroïdiens (AIS) et les anti-
inflammatoires non-stéroïdiens (AINS). Le praticien doit alors savoir choisir entre
les deux en se basant sur l’effet clinique recherché.
Les AINS ont en commun des propriétés anti-inflammatoires, analgésiques
(effets périphériques) et antipyrétiques. Néanmoins, toutes les molécules ne
présentent pas ces trois types d’activités au même degré. Les AIS constituent un
ensemble de substances qui se caractérisent sur le plan chimique par leurs
structures stéroïdique et sur le plan pharmacologique par une puissante activité
anti inflammatoires. Ils sont largement utilisés tant en médecine humaine qu’en
médecine vétérinaire, on parle de corticothérapie. Cependant, ces composés sont
loin d'être inoffensifs et sont à l'origine de nombreux effets secondaires.

1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens : AINS

Les AINS regroupent toutes les substances autres que les stéroïdes qui inhibent
un ou plusieurs éléments de la cascade inflammatoire, c’est-à-dire qui inhibent la
transformation enzymatique de l’acide arachidonique en prostaglandines et
thromboxane, importants médiateurs du processus inflammatoire dans de
nombreux organes et tissus [188] [35].
Ils forment une vaste famille de composés très hétérogène puisque constituée de
substances aux structures chimiques très diverses. Néanmoins, ces produits
présentent des propriétés communes tant au point de vue de leurs actions
thérapeutiques que de leurs effets indésirables.

Les AINS disponibles sur le marché tunisien comportent les groupes suivants :

- Salicylés (acide acétylsalicylique),


- Dérivés de la pyrazolone ou pyrazoles (phénylbutazone et métamizole),
- Dérivés de l’acide nicotinergique et phénamates (acide tolfénamique et
flunixine),
- Dérivés de l’acide aryl- alcanoïques (kétoprofène),
- Paracétamol.

Ce sont des substances liposolubles et possèdent un pH variable qui détermine


les propriétés conférées à la molécule. En effet plus la molécule est acide plus les
propriétés anti-inflammatoires sont dominantes et plus la molécule est basique
ou neutres plus les propriétés analgésiques et antipyrétiques sont dominantes.

Indications

En médecine vétérinaire, les AINS sont particulièrement utilisés pour leurs


propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

Les AINS présentent l'avantage de ne pas diminuer l'immunité par rapport aux
corticoïdes [135].

Les AINS sont utilisés pour leurs propriétés anti-inflammatoires et antalgiques


dans le traitement des syndromes inflammatoires douloureux de la mamelle
(tarissement brutal ou lactation de pseudo gestation), ainsi que dans le

105
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

traitement des phlébites, des lymphangites et troubles des voies urinaires basses
(urolithiases).

Les propriétés antiagrégantes plaquettaires des AINS sont utilisées dans un


certain nombre d’affections telles que les maladies thromboemboliques, la CIVD,
la thromboembolie associée aux cardiomyopathies félines et la dirofilariose
canine.

Plusieurs études ont montré un rôle bénéfique des AINS lors de chocs
endotoxiniques ou de septicémies : augmentation de la pression centrale,
diminution de l'acidose métabolique, augmentation du débit cardiaque,
amélioration des fonctions respiratoires et diminution de l'hémoconcentration
[279].

L'intérêt majeur des AINS en rhumatologie est de lutter contre les épisodes
douloureux de l’arthrose, ils ne constituent alors qu'une thérapeutique
symptomatique [33]. Ils sont aussi indiqués lors d’affections aiguës de l'appareil
locomoteur et du rachis (tendinites aiguës, myosites, traumatismes, cervicalgies,
lombalgies).

En ophtalmologie, les AINS sont efficaces pour contrôler l'inflammation sans


s'opposer à la cicatrisation. Ils sont donc plus utilisés que les corticoïdes en cas
de plaie [278] [101]. Les AINS sont également très efficaces lors de
traumatismes du globe et dans la préparation à la chirurgie oculaire. Ils
permettent également de diminuer les concentrations en protéines de l'humeur
aqueuse. Dans un domaine plus particulier, ils sont employés avec succès chez le
chien lors de chirurgie oculaire en phase préopératoire (flunixine méglumine) afin
de diminuer les risques d'inflammation per et post opératoire.

Par leurs effets analgésiques, ils permettent de limiter les complications liées au
grattage par l'animal [221].

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action des AINS repose sur le ralentissement de la synthèse des


prostanoïdes (prostaglandines, prostacyclines et thromboxane A2) découlant de
l’inhibition de l’enzyme cyclo-oxygénase, dont deux isoformes ont été clairement
identifiées (COX1 et COX2). La COX1 est responsable de la synthèse de
prostaglandines exerçant plusieurs actions physiologiques (régulation de la
perfusion rénale, protection de la muqueuse gastro-intestinale via la modulation
de la sécrétion d’acide chlorhydrique et production de mucus). La synthèse des
prostaglandines, impliquées dans les processus inflammatoires est surtout sous la
dépendance de COX2.

La plupart des AINS inhibent les deux variétés de la cyclo-oxygénase. Un effet


antipyrétique important est obtenu lorsqu’une action centrale prédomine [143].

Pharmacocinétique

Les principaux AINS étant des acides faibles, la résorption est rapide chez les
carnivores lors d’administration orale. Le plus souvent, la liaison à l’albumine est
importante, limitant la diffusion tissulaire sauf dans les exsudats. La
biotransformation, le degré de recyclage entérohépatique et l’excrétion des

106
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

molécules (bile, urine) dépendent de la substance en cause et de l’espèce


animale. Il est dès lors très important de limiter l’usage aux espèces
recommandées. Chez une même espèce, la demi-vie d’élimination est très
variable d’une molécule à l’autre. Pour les animaux producteurs de denrées
alimentaires, il faut respecter scrupuleusement les temps d’attente. La plupart
des AINS sont métabolisés en deuxième phase par glucurono-conjugaison
hépatique. Le déficit d’enzyme glucuronyltransférase chez le chat prolonge la
demi-vie de ces substances et explique leur toxicité dans cette espèce.

Contre-indications

La plupart des AINS ne peuvent pas être administrés au chat. Leur usage est
contre-indiqué en cas de problèmes rénaux ou gastro-intestinaux, problèmes de
coagulation ainsi qu’en cas de gestation ou de mise bas imminente du fait de
l’intervention des prostaglandines dans ce processus. Les atteintes hépatiques, le
jeune âge et la vieillesse sont également des facteurs de risque supplémentaires
du fait d’une moins bonne clairance rénale.

Effets indésirables

Il faut néanmoins garder en mémoire que la sensibilité particulière des individus


impose la plus grande prudence lors de l’usage de ces médicaments afin d’éviter
tout accident hémorragique. Les effets digestifs sont de loin les plus fréquents et
la sévérité des lésions est extrêmement variable : de la simple irritation de la
muqueuse digestive jusqu'à l'ulcère perforant dans les cas les plus graves [145]
[149].
Après injection intramusculaire ou sous-cutanée, certains AINS peuvent
provoquer des réactions tissulaires douloureuses. La fermeture précoce du canal
artériel et des hémorragies chez le fœtus sont des risques à prendre en compte
[142].
Les prostaglandines jouent un rôle important pour le maintien de la fonction
rénale en augmentant la vasodilatation, ainsi les AINS, en diminuant leur
production, ralentissent le flux rénal par une vasoconstriction de l’artère rénale
afférente, entraînent une hyperkaliémie (liée à la suppression de la sécrétion de
rénine et d’aldostérone) et favorisent la réabsorption de NaCl et d’eau, ce qui
peut aboutir à une nécrose papillaire [39].

Interactions

L’association d’AINS avec des corticoïdes n’est pas recommandée du fait de


l’action synergique vis-à-vis de l’inhibition de la synthèse des prostanoïdes, ils
renforcent mutuellement, en cas d’usage simultané, leur toxicité. En raison de
leur liaison protéique importante, les AINS ne peuvent être administrés en même
temps que des anticoagulants. Ils peuvent aussi modifier la métabolisation
hépatique de certaines molécules par induction ou inhibition de certaines
enzymes hépatiques. L’utilisation concomitante d’AINS et des inhibiteurs de
l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), éventuellement associés à des
diurétiques, peut engendrer des effets indésirables rénaux en réduisant la
filtration glomérulaire. L’utilisation concomitante d’inhibiteurs de la pompe à
protons (oméprazole, misoprostol) permet de prévenir les effets indésirables
gastro-intestinaux liés aux AINS.

107
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Précautions particulières

En cas de thérapie prolongée, les paramètres hématologiques et biochimiques


doivent être contrôlés. Le praticien doit encourager les propriétaires à rapporter
sans délai les effets indésirables (troubles gastro-intestinaux, appétit
modifié…etc.).

1.1. Salicylés

Les salicylés sont les représentants les plus anciens des anti-inflammatoires non
stéroïdiens et dérivent de l’acide salicylique.
En raison de son caractère très irritant, l’acide salicylique ne peut être utilisé à
l’état pur. Certains dérivés de cet acide ont été synthétisés pour l’utilisation
thérapeutique, ils sont obtenus par estérification de l’acide salicylique au niveau
du groupe carboxyle ou du groupe hydroxyle. L’acide salicylique est un acide
faible (pKa : 3,5), très peu soluble dans l’eau et qui s’hydrolyse peu à peu en
solution aqueuse, soluble dans l’alcool. Sa stabilité dépend du degré d’humidité
et de la température.
En thérapeutique, on utilise l’acide acétylsalicylique ou aspirine, seul dérivé est
disponible sur le marché tunisien.

Indications

L’acide acétylsalicylique est indiqué pour le traitement symptomatique de la


fièvre et pour la prévention de maladies à thrombose artérielle, comme la
fourbure, l’endotoxémie, la coagulation intravasculaire disséminée, la colique
thromboembolique ou lors de maladies gastro-intestinales (ileus postopératoire,
entérite proximale...etc.).

Pharmacodynamie

L'acide acétylsalicylique provoque une inhibition irréversible de l’activité des


cyclo-oxygénases par acétylation d'une sérine essentielle au site actif de l'enzyme
[10].

Pharmacocinétique

L’acide acétylsalicylique est une prodrogue qui subit rapidement une hydrolyse
en acide salicylique dans le tube digestif. Il se lie irréversiblement à l’albumine
avec une liaison de covalence. Administré par voie orale, il est rapidement
résorbé au niveau de l’estomac et de la partie antérieure de l’intestin grêle. Il
possède une très bonne répartition tissulaire. Le temps de demi-vie des salicylés
est de 8,6 heures chez le chien [145].
L’acide acétylsalicylique est transformé dans le foie par des estérases endogènes
en acide salicylique. Son élimination s’effectue par voie rénale [53].

Contre-indications

Il est déconseillé d’administrer l’acide acétylsalicylique aux jeunes animaux.

108
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

L’acide acétylsalicylique peut entraîner une irritation gastrique et une ulcération


après son administration orale. Ainsi, la dose de 100 mg.kg-1, administrée Per os
provoque des irritations importantes de la muqueuse gastrique. Il a aussi des
effets défavorables potentiels sur le métabolisme articulaire, en inhibant la
synthèse de protéoglycane et en favorisant la destruction du cartilage [61].
Des effets toxiques tels qu’une tachypnée, hyperventilation, acidose, fièvre,
vomissements, anorexie, déshydratation, dépression, hépatite toxique, anémie,
possible œdème pulmonaire, convulsions et œdème cérébral, peuvent être létaux
chez les carnivores domestiques (chat…etc.). L'acide acétylsalicylique pourrait
avoir une action sur le système immunitaire en stimulant légèrement (à faible
dose) ou au contraire en inhibant (à forte dose) la production des cytokines [96]
[162].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Acide acétylsalicylique

Tableau XCIV
Spécialités vétérinaire contenant de l’acide acétylsalicylique.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

CEVA
BIOSPIRINE BV, CV, VL Pdre. Or. Sachet 50 gr 5.487
INTERCHEM

1.2. Dérivés de la pyrazolone ou pyrazoles

Les pyrazoles et leurs dérivés sont des hétérocycles aromatiques possèdent un


noyau pyrazole. Ils possèdent trois représentants : phénylbutazone,
noramidopyrine ou métamizole et tépoxalin.

Seuls la phénylbutazone et le métamizole sont disponibles sur le marché tunisien.

Indications

La phénylbutazone est indiquée dans le traitement des affections locomotrices


chez le cheval, douleurs articulaires, douleurs musculaires, douleurs osseuses,
boiteries ainsi qu’en thérapie préopératoire (4,4 mg.kg-1 par la voie IV) et
postopératoire (2 mg.kg-1 par la voie IV pendant 2 à 5 jours), ce qui permet une
atténuation de la douleur [12] [79].
Le métamizole est utilisé pour ses propriétés antispasmodiques, analgésiques,
antipyrétiques et antiphlogistiques. Il est indiqué pour le traitement de la douleur
dans les affections digestives, en particulier celles associées à des spasmes
[328].

109
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action des pyrazoles repose sur le ralentissement de la synthèse


des prostanoïdes découlant de l’inhibition de l’enzyme cyclo-oxygénase (COX1 et
COX2).

Pharmacocinétique

Les pyrazoles se caractérisent par une forte liaison avec les albumines
plasmatiques (97-99 %) et le temps de demi-vie d’élimination varie fortement
avec l’espèce animale. Le métamizole est rapidement absorbé et la concentration
sanguine maximale est atteinte après 1 à 2 heures. Le pic de concentration
plasmatique peut être retardé par l’accès au foin des sujets lors de
l’administration orale. La phénylbutazone a un faible volume de distribution (<
0,2 L.kg-1). Elle est métabolisée dans le foie en oxyphenbutazone, métabolite
actif. La clairance de la phénylbutazone dans les tissus enflammés est plus lente
que son élimination plasmatique, ce qui indique que les effets thérapeutiques
persistent dans les tissus après que le niveau plasmatique diminue jusqu’à un
niveau négligeable.

L'élimination chez le chien est très rapide : le temps de demi-vie est de 2,5
heures. L’élimination du métamizole se fait principalement par la voie urinaire et
secondairement par les fèces (15%) [188].

Contre-indications

L’utilisation des pyrazoles est contre indiquées lors d’anomalies hématologiques


et médullaires, lors de pathologies rénales et ulcères gastro-intestinaux. Chez le
chat, la phénylbutazone est toxique pour la moelle osseuse.

La phénylbutazone ne possède pas de LMR chez les animaux de rente d’où son
interdiction de fait chez ces espèces.

Effets indésirables

Voir Généralités

Utilisée à visée antispasmodique et antalgique dans certaines spécialités pour des


animaux comme le veau, le chien ou le cheval, le métamizole risque de
provoquer des troubles médullaires et hématologiques (aplasie médullaire) [192].

Interactions

Voir Généralités

La phénylbutazone stimule la dégradation microsomiale hépatique d’autres


molécules telles que la digoxine, influençant sa durée d’action.
D’autres inducteurs enzymatiques tels que les barbituriques et les
corticostéroïdes accélèrent quant à eux la dégradation hépatique de la
phénylbutazone. Des interférences sont possibles entre la phénylbutazone et les
tests de fonction thyroïdienne.

110
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L’association du métamizole et de la phénylbutazone est à éviter. En association


avec des neuroleptiques (phénothiazines), le métamizole peut induire de
l’hypothermie.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Phénylbutazone

Tableau XCV
Spécialités vétérinaire contenant de la phénylbutazone.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
PHENYL-
ARTHRITE CN Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 9,626
INJECTABLE

 Métamizole

Tableau XCVI
Spécialités vétérinaire contenant du métamizole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
CALMAGINE Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 11,282
CN, CT, PC

1.3. Fénamates

Les fénamates sont représentés par les anthranilates dont dérive l’acide
tolfénamique et les nicotinates dont dérive la flunixine et l’acide niflumique.

Indications

La flunixine méglumine et l’acide tolfénamique sont des anti-inflammatoires et


des analgésiques particulièrement puissants indiqués lors de douleurs viscérales.
La flunixine méglumine possède de très fortes propriétés analgésiques et
antipyrétiques, en particulier vis-à-vis de celle induite par les endotoxines d’E.
Coli. Chez le cheval, elle est utilisée pour le soulagement de l’inflammation et des
douleurs associées aux troubles locomoteurs, le soulagement des douleurs
viscérales associées aux coliques, la prévention et le traitement des
endotoxémies. Elle est souvent utilisée lors de maladies intestinales ischémiques
pour ses propriétés analgésiques et anti-endotoxémiques [38] [81].
Cependant, son utilisation doit s’effectuer avec précaution pour éviter de
masquer la douleur et nuire à un diagnostic précoce concernant les coliques
(choix d’un traitement chirurgical ou médical) [23].
L’acide tolfénamique possède la particularité d’être administrée aux chats
(contrairement à la flunixine et à de nombreux autres AINS).

111
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Voir Généralités

Ce sont des anti-inflammatoires trois fois plus sélectif pour inhiber les COX1 que
les COX2 chez le cheval.

Pharmacocinétique

La flunixine est soluble dans l’eau à pH alcalin, en raison de son caractère d’acide
faible, et dans la plupart des solvants organiques ainsi que les lipides à pH
neutre. La flunixine méglumine est hydrosoluble [176].
En dépit de la demi-vie d’élimination courte (1,5 à 2,5 heures chez le cheval et
environ 4 heures chez le chien), le temps d’action de la flunixine méglumine est
suffisamment long pour qu’une seule administration par 24 heures soit
suffisante.
Il est conseillé de réduire la durée d’administration à 5 jours consécutifs. L’acide
tolfénamique se lie fortement aux albumines plasmatiques (> 97 % chez les
bovins, 92 % chez le chien; 87 % chez le cheval). Dans le dosage recommandé
et en fonction du mode d’administration, le temps de demi-vie d’élimination est
de 8 à 15 heures chez le bovin, de 3 à 5 heures chez le porc et de 5 à 7 heures
chez le chien. La biodisponibilité de l’acide tolfénamique peut être augmentée par
l’administration avec l’alimentation, le cycle entérohépatique étant ainsi stimulé.

Contre-indications

Voir Généralités

La flunixine est contre indiquée pour les chats et les chiens puisque la toxicité est
augmentée par le cycle entérohépatique chez cette espèce.

Effets indésirables

Voir Généralités

La flunixine et l’acide tolfénamique sont, en comparaison avec d’autres AINS,


relativement sûrs d’usage, même si les effets indésirables classiques peuvent
apparaître, en particulier lors de dosages plus élevés ou de traitements
prolongés. Des signes de toxicité liés à l’administration de flunixine méglumine
ont été décrits, notamment une induration, un gonflement local, de la raideur, ou
de la sueur après une injection intramusculaire.
Des démangeaisons et de l’urticaire font aussi partie des réactions d’intolérance
locale possibles [308].
L’intolérance gastro-intestinale est un effet indésirable majeur, elle se traduit par
des ulcères du tractus gastro-intestinal et des diarrhées. La nécrose des crêtes
rénales fait aussi partie des effets indésirables rapportés à l’administration de
flunixine méglumine.
Chez le poulain, après traitement par la voie IV de 6,6 mg.kg-1 pendant 5 jours,
on a observé une augmentation des ulcérations gastro-intestinales, des pétéchies
caecales et une hypo-protéinémie. En revanche, aucune toxicité n’a été
rapportée chez les nouveau-nés aux doses thérapeutiques.

112
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Acide tolfénamique

Tableau XCVII
Spécialités vétérinaire contenant de l’acide tolfénamique.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
TOLFEDINE
CN, CT Comp. Bte. 8 VETOQUINOL 4,812
20mg

TOLFEDINE
CN, CT Sol. inj. Fl. 10ml VETOQUINOL 13,103
4%

TOLFINE 4gr BV Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 38,429

 Flunixine

Tableau XCVIII
Spécialités vétérinaire contenant de la flunixine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

FLUXIJECT BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 100ml TIMPHARM 20.015

FLUXYDIN BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 100ml MEDIVET 29.950

Fl. 50ml
GENIXINE BV, CV, PC Sol. inj COOPHAVET -
Fl. 100ml

NEUXYN 5% BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 100ml SYVA SA 33,317

1.4. Dérivés des acides aryl-alcanoïques

Le kétoprofène et le carprofène sont les principaux représentants de ce groupe,


dérivant de l’acide aryl-propionique. Seul le kétoprofène est disponible sur le
marché tunisien.

Indications

Les dérivés des acides aryl-alcanoïques sont indiqués comme antipyrétiques,


antiphlogistiques et comme analgésiques. Ils sont indiqués pour le traitement
d’infections respiratoires, affections de l’appareil locomoteur et douleurs
postopératoires associées à la chirurgie des tissus mous ou à la chirurgie
orthopédique. Le kétoprofène est indiqué chez le cheval pour soulager les
affections locomotrices ainsi que les troubles musculo-squelettiques et les

113
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

douleurs abdominales associées aux coliques. Il semblerait que le carprofène


posséderait une activité directe sur le métabolisme des chondrocytes en
augmentant la synthèse de glycosaminoglycanes, ce qui explique son intérêt
dans le traitement de l’arthrose [32].
Chez les bovins, les dérivés des acides aryl-alcanoïques sont indiqués comme
traitement d’appoint de la parésie de la parturition associé au vêlage, réduction
de la pyrexie et de la détresse associée à la pathologie respiratoire d’origine
bactérienne avec une antibiothérapie, l’amélioration du taux de guérison en cas
de mammite clinique aigue et la réduction de l’œdème mammaire suite au vêlage
[210].

Pharmacodynamie

Voir Généralités

Le kétoprofène est un inhibiteur sélectif des COX1.

Pharmacocinétique

La résorption des dérivés de l’acide aryl-alcanoïques est rapide et la


biodisponibilité est de 70 à 100 % selon la substance et l’espèce animale
considérée suite à une administration orale. Le kétoprofène est caractérisé par
des faibles volumes de distribution de ses énantiomères mais une forte liaison
aux protéines et une bonne pénétration tissulaire.

Lors de l’administration d’un mélange racémique, on a une prédominance de la


forme S, liée à l’inversion chirale unidirectionnelle de R en S. Cette prédominance
explique les propriétés du kétoprofène [83].

En cas d’administration intraveineuse, le temps de demi-vie plasmatique du


kétoprofène est de 2,7 h chez le bovin et d’une heure seulement, chez le cheval.
Le temps de demi-vie du carprofène, administré par voie orale, est de 8 h chez le
chien. Ce dernier est principalement métabolisé au niveau du foie et excrété par
les fèces et le kétoprofène est principalement éliminé par voie rénale.

Contre-indications

L’utilisation du kétoprofène chez les animaux souffrant de pathologies


cardiaques, hépatiques ou rénales est déconseillée, car il y’a un risque d’ulcère
ou d’hémorragie gastro-intestinale. Les solutions de kétoprofène à 10% sont non
recommandées pendant la gestation et chez les poulains âgés de moins de 15
jours [95].

L’utilisation simultanée ou à moins de 24 h d’intervalle d’autres AINS,


corticostéroïdes, diurétiques et anticoagulants est aussi contre indiquée.

Effets indésirables

Des effets indésirables graves, caractéristiques aux AINS, peuvent apparaître.


La toxicité du kétoprofène apparaît très faible. Son potentiel toxique est inférieur
à celui de la phénylbutazone et de la flunixine méglumine. Sa sécurité relative est
liée à sa très haute clairance chez le cheval adulte.

114
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les effets indésirables relatés concernent l’érosion de la muqueuse glandulaire


stomacale, une inappétence, un ictère, une néphrite, une hépatite et une nécrose
hémorragique des glandes surrénales [94].

Interactions

Des interférences sont possibles entre le carprofène et les tests thyroïdiens.


Le kétoprofène peut induire des résultats faussement positifs de glycémie, de
bilirubinémie et de fer plasmatique, en fonction des tests de laboratoire et des
réactifs utilisés.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Kétoprofène

Tableau XCIX
Spécialités vétérinaire contenant du kétoprofène.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

KELAPROFEN BV, CV, PC Sol. inj. Fl. 50ml KELA 11,952

1.5. Paracétamol

Le paracétamol est un para-acétamido-phénol, dérivé de l’acétanilide, le plus


ancien des antalgiques non morphiniques [146].
Le paracétamol est faiblement soluble dans l’eau et peu liposoluble.

C’est un acide faible (pKa : 9,5), dépourvu de propriétés anti-inflammatoires et


n'agit pas sur l'agrégation plaquettaire.
Indications

Le paracétamol est indiqué dans le traitement symptomatique de la fièvre et de


la douleur [287].

Pharmacodynamie

Jusqu’à présent, on admettait que le paracétamol se liait plus faiblement à la


COX1. Des études récentes mettent en doute cette hypothèse mais n’identifient
pas clairement la variante COX liée au paracétamol. L’action antipyrétique et
analgésique du paracétamol, dénuée des effets indésirables gastro-intestinaux
classiques apparaissant chez d’autres AINS, reste cependant indubitable.

Pharmacocinétique

Le paracétamol est majoritairement absorbé au niveau de l’intestin grêle dans les


60 mn après ingestion. L’administration orale de 10 mg/kg, une à deux fois par
jour permet l’induction d’un effet analgésique significatif permettant de contrôler
ponctuellement la douleur chez le chien. La biodisponibilité se situe autour de

115
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

75%. La métabolisation se fait principalement par le foie. Cependant le chat est


déficitaire en glucuronyl transférases nécessaire à la biotransformation du
paracétamol en métabolites inactifs, ce qui le rend prédisposé à l’intoxication.

Le paracétamol est éliminé sous forme de dérives glucurono ou sulfo-conjugués.


Une faible fraction est métabolisée par le cytochrome P450 en métabolites
toxiques, le N-acétyl-benzoquinonéimine (NAPQI). Celui-ci est inactivé par sa
réaction avec le gluthation (GSH). L’élimination se fait par les reins.
Contre-indications

Le paracétamol est contre-indiqué chez le chat.

Effets secondaires

Voir Généralités

Chez le chat, à des doses supérieures à 50 mg.kg-1, des troubles nerveux de type
convulsif suivis de syndrome dépressif sont observés. A des doses supérieures à
75 mg.kg -1, une méthémoglobinémie apparait. Cette intoxication est caractérisée
par une couleur chocolat du sang. Une dose de 100 mg.kg -1 est létale. La
toxicité chez cette espèce est expliquée par le déficit en glucuronyl transférases
nécessaire à la biotransformation du paracétamol en métabolites inactifs.

La sensibilité de l’hémoglobine féline au stress oxydant est également un facteur


favorisant. Chez le chien, l’homme ainsi que toutes les autres espèces, une
hépato-toxicité est observé lors de surdosage (5 à 10 fois la dose thérapeutique).

Spécialités disponibles en Tunisie

Aucune spécialité vétérinaire à base de paracétamol n’est disponible sur le


marché tunisien.

116
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2. Anti-inflammatoires stéroïdiens

Les anti-inflammatoires stéroïdiens ou corticoïdes forment une classe


thérapeutique majeure en médecine vétérinaire. Ce sont des molécules qui
dérivent du cortisol et imitent ses effets : anti-inflammatoire, immunosuppresseur
et antiallergique. Les corticoïdes sont utilisés en thérapeutique à des
concentrations supérieures aux valeurs physiologiques. On obtient alors des
effets pharmacologiques exacerbés ou spécifiques. Ces différents effets peuvent
être recherchés ou au contraire combattus, par exemple l’effet anti-
inflammatoires est toujours recherché, l’effet immunosuppresseur peut être voulu
ou combattu selon la pathologie traitée.

A la différence des AINS, l’utilisation des corticoïdes doit faire l’objet d’une
évaluation rapport bénéfice/risque qui doit être soigneusement pesé, surtout en
traitement prolongé.

Les corticoïdes se divisent en deux groupes : des composés naturels (la cortisone
et le cortisol) et des composés artificiels qui sont obtenus après des modifications
structurales mineures.
Aussi bien naturels qu’artificiels, les corticoïdes utilisés en thérapeutique sont
obtenus par synthèse chimique totale.
Ce sont des composés dérivant du noyau prégnane. Ils sont liposolubles, neutres
avec l’absence de fonction ionisable. La présence de fonctions alcool primaire
permet la préparation d’esters : de monoacides à effet retard et de polyacides à
effet immédiat (soludérivés).

Indications

Les AIS sont indiqués pour le traitement de divers états inflammatoires tels que
les inflammations musculo-squelettiques, articulaires, otites externes,
conjonctivites (il faut néanmoins éviter les glucocorticoïdes lors d’ulcère
cornéen), œdèmes pulmonaires d’origine inflammatoire, asthme, eczéma miliaire
aigu (qui correspond à la DAPP chez le chat) et l’œdème de la mamelle.

Ils sont aussi indiqués pour le traitement du choc endotoxinique, septique, choc
hypoxique (asthme, tumeur) ainsi que le choc traumatique (cérébral, médullaire)
avec un œdème qui risque de se développer.

Lors du part, la dexaméthasone (à la dose de 20-50 mg par la voie IM) peut être
utilisée pour provoquer la mise bas chez la vache (mais pas chez le cheval) dans
les 3 dernières semaines de la gestation. L’effet est obtenu 2 à 3 j après
l’injection [30].

Les AIS sont aussi indiqués lors de troubles métaboliques tels que la cétose des
ruminants, la fièvre vitulaire et les tétanies, ainsi que lors d’états allergiques
(urticaires, rhinites, broncho-pneumopathies allergiques, dermatites
eczématiformes des carnivores domestiques et anémie hémolytique auto-
immune), lors de la gestion à court terme des états de chocs et en thèrapeutique
substitutive lors d’insuffisances surrénaliennes (maladie d’Addison).

117
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les corticoïdes agissent sur les 3 stades de l’inflammation, ils sont doués d’un
effet constricteur et de diminution de la perméabilité capillaire entrainant une
réduction de transaction liquidienne et cellulaire au niveau de la zone agressée.
Ils interviennent en augmentant la synthèse d’une protéine membranaire : la
transcortine ou lipocortine qui inhibe à son tour la phosphalipase A2, l’acide
arachidonique ne peut plus être libéré à partir des membranes biologiques et la
biosynthèse des prostaglandines est compromise [275]. Ce sont des agonistes
compétitifs du cortisol sur ses récepteurs intracellulaires. Ces récepteurs du
cortisol sont sous forme inactives dans le cytoplasme cellulaire. Lorsqu’ils fixent
un corticoïde, ils s’activent et migrent dans le noyau. Cette association est
nécessaire puisqu’elle met le site de liaison du ligand dans un état de haute
affinité pour l’agoniste et favorise donc ainsi sa liaison.Ils agissent au niveau de
la plupart des systèmes et influencent un très grand nombre de fonctions
physiologiques. Il en découle divers effets biologiques autres que l’effet anti-
inflammatoire tels qu’une rétroaction hypophysaire, un désordre du métabolisme
glucidique-protidique-lipidique, une augmentation du débit cardiaque, un
renforcement des effets des bronchodilatateurs, une baisse de la synthèse de la
sérotonine, une hyperphagie et une induction de la parturition [203].

Pharmacocinétique

La résorption Per os est rapide et complète quelle que soit la forme chimique.
Chez les ruminants, les corticoïdes sont détruits dans le rumen [314].
La résorption parentérale varie selon l’ester ou la forme galénique, on distingue
deux catégories : la résorption immédiate pour les soludérivés d’hémisuccinate et
de phosphate avec une durée d’action de 18 à 24 heures et la résorption différée
pour les esters de monoacides liposolubles et les acétonides avec une durée
d’action jusqu’à 3 semaines. Les corticoïdes se fixent à 90% sur la transcortine et
10% sur l’albumine. A partir du sang, la diffusion des corticoïdes est large (Vd : 1
à 3 L/kg) et homogène dans tous les tissus sans accumulation préférentielle. En
regard de leur caractère liposoluble et neutre, leur pénétration intracellulaire est
bonne pour une action sur des récepteurs nucléaires.
Ils se fixent intensément sur les tissus et se concentrent dans les cellules d’où
leur activité biologique au delà de leur présence dans le sang. L’activation se
produit après hydrolyse enzymatique par réduction de la fonction cétone. Cette
hydrolyse se fait à 2 niveaux, soit dans le sang, soit dans le foie. L’inactivation se
produit par réduction et l’effet de la glucurono-ou sulfo-conjugaisons.
L’élimination se fait par les voies rénale et biliaire sous forme inchangée et sous
forme de métabolites. Chez les bovins, elle est pour 2/3 urinaire et 1/3 par les
fèces. Elle se fait également dans le lait. Les corticoïdes sont recherchés dans les
urines dans le cadre du contrôle antidopage chez le cheval de sport [277].

Selon la durée de leur action, les corticoïdes sont classés en 3 :

- Corticoïdes d’action courte : cortisone, hydrocortisone avec des effets biologiques


entre 8 et 12 heures,
- Corticoïdes d’action intermédiaire: prednisone, prednisolone, méthylprednisolone,
tiamcinolone avec des effets biologiques de 18 à 36 heures,
- Corticoïdes de longue durée d’action : dexaméthasone, bétaméthasone,
fluméthasone avec des effets biologiques de 36 à 54 heures.

118
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Contre-indications

Les corticoïdes sont contre indiqués chez le sujet diabétique et les sujets
épileptiques.
Les contre indications relatives sont évalués par la balance risque/bénéfices en
tenant compte des insuffisances rénales chroniques avec le risque lié à
l’augmentation de la filtration glomérulaire et les effets catabolisant protéiques
pour les animaux atteints de diabète sucré et lors de la vaccination ou la
tuberculination. Les contre indications absolues sont la présence d’ulcères
cornéens et un stade physiologique avancé de gestation chez la vache.
L’utilisation pendant le dernier tiers de gestation est contre indiqué.

Effets indésirables

L’action pro-infectieuse représente le risque majeur de la corticothérapie. Les


corticoïdes par leur action anti inflammatoire et immunodépressive favorisent la
multiplication des agents infectieux dans l’organisme. Ceci est lié au fait qu’ils
inhibent la réponse immunitaire non spécifique. Les troubles digestifs sont les
accidents les plus fréquents de la corticothérapie. Des hémorragies et des
perforations digestives sont signalées, elles sont rares mais très graves. La
dexaméthasone administrée à raison de 4 mg.kg-1 pendant 3 à 4 j provoque
l’apparition d’ulcères gastro-duodénaux et du colon chez le chien. Les traitements
prolongés entrainent une hépatomégalie avec une augmentation des enzymes
hépatiques. Par ailleurs les corticoïdes sont à l’origine de pancréatite aiguë. Ces
troubles justifient l’arrêt du traitement. Ils peuvent aussi freiner l’axe
hypothalamo-hypophysaire, avec une atrophie cortico-surrénalienne bilatérale
lors de traitement prolongé. Une insuffisance surrénalienne peut survenir en
cours de traitement, à l’arrêt brutal d’un traitement ou même plusieurs semaines
après cet arrêt. Une fonte musculaire peut être observée lors de traitement
prolongé. En plus de la redistribution des stocks adipeux, les corticoïdes sont
responsables d’une élévation des constituants lipidiques plasmatiques (une
hyper-triglycéridémie) et une stéatose hépatique.

La méthylprednisolone a une activité de rétention hydro-sodée faible, à l’opposé


la prednisone. Cette rétention hydro-sodée est à l’origine d’une prise de poids et
d’œdèmes périphériques. Chez le chien un effet diurétique marqué est observé.
Un risque d’ostéoporose existe lors de traitement prolongé chez les sujets âgés.
Les corticoïdes élèvent le taux d’hémoglobine, le nombre d’hématies et de
polynucléaires. A l’opposé ils diminuent le nombre de lymphocytes,
d’éosinophiles, de monocytes et de basophiles. Chez le chien, la chute du
nombre d’éosinophiles est le changement hématologique le plus remarquable
après l’administration de prednisolone. Le syndrome de cushing iatrogène
présente le risque majeur, lorsque les corticoïdes sont employés à long terme,
surtout chez le chien, il est rare chez le chat. Ce syndrome se traduit par une
alopécie, un amincissement de la peau, une calcinose cutanée une polyurie,
polydipsie importante, une modification de la silhouette en relation avec la
redistribution fascio-tronculaire des masses adipeuses et une amyotrophie. Le
chien ressemble à « une boule de suif sur 4 allumettes ».
Chez les ruminants, en particulier chez la vache, l’action de corticoïdes dans le
dernier tiers de la gestation peut entrainer l’avortement, même lorsque ceux ci
sont employés par une voie locale, comme l’administration intra-mammaire.

119
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Interactions

L’administration simultanée des AIS avec des AINS augmente les risques
d’érosions gastriques. Une hypokaliémie peut apparaître en cas d’usage
concomitant avec des diurétiques qui ne sont pas des diurétiques d’épargne
potassique (à l’exemple du furosémide).

Précautions particulières

Si traitement est supérieur à deux semaines, il est conseillé de ne pas arrêter


brutalement la corticothérapie et de diminuer progressivement les doses
quotidiennes de moitié chaque semaine sur trois semaines. Le caractère
symptomatique de la corticothérapie ne doit jamais être oublié. Le médecin
vétérinaire doit tout mettre en œuvre pour rechercher l’étiologie de l’affection et
mettre en place, si possible, un traitement étiologique. La dose utilisée doit être
aussi basse que possible, et la durée de traitement aussi courte que possible.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Dexaméthasone

Tableau C
Spécialités vétérinaire contenant de la déxaméthasone.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BIOMETHA- 4,576
BV, CP, PC Sol. inj. Fl. 50ml BIOVE
SONE

BV, CV, CP, 9,194


DEXALONE Sol. inj. Fl. 100ml COOPHAVET
CN, CT, PC

BV, CV, OV,


MEDEXA 200 CP, CN, CT, Sol. inj. Fl. 100ml MEDIVET 5.400
PC

 Dexaméthasone en association

Tableau CI
Spécialités vétérinaire contenant de la déxaméthasone en association.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT

AMPICILLINE
AMPI- BV, CV, OV, COLISTINE COOPHA-
Sol. inj. Fl. 100ml
DEXALONE PC DEXA- VET 13.991
METHASONE
HYDRO-
DIURI- CHLOROTHIAZ VETO-
BV Sol. inj. Fl. 50ml
ZONE IDE, DEXA- QUINOL 8.310
METHASONE

120
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Prednisolone en association

Tableau CII
Spécialités vétérinaire contenant de la prednisolone.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT

PREDNISOLONE,
Susp. Huil.
BACITRACINE, Bte 20
MASTIJET BV Intra- INTERVET 67,788
NEOMYCINE, Injecteurs
mammaire
TETRACYCLINE

PREDNISOLONE
SYNULOX Susp. Huil.
AMOXICILLINE Bte 12
INTRA- BV Intra- ZOETIS 55,722
ACIDE Applicateurs
MAMMAIRE mammaire
CLAVULANIQUE

V. MEDICAMENTS DE LA REPODUCTION

La pharmacologie de la fonction de reproduction comporte deux aspects : d’une


part la thérapeutique d’affections du tractus génital, chez la femelle
(pseudocyèse ou pseudo-gestation, infections vagino-utérines…) comme chez le
mâle (test de la cryptorchidie), et d’autre part la maîtrise de la reproduction,
principalement chez la femelle, comprenant la prévention et l’induction de
l’œstrus (maitrise des cycles sexuels, superovulation...etc.), l’interruption de la
gestation ou avortement ou encore l’induction de la parturition.

 Aspects réglementaires en Tunisie :

☞Arrêté des Ministres de l’Agriculture et de la Santé Publique 26


Décembre 1980 :

« Il est interdit d’administrer des substances à action


œstrogène aux animaux dont la chair et les produits sont
destinés à l’alimentation humaine. Sauf pour la maitrise du
cycle œstral chez les femelles adultes. »

Les substances dites à action œstrogène sont notamment [181] :

- Œstrogènes naturels (œstradiol, œstrone et éthynylœstradiol),


- Substances à action œstrogénique d’origine artificielle (Diéthylstilboestrol,
dienestrol et hexestrol et leurs dérivés),
- Substances d’origine végétale à action œstrogénique (Zéaralénone).

☞Décision des Ministres de la Santé Publique et de l’Agriculture


Septembre 2004 :

« Interdiction des médicaments contenant des


androgènes comme anabolisants chez les animaux dont la
chair et les produits sont destinés à l’alimentation
humaine. »
121
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les androgènes désignés sont notamment : la méthyltestostérone, la nandrolone, la


noréthandrolone, la trenbolone…etc.

Les médicaments de la fonction de reproduction font appel aux hormones,


naturelles ou synthétiques, à leurs agonistes et antagonistes, hormones de l’axe
hypothalamo-hypophysaire, prostaglandines et utérotoniques.

1. Progestagènes

Les progestagènes sont des composés stéroïdiques dérivés du noyau stérane,


correspondant aux hormones sexuelles de la gestation et ses dérivés artificiels.
Ce sont des composés neutres, peu hydrosolubles et nettement solubles dans
certains solvants organiques [298] [37].

Les molécules possédant une activité progestative sont soit d’origine naturelle,
comme la progestérone (chef de fil), soit d’origine synthétique, dérivées de la
progestérone ou de la 17-hydroxyprogestérone.
Les spécialités disponibles sur le marché tunisien sont à base de :

- Progestérone,
- Medroxyprogestérone,
- Norgestomet,
- Acétate de flugestone.

Indications

Les progestagènes sont indiqués chez les bovins pour la synchronisation de


l’œstrus, une spirale vaginale est administrée chez les vaches et les génisses
cyclées. La spirale peut être placée 35 jours minimum après le vêlage puis
retirée après 7 jours. Une injection de prostaglandines est administrée 24 heures
avant le retrait de la spirale et l’insémination se fait 56 heures après le retrait du
dispositif, ceci varie selon le protocole utilisée. Des spécialités à base d’implants
et d’éponges vaginales ont la même indication avec des protocoles différents
selon la molécule. Chez les carnivores, les indications sont la prévention et la
suppression de l’œstrus. Il est recommandé de pratiquer la suppression de
l’œstrus durant les 2 ou 3 premiers jours des chaleurs ; la prévention de l’œstrus
devant débuter durant l’anœstrus et au plus tard un mois avant la date présumée
des chaleurs. Les anti-progestérones (Aglépristone*) sont indiquées pour
provoquer les avortements chez les carnivores.
*non disponible sur le marché tunisien.

