Vous êtes sur la page 1sur 3

26

On a ´egalement

argshx dx = xargshx − 1 + x2,

argchx dx = xargchx − x2 − 1, sur x > 1,

argthx dx = xargthx +

2 ln(1 − x2), sur |x| < 1,

argcothx dx = xargcothx +

2 ln(x2 − 1) sur x > 1.

Pour le calcul de primitives de fractions rationnelles, on utilise la d´ecomposition en ´el´ements

simples de premi`ere esp`ece (x − α)−m et de seconde esp`ece (x2 + α2)−1, x(x2 + α2)−1.

Pour le calcul d’une primitive de F(cos x,sin x) o`u F est une fraction rationnelle, on peut

faire les changements de variable suivants.

(i) u = sin x, si la transformation x → π−x laisse invariante la forme F(cos x,sin x)dx.

C’est le cas par exemple de

sin4x cos5xdx car

sin4

(π − x) cos5

(π − x)d(π − x) = sin4x cos5xdx

Ceci se g´en´eralise sans difficult´e au calcul de


sinkx cos2l+1xdx avec k,l entiers.

(ii) u = cos x, si la transformation x → −x laisse invariante la forme F(cos x,sin x)dx.

C’est le cas par exemple de

sin5x cos7xdx car

sin5

(−x) cos7

(−x)d(−x) = sin5x cos7xdx

Ceci se g´en´eralise au calcul de

sin2k+1x cosl

xdx avec k,l entiers.

(iii) u = tan x, si la transformation x → π+x laisse invariante la forme F(cos x,sin x)dx.

C’est le cas par exemple de

sin4x cos6xdx car

sin4

(π + x) cos6

(π + x)d(π + x) = sin4x cos6xdx

Ceci se g´en´eralise au calcul de

sin2kx cos2l

xdx avec k,l entiers.

(iv) En dernier ressort, on pourra toujours faire le changement u = tan x

2 qui fournira

une fraction rationnelle en u.

Cette m´ethode s’´etend au cas d’une fraction rationnelle de sinh x, cosh x.

Donnons quelques exemples d’int´egrales dites “ab´eliennes” de la forme

(e2.17.1)

F
x, ϕ(x)

dx

o`u F est une fraction rationnelle. On cherche par exemple

R(x, √x2 + 1)dx. On pose x =

sinh t et on obtient

R(sinh t, cosh t) cosh tdt, qui est l’int´egrale d’une fraction rationnelle

en sinh, cosh. Pour

R(x, √x2 − 1)dx, on pose x = cosh t ; pour

R(x, √1 − x2)dx, on

27

pose x = sin t. Par ailleurs, si on dispose d’une repr´esentation param´etrique unicursale du

graphe de la fonction ϕ, c’est `a dire de fractions rationnelles α,β telle que t →