Vous êtes sur la page 1sur 9

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/310613707

Influence de l'ajout des grains plastiques sur le comportement des granulats


recyclés de béton dans les corps de chaussée

Conference Paper · April 2010

CITATIONS READS

0 406

2 authors, including:

Bachir Melbouci
Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou
94 PUBLICATIONS   111 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

Contribution to study and mapping of the risks induced by Tigzirt Landslides (Algeria). View project

MODELISATION DES COURBES GRANULOMETRIQUES DES MATERIAUX GRANULAIRES ET LEURS EVOLUTIONS SOUS ECRASEMENT MODELING OF GRAIN SIZE
DISTRIBUTION CURVE OF GRANULAR MATERIALS AND THEIR EVOLUTION UNDER CRUSHING View project

All content following this page was uploaded by Bachir Melbouci on 22 November 2016.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


ACMA 2010
May 12-14, 2010
Marrakech, Morocco.

Influence de l’ajout des grains plastiques sur le comportement des


granulats recyclés de béton dans les corps de chaussée.

Melbouci Bachir † Khial Nassima †

† Laboratoire Géo-Matériaux Environnement et Aménagement. Université Mouloud


Mammeri BP¨N° 17 R.P. 15000 Tizi-Ouzou Algérie.

Abstract

Plusieurs déchets de plastique de tout genre, de blocs de béton de démolition, de


bouteilles, de papier occupent de grandes surfaces et ne cessent de s’élargir. Leur
recyclage est donc une opération indispensable à l’environnement. Notre travail s’inscrit
dans cette optique et consiste à réutiliser ces matériaux dans le domaine routier sous
forme de granulats dans les couches de base ou de fondation. Notre apport consiste
particulièrement à étudier l’ajout de plastique en pourcentage inférieur à 15% aux
granulats de béton recyclés et étudier ensuite l’influence du comportement de la forme de
ces granulats plastiques dans les mélanges à base de granulats de granulats de béton. Les
essais de compactage, de portance et de cisaillement ont été réalisés et ont montré des
résultats satisfaisants comparativement à ceux obtenus avec les matériaux classiques
(sables et graviers).

1. Généralités sur le recyclage


C’est le procédé qui permet la fabrication de nouveaux produits à partir de la réutilisation
partielle ou totale des matériaux en fin de vie « faire du neuf à partir du vieux » donc les déchets
deviennent des matières premières. Les déchets usuels inertes produits par les principales
activités du génie civil forment la part la plus large des déchets recyclables. Ils sont souvent
simples à collecter et à transformer. Ils sont peu dangereux. En revanche, ils représentent des
volumes importants à transporter et à stocker. Avec l’augmentation du nombre de démolitions,
il faut s’attendre encore à un accroissement considérable de ces quantités au cours de ces
prochaines années, alors que d’un côté les espaces de décharges sont insuffisants pour
l’élimination de ces déchets, les réserves de graviers sont de leur côté en voie d’épuisement.

La construction routière occupe une place à part. En effet, la valorisation des déchets n’est pas un
sujet neuf dans ce secteur, puisqu’on y recycle des sous-produits industriels et des matériaux de
démolition depuis les années 1970. Il faut dire que la construction routière est un secteur a priori
séduisant pour la valorisation des sous-produits industriels. Les volumes de matériaux mis en
oeuvre y sont importants. Bien sûr, leur utilisation est limitée par certaines contraintes [1, 2]:

• En terme de quantité : le recyclage n’est possible que si des stocks ou des flux suffisants et
dans la mesure du possible, homogènes, sont disponibles.
2

• En terme de qualité : la conformité des ouvrages doit être garantie, ce qui incite parfois à
valoriser les sous-produits dans des applications moins pointues (parkings, routes à faible
trafic).

• Enfin, sur le plan environnemental : il faut tenir compte de l’impact de l’utilisation de sous-
produits industriels (protection du sol et des nappes aquifères).

Donc, la production de granulats recyclés répond au besoin de réduction des volumes de déchets
de construction, qui représentaient alors près d’un cinquième de la masse totale de déchets.

Quand aux plastiques, ils sont utilisés dans de nombreux domaines, pour des utilisations
diverses. Les déchets plastiques représentent un gisement valorisable important tant en volume
qu’en masse. Aujourd’hui, une grande partie de ces déchets s’accumulent, constituant ainsi une
source potentielle de problèmes environnementaux majeurs. La voie du recyclage des plastiques
en mélange paraît intéressante que ce soit au niveau économique ou environnemental. En effet,
le recyclage a permis de créer une nouvelle famille de matériaux : les plastiques mélangés. Ils
sont donc composés de plastiques de toutes natures (PE, PET, PP, PVC, ...) et de toutes
origines. Les plastiques mélangés difficiles, voire impossibles à recycler dans l’industrie
plastique, peuvent être employés dans différents domaines de la construction routière :

-Les usages les plus connus sont les blocs en plastique compressé qui permettent de réaliser des
remblais légers sur des sols à faible portance.