Pharmacodynamie

Les progestagènes n’agissent qu’après une imprégnation par les œstrogènes. Sur
le tractus génital, ils provoquent la prolifération de l’endomètre, inhibition de la
contraction utérine, la mise en place d’un mucus cervical épais et le
développement de la mamelle conjointement avec les œstrogènes, notamment
des acini mais en inhibant la potentialité sécrétoire. En inhibant la libération de
GnRH, les progestagènes empêchent l’ovulation, supprime la contractilité utérine,
en interférant avec l’activité utérotonique des œstrogènes, agit sur la relaxation
utérine en bloquant les récepteurs aux prostaglandines F2alpha et les récepteurs
alpha adrénergiques, ainsi que ceux de l’ocytocine, activent le système du NO
(oxyde nitrique), intervenant dans la relaxation utérine et stimule la prolifération

122
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

de l’endomètre. A forte dose, ils exercent une action anti-androgène provoquant


une azoospermie chez le mâle.

Pharmacocinétique

Les composés naturels administrés par la voie orale sont rapidement absorbés au
niveau des intestins, on observe alors un effet de premier passage majeur au
niveau hépatique avec une destruction à plus de 99%, ce qui empêche leurs
usage thérapeutique par la voie orale [300].
Du fait de leur liposolubilité, la résorption des progestagènes est bonne par la
voie locale, notamment à travers de la peau et les muqueuses.
Administrée par la voie intra-vaginale, la progestérone atteint, via une absorption
progressive par l’utérus, des concentrations élevées dans l’endomètre et le
myométre, autorisant à un bon développement glandulaire, même si les taux
retrouvés dans le sérum sont inférieurs à ceux que l’on peut observer lors
d’administration par voie intra musculaire. Elle permet par ailleurs d’éviter un
premier passage par le foie et par conséquent, de sa meilleure biodisponibilité au
niveau utérin associée à un minimum d’effets secondaires systémiques [74] [69].
L’absorption vaginale de progestérone est augmentée après un épisode
d’imprégnation œstrogénique et est influencée par la formulation de la molécule
utilisée, à savoir des comprimés, des suppositoires, des crèmes, des solutions
huileuses ou du gel polycarbophile. La distribution des progestagènes est
homogène en raison de leur caractère neutre. La progestérone libérée dans le
sang circulant se retrouve sous deux formes : une forme libre et une forme liée
aux protéines [103].
La forme libre est la seule active. Du fait de sa nature lipidique, elle a une
solubilité réduite dans le plasma sanguin et ne représente qu’environ 5 à 10% de
l’hormone circulante. La forme liée, inactive, représente l’essentiel de l’hormone
circulante (environ 90 à 95%). Le transport sanguin se fait sous forme liée à une
protéine de transport (Cortisol Binding Globuline (CBG) ou Transcortine). Cela lui
confère une bonne stabilité et permet ainsi un délai entre le moment du
prélèvement et le dosage, lors d’échantillonnage [198].

Les progestagènes, comme toutes les hormones stéroïdes, sont catabolisées


principalement dans le foie par des réactions d’hydroxylation au niveau des
noyaux et des chaînes latérales, ainsi que des réductions.
Les catabolites sont ensuite sulfo-conjugués, ou surtout glyco-conjugués (à
95%). Ils deviennent alors inactifs et hydrosolubles, ce qui permet leur
élimination soit dans les urines (90%) soit dans les fèces (10%) par
l’intermédiaire de la bile.

Contre-indications

Les progestagènes sont déconseillées dans certains états pathologiques et


physiologiques comme le diabète sucré, les tumeurs hormono-dépendantes et les
infections de l’appareil reproducteur.

Effets indésirables

Les effets indésirables des progestagènes sont liés à leurs effets sur le cortex
surrénalien, le pancréas, l’utérus et le métabolisme. Ainsi, ils peuvent provoquer
de la prise de poids, une intolérance au glucose, du diabète sucré et de l’hyper-
adrénocorticisme (syndrome de Cushing). Vu l’effet prédisposant de ces

123
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

molécules aux infections utérines et aux pathologies tumorales, notamment au


niveau mammaire, l’administration répétée et à long terme, comme celle mise en
place dans la prévention de l’œstrus chez les petits animaux, doit se faire avec la
prudence requise. Lors d’utilisation continue, des cas de gynécomastie, de
tumeur mammaire et d’apparition de sécrétions lactées ont été décrits.

Interactions

L’usage simultané de progestagènes avec des glucocorticoïdes peut aggraver la


suppression adrénocorticale et le diabète sucré.

Spécialités disponibles en Tunisie


 Progestagènes

Tableau CIII
Spécialités vétérinaires contenant des progestagènes.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT

CHRONO- Eponges
OV FLUGESTONE Sac 25 INTERVET 121,396
GEST CR Vaginales

CRESTAR NORGESTO-
BV Implant Bte. 25 INTERVET 487,585
SO MET

Système CEVA
PRID Delta PROGES- Sachet 10
BV diffusion SANTE 192,144
1,55 g TERONE diffuseurs
vaginale ANIMALE

MEDROXY-
SUPPRES- VETOQUI-
CN, CT PROGESTERO Susp. inj. Fl. 5ml 11,638
TRAL NOL
NE

SYNCRO- CEVA
Eponges
PART OV FLUGESTONE Sac. 25 SANTE 87,886
Vaginales
30mg ANIMALE

2. Hormones gonadotropes et facteurs de contrôle

Les hormones gonadotropes et leurs facteurs de contrôle comprennent les


hormones gonadotropes hypophysaires et leurs équivalents, le GnRH
hypothalamique et ses analogues, enfin les inhibiteurs de la prolactine.

Les hormones hypophysaires et hypothalamiques sont des composés


hydrosolubles à demi-vie plasmatique brève possédant une structure peptidique
pour les hormones hypothalamiques et protéique pour les hormones
hypophysaires et leurs équivalents. Les « antiprolactine » ont des structures
aromatiques qui interagissent avec les récepteurs de la dopamine ou de la
sérotonine.
Les gonadotrophines sont les équivalents des hormones FSH (hormone folliculo-
stimulante) et LH (hormone lutéinique) et comprennent la gonadotrophine

124
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

sérique eCG (PMSG) extraite du sérum de la jument gravide, à activité mixte


FSH, LH et la gonadotrophine chorionique hCG extraite de l’urine de femme
enceinte, à activité LH.
Les gonadolibérines sont les analogues de la GnRH obtenues par synthèse et
comprennent la gonadoréline et la buséréline.
Les « antiprolactine » sont des dérivés des alcaloïdes de l’ergot de seigle et
comprennent la cabergoline, métergoline et bromocryptine.

4 principes actifs sont disponibles sur le marché tunisien avec plusieurs


spécialités :

- Gonadotrophine chorionique ou hCG,


- Gonadotrophine sérique ou eCG,
- Gonadoréline,
- Buséréline.

Indications

Chez les équidés l’hCG est indiquée pour la stimulation de la croissance


folliculaire et de l’ovulation. L’administration des analogues de GnRH donne de
moins bons résultats que l’hCG pour cette indication. Chez les bovins,
l’administration d’hCG et d’analogues de GnRH est indiquée pour le traitement
des follicules ovariens kystiques, l’induction de l’ovulation et la stimulation de la
croissance folliculaire et de l’ovulation.

L’eCG est indiquée pour l’induction d’une superovulation. Dans le cadre des
transplantations d’embryons, l’eCG stimule le développement folliculaire. Si ce
produit est administré au bon moment, l’ovulation de plusieurs follicules est
possible. Si l’animal ainsi traité est inséminé, il est possible de récupérer les
embryons après 7 jours [343].

Chez la brebis et chez la chèvre, l’hCG peut être utilisé pendant l’œstrus pour
obtenir une ovulation, mais l’efficacité n’est pas clairement établie.
L’administration d’eCG est utilisée pour induire l’œstrus chez les brebis et les
chèvres en anœstrus. Il est possible qu’aussitôt après la stimulation de l’activité
folliculaire ovarienne, l’animal entre en œstrus. Les résultats obtenus avec cette
thérapeutique demandent encore à être confirmés.
Chez les carnivores, l’hCG est indiquée pour l’induction de l’ovulation lors de
nymphomanie d’origine ovarienne. Cette indication est particulièrement évidente
chez la chatte et la furette, deux espèces à ovulation provoquée.

L’hCG est aussi indiqué pour la détection de la présence d’un ovaire rémanent ou
d’un testicule intra-abdominal. L’injection d’hCG peut permettre la mise en
évidence de la persistance ou de la présence d’une gonade intra-abdominale,
après une épreuve dynamique au cours de laquelle les taux d’œstrogène ou de
testostérone sont mesurés. Les résultats de ce test dynamique doivent être
interprétés avec prudence.

L’eCG est indiquée chez les carnivores lors de puberté retardée au-delà de 2 ans
et anœstrus prolongé correspondant à un intervalle de plus de deux cycles
normaux sans chaleurs. Elle permet d’induire les chaleurs chez la chienne. Le
recours à l’association d’une faible dose d’œstrogènes qui était auparavant

125
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

recommandé n’est plus admissible actuellement vu les risques liés à l’utilisation


de ces hormones chez la chienne. Chez le chat, l’administration d’une dose
d’eCG est effective à cet égard.

Pharmacodynamie

Les gonadotrophines (hCG et eCG) par leur effet sur LH et FSH, ont une
incidence directe sur l’ovaire stimulent la folliculogénèse et la sécrétion de
progestérone et induisent l’ovulation. L’eCG a un effet FSH de 3 à 5 fois
supérieur à l’effet LH alors que l’hCG, extraite des urines de femmes enceintes, a
principalement un effet LH [342].

La gonadoréline et la buséréline miment l’activité de la GnRH et stimulent la


synthèse et la libération des gonadotrophines hypophysaires.

Pharmacocinétique

Les GnRH, synthétiques ou naturelles, sont caractérisées par une demi-vie très
courte. Leur activité se manifeste rapidement. Les concentrations plasmatiques
maximales de LH et de FSH sont atteintes respectivement 0.5 h et 2 h après une
injection intraveineuse et intramusculaire. Les demi-vies de la FSH et de la LH
sont un peu plus longues. Ces hormones sont principalement décomposées dans
le foie puis éliminées par les reins. En général, après l’administration des
gonadotrophines par la voie intramusculaire ou intraveineuse, elles sont
rapidement absorbées. Leur biodisponibilité est élevée.

La demi-vie d'élimination de l'hCG est d'environ 10 heures pour les bovins, l’eCG
possède une demi-vie plus longue [77].

Contre-indications

Il est conseillé de ne pas administrer d’analogues de GnRH chez les bovins chez
lesquels le risque de contamination bactérienne de l’utérus est élevé, en
particulier pendant les 14 à 18 jours suivant la mise bas. L’ovulation suivie de la
formation du corps jaune et de la production de progestagènes stimule la
croissance bactérienne dans l’utérus et peut induire une endométrite sévère.

Effets indésirables

L’effet indésirable potentiel, lors de l’administration intraveineuse ou


intramusculaire de gonadotrophines, est une réaction allergique qui doit être
traitée avec de l’adrénaline et des corticoïdes.

Les gonadotrophines peuvent augmenter le nombre d’ovulations se compliquant


parfois de kystes ovariens. Le respect des posologies recommandées est capital
pour obtenir les effets souhaités et éviter les conséquences indésirables. Il est
cependant important de noter que dans plusieurs espèces, les doses utilisées
sont tout simplement empiriques et qu’une prudence extrême paraît nécessaire
quant à leur emploi. Des traitements répétés à base de gonadotrophine (hCG,
eCG) provoquent réactions immunitaires et la formation d’anticorps anti-hCG et
anti-eCG chez les mammifères, ce qui diminue fortement l’efficacité de cette
molécule lors de sa prochaine administration [342].

126
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Il est déconseillé d’administrer ces molécules lors de la gestation.

Précautions particulières

L’utilisation répétée et abusive de ces hormones peut induire une immunisation


contre les gonadotrophines exogènes mais aussi, indirectement, par réaction
croisée, contre les gonadotrophines endogènes. Cette réaction peut aboutir à
une réduction de l’efficacité des traitements ultérieurs et même à de l’infertilité.
L’utilisation répétée de ces molécules se fera donc avec prudence.
L’administration de gonadolibérines, du fait de leur faible poids moléculaire et de
leur structure proche du GnRH endogène, ne présente pas ce même inconvénient
et sera donc préférée lorsque la prudence s’impose ou que de nombreuses
injections sont envisagées. Cependant, une désensibilisation des récepteurs
hypophysaires et une inhibition subséquente de la réponse à la GnRH peut
s’observer suite à l’administration fréquente et rapprochée (quelques heures) de
cette hormone.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Gonadotrophine chorionique hCG

Tableau CIV
Spécialités vétérinaires contenant de l’hCG.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
CHORULON
OV, CP, Sol. inj. Bte. 5 Fl. INTERVET 102,528
5000
CN, CT, PC
BV, CV,
CHORULON
OV, CP, Sol. inj. Bte. 5 Fl. INTERVET 46,038
1500
CN, CT, PC

 Gonadotrophine sérique eCG

Tableau CV
Spécialités vétérinaires contenant de l’eCG.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
FOLLIGON OV, CP, Pdre. inj. Bte. 5 INTERVET 85,006
CN, CT, PC
SYNCRO-PART CEVA SANTE
OV Pdre. inj. Bte. 5 49,958
PMSG ANIMALE

SYNCRO-PART
CEVA SANTE
PMSG BOVINS- BV, OV Lyoph. inj. Bte. 1 61,487
ANIMALE
OVINS 6000UI

127
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Gonadoréline

Tableau CVI
Spécialités vétérinaires contenant de la gonadoréline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
CYSTORELINE Bte. 10 Fl. CEVA SANTE
BV, LP Sol. inj. 149,871
100µg de 2ml ANIMALE

FERTAGYL BV, LP Sol. inj. Fl. 5ml INTERVET 20,484

GONASYL BV Susp. inj. Fl. 20ml SYVA SA 31,358

 Buséréline

Tableau CVII
Spécialités vétérinaires contenant de la buséréline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Fl. 10ml 34,325
RECEPTAL BV, CV, LP Sol. inj. INTERVET
Bte. 5 Fl. 171,624

3. Prostaglandines et analogues

Les prostaglandines sont des dérivés d’acides gras monocarboxyliques à 20


atomes de carbone. Des prostaglandines naturelles et synthétiques sont
disponibles. La seule prostaglandine utilisée en thérapeutique de reproduction est
la prostaglandine F2alpha (PGF2alpha), encore appelé dinoprost ainsi que ses
analogues.

- PGF2alpha naturelle : Dinoprost,


- Analogues synthétiques : Cloprosténol et Etiprostan.

Trois principes actifs sont disponibles sur le marché tunisien : Dinoprost,


cloprosténol et etiprostan.

Indications

Les prostaglandines présentent une thérapeutique efficace des états liés à la


persistance du corps jaune et un moyen de déclenchement de la parturition [15].
Elles sont indiquées pour le traitement des anœstrus avec persistance du corps
jaune et kyste lutéinique, rétention placentaire, métrites post-partum et lors de
pyomètre. Elles sont aussi indiquées pour de le déclenchement de la mise bas
chez la vache, maitrise des cycles sexuels et synchronisation des chaleurs et pour
l’interruption de la gestation chez la chienne.

128
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Les PGF2alpha possèdent une activité lutéolytique par inhibition de la


stéroïdogénèse et par vasoconstriction. Elles sont douées d’une activité
utérokinétique forte en stimulant les fibres musculaires lisses, notamment
myométriales et en relâchant le col utérin. Cette activité est prolongée dans le
temps et persiste sur un utérus non imprégné par les œstrogènes [63] [129].

Pharmacocinétique

Les PG après résorption sont rapidement métabolisées au niveau des poumons,


du foie, des reins et d’autres organes. Elles sont principalement excrétées par
voie rénale. Les demi-vies sont de quelques minutes pour les composés naturels
(dinoprost) et un peu plus longues pour les analogues artificiels car ils sont moins
sensibles aux dégradations enzymatiques [130].

Contre-indications

Une gestation souhaitée est une contre indication ainsi qu’une administration
intraveineuse, administration : à des animaux plus âgés, à des animaux souffrant
de maladies cardio-vasculaires, gastro-intestinales ou respiratoires.

Effets indésirables

Les effets indésirables, qui sont habituellement moins prononcés avec les dérivés
synthétiques, sont parfois graves, vasoconstriction et tachycardie, état de choc,
polypnée et bronchoconstrictions. Des troubles digestifs sont observés : diarrhée,
vomissements et ptyalisme.

Précautions particulières/Risques pour l’homme

L’administration de ces composés par des personnes asthmatiques ou ayant des


difficultés respiratoires, ou par des vétérinaires femmes enceintes ou désireuses
de le devenir, doit se faire avec la plus grande prudence. La possibilité d’une
résorption transcutanée ne doit pas être écartée.

Spécialités disponibles en Tunisie


 Dinoprost

Tableau CVIII
Spécialités vétérinaires contenant du dinoprost.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
ENZAPROST CEVA SANTE
BV Sol. inj Fl. 30ml 32,279
T ANIMALE

129
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Cloprosténol

Tableau CIX
Spécialités vétérinaires contenant du cloprosténol.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

ESTRUMATE BV Sol. inj. Fl. 10ml INTERVET 27,362

 Etiprostan

Tableau CX
Spécialités vétérinaires contenant de l’etiprostan.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

PROSTAVET BV Sol. inj. Fl. 2ml VIRBAC 6,509

4. Utérotoniques

Les utérotoniques regroupent des substances actives dont le mécanisme d’action


commun est la stimulation directe des fibres musculaires du myomètre, d’où leur
action utérotonique puissante. Ils sont représentés par l’ocytocine ; qui possède
une activité supplémentaire sur l’éjection lactée et l’érgométrine, souvent
associée à la sérotonine.

4.1. Ocytocine

L’ocytocine est un nonapeptide constitué d’acides aminés de série L. Il s’agit


d’une substance hydrosoluble et les produits commercialisés sont des composés
synthétiques.

Indications

L’indication de l’ocytocine repose sur ses effets sur la stimulation de la


parturition, l’expulsion du placenta et l’éjection lactée.
Chez les chevaux, elle est indiquée pour l’expulsion de l’arrière-faix et le
traitement de l’endométrite chronique ainsi que l’endométrite provoquée par un
accouplement ou une insémination.

Chez les ruminants, l’ocytocine est indiquée pour la rétention placentaire,


l’inhibition de l’atonie utérine, comme celle induite par des tocolytiques en phase
post-chirurgicale de l’hystérotomie, pour la stimulation de l’élimination du lait en
cas de mammites chez la femelle allaitante et pour favoriser l’involution utérine
post-partum. Chez les carnivores, les indications pour l’utilisation de l’ocytocine
sont semblables à celles citées chez les grandes espèces à savoir: l’inertie utérine
primaire ou secondaire, le traitement adjuvant d’un retard à l’involution utérine,

130
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

des pertes hémorragiques post-partum, etc. Néanmoins, il faut insister sur


l’identification de la cause de l’atonie ou des pertes de sang avant toute
administration. L’injection en cas d’atonie provoquée par une dystocie par
malposition peut induire une rupture utérine. En phase post-partum, l’efficacité
de l’ocytocine se maintient pendant une période maximale de 2 à 3 jours après le
part. Il faut toujours veiller à utiliser de faibles doses d’ocytocine, un surdosage
pouvant induire une atonie par désensibilisation des récepteurs.

Pharmacodynamie

En augmentant la perméabilité des myofibrilles musculaires utérines au sodium,


l’ocytocine stimule la contraction utérine préalablement sensibilisée par les
œstrogènes. Le même effet est aussi observé sur les cellules myoépithéliales des
acini mammaires en permettant l’éjection du lait sans effet propre sur sa
synthèse. L’ocytocine possède une légère action vasodilatatrice et antidiurétique,
ce qui peut être considérable lors du traitement de sujets présentant des troubles
cardiaques et rénaux [274].

Pharmacocinétique

L’effet pharmacologique de l’ocytocine se manifeste immédiatement après une


administration intraveineuse, ou bien 2 à 3 minutes après une administration
intramusculaire. Chez les carnivores et les équidés, l’effet se manifeste 15 à 20
minutes après une injection parentérale. Diffusée dans le milieu extérieur,
l’ocytocine est rapidement métabolisée dans le foie sous l’action de l’ocytocinase.
Seul un petit pourcentage d’ocytocine non métabolisée est excrété par voie
rénale.

Contre-indications

Le recours à l’ocytocine lors de dystocie nécessite de prendre des précautions.


Ainsi, elle est tout-à-fait contre-indiquée lors de fermeture du col (une rupture
utérine pourrait s’ensuivre). Il faut éviter de répéter les injections, car elles sont
susceptibles d’induire une tétanisation de l’utérus et la mort fœtale.

Effets indésirables

En cas de surdosage ou lorsque les délais ne sont pas respectés lors


d’administrations multiples, des contractions utérines exagérées, mais pouvant
être contrôlées par les agonistes β2-adrénergiques, peuvent se produire. Une
atonie secondaire peut aussi survenir. En outre, de l’hypertension et des
aggravations d’insuffisances cardiaques ont parfois été observées.

Interactions

L’usage simultané avec des sympathicomimétiques peut engendrer de


l’hypertension.

131
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Précautions particulières

En cas d’usage pré-partum, on vérifiera d’abord que la relaxation du col utérin


soit complète, et la position fœtale normale. L’hypocalcémie ou l’hypoglycémie
doivent être corrigées avant l’administration d’ocytocine.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Ocytocine

Tableau CXI
Spécialités vétérinaires contenant de l’ocytocine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
BIOCYTOCINE OV, CP, Sol. inj. Fl. 50ml BIOVE 8,915
CN, CT, PC

4.2. Ergométrine-sérotonine

L’érgométrine est l’alcaloïde de l’ergot de seigle. Elle est secrétée par un


champignon : Claviceps purpurea. Elle est associée à la sérotonine sous forme de
double sulfate de créatinine monohydraté. Une seule spécialité est disponible sur
le marché tunisien.

Indications

L’érgométrine est indiquée chez la jument, vache, brebis et chèvre pour la


prévention et le traitement des complications post-partum et des avortements.
Elle est indiquée lors d’hypotonie utérine, subinvolution utérine, rétention
placentaire, œdèmes mammaires de pré-lactation avec ou sans manifestation de
transvasation sanguine, hémolactation et hémorragies capillaires de la sphère
uro-génitale.

Pharmacodynamie

L’érgométrine agit directement par stimulation des fibres lisses du myométre. Elle
a une action utérotonique puissante et d’installation rapide. Les contractions
utérines apparaissent dès l’administration du produit.

La sérotonine agit directement sur les muscles lisses des parois vasculaires, elle
est vasoconstrictrice ou vasodilatatrice. Les vaisseaux sanguins placentaires,
utérins et ombilicaux réagissent particulièrement par vasoconstriction à l’injection
de sérotonine.

Pharmacocinétique

L’érgométrine est métabolisée et excrétée en un court laps de temps. Le dérivé


méthylé, la méthylergométrine possède des propriétés pharmacodynamiques

132
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

semblables à celles de l’érgométrine. Elle disparait rapidement du compartiment


sanguin, et est principalement excrétée par filtration glomérulaire. Après injection
de sérotonine à l’animal, ce principe actif est rapidement désaminé et excrété.
L’élimination de la sérotonine exogène suit les voies métaboliques normalement
présentes dans l’organisme pour la sérotonine endogène. L’élimination se fait par
voie urinaire.

Effets indésirables

Dans les heures qui suivent l'injection et du fait de l'action ocytocique, le sujet
peut présenter quelques manifestations de coliques.

Précautions particulières

Les femmes enceintes, post-partum ou allaitantes ne doivent pas administrer le


produit aux animaux afin d'éviter toute injection accidentelle. L'injection
accidentelle chez la femme enceinte peut provoquer des contractions utérines.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Ergométrine et sérotonine

Tableau CXII
Spécialités vétérinaires contenant de l’érgométrine et la sérotonine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV, Bte. 10 Fl.
SERGOTONINE Sol. inj. MERIAL 77,741
OV, CP, PC 20ml

5. Mélatonine

La mélatonine est une substance naturellement présente dans l’organisme de


tous les mammifères et presque tous les vertébrés. Elle est synthétisée,
principalement par la glande pinéale, à partir du tryptophane et de la sérotonine,
sous l’effet d’enzymes dont l’activité est commandée par la perception jour/nuit.
Elle est soluble dans l’alcool et insoluble en milieux aqueux [195].

Indications

La mélatonine est indiqué chez les brebis et les agnelles pour la mise au point de
traitements de désaisonnement et le déclenchement de l’activité sexuelle en
avance de saison (1,5 mois maximum par rapport à la date normale de
reproduction sans traitement). La régularité et la durée du traitement par la
mélatonine sont des critères à respecter pour le déclenchement précoce de
l’activité sexuelle, ainsi chez la brebis conduite en lutte naturelle, un implant
sous-cutané de mélatonine (Mélovine®) est inséré de 30 à 40 jours avant
l’introduction des béliers [72].

133
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La durée optimale pour un traitement sous forme d’implants sous-cutanés est


située aux alentours de 70 jours. L’implant (Mélovine®) permet le largage
progressif de la mélatonine pendant 60 à 90 jours [205].

Chez le bélier, l’utilisation de la mélatonine augmente l’activité sexuelle pendant


la saison de l’anœstrus.

Pharmacodynamie

La mélatonine physiologique est synthétisée et secrétée uniquement pendant la


période nocturne, par la glande pinéale, elle présente des concentrations dans le
sang périphérique multipliées au moins par 50 à l’occasion du passage
lumière/obscurité. C’est grâce à la durée de cette sécrétion que les brebis sont
capables de mesurer la durée de la nuit, et donc celle du jour. L’augmentation de
la concentration sanguine en mélatonine provoque une stimulation de la
libération pulsatile de LH et donc une reprise de l’activité sexuelle [71].

La mélatonine présente dans l’implant mime les jours courts et par l’intermédiaire
de sa durée de sécrétion, contrôle les variations de l’activité sexuelle au cours
des saisons et déclenche l’activité sexuelle vers la fin du traitement.

Pharmacocinétique

La mélatonine est métabolisée par le foie. Des dérivés sulfo-conjugués et


glucuronoconjugués sont le résultat de ce métabolisme.

L’élimination urinaire se fait ensuite à 60% sous la forme de dérivés sulfo-


conjugués et de 10 à 30% sous forme de dérivés glucuronoconjugués. Dans
l’urine, ainsi que dans le lait, on peut déceler des traces de mélatonine [73].

Spécialités disponibles en Tunisie

 mélatonine

Tableau CXIII
Spécialités vétérinaires contenant de la mélatonine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Bte. 2
CEVA SANTE
MELOVINE OV Implant Plaquettes 480,36
ANIMALE
de 25

134
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

VI. MEDICAMENTS DES FONCTIONS DIGESTIVES

Les principales classes thérapeutiques utilisées dans le traitement des troubles


digestifs comprennent : les antiémétiques, utiles pour stopper les vomissements
lors d’affections digestives (gastrite, gastro-entérite, obstruction, occlusion), les
antispasmodiques, les anti-ulcères, qui incluent modificateurs du milieu
gastrique, les anti-diarrhéiques, parasympatholytiques et morphinomimétiques
qui diminuent le transit, les excitants des réservoirs gastriques, les pansements
intestinaux, les purgatifs et laxatifs, qui facilitent la défécation.

L’usage hors AMM de médicaments humains en thérapeutique digestive


vétérinaire s’avère parfois obligatoire pour diverses affections de l’appareil
digestif, surtout chez les carnivores. Seuls les antispasmodiques et les excitants
de la motricité des réservoirs gastriques possèdent une AMM vétérinaire sur le
marché tunisien.

Parmi ces usages hors AMM, on note habituellement en médecine canine et


féline, l’utilisation des :

- Inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) pour le traitement des


œsophagites sévères, gastrites érosives et les ulcères gastroduodénaux
avec l’utlisation de l’oméprazole disponible dans diverses spécialités
humaines, à la dose de 0,7 à 2 mg.kg-1.j pendant 4 à 8 semaines [132],
- Antiacides pour le traitement des ulcères (sels d'aluminium, de magnésium
et de calcium, utilisés soit seul, soit en combinaison avec les autres
antiacides, ou divers protecteurs, adsorbants et astringents), à la dose de
0,5 à 1 ml.kg-1 4 à 6 fois par jour [177] [178] [231],
- Antiémétiques pour le traitement symptomatiquement des vomissements
(chlorpromazine avec 0,5 mg.kg-1 Per os chez le chien et 0,125 mg.kg-1
chez le chat, métoclopramide avec 0.2 à 0.4 mg.kg-1 Per os) [154] [43],
- Laxatifs lors de constipation (huile de paraffine, lactulose avec 0,5 ml.kg-1
toutes les 8 à 12 heures),
- Anti-diarrhéique lors de diarrhées (lopéramide avec 0,1 à 0,2 mg.kg-1).

1. Antispasmodiques (spasmolytiques)

Les antispasmodiques sont des médicaments qui permettent de lutter contre


les spasmes musculaires. Ce sont des inhibiteurs du péristaltisme.
Il existe deux types de médicaments spasmolytiques : les spasmolytiques
musculotropes (métamizole), qui agissent directement sur les fibres musculaires
lisses en induisant un effet de relâchement très marqué et les spasmolytiques
neurotropes, anti-cholinergiques anti-muscariniques (prifinium), qui diminuent
globalement toutes les activités digestives, tant les sécrétions que la motricité
des fibres musculaires par blocage des effets de l’acétylcholine dans les synapses
parasympathiques.

1.1 Métamizole

Le métamizole (noramidopyrine ou dipyrone) appartient au groupe des AINS et


possède une activité antipyrétique et analgésique, son action anti-inflammatoire
ne se manifestant qu’à des posologies élevées. Contrairement à la plupart des
AINS, le métamizole possède également une activité spasmolytique. Il est

135
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

indiqué pour la réduction des douleurs d'origine viscérale en particulier celles


associées à des spasmes. Voir IV.1.2.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Métamizole

Tableau CXIV
Spécialités vétérinaires contenant du métamizole.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
CALMAGINE CN, CT, Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 11.282
PC

1.2 Prifinium

Le bromure de prifinium est un ammonium quaternaire à action anti-


cholinergique [112].

Indications

Le bromure de prifinium est indiqué pour le traitement symptomatique des


affections spasmodiques digestives, notamment lors de diarrhée, douleurs
spastiques, gastrite, météorisme et obstruction intestinale.

Pharmacodynamie

Le bromure de prifinium est un anti-cholinergique spécifique des récepteurs


muscariniques du tube digestif. Il inhibe les potentiels d'action du tube digestif et
exerce une action anti-sécrétoire, l'hypersécrétion digestive étant sous la
dépendance vagale.

Pharmacocinétique

Le bromure de prifinium se distribue préférentiellement au niveau du tractus


digestif et est éliminé essentiellement par la voie biliaire et dans les sécrétions
digestives [264].

Contre-indications

Le glaucome, l’hypertrophie de la prostate (risque de rétention urinaire),


l’arythmie tachycarde, la constipation suite à une atonie intestinale, la sténose
pylorique et le rétrécissement mécanique du tractus gastro-intestinal sont des
contre indications ainsi que les insuffisances rénales ou hépatiques.

136
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

Les effets indésirables sont plus au moins faibles et se traduisent par une
sécheresse des muqueuses et la possibilité d’une mydriase.

En cas de surdosage, un risque de dépression respiratoire et d'arythmie peuvent


être observé. Dans ce cas, il est recommandé de mettre en œuvre une assistance
respiratoire et d'injecter de l'ésérine, de la pilocarpine ou de la néostigmine.

Interactions

Le prifinium est un antagoniste des pro-kinétiques (cisapride, métoclopramide,


opioïdes), cependant il possède un effet synergique avec les autres
anticholinergiques, les antihistaminiques anti-H1, les phénothiaziniques.
.
Spécialités disponibles en Tunisie

 Prifinium

Tableau CXV
Spécialités vétérinaires contenant du prifinium.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

PRIFINIAL CT, CN Sol. inj. Fl. 50ml VETOQUINOL 12,033

PRIFINIAL
COMPRIMES CT, CN Comp. Bte. 20 VETOQUINOL 7,497
7mg
PRIFINIAL
COMPRIMES CN Comp. Bte. 8 VETOQUINOL 8,129
70mg

2. Excitants de la motricité des réservoirs gastriques

2.1 Strychnine

La strychnine est un alcaloïde polycyclique toxique extrait de la graine du


vomiquier Strychnos nux-vomica.

En thérapeutique vétérinaire, la strychnine est utilisée à faible dose et sous forme


de sulfate ou de nitrate.

Indications

La strychnine est indiquée chez les ruminants pour le traitement palliatif de


l’hypotonie et l’atonie ruminale.

137
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

La strychnine est un puissant antagoniste des récepteurs à la glycine. Elle se lie


aux récepteurs de manière directe, sélective et réversible.
Elle bloque le récepteur post-synaptique du neurotransmetteur inhibiteur
(glycine) dans la moelle épinière et les motoneurones. A forte dose elle inhibe les
récepteurs GABA.

Elle ne possède pas d’action spécifique sur le tractus digestif mais la posologie
mise dans les spécialités vétérinaires fait que l’hyperexcitabilité ne devient pas
généralisée [253].

Pharmacocinétique

La strychnine est rapidement et complètement absorbée par la voie orale. La


distribution est rapide. Elle subit des oxydations au niveau du foie et l’élimination
se fait essentiellement par la voie biliaire.

Effets indésirables

Les effets indésirables apparaissent souvent lors de surdosage sous forme de


convulsions, une hyperexcitabilité après 20 à 30 minutes de l’ingestion [120]. Le
diazépam est un antidote de la strychnine.

Interactions

Une chélation est possible entre la strychnine et le fer. Il existe une interaction
entre la strychnine et le fer libre, il se produit une chélation entre ces deux
produits.

Il a été démontré que chez le rat, l'avermectine inhibe la liaison entre la


strychnine et son récepteur à la glycine [148] [315].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Strychnine

Tableau CXVI
Spécialités vétérinaires contenant de la strychnine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

RUMACTYL BV Sol. or. Fl. 250ml MEDIVET 3.840

138
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

VII. MEDICAMENTS AGISSANT SUR LE METABOLISME

1. Vitamines

Si le régime alimentaire de l’animal sain est parfaitement respecté, une


complémentation vitaminique n'est pas nécessaire. Elle pourrait cependant l'être
chez des animaux présentant certaines maladies, ou si les constituants de la
ration ne sont pas assez variés ou de bonne qualité [59]. L’administration de
vitamines ne devrait jamais être effectuée de manière systématique en raison
des troubles fonctionnels que peut provoquer l’excès d’apport. Leur
administration devrait toujours être réalisée dans un but thérapeutique bien
précis, considérant les besoins journaliers et les apports alimentaires.
De la faiblesse, de l’anorexie sont communément observées en cas de déficit en
vitamines liposolubles. Plus spécifiquement pour la vitamine A on observe des
ataxies et des problèmes oculaires, pour la vitamine D une ostéopénie et pour la
vitamine E des dégénérescences musculaires et des problèmes de reproduction.
Dans la majorité des cas, un déficit en vitamine hydrosoluble provoque une perte
de poids et une anorexie. Des symptômes neurologiques sont observables lors de
déficit en thiamine, riboflavine ou pyridoxine ou des symptômes digestifs
(diarrhée, gastrites, entérites) lors de déficits en acide pantothénique ou niacine.
La biotine ainsi que la riboflavine lorsqu'ils sont apportés de façon insuffisante
sont à l'origine de symptômes cutanés. Un déficit en choline favorise une
accumulation importante de lipides dans le foie.

1.1. Vitamine A

Sous le nom de « vitamine A », on rassemble plusieurs molécules liposolubles


(rétinol, rétinal 3- déshydrorétinol, 3- déshydrorétinal et provitamines A) dont les
formes commerciales les plus utilisées sont obtenues par synthèse.
Plusieurs rôles sont attribués à cette vitamine : adaptation à l’obscurité (La
vitamine A est indispensable à la synthèse du pourpre rétinien ou rhodopsine,
pigment photosensible des cellules en bâtonnets de la choroïde qui participe à la
vision crépusculaire), synthèse des protéines et de certaines hormones de
reproduction, régulation de la croissance des cellules épidermiques, ainsi que la
production de sébum. Elle agit en synergie avec le zinc et les acides aminés
soufrés [189]. Les carences en vitamine A peuvent causer des pathologies
oculaires tels qu’une diminution de la vision crépusculaire, opacification de la
cornée et sécheresse conjonctivale, un dessèchement de la peau, une atrophie
des glandes sébacées, des anomalies de la reproduction ainsi qu’une plus grande
sensibilité aux infections et aux complications pulmonaires. L’excès en vitamine A
est également néfaste à l’organisme pouvant provoquer des troubles articulaires
et des problèmes de reproduction [113].

1.2. Vitamines du groupe B

Les vitamines traditionnellement classées dans le groupe B interviennent dans


différents processus métaboliques. Ces vitamines sont essentielles au régime
alimentaire des animaux. Les ruminants font exception à la règle, leur flore
ruminale fonctionnant comme source de vitamine B. Néanmoins, une
hypovitaminose B1 secondaire peut être induite par la prolifération de la flore
productrice de thiaminase en cas d’acidification du rumen ou encore par
l’ingestion simultanée d’un taux élevé de thiaminase.

139
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La vitamine B1 est particulièrement indiquée dans le traitement du saturnisme


animal. Les déficits en vitamine B1 ou thiamine sont à l'origine de cardiopathies,
ainsi les régimes pour chiens "cardiaques" sont enrichis en ces vitamines.
Le déficit en vitamines du groupe B, qui se manifeste généralement sous forme
de troubles nerveux (la nécrose du cortex cérébral chez les petits ruminants…) et
d’affections cutanées, apparaît rarement lorsque l’alimentation est bien
équilibrée. Les besoins en vitamine B6 sont augmentés dans un régime
alimentaire riche en protéines. La vitamine B9 ou acide folique a un effet
bénéfique sur la reproduction. L’utilisation de préparations associant différentes
vitamines semble peu adéquate, même si le risque d’hypervitaminose est
relativement faible pour ces vitamines hydrosolubles. L'utilisation de furosémide
accroit la perte urinaire de ces vitamines.

1.3. Vitamine C

L'acide ascorbique ou vitamine C, est un antioxydant hydrosoluble intracellulaire.


Il protège de l'oxydation les vitamines A, D et E et participe aux réactions
d'oxydoréduction cellulaire comme vecteur d'hydrogène, participant aux défenses
de l'organisme contre divers agents infectieux.

L’acide ascorbique est indiqué pour le traitement des carences en vitamine C et


le traitement d'appoint des asthénies, notamment lors d'épisodes infectieux et de
stress. Il joue un rôle dans de nombreux systèmes physiologiques : action au
niveau du tissu conjonctif, sur les glandes endocrines, sur l'hématopoïèse, sur les
enzymes du cycle de Krebs et sur le métabolisme du fer en augmentant
l'absorption du fer et sa captation par les hématies. Par ses actions sur ces voies
métaboliques, la vitamine C joue un rôle favorable dans les processus de
croissance. L'acide ascorbique possède également des propriétés détoxifiantes lui
conférant un rôle protecteur en cas d'intoxication. Il est indiqué dans le
traitement de l’intoxication du chat par le paracétamol (30-40 mg.kg-1 PO ou IV
toutes les 6 à 8h).

1.4. Vitamine E

La vitamine E est un antioxydant lié aux membranes et protégeant de la majorité


des étapes de la peroxydation membranaire. Elle est indiquée pour prévenir ou
traiter de nombreuses maladies induites par le stress oxydatif cellulaire (effort
sportif), celles liées au vieillissement de l’organisme, les maladies cardio-
vasculaires, les cataractes, les affections neurologiques dégénératives ainsi pour
la protection du foie contre les métaux lourds, les acides biliaires et certains
médicaments [318].

1.5. Vitamine K

Les vitamines K forment un groupe de vitamines liposolubles, intervenant


essentiellement dans la coagulation sanguine (vitamine K1) mais aussi dans
le métabolisme des os (vitamine K2) et d'autres tissus. La vitamine K1 est
indiquée dans le traitement des troubles hémorragiques, notamment dans
l’intoxication par les rodenticides anticoagulants chez le chien [27].
La ménadione ou vitamine K3, est une vitamine inactive sous sa forme initiale,
elle necessite une activation en vitamine K1 par la microflore du tube digestif.

