Vous êtes sur la page 1sur 5

1) L’audit est :

A. Un type de contrôle
B. Un type de vérification
C. Une sorte de comparaison
D. Un processus méthodologique
E. Un jugement
F. Un examen méthodologique
G. Aucune réponse
2) La confirmation est une technique de contrôle qui peut concerner :
A. Les stocks
B. Les crédits
C. Les amortissements
D. Les provisions
E. La propriété des immobilisations
3) Un auditeur marketing peut s’intéresser à la comparaison du chiffre d’affaire avec :
A. La stratégie marketing
B. La structure du capital sociale
C. L’organisation de la fonction commerciale
D. La politique de communication
E. Aucune réponse
4) L’audit opérationnel peut être un audit :
A. Financier
B. Externe
C. Interne
D. Contractuel
E. Aucune réponse
5) Les dispositifs du contrôle interne sont généralement :
A. De la direction générale
B. Des salariés
C. Des clients
D. Des fournisseurs
E. Aucune réponse
6) Parmi les objectifs du contrôle interne, nous pouvons citer :
A. La sauvegarde des actifs
B. La prévention et la détection des fraudes
C. La certification des comptes
D. La gestion optimale des ressources
E. Aucune réponse
7) Un auditeur financier doit faire appel aux :
A. Normes générales
B. Normes de travail
C. Normes de rapport
D. Normes comptables
E. Aucune réponse
8) Pour l’auditeur financier, les normes de travail sont :
A. Facultatives
B. Indispensables
C. Exigées
D. Imposées
E. Aucune réponse
9) Dans le cadre de la vérification des informations financières, l’auditeur peut mener à
comparer entre le niveau des charges et :
A. Le référentiel comptable
B. Les normes de travail
C. Le volume de production
D. Le chiffre d’affaires
E. Aucune réponse
10) Un rapport de fin de mission d’un commissaire aux comptes doit comporter :
A. Un rappel des référentiels retenus
B. Un rappel des honoraires reçus
C. Une opinion sur la sincérité et la régularité des comptes
D. Des anomalies
E. Aucune réponse
11) Un auditeur financier peut éventuellement faire appel aux outils :
A. De contrôle physique
B. De contrôle comptable
C. De confirmation
D. De contrôle interne
E. Aucune réponse
12) La fiabilité des informations financière contenues dans les états de synthèse peuvent
être remise en cause dans les situations suivantes :
A. Immobilisations financières correctement évaluées
B. Stocks surévalués
C. Provisions surévaluées
D. Résultat négatif
E. Résultat positif
13) Un certificateur de compte est nécessairement :
A. Commissaire aux comptes
B. Expert-comptable
C. Auditeur interne
D. Auditeur externe
E. Aucune réponse
14) Un auditeur d’achat peut :
A. Mettre en évidence le risque de forte dépendance d’un seul client
B. Mettre en évidence les risques liés au dysfonctionnement du processus d’achat
C. Remettre en cause la confusion des tâches tout au long d’un processus d’achat
D. Remettre en cause l’existence d’une procédure d’achat bien élaborée mais n’est pas
respecté
E. Aucune réponse
15) L’audit informatique peut porter sur :
A. L’efficacité du site web de l’entreprise
B. L’efficacité du choix des logiciels utilisés
C. Les risques liés à la sécurité des informations
D. Les risques liés à la performance du matériel
E. Aucune réponse
16) La crédibilité de l’opinion exprimée par le commissaire aux comptes peut être remise
en cause dans les cas suivantes :
A. Exerce du métier de CAC pendant une langue durée
B. Existence des liens familiaux avec le directeur général de l’entreprise
C. Respect des normes générale de l’audit
D. Incapacité de détecter les anomalies dans les comptes
E. Aucune réponse
17) Lors de l’examen des comptes, l’auditeur :
A. Fait appel à la méthode de recoupement d’information
B. S’intéresse à la vérification de la réalité des éléments d’actifs
C. S’intéresse à la vérification de la réalité des éléments du passif
D. Réalise un contrôle exhaustif de l’information
E. ) Aucune réponse
18) Dans le cadre du contrôle réalisé par l’auditeur, il s’agit d’un :
A. Contrôle de gestion
B. Contrôle stratégique
C. Contrôle fiscal
D. Contrôle financier
E. Aucune réponse
19) L’audit interne s’inscrit dans le cadre d’une :
A. Politique globale du contrôle interne
B. Démarche de vérification par rapport aux procédures
C. Activité de contrôle réalisé d’une manière objective est impartiale
D. Mission de commissariat aux comptes
E. Aucune réponse
20) La désignation d’un commissaire aux comptes est :
A. Obligatoire pour toutes les entreprises
B. Obligatoire uniquement pour les SA dont le CA dépasse 50M
C. Facultative pour toutes les entreprises
D. Facultative uniquement pour SARL dont le CA inferieur à 50M
E. Aucune réponse
21) Parmi les objectifs principaux de l’auditeur financier :
A. La détection des fraudes
B. La détection des erreurs
C. L’amélioration de la gestion
D. La vérification de la régularité et la sincérité des comptes
E. L’élaboration des comptes régulier et sincère
22) Lors de l’accomplissement d’une mission d’audit, un auditeur doit systématiquement
faire appel :
A. A une circularisation auprès des clients et fournisseurs
B. A une circularisation auprès des organismes sociaux
C. A une circularisation auprès des banques
D. Aux rapports d’audit antérieurs
E. Aucune réponse

Vous aimerez peut-être aussi