-Les plastiques recyclés peuvent être utilisés, sous forme de fibres, dans la réalisation de terre
armée pour des remblais ou la stabilisation de talus sujets au glissement.

2. Les matériaux de l’étude


Nous avons concassé des éprouvettes en béton manuellement, qui, en leur état initial,
contiennent des impuretés (fibres métalliques, plastiques), puis nous avons procédé à
l’enlèvement de toutes les substances non désirées et au criblage manuel. Les granulats de béton
recyclés produits sont ensuite soumis aux essais d’identification au laboratoire. Les résultats
obtenus sont représentés dans le tableau 1.

Tableau 1 : Caractéristiques physiques des granulats recyclés.

Caractéristiques déterminées Moyenne

Teneur en eau naturelle : W (%) 2,40


Masse volumique des grains solides : γs (g/cm3) 2,62
Masse volumique sèche : γd (g/cm3) 1,76
Masse volumique humide : γh (g/cm3) 1,80
Indice des vides : e (%) 49
Porosité : n (%) 33
Degré de saturation : Sr (%) 1,5
Limites d’Atterberg : Wl, Wp et Ip (%) Non mesurables

ACMA 2010 May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco


3

Essai Micro Deval (résistance à l’usure) (NF P18-572) : L’essai consiste à mesurer dans des
conditions normalisées, l’usure des granulats produite par frottements mutuels en présence
d’eau et par des charges abrasives, dans un cylindre en rotation.

Essai Los Angeles (résistance aux chocs) (NF P18-573) : L’essai consiste à mesurer la masse
d’éléments inférieurs à 1,6 mm produits par la fragmentation du matériau testé (diamètres
compris entre 4 et 50 mm) et que l’on soumet aux chocs de boulets normalisés dans le cylindre
de machine Los Angeles en rotation.

Les résultats des essais Micro-Deval et Los-Angeles sont récapitulés dans le tableau 2.

Tableau 2 : Essais routiers des granulats recyclés.

Coefficient Micro-Deval : MDE 34

Coefficient Los Angeles : LA 31

Les ajouts de plastiques : La valorisation de déchets de plastique, sous forme de granulats dans
les matériaux de construction, est une alternative très récente. Celle-ci permet d’une part de
répondre au souci d’économie des ressources naturelles en granulats et d’autre part de pallier les
contraintes économiques et environnementales par le réemploi et le recyclage des déchets
plastiques [3, 4]. Ces déchets représentent un pourcentage important des ordures ménagères et
industrielles. La valorisation de ces produits a un double effet : elle permet d’éviter à la fois la
mise en décharge (risque de pollution environnementale) et permet de limiter l’utilisation des
granulats naturels (appauvrissements des ressources naturelles). Compte tenu de la variabilité de
type de plastique existant, on se contentera d’utiliser ce produit sous forme de grains de
dimension assez proche à celle des grains de sable et graviers.

Le plastique est utilisé sous deux formes : la première après recyclage, les plastiques, dans ce
cas sont convertis en granules et ils sont mis sur le marché, ces granules sont de forme arrondie.
La deuxième forme consiste à broyer les déchets plastiques récupérés dans des broyeurs, les
granulats issus ont une forme angulaire présentant 3, 4 ou 5 arêtes et de ces granules, on a trié la
forme allongée et cubique.

Les formes des plastiques utilisées dans la présente étude sont : la forme arrondie, de 4mm de
diamètre, la forme cubique, de 4 mm de côté, la forme allongée, de longueur variant de 8 à 12
mm, la forme cubique, de 8 mm de côté et la forme cubique, de diamètre < 3mm considérée
comme poudre.

3. Les essais mécaniques réalisés


Dans la partie expérimentale, les essais destinés à étudier les caractéristiques mécaniques des
granulats de béton renforcés par des plastiques sont les essais Proctor, les essais CBR et les
essais de cisaillement direct à la boite. L’échantillonnage réalisé est un composite obtenu en
mélangeant les granulats de béton recyclés et les grains plastiques avec des pourcentages
variant de 5 à 15%. Le comportement mécanique des échantillons a été étudié en fonction du
taux d’incorporation, de la forme et de la dimension des granulats plastiques.

May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco ACMA 2010


4

3.1. Essai Proctor

Pour les grains de forme cubique, la densité sèche diminue en fonction de l’augmentation du
pourcentage d’ajout comme pour les deux autres formes citées ci-dessus. Malgré la présence des
arêtes des grains, leur présence n’améliore pas la densité sèche ; ceci peut alors se justifier en
plus de leur élasticité par la surface des grains plastiques qui est lisse. La figure 1 suivante,
regroupe les courbes Proctor des granulats de béton traités avec les différents ajouts, ayant
présenté les densités sèches les plus élevées.