140
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.6. Association vitamine A + vitamine D3 + vitamine E

La vitamine D est une hormone liposoluble, qui intervient dans l'absorption


du calcium et du phosphore par les intestins, ainsi que dans leur réabsorption par
les reins. Elle existe sous 2 formes actives : vitamine D2 isolée à partir de l'ergot
de seigle et vitamine D3, isolée initialement à partir d'huile de poisson, dérivée du
7 déhydrocholestérol et 30 fois plus active que la vitamine D2 chez la volaille
[244]. L’excès en vitamine D est beaucoup plus fréquent que sa carence,
provoquant des troubles sévères de l’ossification telle que l’ostéochondrose. La
carence en vitamine D peut provoquer du rachitisme (rare chez les carnivores) et
l’ostéomalacie. La carence en vitamine E ou Tocophérol, associée ou non à une
carence en sélénium, provoque des lésions musculaires dégénératives et des
lésions vasculaires. Elle peut être à l’origine de myopathies chez diverses espèces
(ex : myopathie dyspnée ou maladie du muscle blanc chez le veau). Un apport
supplémentaire de vitamine A en période de gestation n’est pas recommandé. Il
faut cependant veiller à administrer les complexes contenant les vitamines D et A
avec prudence. En effet, si l’intoxication à la vitamine D peut entraîner des
calcifications anarchiques au niveau des tissus mous, l’hypervitaminose A induit
des troubles articulaires et peut avoir des effets tératogènes.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vitamine C

Tableau CXVII
Spécialités vétérinaires contenant de l’acide ascorbique.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV, CP, Sachet 100gr 4.000
C VIT AFRIMED Pdre. Or. AFRIMED
VL, LP Bte. 1Kg 33.591

BV, CV, Bte. 200 gr 7.800


C-MAX Pdre. Or. TIMPHARM
OV, CP, VL Bte. 500 gr 15.000

HYDROSOL C- BV, CV, CEVA


Sol. Or. Fl. 1l 12.611
STRESS OV, CP, VL INTERCHEM

BV, CV,
SOLUVIT C Sol. Or Fl. 1l TIMPHARM 12.000
OV, CP, VL

BV, CV, CEVA


VIT C PUR Pdre. Or. Bte. 200 gr 8.478
OV, CP, VL INTERCHEM
BV, CV,
Sachet 200gr 8.500
VITA C OV, CP, VL, Pdre. Or. MEDIVET
Sachet 500gr 17.299
LP
BV, CV,
VITA C
OV, CP, VL, Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 12.500
LIQUIDE
LP
BV, CV,
VITA-C OV, CP,
Susp. inj. Fl. 50 ml VETOQUINOL 7,732
VETOQUINOL CN, CT, VL,
PC

141
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Vitamines du groupe B

Tableau CXVIII
Spécialités vétérinaires contenant des vitamines du groupe B.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
THIAMINE,
BI- BV, CV, OV, Fl. 50 ml 17.000
VITAMINE Sol. inj. TUNIVET
CORTEX CP, CN Fl. 100 ml 32.300
B6
THIAMINE,
BV, CV, OV, TIM-
B-MAX VITAMINE Sol. inj. Fl. 50 ml 17.060
CP, VL PHARM
B6

 Vitamine E

Tableau CXIX
Spécialités vétérinaires contenant de la vitamine E.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
HYDROSOL BV, OV, CEVA
VITAMINE E Sol. Or. Fl. 1l 16.479
E 100 CP, VL, PC INTERCHEM

VITAMINE E,
HYDROSOL BV, OV, CEVA
SELENITE Sol. Or. Fl. 1l 17.194
E 45 CP, VL, PC INTERCHEM
DE SODIUM
VITA-
BV, OV,
PHEROL VITAMINE E Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 15.000
CP, VL
100

SOLUVIT BV, OV,


VITAMINE E Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 17.500
E100 CP, VL, PC

VITAMINE E,
SOLUVIT BV, OV,
SELENITE Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 18.200
E45 CP, VL, PC
DE SODIUM
VITAMINE E,
VITASELEN BV, OV,
SELENITE Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 16.271
45 CP, VL
DE SODIUM

 Vitamine K3

Tableau CXX
Spécialités vétérinaires contenant de la vitamine K.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
HYDROSOL K CEVA
BV, VL, PC Sol. Or. Fl. 1l 9.533
50 INTERCHEM

KAVIT BV, VL Sol. Or. Fl. 1l TUNIVET 8.000

142
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXX (suite)


Spécialités vétérinaires contenant de la vitamine K.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

SOLUVIT K50 BV, VL, PC Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 10.007

VITA.K3.
BV, VL, PC Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 8.460
LIQUIDE

 Vitamines en association

Tableau CXXI
Spécialités vétérinaires contenant des vitamines

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
CEVA
HYDROSOL BV, OV, CP, VITAMINE
Sol. Or. Fl. 1l INTER- 21.531
A D3 E VL, PC A, D3, E
CHEM
VITA- BV, OV, CP, VITAMINE
Sol. Or Fl. 1l MEDIVET 17.740
FORTYL VL, PC A, D3, E

SOLUVIT BV, OV, CP, VITAMINE


Sol. Or Fl. 1l TIMPHARM 21.500
AD3E+ VL, PC A, D3, E
CEVA
HYDROSOL BV, OV, CP, VITAMINE
Sol. Or. Fl. 1l INTER- 19.900
A D3 E + C VL, PC A, D, E, C
CHEM
VITAMINE A, D,
E, VITAMINE B1,
HYDROSOL CEVA
B2, B6, B12, D-
POLYVI- BV, VL, PC Sol. Or. Fl. 1l INTER- 13.860
PANTHENOL,
TAMINE CHEM
VITAMINE PP,
BIOTINE
BV, CV, OV,
VITAMINE B1,
HEPAVIKEL CP, CN, CT, Susp. inj. Fl. 100 ml KELA 5,919
B2, B6, B12, PP
VL, PC
VITAMINE A, D,
E, VITAMINE B1,
B2, B6, B12,
BV, CV, VL,
OLIGOVIT NICOTINAMIDE, Sol. inj. Fl. 100ml KELA 8,247
CN, CT, PC
CHOLINE,
METHIONINE,
Co, Mg, Mn, Zn
VITAMINE A, D,
E, C,
VITAMINE B1,
B2, B5, B6,
BV, CV, OV, Sachet
ORAVIT VITAMINE C, Pdre. Or. MEDIVET 10.100
CP, VL, LP 100gr
VITAMINE K3,
PP, ACIDE
FOLIQUE,
BIOTINE

143
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXI (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant des vitamines

Prix
Nom Espèces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
BV, CV, OV,
OXYTAVIT VITAMINE B3 Pdre. Or. Bte. 500 g SOVETEX 23.824
CP, VL, LP
VITAMINE A, D,
E, VITAMINE
B2, B6, B12,
BIOTINE,
SUPRA- BV, CV, OV,
AMIDE Sol. Or. Fl. 1l CEVA 46,882
VITAMINOL CP, VL, LP
NICOTINIQUE,
CALCIUM,
METHIONINE,
CHOLINE
SOLUVIT BV, OV, CP, VITAMINE
Sol. Or Fl. 1l TIMPHARM 20.000
AD3ECB6 VL, PC A, D3, E, C, B6

BV, CV, OV, VITAMINE A, D,


VITAFLUID Sol. inj. Fl. 100ml VIRBAC 28,474
CP, PC E

BV, OV, CP, VITAMINE


VITA-MAX Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 18.650
VL, PC A, D3, E, C

2. Minéraux et acides aminés

Tout comme l’administration de vitamines, l’administration de minéraux ne


devrait jamais être effectuée de manière systématique mais devrait toujours être
réalisée dans un but diététique ou thérapeutique bien précis, considérant les
besoins journaliers et les apports alimentaires.

Il est également important de rappeler que pour certains minéraux, le surdosage


peut donner lieu à une intoxication, c’est le cas pour le fer, le cuivre…etc.

Parmi les signes non spécifiques de carences en acides aminés rencontrées, on


note une baisse d'activité, une baisse de prise alimentaire ou une perte de poids
sont assez communes.

Des déficits en calcium et phosphore provoquent respectivement un


hyperparathyroïdisme et une baisse de croissance. L’hyperparathyroïdisme est
aussi présent en cas d'excès d'apport en phosphore. Le calcium est indiqué sous
forme de gluconate dans la prévention et le traitement des carences aiguës en
calcium et magnésium chez les bovins, ovins, et caprins (hypocalcémie
puerpérale ou fièvre du lait, tétanie d’herbage, tétanie des transports de la
brebis.

Des déficits en magnésium et potassium peuvent provoquer des troubles au


niveau des membres postérieurs et antérieurs (paralysie, ataxie, faiblesse...)
ainsi qu'une perte de poids pour le magnésium. Un déficit en sodium ou
potassium provoque des troubles cardiaques et une déshydratation dans le cas

144
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

du sodium. L'excès en potassium a aussi des conséquences sur le système


cardiovasculaire.

Des troubles dermatologiques apparaissent en cas de déficit en méthionine et


cystéine ainsi que des modifications de la couleur de la robe lors de déficit en
phénylalanine. Un déficit en arginine peut aussi provoquer tremblements
musculaires et salivation. La carnitine est un composé comprenant une fonction
ammonium quaternaire, elle est bio-synthétisée à partir de lysine et de
méthionine. Cette molécule intervient au sein de la cellule dans le transport des
acides gras du cytosol vers les mitochondries lors du catabolisme des lipides dans
le métabolisme énergétique. Les spécialités disponibles en Tunisie sont indiquées
dans le tableau CXXII.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Minéraux et acides aminés

Tableau CXXII
Spécialités vétérinaires contenant des minéraux et acides aminés

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
SELENITE DE
BV, CV, OV,
BIODYL SODIUM, Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 11,007
CN, CT
POTASSIUM, MG
ACIDE
BOVI- PROPIONIQUE, Sachet
BV, OV, CP Pdre. Or. MEDIVET 2.950
GASTRYL METHIONINE, 125gr
GENTIANE
BIOVEINE
GLUCO-
BV, OV, CP CALCIUM, MG Sol. inj. Fl. 500ml BIOVE 8,087
NATE
CALCIUM
CALCIUMB
BV, OV CALCIUM, MG Sol. inj. Fl. 500ml KELA -
ORO-KEL
BV, CV, OV,
COFA- CALCIUM, MG,
CP, CN, CT, Sol. inj. Fl. 500ml COOPHAVET -
CALCIUM ACIDE BORIQUE
PC
SODIUM, FER,
METHIONINE,
HEMATO- HISTIDINE,
CN, CT Sol. inj. Fl. 50ml MERIAL 6.864
PAN B12 TRYPTOPHANE,
CYANO-
COBALAMINE
SODIUM, ACIDE
ELEC- PROPIONIQUE, Bte. 50
BV Pdre. Or. VETOQUINOL 109,79
TYDRAL MG, POTASSIUM, Sachets
GLUCOSE

145
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant des minéraux et acides aminés

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
PHOSPHO- BV, CV, OV,
NORTONIC CP, CN, CT, TOLDIMFOS Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 19,29
20% PC
Fl. 100ml 13,136
BV, CN, CT, LYSINE,
SODIAZOT Sol. Or. Fl. 250ml BIOVE 14,814
VL, PC SORBITOL
Fl. 1l 28,507

THERA-
BV CALCIUM Sol. inj. Fl. 100ml VETOQUINOL 12,027
CALCIUM

3. Produits de diététique et additifs alimentaires

Cette partie rassemble les produits de diététique et les additifs alimentaires


destinés à diverses espèces animales (animaux de rente, chiens, chats…etc.) qui
revendiquent divers objectifs nutritionnels.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Produits de diététique et additifs alimentaires

Tableau CXXIII
Spécialités vétérinaires contenant des produits de diététiques et additifs alimentaires.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT

AMINO BV, VL METHIONINE, LYSINE Sol. Buvable Fl. 1l TIMPHARM 18.000

VITAMINES B1, 2, 3, 5,
6, 8,12, ACIDE
FOLIQUE, PAB, Fl. 250ml 4.501
BV, CV,
CALCIUM, PHOSPHORE, Fl. 1l 17.000
BIOFLOR OV, CP, VL, Sol. Or. MEDIVET
SODIUM, POTASSIUM, Fl. 5l 80.000
LP
MG, CUIVRE, FER, ZINC, Bd. 20l 280.000
MN, SACCHAROMYCES
CEREVISIAE
BV, CV,
BRONCHI- SORBITOL, HUILES Fl. 100ml 2.800
OV, CP, VL, Sol. Or. MEDIVET
STOP ESSENTIELLES Fl. 1l 21.900
LP
BV, OV, CP,
BROMAX HUILES ESSENTIELLES Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 22.000
VL, LP

BOVI- CALCIUM, MAGNESIUM,


BV Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 8.700
CALCIUM PROPYLENE GLYCOL

146
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant des produits de diététiques et additifs alimentaires.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
ESSENCES : DE THYM,
BV, CV, DE CITRON, DE
BROBION Sol. Or. Fl. 250ml AFRIMED 3.675
OV, CP, VL NIAOULI,
D'EUCALYPTUS, DE PIN
BV, CV, Fl. 500g
C.M.V VITAMINES ET OLIGO- 2.205
OV, CP, VL, Pdre. Or. Bte. 4kg AFRI-MED
AFRIMED+ ELEMENTS 9.923
DR
VITAMINES ET OLIGO-
CALCIDUR VL ELEMENTS, APPORT Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 9.000
ACIDES AMINES
VITAMINES ET OLIGO-
BV, OV,
CALCIGEL ELEMENTS, APPORT Sol. Or. Fl. 1l TIMPHARM 13.950
CP, VL, LP
ACIDES AMINES

CALCI- CALCIUM, MAGNESIUM, Fl. 1l 9.000


VL Sol. Or. AFRIMED
PHOS SODIUM Fl. 5l 36.749

CANI- PHOSPHORE, VIT D3, Bte. 500gr 8.575


CN Pdre. Or. MEDIVET
CALCIUM CALCIUM Bte. 1Kg 14.089

MAGNESIUM, CALCIUM, Bte. 500gr


CANINO CN Pdre. Or. AFRIMED 10.000
PHOSPHORE
CARNITINE, SORBITOL,
CARNI- BV, OV,
MAGNESIUM, CHOLINE, Sol. Buv. Fl. 1l TIMPHARM 27.000
MAX CP, VL, LP
LYSINE
CARNI- BV, OV, CARNITINE, SORBITOL,
Sol. Or. Fl. 1l AFRIMED 25.988
STIM CP, VL, LP MAGNESIUM
VIT A, E, D3, C, K3, B1,
BV, CV, PP, B5, B6, B12,
COMBIVIT
OV, CP, VL, METHIONINE, CHOLINE, Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 44.378
21
LP, PC LYSINE, ZINC, MN,
COBALT, MG
DEXTROSE, SODIUM,
CEVA
DIARSANY MG, POTASSIUM, Seringue
CN, CT Pâte Or. SANTE 23.364
L+ PROTEINES, FIBRES, 60ml
ANIMALE
HUILES
CHARBON VEGETAL,
DIARSI- BV, CV,
ARGILE KAOLINITIQUE, Pdre. Or. Bte. 100gr AFRIMED 2.147
MED OV, CP, DR
CALCIUM, MG, SODIUM
METHIONINE, CALCIUM,
MG, PHOSPHORE, TIM-
DIGIMAX BV, OV, CP Pdre. Or. Fl. 150gr 2.880
SODIUM, SOUFRE, PHARM
PROPIONATE, COBALT
PROPIONATE DE
ENERGI- Fl. 100ml 2.100
BV, OV, CP SODIUM, PROPYLENE Sol. Or. MEDIVET
FOR Fl. 1l 14.875
GLYCOL, GLYCEROL
PROPIONATE DE
ENERGI- Fl. 500ml 10.207
BV, OV, CP SODIUM, PROPYLENE Sol. Or. AFRIMED
STIM Fl. 1l 16.450
GLYCOL, GLYCEROL
VITAMINES ET OLIGO-
BV, CV,
EXTRAVIT ELEMENTS, APPORT Pdre. Or. Bte. 1Kg TIMPHARM 45.490
OV, VL
ACIDES AMINES

147
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant des produits de diététiques et additifs alimentaires.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
SORBITOL, CHOLINE,
Fl. 500ml 10.000
HEPATIM BV, VL, LP LYSINE, BETAINE, Sol. Buv. TIMPHARM
Fl. 1l 20.000
METHIONINE
SORBITOL, CHOLINE,
HEPATO + CN, CT BETAINE, METHIONINE Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 6.500
CARNITINE
HEPA-
SORBITOL, BETAINE,
TONIC BV, OV,
METHIONINE, EXTRAITS Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 16.500
RUMINAN CP, PC
VEGETEAUX
TS
HEPA- SORBITOL, CHOLINE,
TONIC VL BETAINE, METHIONINE, Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 17.000
VOLAILLE EXTRAITS VEGETEAUX
SORBITOL,
BV, CV,
METHIONINE, LYSINE, Fl. 250ml 5.513
HEPATOP OV, CP, VL, Susp. Or. AFRIMED
POTASSIUM, Fl. 1l 18.000
LP
PHOSPHORE
APPORT ACIDES
AMINES, VITAMINES ET
Fl. 150ml 3.000
BV, CV, OLIGO-ELEMENTS,
LEVAX Susp. Or. Fl. 1l TIMPHARM 17.000
OV, CP, VL LEVURE DE
Bd. 5l 75.000
SACCHAROMYCES
CEREVISIAE
CALCIUM, PHOSPHORE,
OVO- MANEGISIUM, ZINC,
BV Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 10.500
CALCIUM MANGANESE, CUIVRE,
FER
CHLORURE DE SODIUM,
BV, OV, Sachet de
PARADIA BICARBONATE, PECTINE, Pdre. Or. MEDIVET 2.300
CP, PC 50g
POTASSIUM
VITAMINE B1, B2, B5,
PARA-
VL PP, B6, B9, B12, ACIDE Sol. Or. Fl. 1l MEDIVET 12.300
VIAIR B
FOLIQUE
VITAMINES A, C, D3, E,
PROTECT-
PS K3, SELENIUM, HUILE DE Susp. Or. Fl. 1l MEDIVET 51.120
FISH
FOIE DE MORUE
SOLUVIT BV, OV, VITAMINES, APPORT Fl. 1l TIM-
Sol. Or. 43.215
EXEL + CP, VL, LP ACIDES AMINES PHARM
GLYCERIDES OLEIQUES,
TIM-
SPUMAC BV, OV, CP ESSENCES DE Sol. Or Fl. 100ml 7.000
PHARM
TEREBENTHINE
VIT B1, B2, B6, B12, PP,
ACIDE PANTHENOIQUE,
BIOTINE, CALCIUM,
SODIUM, POTASSIUM,
THEPAX Fl. 250ml
CN, CT PHOSPHORE, CU, FER, Sol. Or. AFRIMED 5.334
CANIN
ZINC, MANGANESE,
MANEGSIUM, LEVURE DE
SACCHAROMYCES
CEREVISIAE

148
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant des produits de diététiques et additifs alimentaires.

Prix
Nom Espéce Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé s cibles Actifs -tion
DT
VIT B1, B2, B6, B12, PP,
ACIDE PANTHENOIQUE,
BV, CV, BIOTINE, CALCIUM,
THEPAX OV, CP, SODIUM, POTASSIUM, Fl. 250ml AFRI- 5.329
Susp. Or.
LIQUIDE VL, PC, PHOSPHORE, CU, FE, ZN, Fl. 1l MED 19.026
AU MN, MG, LEVURE DE
SACCHAROMYCES
CEREVISIAE
VITAMINES, APPORT
REPRO BV, OV, ACIDES AMINES, Fl. 250ml AFRI- 6.426
Sol. Or.
PLUS LP SOLUTE/APPORT OLIGO- Fl. 1l MED 18.563
ELEMENTS
VITAMINES ET OLIGO-
BV, CV, TIM-
VITAPLUS ELEMENTS, APPORT ACIDES Pdre. Or. Fl. 125g 5.600
OV, VL PHARM
AMINES

VIII. MEDICAMENTS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ET PERIPHERIQUE

Les médicaments du système nerveux central et périphérique comprennent les


anesthésiques, les neuroleptiques et les composés utilisés pour l’euthanasie.
Il est important de noter que le recours à l’anesthésie représente une agression
pour l’organisme de l’animal, le praticien doit alors respecter scrupuleusement les
règles de bonne pratique d’une anesthésie.

La consultation pré-anesthésique est une très étape importante, elle consiste en


le recueil des commémoratifs et de l’anamnèse de l’animal ainsi qu’en un examen
clinique complet, dans le but de déceler toute anomalie susceptible de
compromettre le bon déroulement de l’anesthésie [126].

La mise à jeun de l’animal plusieurs heures avant l’anesthésie est indispensable


afin de limiter les risques de régurgitation et de fausse déglutition. Cela a aussi
pour effet de réduire la pression de l’estomac sur le diaphragme (et donc de
faciliter la respiration au cours de l’anesthésie) et sur la veine cave caudale (ce
qui facilite le retour veineux) [98] [26].

Une anesthésie générale a pour objectif l’obtention d’une inconscience, d’une


myorésolution et d’une analgésie. Cependant, aucune molécule anesthésique
n’apporte ces trois effets, l’élaboration d’un protocole anesthésique a donc pour
but de combiner des molécules afin d’arriver à l’effet recherché tout en prenant
en compte les effets secondaires de ces molécules (comme de toute substance
médicamenteuse) et les facteurs de risque anesthésique propres à l’animal à
anesthésier [180].
Les molécules utilisées lors de la prémédication ont un effet de potentialisation et
permettent de réduire les doses des agents d’induction et de maintien de
l’anesthésie, ainsi que les effets secondaires qui y sont liés. On parle alors de
toxicité dispersée. Cet effet dépend cependant de la puissance sédative et

149
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

analgésique des agents employés. A ce fait, seule l’acépromazine est disponible


sur le marché tunisien et qu’on utilise pour la prémédication.
Il existe deux grandes techniques d’induction et de maintenance de l’anesthésie :
l’anesthésie injectable et l’anesthésie volatile.
Les anesthésiques volatils sont représentés par l’halothane. Il est principalement
utilisé pour maintenir l’anesthésie après induction par une forme injectable.
Cependant, lorsque l’emploi d’injectables n’est pas possible, il peut également
être indiqué pour induire l’anesthésie. Il ne dispose d’aucune AMM sur le marché
tunisien.
L’anesthésie injectable est fréquemment utilisée pour la phase de maintenance
en anesthésie vétérinaire, pour des raisons de coût, d’équipement ou de facilité.
Les anesthésiques injectables sont les anesthésiques dissociatifs (kétamine,
tilétamine), les barbituriques (thiopental, pentobarbital), le propofol…etc.

Il existe alors différentes modalités de maintenance : soit par injection


intramusculaire, soit par injection intraveineuse. La maintenance par injection
intramusculaire est la plus simple et elle convient pour les interventions de courte
durée et pour les procédures peu invasives qui sont réalisées fréquemment chez
les carnivores domestiques. Cependant, cette technique ne permet pas d’adapter
instantanément la dose injectée à la profondeur de l’anesthésie car toute
injection est suivie d’un délai d’action relativement long pendant lequel l’animal
est vulnérable. En outre, la durée d’action est variable et les doses requises sont
plus importantes.
A l’inverse, l’anesthésie par injection intraveineuse assure un meilleur contrôle de
l’anesthésie, permet d’adapter plus finement la dose injectée et de prolonger
l’anesthésie aisément si nécessaire.
L’anesthésie par injection intraveineuse peut se faire soit par injections répétées
soit par perfusion continue. La prise en charge de la douleur lors de l’anesthésie,
en particulier lors de l’anesthésie générale, est basée sur le fait que chaque
procédure qui génère un traumatisme au niveau des tissus provoque une douleur
pendant et après cette procédure et un traitement approprié doit alors être mis
en œuvre.
Le traitement doit être adapté à l’intensité de la douleur ainsi qu’à sa durée. Les
principaux types de molécules disponibles pour l’analgésie sont les anti-
inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les morphiniques et les molécules
d’anesthésie loco-régionale [317] [166].
La phase de réveil débute au moment où l’app
ort en agent anesthésique cesse et se poursuit jusqu’à ce que le patient retrouve
une autonomie complète. C’est une des étapes critiques de l’anesthésie : elle
regroupe 47% des décès liés à l’anesthésie notamment dans les trois heures
suivant l’arrêt de l’anesthésie. La sortie d’un animal ayant subi une anesthésie ne
doit avoir lieu que lorsque l’animal est réveillé, réactif, réchauffé et dans un état
de confort acceptable.

Le vétérinaire doit impérativement assurer un service post-anesthésique dans les


24 heures suivant l’anesthésie afin de pouvoir répondre à toute complication
survenant après la sortie de l’animal.

150
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1. Les phénothiazines

Les phénothiazines sont des neuroleptiques, utilisés en médecine vétérinaire. Ils


sont représentés par l’acépromazine et la propionylpromazine. Seule
l’acépromazine dispose d’une AMM vétérinaire en Tunisie. La chlorpromazine est
interdite d’utilisation en médecine vétérinaire (persistance à long terme de la
chlorpromazine chez l'homme, probabilité que même les petites doses peuvent
provoquer un changement de comportement).

1.1. Acépromazine

L'acépromazine, ou acétylpromazine, est un tranquillisant anti-dopaminergique


particulièrement utilisé en prémédication. Elle antagonise les récepteurs
dopaminergiques du dispositif nerveux central.

Indications

L’acépromazine est indiquée en prémédication lors d’anesthésie, elle induit une


sédation légère sans analgésie. L’objectif de cette étape est de parvenir à une
relaxation et une diminution de l’anxiété de l’animal afin de diminuer son stress
et les conséquences physiopathologiques qui y sont associées.

Pharmacodynamie

Les phénothiazines ont une action antagoniste sur les récepteurs


dopaminergiques, d’où une action dépressive sur le système nerveux central,
provoquant une relaxation musculaire, indifférence au milieu environnant et
atténuation de l'inquiétude, de la nervosité et des réactions de défense. Les
effets sédatifs durent de 4 à 8 heures, selon les individus.

Pharmacocinétique

L’acépromazine a un volume de distribution élevé et se lie très facilement aux


protéines plasmatiques (99 %). L’effet clinique optimal est relativement lent à
apparaître (après IV, environ 15 min) mais dure longtemps (plus de 8 h). Après
métabolisation dans le foie, les métabolites sont excrétés via l’urine.
Contre-indications

Toutes les formes d’hypovolémie et d’état de choc constituent les contre-


indications les plus importantes. Une attention particulière doit aussi être
accordée lors de l’utilisation de cette famille de molécules chez des individus
atteints de défaillances hépatiques, de maladies cardiaques ou débilités. Il faut
aussi signaler que leur utilisation chez des animaux sujets à des crises
épileptiformes est soumise à caution et doit être évitée lors d’atteintes nerveuses
comme les méningites, les encéphalites et l’intoxication par des convulsivants
comme la strychnine. Certaines races canines telles que le boxer ou encore le
greyhound sont particulièrement sensibles aux effets des phénothiazines.

Effets indésirables

Les phénothiazines sont des dépresseurs cardio-respiratoires. Ils sont en effet


susceptibles d’induire une hypotension, une bradycardie et des arythmies [62]

151
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

[13]. L’inhibition des récepteurs alpha-1 périphériques induit une accumulation


de sang dans la rate se traduisant par une diminution de l’hématocrite chez le
cheval et le chien. Un prolapsus du pénis peut être observé chez l’étalon suite à
la vasodilatation induite. Si celui-ci perdure, une paralysie permanente peut en
découler [327]. Lors de surdosage accidentel, une hypotension sévère apparaît.
Un traitement symptomatique peut alors être instauré, une fluidothérapie
intensive est primordiale. L’adrénaline n’étant pas conseillée, seules la
noradrénaline, l’éphédrine et la phényléphrine (activité bêta2 minimale,
principalement stimulation alpha1) peuvent être utilisées.

Interactions

Les substances exerçant des effets dépresseurs sur le SNC (barbituriques,


anesthésiques, etc.) renforcent l’action de l’acépromazine. Des médicaments
utilisés contre la diarrhée (pectine, salicylates de bismuth) et les antiacides
peuvent diminuer la résorption de l’acépromazine administrée oralement.
Les phénothiazines bloquent les récepteurs alpha-1-adrénergiques; alors qu’une
administration simultanée avec l’adrénaline peut engendrer une activité bêta
accrue accompagnée de vasodilatation et d’une augmentation du rythme
cardiaque. Les concentrations plasmatiques du propranolol (bêtabloquants) et
des phénothiazines augmentent lorsqu’ils sont administrés simultanément.
Les propriétés hypotensives des phénothiazines sont renforcées par les opiacés.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Acépromazine

Tableau CXXIV
Spécialités vétérinaires contenant de l’acépromazine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

CALMIVET CN, CT Comp. Bte. 40 VETOQUINOL 5.860

BV, CV, OV,


COMBISTRESS CP, CN, CT, Sol. inj. Fl. 50ml KELA 7,497
PC

2. Anesthésiques dissociatifs

2.1. Kétamine

La kétamine est un anesthésique dissociatif, liposoluble et dérive du


cyclohexylamine.

Indications

La kétamine est indiquée pour les anesthésies générales opératoires. Elle est
généralement associée aux phénothiazines (acépromazine) afin de potentialiser
l’analgésie viscérale et de prévenir la catalepsie lié à la rigidité musculaire.

152
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

Le mécanisme d’action est complexe et fait intervenir de nombreux récepteurs


dont le récepteur NMDA (acide N-méthyl-D-aspartique) et des médiateurs dans le
système nerveux central, en particulier dans le cerveau et dans la corne dorsale
de la moelle épinière. La kétamine induit après une administration IV ou IM, une
anesthésie caractérisée par un « sommeil » relativement superficiel combiné à
une analgésie somatique ou périphérique de bonne qualité produisant une
immobilisation et une analgésie mais aucune relaxation musculaire. L’analgésie
viscérale est plus faible. La kétamine administrée par voie épidurale provoque
une brève analgésie périphérique de l’arrière-train, de bonne qualité [126].

Administrée de manière répétée, la kétamine induit une augmentation des


enzymes microsomales hépatiques, ce qui peut provoquer de la tolérance à plus
long terme.

Pharmacocinétique

La kétamine est disponible sous forme de solution injectable à usage


intramusculaire, intraveineux ou sous-cutané. Une administration épidurale est
possible mais relève de la cascade thérapeutique. Elle diffuse dans tous les
tissus, particulièrement dans le cerveau, le foie, les poumons et le tissu adipeux.
La kétamine traverse également la barrière placentaire. Les effets de la kétamine
sur le SNC apparaissent rapidement (Tmax : 10 minutes). Sa demi-vie est
d’environ 1 à 3 heures suivant les espèces. Chez le chien et le cheval, la
kétamine est métabolisée par déméthylation et hydroxylation au niveau du foie.
Les métabolites et une partie de la forme inchangée sont excrétés dans les
urines. La faible métabolisation hépatique chez le chat explique l’excrétion rénale
sous forme inchangée.

Contre-indications

L’hyperthyroïdie, les cardiomyopathies hypertrophiques, les hypertensions


intracrâniennes ou le glaucome sont une contre indication. La kétamine est
hallucinogène, potentiellement épileptogène, et on ne doit donc pas l’utiliser chez
les sujets épileptiques ou devant subir une myélographie.

Effets indésirables

Peu dépresseur respiratoire (effet dose-dépendant), la kétamine possède des


effets sympathomimétiques par relargage de catécholamines induisant
tachycardie, augmentation de la pression artérielle et des sécrétions (ptyalisme).
A côté de ses effets cardiostimulants sympathomimétiques, elle a une action
directe dépressive sur le myocarde. L’accroissement de la circulation sanguine
coronarienne après son administration est parfois insuffisant pour compenser la
consommation accrue en oxygène par le myocarde. Cette combinaison d’effet
pourrait être à l’origine de l’apparition de lésions du myocarde chez le chat. Elle
maintient, voire augmente, le tonus musculaire et les réflexes, pouvant induire
secondairement une hyperthermie maligne. Le surdosage résulte en une
dépression respiratoire ou une apnée sévère. Une augmentation des sécrétions
bronchiques et salivaires qui deviennent plus visqueuses est observée. L’usage
d’agents parasympathico-lytiques peut s’avérer utile pour contrôler ces effets.

153
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L’utilisation raisonnée de benzodiazépines, d’agonistes alpha-2-adrénergiques ou


de phénothiazines en association avec des anesthésiques dissociatifs permet de
contrôler ou tout au moins de réduire ces effets indésirables. Les effets
vagolytiques et sympathicomimétiques centraux justifient que ces dérivés soient
utilisés en association avec les agonistes alpha-2-adrénergiques connus pour
leurs effets inverses, notamment au niveau du système cardio-vasculaire.

Interactions

On notera que l’administration d’atipamézole à un animal soumis à l’action


combinée de la kétamine et d’un agoniste alpha-adrénergique peut induire des
convulsions, tout particulièrement chez le chien. Une autre association très
courante est l’utilisation de kétamine ou de tilétamine avec certains dérivés des
benzodiazépines tels que le zolazépam, le diazépam ou le midazolam, afin
d’exploiter l’effet myorelaxant et anticonvulsivant de ces dernières. Les hormones
thyroïdiennes peuvent amplifier l’hypertension et la tachycardie induites par la
kétamine. Le chloramphénicol est susceptible de prolonger l’anesthésie chez le
chat avec une action sur le cytochrome P450.

Précautions particulières

Les yeux de l’animal restent ouverts durant l’anesthésie et doivent donc être
protégés. Durant l’anesthésie, les stimulations auditives intempestives sont à
éviter.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Kétamine

Tableau CXXV
Spécialités vétérinaires contenant de la kétamine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV,
IMALGENE OV, CP,
Sol. inj. Fl. 100 ml MERIAL 27,092
500 CN, CT, VL,
PC, CB, AS
BV, CV,
IMALGENE OV, CP,
Sol. inj. Fl. 100 ml MERIAL 48,841
1000 CN, CT, VL,
PC, CB

Aux fins d’une utilisation rationnelle du diazépam et de la kétamine en médecine


vétérinaire des mesures spéciales ont été adoptées par le ministère de la santé
en 2015 : « Les médicaments indiqués (diazépam et kétamine) prerscrits par le
vétérinaire doivent l’être sur des ordonnances bleues numérotées extraites d’un
registre numéroté fourni par le Conseil de l’Ordre des Vétérinaires »

154
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3. Les agonistes alpha-2-adrénergiques

Les agonistes des récepteurs adrénergiques de type alpha-2 sont des substances
couramment utilisées en médecine vétérinaire et plus rarement administrées en
médecine humaine. Ils appartiennent à la famille des imidazolines [171] [196].

3.1. Détomidine et médétomidine

Indications

Les applications cliniques de la détomidine et la médétomidine reposent sur une


sédation très profonde, une myorelaxation très marquée et une analgésie
viscérale de très bonne qualité. Ils induisent également une inhibition de la
spasticité intestinale et une légère forme d’anxiolyse.

Ils sont administrés pour des interventions sous sédation ou comme


prémédication pour une anesthésie générale, auquel cas, la dose d’anesthésique
diminue nettement.

Pharmacodynamie

Les agonistes alpha-2-adrénergiques ont une affinité spécifique pour les


récepteurs alpha-2 adrénergiques, empêchant la libération de noradrénaline dans
la synapse du fait de l’activation d’un rétrocontrôle négatif exercé par ce type de
récepteurs au niveau pré-synaptique dans la synapse adrénergique. L'effet
analgésique repose sur l'inhibition du transfert des impulsions de douleur dans le
système nerveux central [200].
Les divers signes cliniques ainsi que le degré de sensibilité différent selon
l’espèce s’expliquent en partie par la répartition pré- et post-synaptique, centrale
et périphérique des récepteurs chez les diverses espèces et par l’affinité variable
des molécules. Ainsi, les ruminants sont, en général, très sensibles à ce type de
substances, alors que les porcs sont plutôt résistants [122].

Pharmacocinétique

Les agonistes alpha-2 sont principalement administrés par voie parentérale, la


voie IV induisant les effets les plus rapides. Après injection intramusculaire, la
biodisponibilité de la détomidine est de 66 à 85 %. Sa distribution est rapide
dans les tissus, elle est métabolisée presque complètement et principalement
dans le foie. Le t ½ est de 1 à 2 heures. Les métabolites sont principalement
excrétés via l'urine et les fèces [108]. Après injection intramusculaire, la
médétomidine est rapidement et presque entièrement absorbée à partir du site
d'injection. Les concentrations plasmatiques maximales sont atteintes en 15 à 20
minutes.

La demi-vie d’élimination est estimée de 1 à 1,2 heures chez le chien et de 1 à


1,5 heures chez le chat. La médétomidine est principalement métabolisée dans le
foie, tandis qu'une petite quantité subit une méthylation dans les reins. Les
métabolites sont principalement éliminés via l'urine [107].

155
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Contre-indications

Ces substances devraient être utilisées chez des animaux en bonne santé, vu les
effets indésirables importants. La décision de les utiliser chez des animaux dont
l’état de santé général est mauvais, doit toujours faire l’objet d’une évaluation du
rapport bénéfice/risque. Etant donné leur mécanisme d’action, l’usage simultané
avec des sympaticomimétiques tels que l’adrénaline et la noradrénaline, n’est pas
conseillé. Ils ne doivent pas être administrés aux animaux souffrant d’une
hyperglycémie connue (diabète), de maladies cardiaques sévères ou d’une
obstruction au niveau du système urinaire (diurèse accrue avec risque de rupture
vésicale).

Effets indésirables

Les agonistes alpha-2 adrénergiques peuvent entraîner une bradycardie,


hypotension et/ou hypertension transitoires, dépression respiratoire, rarement
hyperventilation et un œdème pulmonaire. Ils peuvent provoquer aussi une
hyperglycémie généralement sans glycosurie, en inhibant la production d’insuline
par les cellules bêta du pancréas, des vomissements (avec la détomédine chez
certains chiens et chez de nombreux chats dans les 5 à 10 minutes après son
injection) et une ataxie. Chez les bovins, une atonie ruminale, tympanisme et
une paralysie de la langue peuvent être observés. Les agonistes alpha-2
provoquent des contractions utérines aussi bien chez les animaux non gestants
que gestants. Dans ce dernier cas, des avortements sont possibles. Ils passent
aussi la barrière placentaire, les fœtus ou les nouveau-nés sont alors aussi sous
sédation. L’altération de la perfusion de l’utérus gestant peut conduire à une
diminution de l’apport en oxygène chez les fœtus. Chez les chevaux des
arythmies cardiaque, blocs atrio-ventriculaire et sino-atrial peuvent être
observés. Chez les animaux souffrant d’une hypertension connue ou d’une
dégradation sévère des vaisseaux sanguins, l’hypertension initiale peut induire
des complications rupture des vaisseaux sanguins.

Interactions

Un effet additif peut être observé lors d’un usage simultané avec d’autres
dépresseurs du SNC (barbituriques...). L’usage simultané par voie IV d’agonistes
alpha-2 avec des sulfamidés peut induire un collapsus cardio-vasculaire fatal chez
le cheval. La combinaison de propofol et de médétomidine peut causer de
l’hypoxémie.

Précautions particulières

Chez les chevaux en particulier, lorsque la sédation commence à se manifester,


les animaux peuvent vaciller et abaisser rapidement la tête tout en restant
debout.

Au contraire, les bovins, et tout particulièrement les jeunes bovins, auront


tendance à se coucher. Il convient donc de choisir attentivement le lieu
d'intervention afin d'empêcher toute blessure.

156
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Par ailleurs, les mesures de précaution habituelles doivent être prises,


particulièrement lors de l'administration aux chevaux, afin d'empêcher les
animaux de se blesser.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Détomidine et médétomidine

Tableau CXXVI
Spécialités vétérinaires contenant de la détomidine et médétomidine.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Publi
déposé cibles Actifs tion
c DT
Fl. 5 ml
DOMOSEDAN BV, CV DETOMIDINE Sol. inj. ZOETIS 83.244
Fl. 20 ml

MEDETO-
DOMITOR CN, CT Sol. inj. Fl. 10 ml ZOETIS 89.774
MIDINE

4. Médicaments utilisés pour l’euthanasie

Les médicaments utilisés pour l’euthanasie peuvent provoquer la mort de l’animal


selon deux mécanismes différents: l’hypoxie induite par les curarisants par
exemple et la dépression des centres respiratoire et cardio-vasculaire. Les
méthodes douces induisant un minimum de souffrance et produisant d’abord
l’état d’inconscience avant la mort sont évidemment à privilégier. L’usage des
curarisants seuls est éthiquement inacceptable.

4.1. Barbituriques

Les barbituriques sont des anesthésiques injectables, dérivés de l'acide


barbiturique. La substitution de l’acide a permis la synthèse de diverses
molécules. Seul le pentobarbital est disponible sur le marché tunisien, et ceci non
pas à des fins anesthésiques mais pour l’euthanasie.

Indications

Le pentobarbital sous forme de solution concentrée permet l’injection de volumes


assez faibles et est indiqué pour l’euthanasie.

Pharmacodynamie

Selon la dose administrée, le pentobarbital peut induire tous les états de


dépression du système nerveux central depuis une sédation plus ou moins
profonde jusqu’à un stade d’anesthésie générale avancé voire jusqu’à
l’euthanasie. Son action principale consiste à inhiber les influx nerveux en
direction du cortex cérébral.

157
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacocinétique

Les barbituriques subissent un phénomène de redistribution après leur


administration vers les tissus adipeux. Tous les barbituriques passent rapidement
les barrières hématoméningée et placentaire. La biotransformation des
barbituriques est ralentie chez le chat par défaut de glucuronoconjugaison. Ils
entraînent une induction enzymatique. L’alcalinisation des urines peut augmenter
la vitesse d’élimination des barbituriques dont la forme active est éliminée
majoritairement par l’urine.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Pentobarbital

Tableau CXXVII
Spécialités vétérinaires contenant du pentobarbital.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT

DOLETHAL CN, CT Sol. inj. Fl. 250 ml VETOQUINOL 78,972

IX. MEDICAMENTS DU SYSTEME RESPIRATOIRE

Les affections respiratoires ont deux origines principales : les maladies résultant
d’une atteinte primaire de l’appareil respiratoire (voies respiratoires supérieures
et inférieures, poumon) et les maladies secondaires, consécutives le plus souvent
à une insuffisance cardiaque ou circulatoire (œdème pulmonaire cardiogénique,
thromboembolie pulmonaire…).

Seule la diprophylline, un bronchodilatateur, possède une AMM vétérinaire en


Tunisie.

Le traitement des affections de l’appareil respiratoire nécessite l’utilisation de


plusieurs classes thérapeutiques : bronchodilatateurs, antitussifs, mucolytiques,
expectorants et analeptiques respiratoires.

Les médicaments bronchodilatateurs utilisés en thérapeutique respiratoire sont


les méthylxanthines (théophylline, diprophylline) et les agonistes β2
adrénergiques (Salbutamol, terbutaline, clenbutérol).

☞Article 3 Note de service 743/200 DGSV :


« L’utilisation du clenbutérol chez les animaux dont la chair et
les produits sont destinés à la consommation humaine est
interdite sauf l’utilisation sous forme injectable pour son effet
tocolytique, et est autorisée uniquement par la voie orale chez
les équidés et animaux de compagnie. »

158
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les méthylxanthines sont plus couramment utilisés lors de traitement de longue


durée (bronchite chronique et collapsus trachéal du chien, bronchite
asthmatiforme du chat), par voie orale et présentent, outre leur action
bronchodilatatrice, le grand avantage d’avoir un effet inotrope positif sur le
diaphragme, facilitant donc les mouvements respiratoires. Cette propriété est
mise à profit en particulier dans le traitement de la bronchite chronique [307].

