Vous êtes sur la page 1sur 4

Université Hassan II – Casablanca

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales – Ain chock


S6 Gestion. E 2 et 3 Pr : L. EL GNAOUI

Audit Général

Corrigé QCM :
Grille de dépouillement

Questions Bonne réponse

1 A
2 B
3 A
4 B
5 B
6 A
7 A
8 A
9 B
10 B
11 A
12 C
13 A et C
14 A, C et D
15 A, B et C
16 A, B, C et D
17 C
18 C
19 B–C–D–A
20 A, B, C et D

1) : La bonne réponse :  A
Selon les normes d’audit ; Dans le cadre d’une mission de conseil l’auditeur interne a la
possibilité d’auditer des opérations dont il a été auparavant responsable, ce qui n’est pas le cas
pour une mission d’assurance. Vrai

2) : La bonne réponse :  B
Un système de contrôle interne défaillant ne peut en aucun cas affecter la mission de l’auditeur.
Faux
L’évaluation du contrôle interne est une étape importante en matière d’audit ; de ce fait un
contrôle interne défaillant peut affecter la mission de l’auditeur.

1
3) : La bonne réponse :  A
Selon les normes d’audit ; Dans le cadre d’une mission d’assurance, l’auditeur interne n’a pas
le droit de considérer les risques qui n’entrent pas dans le périmètre de sa mission. Vrai

4) : La bonne réponse :  B
A l’issue d’une mission d’Audit Comptable et Financier, l’auditeur interne doit émettre une
certification absolue des états financiers de l’entreprise concernée. Faux
L’objectif de l’audit comptable et financier est de donner une assurance raisonnable sur la
qualité des informations financières ; L’auditeur doit formuler ainsi une opinion motivée à
l’issue de sa mission.

5) : La bonne réponse :  B
En matière d’audit comptable et financier, le contrôle sur les enregistrements peut se substituer
au contrôle sur les soldes, et vice versa. Faux
Le contrôle sur les enregistrements et le contrôle sur les soldes constituent deux contrôles
complémentaires, l’un ne peut se substituer à l’autre.

6) : La bonne réponse :  A
Le seuil de signification, une fois défini, constitue une référence absolue pour l’auditeur
comptable et financier. Vrai

7) : La bonne réponse :  A
L’auditeur interne doit concevoir et formaliser un plan pour chaque mission. Ce plan précise le
champ d’intervention, les objectifs, la date et la durée de la mission ainsi que les ressources
allouées. Vrai

8) : La bonne réponse :  A
L’auditeur interne doit aider l’organisation à maintenir un dispositif de contrôle approprié, en
évaluant son efficacité et en encourageant son amélioration continue. Vrai

9) : La bonne réponse :  B
La présentation des états financiers, comme les méthodes d’évaluation retenues ne peuvent être
modifiées d’un exercice à l’autre. Faux
L’entreprise peut, toutefois, changer la méthode de présentation des états de synthèse à
condition de justifier ce changement dans l’ETIC. (Dérogation du principe de permanence des
méthodes).

10) : La bonne réponse :  B


L’entreprise a acheté des matières premières à un fournisseur et en échange, elle lui a adressé
un lot de produits finis. Faux
En vertu du principe de clarté, les opérations et les informations doivent être inscrites dans les
comptes sans compensation entre elles.

11) : La bonne réponse :  A


Les normes générales de l’audit sont Obligatoires
Tous les auditeurs internes ont la responsabilité de se conformer aux Normes d’audit.

2
12) : La bonne réponse :  C
En matière d’audit, l’auditeur est tenu d’une obligation de moyens.
L’auditeur est engagé à effectuer les diligences suffisantes pour réaliser sa mission, mais il ne
promet pas d’atteindre un résultat déterminé.

13) : La bonne réponse :  A et  C


Le contrôle interne est un ensemble de dispositifs et de dispositions mis en œuvre par la
direction en vue de :
- protéger le patrimoine de l’organisation ;
- contribuer au bon fonctionnement de l’organisation.

14) : La bonne réponse :  A,  C et  D

Pour accomplir sa mission et détecter les anomalies, l’auditeur peut faire appel aux outils suivants :
- Des recoupements internes ;
- La revue de vraisemblance ;
- Des contrôles physiques.

15) : La bonne réponse :  A,  B et  C


La circularisation des tiers ou la confirmation directe peut porter sur :
- Les disponibilités en banques ;
- Les créances clients ;
- Les dettes fournisseurs.
La citcularisation ou procédure de confirmation des tiers est une procédure qui consiste à
demander à un tiers, clients, fournisseurs, banques, un extrait de sa comptabilité. Le but est de
vérifier la concordance avec la comptabilité de l’entité auditée.

16) : La bonne réponse :  A,  B,  C et  D


L’audit du cycle Achats – Fournisseurs permet de :
- Montrer le risque de l’inexistence d’une procédure d’achat ;
- Montrer le risque de l’existence d’une procédure d’achat mal élaborée ;
- Montrer le risque d’une procédure d’achat bien élaborée, et non respectée ;
- Montrer le risque de dépendance d’un seul fournisseur.

17) : La bonne réponse :  C


Lors d’un audit comptable et financier, l’auditeur constate une réduction importante de la valeur des
stocks. On peut parler dans ce cas du non-respect du principe d’évaluation correcte. (Il s’agit
d’une sous-évaluation de la valeur des stocks)

18) : La bonne réponse :  C


En matière d’audit comptable et financier, l’obtention des éléments probants se réalise à partir
des pièces justificatives.

19) : La bonne réponse : B – C – D – A


L’ordre logique des propositions suivantes, concernant les événements intervenants dans une
mission d'audit : Accepter la mission ; Planifier la mission ; Apprécier le contrôle interne
et Contrôler les comptes.

3
20) : La bonne réponse :  A ;  B ;  C et  D
En matière d’audit comptable et financier, afin de détecter des anomalies, l’auditeur peut
procéder au rapprochement :
- De l’actif et au passif du bilan ;
- Du Bilan au CPC ;
- Des comptes de charges aux comptes de produits ;
- Du CPC aux objectifs stratégiques définis par l’entreprise.