GB + %Ajouts(Optim um s)
1,70
Densité sèche ( γ d/γ w)

1,65

1,60

1,55

1,50 G.B +5%pl ro nds


G.B +5%pl cubiques
G,B+5%pl allongés
1,45
6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Teneur en eau w (%)

Figure 1 : Courbes Proctor des granulats de béton avec les ajouts (optimums).

Dans les trois cas d’ajouts avec les différentes formes, la densité sèche maximale est obtenue
avec le pourcentage d’ajout le plus faible (5%). On constate que les trois courbes présentent des
densités sèches faibles comparativement à celles des granulats de bétons recyclés et des
granulats naturels.

Pour ces grains de dimension élevée, la densité sèche diminue en fonction de l’augmentation du
pourcentage d’ajout comme pour les autres formes citées ci-dessus. Malgré la dimension des
grains élevée, la densité sèche n’est pas améliorée (figure 2). La taille des grains n’a
pratiquement pas d’influence sur la densité sèche. Par contre, nous constatons un décalage vers
des teneurs en eau basse pour les grains de taille élevée.

ACMA 2010 May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco


5

1,65
5%
1,60 8%

Densité sèche ( γ d/γ w)


1,55 12%
15%
1,50

1,45

1,40

1,35

1,30
5 7 9 11 13
Teneur en eau w (%)

Figure 2 : Essais Proctor sur des granulats de béton avec ajouts de grains de 8mm de diamètre.

3.2. Essais CBR

Les résultats obtenus sur les essais CBR (IPI et CBR immersion), pour les granulats naturels
ainsi que les granulats de béton avec les différents ajouts, sont récapitulés dans le tableau 3.

Tableau 3 : Résultats des essais CBR (IPI et CBRimm).

Résultats des essais CBR

indice portant
immédiat (IPI) Indice CBR après immersion (CBRimm)

IPI G
I (2,5)
Matériaux (%) I (5) (%) (%) I (2,5) (%) I (5) (%) CBRimm(%) (%)

Granulats naturels 22,16 38,455 38,455 22,1573 38,455 38,46 0

Granulats béton sans ajouts 22,36 41,41 41,41 53,176 61,55 61 ,55 0

Granulats béton + 5% de plastiques 22,16 44,37 44,37 57,6105 64,4 64,4 0,0085
cubiques de d=8mm
Granulats béton + 8% de plastiques 17,72 29,58 29,58 13,2959 20,705 20,71 0,0085
cubiques de d=4mm
Granulats béton + 8% de plastiques 8,914 26,62 26,62 13,2959 14,79 14,79 0,0085
cubiquesde d<3mm (poudre)
G : gonflement

May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco ACMA 2010


6

Granulats de béton + les différents ajouts


80 IPI
CBRimm

G ,Béton
60
In d ices C B R (% )

40

20

0
1 2 3 4 5
Matériaux

Figure 3 : Comparaison entre IPI et CBRimm, pour les granulats de béton avant et après
traitement par les différents ajouts.

D’après les comparaisons dressées en figure 3, on constate que, les valeurs des indices CBR
sont maximales pour les mélanges constitués de granulats de béton recyclés et de grains
plastiques de la plus grande taille (8mm de dimension). Les résultats montrent que plus la
dimension des grains plastiques diminue, plus les valeurs des deux indices CBR enregistrées
diminuent. Ces résultats traduisent un comportement positif pour les grains plastiques de taille
supérieur ou égale à 8 mm sur la portance des chaussées.

Les gonflements linéaires relatifs (G) sont très faibles, Ils peuvent être ainsi, considérés comme
nuls. Cela montre que les échantillons obtenus par les mélanges de granulats ne sont pas
sensibles à l’eau donc, ne présentent pratiquement pas de variations de volume, ce qui leur
donnent ainsi une bonne stabilité même en présence d’eau.

3.3. Essais de cisaillement

Les éprouvettes d’essais ont été confectionnées aux deux états : état sec lâche et état à teneur en
eau optimum et densité sèche maximale. La granulométrie des granulats choisie est 0/8 mm.
Concernant les ajouts de plastiques de différentes formes, la proportion varie de 5 à 15%. Les
essais de cisaillement rectiligne ont été ensuite réalisés par application des contraintes normales
variant de 100 kPa à 400 kPa.

Les courbes présentées sur la figure 4, montrent l’évolution de l’angle de frottement interne des
granulats de béton, en fonction du pourcentage des différents ajouts de granulats plastiques.