L’association dans certaines spécialités de la théophylline avec la pentoxyvérine


peut apparaître séduisante dans le cadre du traitement de la bronchite
chronique, mais son utilisation lors de poussées aiguës, avec toux productive,
peut s’avérer très dangereuse, en empêchant l’élimination du mucus.
L’association théophylline et du prednisolone est intéressante dans le traitement
de la bronchite chronique et de la bronchite allergique [296].

La diprophylline associée à la terpine est disponible en Tunisie, est préférable


dans le traitement d’affections aiguës productives.

Les β2-adrénergiques sont les bronchodilatateurs les plus efficaces, car ils
agissent quelque soit le stimulus. Cette grande efficacité les indique
particulièrement dans les traitements d’urgence, par exemple lors de crise
asthmatiforme aiguë. L’administration par aérosolthérapie est possible, mais
généralement, lors d’obstruction des voies respiratoires, seule une faible quantité
d’aérosol parvient jusqu’aux voies respiratoires profondes ; par ailleurs, elle peut
être un facteur de stress supplémentaire chez l’animal déjà dyspnéique [324].

Le chef de file des β2-agonistes est le salbutamol. Il constitue, avec la


terbutaline, le principal adrénergique utilisé chez l’animal de compagnie pour la
levée du bronchospasme. Cependant, aucune de ces molécules ne dispose
d’AMM vétérinaire en Tunisie. Les principaux effets secondaires des β2-
adrénergiques sont des risques d’hypotension. Une attention particulière sera
portée lors d’administration chez des patients souffrant de maladies cardio-
vasculaires, de diabète, d’hyperthyroïdie ou d’épilepsie.

Pour les antitussifs, on distingue deux types: les antitussifs à action centrale et à
action périphérique. Ils diminuent la fréquence et l’intensité de la toux.
L’utilisation des antitussifs sera réservée au traitement des toux sèches, ils ne
seront jamais utilisés en cas de toux productive. Un traitement étiologique leur
sera associé. Parmi les antitussifs centraux, seuls des morphiniques : codéine et
éthylmorphine ou codéthyline. Les deux molécules ont une activité très proche
[118].

La codéïne a une activité faible pour les récepteurs centraux aux opioïdes. C’est
pourquoi elle n’est pas stupéfiante aux doses thérapeutiques. Néanmoins, des
effets secondaires sont parfois observés lorsque les doses deviennent trop
élevées : sédation, stimulation du système nerveux central chez le chat (« folie
morphinique »), troubles gastro-intestinaux (vomissements, ralentissement du
transit) ou hépatiques. La butopiprine a une action spasmolytique périphérique
sur le muscle bronchique. Elle fluidifie également le mucus et favorise son
expectoration. Enfin, la pentoxyvérine a une action mixte. Elle agit à la fois sur le
centre de la toux et a des effets spasmolytiques et anesthésiques locales.

Les mucolytiques réduisent la viscosité des produits pathologiques tandis que les
expectorants augmentent la sécrétion des glandes tubulo-acineuses, permettant

159
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

ainsi une fluidification du mucus. Leurs actions sont complémentaires et ils seront
utilisés lors de toux productive (épisodes de bronchite aiguë) afin de faciliter
l’expulsion du mucus. Il est par conséquent illogique d’associer un antitussif avec
un expectorant ou un mucolytique. Ceci est malheureusement parfois le cas de
certaines spécialités commercialisées. Les mucolytiques et expectorants les plus
utilisés sont les dérivés de la cystéine, carbocystéine et N-acétyl-thénoyl-cystéine
et la bromhexine.

Le doxapram est l’analeptique respiratoire le plus couramment utilisé et dont la


pharmacologie et les effets sont les mieux connus chez les animaux. Il augmente
rapidement le volume courant et la fréquence respiratoire, ainsi que la fréquence
cardiaque. Mais si son action est rapide, elle est de courte durée (10 minutes
environ) et s’ensuit une diminution soudaine du volume minute.

Les centres respiratoires deviennent réfractaires lors d’administrations répétées,


et ce dès la deuxième administration. Le doxapram est indiqué pour induire la
respiration chez le nouveau-né, en particulier après un part dystocique ou une
césarienne, et également comme stimulant de la fonction respiratoire en per et
post-anesthésie. On peut l’utiliser également chez le chien pour accroître les
mouvements laryngés intrinsèques, ce qui peut s’avérer d’une grande utilité dans
le diagnostic d’affections laryngées.

1. Diprophylline

La diprophylline est une base xanthique de la famille des méthylxanthines. Il


s’agit d’un inhibiteur des phospho-diestérases qui dérivée de la théophylline.

Indications

La diprophylline est indiqué pour le traitement adjuvant des affections broncho-


pulmonaires, des asthmes, des œdèmes pulmonaires et des dyspnées [303].

Pharmacodynamie

La diprophylline est un inhibiteur des phospho-diestérases, elle stimule le


relâchement du muscle lisse bronchique, ainsi que celui du diaphragme. Elle
s’oppose à la libération de médiateurs par les cellules cibles (action « anti-
dégranulante » : elle pourra à ce titre être utilisée même en l’absence de
bronchospasme) et est en outre stimulante du drainage muco-ciliaire. Elle
possède une faible action analeptique respiratoire et vaso-dilate le territoire
pulmonaire [208].

Pharmacocinétique

Les méthylxanthines sont complètement et rapidement absorbés et l’élimination


est surtout rénale. Ils ne subissent pas de biotransformations hépatiques et
s’éliminent sous leur forme active.

Le temps de demi-vie varie en fonction de l’espèce, il est compris entre 2 à 8


heures.

160
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

La diprophylline doit être prescrites avec précaution chez les animaux cardiaques
du fait de ses propriétés inotrope et chronotrope positives. A très fortes doses,
les signes de toxicité sont une tachycardie sinusale (effet chronotrope positif),
des vomissements et des signes d’hyperexcitation centrale (agitation, excitation,
trémulation voire crises épileptiformes). Ces signes apparaissent, en tous cas
chez le chien, à partir de concentrations plasmatiques de 50 µg.ml-1.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Diprophylline

Tableau CXXVIII
Spécialités vétérinaires contenant de la diprophylline.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
DIPRO-
BIOPUL-
BV, CN, CT PHYLLINE, Sol. inj. Fl. 50 ml BIOVE 8,286
MONE
TERPINE

X. MEDICAMENTS DIURETIQUES

Les diurétiques sont des composés qui provoquent une augmentation du volume
urinaire. Leurs applications thérapeutiques sont nombreuses et essentielles en
médecine vétérinaire : traitements de l’insuffisance cardiaque, de l’hypertension
artérielle, de l’œdème aigu du poumon, des œdèmes et des épanchements, de
l’insuffisance rénale, diurèse forcée lors d’intoxication…etc.

Parmi les grandes familles de diurétiques qui ne sont pas disponibles sur le
marché vétérinaire tunisien, on distingue les inhibiteurs de l’anhydrase
carbonique, dont le représentant est l’acétazolamide. Cependant l’intérêt de cette
molécule est heureusement assez restreint en médecine des animaux de
compagnie. Il se résume essentiellement, au traitement du glaucome par la
diminution de la pression intraoculaire et la réduction de la formation de l’humeur
aqueuse (glaucome à angle ouvert) [43].

Les différents diurétiques les plus utilisés en médecine vétérinaire sont :

- Furosémide (diurétique de l’anse),


- Thiazidiques (hydrochlorothiazide, diurétique du segment de dilution),
- Spironolactone (anti-aldostérone),
- Mannitol (diurétique osmotique).

L’arsenal thérapeutique vétérinaire tunisien est relativement réduit. Il comprend :


le furosémide et un thiazidique (hydrochlorothiazide) associé à un anti-
inflammatoire stéroïdien.

161
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Indications

Le furosémide est indiqué pour le traitement des œdèmes aigus (poumon,


cerveau), œdèmes de la mamelle, insuffisance cardiaque et rénale, épistaxis,
énurésie, hypercalcémie, myoglobinurie et pour le traitement du diabète insipide.

Les thiazidiques sont les médicaments de première intention pour le traitement


systémique des de l’hypertension artérielle ainsi que les situations graves
d’insuffisances cardiaques présentant des œdèmes. Ils sont aussi indiqués lors
d’insuffisance rénale chronique, néphrolithiases dues à des hyper-calciuries
idiopathiques et pour le traitement des diabètes insipides ainsi qu’en prévention
des urolithiases due au dépôt d’oxalates de calcium chez le chien.

L’hydrochlorothiazide, associé à un anti-inflammatoire stéroïdien


®
(dexaméthasone) dans la spécialité vétérinaire DIURIZONE , dont l’espèce cible
est les bovins est indiqué dans le traitement des congestions et œdème de la
mamelle, persistance de l’œdème de lactation, œdème et congestion
pulmonaires, infiltration œdémateuse des plaies chirurgicales et les œdèmes des
manifestations allergiques.

Le mannitol est un diurétique pour le rein sain. Il est indiqué pour les anuries
dues à une hypotension et/ou une hypovolémie. Il est aussi indiqué pour induire
une diurèse aqueuse, pour le traitement d’urgence de choix de l’œdème cérébral,
de l’hypertension intracrânienne, du glaucome et dans la diurèse forcée lors
d’intoxication [89].

Pharmacodynamie

Le furosémide inhibe la réabsorption de sodium, de potassium, de chlore, et donc


d’eau, au niveau de la membrane apicale des cellules de l’épithélium du segment
large de la branche ascendante de l’anse de Henlé. La fraction excrétée de
sodium peut atteindre 23 % du sodium filtré au niveau du glomérule. Le
furosémide est ainsi la molécule natriurétique la plus puissante disponible
actuellement ; ils possèdent aussi des propriétés vénodilatatrices. On sait
maintenant que ses effets bénéfiques chez l’insuffisant cardiaque proviennent
initialement de son action vénodilatatrice et du déplacement de sang vers la
circulation périphérique que cette dilatation veineuse entraîne, diminuant ainsi la
précharge et l’œdème pulmonaire [269].
Les thiazidiques inhibent les co-transporteurs Na+/Cl- du tube contourné distal.
L’augmentation en conséquence de la concentration en sodium et en chlore dans
le tube collecteur augmente la sécrétion d’ions potassium et hydrogène, ainsi que
la réabsorption d’ions Ca2+ dans cette partie du néphron. L’excrétion de sodium
est deux à trois fois moins puissante qu’avec les diurétiques de l’anse
(furosémide) : la fraction excrétée passe de 1 à 8 % au maximum du sodium
filtré au niveau du glomérule [40] [293].

La spironolactone exerce une action inhibitrice sur l’aldostérone au niveau des


cellules du tube contourné distal. Elle se lie par compétition sur les récepteurs
des minéralo-corticoïdes de l'aldostérone, elle inhibe ainsi ses fonctions
biologiques d'activation des gènes codants pour les canaux épithéliaux à
sodium (ENaC) et la kinase activatrice SGK1. Il en résulte une perte en sels et en
eau au niveau du tubule distal. Son effet est modéré chez les animaux sains car

162
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

la concentration plasmatique en aldostérone est faible, il est probablement plus


important chez les animaux en état d’insuffisance cardiaque. La fraction de
sodium excrétée passe de 1 à 2 %.

Le mannitol possède un important pouvoir osmotique intraluminal. Totalement


ultra-filtrable, il provoque un accroissement de la volémie qui inhibe la sécrétion
d’ADH et le système rénine-angiotensine, active la sécrétion de prostaglandines
et augmente le débit sanguin rénal.

Pharmacocinétique

Le furosémide est le diurétique dont l’action est la plus rapide, l’augmentation de


la diurèse survient en 1 à 2 minutes après administration intraveineuse, 15 à 30
minutes après administration Per os. Son action est aussi la plus intense,
l’élimination au pic de l’effet salidiurétique, à 15-30 minutes après injection
intraveineuse ou 2 heures après ingestion, est de 25 à 30% du filtrat
glomérulaire, mais la moins prolongée, 2 heures par voie parentérale, 6 heures
per os. Aussi, les administrations devront être répétées régulièrement dans la
journée, au moins deux fois par jour pour la forme orale.

L’hydrochlorothiazide commence à agir deux heures après son administration,


son pic d’efficacité apparaît quatre heures après et ses effets pharmacologiques
durent 12 heures. Après administration orale, l’absorption est de 30 à 60% chez
le chien et le temps de demi-vie est de 8 heures. L’élimination se fait
principalement par la voie rénale mais également par le foie dans la bile et par
les glandes mammaires dans le lait.

La spironolactone possède une large fixation aux protéines plasmatiques (89%).


Le délai d’action de la spironolactone est lent et le pic plasmatique intervient 2 à
3 jours après administration orale. La prise simultanée d’aliment augmente la
biodisponibilité de la spironolactone à 80-90%. Les effets de premier passage
sont intenses ainsi que la formation de métabolites primaires actifs (canrénone et
7alpha- thio-spironolactone). La spironolactone elle-même n’a qu’un temps de
demi-vie de 10 minutes et les effets sont essentiellement ceux des métabolites.
70% de la dose administrée est retrouvée dans les fèces et 20 % dans l’urine
(sous forme de métabolites).

L’administration du mannitol, pour son effet diurétique, se fait uniquement par


intraveineuse. L’administration orale est utilisée pour son effet laxatif. Le
mannitol, lors de sa distribution, ne se fixe pas aux protéines plasmatiques et
mobilise l’eau intracellulaire. L’élimination est exclusivement rénale et le temps
de demi-vie est de 4 heures. La diurèse provoquée par le mannitol apparaît dans
les 45 minutes suivant l’administration.

Contre-indications

Les thiazidiques sont contre-indiqués lors d’insuffisance rénale sévère et lors


d’insuffisance cardiaque. Les contre-indications du furosémide sont une allergie
aux sulfamides et une utilisation conjointe avec des aminosides. Pour la
spironolactone, il est déconseillé de l’utiliser chez les chiens souffrant d’ hypo-
adrénocorticisme, d’hyperkaliémie ou d’hyponatrémie. Il ne faut pas l’administrer
aux animaux reproducteurs ou destinés à la reproduction.

163
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

L’insuffisance cardiaque et les hémorragies internes sont une contre-indication


absolue du mannitol.

Effets indésirables

L’indice thérapeutique du furosémide est élevé (égal à 100) et ses effets


secondaires, comme les thiazidiques, sont principalement liés à son activité
salidiurétique : hypovolémie pouvant causer une insuffisance rénale pré-rénale,
hyponatrémie, hypokaliémie, hypocalcémie et hypomagnésémie. Le furosémide
possède également une toxicité spécifique sur les cellules de l’oreille interne.
Cette ototoxicité peut aboutir à une surdité irréversible et se manifeste surtout
lors de traitements prolongés et de surdosages par voie intraveineuse.
Les effets indésirables de la spironolactone sont une hyperkaliémie, il est
conseillé de réaliser un bilan avant de démarrer le traitement et des troubles
androgéniques dus à la compétition avec les androgènes sur le récepteur à la
dihydrotestosterone sur la prostate et possibilité d’atrophie réversible de la
prostate chez le chien. Les effets indésirables du mannitol sont une
augmentation du volume liquidien extracellulaire, des réactions d’hypersensibilité,
nausées et vomissement.

Interactions

L’association du furosémide avec les céphalosporines et les aminoglycosides


augment le risque d’ototoxicité. Les AINS diminuent l’efficacité du furosémide.
Les sulfonamides peuvent potentialiser l’activité de l’hydrochlorothiazide. Ne pas
associer la spironolactone aux AINS chez les chiens insuffisants rénaux. La
spironolactone diminue la vitesse d’élimination de la digoxine [313].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Furosémide
Tableau CXXIX
Spécialités vétérinaires contenant du furosémide.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
MERCK
BV, CV, Bte. 5 Fl. 10
DIMAZON Sol. inj. ANIMAL 33.044
CN, CT ml
HEALTH

 Hydrochlorothiazide, déxaméthasone

Tableau CXXX
Spécialités vétérinaires contenant de l’hydrochlorothiazide associé à un AIS.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
DIURI- VETO-
BV Sol. inj. Fl. 50 ml 9,389
ZONE QUINOL

164
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Aucune spécialité vétérinaire à base de spironolactone ou mannitol n’est


disponible sur le marché tunisien. A titre indicatif, les spécialités à usage humain
disponibles en Tunisie sont :

SPIRONOLACTONE

 ALDACTONE 75 mg / Comp. / Bte. 30 / 15.976 DT / PFIZER ENTERPRISES SARL

MANNITOL

 MANNITOL 10% / Sol. inj. / Fl 500 ml / 2.390 DT / BAXTER AG

XI. MEDICAMENTS TOPIQUES

1. Médicaments de la mamelle

En Tunisie la production laitière à connu un essor remarquable durant les


dernières années. La production nationale laitière bovine est estimée à 1218
millions de litres en 2014 avec un cheptel bovin de 424 mille unités femelles
enregistrées en 2013 [140].
Les mammites demeurent l’une des pathologies dominantes en élevage laitier.
Elles sont les pathologies les plus coûteuses surtout en élevage bovin laitier. Les
germes les plus souvent incriminés dans l’apparition de mammites sont des
bactéries à Gram+ (staphylocoques, streptocoques, A. pyogenes), des
entérobactéries (E. coli), des mycoplasmes (en particulier Mycoplasma bovis) ou
plus rarement des anaérobies.
Les pertes causées par les mammites correspondent aux coûts du traitement,
aux réformes précoces et aux pertes de production laitière. Elles sont également
associées à une baisse de la qualité nutritive et hygiénique du lait et ses produits
dérivés avec des répercussions considérables sur la santé du consommateur.
Parmi les médicaments de la mamelle, on distingue selon la voie d’administration
d’une part les formes intra-mammaires utilisables par la voie galactophore et
d’autre part les formes parentérales utilisées par la voir générale. Certains
médicaments sont utilisés à la fois par les deux voies.

On ne retiendra dans ce chapitre que les médicaments à usage intra-mammaire.

1.1. Antibiotiques à usage intra-mammaire

En théorie, sur les plans pharmacocinétique et bactériologique, beaucoup


d’antibiotiques peuvent être utilisés dans le traitement de mammites, à condition
toutefois d’avoir fait l’objet d’une fixation de LMRs pour le lait [246].
Ainsi, à l’heure actuelle, 6 familles d’antibiotiques sont utilisés pour
l’antibiothérapie mammaire* :

- β lactamines,
- Inhibiteurs des β lactamases,
- Aminosides,
- Tétracyclines,
- Polypeptides,
- Lincosamides.

*Seuls quelques représentants au sein d’une même famille


ont fait l’objet d’une fixation de LMR pour le lait et sont donc autorisés.

165
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les antibiotiques à usage intra-mammaire peuvent être utilisés lors de la


lactation ou au tarissement. Au tarissement, un grand nombre de quartiers chez
les vaches laitières sont atteints de mammites sub-cliniques.

L’antibiothérapie permet alors d’obtenir les meilleurs taux de guérison au meilleur


coût. C’est aussi pendant la période sèche que s’installent un grand nombre
d’infections, notamment à Streptococcus uberis et à entérobactéries, que l’on
retrouvera sous forme de mammite sub-clinique et clinique lors de la lactation
suivante.
L’association des antibiotiques aux anti-inflammatoires dans certaines spécialités,
constitue un traitement adjuvant symptomatique complémentaire à
l’antibiothérapie.

Principes généraux du traitement des mammites en lactation

Quelques principes de base sont à respecter dans le traitement des mammites :

- L’identification si c’est possible des germes en cause par le biais d’un


antibiogramme est une recommandation essentielle,
- Le traitement doit être précoce : il faut instaurer l e traitement dès l’apparition
des premiers symptômes afin d’éviter l’extension et la persistance de l’infection,
l’efficacité du traitement repose sur la précocité de sa mise en œuvre,
- Il doit être administré à forte dose afin d’obtenir si possible l’élimination totale des
germes présents dans la mamelle. La voie galactophore permet d’obtenir des
concentrations très élevées d’antibiotique dans le site de l’infection,
- Le traitement doit être prolongé et concerner au moins 3 traites
consécutives. Par ailleurs il ne faut jamais arrêter un traitement avant ce délai
même si les symptômes régressent. Sinon on favorise l’apparition de rechutes ou
le passage à la chronicité,
- Le traitement doit être réalisé dans des conditions rigoureuses d’asepsie. C’est
en effet à l’occasion de traitements mal conduits que l’on voit se développer des
mammites mycosiques et des mammites à Nocardia asteroides [288].

Indications – spectre d’activité - résistances

Les antibiotiques à usage intra-mammaire sont indiqués pour le traitement des


mammites cliniques en lactation (l’utilisation d’antibiotiques n’est pas
recommandée dans le cas de mammites sub-cliniques car le taux de réussite du
traitement est très faible, ces mammites sont les mieux traitées au tarissement).
Ils sont aussi indiqués pour le traitement de toutes les formes de mammite
pendant la période sèche.
Une thérapie en début de tarissement (dry cow therapy) doit permettre de
compléter l’efficacité des traitements des mammites cliniques et d’éviter les
infections qui peuvent survenir à ce moment.
Le choix de l’anti-infectieux dépend de plusieurs éléments. En effet certains
composés du fait de leurs caractéristiques physico-chimiques diffusent bien dans
le parenchyme mammaire et ont une distribution intracellulaire, d’autres une
distribution de type extracellulaire. Certains composés possèdent un spectre
large, d’autres un spectre étroit [297] [281] [331].

Le spectre d’activité des différents antibiotiques à usage intra-mammaire en


Tunisie est représenté dans le tableau CXXXI.

166
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CXXXI
Spectre d’activité des différents antibiotiques
à usage intra-mammaire en Tunisie

Antibiotique Spectre d’activité

-Bactéries à Gram+ : aérobies et anaérobies sauf


staphylocoques producteur de pénicillinases.
Pénicilline G -Bactéries à Gram- : Pasteurella.
-Bactéries anaérobies strictes : Clostridium,
Fusobacterium.
-Bactéries à Gram+ : aérobie et anaérobie (sauf
staphylocoques producteurs de β- lactamases) :
Staphylococcus, Streptococcus, Corynebacterium,
Ampiciline
Listeria.
-Bactérie à Gram- : E. coli, Pasteurella, Salmonella,
Proteus.
Amoxicilline Cette classe est active sur les germes couverts par
+ acide les pénicillines naturelles et les bactéries sécrétrices
clavulanique de β-lactamases comme Staphylococcus aureus.
Le spectre est proche de celui des pénicillines
naturelles : Staphylocoques, y compris ceux
producteurs de β-lactamases, Streptocoques,
Céphalexine
Entérobactéries (colibacilles, salmonelles, klebsielles),
Pasteurelles (Pasteurella multocida), Mannhemia
haemolytica, Actinobacillus pleuropneumoniae.
Spectre large couvrant les bactéries à Gram- et à
Cefquinome Gram+ notamment sur les staphylocoques et les
streptocoques.
Spectre large couvrant les bactéries à Gram- et les
Néomycine staphylocoques, surtout les streptocoques mais
inactif sur les germes anaérobies stricts.
Spectre étroit dirigé principalement contre les
Lincomicine
bactéries à Gram+, staphylocoques, streptocoques.
Spectre dirigé contre les bactéries à
Gram- tel que les pasteurelles, Salmonella,
Colistine
Escherichia coli, Klebsiella et secondairement
Pseudomonas aeruginosa.
Spectre dirigé contre les bactéries
Bacitracine
à Gram+.

La résistance des staphylocoques aux pénicillines en pathologie mammaire est la


plus fréquente. Environ 35 % des souches de Streptococcus uberis sont
résistants aux macrolides et 12 % aux lincosamides. Le plus souvent il s'agit de
résistances croisées aux deux familles qui sont apparentées.

Pharmacodynamie

Les différents mécanismes d’action de chaque antibiotique ont été décrits


précédemment. Voir I.1.

Pharmacocinétique

Les antibiotiques ont des distributions différentes par leurs propriétés physico-
chimiques propres et leurs mécanismes d’action différents. Lors d’administration

167
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

locale, l’antibiotique remonte à partir de la citerne du lait vers les différents


canaux galactophores. Toute obstruction des canaux liée à un processus
inflammatoire ou à la présence de caillot peut bloquer physiquement cette
remontée. Après administration intra-mammaire dans le trayon du quartier
infecté, il peut y avoir passage partiel de l’antibiotique dans les quartiers non
traités selon deux mécanismes de passage: Par diffusion transeptale locale ou
par les anastomoses vasculaires (les antibiotiques les plus liposolubles et les
moins liés aux protéines, sont les plus aptes à cette diffusion passive locale) et
par passage des antibiotiques dans la circulation sanguine générale et diffusion
dans les quartiers non traités. Ce phénomène dépend des capacités de transfert
de l’alvéole vers la circulation générale et de la circulation générale vers la
mamelle.

Lors d’une administration après la dernière traite, la libération progressive des


antibiotiques se fait simultanément à l’involution de la glande mammaire. Celle-ci
en réduisant le volume de distribution des principes actifs, participe au maintien
durable de concentrations élevées. A l’inverse, lors des mammites chroniques, la
présence d’abcès ou de zones de nécrose constitue une barrière à la diffusion
des antibiotiques au niveau du site infectieux [339].
La persistance du principe actif dans la mamelle dépend de l’excipient : elle est
importante pour un excipient huileux, et faible pour un excipient aqueux. On
choisit donc un excipient aqueux pour les traitements en lactation et un excipient
huileux pour les traitements au tarissement. Les sels sodiques des β
lactamines se libèrent rapidement de la matière active et pénètrent dans la
phase aqueuse de la sécrétion [138].

Le pH intra-cytoplasmique est de 6,5, l’accumulation intracellulaire des bases


faibles est favorisée lorsque le pH du lait augmente au cours du processus
inflammatoire. Certaines molécules (les bases faibles comme les macrolides)
sont fortement ionisées et donc inactives. On parle de piégeage ionique.
L’efficacité serait cependant bonne et liée aux grandes concentrations de ces
molécules [312].
Les antibiotiques hydrosolubles (pénicilline, aminosides et polypeptides),
fortement ionisés, ne pénètrent pas dans la cellule et ne sont pas réabsorbés
par le tissu mammaire : ils ont alors tendance à s’accumuler dans le sinus du
trayon, citerne du pis, canaux galactophores et acini. De plus ils sont rapidement
éliminés par le lait : cela nécessite un renouvellement des injections toutes les
douze heures. Ils ont cependant une grande utilité pour atteindre les
streptocoques et les coliformes [346].

Les antibiotiques liposolubles (macrolides ou tétracyclines) sont rapidement


réabsorbés dans le sang : cela pose le problème des résidus dans les autres
tissus (délai d’attente viande), mais cela présente l’avantage de pouvoir les
utiliser pour atteindre les germes intracellulaires ou qui sont situés dans des sites
infectieux profonds [123].

Dans le lait, l’antibiotique peut se fixer sur de nombreux supports, ce qui diminue
d’autant sa capacité à atteindre les germes, mais cela lui permet de persister plus
longtemps : localisation dans les globules lipidiques (tétracyclines), fixations aux
protéines telles que la caséine (macrolides). L’interaction entre les tétracyclines
et le calcium du lait (Formation de chélates insolubles) réduit fortement l’intérêt
de cet antibiotique pour le traitement des mammites [247].

168
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

Les bovins semblent assez prédisposés aux accidents d’hypersensibilité


médicamenteuse notamment vis-à-vis des antibiotiques. Les pénicillines sont les
anti-infectieux les plus souvent mis en cause dans ce phénomène
d’hypersensibilité et plus particulièrement la pénicilline G. Quelques cas
d’accidents aux céphalosporines, aux aminosides, aux tétracyclines (surtout
l’oxytétracycline), aux macrolides et aux sulfamides ont aussi été rapportés
[184]. L’une des principales conséquences de l’administration des antibiotiques,
que ce soit par la voie galactophore ou la voie générale, lors du traitement des
mammites est la présence des résidus dans les sécrétion lactées. Ces résidus
peuvent être à l’origine de toxicité directe, propre à chaque antibiotique,
hypersensibilité type I, II, III, IV et un risque de pathologie liée à la modification
de la flore digestive par une exposition soutenue à des concentrations sub-
inhibitrices d’antibiotiques qui peut être à l’origine de sélection des bactéries
résistantes. A ce fait des LMRs des différents antibiotiques ont été fixées afin de
protéger la santé du consommateur.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Cloxacilline

Tableau CXXXII
Spécialités vétérinaires contenant de la cloxacilline.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Pde.
Bte. 20
DRYCLOXA-KEL BV intra- KELA 46,114
Seringues
mammaire

 Céphalosporines

Tableau CXXXIII
Spécialités vétérinaires contenant des céphalosporines.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
RILEXINE Pde.
Bte. 4
TRAITEMENT BV CEFALEXINE intra- VIRBAC 15,756
Seringues
200mg mammaire

Pde.
COBACTAN Bte. 15 INTER-
BV CEFQUINOME intra- 109,674
LC Seringues VET
mammaire

169
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Antibiotiques associés entre eux

Tableau CXXXIV
Spécialités vétérinaires contenant des antibiotiques associés entre eux.

Prix
Nom Espèces Principes Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs tion
DT
LINCOCIN Sol. inj. Bte. 24
LINCOMYCINE,
INTRA- BV intra- Seringues ZOETIS 124,276
NEOMYCINE
MAMMAIRE Mammaire 10ml
AMPICILLINE,
MAMIFORT Susp. intra- Bte. 4
BV CLOXA- SYVA SA 11,401
SECADO Mammaire Seringues
CILLINE
AMPICILLINE,
BV, OV, Susp. intra- Bte. 4
MAMIFORT CLOXA- SYVA SA 8,719
CP Mammaire Seringues
CILLINE
CLOXA- Susp. Hui. Bte. 4
MAMMITEL BV CILLINE, intra- Seringues BIOVE 12,605
COLISTINE Mammaire 10ml
BENZYL-
PENICILLINE Pde. intra- Bte. 20
MASTI-KEL BV KELA 44,578
PROCAINE, Mammaire Seringues
NEOMYCINE

 Antibiotiques associés à la prednisolone

Tableau CXXXV
Spécialités vétérinaires contenant des antibiotiques associés à la prednisolone.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
BACITRACINE,
NEOMYCINE, Susp. Hui.
Bte. 20 INTER-
MASTIJET BV PREDNI- intra- 67,788
injecteurs VET
SOLONE, Mammaire
TETRACYCLINE
AMOXICILLINE,
SYNULOX Susp. Hui. Bte. 12
ACIDE CLAVU-
INTRA- BV intra- injecteurs ZOETIS 55,722
LANIQUE,
MAMMAIRE Mammaire
PREDNISOLONE

1.2. Crèmes mammaires

Ce sont des crèmes adoucissantes à usage exclusivement externe qui soulagent


lors d’agressions des trayons et de la mamelle (gerçures, crevasses ou
photosensibilisation).

Le baume de Pérou, la teinture de benjoin et la vitamine A assurent une action


cicatrisante, La lanoline est douée de propriétés adoucissantes. Le camphre et
l’acide borique sont deux constituants efficaces lors d’une utilisation externe à
cause de leurs propriétés (décongestionnante, calmante, et cicatrisante). Ils sont
indiqués dans : la congestion et l’induration de la mamelle, le traitement
adjuvant des mammites, le traitement adjuvant des piqûres et lors d’érosions.

170
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

Tableau CXXXVI
Spécialités vétérinaires contenant des produits décongestionnants.

Prix
Nom Espéces Principes Présenta
Forme Labo. Public
déposé cibles Actifs -tion
DT
ACIDE Crème
TIMPHA-
MAMEL BV BORIQUE, Mam- Bte. 450g 8.250
RM
CAMPHRE maire
BAUME DU
PEROU,
Crème
TEINTURE
MAMMIVET* BV Mam- Tube 150g MEDIVET 6.200
DE
maire
BENJOIN,
VITAMINE A
ACIDE Crème
MEDICREME* BV BORIQUE, Mam- Bte. 500g MEDIVET 8.700
CAMPHRE maire

*Produits d’hygiène et de soins

2. Médicaments à usage gynécologique

Les médicaments à usage gynécologique regroupent les anti-infectieux utilisés


par la voie utérine disponibles sur le marché Tunisien. Les dispositifs tels que les
éponges et diffuseurs intra-vaginaux destinés à la maitrise des cycles sexuels
sont représentés précédemment. Voir V.1.

Indications

Les infections utérines ou vaginales des grands animaux peuvent être traitées
par la voie locale, en complément ou non d’une antibiothérapie systémique. Le
choix de la voie d’administration sera notamment déterminé en fonction des
germes pathogènes responsables, du stade de l’infection et des circonstances
d’apparition.

Pharmacocinétique

Les préparations utilisées par voie intra-utérine sont des comprimés (oblets) ou
des suspensions huileuses qui diffusent dans les sécrétions génitales et
l’endomètre. Leur efficacité pendant la période post-partum a été remise en
question. Cette voie d’administration permet l’induction d’effets thérapeutiques
locaux.

La résorption systémique faible ne permet pas d’induire d’effets thérapeutiques


systémiques mais la présence de résidus dans la carcasse ou le lait des animaux
ne peut être exclue. Ce sont donc des traitements locaux, ce qui justifie leur
classification dans cette rubrique.

171
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Effets indésirables

Les effets indésirables se limitent le plus souvent à quelques réactions locales.

Spécialités disponibles en Tunisie

Tableau CXXXVII
Spécialités vétérinaires contenant des anti-infectieux utérins.

Prix
Nom Espéces Principes Form Présenta
Labo. Public
déposé cibles Actifs e -tion
DT
Comp.
CENTRA- CHLOR-
BV, CV Intra- Bte. 100 VIRBAC 132,963
UREO TETRACYCLINE
utérins
Oblets
METRI- CHLOR- Bte. 20 21,328
BV Intra- KELA
CYCLIN TETRACYCLINE Bte. 100 96,072
utérins

2. Antiseptiques

Les antiseptiques et les désinfectants sont des substances sans parenté


structurale sur le plan chimique qui inhibent ou détruisent des micro-organismes,
principalement des bactéries (antibactériennes), champignons (antifongiques),
des virus (virulicides) voire des parasites, par des mécanismes d’action non
spécifiques et à des concentrations élevées. Leur action est rapide et brève,
réservée pour les antiseptiques à un usage externe sur les tissus vivants et pour
les désinfectants à un usage sur les surfaces inertes.

Les biguanides sont des composés organiques artificiels caractérisés sur le plan
chimique par la présence dans leur structure de fonctions guanidines. Ce sont
des molécules symétriques de caractère basique. On en prépare des
dichlorydrates, des digluconates, des diacétates. Seul le digluconate de
chlorhexidine, est disponible sur le marché vétérinaire tunisien [28].

Indications

La chlorhexidine est indiquée pour la désinfestation et l’antisepsie des plaies


chirurgicales, plaies traumatiques, brûlures et pour les interventions post-
opératoires. Elle possède un spectre d’activité large, toutefois plus orienté contre
les bactéries à Gram+ que contre les bactéries à Gram-, elle est également
fongicide. Son action est plus puissante que celle des iodophores sur
Staphylococcus aureus. Son action sur les virus est faible.

La résistance naturelle est en relation avec la richesse de la membrane externe,


en phospholipides pour les bactéries et en cires pour les mycobactéries, qui
agissent comme une barrière de protection contre les antiseptiques. Cela
explique que Les bactéries à Gram- sont plus résistantes que les bactéries à
Gram+. La résistance acquise de nature chromosomique concerne
essentiellement les bactéries Gram-.

172
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Pharmacodynamie

La chlorhexidine exerce son action par le biais d’interactions de ses deux


groupements biguanides avec les phospholipides des membranes cellulaires. Il se
produit une modification de la perméabilité des membranes des bactéries vis à
vis de substances telles : ions potassium, acides aminés, nucléotides.
Indirectement, le fonctionnement des enzymes s’en trouve altéré. La
chlorhexidine entraîne une solution de continuité et la membrane ne joue plus
son rôle de barrière osmotique. Il y’a alors fuite de composés intracellulaires. A
faible concentration, les composés à faible poids moléculaire (ions potassium et
phosphore) s’échappent. Cette fuite est responsable de l’effet bactéricide. A forte
concentration, les protéines et les acides nucléiques précipitent et l’ATP est
inhibée, induisant ainsi un effet bactéricide. Le mode d’action de la chlorhexidine
sur les virus et les champignons est inconnu mais il est probablement similaire à
celui agissant contre les bactéries.

Pharmacocinétique

Après son application, la chlorhexidine s’adsorbe à la surface grâce à son


caractère basique et la quantité absorbée est concentration dépendante. Son
action est durable (5 à 6 heures) après son application.

Effets indésirables

Les irritations cutanées et les sensibilisations de contact dues au décapage et au


dessèchement de la peau lors d’utilisations répétées d’antiseptiques sont très
limitées pour la chlorhexidine. Utilisée à la concentration de 0,5%, la
chlorhexidine entraînerait un retard à la formation du tissu de granulation. Seules
les concentrations supérieures ou égales à 5% sont responsables d’irritation. Les
solutions à 1, 2 et 4 % n’entraînant qu’un gonflement passager des paupières.

Contre-indication

La chlorhexidine est à proscrire s’il existe une possibilité de contact avec l’oreille
moyenne en raison du risque de surdité neurosensorielle.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Chlorhexidine

Tableau CXXXVIII
Spécialités vétérinaires contenant du chlorhexidine.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
BV, CV, Fl. 100ml 3.800
CICAMAX Sol. Ext. TIMPHARM
OV, CP Fl. 250ml 5.915

Fl. 210ml 4.760


SEPTIJET BV, CV, CN Aérosol MEDIVET
Fl. 650ml 8.570

173
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3. Cicatrisants

L'aluminium en poudre est un cicatrisant. Les différentes spécialités vétérinaires


disponibles sur le marché tunisien sont à base d’aluminium micronisé et
présentées en suspension pour pulvérisation cutanée. Elles sont indiquées pour
le traitement protecteur et cicatrisant des plaies.

Appliqués localement sous forme d'aérosol, les particules d'aluminium se


déposent dans les anfractuosités de la plaie et forment une pellicule antiseptique
isolant la plaie des germes extérieurs. L'aluminium ne pénètre pas dans les
cellules et reste au niveau des membranes. Sa résorption est très faible (moins
de 1%).

Cette application est contre-indiquée pour traiter des lésions de la mamelle chez
les animaux produisant du lait destiné à la consommation humaine [9].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Aluminium

Tableau CXXXIX
Spécialités vétérinaires contenant de l’aluminium.

Prix
Nom Espèces Présenta-
Forme Labo. Public
déposé cibles tion
DT
Susp.
ALUJET BV, CV, CN Fl. 210ml MEDIVET 6.900
Cutanée
BV, CV,
Susp.
ALUSPRAY OV, CN, Fl. 210ml VETOQUINOL 10,297
Cutanée
CT, VL, PC

174
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

XII. MEDICAMENTS AGISSANT SUR L’IMMUNITE

L’immunoprophylaxie active ou vaccination est une technique de prophylaxie


médicale qui vise à stimuler activement le système immunitaire de l’organisme
par l’introduction d’antigènes portés par les agents responsables des maladies en
cause. La classification des vaccins en fonction de leur nature et de leurs
propriétés est utile car à chaque type de vaccin, sont associé des caractéristiques
communes, (activité, innocuité, effets secondaires ...). Plusieurs caractères
peuvent servir de base à une classification des vaccins :
Les rapports

A. VACCINATION ANTI-RABIQUE

La rage est une maladie mortelle, infectieuse, virulente, inoculable en général par
une morsure ou une griffure, due à un Lyssavirus neurotrope, appartenant à la
famille des Rhabdoviridés. La diffusion du virus dans l’organisme s’effectue par la
voie neurotrope à partir du point d’inoculation. La multiplication active a lieu dans
le cerveau, puis les virions sont transportés vers la périphérie. La Tunisie est
considérée comme un pays endémique de rage [243].

La lutte contre la rage est régie par le décret N° 2009-2200 du 14 juillet 2009,
fixant la nomenclature des maladies animales réglementées et édictant les
mesures générales applicables à ces maladies et l’arrêté des Ministres de
l’Agriculture, de l’Intérieur et de la Santé Publique du 13 avril 1985, fixant les
mesures sanitaires spécifiques à prendre pour la lutte contre la rage. Cet arrêté
prévoit :

- La vaccination régulière des chiens de plus de trois mois et institue un certificat


de vaccination comportant l’identification du chien,
- La définition du chien errant et indique les modalités de contrôle de ce type
d’animaux,
- La définition de l’animal mordeur et les dispositions de surveillance pour
prévenir l’infection rabique de la personne mordue,
- La définition des animaux contaminés par un animal reconnu ou suspect d’être
enragé et la conduite à tenir vis-à-vis de ces animaux,
- Les mesures à prendre et la conduite à tenir dans un foyer déclaré de rage
[182].

La rage demeure une maladie largement répandue dans le monde et participe de


plusieurs cycles épidémiologiques généralement distincts, la rage urbaine, la rage
sylvatique terrestre et la rage aérienne liée aux chauves-souris insectivores ou
hématophages. Une des particularités des vaccins antirabiques est donc qu’ils
sont destinés, contrairement à la majorité des autres vaccins, à de très
nombreuses espèces [169].

