Vous êtes sur la page 1sur 1

RESUME

Le recyclage des bouteilles plastique du type PET est de nos jours un problème mondial. Notre
étude consiste à proposer une méthode de recyclage des déchets plastiques du type PET en
confectionnant des matériaux utilisables dans le revêtement routier. Pour ce faire on se propose
d’étudier un sol latéritique situé dans la localité d’Endom qui sera mélangé avec des granulés de
plastique recyclé.

Dans l’optique d’améliorer les résistances des sol latéritiques on réalise une série des essais
géotechniques d’identifications et de résistance mécaniques aux compactages Proctor et CBR dans des
proportions de 0 %, 2 % ,4 % et 6 % de déchets plastiques de section 3×3 mm2 et on observe les
variations des résultats liés aux essais. Ainsi, l’on observe que les résistances mécaniques augmentent
avec le taux de déchets plastiques jusqu’à un taux optimale 4% avant de baisser graduellement. Les
résultats ont permis d’établir des modèles prédisant le comportement des matériaux. Les résistances
mécaniques à la compression sont plus élevées que celles de la compression manuelle à cause de la
pression exercée qui renforce la cohésion entre les sols latéritiques et les déchets plastiques.

L’ajout des déchets plastiques comme charge permet d’augmenter la résistance mécanique et la rigidité
du matériau. Cette résistance est élevée quand les particules d’argiles sont plus fines. Le taux de charge
idéal est fonction du taux de déchets plastiques. C’est ainsi que pour 4 a 5% de déchets plastiques, le
taux de charge idéal en argile est respectivement de 5 et 7 %. Les différents résultats obtenus ont été
aussi comparés avec les exigences des normes concernant les matériaux de revêtement routiers (pavés)
et de sol. Il en ressort que les matériaux peuvent être utilisés couche de forme ou remblais.

Mots clés : Déchets plastiques, CBR, PET, sols latéritiques, stabilisation.