ACMA 2010 May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco


7

Granulats Béton + %d'ajouts de


45 plastiques
44

Angle de frottement interne


43
42
41

ϕ (°)
40
39
38
37
pl ronds
36 pl cubiques
pl allongés
35
0 5 10 15 20
Ajouts (%)

Figure 4 : Courbes de comparaison de l’évolution de l’angle de frottement, en fonction de la


nature et du pourcentage d’ajouts.

En analysant l’influence de la nature d’ajout sur l’angle de frottement interne (ϕ), on constate
que les angles de frottement interne les plus élevés sont obtenus avec l’ajout de 8% puis
diminuent en augmentant les pourcentages d’ajouts pour les granulats plastiques anguleux
(cubiques et allongés), tandis que les angles de frottement les plus faibles sont obtenus avec les
ajouts de granulats plastiques ronds. On peut remarquer que l’écart entre les valeurs des angles
de frottement les plus élevés obtenues sur les échantillons contenant les granulats plastiques
ronds et anguleux, est important, cela est peut être du à la forme des grains ronds ; qui glissent
et qui se déplacent, car vu leur forme, ces grains ne s’enchevêtrent pas entre les granulats de
béton recyclés. La comparaison des angles de frottement interne obtenus sur les granulats de
béton traités avec des granulats plastiques anguleux (cubiques) de dimensions différentes
(poudre plastique, 4 et 8mm) montre que l’angle de frottement le plus élevé est obtenu pour
l’ajout de 8% pour les échantillons ayant les granulats plastiques des grandes dimensions (4 et
8mm) et pour l’ajout de 15% pour la poudre plastique (figure 5).

Granulats Béton + %d'ajouts de pl


50 cubiques
poudre plastique
Angle de frottement interne

pl de 4mm
pl de 8mm

45
ϕ (°)

40

35
0 5 10 15 20
Ajouts (%)

May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco ACMA 2010


8

Figure 5 : Courbes de comparaison de l’évolution de l’angle de frottement, en fonction de la


dimension des plastiques cubiques.

Conclusion

Les résultats obtenus permettent de conclure ce qui suit :

- L’ajout des grains plastiques dans les éprouvettes de granulats recyclés de béton n’améliore
pratiquement pas la densité sèche. Celle-ci baisse en fonction de l’augmentation du pourcentage
d’ajout, ceci est valable pour les trois formes. Dans les trois cas d’ajout, la densité sèche
maximale est obtenue avec le pourcentage d’ajout le plus faible (5%). La taille des grains n’a
pratiquement pas d’influence sur la densité sèche. Par contre, nous constatons un décalage vers
des teneurs en eau basses pour les grains de taille élevée.

- Les valeurs de l’indice portant immédiat IPI et de l’indice CBRimm des granulats recyclés de
béton avant traitement sont supérieures comparativement à celles portées sur les granulats
naturels. Les valeurs des deux indices CBR sont maximales pour les mélanges (granulats de
béton recyclés + les grains plastiques de forme cubique de taille 8mm). On a constaté que plus
la dimension des grains plastiques diminue, plus les valeurs des deux indices CBR enregistrées
diminuent.

- L’ajout de 8% de grains plastiques de forme cubique présente les contraintes de cisaillement


les plus élevées, suivies de celles des grains plastiques de forme allongée. L’influence de la
taille des grains pour un pourcentage de 8% en poids de granulats plastiques de forme cubique
(poudre plastique, granulats de 4 et de 8mm de dimensions), a montré que les granulats de béton
traités avec les granulats plastiques de diamètre (8mm) ont donné une meilleure résistance au
cisaillement sous les différentes contraintes normales appliquées. Les angles de frottement
interne les plus élevés sont obtenus avec l’ajout de 8% puis diminuent en augmentant les
pourcentage d’ajouts pour les granulats plastiques anguleux (cubiques et allongés), tandis que
les angles de frottement les plus faibles sont obtenus avec les ajouts de granulats plastiques
ronds.

Références
[1] M. A. Destombes et al. Les bétons et produits de démolition recyclés. Guide technique pour
l’utilisation des matériaux régionaux d’Ile de France. Décembre (2003).

[2] M. Quebaud; M. Courtial et F. Buyle–Bodin, Le recyclage des matériaux de démolition.


Matériaux et structure, N°721, France, juin (1996).

[3] A. Benazzouk ; O. Douzane ; K. Mezreb et M. Queneudec. L’effet de l’ajout des granulats


de caoutchouc dans les composites cimentaires. Colloque « Sols et matériaux à Problèmes », 9
et 11 Février 2007, Tunisie.

[4] F. Becquart. Caractérisation du comportement mécanique d’un machefer dans la perspective


d’une méthodologie de dimensionnement adoptée aux structures de chaussées. XXIVième
Rencontres Universitaires de Génie-civil. Prix de jeunes chercheurs (2006).

ACMA 2010 May 12-14, 2010 - Marrakech – Morocco

View publication stats