Des vaccins sont disponibles pour les carnivores et les herbivores domestiques.
Actuellement, seule l’utilisation de vaccins inactivés est autorisée. Ceci élimine
tout risque spécifique, d’autant que certains sont préparés au départ de souches
préalablement atténuées ce qui leur confère un double volet d’innocuité [309]. La
rage est une zoonose majeure, ce qui explique son appartenance aux maladies
légalement réputées contagieuses et qu’elle fasse donc l’objet d’une
réglementation internationale (O.M.S., O.I.E.: Organisation mondiale de la santé
animale) et nationale. Du fait de sa portée épidémiologique, la vaccination

175
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

antirabique est inscrite dans le cadre du programme national de lutte contre la


rage et est pratiquée dans un cadre légal strict qu’il convient de respecter
(obligatoire chez les chiens de plus de 3 mois d’âge). De même, il faut respecter
le protocole de vaccination: le vétérinaire détient une responsabilité toute
particulière en la matière [4] [22] [56] [218].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin antirabique

Tableau CXL
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin antirabique.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

NOBIVAC Susp. inj. Fl. 10 doses INTERVET 8.590

Fl. 1 dose 2.330


RABISIN Susp. inj. MERIAL
Coffret 10 Fl. 21.995

B. VACCINS POUR ANIMAUX DE LOISIR ET ANIMAUX DE RENTE

1. Vaccination du cheval

1.1. Vaccin de la rhinopneumonie équine

La rhinopneumonie équine est une dénomination historique qui décrit un


ensemble de plusieurs entités pathologiques observées chez les chevaux. Il
comprend des maladies respiratoires, des avortements, des pneumonies
néonatales, ou des myélo-encéphalopathies [7] [8] [57] [93] [240].

La rhinopneumonie équine est causée par deux membres de la famille des


Herpesviridae, l’herpèsvirus équin-1 et l’herpèsvirus équin-4 (l’EHV-1 et l’EHV-4).
Les deux herpèsvirus sont enzootiques dans tous les pays qui possèdent une
population importante de chevaux et dans lesquels ils font partie intégrante des
traditions culturelles et de l’économie agricole. La maladie est fortement
contagieuse au sein de la population équine sensible. La transmission se fait par
inhalation de sécrétions respiratoires contenant du virus.

Chez les chevaux de moins de 3 ans, la rhinopneumonie s’exprime cliniquement


par une maladie respiratoire aigue et fébrile qui se répand rapidement au sein du
groupe d’animaux. Le virus infecte et se multiplie dans les cellules épithéliales de
la muqueuse respiratoire. La période d’incubation est de 2 à 8 jours. Les
premiers signes cliniques sont de la fièvre, de l’inappétence, de l’abattement et
du jetage.

La sévérité de la maladie respiratoire varie avec l’âge du cheval et le niveau de


l’immunité résultant des vaccinations antérieures ou des expositions naturelles.

176
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Les infections sub-cliniques dues aux EHV-1/4 sont fréquentes, même chez les
jeunes animaux.

Bien que la mortalité soit rare et que la guérison soit généralement complète
après 1 à 2 semaines, l’infection est une cause fréquente et non négligeable
d’interruption du programme d’entrainement, de la participation aux courses, ou
à d’autres compétitions équestres.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins actuellement disponibles pour le contrôle de l’EHV-1 et de l’EHV-4


assurent principalement une protection clinique contre l’apparition de troubles
respiratoires. La protection contre les avortements, la mortalité néonatale ou les
troubles nerveux ne peut pas être garantie, car, même en présence d’anticorps
neutralisants, une virémie peut apparaître suite à une réinfection par l’EHV-1
suivie d’une dissémination vers les organes cibles. Les animaux peuvent être
vaccinés dès la disparition de l’immunité maternelle. Des revaccinations
régulières sont conseillées. Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin inactivé
à base d’Herpèsvirus équin type 1.

 Vaccin contre la rhinopneumonie équine

Tableau CXLI
Spécialités vétérinaires contenant
le vaccin contre la rhinopneuonie équine.

Prix
Nom Présenta-
Forme Labo. Public
déposé tion
DT

Fl. 1 Dose
PNEUMEQUINE Eml. inj. MERIAL A.O.
10 Fl. 1 Dose

1.2. Vaccin de la grippe équine

La grippe équine est une maladie virale très contagieuse causée par le virus de la
grippe équine (EIV) qui appartient à la famille des Orthomyxoviridae, genre
Influenzavirus type A [226] [42].

Il existe trois types de virus grippaux: A, B, et C, mais seul le premier possède


une très forte propension au franchissement de barrière d’espèces, les deux
autres étant retrouvés presque exclusivement chez l’homme [325] [225].
Les virus grippaux de type A, ou virus influenza A, sont rencontrés chez plusieurs
espèces y compris les oiseaux, les êtres humains, les suidés, les chevaux,
certains mammifères marins et les chiens. Leur réservoir naturel est représenté
par les oiseaux aquatiques. Récemment, deux nouvelles lignées du virus grippal
de type A provenant de chauves-souris ont étés identifiés. Ces découvertes
ouvrent de nouvelles pistes sur l’origine et l’évolution des ces virus grippaux
[310].

177
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Le virus de la grippe évolue perpétuellement avec l’apparition de nouveaux


variants. Deux sous–types d’EIV (H7N7 et H3N8) sont connus comme agents
infectieux des équidés. Récemment, le virus de la grippe aviaire de sous type
H5N1 ait été associé à la maladie respiratoire chez l’âne en Égypte.
L’infection par le virus influenza A équin est répandue presque dans toutes les
populations de chevaux du monde à l’exception de la nouvelle Zélande et
l’Islande [311]. La grippe est surtout une maladie saisonnière survenant
généralement sous une forme épidémique sévit souvent par vagues successives,
suivies de périodes de relative accalmie. L’EIV, est très contagieux. Il se transmet
par voie aérogène, par l’intermédiaire d’aérosols émis par la toux. Le virus peut
aussi être transporté par le personnel et les véhicules. La période d’incubation
est de 1 à 5 jours. Toutefois plusieurs formes cliniques peuvent être distinguées :
La forme mineure ou inapparente : est la plus souvent rencontrée chez les
populations vaccinées avec des signes cliniques le plus souvent discrets.
Les chevaux vont alors montrer une hyperthermie modérée et fugace, une toux
assez rare, un jetage nasal peu abondant et une tuméfaction transitoire des
nœuds lymphatiques pharyngés. La forme majeure est la plus communément
observée. Les animaux présentent un syndrome fébrile avec une brutale
hyperthermie (39,1 à 41,7°C), une léthargie et l’anorexie.
Ces signes sont accompagnés, d’une toux caractéristique, sèche, dure, explosive,
répétitive non productive, persistent entre 1 et 5 jours, en l’absence de
complications. La toux est une caractéristique clinique prédominante. Elle peut
persister pendant 1 à 3 semaines ou la fréquence diminue avec la guérison du
cheval. En l’absence de complications majeures, il y a une amélioration en 5 à 7
jours et une guérison de l’épithélium respiratoire en 3 semaines [333].
La mortalité est pratiquement nulle chez les chevaux adultes. En revanche, les
poulains et les jeunes chevaux naïfs peuvent développer une pneumonie grave, à
évolution rapide qui peut s’avérer fatale.

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est utilisé pour l’immunisation contre la grippe


équine, contenant aussi une anatoxine tétanique afin de prévenir les mortalités.
C’est un vaccin contenant un virus canarypox recombiné Grippe A avec
l’anatoxine Clostridium tetani, destinés aux chevaux à partir de 4 mois d’âge.

 Vaccin de la grippe équine et du tétanos

Tableau CXLII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre la grippe équine et le tétanos.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

PROTEQ FLU Susp. inj. Fl. 1 Dose MERIAL 19.387

178
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2. Vaccination des ruminants

2.1. Vaccination des bovins

2.1.1. Vaccin contre les mammites

Les mammites constituent la pathologie la plus fréquente et la plus coûteuse


rencontrée en élevage laitier. Les infections sub-cliniques sont responsables
d’environ 80 % de l’ensemble des pertes économiques associées aux mammites,
liées à une réduction de la production et de la qualité du lait, ainsi qu’aux coûts
de traitements et de préventions [285] [251]
Le caractère clinique ou non d’une mammite est majoritairement influencé par le
genre et l’espèce de la bactérie pathogène. Les bactéries coliformes sont souvent
associées à des mammites aigües accompagnées de symptômes cliniques. À
l’opposé, Staphylococcus aureus, bien que pouvant induire des mammites
cliniques, cause le plus fréquemment des mammites sub-cliniques. Ces
mammites à S. aureus ont, de plus, tendance à devenir chroniques et à persister
durant de longues périodes de temps [284] [267]. .
Chez les vaches laitières, les mammites à S. aureus s’expriment le plus souvent
par une élévation du taux de cellules somatiques dans le lait, principalement liée
à un afflux des neutrophiles. Le caractère sub-clinique de ces mammites et la
capacité de survie des S. aureus à l’intérieur des cellules mammaires compliquent
respectivement le diagnostic de terrain et l’isolement de la bactérie en
laboratoire. Lors d’antibiothérapies, les taux de guérison sont généralement
faibles [54]
Au vu de l’aspect fortement contagieux de ce type d’infections, les objectifs
principaux de la vaccination contre les mammites consiste chez le bovin en la
réduction de la sévérité des symptômes des mammites cliniques, du taux
cellulaire des vaches atteintes et en la prévention de nouveaux cas de mammites
à S. aureus au sein d’une exploitation [214].

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie contient des souches inactivées d’Escherichia coli


et Staphylococcus aureus. Il est destiné à améliorer l’immunité des vaches
laitières présentant des problèmes récurrents de mammites causées par E. coli et
S. aureus. Il induit une réduction de l’incidence des mammites sub-cliniques,
ainsi que de l’incidence et de la sévérité des symptômes associés aux mammites
cliniques causées par Staphylococcus aureus, les coliformes et les staphylocoques
coagulase-négatives [319].

 Vaccin contre les mammites bovines

Tableau CXLIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre les mammites.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

STARTVAC Emul. inj. Fl. 10ml HIPRA S.A 50.614

179
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2.1.2. Vaccin contre la diarrhée néo-natale

Les diarrhées néonatales représentent une source majeure des pertes


économiques des élevages bovins et la cause première de la mortalité néonatale
dans la plupart des pays du monde. Le nombre des agents pathogènes impliqués
dans les gastro-entérites néonatales du veau est très élevé (environ une
vingtaine). Ils forment un ensemble de bactéries, parasites et virus. On observe
essentiellement dans la diarrhée néo-natale les Rotavirus, Coronavirus,
Escherichia Coli F5 (anciennement K99), les salmonelles et les cryptosporidies
[230] [215] [216].
La diarrhée néo-natale est due essentiellement à la perturbation causée par les
agents pathogènes sur les fonctions de sécrétion et d’absorption de l’épithélium
intestinal. Il en résulte ainsi un déséquilibre hydro-électrolytique avec un défaut
d’absorption associé à une fuite de nutriments et d’eau. Ces agents agissent de
façon spécifique au niveau de l’intestin du veau et à un âge précis, ainsi E. Coli
entéro-toxinogènes agit entre 0 à 10 jours d’âge, et principalement les veaux de
moins d’une semaine [229],

Les Rotavirus agissent entre 1 à 12 jours et tardivement les Coronavirus agissent


entre 5 à 30 jours d’âge.

NB : La vaccination contre les diarrhées néonatales doit prendre en considération


trois éléments qui sont tous très critiques pour l’efficacité de l’immunisation :

- la vaccination appropriée des mères,


- l’ingestion d’une quantité suffisante de colostrum de bonne qualité,
suffisamment tôt dans la vie du veau (un demi-litre à la naissance et deux
litres dans les deux premières heures de la vie),
- l’hygiène de l’élevage des veaux nouveau-nés.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins destinés à la protection contre la diarrhée néo-natale chez le veau en


Tunisie contiennent les valences Rotavirus et Coronavirus ainsi que E. coli. Ces
vaccins ont la particularité d’être développés pour l’immunisation de la mère
durant la gestation, de manière à conférer au veau une immunité colostrale
spécifique.

 Vaccin contre les diarrhées néo-natales

Tableau CXLIV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre les diarrhées néo-natales.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Fl. 10ml
TRIVACTON 6 Susp. inj. MERIAL A.O.
Fl. 50ml

180
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2.1.3. Vaccin contre les maladies respiratoires IBR, PI3, BVD et les virus BRS

La rhinotrachéite bovine IBR (Infectious Bovine Rhinotracheitis) est une maladie


qui se manifeste par des épidémies d’infections pulmonaires. Elle est due à un
herpesvirus : Bov-HV1. Chez les animaux infectés, ce virus est aussi responsable
d'avortements et d'infécondité. C'est pour cette raison qu’on l’appelle également
IPV (infectious pustular vulvo-vaginitis) ou vulvo-vaginite pustuleuse infectieuse.
Le virus parainfluenza 3 appartient à la famille des Paramyxoviridae, genre
Paramyxovirus. Il est responsable d’affections respiratoires. La multiplication
virale provoque de l’hyperplasie et de la nécrose de la muqueuse avec une
destruction des cellules ciliées [212] [304].
La forme aiguë est rare et limitée aux jeunes animaux. Le virus est fréquemment
isolé et identifié avec d’autres virus lors de troubles respiratoires et la gravité des
pneumonies qu’il induit, tient surtout aux surinfections bactériennes qui
masquent les lésions primitives [24] [127]. Le syndrome « diarrhée virale
bovine/maladie des muqueuses » est provoqué par le virus BVD (bovine viral
diarrhoea), un Pestivirus de la famille des Flaviviridae. Il peut se transmettre par
contact direct ou in utero. Il est responsable de la création d'animaux dits
infectés persistants immunotolérants (IPI) vis-à-vis de la souche infectante qui
constituent la source principale, mais non exclusive, de la circulation du virus au
sein des effectifs bovins. Les principales conséquences cliniques sont liées à
l'infection du veau in utero, soit immédiatement (morts embryonnaires,
avortements, malformations), soit de façon retardée avec la manifestation chez
les animaux IPI de la maladie des muqueuses au sens strict, diarrhée mortelle
qui intervient généralement chez des bovins de 6 à 24 mois [114] [55]. Le virus
respiratoire syncytial bovin VRSB est un agent pathogène majeur des maladies
respiratoires bovines appartenant la famille des Paramyxoviridae, genre
Pneumovirus. Le tableau clinique correspond à l’apparition brutale d’un syndrome
respiratoire de type grippal (jetage important, conjonctivite, toux sèche,
persistante), accompagnée d’une tachypnée et d’une hyperthermie pouvant
atteindre 42°C. Chez les animaux âgés ou lors de réinfections, une forme
atténuée peut être rencontrée avec présence de jetage, toux sèche et une
hyperthermie, évoluant en une à deux semaines vers la guérison.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins disponibles en Tunisie sont des vaccins polyvalents contenant des
souches d’IBR, PI3 et BVD et/ou la souche vivante de BRS.

 Vaccin IBR, PI3, BVD et les virus BRS

Tableau CXLV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre IBR, PI3, BVD et BRS.

Prix
Principes Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
Actifs tion
DT

IBR, PI3, Fl. 5 doses


HIPRABOVIS-3 Susp. inj. HIPRA. SA A.O.
BVD Fl. 30 doses

IBR, PI3, Fl. 5 doses


HIPRABOVIS-4 Emul. inj. HIPRA. SA A.O.
BVD, BRS Fl. 30 doses

181
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2.1.4. Vaccin contre la brucellose

La brucellose est une maladie contagieuse des animaux d’élevage, due à


différentes bactéries appartenant au genre Brucella spp. et qui infectent
généralement une espèce animale spécifique. Toutefois, la plupart des espèces
de Brucella sont également capables d’infecter d’autres espèces animales.

NB : La brucellose est une zoonose qui se transmet très facilement à l’homme


chez qui elle est souvent appelée fièvre ondulante ou fièvre de Malte, où elle a
été identifiée pour la première fois dans les années 1850. Les vétérinaires, les
éleveurs et le personnel des abattoirs sont exposés à l’infection qui se produit en
manipulant les animaux infectés, les avortons et les placentas.

La maladie touche les bovins, les porcs, les ovins et les caprins, les équins, les
camélidés et les chiens. Elle peut également atteindre d’autres ruminants,
certains mammifères marins et l’homme. Chez les animaux, la maladie se
manifeste par des avortements ou par un échec de la reproduction.
Généralement, les animaux guérissent et réussiront à donner naissance à une
descendance vivante après un premier avortement, mais ils peuvent continuer à
excréter la bactérie. La brucellose se propage généralement au moment de
l’avortement ou de la mise bas. On trouve des concentrations élevées de
bactéries dans les eaux fœtales provenant d’un animal infecté. Les bactéries
peuvent survivre pendant plusieurs mois hors de l’organisme de l’animal, dans le
milieu extérieur, en particulier dans des conditions froides et humides. Elles
restent une source d’infection pour les autres animaux qui s’infectent en les
ingérant. Les bactéries peuvent aussi coloniser le pis et contaminer le lait. La
maladie peut être suspectée sur la base de signes cliniques tels que des
avortements. La confirmation repose sur des tests sérologiques puis sur des
épreuves de laboratoire, prescrites afin d’isoler et d’identifier les bactéries [156].

La brucellose bovine (B. abortus), la brucellose ovine et caprine (B. melitensis) et


la brucellose porcine (B. suis) sont des maladies qui figurent dans le Code
sanitaire pour les animaux terrestres de l’Organisation mondiale de la santé
animale (OIE) et qui doivent être notifiées à l’OIE (Code sanitaire pour les
animaux terrestres de l’OIE) [241] [128].

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin à base de Brucella Abortus, souche


B-19. C’est un vaccin vivant lyophilisé contre la brucellose bovine.

 Vaccin contre la brucellose

Tableau CXLVI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la brucellose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Pdre. Pr.
LIO-B-19 Fl. 1 dose SYVA S.A. A.O.
inj.

182
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

2.2. Vaccination des ovins

2.2.1. Vaccin contre la fièvre catarrhale ovine ou Bluetongue

La fièvre catarrhale ovine est une maladie virale due à Orbivirus appartenant à la
famille des Reoviridae, touchant majoritairement les moutons, elle peut
également affecter les bovins, les chèvres et d'autres ruminants sauvages.

Il s’agit d’une maladie strictement animale, elle n'affecte pas l'homme et n'a
aucune incidence sur la qualité des denrées alimentaires d’origine animale [16].
Il s’agit d’une arbovirose transmise d'un animal infecté à un autre par une piqûre
d'un moucheron du genre Culicoïdes. La maladie se manifeste par des
conjonctivites, rhinites, stomatites ulcéro-nécrotiques, œdèmes des lèvres, de
l'auge et de la langue, pouvant se généraliser à la face et une cyanose de la
langue inconstante, d’où l’appellation de « blue tongue ». Elle provoque aussi des
retards de croissance chez les animaux malades, la mort de certains animaux et
des avortements chez les femelles infectées et engendre d'importantes pertes
économiques pour les éleveurs.

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin à base de virus inactivés de la fièvre


catarrhale ovine, sérotypes 2 et 4.

 Vaccin contre la fièvre catarrhale ovine

Tableau CXLVII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre la fièvre catarrhale ovine.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
BTVPURALSAP
Susp. inj. Fl. 100 ml MERIAL A.O.
2-4

2.2.2. Vaccin contre la clavelée

La clavelée ou encore appelée variole ovine est maladie virale due à un Poxvirus
et est hautement contagieuse [238].

Elle se manifeste généralement par une forte mortalité des agneaux et des
lésions dermatologiques. Il en existe trois formes: une forme vésiculeuse,
caractérisée par des papules séchant spontanément en quelques jours en laissant
des cicatrices indélébiles, une forme compliquée, où les papules atteignant les
organes internes provoquent des symptômes plus graves (le système respiratoire
est très fréquemment atteint) et une forme septicémique, rare, qui provoque une
mortalité élevée. La clavelée est différente de la variole caprine qui touche les
ovins et les caprins mais causée par des souches Capripoxvirus et est moins
grave que la clavelée ovine [174].

183
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est à base de virus vivant atténué de la clavelée


cultivé sur cellules de lignée 1000.

 Vaccin contre la clavelée

Tableau CXLVIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la clavelée.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Bte. 10 Fl. 100
OVIPOX Susp. inj. BIOPHARMA A.O.
doses

2.2.3. Vaccin contre l’entérotoxémie

L’entérotoxémie des ruminants est une affection grave qui résulte de la


résorption par voie sanguine de toxines produites dans l’intestin lors de la
multiplication de bactéries anaérobies strictes à Gram +, hôtes normaux du tube
digestif, du genre Clostridium. Ces bactéries responsables appartiennent
majoritairement au genre Clostridium perfringens, agent étiologique principal
dans 83% des cas d’entérotoxémies [259].

Toutefois des cas faisant intervenir d’autres clostridies sont relatés comme
Clostridium sordelli responsable de mort brutale chez les bovins [91].

La pathogénie de ces bactéries dépend uniquement de la capacité lors de la


phase de leur multiplication à produire des toxines. Ces toxines ont une action
locale sur l’intestin puis diffusent dans l’organisme via la circulation sanguine
pour atteindre les organes cibles. L’âge des ruminants atteints d’entérotoxémie
est ample, allant d’un jeune de 48 heures à l’âge adulte. Néanmoins certaines
classes d’âges sont plus décrites tels que les jeunes ou les animaux de réforme
[90] [206].

Pour les jeunes ruminants : le sevrage, la période de l’engraissement ou


l’allaitement avec une bonne laitière semblent prédisposées l’animal à cette
maladie. La forme suraiguë se manifeste par une mort subite. Le ruminant est
souvent retrouvé mort ou comateux sans aucun signe clinique précurseur. Ce
sont souvent des animaux sains, en très bon état général qui suite à l’apparition
de la maladie, sont découverts morts dans un délai de huit heures [141].

La forme clinique aiguë s’exprime par des signes cliniques majeurs tels que des
symptômes diarrhéiques, hémolytiques et convulsifs. A coté de ces symptômes
dominants, apparaissent des symptômes mineurs, inconstants. Le syndrome
diarrhéique est typique de l’entérotoxémie et souvent présent en fin d’évolution
clinique. Cette diarrhée, le plus souvent hémorragique, peut être fétide, bulleuse
et de couleur blanche, jaune ou brune [193].
Pour toutes les espèces, le traitement des entérotoxémies est souvent inefficace
et illusoire en raison de la rapidité et de la gravité de l’infection. Pour cette
raison, la prophylaxie médicale révèle d’une grande importance.

184
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

La réponse immunitaire post vaccinale est variable selon les espèces. La


protection est moindre chez l’espèce caprine par rapport à l’espèce ovine pour un
même vaccin. La plupart des vaccins sont polyvalents de 2 à 8 valences. Ils
présentent l’avantage de protéger l’animal contre les différentes clostridies
toxinogènes. Les vaccins utilisés sont aussi protecteurs contre les toxines de C.
septicum, C. oedematiens, C. novyiC. tetani, C. chauvoei [299] [150].

 Vaccin contre les toxi-infections à Clostridies

Tableau CXLIX
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre l’entérotoxémie.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
MCI Santé
OVIPAN F Susp. inj. Fl. 250 ml A.O.
Animale

2.3. Vaccination des ovins et caprins

2.3.1. Vaccin contre la brucellose

Voir XII.B.2.1.4.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre la brucellose

Tableau CL
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la brucellose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CZ
OCUREV Lyoph. inj. Fl. 50 doses Veterinaria, A.O.
S.A.

LIO-VAC REV- Pdr. Pr.


Fl. 10 doses SYVA S.A. A.O.
1 inj.

2.3.2. Vaccin contre les avortements

Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin utilisé chez les ovins et caprins pour
la prévention des avortements causés par [76] :

- Coxiella burnetti
- Chlamydophila abortus Chlamydia psittaci var ovis

185
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

C’est un vaccin inactivé administré 15 jours avant le début de la gestation.


En milieu infecté, une deuxième injection 1 mois plus tard hors gestation pour la
chèvre et dans la limite des deux premiers mois de gestation pour la brebis avec
un rappel annuel en dehors de la gestation.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre les avortements

Tableau CLI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre les avortements.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CHLAMYVAX
Eml. inj. Fl. 10 doses MERIAL A.O.
FQ

2.4. Vaccination des bovins, ovins et caprins

2.4.1. Vaccin contre la fièvre aphteuse

La fièvre aphteuse est la maladie la plus contagieuse du bétail, virale due à un


Picornaviridae appartenant au genre Aphthovirus, elle affecte tous les
artiodactyles, tant domestiques que sauvages et se caractérise par l’apparition de
vésicules puis d’ulcères dans la cavité buccale, dans l’espace interdigital et sur le
bourrelet coronaire des onglons, ainsi que sur la mamelle et les trayons [159].
La fièvre aphteuse est la première maladie pour laquelle l’OIE a établi une liste
officielle de pays et de zones indemnes.
Les normes, lignes directrices et recommandations scientifiques diffusées par
l'OIE sont considérées comme des références internationales.

Les vaccins disponibles sont à base de virus aphteux inactivé types O, A, C.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre la fièvre aphteuse

Tableau CLII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la fiévre aphteuse.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Fl. 100ml
AFTOVAX Susp. inj. MERIAL A.O.
Fl. 300 ml

Fl. 100ml
AFTOVAXPUR Susp. inj. MERIAL A.O.
Fl. 300 ml

186
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

1.4.2. Vaccin contre l’entérotoxémie

Voir XII.B.2.2.3.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre les toxi-infections à Clostridies

Tableau CLIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre l’entérotoxémie.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

COGLAVAX Susp. inj. Fl. 500 ml CEVA 44.507

ULTRACHOICE
Susp. inj. Fl. 100ml ZOETIS A.O.
TM 8

Fl. 250ml PRONDIL


PRONDICLOS Susp. inj. A.O.
Fl. 500ml S.A.

SYVA-BAX Susp. inj. Fl. 500ml SYVA S.A. A.O.

1.4.3. Vaccin contre les maladies respiratoires

Le vaccin disponible en Tunisie contient les antigènes de Pasteurella


multocida A3 et D4, de Mannheimia haemolytica 1 et les antigènes flagellaires et
somatiques de Salmonella typhimurium et dublin et est destiné à stimuler une
immunité active contre les infections dues à ces pathogènes.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre les maladies respiratoires

Tableau CLIV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre les maladies respiratoires.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

SALMOPAST Susp. inj. Fl. 50ml MERIAL A.O.

187
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3. Vaccination des lapins

3.1. Vaccin de la maladie hémorragique du lapin

La maladie hémorragique virale du lapin, souvent désignée par VHD ou RHD


(pour Viral haemorrhagic disease ou Rabbit haemorrhagic disease) est une
maladie infectieuse hautement contagieuse, causée par un calicivirus, qui affecte
les lapins domestiques et sauvages.
La RHD est caractérisée par une morbidité élevée et un taux de mortalité qui se
situe entre 40 et 90 %. L’infection se produit chez les lapins de tout âge, mais la
maladie clinique n’est seulement observée que chez les adultes et les jeunes
animaux de plus de 40 ou 50 jours. Le mécanisme pathogénique de résistance
des jeunes animaux est encore inconnu [237] [60].

La transmission de la RHD est facilitée par la stabilité élevée du virus dans


l’environnement. L’infectiosité du virus n’est réduite ni par traitement au
chloroforme, ni par l’éther, ni par la trypsine, ni par exposition à pH3, ni par
chauffage à 50°C pendant 1 h. La période d’incubation varie de 1 à 3 jours, et la
mort se produit habituellement en 12 à 36 h après le début de l’hyperthermie.
L’évolution de la maladie est très rapide et les mortalités peuvent apparaître dès
48 heures après l’infection. Quelques heures avant la mort, les signes cliniques
les plus rencontrés sont une anorexie et une prostration, des difficultés
respiratoires, des hémorragies oculaires, une cyanose des muqueuses et parfois
du sang autour des narines. À l’autopsie, les lésions majeures sont une hépatite
nécrosante parfois associée à de l’ictère, une trachéite intense avec souvent la
présence de sang non coagulé, une pneumonie plus ou moins hémorragique et
une hypertrophie du thymus et de la rate.
Pendant une épizootie, un nombre limité de lapins (5 à 10 %) pourra développer
une forme chronique ou subaiguë de la maladie. Ces animaux meurent souvent 1
à 2 semaines plus tard, probablement suite à une dysfonction hépatique.

Spécialités disponibles en Tunisie

La vaccination contre la maladie hémorragique du lapin permet de diminuer les


signes cliniques et de prévenir l’apparition de la maladie. Les vaccins disponibles
en Tunisie sont des vaccins inactivés du virus RHD.

 Vaccin contre la maladie hémorragique du lapin

Tableau CLV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre
la maladie hémorragique du lapin.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

CUNICAL Susp. inj. Fl. 50 Doses MERIAL A.O.

CUNIPRAVAC-
Emul. inj. Fl. 10 Doses HIPRA S.A A.O.
RHD

188
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

3.2. Vaccin contre les toxi-infections à Clostridies

L’entérotoxémie chez le lapin provoque une mort parfois très brutale, mais le
plus souvent en 2 à 3 jours. Les bactéries le plus souvent incriminées sont les
Clostridies et les colibacilles.

La maladie apparait sur des sujets de tous âges, mais c'est surtout chez les
lapines allaitantes. Les symptômes et les lésions observés sont essentiellement la
diarrhée et l'hypothermie. A l’autopsie, on observe un gonflement excessif de
l'abdomen, à la suite d'une accumulation de gaz produit par les germes
anaérobies dans le cæcum qui est devient fréquemment strié de marbrures
rouges.

Ces «entérotoxémies», très souvent associées aux coccidioses, sont


fréquemment signalées dans les élevages fermiers, où les lapins sont alimentés
avec des fourrages verts trop récemment récoltés et en outre souvent distribués
à même le sol et soufflés par la litière.
Les traitements curatifs arrivent toujours trop tard, compte tenu du caractère
aigu de ces entérites. Voir XII.B.2.2.3.

NB : Certains antibiotiques sont très toxiques pour le lapin notamment les


pénicillines, amoxicilline, virginiamycine, lyncomycine et l'acide oxolinique
(embryotoxique).

4. Vaccination de la volaille

4.1. Vaccins contre la maladie de Marek

La maladie de Marek (MD pour Marek’s Disease) est une maladie de la volaille
domestique (poulet) causée par un Alphaherpesvirus [100].

La MD est associée à plusieurs syndromes différents, parmi lesquels les


syndromes lympho-prolifératifs sont les plus fréquents. Elle est caractérisée par
une affection lymphomateuse et neuropathique chez les oiseaux domestiques.
Chez le poulet, la MD peut apparaitre dés l’âge de 3 ou 4 semaines, mais elle est
plus couramment rencontrée entre 12 et 30 semaines. Les symptômes observés
sont de la paralysie des pattes et des ailes, associée à un épaississement des
nerfs périphériques. Cependant, l’atteinte des nerfs passe parfois inaperçue,
particulièrement chez les adultes. Dans la forme classique, la MD se caractérise
par une atteinte principalement nerveuse. La mortalité n’excède que rarement 10
à 15 % de la population et survient au bout de quelques semaines à quelques
mois. Dans la forme aigue, la maladie aboutit à la formation de lymphomes
viscéraux. En fonction de la souche infectante, une lymphomatose peut se
produire principalement au niveau de l’ovaire, du foie, de la rate, des reins, du
cœur, du proventricule succenturié et de la peau [341].

Alors qu’une uniformité cellulaire est rencontrée dans les tumeurs associées au
virus de la leucose aviaire, plusieurs types de cellules lymphoïdes constituent les
infiltrations nerveuses et les lymphomes associés à la maladie de Marek.
Le diagnostic est réalisé sur la base des signes cliniques et des lésions
macroscopiques et microscopiques. Néanmoins, les poulets peuvent développer

189
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

une infection latente par le virus de la MD (MDV) sans avoir montré de signes
cliniques. L’infection par le MDV est révélée par l’isolement viral et/ou la mise en
évidence d’antigènes viraux ou d’anticorps [289].

Des tumeurs ressemblant à celles provoquées par le MDV sont dues au rétrovirus
aviaire, le virus réticulo-endothélial (REV), ces lésions peuvent être confondus
avec ceux de la MD. Le diagnostic différentiel principal de la MD est la leucose
lymphoïde [239].

La prophylaxie contre la MD recourt à la vaccination au moyen de vaccins mono-


ou multivalents de différents types. Les vaccins peuvent être administrés in ovo
ou chez le poussin d’un jour. La vaccination empêche la formation des tumeurs
et des lésions nerveuses dues au virus pathogène de la maladie de Marek. Elle ne
prévient cependant pas l’infection de la volaille par ce virus. Les résultats de la
vaccination dépendent largement du respect de la technique de vaccination. La
vaccination doit obligatoirement être pratiquée à l’âge d’un jour, au couvoir, afin
de protéger les poussins durant les quatre premières semaines de vie, période
critique durant laquelle une infection par le virus de la maladie de Marek
engendre la formation ultérieure de tumeurs spécifiques.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins contre la maladie de Marek sont administrés par injection, au


couvoir, à des poussins d’un jour ou à des embryons âgés de 18 jours. Ils
contiennent soit l’herpèsvirus de la dinde (souche HVT FC126) sous forme
lyophilisée, soit la souche Rispens du virus de la maladie de Marek atténuée
(CVI988) sous forme cellulaire conservée en azote liquide. Certains vaccins
combinent l’herpèsvirus de la dinde et la souche homologue, tous deux sous
forme cellulaire et donc conservés en azote liquide [340].

 Vaccin contre la maladie de Marek

Tableau CLVI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la maladie de Marek.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CRYOMAREX Pdre. pr.
Fl. 1000 Doses MERIAL A.O.
RISPENS inj.

CRYOMAREX Pdre. pr. Fl. 1000 Doses


MERIAL A.O.
RISPENS + HVT inj. Fl. 2000 Doses

NOBILIS Pdre. pr.


Fl. 2000 Doses INTERVET A.O.
RISMAVAC inj.
NOBILIS
RISMAVAC+CA1 Susp. inj. Fl. 1000 Doses INTERVET A.O.
26

190
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

4.2. Vaccins contre la maladie de Newcastle

La maladie de Newcastle est due à un paramyxovirus aviaire de sérotype 1


(APMV-1), du genre Avulavirus, appartenant à la famille des paramyxoviridés.
Il existe 9 sérotypes de paramyxovirus aviaires appelés APMV-1 à APMV-9. La
sévérité de la maladie provoquée par le virus chez les oiseaux varie
considérablement selon la souche virale impliquée. Les souches les moins
virulentes peuvent induire une maladie grave en présence d'autres micro-
organismes ou de certaines conditions environnementales [5].

L'une des caractéristiques majeures du virus est la forte variation du pouvoir


pathogène des différentes souches virales chez les poulets. Les souches virales
ont été classées en 5 pathotypes sur la base des signes cliniques observés chez
les poulets infectés, à savoir :

- Les souches viscérotropes vélogènes hautement pathogènes qui


provoquent fréquemment des lésions intestinales hémorragiques,
- Les souches neurotropes vélogènes qui provoquent une forme se
caractérisant par une mortalité massive, généralement à la suite de
signes respiratoires et nerveux,
- Les souches mésogènes qui provoquent une forme se caractérisant par
des signes respiratoires, des signes nerveux occasionnels mais une
faible mortalité,
- Les souches lentogènes ou respiratoires qui provoquent une forme se
traduisant par une infection respiratoire mineure ou infra-clinique,
- Les souches asymptomatiques entériques qui provoquent une forme se
traduisant généralement par une infection intestinale infra-clinique [25].

Le classement par pathotypes produit rarement des catégories bien distinctes et


même les infections provoquées chez des oiseaux indemnes d’organismes
pathogènes spécifiques peuvent donner lieu à des chevauchements
considérables. Il peut aussi se produire une exacerbation des signes cliniques
induits par les souches les moins virulentes en cas d’infection concomitante par
d'autres micro-organismes ou en présence de certaines conditions
environnementales [6].

Étant donné que les manifestations cliniques varient considérablement chez les
poulets et que le diagnostic peut être compliqué par la variabilité des réponses
entre les hôtes, les signes cliniques ne sont pas suffisants pour poser un
diagnostic de maladie de Newcastle. Les signes et les lésions typiquement
associés aux pathotypes virulents feront toutefois fortement suspecter la
maladie. La méthode de diagnostic préférée est l'isolement du virus suivi de sa
caractérisation.

La durée de l'immunité du vaccin dépend du programme de vaccination choisi.


L’une des considérations les plus importantes concernant les programmes de
vaccination est le niveau d'immunité maternelle qui existe chez les jeunes poulets
et qui peut varier considérablement d'une exploitation à l'autre, d'un lot à l'autre
et d'un sujet à l'autre [50]. L’association d’un vaccin vivant et d’un vaccin inactivé
chez les poussins d'un jour présentant une immunité maternelle a donné des
résultats supérieurs à l'administration de l’un ou l’autre de ces vaccins utilisés
séparément. La vaccination d’oiseaux d'un jour totalement sensibles, même avec
le plus atténué des vaccins vivants, peut entraîner une maladie respiratoire,

191
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

surtout en présence de bactéries pathogènes courantes en quantités


significatives.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins à virus vivants disponibles contenant des souches lentogènes


(Hitchner, La Sota et Ulster) et sont administrés durant la période d’élevage.
L’utilisation des vaccins à base de la souche LaSota est exclusivement réservée
aux immunisations de rappel.

 Vaccin contre la maladie de NC

Tableau CLVII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin
contre la maladie de NC.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Lyoph. Nebul.
AVINEW Fl. 1000 Doses MERIAL A.O.
instill. Oc. Or.

CEVAC CEVA SANTE


Eml. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
BROILER NDK ANIMALE

Pdre. Nebul. Fl. 1 Dose CEVA SANTE


CEVAC UNI L A.O.
instill. Oc. Fl. 1000 Doses ANIMALE

CEVA SANTE
CEVAC NDK Susp. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
ANIMALE

Lyoph. instill. Fl. 1 Dose CEVA SANTE


CEVAC NEW L 2.829
Oc. Fl. 1000 Doses ANIMALE

CEVA SANTE
CEVAC NEW K Eml. inj. Fl. 1000 Doses 20.135
ANIMALE

CEVAC Pdre. Nebul. CEVA SANTE


Fl. 1000 Doses 5.300
VITAPEST L instill. Oc. ANIMALE

HIPRAVIAR Pdre. Nebul.


Fl. 1000 Doses HIPRA S.A A.O.
CLON instill. Oc.

Pdre. Nebul.
HIPRAVIAR S Fl. 1000 Doses HIPRA S.A A.O.
instill. Oc.

Pdre. Nebul.
HIPRAVIAR-B1 Fl. 1000 Doses HIPRA S.A A.O.
instill. Oc.

HIPRAVIAR-
Eml. inj. Fl. 1000 Doses HIPRA S.A A.O.
BPL2

IMOPEST Eml. inj. Fl. 1000 Doses MEIRLA A.O.

NOBILIS ND Pdre. Nebul.


Fl. 1000 Doses INTERVET A.O.
CLONE 30 instill. Oc. Or

192
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

4.3. La bronchite infectieuse

La bronchite infectieuse aviaire (BI) est une maladie contagieuse aigue


caractérisée principalement par de symptômes respiratoires chez les jeunes
oiseaux, causée par un coronavirus, le virus de bronchite infectieuse (VBI).

Le VBI est un membre du genre Coronavirus, famille des Coronaviridae, de


l’ordre des Nidovirales. Le VBI affecte les poulets de tous âges qui, à part les
faisans, sont les seules espèces connues affectées naturellement. La maladie se
transmet par voie aérienne, directement par contact entre poulets ou
indirectement par transmission mécanique (matériel de poulailler ou de
conditionnement des œufs contaminé, fumier utilisé comme engrais, visites de
fermes, etc.) [64].

La BI est rencontrée dans le monde entier sous différentes formes cliniques, la


principale étant une maladie respiratoire qui se développe lors d’une infection du
tractus respiratoire après inhalation ou ingestion. L’infection de l’oviducte peut
provoquer des lésions irréversibles chez les jeunes poulettes. Chez les oiseaux
plus âgés, on observe un arrêt de la ponte ou la production d’œufs à coquille
mince ou déformée et décolorée. La BI peut provoquer des troubles rénaux avec
une néphrite aigue, une urolithiase, et une mortalité [65].

Après une amélioration apparente, une néphrite chronique peut provoquer une
mort subite un peu plus tard. Une maladie du proventricule due au VBI a aussi
été décrite.
Les souches sauvages et vaccinales peuvent persister dans les amygdales
caecales du tractus intestinal et peuvent être excrétées dans les fientes pendant
des semaines voire plus longtemps encore chez les oiseaux apparemment sains.
La confirmation du diagnostic est obtenue par la mise en évidence de l’antigène
viral, parfois associée à l’examen sérologique. L’emploi généralisé de vaccins
atténués ou inactivés peut compliquer le diagnostic utilisant des méthodes
sérologiques car les anticorps d’origines vaccinale et sauvage ne peuvent pas
être toujours distingués. La persistance d’un vaccin à virus vivant peut aussi
compliquer les essais d’isolement de l’agent causal.

Spécialités disponibles en Tunisie

Des vaccins à virus vivants atténués de la bronchite infectieuse sont administrés


durant la période d’élevage. Les vaccins de type Massachusetts les plus atténués
(H120, MA 5) servent à la primovaccination, dès l’âge d’un jour, alors que les
vaccins moins atténués (H 52) sont réservés à la revaccination des poules
pondeuses et reproductrices avant leur transfert dans les unités de ponte ou de
reproduction.

En général, les poulets de chair ne sont vaccinés qu’à l’âge d’un jour, mais en cas
de nécessité, un rappel de vaccination peut éventuellement être pratiqué au
moyen d’un virus variant de type 4/91 ou de type CR88121 dès l’âge de 14 jours.

Des vaccins inactivés combinés contenant les valences IB et ND ou les valences


IB, ND, EDS et rhinotrachéite aviaire, sont destinés à la revaccination des poules
pondeuses et reproductrices. Ils sont administrés 4 semaines avant le début de la
ponte et protègent les poules durant toute la période de ponte.

193
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Vaccin contre la bronchite infectieuse

Tableau CLVIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la BI.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Pdre. Nebul.
BRONIPRA 1 Fl. 1000 Doses HIPRA S.A A.O.
instill. Oc.
Lyph. Nebul.
Fl. 2000 Doses
BIORAL H 120 instill. Oc. MERIAL A.O.
Fl. 5000 Doses
Nasale. Or.
CEVAC BRON CEVA SANTE
Pdre. Sol. Or. Fl. 1000 Doses 3.045
120 L ANIMALE

NOBILIS IB Pdre. Nebul.


