Vous êtes sur la page 1sur 1

Se former à l'Audit Interne

> S'initier à l'audit interne

3- Identifier les compétences d’un auditeur interne


exigées par les Normes Professionnelles
Eléments de restitution

MPA 1210-1
• la compétence en matière d’application des Normes, procédures et techniques d’audit nécessaire à la réalisation des
missions. La compétence est la capacité à utiliser ses connaissances judicieusement, dans les diverses situations
susceptibles de se présenter, et d’y faire face sans recourir de façon excessive à des recherches techniques ou à une
assistance ;
• la compétence en matière de principes et de techniques comptables indispensable aux auditeurs internes qui
travaillent fréquemment sur des documents et rapports financiers ;
• la connaissance permettant d’identifier les risques de fraude ;
• la connaissance des principaux risques et contrôles afférents aux technologies de l’information, et des techniques
d’audit informatisées existantes.
• la compréhension des principes de management pour reconnaître et évaluer la matérialité et le caractère significatif
des écarts par rapport aux bonnes pratiques des affaires. Cette compréhension implique une capacité à appliquer des
connaissances générales aux situations susceptibles d’être rencontrées au cours des audits, de détecter les écarts
significatifs et d’être capable de procéder aux recherches nécessaires pour aboutir à des solutions raisonnables ;
• la compréhension des notions fondamentales de la conduite des affaires telles que la comptabilité, l’économie, le
droit commercial, la fiscalité, la finance, les méthodes quantitatives, les technologies de l'information, le
management des risques et la fraude. Cette compréhension permet de reconnaître l’existence ou l’éventualité de
problèmes et d’identifier les recherches supplémentaires à entreprendre ou l’assistance à obtenir ;
• les bonnes qualités relationnelles, de compréhension, de communication, le sens des relations humaines et le
maintien de bonnes relations avec les clients de la mission ;
• la capacité de communiquer oralement et par écrit, de manière à pouvoir exposer clairement et efficacement les
objectifs, les appréciations, les conclusions et les recommandations de la mission.

MPA 1210. A1-1


Chaque auditeur interne n’est pas nécessairement qualifié dans toutes les disciplines. L’audit interne peut recourir à des
prestataires externes ou à des ressources internes qualifiés dans des disciplines telles que la comptabilité, l’audit,
l’économie, la finance, les statistiques, les technologies de l’information, l’ingénierie, la fiscalité, le droit, l’environnement
et tout autre domaine nécessaire pour pouvoir exercer ses responsabilités d’audit interne.

MPA 1220-1
La conscience professionnelle porte sur la diligence et le savoir-faire que l’on peut attendre d’un auditeur interne
raisonnablement prudent et compétent. La conscience professionnelle tient compte de la complexité de la mission
réalisée. En agissant avec la conscience professionnelle qui se doit, les auditeurs internes seront attentifs aux risques
de fraude, de fautes intentionnelles, d’erreurs ou d’omissions, de manque d’efficacité, de gaspillage et de conflits
d’intérêts ainsi qu’aux situations et activités où des irrégularités ont le plus de chance de se produire. Les auditeurs
internes sont également concernés par la détection de contrôles inefficaces et font des recommandations visant à
promouvoir le respect des procédures et pratiques acceptables.

MPA 1230-1
Les auditeurs internes ont la responsabilité de se former de manière continue, afin de renforcer et de maintenir leurs
compétences. Ils devront se tenir informés des progrès accomplis et des développements en cours dans le domaine des
normes, procédures et techniques d’audit, telles quelles sont explicitées dans le CRIPP (Cadre de référence
international pour la pratique professionnelle de l’audit interne). La formation continue peut s’acquérir par l’adhésion, la
participation et le volontariat à des associations professionnelles telles que l’IIA ; en assistant à des conférences, à des
séminaires ; en participant aux actions internes de formation ; par l’achèvement de cycle d’études supérieures et d’auto-
formation ainsi que par la participation à des programmes de recherche.

Restitution 3

© IFACI - ABO V.5.0 page 1/1