Fl. 2500 Doses INTERVET A.O.
MA 5 instill. Oc.

4.4. La maladie de Gumboro

La maladie de Gumboro est une infection virale du système immunitaire de la


volaille. C'est une affection virale très contagieuse du jeune poulet caractérisée
par la destruction des organes lymphoïdes et plus particulièrement de la bourse
de Fabricius, lieu de formation et de différenciation des lymphocytes B chez les
oiseaux. La cellule cible du virus est, en effet, le lymphocyte B à un stade
immature et l'infection, lorsqu'elle n'est pas fatale, mène à une
immunosuppression, dans la plupart des cas transitoire, mais dont l'importance
est souvent difficile à mesurer. Le virus responsable de cette maladie fait partie
du genre des Avibirnavirus appartenant à la famille des Birnaviridae [323].

La maladie de Gumboro est extrêmement contagieuse. Elle se traduit, dans les


troupeaux infectés, par une morbidité très élevée (taux de séroconversion après
infection atteignant 100 %) et une mortalité variable.
Le tableau clinique associé à la maladie de Gumboro varie considérablement
d'une ferme, d'une région, d'un pays voire d'un continent à l'autre.
La situation mondiale actuelle peut être schématisée en trois formes principales
de la maladie : La forme classique : décrite depuis le début des années 1960, elle
est due aux souches virulentes classiques de la maladie. La mortalité spécifique
est relativement faible et la maladie est surtout sub-clinique, après la chute des
anticorps passifs [125].

La forme immunosuppressive : essentiellement décrite aux États-Unis


d'Amérique, elle est due à des souches d'IBDV peu pathogènes ainsi qu'à des
souches variantes d'IBDV, comme les souches Delaware variantes E ou GLS,
échappant partiellement à la neutralisation par les anticorps dits « classiques »
[294],

La forme aiguë : décrite d'abord en Europe puis en Asie, elle est due aux souches
« hypervirulentes » d'IBDV. Elle se caractérise par une forme clinique aiguë de la
maladie et se traduit par des taux de mortalité élevés dans les élevages atteints
[295] [75].

194
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Seule la transmission horizontale de la maladie a été décrite, les sujets sains se


contaminant par voie orale ou respiratoire. Les sujets infectés commencent à
excréter le virus dans leurs matières fécales dès 48 heures après infection et
peuvent transmettre la maladie par contact pendant seize jours.
Un possible rôle des insectes comme vecteurs a également été suggéré. La
transmission indirecte est favorisée par l'extrême résistance du virus dans le
milieu extérieur. Le virus survit en effet quatre mois dans les litières et locaux
contaminés, et jusqu'à 5 6 jours sur des ténébrions (Alphitobius sp.) prélevés
dans un bâtiment contaminé [211].

Le diagnostic clinique des formes aiguës de la bursite infectieuse est basé sur
l'évolution de la maladie (mortalité en pic suivie de guérison en cinq à sept jours)
et repose sur l'observation des symptômes et des lésions nécropsiques
pathognomoniques de la maladie, en particulier dans la bourse de Fabricius.
Les principales affections susceptibles d'être confondues cliniquement avec la
bursite infectieuse sont la coccidiose aviaire, la maladie de Newcastle dans
certaines formes viscérales, le syndrome de malabsorption, l'anémie infectieuse,
les mycotoxicoses, et la bronchite infectieuse dans ses formes
néphropathogènes. Dans tous ces cas aigus, la présence des lésions de la bourse
de Fabricius permet d'identifier la bursite infectieuse. Dans le cas des infections
sub-cliniques, une atrophie de la bourse de Fabricius peut être confondue avec
d'autres affections comme la maladie de Marek ou l'anémie infectieuse.
L'histologie sur la bourse de Fabricius permet de différencier toutes ces affections
[201].

En plus du respect strict des règles d'hygiène et de désinfection, le succès de la


vaccination dépend également du choix de la souche vaccinale et du schéma de
vaccination. Ceux-ci doivent prendre en compte l'existence de certains
pathotypes et la présence de variant antigéniques dans certaines régions.
Des vaccins à virus vivants atténués et des vaccins à virus inactivé, en adjuvant
huileux, sont utilisés pour lutter contre la maladie de Gumboro [306].

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins à virus inactivé intermédiaires sont utilisés pour la vaccination des
poulets de chair et des poussins destinés à la ponte [209].

On les administre également aux poussins des troupeaux parentaux exposés au


risque de contamination précoce par des souches très pathogènes. Bien que les
souches vaccinales intermédiaires soient également sensibles à la neutralisation
par les anticorps passifs, elles peuvent être administrées dès l'âge d'un jour par
nébulisation afin de protéger tout poussin qui ne posséderait pas un taux
suffisant d'anticorps spécifiques.

Les vaccins à virus inactivés sont utilisés essentiellement afin de produire des
taux d'anticorps élevés, uniformes et persistants avant la ponte chez les
poulettes reproductrices vaccinées au moyen de virus vivant ou infectées
naturellement par exposition au virus durant la période d'élevage. Ces vaccins
sont administrés par voie sous-cutanée ou intramusculaire à l'âge de 16 à 20
semaines [97].

195
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

 Vaccin contre la maladie de Gumboro

Tableau CLIX
Spécialités vétérinaire contenant le vaccin contre la maladie de Gumboro.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
CEVAC GUMBO L Pdre. Or. Fl. 1000 Doses 2.175
ANIMALE

CEVA SANTE
CEVAC IBD L Pdre. Or. Fl. 1000 Doses 4.788
ANIMALE
Fl. 2000 Doses
CEVAC Fl. 2500 Doses CEVA SANTE
Lyoph. inj. A.O.
TRANSMUNE Fl. 4000 Doses ANIMALE
Fl. 5000 Doses
Fl. 1000 Doses
CEVAC
Fl. 2000 Doses CEVA SANTE
TRANSMUNE Lyoph. inj. 26.704
Fl. 2500 Doses ANIMALE
IBD
Fl. 5000 Doses
Bte. de 10 Fl.
Lyoph. Nebul.
GALLIVAC IBD 1000 Doses MERIAL A.O.
instill. Oc. Or.
5000 Doses
GALLIVAC IBD H Lyoph. Susp. Fl. 1000 Doses
MERIAL A.O.
2512 Or. Fl. 2000 Doses

Bte. de 10 Fl.
GUMBORIFFA Emul. inj. MERIAL A.O.
1000 Doses
Pdre. Nebul.
HIPRAGUMBOR Bte. de 10 Fl.
instill. Oc. HIPRA, S.A A.O.
O - CH80 1000 Doses
nasale. Or.
HIPRAGUMBOR Bte. de 10 Fl.
Pdre. Or. HIPRA, S.A A.O.
O GM 97 1000 Doses
NOBILIS
GUMBORO 228 Pdre. Or.. Fl. 1000 Doses INTERVET A.O.
E

4.5. Le syndrome de chute de ponte

Le syndrome de chute de ponte est une maladie virale qui touche principalement
les poules, causée par un Atadenovirus, appartenant à la famille des
Adenoviridae. Il s’agit d’une des causes majeures de déficit de production chez
la poule pondeuse. La maladie des œufs hardés est provoquée par un
adénovirus, dont le réservoir est représenté par les palmipèdes domestiques ou
sauvages. L’incubation dure le plus souvent 7 à 9 jours.

Le premier signe est la diminution de la pigmentation sur les œufs colorés, suivie
rapidement de l’apparition d’œufs à coquille fine, molle, absente, ou présentant
une zone rugueuse à une extrémité. La chute de ponte peut être brutale ou
progressive et dure en général entre 4 et 10 semaines. Le niveau de chute peut
atteindre 40%. Lors de chute due à une réactivation virale, la chute apparaît
généralement entre 50% de taux de ponte et le pic de ponte. Selon le niveau
d’immunité des animaux, des formes plus frustes de la maladie peuvent se
produire, avec seulement des difficultés à atteindre le pic de ponte (écrêtage du

196
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

pic de ponte). Une fois l’épisode clinique terminé, la production revient à un


niveau normal, voire dépasse parfois momentanément le niveau initial. Lors
d’atteinte clinique en fin de ponte, une mue forcée peut être provoquée. Les
oiseaux atteints ne présentent en général pas d’autre signe clinique, excepté
parfois une baisse d’appétit voire des épisodes diarrhéiques.

La présence de lésions macroscopiques est assez rare et celles-ci sont


généralement peu visibles. On peut cependant observer un ovaire inactif et un
oviducte atrophié, ou parfois œdémateux. Une des causes de la faible fréquence
des lésions est la difficulté à sélectionner des oiseaux en phase aiguë de la
maladie pour autopsie [85] [136].

Le diagnostic par isolement viral puis identification peut s’avérer difficile compte
tenu de la difficulté à sélectionner les animaux en phase aiguë. Une solution est
de prélever la glande coquillère d’une poule sans anticorps, dès l’apparition du
premier œuf anormal après inoculation par consommation d’œufs anormaux du
lot suspect.
L’utilisation d’un vaccin huileux inactivé, injecté à partir de 18 semaines d’âge est
très répandue chez la poule pondeuse d’œufs de consommation ou
reproductrice. En Tunisie, le vaccin disponible sur le marché est polyvalent à
base d’un virus inactivé du syndrome de chute de ponte EDS76 (souche V127)
avec les virus inactivés de la maladie de NC, BI et la rhinotrachéite. Voir
XII.B.4.14.

4.6. La rhinotrachéite infectieuse

Les metapneumovirus aviaires sont des agents pathogènes responsables de


maladies bien connues comme le Syndrome de la Grosse Tête Infectieuse (SIGT)
chez le poulet, ou le syndrome Rhinotrachéite Infectieuse (RTI) chez la dinde.

L’agent étiologique est un virus dont le génome non segmenté est constitué
d’ARN simple brin et de polarité négative, a une longueur d’environ 15 kilobases
et présente une symétrie hélicoïdale. Le virus est caractérisé comme un
pneumovirus, mais il diffère des pneumovirus des mammifères au niveau
moléculaire et il a été récemment classé comme l’espèce type d’un nouveau
genre viral, Metapneumovirus, au sein de la famille des Paramyxoviridae.
Ces syndromes sont caractérisés par des affections aiguës et très contagieuses
de l’appareil respiratoire supérieur. Les conséquences économiques de ces
maladies sont significatives et ont conduit au développement de la vaccination
contre les métapneumovirus aviaires des élevages de dindes et poules
reproductrices [147] [205].

Les signes cliniques d’une infection par le métapneumovirus sont consécutifs à


une infection du haut appareil respiratoire ainsi : On peut observer, chez les
jeunes oiseaux, des écoulements nasaux, des reniflements, des éternuements,
de la toux, une conjonctivite, des sinus infra orbitaires gonflés et enflammés.

Les infections secondaires par des bactéries opportunistes peuvent aggraver les
signes cliniques. Chez les dindes reproductrices, les signes respiratoires sont
modérés, mais l’infection peut provoquer des chutes de ponte allant jusqu’à
70%. Chez la poule reproductrice, les signes cliniques sont semblables, avec une
chute de ponte sévère précédée de signes respiratoires modérés.

197
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La morbidité est en général proche des 100%. La mortalité est variable, allant de
0,5% chez les dindes reproductrices adultes, à 85% dans les cas les plus graves
chez de jeunes oiseaux subissant des surinfections par des bactéries pathogènes.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les stratégies de vaccination intègrent des vaccins atténués et/ou inactivés.


Les vaccins produits à partir de souches virales de sous-type A protègent
efficacement contre les infections à sous-type B, et réciproquement.

Des études ont montré chez la dinde une efficacité des vaccins à souches de
sous-type A ou B contre les infections à souches de sous-type C. Chez les
animaux à vie économique longue comme les reproducteurs, il est fréquent de
mettre en place une vaccination par vaccin atténué lors du jeune âge des
oiseaux, suivie d’une injection de vaccin huileux inactivé avant l’entrée en
reproduction [86].

 Vaccin contre la rhinotrachéite

Tableau CLX
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la rhinotrachéite.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Lyoph. Susp.
AVIFFA-RTI Nasale. Oc. Fl. 1000 Doses MERIAL A.O.
Or
Pdre. Nebul.
HIPRAVIAR-
nasale. Fl. 1000 Doses HIPRA A.O.
SHS
Inst. Occ. Or.

4.7. L’encéphalomyélite

L’encéphalomyélite infectieuse aviaire est une maladie infectieuse affectant


essentiellement les jeunes oiseaux, due à un virus de la famille des
Picornaviridae, virus à ARN. Actuellement, ce virus est assimilé au genre
Hepatovirus. La maladie se déclenche sur des animaux de moins de 3 semaines,
parfois jusqu’à 6 semaines. Les oiseaux contaminés après 3 semaines d’âge ne
développent pas la maladie, sauf les pondeuses.
Les symptômes sont : Chez les poussins La maladie se manifeste surtout chez les
jeunes de moins de 3 semaines. Ils présentent une ataxie musculaire
progressive. Les poussins restent assis sur leurs articulations tibio-métatarsienne,
se déplacent de moins en moins et présentent des tremblements de la tête et du
cou. Les survivants présentent un retard de croissance et de la cataracte. La
mortalité varie de 25 à 50% selon la souche et la virulence du virus.

Chez les reproducteurs L’encéphalomyélite se manifeste chez les oiseaux en


ponte par une chute de ponte. L’atteinte en début de ponte provoque une faible
chute mais la remontée est longue et incomplète. L’atteinte en cours de ponte
provoque une chute brutale avec un retour rapide à la normale en 2 semaines.

198
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

On observe aussi une baisse de la fécondité et de l’éclosabilité des œufs à


couver.

La transmission de l’encéphalomyélite est essentiellement verticale, avec une


excrétion virale dans l’œuf pendant 13 jours environ après l’infection.
L’incubation de la maladie chez les poussins est alors de 1 à 7 jours. La
transmission peut aussi être horizontale chez les adultes ou chez les poussins qui
viennent d’éclore en contact avec des poussins contaminés (transmission possible
dans l’éclosoir). L’incubation est alors de 11 jours.

Le virus est excrété dans les fèces et l’infection a principalement lieu suite à une
ingestion de matériels contaminés. La durée de l’excrétion dans les fientes est
variables, de 2 semaines pour les très jeunes à 5 jours chez les oiseaux infectés
après 3 semaines [152].

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est composé d’un virus vivant atténué de


l’encéphalomyélite aviaire, souche Calnek 1143. Il se réalise chez les poules
futures reproductrices et futures pondeuse par voie orale entre 10 et 14
semaines d’âge.

 Vaccin contre l’encéphalomyélite

Tableau CLXI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre l’encéphalomyélite.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
CEVAC TREMOR L Pdr. Or. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
ANIMALE

Lyoph.
MYELOVAX Fl. 1000 Doses MERIAL A.O.
Susp. Or

4.8. La coccidiose

Les coccidioses sont parmi les maladies parasitaires les plus fréquentes chez la
volaille. Elles peuvent prendre de nombreuses formes et se rencontrent dans le
monde entier et dans tout type d’élevage avicole.

L’agent étiologique est un parasite obligatoire protozoaire intracellulaire,


appartenant le plus souvent au genre Eimeria. Il existe plusieurs espèces de
coccidies pour chaque espèce aviaire. Les coccidies du poulet sont E. acervulina,
E. necatrix, E. maxima, E. brunetti, E. tenella, E. mitis, E. praecox.

Il existe une spécificité d’hôte pour chaque espèce de coccidies. Les jeunes
oiseaux sont plus sensibles, surtout les poulets de chair de 3 à 6 semaines et les
poulettes.

199
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La maladie est rare chez les pondeuses et les reproductrices. Chez les dindes, on
ne rencontre que peu de signes au-delà de 8 semaines. Cependant, la maladie
peut apparaître à n’importe quel âge en complication d’une autre maladie.

La coccidiose se transmet directement d’un oiseau à un autre de la même espèce


par les fèces. Elle peut aussi être transmise indirectement par des vecteurs
mécaniques ou des insectes.

Les coccidies sont ubiquitaires dans l’environnement.

Les signes cliniques varient selon l’espèce, la dose infestante et le degré


d’immunité de l’oiseau : cela peut aller d’une forme inapparente à une perte de
coloration de la peau, à un retard de croissance ou une baisse des performances,
à de la prostration, puis à de la diarrhée avec déshydratation et mortalité.
Généralement les symptômes sont caractérisés par des lésions localisées dans
l’intestin grêle, des pétéchies sur la séreuse, des plaques blanchâtres, du mucus
teinté de sang et différentes lésions de la paroi (distension, épaississement).

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins disponibles en Tunisie sont des vaccins vivants atténués constitué de
4 ou 8 souches différentes d'Eimeria responsables des principales coccidioses
aviaires. Ils sont administrés aux poussins de 1 à 10 jours par la voie orale.

 Vaccin contre la coccidiose

Tableau CLXII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la coccidiose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

LIVACOX Q Susp. Or. Fl 1000 Doses BIOPHARM A.O.

Bte. 1000
PARACOX 8 Susp. Or. INTERVET A.O.
Doses

4.9. L’entérite hémorragique de la dinde

L'entérite hémorragique est due à un adénovirus du groupe II, qui touche les
dindes à partir de l’âge de 4 semaines.

Les symptômes sont caractérisés par une forme ancienne présentant une
dépression des animaux, des fientes hémorragiques et une mort soudaine et par
une forme actuelle caractérisée par l'absence de fientes hémorragiques.

Elle est liée au pouvoir immunodépresseur du virus qui favorise l'expression


clinique d'autres affections bactériennes (Escherichia coli, Ornithobacterium
rhinotracheale, Pasteurella multocida, Mycoplasmes) et/ou virales (Rhinotrachéite
infectieuse, Paramyxovirose de type 1).

200
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La maladie se transmet uniquement horizontalement, directement par la voie


orale à partir des oiseaux malades qui rejettent le virus dans leurs excréments et
indirectement par les objets souillés par les fientes [212].

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins disponibles en Tunisie sont des à base de virus vivant atténués pour
les dindes à partir de 4 semaines d’âge.

 Vaccin contre l’entérite hémorragique de la dinde

Tableau CLXIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre
l’entérite hémorragique de la dinde.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
ADENOMUNE II Susp. Or. Fl. 2000 doses A.O.
ANIMALE

Bte. 10 Fl.
DINDORAL Susp. Or. MERIAL A.O.
1000 Doses

4.10. La variole

La variole aviaire est une maladie décrite dans de nombreuses espèces aviaires,
due à un poxvirus et peut provoquer des chutes de ponte et de la mortalité. La
variole se répand lentement et elle est caractérisée par le développement de
lésions nodulaires prolifératives de la peau sur les parties non emplumées du
corps, voire des lésions prolifératives fibrino-nécrotiques de l’appareil respiratoire
supérieur dans la forme diphtérique de la maladie.

L’importance économique de la variole réside dans les pertes provoquées par les
hauts niveaux de mortalité lors de forme diphtérique et dans les chutes de
production d’œufs [316].

Les oiseaux de tous âges peuvent être infectés, mais il est cependant plus rare
d’observer la maladie chez les jeunes. Les sources de virus sont les oiseaux
porteurs, leurs squames, débris de plumes, la poussière issue des élevages
contaminés. Le virus infecte les animaux par voie cutanée, à la faveur de lésions,
ou par voie mucosale oropharyngienne ou trachéale.

Les insectes peuvent être porteurs de virus et provoquer des infections par voie
mucosale oculaire. La période d’incubation en conditions naturelles est de 4 à 10
jours.
La forme cutanée se caractérise par l’apparition de lésions nodulaires, sur la
peau, dans des zones dépourvues de plumes.

Les lésions de la paupière en particulier, ont un effet délétère sur le


comportement alimentaire, empêchant l’animal de trouver nourriture et

201
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

abreuvement. Chez les poulettes entrant en ponte, la maladie évolue plutôt de


façon subaiguë et provoque une diminution de la ponte, avec parfois une
diminution de la fertilité.

L’évolution de la maladie dans un troupeau prend généralement 3 à 4 semaines


si aucune complication ne se surajoute.

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin à base de virus vivant atténué de la


variole aviaire, souche DCEP 25, pour les poules et les dindes à partir de 4
semaines d’âge.

 Vaccin contre la variole

Tableau CLXIV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la variole.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
CEVAC FP L Susp. inj. Fl. 1000 doses A.O.
ANIMALE

Lyoph. Susp.
DIFTOSEC Fl. 1000 doses MERIAL A.O.
inj.

4.11. L’influenza aviaire

L'influenza aviaire est une maladie animale qui peut infecter plusieurs espèces
d’oiseaux d’élevage (poulets, dindons, cailles, pintades, etc.) ainsi que les
oiseaux d’ornement et les oiseaux sauvages. La maladie est due à un virus de la
famille des Orthomyxoviridae classés dans le genre Influenzavirus A.

L’influenza aviaire est une maladie répertoriée dans la liste du Code Sanitaire
pour les Animaux Terrestres de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale
(OIE) [236].

Il y a plusieurs souches de virus de l’IA, généralement classées en deux


catégories: les souches faiblement pathogènes (IAFP) provoquant généralement
peu ou pas de manifestations cliniques chez les oiseaux et les souches
hautement pathogènes (IAHP) entraînant de graves manifestations cliniques
et/ou une forte mortalité. La souche hautement pathogène H5N1 du virus de l’IA
a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années en raison de l’apparition de
foyers importants chez les oiseaux domestiques et les oiseaux sauvages au
niveau mondial à partir de l’Asie.

La situation est préoccupante en raison du degré de virulence non seulement


chez la volaille mais également chez les oiseaux sauvages ainsi que la capacité
de cette souche à s’étendre aux mammifères. Les virus de l’IA se cantonnent

202
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

généralement à l’animal alors que le virus de l’IAHP H5N1 a provoqué des cas
humains.

Spécialités disponibles en Tunisie

Le vaccin disponible en Tunisie est un vaccin inactivé contenant le type A sous-


type H5N2 du virus de l’influenza aviaire.

 Vaccin contre l’influenza aviaire

Tableau CLXV
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre l’influenza aviaire.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
CEVAC FLU-KEM Eml. inj. Fl. 1000 doses A.O.
ANIMALE

4.12. Infection à Reovirus

Les réovirus aviaires sont des virus ubiquistes dans les populations de volaille. Ils
sont responsables de l’arthrite virale (ténosynovite virale), du syndrome du
rabougrissement du poulet, du syndrome de malabsorption et du passage
d’aliments non digérés chez des oiseaux âgés de 4 à 16 semaines.
L’incidence des infections dues à un réovirus est élevée chez les oiseaux plus
âgés, mais la plupart des oiseaux ne présentent aucun symptôme clinique.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre la réovirose

Tableau CLXVI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la réovirose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
CEVA SANTE
REOMUNE III Eml. inj. Fl. 1000 Doses 119.160
ANIMALE

NOBILIS REO
Pdre. Prp. inj. Fl. 1000 doses INTERVET A.O.
1133

4.13. Infections à Coronavirus

COR 2® est un vaccin destiné à induire une immunisation active contre les chutes
de ponte à Coronavirus.
GALLIVAC IB 88® est un vaccin destinée à induire une immunisation active contre
le syndrome respiratoire associé à l'infection par le Coronavirus variant souche
CR88.

203
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre l’infection à Coronavirus

Tableau CLXVII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre l’infection à Coronavirus.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

COR 2 Eml. inj. Fl. 1000 doses MERIAL A.O.

Bte. 10 Fl.
GALLIVAC IB 88 Lyoph. Nebul. MERIAL A.O.
1000 doses

4.14. Vaccins en association

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccins en association

Tableau CLXVIII
Spécialités vétérinaires contenant les vaccins en association.

Prix
Principes Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
Actifs* tion
DT
Bte. 10 Fl.
BIGOPEST GB, NC, BI Emul. inj. MERIAL A.O.
1000 Doses

BONIPRA -
GB, NC, BI Emul. inj. Fl. 1000 Doses HIPRA, S.A A.O.
ND/IBD

CEVAC ND IB CEVA SANTE


GB, NC, BI Emul. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
IBD K ANIMALE

CEVAC ND-IBD CEVA SANTE


GB, NC Emul. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
K ANIMALE

CEVAC ND-IB- CEVA SANTE


GB, BI, SCP Emul. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
EDS K ANIMALE

CEVA SANTE
CEVAC ND IB K NC, BI Emul. inj. Fl. 1000 Doses 59.345
ANIMALE

CEVAC Pdre. Neb. Fl. 1000 Doses CEVA SANTE


NC, BI A.O.
VITABRON L Inst. Oc. Fl. 2000 Doses ANIMALE

204
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Tableau CLXXVIII (Suite)


Spécialités vétérinaires contenant les vaccins en association.

Prix
Principes Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
Actifs* tion
DT
GALLIMUNE 303
NC, BI, RT Emul. inj. Fl. 1000 Doses MERIAL A.O.
ND+IB+ART
GALLIMUNE 407
NC, BI, RT, Bte. 10 Fl.
ND+IB+EDS+A Emul. inj. MERIAL A.O.
SCP 1000 Doses
RT
Bte. 10 Fl.
GUMBOPEST GB, NC Emul. inj. MERIAL A.O.
1000 Doses

HIPRAGUMBOR
GB, NC Emul. inj. Fl. 1000 Doses HIPRA, S.A A.O.
O-BPL2

HIPRAVIAR TRT RT, SGT Emul. inj. Fl. 1000 Doses HIPRA, S.A A.O.

Pdre.
Nebul. Or. Bte. 10 Fl.
HIPRAVIAR-SHS RT, SGT HIPRA, S.A A.O.
Inst. Oc. 1000 Doses
nasale.
HIPRAVIAR- GB, NC, BI,
Emul. inj. Fl. 500 Doses HIPRA, S.A A.O.
TRT4 SGT

NOBILIS AE+ Pdre. Prp. INTERVET


ECM, VA Fl. 1000 Doses A.O.
POX inj. INTERN. BV
NOBILIS RT+IB
BI, NC, SCP, INTERVET
MULTI+ND+ED Emul. inj. Fl. 1000 Doses A.O.
SGT, INTERN. BV
S
VAXXITEK HVT Bte. 1000
GB, MAR Susp. inj. MERIAL A.O.
+ IBD Doses
CEVA SANTE
VECTORMUNE
NC, MAR Lyop. inj. Fl. 4000 Doses ANIMALE A.O.
HVT NDV

*Légende :
GB : Gumboro, NC : Newcastle, BI : Bronchite
infectieuse, SCP : Syndrome de chute de ponte, SGT :
Syndrome de la grosse tête, ECM : Encéphalomyélite,
VA : Variole aviaire, MAR : Marek

5. Vaccins du dromadaire

5.1. Variole

La variole des camélidés est due au virus Orthopoxvirus cameli, qui appartient au
genre Orthopoxvirus et la famille des Poxviridae [334].

La maladie se caractérise par de la fièvre, une éruption locale ou généralisée de


papules varioliques localisées sur la peau ainsi que sur les muqueuses de la
bouche et des appareils digestif et respiratoire.

Les signes cliniques peuvent être soit inapparents soit ceux d’une infection légère
ou modérée et, plus rarement, ceux d’une infection grave, généralisée et

205
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

mortelle. Le vaccin disponible est une préparation contenant le virus inactivé de


la variole du dromadaire [84].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccins de la variole

Tableau CLXIX
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la variole.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Bte. 10 Fl. 1
CAMELPOX Sol. inj. BIOPHARMA A.O.
Dose

C. VACCINATION DES ANIMAUX DOMESTIQUES

1. Vaccins pour chien

1.1. Vaccination contre la parvovirose

La parvovirose est une maladie infectieuse provoquant une entérite contagieuse


aiguë, causée par un Parvovirus canin de type II. Certaines races canines sont
plus prédisposées que d’autre, notamment les Rottweilers, Beaucerons,
Pinschers, Cockers, Retrievers, Bouviers bernois et Pitt bull terriers [197].

La contamination se fait par la voie oro-nasale via les virus excrétés dans les
selles des animaux infectés. L’excrétion virale se poursuit pendant 1 à 2
semaines après la guérison. Après une période d’incubation d’environ 4 jours, les
animaux infectés présentent une anorexie, une dépression, une hyperthermie,
des vomissements, des diarrhées liquides pouvant être profuses et
hémorragiques entraînant rapidement une déshydratation importante. Une
hypothermie, un ictère ou un syndrome de coagulation intra vasculaire
disséminée peuvent traduire une endotoxémie [194]. Dans les cas les plus
graves, l’issue peut être fatale. Des cas d’infections in utero ou juste après la
naissance ont été décrits, entraînant une myocardite aigüe. Cependant, ces cas
sont de plus en plus rares, du fait de la vaccination des femelles gestantes.
Le virus est responsable d’une gastro-entérite hémorragique mortelle chez le
chiot. Il est donc indispensable de protéger le chiot des conséquences de cette
infection.

Spécialités disponibles en Tunisie

Les vaccins disponibles en Tunisie sont des vaccins vivants atténués, à antigène
concentré, souche Cornell 780916 et permettant une protection efficace contre
l’infection par les Parvovirus canins de type II, IIa et IIb [219] [99].

206
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Généralement, la fin de la protection maternelle du chiot survient entre la 6éme et


10éme semaine de vie. C’est à ce moment que la vaccination est recommandée
[220].

De plus, ces vaccins sont dits à « haut titre antigénique », ils permettent alors,
de dépasser l’interférence induite par la présence d’anticorps d’origine maternelle
chez le jeune.

 Vaccin contre la parvovirose

Tableau CLXX
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la parvovirose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

PRIMODOG Susp. inj. Fl. 1 Dose MERIAL 9.636

1.2. Vaccin contre la leptospirose

La leptospirose canine est une maladie infectieuse causée par un spirochète


Leptospira, au cours de laquelle la septicémie peut aboutir à une néphrite et une
hépatite s’accompagnant d’urémie voire d’ictère. La leptospirose est une maladie
transmissible à l’homme.
Tous les leptospires pathogènes étaient classés autrefois comme membres de
l’espèce Leptospira interrogans, cependant le genre a récemment été réorganisé
et les leptospires pathogènes sont maintenant identifiés dans 17 espèces et 4
espèces génomiques de Leptospira [51] [222] [268].

Il y a plus de 200 sérovars de leptospires distincts reconnus et ceux-ci sont


regroupés dans 23 sérogroupes [187]. .

La leptospirose aigue est suspectée lors d’ictère et hémoglobinurie (surtout chez


les animaux jeunes), méningite ; et incapacité rénale aigue ou jaunisse chez les
chiens. La leptospirose chronique est envisagée lors d’insuffisance rénale
chronique ou hépatite chronique active chez le chien.

Ce sont les rats qui tiennent lieu de réservoir pour le sérotype


Icterohaemorrhagiae, tandis que les rats musqués et les campagnols sont le
réservoir du sérotype grippotyphosa, et le hérisson pour le sérotype australis.
Ces hôtes jouant le rôle de réservoir peuvent excréter les germes via l’urine
pendant une durée très longue. Au sein d’un milieu humide à pH neutre ou
légèrement alcalin, les leptospires sont en mesure de survivre très longtemps.
Ceci explique que la maladie apparaît surtout chez les chiens se promenant dans
les fossés ou près des cours d’eau où l’on retrouve précisément ce type de
rongeurs. Les canidés domestiques et sauvages sont le réservoir pour le sérotype
canicola. Cette spécificité d’hôte a permis d’en réduire fortement l’incidence grâce
à la vaccination.

Il n'existe que des vaccins inactivés destinés à protéger le chien contre


Leptospira icterohemorragiae et Leptospira canicola. Cependant, en matière de

207
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

leptospirose canine, on trouve d'autres sérovars : L. grippotyphosa, L. Bratislava,


L. Copenhagen, etc. Il n'existe pas d'immunité croisée spécifique entre ces
différents sérovars et donc la vaccination du chien ne donnera qu'une protection
vis à vis des deux sérovars utilisés. La primo-vaccination nécessite 2 injections à
3-4 semaines d'intervalle, suivie de rappels annuels. Pour les chiens exposés à la
leptospirose (chiens de chasse ou les chiens bergers), un rappel tous les six mois
est recommandé. Du fait du faible niveau de transmission des anticorps
maternels, la primovaccination peut débuter dès l'âge de 8 semaines.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin contre la leptospirose

Tableau CLXXI
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre la leptospirose.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT

EURICAN L Sol. inj. Fl. 1 dose MERIAL 4.125

1.3. Vaccin polyvalent CHPPI2

La maladie de carré est une maladie contagieuse, virale causée par un


Paramyxovirus du genre Morbillivirus. L’incubation est de 3 à 6 jours. On peut
observer une hyperthermie, troubles respiratoires, affections oculaires, cutanées
ainsi que des disfonctionnements de la fonction de reproduction.

Les anticorps maternels persistent jusqu'à 6-8 semaines et la vaccination se fait à


l'aide de vaccins vivants atténués. L'association vaccinale de la maladie de Carré
souche Rockborn et la Parvovirose peut entraîner l'apparition d'une encéphalite
post-vaccinale due à une reprise de virulence de la souche vaccinale de la
maladie de Carré [88].

On distingue au sein des Adenoviridae, deux virus extrêmement importants chez


les chiens : l’adénovirus Canin de type 1 (CAV1) responsable de la maladie de
Rubarth, et l’adénovirus Canin de type 2 (CAV2) causant la laryngotrachéite
infectieuse canine. CAV1 et CAV2 interviennent aussi dans la trachéobronchite
infectieuse canine ou toux du chenil.

L'utilisation, depuis 1980, d'une souche vaccinale préparée à partir du CAV2


entraîne une immunité solide et durable vis-à-vis du CAV1 et CAV2 [87].

S'agissant d'un syndrome lié à plusieurs agents étiologiques, la vaccination


complète contre la Toux de Chenil nécessite non seulement une prévention
correcte vis à vis de la maladie de Carré et des Adénovirus canins, mais
également contre le Parainfluenza canin. A signaler que l'on trouve de plus en
plus d'autres agents étiologiques comme l'Herpès Virus Canin, Pseudomonas sp,
Pasteurella sp, Haemophilus, …qui ne sont pas couverts par les valences
vaccinales actuelles mais qui provoquent, en élevage, des épisodes de toux de
chenil le plus souvent antibio-résistants [19].

208
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

La primo-vaccination nécessite deux injections à 3-4 semaines d'intervalle, suivie


de rappels annuels ou bi-annuels.

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin CHPPI2

Tableau CLXXII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre CHPPI2.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
EURICAN Lyoph.+
Fl. 1 dose MERIAL 6.225
CHPPI2 Susp. inj.

2. Vaccination du chat

2.1. Vaccin RCP

Le vaccin RCP est un vaccin contenant les valences suivantes :

- Herpèsvirus atténué de la rhinotrachéite féline (souche FHV F2),


- Antigènes inactivés de la calicivirose (souches FCV 431 et G1),
- Virus atténué de la panleucopénie féline (PLI IV).

Ce vaccin est utilisé pour vacciner les chats âgés de huit semaines et plus contre
la rhinotrachéite virale du chat (une maladie grippale due à un herpèsvirus), la
calicivirose féline (une maladie grippale due à un calicivirus) et la panleucopénie
féline (ou typhus provoquant des diarrhées hémorragiques, due à un parvovirus).
Il contribue à réduire les symptômes des maladies et également à réduire
l’excrétion virale en cas d’infection par le calicivirus. Il permet aussi de prévenir la
mortalité due à la panleucopénie [175] [260].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Vaccin RCP

Tableau CLXXIII
Spécialités vétérinaires contenant le vaccin contre RCP.

Prix
Présenta-
Nom déposé Forme Labo. Public
tion
DT
Lyoph. +
PUREVAX RCP Fl. 1 doses MERIAL 17.498
Emul. inj.

209
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

XIII. PRODUITS DE DIAGNOSTIC

1. Tuberculines

La tuberculine est un dérivé protéique de Mycobacterium spp. Elle est utilisée


comme épreuve d’hypersensibilité retardée pour la détection de la sensibilisation
à la tuberculine. Chez les bovins, cette épreuve est la méthode standard pour la
détection de la tuberculose bovine. Elle implique la mesure de l’épaisseur de la
peau, l’injection intradermique de tuberculine bovine dans l’aire mesurée et la
mesure de l’épaississement postérieur au point de l’injection 3 jours plus tard
[92] [133].
La réaction tuberculinique intradermique comparative avec la tuberculine aviaire
et la tuberculine bovine est utilisée principalement pour différencier les animaux
infectés avec Mycobacterium bovis de ceux sensibilisés à la tuberculine par une
exposition à d’autres mycobactéries ou à un genre apparenté.
Le choix de l’une des 2 épreuves à utiliser dépend généralement de la prévalence
de l’infection tuberculeuse et du niveau de l’exposition environnementale à
d’autres organismes sensibilisants [14].
Chez la volaille, le test tuberculinique est utilisé pour déterminer la prévalence de
la maladie dans un troupeau, ou pour détecter les oiseaux infectés. Quand ils
sont utilisés pour détecter la présence de la tuberculose dans un troupeau, ils
seront renforcés par l’autopsie des oiseaux. Chez la volaille, le test tuberculinique
dans les barbillons a été le test de choix. Ce test est moins utilisé chez les autres
espéces d’oiseaux [305] [301].

Spécialités disponibles en Tunisie

 Tuberculine

Tableau CLXXIV
Spécialités vétérinaires contenant la tuberculine.

Présenta-
Nom déposé Forme Labo.
tion
Boîte de 10 SYNBIOTICS
AVITUBER Sol. inj.
flacons de 2 ml EUROPE

Boîte de 20 SYNBIOTICS
BOVITUBER Sol. inj.
flacons de 2 ml EUROPE

2. Produits de diagnostic des mammites

Le test de mammite de Californie (CMT) est le produit de diagnostic des


mammites le plus utilisé. Il a été développé à la fin des années 1950 à
l'Université de Californie. Il a été découvert que certains types de détergents,
lorsqu'ils étaient ajoutés au lait, causaient une réaction de gélification dont
l'importance concordait avec des comptages de cellules somatiques (CCS) plus
élevés [232].
Il s’agit d’une méthode semi-quantitative qui peut être appliquée directement en
salle de traite. Pendant la préparation de la mamelle à la traite, après lavage,
essuyage du trayon et élimination des premiers jets, 2 ml de lait de chaque

210
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

quartier sont tirés dans une coupelle correspondant à chaque quartier, puis
mélangés avec le produit de diganostic, un produit qui va provoquer la lyse des
cellules du lait.
On agite doucement pour mélanger pendant quelques secondes avant d’observer
la consistance du mélange. En lysant les membranes cellulaires, le produit libère
l’ADN des cellules qui forme alors un gel dont la viscosité est proportionnelle au
nombre de cellules dans le lait. La règle d’interprétation des résultats du CMT est
indiquée dans le tableau CLXXV.
Tableau CLXXV [34]
Règle d’interprétation des résultats du CMT

Cellules par
Aspect Résultat Interprétation
Ml

Pas d’infection
Aucun floculat - <500 000
subclinique
Floculat léger 500 000 à Infection sub-
+
persistant 1 000 000 clinique légère
Floculat épais 1 000 000 à Infection sub-
++
adhérent 5 000 000 clinique nette
Gel épais « blanc Infection sub-
+++ >5 000 000
d’œuf » clinique à clinique

Spécialités disponibles en Tunisie

 CMT test

Tableau CLXXVI
Spécialités vétérinaires contenant le produit.

Présenta-
Nom déposé Forme Labo.
tion
Fl. 1l
KERBA TEST Liquide KERBL
Bd. 5l

LIQUIDE REACTIF
Liquide Fl. 1l UKAL
UKALTEST 1L

3. Recherche d’anti-infectieux dans les DAOA

La recherche d’anti-infectieux dans les différentes DAOA est une pratique


courante qui a pour but la protection du consommateur. Les méthodes de
confirmation sont des méthodes de chromatographie, HPLC ou HPLCMS /MS
[105]. Les méthodes de dépistage sont des kits de test disponibles sur le
marché, simples, peu onéreux et facilement automatisables. Ils présentent
l'intérêt d'avoir un spectre large sans toutefois avoir d’information sur la nature
et la concentration de l’inhibiteur présent [157]. Néanmoins, ils présentent des
inconvénients tels que le manque de sensibilité à certains antibiotiques et
l'éventuelle sensibilité à des inhibiteurs naturels.

211
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

Test Delvotest

C’est un test biologique simple, standardisé, fondé sur la multiplication d’un


germe : Bacillus steatermophilus var. calidolactis très utilisé par les laiteries
[345]. Ce test n’est pas spécifique et offre un large spectre de détection et une
bonne sensibilité vis-à-vis des pénicillines (qui représentent le plus grand risque
technologique). Le principal inconvénient de ce test est sa durée d’incubation qui
est de 2 h 30 à 3 h [326]. Plusieurs versions de ce kit sont proposées.

Test β-STAR

Le β-STAR est un test du type Récepteur Assay. Il est basé sur l’emploi d’un
récepteur spécifique lié à des particules d’or [70]. Ce test est très spécifique des
β-lactamines, il permet une détection rapide des résidus de pénicillines et de
céphalosporines. Par contre, les concentrations élevées en résidus d’antibiotiques
autres que les β-lactamines ont donné dans tous les cas des résultats positifs.
Toutefois, il peut être calibré pour réagir à des concentrations en antibiotiques
correspondant aux LMRs [283].

Penzym test

C’est le test enzymatique le plus utilisé. Une enzyme, la DD-carboxypeptidase,


ajoutée au lait à analyser, est inhibée par la présence en particulier de β-
lactamines. Cette enzyme n’est alors plus révélée par un substrat spécifique,
contenant un réactif coloré, ajouté après 5 minutes d’incubation à 47°C.
Il s’agit d’un test très rapide, très spécifique des β-lactamines (pénicillines et
céphalosporines). Il est très utilisé en screening sur des laits de grand mélange
[133]. On a deux variétés de ce test, le Penzym®100 et le Penzym®100 S. Ils ont
le même principe sauf que la durée d’incubation diffère (15 min pour le
Penzym®100 et 20 min pour le Penzym®100 S). Les limites de détection ne sont
pas les mêmes pour les deux tests. Ce test sera étudié en détail dans la
deuxième partie.

Spécialités disponibles en Tunisie

La présentation dépend du kit en question, vu qu’il existe plusieurs. Les


spécialités disponibles en Tunisie sont indiquées dans le tableau CLXXVII.

 Kits de tests
Tableau CLXXVII
Spécialités vétérinaires contenant les kits.

Nom
Présentation Labo.
déposé
100 ampoules avec une gélose,
DSM FOOD
DELVOTEST nutriments, 1 seringue doseuse avec
SPECIALTIES
100 embouts
25 flacons lyopohilisés, 25 tigettes,
Β-STAR seringues avec ressort et 25 CHR HANSEN
embouts, pipettes
1 flacon d'enzyme lyophilisé, 1
flacon de substrat en comprimés, 1 NEOGEN
PENZYM
pince plastique, 1 mode d'emploi et CORPORATION
1 chartre de couleur

212
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

ANNEXE I
INDEX
DES PRINCIPES ACTIFS MAJEURS

ACEPROMAZINE (151,152) - AMPIDEXALONE® (16)


- CALMIVET® (152) AMPROLIUM (92)
- COMBISTRESS® (152) - COCCIMED 12 %® (93)
ACIDE ACETYLSALICYLIQUE (108,109) - COCCIPROL® (93)
- BIOSPIRINE® (109) - COCCIPROL LIQUIDE® (93)
ACIDE OXOLINIQUE (54,57) - EMERIUM 12%® (93)
- INOXYL® (57) - EMERIUM 20%® (93)
- OXINOL® (57) - FINICOX® (93)
ACIDE TOLFENAMIQUE (111, 113) STRYCHNINE (137)
- TOLFEDINE 20 MG® (113) - RUMACTYL® (138)
- TOLFEDINE 4%® (113) BENZYLPENICILLINE,
- TOLFINE® (113) DIHYDROSTREPTOMYCINE (14)
ALBENDAZOLE (75) - EXABIOPEN® (14)
- ALBAZOL 2,5 %® (77) - PENI.STREP-KEL® (14)
- ALBENZOLE 25® (77) - PENI DHS COOPHAVET® (14)
- ANTHELBEN S® (77) - SHOTAPEN (14)
- ANTHELBEN-S 2,5%® (77) BENZYLPENICILLINE, NEOMYCINE (14)
- DALBEN 1,9® (78) - MASTI-KEL® (14)
- DALBEN OLIGOS 2,5%® (78) BUPARVAQUONE (97)
- PARALBEN 1,9 %® (78) - BUTACOF 5® (97)
- VALBAZEN BOLUS® (78) - TELDEX® (97)
ALUMINIUM (174) BUSERELINE (124)
- ALUJET® (174) - RECEPTAL® (128)
- ALUSPRAY® (174) CEFQUINOME (17)
AMITRAZ (68) - COBACTAN 2,5%® (20)
- APIVAR® (70) - COBACTAN LC® (20)
- NEOTRAZ® (70) CEFTIOFUR (17)
- PREVENTIC® (70) - CEFTIOCYL® (20)
- TACTIK® (70) - CEVAXEL RTU® (20)
AMOXICILLINE ® (12,14) - EFICUR® (20)
- AMOXICILLINE 70 % KELA® (14) - EXCENEL® (20)
- AMOXIDOL 10 %® (14) - EXCENEL RTU® (20)
- AMOXIDOL 50 %® (14) CEPHALEXINE (17)
- AMOXIDOL 80 %® (14) - RILEXINE TRAITEMENT® (19)
- AMOXIMED 50%® (14) CHLORHEXIDINE (172)
- AMOXOIL RETARD® (15) - SEPTIJET® (173)
- BIOAMOXI® (15) - CICAMAX® (173)
- CLAMOXYL LA® (15) CHLORTETRACYCLINE (26)
- COFAMOX 15 LA® (15) - CENTRAUREO® (30)
- COFAMOX 20® (15) - METRICYCLIN® (30)
- GENTAMOX® (15) - PEDERIPRA SPRAY® (30)
- VETRIMOXIN 48 H® (15) CLOPRESTENOL (128)
AMOXICILLINE, ACIDE - ESTRUMATE® (130)
CLAVULANIQUE (15) CLOSANTEL (84)
- SYNULOX RTU® (15) - CEVANTHEL 5 %® (85)
- SYNULOX INTRA-MAMMAIRE® (15) CLOXACILLINE (14,16)
CLOXACILLINE, AMPICILLINE (14) - DRYCLOXA - KEL® (16)
- MAMIFORT® (16) COLISTINE (38)
- MAMIFORT SECADO® (16) - ACTI COLI 2 MUI/ML® (40)
AMPICILLINE (14) - AFRICOLI 2 MILLIONS UI/ML® (40)
- AMPISOL® (15) - BIOREPAS® (40)
AMPICILLINE, COLISTINE (16) - COLIJECT® (40)
- DIAVET® (16) - COLISULTRIX® (40)
- COLAMPI I® (16) - COLITOP® (40)
AMPICILLINE, COLISTINE, - COLIVET® (40)
DEXAMETHASONE (14) - MAMMITEL® (40)

213
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- VIRGOCILLINE® (40) - FRONTLINE SPOT ON CHAT® (72)


- VIRGOCILLINE® (40) - FRONTLINE SPOT ON CHIEN L® (72)
COLISTINE, ENROFLOXACINE (38)
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN M® (72)
- COLIROXYL® (40)
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN S® (72)
CYPERMETHRINE (64)
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN XL® (72)
- NEO-CYPOL 100 EC® (67)
FRONTLINE SPRAY® (72)
DANOFLOXACINE (54)
FIPRONIL, METHOPRENE (70)
- ADVOCINE BOVINS® (57)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHAT®
DELTAMETHRINE (64)
(72)
- DECTROL EC 50® (67)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN
- DECTROL POUR ON 7,5® (67)
L® (72)
- DELTAMED® (67)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN
- GALTOX 5%® (67)
M® (72)
- METOX® (67)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN
- SCALIBOR COLLIER® (67)
S® (72)
- VECTOCID 50® (67)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN
DETOMIDINE (155)
XL® (72)
- DOMOSEDAN ® (157)
FLORFENICOL (46)
DEXAMETHASONE (117)
- FLORKEM® (48)
- BIOMETHASONE® (120)
- FLORTIM® (48)
- DEXALONE® (120)
- FLORVET 10® (48)
- MEDEXA 200® (120)
- MAXIFLOR® (48)
DIAVERIDINE (51)
- MAXIFLOR 30%® (48)
- VETACOX S® (51)
- MEGAFLOR® (48)
DINOPROST (128)
FLUBENDAZOLE (75)
- DINOLYTIC® (129)
- FLUBENOL 5%® (79)
- ENZAPROST® (129)
FLUGESTONE (122)
DIPROPHYLLINE, TERPINE (160)
- SYNCRO-PART® (124)
- BIOPULMONE® (161)
- CHRONOGEST CR® (124)
DORAMECTINE (59)
FUROSEMIDE (161)
- DECTOMAX® (64)
- DIMAZON® (164)
DOXYCYCLINE (26)
FLUMEQUINE (54)
- CYDOX 20® (29)
- FLUKEM 20%® (56)
- CYDOX 500® (29)
- FLUMED® (56)
- DIXYNE 50%® (29)
- FLUMEXYL 20 %® (56)
- DOXYMED 20%® (29)
- FLUMEXYL 50 %® (56)
- DOXYMED 50%® (29)
- FLUMISOL® (56)
- DOXYVIT 500® (29)
- FLUQUICK® (56)
- HIPRADOXI-S® (29)
FLUNIXINE (111)
ETIPROSTAN (128)
- FLUXIJECT® (113)
- PROSTAVET® (130)
- FLUXYDIN® (113)
ENROFLOXACINE (54)
- GENIXINE® (113)
- ENROFLOX 10® (57)
- NEUXYN 5%® (113)
- FLOXYNE 100® (57)
FLUVINATE (98)
- FOLEX® (57)
- APISTAN® (99)
- FOLEX Injectable® (57)
GENTAMICINE (21)
- OROFLOX 10%® (57)
- FORTICINE Solution® (24)
- OROFLOX 20%® (57)
- G4® (24)
- OROFLOX INJECTABLE® (57)
- GENTA-KEL 05® (24)
- ROXYL® (57)
- GENTIPRA® (24)
- SYVAQUINOL® (57)
GONADOTROPHINE SERIQUE (124)
ERGOMETRINE, SEROTONINE (132)
- FOLLIGON 1000 U.I® (127)
- SERGOTONINE® (133)
- SYNCRO-PART PMSG® (127)
ERYTHROMYCINE (31)
- SYNCRO-PART PMSG BOVINS-OVINS
- GALLIMYCINE 20%® (33)
6000UI® (127)
FENBENDAZOLE (75)
GONADOTROPHINE CHORIONIQUE
- FENZOL 2,5® (78)
(124)
- PARA-FEN 2,5%® (78)
- CHORULON 5000® (127)
- PARAZOL® (78)
- CHORULON 1500® (127)
- PARAZOL Bolus® (78)
- VERMICUR 2,5 %® (78)
GONADORELINE (124)
- VERMICUR BOLS® (78)
- CYSTORELINE® (128)
FIPRONIL (70)
- FERTAGYL® (128)
- FIPROSPRAY® (72) - GONASYL® (128)

214
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

HYDROCHLOROTHIAZIDE, OCYTOCINE (130)


DEXAMETHASONE (161) - BIOCYTOCINE® (132)
- DIURIZONE® (164) OXANTEL, PRAZIQUANTEL, PYRANTEL
IVERMECTINE (60) (82)
- EQUIMECTYL® (63) - DOLPAC 10® (83)
- EQVALAN PATE® (63) - DOLPAC 25® (83)
- EVIMEC 1%® (63) OXFENDAZOLE (75)
- IVERMECTYL® (63) - OXYFEN® (79)
- IVERMECTYL 1%® (63) - OXYVER® (79)
- IVERMED 1%® (63) OXYCLOZANIDE (84)
- IVOMEC 1%® (63) - DOUVISTOME® (85)
- IVOMEC D® (63) OXYTETRACYCLINE (26)
- VERMEC® (63) - AVIOX 50 %® (28)
IVERMECTINE, PRAZIQUANTEL (60) - ENGEMYCINE 10%® (28)
- EQVALAN DUO® (63) - FORTICLINA RETARD® (28)
- PRAZIMEC® (63) - OXY-KEL 20 L.A. ® (28)
IVERMECTINE, CLORSULON (59) - OXYKEM 20%® (28)
- IVERMECTYL F® (63) - OXYMED 10%® (28)
- IVOMEC D® (63) - OXYMED 20 %® (28)
- VERMEC PLUS® (63) - OXYMED 50 %® (28)
KETAMINE (152) - OXYTETRACYCLINE 80% KELA® (28)
- IMALGENE 500® (154) - OXYTETRACYCLINE (28)
- IMALGENE 1000® (154) CHLORHYDRATE90%® (28)
KETOPROFENE (113) - REMACYCLINE® (28)
- KELAPROFEN 10 %® (115) - TENALINE 50 %® (28)
LEVAMISOLE (80) - TENALINE LA® (28)
- BIAMINTHIC 5 %® (81) - TERACYL 10 %® (28)
- BIAVERM® (82) - TERACYL 20%® (28)
- POLYVERMYL® (81) - TERACYL 50 %® (28)
- THELMIZOLE® (81) - TERAX 10® (28)
LINCOMYCINE (35) - TERAX 20® (28)
- LINCOMIX 44 PREMIX® (37) - TERAX 50® (28)
PERMETHRINE, NEOMYCINE, - TERRAMYCINE L.A. ® (28)
NYSTATINE, TRIAMCINOLONE (64) - TETRASOLUB® (28)
- ORIDERMYL® (67) PENTOBARBITAL (157)
MARBOFLOXACINE (54) - DOLETHAL® (158)
- FORCYL® (58) PHENYLBUTAZONE (109)
- MARBOCYL 10 %® (58) - PHENYLARTRITE INJECTABLE® (111)
- MARBOCYL 2%® (58) PROGESTERONE (122)
- MARBOCYL FD® (58) - PRID DELTA® (124)
- MARBOCYL P 20 MG® (58) PRIFINIUM (136)
- MARBOX® (58) - PRIFINIAL® (137)
MARBOFLOXACINE, CLOTRIMAZOLE, - PRIFINIAL COMPRIMES CHATS ET
DEXAMETHASONE (54) CHIENS NAINS® (137)
- AURIZON® (58) - PRIFINIAL COMPRIMES® (137)
MELATONINE (133) SPECTINOMYCINE (21)
- MELOVINE® (134) - SPECTAM SOLUTION INJECTABLE®
NEOMYCINE (21) (24)
- NEOCINE 50® (24) SPECTINOMYCINE, LINCOMYCINE (21)
NEOMYCINE, LYNCOMYCINE (21) - LINCOSPECTIN 100® (25)
- LINCOCIN INTRAMAMMAIRE® (25) - LINCOSPECTIN SS® (25)
NEOMYCINE, OXYTETRACYCLINE (21) - BISEPTYL® (25)
- NEOXYNE® (25) SPIRAMYCINE (31)
- NEOXY 20® (25) - SPIRA 50® (33)
NITROXINIL (89) - SPIROVET® (33)
- DOVENIX® (90) - SUANOVIL 20® (33)
METAMIZOLE (109) - SUANOVIL 50® (33)
- CALMAGINE® (111) SPIRAMYCINE, TRIMETHOPRIME (31,52)
NORGESTOMET (122) - PRIMAXYL® (35,54)
- CRESTAR SO® (124) SULFADIMETHOXINE,
MEDETOMIDINE (155) TRIMETHOPRIME (49)
- DOMITOR® (157) - SULFAMAX® (52)
MEDROXYPROGESTERONE (122) - SULFACYCLINE® (52)
- SUPPRESTRAL® (124) - SULTRAMYL® (52)

215
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- TRIMEXINE LIQUIDE® (52) - TIAMVET 100® (45)


- TRISULMIX INJECTABLE® (52) - TIAMYL® (45)
- TRISULMIX LIQUIDE® (52) TILMICOSINE (31)
- TRIMETHOXINE® (52) - MICOTIL 300® (34)
- BIAPRIM® (52) - PULMOTIL AC® (34)
- TRIMEXINE® (52) - TILMOX 25® (34)
SULFADIAZINE, TRIMETHOPRIME (49) - TIMOL® (34)
- TRIMETHOZINE® (51) TOLTRAZURIL (91)
- ADJUSOL TMP SULFA® (51) - CEVAZURIL 2,5 %® (92)
- TRIMAZIN 30 %® (51) - TIMCOX® (92)
SULFADIMIDINE, TRICLABENDAZOLE (75)
SULFADIMETHOXINE, DIAVERIDINE - TRICLAZOLE 5%® (79)
(49) - TRICLAZOLE 10%® (79)
- COCCIVIT® (51) TULATHROMYCINE (31)
SULFAGUANIDINE (49) - DRAXXIN® (34)
- DIARSULFA® (51) TYLOSINE (31)
TETRACYCLINE (26) - PULMOX® (34)
- TETRA 50® (28) - TYLAN® (34)
TETRACYCLINE, BACITRACINE, - TYLAN G 250® (34)
NEOMYCINE, PREDNISOLONE (26) - TYLAN SOLUBLE® (34)
- MASTIJET® (30) - TYLOSINE 75 % KELA® (34)
THIAMPHENICOL (46) - TYLOSINE P 250® (34)
- NEGEROL AEROSOL® (48) - TYLOSINE T® (34)
THYMOL (97) - TYLO-KEL 20 %® (34)
- APIGUARD® (98) - TYLOLIDE® (34)
TIAMULINE (43) TYLVALOSINE (31)
- TIAMFOR® (45) - AIVLOSINE® (33)

216
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

ANNEXE II
INDEX
DES MEDICAMENTS
PAR CLASSE THERAPEUTIQUE

1. Antibiotiques CEPHALEXINE (17)


- RILEXINE TRAITEMENT® (19
et antibactériens CHLORTETRACYCLINE (26)
- CENTRAUREO® (30)
ACIDE OXOLINIQUE (54,57) - METRICYCLIN® (30)
- INOXYL® (57) - PEDERIPRA SPRAY® (30)
- OXINOL® (57) CLOXACILLINE (14,16)
AMOXICILLINE (12,14) DRYCLOXA - KEL® (16)
- AMOXICILLINE 70 % KELA® (14) COLISTINE (38)
- AMOXIDOL 10 %® (14) - ACTI COLI 2 MUI/ML® (40)
- AMOXIDOL 50 %® (14) - AFRICOLI 2 MILLIONS UI/ML® (40)
- AMOXIDOL 80 %® (14) - BIOREPAS® (40)
- AMOXIMED 50%® (14) - COLIJECT® (40)
- AMOXOIL RETARD® (15) - COLIMED® (40)
- BIOAMOXI® (15) - COLISULTRIX® (40)
- CLAMOXYL L.A® (15) - COLITOP® (40)
- COFAMOX 15 L.A. ® (15) - COLIVET® (40)
- COFAMOX 20® (15) - MAMMITEL® (40)
- GENTAMOX® (15) - VIRGOCILLINE® (40)
- VETRIMOXIN 48 H® (15) - VIRGOCILLINE® (40)
- VETRIMOXIN P.O. ® (15) COLISTINE, ENROFLOXACINE (38)
AMOXICILLINE, ACIDE - COLIROXYL® (40)
CLAVULANIQUE (15) DANOFLOXACINE (54)
- SYNULOX RTU® (15) - ADVOCINE BOVINS® (57)
- SYNULOX INTRA-MAMMAIRE® (15) DORAMECTINE (59)
AMPICILLINE (14) - DECTOMAX® (64)
- AMPISOL® (15) DOXYCYCLINE (26)
AMPICILLINE, CLOXACILLINE (14) - CYDOX 20® (29)
- MAMIFORT® (16) - CYDOX 500® (29)
- MAMIFORT SECADO® (16) - DIXYNE 50 %® (29)
AMPICILLINE, COLISTINE (14) - DOXY 20® (29)
- DIAVET® (16) - DOXYMED 20 %® (29)
- COLAMPI I® (16) - DOXYMED 50 %® (29)
AMPICILLINE, COLISTINE, - DOXYVIT 500® (29)
DEXAMETHASONE (14) - HIPRADOXI-S® (29)
- AMPIDEXALONE® (16) ENROFLOXACINE (54)
BENZYLPENICILLINE, - ENROFLOX 10® (57)
DIHYDROSTREPTOMYCINE (14) - FLOXYNE 100® (57)
- EXABIOPEN® (14) - FOLEX® (57)
- PENI.STREP-KEL® (14) - FOLEX INJECTABLE® (57)
- PENI DHS COOPHAVET® (14) - OROFLOX 20 %® (57)
BENZYLPENICILLINE, NEOMYCINE - OROFLOX INJECTABLE® (57)
(14) - ROXYL® (57)
- MASTI-KEL® (14) - SYVAQUINOL® (57)
CEFQUINOME (17) ERYTHROMYCINE (31)
- COBACTAN 2,5%® (20) - GALLIMYCINE 20%® (33)
- COBACTAN LC® (20) FLORFENICOL (46)
CEFTIOFUR (17) - FLORKEM® (48)
- CEFTIOCYL® (20) - FLORTIM® (48)
- CEVAXEL RTU® (20) - FLORVET 10® (48)
- EFICUR® (20) - MAXIFLOR® (48)
- EXCENEL® (20) - MAXIFLOR 30%® (48)
- EXCENEL RTU® (20) - MEGAFLOR® (48)

217
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

FLUMEQUINE (54) - PRIMAXYL® (35,54)


- FLUKEM 20 %® (56) SULFADIMETHOXINE,
- FLUMED® (56) TRIMETHOPRIME (49)
- FLUMEXYL 20 %® (56) - SULFAMAX® (52)
- FLUMEXYL 50 %® (56) - SULFACYCLINE® (52)
- FLUMISOL® (56) - SULTRAMYL® (52)
- FLUQUICK® (56) - TRIMEXINE LIQUIDE® (52)
GENTAMICINE (21) - TRISULMIX INJECTABLE® (52)
- FORTICINE Solution® (24) - TRISULMIX LIQUIDE® (52)
- G4® (24) - TRIMETHOXINE® (52)
- GENTA-KEL 05® (24) - BIAPRIM® (52)
- GENTIPRA® (24) - TRIMEXINE® (52)
SULFADIAZINE, TRIMETHOPRIME (49)
MARBOFLOXACINE (54)
- ADJUSOL TMP SULFA® (51)
- FORCYL® (58)
- TRIMAZIN 30 %® (51)
- MARBOCYL 10 %® (58)
SULFADIMIDINE, SULFADIMETHOXINE,
- MARBOCYL 2%® (58) DIAVERIDINE (49)
- MARBOCYL FD® (58) - COCCIVIT® (51)
- MARBOCYL P 20 MG® (58) SULFAGUANIDINE (49)
- MARBOX® (58) - DIARSULFA® (51)
NEOMYCINE (21) TETRACYCLINE (26)
- NEOCINE 50® (24) - TETRA 50® (28)
NEOMYCINE, LINCOMYCINE (21) - TETRACYCLINE 50 COOPHAVET® (28)
- LINCOCIN INTRAMAMMAIRE® (25) TETRACYCLINE, BACITRACINE,
NEOMYCINE, OXYTETRACYCLINE (21)
NEOMYCINE, PREDNISOLONE (26)
- NEOXYNE® (25)
- MASTIJET® (30)
- NEOXY 20® (25) THIAMPHENICOL (46)
OXYTETRACYCLINE (28)
- NEGEROL AEROSOL® (48)
- AVIOX 50 %® (26) TIAMULINE (43)
- ENGEMYCINE 10%® (26)
- TIAMFOR® (45)
- FORTICLINA RETARD® (26) - TIAMVET 100® (45)
- OXY-KEL 20 L.A. ® (26)
- TIAMYL® (45)
- OXYKEM 20%® (26)
TILMICOSINE (31)
- OXYMED 10%® (26)
- MICOTIL 300® (34)
- OXYMED 20 %® (26)
- PULMOTIL AC® (34)
- OXYMED 50 %® (26) - TILMOX 25® (34)
- OXYTETRACYCLINE 80% KELA® (26)
- TIMOL® (34)
- OXYTETRACYCLINE TULATHROMYCINE (31)
CHLORHYDRATE90%® (26)
- DRAXXIN® (34)
- REMACYCLINE® (26) TYLOSINE (31)
- TENALINE 50 %® (26)
- PULMOX® (34)
- TENALINE LA® (26) - TYLAN® (34)
- TERACYL 10 %® (26)
- TYLAN SOLUBLE® (34)
- TERACYL 20%® (26) - TYLOSINE 75 % KELA® (34)
- TERACYL 50 %® (26)
- TYLOSINE P 250® (34)
- TERAX 10® (26) - TYLOSINE T® (34)
- TERAX 20® (26)
- TYLO-KEL 20 %® (34)
- TERAX 50® (26) - TYLOLIDE® (34)
- TERRAMYCINE L.A. ® (26)
TYLVALOSINE (31)
- TETRASOLUB® (26) - AIVLOSINE® (33)
SPECTINOMYCINE (21)
- SPECTAM SOLUTION INJECTABLE® 2. Antiparasitaires
(24)
SPECTINOMYCINE, ALBENDAZOLE (75)
LINCOMYCINE (21) - ALBAZOL 2,5 %® (77)
- LINCOSPECTIN 100® (25) - ALBENZOLE 25® (77)
- LINCOSPECTIN SS® (25) - ANTHELBEN S® (77)
- BISEPTYL® (25) - ANTHELBEN-S 2,5%® (77)
SPIRAMYCINE (31) - DALBEN 1,9® (78)
- SPIRA 50® (33) - DALBEN OLIGOS 2,5%® (78)
- SPIROVET® (33) - PARALBEN 1,9 %® (78)
- SUANOVIL 20® (33) - VALBAZEN BOLUS® (78)
- SUANOVIL 50® (33) AMITRAZ (68)
SPIRAMYCINE, TRIMETHOPRIME - APIVAR® (70)
(31,52) - NEOTRAZ® (70)

218
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- PREVENTIC® (70) - EQVALAN PATE® (63)


- TACTIK® (70) - EVIMEC 1 %® (63)
AMPROLIUM (92) - IVERMECTYL® (63)
- COCCIMED 12 %® (93) - IVERMECTYL 1 %® (63)
- COCCIPROL® (93) - IVERMED 1%® (63)
- COCCIPROL LIQUIDE® (93) - IVOMEC 1%® (63)
- EMERIUM 12%® (93) - IVOMEC D® (63)
- EMERIUM 20%® (93) - VERMEC® (63)
- FINICOX® (93) IVERMECTINE, PRAZIQUANTEL (60)
BUPARVAQUONE (97) - EQVALAN DUO® (63)
- BUTACOF 5® (97) - PRAZIMEC® (63)
- TELDEX® (97) IVERMECTINE, CLORSULON (60)
IVERMECTINE, CLORSULON (60) - VERMEC PLUS® (63)
- IVERMECTYL F® (63) LEVAMISOLE (81)
CLOSANTEL (84) - BIAMINTHIC 5 %® (83)
- CEVANTHEL 5 %® (85) - BIAVERM® (83)
CYPERMETHRINE (64) - POLYVERMYL® (83)
- NEO-CYPOL 100 EC® (67) - THELMIZOLE® (83)
DELTAMETHRINE (64) PERMETHRINE, NEOMYCINE,
- DECTROL EC 50® (67) NYSTATINE, TRIAMCINOLONE (64)
- DECTROL POUR ON 7,5® (67) - ORIDERMYL® (67)
- DELTAMED® (67) NITROXINIL (89)
- GALTOX 5%® (67) - DOVENIX® (90)
- METOX® (67) OXANTEL, PRAZIQUANTEL,
- SCALIBOR COLLIER® (67) PYRANTEL (82)
- VECTOCID 50® (67) - DOLPAC 10® (83)
DIAVERIDINE (51) - DOLPAC 2® (83)
- VETACOX S® (51) - DOLPAC 25® (83)
DORAMECTINE (59) OXFENDAZOLE (75)
- DECTOMAX® (64) - OXYFEN® (79)
FENBENDAZOLE (75) - OXYVER® (79)
- FENZOL 2,5® (78) OXYCLOZANIDE (84)
- PARA-FEN 2,5%® (78) - DOUVISTOME® (85)
- PARAZOL® (78) THYMOL (97)
- PARAZOL Bolus® (78) - APIGUARD® (98)
- VERMICUR 2,5 %® (78) TOLTRAZURIL (91)
- VERMICUR BOLS® (78) - CEVAZURIL 2,5 %® (92)
FIPRONIL (70) - TIMCOX® (92)
- FIPROSPRAY® (72) TRICLABENDAZOLE (95)
- FRONTLINE SPOT ON CHAT® (72) - TRICLAZOLE 5%® (97)
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN L® (72) - TRICLAZOLE 10%® (97)
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN M®
(72) 3. Anti-inflammatoires
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN S® (72) non stéroïdiens
- FRONTLINE SPOT ON CHIEN XL®
(72) ACIDE ACETYLSALICYLIQUE (109)
- FRONTLINE SPRAY® (72) - BIOSPIRINE® (109)
FIPRONIL, METHOPRENE (70) ACIDE TOLFENAMIQUE (111)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON - TOLFEDINE 20 MG® (113)
CHAT® (72) - TOLFEDINE 4%® (113)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN - TOLFEDINE 6 MG® (113)
L® (72) - TOLFINE® (113)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN FLUNIXINE (111)
M® (72) - FLUXIJECT® (113)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN - FLUXYDIN® (113)
S® (72) - GENIXINE® (113)
- FRONTLINE COMBO SPOT-ON CHIEN - NEUXYN 5 %® (113)
XL® (72) KETOPROFENE (113)
FLUBENDAZOLE (75) - KELAPROFEN 10 %® (115)
- FLUBENOL 5%® (79) METAMIZOLE (109)
FLUVINATE (98) - CALMAGINE® (111)
- APISTAN® (99) PHENYLBUTAZONE (109)
IVERMECTINE (60) - PHENYLARTRITE INJECTABLE® (111)
- EQUIMECTYL® (63)

219
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

4. Anti-inflammatoires 7. Vitamines
stéroïdiens VITAMINE B (139)
DEXAMETHASONE (117) - BI-CORTEX® (142)
- BIOMETHASONE® (120) - B-MAX® (142)
- DEXALONE® (120) VITAMINE C (139)
- MEDEXA 200® (120) - C VIT AFRIMED® (141)
- VITA-C VETOQUINOL® (141)
5. Médicaments - VIT C PUR® (141)
- VITA C POUDRE® (141)
de la reproduction - VITA C LIQUIDE® (141)
BUSERELINE (124) - C-MAX® (141)
- RECEPTAL® (128) - HYDROSOL C-STRESS® (141)
CLOPROSTENOL (128) VITAMINE E (139)
- ESTRUMATE® (130) - HYDROSOL E 100® (142)
DINOPROST (128) - HYDROSOL E 45® (142)
- ENZAPROST® (129) - VITA-PHEROL 100® (142)
ETIPROSTAN (128) VITAMINE E, SELENIUM (139)
- PROSTAVET® (130) - VITASELEN 45® (142)
ERGOMETRINE, SEROTONINE (132) VITAMINE K (139)
- SERGOTONINE® (133) - HYDROSOL K 50® (142)
FLUGESTONE (122) - KAVIT® (142)
- SYNCRO-PART® (124) - VITA.K3.LIQUIDE® (142)
- CHRONOGEST CR® (124) VITAMINES A, D, E (139)
GONADOTROPHINE SERIQUE (124) - COFAVIT 500® (143)
- FOLLIGON 1000 U.I® (127) - VITAFORTYL® (143)
- SYNCRO-PART PMSG® (127) - HYDROSOL A D3 E® (134)
- SYNCRO-PART PMSG BOVINS-OVINS VITAMINES EN ASSOCIATION (134)
6000UI® (127) - VITAFORTYL® (134)
GONADOTROPHINE CHORIONIQUE (124) - HYDROSOL A D3 E + C® (134)
- CHORULON 5000® (127) - HYDROSOL POLYVITAMINE® (134)
- CHORULON 1500® (127) - HEPA-VIKEL® (134)
GONADORELINE (124) - OLIGOVIT® (134)
- CYSTORELINE® (128) - ORAVIT® (134)
- FERTAGYL® (128) - OXYTAVIT® (134)
- GONASYL® (128) - SUPRAVITAMINOL® (134)
MEDROXYPROGESTERONE (122) - VITAFLUID® (134)
- SUPPRESTRAL® (124) - VITA-MAX® (134)
MELATONINE (133)
- MELOVINE® (134) 8. Minéraux et acides
NORGESTOMET (122) amines
- CRESTAR SO® (124)
OCYTOCINE (130) CALCIUM (144)
BIOCYTOCINE® (132) - THERACALCIUM® (145)
PROGESTERONE (122) CALCIUM, MAGNESIUM (144)
- CIDR 1,38 G® (124) - BIOVEINE GLUCO-NATE CALCIUM® (145)
- PRID DELTA® (124) - CALCIUMBORO-KEL® (145)
TOLDIMFOS (145)
6. Médicaments des fonctions - PHOSPHONORTONIC 20%® (146)
LYSINE, SORBITOL (145)
digestives - SODIAZOT® (146)
- BIODYL® (146)
STRYCHNINE (137) - COFACALCIUM® (146)
- RUMACTYL® (137) - ELECTYDRAL® (146)
METAMIZOLE (135)
- CALMAGINE® (136)
PRIFINIUM (136) 9. Produits de diététique
- PRIFINIAL® (137) et additifs alimentaires
- PRIFINIAL COMPRIMES CHATS ET
- AMINO® (146)
CHIENS NAINS® (137)
- BIOFLOR® (146)
- PRIFINIAL COMPRIMES® (137)
- BOVICALCIUM® (146)
- BROBION® (147)
- CALCIPHOS® (147)

220
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- CANICALCIUM ALIMENT MINERAL 14. Cicatrisants (174)


VIT. CHIEN® (147)
- CANINO® (147)
- CARNIMAX® (147) ALUMINIUM (174)
- CARNISTIM ® (147) - ALUJET® (174)
- COMBIVIT 21® (147) - ALUSPRAY® (174)
- DIARSIMED® (147)
- ENERGIFOR ® (147) 15. Vaccins
- ENERGISTIM ® (147)
- EXTRAVIT® (147)
RAGE (175)
- HEPATIM® (148)
- RABISIN® (176)
- HEPATO +® (148)
- NOBIVAC RABIES® (176)
- HEPA-TONIC RUMINANTS® (148)
- HEPA-TONIC VOLAILLE® (148)
- HEPATOP ® (148) CHEVAL (176)
- LEVAX® (148) VACCIN DE LA RHINOPNEUMONIE
- OVOCALCIUM® (148) (176)
- PARADIA® (148) - PNEUMEQUINE® (177)
- PARAVIAIR B® (148) VACCIN DE LA GRIPPE EQUINE (177)
- SOLUVIT EXEL® (148) - PROTEQ FLU-TE® (178)
- THEPAX CANIN® (148)
- THEPAX LIQUIDE® (148) BOVINS (179)
- VITAPLUS® (149) VACCIN DES MAMMITES (179)
- C.M.V AFRIMED+® (149) - STARTVAC® (179)
- REPRO PLUS® (149) VACCIN DE LA DIARRHEE NEO-
NATALE (180)
- TRIVACTON 6® (180)
10. Médicaments du système VACCIN IBR, PI3, BVD ET LES VIRUS
nerveux BRS (181)
- HIPRABOVIS-3® (181)
ACEPROMAZINE (151) - HIPRABOVIS-4® (181)
- CALMIVET® (152) VACCIN BRUCELLOSE (182)
- COMBISTRESS® (152) - LIO-B-19® (182)
DETOMIDINE (155)
- DOMOSEDAN ® (157) OVINS (183)
MEDETOMIDINE (155) VACCIN BLEUTONGUE (183)
- DOMITOR® (157) - BTVPURALSAP 2-4® (183)
PENTOBARBITAL (157) VACCIN CLAVELEE (183)
- DOLETHAL® (158) - OVIPOX® (184)
KETAMINE (152) VACCIN ENTEROTOXEMIE (184)
- IMALGENE 500® (154) - OVIPAN F® (185)
- IMALGENE 1000® (154)
OVINS, CAPRINS (185)
VACCIN AVORTEMENTS (185)
11. Médicaments du système - CHLAMYVAX FQ® (186)
respiratoire
BOVINS, OVINS, CAPRINS (186)
DIPROPHYLLINE, TERPINE (160) VACCIN FIEVRE APHTEUSE (186)
- BIOPULMONE® (161) - AFTOVAX® (186)
- AFTOVAXPUR® (186)
12. Médicaments diurétiques VACCIN MALADIES RESPIRATOIRES
(187)
- SALMOPAST® (187)
FUROSEMIDE (161)
- DIMAZON® (164) LAPINS (188)
HYDROCHLOROTHIAZIDE, VACCIN MALADIE HEMORRAGIQUE (188)
DEXAMETHASONE (161) - CUNICAL® (188)
- DIURIZONE® (164) - CUNIPRAVAC-RHD® (188)

13. Antiseptiques VOLAILLE (189)


VACCIN MAREK (189)
CHLORHEXIDINE (172) - CRYOMAREX RISPENS® (190)
- SEPTIJET® (173) - CRYOMAREX RISPENS + HVT® (190)
- CICAMAX® (173) - NOBILIS RISMAVAC® (190)

221
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- NOBILIS RISMAVAC+CA126® (190) - GUMBOPEST® (205)


VACCIN NEWCASTLE (191) - HIPRAGUMBORO-BPL2® (205)
- AVINEW® (192) - CEVAC ND-IBD K® (204)
- CEVAC BROILER NDK® (192) VACCIN GUMBORO, NEWCASTLE,
- CEVAC UNI L® (192) BRONCHITE INFECTIEUSE (204)
- CEVAC NDK® (192) - BIGOPEST® (204)
- CEVAC NEW L® (192) - BONIPRA - ND/IBD® (204)
- CEVAC NEW K® (192) - CEVAC ND IB IBD K® (204)
- CEVAC VITAPEST L® (192) VACCIN BRONCHITE INFECTIEUSE,
- HIPRAVIAR CLON® (192) NEWCASTLE, SYNDROME CHUTE DE
- HIPRAVIAR S® (192) PONTE (204)
- HIPRAVIAR-B1® (192) - CEVAC ND-IB-EDS K® (204)
- HIPRAVIAR-BPL2® (192) VACCIN GUMBORO, NEWCASTLE,
- IMOPEST® (192) BRONCHITE INFECTIEUSE,
- NOBILIS ND CLONE 30® (192) SUNDROME CHUTE DE PONTE (205)
VACCIN BRONCHITE INFECTIEUSE - HIPRAVIAR-TRT4® (205)
(193) VACCIN NEWCASTLE, BRONCHITE
- BRONIPRA 1® (194) INFECTIEUSE (204)
- BIORAL H 120® (194) - CEVAC ND IB K® (204)
- CEVAC BRON 120 L® (194) - CEVAC VITABRON L ® (204)
- NOBILIS IB MA 5® (194) VACCIN NEWCASTLE, BRONCHITE
VACCIN GUMBORO (194) INFECTIEUSE, SYNDROME CHUTE DE
- CEVAC GUMBO L® (196) PONTE, SYNDROME GROSSE TETE (205)
- CEVAC IBD L® (196) - NOBILIS RT+IB MULTI+ND+EDS®
- CEVAC TRANSMUNE® (196) (205)
- CEVAC TRANSMUNE IBD® (196) VACCIN NEWCASTLE, MAREK (205)
- GALLIVAC IBD® (196) - VECTORMUNE HVT NDV® (205)
- GALLIVAC IBD H 2512® (196) VACCIN NEWCASTLE, BRONCHITE
- GUMBORIFFA® (196) INFECTIEUSE, RHINOTRACHEITE
- HIPRAGUMBORO - CH80® (196) - GALLIMUNE 303 ND+IB+ART®
- HIPRAGUMBORO GM 97® (196) VACCIN NEWCASTLE, BRONCHITE
- NOBILIS GUMBORO 228 E® (196) INFECTIEUSE, RHINOTRACHEITE,
VACCIN RHINOTRACHEITE (197) SYNDROME CHUTE DE PONTE (205)
- AVIFFA-RTI® (198) - GALLIMUNE 407 ND+IB+EDS+ART®
- HIPRAVIAR-SHS® (198) VACCIN RHINOTRACHEITE,
VACCIN ENCEPHALOMYELITE (198) SYNDROME GROSSE TETE (205)
- CEVAC TREMOR L® (199) - HIPRAVIAR TRT® (205)
- MYELOVAX® (199) - HIPRAVIAR-SHS® (205)
VACCIN COCCIDIOSE (199) VACCIN ENCEPHALOMYELITE,
- LIVACOX Q® (200) VARIOLE (205)
- PARACOX 8® (200) - NOBILIS AE+ POX® (205)
VACCIN ENTERITE HEMORRAGIQUE
DE LA DINDE (200) DROMADAIRE (205)
- ADENOMUNE II® (201) VACCIN VARIOLE (205)
- DINDORAL® (201) - CAMELPOX® (206)
VACCIN VARIOLE (201)
- CEVAC FP L® (202) CHIEN (206)
- DIFTOSEC® (202) VACCIN PARVOVIROSE (206)
VACCIN INFLUENZA AVIAIRE (202) - PRIMODOG® (207)
- CEVAC FLU-KEM® (203) VACCIN LEPTOSPIROSE (207)
VACCIN INFECTION A REOVIRUS - EURICAN L® (208)
(203) VACCIN CHPPI2 (208)
- REOMUNE III® (203) - EURICAN CHPPI2® (209)
- NOBILIS REO 1133® (203)
VACCIN INFECTION A CHAT (209)
CORONAVIRUS (203) VACCIN RCP (209)
- COR 2® (204) - PUREVAX RCP® (209)
- GALLIVAC IB 88® (204)
VACCIN GUMBORO, MAREK (205)
- VAXXITEK HVT + IBD® (205)
VACCIN GUMBORO, NEWCASTLE
(204)

222
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

ANNEXE III
INDEX DES MEDICAMENTS
PAR NOM DE SPECIALITE

*Médicament qui contient plusieurs principes actifs,


Veuillez consultez leurs monographies pour plus d’informations.

- ACTI COLI 2 MUI/ML® : COLISTINE - BIOSPIRINE® : ACIDE ACETYL


(40) SALICYLIQUE (109)
- ADVOCINE BOVINS® : - *BIOVEINE GLUCONATE
DANOFLOXACINE (57) CALCIUM® : CALCIUM (145)
- AFRICOLI 2 MILLIONS UI/ML® : - BISEPTYL® : SPECTINOMYCINE,
COLISTINE (40) LINCOMYCINE (25)
- ALBAZOL 2,5 %® : ALBENDAZOLE - *B-MAX® : VITAMINES B1, B6 (142)
(77) - BUTACOF 5® : BUPARVAQUONE (97)
- ALBENZOLE 25® : ALBENDAZOLE - C VIT AFRIMED® : VITAMINE C (141)
(77) - *CALCIUMBORO-KEL® :
- ALUJET® : ALUMINIUM (174) MAGNESIUM CHLORURE, GLUCONATE
- ALUSPRAY® : ALUMINIUM (174) DE CALCIUM (145)
- AMOXICILLINE 70 % KELA® : - CALMAGINE® : METAMIZOLE (111)
AMOXICILLINE (14) - CALMIVET® : ACEPROMAZINE (152)
- AMOXIDOL 10 %® : AMOXICILLINE - CEFTIOCYL® : CEFTIOFUR (20)
(14) - CENTRAUREO® :
- AMOXIDOL 50 %® : AMOXICILLINE CHLORTETRACYCLINE (30)
(14) - CEVANTHEL 5 %® : CLOSANTEL (85)
- AMOXIDOL 80 %® : AMOXICILLINE - CEVAXEL RTU® : CEFTIOFUR (20)
(14) - CEVAZURIL 2,5 %® : TOLTRAZURIL
- AMOXIMED 50%® : AMOXICILLINE (92)
(14) - CHRONOGEST CR® : FLUOGESTONE
- AMOXOIL RETARD® : AMOXICILLINE (124)
(14) - CHORULON 5000® :
- AMPIDEXALONE® : AMPICILLINE, GONADOTROPHINE CHORIONIQUE
COLISTINE, DEXAMETHASONE (16) (127)
- AMPISOL® : AMPICILLINE (15) - CHORULON 1500® :
- ANTHELBEN S® : ALBENDAZOLE (77) GONADOTROPHINE CHORIONIQUE
- ANTHELBEN-S 2,5%® : (127)
ALBENDAZOLE (77) - CICAMAX® : CHLOREXIDINE (173)
- APIGUARD®: THYMOL (98) - CLAMOXYL L.A® : AMOXICILLINE (15)
- APISTAN® : FLUVINATE (99) - C-MAX® : VITAMINE C (141)
- APIVAR® : AMITRAZ (70) - COBACTAN 2,5%® : CEFQUINOME
- AURIZON® : MARBOFLOXACINE, (20)
CLOTRIMAZOLE, DEXAMETHASONE (58) - COBACTAN LC® : CEFQUINOME (20)
- AVIOX 50 %® : OXYTETRACYCLINE - COCCIMED 12 %® : AMPROLIUM
(28) (93)
- BIAMINTHIC 5 %® : LEVAMISOLE - COCCIPROL® : AMPROLIUM (93)
(81) - COCCIPROL LIQUIDE® :
- BIAPRIM® : TRIMETHOPRIME (52) AMPROLIUM (93)
- BIAVERM® : LEVAMISOLE (82) - COCCIVIT® : SULFADIMIDINE,
- *BI-CORTEX® : VITAMINES B1, B6 SULFADIMETHOXINE, DIAVERIDINE,
(142) VITAMINE PP, K (51)
- BIOAMOXI®: AMOXICILLINE (15) - COFACALCIUM® : CALCIUM (146)
- BIOCYTOCINE® : OCYTOCINE (132) - COFAMOX 15 L.A. ® : AMOXICILLINE
- *BIODYL® : SELENITE DE SODIUM (15)
(146) - COFAMOX 20® : AMOXICILLINE (15)
- BIOMETHASONE® : - *COFAVIT 500® : VITAMINES A, D, E
DEXAMETHASONE (120) (143)
- BIOPULMONE® : DIPROPHYLLINE, - COLAMPI I® : AMPICILLINE,
TERPINE (161) COLISTINE (16)
- BIOREPAS® : COLISTINE (40) - COLIJECT® : COLISTINE (40)

223
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- COLIMED® : COLISTINE (40) - EQVALAN PATE® : IVERMECTINE (63)


- COLIROXYL® : ENROFLOXACINE, - EVIMEC 1 %® : IVERMECTINE (63)
COLISTINE (40) - EXABIOPEN® : BENZYLPENICILLINE,
- COLISULTRIX® : COLISTINE (40) DIHYDROSTREPTOMYCINE (14)
- COLITOP® : COLISTINE (40) - EXCENEL® : CEFTIOFUR (20)
- COLIVET® : COLISTINE (40) - EXCENEL RTU® : CEFTIOFUR (20)
- COMBISTRESS® : ACEPROMAZINE - FENZOL 2,5® : FENBENDAZOLE (78)
(152) - FERTAGYL® : GONADORELINE (128)
- CRESTAR SO® : NORGESTOMET (124) - FINICOX® : AMPROLIUM (93)
- CYDOX 20® : DOXYCYCLINE (29) - FIPROSPRAY® : FIPRONIL (72)
- CYDOX 500® : DOXYCYCLINE (29) - FLORKEM® : FLORFENICOL (48)
- CYSTORELINE® : GONADORELINE - FLORTIM® : FLORFENICOL (48)
(128) - FLORVET 10® : FLORFENICOL (48)
- DALBEN 1,9® : ALBENDAZOLE (78) - FLOXYNE 100® : ENROFLOXACINE
- DALBEN OLIGOS 2,5%® : (57)
ALBENDAZOLE (78) - FLUBENOL 5%® : FLUBENDAZOLE
- DECTOMAX® : DORAMECTINE (64) (79)
- DECTROL EC 50® : DELTAMETHRINE - FLUKEM 20 %® : FLUMEQUINE (56)
(67) - FLUMED® : FLUMEQUINE (56)
- DECTROL POUR ON 7,5® : - FLUMEXYL 20 %® : FLUMEQUINE
DELTAMETHRINE (67) (56)
- DELTAMED® : DELTAMETHRINE (67) - FLUMEXYL 50 %® : FLUMEQUINE
- DEXALONE ® : DEXAMETHASONE (56)
(120) - FLUMISOL® : FLUMEQUINE (56)
- DIARSULFA® : SULFAGUANIDINE (51) - FLUQUICK® : FLUMEQUINE (56)
- DIAVET® : AMPICILLINE, COLISTINE - FLUXIJECT® : FLUNIXINE (113)
(16) - FLUXYDIN® : FLUNIXINE (113)
- DINOLYTIC® : DINOPROST (129) - FOLEX® : ENROFLOXACINE (57)
- DIURIZONE® : - FOLEX INJECTABLE® :
HYDROCHLOROTHIAZIDE, ENROFLOXACINE (57)
DEXAMETHASONE (164) - FOLLIGON 1000 U.I® :
- DIMAZON® : FUROSEMIDE (164) GONADOTROPHINE SERIQUE (127)
- DIXYNE 50 %® : DOXYCYCLINE (29) - FORCYL® : MARBOFLOXACINE (58)
- DOLETHAL®: PENTOPARBITAL (158) - FORTICINE SOLUTION® :
- DOLPAC 10® : OXANTEL, GENTAMICINE (24)
PRAZIQUANTEL, PYRANTEL (83) - FORTICLINA RETARD® :
- DOLPAC 25® : OXANTEL, OXYTETRACYCLINE (28)
PRAZIQUANTEL, PYRANTEL - FRONTLINE COMBO SPOT-ON
- DOUVISTOME® : OXYCLOZANIDE CHAT® : FIPRONIL (72)
(85) - FRONTLINE COMBO SPOT-ON
- DOMOSEDAN ® : DETOMIDINE (157) CHIEN L® : FIPRONIL (72)
- DOVENIX® : NITROXINIL (90) - FRONTLINE COMBO SPOT-ON
- DOXYMED 20 %® : DOXYCYCLINE CHIEN M® : FIPRONIL (72)
(29) - FRONTLINE COMBO SPOT-ON
- DOXYMED 50 %® : DOXYCYCLINE CHIEN S® : FIPRONIL (72)
(29) - FRONTLINE COMBO SPOT-ON
- DOXYVIT 500® : DOXYCYCLINE (29) CHIEN XL® : FIPRONIL (72)
- DRAXXIN® : TULATHROMYCINE (34) - FRONTLINE SPOT ON CHAT® :
- DRYCLOXA - KEL® : CLOXACILLINE FIPRONIL (72)
(16) - FRONTLINE SPOT ON CHIEN L® :
- EFICUR® : CEFTIOFUR (20) FIPRONIL (72)
- *ELECTYDRAL® : MAGNESIUM, - FRONTLINE SPOT ON CHIEN M® :
POTASSIUM (146) FIPRONIL (72)
- EMERIUM 12%® : AMPROLIUM (93) - FRONTLINE SPOT ON CHIEN S® :
- EMERIUM 20%® : AMPROLIUM (93) FIPRONIL (72)
- ENGEMYCINE 10%® : - FRONTLINE SPOT ON CHIEN XL® :
OXYTETRACYCLINE (28) FIPRONIL (72)
- ENROFLOX 10® : ENROFLOXACINE - FRONTLINE SPRAY® : FIPRONIL
(57) (72)
- ENZAPROST® : DINOPROST (129) - G4® : GENTAMICINE (24)
- ESTRUMATE® : CLOPROSTENOL (130) - GALLIMYCINE 20%® :
- EQUIMECTYL® : IVERMECTINE (63) ERYTHROMYCINE (33)
- EQVALAN DUO® : IVERMECTINE, - GALTOX 5%® : DELTAMETHRINE (67)
PRAZIQUANTEL (63) - GENIXINE® : FLUNIXINE (113)

224
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- GENTA-KEL 05® : GENTAMICINE (24) - MAXIFLOR 30%® : FLORFENICOL


- GENTAMOX® : AMOXICILLINE (15) (48)
- GENTIPRA® : GENTAMICINE (24) - MEDEXA 200® : DEXAMETHASONE
- GONASYL® : GONADORELINE (128) (120)
- *HEMATOPAN B12® : VITAMINE B12 - MEGAFLOR® : FLORFENICOL (48)
(145) - MELOVINE® : MELATONINE (134)
- HIPRADOXI-S® : DOXYCYCLINE (29) - METOX® : DELTAMETHRINE (67)
- HYDROSOL E 45® : SELENITE DE - METRICYCLIN® :
SODIUM (142) CHLORTETRACYCLINE (30)
- HYDROSOL A D3 E® : VITAMINE A, - MICOTIL 300® : TILMICOSINE (34)
D3, E (143) - NEGEROL AEROSOL® :
- HYDROSOL A D3 E + C® : VITAMINE THIAMPHENICOL (48)
A, D3, E, C (143) - NEOCINE 50® : NEOMYCINE (24)
- HYDROSOL C-STRESS® : VITAMINE C - NEO-CYPOL 100 EC® :
(141) CYPERMETHRINE (67)
- HYDROSOL E 100® : VITAMINE E - NEOTRAZ® : AMITRAZ (70)
(142) - NEOXY 20® : NEOMYCINE,
- HYDROSOL K 50® : VITAMINE K OXYTETRACYCLINE (25)
(142) - NEOXYNE® : NEOMYCINE,
- *HYDROSOL POLYVITAMINE® : OXYTETRACYCLINE (25)
BIOTINE (143) - NEUXYN 5 %® : FLUNIXINE (113)
- IMALGENE 1000® : KETAMINE (154) - *ORAVIT® : VITMAINES A, D, E, B
- IMALGENE 500® : KETAMINE (154) (134)
- INOXYL® : ACIDE OXOLINIQUE (57) - ORIDERMYL® : PERMETHRINE,
- IVERMECTYL® : IVERMECTINE (63) NEOMYCINE, NYSTATINE,
- IVERMECTYL 1 %® : IVERMECTINE TRIAMCINOLONE (67)
(63) - OROFLOX 20 %® : ENROFLOXACINE
- IVERMECTYL F® : CLORSULON, (57)
IVERMECTINE (63) - OROFLOX INJECTABLE® :
- IVERMED 1%® : IVERMECTINE (63) ENROFLOXACINE (57)
- IVOMEC 1%® : IVERMECTINE (63) - OXINOL® : ACIDE OXOLINIQUE (57)
- IVOMEC D® : IVERMECTINE (63) - OXYFEN® : OXFENDAZOLE (79)
- *KAVIT® : VITAMINE K3 (142) - OXY-KEL 20 L.A. ® :
- KELAPROFEN 10 %® : OXYTETRACYCLINE (28)
KETOPROFENE (115) - OXYKEM 20%® : OXYTETRACYCLINE
- LINCOCIN INTRAMAMMAIRE® : (28)
NEOMYCINE, LYNCOMYCINE (25) - OXYMED 10%® : OXYTETRACYCLINE
- LINCOMIX 44 PREMIX® : (28)
LINCOMYCINE (37) - OXYMED 20 %® : OXYTETRACYCLINE
- LINCOSPECTIN 100® : (28)
SPECTINOMYCINE, LINCOMYCINE (25) - OXYMED 50 %® : OXYTETRACYCLINE
- LINCOSPECTIN SS® : - *OXYTAVIT® : VITAMINE B3
SPECTINOMYCINE, LINCOMYCINE (25) - OXYTETRACYCLINE 80% KELA® :
- MAMIFORT® : CLOXACILLINE, OXYTETRACYCLINE (28)
AMPICILLINE (16) - OXYTETRACYCLINE
- MAMIFORT SECADO® : CHLORHYDRATE 90 %® :
CLOXACILLINE, AMPICILLINE (16) OXYTETRACYCLINE (28)
- MAMMITEL® : COLISTINE (40) - OXYVER® : OXFENDAZOLE (79)
- MARBOCYL 10 %® : - PARA-FEN 2,5%® : FENBENDAZOLE
MARBOFLOXACINE (58) (78)
- MARBOCYL 2%® : MARBOFLOXACINE - PARALBEN 1,9 %® : ALBENDAZOLE
(58) (78)
- MARBOCYL FD® : MARBOFLOXACINE - PARAZOL® : FENBENDAZOLE (78)
(58) - PARAZOL BOLUS® : FENBENDAZOLE
- MARBOCYL P 20 MG® : (78)
MARBOFLOXACINE (58) - PEDERIPRA SPRAY® :
- MARBOX® : MARBOFLOXACINE (58) CHLORTETRACYCLINE (30)
- MASTIJET® : BACITRACINE, - PENI DHS COOPHAVE® :
NEOMYCINE, PREDNISOLONE, BENZYLPENICILLINE PROCAINE, DHS
TETRACYCLINE (30) (14)
- MASTI-KEL® : BENZYLPENICILLINE, - PENI.STREP-KEL® :
NEOMYCINE (14) BENZYLPENICILLINE PROCAINE, DHS
- MAXIFLOR® : FLORFENICOL (48) (14)

225
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- PHENYLARTRITE INJECTABLE® : - TELDEX® : BUPARVAQUONE (97)


PHENYLBUTAZONE (111) - TENALINE 50 %® :
- *PHOSPHONORTONIC® : OXYTETRACYCLINE (28)
MAGNESIUM, POTASSIUM (146) - TENALINE LA® : OXYTETRACYCLINE
- POLYVERMYL® : LEVAMISOLE (81) (28)
- PRAZIMEC® : IVERMECTINE, - TERACYL 10 %® :
PRAZIQUANTEL (63) OXYTETRACYCLINE (28)
- PROSTAVET® : ETIPROSTAN (130) - TERACYL 20%® : OXYTETRACYCLINE
- PRIFINIAL® : PRIFINIUM (137) (28)
- PRIFINIAL COMPRIMES CHATS ET - TERACYL 50 %® :
CHIENS NAINS® : PRIFINIUM (137) OXYTETRACYCLINE (28)
- PRIFINIAL COMPRIMES® : - TERAX 10® : OXYTETRACYCLINE (28)
PRIFINIUM (137) - TERAX 20® : OXYTETRACYCLINE (28)
- PRID DELTA® : PROGESTERONE - TERAX 50® : OXYTETRACYCLINE (28)
(124) - TERRAMYCINE L.A. ® :
- PRIMAXYL® : SPIRAMYCINE, OXYTETRACYCLINE (28)
TRIMETHOPRIME (35) - TETRA 50® : TETRACYCLINE (28)
- PULMOTIL AC® : TILMICOSINE (34) - TETRACYCLINE 50 COOPHAVET® :
- PULMOX® : TYLOSINE (34) TETRACYCLINE (28)
- RECEPTAL® : BUSERELINE (128) - TETRASOLUB® : OXYTETRACYCLINE
- REMACYCLINE® : OXYTETRACYCLINE (28)
(28) - THELMIZOLE® : LEVAMISOLE (81)
- RILEXINE TRAITEMENT® : - *THERACALCIUM® : GLUCONATE DE
CEPHALEXINE (19) CALCIUM (145)
- ROXYL® : ENROFLOXACINE (57) - TIAMFOR® : TIAMULINE (45)
- RUMACTYL® : STRYCHNINE (137) - TIAMVET 100® : TIAMULINE (45)
- SCALIBOR COLLIER® : - TIAMYL® : TIAMULINE (45)
DELTAMETHRINE (67) - TILMOX 25® : TILMICOSINE (34)
- SEPTIJET® : CHLORHEXIDINE (173) - TIMCOX® : TOLTRAZURIL (92)
- SERGOTONINE® : ERGOMETRINE, - TIMOL® : TILMICOSINE (34)
SEROTONINE (133) - TMP SULFA® : SULFADIAZINE (51)
- *SODIAZOT® : SORBITOL (146) - TOLFEDINE 20 MG® : ACIDE
- SPECTAM SOLUTION TOLFENAMIQUE (113)
INJECTABLE® : SPECTINOMYCINE - TOLFEDINE 4%® : ACIDE
(24) TOLFENAMIQUE (113)
- SPIRA 50® : SPIRAMYCINE (33) - TOLFEDINE 6 MG® : ACIDE
- SPIROVET® : SPIRAMYCINE (33) TOLFENAMIQUE (113)
- SUANOVIL 20® : SPIRAMYCINE (33) - TOLFINE® : ACIDE TOLFENAMIQUE
- SUANOVIL 50® : SPIRAMYCINE (33) (113)
- SULFACYCLINE® : - TRICLAZOLE 10%® :
SULFADIMETHOXINE, TRIMETHOPRIME TRICLABENDAZOLE (79)
SPIRA 50® : SPIRAMYCINE (52) - TRICLAZOLE 5%® :
- SULFAMAX® : SULFADIMETHOXINE, TRICLABENDAZOLE (79)
TRIMETHOPRIME (52) - TRIMAZIN 30 %® : TRIMETHOPRIME
- SULTRAMYL® : SULFADIMETHOXINE, - SULFADIAZINE (51)
TRIMETHOPRIME (52) - TRIMETHOXINE® :
- *SUPRAVITAMINOL® : VITAMINES SULFADIMETHOXINE, TRIMETHOPRIME
(134) (52)
- SUPPRESTRAL® : - TRIMEXINE® : SULFADIMETHOXINE –
MEDREOXYPROGESTERONE (124) TRIMETHOPRIME (52)
- SYNCRO-PART® : FLUGESTONE (124) - TRIMEXINE LIQUIDE® :
- SYNCRO-PART PMSG® : SULFADIMETHOXINE - TRIMETHOPRIME
GONADOTROPHINE SERIQUE (127) - TRISULMIX INJECTABLE® :
- SYNCRO-PART PMSG BOVINS- SULFADIMETHOXINE –
OVINS 6000UI® : GONADOTROPHINE TRIMETHOPRIME (52)
SERIQUE (127) - TRISULMIX LIQUIDE® :
- SYNULOX INTRAMAMMAIRE® : SULFADIMETHOXINE –
AMOXICILLINE, ACIDE CLAVULANIQUE TRIMETHOPRIME (52)
(15) - TYLAN® : TYLOSINE (34)
- SYNULOX RTU® : AMOXICILLINE, - TYLAN G 250® : TYLOSINE (34)
ACIDE CLAVULANIQUE (15) - TYLAN SOLUBLE® : TYLOSINE (34)
- SYVAQUINOL® : ENROFLOXACINE - TYLO-KEL 20 %® : TYLOSINE (34)
(57) - TYLOLIDE® : TYLOSINE (34)
- TACTIK® : AMITRAZ (70)

226
Pr Ag. Samir BEN YOUSSEF & Dr Mariem HAJJI
CODEX DES MEDICAMENTS VETERINAIRES DE TUNISIE®
1ère Edition – 2016 - ISBN : 978-9938-14-504-5

- TYLOSINE 75 % KELA® : TYLOSINE


(34)
- TYLOSINE P 250® : TYLOSINE (34)
- TYLOSINE T® : TYLOSINE (34)
- VALBAZEN BOLUS® : ALBENDAZOLE
(78)
- VECTOCID 50® : DELTAMETHRINE
(77)
- VERMEC® : IVERMECTINE (63)
- VERMEC PLUS® : IVERMECTINE,
CLORSULON (63)
- VERMICUR 2,5 %® : FENBENDAZOLE
(78)
- VERMICUR BOLS® : FENBENDAZOLE
(78)
- VETACOX S® : DIAVERIDINE (51)
- VETRIMOXIN 48 H® : AMOXICILLINE
(15)
- VETRIMOXIN P.O. ® : AMOXICILLINE
(15)
- VIGAL 2X® : VITAMINE PP -
ERYTHROMYCINE (35)
- VIRGOCILLINE® : COLISTINE (40)
- VITA C® : ACIDE ASCORBIQUE (141)
- VITA C - PUR® : VITAMINE C (141)
- VITA C LIQUIDE® : VITAMINE C
(141)
- VITA.K3.LIQUIDE® : VITAMINE K3
(141)
- *VITAFLUID® : VITAMINE E (141)
- *VITAFORTYL® : VITAMINES (141)
- *VITA-MAX® : VITAMINE C (141)
- VITAMINE C VETOQUINOL® :
VITAMINE C (141)
- VITAPHEROL 100® : VITAMINE E
(142)
- VITASELEN 45® : VITAMINE E,
SELENIUM (142)

227
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

1. Acher G. (1998), Activité comparée des benzimidazoles sur les ascarides du chien et du chat, Thèse
doc. vét. Ecole nationale vétérinaire de Toulouse, 112 p.
2. Adamczyk E. (2011), Les antifongiques en médecine vétérinaire, Thèse Doc. Vét. Université Claude-
Bernard, Lyon, 211p.
3. Adams H.R. (2001), Vet. pharmacology and therapeutics, 8, Iowa State University Press, 1201p.
4. Adjou K., Miche N., Brugere Picoux J. (2006), Principales affections nerveuses des ovins. Le Point
Vétérinaire, 2006 (263), 24-29p.
5. Alexander D.J. (1997), Newcastle disease and other avian Paramyxoviridae infections. In: Diseases of
Poultry, Tenth Edition, Iowa State University Press, Iowa, USA, 541–570p.
6. Alexander D.J., Allan W.H. (1974), Newcastle disease virus pathotypes. Avian Pathol., 3, 269–278p.
7. Allen G.P., Bryans J.T. (1986), Molecular epidemiology, pathogenesis and prophylaxis of equine
herpesvirus-1 infections. In: Progress in Vet. Microbiology and Immunology, Vol. 2, Pandey, R., ed.
Karger, Basel, Switzerland & New York, USA, 78.144p.
8. Allen G.P., Kydd J.H., Slater J.D., Smith K.C. (1999), Recent advances in understanding the
pathogenesis, epidemiology, and immunological control of equid herpesvirus-1 (EHV-1) abortion,
Equine Infect. Dis., 8, 129.146p.
9. Alumisol, (Page consultée le 3 avril 2015), Résumé des caractéristiques de produits, [en ligne], Adresse
URL : http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=ALUMISOL
10. Amann R., Bernhard A. (2002), Anti-inflammatory effects of aspirin and sodium salicylate, European
Journal of Pharmacology, 447, 1-9p.
11. Amitraze (Page consultée en décembre 2014), Fiches internationales de sécurité chimique, [en ligne],
Adresse URL : http://www.cdc.gov/niosh/ipcsnfrn/nfrn0098.html
12. Anderson D.E., ‘et al.’ (2001), Effects of oral administration of phenylbutazone to horses on in vitro
articular cartilage metabolism, Am. J. Vet. Res., 62, 1916-1921p.
13. Andrée Benoit M. (2005), Création d’un stock de médicaments vétérinaires en clientèles canine, rurale
et équine, Thèse doc. vét., Fac. de médecine de Créteil, 440p.
14. Angus R.D. (1978), Production of reference PPD tuberculins for veterinary use in the United States. J.
Biol. Stand., 6, 221p.
15. Anne Pradal C. (2006), Induction et synchronisation de l’oestrus chez la jument, Thèse de doctorat,
Faculté de médecine de Créteil, 86p.
16. ANSES, (Page consultée le 26 aout 2015), La fièvre catarrhale ovine, [en ligne], Adresse URL :
https://www.anses.fr/fr/content/la-fi%C3%A8vre-catarrhale-ovine-fco-ou-bluetongue
17. Apiguard, (Page consultée en avril 2015), Résumé des caractéristiques du produit, [en ligne], Adresse
URL : http://www.ircp.anmv.anses.fr/rcp.aspx?NomMedicament=APIGUARD
18. Apistan, (Page consultée en septembre 2015), Fiche technique, [en ligne], Adresse URL :
http://www.entrelherbeetlevent.fr/uploaded/fiche-produit-apistan-varroa-copie1.pdf
19. Appel M. (1998), Canine adenovirus Type 2 induced immunity to two Canine Adenovirus in pups with
maternal antibodies., Am. J. Vet. Res., 36, 1199-1202p.
20. Aronson L. (1980), Pharmaco. - newer tetracyclines, J. Am Vet Med Assoc, 176, 1061-1068p.
21. Balguerie D. (2013). L’utilisation des grandes familles de molécules pharmacologiques chez la jument
gestante, Thèse Doc. Vét., Faculté de médecine, Créteil, 120p.
22. Baltazar R.S. (1986), Rage expérimentale des ovins : sensibilité, symptômes, réponse humorale,
lésions et excrétion du virus. Rev. Méd. Vét., 137(12) 847-856p.
23. Battail G.A., Gluntz X., Jacot S. (1999), Evaluation du rapport bénéfice/risque des antalgiques en
première intention dans le traitement des coliques : à propos d’un cas clinique traité à la flunixine,
Prat. Vét. Equ., 31(124), 57-61p.
24. Baudet H.M., Chieze C., Espinasse J. (1994), Un exemple de suivi clinique et microbiologique dans les
maladies respiratoires des jeunes bovins. Rec. Med. Vet., 170(4/5), 209-216p.
25. Beard C.W., Hanson R.P. (1981), Newcastle disease. In: Diseases of Poultry, Eighth Edition, eds. Iowa
State University Press, Ames, Iowa, USA, 452–470p.
26. Bednarski, R. (2011), AAHA anesthesia guidelines for dogs and cats, J. of the American Animal Hospital
Association, 47, 377-385p.
27. Ben Youssef S. (Page consultée le 30 mai 2015), Toxicologie vétérinaire, [en ligne], Adresse URL :
http://pharmatox.voila.net/cours/toxiquesorganiques.pdf
28. Ben Youssef S., Belghuith J., Hadji R. (2014), Antiseptiques et désinfectants en médecine vétérinaire.
ENMV Sidi Thabet. Année 2014-2015, 37p.
29. Ben Youssef S., Belghuith J., Hadji R. (2014), Droit pharmaceutique - Législation pharmaceutique
vétérinaire Tunisienne, ENMV Sidi Thabet. Année 2015-2016, 50p.
30. Ben Youssef S., Belghuith J., Hadji R. (2015), Les corticoïdes en médecine vétérinaire. ENMV Sidi
Thabet. Année 2014-2015. 57pages
31. Ben Youssef S., Belghuith J., Hadji R. (2015), Les β lactamines en médecine vétérinaire. ENMV Sidi
Thabet. Année 2014-2015. 52p.
32. Benton H.P., Vasseur P.B., Broderick-villa G.A., ‘et al.’ (1997), Effect of Carprofen on sulfated
glycosaminoglycan metabolism, protein synthesis, and prostaglandin release by culture osteoarthritic
canine chondrocytes, Am. J. Vet. Res., 58 : 3, 286-292p.
33. Berger J.P. (1990), Toxicité et effets indésirables des AINS et antalgiques mineurs chez les carnivores
domestiques, Thèse Doc. Vét., Ecole vétérinaire de Lyon, 201p.
34. Berthelot X., Lebret P., Petit C. (1987), Les infections mammaires de la vache laitière. Ecole Nationale
Vétérinaire de Toulouse, 192p.
35. Bertone A.L., Hardy J., Moses V.S., ‘et al.’ (2001), Effects of anti-inflammatory drugs on
lipopolysaccharide-challenged and unchallenged equine synovial explants, Am. J. Vet. Res., 62, 54-60p.
36. Beugnet F. (2004), External antiparasitic drugs for dogs and cats, EMC Vét. 1, 138–153p.
37. Blanchard S. (2006), L’insuffisance lutéale chez les femelles domestiques et la femme, Thèse Doc.
Vét., Faculté de Médecine de Créteil, 123 p.
38. Blikslager A.T., Osbone wider B., Tomlinson J.E., ‘et al.’ (2004), Effects of flunixin meglumine or
etodolac treatment on mucosal recovery of equine jejunum after ischemia, AVJR, 65(6), 761-768p.
39. Bolton J.R., Hough M.E., Steel C.M., ‘et al’ (1999), Ulceration and stricture of the right dorsal colon
after phenylbutazone administration in four horses, Aust. Vet. J., 77, 785-788p.
40. Bomassi E. (2001), Vade-mecum de cardiologie vétérinaire. Editions Med’com, Paris, 145 p.
41. Bonnet J., (2014). Utilisation raisonnée des antibiotiques en élevage porcin. Démarche
d'accompagnement dans sept élevages. Thèse Doc. Vét., Faculté de médecine, Créteil, 132p.
42. Bonnie R., Tim M. (2004), Equine respiratory diseases, BONNIE R. and TIM M. (eds), Blackwell
Publishing Company, 344 p.
43. Boothe D.M. (1999), Gastrointestinal pharmacology. Vet. Clin. North. Amer. Small Anim. Pract., 29(2),
343-376p.
44. Boothe D.M. (2001), Small animal clinical pharmacology and therapeutics, W.B. Saunders Company,
806 p.
45. Bossche H., Rochette F., (1982), Mebendazole and related anthelmintics, Advances in pharmacology
and chemotherapy, 19, 67-128p.
46. Boucher J.M., Vuitton D., Cliquet F. (2001), Echinococcose alvéolaire : une zoonose en extension, Point
vétérinaire, 32, (220), 46-49p.
47. Bourdoiseau G. (1998), Conduite à tenir devant un animal qui a voyagé : l'exemple des maladies
parasitaires . Point vétérinaire, vol. 29, (192), 387-392p.
48. Bourdoiseau G. (2003), Identifier, traiter et prévenir les affections parasitaires chez le chiot, Nouveau
Praticien vétérinaire, Hors série, 99-104p.
49. Boussougant Y. (1986), Classification des cephalosporines. Médecine et Maladies Infectieuses, Volume
16, 2, 31–35p.
50. Box P.G., Furminger G.S., Robertson W.W., Warden D. (1976), The effect of Mareks disease
vaccination on the immunisation of day-old chicks against Newcastle disease using B1 and oil emulsion
vaccine. Avian Pathol., 5, 299–306p.
51. Brenner J., Kaufmann A.F., Sulzer K.R., SteigerwalT A.G., Rogers F.C., Weyant R.S. (1999), Further
determination of DNA relatedness between serogroups and serovars in the family Leptospiraceae with
a proposal for Leptospira alexanderi sp. nov. and four new Leptospira genomospecies. Int. J. Syst.
Bacteriol., 49, 839-858p.
52. Brooks D., Watson G.L. (1997), Omeprazole in a dog with gastronime. Journal of Veterinary Internal
Medicine, November/December, 11, 379-381p.
53. Broome T.A., Brown M.P., Casey M.F., ‘et al’ (2003), Pharmacocinetics and plasma concentrations of
acetylsalicylic acid after intravenous, rectal, and intragastric administration to horses, The Can. J. of
Vet. Res., 67, 297-302p.
54. Brouillette E., Grondin G., Lefebvre C., Talbot B.G., Malouin F. (2004), Mouse mastitis model of
infection for antimicrobial compound efficacy studies against intracellular and extracellular forms of
Staphylococcus aureus. Vet. Microbiol., 101, 253-262p.
55. Brownlie J., Clarke M.C., Howard C.J., Pocock D.H. (1987), Pathogenesis and epidemiology of bovine
virus diarrhoea virus infection of cattle. Ann. Rech. vét., 18 (2),157-166p.
56. Brugere Picoux J. (1994), Les affections nerveuses. Bulletin des GTV, (3) 55-64p.
57. Bryans J.T., Allen G.P. (1988), Herpesviral diseases of the horse. In: Herpesvirus Diseases of Animals,
Wittman G., ed. Kluwer, Boston, USA, 176.229p.
58. Bush K. (2001), New beta-lactamases in gram-negative bacteria: diversity and impact on the selection
of antimicrobial therapy. Clin Infect Dis, 32, 1085-9p.
59. Campagnolle E. (2001), Comparaison des rations barf (biologically appropried raw food) aux
recommandations nutritionnelles du chien sain ou malade, Thèse doc., Fac. médecine de Créteil, 232p.
60. Capucci L., Scicluna M.T., Lavazza A. (1991), Diagnosis of viral haemorrhagic disease of rabbits and
European brown hare syndrome. Rev. sci. tech. Off. int. Epiz., 10, 347–370p.
61. Caron J.P. (2000), Non-steroidal Anti-inflammatory Drugs, AAEP Proceedings, 46, 243-249p.
62. Caron J.P., Tardif G. (1996), Modulation of matrix metalloprotease 13, gene expression in equine
chondrocytes by interleukin 1 and corticosteroids. Am. J. Vet, Res., 57(11), 1631-1634p.
63. Castellan E., Burgat Sagaze V., Petit C., Guerre P., Dossin O. (1983), Toxicité iatrogène des estrogènes
chez le chien. Rev Méd Vét, 144, 285-289p.
64. Cavanagh D., Mawditt K., Welchman D. (2002), Coronaviruses frompheasants (Phasianus colchicus)
are genetically closely related to coronaviruses of domestic fowl (infectious bronchitis virus) and
turkeys. Avian Pathol., 31, 81-93p.
65. Cavanagh D., Naqi S. (2003), Infectious bronchitis. In: Diseases of Poultry, 11th Edition. Saif Y.M.,
Barnes H.J., Glisson J.R., Fadly A.M., McDougald L.R., Swayne D.E., eds. Ames, Iowa, USA: Iowa State
Press, 101-119p.
66. CBIPvet, (Page consulté le 12 Janvier 2015), Pyrethrinoïdes, [en ligne], Adresse URL :
http://www.cbip-vet.be/fr/texts/FAPOOOL1GL2c.php
67. Cevazuril, (Page consultée le 20 Mai 2015), Ceva santé animale, [En ligne], http://www.ceva-
santeanimale.fr/ Produits-Services/Liste-des-produits-EMA-ANSES-ANMV/CEVAZURIL-R-50-mg-ml-
Suspension-buvable-pour-porcelets-et-veaux
68. Chalvet- Monfray K. (1996), Synergie entre la deltaméthrine et le prochloraze chez l’abeille, Thèse de
doctorat, Université Claude Bernard, Lyon, 335p.
69. Chang S.P. (2008), Comparison of Crinone 8% intravaginal gel and intramuscular progesterone for
luteal support in in vitro fertilization », J. of Chinese Medical Association, vol. 71, (n°8), 381-385p.
70. Chebira B. (2009), Optimisation des paramètres de détection et de quantification des résidus
d’antibiotiques dans le miel par Chromatographie Liquide Haute Performance (HPLC), Mémoire
Magister. Méd. Vét., Université Mentouri- Faculté des sciences, Constantine, 126p.
71. Chemineau P. (1992), Seasonality and photoperiodic influence in the female goat reproduction, Vth
International Conference on goats, New Delhi, Volume II, Part II, 355-368p.
72. Chemineau P., Malpaux B., Pelletier J., Leboeuf B., Delgadillo J.A., Deletang F. (1996), Emploi des
implants de mélatonine et des traitements photopériodiques pour maîtriser la reproduction saisonnière
chez les ovins et les caprins, INRA Prod. Anim., 9 (1), 45-60p.
73. Chemineau P., Vandaele E., Brice G., Jardon C. (1991), Utilisation des implants de mélatonine pour
l’amélioration des performances de reproduction chez la brebis, Recueil de Médecine Vétérinaire,
Spécial Reproduction des Ruminants, Mars-Avril, 227-239p.
74. Chen S.U., Peng F.S., Chang C.Y., Yang Y.S. (2008), Luteal support for IVF/ICSI cycles with Crinone
8% (90mg) twice daily results in higher pregnancy rates than with intramuscular progesterone ,
Journal of Chinese Medical Association, vol. 71, (n°8), 386-391p.
75. Chettle N.J., Stuart J.C. & Wyeth P.J. (1989), Outbreaks of virulent infectious bursal disease in East
Anglia. Vet. Rec., 125, 271-272p.
76. Chlamyvax FQ, (Page consultée le 12 septembre 2015), Mérial, [en ligne], Adresse URL :
http://frrcp.merial.com/SitePages/view_ML.aspx?NomProduit=chlamyvax_fq
77. Chorulon, (Page consulté le 3 aout 2015), Recueil des spécialités vétérinaires, [en ligne], Adresse URL
:http://s355685463.onlinehome.fr/detail_medicament.php?id=217
78. Claire Emmanuelle Chabadel C. (2009), Vade-mecum thérapeutique des diarrhées du chien, Thèse de
doctorat vétérinaire, faculté de médecine, Créteil, 166p.
79. Clark J.O., Clark T.P. (1999), Analgesia, Clinical Pharmacol. and Therapeutics, 15, 705-715p.
80. Cluzeau S. (1997), Index phytosanitaire, 3° éd., Association de coordination, Tech. agricole, 111p.
81. Coakley M., Matthews N.S., Mealy K.L., ‘et al.’ (1999), Pharmacocinetics of flunixine meglumine in
donkeys, mules, and horses, Am. J. Vet. Res., 60, 1441-1444p.
82. Cochet P., Birckel P., Bromet N., Weil A. (1997), Skin distribution of fipronil by microautoradiography
following topical administration to the beagle dog, European Journal of Drug Metabolism and
Pharmacokinetics, vol. 22, 3, 211-216p.
83. Coert A., Hoeijmakers M., Lees P. (1999), PD and PK study with vedaprofen in an equine model of
acute nonimmune inflammation, J. Vet. Pharmacol. Therap., 22, 96-106p.
84. Coetzer J.A.W. (2004), Poxviridae. In: Infectious Diseases of Livestock, Second Edition, Coetzer, J.A.W.
& Tustin R.C., eds. Oxford University Press, Southern Africa, Vol. 2, 1265-1267p.
85. Connell A., Smyth J. A. (2008), Egg Drop Syndrome. In : SAIF, Y.M. Diseases of Poultry, 12th Edition.
Ames, Iowa, Blackwell Publishing Ltd, 266-276p.
86. Cook, J.K.A. (2000). Avian Rhinotracheitis. Rev Sci Tech Off Int Epiz. 19:602-613p.
87. Cooper E., Chappuis G., Saint-Gerand A.L., Duret C. (1991), Comparaison de l'efficacité de différents
vaccins du chien utilisés sous forme monovalente ou associée, par évaluation des réponses
sérologiques et après épreuves virulentes 12, 22 et 26 mois après vaccination. Bull. Soc. Vet. Pratique
de France, 75, 3, 131-151p.
88. Cornwell H.J.C. (1982), Immunity to canine adenovirus respiratory disease : A comparaison of
attenuated CAV, and CAV2 vaccines. The Vêt. Record., 1, 27-32p.
89. Cotard J.P. (2003), Traitement médical de l’incontinence urinaire. Point Vét., 241(suppl.), 21-23p.
90. Cottereau P.H. (1967), Toxi-infections provoquées par des aliments infectés par des anaérobies
notamment par W. perfringens et W. agni. Bull. Off. Int. Epiz., 67(9-10):1293-1306p.
91. Cottereau P.H., Gilbert H., Joubert L., Oudar J., Pierre M. (1999), Deux cas d’entérotoxémie bovine à
Clostridium sordellii. Rev. Med. Vet., 113:34-40p.
92. Cousins D.V. (2001), Mycobacterium bovis infection and control in domestic livestock. Rev. sci. tech.
Off. int. Epiz., 20, 71-85p.
93. Crabb B.S., Studdert M.J. (1995), Equine herpesviruses 4 (equine rhinopneumonitis virus) and 1
(equine abortion virus). Adv. Virus Res., 45, 153.190p.
94. Crisman M.V., Sams R.A., Scarratt W.K., ‘et al.’ (1998), Pharmacocinetics of ketoprofen in healthy foals
less than twenty-four hours old, Am. J. Vet. Res., 59, 290-292p.
95. Crisman M.V. (1999), ketoprofen plasma and synovial fluid levels, Vet. Rec, 22, 435-442p.
96. Crofford L.J., Lipsky P.E., Brooks P., ‘et al.’ (2000), Basic biology and clinical application of specific
cyclooxygenase-2 inhibitors. Arthritis Rheum, 43, 4-13p.
97. Cullen G.A., Wyeth P.J. (1976), Response of growing chickens to an inactivated IBD antigen in oil
emulsion. Vet Rec., 99, 418p.
98. Cuvelliez S. (2007), Anesthésie : déf., risque et responsabilité, Le Point Vétérinaire. Vol. 38, NS, 9-11p.
99. Datte V., Imbert S., Bonin J. (1998), Essai d’éradication de deux foyers à parvovirose canine, utilisation
de vaccin à antigène concentré, Le point Vétérinaire, 28, 188, 96-70p.
100. Davison F., Nair V. (2004), Marek disease: An Evolving Problem. Elsevier Press, Amsterdam, the
Netherlands and Boston, USA.
101. Delannoy I. (1992), Considération sur les anti-inflammatoires non-stéroïdiens en médecine vétérinaire,
Bull. Soc. Vet. Prat. Fr., 76, 309-312p.
102. Delphine B., (2008). Impact des bêta-lactamines sur l’émergence d’entérobactéries résistantes dans la
flore digestive chez le porc: caractérisation et stratégie de prevention
103. Derivaux J., Ectors F. (1986), Hormones de la reproduction, In : Derivaux J.,Ectors F. (eds.),
Reproduction chez les animaux domestiques, Editions Cabay, Louvain-la-Neuve, 131-283p.
104. Dermogine, (Page consultée juin 2015), Le recueil des spécialités vétérinaires, [en ligne], Adresse URL
: http://s355685463.onlinehome.fr/detail_medicament.php?id=2169
105. Diserens J.M., Beck Henzelin A., LE Breton M.H.., Savoy Perroud M.C. (2009), Antibiotics in milk Actual
situation & compilation of commercial available screening methods for the detection of
inhibitors/antibiotics residues in milk. Review: Nestlé Research Center, Switzerland, 186p.
106. DMV. (2009), Dictionnaire des médicaments vétérinaires, 15